AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Je te couvre camarade ! [PV Barrett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Agent de l'UNISON
avatar

Isobel Bishop

Agent de l'UNISON
Généralités
/
ϟ Nombre de Messages : 18
ϟ Nombre de Messages RP : 9
ϟ Crédits : @Scotty
ϟ Doublons : Scott Kane
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agente de l'UNISON
ϟ Liens Rapides : Fiche
Liens
RPs
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 26 Juin - 12:36 Message | (#)

Isobel, concentrée sur ce qu'il s'était passé, avait évidemment perdu de vue le suspect. Et comme il s'était passé autre chose durant la pagaille, elle n'avait pas pu voir non plus que les feux d'artifices avaient disparu. Ce qui la contrariait quelques peu ; néanmoins, pour éviter d'envenimer la situation, elle se retint de faire remarquer à Barrett qu'il aurait du suivre ses indications, trouver le suspect et aller le voir, pendant qu'elle s'occupait du fourgon. Ça leur aurait fait gagné du temps, et peut-être même évité qu'il y ait cette disparition à signaler. Mais encore une fois, elle ravala le sermon qui lui montait à la bouche, préférant essayer de trouver des indices de là où elle était.

Elle appréciait Barrett : il était sympathique, sa naïveté et sa maladresse avaient un côté drôle qui le rendait d'agréable compagnie. Il ne risquait pas de se montrer hautain avec elle, en plus, car il avait rapidement capté comment se comporter avec l'agente. Leur duo fonctionnait plutôt, selon elle. Mais le problème, c'était son inexpérience, et ça, elle ne pouvait hélas rien y faire. Pas sur le moment, en tout cas. Mais trêve de rêveries : il lui fallait rester concentrée si elle voulait voir, ou en tout cas apercevoir, des indices pour les mettre sur la piste de ce qu'ils cherchaient. Un hélicoptère bourdonna au-dessus de la Wading, passant au-dessus de la tête d'Isobel et se plaçant à bonne distance pour pouvoir observer la scène sur la plage.

 « Youpi, v'la les journalistes de l'extrême. Souriez, vous êtes filmés. »

Avec un gros soupir, elle retourna à son observation : Miss Métal suivait Barrett comme son ombre, Mister Métal essayait de faire en sorte que ses copains restent le moins alarmé possible, tandis que la chouette semblait bombarder son coéquipier de questions et de phrases. Elle les percevait dans l'oreillette sans pour autant les comprendre, à cause de la concentration. Elle repéra assez vite la caisse ouverte, où manquait clairement le contenu. De là où elle était, impossible de savoir si c'était aussi de la magie ou non, d'autant qu'elle ne voyait aucune trace ni rien. La caisse était juste vide. Bon, si ça se trouve, il y avait un sort d'invisibilité, mais ça aurait été un peu... facile, et grossier. Pour l'agente, les feux devaient être ailleurs, tout comme leur suspect. Elle essaya de le localiser, mais n'y parvenant pas, elle émit une hypothèse.

 « Ça va peut-être te paraître con, mais si ça se trouve, le mec est pas du tout avec eux. J'veux dire, il fait pas parti de leur groupe, et du coup... tu pourrais demander à Miss ou Mister s'ils ont un mystique avec eux, à la limite. Ça coûte pas grand chose et ça pourrait nous permettre d'être fixés sur ce sujet. D'autant que bon... c'est pas qu'un mystique semble être en train de semer la pagaille mais un peu quand même. »

Elle garda pour elle le commentaire qui aurait suivi : que pouvaient-ils faire, eux ? Barrett n'était pas un combattant, donc à moins de le raisonner ou de faire diversion avec de la parlote, il ne risquait pas de le neutraliser. Quant à l'agente, hormis en logeant une balle dans son corps, elle ne pourrait sans doute pas y faire grand chose. A moins qu'ils ne s'arrangent pour que les squatteurs ou la SCPD s'en occupe. Ce serait sans doute le mieux à faire, mais le problème... bah c'était que ça concernait davantage l'UNISON que les autres, cette histoire. C'était d'autant plus vrai, maintenant qu'un mystique foutait la merde. Ce n'était pas juste une question de supers en train de squatter un lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1125
ϟ Nombre de Messages RP : 216
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 27 Juin - 10:58 Message | (#)

Les journalistes firent venir leur hélicoptère afin de souligner le caractère important de la situation. Génial, voilà qui allait faire venir encore plus de badauds, et donc de victimes potentielles. Parce que si les camions et autres véhicules se mettaient à faire n'importe quoi, ça promettait une partie de bowling pour le moins funeste. Et encore, si jamais le suspect parvenait à faire de même avec l'hélicoptère, ça serait pire. Mais d'après ce qu'ils savaient, ce dernier avait besoin d'un contact physique avec un véhicule pour faire fonctionner son vaudou.

– Tu ne penses pas qu'on devrait essayer de faire évacuer les lieux ? Au moins avec les civils.

Appeler leurs supérieurs pourrait peut-être leur donner une confirmation qui les aiderait à organiser ça avec la police. Ou plutôt à laisser la SCPD procéder à l'évacuation en connaissance de cause. Eux, leur priorité était plutôt de s'assurer que la menace du Super saboteur soit neutralisée. Et pour cela, apparemment, le jeune homme était accompagné d'une ombre silencieuse mais bien collante en la personne de Miss métal. En soit, ça ne posait pas de problème à Barrett car cela lui assurait un minimum de muscles en cas de problème. Sauf bien sûr si les problèmes venaient de la bande de squatteurs, mais cette hypothèse là était de moins en moins probable selon le traducteur. Le problème, encore un, c'était que le jeune homme avait du mal à se concentrer avec toutes les question qu'une certaine présidente d'association n'arrêtait pas de lui poser.

– ...retarde les préparatifs. Les célébrations ne seront jamais prêtes à temps. C'est inadmissible et en plus de ça, vous ne semblez pas capable de faire votre...
– Je le serais sans doute plus si vous arrêtiez de me casser les oreilles et de me faire perdre mon temps.

La diplomatie de Barrett venait d'en prendre un coup, mais son pragmatisme était intraitable pour le coup : il fallait traiter les problèmes par ordre d'importance.

– Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, nous sommes dans une situation potentiellement dangereuse et en me harcelant comme ça, vous m'empêchez de travailler dessus. Vous voulez vraiment être responsable de ça ? Du coup, au lieu de me harceler, je propose que vous employez votre énergie à essayer de faire évacuer les lieux. Au moins les membres de votre association. Si après tout ça, vous avez encore envie de m'assommer avec vos plaintes, je serais ravi de les entendre à ce moment là.

L'air outré sur le visage de mrs Patrick pris des proportions presque loufoques. C'est que personne n'osait lui parler de la sorte en temps normal. Surtout pas un jeune. Mais elle ravala son indignation (pour le moment) et s'éloigna. Barrett, pour sa part, s'attira le respect du leader des squatteurs. Il en profita pour lui demander un service.

– Vous ne connaîtriez pas des mystiques dans votre entourage ?
– Des quoi ?

Cela devait sans doute répondre à la question du muté. Celui-ci expliqua quand même de quoi il s'agissait mais obtint tout de même une réponse négative. Non, les squatteurs n'avaient décidément rien à voir avec le suspect magicien. Pas grave, il restait encore plusieurs points qui méritaient d'être abordés.

– Et les feux d'artifices ? Est-ce qu'ils sont spéciaux ou quelque chose ?
– Quoi ? Non, ils sont normaux...

C'était quand même une bonne nouvelle...

– Enfin... on n'a pas du matos de chochotte, c'est le top du top, hyper puissant et tout.
– Puissant comment ?

La réponse fit pâlir le jeune homme.

Après ça, il demanda au chef d'organiser sa bande de squatteurs pour au moins se réunir dans un coin tranquille à défaut de vouloir quitter les lieux. Miss métal silencieuse toujours aux basques, le jeune homme s'approcha de la SCPD tout en discutant avec sa partenaire.

– Hey, tu t'endors Bishop ? J'avais déjà deviné que le suspect n'avait rien à voir avec eux. N'essaie pas de me piquer mes idées. se moqua-t-il gentiment On a un autre problème. Les feux d'artifice, c'est du gros calibre. Je veux dire, on peut facilement les utiliser pour créer des trucs qui font plus boom que joli. Mais ça se fait pas tout seul, ce genre de chose. Notre suspect voudra un coin tranquille et discret pour bosser dessus. Essaie de voir du côté de ceux qui s'éloignent ou du côté des endroits tranquilles de la Promenade. Je vais voir la SCPD et je te rejoins dans les recherches.

Au final, le problème n'était pas si éloigné que ça de celui qu'ils étaient venus régler. Certes, à la base, leur rôle était plus rhétorique qu'actif mais pour Barrett, la piste d'un attentat faisait partie des scénarios qu'il avait envisagés dès le départ. C'est juste que le sujet principal avait changé. Le fait qu'il dispose de pouvoirs magiques ne changeait rien, ça restait un Super... même si une équipe spécialisée en magie aurait été plus adaptée à la situation. Mais peut-être qu'Isobel pensera à consulter un spécialiste par téléphone/radio. Là, Barrett avait les mains pleines car il arriva devant un petit regroupement de policiers assez nerveux mais assez professionnels pour rester opérationnels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Agent de l'UNISON
avatar

Isobel Bishop

Agent de l'UNISON
Généralités
/
ϟ Nombre de Messages : 18
ϟ Nombre de Messages RP : 9
ϟ Crédits : @Scotty
ϟ Doublons : Scott Kane
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agente de l'UNISON
ϟ Liens Rapides : Fiche
Liens
RPs
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 29 Juin - 10:42 Message | (#)

Isobel n'avait jamais affronté, de près ou de loin, un super utilisant la magie. C'était la première fois qu'elle avait ça sur le terrain, et elle n'en était pas franchement ravie, bien au contraire. La magie était certes à ranger dans la catégorie des supers, mais le problème, c'était qu'elle était beaucoup plus imprévisible que le reste. Miss et Mister Métal ne laissaient pas trop de doute sur leur archétype, et qu'ils savaient se battre avec force et rapidité. Mais c'était tout. Un magicien pouvait maîtriser des trucs minimes comme des putains de sorts de destruction ; c'était donc très dangereux de s'y frotter. Et là, en plus, ils ne savaient que deux choses : il pouvait faire bouger les véhicules, et il pouvait faire disparaître des objets. Ce qui inquiétait passablement Isobel, c'était justement cette dernière. Et si les feux d'artifice étaient juste ailleurs, pour envoyer les enquêteurs sur une fausse piste ?

Cette horrible et sinistre pensée la taraudait, l’obnubilait. Elle ne cessait de regarder là où les feux d'artifices s'étaient trouvés avant, espérant ardemment pouvoir les voir réapparaître au bout d'un moment. Mais elle dut se résoudre à chercher leur cible dans la foule, tout en se demandant également comment c'était foutrement possible qu'ils n'aient rien vu. La SCPD, au moins, aurait du voir un mec sortir du campement pour se diriger vers eux, non ? Fallait croire que non, car personne ne semblait avoir stoppé ou interpellé un suspect habillé en t-shirt bleu et avec le crâne rasé. Ce qui était étonnant, par contre, mais rassurant aussi, c'était que l'hélicoptère semblait sain et sauf. Si Barrett avait raison, le suspect avait besoin d'un contact physique avec les objets, ce qui limitait les dégâts possibles.

Elle eut beau chercher, fouiller de fond en comble la foule, deux fois d'affilé, rien n'y fit : elle ne trouva personne qui correspondait à ce qu'elle cherchait. Les journalistes étaient toujours là, à débiter leurs impressions faussées, les flics cherchaient à faire reculer les badauds, en vain, tandis que ces derniers continuaient de filmer l'attraction du matin. Et pour couronner le tout, Isobel sentit son ventre protester, car elle avait de nouveau faim. Ce qui n'aidait pas à la concentration.

 « Toujours rien pour le moment... » annonça-t-elle.

Ce qui était le plus frustrant. Rien qui ne puisse attirer l'attention. Même pas un flic avec son beignet, histoire de correspondre aux stéréotypes bien connus. Pas de civil en train de se gratter le nez tout en filmant avec son Iphone. Pas de caisse suspecte, pas de véhicule en train de bouger sans conducteur (ou même avec), pas de type au crâne rasé qui cherchait un endroit où se placer à l'abri des regards... par contre il y en avait un qui, habillé en flic, semblait affairé à l'arrière d'une voiture. Oh putain de merde.

 « Je l'ai ! La voiture de la SCPD la plus à l'écart du camp, sur ta droite. Il est au coffre, je sais pas trop ce qu'il fabrique mais j'ai pas envie de le savoir ! Fonce-lui dessus ! »

Barrett allait-il le faire seul ou embarquer des flics avec lui ? La logique aurait voulu que ce soit Isobel qui le fasse, ou en tout cas les flics. Mais un peu d'action ne lui aurait pas fait de mal, à ce jeune homme, et puis il aurait définitivement mérité un pancake gratos. Mais trêve de rêveries, il fallait agir. En voyant le remue-ménage chez les flics, le suspect termina rapidement ce qu'il était en train de trafiquer dans le coffre, le referma et se dirigea vers le poste de conducteur.

[darkslategray] « Oh non, n'y pense même pas ! »[/color]

Elle tira, deux fois, épuisant les dernières cartouches de son chargeur. Les balles se logèrent dans la portière, pour la première, et dans le pneu avant, pour l'autre, forçant le suspect à s'arrêter pour éviter une nouvelle balle... qui ne viendrait pas. Les tirs eurent l'effet escompté, celui de le stopper et de le mettre en danger. Plus qu'à espérer que la SCPD et Barrett arrivent rapidement sur lui.


Lancer de dé
Réussite : les flics atteignent le suspect avant qu'il ne lance un sort.
Echec : le suspect a le temps de lancer un sort.


Dernière édition par Isobel Bishop le Jeu 29 Juin - 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3212
ϟ Nombre de Messages RP : 2872
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Jeu 29 Juin - 10:42 Message | (#)

Le membre 'Isobel Bishop' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1125
ϟ Nombre de Messages RP : 216
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 5 Juil - 9:11 Message | (#)

La SCPD n'était clairement pas à son aise mais elle conservait ses moyens. Après tout, on avait vu pire à Star City. En fait, leur nervosité provenait surtout de leur imagination. Ils songeaient déjà au pire allant de l'invasion extra-terrestre à l'improvisation d'une guerre mondiale dans le quartier. Et franchement, ces scénarios n'avaient rien d'excentrique en ces lieux. Ce fut donc à Barrett d'expliquer la situation afin de revoir leurs craintes à la baisse et de leur permettre de se concentrer d'avantage. Heureusement, ce genre de discours ne lui posait pas trop de problème et les flics finirent par y voir plus clair ce qui se vit dans leur organisation à présent un peu plus active et moins passive et angoissée.

Manque de bol, tout ne marcha pas aussi bien et Isobel, de son côté, fit choux blanc. Le rationalisme du traducteur commença à être agrémenté de quelques craintes plus ou moins exagérées. Mais quelle idée de rationaliser la magie ! Il était complètement incapable de l'évaluer et d'évaluer les capacités d'un individu la maîtrisant alors établir un plan sur des estimations aussi incertaines, c'était plutôt stupide. Très, même. Soudain, l'heure ne fut plus à la réflexion mais à l'action, Isobel repéra le suspect et il fallait agir. Barrett s'abstint donc de réfléchir et se bougea.

– J'y vais ! On l'a repéré ! lança-t-il à la police qui l'accompagna sans discuter, d'un seul homme.

Les agents furent drôlement utiles pour inciter les gens à les laisser passer et ils arrivèrent à temps pour interpeller le suspect qui lui n'avait pas eu l'occasion de faire un nouveau tour de magie. Pourtant, il n'avait pas l'air si paniqué que ça. Il était même plutôt calme. Qu'importe, Barrett fit quand même ce qu'il avait à faire.

– Barrett Anderson, représentant de l'UNISON. Monsieur, veuillez garder vos mains en l'air, on va vous passer les menottes et vous devrez répondre à nos questions.

Pour toute réponse, l'homme leva effectivement les mains en l'air, entièrement docile en apparence. Cela, le muté pouvait le voir sans problème avec ses pouvoirs. Il se rendait vraiment... comme si c'était prévu depuis le début. Mais... pourquoi ? Barrett aurait voulu lui demander sur-le-champ mais il ne voulait pas gêner les policiers qui effectuaient l'arrestation et enfilaient les menottes au suspect. C'était cependant sans compter sur le chef des squatteurs qui s'imposa, les bras brillants de métal, pour plaquer le suspect contre la voiture. La victime de cet éclat de violence ne broncha même pas, pourtant, à coup sûr, l'impact lui offrira plusieurs bleus.

– C'est toi l'enfoiré qui a failli blessé mes gars et qui a volé mes feux ?! Ils sont où putain ! Parle avant que je te pète les genoux !

Les flics ne perdirent pas de temps et braquèrent leurs armes sur le mutant qui, pour l'instant, était seul. Heureusement parce que si ses copains et notamment miss métal voyaient ça, ça risquait de mal se passer. D'ailleurs, elle était où miss métal ? Une question pertinente qui trottait dans la tête de l'agent junior mais qui ne s'exprima pas tout de suite, question de priorités.

– Hey ! On se calme, ce n'est pas comme ça qu'on va avoir des réponses ! On va essayer de savoir où sont vos feux, croyez-moi. assura-t-il au squatteur, plus précisément.

Pendant ce temps, le suspect sourit, même sous cette poigne de métal. Il tourna ensuite légèrement la tête pour fixer l'endroit où un des feux d'artifice en question explosa.

    Lancer de dés :
    Réussite : Dans le ciel. Mais... pourquoi ? Et d'où a-t-il été tiré ?
    Échec: Dans une voiture de police.


Dernière édition par Barrett Anderson le Mer 5 Juil - 9:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3212
ϟ Nombre de Messages RP : 2872
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 5 Juil - 9:11 Message | (#)

Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent de l'UNISON
avatar

Isobel Bishop

Agent de l'UNISON
Généralités
/
ϟ Nombre de Messages : 18
ϟ Nombre de Messages RP : 9
ϟ Crédits : @Scotty
ϟ Doublons : Scott Kane
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agente de l'UNISON
ϟ Liens Rapides : Fiche
Liens
RPs
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 5 Juil - 12:59 Message | (#)

L'explosion du feu d'artifice stupéfia tout le monde, que ce soit sur les lieux-même ou sur les ponts, les rives et dans les bâtiments alentour. En plein début de matinée, comme ça, une forte explosion, ça surprenait. Mais le pire, c'était que ce n'était qu'un feu d'artifice. Quelque chose de normalement innocent, du moins relativement, et qui était fait pour la fête et les célébrations, pas pour faire peur voir blesser. Pourtant, là, clairement, le but avait été de provoquer des dégâts. Le premier tir, dans le ciel, était-il intentionnel ou déréglé ? Peut-être la première solution, car ainsi, pendant que tout le monde se demandait ce qu'il se passait ou d'où ça venait, le vrai piège se refermait et il y aurait davantage de blessés.

Comme pour lui donner confirmation, trois autres feux explosèrent dans le ciel, plus petits, mais à un rythme plus élevé, provoquant davantage de panique. Des civils et des journalistes se mirent à reculer, pour la plupart, tandis que la SCPD tentait vainement de les mettre tous à l'abri, loin de la scène. Hélas, leur panique n'était pas encore assez élevée, et il fallut donc un quatrième feu pour la provoquer ; plus puissant que tous les autres, il explosa juste au-dessus des voitures de police. La violence du bruit et de l'explosion eurent l'effet escompté : terreur et chaos généralisés. Ce qui sortit Isobel de sa torpeur, car leur suspect se délivra de Mister métal, et se mit à courir vers là d'où partaient les feux.

La raison : Miss métal s'y trouvait, et se préparait à utiliser ses griffes pour détruire le lanceur de feux. Isobel, elle, pointa son arme vers la cible, le doigt sur la gâchette. Bon sang, elle ne pouvait pas juste tirer comme ça. Elle savait qu'avec son don, elle serait capable de le blesser sans le tuer ; néanmoins ça ne voulait pas dire qu'elle pouvait ainsi ouvrir le feu sur un individu. Elle devrait en répondre, si elle le faisait, et détestait déjà l'idée de passer devant ses supérieurs pour une action comme celle-ci. Mais si elle demandait l'autorisation...

 « Barrett, si tu me le demandes, je tire. Mais je veux pas d'emmerdes alors si jamais tu me demandes de tirer, donne des instructions claires. »

Elle n'était pas certaine qu'avec le vacarme des feux explosant, la panique et les cris de Mister métal et des flics, Barrett ait entendu quoi que ce soit. Mais c'était un grand garçon, débrouillard ; il lui viendrait sûrement à l'esprit que sa coéquipière pouvait lui fournir une aide précieuse pour arrêter le mage. Et comme elle, il savait sûrement que tirer ainsi, sans sommation ou sans réelle raison, c'était prohibé. Même si là, il y avait urgence, les protocoles bureaucratiques restaient très présents. L'agente, en attente d'une réponse, examina la scène qui allait se jouer entre Miss métal et le mage.


Lancer de dés
Deux réussites : Miss métal parvient à esquiver le sort et à stopper le lanceur de feux d'artifices
Une réussite : Miss métal esquive le sort mais ne parvient pas à stopper le lanceur.
Deux échecs : le sort atteint Miss métal.


Par chance, la jeune fille eut une réaction vive et très bien calculée. Le mage lui lança un sort, une espèce d'éclair bleuté, qui frappa le sable à côté de Miss métal. Cette dernière fit alors un bond et une pirouette, se retrouva à côté du lanceur de feux d'artifices, et elle tenta de stopper le mécanisme, en vain. Restait néanmoins le mage qui, loin d'abandonner, s'arrêta et se prépara à lancer un nouveau sort. De là où était Isobel, elle pouvait voir un sourire malsain sur son visage. Elle lut sur ses lèvres.

 « La fête n'est pas finie... »

 « Barrett, je tire. J'emmerde les protocoles, t'es pas responsable. »

Elle fit feu, d'une seule balle. Comme au ralenti, elle sentit son doigt appuyer sur la gâchette, le mécanisme à l'intérieur du fusil provoquer l'explosion dans le percuteur, expédiant une balle 7,62mm par la gueule de l'arme, à une vitesse d'environ 800m/s, ainsi que le recul de l'arme contre son épaule. Le silencieux étouffa le bruit et la flamme, mais la balle partit, déterminée par les lois de la physique à se loger dans l'épaule droite du mage. Lorsque la balle atteignit sa cible, une seconde plus tard, provoquant la perte définitive de l'usage du bras à la victime, Isobel ne put s'empêcher de se dire qu'elle aurait du attendre.

Car là, à moins que ses supérieurs soient sympas avec elle, elle était bonne pour se faire passer un savon.


Dernière édition par Isobel Bishop le Mer 5 Juil - 13:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3212
ϟ Nombre de Messages RP : 2872
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 5 Juil - 12:59 Message | (#)

Le membre 'Isobel Bishop' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1125
ϟ Nombre de Messages RP : 216
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 10 Juil - 11:46 Message | (#)

Le feu d'artifice, accidentel ou volontaire, servit de point de départ à toutes sortes d’événements chaotiques qui s'enchaînèrent dans une relation de cause à effet particulièrement complexe à identifier et analyser. Si bien que le traducteur perdit quelques secondes à s'y essayer, prisonnier de ses habitudes intellectuelles. Mais la détonation d'autres feux d'artifices, la fuite du suspect et surtout la voix d'Isobel l'aidèrent à se reconnecter à la réalité et à se bouger. Le jeune homme ne tarda donc pas à se lancer à la poursuite du suspect, juste derrière mister métal qui avait fait de même. La jeune fille aux griffes d'acier tenta d'arrêter le fuyard mais celui-ci parvint à l'éviter avec une agilité et une efficacité assez impressionnantes, non surhumaines, d'après les yeux de Barrett, mais assez impressionnante pour montrer que ce type n'en n'était pas à son galop d'essai. Le chef des squatteurs s'arrêta pour vérifier que son amie (sa proche?) allait bien. Elle avait dû bondir pour éviter le sort que le suspect avait essayé de lui lancer mais à part quelques égratignures, minimes de par ses pouvoirs, elle n'avait rien. Barrett, lui continua sa course avant de s'arrêter en voyant que le suspect s'apprêtait à lancer un nouveau sort.

– Isobel... commença le jeune homme avant de se faire interrompre par la décision de sa partenaire et par le tir de celle-ci.

Le mage fut stoppé net dans son élan mais ne sembla pas perdre en motivation malgré sa douleur. Barrett voyait encore toute la force de sa froide et silencieuse volonté sur son visage et il s'activa de son bras libre pour essayer autre chose. D'après ses mouvements et ce que Barrett avait déjà pu voir et comprendre de ses gestes, il s'agissait d'un nouveau sort. Les détails lui échappaient, bien évidemment, puisque c'était de la magie, mais le muté comprit qu'il s'agissait d'une attaque.

Au même moment, mister métal s'approcha du terroriste aux feux d'artifice l'air passablement en colère.

– Toi, je vais te faire un ravalement de façade !

Pas besoin d'avoir les pouvoirs de Barrett pour comprendre que le Super pensait vraiment ce qu'il venait de dire. Aussi, entre l'agressivité de cet homme et la menace que représentait le mage, même d'une seule main, le linguiste se décida à intervenir. Il ne pouvait pas laisser Isobel gérer ça toute seule. D'après lui, tirer sur un suspect aux intentions agressives lui semblait légitime, mais tirer deux fois pour lui immobiliser les deux bras, ce serait un peu extrême et mal vu. Aussi, il se bougea, préférant ne pas attendre de voir qui du squatteur en chef ou du mystique allait l'emporter sur l'autre. Il profita donc de la diversion bien réaliste et sincère qu'offrait mister métal pour se jeter sur le suspect. Avec son élan et en reproduisant même partiellement la dextérité donc le mage avait fait preuve pour échapper aux griffes de ses poursuivants, il parvint à l'attraper et à se servir de son élan pour le faire tomber de manière à ce que le point d'impact se situe au niveau du bras blessé.

Cela fut suffisant pour interrompre le suspect dans son sort, mais pas assez pour le calmer parce qu'il tenta de se dégager de Barrett. Celui-ci faisait cependant de son mieux pour maintenir le plaquage mais il n'allait pas tenir bien longtemps comme ça. Le type avait encore une sacrée fougue.

– Monsieur ! Calmez-vous ! Vous n'avez nulle-part où aller ! Vous êtes encerclé. Veuillez rester à terre, vous allez empirer votre état !

La raison, la meilleure amie de Barrett. Malheureusement, tout le monde ne la connaissait pas aussi bien.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Le mage se rend
    Échec: Il n'écoute rien

    Lancer de dés (si échec en 1) :
    Réussite : Le Super l'assomme
    Échec: La situation ne se calme pas


– Vous ne m'arrêterez pas ! Je vais continuer à faire brûler le ciel ! Ce sera merveilleux ! Le ciel !!! Vous n'êtes que des...

WACK !

Avec une pichenette de métal, le squatteur assomma le suspect qui devint tout de suite beaucoup plus calme une fois endormi. Bon, c'était un poil violent, sans doute et le jeune Anderson aurait préféré une issue plus diplomatique, mais il avait bien vu que l'impact du Super ne mettrait pas la vie de l'homme en danger. Dans le doute, il prit soin de lui faire passer les menottes.

– Merci. lâcha-t-il à son allié de circonstance avant de parler à Isobel. C'est bon, on le tient. Tu peux vérifier s'il n'y a plus d'autre menace autour avant de venir ? Je ne serais pas contre un peu de compagnie.

C'était un euphémisme. Toute cette adrénaline accumulée, il ne la supportait pas très bien, même s'il faisait comme si. Aussi, les contacts physiques qu'il avait dû avoir pour essayer de neutraliser le suspect lui avaient laissé une nausée des plus dangereuses. Malgré cela, en regardant aux alentours, il pouvait constater que ça se passait plutôt bien. Le mécanisme lanceur de feux d'artifices s'était arrêté au moment où le mage avait été assommé. Il ne restait apparemment plus qu'à régler certains détails tels que...

– Donnez-le moi, je vais l'attacher à un lampadaire pour donner l'exemple. Ca enverra un message au moins aussi fort que des feux d'artifice.

Tels que raisonner ce type.


Dernière édition par Barrett Anderson le Lun 10 Juil - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3212
ϟ Nombre de Messages RP : 2872
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Lun 10 Juil - 11:46 Message | (#)

Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent de l'UNISON
avatar

Isobel Bishop

Agent de l'UNISON
Généralités
/
ϟ Nombre de Messages : 18
ϟ Nombre de Messages RP : 9
ϟ Crédits : @Scotty
ϟ Doublons : Scott Kane
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander
ϟ Âge du Personnage : 31 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Agente de l'UNISON
ϟ Liens Rapides : Fiche
Liens
RPs
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 13 Juil - 12:38 Message | (#)

Isobel mit quelques minutes à arriver sur place. Premièrement parce qu'elle devait reprendre un véhicule, et franchir la Wading, et deuxièmement parce qu'elle fit un léger détour à l'intention de Barrett. Le pauvre gars avait eu du mal, ce matin, et sa première véritable expérience de terrain devait sans doute lui avoir bien retourné le cerveau. Fort d'une nouvelle expérience, il serait très probablement bien plus apte à retourner sur le terrain ; mais chaque chose en son temps. Pour le moment, il fallait qu'elle le rejoigne sur les lieux de l'altercation, où apparemment, tout ne se passait pas aussi bien qu'on pouvait le croire. Et en effet, en arrivant, elle put constater que quelque chose n'allait pas : le magicien, malgré les protestations de Barrett et des autres, était en train d'être suspendu, inconscient, à un lampadaire.

Comment est-ce qu'on avait pu en arriver à ça ? Barf, peu importe, se dit-elle. Le vrai problème, maintenant, c'était de réussir à faire en sorte que l'UNISON s'occupe de ce magicien fou, et non pas la SCPD ou la pseudo-justice d'un groupe de squatteurs. En arrivant sur place, Isobel put constater que les flics parvenaient, enfin, à évacuer les lieux. Forcément, tout était calme, maintenant. Miss Métal se disputait avec la vieille chouette, tandis que Barrett marchait vers elle. Mister Métal, lui, riait aux éclats avec ses camarades devant le spectacle du pendu. Elle remarqua son coéquipier avait l'air passablement soucieux. Elle lui tendit l'objet qu'elle avait à la main.

 « Chose promise, chose due. Profite bien de ton pancake, tu l'as mérité. »

Elle redressa son fusil, lequel était attaché en bandoulière dans son dos. Elle se fichait pas mal de s'afficher avec, et de toute façon personne n'oserait lui faire remarquer quoique ce soit ; d'un point de vue purement tactique, son intervention avait changé la donne, car elle avait freiné un dangereux individu. Ses yeux de faucon examinèrent le corps inanimé du magicien, s'attardant sur la vilaine blessure à l'épaule causée par la balle. Le bras droit semblait cruellement flasque, mais au moins la blessure semblait ne plus saigner. Comment ces squatteurs avaient-ils fait pour stopper l'hémorragie aussi vite ?

Son instinct de soldat reprit le dessus, la forçant à rester concentrée. Quelque chose pouvait encore se produire.

 « Tu me fais un bilan ? J'ai l'impression que la vieille chouette se satisfait de la tournure des opérations, car comme ça, elle peut dire que c'est la faute des squatteurs. Bon, dans un sens, on doit les faire dégager, donc ce serait pas trop mal d'y parvenir, même aussi... bassement. »

Elle disait cela plus pour la forme qu'autre chose. Le résultat comptait davantage que la méthode, selon elle. Mais quelque part, le fait d'avoir du ainsi tirer sur la cible, c'était quand même un cas d'extrême nécessité, qui allait très probablement lui retomber sur le coin de la gueule à un moment donné. Elle imaginait déjà Colt en train de la sermonner à base de « vous auriez du attendre encore, Isobel, ce n'est pas bien Isobel »... etc etc. Elle avait l'habitude, mais c'était toujours passablement contraignant, en plus du fait qu'elle faisait pourtant des efforts. Quelques années auparavant, elle aurait pas attendu et aurait directement collé une balle dans le crâne de la cible ; n'était-ce pas là la preuve d'un réel effort de coopération ?

Ce fut évidemment le moment que Mister métal choisit pour venir à leur rencontre. Il semblait relativement calme, et plus disposé à communiquer qu'auparavant.

 « Merci à vous, les gens ! Si j'ai bien compris, vous faites partis de l'UNISON. Pour une fois que vous faites votre travail correctement, ça fait plaisir ! Bon, sinon, et plus sérieusement, qu'est-ce que vous foutez-là ? Vous êtes là pour emporter ce cinglé ? »

De fait... mais c'était à Barrett de gérer cette partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1125
ϟ Nombre de Messages RP : 216
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 14 Juil - 17:29 Message | (#)

– Mais enfin, à quoi cela va-t-il vous avancer ? Tout ce que vous allez récolter, c'est l'indignation du public ainsi que la désapprobation de la police. Si vous ne leur livrez pas cet homme, une fois qu'ils auront finit de maîtriser la foule, ils viendront le récupérer, de force s'il faut.

Barrett aurait sans doute mieux fait d’argumenter avec un mur en briques. Cela aurait été tout aussi efficace. Et moins épuisant, car ici, il fallait suivre les grandes enjambées du squatteur. Sans parler de la surdité volontaire et sélective de ce dernier.

– Mais c'que t'es bavard mec. T'es sur que t'es pas genre un avocat ?

C'était justement une des carrières secondaires auxquelles Barrett avait songé, mais là n'était pas la question. La question était plutôt de savoir comment calmer le jeu. Et de toute évidence, aucun squatteur ne tendrait une oreille intéressée à ce qu'il avait à dire. Peut-être que la solution résidait ailleurs. Auprès d'une autre personne plus expérimentée et au raisonnement plus terre à terre.

De fait, lorsqu'Isobel arriva, Barrett ne tarda pas à aller la retrouver. Ce qui le gratifia en premier lieu d'un sac contenant, semblait-il, un pancake.

– Merci, répondit-il, sincère mais un peu distraitement. Il ne perdit pas de temps à en venir aux faits. Comme tu peux le voir, je n'ai pas réussi à les empêcher d'attacher ce type. Sinon, je l'aurais fait avant que tu n'arrives. J'ai utilisé toutes mes cartouches et je pense que j'en suis arrivé à mes limites en termes de négociations. Pour le départ, c'est déjà plus engageant, encore que cette affaire avec le voleur de feux d'artifice pourrait leur faire changer d'avis et les décider à rester, par esprit de contradiction. Mrs Patrick est en train de se plaindre, mais je crois que c'est plus pour la forme qu'autre chose. Aussi, ça a l'air de les amuser. Si ça se trouve, ils vont finir par trinquer ensemble.

Ce qui était très peu probable, mais c'était là une des conclusions auxquelles le jeune linguiste était parvenues. On voyait bien qu'il avait encore beaucoup à apprendre sur les relations sociales. Aussi bien pour les siennes que celles des autres. Il fallait travailler dur pour devenir un bon juge de caractère.

– A part ça, j'ai confirmation, ils n'ont plus de feux d'artifice, donc techniquement, ils ne représentent plus de danger. Mais vaut mieux éviter de s'en réjouir devant eux pour ne pas les froisser.

Voilà les conseils les plus utiles que Barrett pouvait prodiguer. Il y en avait d'autres mais le jeune homme n'eut pas le temps de les partager car le squatteur en chef arriva à leur rencontre. Pour leur demander ce qu'ils faisaient ici.

– Vous voulez me faire croire que vous avez déjà oublié ? demanda Barrett avec ironie et un peu, dans l'intonation, de familiarité.

Mine de rien, ça rapprochait un peu d'éviter des voitures ensorcelée et de collaborer pour attraper un sorcier. Enfin ils n'en n'étaient pas non plus à garder les cochons ensembles.

– On dérange encore les voisins, c'est ça ?
– C'est une façon de présenter les choses. Cela dit, ce qui vient de se passer pourrait jouer en votre faveur. Peut-être que quelques efforts de votre côtés pourraient vous offrir une meilleure marge de manœuvre.
– On a toujours l'impression de jouer aux échecs quand on lui parle ? demanda-t-il à Isobel.
– Je suis sûr qu'un accord pourrait...
– Pour tout vous dire, ça ne dépend plus que de moi. La petite est bien décidée à secouer les plumes de la « Grande Dame », précisa-t-il en désignant miss métal griffue avant de repartir retrouver ses copains squatteurs.

De nouveaux, seuls, Isobel et Barrett durent se décider sur un plan d'action. Parce que sinon, à par livrer un criminel à un groupe associatif anarchique en lui ayant tiré dessus, ils n'auraient pas fait grand-chose.

– Je gère la jeune femme, tu récupères le suspect ? suggéra-t-il Au pire, essaie de leur lancer un pari et de le remporter en lot de consolation, avec un jeu d'adresse ou... quelque chose du genre.

En gros le genre de négociation « musclée » que lui ne maîtrisait pas du tout mais qui, peut-être, ferait mouche chez ces gens. En tout cas, lui aura tout essayé pour faire redescendre le type du lampadaire. Mais les squatteurs étaient hermétiques à toute sa logique, espérons qu'ils le soient un peu mois vis-à-vis de leur présence ici... et surtout que la Super ne lui sorte pas les griffes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Je te couvre camarade ! [PV Barrett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Couvre-feu en vigueur imposé par la PNH et la Munistah de 6 pm au 6 am
» Wade Barrett & Cody Rhodes Vs Randy Orton & The Rock
» Angel découvre la bibliothèque
» Wade Barrett vs Abyss
» Wade Barrett et C-A vs Bobby Lashley et Christian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Le district ouest :: Le district ouest :: Hamelin :: La Promenade-