AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

« Pour un peu d'amortentia » ft. Raphaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 676
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 6 Juil - 23:02 Message | (#)

La réaction de la jeune femme ne se fit pas attendre. Il se trouvait juste que ce n’était pas du tout celle que l’Olympien escomptait. Comprenez-le, le petit chou. Il était inquiet, craignait qu’il ne lui soit arrivé quelque chose, et même si une partie de ces sentiments étaient dus au philtre, une autre part était parfaitement naturelle.

Qu’elle la repousse était déjà assez étrange en soi, et douloureux, aussi. Surtout douloureux, en fait. Son cerveau tout enphiltré ne comprenait pas pourquoi elle lui en voulait autant, au point de refuser qu’il la touche, et les reproches qu’elle lui hurlait ne faisaient aucun sens dans son esprit. Qui était cette pute dont elle parlait? De quel message parlait-elle ? Le casque à ses pieds était une réponse évidente mais il était pour l’instant trop occupé à essayer de la calmer pour s’y intéresser.

Casey, je t’en prie, calme-toi, dis-moi ce que j’ai fait pour…

Il ne chercha même pas à arrêter sa première gifle, et il en aurait pourtant eu le temps. Il n’arrêta pas plus la deuxième, ni la multitude de coups qui suivit. Il ne comprenait toujours pas l’origine des horreurs qu’elle lui jetait au visage. Comment pouvait-elle croire une seconde qu’il la détestait, après cette journée sur la plage?

Il essaya de profiter de ses sanglots - au moins elle ne hurlait pas - pour l’approcher, tenter de s’expliquer, même s’il ne voyait toujours pas ce qu’il avait bien pu lui faire.

Casey...

Il n’eut pas le temps d’en dire plus qu’elle fila vers la salle de bain. Et qu’il se retrouva derrière une porte close. Ce n’était pas le genre d’obstacle qui l’arrêtait d’ordinaire, mais il jugeait préférable d’éviter de lui imposer sa présence, alors même que l’entendre rendre son dernier repas était une véritable torture.

Casey, qu’est-ce que tu racontes? Dis-moi ce qui s’est passé”. Il frappa à la porte, sans obtenir de réponse. Il essaya encore, et haussa la voix pour qu’elle l’entende à travers le battant. “Je ne te déteste pas!

Mais maintenant qu’il le disait à voix haute… il s’apercevait qu’il ne l’aimait pas non plus. Enfin en tout cas, pas comme il s’était souvenu l’aimer quelques heures plus tôt. Lentement, très très lentement, il commençait à réaliser à quel point cette journée avait été étrange. Pour commencer… que foutait-il en Grèce ? D’où lui était venu cette envie irrépressible de lui confesser son amour éternel?

Il frappa encore, sans obtenir de réponses l’invitant à entrer, et s’éloigna un peu. Le salon était dans un état lamentable, mais cette fois, son regard accrocha le reflet métallique sur son casque.

Et il comprit.

Le message. Il savait de quoi elle parlait.

Et il se surprit à avoir peur.

Il traversa la distance qui le séparait de l’objet, et s’empressa de l’examiner. Les ailes du casque s’agitaient, signe qu’il contenait au moins un message, mais quand il le retourna pour examiner l’intérieur, il ne trouva pas son nom. Ou plutôt, si, il pouvait y lire “Raphaël”, écrit en grec, ce qui indiquait que quelqu’un avait adressé un message à cette identité qu’il avait adopté en arrivant sur Terre, mais il aurait aussi dû y trouver son nom divin, Hermès, écrit dans le même alphabet. Sauf qu’il n’y avait rien. Contre toute logique, il posa le casque sur son crâne. Le message qui s’y trouvait parlait d’un rendez-vous pour affaire, mais ce n’était pas celui qui l’intéressait.

Celui qui l’intéressait, et qu’il réalisait maintenant être perdu à jamais lui venait de Péitho, déesse grecque de la Persuasion. Et accessoirement sa femme. Le message en revanche… le message était loin d’être récent, pour la simple et bonne raison que son épouse n’était plus de ce monde, ni d’aucun monde d’ailleurs, depuis longtemps. Lui-même ne l’avait découvert que récemment, quand il avait remis la main sur son casque après des siècles de perte. Et il l’avait regardé en boucle, au point peut-être de le connaître par coeur.

Bonjour, mon cher et tendre époux. Je pensais te trouver dans ton palais, mais il semble que tu sois absent. Sur la Terre Prime, peut-être, à chasser un objet? J’aimerais tellement que tu m’emmènes avec toi, j’espère que tu me raconteras tout, dans les moindres détails, y compris si tu y rencontres un beau jeune homme ou une toute aussi belle demoiselle… De mon côté, j’ai des rencontres intéressantes à te raconter, de quoi te mettre d’humeur, et ça tombe bien, je me languis de toi mon amour…” Péitho, déesse de la persuasion et de l’éloquence amoureuse, avait peu de chances d’échouer à séduire Hermès, surtout que celui-ci l’avait épousé. Mais la déesse avait aussi pour elle d’être belle, ce qui n’était pas forcément automatique. Dans ce message précis - elle avait d’ailleurs parfaitement exploiter les capacités du casque en se plaçant face à un miroir qui dévoilait ses courbes et sa robe vaporeuse, presque transparente - elle avait laissé ses longs cheveux châtains et bouclés cascader sur ses épaules et dans son dos. Tout au plus avait-elle utilisé un diadème pour dégager son front et son visage. Chaque courbe de son visage était parfaitement à sa place, son nez était parfaitement symétrique, ses grands yeux verts rieurs donnaient envie de s’y perdre, ses lèvres rouges et pleines donnaient envie de les embrasser, et c’était sans parler de ses seins, et surtout de ses tétons qui pointaient à travers le tissu, et sa tenue qui laissait juste ce qu’il fallait à l’imagination. Mais ce jour-là, Péitho avait été d’humeur un peu plus entreprenante, et n’avait pas hésité à ouvrir sa robe pour dévoiler une poitrine parfaite, avec des seins ronds et fermes. Elle avait en revanche soigneusement garder le tissu noué autour de sa taille pour garder cacher son intimité. L'art de ne pas trop en montrer... “J’espère que cette image te fera te languir de moi, mon chéri, j’espère aussi que tu viendras vite… pour ma part, je pense commencer sans toi... Peut-être que mes gémissements te feront venir plus vite mon amour”. Le message se terminait par un clin d’oeil, un gloussement amusé, et une cascade de tissu qui laissait supposer qu'elle s'était débarrassée de sa robe d'un geste, mais qu'elle avait retiré le casque avant qu'il n'ait l'occasion de la voir complètement nu.

Outre le côté érotique du message, c’était surtout le souvenir qu’il représentait qui comptait pour l’Olympien. Il avait aimé Péitho au point de l’épouser. Leur mariage n’était certes pas conventionnelle, mais il avait tout de même pris cet engagement envers elle. Ce message, jamais vu auparavant et retrouvé par hasard en même temps que le casque avait été pour lui l’occasion de se remémorer celle qu’il avait aimé au point de l’épouser. De se rappeler sa voix, les traits de son visage. Et ce souvenir, tout comme son épouse, était maintenant perdu à jamais.

Il contemplait maintenant le casque aux ailes inertes, vide de tout message.

Tu l’as effacé” lâcha-t-il. Puis il dût réaliser qu’il avait dite cette phrase plus pour lui-même que pour la principale intéressée. En prime, la colère commençait réellement à bouillonner en lui. “TU L'AS EFFACE !” rugit-il.

Si avec ça, elle ne sortait pas de la salle de bain…

Enfin, dans tout ça, il fallait tout de même signaler un effet positif non négligeable : le philtre ne semblait plus vraiment avoir prise sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Cartel Rouge
avatar

Casey Ní Grimm

Cartel Rouge
Généralités
℘ Noctis ℘

ϟ Nombre de Messages : 2758
ϟ Nombre de Messages RP : 446
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr
ϟ Doublons : Ando Takashi - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Propriétaire & Gérante du « Red Night »
ϟ Liens Rapides : PrésentationLiensRPsTéléphoneJournal intimeExploitsCartes.


3 roses de Lukaz ♥ 2 roses de Dante ♥ 1 rose de Raphaël ♥ 1 rose de Susan ♥ 1 rose de Barrett ♥
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Dim 9 Juil - 21:00 Message | (#)

Elle vomissait tripes et boyaux. Elle vomissait son repas, mais aussi le restant du philtre, qui stagnait dans son estomac par un odieux procédé magique, prolongeant ses effets. Tout remontait, lui éclaircissant les idées et la laissant tremblante face au contre coup. Lorsqu’elle eut terminé, Casey se laissa glisser contre la cuvette des toilettes, appuyant l’arrière de sa tête sur le carrelage mural relativement frais. Les paupières closes, elle inspira profondément…Et entendit un hurlement.
Un hurlement qui lui était adressé depuis le salon.

Pantelante, une migraine atroce lui vrillant la tête et la peau poisseuse d’une mauvaise sueur, Casey s’obligea à se relever pour se rincer la bouche et le visage, en espérant y voir un peu plus clair. Son amant continuait de s’égosiller, ce qui la poussa à sortir de son refuge.

J’ai effacé QUOI ?! s’exclama-t-elle, excédée.

C’est que la créature cauchemardesque ne comprenait pas grand-chose, pour le coup… Mais peu lui importait. Une révélation lui percuta les neurones et cela la choqua tellement qu’elle s’en décrocha la mâchoire.

Ces symptômes, elle les connaissait. Dexter l’avait déjà droguée, par le passé. C’était certes des substances chimiques, mais les effets secondaires se révélaient plus puissants, à l’instar du malaise qui la tiraillait. Épouvantée, elle fixa l’olympien et une larme unique roula sur son visage déformé par la rage.

Comment t’as pu… Comment… tu…as…pu…

Casey recula d’un pas.

Qu’est-ce que tu m’as donné, pour que j’agisse comme ça ? Qu’est-ce que tu cherchais à faire, HEIN ?! DIS-LE-MOI ! hurla-t-elle.

L’image de Dexter lui vint naturellement. Était-il assez fourbe, assez taré, pour engager Raphaël afin qu’il se rapproche d’elle, la surveille, la manipule et frappe au bon moment pour qu’elle tombe ? Même si la plupart du philtre gisait au fond des toilettes, le cerveau de Casey n’était pas encore suffisamment remis pour chasser cette idée ridicule de son esprit. Pas plus qu’elle ne prenait en compte le comportement de l’olympien, sans queue ni tête, le classant immédiatement dans la catégorie des victimes. Après coup, elle comprendrait. Elle reverrait Jonathan lui servir un verre, lui apporter cette bouteille, elle lui hurlerait dessus, à lui aussi, et lui ordonnerait de ne plus jamais remettre un pied ici. Ils auraient une dispute mémorable qui tournerait très mal, mais tout cela viendrait plus tard, bien plus tard, quand elle aurait repris un avion pour Star City en évitant d’appeler Lukaz au secours, incapable de soutenir son regard face à l’étendue de sa bêtise.

Pour le moment, elle n’écoutait rien et continuait de parler :

C’est lui, pas vrai ? C’est lui qui t’envoie. Tu devais m’éloigner, tu devais me briser, pour qu’il puisse se venger sur moi parce qu’elle ne voulait pas de lui, murmura-t-elle, l’air hagard. Tu m’as menti. Tu m’as roulé. Disparais. Disparais. DISPARAIS !

Son dernier mot se mua en hurlement.
Elle ne voulait plus jamais le revoir.
Et s’arracher le cœur, pour ne plus ressentir ce vide immense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Feel it comin' in the air and the screams from everywhere. I'm addicted to the thrill. Can't be scared when it goes down got a problem, tell me now. Only thing that's on my mind is who's gonna run this town tonight? We gonna run this town. (c) run this town - rihanna, kanye west & jay-z

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 676
ϟ Nombre de Messages RP : 410
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Lun 10 Juil - 21:28 Message | (#)

Il n’y avait pas de fonction “annuler la dernière action” sur le casque. Ce n’était pas un ordinateur. Impossible de faire ctrl + z pour récupérer le message effacé. Il n’y avait pas non plus de corbeille qui permettait de récupérer les choses supprimées par erreur. Ce qui était perdu était perdu. Ce n’était pas tant le côté sexuel du message qui avait poussé Raphaël à le conserver depuis sa redécouverte de l’objet, mais réellement un côté sentimental.

Tu as effacé le message !

Sauf que voilà. Il était présentement partagé entre une douleur aigue au coeur, comme si on l’avait physiquement poignardé, la colère noire qu’il éprouvait pour Casey, mais aussi un vague sentiment de culpabilité envers la jeune femme puisqu’il se demandait pourquoi il avait décidé de conserver un tel message alors qu’il l’aimait tellement. Il avait beau être conscient que quelque chose d’anormal était à l’oeuvre, qu’on l’avait drogué ou en tout cas manipulé… ces sentiments étaient affreusement tentants. Une partie de lui qui ne lui ressemblait pas voulait jeter le casque loin d’ici pour l’instant et demander pardon à la jeune femme.

Heureusement pour lui, le dieu était têtu, et refusait, par principe, de céder sur ce point. En plus, Casey lui servit sur un plateau une excellente excuse pour ne pas céder à cette tentation. Blessé et en colère, la première réaction de l’Olympien fut de ricaner. Et encore, si ça n’avait été que ça.

Je ne comprends pas un mot de ce que tu dis ma chère”. Sans être affectueux, l’utilisation de ce terme dans sa bouche pour désigner Casey avait d’ordinaire un côté plus disons… passionnel et séducteur. Là l’ironie dégoûlinait. Et encore, il n’avait pas fini. Il était le dieu de l’éloquence, or, les mots pouvaient servir à beaucoup de choses. Séduire, convaincre, faire douter… ou blesser. “Tu te crois vraiment aussi importante, au point qu’un dieu s’abaisse à ça, au point que quelqu’un songe à te faire ça?

Il ricana encore. Bien sûr, après coup, il s’en voudrait d’avoir prononcé ces mots. L’une des raisons qui lui faisait détester son coeur un peu trop mou pour un Olympien, qui lui faisait regretter de ne pas être froid et logique comme sa soeur Athèna. On disait toujours des choses que l’on regrettait sur le coup de l’émotion, et il avait toujours l’impression de devenir Arès ou pire, Zeus. Son arrogance et son orgueil voulaient qu’il soit meilleur que ça.

Et Casey ne méritait pas ça. Cette petite pique était franchement cruelle, et elle avait plus d’importance qu’il ne lui en donnait ici.

Tu veux que je parte? Mais à tes ordres ma chère. Je te souhaite bien du courage pour rentrer à Star City. Je te rappelle que tu n’as pas emporté grand chose avec toi”.

Elle allait sûrement comprendre très bientôt son erreur. Probablement quand il ouvrirait un portail pour rentrer chez lui. D’ailleurs, il ramassa le casque, et disparut à travers un portail sans lui accorder un regard. Portail qui se referma derrière lui, en laissant la jeune femme dans une petite île isolée, d’un pays étranger, a priori sans passeport et sûrement pas très riche.

Il n’avait pas choisi son appartement terrestre, mais son palais Olympien. La Terre Prime ne résisterait sûrement pas à ses colères. Il commença par pousser un cri de rage, et par jeter le casque de toutes ses forces. Il se trouvait que l’objet pouvait atteindre une vitesse de pointe de 400 km/h. Quand on lui donnait un destinataire, il filait vers le concerné sans attendre. Autrement, il se contentait de rebondir comme un frisbee, se contentant de rebondir sur les murs ou de s’y enfoncer. C’est précisément ce qu’il fit ici. Il rebondit sur quelques colonnes avant de s’enfoncer de plusieurs centimètres dans un bas-relief.

Hermès ne le remarqua même pas, trop occupé à crier sa rage et à tout renverser. Nu, il fallait le préciser. Difficile de dire, en revanche, si cette nudité ajoutait en intensité ou en ridicule. Il se sentait mal. Pas seulement mentalement et émotionnellement, mais physiquement aussi. Quoiqu’on lui ait fait boire ou manger, il s’agissait de quelque chose d’assez puissant pour toucher un dieu. Il fallait qu’il sache ce que Casey lui avait… non. Non ce n’était pas Casey, de ça il était sûr. Pourquoi sinon l’accuser de l’avoir droguée? Si elle le pensait, alors cela voulait dire qu’un troisième joueur s’y était essayé, et il savait déjà qui pour avoir pensé son nom un peu plus tôt. Jonathan.

Il y avait plus urgent que de s’occuper du second de Casey. La tête lui tournait. La chose était suffisamment rare pour être pointée. Puis il se souvint que la jeune femme aussi avait été malade.

Apollon!” hurla-t-il.

Si avec ça, le jumeau solaire, et accessoirement dieu des médecins ne l’entendait pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Cartel Rouge
avatar

Casey Ní Grimm

Cartel Rouge
Généralités
℘ Noctis ℘

ϟ Nombre de Messages : 2758
ϟ Nombre de Messages RP : 446
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr
ϟ Doublons : Ando Takashi - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Propriétaire & Gérante du « Red Night »
ϟ Liens Rapides : PrésentationLiensRPsTéléphoneJournal intimeExploitsCartes.


3 roses de Lukaz ♥ 2 roses de Dante ♥ 1 rose de Raphaël ♥ 1 rose de Susan ♥ 1 rose de Barrett ♥
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Lun 10 Juil - 21:45 Message | (#)

Tu te crois vraiment aussi importante, au point qu’un dieu s’abaisse à ça, au point que quelqu’un songe à te faire ça?





Elle resta sans voix. En une seule phrase, Raphaël venait de lui pulvériser le cœur et l’âme. Quand il disparut à travers son portail, elle ne le remarqua même pas. Un bourdonnement emplissait ses oreilles, son souffle restait bloqué dans ses poumons. Gorge nouée, estomac retourné, ses jambes se dérobèrent sous elle et des larmes silencieuses roulaient sur ses joues, par torrents.

Ce n’était pas uniquement lié à un contrecoup du philtre.

Elle s’enroula dans ses propres bras, serrant au plus fort qu’elle le pouvait, essayant de contrôler ses tremblements de plus en plus violents. Et dans sa tête, elle se répétait en boucle : ce n’est rien, ça n’en vaut pas la peine. Ce n’est rien, ça n’en vaut pas la peine. Ce n’est rien, ça n’en vaut pas la peine.
Pas la peine.
Comme elle.

Dans un sursaut de bon sens, Casey se traina jusque sous la douche et continua de pleurer toutes les larmes de son corps, sans risquer la déshydratation. Au fond, elle espérait qu’il reviendrait pour s’excuser, mais plus le temps passait et plus elle comprenait qu’il la laisserait ici. Elle, la pauvre petite humaine qui avait cru valoir quelque chose dans le cœur d’un dieu.

Dieu, scientifique, super-vilain, entité supérieure, peu importe, au fond. Soit ils préfèrent Vicky, soit ils…
Quoi ?

Au bout de ce qui lui parut une éternité, Casey émergea petit à petit de sa torpeur. Trempée, elle traversa les pièces de la villa jusqu’au téléphone fixe. Machinalement, elle composa le numéro de Lukaz, qu’elle avait retenu par cœur.

J’ai besoin de ton aide, déclara-t-elle sans préambule. S’il te plait, viens me chercher et... sans poser de questions.

Ton froid, déshumanisé.
Elle raccrocha après lui avoir donné une adresse approximative. Il mettrait des heures à arriver, mais sans son passeport et ses cartes de banque, Casey ne pouvait aller nulle part. Pas sans passer par la dimension onirique, ce qui remettrait sur le tapis une vieille discussion qu’elle n’avait franchement pas envie d’avoir avec son associé.

Refusant de rester une seconde de plus dans cet endroit, elle chercha les premiers vêtements qu’elle put extirper de sa valise, les enfila puis se résolut à marcher jusqu’au port de l’île. Elle s’assit dans un coin et contempla l’océan.

Ne pas penser.
Ne pas ressentir.
Ce n’est rien, ça n’en vaut pas la peine.
Vraiment pas... la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Feel it comin' in the air and the screams from everywhere. I'm addicted to the thrill. Can't be scared when it goes down got a problem, tell me now. Only thing that's on my mind is who's gonna run this town tonight? We gonna run this town. (c) run this town - rihanna, kanye west & jay-z



« Pour un peu d'amortentia » ft. Raphaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-