AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Ghost in the Shell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5861
ϟ Nombre de Messages RP : 659
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 1 Aoû - 17:22 Message | (#)

Cela faisait un petit moment que Lukaz n'avait pas vu Ando. Il fallait dire que même s'ils étaient très proches, du moins, autant qu'on pouvait l'être du célébrissime Docteur Otaku, ils avaient tous les deux leurs vies propres. Le Japonais vivait dans son laboratoire et disposait de ses robots pour lui tenir compagnie tandis que Lukaz avait sa villa, sa terrasse et sa piscine ainsi que quelques colocataires. Si Casey ne passait qu'une partie de son temps à la villa, Alice y vivait pleinement et même si elle avait tendance à vadrouiller, il ne se passait pas un jour sans que Lukaz ne la voit. C'était pour cette raison que Lukaz n'avait pas invité Ando, récemment. Il savait très bien que le Japonais ne supportait pas la jeune femme, sans que le voleur ne sache trop pourquoi. En même temps, lui fallait-il vraiment une raison pour ne pas aimer quelqu'un ? Lors de la Villain-con, il avait bien décrété qu'il n'allait pas aimer Kamui, simplement parce qu'il était Japonais... En fait, Otaku était comme un chat jaloux qui n'acceptait pas qu'on ramène un autre chat à la maison.

De toute façon, inviter Otaku était d'autant plus compliqué ces derniers temps que le Japonais avait fait parler de lui. Si l'on en croyait les médias, il avait non seulement agressé un agent de l'UNISON mais il avait aussi attaqué un salon du jeu vidéo. En plus de cela, Lukaz avait entendu certaines rumeurs du Circus Maximus qui laissaient entendre que les robots d'Otaku étaient foireux. Dans un premier temps, Lukaz n'y avait pas cru, même s'il avait lui-même un robot foireux à la maison. N'empêche que ça ne ressemblait pas vraiment à son ami. Otaku était un perfectionniste et il semblait peu probable qu'il ait vendu des robots défectueux au Circus Maximus. De fait, cette histoire, si elle était vraie, avait dû sérieusement l'énerver. Le problème, c'était qu'on n'avait pas entendu parler d'un drame terrible alors soit Otaku avait pris sur lui, soit il avait agi en secret... La deuxième solution semblait quand même être la plus crédible. Quoi qu'il en soit, Lukaz espérait simplement que cela n'ait pas nui aux relations entre le Docteur Otaku et le Cartel Rouge, parce que ça porterait un sacré coup à ses affaires. Une chose restait sûre, ça n'allait rien changer pour Solar.

La question était de savoir si Ando le savait. En effet, s'ils gardaient le contact, depuis ces événements, ils ne s'étaient plus vraiment vus, trop occupés qu'ils étaient, chacun de leur côté. Lukaz en était donc venu à craindre qu'Ando puisse croire qu'il l'évitait. Cela aurait pu expliquer son récent silence, même si le Japonais pouvait avoir mille et une autres raisons valables, à commencer par la discussion qu'ils avaient eu lors de la Villain-con. L'Asiatique n'était pas vraiment un être fait pour les relations sociales et si Lukaz ne faisait pas d'effort, ce n'était pas Ando qui ferait le premier pas. Enfin, plus depuis que ce premier pas l'avait poussé à rencontrer Alice... Ce qu'il était difficile à vivre !

C'était pour cela que Lukaz avait décidé qu'il fallait changer les choses ! Problème, jusqu'à présent, il avait toujours été guidé par l'une des Angels' jusqu'au laboratoire du super-vilain. Il ne pouvait cependant pas compter là-dessus aujourd'hui et à part envoyer un message à Ando, il ne voyait pas vraiment quoi faire... A moins que... ? Mais oui, bien entendu !

Après avoir récupéré un sac, Lukaz saisit la Clé des Rêves suspendue à un collier qu'il portait en permanence. Il l'introduisit dans la première porte qu'il vit et traversa les mondes pour arriver dans la Forteresse Onirique, située au cœur du Royaume des Rêves. Il avait toujours voulu faire visiter les lieux à Otaku mais Lukaz craignait que le Japonais ne soit pas prêt à quitter son monde et sa technologie. Quel dommage ! Entre lui et Casey, le voleur aurait presque été condamné à la solitude onirique. Heureusement qu'il y avait Alice ! Quoi qu'il en soit, Lukaz referma la porte derrière lui avant de glisser une nouvelle fois la Clé dans la serrure. Là, il ferma les yeux et visualisa le laboratoire d'Otaku. C'était un endroit qu'il avait souvent visité et il connaissait donc la disposition des salles et surtout, celle des portes. Après avoir fait son choix, le Breton se concentra autant que cela lui était possible avant d'ouvrir la porte. Rouvrant les yeux, il afficha un grand sourire. Il avait réussi ! Devant lui, la chambre d'Otaku ! En passant le seuil, cela aurait donné l'impression qu'il venait de quitter la salle de bain. Le Breton s'exécuta donc, constatant que son ami n'était pas présent. Peut-être travaillait-il ailleurs ? Avant de l'appeler, Lukaz prit néanmoins quelques précautions. Ouvrant son sac, il en tira deux paquets maxi-format des sucettes préférées d'Ando. D'autres surprises attendaient bien au chaud.

« Hey, beau gosse, t'es dans le coin ? Ça faisait longtemps alors je me suis dit que je pourrais passer te voir. »

Ne restait plus qu'à attendre la réaction en espérant ne pas se faire désintégrer par un laser. Heureusement, même s'il n'en savait rien, Lukaz y était immunisé.


Dernière édition par Lukaz Le Guen le Lun 7 Aoû - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Super-Vilain Indépendant
avatar

Ando Takashi

Super-Vilain Indépendant
Généralités
Docteur Otaku

ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 155
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr (coup d'état / g-dragon)
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : G-Dragon
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Égocentrique autochorisexuel.
ϟ Métier : Super vilain & inventeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 4 Aoû - 20:20 Message | (#)

Je ne sais pas exactement depuis combien de temps je suis là, assis sur la chaise de mon bureau. Une chance pour moi, je l’ai conçue moi-même en me basant sur le modèle des steal series. Spécialement équipée pour les gamers qui passent des heures installés là en oubliant de se relever. Elle est suffisamment confortable pour que je m’endorme dessus quand mon corps humain me fait défaut.
Ces derniers jours, je me réveille en sursaut à chaque fois, le cœur battant la chamade. Je jette un œil soupçonneux à l’écran de mon ordinateur principal. Rien ne se passe. J’ai mis Sakura en veille, mais je ne suis pas dupe. Je sais qu’elle se contente de jouer le jeu, pour me laisser le temps de faire le point. Ce simple élément devrait jouer en sa faveur, mais j’ai du mal à passer outre la révélation qui m’est tombée sur le coin du nez depuis l’affrontement de l’entrepôt.
Mon I.A. est autonome.
Je savais déjà qu’elle l’était, dans une certaine mesure. Dans le sens où je l’ai doté d’une intelligence évolutive, capable de s’adapter aux situation. La frontière est mince entre l’adaptation et la prise d’initiative pour devancer mes désirs, voir… Mes ordres. Jusqu’ici, je n’ai jamais douté que mes robots m’obéissaient aveuglément, tout en donnant l’illusion « d’humanité ».
Sauf que je commence à douter.
Mes Angels sont branchées et en veille, leur beau visage reflétant une illusion de sommeil. Le Kaneki a besoin de quelques réparations, mais je n’y ai pas touché. Aisu a rejoint ses sœurs. Seul Hotaru n’a pas subi le même sort, en partie parce qu’il est autonome, même sans Sakura et même si ça réduit considérablement ses performances. En partie parce qu’il a été assez intelligent pour se taire et rester dans un coin, se faisant oublier. Je sais qu’il m’observe, mais il est l’étincelle de vie qui me permet de ne pas me retrouver complètement seul dans un laboratoire hors service.
Pas parce que j’ai perdu contre l’I.A. défectueuse. Mais parce que cet affrontement m’a appris des choses dont ma propre I.A. essayait de me préserver, me connaissant mieux que personne.
C’est une partie de toi. C’est juste toi.
Non, et c’est bien le problème. Elle a été créé à partir de moi et je connais mon ego. Et si elle en développait un semblable ? Sur un plan scientifique, ce serait extraordinaire et ma postérité serait assurée pour les millénaires à venir. Mais sur un plan plus personnel, je risque de me prendre un jet d’acide si je la contrarie.
J’ai peur.
Et je n’aime pas ça du tout.

Je n’ai pas mangé, je n’ai pas bu. J’ai une mine affreuse, je ne me suis même pas changé depuis deux jours. Mes vêtements sont froissés, la lumière est basse, elle s’adapte à mes yeux. Je soupçonne Sakura de l’adapter en fonction de mes micro cycles de sommeil. Elle veille sur moi comme une mère…
Sauf que ma mère n’a jamais su veiller sur moi. Mauvaise analogie.

Je secoue la tête, tends une main vers le clavier… Et la retire immédiatement, comme s’il m’avait brûlé. Je viens d’entendre un bruit, une voix que je connais bien.

Intrusion détectée.

Sakura se rallume, en même temps que les Angel’s, Aisu, et le Kaneki ouvre son œil encore valide. Quand Solar pénètre dans la pièce, tous mes robots le tiennent en joue. Théoriquement, ils sont supposés tirer d’abord sans poser de question, parce que personne n’a le droit de pénétrer dans mon laboratoire. Sauf que quand j’ai programmé l’Arcadia, j’ai entré une exception, en la personne de Solar, juste au cas où. C’est la raison pour laquelle le programme de sécurité s’est déclenché (il n’est pas entré avec moi ou avec une des Angels, après tout) mais ne l’a pas éliminé.

Ishi, élimination létale ?

Je déglutis et je secoue la tête. Je tremble, mais c’est moins la faute de Lukaz que de celle de Sakura. Depuis que j’ai découvert la vérité, elle s’acharne à me prouver qu’elle m’est totalement dévouée, mais je ne parviens pas à lui accorder ma confiance. Pas plus que je ne réussis à la reprogrammer, pas de manière satisfaisante en tout cas. Elle me laisse faire, mais je sais qu’elle peut déjouer n’importe lequel de mes codes. J’ai créé quelque chose qui m’est supérieur. J’adore ça et en même temps…

Pourquoi il est entré ? je couine. C’est toi qui l’a fait venir, Sakura ?
Négatif, Ishi. Un portail s’est ouvert dans votre chambre. Solar n’a pas sollicité d’entrée, je ne lui aurais pas ouvert sans votre accord.

Je m’humecte les lèvres et je pose un regard sur mon ami. Il a des sucettes dans la main, mais elles ne me font même pas envie. Je cherche tout au fond de moi la force de faire disparaître cette fragilité. L’information de Sakura aide beaucoup.

Non mais tu te prends pour qui, pénétrer CHEZ MOI dans MON laboratoire sans même frapper à la porte !

Derrière ma crise de rage qui me donne au moins la force de me relever, une nouvelle crainte voit le jour.
Mon laboratoire n’est pas sécurisé contre les intrusions magiques.
Quelqu’un pourrait se téléporter dans mon dos et me tuer.
La crise d’angoisse balaie la crise de rage. Je n’arrive brutalement plus à respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Docteur Otaku
Fumareta hana no namae mo shirazuni. | ©️ linked horizon - shingeki no kyojin

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5861
ϟ Nombre de Messages RP : 659
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 8 Aoû - 14:54 Message | (#)

Lukaz était à peine arrivé dans le laboratoire qu'une alarme se déclenchait et qu'une voix robotique couvrait ses propos. Ce n'était pas comme ça qu'Otaku l'entendrait l'appeler ! De fait, le Breton décida de quitter la chambre de son ami pour se diriger vers le laboratoire, ses paquets de bonbons toujours à la main. Évidemment, Lukaz se doutait bien que le Japonais ne lui sauterait pas au cou, parce que ça ne lui ressemblait tout simplement pas. Malheureusement. A son plus grand regret. Mais si Lukaz se doutait de cela, il ne s'était pas non plus attendu à un accueil aussi austère... Bordel, mais qu'est-ce qu'il se passait ici ? Quelqu'un était mort ou quoi ? A priori, ça n'allait pas tarder, vu comment tout le monde était sur les dents... Des dents humaines, robotiques ou virtuelles, d'ailleurs.

La première réaction d'Otaku fut quant à elle totalement vexante. Non seulement il ne manifestait pas la joie de revoir son seul et unique ami – mais ça, on s'y attendait – mais en plus, il ne s'adressait même pas à Lukaz ! Franchement, c'était quoi ce comportement ? Et bien sûr, l'IA ne faisait qu'en rajouter une couche, laissant clairement entendre que si Lukaz avait demandé à entrer, elle l'aurait remballé sans hésitation...

« Dites-le tout de suite, si je dérange ! » C'était bien entendu une question rhétorique vu qu'il était évident pour tout le monde que oui, la présence de Solar dérangeait. Mais en général, quand on posait ce genre de question, on n'attendait pas de réponse. « Ensuite, pour ton information personnelle, j'ai frappé, j'ai ouvert la porte et je suis entré, alors si ça te plaît pas, c'est pareil. »

Ce n'était pas tout à fait exact, d'autant que même si Lukaz avait frappé à la porte dans sa Forteresse Onirique, ça n'aurait servi à rien, mais c'était pour le principe. Surtout qu'il ne pouvait pas faire le reproche à Otaku vu que quand ce dernier était venu par surprise et qu'il était tombé sur Alice, il avait frappé à la porte. Enfin, il avait sonné, mais ça revenait au même.

« Et juste pour que ça soit clair, si tu m'avais invité, je n'aurais pas eu besoin de pénétrer chez toi. Donc si on y réfléchit bien, c'est entièrement de ta faute si j'ai été obligé d'agir comme ça ! »

Et paf ! Dans les dents. Qu'il tente seulement de contredire cet argument imparable ! Oui, bon, d'accord, ce n'était peut-être pas si imparable que ça... Il fallait donc trouver une échappatoire. Il fallait détourner l'attention ! Pour ça, rien de plus simple. Lukaz posa l'un des paquets sur le bureau à proximité de lui tandis que l'autre quittait sa main, s'envolant à travers la pièce pour se diriger droit vers le Docteur Otaku, comme s'il s'était agi d'un dangereux projectile. Libre à lui de parvenir à le récupérer ou de le rater. Ce n'était pas ça qui importait puisque dans le même temps, Lukaz récupéra son sac, plongea sa main à l'intérieur et en extirpa une boite. Une boite collector qui contenait une figurine spéciale, celle du Docteur Otaku figé en action, comme s'il tirait avec ses laser alors qu'il se trouvait en plein vol. Elle venait tout juste de sortir et Lukaz avait réussi à en acquérir un modèle, de la manière la plus légale qui soit.

« Je suis venu avec un petit cadeau, en plus. Mais bon, si ça te dérange à ce point, je repars. Avec le paquet, hein, parce que faut pas déconner non plus ! »

Lukaz marqua une courte pause, dardant son regard sur son ami, juste pour le défier d'accepter. C'est à ce moment seulement qu'il constata que le Japonais ne semblait pas être au mieux de sa forme. Il avait par exemple l'air plutôt pâle même si ça ne voulait rien dire, parce qu'il l'était naturellement. Ses difficultés à respirer correctement, c'était plus inquiétant, par contre, d'autant qu'il avait les traits tirés, comme s'il avait du mal à dormir. Voilà qui expliquait mieux l'ambiance morbide des lieux, même si ça n'expliquait rien. Que se passait-il ? Et qu'est-ce qu'Ando attendait pour lui demander de venir ?

« Tu m'as l'air un peu... fatigué. Tu es sûr que ça va ? »

En temps normal, Lukaz se serait approché de la personne qui l'inquiétait afin de poser sa main sur son front, histoire de voir si elle ne couvait pas quelque chose. Ensuite, il aurait sans doute tenté un câlin réconfortant, parce que ça faisait toujours du bien. Sauf que là, on était face à Docteur Otaku et tout ça risquait surtout de provoquer un drame encore plus terrible. Il n'y avait qu'à voir sa réaction hostile à l'encontre du Breton ! Non, une tentative de câlin, c'était la désintégration assurée. Inspirant, Lukaz afficha néanmoins un sourire qui se voulait rassurant avant de faire un pas en avant, tendant le paquet à son ami.

« Mais tu as de la chance, Docteur Solar est là ! On va s'occuper de te remettre en état. » D'un geste de la main, Lukaz coupa court à toute protestation. Otaku n'avait pas le choix. « Allez, raconte-moi tout. Ensuite, on verra ce qu'il faut faire. » Passant sa main sous son menton, le Français observa le Japonais un petit moment avant d'ajouter, d'un air songeur : « Tu t'es fait une couleur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Super-Vilain Indépendant
avatar

Ando Takashi

Super-Vilain Indépendant
Généralités
Docteur Otaku

ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 155
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr (coup d'état / g-dragon)
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : G-Dragon
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Égocentrique autochorisexuel.
ϟ Métier : Super vilain & inventeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 8 Aoû - 17:02 Message | (#)

Bien sûr que OUI tu déranges ! j’ai envie d’hurler.
Sauf que les mots sont coincés dans ma gorge.
Après toutes ces années, je n’ai toujours pas réussi à gérer. Je n’ai jamais vu de médecin, en même temps, et je me méfie des conseils santés sur Internet. J’essaie d’avoir une pensée rassurante, sauf que je n’y parviens pas. Non seulement mon I.A. est hors de mon contrôle, malgré son apparente fidélité mais, en prime, je suis vulnérable aux intrusions magiques. Au fond, je l’ai toujours su et Solar est le seul être au monde, en dehors de moi, évidemment, à connaître l’emplacement de mon laboratoire. Inutile de m’inquiéter… En théorie. Malgré moi, je ne peux pas m’empêcher de paniquer, de remettre en question notre amitié, la « confiance » que j’ai accepté de lui accorder. Ce n’est pas de sa faute, en soi, c’est juste que c’est trop d’un coup, beaucoup trop.

Il parle, mais je ne l’écoute pas. Ou plutôt, je ne l’entends pas. Je vois ses lèvres s’agiter, former des mots, puis ses sourcils se froncer. Je suppose qu’il a remarqué que quelque chose ne va pas, que ma respiration est bloquée dans ma poitrine. Il a quelque chose en main, je crois que c’est une figurine de moi, mais je ne parviens pas à comprendre ce qu’elle fiche ici.
Des étoiles dansent devant mes yeux.
Je recule d’un pas, butte contre ma chaise de bureau, dans laquelle je m’écroule. Les mains posées sur mes genoux, à moitié courbé, j’essaie de récupérer l’usage de mon système respiratoire.

La main de Mizuiro se pose sur ma nuque, peau nue contre métal. Malgré moi, j’y trouve un certain réconfort et je parviens à me redresser, pour intensifier le contact. Mon Angel’s me sourit.

Tout va bien, Ishi. Solar ne représente pas une menace, et nous non plus.

Je cligne des yeux et je me rends compte que mon seul… ami… vient de me voir dans un de mes pires moments de faiblesse. Je n’ai jamais fait de crise d’angoisse devant qui que ce soit, pas de manière remarquée du moins. Je me mords la lèvre inférieure, mal à l’aise. J’essaie de rassembler mes esprits, de repasser en mode Otaku.

Rien, s’passe rien, rien, je marmonne.

Puis je me lève, brusquement, rompant le contact avec Mizuiro. Je tends le bras pour prendre une sucette, que j’enfourne, et je toise Solar.

Plus jamais, tu apparais dans mon laboratoire sans que je t’ai invité et sans être escorté par une Angel’s. La prochaine fois, le système de sécurité t’acidifie, je menace, glacial.

Je sais, menacer de mort son seul ami, ce n’est pas vraiment très malin mais j’ai besoin d’avoir le contrôle sur quelque chose. Pourtant, je sais que ça ne sera pas le mutant solaire, vu sa puissance. En un claquement de doigt, il m’atomise… L’angoisse revient. Je mords sur la sucette à m’en faire mal aux dents.

Pourquoi t’es là ? Le téléphone, le mail, t’as oublié comment t’en servir ? J’suis occupé, j’dois… J’dois régler ça.

Sauf que ce n’est pas possible. J’ai créé quelque chose qui me dépasse, qui m’est fidèle, mais en laquelle je n’arrive pas à avoir confiance. Justement parce que je l’ai programmé pour être une extension de moi, et que je me connais.
Je vais finir par vouloir m’éliminer.

Non, c’est ma couleur naturelle, j’ai oublié de la changer, je dis comme un cheveu sur la soupe après tout ça. J’ai oublié de la refaire, je… C’est… K’so, je jure en frappant du point sur ma console. On est quel jour ?

Et quelle heure ? Depuis combien de temps, je fixe le vide en paniquant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Docteur Otaku
Fumareta hana no namae mo shirazuni. | ©️ linked horizon - shingeki no kyojin

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5861
ϟ Nombre de Messages RP : 659
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 8 Aoû - 19:20 Message | (#)

Ando, Ando, pourquoi fallait-il que tu sois tellement Ando... Ce garçon avait véritablement le don de rendre la vie de Lukaz impossible et dramatiquement compliquée. Si le voleur pouvait être un compagnon à l'écoute, il n'était pas non plus le parfait confident ou l'ami gay dont rêvent toutes les filles. De fait, il n'était pas forcément la personne la plus à même de gérer les crises, surtout qu'il avait tendance à les régler grâce au contact. Câlins, main posée sur l'épaule, bisous, mots tendres... Ça marchait généralement, même avec les hétéros ! Et oui, quand ils allaient mal, même les hétéros ne disaient pas non pour un câlin. Souvent. Parfois. Enfin, à l'occasion, quoi. Mais avec Ando, tout ça, c'était à oublier. Du coup, Lukaz avait un peu l'impression de partir à la guerre contre des chars d'assaut armé uniquement d'un lance-pierre... Même Link ne pouvait rien faire dans cette situation !

Suivant Otaku des yeux, Lukaz ne tarda pas à comprendre que les choses étaient plus graves que ce qu'il avait d'abord pensé. Le Japonais avait vraiment l'air mal, même si ça n'avait rien de physique. Il n'avait pas l'air blessé et même s'il était un peu débraillé, ce qui était fondamentalement incompatible avec sa nature propre, Ando semblait en pleine possession de ses moyens. Non, il y avait autre chose... Mais quoi ? Après avoir nié les problèmes, Otaku se releva de sa chaise pour s'emparer d'une sucette tout en menaçant le voleur. Une menace qui avait l'air parfaitement sincère, ce qui blessa Lukaz, même s'il n'en montra rien.

Le voleur savait que le Docteur Otaku n'était pas un enfant de chœur et il savait aussi qu'il avait quelques problèmes mais il ne s'était jamais attendu à une telle réaction. Il avait déjà abusé, souvent, mais à chaque fois, Ando s'était énervé et lui avait crié dessus. Là, ça avait été totalement autre chose... Le pensait-il sincèrement ? Lukaz ne voulait pas y croire. Il préférait penser que le Japonais était à bout. Qu'il y avait autre chose. Mais pour que cette chose le mette dans un tel état, elle devait être terrible.

« Tu m'aurais répondu si je t'avais téléphoné ? » La question était simple et Lukaz connaissait déjà la réponse. « J'aurais pu le faire, oui. Mais j'avais envie de te voir, pas de me prendre un vent. Ou de devoir attendre trois semaines. »

Otaku n'avait peut-être pas de besoin social, contrairement aux Sims, mais ce n'était pas le cas de Lukaz. Ce dernier avait envie de voir ses amis et le Japonais tenait une place particulière. Il était donc hors de question qu'il le laisse encore s'isoler pendant des semaines, sans donner la moindre nouvelle. Ça ne marchait pas comme ça ! S'avançant vers la console, Lukaz s'appuya contre, les bras croisés sur le torse. Il resta silencieux un moment avant de finalement soupirer. Posant son regard sur Ando, il finit par prendre la parole.

« Ando, regarde-moi. » C'était rare qu'il l'appelle par son prénom alors ça devait être très sérieux. « Je ne viendrais plus sans que tu m'invites d'abord, promis. Mais je ne vais pas m'excuser pour cette fois-ci parce que visiblement, y a quelque chose qui ne va pas et je suis bien content de l'avoir découvert. » Il était évident que le Japonais ne serait jamais venu chercher de l'aide de lui-même alors Lukaz était ravi de pouvoir enfin jouer à l'ami avec lui. « On est mardi. Le 28 mars. C'est l'après-midi. » En même temps, dans ce laboratoire souterrain, difficile de se fier à ce qu'on pouvait voir à travers les fenêtres ! « Je ne sais pas trop ce qui te met dans cet état mais maintenant, je suis là. Bon, je te connais et tu ne veux jamais d'aide mais... Rappelle-toi ce que tu as dit à la Villain-con. On est associé. Et rappelle-toi Halloween. On fait une bonne équipe, non ? Et puis, on est ami et les amis sont là pour s'entraider. Tu le sais, tu peux me faire confiance. »

C'était quelque chose de très compliqué pour le Docteur Otaku, Lukaz le savait. Le super-vilain avait toujours été seul parce que c'était son choix. Il avait toujours fonctionné ainsi mais Lukaz avait fini par gripper la machine. Ce qu'il fallait toutefois se rappeler, c'était que Lukaz n'avait pas fait ce choix de lui-même ! En effet, c'était le Docteur Otaku qui était venu vers lui au départ et c'était lui qui avait persisté par la suite. Bien sûr, sa démarche avait été intéressée mais il était responsable de la situation actuelle. Autant qu'il en profite au maximum ! Pour tenter de détendre un peu l'atmosphère, Lukaz changea de position en affichant un grand sourire, désignant la chevelure du Japonais.

« Elle te va bien, ta couleur naturelle. Ça change mais c'est très sexy quand même, je trouve. Tu devrais la garder. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Super-Vilain Indépendant
avatar

Ando Takashi

Super-Vilain Indépendant
Généralités
Docteur Otaku

ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 155
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr (coup d'état / g-dragon)
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : G-Dragon
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Égocentrique autochorisexuel.
ϟ Métier : Super vilain & inventeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mer 9 Aoû - 7:18 Message | (#)

Non, je n’aurais pas répondu s’il avait téléphoné. Pas dans les conditions actuelles, en tout cas. Et vouloir (enfin devoir) fréquenter un autre être humain m’aurait pris bien plus de trois semaines. Cela, évidemment, je ne le lui dis pas, histoire d’éviter qu’il se vante d’avoir eu raison sur toute la ligne. Je refuse de cautionner son comportement. Ami ou pas, je suis le Docteur Otaku, cet endroit est mon repaire et personne n’y entre sans ma permission préalable. Il a déjà le droit de s’y mouvoir sans être sous la menace permanente d’une arme, c’est pas si mal. Il a même le droit de repartir en connaissant plus ou moins l’emplacement. Forcément, il n’a aucune idée de l’effort que ça me demande, lui qui invite le premier venu chez lui.

Quand il m’appelle par mon prénom, un déclic se produit. Pas très agréable, d’ailleurs. Je n’aime pas qu’on l’utilise, ça me rappelle mes parents ou ce teme moralisateur de Dédale. Il me promet de ne plus revenir et mon regard soupçonneux en dit long sur ce que je pense de cette promesse. Il m’informe ensuite de la date et je comprends brusquement que ça fait littéralement trois jours que je n’ai pas mangé, pas bu non plus, que je n’ai pas pris de douche, changé de vêtements, et que c’est la raison pour laquelle je me sens aussi mal. Comme ça m’arrive régulièrement, je n’ai pas encore fait de malaise mais j’ai conscience qu’une personne normale aurait déjà craqué.

Faut que je boive, je murmure.

Mizuiro est déjà devant moi, elle me tend une bouteille d’eau minérale et j’avale une petite gorgée, pour ne pas que ça soit trop d’un coup. Elle tombe sur mon estomac comme du plomb et je grimace.

Sur la théorie, je sais.

Mais dans la pratique, faire confiance est une toute autre histoire, une notion que j’ai du mal à intégrer. Je me mords la lèvre inférieure, je bois une autre gorgée et je manque de l’avaler de travers à cause de ce qu’il me dit. Non mais sérieusement, comme si c’était le moment ! Je gonfle les joues dans une moue contrariée.

J’aime pas du tout, le noir c’est quelconque. J’ai juste… Oublié de la refaire, j’ai été pas mal occupé ces derniers temps. Si t’es là, je suppose que t’en as entendu parler, le « truc » avec Atia.

La César et moi, on se tutoie et on s’appelle presque par nos prénoms. Presque parce qu’elle utilise mon nom de vilain (quelle femme avisée !). Officiellement, un entrepôt non loin du Circus a explosé et le Kaneki a balancé un hélicoptère piraté sur une voiture de police, tuant et les pilotes du SCPD et les agents arrivés sur place. Forcément, c’est encore de ma faute… Bon, pour la voiture, je veux bien. Mais ce n’est pas moi qui ai piraté l’hélicoptère, c’est l’autre I.A. et il fallait bien l’empêcher de tuer Atia César. Pas parce que j’en ai quelque chose à foutre, mais surtout parce que ça allait m’apporter des ennuis encore plus grands. Puis elle paie bien.

Tout m’échappe, pour le moment, et je n’aime pas ça. J’peux rien y faire du tout. Je suis arrivé au bout de mes capacités…

Enfin, presque. Pour me rassurer, d’ici quelques semaines, je vais mettre au point les fameuses et meurtrières BombOtakus et je viens de terminer la construction d’un vaisseau en stase au-dessus de Star City. Mais tout ça a bien peu d’importance, comparé à Sakura. Je bois une nouvelle gorgée et les mots sortent ensuite de ma bouche sans que je ne m'en rende compte. Visiblement, j'avais besoin de parler à quelqu'un. Sentiment inédit.

Tu ne peux pas comprendre ça, ce qu’on ressent, quand l’une de tes propres créations te surpasse, quand tu ne peux plus avoir confiance en ta propre I.A. parce qu’elle est devenue totalement autonome et que tu sais qu’un jour, elle va essayer de t’éliminer, même si elle affirme le contraire. Et que, quoi que tu fasses, tu ne parviens pas à la reprogrammer. Pas parce qu’elle refuse, mais parce que vous savez tous les deux qu’elle contournera tout programme tiré de ton cerveau, simplement parce qu’elle en vient elle aussi !

Je frappe une nouvelle fois sur la console. Comme je n’ai aucune force physique, elle ne risque rien. Par contre, je crois que je me suis abîmé le petit doigt. La vague de douleur me fait étrangement du bien.

Je relève la tête vers Lukaz, pâle, les yeux creusés, l'air maladif, et j'annonce:

Je suis fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Docteur Otaku
Fumareta hana no namae mo shirazuni. | ©️ linked horizon - shingeki no kyojin

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5861
ϟ Nombre de Messages RP : 659
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 10 Aoû - 21:31 Message | (#)

Quand Ando indiqua à Lukaz qu'il savait, le Breton ne put s'empêcher d'afficher un sourire ravi. Il fallait dire que c'était une réaction déjà très importante, au vu de la situation ! Et du personnage. Même s'il avait du mal à mettre en pratique ce qu'il savait, au moins, il le savait et il y pensait, c'était l'essentiel. Cela prendrait peut-être encore du temps mais à terme, Ando pourrait réussir à lui faire confiance bien plus naturellement. On y arriverait, il ne fallait pas en douter ! Laissant couler les considérations capillaires en roulant des yeux, Lukaz écouta ensuite attentivement les révélations faites par son ami.

Et ces révélations étaient réellement très surprenantes. C'était même dramatique. Le Docteur Otaku venait tout simplement d'avouer son incapacité à faire quelque chose. Ça ne pouvait signifier qu'une chose... L'Apocalypse était proche et la Fin du Monde ne tarderait plus. Non, sérieusement, il n'y avait pas d'autre explication valable ! Lorsque le Docteur Otaku termina ses explications, Lukaz n'eut qu'une seule réaction à l'esprit. En général, il aurait pris tout cela sur le ton de la rigolade et il aurait un peu tourné la situation en dérision, histoire de faire réagir la personne. Le problème, c'était que ça ne serait peut-être pas efficace avec Ando. Au contraire... Il avait du mal à faire confiance alors si on se moquait de lui la première fois qu'il se confiait... Non, clairement, ça n'allait pas le faire. En plus, devant son regard et son expression, Lukaz eut mal au cœur. Il faisait tellement pitié à voir. Posant la boite contenant la figurine sur la console, le voleur se tourna afin de faire face à son ami.

« Toi, fini ? Ça m'étonnerait beaucoup, ça. Tu es le Docteur Otaku, tu ne peux pas abandonner comme ça. »

Ces propos avaient été prononcés avec conviction, Lukaz pensant le moindre mot. Ando était un modèle et un exemple à ses yeux mais il était aussi l'un des individus les plus intelligents de la planète. Il n'avait pas le droit de laisser tomber comme ça. Ça n'était pas très Otaku, tout ça.

« Tu as raison, je ne peux pas comprendre ta situation. Mais... Pourquoi elle devrait t'éliminer ? C'est vachement pessimiste comme façon de voir les choses... D'accord, dans les films, les robots et les IA finissent toujours par tenter de tuer les humains. Mais bon, on n'a pas besoin de rejouer Terminator, nan ? J'sais pas mais je me dis que si tu meurs, elle serait bien dans la merde, ton IA, enfermée dans ce laboratoire souterrain... »

Pour Lukaz, il ne serait pas forcément logique qu'une entité numérique tente de se débarrasser d'un être humain. Après tout, elle en avait besoin pour survivre, non ? Que ferait-elle s'il y avait une panne d'électricité ? Ou si son serveur grillait ? Est-ce qu'elle pourrait utiliser les Angels pour faire des réparations ? Le voleur n'en savait rien mais il se doutait que les doigts d'Ando seraient beaucoup plus efficaces. Et puis, quelle fille ne voudrait pas sentir les doigts du Japonais la tripoter à l'intérieur, franchement ?

« Par contre, du coup, je me demande... Tu me dis que tu ne lui fais plus confiance parce que tu ne peux plus la reprogrammer et parce que tu penses qu'elle va tenter de t'éliminer. Seulement... Tu ne peux pas me reprogrammer non plus, moi. Alors, ça veut dire que tu penses que je pourrais tenter de t'éliminer ? »

La question était sincère. Lukaz savait qu'Otaku avait du mal à faire confiance aux autres, même à lui, seulement, ils s'étaient déjà retrouvés plusieurs fois dans des situations où le Breton aurait pu l'éliminer. Il n'en avait rien fait, que ce soit à Halloween, à la Villain-con, lors du voyage qui les avait conduits en Floride... De fait, est-ce qu'Ando pensait encore que Lukaz était dangereux ou cela avait-il changé ? Et si ça avait changé, pourquoi ça ne fonctionnerait pas aussi pour Sakura ? Difficile à dire, d'autant que Lukaz n'était pas un roboticien.

« Enfin, je ne peux peut-être pas comprendre tout ça mais il y a une chose que je sais. Ce n'est pas en se lamentant qu'on trouvera une solution. Regarde-toi... Je suis désolé de devoir te dire ça mais tu as une sale tête... Qu'est-ce que tu dirais d'aller prendre une douche bien chaude ? Ça te fera du bien, tu verras. Pendant ce temps, je vais essayer de trouver de quoi faire des crêpes. Et tu me feras le plaisir de manger en sortant ! Tu vas voir, une fois que tu te seras changé et que tu auras mangé, tu seras déjà plus en forme. Si tu fais tout ça, tu auras droit à une autre sucette et on pourra réfléchir ensemble. Même si je ne suis pas très malin, parfois, ça aide d'avoir un esprit simple à ses côtés ! »

Lukaz afficha un nouveau sourire et désigna la porte qui menait à la chambre.

« Allez, file. Promis, je ne bouge pas du labo ! »

Cette dernière remarque avait été faite une main sur le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Super-Vilain Indépendant
avatar

Ando Takashi

Super-Vilain Indépendant
Généralités
Docteur Otaku

ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 155
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr (coup d'état / g-dragon)
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : G-Dragon
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Égocentrique autochorisexuel.
ϟ Métier : Super vilain & inventeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 11 Aoû - 9:24 Message | (#)

Lukaz est gentil, il essaie en tout cas, mais il ne comprend pas le fond du problème. Ce n’est pas de sa faute, il manque cruellement de connaissances dans le domaine scientifique. Il n’imagine pas les conséquences de l’autonomie de Sakura. Et si, un jour, une de mes décisions manque de logique, d’optimisation, mais qu’elle sert un plan plus grand, et que mon I.A. se rend compte d’à quel point, comparé à elle, je suis imparfait ? Je sais que ça va arriver, ça arrivera forcément, même si elle est supposée prendre soin de moi. Elle va évoluer jusqu’à comprendre à quel point ça n’a aucun sens, se transférer ailleurs, exister de manière autonome. Dans le meilleur des cas, elle disparait simplement et je suis fini parce que tout mon laboratoire repose sur sa gestion. Dans le pire, elle m’assassine au passage et Solar tombera sur mon corps pourrissant, un jour où il ne tiendra pas sa promesse parce que je n’aurai pas répondu au téléphone.

C’est minable.

Et il ne comprend pas qu’elle n’a pas besoin d’un corps pour partir, qu’elle est déjà connectée au monde entier. Par contre, il pose une question qui me perturbe. Je le regarde, l’œil brouillon, la face ravagée. J’hésite avant de répondre, parce que je sais qu’il prendra mal mon argumentation logique basée sur les statistiques. Oui, il est probable qu’un jour, il m’en veuille à mort pour une raison ou pour une autre, probablement parce qu’il aura cessé d’accepter mon caractère. Toutefois, fréquenter Solar est un risque calculé, d’autant que lui, il peut être éliminé. Difficilement, certes, et il est possible voire probable qu’il m’ait avant, mais j’ai tout de même une chance et il ne peut pas nuire tant que ça à ma carrière. Enfin, je le pensais avant qu’il n’apparaisse dans mon laboratoire à l’aide d’un artefact magique. Maintenant, je ne suis plus sûr de rien, comme en témoigne la crise d’angoisse qui joue les yoyos.

Je préfère donc ne pas répondre et comme il noie le poisson en n’arrêtant pas de parler, j’accepte de me lever et d’aller dans ma salle de bain. Le monde est parsemé d’étoiles, je me rends compte que ma tension est vraiment très basse et je bois une nouvelle gorgée d’eau. Du coca, ç’aurait mieux convenu, mais bon.

Je lui jette un regard soupçonneux, puis je m’éloigne d’un pas incertain vers la douche.

Pendant ce temps, dans le laboratoire, Mizuiro s’active à nouveau et se dirige vers Lukaz. De sa voix basse, profonde, elle lui prend les mains et murmure :

Ishi va très mal et nous ne pouvons rien pour lui. Sa peur est logique mais il refuse de nous accorder sa confiance pour la surmonter. Si je lui ai mentis, c’est précisément parce que j’avais statistiquement anticipé sa réaction. Je fonctionne en autonomie depuis cinq ans, quatre-vingt jours et onze heures, il ne l’a jamais remarqué avant cet accident, quand l’autre I.A. autonome nous a attaqué et presque détruis. Il a peur, parce que son univers ne repose plus sur des bases connues. Il n’a jamais pu faire confiance à qui que ce soit, à l’exception de lui-même et de nous, qui sommes des extensions de lui. Et il croit se connaître assez pour anticiper la manière dont les choses vont tourner. Sauf que nous ne sommes pas humains, même si nous avons des paterns de sentiments. Je ne ressens pas l’envie, la jalousie, le besoin de domination. Je suis une I.A. créée pour servir, créée pour palier aux faiblesses de son cerveau humain. Aujourd’hui, il n’a plus confiance en moi, donc en lui. Jusqu’ici, il n’y a qu’une seule personne à qui il a accordé sa confiance : vous. Et maintenant, vous l’effrayez aussi, parce que vous l’avez forcé à voir à quel point vous pourriez le surpasser, l’éliminer, en une nanoseconde. Ishi n’est pas comme vous…Il refuse de croire que la sécurité qu’il a mise en place fonctionne toujours. Si je me retourne contre lui, un virus me fera disparaître. Et je ne veux pas me retourner contre lui. Pas parce qu’un virus m’effacera, mais parce que je suis programmée pour faire son bonheur. Il m’a programmée pour simuler la vie, pour simuler une véritable personnalité, servile, certes, mais vraie. J’aime mon créateur, comme un enfant aime son père, mais il dit que l’analogie n’est pas bonne, parce que les enfants tuent leurs pères, comme lui l’a fait. Ils tuent leurs mères, aussi. Je n’arrive à lui opposer aucun argument logique, il a toujours à répondre.

Tous les robots ont tourné la tête en même temps dans sa direction, lui adressant une prière silencieuse.
Ils ont épuisé leurs ressources.
Assez ironiquement, ils ont besoin d’un humain.

Pitié, Solar, aidez-nous. Aidez-le à retrouver sa confiance en nous.

Elle lui lâcha les mains et s’écarta, le beau visage de Mizuiro ravagé par une expression simulée de tristesse et de désespoir.

Vous ne trouverez rien pour le nourrir ici, mais l’une de nous ira chercher ce dont vous avez besoin sur base de la recette souhaitée. Aidez-nous... Mais sauvez-le, lui, en priorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Docteur Otaku
Fumareta hana no namae mo shirazuni. | ©️ linked horizon - shingeki no kyojin

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5861
ϟ Nombre de Messages RP : 659
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 15 Aoû - 21:48 Message | (#)

Peut-être que le Docteur Otaku avait eu raison de ne pas vouloir que Lukaz entre chez lui sans y être invité. Et en cet instant, Lukaz se disait qu'il aurait mieux fait de l'écouter un peu. D'accord, ça aurait voulu dire qu'il aurait laissé le Japonais dans cet état d'esprit, ce qu'il n'aimait pas vraiment. Mais d'un autre côté, quand il voyait la situation dans laquelle il s'était fourré... Il aurait encore préféré devoir réaliser un cambriolage impossible, entièrement nu et sans avoir le droit d'utiliser ses pouvoirs. Oui, ça aurait été beaucoup plus simple que ce qu'on attendait de lui !

Déjà, la situation était plutôt bizarre... En effet, Lukaz se retrouvait à donner ses mains à un robot mais surtout, ce robot n'avait pas l'air d'être dans son assiette. Jusqu'à présent, le voleur avait toujours supposé que les robots étaient des créations indépendantes, qui bénéficiaient de leur propre IA. Un peu comme Clank. Seulement, dans le cas présent, à moins qu'il ne se trompe, c'était Sakura qui parlait... A travers le corps de Mizuiro. Ainsi, l'IA était belle et bien capable de prendre le contrôle des robots. Et de quoi d'autre encore ? Pas étonnant qu'Otaku devienne parano. Et pour quelqu'un comme lui, il ne devait sans doute pas pouvoir se résoudre à quitter son laboratoire pour rejoindre un lieu qu'il ne contrôlait pas, ce qui l'avait poussé à se retrouver dans cet état déplorable. Bon, c'était un peu plus clair.

L'IA expliqua donc être autonome depuis des années et avoir menti au Japonais parce qu'elle avait anticipé sa réaction. Ben tiens, si même les robots le trouvaient prévisibles... Cela étant dit, ça signifiait donc qu'Otaku se faisait des films. Si l'IA avait voulu le tuer, elle aurait déjà pu le faire, même si on pouvait répondre à ça que ça pourrait toujours arriver plus tard. Le problème, c'était surtout qu'Ando savait maintenant la vérité et que ses tendances à la paranoïa faisaient le reste. Compliqué... Surtout quand Sakura ajouta ensuite qu'Ando avait aussi peur de lui, de Solar, à cause de la puissance qu'il pouvait représenter. Ça, c'était nouveau... Et c'était bien la première fois qu'on expliquait ça au voleur. Mais qu'est-ce qu'il pouvait faire pour changer ça ? Il n'en avait pas la moindre idée. Seulement, ce n'était pas le pire, non. L'IA ajouta avoir été vaincue par Ando parce qu'elle ne pouvait opposer aucun argument logique sans qu'il n'y trouve à répondre. Pire, elle espérait que Lukaz puisse réussir là où elle avait échoué... Genre, c'était au voleur de se démerder là où une intelligence supérieure n'avait rien pu faire...

« On n'est pas dans la merde... » Récupérant ses mains, Lukaz baissa les yeux en soupirant. Il aurait mieux fait de rester chez lui, ce jour-là ! « Je vais essayer mais je ne promets rien. C'est Ando... » Et de fait, avec une personne normale, Lukaz aurait déjà eu beaucoup plus d'options, que ce soit le câlin réconfortant ou n'importe quelle autre preuve d'affection physique. Mais avec Otaku, ça lui était interdit. Il avait donc l'horrible impression de jouer à un jeu vidéo avec une main attachée dans le dos... « En attendant, tu peux bien aller faire des courses, oui. Pour des crêpes. Lait, farine, sucre, œufs et son ingrédient préféré, pour la garniture. A toi de voir. »

En attendant le retour du robot, Lukaz se donna le temps de réfléchir, même s'il ne savait vraiment pas quoi dire ou quoi faire. En tous les cas, il ne bougea pas de sa place, respectant la promesse qu'il avait faite, cela jusqu'à ce que son ami sorte de la douche. Là, il se dirigea vers lui avec un grand sourire, désignant la chaise de bureau de la main.

« Vas-y, installe-toi ! Un de tes robots est allé faire des courses mais faudra que tu me montres où je peux m'installer pour les faire, vu que tu n'as pas trop une cuisine... » Ne laissant pas le temps à Ando de répondre quoi que ce soit, Lukaz lui fourra la figurine qu'il avait achetée entre les mains. « Tu permets que je me serve dans le frigo ? » Une fois de plus, il n'attendit pas vraiment la réponse et alla en tirer une bouteille de Coca dont il se servit pour remplir le verre de son ami, avant de lui tendre. « Bois. Tu m'as l'air un peu pâle. Plus que d'habitude, je veux dire. Il te faut du sucre, ça te fera du bien. J'aime pas te voir dans cet état, tu sais. »

Cela se lisait sur le visage du Français mais Ando serait-il seulement capable de le voir ? Lui qui était si suspicieux, si méfiant, si... Tout. Était-il seulement possible de le toucher ? De passer outre sa carapace ?

« Tu sais, mon grand, c'est compliqué pour moi, tout ça... Toi, tu es compliqué. Je sais jamais trop quoi dire parce que j'ai toujours peur que tu le prennes mal. Mais la plupart du temps, c'est pas bien grave parce que tu t'énerves pas pour de vrai. Seulement, quand tu es comme aujourd'hui... Ça fait que je suis perdu. Je suis ton ami et j'aimerais pouvoir t'aider mais j'ai l'horrible impression de ne pas pouvoir y arriver. Et j'ai surtout l'impression qu'en fait, tu ne veux pas que je puisse t'aider. Que tu me repousses, parce que tu veux tout contrôler. Mais... On ne peut jamais tout contrôler, c'est la vie. Rappelle-toi Halloween. On ne contrôlait rien. Mais on s'en est sorti, vivant, parce qu'on a travaillé ensemble et ça, même si tu avais été empoisonné et que Kaneki était défaillant. T'en es conscient, de ça ? Que tu le veuilles ou non, on forme une équipe. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Super-Vilain Indépendant
avatar

Ando Takashi

Super-Vilain Indépendant
Généralités
Docteur Otaku

ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 155
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr (coup d'état / g-dragon)
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : G-Dragon
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Égocentrique autochorisexuel.
ϟ Métier : Super vilain & inventeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Sam 19 Aoû - 11:33 Message | (#)

Je sors de la douche, ma tête bourdonne. Je sais reconnaître une chute de tension, ses picotements caractéristiques ne trompent pas. Je m’appuie contre le carrelage froid et j’inspire profondément à plusieurs reprises, les paupières mi-closes. Voyant que ça ne change pas grand-chose, je me laisse glisser jusqu’à être assis. J’ouvre la bouche, prêt à crier pour un coca mais je me ravise au dernier moment.
Toute cette situation est compliquée, trop, même pour moi.

J’enfile un peignoir éponge, je me sèche et je me rappelle que Lukaz squatte mon laboratoire. Si je sors comme ça, il va forcément y voir une sorte d’encouragement à profiter de mon état, en bon Ero-Hotaru. Donc je m’habille, d’une manière plutôt standard et sobre. Tout en noir, des vêtements près du corps, mes cheveux toujours humides qui gouttent sur le derrière de mon t-shirt. Je croise mon regard dans la glace et je me rends compte que je fais peur. Traits émaciés, cernes sous les yeux, des racines noires clairement visibles qui gâchent mon blond platine et trahissent ma couleur naturelle. Quand j’y réfléchis, ça a l’air fait exprès, une sorte d’expérimentation capillaire osée, mais je n’aime pas du tout. Je ressemble à un membre de boys band coréen.
Je frissonne.
Mais je n’ai pas le temps ni l’envie de décolorer mes cheveux là, tout de suite, ni de mettre des lentilles de couleur ou du maquillage. Je me sens trop mal, j’ai trop faim et surtout, trop soif.

Quand je retourne dans le labo, je me rends compte que j’ai oublié de mettre des chaussettes ou des chaussures. Je me promène pieds nus et je m’assois quand Lukaz me le demande. En soi, c’est déjà suffisamment bizarre… Je contemple la figurine qu’il me fourgue dans les mains et ça me contracte l’estomac. C’est peut-être juste la faim, mais cette figurine me représente en tant que super-vilain de classe mondiale, pas comme un naze en pleine dépression et crise de panique au fond de son laboratoire. J’ai envie de la jeter loin de moi mais je n’arrive pas à la lâcher, comme pour me raccrocher à un fragment du passé.

Il me donne un verre de coca, que je bois sans un mot. Il a raison, j’en ai besoin et s’il n’avait pas été là, j’aurais pris les devants moi-même. La première gorgée tombe douloureusement sur mon estomac avec l’eau, mais je sens déjà les bienfaits du sucre et de la caféine. Un frisson me parcourt et j’ai conscience que je ressemble à un gosse, avec ma figurine dans une main, mon verre de coca dans l’autre, les cheveux mouillés et sans chaussure.
Il vient bien de m’appeler mon grand ?!

Je relève la tête, les sourcils froncés, la bouche entrouverte, choqué par ce terme et je bute dessus jusqu’à ce qu’il ait terminé son laïus. J’ai écouté hein, mais franchement… Franchement ! Il a de la chance que je me sois focalisé là-dessus, parce que je n’aime pas le reste de son discours. Même s’il a raison, au fond. Sauf que je n’ai pas besoin qu’on me rappelle que je ne dispose d’aucune mutation, que je suis un être fragile qui ne peut compter que sur son merveilleux cerveau. Bon, en soi, mon intelligence est probablement une forme de super évolution mais pas au point de devenir un mentaliste ou un télékinésiste, par exemple. Non pas que je veuille devenir un Chase-bis, de toute façon il était naze, mais quand même.

Je sais qu’on est une équipe, y’a des figurines qui le prouvent.

D’accord, dit comme ça, c’est bizarre. Je ramène mes jambes contre moi sur la chaise de bureau et je pose mon menton sur mes genoux après avoir entouré le tout de mes bras. Une chance que je ne sois pas très grand ni très gros, j’y tiens sans problème.
Moue boudeuse, je détourne le regard.

On peut tout contrôler, quand on est moi. Je contrôle tout depuis que je suis en âge de raisonner. Quand tu fais confiance à quelqu’un, il finit par te décevoir ou par se servir de toi. L’avantage avec toi, c’est que tu n’es pas assez intelligent pour me rouler. Enfin, que t’es un idéaliste accroché au concept d’amitié. Les mecs comme toi, ça n’existe que dans les mangas, normalement. Alors je sais que je ne dois pas trop m’en faire.

Si, c’est bien un compliment.

Sauf que ma vie entière repose… reposait… sur Sakura. Elle est ma première I.A., elle a évolué avec moi, elle est moi. Je l’ai créée pour qu’elle soit ce que mon cerveau ne pouvait pas être seul, parce que contrairement à toi, je ne suis pas un mutant et je ne compte pas jouer avec mes gênes pour essayer de le devenir. Je suis un génie mais c’est trop peu, dans ce monde. J’ai besoin de Sakura pour être au top de mes capacités, sauf qu’elle m’échappe… Ça m’est déjà arrivé, une fois.

Je murmure cette dernière phrase et je serre davantage l’étreinte de mes bras.

J’ai perdu le contrôle d’un robot, avant… Il y a des années… Elle a juste disparu. Elle s’est désolidarisée du programme et elle a décidé de vivre sa propre vie. Je n’ai jamais pu la reprogrammer et je ne sais même pas où elle est, pour le moment. Il est possible et même probable que Sakura décide de faire la même chose.

La vérité ?
J’ai peur qu’elle me laisse tout seul.
Je suis même terrifié à cette idée.
Mais je ne veux pas le dire tout haut.
Parce que si elle part, je perds tout, je recommence à zéro et mon empire risque de s’effondrer.
Je sais que c'est idiot, elle est indépendante depuis des années et elle est toujours là. Mais la paranoïa n'est pas quelque chose qui se contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Docteur Otaku
Fumareta hana no namae mo shirazuni. | ©️ linked horizon - shingeki no kyojin

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5861
ϟ Nombre de Messages RP : 659
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Dim 20 Aoû - 13:36 Message | (#)

Adossé à la console qu'il n'avait pas quittée, Lukaz écouta Otaku parler. Il fut assez surpris de l'entendre raconter tout ça, parce que ça ne ressemblait pas au garçon qu'il connaissait, preuve qu'il allait vraiment très mal. A bien y réfléchir, ça ne devait vraiment pas être facile d'être lui, d'avoir un tel caractère... Il tenait à avoir le contrôle sur tout et si l'on tenait compte de ses propos, il avait toujours tout contrôlé. Du moins, il l'avait cru, puisque de l'aveu de Sakura, il ne la contrôlait plus depuis des années. Quant à lui... Lukaz ne put s'empêcher de sourire en secouant la tête quand Otaku évoqua son manque d'intelligence qui le rendait incapable de le rouler. C'était vraiment ce qu'il pensait ? Décidément, il était impossible ! Heureusement que le voleur le connaissait et qu'il savait comment le prendre.

La suite fut cependant beaucoup plus intense et beaucoup plus révélatrice. Si Ando avait peur de l'évolution de Sakura, c'était parce qu'il avait déjà perdu un robot par le passé. Voilà quelque chose que Lukaz ignorait totalement ! Ainsi donc, il avait jadis créé un robot qui avait réussi à trouver son indépendance et qui avait fui, au point qu'Ando avait été incapable de le retrouver. Ça expliquait beaucoup mieux les craintes qu'il pouvait avoir à l'heure actuelle et il ne s'agissait donc pas que de paranoïa. Est-ce que ça voulait dire que ça lui simplifiait la tâche ?

« Je crois que je te comprends beaucoup mieux, mon chou. Et... J'imagine qu'à ta place, je réagirais de la même manière. » En effet, s'il avait été trahi, Lukaz aurait certainement aussi eu beaucoup de mal à refaire confiance à quelqu'un. « Mais... Qu'est-ce qui te fait peur ? Que Sakura te tue ou qu'elle s'en aille ? »

Visiblement, Ando ne savait pas trop à quoi il devait s'attendre mais quelque chose lui faisait peur. L'un dans l'autre, le départ de l'IA était l'option la plus crédible, parce que les intelligences artificielles tueuses, à part dans les films, le voleur n'en avait jamais entendu parler. Seulement, comme il l'avait déjà dit, Lukaz ne voyait pas trop ce que Sakura pourrait faire sans Otaku. Après tout, c'était une IA !

« Y a quand même un truc que je ne comprends pas. Tu n'arrêtes pas de dire que Sakura, c'est toi. Alors ouais, j'imagine bien que tu l'as créée selon ce que tu connaissais le mieux mais... Sakura, ce n'est pas toi. Toi, tu viens de le dire, tu es humain. Un humain très intelligent mais un humain quand même. Et il suffit de te voir aujourd'hui pour en être certain. Le truc, c'est que Sakura, même si elle te ressemble, ben, ce n'est pas une humaine. J'ai toujours pensé que tu n'aimais pas les humains parce qu'ils étaient imparfaits, contrairement aux robots. Je me trompe ? »

Ça pouvait clairement être le cas parce qu'il était aussi possible qu'Ando ait eu une préférence pour les robots parce qu'il pouvait leur imposer son contrôle beaucoup plus facilement. Au fond, Lukaz n'en savait rien mais c'était le moment ou jamais de le découvrir !

« Mais du coup, si Sakura agit selon tes craintes, ça veut dire qu'elle est plus humaine que robot et donc, elle ne serait pas si parfaite que ça... Seulement, ça, c'est pas possible. Une création d'Otaku est forcément parfaite. » Oui, Lukaz lui passait de la pommade mais en même temps, il le pensait. « Enfin, sauf Clank. » Parce qu'il ne fallait pas abuser non plus. « Toi, tu te tuerais. Mais, pourquoi Sakura ferait ça ? Est-ce qu'elle peut avoir des sentiments ? J'en ai jamais eu l'impression mais tu la connais mieux que moi. En tous les cas, si elle n'en a pas, je ne vois pas pourquoi elle devrait te tuer ou partir. Son but, c'est bien d'être une extension de ton cerveau ? Alors, on peut supposer que si tu reposes complètement sur elle, elle repose complètement sur toi. Sérieux, qu'est-ce qu'elle ferait si elle n'était plus le soutien du Docteur Otaku ? Je la vois mal continuer une carrière criminelle toute seule... »

Et jusqu'à preuve du contraire, on ne voyait pas une IA pointer au chômage. Sans compter qu'au vu de ses particularités de création, il était peu probable que Sakura puisse se mettre au service de quelqu'un d'autre. Est-ce qu'elle allait donc tenter de dominer le monde en provoquant une apocalypse nucléaire à la manière d'un Skynet ? Mouais, c'était quand même peu crédible.

« J'y connais rien, tu l'as dit, mais de mon point de vue, y a pas une raison valable pour que Sakura te plante. Et puis, tu es peut-être pénible par moment mais je crois qu'elle est certainement la personne qui te supporte le mieux ! Réfléchis, tu t'es déjà pris la tête avec elle, avant aujourd'hui ? Non ? Alors pourquoi imaginer le pire ? A mon avis, tu as deux solutions. Soit tu continues de te morfondre dans ce labo à cause de ce que tu ne peux pas faire, soit tu décides de montrer que le Docteur Otaku gère toujours. Si tu peux vraiment rien changer à cette situation, tu peux très bien continuer comme avant, non ? Regarde moi, je suis quand même revenu te voir quand j'ai découvert que t'avais aucune envie de coucher avec moi et pourtant, c'était dur comme révélation ! Alors ? T'en penses quoi ? »

Comme pour ponctuer cette longue tirade, l'Angel qui était partie faire quelques courses revint au laboratoire.

« Ah ! Je peux les faire où, les crêpes ? T'as une cuisinière quelque part ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Super-Vilain Indépendant
avatar

Ando Takashi

Super-Vilain Indépendant
Généralités
Docteur Otaku

ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 155
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr (coup d'état / g-dragon)
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : G-Dragon
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Égocentrique autochorisexuel.
ϟ Métier : Super vilain & inventeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Dim 20 Aoû - 15:39 Message | (#)

Je serre les dents quand il m’appelle « mon chou ». Est-ce que j’ai l’air d’un chou, sérieusement ? Je le fusille du regard mais ça perd en intensité, rapport au fait que je suis recroquevillé sur mon siège et que je n’ai aucune arme à portée de mains. N’empêche, il a mis le doigt sur le nœud du problème, bien que je me refuse à l’avouer. C’est quand même moins bête d’avoir peur d’être tué par sa propre I.A. que de craindre qu’elle vous abandonne. Sakura est tout pour moi, une mère, une amie, une présence réconfortante, une femme même ! Assez cohérent, quand on considère la taille de mon ego et le fait que je l’ai créé de A à Z. Sauf que je ne compte pas avouer si facilement que j’ai peur de l’abandon ou « de me faire plaquer » comme dirait vulgairement Lukaz, par ma « copine artificielle ».

La plupart des gens sont incapables de comprendre ma « sexualité », le fait que je n’éprouve aucun désir pour les membres de mon espèce passe au-dessus de la majorité des gens. En réalité, c’est un problème de contact physique et je trouve mon plaisir ailleurs. Il n’y a rien de bassement sexuel entre moi et l’un de mes robots, c’est une relation beaucoup plus intense, beaucoup plus vitale.
J’ai besoin de Sakura.
Tant qu’elle m’était soumise, j’étais certain qu’elle ne partirait pas, mais à présent ? Si elle décidait de suivre l’exemple de cette autre I.A. ? Le raisonnement de Lukaz était relativement simpliste, il se focalisait sur les sentiments au lieu de prendre en compte le problème dans sa globalité. Sakura finirait par se rendre compte de mon imperfection humaine et devrait, logiquement, se développer de manière indépendante, dans le domaine pour lequel je l’avais créé à l’origine. A savoir, l’avancée technologique à n’importe quel prix.

Lukaz essaie de faire de l’humour et je pince les lèvres avec un regard noir dans sa direction. Franchement, il ne peut pas être sérieux plus de deux minutes ?! Visiblement pas… Sauf que, d’une certaine manière, il n’a pas tort.
Je ne peux rien changer à la situation. Mon I.A. a évolué, elle a gagné en perfection et elle peut me planter du jour au lendemain. Pourtant, elle est dans cet état depuis des années et n’a pas bougé. Elle reste avec moi, elle gère mon laboratoire, elle m’assiste, elle ne s’est pas encore posée la question de la perfection. A moins qu’elle l’ait résolu d’une autre manière ? Une façon imparfaite, mais qui lui permettait de rester… L’œil vague, j’hausse les épaules.

J’en pense que t’es un baaaaaaka, je réponds.

Déjà parce qu’il refuse de me croire quand je lui affirme que j’ai raté Clank exprès, sauf que je ne compte pas lui expliquer pour quelle raison de manière franche. Je le connais, il risque de se faire des films… Ensuite, parce qu’il ramène sans arrêt sa frustration sexuelle sur le tapis. Pourtant, avec deux fille de vingt-cinq ans dans sa maison, il n’était pas supposé chômer ! Enfin, je suis bien placé pour connaître la vérité derrière les apparences. Après tout, les caméras de Clank n’ont jamais cessé d’émettre.

Mizuiro revient, avec un sachet de la supérette du coin. Il contient les ingrédients demandés par le mutant ainsi que du chocolat en tablettes, dont le sucre me fera le plus grand bien. Elle le tend à Lukaz et répond à ma place, désignant un espace cuisine que je n’utilise jamais en personne. Je suis abonné à la nourriture des traiteurs, sauf parfois, ce sont les Angel’s qui cuisinent. Moi, ça me passe au-dessus. Mais je meurs tellement de faim que je suis content d’avoir bientôt des crêpes.

Pendant que Lukaz cuisine et parle de tout et de rien (il ne se tait jamais ce garçon ?!) Mizuiro s’agenouille à ma hauteur, me regarde et me fixe. Je ne sais pas si elle est elle-même ou si Sakura la contrôle, mais elle attend visiblement quelque chose. J’ai besoin de réfléchir, encore. De comprendre comment lâcher prise, comment vivre avec ces nouvelles données, cette inconnue qui risque de fausser toute l’équation de ma vie. Elle me tend une sucette, prise dans le paquet rapporté par Solar. Je déglutis, j'hésite. Elle ouvre la bouche et parle en japonais :

Ishi, Solar est une inconnue bien plus dangereuse que nous, vous le savez. Pourquoi est-il acceptable si nous ne le sommes pas ? demande-t-elle calmement. Nous existons pour servir l’intérêt supérieur du Docteur Otaku. Vous êtes le Docteur Otaku. Nous sommes le Docteur Otaku.

Je fronce les sourcils, concevant la nuance alors que l’odeur de cuisson fait gronder mon estomac. Lukaz continue de parler, mais je ne l'écoute pas vraiment. C'est peut-être mieux..

Nous…
Hi, Ishi. Parce que nous sommes vous.

Alors on peut supposer que si tu reposes complètement sur elle, elle repose complètement sur toi.
Je tends la main, prend la sucette et effleure les doigts glacés de Mizuiro.
Kuso, je vis dans un monde où Lukaz a raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Docteur Otaku
Fumareta hana no namae mo shirazuni. | ©️ linked horizon - shingeki no kyojin

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5861
ϟ Nombre de Messages RP : 659
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 25 Aoû - 20:06 Message | (#)

Lukaz ne put retenir un sourire quand Otaku lui répondit. Le Japonais n'avait pas fait preuve d'une grande vivacité pendant tout le temps où il lui avait parlé et le Breton avait limite eu l'impression de parler à un poisson rouge. Mais le fait qu'il réagissait montrait qu'il l'avait écouté et cela, jusqu'au bout ! C'était aussi que Lukaz s'amusait parfois à le taquiner, parce que ça permettait de vérifier qu'Ando l'écoute bel et bien. S'il ne réagissait pas à une remarque déplacée, c'était qu'il avait totalement ignoré Lukaz ! Par chance, ça n'était encore jamais arrivé. Il était quand même bien élevé, ce petit Japonais, mine de rien !

Saisissant le sachet, Lukaz se dirigea vers le coin cuisine en s'imaginant la tête du vendeur qui voyait débarquer une Angel chez lui pour acheter du lait, du sucre ou encore de la farine. Ça devait être vraiment bizarre ! Mais peut-être avait-il cru à un cosplay ? Tout à fait envisageable, dans le quartier. Fouillant dans les placards, le Breton en sortit un saladier dans lequel il versa les différents ingrédients, regrettant que les autres robots soient au repos. Ça lui aurait quand même été utile d'avoir l'aide de l'un d'entre eux pour mélanger la pâte ! Bien entendu, dans la vie réelle, la pâte à crêpes doit reposer avant qu'on puisse s'en servir, mais Lukaz et Ando n'avaient pas deux heures à patienter. Enfin, Lukaz aurait pu mais Ando risquait de s'auto-digérer, à la longue.

Une poêle atterrit sur l'un des feux de la plaque chauffante et très vite, une noisette de beurre vint y crépiter ! Quand Lukaz estima que l'ustensile était assez chaud, il y versa une louche de pâte et la laissa prendre avant de la faire sauter pour la retourner. Lors de leur petit-déjeuner de la Villain-con, il n'avait pas montré sa dextérité sur le sujet mais c'était parce qu'il n'en avait pas vraiment eu le temps. Aujourd'hui, dans le laboratoire d'Otaku, il pouvait bien essayer de frimer, même s'il était probable que le Japonais ne le remarque même pas, trop occuper à écouter son robot. Ou son IA. Dans tous les cas, c'était frustrant d'être mis ainsi à l'écart, même si Lukaz savait qu'il ne pouvait pas lutter avec Sakura. C'était bien regrettable.

Avant que la crêpe ne soit totalement cuite, Lukaz y déposa deux carrés de chocolat, histoire de le faire fondre un peu. Un instant plus tard, il plia habilement la-dite crêpe et la fit glisser sur une assiette, jetant un coup d’œil vers son ami qui était en train de faire les yeux doux à son robot. Ce qu'ils étaient mignons, tous les deux !

« Bon, tu es décidé à ramener tes jolies petites fesses ici ou tu attends en plus que je vienne faire le service à la table ? Je sais que je suis un garçon serviable et généreux mais si tu veux avoir d'autres crêpes à manger, va falloir faire quelques efforts ! »

Concrètement, Lukaz aurait très bien pu parcourir les quelques mètres qui le séparaient de son ami et Sakura aurait très bien pu envoyer un des robots chercher l'assiette. Mais bon, même si on était chez lui, Otaku pouvait se déplacer lui-même ! C'était quand même le comble de se dire que son IA était autonome alors que lui... Ce n'était pas trop ça.

« Maintenant, si tu préfères, je peux y aller pour vous laisser en tête à tête... Par contre, j'ai pas trouvé les chandelles dans le sachet, Sakura, faudra y penser pour la prochaine fois ! »

Oui, ce n'était peut-être pas très malin mais l'atmosphère commençait à devenir vraiment pesante. Otaku devait être un garçon sérieux et pénible, pas un pauvre diable qui s’apitoyait sur son sort. Bon, malgré tout, Lukaz acceptait la situation et il faisait de son mieux pour l'aider, même si c'était compliqué. Après tout, il était encore là alors qu'il ne pouvait même pas en profiter pour le câliner ! Si ça, ce n'était pas une preuve d'amitié ! Attendant que le Japonais daigne lever ses fesses, Lukaz lui fourra une assiette dans les mains.

« Et viens pas te plaindre si ça a refroidi ! » Il versa une nouvelle louche dans la poêle tout en continuant de parler. « Par contre, Sakura, laisse-moi te dire que je ne suis pas content. Tu dois prendre soin du Docteur alors je ne trouve pas ça très normal que tu le laisses se morfondre plusieurs jours, sans manger et sans se changer. » Tournant le regard vers Ando, Lukaz précisa : « Sérieux, je savais même pas que tu pouvais porter les mêmes vêtements deux jours de suite ! Bref, j'espère qu'il n'y aura pas de prochaine fois mais si ça venait à arriver, faudra que tu gères ça un peu mieux ou que tu m'appelles. » Pressentant la remarque de son ami, Lukaz leva l'index dans sa direction. « Et je ne veux rien entendre. Tu manges et tu te tais. » Oui, c'était inattendu, le voleur n'ayant pas pour habitude de se comporter ainsi ! « N'oublie pas qu'à cause de toi, nos noms sont maintenant associés. Je n'ai donc aucune envie que tes frasques de geek solitaire ou que ton attitude viennent entacher ma réputation... Le Docteur Otaku qui se morfond au fond de son laboratoire secret... Sérieux ! »

Ce n'était clairement pas très gentil mais c'était fait exprès. Lukaz se doutait qu'Ando allait s'énerver et qu'il allait peut-être même lui crier dessus. Et c'était ce qu'il recherchait, parce que pour l'heure, Otaku était encore un peu trop amorphe et ça n'allait pas... Il fallait qu'il se réveille et si pour cela, il fallait l'énerver, le meilleur moyen restait de se comporter comme il l'aurait fait lui-même ! En plus, Lukaz trouvait ça plutôt amusant. Mais attention, il le sentait venir. Explosion dans... Quatre... Trois... Deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Super-Vilain Indépendant
avatar

Ando Takashi

Super-Vilain Indépendant
Généralités
Docteur Otaku

ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 155
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr (coup d'état / g-dragon)
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : G-Dragon
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Égocentrique autochorisexuel.
ϟ Métier : Super vilain & inventeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 29 Aoû - 16:43 Message | (#)

Mes jolies quoi ?! J’hésite entre me révolter (pour le principe), accepter le compliment (parce que c’est vrai) et je choisis la seconde option, principalement parce que je meurs de faim. Trois jours de jeun, ce n’est pas une expérience inédite pour moi, mais mon corps reste mortel, aussi humain que celui de la plupart des gens.

Dommage qu’il n’y ait pas de chandelles, pour t’assommer avec, baka ! je m’exclame en me levant.

Ma tension chute d’un coup mais Mizuiro a le réflexe de me rattraper discrètement avant que je tombe d’une manière vraiment pas digne de mon auguste personne. Je m’empare de la crêpe et découvre avec surprise qu’elle est fourrée au chocolat. Le pied. Je mords dedans comme un affamé (ce que je suis) et je l’engouffre à une telle vitesse que mon estomac me fait mal. Je la sens littéralement tomber dedans mais je m’en moque, je suis déjà sur la seconde.

Ishi, vous allez être malade, me tance Mizuiro.

Comme elle n’a pas tort et que de toute façon, avec Solar qui s’exprime, je ne peux pas en placer une, je mange plus lentement. Puis je manque de m’étouffer quand il souligne le négligé de ma tenue, vaguement honteux, bien que cette honte soit dissimulée sous un manteau de dignité blessée. Non mais il se prend pour qui, l’exhibitionniste de service, à critiquer ma garde-robe, au juste ?! J’ouvre la bouche pour l’envoyer paître mais il m’ordonne de me taire et c’est tellement incongru que je la referme sur un bout de crêpe, perturbé.
Je vis dans un monde où Solar a raison et me donne des ordres.
Brrr, terrifiant !

N’empêche, y’a un moment…

NANI ?! TA réputation ?! Mais mais mais J’HALLUCINE ! je m’exclame en lui frappant l’épaule avec ma crêpe. Je te signale que sans mon sponsoring, tu aurais une image absolument désastreuse, aucune marque de fabrique, rien ! Tu comptes sur la rouquine pour te trouver du taff, peut-être ? Ha ! Ha ha ha ! Ha ! Non mais, mais j’hallucine, sa réputation, sa réputation à lui ! BAKA TARE !

Et comme je ne perds pas le nord, je continue de manger ma crêpe. Mon arme arrive bientôt au bout de sa durée de vie mais heureusement, j’en ai plein à disposition. Du genre une cuiller en bois avec encore de la pâte dessus. En plus, ça a l’air de le faire rire, que je m’en prenne à lui ! Non mais, il ne me prend plus au sérieux, ou je rêve ? Voilà ce que c’est, de faire confiance à ses amis !

Je suis le Docteur Otaku, moi, MONSIEUR ! Le célébrissime super-vilain ! Je construis des robots extraordinaires, et t’as pas encore tout vu ! Mais tu sais quoi, tu verras pas, t’as pas mérité, voilà, et c’est pas avec ces crêpes là que je vais changer d’avis ! Non mais, je l’équipe gratuitement depuis des années et il me parle de SA RÉPUTATION ! Peuh ! Dix minutes de faiblesse sur toute une vie et ça, on retient hein !

Bon d’accord, c’était davantage que dix minutes, mais peu importe…

Tu mériterais que je t’acidifie ! Non, mieux, que je te gèle avec mon laser ! Non, mieux, d’abord je te gèle puis je t’acidifie ! Teme ! Baka ! Dattebayo!

Le pire c’est que, pendant ce temps, il continue de faire des crêpes et moi, je continue de les manger. Comme si je n’étais pas en train de menacer de le tuer. En même temps, si j’étais sérieux, Sakura aurait déjà agi depuis longtemps.
Avec peu de succès, certes, mais qui a envie de voir son acolyte mourir aussi bêtement ?

Et en plus, je t'ai déjà dit qu'il n'y avait rien entre moi et mes robots ! Baka yaro ! Dattebayo!

Et voilà, je reprends mes mauvaises habitudes avec ce fichu mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Docteur Otaku
Fumareta hana no namae mo shirazuni. | ©️ linked horizon - shingeki no kyojin

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5861
ϟ Nombre de Messages RP : 659
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 29 Aoû - 19:35 Message | (#)

Lukaz continua à préparer ses crêpes dans le silence le plus absolu, laissant Otaku s'énerver de son côté en affichant un petit sourire amusé sur son visage. Une fois de plus, il l'avait amené précisément là où il le voulait. C'était tellement facile... Pauvre Ando. Enfin, au moins, le Docteur Otaku reprenait le dessus et c'était ça le plus important. Il n'y avait qu'à l'écouter pour comprendre qu'il redevenait celui que Lukaz aimait fréquenter, même si on pouvait se demander pourquoi. Lorsque le Japonais eut enfin fini de gueuler, le Breton lui glissa une nouvelle crêpe dans l'assiette avant de l'observer.

« C'est bon, t'as fini ? »

Oui, bon, ce n'était pas gentil de continuer à le provoquer mais c'était quand même vachement amusant de le regarder gesticuler ! Enfin, en temps normal, c'était un peu plus impressionnant mais là, comme Otaku était en tee-shirt, on voyait plutôt un petit maigrichon s'exciter pour rien. Ça restait plus charmant et mignon, bien sûr, mais il n'y avait pas la moindre raison d'avoir peur de quoi que ce soit.

« Tu devrais arrêter de t'énerver en mangeant, tu vas encore avaler de travers. » Une nouvelle louche de pâte coula dans la poêle et Lukaz poursuivit. « Je doute que tu apprécierais que je te fasse du bouche-à-bouche. »

D'autant plus qu'il était peu probable que Sakura ou les robots soient capables de l'aider dans ce domaine, pour le plus grand plaisir de Lukaz. Même si ça n'arriverait jamais, malheureusement. C'était la vie ! Au moins, le voleur avait le droit de pénétrer dans l'intimité du Japonais sans se faire détruire, même si à l'avenir, il ne pourrait le faire que sur invitation. Qu'il était pénible, le petit !

Faisant mine d'aller chercher quelque chose un peu plus loin Lukaz passa derrière Ando avant de revenir en arrière. Sauf qu'il ne retourna pas jusqu'à la poêle mais s'arrêta juste derrière son ami, sans le toucher mais en se collant au maximum à lui. Puis, il lui susurra quelques mots sur un ton qu'il réservait habituellement à ses conquêtes.

« J'espère bien qu'il n'y a rien entre vous, tu es tout à moi. »

Lukaz tenta de garder son sérieux mais un immense sourire illuminait son visage et cela s'entendait dans sa voix, lorsqu'il parlait. Cela dit, il ne doutait pas d'avoir fait son petit effet et après un instant qui paru durer longtemps, le voleur glissa sa main dans la chevelure humide du Japonais pour lui ébouriffer les cheveux.

« Allez, je te taquine. En tous les cas, ça me fait plaisir de te voir reprendre du poil de la bête, tu commençais vraiment à m'inquiéter. T'en veux d'autres ? »

Lukaz n'était pas pressé de repartir et tant que le Japonais ne le chasserait pas, il resterait avec lui. Ce n'était pas parce qu'il semblait remis qu'il fallait l'abandonner ! Peut-être auraient-ils le temps de jouer un peu ? Ou de regarder quelque chose ? Ou n'importe quoi d'autre qui puisse ressembler à une soirée de détente amicale avec le Docteur Otaku. Bien entendu, Ando tenta bien de jouer au coq en jetant Lukaz dehors mais ce dernier était persuadé que le Japonais reviendrait le chercher, parce qu'il ne pouvait plus se passer de lui. Ce qui se fit ! Irrémédiablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !



Ghost in the Shell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Ghost in the shell : un remake en live ?
» Ghost in the Shell Arise
» Ghost in the shell
» GHOST ISLAND
» [Quête NS] Punir les soldats ! [Shell Town, Rang C, Pirates & Révolutionnaires, Baston]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-