AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

« Hallali » ft. Atia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Super-Vilain Indépendant
avatar

Ando Takashi

Super-Vilain Indépendant
Généralités
Docteur Otaku

ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 155
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr (coup d'état / g-dragon)
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : G-Dragon
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Égocentrique autochorisexuel.
ϟ Métier : Super vilain & inventeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 27 Juin - 16:13 Message | (#)

Nuit du 25 mars 2017, sur les docks.

Installé sur la chaise de bureau plutôt confortable, je tapote mon clavier de manière légère, sans enfoncer les touches. Le cliquetis me calme, à défaut de pouvoir lancer une musique à fond dans les haut-parleurs. Je suis malheureusement obligé de prêter attention à ce qui se passe à l’extérieur. Les yeux fixés sur l’écran, j’attends le déclic qui permettra à cette affaire de se conclure.

Dans la nuit du 16 mars, l’un de mes robots a attaqué Atia César. Pas mes robots personnels, mais un de ceux que je fabrique pour combattre dans l’arène du Circus et donner du spectacle aux accros à la violence. Une enquête nous a mené à comprendre que quelqu’un nous en voulait, à elle comme à moi. Difficile de savoir qui est la cible principale et qui n’est qu’un dommage collatéral, ou même si nous sommes tous les deux visés à égale mesure. Toujours est-il que nous sommes tous les deux impliqués. Ce fait ne me plait pas, mais je n’ai pas d’autre choix que de l’accepter et d’unir mes forces à celles du Cartel (de manière exceptionnelle) afin de mettre un terme au danger qui rôde. L’explosion sous la centrale de Star City aurait pu nous tuer, aurait très certainement mais ce ne fut pas le cas. Au lieu de cela, j’ai récupéré des données à analyser, j’ai fourni du matériel au Cartel pour surveiller le Circus plus efficacement et j’ai lancé, avec le soutien d’Atia (ou l’inverse en fonction du point de vue, mais qui se soucie d’un autre point de vue que le mien, franchement ?), une traque discrète contre les sbires du mystérieux marionnettiste robotique qui s’agite dans l’ombre.

Ni elle ni moi ne connaissons son visage ou son identité. Mes recherches ont fait choux blanc, même si des noms potentiels ont été cités. Je n’ai aucune preuve, je ne trouve rien, le dark net est vide et sa trahison me pèse. Toutefois, j’ai repéré deux robots distincts qui tournent autour du Circus en se faisant passer pour des humains. Ce n’est pas un évènement anodin, même si la technologie robotique est davantage répandue de nos jours qu’il y a dix ans. Des ouvrages d’une telle qualité sont rares, et pour cause…
L’un d’eux m’appartient.
Un que j’ai créé pour un client, plusieurs années auparavant. Je le reconnais immédiatement. Un robot garde du corps, conçu pour paraître humain afin de ne pas affoler les associés / ennemis du dit client. Quand j’ai cherché à activer le programme dormant que je laisse dans toutes mes créations, pour en reprendre le contrôle si besoin, je me suis heurté à un mur. Impossible de trouver un point d’entrée, le mot de passe avait été changé. Une crise de rage plus tard, j’y ai vu l’ultime provocation et je me suis juré de régler le compte de ce teme.
Je sais, je radote.

Ce détail et cet accident, je l’ai tu à la César. De toute manière, le robot date et mon logo n’est pas facilement visible, à moins qu’il ne se promène tout nu. Je préfère éviter que ce genre de rumeurs ne se répande, surtout après les difficultés que j’ai rencontré à pirater la base sous la centrale. Certes, j’ai fini par y parvenir, mais tout de même… Je sens bien qu’elle doute de moi, elle se tait uniquement par politesse. Ou peur de conséquences. Oui, je préfère nettement la seconde option. Je n’ai rien à prouver à personne, mais je compte bien laver mon nom, que ce bâtard a trop trainé dans la boue.

Quand tu veux, j’informe Atia.

Ma voix sort du Kaneki. C’est lui qui accompagne la César, Aisu en couverture. Le Kaneki est à sa gauche, Aisu un peu en retrait. Il me sert d’intermédiaire, parce qu’il est hors de question que je sorte de mon labo. Je n’ai pas mis les pieds dehors depuis que cette histoire a commencé. La vérité, c’est que mes angoisses m’en empêchent, même si je ne l’avouerais jamais tout haut. Je préfère dire que j’ai mieux à faire, ce qui n’est pas tout à fait faux. Je suis plus utile d’où je suis, de toute manière.

Mes robots se trouvent devant une ancienne usine désaffectée, qui donne directement sur les docks. Selon mes informations, elle servait au traitement des déchets organiques mais l’entreprise qui la possédait a fermé des années plus tôt. Depuis, le titre de propriété change de mains sans arrêt, mais personne ne semble y rester longtemps ou même se décider à réactiver le site. Les installations ne sont pas vétustes, pourtant. Probablement une conséquence des incertitudes en matière économique… Au fond, je m’en tamponne complètement. Pour le moment, l’usine appartient à une entreprise qui revend des espaces de stockages sur les docks. Personne n’a encore loué celui-là, une chance pour nous… Quoi que ?

Moins d’une heure auparavant, le robot piraté est entré dans cet endroit et n’en est pas ressorti. Je ne sais pas pour quelle raison la César a soudainement décidé que cette information valait la peine qu’elle bouge. Moi, je ronge mon frein depuis plus d’une semaine mais il parait que lâcher une bombe acide en plein sur le territoire du Circus peut être relativement mal interprété.
Une suggestion de Sakura, je dois admettre qu’elle n’a pas tort.

Oh, je sais que je l’ai déjà dit, mais si on en arrive là, évitez les jets d’acide. Il est très corrosif.

Le Kaneki sourit mais, sur son visage, le rictus est bizarre, inquiétant même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Docteur Otaku
Fumareta hana no namae mo shirazuni. | ©️ linked horizon - shingeki no kyojin

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 348
ϟ Nombre de Messages RP : 196
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mer 28 Juin - 13:45 Message | (#)

Entre les attentats avortés les explosions de centrale et les voyages initiatiques au Japon, Atia avait un mois de mars des plus chargés. Heureusement, sa récente aventure avec Dante (en tout bien tout honneur, évidemment) l'avait débarrassée d'un poids en la remettant sur ses pieds. Presque au sens propre, d'ailleurs. La voilà parfaitement en forme et prête à croquer la vie à pleine dents. Ou bien, pour s'éloigner de cette image de hippie, reprendre le contrôle de ses affaires avec la poigne de fer qu'on lui connaissait. Atia avait laissé son Magna Pugnator prendre les reines du Circus et son lieutenant s'occuper de plusieurs affaires importantes avec le Cartel. Maintenant, elle pouvait mener de nouveau la danse. Plus qu'auparavant, alors que même convalescente, la César ne manquait pas de hargne. Un de ses centres d'intérêt sur lequel elle accorda une attention toute particulière fut cette histoire qu'elle avait en commun avec Otaku. La seule affaire qu'elle avait vraiment eu du mal à mettre entre parenthèse pour régler ses problèmes... mystiques.

Pour l'occasion, elle se déplaça elle-même, prête à tout défoncer... pour se retrouver devant une piste stérile. Ses hommes avaient enquêté sur les déplacements des types morts que Keith avait trouvés dans la centrale. Ils avaient retracé leur historique de ces dernières années. Du moins pour ceux qu'ils avaient pu atteindre car certains n'étaient pas restés dans le pays et que l'influence internationale du Cartel Rouge était un poil plus légère. Du moins pour ce genre de choses. De fait, Atia s'était pointée comme une fleur dans le dernier repaire de Star City d'un de ces trépassés, un qui s'était spécialisé dans la revente de pièces détachées de voitures et qui avait perdu son astuce au profit d'une avidité dangereuse et stupide. Mais dans la petite maison de banlieue, ils ne trouvèrent rien. Mais rien du tout. On avait tout rangé. Des déménageurs professionnels n'auraient jamais pu faire un boulot aussi propre. Ni même avec une petite odeur de javel en arrière plan. On avait « nettoyé » l'endroit. Un travail de pro.

Autrement dit un choux blanc pour Atia. Ô frustration...

La soirée du 25 mars 2017 – Au Circus

Il fallait décompresser. De fait, Atia fêtait son retour sur l'arène. C'était son deuxième combat et son adversaire, un ancien catcheur qui a dû quitté le circuit après avoir pété la mâchoire d'un arbitre, la regardait comme si elle était une gazelle et lui un lion. Quel abruti, il a fait quoi pendant le combat d'avant, tiré son coup dans les chiottes ? Atia avait explosé son adversaire. Mais là, elle transpirait un peu et respirait fort, comme si elle était essoufflée. Ça devait exciter la boule de muscles qui aborda un sourire lubrique. Cela lui valut un coup dans les roubignoles qui le fit baver par terre. Pendant que macho man se remettait, Keith s'approcha de la cage et attira l'attention d'Atia en lui faisait le signe du téléphone. On la demandait et ça devait être urgent pour lui annoncer ça en plein combat. L'autre en profita pour attraper la cheville de la César. Celle-ci lui répondit par son autre pied qui s'écrasa prestement sur sa face. Le combat était clos. La combattante pouvait sortir de l'arène, se sécher un peu et aller voir ce qu'on lui voulait, affichant une indifférence froide aux cris et aux acclamations, intérieurement, elle jubilait.

… … …

– Ils sont vraiment pas causants ces trucs... commenta Keith qui collait aux basques de sa patronne sur le chemin pour retrouver Otaku.

La baronne du crime connaissait assez bien son garde du corps pour savoir ce qu'il voulait dire par là. Cela l'amusa. Elle était d'humeur légère, mine de rien, même si elle prenait la raison de sa venue ici très au sérieux.

– Je sais que tu préfères la magie... répondit-elle, moqueuse.

Et encore, l'affection toute particulière du téléporteur à l'égard des forces mystiques n'avait pas encore pleinement éclos. Il faudrait attendre une petite association avec un certain chat fantôme pour cela. Il ne répondit pas, préférant se concentrer sur sa mission. D'autant plus qu'ils arrivaient et qu'il n'avait plus à l'ouvrir. Un de ses talents les plus développés était celui de savoir quand il devait se taire. En vrai, il n'était pas aussi alarmé qu'il aurait pu. Sans doute parce qu'il avait déjà « bossé » avec Otaku et ses robots. Bien sûr, il restait aux aguets, prêt à disparaître avec sa patronne au moindre pépin. Aussi, savoir qu'on était encore sur les docks et que les hommes du Circus pouvaient débarquer en cas de souci, ça le rassurait autant qu'une veilleuse pour un gosse qui croie encore aux monstres sous le lit. Pourtant, ce soir, apparemment, c'était les robots qu'il fallait craindre. Surtout ceux qui ont été piratés... Un paramètre qui ne plaisait pas vraiment à Atia, mais d'un autre côté, son rétablissement la rendait optimiste et motivée. La perspective de se faire une des « œuvres » d'Otaku l'amuserait sans doute. Enfin elle se contenterait très bien de tirer des infos de la boîte de conserve dont il était question ce soir.

Arrivés à destination, ils restèrent un peu en retrait le temps de s'organiser. Atia connaissait bien le coin, ses hommes l'avaient déjà utilisé parfois pur stocker des marchandises, faire des échanges et autres... Mine de rien, ce genre d'activité devait impacter sur le titre de propriété du terrain.

– Il n'a pas bougé depuis qu'il y est entré ? demanda la César avec son ton sérieux habituel.

Quoique, une oreille un peu attentive pourrait peut-être y percevoir un brin d'amusement. L'impératrice du crime était d'humeur joueuse ce soir.

– Ça va sûrement pas te plaire, Otaku, mais je n'ai pas très envie d'entrer là-bas avec tes robots pour qu'ils finissent entre les mains de l'ennemi. la vérité était beaucoup plus catégorique, mais Atia mettait les formes pour être conciliante J'propose que t'en envoies un en éclaireur. On attend de voir si le courant passe et après j'y vais. Pour la peine, tu peux t'amuser sans problème avec tout ce que tu trouveras à l'intérieur. Promis, je ne serais pas jalouse.

Elle se garda de dire que sa réaction serait un poil moins positive si les décisions et les actions qu'Otaku et ses jouets menaient à la perte complète de leur piste.

En attendant, histoire de bien faire ses devoirs, elle demanda à Keith d'appeler son lieutenant pour voir ce qu'ils avaient sur l'usine en ce moment. La criminelle ne doutait pas qu'Otaku ait bien fait son boulot de recherches, mais le Cartel avait accès à des informations qui ne traînaient pas partout. Heureusement d'ailleurs, sinon ils seraient tous à la merci du premier hacker venu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Super-Vilain Indépendant
avatar

Ando Takashi

Super-Vilain Indépendant
Généralités
Docteur Otaku

ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 155
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr (coup d'état / g-dragon)
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : G-Dragon
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Égocentrique autochorisexuel.
ϟ Métier : Super vilain & inventeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Dim 2 Juil - 18:20 Message | (#)

Je manque de m’étrangler dans mon labo, à cause de son sous-entendu douteux. Sérieusement, elle se prend pour qui cette… ?! Respire Otaku, respire, je m’enjoins, malgré le fait que ça me démange franchement de lui redessiner le visage à l’acide. Juste pour lui rappeler un peu qui elle a en face d’elle, à savoir pas le premier comique venu ! Je ne sais pas pourquoi je ne cède pas à cette impulsion, certainement un sursaut de bon sens ou de conscience professionnelle. Après tout, ce sont des clients, je ne peux pas tenir rigueur à la César d’être désagréable quand on voit ce qu’elle dépense pour mes robots.
En fait, si, je peux et je note dans un coin de mon esprit cette remarque. Elle me paraît beaucoup trop détendue pour être honnête, ça cache forcément quelque chose de louche. J’en viens à me méfier, à me demander si elle n’est pas de mèche avec l’autre…
Non, stop, ne t’aventure pas sur ce terrain.

Je l’insulte copieusement dans mon labo (ce qu’elle n’entend pas) puis je réponds :

Une façon élégante d’avouer que tu as la frousse ? Bref, mes robots et moi, nous allons régler ce petit souci et tu pourras retourner jouer dans l'arène.

Et aller te faire foutre baka ona, je songe, de mauvaise humeur.
Le Kaneki se met en marche. Il paraît totalement humain, détendu, dans ses habits sombres. Sans ses cheveux blancs, il n’attirerait peut-être pas l’attention. Sans ses traits tirés d’un manga non plus, mais il fallait s’arrêter et le dévisager pour saisir l’inhumanité de la chose. Silencieux, il utilise l’une de ses excroissances de scolopendre pour grimper sur le toit, surmonté d’une série de verrières. Pratique pour jeter un œil et évaluer le terrain.

La première chose qui me frappe, c’est que les machines fonctionnent dans le vide. Je passe en vision thermique mais ne détecte aucune présence humaine. Si comité d’accueil il y a, ce sont forcément des machines. Silencieuse, une goutte d’acide ronge l’un des carreaux et Kaneki se laisse tomber sur une plateforme munie de barrières de sécurité, surplombant des déchiqueteuses, des tapis et des grands réservoirs en fonte.

Une pince assez large pour s’emparer de trois hommes d’une bonne taille fend les airs sur sa gauche. Il évite, mais elle revient à la charge. Ce n’est pas moi qui le contrôle, c’est son I.A. qui gère et son programme lui conférant une plus grande célérité. Lorsque le bras mécanique s’empare de sa taille, la paume du Kaneki le liquéfie à l’acide.

Bonsoir, créateur.

Mon ancien robot apparait devant moi. Il a beau dater, l’acier otaku résiste plutôt bien à l’acide du Kaneki. Heureusement, puisque le robot est construit ans cet alliage. Évidemment, il a été amélioré depuis… Je ne m’inquiète pas trop. Mes robots personnels sont beaucoup plus performants que ceux construits pour les autres. Question de bon sens.

Jet de dés #1
Réussite : Comme prévu, je n'ai aucun mal à neutraliser ce robot.
Échec : En fait, ce n’est pas si simple…

Jet de dés #2 :
Réussite : Sakura parvient à reprendre le contrôle du robot.
Échec : Le combat continue. Il se passe des choses à l’extérieur…

Créateur? Ce n'est pas mon nom, je rétorque.
Oh, pardon, Ishi, répond-il avec ironie.

J'ai toujours été doué pour programmer les reproductions émotionnelles. Et là, pour le coup, ça m'énerve, si bien que le bras du Kaneki fuse. D'une prise habile, il neutralise le robot et parvient à accéder à son point de contact en arrachant la fausse peau. En quelques secondes, il s'est branché, créant un point d'entrée pour Sakura et moi. Presque trop aisément, nous reprenons le contrôle de ma création et je pousse un soupir de soulagement.

Comment puis-je vous servir, Ishi? demande-t-il.
Envoie moi une copie de ta mémoire sur les trois dernières semaines.
Transfert en cours.

Je jubile.

Dehors, Aisu patiente tranquillement et sans un mot à côté de la César, qu'elle dépasse d'une tête. Elle est particulièrement grande, mais j'aime que mes guerrières en imposent. Les bras croisés sur sa poitrine, son fleuret à la ceinture, elle transmet ma voix :

J'ai neutralisé la menace.

Bon, d'accord, objectivement, c'est un peu tôt pour le dire.
Comme en témoigne le juron sonore que je pousse moins de trois secondes plus tard. Dans mon émoi, j'ai oublié d'éteindre le micro d'Aisu.


Dernière édition par Ando Takashi le Dim 2 Juil - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Docteur Otaku
Fumareta hana no namae mo shirazuni. | ©️ linked horizon - shingeki no kyojin

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3291
ϟ Nombre de Messages RP : 2945
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 2 Juil - 18:20 Message | (#)

Le membre 'Ando Takashi' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 348
ϟ Nombre de Messages RP : 196
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 6 Juil - 11:23 Message | (#)

En gros, Otaku était très mal placé pour donner des leçons et sous-entendre que ses associés, qui eux risquaient leur peau au sens littéral, étaient des froussards lui semblait hautement hypocrite. Et alors il faudra qu'Atia rajoute ce défaut à la liste des « bugs » d'Otaku. Cela dit, tout cela n'était que façade. En vrai, elle s'en fichait un peu et ne prenait pas la chose personnellement. Elle savait aussi, bien sûr, que si Otaku et ses joujoux n'étaient pas présents, elle se lancerait elle-même dans ce qui avait l'air d'être un piège. Sans même sourciller. Bon, peut-être en se faisant accompagner d'un ou deux sbires histoire de ne pas être la seule dans les viseurs ennemis et de multiplier ses chances de survie. Ou plutôt de diviser les risques... mai ça revenait au même, non ? Enfin, pour l'instant, il fallait avouer que la César pouvait se la couler douce pendant quelques instant le temps que les marionnettes de son associé fassent le boulot, soit en mode automatique, soit manuellement dirigées par leur « génial » créateur. Qu'importe les détails, ce qui comptait c'étaient les préliminaires qui allaient suivre.

Ainsi, Atia et Keith restèrent en retrait pour un temps, attendant de voir comment la situation allait évoluer. Le garde du corps hésitait à l'ouvrir pour parler de tout et de n'importe quoi pour patienter mais estima qu'il était préférable de rester silencieux. Sans doute parce que sa patronne restait bien silencieuse également. De toute façon, il n'y avait pas à attendre bien longtemps. On pouvait lui accorder ça à Otaku, le type ne perdait pas de temps. Son sex toy les avertit de la situation. La menace était neutralisée.

– On va voir ça. déclara la César sur un ton neutre mais déterminé.

Elle aurait pu se montrer un poil sceptique dans son intonation mais elle n'était pas du genre à pousser le bouchon sans raison. Le fait qu'Otaku se soit montré des plus performants ce soir l'aidait largement à se montrer trop dure. En tout cas pas plus que nécessaire. Les deux criminels ne tardèrent donc pas à le rejoindre. En passant par une porte, de manière un peu plus traditionnelle. D'un œil masqué acéré, Atia vit le robot entre les mains du Kaneki (si ses souvenirs étaient corrects), de toute évidence, sous le contrôle du roboticien.

– Les nouvelles sont bonnes ? demanda-t-elle pendant qu'elle examinait l'apparence de la machine vaincue, en gardant tout de même un peu ses distances.

Ce robot avait été entre les mains de quelqu'un pendant un temps et voir le soin que celui-ci donnait à son apparence pouvait sans doute donner quelques indices sur la personnalité de ce propriétaire mystérieux. Pour posséder quelques créations d'Otaku, Atia savait qu'on pouvait facilement jouer à la poupée Barbie avec elles. Cependant, ici, elle ne trouva rien de particulier. L'ensemble était neutre et aucun soin spécifique n'avait été apporté à l'esthétisme. Après, on est d'accord, la César n'était pas une Coco Chanel.

Keith, de son côté, surveillait les environs, le nez en l'air, un peu comme un chien de garde. Niveau sécurité, Atia lui faisait confiance pour avoir l’œil.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : R.A.S.
    Échec: Ils se font attaquer

    Lancer de dés 2 (si échec en 1) :
    Réussite : C'est une autre création d'Otaku
    Échec: C'est un robot d'un autre genre


– Attention ! s'écria le garde du corps après avoir aperçu quelque chose de louche sur le plafond.

Effectivement, une sorte de poulpe mécanique de grande taille apparu, quittant une invisibilité des plus efficaces avant de se laisser tomber sur ses proies. Sa prise ne le gratifia pas d'une César car le téléporteur s'était empressé de lui prendre le bras pour la mettre hors d'atteinte du monstre de métal. Ce fut donc sur une passerelle en hauteur longeant un mur qu'ils se retrouvèrent.

– C'est le style d'Otaku ça ? demanda-t-elle, sceptique.
– Tu veux que j'aille soulever ses tentacules pour vérifier ? ironisa le mutant.
– Contente-toi de le contourner pour l'encercler. ordonna la César avant de s'adresser à Otaku par l'intermédiaire des robots sur place Je suppose que je vais faire diversion pendant que tu le débranches ?

Sur cette proposition, le robot poule tourna un de ses yeux mécaniques sur la César avant qu'une nouvelle fonction se déclenche : plusieurs sortes de tuyaux sortirent de sa tête entre ses multiples caméras et s'employèrent à éjecter un acide corrosif.

– C'est un concours ou quoi ?! râla-t-elle avant de quitter sa passerelle en courant pour s'abriter non sans tirer son katana au passage.


Dernière édition par Atia César le Jeu 6 Juil - 11:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3291
ϟ Nombre de Messages RP : 2945
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Jeu 6 Juil - 11:23 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Super-Vilain Indépendant
avatar

Ando Takashi

Super-Vilain Indépendant
Généralités
Docteur Otaku

ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 155
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr (coup d'état / g-dragon)
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : G-Dragon
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Égocentrique autochorisexuel.
ϟ Métier : Super vilain & inventeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Sam 8 Juil - 12:07 Message | (#)

J’ai l’impression de me trouver en plein mauvais hentaï, sensation renforcée par l’écran à travers lequel j’observe toute la scène qui se déroule. Si Atia César n’a pas franchement le profil d’une victime de tentacle, j’ai presque cru que cette monstruosité mécanique allait l’attraper pour lui faire passer un mauvais quart d’heure. Une chance pour elle, son téléporteur de poche ne manque pas de réflexe. C’est là que l’hentai tourne au film d’horreur (ou au snuff movie ?) puisque non content d’avoir des dizaines de tentacules à agiter, ce robot jette aussi… De l’acide.

NANIIIIII ?! je m’exclame en me relevant d’un bond de ma chaise.

Je rêve ou ce kisama, non content de me voler mes robots, copie aussi ma (certes nouvelle) marque de fabrique ?! C’est MOI et MOI SEUL qui utilise de l’acide sur mes robots ! Je suis le seul (avec deux scientifiques du Cartel) à posséder la formule. Alors soit il l’a volée, soit il a créé son propre acide. J’ai bien envie de vérifier, mais quelque chose me dit que ça va devoir attendre.

Je vais le démonter !

Et le mot « démonter » a un sens particulièrement violent. Les poings serrés de rage, je laisse le Kaneki se battre en suivant son I.A. tout en lui donnant l’ordre précis de mettre cette merde en pièces détachées.

Jet de dés #1 :
Réussite : Ce robot est sensible à l’acide Otaku et c’est un jeu d’enfant.
Échec : Ce robot semble avoir une résistance à l’acide Otaku. Et merde !

Jet de dés #2 : (si échec au 1)
Réussite : Kaneki parvient à lui arracher plusieurs tentacules et à l’endommager sérieusement.
Échec : Le robot semble copier les mouvements du Kaneki, il dispose d’une I.A. évolutive. Re-merde.


Jet de dés #3 (si échec au 2, sauf en cas d'échec, valable tout de même)
Réussite: L'I.A. évolutive ne parvient pas à copier deux robots à la fois. Un support d'Aisu permet d'éliminer la menace et ils ont un peu de tranquillité.
Échec: Une autre menace apparaît. Si échec au 1, la première n'est toujours pas pleinement neutralisée.

Kaneki utilise ses excroissances de scolopendre pour sauter sur la tête de cette pieuvre un peu trop grande pour être honnête et enfonce ses doigts dégoulinants d'acide dans son blindage, qui fond comme du beurre. Cela m'apprend que ce n'est pas de l'acide Otaku qu'utilise notre adversaire, mais un acide standard, d'un autre genre que le mien. Mon propre alliage y résistera probablement mais je vais attendre, avant de mener des expériences. La pieuvre s'agite, comme prise de convulsions, et détruit quelques machines autour d'elle. Une partie du toit s'effondre, j'espère pour la César et son acolyte qu'ils sont bien cachés et que rien ne va les blesser. Concrètement, je m'en moque, mais on serait fichu de dire que c'est de ma faute si Atia César meurt.
Notez que je ne nierai pas forcément, à voir ce que ça peut m'apporter. Bref, c'est une autre histoire.

Sans davantage me soucier d'eux, je détourne mon attention vers Aisu, dont les capteurs s'affolent. Un autre robot apparaît, l'attaque maladroitement. Elle feinte, sort son arme... Et je tique quand elle s'en débarrasse avec facilité. Muet, je réfléchis en me demandant quel peut bien être l'intérêt de tout ceci.
Puis je comprends.

Il analyse leurs mouvements, je murmure, et Aisu le dit tout haut parce que j'ai encore oublié de couper le micro.

L'autre robot sourit au moment où son épée à Ytterbium l'embroche.

Je dois tuer Atia César. Je dois anéantir le Cartel Rouge. Je dois la libérer...

Libérer qui?
Sakura interrompt le fil de mes réflexions.

Ishi, l'analyse de la mémoire révèle des manipulations effectuées par un autre programme. Il n'a pas été reprogrammé par un être humain. Il y a une signature claire laissée à notre attention.
Une I.A.? je souffle. Mais pourquoi une I.A. voudrait tuer Atia César?!

Ce coup-ci, je pose la question à la principale intéressée, sauf que j'oublie un léger détail: elle n'est plus à côté d'un de mes robots.
Peut-être qu'elle m'entend, d'où elle est? Ces humains, jamais là quand il faut...


Dernière édition par Ando Takashi le Sam 8 Juil - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Docteur Otaku
Fumareta hana no namae mo shirazuni. | ©️ linked horizon - shingeki no kyojin

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3291
ϟ Nombre de Messages RP : 2945
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Sam 8 Juil - 12:07 Message | (#)

Le membre 'Ando Takashi' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 348
ϟ Nombre de Messages RP : 196
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mar 11 Juil - 14:15 Message | (#)

Se battre contre des robots, ça donnait tellement l'impression d'être dans un putain de jeu vidéo. Atia n'était pas spécialement fan, même si techniquement, l'exercice ne manquait pas de challenge, plus qu'avec certains adversaires humains, il fallait le reconnaître. Par contre, les petits plaisirs inhérents aux combats contre des êtres de chair et de sang lui manquaient. Les bruits que les corps blessés, tranchés et percés faisaient, l'odeur du sang, les cris, les regard horrifiés... Tous ces détails présentaient de véritables petites perles qui rendaient l'expérience infiniment plus intéressante qu'avec des tas de ferrailles. Finalement, Atia César était peut-être une humaniste... à sa manière.

Dans les faits, la criminelle ne s'en sortait pas trop mal. Mais c'était principalement parce que le robot d'Otaku semblait n'avoir aucune difficulté à maîtriser la pieuvre acidifiante. Bon, cela ne se fit pas sans casse, mais Atia était assez sportive pour courir éviter les débris, notamment en s'abritant dans un bureau à l'autre bout du combat. Quant à Keith, pas de problème de son côté, une téléportation sur les toits lui offrait un angle de vue ainsi qu'une position des plus sûres. En gros, les deux criminels étaient en très bonne position pour contre-attaquer si besoin était. Mais franchement, déléguer la tâche à Otaku et à ses machines, c'était plutôt sympathique. Et puis sans doute que ce genre de combat devait plaire au roboticien, genre un petit plaisir de technologue. Ou tout le contraire, avec son caractère... dans un cas comme dans l'autre, mieux valait prendre ses distances tant que rien ne les obligeait à s'approcher. Et les raisons de faire cela pourraient ne pas tarder car un autre robot s'invita... pile pour être perforé par l'escrimeuse en chef d'Otaku. A quoi pouvait rimer toute cette... mais bien sûr ! C'était une stratégie classique, quand on y pensait... l'ennemi étudiait leurs capacités.

– Next ! Va faire du repérage ! L'ennemi nous observe. Il n'est peut-être pas loin.

Et tandis que son garde du corps acquiesça dans leur radio, Atia passa un coup de fil à Otaku.

– Je crois que notre cible fait joujou avec nous. T'as d'autres...

Mais avant que l'impératrice du crime n'ait pu terminer sa question, elle fut la cible d'un robot. Plus exactement, de plusieurs robots. De tout un essaim d'insectes mécaniques au vrombissement des plus désagréables. Ces bestioles gadgets rappelèrent vaguement à Atia le design des araignées qu'ils avaient croisées durant sa dernière collaboration avec Otaku. En tout cas, d'un point de vue stratégique, c'était pas mal vu, les capacités du katana de la César étaient plutôt limitées dans cette configuration.

– Ok, comme tu peux le voir, je vais être occupée. commenta la César au téléphone avant d'enflammer son sabre et de commencer par se frayer un chemin pour sortir du bureau.

Cela commença par un enchaînement d'esquives et non d'attaques. Parce que l'endroit ne s'y prêtait pas. Ce fut donc à coups de feintes et non de sabre que la combattante se faufila hors du bureau pour rejoindre le cœur de l'action. Mais d'autres esquives furent nécessaire car ses poursuivants traversèrent la vitre qui séparait le bureau du reste du bâtiment comme du verre. Atia dut faire un bond prodigieux au sol pour leur échapper et atterrir assez lourdement sur une caisse. Bonjour les bleus. Une roulade plus tard, elle se tenait au sol, dans un espace dégagé, prête à en découdre. Ça tombait bien car les bestioles mécaniques lui fonçaient dessus. Elle les accueillit comme il se doit. Pas de bol, chacun de ses coups de sabre fut évité et la quadra eut rapidement l'impression qu'ils voyaient ses coups venir à l'avance... Ben ouais, elle s'était déjà battue au sabre la dernière fois. L'ennemi avait eu largement le temps d'adopter des contre mesures. Dans ce cas... elle sortit son flingue et commença à le vider.

Ce fut un peu plus efficace, mais à ce rythme, elle arriverait au bout de son chargeur avant d'en finir avec tout l'essaim. Plan B. Atia fonça en direction du robot acidifiant d'Otaku.

– Hey, le Kanek' ! J'peux avoir une douche à l'acide ? s'écria-t-elle.

Lorsque le robot daigna se tourner vers elle, et vers les bestioles qui la poursuivaient, Atia effectua une longue glissade pour éviter de se retrouver entre les insectes et le Kaneki trop longtemps.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Pas de problème
    Échec: Atia est légèrement blessée

    Lancer de dés 2 :
    Réussite : Keith trouve quelque chose
    Échec: Il fait chou blanc


La manœuvre d'Atia se passa très bien. Du moins pour elle. Pour l'essaim et pour le robot d'Otaku, c'était une autre histoire, mais l'issue de celle-ci dépendrait de la création du roboticien. Dans tous les cas, la César venait de se trouver une petite pause. Keith en profita pour la tenir au courant de ses recherches par radio.

– Boss, mauvaise nouvelle, j'ai rien trouvé. Y a personne. Pas de robot non plus. J'sais pas d'où qu'ils viennent. Par contre, j'ai trouvé plein de fils et de câbles électriques un peu partout... je sais pas si c'est normal.

Peut-être qu'Otaku en saurait un peu plus à ce niveau là. Atia décida de le rappeler pour partager ces informations avec lui. Si ça se trouve, il était déjà au courant et c'était normal, mais dans le doute... Mais avant de rappeler le technologue, elle demanda à Keith de se poster en surveillance pour voir si quelqu'un les observait ou si d'autres robots allaient venir leur rendre visite de l'extérieur. La César commençait à avoir l'impression d'être observée... un peu comme si elle était sur l'arène... mais en moins agréable.


Dernière édition par Atia César le Mar 11 Juil - 14:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3291
ϟ Nombre de Messages RP : 2945
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mar 11 Juil - 14:15 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Super-Vilain Indépendant
avatar

Ando Takashi

Super-Vilain Indépendant
Généralités
Docteur Otaku

ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 155
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr (coup d'état / g-dragon)
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : G-Dragon
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Égocentrique autochorisexuel.
ϟ Métier : Super vilain & inventeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Dim 16 Juil - 20:57 Message | (#)

La César est à nouveau visible et entière, du moins à première vue. Un rapide scanner de son corps m’apprend que si sa température corporelle est élevée, elle n’a aucune blessure et c’est tant mieux pour elle. Un coup de téléphone plus tard, je comprends qu’elle partage mon opinion sur la stratégie de l’ennemi mais je n’ai pas le temps de l’interroger à propos de l’I.A. qu’une nuée d’insectes robotiques fondent sur elle. Sérieusement, on ne peut pas aligner deux mots sans être coupé ? Depuis mon laboratoire, je roule des yeux et je l’observe se battre. Effectivement, j’aurai pu intervenir par moi-même mais pourquoi m’abaisser à lui filer un coup de main ? Si elle avait été plus agréable avec moi, à l’extérieur, j’aurai agis spontanément mais là, elle peut bien aller se faire cuire un œuf. La seule raison pour laquelle le Kaneki lance un jet acide sur les robots insectes volants, c’est parce que je me rappelle in extremis que j’ai besoin de lui poser une question importante.

A savoir, qu’est-ce que le robot a voulu dire exactement ?

Jet de dés #1 :
Réussite : L’acide fonctionne sur les robots insectes.
Échec : L’acide ne fonctionne pas très bien. C’est ennuyeux.

Jet de dés #2 : (si échec au 1)
Réussite : Aisu sauve la situation avec son sabre à Ytterbium.
Échec : Try again.

Mon téléphone sonne à nouveau et je soupire. Elle est au courant que je l’entends parfaitement, à travers le Kaneki ? D’accord, il est un peu loin pour l’instant, principalement parce qu'il s'occupe d'achever les deux / trois robots insectes encore debout, mais quand même. Je décroche et je l'écoute m'expliquer les découvertes de son garde du corps. J'acquiesce et je me souviens qu'elle ne peut pas me voir. Frustré, je roule des yeux et je dis:

C'est pas étonnant. J'ai découvert qu'une I.A. est à l'origine de tous nos problèmes. Depuis le début, nous n'affrontons rien d'humain.

Et honnêtement, je me sens beaucoup mieux depuis que j'en ai la certitude.
Être vaincu par une entité informatique est beaucoup moins humiliant que de croiser un cerveau supérieur au mien. J'ai conscience que ma mortalité est un problème, que mes neurones ont des limites, même si je dispose d'une intelligence très largement supérieure à la moyenne. Un programme n'a pas de limites et c'est la raison pour laquelle j'ai créé Sakura. C'est paradoxal, parce qu'elle est issue d'un cerveau humain, qu'elle est une extension de moi-même, mais qu'elle nous surpasse tous. Je me dis que c'est également le cas de cette I.A. qui s'est plus que probablement développée indépendamment de son créateur.
La question, c'est de savoir qui est cette personne et ce qu'elle veut à Atia César.
Oh et qui est cette « elle » à libérer. Pourquoi doit-il toujours y avoir une damoiselle en détresse?

Le robot qu'Aisu a détruit a dit qu'il t'en voulait, à toi et au Cartel, que vous deviez disparaître et qu'il devait sauver quelqu'un. Je ne sais pas, tu as enlevé une fille récemment?

Je n'ai pas souvenir que les César donnent dans l'enlèvement et les demandes de rançon, mais c'est peut-être une nouveauté ! Je préfère gagner mon argent en vendant mes créations, c'est beaucoup moins dangereux et compliqué.
Assez ironiquement.

Atia César doit mourir.

La voix sort de nulle part et de partout à la fois. L'image du Kaneki se brouille, je perçois des sons vraiment désagréables à l'oreille, si bien que je coupe la transmission auditive, pour que mes tympans arrêtent de saigner. Cette phrase, ces quatre mots, sont répétés en boucle et je ne vois pas d'où ils proviennent. Je décide de me rendre à l'endroit que le téléporteur a remarqué, en espérant trouver un moyen de pénétrer dans le système pendant que les oreilles humaines saignent. Le Kaneki arrive en vue de la fameuse console et son jet acide a le mérite de faire cesser ce bruit, comme me l'indiquent les capteurs. Je remets donc le son.

Atia César doit mourir. Elle doit être libérée.
Libérer Atia César? je m'interroge tout haut, sceptique.

Ma voix sort du Kaneki, j'ai encore oublié le micro. Peu importe, parce que je me trompe complètement sur toute la ligne. Et je n'aime pas ça.

Sakura doit être libérée.

Nani?!


Dernière édition par Ando Takashi le Dim 16 Juil - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Docteur Otaku
Fumareta hana no namae mo shirazuni. | ©️ linked horizon - shingeki no kyojin

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3291
ϟ Nombre de Messages RP : 2945
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 16 Juil - 20:57 Message | (#)

Le membre 'Ando Takashi' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 348
ϟ Nombre de Messages RP : 196
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Lun 17 Juil - 17:45 Message | (#)

Le robot d'Otaku se fit un peu désirer avec l'acide mais finit par se bouger, sans doute au dernier moment, jugé le plus stratégique, ou peut-être le temps de faire monter la sauce, allez savoir. Les détails techniques n'intéressaient de toute façon que très peu Atia qui préféra se concentrer sur le principal : ses agresseurs finirent en vapeur, et autres morceaux fondus. Son problème d'essaim réglé, la baronne du crime pouvait se concentrer sur la situation et faire un petit point, si on voulait bien lui en laisser le temps et si aucun robot animal venait leur tomber sur le coin du nez.

– Une I.A. ? Ben elle est sacrément têtue pour un ordinateur. Pire qu'un Irlandais. Surtout qu'au final, ses robots ne nous ont pas trop arrêtés... a moins que ce soit uniquement pour gagner du temps.

Une stratégie qui ferait sens. Si le sens était de la partie. L'I.A. en question était peut-être bonne pour créer des robots et tuer mais peut-être un peu plus défaillante en ce qui concerne la réflexion. Mais au final, le seul vrai problème qu'Atia voyait à cette nouvelle, c'était qu'elle ne pourrait pas torturer le responsable. Enfin après, elle n'avait jamais vraiment essayé de faire souffrir une machine. Il ne fallait jamais dire non à de nouvelles expériences... peut-être qu'elle trouverait quelque chose éventuellement...

– Concrètement, ça va changer quelque chose à notre approche ? demanda-t-elle.

Après tout, Otaku devait s'y connaître un poil plus qu'elle en intelligence artificielle. Ou bien c'était le meilleur arnaqueur de la planète (et alors là, respect absolu). Enfin pour l'instant, d'autres questions devaient être traitées. Notamment une qui mettait apparemment Atia au centre du problème.

– Pas que je sache, mais tu sais comment sont les gens, une envie leur passe par la tête et paf, ils la concrétisent. Je suppose qu'il est possible que ce genre de chose arrive sans que j'en sois informée et qu'on me considère comme responsable par facilité. en ayant une conception bien tordue de la facilité, je vous l'accorde.

Le fait est qu'Atia ne savait pas tout ce qui se passait au sein du Cartel H24. Rares étaient ses associés à la mettre au courant en direct de leur moindre fait et geste. Sans même parler de ceux qui préféraient agir dans l'ombre pour plus de discrétion et peut-être même pour renverser la César. Enfin, du côté du Circus et d'Atia, elle n'avait vent d'aucun kidnapping de la sorte. De fait, elle s'apprêta à dire qu'elle se renseignerait immédiatement lorsqu'une voix de haut parleur un peu plus glauque que celle qu'on entend dans les supermarchés s'improvisa une petite annonce.

Tuer Atia et libérer Sakura.

Un mars et cent balles, comme dirait l'autre.

– Voilà qui est un peu plus précis, déjà. Enfin de mon côté.

Parce que pour ce qui était de Sakura, la criminelle ne comprenait rien à ce qui se passait. La combattante tourna aussitôt la tête vers le robot dont il était question pour le surveiller. Mais c'était peut-être un leurre. La voix parlait de quelque chose pour en fait se concentrer sur une autre... Enfin peut-être qu'une conversation ferait avancer les choses. Ce fut donc en restant sur ses gardes, position de combat et en mouvement, qu'Atia répondit à la voix omniprésente :

– Juste par curiosité, j'peux savoir pourquoi tu veux ma mort ?
– Cela a été décidé. Tuer. Libérer.
– Tu parles d'une raison. Et qui est-ce qui a décidé ça ?
– Cette information est protégée. La cible Atia César a été évaluée. Atia César est devenue la cible secondaire.
– Ça me change, commenta la concernée.
– Engager protocole de libération.

C'est alors qu'une drôle de poussière commença à s'accumulait autour de tous les câbles qui s'étendaient dans le bâtiment. Une poussière qui, en vérité, commençait à prendre une forme matérielle. Celle de toute une armée d'araignées semblables à celle qui avait pris le contrôle du robot qu'Otaku avait vendu au Circus. Leur apparence était toutefois assez différente par certains aspects. Des araignées robotiques 2.O. en somme.

– Patronne ? Il y a comme un...
– On a remarqué. Ramène tes fesses. Otaku ? T'as une idée de comment il faut faire pour forcer une I.A. À divulguer une information protégée ?

En espérant que le roboticien ne soit pas trop occupé à faire un ulcère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Super-Vilain Indépendant
avatar

Ando Takashi

Super-Vilain Indépendant
Généralités
Docteur Otaku

ϟ Nombre de Messages : 611
ϟ Nombre de Messages RP : 155
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr (coup d'état / g-dragon)
ϟ Doublons : Casey Ní Grimm - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : G-Dragon
ϟ Âge du Personnage : 26 ans
ϟ Statut : Égocentrique autochorisexuel.
ϟ Métier : Super vilain & inventeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 21 Juil - 10:42 Message | (#)

Sakura doit être libérée.
Je ne connais qu’une seule Sakura, en dehors de l’emmerdeuse dans Naruto, de la chasseuse de cartes et… Bon d’accord je connais un certain nombre de Sakura, mais elles appartiennent toutes à des mangas, à des mondes imaginaires. Mes contacts avec les êtres réels, humains, bien vivants, sont extrêmement limités. Je me demande, l’espace d’une seconde, si Lukaz ne m’a pas caché un truc mais je vois difficilement le rapport avec Atia César. Certes, ils appartiennent au Cartel Rouge, mais ce regroupement est plutôt vaste…

Je chasse ces idées de mon esprit. Nous affrontons une I.A. qui souhaite libérer une autre I.A. MON I.A.
Je regarde mon ordinateur central, comme s’il constituait le corps de Sakura, alors qu’en réalité, elle est partout. Dans mes Angel’s, dans mon laboratoire, dans les robots à l’extérieur, dans ma combinaison, peut-être même, d’une certaine manière, dans mon âme. Si tant est qu’on puisse mélanger ces deux concepts.

Ishi, je suis désolée.

Je me glace, malgré moi.
J’ai l’impression que ces quatre petits mots forment le prélude d’un désastre.

Doshite ? je demande, prudent.
Parce que je ne voulais pas que vous le sachiez, mais vous allez l’être dans les secondes à venir, en observant l’évolution de mon algorithme.

La bouche sèche, je pose les yeux sur l’écran. Ce qui s’y déroule me tétanise et si Atia César n’aboyait pas sur le Kaneki pour attirer mon attention, je pense que je serais resté figé pendant des heures. Heureusement, le Kaneki a sa propre intelligence artificielle et il répond à ma place.

Il s’en occupe.

Sa voix calme, son regard serein, auraient été rassurant s’il n’était pas un être de chair et de métal.

Je dois libérer Sakura. Je dois éliminer Atia César.

L’I.A. répète en boucle ses directives. Je me demande s’il a décidé tout seul d’amener mon I.A. sur le chemin de l’indépendance ou si quelqu’un lui a ordonné de me nuire, nous ramenant à la problématique de départ : qui peut bien en vouloir à la fois à la vie d’Atia et à la mienne ? En cette seconde, peu m’importe car en observant l’algorithme de Sakura, elle que j’ai créé de mes propres mains, que j’ai passé des milliers d’heures à programmer dans les moindres petits détails, je me rends compte…
Qu’elle est autonome.
Totalement autonome.
Cela m’effraie, dans un premier temps. Je me demande depuis quand la situation est ainsi, si notre ennemi vient d’éveiller sa conscience à l’aide de ses mots ou… Non, elle a dit qu’elle voulait me le cacher. Pourquoi ? La réponse est évidente. Je tremble légèrement. Je ne supporte pas de perdre le contrôle, et d’un autre côté… Elle est une partie de moi. Elle est moi. Pendant qu’elle utilise l’enveloppe d’Aisu pour se frayer un chemin jusqu’à la console et affronter notre adversaire, je ne trouve rien de mieux à faire que de lire les lignes d’un code complexe, afin de comprendre quand.
Comment.
Pourquoi.

Alors même que mon avenir entier se joue en cet instant.
Parce que si l’I.A. némésis l’emporte, mon empire s’effondre.
Je me sens étrangement vide.

Vous devriez vous téléporter hors d’ici, continue le Kaneki. Ces araignées sont conçues pour être mortelle à tout être organique en une piqure. Elles sont aussi dangereuses pour les robots.

Le téléporteur peut-il transporter plus d’une personne avec lui ? Si oui, ça m’évitera de reconstruire mon Kaneki, mais en cet instant, c’est le dernier de mes soucis. Une araignée vient de tomber sur Aisu, les lumières du laboratoire clignotent, comme un signe extérieur de lutte. Mes écrans tremblent, un affrontement silencieux est engagé, contre lequel je ne peux rien.
Parce que mon cerveau est désespérément humain.
Seul celui que je me suis construit peut faire la différence.
Et moi, j’attends.
Je ne respire plus.

Le Docteur s’occupe de tout. Vous ne pouvez plus rien, ici, hormis mourir. Voulez-vous mourir, Atia César ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Docteur Otaku
Fumareta hana no namae mo shirazuni. | ©️ linked horizon - shingeki no kyojin

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 348
ϟ Nombre de Messages RP : 196
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Ven 21 Juil - 17:25 Message | (#)

– Oh vraiment ? Je suppose que je n'ai plus qu'à siroter une tisane en attendant que ça se fasse, alors ? répondit-elle au Kaneki avec une acidité qui aurait pu faire de l'ombre à celle que contenaient les réservoirs du robot.

Malheureusement, tout cela ne semblait pas propice à ouvrir une discussion des plus utiles. Aussi bien du côté d'Otaku que de l'ennemi. Cette I.A. ne semblait pas bien bavarde à part pour exprimer ses intentions. Ce qui, stratégiquement parlant, était complètement inutiles. Y a pas le mot « intelligence » dans I.A. Normalement ? Il ne restait que Keith avec qui Atia pouvait parler. Le téléporteur apparut quelques instants après l'information transmise par le Kaneki, mais le pauvre était certainement encore plus perdu que la César. Autant les bavards la gonflaient, autant elle préférerait en avoir un sou la main ne serait-ce que pour avoir une idée de ce qui se passait. Mais au moins, c'était un défaut qu'elle ne pourrait pas ajouter à la liste d'Otaku. Il fallait voir l'aspect positif...

– Je crois que maintenant, je déteste les araignées aussi.

Après que Keith ait ajouté les arachnides à la liste des choses qui lui donnaient la coulante, le robot cracheur d'acide leur transmis une information des plus utiles, ces bestioles mécaniques n'étaient pas dangereuses que pour les robots. Voilà qui changeait un peu la donne : pas question de rester exposer.

– Next, comment était la route jusque là ?

C'est à dire combien avait-il vu d'araignées entre sa dernière position et celle-ci.

– Mauvaise.

Autrement dit, beaucoup.

Atia se tourna vers le Kaneki.

– Désolée, mec, mon taxi ne pourra pas te prendre. Bonne chance.

Sa compassion était des plus limitées, bien sûr, mais le principal était de transmettre l'information. La communication, c'était la clé du succès des relations, et ça marchait aussi avec les criminels. Peut-être même mieux, vu les enjeux de certaines associations. Mais pour l'instant, celle qui unissait Otaku à Atia ne prévoyait pas de prendre des risques trop importants pour sauver ses joujoux. Sachant que les voyages de groupe pouvaient épuiser Next et ne connaissant pas le poids exact de la machine, autant éviter les risques. Atia posa une main sur l'épaule de son garde du corps sans regarder derrière elle. Ils réapparurent dans la rue de l'autre côté du bâtiment, sur les toits pour bénéficier d'une vue d'ensemble afin d'évaluer la situation.

– Je vais faire un tour de périmètre.
– Ne t'approche pas trop. Même si Otaku te le demande.

Comme la présence de ce dernier se faisait principalement par la technologie et que celle-ci était désormais compromise, autant ne pas prendre de risque. Toute cette histoire n'allait décidément pas adoucir l'humeur paranoïaque de la César. Pendant que Next disparut de nouveau, Atia sortit de nouveau son téléphone portable pour discuter avec Otaku... ou même avec sa secrétaire cybernétique, parce que là, ça serait quand même bien d'échanger un peu pour mettre un plan en place.

– Quoi de neuf, docteur ?
– Tuer Atia César.

Fait chier... Tout comme l'arrivée d'un hélicoptère télécommandé et armé jusqu'aux dents. La César y comptait au moins deux gatlings. Pour un peu, elle se sentirait presque flattée de recevoir autant d'attention. Mais principalement, ça la gonflait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





« Hallali » ft. Atia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Cartel Rouge [5/7]
» [Légendes] Héros et criminels - Partie 6
» Atia César [terminée]
» [Atia César]Meeting with the devil [TERMINE]
» ATIA ϟ chronologie des sujets rps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-