AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Comme Dragon et Chat - Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 187
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Ava : myself sign' : theroseprincejunji (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 19 Juin - 22:12 Message | (#)

Après des siècles d’attente - ce qui était techniquement vrai puisqu’il avait passé huit siècles enfermé dans un parchemin, même s’il n’en avait pas eu conscience - Seto avait enfin retrouvé la trace du Magicien. Cela s’était avéré beaucoup plus simple que prévu. Il avait suffi qu’il croise la route de la bonne personne, qu’il accepte de suivre l’homme qu’elle lui avait désigné pour qu’il obtienne cette information. Imaginez donc la joie du félin quand il aperçut une silhouette familière et un visage qui l’était tout autant sortir d’un magasin du Quartier du Front de Mer.

Sauf que voilà. Comme dit plus haut, Seto attendait cette vengeance depuis presque assez de siècles pour faire un millénaire - à peine un an, en réalité, mais vraiment, cet animal avait le sens du mélodrame -, il n’allait pas la gâcher en la précipitant. Le Bakeneko, dans toute son impatience et sa malice, savait aussi se montrer raisonnable. Avec lui, il comptait faire durer le plaisir.

Le chat entama donc toute une série de filatures avec une patience qui n’était sienne que lorsqu’il échafaudait des plans de revanche. Il suivit son Magicien, enfin Dante Visconti, puisque cela semblait être son nom dans cette ville, dans chacun de ses déplacements, toujours avec prudence, bien sûr. Il ne s’agissait pas de se faire bêtement repérer avant même que les choses sérieuses n’aient commencées !

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que sa filature lui apporta tout un tas d’informations plus intéressantes les unes que les autres. D’abord sur les habitudes du Magicien, mais aussi sur les lieux qu’il fréquentait. Et surtout, sur ses connaissances. Il eut notamment l’occasion de recroiser le mâle attitré de Casey, alors qu’il apportait un bouquet de fleurs à sa proie. Comprenez-bien, Seto ne captait pas grand chose aux rituels humains, mais il avait quand même appris quelques petites choses. Par exemple, on n’apportait pas des fleurs à de parfaits inconnus, au contraire. Et puis les deux ne se comportaient pas non plus comme de parfaits inconnus. Rah, quand il y pensait ! Ca les énervait, voilà ! Avec un peu de chance, il aurait pu tomber sur le Magicien alors qu’il suivait le type pour Casey !

Bon, concrètement, ça n’aurait pas changé grand chose. Il n’aurait pas suivi le type sans les instructions de Casey. Disons plutôt que dans sa tête, ça lui aurait bien fait gagné deux semaines, mais deux semaines, c’était plus qu’important quand on menait une vengeance pluriséculaires ! Enfin, dans l'histoire, ça voulait surtout dire qu'il s'était dégoté une proie pour plus tard, pour se venger indirectement du Magicien. Frapper à Nagasaki un ennemi d’Edo quoi. Il se félicitait aussi d’avoir choisi sa forme humaine pour mener cette filature. Il lui semblait que l’autre s’était montré soupçonneux du chat qui le suivait. C’était d’ailleurs ce qui l’avait poussé à tester ses dons sur les transformations félines.

Fort de ces découvertes, il était passé à la phase deux : attirer sa proie dans son piège. Oui, dans l’histoire, Seto était persuadé d’être le prédateur. Pas sûre que ça allait durer pourtant… Mais le bakeneko avait peut-être une façon de fonctionner un peu trop personnelle. Ou alors il se croyait vraiment plus important qu’il ne l’était.

Tremblez mortels, car pour attirer son ennemi juré dans un lieu isolé, Seto choisit de… dessiner une tête de chat sur le trottoir, devant la porte de la boutique. Je sais, je sais. Proprement terrifiant. Enfin sachez tout de même qu’il l’avait réalisé au pochoir, et avec une bombe de peinture aérosol. Un tag donc. Punissable par la loi et… oui, bon. Ok. J’essaie vraiment de le faire passer pour au moins un délinquant.

Il fallait s’y attendre - en tout cas tout le monde s’y attendait sauf Seto, qui tomba de haut - mais cet unique dessin n’attira nullement l’attention. Tout au plus le destinataire dut se faire la réflexion que ce dessin n’était pas là hier, que la pluie le ferait sûrement disparaître bientôt, le tout, bien sûr, en admettant qu’il l’ait effectivement remarqué.

Nullement découragé, le bakeneko entreprit alors de faire apparaître d’autres de ses symboles. Toujours le même dessin simpliste d’oreilles de chat avec des moustaches et un sourire malicieux qu’il éparpilla en quantité dans la ville dans les endroits qu’il savait fréquenté par le dragon. Le pochoir donnait l’avantage de pouvoir réaliser le dessin en moins d'une minute. Il ne poussa en revanche jamais le vice au point de taguer ces chefs d’œuvres sur les bâtiments mêmes où entraient le Magicien. On ne savait jamais, des fois qu’une protection magique lui fasse quelque chose.

Il avait ensuite entrepris de semer d’autres de ces dessins, mais cette fois, pas dans des lieux visités par le dragon. Non, il fallait plutôt voir ça comme… un jeu de piste. A l’arrivée duquel, il confronterait enfin son pire ennemi et le ferait trembler dans ses bottes !

Enfin pour l’instant, Seto en était surtout réduit à attendre sur le toit de l'entrepôt qu’il s’était choisi comme point de vue, surveillant le petit dessin de chat en contrebas. Il avait l’impression d’attendre depuis des siècles - ça faisait dix minutes, grand maximum - et commençait à désespérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7587
ϟ Nombre de Messages RP : 745
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mar 20 Juin - 10:26 Message | (#)


Le sabotage. Une opération plus courante qu'on ne croit : l'amie qui vous sait au régime et vous propose malgré tout de partager un gâteau bourré de sucre et de beurre ; l'épouse qui résilie l'abonnement aux chaînes câblées, à la veille d'un week-end d'importants événements sportifs pour lesquels vous avez convié vos amis ; la voisine qui passe un appel anonyme et dénonce à la Mairie les poules que vous avez chez vous, en toute innocence, dans votre jardin de banlieue résidentielle.

Ces choses-là arrivent souvent, font partie du décor et le quotidien s'en colore, hélas, chaque jour qui passe. Tout le monde est capable d’œuvrer à saboter la vie de son prochain. Peu le font sans scrupule, peu le font avec férocité, peu le font même avec les pires intentions du monde. On ne sabote jamais son prochain Mais rarement on le fit si élégamment que ne le ferait, ce soir-là, un très vieux dragon.

La journée avait pourtant bien commencé. Très vite, un chat s'était invité à la fête. Plus précisément, une tête de chat, qui n'était ni particulièrement belle, ni particulièrement attrayante. Peinte au sol, peinte sur les murs, peinte même sur le capot d'une voiture...

Dante comprit rapidement qu'il y avait là un manège destiné à attirer son attention, mais il ne sut, dans un premier temps, déterminer ni la nature des chevaux, ni l'identité du cavalier. S'il crut d'abord à une plaisanterie, à un canular, à une blague, il dut bien se rendre à l'évidence avant la fin de la matinée : ces images au pochoir étaient bien réelles, et se suivaient comme les bouts de pain qu'auraient semé un petit Poucet. Sauf qu'il s'agissait, en l'occurence, d'un petit minou que Dante n'avait plus vu depuis des lustres. Le vil manipulateur, un bakeneko qui fit les malheurs de toute une famille, dans le temps, sut très habilement couvrir ses traces et ne jamais se compromettre, ni se révéler, sur le chemin que traçait les matous pochés.

De nombreux « indices » auraient pourtant dû le mettre sur la voie et agiter sous son nez les vieux souvenirs de ce temps qu'il passa auprès du clan Shimazu, dans le domaine de Satsuma, sur l'île de Kyūshū. Quel autre chat que le bakeneko qu'il punit autrefois pour lui jouer de si vilains tours ? Le dragon était-il si vieux que ses intuitions ne perçaient plus ces moindres mystères ? Que dire aussi du peu de cas fait des mémos parvenus jusqu'à lui depuis les divers comptoirs de la Rose des vents, qui traçaient pour lui la circulation d'objets innombrables, parmi lesquels le rouleau qui, si longtemps, tint enfermé le ténébreux félin ?

Dante aurait l'excuse de la submersion, du flegme, de la désinvolture ; à la vérité, le vieux dragon n'était pas de ceux qui se cherchent des excuses, ni même de ceux qui mendient le pardon. Seto apprécierait sûrement d'avoir face à lui son ennemi agenouillé et suppliant, mais c'était un secret désir qu'il partageait avec tant d'autres, à Star City... le chat ne serait pas le premier que le dragon décevrait.

Dante s'était décidé à suivre la piste de la tête du chat à l'issue du rendez-vous avec les nouvelles figures de la représentation municipale. La fin des élections et l'arrivée à la mairie des équipes de la candidate Holland obligeaient « monsieur Visconti » à cette visite courtoise, à cette formalité mondaine qu'il ne manquait jamais. S'il n'avait pas, à proprement parler, d'ami pour représenter ses intérêts au cœur même de l'hôtel de ville, c'était bien qu'il plaçait ses amis plus haut, entre autres au 1600 Pennsylvania Avenue, Washington, ainsi qu'à Langley, McLean, Virginia.

Ce rendez-vous « municipal » expliquait donc le costume bleu de pinpoint de laine, les mocassins de cuir Magnanni à deux boucles d'argent, la cravate lie de vin en tricot de soie, l'impeccable chemise blanche en popeline de coton égyptien et à petit col français, et la pochette en soie blanche aux cent taches d'azur. On vit rarement si élégante mise, dans les couloirs de l'hôtel de ville, mais chaque visite de Dante était l'occasion pour les uns d'admirer, pour les autres d'apprendre.

Le district sud ne lui était pas inconnu, mais les docks n'étaient pas le quartier où Dante passait le plus clair de son temps. Il se trouvait là, pourtant, au bout de la piste, devant une dernière tête de félin poché. «  Bien. Me voilà au bout du jeu de l'Oie.  » Ou plutôt au bout du jeu du chat. «  Alors. Où es-tu ?  » Dante savait-il à qui il aurait affaire ? Connaissait-il déjà l'identité de son hôte ? Surprendrait-il Seto qui espérait, lui, le surprendre ? Les prochaines minutes seraient déterminantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 187
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Ava : myself sign' : theroseprincejunji (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 20 Juin - 19:25 Message | (#)

Toute la complexité du caractère de Seto pouvait s’illustrer par un simple paradoxe : celui de l’impatience de sa propre patience. Comprenez bien. Il était tout à fait disposé à passer des mois à élaborer un plan et à le mettre en place. Mais dès l’instant où sa proie trainait - souvent sans le savoir - à tomber dedans des deux pieds, alors le chat tournait en rond.

Enfin en l’occurrence, il s’efforçait de rester immobile, sous sa forme humaine. S’il avait été sous sa forme féline, sa queue touffue se serait certainement indignée d’impatience. Quelle torture ! Et surtout… quel manque de savoir-vivre de la part de sa proie, qui n’avait même pas la décence de se presser ! Franchement, les victimes, c’était vraiment plus ce que c’était ronchonna-t-il intérieurement.

Après des heures d’attente - en réalité tout juste un quart d’heure, mais il était inutile d’insister sur les tendances mélodramatiques du bakeneko - sa cible daigna enfin se montrer. Le Magicien se tenait sous ses pieds, à sa merci (enfin le chat se l’imaginait comme ça en tout les cas), tremblant devant sa toute puissance (j’aimerais profiter de ce moment pour pointer l’orgueil de Seto. Ou son manque de sens des réalités), ignorant de ce qui allait lui tomber dessus (Hum…).

Le bakeneko lui-même ne savait pas quoi faire. Comprenez-le bien. Il avait passé chaque nuit ou presque depuis sa sortie de ce parchemin à rêver de ce moment, à s’imaginer ce qu’il dirait, ce qu’il ferait, à extrapoler les réactions de l’autre. Maintenant qu’il y était enfin, il essayait de déterminer sa meilleure réplique, sa meilleure tactique.

Il se décida pour une option - après une bonne minute à faire mariner l’autre, tout de même, qu’il vive un peu le tourment de la peur etc. - et se redressa. Sa forme humaine était moins adaptée aux acrobaties, mais elle était tout de même pratique. Et puis il avait passé son fundoshi magique. Si jamais il devait se retransformer en chat, il ne sèmerait pas derrière lui son pantalon. Ou pire, son kimono explosif.

Il atterrit souplement au sol - la chance avait voulu que le Magicien lui tourna le dos - et il s’installa en tailleur, à même le sol, son kimono rouge sur les épaules.

Vous êtes plus grand que dans mon souvenir”.

Qui ne remontait pourtant pas à si loin, pour lui en tout cas. Ces huit siècles dans le parchemin ne lui avait paru durer que quelques minutes, tout au plus. Avec toujours cette même nonchalance de celui qui est sûr d’être en position de force - une grave erreur de sa part, bien sûr - il ajouta :

Ca fait un moment que j’attends ça, alors si ça vous ennuie pas, je vais commencer ma vengeance”.

Car il était inutile de faire des présentations. On se souvenait forcément de lui, non? Son ennemi juré devait trembler de peur maintenant. Bon. Au moins intérieurement quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



"Si tu enfiles un slip, je te file une pelote de laine"

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7587
ϟ Nombre de Messages RP : 745
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mer 21 Juin - 11:25 Message | (#)

«  Oh. Alors c'est toi.  » Revoir ici le bakeneko ne parut pas l'étonner, ni l'inquiéter. À proprement parler, il ne le voyait point, puisqu'il lui tournait toujours le dos. Mais le vilain chat était bien assez près de lui pour que le vieux dragon le reconnût et l'identifiât.

«  Huit siècles de méditation et tu ne sais toujours rien ni de la politesse, ni de l'hygiène...  » Dante trichait un peu : il savait bien que le séjour de Seto dans la prison du rouleau avait figé ce dernier dans l'instant même de sa capture, tel un Pokémon gelé dans sa pokeball, alors bien sûr ces huit siècles qui s'étaient écoulés n'avaient pour lui compté qu'une brève seconde.

Dans se retourna et découvrit le mystérieux traqueur à la tête de chat poché. Il jugea que ce dernier aurait pu faire un effort ; préparer sa vengeance, l'exercer entre chien et loup, et se parer d'un pyjama et d'une nuisette, voilà qui frôlait l'indécence ou l'insolence.

«  Tu seras malheureux d'apprendre que la lignée de Shimazu s'est éteinte. Il y a longtemps. Pendant que tu dormais dans ton rouleau... Oh, je t'en prie, venge-toi. Mais sois bref, nous n'avons pas toute la soirée.  » Dante avait d'autres projets, mais il pourrait bien accorder un peu de temps à son si vieil ami – ils ne s'étaient certainement pas quittés en très bon terme, mais quelle importance ? De pareilles retrouvailles, ça se fête !

Mais qu'avait donc prévu Seto ? Dante n'aurait su le dire ou le prévoir, puisqu'il n'était pas « madame Irma », mais il se doutait bien que la détermination de ce dernier lui aurait soufflé aux oreilles quelques idées tordues. Tout de même... à peine libéré de sa prison parcheminée, s'était-il mis en tête de prendre sa revanche, alors qu'il aurait pu jouir de sa liberté recouvrée pour aller empoisonner l'air quelque part où rien ni personne ne l'aurait ni reconnu ni ennuyé ?

Le geste du bakeneko avait le parfum tragique et romantique de ces drames grecs où le héros, dans toute sa volonté, ne peut échapper au destin que les Parques ont tracé pour lui. Quelle pitié qu'il n'ait préféré la douce vie des Antilles ou de la Toscane, deux territoires où ses facéties auraient trouvé un terrain de jeu et un public.

En choisissant de retrouver Dante et de le « punir » d'un outrage vieux de huit siècles – ou de quelques semaines, selon les perspectives – Seto n'en avait pas encore conscience, mais il s'était lui-même condamné à de futures complications. Dante fourra les mains dans ses poches et remua des épaules, attentif à ce que ferait l'esprit frappeur – ou frappé ; cependant, après quelques instants d'observation, après avoir vu faire et entendu même le bakeneko, il réprima un fou rire et s'en excusa. «  Pardon mais... que fais-tu exactement ?  »

Le vieux dragon ou le « Magicien » tel que Seto le désignait peinait à dissimuler son amusement. «  As-tu besoin d'aide ? As-tu besoin que je fasse quelque chose ? Que je crie, que je commence à courir dans une direction ou une autre ? N'hésite pas, si je peux t'aider.  » Dante ne voulait pas gâcher les préparatifs de sa Némésis velue, mais il préférait lui laisser la main, pour l'instant.

Ce dernier l'avait, après tout, gratifié d'un compliment qu'il recevait avec grâce et dignité – Dante se savait très grand et, surtout, savait donner souvent cette impression, à tous égards. Rien ne semblait « petit », dès lors qu'on parlait de « monsieur Visconti ». Ne restait plus qu'à voir si ce qu'avait prévu Seto serait d'envergure suffisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 187
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Ava : myself sign' : theroseprincejunji (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 22 Juin - 10:58 Message | (#)

Ah-Ah! Alors son grand ennemi l’avait reconnu et tremblait de peur et…

Hum.

En réalité, il y avait comme un léger problème. Il n’y avait pas vraiment de peur dans cette remarque, encore moins de la terreur. En fait, si Seto avait dû mettre une émotion là-dessus, il aurait sans doute parlé d’ennui. Et puis il ne s’était même pas retourné. Il fallait être idiot pour tourner le dos à un ennemi. Sauf si, bien sûr, on ne le considérait pas comme un ennemi dangereux. Pire encore, il semblait… pressé, et peu impressionné par ce que le chat pouvait bien lui faire. Soit il avait oublié le sort réservé par le bakeneko au clan Shimazu - peu probable - soit il se croyait réellement intouchable. Une possibilité. Seto avait bien conscience d’avoir affaire à un Magicien.

Si tu m’avais laissé finir mon travail, on en serait pas là” ronchonna le chat.

C’était sans doute ce qui l’avait le plus énervé à la sortie de sa prison : que le clan qu’il avait choisi de décimer ne l’ait pas attendu pour s’éteindre. D’un autre côté, il avait eu son mot à dire dans cette histoire. S’il n’avait pas été déterminé à éliminer tous les représentants mâles de ce clan à son époque, peut-être auraient-ils perduré.

La réaction du Magicien l’ennuyait, et surtout, la déroutait. Comprenez bien, il n’avait jamais imaginé une telle réaction, dans aucun des scénarii imaginés. Il avait imaginé de la peur, de la colère, il avait imaginé des suppliques… Mais pas ça. Alors forcément, il avait un peu oublié pourquoi ils étaient là, et laissa passer une bonne minute de silence, sans rien faire.

C’était quand même un comble. Non seulement il l’avait enfermé dans un rouleau pendant huit siècles, mais en prime, il allait lui gâcher le plaisir de se venger !

Sans se presser, il se remit debout. Il n’en restait pas moins qu’il restait beaucoup plus petit que son ennemi, et qu’il devait tendre le cou, mais c’était toujours mieux qu’en restant assis. Il était temps de reprendre la main dans cette histoire.

Tu n’as pas besoin de fuir, pas encore. Je ne vais rien te faire ce soir. Ni demain. Ni dans une semaine. Ce n’est pas comme ça que je fonctionne”.

Il devait bien le savoir. Le clan Shimazu était un exemple des plus parlants.

Tu m’as enfermé pendant huit siècles et tu m’as pris ma vengeance, je ne bâclerais pas celle-là en te tuant. D’abord, je vais tuer tous tes amis, en les faisant bien souffrir. Ensuite, si tu es encore vivant et sain d’esprit, je m’occuperais de toi”.

Le chat le regarda droit dans les yeux, avec une détermination qui faisait presque oublier qu’il faisait deux bonnes têtes de moins que le dragon ou presque. Il avait perdu le fil pendant un instant, mais c’était terminé. Et puisqu’il lui avait proposé son aide…

Peut-être que tu as envie de choisir qui je dois tuer en premier?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7587
ϟ Nombre de Messages RP : 745
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 22 Juin - 11:57 Message | (#)

Pendant une minute qui lui parut bien longue, le bakeneko demeura silencieux, comme muré dans une méditation soudaine et précipitée. Les tourments qui l'avaient vu naître n'étaient rien en comparaison de ce qui aurait pu se produire, au cours de ce laps de temps.

Ni Dante ni Seto, cependant, ne parurent pressés de conclure. Le dragon avait d'autres chats à fouetter – peut-être littéralement – mais sa patience était inoxydable. Le félin maléfique était une créature magique, et d'une rareté de pépite d'or, ce qui inclinait le père de la Rose aux plus douces indulgences. Sa déception fut grande. Seto lui annonça qu'il ne ferait rien ni ce soir, ni demain, ni sous peu : il ne « fonctionnait » pas comme ça.

Une moue boudeuse aux lèvres, Dante voulut répliquer qu'il ferait mieux de commencer au plus vite, car neuf vies de chat ne suffiraient jamais pour l'atteindre, mais il dut se taire et laisser le bakeneko poursuivre. C'était bien la moindre des courtoisies qu'il pouvait lui faire. Le vieux dragon l'entendit donc menacer ses amis, qu'il promit de supplicier et de tuer. Stupéfait, Dante ne dit rien ; son regard tombait droit sur les yeux noirs de Seto qui, s'ils avaient pu, auraient lancé des éclairs pour le foudroyer.

Les instants passèrent, comme les anges, et le rire du dragon, cette fois, emplit les environs pour occuper tout l'espace, obéissant aux lois de la physique concernant les substances gazeuses, puisqu'un gaz prend la forme du récipient qui le contient et, surtout, occupe tout l'espace disponible. Pour une durée qui parut même s'éterniser, le rire se fit long, pesant, comme l'ininterrompue succession des éclairs pendant l'orage. Dante, pour se calmer, dut presser de sa main sa poitrine.

«  Tu es impayable. Bien plus que dans mon souvenir. Si j'avais su, je t'aurais gardé à mes côtés.  » Un long soupir lui permit de reprendre tout à fait le contrôle de sa cage thoracique. «  Pardonne cette familiarité mais... tu n'as manifestement aucune idée de la mégalomanie de ton plan.  »

Seto l'ignorait, hélas, mais son projet de vengeance était trop déraisonnablement ambitieux. Les amis du dragon – ceux qu'il considérait comme ses proches et non pas les amis qu'il aurait pu collectionner comme tant de gens en alignent sur les réseaux a-sociaux – se comptaient au-delà des doigts des deux mains et, surtout, s'éparpillaient à travers les dimensions, pas seulement sur la Terre Prime ; ceux-ci étaient d'ailleurs, pour la plupart, hors d'atteinte du bakeneko, que Dante aurait bien voulu voir essayer de nuire à Adrian Pennington, à Dédale, à Vorinclex le Théarque, à Mzzrxt le Bzzzrxt, et à d'autres de ses plus vieux amis.

Dante ne blâmerait pas le félin : louable était sa détermination, honorable était sa force de caractère. «  Cependant, je peux t'aider en commençant par te donner la liste des quelques personnes qu'il me peinerait de voir souffrir à Star City. Qu'en dis-tu ? En gage de ma bonne volonté de futur supplicié, et pour amender ma conduite d'il y a huit siècles.  »

D'une main, Dante épousseta la poussière qu'il perçut sur son épaule. Toujours très léger, il ne montrait ni inquiétude, ni crainte, ni même appréhension : le gringalet face à lui n'était pas une menace et il n'avait aucune raison d'être anxieux.

«  Elles sont assez peu nombreuses. Vois-tu, en huit siècles, on apprend à accorder le moins d'importance possible à ses proches, quand ceux-ci sont mortels... où est-ce un détail qui a dû t'échapper, petit chaton ?  »

Dante poussa le vice jusqu'à se rapprocher d'un pas, ce qui rendit plus net encore l'écart de taille entre les deux êtres. «  Me feras-tu la faveur du récit de ton évasion, avant de me tourmenter ? J'aimerais savoir où j'ai fauté.  » Pour ne plus reproduire l'erreur, si d'aventure il devait renfermer le bakeneko dans une nouvelle prison de papier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 187
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Ava : myself sign' : theroseprincejunji (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 22 Juin - 14:36 Message | (#)


Seto trouvait vraiment les événements injustes. Non seulement sa vengeance connaissait quelques cahots, mais en plus, il avait la victime la moins coopérative de tous les temps. Pas de cri de peur ou de supplique, pas la moindre trace d’inquiétude même, seulement de l’ennui, et des commentaires qui lui hérissaient ses poils félins.

Pire encore, la perspective de le voir tuer ses ennemis - et dans d’atroces souffrances hein, il l’avait bien précisé - ne semblait nullement le contrarier. Au contraire, la pensée le faisait rire. Le bakeneko en croisa les bras sur sa poitrine, dans une expression boudeuse destinée à signifier à son interlocuteur qu’il pouvait parfaitement faire ça, et qu’il allait avoir de mauvaises surprises s’il pensait le contraire. Et en plus, il en rajoutait ! Mais Seto et son sale caractère n’étaient pas décidés à se laisser faire.

D’accord. Je ne manquerais pas de leur signifier que c’est toi qui m’a pointé dans leur direction au moment de m’occuper d’eux”.

Il n’empêchait que le Magicien pointait un détail qui n’arrangeait pas ses affaires. Il était évident qu’il avait une espérance de vie bien plus longue que la moyenne. Il lui aurait paru étrange que lui aussi ait été victime d’un enfermement dans un rouleau. Il devait s’être habitué, depuis le temps, à voir mourir les gens qui ne bénéficiaient pas d’une telle largesse. Il imaginait que la perte de ces autres amis, ceux qui n’étaient pas supposés mourir aussi facilement, n’en serait que plus terrible.

On disait de Shimazu qu’il était immortel” signifia le chat, avec toujours l’ombre d’une moue boudeuse sur le visage. “Lui aussi a fait l’erreur de me sous-estimer, et il a fini par se suicider”.

Autant dire que Seto croyait en ses rêves… mais que cela ne changeait rien au fait qu’il ne réalisait pas encore qu’il s’attaquait à un morceau un peu trop gros pour lui.

Un incendie” répondit laconiquement l’intéressé à la question suivante. “Le papier a brûlé et je me suis libéré”.

Une expérience désagréable. Il n’était immunisé qu’aux flammes produites par sa queue, et n’aurait pas aimé brûler vif. Heureusement qu’il avait eu la présence d’esprit de sortir du bâtiment…

Alors…”

Il profita du relief environnant - des caisses entassées contre les murs de l’entrepôt ou des bennes à ordure - et se percha en hauteur, ne serait-ce que pour être à hauteur d’yeux du magicien. On était beaucoup moins impressionnant, quand on était plus petit que son ennemi, et obligé de tendre le cou pour le regarder.

Avec qui devrais-je commencer? Il y a celui qui t’a apporté des fleurs. Il a eu les cheveux bleus, pendant un temps… mais peut-être que tu ne le considères pas assez important?” Il esquissa un sourire plein d’un peu trop de dents pointus pour qu’il soit un signe amical. “Rien ne m’empêche également de m’en prendre à tes possessions matérielles”.

Un incendie ou une explosion était si vite arrivé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



"Si tu enfiles un slip, je te file une pelote de laine"

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7587
ϟ Nombre de Messages RP : 745
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 22 Juin - 15:34 Message | (#)

Le feu... c'était donc ça qui avait libéré le bakeneko de sa dernière prison ! Dante aurait dû s'y attendre, il aurait dû se douter qu'une contingence de cette sorte entraînerait ces conséquences... que n'avait-il été plus attentif, et moins négligent !

Cette erreur, cela dit, portait des fruits bien tardifs et le clan Shimazu ne lui en tiendrait plus rigueur – et pour cause, le clan s'était éteint, dissout à la fin des réformes de l'ère Meiji et la fin des daïmios ; il restait encore des Shimazu, mais ceux-ci n'avaient plus rien à voir avec leurs illustres ancêtres que le vilain chat persécuta aux plus belles heures de sa première vie.

Dante aurait pu se mortifier lui-même, sous le fer de la honte et le fouet du déshonneur, s'il n'avait été positivement emballé par la réapparition du bakeneko. Son laisser-aller d'autrefois ouvrait pour les temps présents des perspectives intéressantes et, en tout cas, l'occasion d'un divertissement inattendu mais sympathique. C'était bien la cerise sur le gâteau ! Le chat parut le fuir, en cherchant des hauteurs nouvelles d'où mieux se tenir au niveau de son vis-à-vis.

Dante affecta d'éprouver un brin de dépit, comme s'il se sentait abandonné. «  Je ne m'attendais pas à te voir accepter mon aide si vite, mais je comprends... ce monde, huit siècles plus tôt, si loin de ces contrées où nous nous rencontrèrent, doit te sembler hostile et peu compréhensible. Je ne m'étonne pas que tu cèdes si facilement.  »

Voilà quelques mots taquins qui ne coûtaient rien. Quelle joie ! L'occasion était trop belle de rire à peu de frais. Seto avait la trogne idéale, cible parfaite des railleries du dragon qui s'amusait éhontément des réactions qu'il provoquait. L'apparence humaine que s'était choisi le bakeneko possédait une palette d'expressions très large, pour son plus grand plaisir.

«  Je serai ravi que tu t'attaques à ce que je possède. S'il te faut une liste avec les adresses... mais je suppose que si tu as su me retrouver à Star City, tu dois savoir où j'habite. Tu sais déjà où je travaille de temps en temps.  »

La piste de la tête du chat avait débuté à la sortie du Jardin du dragon, c'était bien là que Seto l'avait trouvé. Dante tira une carte de visite de la poche intérieure de son veston et la jeta en l'air, tandis qu'un délicat zéphyr la portait jusqu'à son interlocuteur. «  Sait-on jamais, tu en auras peut-être besoin...  » Dante poussait très loin le vice. Il n'en avait pas terminé. «  N'hésite pas à t'y rendre.

Tu y trouveras de quoi alimenter les feux de ta vengeance. Conserve bien la carte, elle donne accès à des tarifs intéressants.
  » Puisqu'il avait sorti les mains de ses poches, Dante les frotta devant lui. Il fit mine de se recoiffer.

«  Cet homme aux cheveux bleus est très important. S'il lui arrivait quelque chose, si sa vie devenait un enfer par ma faute, j'en serais mille fois peiné et j'aurais très certainement du mal à m'en remettre. Pour commencer, tu ne saurais faire de meilleur choix ! Dois-je te dire aussi quoi faire et comment ? Puis-je compter sur ton imagination tordue et ton ingéniosité de gredin ?  »

Dante jubilait intérieurement et s'il se montrait enthousiaste à aider et conseiller Seto, il n'avait rien à feindre, puisqu'il exprimait la joie toute positive qu'il éprouvait de « jouer le jeu », sachant que cet « homme aux cheveux bleus » verrait le bakeneko comme une distraction agréable.

Viendrait ensuite les autres, ces personnes qu'il devrait peut-être désigner ; Dante n'était pas inquiet. Il pourrait toujours pointer le vilain chat vers des cibles qu'il accablerait de sa faculté innée de nuisance. C'était peut-être là l'occasion rêvée de se rappeler au bon souvenir d'ennemis endormis dans la paresse de son indifférence...

Le bakeneko ne se montrerait sûrement pas très coopératif, et le jeu prendrait fin, Dante le mettrait en cage et le ramènerait à la maison, cette fois, pour s'assurer de le garder toujours à l’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 187
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Ava : myself sign' : theroseprincejunji (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 22 Juin - 21:36 Message | (#)

Chacune des remarques de son ennemi lui donnait envie de bouder un peu plus. Clairement, il n’avait pas aimé se retrouvé catapulté dans un siècle qui n’était pas le sien et une ville qui n’était pas la sienne, beaucoup trop bruyante et odorante à son goût. L’ironie de l’histoire était peut-être que sans l’intervention du dragon, et une fois sa vengeance accomplie, il se serait probablement réfugié dans les montagnes. Certes, pour y attirer des voyageurs égarés, détail après tout, mais au moins aurait-il eu une vie calme. Et puis peut-être même qu’il aurait fini par s’éteindre. Quelle était l’espérance de vie d’un bakeneko? Il n’en savait rien. La légende de chats à neuf vies venaient peut-être des esprits malfaisants japonais…

Poussant toujours plus loin la provocation, le magicien lui offrit même de lui fournir une liste des endroits à vandaliser ou incendier, ce qui ne fit que confirmer ses suspicions. Il ne le prenait absolument pas au sérieux, et voyait ça comme un jeu. Il se saisit de la carte, mais plutôt parce qu’il était obligé - il allait se la prendre dans le nez quand même - et la renifla d’un air suspicieux. Des choses semblaient inscrites dessus, mais tout cela lui passait bien loin au-dessus de la tête. Il avait beau parler toutes les langues du monde, l’écriture lui était un terrain inconnu.

Dans tout ça, il lui confirma tout de même ce qu’il avait appris sur l’homme aux cheveux bleus. Il n’était donc pas n’importe qui, et avait tout de même l’air d’avoir une certaine importance aux yeux du Magicien. Pourtant, ce dernier n’hésitait pas à le désigner comme une cible. Soit l’homme ne comptait pas tant que ça pour lui, soit il le pensait au contraire tout à fait capable de se défendre contre un vulgaire chat.

Sauf que… Seto n’était pas un vulgaire chat. Il était un bakeneko, spécialiste de la vengeance. A croire que l’autre l’avait oublié.

J’ai déjà quelques idées, pour garder la surprise. Je sais déjà où il habite”.

Il n’en restait pas moins que les sourcils humains de l’esprit-chat s’étaient froncés d’incompréhension, tant l’attitude de l’autre ne faisait aucun sens pour lui.

Peut-être que tu devrais le prévenir? Ca ne serait pas juste sinon”.

Loin de lui l’idée de jouer selon les règles, au contraire. Suivre les règles était presque une insulte à sa nature. Il signifiait plutôt au Magicien qu’il n’était nullement effrayé par la perspective de le poursuivre lui et ses amis pendant toute une éternité.

Tu ne penses pas que je sois un danger, pas vrai? Tu ne crois pas que je puisse faire du mal au moindre de tes amis, que ce soit celui aux cheveux bleus ou les autres. C’est pour ça que tu veux bien me donner leurs noms”.

Il changea de position sur son perchoir, décroisant les jambes pour les laisser ballantes, prêt à sauter au sol si le besoin s’en faisait sentir.

Je crois que je vais bien aimer te prouver le contraire. Si tu veux, je t’apporterais la tête de tes amis”.

S’acharner sur des cadavres pour en récupérer ce genre de trophée n’était d’ordinaire pas dans ses habitudes, mais ce n’était pas un ennemi ordinaire qu’il avait en face de lui. Il pouvait bien faire un effort.

A moins que tu préfères d’autres parties du corps? Je peux être arrangeant tu sais”.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



"Si tu enfiles un slip, je te file une pelote de laine"

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7587
ϟ Nombre de Messages RP : 745
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Ven 23 Juin - 11:32 Message | (#)

Qu'il était touchant de voir passer dans les yeux de Seto les derniers espoirs et s'accumuler à son front les premières désillusions. Comprenait-il peu à peu qu'il s'attaquait à trop gros morceau ?

Dante était un os qu'il ne pourrait ronger facilement, mais le chat jamais ne se noie s'il aperçoit la berge ; aussi avait-il confiance en son ennemi autoproclamé pour faire preuve d'astuce et d'ingéniosité. Qu'il ne se laisse surtout pas abattre ! Après tout, il n'existe aucun chat ordinaire, Seto trouverait donc bien de quoi briller, d'une façon ou d'une autre, comme la perle qui s'égare à la plage.

«  Le devrais-je ? Il aime les surprises... en tout cas, il aimera celle-ci...  » avait-il ajouté, en scrutant Seto du regard, amusé déjà de ce que donnerait la rencontre de celui-ci et de celui-là. Plus il l'écoutait, plus le vieux dragon prenait la mesure de l'investissement du bakeneko, qui l'avait donc « pris en chasse » et l'observait avec toute la méticulosité du fauve qui du regard et de loin étudie les mouvements et les habitudes de sa proie. S'était-il servi de l'innocente apparence du chat pour parvenir à ses fins, pour le suivre et suivre ses amis ?

Il n'est rien de si courant à Star City qu'un chat errant, sinon peut-être une tribu de pigeons ou une famille de cafards sous la gazinière d'un mauvais restaurant... personne n'aurait fait attention à lui et, sans doute, Seto aurait ainsi bénéficié d'une large impunité. «  Je ferai passer le mot. « Méfiez-vous du chat qui rôde au loin... » Ils dormiront moins tranquilles, mais qu'importe ? Prudence est mère de sûreté.  »

Par la suite, Seto énonça des vérités qui témoignaient de son trouble ou, en tout cas, donnaient raison à l'idée qu'on peut se faire des chats qui, semblables au papier, se froissent très vite. Il voyait juste, Dante ne l'identifiait pas comme une menace et s'il prêtait volontiers au bakeneko des facilités pour la nuisance, il se demandait bien ce qu'il aurait pu faire, spécifiquement, contre Raphaël, contre Adrian, contre les autres. Le regretterait-il un jour, quand il trouverait dans un colis la tête de l'un ou de l'autre ?

Ce ne serait certes pas les premiers amis qu'il perdrait de si violente façon... après tout, n'avait-il pas perdu toute sa famille à l'occasion d'un cataclysme planétaire ? Seto aurait bien du chemin à faire avant de prétendre faire s'abattre sur la Terre Prime une météorite géante... en aurait-il seulement l'idée ? «  Je suis très touché que tu veuilles m'apporter ce genre de trophées, comme n'importe quel chat ramènerait à son maître un petit oiseau mort, une souris ou un lézard. Je n'ai aucune préférence particulière.

Qu'importe le bout que tu rapporteras, il sera signe de ton affection.
  » Dante s'était encore rapproché. Il s'était même assis près de Seto. Il aurait volontiers porté sa main sur son épaule, s'il n'avait craint d'être mordu.

«  Tu dois tout de même comprendre quels sont les réels enjeux. Tu t'attaqueras à ce que je possède, à ceux que j'aime, sur le tortueux sentier qui serpente au cœur du bois de la vengeance. Prends garde qu'en chemin, de la forêt ne jaillisse un monstre venu te ravir... soyons francs. Il se peut que tes actions m'agacent comme la mouche agace le coche de la fable... ah, mais tu ignores sans doute ce qu'est cette fable.  »

La voix du dragon se colorée des teintes et des charmes de son naturel velouté. «  Peut-être me gêneras-tu par ton insistance à vouloir prouver l'impossible, bakeneko. Il faudra te méfier. Tu veux punir le monstre, mais prends garde, ou c'est lui qui te punira.  » Encore. Mais cette fois, il n'y aurait point d'éternel sommeil pour Seto, Dante savait déjà ce qu'il comptait faire du vilain chat quand ce dernier serait allé trop loin, quand ce dernier aurait ajouté la goutte de trop au vase de sa patience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 187
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Ava : myself sign' : theroseprincejunji (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 24 Juin - 10:04 Message | (#)

Difficile d’être flattée quand le Magicien préféra le garder comme une “surprise”. Seto y voyait une nouvelle fois la preuve qu’il n’était pas considéré comme dangereux, mais plutôt comme un divertissement, même pas assez dangereux pour qu’on prenne la peine d’avertir ses cibles de sa présence, pour les pousser à la méfiance. Même l’assurance de son ennemi juré qu’il allait prévenir les concernés, et que ceux-ci ne dormiraient plus aussi bien qu’avant n’eut pas l’effet escompté sur le chat. Ou peut-être que c’était exactement l’effet recherché? En tout cas, il se vexa un peu plus, de n’être considéré que comme la menace vague, pas vraiment dangereuse, pas vraiment digne d’être qualifiée de menace.

Tu n’es pas mon maître” gronda le chat.

Autant dire que c’était un sujet particulièrement sensible pour lui, au vu des circonstances de sa naissance. Il ne considérait personne comme son maître. Madame César était sa patronne, ce qui n’avait rien à voir, et Casey lui grattouillait le ventre. Là aussi ça n’avait rien à voir. Il n’avait eu qu’une seule maîtresse, pour laquelle il avait eu toute l’affection du monde. Ce qui lui avait valu sa transition de simple chat à esprit vengeur félin.

Tu m’as pris ma vengeance” répéta le chat.

Et il n’en démordrait pas. Surtout parce que l’autre n’avait pas l’air de comprendre à quel point cela comptait pour lui.

Shimazu a tué le fils de ma maîtresse, parce qu’il avait fait l’erreur de ne pas le laisser gagner à un jeu. En retour, ma maîtresse s’est suicidée. Elle a pris soin de moi depuis mon enfance jusqu’à sa mort. J’avais le droit de la venger”.

Et il ne voyait pas le problème à impliquer aussi les plus jeunes fils du seigneur du clan Shimazu dans cette revanche. Il lui avait bien pris sa famille, il ne voyait pas pourquoi il n’aurait pas eu le droit de faire de même.

Ca va peut-être te surprendre, mais je suis parfaitement capable d’aimer, et j’aimais ma maîtresse. En me privant de la vengeance qu’elle méritait, tu as mis tes proches en danger. Tes menaces ne m’effraient nullement, ce n’est pas comme si j’avais quelque chose à perdre”.

Au vu de sa capacité à ennuyer les autres, on pouvait difficilement s’étonner que Seto n’ait pas eu de “proches”, de gens à qui il tenait autant qu’ils tenaient à lui. Madame César était une relation professionnelle, et il ne s’inquiétait pas spécialement pour Casey, même si elle prenait soin de lui.

Tu n’aurais pas dû faire de moi ton ennemi”.

Il sauta au bas de la poubelle, accroissant une nouvelle fois la différence de taille avec son ennemi. S’il avait su qu’il avait face à lui un dragon ! Même en gonflant ses poils de chat, il n’aurait pu rivaliser.

Bon eh bien je suppose qu’il ne me reste plus qu’à commencer alors. L’ami aux cheveux bleus alors, c’est ton dernier mot?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



"Si tu enfiles un slip, je te file une pelote de laine"

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7587
ϟ Nombre de Messages RP : 745
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Sam 24 Juin - 22:56 Message | (#)

Tu n'es pas mon maître.

Ces mots épanchèrent un large sourire, sur les lèvres du dragon, comme la fleur généreuse, obscène et rouge qu'on nomme la pivoine, quand elle entrouvre son infinie corolle, comme autrefois la nymphe Péone entrouvrait ses étoles, et ses robes, jusqu'au jour où la déesse Héra, folle de jalousie, le transforma en fleur aux milles pétales. Dante n'aurait pu rêver meilleure réplique, dans la bouche de Seto : en énonçant ce qu'il n'était pas, le bakeneko jetait un voile sur l'authentique lien qu'il attachait entre eux, lien renforcé par cette haine qui le consumait tout entier.

 « Vraiment ? » questionna-t-il, innocemment, sans plus interrompre le doux félin quand celui-ci évoqua la fin tragique du fils de sa maîtresse. Seto parlait d'un droit à la vengeance et jetait l'anathème sur le magicien, pourtant ce dernier n'avait été qu'un outil entre les mains du clan Shimazu ; il leur avait rendu un service, sans qu'aucune rancœur personnelle ne l'animât contre le le bakeneko ; ce dernier comprendrait-il qu'il faisait alors fausse route ?

Dante le vit s'agiter et quitter le perchoir de la poubelle. Après quelques instants de silence, il répondit :  « Ce n'est pas mon dernier mot. » Il n'en avait pas terminé avec le vilain petit chat. Ce dernier l'avait cherché et trouvé, il devrait encore souffrir sa présence tant que le vieux dragon aurait en tête quelque chose à dire. Voir ainsi les rôles s'inverser lui plaisait. Il jouerait à ce petit jeu jusqu'à l'ennui.  « Je ne doute pas une seconde que tu sois capable de sentiments. Si tu n'avais pas pour moi un semblant d'estime et de respect, tu m'aurais certainement déjà attaqué. »

Il sourit en imaginant le chat lui sauter à la figure, toutes griffes dehors, comme au début de la scène du sauvetage de Duchesse, Marie, Berlioz et Toulouse.  « Tu te trompes. Je ne t'ai rien pris. Tu as toi-même pavé le chemin de ton échec. Si tu n'avais exercé une vengeance si gourmande, si injuste, le clan Shimazu n'aurait jamais fait appel à mes services. Je n'ai été qu'un poids dans la balance de l'équilibre. Il n'y avait rien de personnel. »

Dante plaqua ses deux mains derrière sa tête, en un geste de désinvolture manifeste. S'il n'était pas encore évident qu'il se sentait en parfaite sécurité malgré la proximité du bakeneko... Il ne doutait pas une seconde de son pouvoir de nuisance, ni même de ses velléités vengeresses, mais il se savait capable d'endurer tout ce que le chat daignerait entreprendre contre lui.

L'éternité convaincrait peut-être Seto d'abandonner sa folle ambition d'obtenir de son « mortel ennemi » la mine déconfite du malheureux qui se voit tout perdre. Une leçon qu'un professeur aussi implacable que Saturne se chargerait de lui enseigner à vil prix.

 « Si tu insistes pour que ça devienne personnel, cela dit... » Dante quitta à son tour sa position pour se rapprocher de Seto et couler sur lui un regard de pure félonie.  « … vas-y. Attaque l'homme aux cheveux bleus. Attaque la nouvelle mairesse de Star City. Attaque Serena Walsh, qui vit dans un grand loft près de la place du Centenaire. Je pleurerai pour chacun d'eux et je m'occuperai de toi une deuxième fois. »

Sauf qu'il n'y aurait pas de seconde chance pour Seto, pas de prison parcheminée, le sort que lui réservait le vieux dragon serait autrement plus terrible et plus humiliant. Il envisageait déjà le jour où il pourrait exhiber son nouveau chat, paré du « cône de la honte », pour cause de « puces et parasites divers ». Dante s'abaissa, son visage n'était plus qu'à quelques centimètres du visage de Seto.

 « As-tu bien compris, chaton ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 187
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Ava : myself sign' : theroseprincejunji (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 25 Juin - 20:55 Message | (#)

Les pires conversations, celles les plus dignes d’être qualifiées de dialogues de sourds, étaient certainement celles où les deux interlocuteurs étaient persuadées d’être dans leur bon droit. Le Magicien était sans doute persuadé d’être dans son bon droit en qualifiant la réaction de Seto d’excessive, et l’esprit-chat était tout aussi persuadé d’être dans son bon droit en se sentant privé de sa première revanche. Tout comme il était persuadé de ne pas avoir dépassé les bornes en s’attelant à décimer le clan Shimazu. Le chef du clan lui avait pris sa famille, il pouvait bien lui prendre la sienne non? C’était juste. Etait-ce sa faute si sa propre famille ne comptait que deux membres, trois en l’incluant, et si le clan Shimazu était aussi étendu?

Il n’aurait pas non plus appelé estime ou respect les raisons qui le poussaient à épargner le Magicien pour l’instant. Disons plutôt qu’il s’agissait de son instinct de chasseur, qui le poussait à jouer avec sa nourriture avant de la gober.

Son ennemi se leva à son tour, et lui lança un regard peu rassurant. La fierté toute féline du bakeneko l’empêchait cependant de reconnaître, même à lui-même, qu’il avait, peut-être, un tout petit peu peur. Il n’aurait de toute façon pas reculé. Qu’aurait-il été, sans sa vengeance?

Je ne suis pas un chaton non plus”.

Encore moins à l’instant, où il avait l’apparence d’un homme dans la vingtaine, et surtout pas sous sa forme féline. La légende voulait que seuls les chats domestiques qui atteignaient un certain poids et une taille plus élevée que la moyenne devenait des bakeneko.

Et il faudra encore que tu m’attrapes”.

Seto n’avait pas encore compris que son sens de la démesure était sa plus grande faiblesse. Il était plutôt du genre à penser que la fortune souriait aux audacieux, et n’imaginait pas une seule seconde un retour de bâton plutôt sévère. Il accordait une très grande confiance à ses capacités surnaturelles et à sa ruse. Il aurait peut-être dû se rappeler qu’il avait pourtant perdu une première fois face au Magicien.

La mairesse…” Il n’avait pas encore tout à fait compris ce que c’était. Quand on lui avait expliqué, il avait crû comprendre que c’était une sorte de seigneur de clan. “... et Serena Walsh qui vit dans un grand loft sur la place du Centenaire” répéta-t-il docilement, comme l’élève appliqué qui répétait sa leçon pour l’apprendre par cœur. “Mais d’abord, l’homme aux cheveux bleus. Je te laisse un jour pour le prévenir”.

Il prononça cette phrase comme s’il accordait une largesse à l’autre, trop confiant, encore, sans réaliser qu’il avait sans doute commis une erreur stratégique. Il aurait peut-être eu plus de chances de succès s’il était resté dans l’ombre. C’était après tout là qu’il brillait. Enfin au vue de sa fourberie, il était tout aussi probable qu’il passât à l’action avant la fin du délai. Il tendit néanmoins la main pour sceller l’accord qu’il proposait, comme il l’avait déjà vu faire des centaines de fois. Et puis si au passage l’autre mettait la main sur son kimono explosif… disons que ça serait un bonus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7587
ϟ Nombre de Messages RP : 745
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Lun 26 Juin - 23:44 Message | (#)

 « Parfait. Je le préviendrai. » Dante n'en ferait peut-être rien. Il oublierait ou échouerait volontairement à joindre celui qui serait la première cible du bakeneko et de ses folles ambitions. Le chat viendrait-il le blâmer ?

L'oeil mauvais de Seto plongea le dragon dans un torrent de souvenirs, il se trouva comme transporté à Thèbes, la ville aux cent portes, au cœur de l’Égypte des pharaons, où les chats étaient vénérés, sous les traits de Bastet, la déesse bienfaitrice et protectrice du foyer.

Dante se vit dans les palais de la haute aristocratie de ce temps, aux murs desquels on peignait des chats avec un couteau dans une patte, pour trancher la tête du serpent Apophis, le « dragon des ténèbres », ennemi du soleil s'efforçant de toujours faire chavirer la barque sacrée lors de sa traversée du monde souterrain : le chat protégeait les humains des adversaires cachés ; quel dommage que le bakeneko fût si peu inspiré de la tradition des bords du Nil ! Il aurait certainement meilleur caractère, et serait moins revêche.

 « J'en déduis que nous nous séparons pour ce soir. Quel dommage. J'ai toujours apprécié les compagnies originales. » Le vieux dragon avait toujours eu de l'inclination pour les bestioles extra-ordinaires. Il n'y pouvait rien, quelque chose en lui le poussait à l'indulgence, pour ces monstres et rebuts que la nature condamne à la vindicte générale.

Gobelins, bakenekos, tritons, harpies, kitsunes, ngoubous, kelpies et nagas... autant de créatures insolites qu'il couvait toujours d'un œil paternel et amical. Dante ne détestait pas Seto ; s'il avait accepté d'aider le clan Shimazu, autrefois, c'était sur la base d'un contrat et comme il l'avait dit, la neutralisation du vilain chat n'avait à l'époque rien de personnel. Aurait-il pu faire autrement ? Dante avait, plus tard, considéré cette possibilité, mais il n'était pas homme – ou dragon – à se repentir.

 « Tu sais où me trouver, n'est-ce pas, si tu as besoin de moi, chaton ? » Dante s'approcha de Seto et menaça d'envahir les dernières limites de son espace vital, mais il le dépassa pour marcher vers la fin de leur entrevue.

 « Fais très attention à toi. À Star City, personne ne fera appel à un magicien pour se débarrasser d'un animal devenu trop gênant... tu peux me croire, la fourrière est le cadet de tes soucis. » Seto ignorerait sûrement ce que désignait le mot fourrière, mais Dante n'en avait cure ; si le bakeneko se montrait trop imprudent et « agaçait » les mauvaises personnes, il s'attirerait de nombreux ennuis.

Par chance pour lui, mais Dante l'ignorait pour l'instant, Seto s'était trouvée une alliée en la personne d'Atia César. Le temps dirait ce que l'avenir réservait à la patronne du Cartel Rouge : il est des associés qui traînent avec eux leur lot de surprises pas toujours très agréables.

 « Au revoir, ami félin. Prends garde de ne pas trop froisser ce kimono. Tu ne voudrais pas abîmer un habit si exquis, si explosif... et j'aime mieux te savoir en un seul morceau. »

Le bakeneko ne pouvait le voir, car Dante lui tournait le dos, mais ce dernier affichait un large sourire, et à l'entendre, Seto comprendrait sans nul doute où le magicien voulait en venir. D'une façon ou d'une autre, ce dernier avait identifié la panoplie du bakeneko et, surtout, déterminé les qualités magiques de ses vêtements – en tout cas, de son kimono.

Quelques mots et une prise de conscience qui ajouterait une nuance à la palette des couleurs nécessaires pour dépeindre le portrait de ce « vieil ennemi » contre lequel, bientôt, l'esprit frappeur exercerait sa plus complète vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 187
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Ava : myself sign' : theroseprincejunji (Tumblr)
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 28 Juin - 19:35 Message | (#)

Dire que cette entrevue ne s’était pas déroulée comme il l’espérait aurait été un doux euphémisme. Non seulement il n’avait pas eu affaire à un mage terrifié de se retrouver face à un ennemi qu’il pensait disparu depuis longtemps, mais en prime, le principal concerné n’avait pas l’air de le trouver particulièrement dangereux, mais plutôt amusant, et ne se privait pas de lui hérisser le poil à coup de commentaires bien placés.

Si cela avait le mérite de renforcer d’autant sa détermination à se venger, le chat tombait aussi bêtement dans le piège évident de la colère. Le piège en question était d’autant plus bête qu’il le tendait régulièrement à ses propres proies. Agacer par la parole était d’ordinaire l’un de ses talents : il poussait ses ennemis dans les bras de la colère pour mieux les voir commettre des erreurs sous le coup d’une émotion qui était très mauvaise conseillère.

Je ne suis pas un chaton !

L’ironie n’était pas son fort, mais Seto tenait - pardonnez ce trait d’humour - à appeler un chat un chat. On n’appelait pas un chat “chaton”. Ca ne se faisait pas. Et c’était probablement pour ça qu’il l’appelait ainsi, mais le bakeneko était déjà trop énervé pour se rendre compte du côté délibéré du geste.

Il y avait pire - si c’était encore possible - que cette rencontre qui ne correspondait pas à ses fantasmes. Son kimono, son arme secrète, en quelque sorte, ne l’avait jamais été. S’il crut pendant une seconde que le magicien allait le toucher et déclencher une explosion, il n’en fut rien. Comme il pouvait sentir sa nature magique - ça, le chat n’en avait que vaguement conscience - il pouvait aussi sentir la magie de son kimono, et surtout les effets du vêtement. De quoi le faire ronchonner un peu plus !

Il avait encore juste assez de présence d’esprit pour se retenir d’un commentaire assassin comme “à ta place, ce n’est pas moi que je m’inquiéterais de voir exploser”, car cette remarque lui avait effectivement donné une idée. Il avait suivi l’homme aux cheveux bleus assez longtemps pour savoir qu’il n’était pas tout à fait “normal”, même s’il était loin d’imaginer encore à quel point. Il s’imaginait assez mal le voir survivre à une explosion, et il ne pensait même pas à son kimono, mais à quelque chose de beaucoup plus puissant. Après tout, il savait où il vivait.

Bon, le seul défaut que présentait ce plan était qu’il n’allait pas avoir de gros bouts à ramener au Magicien. Mais bon, c’était un détail, à la limite.

N’oublie pas de prévenir ton ami !” lança le chat avant de voir disparaître son ennemi juré, qui tout au plus semblait le considérer comme un bout de chewing-gum collé sur sa chaussure.

Lui en tout cas, n’allait pas oublier de s’occuper de lui, et il décida même de prendre de l’avance dans ses repérages. Hey, il lui avait certes laissé vingt-quatre heures pour le prévenir avant de faire quelque chose, mais rien n’interdisait de regarder avant d’abîmer n’est-ce pas? Sans attendre, il reprit sa forme féline, et passa au travers d'un mur pour gagner du temps. Il était pressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



"Si tu enfiles un slip, je te file une pelote de laine"



Comme Dragon et Chat - Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» S'entendre comme chien et chat (Pv Uridan Sangried)
» un rp avec un petit chat dragon ?
» Comme chien et chat. - Maddoxia.
» «Comme chien et chat.»
» Comme chien et chat. + LOLA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-