AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Honey, I'm home !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 5 Juil - 19:30 Message | (#)

- WoooooAAAAAAAH !

Le sol s'approcha à toute vitesse et le visage de Dexter percuta de plein fouet la pelouse fraîchement tondue, l'odeur caractéristique de l'herbe coupée emplissant ses narines habituée à l'odeur du sable chaud depuis plusieurs semaines. Dans un roulé-boulé des plus gracieux -et absolument pas acrobatique-, il parcourut quelques mètres avant d'atterrir finalement sur le dos, bras étendus, le souffle quelque peu court, son œil captant l'espace d'une seconde la fracture dimensionnelle qu'on avait ouverte pour lui se refermer derrière un Stockholm qui effectua une arrivée bien plus calme et distinguée que son créateur. Le jeune homme grimaça, constatant du même coup qu'il ne s'était rien cassé au niveau de la face. Toutefois, sa tête tournant encore quelque peu, il ne prit pas le risque de se relever dans l'immédiat. Profitant du moment de silence, la quiétude des lieux à peine perturbée par le brouhaha environnant de Star City, il inspira à fond en fermant les yeux.
Ce monde lui avait manqué... Qui l'eût cru ?

- Rien ne vaut la maison, ironisa-t-il à voix basse.
- Techniquement, vous n'avez pas de maison.

Syndrome releva la tête pour examiner le stupide tas de ferraille, regrettant immédiatement, un marteau-piqueur ayant visiblement élu domicile dans sa boite crânienne.

- Stockholm, je ne désespère pas qu'un jour, tu me laisses profiter pleinement d'un moment de gloire ou d'allégresse, grommela-t-il dans un soupir. Le robot resta silencieux, son I.A. modifiée par toutes les émissions de flux magiques qui l'avaient bombardée intégrant l'information. Une demi-minute s'écoula ainsi et un zéphyr se leva, balayant avec douceur un peu de cette poussière qui couvrait les vêtements du génie et qui s'infiltrait partout. Allez. On n'est pas revenus ici pour flâner.

***

Lavé, changé, brossé -en bref, rendu un peu plus présentable par la magie formidable de l'hygiène-, Dexter s'était rendu dans un cybercafé pour faire quelques recherches. Il ne lui avait pas fallu bien longtemps pour retrouver la trace de Vicki, et surtout, son lien avec le Red Night. Pourquoi cette recherche ? Après le piège qu'elle leur avait tendu, à lui et l'autre bridé, le jeune homme avait préféré occulter la NG de son esprit -et de fait, perdre complètement sa trace-, autant que possible, pour éviter de foncer dans la gueule du loup sans aucune précaution.
Ce qu'il s'apprêtait à faire. Enfin presque. Il avait Stockholm et ses missiles sur un toit pour assurer ses arrières, cette fois.
Mais cela faisait bien trop longtemps, il ne tenait plus. Il avait besoin de sa dose.

Pensant à cela, aux derniers mois passés dans cette dimension où il avait pu comprendre plus précisément l'essence de la technomancie, à tous les événements depuis sa sortie de prison, un air rêveur dessiné sur ses traits, il se grattait la joue en observant le fameux Red Night.
L'établissement, malgré l'horaire de jour qui ne permettait pas pleinement d'admirer sa splendeur, avait de la gueule. Ce n'était évidemment pas Victoria qui avait décidé de la tronche qu'avait le bâtiment -aguicheur, bien trop provocateur pour sa personnalité-, mais Syndrome devait reconnaître un certain goût à... A...
Comment s'appelait-elle déjà ?
Cas... Quelque chose qui commençait par Cas... Casse-couilles ? Il secoua la tête.
Quelle blague de mauvais goût. Ta répartie s'émousse, mon vieux.

Sans se presser, couvert de son camouflage invisible, il approcha de la double porte fermée devant laquelle se situait un vigile, un espèce de gorille aux muscles hypertrophiés -et à la cervelle très probablement atrophiée-, une oreillette dont le fil blanc s'enfonçait sous son costume trois pièces bon marché. Discrètement, Dexter passa derrière lui et ouvrit l'entrée. Il observa le bonhomme qui n'y avait pas prêté attention, trop occupé à zieuter les personnes dans la rue.
Décevant.
Le jeune homme se racla la gorge pour attirer son attention. Réussi, car le gorille fit volte-face immédiatement et son expression de surprise face à la porte ouverte, sans personne, avait quelque chose de si comique que Syndrome manqua d'exploser de rire. Détaillant les alentours, le vigile ne vit aucune menace et s'approcha de la porte, mettant un pied dans l'établissement.

- Tire, souffla Dexter en activant la radio.

L'homme se figea une microseconde, son expression reflétant son incompréhension, avant de recevoir un violent impact à la nuque qui le projeta en avant. Le génie ferma la porte en accompagnant la chute du bonhomme, observant avec un plaisir malsain le corps du garde se convulser sous l'impulsion électrique de la munition de taser qui venait de le percuter.
L'avantage d'avoir un robot qui tire, c'est qu'il prend en compte toutes les variables qu'il capte pour ne pas rater sa cible.
Baillant silencieusement, Dexter pénétra à l'intérieur, trouvant un Red Night des plus vide. Il repéra un long bar au fond -vide de tout employé, lui aussi- et se dirigea dans cette direction, attrapant sans discrétion particulière un verre et une bouteille de whisky. Se servant un fond, attrapant un glaçon, il plaça son verre sur une table et s'installa confortablement dans une banquette rouge et s'exclama d'une voix forte :

- Chériiiiiiie, je suis rentrééééééé !

Elle avait plutôt intérêt à être au Red Night ou il allait s'amuser à détruire méthodiquement la boîte à grand renfort de tirs plasma.
Revenir en haut Aller en bas

Cartel Rouge
avatar

Casey Ní Grimm

Cartel Rouge
Généralités
℘ Noctis ℘

ϟ Nombre de Messages : 2758
ϟ Nombre de Messages RP : 446
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr
ϟ Doublons : Ando Takashi - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Propriétaire & Gérante du « Red Night »
ϟ Liens Rapides : PrésentationLiensRPsTéléphoneJournal intimeExploitsCartes.


3 roses de Lukaz ♥ 2 roses de Dante ♥ 1 rose de Raphaël ♥ 1 rose de Susan ♥ 1 rose de Barrett ♥
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mer 5 Juil - 20:42 Message | (#)

Après-midi du 4 Juillet 2017.

Casey était d’une humeur absolument massacrante depuis son retour de Grèce. Personne n’avait pu lui arracher le moindre mot, elle avait collé une droite à Jonathan et s’abîmait dans un mutisme terrifiant pour tout qui la connaissait. Il faut dire que les derniers évènements ne l’avaient pas épargné et qu’elle n’avait franchement pas prévu ce type d’introspection. Au vide laissé par l’absence d’Hermès, qui lui tirait la gueule à cause de ce message effacé par accident dans un casque vieux de plusieurs siècles (si pas millénaires), s’ajoutait tout ce que l’ingestion d’Amortencia lui avait fait commettre et surtout dire de profondément stupide. Casey ne se sentait pas prête à affronter de quelconques sentiments de ce genre, encore moins d’en parler à Lukaz, Alice ou même Dawn. Ses amis s’étaient inquiétés de son état, elle avait fourni la version édulcorée de l’affaire pour s’excuser et se plongeait dans le travail en s’enfermant dans son bureau à l’étage du Red Night, ne s’arrêtant que pour dormir.
Merde, sa vie craignait franchement ces derniers jours et elle n’aimait pas cela du tout. Depuis début décembre, elle s’éclatait sans arrêt, elle rencontrait des gens intéressants, développait son business, construisait sa nouvelle existence et laissait derrière elle les problèmes qu’elle rencontrait sur sa route, comme la Confrérie des Rêveurs ou son conflit d’intérêt concernant Seto, ou encore l’agressivité à peine voilée d’Otaku à son égard.
En fait, ça ne peut pas être pire, songea-t-elle.

Puis elle se figea.
Casey cligna des yeux vitesse grand V, comme pour chasser un mirage. Là, sur l’écran de surveillance, dans son bar supposément vide à cette heure…
Toute couleur déserta son visage.
Non.
Non.
NON !

Quelque chose s’agita en elle. Son cœur se serra violemment dans sa poitrine. Son œsophage s’obstrua et son estomac se révulsa.
Non…
La créature cauchemardesque se mordit la lèvre inférieure. Sans son corps élastique, du sang coulerait déjà.
Chérie ? CHÉRIE ?! Non !!
Elle se raccrocha à cette révolte qui grondait en elle, à ce sans gêne qu’il se permettait après avoir disparu pendant son longtemps, lui laissant entrevoir l’espoir infime d’une vie débarrassée de sa présence. Elle commençait même à s’ouvrir à d’autres relations, plus… Conventionnelles, même si qualifier Hermès de la sorte revenait à l’insulter.

Le son était coupé, mais elle le vit jeter au sol des bouteilles du bar, après avoir goûté une gorgée ou simplement pour le plaisir. Personne n’était là, Jonathan jouait les abonnés absents, Dawn ne prendrait pas son service avant plusieurs heures, Seto était à Fallaenn et ses premiers rendez-vous ne commenceraient pas avant minuit. Une chance, en quelque sorte, qu’il ait choisi une période creuse…

Casey aurait déjà dû être en bas, à lui éclater sa sale tête de con sur son joli bar en marbre poli. Sauf qu’elle restait figée devant la porte, ses jambes refusant d’avancer. Plus elle prendrait du temps pour descendre le rejoindre et plus la situation risquait d’empirer. Elle croisa son reflet dans le miroir, s’assura que ses yeux étaient toujours bien rouges et ses cheveux bien roux, qu’aucune ombre ne traversait son regard.
On a fusionné, tu le sais.
Sauf qu’elle ne l’avait plus revu depuis.

BOUGE TOI !
Ou il allait une fois de plus détruire tout ce qu’elle s’acharnait à construire.
Se glissant dans sa forme d’ombre, Casey réapparut devant lui, les bras croisés.

Tu peux repartir d’où tu viens, branleur. On n’a pas besoin de toi ici. En fait, on n’a besoin de toi nulle part, mais depuis le temps, je pensais quand même que tu aurais compris à quel point tu ne sers à rien.

Gratuit, purement gratuit.
Elle soupira, se pinçant l’arrête du nez.

Qu’est-ce que tu ne comprends pas dans : dégage de ma vie, au juste ? Ne m’oblige pas à te tuer, Dexter. Je n’hésiterai pas une seule seconde. Je n’ai rien qui me retient.

Pieux mensonge, mais on n’allait pas chipoter…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Feel it comin' in the air and the screams from everywhere. I'm addicted to the thrill. Can't be scared when it goes down got a problem, tell me now. Only thing that's on my mind is who's gonna run this town tonight? We gonna run this town. (c) run this town - rihanna, kanye west & jay-z

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Jeu 6 Juil - 15:11 Message | (#)

Après avoir placé son verre sur la table, Dexter avait attendu une dizaine de secondes. Pas un son, pas une seule réaction, nulle part. Serrant les lèvres d'un air contrarié lui conférant une mimique presque enfantine, il se leva donc de la banquette aux confortables dossiers carmins dans laquelle il s'était installé, bien déterminé à retourner les lieux dans l'espoir qu'un système de sécurité quelconque -les caméras placées aux quatre coins de la pièce n'étaient que la face émergée de l'iceberg, il en était certain- provoque la venue de sa proie.
Et si elle ne venait pas... Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas détruit avec soin et méthode quelque chose.

Mais visiblement, il pouvait laisser cette éventualité de côté. Sortie de nulle part, une Victoria à la chevelure flamboyante et aux yeux de cendres chaudes apparut non loin de lui, affirmant qu'il pouvait partir et, que s'il ne s'exécutait pas, rien ne la retiendrait de le faire passer de vie à trépas. Un mince sourire amusé et un sourcil sceptique tirèrent les traits du génie.
Amusé, car Vicky venait de parler à du vide en supposant qu'il se trouvait toujours derrière le verre, son camouflage étant toujours actif.
Sceptique, parce qu'il était toujours vivant malgré une situation où elle aurait pu le tuer une centaine de fois lors de ce moment humiliant avec Ando.

- Tu sais, chérie, commença-t-il en prenant appui sur le bar, seule sa voix trahissant approximativement sa position, j'ai bien compris que tu n'avais pour moi que dédain et mépris. Tu n'as pas l'incroyable intelligence de ta sœur, certes, mais tout de même... Tu n'as toujours pas compris que je suis loin d'être un simple toutou obéissant ?

Il progressa dans la pièce, se dirigeant vers les escaliers en marbre qui permettaient de prendre de la hauteur dans un luxe et un confort appréciable. Tout dans le langage corporel de Victoria semblait indiquer un tiraillement des plus extrêmes. Lui sauter dans les bras ou lui arracher les bras, les jambes et la tête ? Ne pouvant deviner pour quelle solution elle allait opter, il devait bouger constamment, ne pas être une cible facile. Il aurait été dommageable qu'il meurt maintenant, de manière absolument anonyme, sans coup d'éclat.
Ce n'était pas comme ça qu'un super-vilain se retirait une ultime fois.
Et de toute évidence, l'entité qui la possédait avait gagné du terrain -si ce n'était la propriété entière-. Plusieurs indices évidents l'amenaient à cette conclusion : le fait que ses traits ne s'adoucissaient guère au son de sa voix même l'espace d'une micro-seconde, sa capacité à visiblement se téléporter par un procédé qu'il n'avait pas compris, sa manière de se tenir, de se mouvoir, jusqu'à sa manière de respirer. Tout hurlait qu'elle n'était pas elle.
L'avantage d'avoir été obsédé si longtemps par une personne, c'est qu'on peut repérer le moindre détail fluctuant, tel un accord disharmonieux au sein d'une gigantesque symphonie.

- Et au vu de ta capacité phénoménale à prendre de mauvaises décisions, poursuivit-il tout en envoyant le signal radio à Stockholm qu'il allait bien pour le moment, il faut bien que quelqu'un te couve. Même si, de toute évidence, tu es incapable de te rendre compte de ce besoin que tu as. Il haussa les épaules, un mouvement complètement invisible sous son camouflage toujours actif. Alors vas-y. Agrouagrouuuu. Crie-moi des mots méchants. Tente de me blesser.

Son regard se planta sur elle et il était persuadé qu'elle devait avoir cette sensation désagréable d'être observée lui pesant sur la nuque. Il attendit la réplique, qui tarda à venir.

- Je te reconnais ça : t'as bâti une belle affaire ici. Il renifla, observant avec plus de détail les alentours, comparant mentalement la taille de la pièce principale à l'envergure du bâtiment, repensant à la trappe cachée derrière le bar, effectuant tout un tas d'estimations savantes en prenant différents facteurs en compte. Les dimensions ne collaient pas tout à fait et la chose qui possédait Victoria était trop vicieuse pour "juste" posséder une boîte de nuit et faire sa vie tranquillement. Dis-moi : qu'est-ce que raconte le business depuis quelques temps ? J'ai pas vraiment pu me tenir informé dernièrement, j'étais.... Il soupesa les différentes formulations qu'il pouvait employer une demi-seconde et acheva sa phrase ainsi : ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas

Cartel Rouge
avatar

Casey Ní Grimm

Cartel Rouge
Généralités
℘ Noctis ℘

ϟ Nombre de Messages : 2758
ϟ Nombre de Messages RP : 446
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr
ϟ Doublons : Ando Takashi - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Propriétaire & Gérante du « Red Night »
ϟ Liens Rapides : PrésentationLiensRPsTéléphoneJournal intimeExploitsCartes.


3 roses de Lukaz ♥ 2 roses de Dante ♥ 1 rose de Raphaël ♥ 1 rose de Susan ♥ 1 rose de Barrett ♥
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Dim 9 Juil - 21:20 Message | (#)

Casey ne distinguait pas Dexter avec ses yeux, pas à proprement parler, qui oserait commettre une telle erreur? Toutefois, outre son agaçante voix, elle le localisait par un autre biais : celui de l’aura qu’il dégageait. Ce n’était plus tout à fait humain, plus tout à fait normal. Un soupçon de magie, juste assez pour que ses propres pouvoirs fonctionnent. Elle tiqua, évidemment, mais ne laissa rien paraître. Pourquoi celui qu’elle avait toujours considéré comme un scientifique raté (la mauvaise foi d’Otaku était visiblement contagieuse) accro à la technologie, commencerait-il à pratiquer les arts magiques ? Le mystère mériterait une enquête en temps voulu.

Les bras croisés, elle rétorqua :

Oh si, je le sais voyons. Et je me vois mal insulter les chiens en te rabaissant à leur niveau. Eux, au moins, ils méritent qu’on les aime.

D’accord, c’était gratuit.
Casey se retourna en direction des escaliers, fixant le vide ou plutôt, l’endroit où elle percevait cette aura et la voix de cet homme, réapparut comme par magie du passé de Victoria. Les lèvres pincées, elle précisa :

Arrête de me parler comme si j’étais Victoria. Tu sais très bien qu’elle n’est plus là. Qu’elle t’a abandonnée.

Plus ou moins. La vérité se trouvait être beaucoup plus complexe : Casey était une facette de la personnalité de Victoria, celle créée à partir de ses pulsions les plus noires, de ses vices les plus inavouables. Le pire d’entre eux se tenait là, dans son bar et, assez naturellement, la créature cauchemardesque ressentait l’envie de le toucher, d’écarter les cuisses, de le sentir en elle, de le serrer contre elle. Ces pulsions aggravèrent son humeur déjà bien sombre, compte tenu de sa situation avec Raphaël. Une nausée lui tordit l’estomac quand il la complimenta sur le Red Night. Elle l’imaginait bien jauger la pièce, chercher à découvrir ce qu’elle pouvait bien cacher. Un soupir sonore plus tard et sans qu’elle ne sache pour quelle raison, Casey accepta de lui répondre.

Ailleurs ? Ah ! Tu me prends pour une idiote ? Ne répond pas, le coupa-t-elle. J’appartiens au Cartel Rouge, figure-toi, déclara-t-elle avec une certaine fierté. Comme quoi, quand tu n’es pas dans les parages, je fais quelque chose de ma vie. J’ai des amis, des amants, je mange souvent des glaces et je ne grossis jamais, ma vie est parfaite, précisa-t-elle en agitant la main comme si ce n’était pas grand chose.

Mettre le mot « amant » au pluriel était exagéré, et le dire sans tiquer lui demanda un énorme effort de volonté. Pourtant, elle y parvint.

Non pas que ça m’intéresse, mais j’ai deux questions. La première, pourquoi est-ce que tu te caches ? Si tu penses que j’ai besoin de mes yeux pour te voir, tu te fourres le doigt dans l’œil justement. Haha, je suis hilarante non? Non, ne répond pas. La seconde, avec qui est-ce que tu apprends la magie ? Mh, j’ai menti, en fait, j’en ai une troisième: Depuis quand tu t’intéresses à ce genre de discipline ? Sérieusement, c’est décevant et j’en connais un qui va t’acidifier la tête pour cet affront. C’est merveilleux, je n’aurais même pas besoin de lever le petit doigt. Tu sais, Ando et moi, on est comme ça, prétendit-elle en croisant l’index et le majeur.

Son sourire provoquant sous-entendait bien qu’elle n’avait pas oublié son pire cauchemar. Un petit rappel à l’ordre ne lui ferait pas de mal.

Quand on sait le prendre, c’est vraiment un garçon plein de… surprises, souffla-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Feel it comin' in the air and the screams from everywhere. I'm addicted to the thrill. Can't be scared when it goes down got a problem, tell me now. Only thing that's on my mind is who's gonna run this town tonight? We gonna run this town. (c) run this town - rihanna, kanye west & jay-z



Honey, I'm home !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» honey i'm home w/ jace
» n°5033, honey i'm home ❄︎ Todd family
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-