AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

“Si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 473
ϟ Nombre de Messages RP : 273
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Lun 5 Juin - 23:06 Message | (#)

Essaies-tu de faire appel à mon côté lubrique pour me convaincre?

Cette phrase avait été adressée à Casey, juste après que cette dernière eut tentée de le convaincre de présenter des excuses. Lui, des excuses. Tout ça parce qu’il avait été quelque peu impoli avec le plus proche partenaire de son associé. Bien involontairement d’ailleurs. Il ne pouvait pas deviner que c’était là qu’habitait le partenaire en question. Ni que c’était apparemment là que résidait Casey. Sinon, franchement, il serait resté un peu plus longtemps !

Il ne disait pas que ça marchait hein, mais elle avait certainement des arguments convaincants. Comme un corps élastique qui lui permettait, entre autre, d’obtenir un décolleté très généreux, une propension certaine à rouler des hanches sur ses genoux tout en prononçant son nom - et il parlait de son nom divin, pas de son pseudonyme terrestre - à son oreille.

Il avait soupiré, s’était fendu d’un “Il a de la chance que je t’apprécie” et avait accédé à sa requête, et ça n’avait presque rien à voir avec la promesse d’une récompense d’ordre sexuelle qu’elle murmura à son oreille. Clairement, il n’allait pas dire non, et même s’il laissait croire à la jeune femme que c’était surtout ces arguments lubriques qui avaient pesé dans la balance, ce n’était en réalité pas tout à fait vrai. Il n’était pas non plus qu’un être sexuellement actif. Casey, avec son réseau d’informateurs, avait prouvé son utilité. Il ne voyait nullement l’intérêt de se la mettre à dos alors qu’elle pouvait encore mettre ses talents à son service, tout ça pour une banale histoire d’impolitesse. Et puis son partenaire aussi pouvait lui être utile. On ne savait jamais, des fois qu’il ait eu besoin de déléguer… Et puis il restait un voleur. Le dieu grec des voleurs avait une étrange affection pour ses collègues. Surtout quand ils étaient doués.

Casey l’avait planté là pour aller chercher son partenaire, non sans s’être assuré de lui arracher la promesse qu’il se comporterait bien. Ce n’était certainement pas ainsi qu’il s’imaginait passer sa soirée hebdomadaire au Red Night, et il n’avait probablement jamais gardé ses vêtements aussi longtemps. Ce devait être une sorte de record.

L’inconstance du dieu n’était plus à décrire. Il pouvait être la plus patiente des créatures quand il le souhaitait, et la plus impatiente du lot le lendemain. Ce soir, il était évidemment impatient. Les quelques minutes d’attente lui parurent durer des siècles, pendant laquelle il changea de position un nombre incroyable de fois. Il passa d’abord du bar du salon privé où il se trouvait, au fauteuil, puis au canapé, avant d’étendre ses longues jambes sur la table, de se remettre debout pour faire les cents pas, de se rasseoir en soupirant, de feuilleter un magazine qui traînait là - rien d’aussi intéressant que celui trouvé chez Jonathan - de l’abandonner aussitôt, et de se remettre à faire les cents pas. Il se laissa une nouvelle fois tomber dans le fauteuil au moment où la porte se rouvrait sur une tête qu’il ne connaissait pas, et certainement pas vilaine à regarder.

Alors j’imagine que c’est à toi que je dois m’excuser?

Si oui, autant dire que ça ne commençait peut-être pas de la meilleure des façons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Cartel Rouge
En ligne
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5621
ϟ Nombre de Messages RP : 621
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 6 Juin - 21:33 Message | (#)

Lukaz n'aimait pas Raphaël. C'était un fait et il aurait pu citer un nombre incalculable de raisons justifiant cela. Déjà, il ne l'aimait pas parce qu'il s'était introduit chez lui. Bon, en soi, Lukaz faisait la même chose mais quand on était directement concerné, il était normal de ne pas apprécier la situation. Ensuite, Raphaël s'était moqué de lui et pas qu'un peu. Forcément, le Breton n'avait pas réagi positivement à la situation et s'il avait tenté de prendre sur lui, il avait finalement demandé à l'importun visiteur de s'en aller.

Le problème, c'était qu'il avait fini par apprendre que ce Raphaël travaillait en réalité pour Noctis. C'était donc nécessairement une source de nombreux questionnements, déjà parce que le Breton avait craint que la jeune femme ait un peu trop parlé. Après tout, Raphaël avait clairement indiqué être venu à Fallaenn pour une bonne raison et quand Lukaz avait compris qu'il était celui qui couchait avec Casey, il n'avait pas fallu longtemps pour que son esprit fasse le rapprochement. Est-ce que l'ancienne NG avait vraiment donné l'adresse de la villa à l'un de ses amants ? Elle avait assuré à Lukaz que non et il la croyait mais cela l'inquiétait quand même. Que voulait ce Raphaël ? Pourquoi tournait-il autour d'elle ? Pourquoi était-il venu le voir avec des explications futiles ?

Lukaz n'avait pas la moindre réponse et Casey non plus. Pire, elle croyait à la théorie du plus grand des hasards. Non mais sérieusement... Elle était vraiment naïve. En même temps, que pouvait-on attendre de la fusion de Victoria Neutron-Grey avec une entité qui ne connaissait rien de la vie sur Terre ? Même si Casey était un cauchemar, ça ne signifiait pas qu'elle ne pouvait pas être naïve... Pour Lukaz, il y avait donc anguille sous roche et pendant des semaines, il avait enjoint Casey de se méfier, de ne pas avoir confiance en n'importe qui, de ne pas croire les mensonges qu'on pouvait lui raconter... Malheureusement, quels que soient les conseils qu'il lui donnait, elle n'écoutait pas et semblait presque être hypnotisée par ce type. Pourtant, il était tellement quelconque ! Qu'est-ce qu'elle pouvait bien lui trouver...

Lukaz n'en savait rien et il regrettait un peu qu'elle ne porte pas le même regard sur lui. Il s'y était néanmoins résigné et quand la jeune femme lui avait demandé de venir au Red Night pour écouter ce que Raphaël avait à dire, il avait accepté. C'était complètement débile mais il l'avait fait, uniquement pour faire plaisir à la belle. Bon, Lukaz espérait aussi donner raison à tous ses arguments, parce qu'il savait parfaitement que la discussion ne pourrait que déraper. Il prouverait ainsi à Casey que Raphaël n'était pas fiable et qu'elle devait se séparer de lui, pour leur propre bien.

C'est donc vêtu d'un simple jean et d'un tee-shirt moulant qu'il se rendit au Red Night, réprimant l'envie qu'il avait de faire demi-tour. Face au sourire de Casey, ravie qu'il fasse cet effort, il ne put que la suivre dans les couloirs, regrettant malgré tout la décision qu'il avait prise d'accepter. Une fois devant la porte, il prit un instant pour se calmer et appuya finalement sur la poignée. Comme il s'y attendait, l'autre boulet était déjà là. Ben tiens... Lukaz entra, ne le salua pas et alla s'asseoir sur un canapé, pile en face de Raphaël. Ce dernier prit la parole le premier et cela énerva déjà le Français.

« Bon, mec, que les choses soient bien claires. Si je suis venu ici, c'est parce que Casey m'a convaincu d'écouter ce que tu avais à dire. Selon elle, tu es un garçon cool et sympathique. Je me demande ce qu'elle a dans les yeux pour te trouver comme ça mais ce n'est pas la question. Tout le monde à le droit de se tromper, même elle. Maintenant, même si je ne la crois pas, j'ai fait l'effort de venir parce que ça semble important pour elle. Seulement, si tu ne me parles que parce que Casey te l'a demandé, ce n'est même pas la peine que je reste. Je vais pas faire ami-ami juste parce que tu vas me répéter ce qu'elle t'a demandé de me dire... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 473
ϟ Nombre de Messages RP : 273
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Mar 6 Juin - 23:19 Message | (#)

Sans prendre la peine de le saluer - franchement, il était déjà vexé - l’autre alla s’installer dans un fauteuil et se fendit d’une réplique qui se voulait sans doute bien sentie. La réplique en question aurait certainement pu faire effet sur un autre, mais il était, après tout, le dieu de l’éloquence. Autant dire que lui était moyennement étonné. Enfin, l’ambiance qui se dessinait n’était sans doute pas celle que Casey avait imaginé pour la réconciliation de ses deux partenaires.

Ah, les choses qu’on fait pour les femmes” soupira-t-il. Il se demanda furtivement si elle avait utilisé sur lui le même genre d’arguments que pour lui. Si oui, ça promettait éventuellement une belle partie de jambes en l’air à la fin de la soirée. Autant dire que Raphaël n’était vraiment pas du genre jaloux. “Et rassure-toi, je ne suis pas du genre à répéter docilement ce que me dit Casey. Ou qui que ce soit. Enfin si. Au lit, elle aime que je lui murmure des choses assez précises, et dans ce cas-là, je lui fais plaisir, mais ça me fait aussi plaisir”.

Il voyait certainement l’idée, ce n’était sans doute pas la peine de pousser plus loin ce raisonnement. Sans compter qu’ils étaient à la base réunis pour que Raphaël lui présente des excuses, pas pour qu’il puisse se vanter de ses exploits sexuels. Si en temps normal, l’Olympien aurait trouvé ce petit jeu particulièrement amusant, il était bien conscient qu’il devait à Casey de faire un effort.

Il quitta son siège et se dirigea sans aucune hésitation vers le bar. Au passage, il enleva sa veste de costume - sans doute se trouvait-il trop habillé après autant de temps passé au club - et l’abandonna sur l’accoudoir du canapé. Il en profita pour remonter les manches de sa chemise sur le trajet, et devant le bar, pendant qu’il choisissait sa boisson.

Un verre? J’ai horreur de m’excuser la gorge sèche. Et il semblerait que des excuses soient nécessaires”. Ses mains se baladaient d’une bouteille à l’autre, hésitant sur le cocktail à composer. Dans tout ça, il ne regardait même pas son interlocuteur. Pas le meilleur moyen de transmettre des excuses sincères. Il se décida finalement pour quelque chose de classique et entama la préparation d’une boisson. “Alors je m’excuse de m’être introduit chez toi. Je m’excuserais bien aussi de mon attitude… mais j’ai trouvé ça drôle. Bon, d’accord, je m’excuse pour ça aussi alors”. Sans doute plus prudent. Vu la tête du type, et l’humeur massacrante que ça présageait, il valait sans doute mieux ne pas faire les choses à moitié. “Note que cette rencontre tient réellement au hasard, j’étais réellement en route pour Paris. Tu as eu les croissants j’espère?” Pour excuser les excuses de Raphaël, disons qu’il n’avait pas l’habitude d’en faire. Et qu’il trouvait amusant de continuer à le titiller. Enfin, l’utilité de sa relation avec Casey lui revint aussi en mémoire au moment où il entamait son mélange en versant des alcools différents dans le shaker. “J’admets, c’était peut-être un poil trop. Disons que j’essayais de réparer mon attitude. J’ai bien conscience que nous sommes partis sur de mauvaises bases, et ça, je le regrette”. Il donna quelques coups de shaker énergique. L’ennui, quand on était un bon, voir même un excellent menteur comme lui, c’est qu’il était difficile de démêler le vrai du faux. Autant dire qu’il y avait sérieusement de quoi embrouiller son interlocuteur avec tous ses allers-retours, et que son attitude désinvolte ne devait pas aider. “Je n’ai pas menti sur une chose : je n’étais pas venu te voler, et je ne le ferais pas plus dans le futur. Je ne vole pas les voleurs, en tout cas ceux que je respecte, et il se trouve que toi… Oh toi tu es bon. Tu n’es pas juste bon, tu es excellent. Je n’irais pas jusqu’à dire le meilleur de ta génération parce que j’aimerais vraiment que tes chevilles n’enflent pas, mais tu saisis l’idée pas vrai ? Tu es plus que bon, et crois-moi, venant de moi, c’est un sacré compliment”.

Casey, si elle écoutait, et elle écoutait sans doute, devait trouver le compliment plus que sincère, elle qui connaissait son petit secret sur sa nature. Il perdait certainement de son impact sur quelqu’un qui en ignorait tout.

Persuadé d’avoir fait du bon travail avec ces excuses, ou peut-être simplement qu’il n’avait pas envie d’en faire plus, Raphaël versa le contenu du shaker dans deux verres. Il poussa même l'audace jusqu'à le décorer de morceau de citron, et en présenta un au jeune homme.

Je n’ai aucune idée de ce que je viens de faire, mais ça n’a pas l’air mauvais”.

Autant dire qu’il lui offrait l’équivalent d’un calumet de la paix. Il restait juste à savoir s’il allait se prendre le verre au visage. Il n'espérait pas. Il portait une chemise blanche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Cartel Rouge
En ligne
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5621
ϟ Nombre de Messages RP : 621
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mer 7 Juin - 21:38 Message | (#)

Lukaz n'avait pas bougé pendant que Raphaël parlait, se contentant d'écouter, parce que c'était pour cela qu'il était venu. Ça ne signifiait pas qu'il appréciait forcément ce qu'il entendait et il dut faire des efforts pour se taire et ne pas faire comprendre le fond de sa pensée à son compagnon de cellule. Oui, parce que même s'il y avait des canapés confortables et un bar bien rempli, ça ressemblait quand même à une prison, pour lui. Lorsque Raphaël lui présenta un verre qu'il avait rempli, cela alors même que le voleur n'avait pas répondu à sa question, Lukaz hésita. Il avait d'abord eu dans l'idée de le laisser poireauter là, comme un con, histoire de bien lui faire comprendre. Puis, finalement, il avait changé d'avis, prenant simplement le verre pour le poser sur la table la plus proche. Sans dire merci, bien entendu.

« T'es vraiment un gros con, mec. Franchement, tu t'es entendu parler ? De Casey, je parle. Tu devrais avoir honte ! Sérieux, cette meuf vaut largement mieux que toi ou que moi alors un peu de respect ! Tu parles peut-être comme ça des putes que tu vas voir d'habitude, mais pas d'elle. Si je t'entends encore une fois lui manquer de respect, je te jure que je te fais avaler tes dents. »

Pour Lukaz, il y avait en effet un très profond manque de respect. Pourquoi ? Tout simplement parce que Raphaël mentionnait des détails intimes comme s'il parlait de la pluie et du beau temps. Et bon, non seulement Lukaz se serait bien passé d'entendre parler de telles horreurs mais en plus, il trouvait vraiment inadmissible qu'on fasse ça. Surtout qu'à sa connaissance, Raphaël bossait pour Noctis. Franchement, ça méritait bien de le virer, ça, non ? Qui savait ce qu'il avait pu dire ailleurs ?

« Maintenant qu'on est d'accord sur ce point, pour le reste de ce que tu as dit... » Lukaz avait l'impression de devoir avaler une boite de punaise. « J'accepte tes excuses. »

Après tout, ça ne coûtait rien, non ? Enfin si, ça lui coûtait beaucoup mais avait-il seulement le choix ? Raphaël s'excusait de la violation de domicile et même s'il réitéra le fait qu'il avait trouvé la situation amusante, il s'excusa quand même pour son comportement. Lukaz n'y croyait absolument pas et il se doutait qu'il faisait ça uniquement pour se faire bien voir de Casey mais en même temps, il ne pouvait pas le prouver. S'il partait en claquant la porte, il se doutait que la rouquine allait venir lui faire la morale parce qu'il n'avait pas écouté son chouchou de Raphaël. Bordel, quelle merde.

« Je ne sais franchement pas si tu penses un mot de ce que tu as dit mais je sais que Casey me giflerait, si je ne l'acceptais pas. Laisse-moi quand même te dire que ton attitude n'avait pas du tout été amusante. Oh, tu t'es peut-être amusé mais tu étais bien le seul. Et puis, c'était très con. Si tu avais réagi autrement, la nuit aurait pu être autrement plus amusante mais j'imagine que chacun à ses délires. »

En réalité, Lukaz ne savait pas du tout ce que la nuit aurait pu donner. De son côté, il avait fait des efforts en déposant les armes et en tentant d'entretenir un semblant de conversation mais Raphaël avait tout gâché et le Breton l'avait chassé. Qui sait ce qui aurait pu se passer, s'il avait changé d'attitude ? Peut-être aurait-il eu le droit de tester la piscine pour un bain de minuit, plutôt que d'aller tout seul à Paris. Mais c'était trop tard, maintenant.

« Enfin, y a pas besoin de me faire des compliments pour que j'accepte. Si je le fais, c'est avant-out pour Casey, pas pour toi. Je ne sais pas qui tu es vraiment ni ce que tu fais là et je vais te l'avouer, ça m'est complètement égal. Bon, c'est vrai, je me demande à quoi tu sers... Il paraît que tu bosses pour Casey mais... Pourquoi est-ce qu'elle aurait besoin d'un voleur ? Elle m'a déjà moi et désolé de te le dire, mais je n'ai jamais entendu parler de toi par le passé. » Et pourtant, Lukaz bossait à Star City depuis cinq années. « Alors même si je me demande ce que tu lui apportes et je me doute que ce n'est pas ta connaissance des cocktails, au fond, ça m'est égal. Du moment que tu ne t'incrustes plus chez moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 473
ϟ Nombre de Messages RP : 273
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Mer 7 Juin - 22:47 Message | (#)

Toutes les attitudes et les réponses de son interlocuteur étaient prétextes à en apprendre un peu plus sur lui. Si Casey tenait tant que ça à les voir, si ce n’était en bons termes, au moins respecter une entente cordiale, il devait y avoir de bonnes raisons. Ce ne pouvait pas être que professionnel, si? Parce que soit l’autre était très protecteur, soit il était jaloux.

Oh crois-moi. Si je n’avais pas pour Casey à la fois du respect et de l’affection, je ne serais pas ici à m’excuser”.

Sans être totalement la vérité, ce n’était pas non plus un complet mensonge. Il appréciait vraiment l’entité cauchemardesque, outre ses prouesses d’ordre sexuel et son utilité dans ses affaires.

J’aime à penser que c’est réciproque, sinon je ne vois pas pourquoi elle se mettrait autant en quatre”.

Il parlait bien sûr de leur situation actuelle, enfermés dans cette pièce. Lui condamné à présenter des excuses, et l’autre à les écouter. Enfin, ça aurait pu être pire. Au moins il y avait de l’alcool. Et dans les faits, il pouvait sortir quand il voulait. Il avala une gorgée de sa création - non sans noter au passage que l’autre n’y avait pas encore touché - et fut ravi de goûter une boisson rafraîchissante, quoiqu’un peu sucrée sur la fin.

Oh, et voilà des regrets…” s’amusa le dieu, face à cette perspective ratée de baignade en pleine nuit. “Et pour répondre à ton accusation, je pensais les excuses que je t’ai faites. Dans les grandes lignes en tout cas. Les compliments sur ton talent en revanche étaient plus que sincères, et n’avaient rien à voir avec une quelconque tentative de m’acheter tes bonnes grâces. Enfin, je comprends d’où peut venir le soupçon. J’admets que ça peut être mon genre...”.

Il était tout de même le dieu de l’éloquence. A quoi servait d’avoir une langue affûtée si on ne l’utilisait pas pour se sortir de situations délicates à coup de compliments et de promesses?

Quant à savoir ce que je lui apporte, j’imagine que tu devrais lui demander directement, ce n’est pas comme voleur, si ça peut te rassurer… Elle ne m'a jamais demandé de lui voler quoique ce soit”. Pour l'instant en tout cas. Il sentait chez l’autre comme une inquiétude à l’idée de se faire prendre sa place? Ou alors peut-être se faisait-il des idées. “... j’ai d’autres talents. En revanche, j’ai bien peur que tu te trompes. A en croire les décorations qui trainent dans ton salon, tu as déjà entendu parler de moi”.

Il nota au passage que Casey avait eu la sagesse de ne pas révéler son identité. Tant mieux. Dans le cas contraire, il aurait certainement interprété ça comme un signe qu’il ne pouvait pas vraiment lui faire confiance. Certes, il s’agissait ici de son partenaire, mais si on révélait un secret à une personne, on pouvait tout aussi bien le crier dès maintenant au monde entier. Et puis… est-ce que ce n’était pas un peu amusant de le voir chercher la bonne réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Cartel Rouge
En ligne
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5621
ϟ Nombre de Messages RP : 621
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 8 Juin - 17:55 Message | (#)

Lukaz se retint de rire quand Raphaël indiqua espérer que Casey puisse aussi éprouver pour lui de l'affection et du respect. Franchement, est-ce qu'il y avait vraiment une chance – ou un risque, du point de vue de Lukaz – que ce soit le cas ? Certainement pas ! Bon, ça, c'était ce qu'il espérait secrètement mais il se doutait que ce n'était pas la vérité. Casey était bien foutue d'éprouver de l'affection pour cet enfoiré et c'était bien ce qui le dérangeait par-dessus tout. Oui, Lukaz était jaloux et il était tout à fait dans son droit !

Une chose restait néanmoins certaine, c'était que Raphaël ne pouvait pas simplement se contenter de s'excuser. Il devait toujours rajouter une précision ou un commentaire. Dans un sens, ça pouvait bien suggérer qu'il était sincère. On n'avait pas forcément besoin de faire ça quand on déblatérait des mensonges, non ? De toute façon, Lukaz avait déjà dit qu'il acceptait ses excuses. Le reste, ça ne changeait pas grand-chose. Enfin, si Raphaël était sincère, ça voulait dire qu'il n'y avait plus le risque qu'il s'en prenne à lui, à la manière d'un troll virtuel. Ce qui était quand même quelque chose de très positif.

Par contre, pourquoi le complimenter à ce point sur ses talents de voleur ? C'était encore une de ses techniques de drague foireuses ? Pourquoi lui tartiner du beurre comme ça ? Qu'est-ce qu'il voulait ? Lukaz n'en avait pas la moindre idée mais il ne pouvait pas s'empêcher de le trouver tordu. C'était quoi encore que ces mystères sur son identité ? Pourquoi ne pas simplement le dire ? Et quel rapport avec les décorations dans son salon ?

Une nouvelle fois, Lukaz eut un doute. Raphaël était vraiment venu chez lui par hasard ? Il le jurait par ses grands dieux et pourtant, tout revenait toujours à cette visite nocturne. Franchement, si le hasard faisait bien les choses, là, on était à un tout autre niveau ! Le Breton se mit néanmoins à réfléchir à cette soirée et ne se souvint de rien de particulier. Il lui semblait que Raphaël avait évoqué une vieille statue qu'il avait sur un meuble mais c'était tout. Quel rapport avec qui il était ? A moins que... Mais oui, bien sûr !

« C'est en rapport avec la statue ? Tu vas me sortir qu'elle est à toi et que je te l'ai volée ? »

Ce n'était pas possible, cette statue venait de France. De Paris. Précisément l'endroit que Raphaël avait évoqué en rencontrant Lukaz... Ben tiens ! Et pourquoi n'avait-il pas cherché ses croissants à Nice ou à Bordeaux ? Pourquoi justement Paris ?

« Mais tu me jures que tu es venu chez moi par hasard alors ça ne doit pas être ça. »

Surtout que Lukaz avait volé cette statue dans un musée et qu'il y avait peu de chance que Raphaël en ait été le conservateur ou le propriétaire. Non, il avait bien indiqué qu'il était un voleur. Alors peut-être que...

« Tu voulais voler cette statue et je t'ai devancé ? Si c'est le cas, tu viens vachement tard, ça doit faire plus de cinq ans. En plus, elle ne vaut rien, tu n'as rien perdu, crois-moi. »

Sauf si la statue cachait un secret comme dans les films d'aventure. Peut-être qu'il allait vraiment devoir se pencher sur son cas.

« Mais bon, plutôt que de jouer aux devinettes, si tu le disais clairement. Y a pas besoin de faire des mystères, ça va pas rendre l'annonce plus classe... »

A moins que Raphaël soit un adversaire de Lukaz qui bernait Casey depuis des mois juste pour l'approcher... Mais ça ne tenait pas la route non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 473
ϟ Nombre de Messages RP : 273
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 8 Juin - 22:15 Message | (#)

Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’autre n’était pas spécialement loquace. Un rire - très jaune d’ailleurs - pour tout commentaire sur ses propres liens avec Casey, et pas grand chose sinon. Il avait déjà accepté du bout des lèvres… Il allait pourtant devoir y mettre du sien. Raphaël voulait bien faire preuve de bonne volonté en lui présentant des excuses, mais à un moment, il allait devoir se montrer convaincant. Il soupçonnait l’entité cauchemardesque d’être du genre à les garder prisonnier tant qu’il n’y aurait pas eu une poignée de mains sincères ou quelque chose du genre…

Tu es tiède”. Il avait bon sur la statue, mais pas sur le rapport qu’il entretenait avec. “Et c’était un hasard complet. La vie est parfois amusante comme ça”. D’autres hypothèses suivirent, qui firent passer les indications de l’Olympien de “tiède” à “froide”. Un haussement d’épaules plus tard, et il commenta : “Ah, c’est vrai, mais c’est un petit jeu que j’aime beaucoup”.

Quand à rendre l’annonce “plus classe”... Eh bien du temps de l’Antiquité, il y aurait probablement eu tout un tas de bêtises. Une lumière divine, descendant du ciel, et perçant une couche de nuage épais, des trompettes, une aura visible et terriblement attirante. La Grande époque? Oh, oui et non. Quand on y pensait, ce genre d’arrivée manquait singulièrement de discrétion pour un dieu des voleurs. Et Hermès, contrairement aux autres Olympiens, se contentait de dévotion plutôt simple. Un tapotement de la borne d’un carrefour et il était le plus heureux des dieux.

En l’occurence, l’annonce allait être encore plus dénuée de fioritures que par le passé. Ceci dit, il n’avait pas souvent l’occasion de révéler sa véritable identité. Toutes les fois où cela s’était produit, et il ne s’agissait ici que des gens au courant à Star City, les personnes en question l’avait deviné, ou il les avait grandement aidé. Casey, par exemple. Quoique… il y avait eu cette histoire avec la pomme pour l’influencer…

Je suis Hermès, fils de Zeus, dieu grec des marchands, voyageurs, menteur, guide des âmes vers les Enfers, maître des vents et de l’éloquence, messager-divin, et dieu tutélaire des voleurs. Enchanté”.

Et encore, ce n’était qu’une toute petite partie de son curriculum. Il n’avait, par exemple, pas commencé à parler de ses talents chez les romains.

Il s’était présenté sans aucune hésitation, sur un ton parfaitement neutre qui allait certainement prêter à confusion. Le jeune homme lui paraissait plutôt du genre sceptique, que crédule. Et puis honnêtement… Un type désagréable et avec un passif pour les mensonges ou en tout cas pour un foutage de gueule carabiné se présentait comme l’authentique dieu d’un panthéon depuis longtemps ignoré… il y avait de quoi être sceptique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Cartel Rouge
En ligne
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5621
ϟ Nombre de Messages RP : 621
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 9 Juin - 17:28 Message | (#)

Lukaz n'aimait pas spécialement jouer aux devinettes. Ca n'avait jamais le moindre intérêt. Qu'avait-il à gagner dans le cas présent ? Absolument rien. Donc, à quoi est-ce que ça servait de jouer sachant que de toute façon, il ne pourrait pas trouver la bonne réponse ? Ce n'était pas du tout une preuve de mauvaise volonté, non, c'était une simple constatation. Généralement, quand on cherchait à faire deviner quelque chose à quelqu'un, c'était qu'on savait déjà qu'il ne pourrait jamais y parvenir. Et vu ce que Lukaz avait déjà compris sur Raphaël, ça semblait tout à fait être son genre. De fait, autant abréger les souffrances en allant au plus direct.

Enfin, cette fois-ci, il aurait peut-être mieux valu éviter. Après tout, c'était Raphaël, il apparaissait comme logique qu'il se lance une fois de plus dans ses conneries. Son super-pouvoir, ça devait être son incapacité à rester sérieux, même dans les situations qui l'exigeaient. Lukaz pensait pourtant avoir été clair avec lui mais à priori, il s'était lourdement trompé. Ou alors, Raphaël était malade et il ne pouvait pas s'en empêcher. Ça se tenait, ça se tenait. Une expression blasée sur le visage, le voleur resta silencieux, fixant son compagnon de discussion en attendant la suite. Il allait bien finir par lui dire que c'était une blague ou quoi que ce soit dans le même style. Il ne pouvait pas encore le troller en restant le plus sérieux du monde. Finalement, comme rien ne semblait arriver, le Breton décida de rompre le silence.

« Et moi, je suis Bozo le Clown. » Évidemment, c'était faux. Précisons-le, des fois que des gens aient des doutes. « En fait, c'est plus fort que toi, c'est ça ? Tu peux pas rester cinq minutes sans troller les autres ? »

La question était rhétorique, bien entendu. Il ne s'agissait pour Lukaz que de révéler le fond de sa pensée, de faire comprendre à Raphaël ce qu'il pensait de tout cela. Il ne voyait pas réellement vers quoi ils se dirigeaient, maintenant qu'ils s'étaient engagés dans cette direction mais une chose restait certaine, Lukaz allait faire des efforts. Il l'avait promis à Casey et il ne serait donc pas celui à qui l'on devrait l'échec des réconciliations ! Et puis, Raphaël semblait tellement pressé de tout envoyer valser, il ne serait pas poli de l'en priver !

« A la limite, je veux bien croire que tu es le roi des menteurs mais pour le reste, très franchement... Un dieu ? Tout le monde sait que les dieux, ça n'existe pas. »

Les vampires, les démons, les loup-garous, les fées et tout ça, à priori, ça existait, mais les dieux... Lukaz n'ayant jamais été à l'école, il ne savait pas que le tonton de Raphaël avait un jour envahi Star City à la tête d'une armée de mort mais même si ça avait été le cas, il n'était pas présent sur place. N'y avait-il pas des gens capables de faire la même chose, à l'heure actuelle ? Est-ce que ça faisait d'eux des dieux ? Non, certainement pas. Un dieu, c'était juste un super qui avait des pouvoirs qui dépassaient tout ce qu'on pouvait imaginer à une époque particulière mais ça n'avait absolument rien à voir avec les légendes.

« C'est quoi, l'idée ? Tu t'es souvenu de la statue que j'avais chez moi et tu t'es dit que tu allais te faire mousser en te faisant passer pour un dieu... Ben désolé pour toi, c'est raté. Si tu voulais que je finisses à genoux, fallait tenter une autre approche. Et puis, ça ne change rien à la question, parce que j'ai jamais entendu dire que le dieu des voleurs était à Star City alors soit tu es du genre très discret, soit c'est la preuve que tu devrais réellement aller consulter. »

Bon, ce n'était peut-être pas une bonne idée de contredire un malade mais dans l'immédiat, Lukaz ne se voyait pas trop jouer le jeu. Il était venu ici pour que les choses se calment et voilà qu'elles prenaient un tour inattendu et pas forcément bienheureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 473
ϟ Nombre de Messages RP : 273
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Ven 9 Juin - 18:56 Message | (#)

Hermès s’attendait à une réaction de ce type. Il devait quand même admettre que le jeune homme allait loin dans son scepticisme. En tout cas, c’était toujours drôle de s’entendre dire qu’on n’existait pas. Il était trop jeune pour se souvenir de l’invasion de son oncle. Enfin de sa tentative plutôt. Et même s’il avait connu l’événement, il aurait probablement été du genre à parler de mutation ou de magie que de divinités. Les choses étaient nettement plus simples quelques dizaines de siècles en arrière.

Ah ça arrive tout le temps. Tu vois, le problème quand on est un excellent menteur, c’est que les autres partent toujours du principe qu’on ment. Même quand on dit la vérité”.

Puisque c’était exactement ce qu’il venait de dire : la vérité. Il avala une nouvelle gorgée de son cocktail.

Comme tu es toi-même un voleur, j’imagine que ce n’est pas la peine de t’expliquer l’importance de la discrétion. Oh, et il y a cette chose, le Pacte… en version courte, je ne suis pas vraiment censé être là, mais sshh”. Il mit son index sur ses lèvres pour illustrer ce propos. Autant dire qu’en quinze siècles, cette histoire de Pacte n’avait jamais vraiment été un obstacle pour lui. “En temps normal, crois bien que je ne perds pas mon temps à justifier de ma nature divine, mais ça sera nettement plus simple pour l’avenir si tu veux mon avis…

Il sirota tranquillement son cocktail, alors qu’un coq poussa un “cocorico” sonore juste à côté de son interlocuteur. S’il avait su qu’en prime, il avait un français en face de lui, il aurait certainement goûté l’ironie. Au lieu de quoi, il fit apparaître un autre de ces présages, puis encore un autre. Une minute plus tard, cinq coqs, plutôt imposants, se livraient à un véritable concours de cocorico particulièrement sonores. Il ajouta un commentaire sarcastique, mais avec tous ces cris d’animaux, on ne s’entendait plus. Il fit disparaître les coqs, mais ne fit pas apparaître d’autres de ses attributs. Il risquait de se prendre une tortue dans la tête s’il s’avisait d’en faire apparaître une sur les genoux du voleur, et n’avait pas envie de s’infliger la présence d’un bouc.

Je disais donc “là tu vas probablement me dire que c’est à la portée de tous”. Enfin en tout cas à la portée de magiciens, de mutants etc etc… et tu aurais probablement raison. L’ennui, c’est que je ne peux pas te montrer ma vraie forme, avec l’aura scintillante, la voix grave et divine et tout le bla-bla-bla… Casey m’en voudrait sûrement si je m’avisais de te brûler vif par inadvertance”.

Le cauchemar avait certes survécu, mais elle n’était pas exactement humaine. Il n’allait tout de même pas prendre le risque. Sans compter que ce genre d’exploits n’était pas vraiment discret. Il n’avait pas spécialement envie de se frotter à l’Archimage. Vu le serment qu’il lui avait fait, il se serait fait chassé de la Terre Prime à coup de pieds aux fesses.

J’imagine qu’il en irait de même de ma vitesse ou de mes attributs divins… et tu as déjà vu mes portails sans en être particulièrement impressionnés. Je pourrais sans doute t’emmener sur l’Olympe, mais franchement, ça ne vaut pas le coup de se mettre le paternel à dos. Je suppose donc que nous sommes coincés. J’aurais beau affirmé que je suis bien ce que je prétends, tu es tout à fait libre de ne pas me croire n’est-ce pas? Mais peut-être que je peux te présenter un dernier argument”.

Il tendit sa main, paume vers le haut, au jeune homme. L’autre n’avait plus qu’à tendre la sienne pour la toucher, vraiment.

Intéressé par un petit cadeau? Oh allez, ne me lance pas ce regard. Je t’assure que ça va te plaire, je suis connu pour être plutôt généreux avec les voleurs… et puis au pire des cas, dis-toi que Casey nous verra nous serrer la main en signe de bonne volonté et qu’on pourra sortir d’ici”.

Parce qu'il ne doutait pas que l'entité les observait pour le coup. Ne serait-ce que pour s'assurer qu'ils se réconciliaient bien. Vu le dédain affiché qu’il avait pour lui, cet argument ferait forcément mouche non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Cartel Rouge
En ligne
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5621
ϟ Nombre de Messages RP : 621
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 9 Juin - 20:00 Message | (#)

« Si ça arrive tout le temps, c'est peut-être pour une bonne raison, non ? »

Ce genre de phrase confirmait nécessairement les pensées de Lukaz puisque si tout le monde était persuadé qu'il n'était pas un dieu, c'est qu'il n'était pas possible qu'il en soit un. Surtout que déjà, soyons réaliste, qu'est-ce qu'un dieu grec irait foutre en Amérique ? A Star City ? Il n'y avait rien qui puisse l'intéresser dans ce pays qui n'existait pas, à son époque, alors pourquoi aurait-il dû y venir ? Sa place aurait été dans l'un des nombreux temples de son pays, même si forcément, il aurait fallu faire appel à un maçon compétent avant tout. Le reste, c'était un peu les excuses faciles.

« Donc, tu es un dieu mais tu ne le montres pas parce que tu n'as pas le droit d'être là et que ton pouvoir me détruirait. J'avoue, c'est vachement pratique, comme truc. » Sérieusement, il fallait arrêter de prendre Lukaz pour un con. « Je suis peut-être blond mais faut pas abuser. T'es un genre de témoin de Jéhovah, c'est ça ? Tu fais du porte à porte en essayant de refourguer ton truc aux gens, par tous les moyens ? »

Parce que dans la situation présente, ça en avait tout l'air. Qu'est-ce qu'il en avait à faire que Lukaz le croit ou pas ? Ça ne changerait rien à leurs vies donc autant arrêter les délires et se concentrer sur autre chose. Mais, non. Raphaël semblait vouloir que Lukaz le croit puisqu'il avait joué les magiciens avant de contrecarrer lui-même son argument. Si en plus, il faisait tout le travail tout seul, ça allait être facile !

« Je trouve quand même bizarre que tu dises aux gens qui tu es alors que tu n'es pas censé être là. T'as pas peur que j'aille te dénoncer ? Ça pourrait être une bonne occasion pour moi... Tu me connais pas, tu sais rien de moi, mais tu me dévoiles ton secret, l'air de rien. Et je suis censé croire que c'est vrai. Juste, comme ça. Tu peux pas dire que c'est pas foireux, ton plan. »

Il fallait dire que Lukaz ne voyait pas du tout la logique de l'opération, pour peu qu'il y en ait eu une. Raphaël avait laissé entendre que ce serait plus pratique pour l'avenir. Et pourquoi, je vous prie ? Qu'est-ce qu'il était en train de s'imaginer ? Que parce qu'ils discutaient là, ça voulait dire qu'il se passerait d'autres choses ? Mais certainement pas ! Lukaz se débrouillait très bien tout seul – ce qu'il avait lui-même reconnu – et au cas où ce n'était pas le cas, il avait Casey pour l'épauler. Sans parler de certains projets de recrutement. Bref, Raphaël voulait sans doute profiter de l'aura de Solar pour se faire un nom, se faisant passer pour un dieu dans ce but, mais ça ne marcherait pas.

Et pourtant, il insistait pour qu'ils se serrent la main. Est-ce que c'était un coup foireux ? Raphaël lui proposait un cadeau mais Lukaz ne voyait pas trop ce qu'il attendait de lui. A priori, il était plus magicien que mutant et cela voulait donc dire qu'il pouvait user de sa magie, un peu comme un génie dans sa lampe, mais dans quel but ? Acheter Lukaz ? Probable ! Mais pourquoi... C'était la vraie questions. Quoi qu'il en soit, il n'avait pas tort sur un point. Se serrer la main serait un bon moyen que Casey les laisse en paix. Le Breton se leva donc et s'approcha, restant aussi loin que possible de Raphaël tout en lui serrant la main. Sur un ton plus bas, proche du murmure, il ajouta quand même quelque chose.

« Si j'en avais envie, je pourrais aussi te cramer avec mon aura brillante. Mais ça tuerait tous les gens présents en détruisant le club alors Casey m'en voudrait aussi. Tu m'excuseras donc de ne pas t'en faire la démo. »

Et Lukaz ne mentait pas mais ça, Raphaël ne pouvait pas le savoir. L'idée était surtout de lui retourner ses propres arguments pour lui en montrer la futilité. Dans tous les cas, en prenant sa forme de soleil, Lukaz atteignait des températures qui pouvaient se révéler terriblement dangereuses pour tout ce qui se trouvait autour de lui, ce qui incluait l'atmosphère qui pouvait littéralement s'embraser. Oui, ça ne rigolait pas ! Même si cela n'était pas instantané et que Lukaz n'atteignait pas la température maximale en une seconde, ça restait risqué ! Reprenant la parole d'un ton normal, le voleur s'interrogea alors.

« Donc, tu me fais un cadeau. J'imagine que comme tu aimes les devinettes, tu ne vas pas me dire ce que tu m'as donné et que je ne pourrais pas le voir de mes yeux. C'est une surprise, c'est ça ? Mais là aussi, je vais devoir te croire sur parole, j'imagine. » Le Breton afficha un sourire se situant à mi-chemin entre l'amusement et la résignation. S'il s'amusait à croire qu'il était un dieu, libre à lui... Tant qu'il n'était pas dangereux. « Et maintenant ? Ça faisait partie des excuses de me dire que tu es un dieu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 473
ϟ Nombre de Messages RP : 273
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Ven 9 Juin - 21:18 Message | (#)

Bon, là ça devenait autant une question de principe que d’utilité dans leur relation future. Hermès n’en démordrait pas tant qu’il ne l’aurait pas convaincu de sa divinité. Lui? Un témoin de Jéhovah? Quoique… heureusement qu’il n’était pas du genre à prêcher pour une autre paroisse. Les recrutements de la secte auraient certainement connu un bond. Ceci étant dit, rien ne l’empêchait de fonder sa propre secte. Si ce n’était que ça impliquait un travail fou. Il était bien placé pour le savoir, il était un dieu. Il avait passé des millénaires à répondre à des prières.

Oh, tu te doutes bien que je ne fais pas ça tous les jours. C’est en quelque sorte un privilège… et j’aimerais beaucoup te voir essayer” s’amusa le dieu. “Vu le mal que j’ai à te convaincre toi… je ne demande qu’à te voir parcourir la ville en long et en large en disant à tout le monde que je suis une divinité”.

Il avait songé à cette possibilité, bien sûr, et cela lui donnait d’ailleurs une petite idée. Certes, l’idée en question impliquait une dose de trollage, mais rien de vraiment dramatique. Dans le pire des cas, il s’excuserait encore. Dans le meilleur des cas… son collègue voleur serait peut-être un peu plus enclin à le croire.

Qu’il accepta de lui serrer la main facilitait d’ailleurs grandement les choses. Pour qu’il puisse accorder une de ses bénédictions à un mortel, le mortel en question devait le vouloir. Ca n’avait jamais trop été un problème. En général, ils priaient pour ça. Sans se départir de son sourire, ni même changer d’un poil son expression, il répondit sur le même ton à la remarque du voleur :

Mon frère est l’incarnation du soleil, j’aimerais certainement te voir essayer”.

Et si ça devait en arriver là, il serait ravi de les transporter dans un lieu parfaitement désert pour qu’il s’essaie à le brûler avec son aura. Autant dire que cette perspective ne l’impressionnait nullement. Il l'attendait presque. Rien que pour voir la tête qu'il allait faire quand il le verrait, complètement nu, mais intact, lui lancer un regard d'ennui profond.

L’Olympien n’avait plus accordé de bénédiction à un mortel depuis un certain temps - plusieurs décennies? Un siècle? Tout avait tendance à se mélanger quand on avait autant de siècles sous les talons - pour autant, il n’avait pas perdu la main. L’autre dût sentir une chaleur diffuse dans le creux de sa main, et remonter le long de son bras. Une chaleur agréable, bienveillante même. Bien sûr, dans son scepticisme, il allait probablement se dire que “wow trop bien, il avait une fonction chauffage centrale, impressionnant!” ou quelque chose du genre.

Oh, crois-moi… tu vas vite t’en rendre compte. Peut-être que je t’ai donné le pouvoir de courir très vite. Ou de rendre tout ce que tu touches invisible. Ou peut-être que je t’ai rendu particulièrement persuasif. Je suis aussi le dieu de l’éloquence après tout. J’imagine que tu n’as qu’à essayer”.

C’était cette dernière option qu’il fallait retenir. Hermès n’avait pas pu s’en empêcher, il la trouvait tellement amusante ! Déjà parce que c’était un don particulièrement difficile à repérer. Contrairement à l’invisibilité, ou la vitesse, ou encore le pouvoir de changer d’apparence qu’il accordait parfois, celui-ci était plus subtil. Il résisterait sûrement quelques temps à l’esprit logique du voleur. Et puis il s’imaginait déjà Solar révéler son identité divine à quelqu’un et le convaincre aussitôt… Bien sûr, ça ne marcherait pas sur lui, ou sur quelqu'un avec une protection mentale. Il n'allait tout de même pas permettre qu'un de ses cadeaux se retourne contre lui.

Rien à voir avec des excuses, plutôt un investissement pour l’avenir. Quand il s’agira de parler business. Mais je vais te laisser tester ton cadeau avant bien sûr”.

Il n’était pas un monstre tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Cartel Rouge
En ligne
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5621
ϟ Nombre de Messages RP : 621
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Sam 10 Juin - 15:43 Message | (#)

Raphaël marquait un point. Si Lukaz allait raconter qu'il avait rencontré un dieu, il était plus que probable qu'on ne le croit pas et qu'on le prenne pour un fou. Après tout, c'était exactement ce qu'il pensait ! Mais en même temps, le supposé dieu avait clairement précisé qu'il n'avait pas le droit d'être là. Cela voulait donc dire que quelqu'un le lui avait interdit. Mais qui ? Atia César ? L'UNISON ? Lukaz n'en avait pas la moindre idée mais il suffisait que cette personne entende la rumeur pour qu'elle la croit et là, Raphaël aurait des problèmes. Bon, en réalité, ce serait faire beaucoup de problèmes pour rien parce que le jeune homme ne pouvait pas être un dieu. Ce n'était pas possible. Ce n'était pas logique.

Une chose était sûre, c'était qu'en tant que mythomane, Raphaël était très doué. Il semblait effectivement avoir beaucoup travaillé sur son personnage, au point qu'on aurait pu le penser acteur, dans la vie réelle ! Quoi qu'il en soit, s'il se passa quelque chose lorsque Lukaz lui prit la main, il n'en remarqua rien. Le voleur était en quelque sorte un panneau solaire vivant et son corps absorbait en permanence l'énergie lumineuse environnante. La chaleur faisait donc partie de son quotidien, même si le Breton ne succombait pas à celle du Soleil, en plein été, comme c'était le cas de la plupart des gens. Cela étant dit, il n'était donc pas tout à fait capable de ressentir la chaleur fugace dégagée par Raphaël, surtout que ça ne voulait rien dire en soi.

« Un pouvoir surprise... Évidemment, j'imagine que tu vas me dire que ça ne fonctionne pas sur toi et une fois de plus, on sera dans une situation qu'on ne peut pas vérifier. »

C'était vraiment facile de se faire passer pour un dieu, en fait. Le seul problème, c'était de trouver quelqu'un d'assez crédule pour que ça fonctionne et pas de chance, ce n'était pas le cas de Lukaz. Il fallait dire qu'il y avait beaucoup d'incohérences dans l'histoire de Raphaël. Il était un dieu mais il travaillait pour Casey. Parce que genre, un dieu n'avait rien de mieux à faire de sa vie que de jouer les informateurs ? Franchement, ça ne tenait pas la route. Et puis surtout, Raphaël ne pouvait pas être un dieu parce que cela voudrait dire que Lukaz perdrait toute utilité. Que pouvait faire un voleur si le dieu des voleurs était dans la course ? Non seulement Casey couchait déjà avec Raphaël, mais si en plus elle découvrait que ce dernier était plus doué et plus utile que Solar, qu'elle raison aurait-elle de continuer leur collaboration ? Lukaz n'aurait plus rien à lui apporter et l'amitié ne devait pas entrer en ligne de compte. Après tout, la jeune femme était un cauchemar, elle n'avait sans doute que faire de ces sentiments humains. Non, Raphaël ne pouvait pas être un dieu. Il ne devait pas être un dieu.

« Ça serait tellement bien de pouvoir te convaincre d'arrêter avec tes délires... Mais bon. Au fond, tu peux croire ce que tu veux, ça ne va rien changer à ma vie. Si tu te sens bien en imaginant que tu es un dieu, bah... Tu fais ce que tu veux ! »

Ce n'était pas Lukaz qui allait faire une remarque à quelqu'un pour quelque chose de ce genre ! Chacun faisait ce qu'il voulait, tant que ça ne posait pas des problèmes au Breton. Il y avait néanmoins quelque chose qui le dérangeait dans tout ça. De quoi parlait Raphaël ? Il s'imaginait encore des choses ou Casey lui avait promis quelque chose sans en parler à Lukaz ?

« Maintenant, pourquoi tu veux parler business ? Tu t'imagines que parce qu'on a discuté, on va devenir copain et travailler ensemble ? C'est pas comme ça que ça marche ! Et puis, tu es le dieu des voleurs. Pourquoi tu aurais besoin de moi ? »

Et paf, dans les dents. Lukaz ne put s'empêcher de sourire en relevant l'incohérence dans les propos de Raphaël. Bien sûr, il allait sans doute dire qu'il ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs sans se faire repérer et que donc, il avait besoin d'un voleur pour le faire à sa place. L'excuse bidon, qui prouverait une fois de plus que son histoire ne tenait pas la route.

« De toute façon, mes tarifs sont très élevés, je doute que tu puisses te payer mes services. Et ce n'est pas parce que Casey t'aime bien que tu auras droit à une réduction. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 473
ϟ Nombre de Messages RP : 273
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Dim 11 Juin - 21:44 Message | (#)

Evidemment, je ne suis tout de même pas bête à ce point”. Surtout avec ce type de pouvoirs. Il ne tenait pas à être victime de ce pouvoir qu’il savait être particulièrement efficace. Seulement pour vingt-quatre heures, certes, mais tout de même. “Ceci dit, libre à toi de le tester sur n’importe qui d’autre”.

Il avait de plus en plus hâte. Il se trouvait juste que l’autre n’était pas vraiment coopératif. L’antipathie initiale devait certes jouer, cette histoire de divinité ne devait certainement pas aider… mais tout de même. Les mortels, ce n’était plus ce que c’était. Quand il avait fait un don de ce genre à son fils Autolycos, ce dernier s’était empressé de découvrir ce que c’était. D’autres de ses enfants avaient été tout aussi enthousiastes. Et il ne parlait même pas des autres voleurs, marchands, orateurs et autres qui avaient pu croiser sa route au fil des millénaires.

J’ajouterais que tu n’es pas drôle. Tu n’es même pas un peu curieux. Bien, si ça peut t’aider à me croire… je t’ai donné un pouvoir de persuasion. Les gens croiront tout ce que tu dis. Comme je le disais, ça ne marchera pas sur ton humble serviteur”. Il se désignait par ce terme, même s’il n’était ni humble, ni serviteur de personne. “Et moins bien sur les personnes avec un bouclier mental. Mais ça devrait marcher sur toutes les autres personnes. Tu as l’embarras du choix sur la piste de danse”.

Il pouvait même aller leur raconter son petit secret. Tous ces inconnus au club qui le croiraient… il y aurait sûrement de quoi le mettre en rage. Et le plus beau, c’est que ce don n’était que temporaire. Dans quelques heures, les victimes se souviendraient confusément d’une histoire de dieu, et se demanderaient pourquoi ils y avaient crû. Certes, il y avait tout de même un risque, avec les réseaux sociaux ou que la rumeur se répande… Mais Raphaël aimait le risque.

Fatigué d’être debout - enfin pas fatigué dans le sens physique du terme, mais disons plutôt qu’il aimait son confort - il retourna s’asseoir dans le canapé, son verre à la main, pendant que le scepticisme de son collègue voleur atteignait de nouveau des sommets.

“[color=#008000]Tu as parfaitement raison, je n’ai pas besoin de toi. Et je veux quand même travailler avec toi. Est-ce que ce n’est pas un peu flatteur? Je suis quand même le dieu des voleurs, et j'ai envie d'une collaboration avec toi[color]”.

Ah, cette conversation serait tellement plus simple s’il pouvait juste faire un effort. Pendant une seconde, Raphaël songea même à utiliser un pouvoir de persuasion similaire, mais c’était la solution de facilité. Leur future relation professionnelle - parce qu’il était persuadé de pouvoir en avoir une - méritait mieux.

Tu sais quoi? Allons tester ton cadeau, je vois que tu en meurs d’envie”.

Il n’aurait probablement pas pu être plus éloigné de la réalité. Il vida son verre, se leva dans la foulée et se dirigea vers la porte en quelques enjambées. Elle n’était même pas verrouillée, et ne s’attendait même pas à ce qu’elle le soit. Casey l’avait vu utiliser ses capacités, et devait bien se douter que ce n’était pas une serrure qui l’arrêterait. Sans compter qu’il était accompagné par Solar. Si ça n’avait pas été l’un, l’autre se serait chargé de déverrouiller la porte.

Tu viens ? Dans le pire des cas, même si je me fiche de toi, dis-toi que tu pourras rentrer chez toi et que tu n’auras plus à subir ma présence. Je m’occuperais de distraire Casey en lui assurant la main sur les coeurs que nous sommes les meilleurs amis du monde maintenant”.

Et il savait qu'il pouvait se montrer très persuasif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

Cartel Rouge
En ligne
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5621
ϟ Nombre de Messages RP : 621
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 13 Juin - 22:17 Message | (#)

Et pour quelle raison Lukaz aurait dû se montrer coopératif ? Ou drôle ? Ce n'était pas parce qu'un vieux monsieur offrait des sucettes à un petit garçon dans un parc qu'il était forcément un bon grand-père... Jusqu'à ce jour, le voleur n'avait eu qu'une mauvaise opinion de Raphaël, ce dernier l'ayant trollé lors de leur rencontre à Fallaenn et voilà qu'il se montrait particulièrement généreux, entre le don d'un pouvoir et la révélation de son statut divin. Franchement, on passait d'un extrême à l'autre et ça ne pouvait qu'être louche ! Heureusement que Casey était impliquée, parce que ça adoucissait un peu les suspicions, mais quand même. C'était presque trop beau pour être vrai !

Quelque peu mécontent en raison de son manque flagrant de participation, Raphaël décida d'indiquer à Lukaz qu'il lui avait conféré un don de persuasion. Ben tiens ! Alors comme ça, les gens allaient croire ce qu'il dirait ? Et il était où, le piège ? Un instant, Lukaz s'imagina que l'autre n'attendait que ça, espérant le voir rejoindre la piste de danse, déblatérer des conneries et... se taper la honte absolue parce qu'on se foutrait de sa gueule. Quoi ? Ce n'était pas dans son genre ? C'était pas un peu le genre de choses qu'il avait fait à Fallaenn ? Bon, d'accord, ils étaient au Red Night et Lukaz espérait bien que si Raphaël lui infligeait ça, Casey lui ferait comprendre sa façon de penser. On pouvait donc supposer qu'il disait la vérité...

Quant à cette histoire de dieu des voleurs... Raphaël tombait plutôt mal. En effet, si Lukaz était doué dans son domaine, ce n'était pas forcément le cas du reste. Le Breton avait grandi dans une fête foraine et il n'avait jamais vraiment été à l'école. Pour lui, les histoires de dieux, ça ne signifiait absolument rien et il n'avait certainement jamais entendu le nom d'Hermès jusqu'à ce soir-là. Enfin, il avait bien la statue dans son salon mais est-ce que ça impliquait forcément de savoir ce qu'elle représentait ? Non. Bref, de fait, pour Lukaz, être le dieu des voleurs signifiait donc qu'on était le meilleur voleur de l'univers mais il ne concevait pas un seul instant qu'être le dieu des voleurs signifiait aussi qu'on pouvait avoir envie de les protéger, de veiller sur eux. Ce principe, il faudrait le lui expliquer pour qu'il saisisse enfin l'opportunité qui pouvait s'offrir à lui.

Pour l'heure, Lukaz se montrait donc sceptique même si au fond, il ne refusait jamais une collaboration. On ne savait jamais ce que ça pouvait apporter et dans le doute, il valait mieux rester prudent. Ne jamais dire jamais. Aussi chiant qu'il ait pu l'être jusque là, même Raphaël pouvait apporter quelque chose de positif ! Enfin, pour le moment, il voulait surtout s'amuser, obligeant Lukaz à le suivre vers la piste de danse pour faire le test du pouvoir qu'il lui avait soi-disant donné. Hum. Qu'en penser ? Soupirant dans son fauteuil, Lukaz finit par se lever et il s'élança à la poursuite de Raphaël, laissant le verre que ce dernier avait préparé sans même l'avoir touché.

« Donc, tu veux qu'on s'amuse ? Alors allons-y. »

Avec un sourire malicieux sur les lèvres, Lukaz s'approcha de la piste de danse, cherchant des yeux dans la foule. Quand il eut repéré une jeune femme plutôt jolie qui se retrouvait toute seule, il s'avança vers elle en faisant signe à Raphaël de le suivre. Là, il engagea la conversation mais comme il était censé pouvoir persuader n'importe qui de n'importe quoi, il choisit de ne pas le faire en finesse. C'était quand même le meilleur moyen de tester, non ?

« Salut ! Tu vois mon pote, là ? Non, t'inquiète, je viens pas te dire que tu lui plais. C'est juste qu'en fait, avant, c'était une fille ! Il s'appelait Pamela. »

« Nan ? T'es pas sérieux ? » La fille sembla marquer une pause en observant Raphaël. « En fait, maintenant que tu le dis, ça se voit quand même. »

Très fier de lui, Lukaz se détourna de la jeune femme non sans l'avoir saluée et il repartit vers les tables, histoire de l'éloigner un peu du vacarme ambiant.

« On dirait bien que tu n'as pas menti. Mais... En quoi c'est une preuve ? Le génie d'Aladdin réalise bien des vœux, lui, c'est pareil. Ça veut pas dire que tu es ce que tu prétends. Mais une chose est sûre, tu es magique. » De là à savoir ce qu'il était précisément... « Oh, merci pour ce cadeau. Mais j'imagine que c'est pas gratuit, non ? Ou alors, y a des petits caractères ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 473
ϟ Nombre de Messages RP : 273
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : célibataire
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 15 Juin - 22:44 Message | (#)

Raphaël lança un “Ah !” appréciateur quand son collègue se décida à le suivre. Enfin ! Peut-être que la soirée allait enfin prendre une tournure agréable, même si ce n’était pas franchement la tournure qu’il avait envisagé en mettant les pieds au club.

Le club lui-même était rempli, et la piste de danse l’était tout autant. C’est là que l’entraîna le jeune homme, mais pas pour une petite session d’exercice physique en rythme et oui, il était toujours question de danse dans cette histoire. Il suivit sans protester, bien obligé s’il voulait pouvoir entendre ce qu’il allait dire à sa victime choisie. Entre la musique et les discussions, le niveau de décibels était loin d’être à un niveau normal.

Tout aussi docile, il adressa un petit signe de la main à la demoiselle choisie pour signifier qu’il était la personne à regarder. Il ne se vexa même pas du commentaire choisi par Lukaz, au contraire. C’était à la fois bien trouvé, et plutôt drôle. Enfin, il avait aussi le sens de l’humour. Pas sûr que ce genre de plaisanterie serait passé avec un autre Olympien, plus susceptible.

Eh bien… j’essaie… Et il n’y a aucune condition. Ce n’est pas un pot-de-vin, disons plutôt que c’est une récompense pour tes talents. Enfin… il y a une limite, j’en ai peur… ce petit numéro a une durée limitée. Dans vingt-quatre heures, je crains que tu ne sois plus aussi convaincant”.

Sauf si bien sûr il décidait de donner à ce don un caractère permanent, ce qui était tout à fait possible. Autolycos ne venait pas lui réclamer un don à chaque fois qu’il en avait besoin. Ses dons ne le quittaient plus, mais il les avait mérité. De là à ce qu’il en soit de même pour lui...

Et maintenant? Je te paierais bien un verre, mais tu n’as déjà pas voulu de celui que je t’ai préparé. Libre à toi de t’amuser encore un peu avec ce don. Bien sûr, j’adorerais te voir l’utiliser sur Casey, mais je ne suis pas sûr de son efficacité au vu de sa nature”.

Il y avait aussi la possibilité qu’elle lui en veuille, mais ça n’inquiétait pas le dieu plus que ça. Disons qu’il partait du principe qu’il saurait se faire pardonner.

Je peux te faire essayer autre chose si tu n’aimes pas la persuasion. Enfin, l’invisibilité et le vol sont a priori inutiles… mais peut-être que tu aimerais autre chose? Je peux te donner un sens de l’orientation infaillible. Moins impressionnant, je te l’accorde, mais très utile”. Hermès était très fier d’être l’ancêtre du GPS. Et d’être encore plus performant que ces appareils humains. En même temps, on ne pouvait pas être le dieu des voyageurs si on se perdait. “Je suis sûr que je pourrais trouver de quoi te faire plaisir”.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably



“Si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Réflexion sur le Vodou (suite)
» Est-ce que Haldir existe? O_o
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Et Dieu créa la femme.
» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier des Théâtres :: Red Night-