AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Various Storms and a Video

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 310
ϟ Nombre de Messages RP : 174
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Ven 23 Juin - 17:08 Message | (#)

– Qui a laissé entré ces imbéciles dans mon Circus ?! s'indignait la César dont les narines produisaient presque des éclairs. Donnez-moi la liste des Thraces qui étaient de service. Non seulement ces petits cons ont pu entrer au Circus, mais en plus ils sont arrivés dans les coulisses jouer à « Rec », puis ils se sont barrés pour enfin poster une vidéo et on n'est au courant que maintenant ?!

Autant dire qu'il ne faisait pas bon se trouver dans le bureau de la César, ce soir.

23 juin 2017

Cela faisait deux heures qu'Atia avait appris qu'une vidéo pour le moins compromettante circulait dans les recoins les plus obscurs de l'internet, là où on trouvait les trucs les plus sordides qui existent. L’œuvre cinématographique amateur ne l'impliquait pas directement mais elle pourrait poser de gros problèmes si on ne la faisait pas disparaître et qu'on ne mettait pas la main sur les responsables pour s'assurer qu'aucun extrait ne s'amuserait à jaillir ici ou là. Les images montraient quelques uns de ses hommes procéder à un combat encore plus illégal que les autres : trois contre un type attaché qui avait très mal terminé. La César n'osait pas imaginer ce que ses ennemis pourraient faire avec de telles informations. Déjà ses hommes seraient, dans le meilleur de cas, collés par des flics, dans le pire, arrêtés direct. Mais c'était sans compter sur les « dommages collatéraux » que le Circus pourrait subir. Pas question de laisser passer ça.

Le problème, c'était que ces petits journalistes adeptes de la caméras avaient bien couvert leurs traces. Aussi bien physiquement qu'informatiquement. Déjà, le Circus n'avait pas enregistré beaucoup d'image d'eux et personne ne semblait les avoir croisé... ou ils n'étaient pas sûr. Le genre de réponse qui donnait à Atia envie d'enfermer ses hommes dans une petite pièce avec son fidèle Donatello. La seule chose qui l'empêchait d'en arriver là, c'était l'idée que peut-être, ce n'était pas complètement de leur faute. Plus la criminelle était mise au parfum, plus elle avait l'impression que les réalisateurs amateurs étaient dotés de capacités et ou de compétences bien particulières. Car leur efficacité se retrouvait également sur le plan informatique. La spécialiste d'Atia en la matière n'arrivait pas à mettre la main sur la moindre information utile. D'après ses propres mots, elle arrivait à trouver des miettes mais celles-ci ne menaient nulle part ou disparaissaient sans aucune explication. Après une bonne demi heure d'effort virtuels, l'informaticienne avoua qu'elle était bien dépassée. Un plan B devait être trouvé et fissa.

… … …

– Je n'aime pas ça.

Atia n'aimait pas sous traiter avec des personnes extérieures au Cartel Rouge. Seulement voilà, l'heure était grave et un indépendant semblait être la seule solution à leur problème.

– C'est une pro, madame César. Une vraie star même sur le net. Dans certains milieux, on dit même qu'elle est plus douée qu'Otaku... mais on évite de le dire trop fort, vous savez comment il est susceptible.
– Oui et j'espère pour cette Network qu'elle n'est pas à moitié aussi excentrique que lui car je n'aurais pas la patience de tolérer ça.

Connie, la spécialiste hackeuse d'Atia ne répondit rien. Il fallait dire qu'elle n'avait jamais rencontré Network, même sur le net. Elle savait cependant comment entrer en contact avec elle. Si elle ne l'avait pas déjà fait, c'était principalement pour éviter d'attirer son attention, justement. Les hackers étaient souvent de nature curieuse et Connie ne voulait pas tellement que celle-ci mette son nez dans ses fichiers. Le Cartel n'aimerait pas du tout.

– Tu as bien protégé nos réseaux ? Il n'est pas question qu'elle mette son nez dans nos affaires.
– Je ne pense pas qu'elle soit aussi stupide. Faire n'importe quoi avec le Cartel reviendrait à se suicider, même pour un hackeur. J'ai mis des sécurités qu'il faut. Même si la liaison que nous allons avoir est complètement exclue de nos données.

La petite avait l'air sûre d'elle. En vérité, elle l'était un peu moins. Ses défenses ne tiendraient certainement pas deux secondes contre Network, mais elle avait pris soin de glisser des avertissements très clairs dans ses protocoles. Si jamais la hackeuse indépendante s'amusait à les ignorer, elle se mettrait toute seule dans l'embarras en connaissance de cause.

Mais pour l'instant, la rencontre n'avait pas encore lieu. Atia et Connie attendaient dans une pièce uniquement meublée d'une chaise sur laquelle la geek était assise devant une table avec un ordinateur portable. La César était juste derrière son employée, attendant que l'écran affiche quelque chose. Attendant la réponse de cette Network.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Super-Vilain Indépendant
avatar

Tessa Hartley

Super-Vilain Indépendant
Généralités

ϟ Nombre de Messages : 78
ϟ Nombre de Messages RP : 21
ϟ Crédits : Edens Memories
ϟ Célébrité : Cobie Smulders
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Celibataire
ϟ Métier : Cybercriminelle, cyberterroriste, hacktiviste, entrepreneuse
ϟ Liens Rapides : Aucun
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Sam 24 Juin - 1:52 Message | (#)

Voilà maintenant plusieurs semaines que je travaille d’arrachepied à apporter un upgrade monumental à mon repaire ainsi que mon Night-club pour en faire des merveilles de la technologie. C’est dans une pièce sombre, tout juste éclairer par la lumière des trois écrans de mon ordinateur dernier crie que sont affichés une multitude de schémas et croquis sur des structures technologiques, de machines technologiques d’aspect ultra futuriste, d’androïdes inspiré du Terminator et de bien d’autres choses que je prévois de concevoir pour mon repaire dans un avenir proche. Cela fait tellement longtemps que je n’ai pas rajeuni mon repaire, en fait…. Pas depuis que j’avais entamé mes études au HIT. En même temps je ne disposais pas comme aujourd’hui des compétences et du savoir-faire nécessaires pour transformer ma planque pseudofuturiste des nineties mal vieillit en un repaire de cybervilaine digne de ce nom, transpirant le post-modernisme dans toute sa splendeur.

Car oui, j’avais « téléchargé » tous les programmes scolaires de toutes les filiales technologiques et scientifiques du HIT après avoir pirater le réseau de mon ancien établissement, une semaine avant d’avoir était contactée par Princess Gallywix. Pour ensuite tout apprendre de manière autodidacte avec mon intelligence surhumaine, si bien qu’en vingt-quatre heures chrono à la main je maitrisais tous les sujets de toutes les disciplines des programmes télécharger. Exercices et évaluations incluses dans le lot, parfaitement réussies. Bien entendu je n’ai pas les doctorats qui vont avec, a moins de me réinscrire au HIT pour passer un cours accéléré de chaque domaine d’étude un par un, ce qui risque de me prendre de nombreuses années. Sauf que j’ai des choses plus importantes à faire que de retourner sur les bancs universitaires juste pour des bouts de papier bons à prendre la poussière sur les murs de ma chambre.

Après huit heures, quarante-sept minutes et vingt-trois secondes de travail intensif, j’enregistre mon travail pour reprendre le lendemain matin. Il est vingt et une heure quinze sur mon horloge numérique et il y a une partie de League of Legend qui m’attend de pied ferme. Sauf qu’elle va devoir attendre encore un peu puisqu’il y a l’un de mes écrans qui m’affiche une notification en provenance de mon site de services, héberger sur le deep web.

Une cliente qui a besoin de mes services, rien de bien surprenant.

Ô…. Je retire immédiatement ce que je viens de dire à l’instant. La cliente qui vient solliciter mon expertise pour le compte d’Atia Caesar en personne, de la famille Caesar. Une personne qu’il vaut ne pas se mettre sur le dos si l’on veut faire de vieux os dans ce monde, raison pour laquelle j’ai eu l’habitude de toujours me renseigner sur les cibles de mes clients, s’ils sont affiliés ou non au Cartel Rouge, avant de m’engager avec eux dans des contrats. Chose qui est sûre et certaine, c’est que je me souviens parfaitement de n’avoir menacé, agressé ou intimidé un membre du Cartel Rouge dans mes anciens contrats. Et puis si ça avait été le contraire, il y a bien longtemps que je n’aurais plus été de ce monde. Quoi qu’il en soit, tous les avertissements annoncés par ma cliente m’ont bien convaincue.

Tout en buvant une gorgée de thé dans mon mug robocub j’use de ma cyberpathie pour entrer en liaison avec ma cliente. Une fenêtre apparait en plein écran, affichant mon avatar prenant l’apparence d’un logo au design futuriste couleur dorée sur fond noir. Ma cliente doit certainement avoir la même fenêtre qui est apparue subitement sur son écran.

- Network à l’appareil. Que puis-je pour vous ? Dis-je sur un ton professionnel et courtois, sur voix féminine suffisamment altérée pour être totalement méconnaissable, comme à l’accoutumée.

Adosser sur mon siège de bureau haut de gamme tel une reine du cyberespace, les bras croiser sous ma poitrine, j’attends la réponse de ma cliente avec un sérieux plus que naturelle.


Dernière édition par Tessa Hartley le Mar 27 Juin - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« J'evalue, je prévois, j'agis : mon Don, ma Malédiction. »




Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 310
ϟ Nombre de Messages RP : 174
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Sam 24 Juin - 13:21 Message | (#)

La patience des deux femmes fut récompensée par une fenêtre qui s'ouvrit pour amorcer une conversation tant attendu. Enfin. Atia était fébrile, pleine de l'envie de régler le problème au plus vite mais aussi de voir si cette Network était à la hauteur de sa réputation et si le Cartel pouvait y trouver une associée potentielle. Depuis l'incarcération du Bug du Millénaire, Atia trouvait qu'ils manquaient cruellement d'une tête capable de semer la pagaille dans le monde virtuel. Otaku ne manquait pas de talent, c'était certain, mais ses services n'étaient pas automatiques et sa personnalité trop instable. Mieux valait s'attendre au minimum de sa part. En plus, il était devenu évident que ce type n'avait aucun esprit d'équipe. Or il en fallait un minimum (ou au bien faire semblant) pour s'assurer une bonne place dans l'organisation criminelle. Affaire à suivre, donc, dans le cas de Network.

– Ici Fake Amazon, le nom de code de Connie sur le Net, elle était modérément connue sur la toile, pas assez pour intéresser les forces de l'ordre, juste assez pour que certains adeptes du milieu aient déjà vu son nom quelque part. Je suis avec madame César et nous avons besoin de vos services.

Histoire d'avoir confirmation, la petite informaticienne tourna la tête vers la patronne qui hocha la sienne pour donner son accord. Maintenant qu'elles étaient là, autant aller jusqu'au bout du processus.

– Une vidéo a été publiée sur le net. sans attendre, Connie envoya un lien vers la vidéo correspondante, pas besoin de tourner autour du pot et de garder cette information au chaud avant d'avoir un oui. Quelqu'un comme Network ne mettrait pas longtemps à poser les yeux dessus. – Nous voulons qu'elle soit supprimée, autant que possible. Et aussi nous voulons retrouver les responsables. Dans les délais les plus brefs.

Elle se faisait un poil plus autoritaire que ce qu'elle était vraiment mais c'était de rigueur. Dans le milieu, il fallait savoir se faire comprendre et prendre au sérieux. Surtout pour une femme. En vérité, Connie était un peu plus discrète et effacée que ça, mais au « boulot », elle se forçait. Surtout devant la grande patronne.

– Est-ce que le job vous intéresse ? demanda la César qui ne passait pas par quatre chemins, comme d'habitude. Je précise également que ce travail comporte certaines obligations. Comme celle de ne pas partager la moindre information que vous pourriez acquérir au cours de son exécution.

Une évidence, diraient certains, mais Atia aimait souligner les choses les plus simples. Certains petits malins se plaisaient trop à jouer sur les mots et sur les non dits pour faire ce qu'ils voulaient. Préciser cela était donc une précaution nécessaire, même si la César avait conscience que le cv de Network et le fait qu'elle n'ait jamais eu de problème avec le Cartel prouvaient que la hackeuse savait faire les bons choix.

– Êtes-vous d'accord avec ces termes ? demanda Atia avant de s'arrêter là et d'attendre la réponse de son interlocutrice.

C'était d'ailleurs là l'occasion pour elle de poser des questions si elle en avait de son côté. Un peu comme dans un entretien d'embauche classique, finalement. Mais on est d'accord, tout ça n'était pas très très classique. Enfin sauf pour toutes ces personnalités criminelles, sans doute. Penchée sur la table, les deux mains posées, les bras tendus, Atia attendait la réponse de Network, elle attendait de voir à quel genre de businesswoman elle avait affaire. Au final, c'était ça le crime organisé, tout une communauté de businessmen plus ou moins doués et subtils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Super-Vilain Indépendant
avatar

Tessa Hartley

Super-Vilain Indépendant
Généralités

ϟ Nombre de Messages : 78
ϟ Nombre de Messages RP : 21
ϟ Crédits : Edens Memories
ϟ Célébrité : Cobie Smulders
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Celibataire
ϟ Métier : Cybercriminelle, cyberterroriste, hacktiviste, entrepreneuse
ϟ Liens Rapides : Aucun
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Dim 25 Juin - 3:29 Message | (#)

Fake Amazon…. En effet ce pseudonyme ne m’est pas inconnu sur le web puisque j’ai le souvenir de l’avoir déjà vu un ou deux fois dans des forums du Deep web et du Dark net, mais rien de plus. Juste un petit poisson parmi tant d’autre dans la grande marre du cybercrime que je ne prête pas attention habituellement. Déjà parce que je ne suis pas le genre de cybercriminelle qui s’amuse à harceler de petits hackeurs pour mon bon plaisir, alors que j’ai des choses nettement plus intéressantes à faire dans la vie comme élargir mon domaine d’expertise en me lançant dans la robotique et là cybernétisation, plutôt que de me cantonner dans l’informatique alors que je dispose maintenant des capacités intellectuelles largement suffisantes pour m’y lancer.

À tous les coups, Fake Amazon doit être une hackeuse travaillant pour le compte d’Atia, appartenant donc au Circus Maximus, d’ailleurs sa patronne se trouve même à ses côtés. Buvant une gorgée supplémentaire j’écoute avec attention ce que ma cliente attend de moi. En clair on me demande d’effacer toute trace d’une vidéo circulant sur la toile, mais également de localiser ceux qui ont uploadé la vidéo. Et ceux le plus tôt possible. Un grand classique que j’ai eu l’habitude de faire mainte et maintes fois entre deux contrats juteux. Il n’y a donc aucune raison que je refuse ce genre de service et encore moins lorsqu’il vient d’une des grandes pompes du Cartel Rouge. Je suis moi-même étonné de voir une personne de l’acabit d’Atia faire appel à mes services. Vraiment, je ne m’attendais pas à ce qu’elle réclame mes services, alors que son organisation ne manque pas d’hackeur spécialisé sous le coude. D’ailleurs le spécialiste du hacking dans le Cartel est ce bon vieux Bug du Millenium, sauf que pas de chance il croupit au pénitencier de l’Ile. Après, je ne me suis jamais renseigné sur comment fonctionne les relations en membres du Cartel Rouge, puisque je n’ai jamais cherché à vouloir me joindre à l’organisation criminelle et je ne compte toujours pas à le faire. En revanche, je ne suis pas contre l’idée de m’associer avec eux en tant que sous-traitante.

Peu après que Fake Amazon est finit sa phrase, c’est au tour d’Atia en personne de se manifester en voulant savoir si j’accepte ou non sa requête ainsi que les modalités imposées, entre autres le secret de confidentialité total de toutes informations acquis durant tout le long du contrat. Buvant une énième gorgée de thé, je finis par répondre.

- Oui. Une réponse claire, nette et tranchée, toujours avec le même ton employé au départ. J’accepte votre job, tout comme les termes et modalités que vous exigez de moi. Quant aux délais je vais faire en sorte à ce que votre requête soit parfaitement accomplit le plus tôt possible.

Sur mes derniers mots, je fais apparaître une fenêtre pop-up réduite sur l’écran de Fake Amazon, affichant une page PDF d’un contrat avec un récapitulatif clairement détaillé des clauses de confidentialités respectées, ainsi qu’un espace en bas à droite de la page pour la signature du client. Une procédure que j’applique à ma clientèle pour conclure mes contrats avec elle.

- Tout ce qui se déroulera durant le contrat sera classé confidentiel dans mes registres, en plus de vos termes qui seront respectés aux pieds de la lettre. De plus, vous avez le coût du service demander qui est écrit sur la page que je viens de vous envoyer. Atia sera surement étonné de voir le prix, certes élevé, mais loin d’être astronomiques puisqu’il n’atteint même pas le million. Et comme c’est la première fois que je vous ai comme cliente, Madame Caesar, je vous fais une réduction spéciale sur le prix. Un privilège que je n’octroie qu’à de très rares personnes, même à des clients de longue date.

Ce qui était la stricte vérité en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« J'evalue, je prévois, j'agis : mon Don, ma Malédiction. »




Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 310
ϟ Nombre de Messages RP : 174
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Dim 25 Juin - 18:23 Message | (#)

Elle n'était pas du genre à avoir les jambes qui fondent en entendant un oui mais Atia fut assez satisfaite de celui de Network. Un poids en moins pour le moment. (En plus ? Mieux valait pas). Elles n'auraient pas à partir à la recherche d'un autre expert. Ou pire, à essayer de convaincre Otaku de l'intérêt de l'exercice. Pour la suite, tout dépendrait de Network, mais la César était bien décidée à garder un œil sur l'évolution de cette affaire dans la mesure du possible. Traitez-la de voyeuse ou simplement de curieuse, cela revenait au même. Si l'impératrice du crime aimait garder un œil sur ses ennemis, ses alliés bénéficiaient de la même attention. Alors imaginez ceux qui ne sont pas encore « classés ».

– Parfait. commenta la César.

Faire savoir qu'elle pouvait être satisfaite était important inciter les autres à continuer de vouloir travailler avec elle. Mais ce n'était pas comme si elle ne pouvait pas jouer les indifférentes. Surtout pour ce genre de problème qui aurait pu ne jamais arriver avec un peu plus de professionnalisme et de talent de la part de ses propres hommes... Ce n'était pas quelque chose dont semblait manquer Network, en plus car la suite montra qu'elle était des plus pointilleuses et organisées. C'était bon signe. En espérant que ce ne soit pas juste pour faire joli. Mais elle n'aurait pas acquis cette réputation en faisant semblant. Quoique, dans le milieu du cybercrime, on ne pouvait as trop savoir. C'était là un domaine qu'Atia ne maîtrisait pas vraiment. Ce qu'elle comptait bien compenser en s'entourant des meilleurs.

– Eh bien tant que le travail est fait, vous pouvez nous faire tout l'honneur que vous voulez. commenta la César de bonne grâce.

Ce qui était encourageant. Car cette remarque aurait aussi pu passer pour une répartie bien cinglante si elle l'avait voulu et si elle y avait mis l'intonation adéquate. Là, c'était juste une forme de politesse telle qu'elle pouvait en produire avec des personnes qui en étaient dignes. En tout cas, elle trouva intéressant le fait que Network leur fasse une telle fleur. C'était même assez significatif. Que ce soit juste une parole ou bien sincère, cela laissait entendre qu'elle voulait bien se faire voir et donc qu'une association l'intéressait. Voilà qui était bon signe.

De fait, Atia s'employa à bien remplir le contrat comme il le fallait afin de finaliser ce partenariat pour l'instant temporaire. Les formalités administratives réalisées, il ne restait plus qu'à passer au vif du sujet, de préférence sans perdre de temps.

– Et maintenant, comment ça se passe ? Vous voulez qu'on vous laisse bosser dans votre coin pendant un certain temps puis vous nous rappelez ?

Ou bien ça allait faire comme avec Otaku et ils devront bosser en tandem, chacun sur son propre terrain. Mais comme c'était une des seules comparaisons qu'Atia trouvait judicieuse qui lui venait, elle préférait ne pas la citer. D'abord parce qu'elle n'avait pas très envie de partager la liste de ses alliés avec le premier venu, ensuite parce que les technologues pouvaient être d'un susceptible...

En tout cas, s'il fallait se salir les mains, Atia ne se ferait pas désirer. L'envie d'arracher les oreilles de ces petits merdeux la titillait très fortement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Super-Vilain Indépendant
avatar

Tessa Hartley

Super-Vilain Indépendant
Généralités

ϟ Nombre de Messages : 78
ϟ Nombre de Messages RP : 21
ϟ Crédits : Edens Memories
ϟ Célébrité : Cobie Smulders
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Celibataire
ϟ Métier : Cybercriminelle, cyberterroriste, hacktiviste, entrepreneuse
ϟ Liens Rapides : Aucun
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Lun 26 Juin - 0:03 Message | (#)

Tant mieux d’apprendre qu’Atia soit pleinement satisfaite de ma réponse, au moins c’est chose dite et cela me fait gagner un point dans son estime, sans pour autant jouer les fayottes de services justes parce que j’ai affaire à la baronne du crime. Aussi bien dans la vie quotidienne que dans la cybercriminalité je reste une femme droite dans mes bottes, courtoise et d’une intégrité sans pareil avec autrui, le tout saupoudré d’un sérieux qui me donne un air froid envers tout le monde. Ce n’est donc pas une tête du Cartel Rouge qui va changer quoi que ce soit chez moi.

Au moins je constate un détail intéressant chez la Caesar c’est qu’elle sait se montrer directe et autoritaire, ce qui se ressent dans sa voix. En même temps c’est une qualité essentielle, pour ne pas dire vital, lorsqu’on dirige le Circus Maximus. Surtout quand on appartient au beau sexe. De plus, tout ce qu’importe Atia c’est que j’accomplis sa tâche et qu’elle me donne « carte blanche » pour faire tout ce qu’il me plait de faire durant notre contrat, tant que cela ne touche pas aux modalités imposées. Autrement dit tous les moyens sont permis pour mettre fin à cette mascarade, ce dont je préfère le plus dans les requêtes de mes clients, car cela apporte son lot de fun qui me donne du plaisir dans mes activités de cybercriminelle. J’esquisse un sourire narquois.

- Tant mieux alors.

Il ne faut pas attendre longtemps pour que ma cliente me renvoie la fiche PDF signée, pour ensuite l’archiver dans un registre spécial de mon ordinateur, sécurisé par un programme « vivant » très développer faisant office de système de défense informatique. Peu après que ce soit fait, Atia me demande comment va se dérouler mon modus operandi, citant même un cas de figure qui s’avère être justement la façon dont je fonctionne habituellement. Elle venait de faire mouche, sauf que voilà…..

- Il est vrai que c’était une option que j’aurais choisie naturellement…. Si vous n’aviez pas ce désir impérieux d’en finir rapidement avec votre requête. Je me redresse devant mon bureau pour poser mes coudes sur mon bureau, les mains jointes à hauteur du nez. C’est pourquoi je vous propose que nous coopérions durant tout le long de l’opération, ce qui implique une rencontre directe dans un lieu précis dont je vous laisse le privilège de choisir l’emplacement de notre rendez-vous. Donnez-moi juste l’heure, le nom et les coordonnées de l’endroit où vous souhaitez que l’on se retrouve et j’y serais pile à l’heure. On peut très bien commencer à se réunir dès aujourd’hui si vous le souhaitez, cela ne me pose aucun soucie.

Il faut bien reconnaître que c’est bien la toute première fois que j’entame un contrat où je dois faire équipe avec mon client, ou même avec un simple allié. Jusqu’ici, que ce soit sur le terrain où à domicile, tous les contrats que j’ai acceptés je l’ai ai accompli en solo. Enfin pas tout à fait, puisqu’il y a bien la fois où j’ai accepté le contrat proposer par Princess Gallywix pour le compte de Dante où j’ai « à peu près » travailler en équipe avec Golodon. Un travail d’équipe qui s’était plutôt bien passé, mine de rien, surtout le séjour dans l’espace offert et l’absence totale de délais précis pour chaque requête demandait par le mystique. Or dans le cas d’Atia ça va être un peu plus tendu, si bien que je ne sais pas comment cela va se passer. J’espère simplement que cela ne va pas m’handicaper dans mon travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« J'evalue, je prévois, j'agis : mon Don, ma Malédiction. »




Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 310
ϟ Nombre de Messages RP : 174
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Lun 26 Juin - 17:48 Message | (#)

Les choses sérieuses s'approchaient enfin et Atia pourrait transférer son agacement et sa colère sur des choses concrètes plutôt que les garder pour elle-même à bouillonner douloureusement. Douloureusement pour les autres, surtout, parce qu'au bout d'un moment, l'explosion serait inévitable. Même sans son sabre. Enfin, il y aurait encore quelques temps à attendre avant que cette frustration ne s'exprime autour du cou d'un de ces imbéciles.

Déjà, il fallait convenir d'une rencontre en live. Parfait. Sans être complètement à la masse avec la technologie, Atia préférait ses classiques. Rien de tel qu'un face à face. La patronne ne mit pas longtemps à définir un lieu et une heure.

– Le Botticelli's de Little Italy, dans trois quarts d'heure. Ça vous va ?

C'était imminent mais la César n'était pas du genre à poireauté, surtout pour des affaires sensibles comme celle-ci. Et avec le net et sa vitesse phénoménale, mieux valait accélérer le mouvement plutôt que de freiner.

Quant au lieu, c'était un restaurant intimiste qui appartenait à une famille de mafieux sous la coupelle de la César. Un petit clan ancien et relativement discret qui s'illustrait surtout par la confiance supérieure à la moyenne (mais non infinie) que la dirigeante du Cartel leur vouait. Il n'était pas rare que leur restaurant serve de lieu de rencontre pour divers criminels et autres associés criminels. C'était mieux que de faire ça ici. Atia ne connaissait pas personnellement Network et si ce qu'on disait sur ses capacités était véridique, elle préférait ne pas la voir près de son matos sans raison. En plus, le Circus était moins accueillant, mais en toute honnêteté, ce critère là était particulièrement secondaire pour la César.

Quoiqu'il en soit, le rendez-vous fut pris. Pour assurer un minimum de bonne volonté, Atia était prête à laisser une marge de quarante minutes à Network si elle avait besoin de plus de temps pour se préparer et pour venir. Après tout, elles ignoraient où elle était basée. Ces détails réglés, la conversation virtuelle fut terminée et Atia appela le propriétaire du Botticelli pour le prévenir de l'entrevue qui y aura lieu d'ici peu.

… … …

Atia était arrivée avec dix minutes d'avance sur l'heure convenue en compagnie de Fake Amazon. C'était toujours bien d'être accompagnée d'un expert pour ne pas être totalement paumé et pour avoir quelqu'un qui comprendrait, au moins grossièrement, les mécanismes des actions à venir. La jeune hackeuse n'était pas vraiment à son aise mais elle évitait de trop le montrer. Et puis mine de rien, elle était plutôt enthousiaste. Aussi bien à l'idée de rencontrer Network qu'à l'idée d'avoir un rôle plus important auprès de la patronne.

Celle-ci était simplement installée à une table située dans un corner avec des banquettes. Elle était vêtue d'un jean qui en avait vu de dure, de rangers qui en avaient cogné, des mentons et d'un débardeur qui semblait un peu plus neuf que le reste. Le tout se terminait par son masque qu'elle portait pour l'occasion. C'était une rencontre criminelle après tout, certaines traditions devaient être suivies et la quadra était presque docile sur le sujet, voire même respectueuse. Accoudée sur la table, un peu penchée en avant, elle attendait. Fake Amazon, pour sa part, était assise au comptoir juste à côté. Sous la table, un chien qui avait plus l'air d'un monstre que d'un animal était allongé, en apparence paisible, quoique morbide. Donatello, le molosse de la César. Génétiquement dressé pour être une machine à tuer répondant aux ordres de sa maîtresse uniquement. C'était une bonne occasion pour lui faire faire de l'exercice. Du moins Atia l'espérait. Elle aurait pu demander à Keith de venir mais il était en vacances et cette histoire ne valait pas le coup de le déranger. Dehors, aussi bien devant que derrière, un homme était posté, d'apparence ordinaire, armé jusqu'aux dents sous les apparences. Le comité d'accueil. Ils avaient pour ordre de vérifier qu'il s'agissait bien de Network en demandant l'identité d'un éventuel arrivant avant de le laisser entrer.

La hackeuse pourra donc voir que c'était sérieux chez les criminels. Mais avec un peu de chance, elle le savait déjà et Atia n'aurait pas besoin de mettre les points sur les i. Une tâche pour laquelle elle n'aurait pas la patience ce soir.

Au cas où:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Super-Vilain Indépendant
avatar

Tessa Hartley

Super-Vilain Indépendant
Généralités

ϟ Nombre de Messages : 78
ϟ Nombre de Messages RP : 21
ϟ Crédits : Edens Memories
ϟ Célébrité : Cobie Smulders
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Celibataire
ϟ Métier : Cybercriminelle, cyberterroriste, hacktiviste, entrepreneuse
ϟ Liens Rapides : Aucun
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mar 27 Juin - 22:01 Message | (#)

Atia ne met pas longtemps pour me donner l’adresse de notre rendez-vous, qui n’est d’autres que le Botticelli’s à Little Italy. Un restaurant familial appartenant à un petit clan mafieux dont l’un de ses membres fait partie de ma clientèle. Son pseudo est Fatherstoms, sachant que cela m’est égal de savoir si c’est le patriarche du clan, un de ses fils ou que sais-je. De temps en temps il fait appel à mes services pour rechercher des infos précises sur des personnes influentes du pays en piratant leurs ordinateurs extrêmement sécurisés. Mon dernier contrat avec Fatherstorm remonte à trois jours avant ma confrontation avec le drone de Grid, à qui je dois les cinq ans d’absence dans la scène du cybercrime. Cela m’étonne beaucoup qu’il ne m’a pas contacté suite à mon retour dans le deep web, pourtant c’est toujours le premier à être au courant de mes activités virtuelles. Soit il a trouvé la mort pendant mon absence, ou bien il doit croupir dans une prison.

Comment je sais que Fatherstorm est d’un membre de la famille Botticelli ? Rien de bien compliqué à savoir lorsqu’on a les compétences requises pour hacker la base de données du SCPD pour connaître les accusations lancées par les personnes auquel je suis payée pour nuire. Je sais également que le clan mafieux est sous la protection du Circus Maximus, ce qui justifie le choix d’Atia pour ce lieu de rencontre. Quoi qu’il en soit, l’endroit ne me dérange pas des moindres. Je vide mon mug cul sec avant de conclure cette conversation.

- Aucun problème de mon côté. On se voit là-bas. Que je termine avant de mettre fin à la liaison en fermant la fenêtre, suivi de mon ordinateur.

C’est avec une nonchalance placide que je me lève de mon siège de gameuse pour aller préparer mes affaires pour l’heure du départ. Après quoi je pars rejoindre ma salle de bain pour passer une demi-heure sous la douche……

*********

Il est vingt-deux heures, trente-deux minutes et sept secondes lorsque je baisse les yeux sur ma montre numérique, peu après être garé près du trottoir devant le restaurant des Botticelli. Pile à l’heure. Je sors de mon véhicule fraichement éteint, les cheveux coiffés en un chignon strict et vêtu de mon uniforme de super accompagné de mes lunettes cyberpunk que je porte chaque fois que je dois agir sur le terrain. L’entrée du restaurant est gardée par un homme en costume qui me bloque le passage avant de me demander mon identité, ce que je fais dans l’immédiat en prononçant mon pseudo puis rapidement il s’écarte pour me laisser passer.

Poussant la porte d’entrée en verre, je pénètre à l’intérieur d’un restaurant animé par peu de clients, ce qui est une bonne chose puisque je ne mets pas longtemps à repérer la seule personne portant un masque sur son visage. Remarque, même dans un restaurant bondé de clients je n’aurais pas eu de difficulté à la voir, surtout avec l’espèce de molosse mutant couché sous la table où elle s’est installée. Le genre de bestiole à mâcher des tôles de voitures comme du papier verres. Même si le garde ne m’avait pas dit avant de me laisser passer, j’aurais deviné sans problème que c’était la Caesar qui m’attendait au corner.
Je m’avance vers la femme masquée d’une démarche assurée et les bras croisés derrière le dos, baladant mon regard vers le second garde du corps droit comme un i puis aux alentours, avant de se poser sur Caesar pour de bon. Je m’arrête net devant elle.

- Maintenant que nous sommes réunies ici, j’imagine que nous pouvons entreprendre de suite ce que vous attendez de moi, n’est-ce pas ? Toujours avec ce ton professionnelle et poli qui sont tous sauf forcés, aussi naturelle que ma respiration, même en étant à proximité d’un chien mutant ultra dangereux. Du sang froid ou de l’inconscience ? Peut-être les deux… mais je sais bien qu’Atia ne va pas ordonner à son cabot de me réduire en charpie sanguinolente par gratuité. Du moins je le pense. Je me tourne alors vers la jeune femme assise sur le comptoir situer à deux pas de la table où s’est installée la Caesar. Je suppose que vous devez être Fake Amazon. Je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« J'evalue, je prévois, j'agis : mon Don, ma Malédiction. »




Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 310
ϟ Nombre de Messages RP : 174
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Ven 30 Juin - 12:03 Message | (#)

Network passa par l'entrée principale. Amusant. Si Atia avait dû parier, elle aurait parié que la kackeuse serait passée par l'entrée secondaire, à l'arrière, tout en discrétion. Mine de rien, ce choix, quelle qu'en soit la raison, en disait long sur l'individu. Les conclusions à en tirer étaient cependant limitées pour le moment et il faudrait attendre d'obtenir plus d'informations pour en déduire quelque chose d'à peu près tangible. Et puis la César n'était pas du genre à jouer les psychologue et à inviter ses collaborateurs à s'allonger sur un clic-clac pour lui raconter leur vie et leurs malheurs. Pas sûr qu'ils accepteraient, d'ailleurs. La cheffe du Cartel préférait largement entrer dans le vif du sujet. Ça tombait bien, c'était apparemment ce que souhaitait également Network.

– Droit au but, j'aime ça. Ma foi, ça me va. A moins que vous n'ayez une extravagance à satisfaire avant.

Dans le monde du crime, les originaux n'étaient pas rares et il fallait parfois se plier à leurs caprices. Dans la mesure du raisonnable, bien sûr. La tolérance d'Atia dans ce domaine était limitée, mais tout de même existante. Là, vu qu'elle avait vraiment besoin de Network, elle pourrait se montrer compréhensive si la hackeuse se prenait l'envie de bouffer un fish and chips avant de bosser. Par contre, si elle voulait quelque chose de plus contraignant ou de trop excentrique, elle se retrouverait vite confrontée à un refus catégorique. Enfin ça ne semblait pas être le cas ici. Network était peut-être de ces criminels qui préféraient se contenter de faire ce qu'ils avaient à faire. Efficaces, ceux-là. Potentiellement dangereux, également, ça pouvait traduire des ambitions un peu trop élevées. En plus, là, la hackeuse avait aussi le mérite de ne pas fixer Donatello et de faire dans son froc. Bien sûr, Atia ne pouvait pas savoir ce qui se passait dans la tête de cette femme, mais elle respecta son calme et sa discrétion.

Fake Amazon, de son côté, se contenta de hocher la tête lorsque son homologue talentueuse la reconnut. La hackeuse d'Atia n'ajouta rien de plus ce qui traduisait bien de son manque d'habitude dans ce genre de situation. Pas grave, l'expérience, ça s'obtenait avec le temps. Et puis tant que le talent et la bonne volonté étaient au rendez-vous... Bon, certes, il y avait un peu de chance dans l'équation. Le Hasard avait toujours son mot à dire dans le milieu. Sans doute dans tous les milieux, d'ailleurs...

Mais trêve de réflexion, la César voulait passer au vif du sujet.

– C'est bien elle. Elle vous parlera de ce qu'elle a découvert et de ce qu'elle sait sur cette affaire dans un instant. Si cela vous intéresse, évidemment. Si vous jugez que cela peut vous embrouiller, faites sans, c'est comme vous voulez. L'important est de s'y mettre le plus rapidement possible. Vous avez votre matériel sur vous ou il faut bouger ? Profitez-en, je suis disposée à suivre vos indications, ça n'arrive pas tous les jours.

Petit, tout petit, trait d'humour pour détendre l'atmosphère. La quadra aurait pu également lui proposer un verre histoire de mais elle n'avait pas le temps. Elle se rattrapera une fois que cette histoire sera réglée, si la conclusion lui plaît. Là, elle voulait en venir aux faits. Ainsi, elle attendit d'entendre le programme de cette consultante supposée être une experte. Si elle s'avérait être une incapable, ça risquerait toutefois de très mal se passer et Donatello pourra grogner et mâcher de tout son saoul. En revanche, si Network assurait, Atia sera presque docile. En tout cas, son ton et même sa posture indiquaient qu'elle voulait que les choses bougent et ce le plus rapidement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Super-Vilain Indépendant
avatar

Tessa Hartley

Super-Vilain Indépendant
Généralités

ϟ Nombre de Messages : 78
ϟ Nombre de Messages RP : 21
ϟ Crédits : Edens Memories
ϟ Célébrité : Cobie Smulders
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Celibataire
ϟ Métier : Cybercriminelle, cyberterroriste, hacktiviste, entrepreneuse
ϟ Liens Rapides : Aucun
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Sam 1 Juil - 0:15 Message | (#)

Je secoue la tête négativement à Atia concernant une envie de me payer un encas par le restaurant, déjà parce que je n’ai pas l’habitude de me faire une pause-repas en début de contrat, surtout lorsque mes clients exigent que leurs requêtes doivent être terminées dans les plus brefs délais. De toute façon j’ai déjà mangé un plat fait maison chez moi, une heure et vingt-deux minutes avant d’avoir reçu la demande de Fake Amazon. C’est d’ailleurs elle qui hoche la tête pour répondre à ma dernière question.

La patronne du Circus Maximus rajoute également que F.A va m’expliquer plus en détail sur cette affaire de vidéo qui m’interloque depuis peu, ainsi que sur ce qu’elle a trouvé. Ma foi, je ne suis pas du genre à cracher dans la soupe, d’autant plus que le moindre indice peut se révéler utile dans la traque des responsables. Je fais un signe négatif de la tête sur la dernière question de la baronne du crime.

- Non ça ira, j’ai déjà emmené mon ordinateur portable avec moi. Déclarais-je en tapotant le plat de l’appareil avec le bout de mes doigts, rangé dans une large poche intérieure de mon Trench-coat avant-gardiste. Et rassurez-vous, ce n’est ni aujourd’hui ni demain qu’on risque de m’embrouiller avec des informations superflues. Je me tourne alors vers Fake Amazon. Allez-y, expliquer moi ce que vous savez de cette histoire, je vous prie.

Selon F.A, La vidéo aurait été enregistrer à l’insu d’Atia, où une personne ligotée se serait fait battre à mort par trois Thraces, sortes de combattants accomplit en quelque sorte. Elle me donne également la date d’uploade de la vidéo, un élément qui va beaucoup m’aider dans la localisation des fautives, tout comme les programmes qui sont venus à bouts de ses compétences. Au moins je peux être sûr d’une chose, c’est que celui ou celle qui a posté la vidéo ne fait pas partie de ces types qui se pensent hackeur après avoir piraté un logiciel grâce à un tuto trouvé sur youtube.

Une fois les explications de F.A terminées, je me prépare à m’installer sur l’une des tables. Non pas pour prendre un menu, mais bien pour m’installer sur mon lieu de travail provisoire. Je sors mon ordinateur portable fin et au design futuriste à faire envier de jalousie tous les nerds de la terre que je dépose sur ma table et que je déplie, révélant l’inexistence d’un clavier sur ce portable aux yeux de ma cliente. Puis peu après que j’ai croiser mes bras contre mon ventre, l’ordinateur s’allume tout seul et deux fenêtres pop au milieu de l’écran : l’une affichant le site où la vidéo compromettante est censée être hébergé, l’autre sur invite de commande où des pans entiers de programmes complexes défilent en cascade à toute vitesse.

Hasard a écrit:
Jets de dés :

Jet I :
Réussite : Network parvient à supprimer la vidéo compromettante sur le dark net
Echec : Ça risque de prendre un peu de temps….

Jet II :
Triple Réussite : Network fait fort. Elle remonte l’adresse IP authentique des tous les responsables et à les localiser géographiquement.
Réussite-Réussite-Echec : Network localise l’IP authentique deux parmi les trois des responsables.
Réussite-Echec-Echec : Network localise l’IP authentique d’un des responsables, incluant l’endroit où habite l’individu, mais elle ne trouve pas celle des autres.
Triple Echec : Ils sont coriaces. Ces derniers disposent de programmes redoutables qui m’empêchent d’accéder à leurs IP authentiques.

Je tente à la fois de faire supprimer la vidéo d’Atia et de tracer l’IP authentique des fautifs, une tâche qui n’est pas mince affaire et me fait froncer légèrement les sourcils. Je doute fort que ce soit l’un des Thraces qui ait posté la vidéo, c’est même impossible à 98,77 %. Ces énergumènes sont plus doués a cassé des cranes qu’a codé des programmes. Je pense qu’ils ont dû engager un hackeur de haut niveau pour faire ce boulot, voire plusieurs. Ce n’est pas la première fois que j’affronte des hackeurs rivaux, mais faut croire que mes cinq ans « d’arrêt maladie » m’ont bien rouillé et que des nouveaux hackeurs ont émergé durant ma période de convalescence.
Si pour l’instant je n’ai pas encore réussi à faire supprimer la vidéo sur le dark net à cause de programmes assez chiants à contourner, j’ai néanmoins dénichée la véritable IP d’un des fautifs responsables au bout d’une demi-heure d’efforts intense. C’est déjà une bonne chose que je compte annoncer à Atia.

- J’ai réussi à identifier l’IP d’un des responsables ayant posté votre vidéo à votre insu et géolocaliser l’endroit où il se terre, je laisse Fake Amazon se charger de vous les transmettre. Par contre il va me falloir plus de temps pour pouvoir retirer la vidéo du site. Le site qui héberge votre vidéo est chiant à contourner, mais je n'ai pas dit mon dernier mot...

Il m'était souvent arrivé de passer huit heures d'affilées pour contourner des systèmes informatiques vraiment longs et chiants à pirater, bien qu'a la fin j'étais tellement fatigué que je m'étais assoupie sur mon lit comme une masse, alors ce n'est pas une vidéo du dark net qui va me faire flancher. Atia n'a peut-être pas ma patience, mais elle va devoir faire avec si elle veut que sa requête soit parfaitement accomplie. De toute façon, elle va avoir l'occasion de passer ses nerfs sur l'un des responsables.

Et je n’aimerais pas être à sa place quand il va tomber sur le molosse mutant de Madame....


Dernière édition par Tessa Hartley le Sam 1 Juil - 1:25, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« J'evalue, je prévois, j'agis : mon Don, ma Malédiction. »




Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3212
ϟ Nombre de Messages RP : 2872
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Sam 1 Juil - 0:15 Message | (#)

Le membre 'Tessa Hartley' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 310
ϟ Nombre de Messages RP : 174
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mer 5 Juil - 9:28 Message | (#)

La consultante se mit au travail sans attendre et F.A. Lui fit un rapport complet de ses trouvailles. Le jargon technique qui s'invita naturellement dans cette conversation empêcha Atia d'en comprendre tous les détails mais cela ne l'ennuya pas une seconde. Qu'importe qu'elle n'y connaisse rien, le principal était que cette affaire soit entre les mains de personnes compétentes qui savaient justement de quoi elles parlaient. Ce qui se passait devant elle semblait prouvé que c'était le cas. Assez pour la calmer et l'inciter à la patience. La criminelle resta donc sagement assise et silencieuse, se contentant d'observer et d'attendre. Pour patienter, elle observa cette nouvelle « joueuse », Network. De toute évidence, à la voir utiliser son ordinateur, c'était une Super. Mutante ? Cyborg ? Allez savoir, en tout cas, elle avait l'air de savoir se débrouiller avec ces appareils électroniques. Tant mieux pour la mission. Pour le reste, de manière générale, ça pouvait être problématique. Certaines informations sensibles étaient stockées sur des ordinateurs et autres portables. Si cette femme pouvait y avoir accès aussi facilement, c'était un risque. C'était sans doute la même chose avec ces enfoirés de mentalistes et les esprits humains devenus des fuites involontaires potentielles. Qu'y faire ? Créer des contre-mesures adéquates contre ces fouineurs aux super pouvoirs. S'assurer une collaboration plus étroite avec cette Network serait un bon moyen... mais dans le doute, un plan B devrait être mis au point. Même un plan C au cas où cette hackeuse deviendrait un problème, alliée ou pas. Atia César aimait bien avoir des protocoles tout prêts pour gérer tel ou tel individu potentiellement dangereux. Ça l'aidait à mieux dormir.

Mais ce soir, ce qui l'aiderait surtout à dormir, ce serait de savoir que cette vidéo avait disparu et que ceux qui étaient derrière sa création et sa publication étaient punis correctement. Bien sûr, il était impossible qu'un de ses Thraces soit responsable. Déjà parce qu'en général, ils n'étaient pas malins, mais surtout parce qu'ils savaient parfaitement ce qui en coûtait de trahir la César ou de lui faire un coup de pute de la sorte. Et ils étaient pile assez intelligents pour comprendre la chose et s'en tenir. La seule chose que leur patronne pouvait encore leur reprocher bruyamment et douloureusement, c'était leur bêtise ainsi que leur incompétence. Non elle savait que les responsables n'appartenaient pas au Circus et il fallait espérer pour eux qu'ils n'appartenaient pas au Cartel. Cette hypothèse là était sans doute tout aussi stupide. Si les chances pour que quelques têtes du Cartel aient envie de devenir calife à la place du calife étaient bien présentes, la César doutait fortement qu'une telle méthode soit employée dans ce but.

Toutefois, le temps des hypothèses approchait de sa fin car Network arriva à de premiers résultats. Imparfaits, certes, mais prometteurs.

– Très bien. Donnez-moi l'adresse en question, je vas aller y faire un tour. Fake Amazon viendra avec moi. Vous pouvez rester ici si vous voulez pour continuer votre travail.

Elle ne risquerait pas de trouver grand-chose dans les dossiers informatiques du Botticelli's car ceux-ci ne contenaient que les documents propres du restaurant. Les dossiers les plus croustillants étaient sur papier. Le boss de famille était un traditionaliste.

Sur ce, Atia se leva et F.A. ne tarda pas à la suivre, de même que Donatello qui se leva sans rien dire, se contentant d'offrir le morbide spectacle de sa carcasse en mouvement. Si les clients avaient vu ce molosse dans ce restaurant, ils n'y reviendraient sans doute plus jamais. Heureusement pour le Botticelli's, la présence d'Atia César dans son établissement restait entièrement secrète. Grâce à l'adresse IP donnée par Network, Fake Amazon parvint à dégoter une adresse exacte et Atia et elle, en voiture, s'y rendirent sans perdre de temps. Juste pour s'arrêter aux feux de signalisation les plus « dangereux ». Il était un peu tôt pour faire mumuse avec la police et/ou la Légion et la criminelle préférait économiser son temps. Leur véhicule se dirigea donc tranquillement vers le district est pour finir devant un immeuble relativement miteux et principalement occupé par des petits jeunes, parfois étudiants, parfois pas, parfois salariés, parfois pas.

– Y a moyen d'être un peu plus précis avec cette adresse ? demanda la baronne du crime qui se voyait mal sonner à toutes les portes.
– On a un nom.
– C'est suffisant. déclara la César d'un ton appréciateur.

Sauf que les noms avaient été retirés des étiquettes des boîtes aux lettres et même de l'interphone de l'entrée. Ils avaient un drôle d'humour ici. Dans ces cas là, néanmoins, la solution était simple : demander au concierge. En l'occurrence, Atia lui posa la question juste derrière son Donatello tout grognon.

– Merci. Le chien va rester là. Si on trouve ce qu'on cherche, je le rappelle, sinon, je reviendrais vous voir... si vous n'avez pas déjà fini en pâté.

Une manière comme une autre de vérifier que le type ne préviendrait pas les flics avant qu'elles partent. Ce fut donc après avoir laissé le chien chez ce brave concierge que les deux femmes montèrent les étages pour atteindre l'appartement qui les intéressait. Civilement, Atia sonna à la porte. Histoire de laisser F.A. Se faire « la main », la patronne se mit en retrait et prit le téléphone pour tailler une petite bavette avec Network.

– Ça avance de votre côté ? On est devant l'appartement de notre client. Vous n'auriez pas trouvé quelque chose sur lui, par hasard ?

On ne savait jamais. Tut en écoutant la réponse de la hackeuse, Atia jeta un œil vers Connie pour voir comment les choses avançaient de son côté.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Y a quelqu'un
    Échec: Y a personne

    Lancer de dés 2 (si réussite en 1) :
    Réussite : C'est celui qui a posté la vidéo
    Échec: C'est pas lui

    Lancer de dés 3 (si réussite en 2) :
    Réussite : Y a ses complices avec lui
    Échec: Il est seul


En voyant la porte s'ouvrir sur un appartement qui était loin d'être vide et qui s'avéra abriter tous les protagonistes liés à cette merveilleuse vidéo, Atia eut l'impression d'être une gamine le matin de Noël. Pour celui qui leur avait ouvert la porte, une comparaison avec le Père Fouettard semblait plus appropriée.

– Network ? La communication sera coupée pendant quelques instants le temps de dir bonjour comme il se doit. Vous me rappelez dans dix minutes ?

Sur ce, elle raccrocha et siffla pour appeler son chien.


Dernière édition par Atia César le Mer 5 Juil - 9:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3212
ϟ Nombre de Messages RP : 2872
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 5 Juil - 9:28 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Super-Vilain Indépendant
avatar

Tessa Hartley

Super-Vilain Indépendant
Généralités

ϟ Nombre de Messages : 78
ϟ Nombre de Messages RP : 21
ϟ Crédits : Edens Memories
ϟ Célébrité : Cobie Smulders
ϟ Âge du Personnage : 35 ans
ϟ Statut : Celibataire
ϟ Métier : Cybercriminelle, cyberterroriste, hacktiviste, entrepreneuse
ϟ Liens Rapides : Aucun
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mer 5 Juil - 23:34 Message | (#)

Atia à une sacrée dent contre les responsables pour être pressé de quitter le restaurant peu après avoir reçu l’adresse par Fake Amazon. Difficile de savoir si la baronne du crime est régulièrement de mauvais poil, ou si c’est une personne de nature calme, mais rancunière lorsqu’elle subit des crasses par ses ennemies, je ne connais pas suffisamment cette femme de caractère pour en tirer pareilles conclusions.

Pendant que la cheffe met les voiles pour aller rendre une petite visite de courtoisie aux côtés de son assistante et de son molosse mutant sorti tout droit d’un film d’horreur, je me contente de rester en retrait pour continuer mon travail de hacking du site hébergeant la vidéo compromettante. Au moins je ne risque pas d’être un boulet accrocher inutilement aux pattes de ma cliente, puisque je ne sais pas me battre au corps à corps et que ma maitrise des armes à feu ne vaut guère mieux que monsieur tout le monde. Chacun à sa place. N’empêche que tôt ou tard je serais dans des situations critiques sur le terrain où je serais bien obligée à faire parler la poudre ou les poings, voir les deux dans un futur proche et que si je ne cherche pas a comblé ce défaut avant que cela n’arrive…. Et bien… Il se peut que je passe le restant de mes jours dans le pénitencier de l’île à me taper la causette avec le Bug du Millenium, si je ne me fais pas tuer par un vigilant en quête de vengeance personnelle à mon encontre. Et justement j’y travaille.

Ça fait même partie de mes projets avec l’amélioration de mon repaire.

Le restaurant est tellement silencieux qu’on pourrait entendre le pet d’une mouche, de par l’absence totale de client en dehors de moi. D’un côté, la clientèle n’aurait plus jamais remis les pieds ici si cela n’avait pas été fait exprès en raison de la présence du monstre canidé d’Atia. Cela m’offre des conditions de travail optimales pour optimiser mon efficacité dans ma tâche. Je reste pleinement concentré sur l’écran de mon portable, alors que mon esprit tourne à plein régime pour tenter tous les moyens possibles et réalisables afin de contourner le programme de sécurité qui se met au travers de ma route. Un travail qui m’offre un challenge intéressant que je compte bien réussir dans la soirée, faisant abstraction à toute notion du temps dont la seule chose qui m’extirpe de ma transe cyberpathique est la sonnerie de mon cellulaire que je fais cesser en décrochant cyberpathiquement mon appareil en main que je colle à mon oreille.

La voix d’Atia rompt le silence et souhaite des nouvelles de mon travail qui me fait lâcher un soupir las, mon regard focalisé sur les deux fenêtres depuis le début. J’ai horreur d’être interrompue dans mes travaux…..

- Pour l’instant je n’ai pas encore trouvé d’informations concernant notre cible. Entre ça et la suppression de votre vidéo, ce n’est pas évident de jongler avec eux, mais jusqu’ici je m’en sors bien. Toujours sur un ton professionnel teinté d’une légère pointe de froideur qui me caractérise tant.

Puis un court silence s’installe avant de constater qu’Atia vient de trouver notre cible, en plus des autres responsables que je n’ai pas pu remonter leurs adresses IP. Fin…. elle n’avait pas dit ça, mais ses paroles suggéraient que l’adresse que j’avais donnée était bonne. Un sourire narquois se dessine furtivement sur un coin de mes lèvres, dissimulé par le haut col de mon Trench lorsque des bruits de fond qui proviennent vraisemblablement de personnes en train de paniquer.

- Ça marche, Madame. Je vais vous laisser dans votre petite affaire, le temps que je m’occupe de la mienne. À tout à l’heure. Je raccroche la première et je pose mon cellulaire sur la table avant de retourner bosser.

Hasard a écrit:
Jets de dés :

Jet I :
Réussite : La vidéo est enfin supprimée du deep web pour de bon.
Échec : Le site hébergeant la vidéo s’avère être plus robuste à pirater que prévue.

Jet II :
Réussite : Network trouve des informations intéressantes sur la base de données du SCPD.
Échec : Network ne trouve rien sur le responsable. Du moins, les informations ont été supprimées à la vas vite.

Cela a mis un peu de temps, mais avec un minimum de persévérance je parviens à contourner le programme de sécurité du site hébergeant la vidéo après avoir battu ce dernier dans un jeu de vitesse. J’accède au cœur même du site, puis en deux temps trois mouvements je localise rapidement le fichier vidéo et hop, un allé simple dans le néant numérique par suppression de ce même fichier sur le moteur de recherche. Et pour m’assurer que personne puisse récupérer le fichier à l’aide d’un logiciel ou autre, je fais un nettoyage de printemps comme il se doit sur le site tout entier afin qu’il ne reste plus la moindre trace de donnée numérique du fichier. J’ai pour ainsi dire « effacé » son existence du deep web.

Maintenant que le plus dur a été fait, il est temps pour moi d’aller faire un tour sur le site du SCPD pour aller pêcher des informations capitales sur celui qui a uploadé la vidéo d’Atia. Enfin… c’est une façon de dire que je pirater le site en accédant à la base de données générale de l’établissement. Une liste entière défile sur une fenêtre, tandis qu’une autre fenêtre pop à côté de l’autre, affichant un gros dossier PDF de ma cible contenant tout ce qu’il y a à savoir sur lui. Ô… il semblerait que le responsable de cette affaire aurait des liens étroits avec de gros magnats de la pègre, d’après ce qui est écrit sur le dossier. Cela devrait plaire à Atia, tient.
Ça tombe bien, il m’a fallu dix minutes et vingt-six secondes pour réussir les demandes de la baronne du crime. J’étire mes bras de manière avec nonchalance, faisant craquer mes doigts en refermant mes mains levées en l’air avant de rappeler ma cliente comme convenu. Une fois qu’elle décroche, je m’adosse confortablement sur le dossier de la chaise, posant négligemment un avant-bras sur l’accoudoir.

- Madame Ceasar... J’ai le plaisir de vous annoncer que votre vidéo fait maintenant partie de l’histoire ancienne, puisqu’elle est enfin supprimée. J’ai fait en sorte à ce qu’il ne reste plus aucune trace du fichier sur le deep web. De plus, j’ai pu trouver des informations pour le moins….. croustillante au sujet de notre « client » qui pourrait vous intéresser. Je vous envoie ça de suite.

Sans plus tarder, j’envoie le dossier du responsable sur l’appareil de son assistante puis je me contente d’attendre la suite des opérations.


Dernière édition par Tessa Hartley le Jeu 6 Juil - 0:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« J'evalue, je prévois, j'agis : mon Don, ma Malédiction. »




Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3212
ϟ Nombre de Messages RP : 2872
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 5 Juil - 23:34 Message | (#)

Le membre 'Tessa Hartley' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Various Storms and a Video

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Regardez le reportage video publié sur le site du nouvelliste.
» VIDEO Historique , ha la nostalgie.
» HOW COULD CANADA HELP HAITI ? (VIDEO)
» [Tuto] Afficher une video sur le forum...
» Video Dungeons & Dragons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Le district sud :: Le district sud :: Les Docks :: Circus Maximus-