AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Axel De Rope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 5 Juin - 14:29 Message | (#)

Informations Personnelles
ϟ Nom : De Rope
ϟ Prénoms : Axel
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Âge : Semble avoir 35 ans
ϟ Date de Naissance : Hiver 831
ϟ Lieu de Naissance : Orléans
ϟ Nationalité : Francaise
ϟ Orientation : Heterosexuel
ϟ Métier : Alchimiste, Professeur
Administration
ϟ Avatar : Michael Fassbender
ϟ Crédits : B0NB0NS
ϟ Pseudo : Laitue Verte
ϟ Âge réel : 26
ϟ Parlez-nous de vous : Je suis cuisinier, passionné par la cuisine (surprenant hein?), la lecture, les series, la culture en général. J'ai commencé le rp au lycée, et j'y reviens chez vous apres deux année sans ecrire. ^^
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? Merci Google
ϟ Que pensez-vous du forum ? Du bien, sinon je ne me serai pas inscrit.
ϟ Quelques conseils à donner ? Le contexte, l'histoire est riche, un post pour mettre en avant les événements qu'il est impossible d'avoir raté, afin de les insérer dans nos histoires personnelles, serait le bienvenue, pour les moins motivés à tout lire
Historique
Ma conscience se réveille doucement, je peux sentir la lumière du jour se heurter à mes paupières closes, le bruit de la ville me ramène à la réalité qui est la mienne, Star City... De jour, de nuit, jamais elle ne se tait cette satané ville... Mais un son bien plus agréable berce mes oreilles à présent, le frottement d'un corps nu contre les draps, un sublime corps qui se tourne, son sommeil à peine perturbé par tout ça.
Sans prendre la peine d'ouvrir mes yeux, je laisse ma main glisser, mes doigts effleurent son dos, grimpent sur son épaule, caressent ses longs cheveux blanc. Je les laisse parcourir les courbes de son corps, se perdre dans le creux de ses reins, avancer courageusement sur ses fesses ferment. Quand on passe plus d'un millénaire dans le corps d'un homme de 35ans, on a le temps d'apprendre à utiliser ses sens à leur maximum. Je peux sentir les grains de sa peau parfaite... Les femmes ont le don de sentir quand on va gâcher leur sommeil, et avant que je ne la réveille pour reprendre là où on s'était arrêté, elle soupire et se tourne en se roulant dans le drap.

Je souris malgré moi, et ouvre les yeux, mon regard se heurtant au plafond blanc, immaculé, d'une chambre d’hôtel hors de prix. En tâtonnant, ma main trouve mon verre sur la table de chevet. Il ne reste que quelques gorgées de Vodka, oh non pas la vodka que vous buvez vous autres aujourd'hui, mais la vrai, celle qui réanimait les mort à Stalingrad, fouettant le sang, grillant vos neurones, et donnant de la vigueur aux hommes, du désir aux femmes... Je me fais pas prier pour faire disparaître le précieux liquide au fond de ma gorge, en levant le verre en même temps que mon corps. Je le jette par dessus mon épaule, et dans un "POUF" étouffé, il retombe sur le lit.

" A la votre les amis "

Dans un Russe impeccable, je porte mon toast. Je peux entendre distinctement chaque âme me répondre, certains me remercient, d'autres m'insultent, quelques uns m'insultent, beaucoup m'insultent. Si j'étais seul, je leur répondrai plus ou moins gentiment. Mais j'évite de passer pour un malade parlant seul, lorsque je suis en aussi charmante compagnie. Je ferme donc mon esprit, et marche jusqu'à la salle de bain, nu comme un ver.

Je me penche pour ouvrir les vannes, le bruit de l'eau heurtant la céramique blanche de la douche me fait toujours le même effet. Quel luxe que l'eau courante. L'eau chaude...

Dire qu'il y a un peu moins de 1200 ans, à ma naissance, l’hygiène se résumait à se baigner dans une rivière... Quelle chance d'avoir été la bouche a nourrir de trop pour ma famille, l'enfant trop frêle pour aider au champs... D'avoir été donné à un scientifique de passage dans le village. Oh bien sur scientifique n'était pas le mot qu'ils utilisaient à l'époque, mais on ne va pas chipoter, car si je vous parlais en vieux français, je devrais ensuite vous le retraduire en anglais moderne, et je pense que votre vie est bien trop brève pour ce genre de perte de temps.

Donc comme je disais avant que vous m'interrompiez, quelle chance d'avoir été donné à cet étranger. Un homme de science, revenant des terres barbares du sud, portant avec lui les savoir de ce peuple étrange, et pourtant en avance dans tellement de domaine. Cet Homme, Vincent, portait en lui les prémices d'une nouvelle pratique qui allait obséder bien des hommes pendant bien des siècles. L'alchimie. Ce qui n'était encore qu'un obscur domaine, allait devenir une course à la pierre philosophale. Tout ça pour de l'or... Qu'ils étaient stupides.. Ils auraient pu faire tellement plus.. Mais qu'importe aujourd'hui.

Dans l'enfant qu'il recueilli, tout juste son 4ème anniversaire passé, Vincent, qui cherchait un valet, trouva un disciple. J'appris avec lui les principes de cette pratique. Analyser, déstructurer, puis recomposer. Bien avant Lavoisier, ils avaient compris que rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. C'est pour ça que l'alchimie devait permettre la création d'une pierre, capable de changer cela, de détruire pour recréer sans se soucier des composants. Le plomb pourrait devenir de l'or. Une plante un oiseau. Et une vie la source de l'immortalité. Cela je le compris tôt, mais la seule fois où je confiais à mon maître mes conclusions, il me mit une correction dont je me souviens encore. On ne pouvait jouer avec les êtres vivants, c'était là la seule règle de notre science. Quelle idiotie de se priver de la plus grande source de pouvoir, j'étais convaincu que là, se trouvait la pierre philosophale.

Au crépuscule de sa vie, Vincent, alors âgé de 65 ans, un age plus que respectable à cette époque, vint me supplier d'utiliser ce que j'avais appris de lui, et le résultat de mes propres expériences, pour prolonger sa vie. Moi qui pensait avoir été discret, que nul ne savait que je travaillais sur la transmutation d'être vivant... J'étais bien sot et arrogant à l'époque. Celui qui était de 30 ans mon aîné savait tout... Le voir aussi fragile, me quémandant mon aide... si pathétique... Mais il avait été mon mentor, mon maître, et si mon savoir s'était si étendu, c'était grâce à lui. Alors j'accepta sa requête.

Je traçais sur le sol, à la craie, le cercle que j'avais fait tant et tant de fois en miniature, rendant la jeunesse à des rats, des oiseaux, et un sanglier. En sacrifiant la vie d'un de leurs congénères à chaque fois. Mais je n'avais jamais compris pourquoi, alors que leur corps avaient retrouvé leur jeunesse, ces bestioles trouvaient systématiquement un moyen de s’ôter la vie..

Je gardais ce détail pour moi, alors que m'on apprenti se positionner entre mon maître et moi. Il avait droit à mon plus beau sourire, pour le rassurer, alors que je lui plantait un couteau dans le ventre. Je vois encore ses yeux grands ouverts, où se trouvaient la peur, la surprise, la colère... Je m’agenouillais a bord du cerce, et y posait mes mains. Une lueur bleu intense s'échappa de la craie, des éclairs l'accompagna, dansant autour du corps, l'air vibrait, mais je gardais les mains contre le cercle.

Puis aussi soudainement que ça avait commencé, tout s’arrêta. Vincent, toussa un peu, avant qu'un ricanement ne s'échappe de sa gorge, qui devint un rire, avant de finir dans un éclat plus proche du cri d'un fou, que de la joie exprimée. Je me souvient encore de ce sentiment de peine immense, lorsque je le vie se lever, et que je compris ce que j'avais à faire. Il n'avait pas rajeuni, son corps était le même, je ne pouvais pas rajeunir un être humain, je ne pouvais, et ne peut toujours pas remonter le temps, mais simplement l’arrêter.

Il riait encore, ne cessant de dire: son âme, j'ai son âme en moi, son âme...
C'est seulement lorsque mon couteau traversa sa gorge, que son sang chaud éclaboussa mon visage, que son rire ne devint qu'un gargouillement écœurant. Je serais cette fois le bénéficiaire de ma propre Alchimie. De nouveau, les éclairs, le vent, la lumière.. Je senti quelque chose pénétrer mon esprit, mon corps, au plus profond de moi tout changea. Ma vision du monde, de l'alchimie, changea. Un nouveau savoir se débloqua, comme si ce que j'avais déjà compris ne demandé qu'à s'exprimer.

Je ne sais pas combien de temps je fus inconscient. A mon réveil, les corps de Vincent et l'Apprenti étaient froids. La faim me tiraillait. Je m'avançais jusqu'à la table, attrapa une pomme, et sans même y penser, je rejoignis mes mains dans un claquement, avant de la poser sur le fruit. La lumière bleu refit son apparition, et en une seconde, la peau, le trognon, et les quartiers de pommes étaient séparé. Alors que je restais à contempler ce que je venais de faire, sans le comprendre réellement, je l'entendis pour la première fois. La voix de celui qui avait prolongé ma vie. Même si je ne le compris que bien plus tard. La voix de Vincent. Qui m'insultait, me traitant de traître, que je lui avais volé sa propre éternité. Quel Insolent. Je n'avais que repris ce que je lui avais prêté. Je restais presque dix ans enfermé dans notre laboratoire. Ne sortant que pour m'acheter de quoi manger.

Cette décennie me permis de faire la paix avec mon ancien maître, à apprendre à contrôler mon pouvoir, à le comprendre avant tout, et à bloquer la voix de Vincent lorsqu'il m'agaçait. Puis un matin je vis un nouveau cheveu blanc perdu dans mes cheveux châtains. Je compris qu'il était temps de prendre une nouvelle âme. La deuxième personne qui me fit don de sa jeunesse, fut la fille du meunier. Plusieurs fois, je l'avais connu sur les sacs de farine, alors que son père dormait. Elle m'accueilli comme un ami, et ne sembla pas remarqué que je n'avais pas vieilli depuis 10 ans. Elle qui était plus jeune que moi autrefois, semblait avoir le même age que moi à présent. Elle se tourna pour me laisser défaire sa robe, mais au lieu de sentir mes doigts faire glisser le tissu pour dévoiler sa peau nue, elle n'eut que ma main sur son crâne. En une seconde, le sang s'échappa de ses oreilles, ses yeux, sa bouche et son nez,j'aurais pu tenter de la tenir debout, en agrippant ses cheveux, mais à l'époque mon corps était celui d'un savant. Bedonnant, sans muscles, et je n'aurais réussi qu'à tomber avec elle. Je m'étais préparé à cette nouvelle âme en moi, et pourtant je titubai, et tombai à genoux.

Elle était énervée la petite. Elle me hurlait dans la tête. Meurtrier, salaud, petite bite... Quelle grossièreté chez ces paysans... En plus elle mentait... Au moins sur l'un des trois. Je quittais le village, et je commençais ma nouvelle vie.

J'ai évolué avec les époques, la transmutation, car tel est le nom de l'art de transformer les choses grâce à l'alchimie, devint aussi facile que respirer. Je pourrais faire ici le compte rendu de ma vie... Mais il me suffit de dire que mon nom à changé de nombreuse fois. Je fus sculpteur, usant de l'alchimie pour façonner la pierre parfaitement. Je fus philosophe, mon immortalité factice me permis d'étudier et affûter mon esprit. Je voyageai, appris toutes les langues que je pu. J'ai vécu partout dans le monde. Je fus guerrier, refermant mes plaies en restructurant mon corps. Bien que médiocre initialement, la patience, la discipline, et les bons professeurs, firent de moi un guerrier très convenable, mon corps gras et lent devint celui que j'ai encore aujourd'hui. Puis le temps et les guerres, toujours aussi nombreuses au fil des ans, finirent ne me former. Mais la violence est un passe temps bien dérisoire. Même si cela me permis d'accumuler les dons d'âmes et de prolonger ma vie pendant plusieurs siècles. M'évitant de devenir un tueur en série en puissance.

Mais 1200 ans c'est long. On voit les Hommes faire les même choses encore et encore. Les super, les extraterrestre, les nazi, les criminelles.. De nouveaux ennemis, de nouvelles armes, mais toujours les même guerre. Si lassant. Tout cela ne me regarde plus depuis longtemps. J'ai abandonné l'humanité, je profite de la vie, de ma propre décadence. L'alcool, les femmes, et encore les femmes voilà mes trois premières préoccupations. Et j'essai de tuer l'ennuie, l'ennuie d 'une vie si longue et si illusoire. J'ai même vendu mon alchimie. Soignant des enfants, réparant des colonnes vertébrales, défigurant des hommes infidèles, faisant des travaux qui auraient pris un an, en quelques minutes... Pour de l'argent... Alors que je peux, avec le bon papier, de l'encre, et des petites choses, faire mes propres billets aussi vrai que les vrais...

Et me voila devant le miroir., entièrement recouvert de buée, alors que j'étais perd dans mes pensées. Je passe ma main une première fois dessus. Je fixe mes yeux verts, presque gris, dans le miroir. J'y vois de l'ennuie, de la peine, et le poids d'une vie chargée de mort, la mortalité des gens que j'ai pu apprécier m'a toujours rattrapée. Même Trisha, à qui j'ai offert de nombreuse vies. Mais cela l'a rongé, et elle m'a quitté elle aussi, se jetant sous un train. Je me souviens, de rage, avoir réduit l'espace entre les parois des wagons. Brouillant au passage l'ensemble des passagers... Un massacre bien inutile, ne me bénéficiant même pas... Il faut croire qu'avec l'âge, on considère l’éphémère mortalité des hommes comme bien dérisoire.

Et on radote... Un deuxième passage sur le miroir, et c'est mes cheveux châtains, coupés court, à la mode actuelle, que j'observe. Au dessus de mon front large mais bien équilibré. Au troisième passage, je peux voir mes joues légèrement creusées, couvertes d'une barbe presque rousse, mon nez bien présent, sans rendre le reste disgracieux.

Au dernier passage, je vois ma bouche fine et pincée. Ma mâchoire est crispée. La colère est venue en passant à l'amour de ma vie, et elle n'est pas repartie. Je respire longuement, retrouve mon calme, et souri. Ce sourire qui en à séduit quelques unes, et qui lorsqu'il est associé à ma voix roques, mes belles paroles, mon argent, et alors je peux charmer bien des femmes.

Je me fais un clin d’œil avant de filer sous la douche. L'eau presque brûlante frappe mes épaules solides, avant de couler sur ma peau blanche. On n'y voit aucunes cicatrices, aucuns tatouages, aussi lisse que celle d'un bébé. Mes muscles sont tracés, sans excès, je ne suis pas spécialement grand, ni petit. Même si à mon époque, faire 1m80 signifiait en faire 1m95 de nos jours.

Je coupe l'eau, je laisse les dernières gouttes glisser le long de mon corps avant de sortir. Ma serviette me ceint la taille, et ainsi vêtu, encore mouillé, je retourne dans la chambre. Je regarde le corps qui se dessine sous les draps avec envie. Mais mon ventre me ramène à des envies plus urgentes. Manger. Alors que j'étais sous la douche, le room service nous a livré le petit déjeuner. Je regarde ce qu'il y a. Tellement d'opulence. La corbeille de fruit me tente bien. J'ai toujours tant aimé les fruits. Presque autant que l'alcool.

J'en choisi quelques uns, les pose dans un saladier, un claquement de mains, un peu de lumière, et voilà une salade de fruit. J'attrape une fourchette, et commence à manger en me tournant. Face à moi, je retrouve la déesse de cette nuit, apeurée, qui cache sa nudité avec ses bras, tout en cherchant comment s'enfuir. Je pousse un soupir de dépit, en continuant de manger.

" Sérieusement? Tu vies dans une époque d'extraterrestre, de super héros, de monstre, et de tout un tas d'horreur... Et tu as peur d'une salade de fruit? Et bien quelle déception... Non! Non! Ne crie pas, on a passé une bonne nuit non? Je suis le même mec qu'hier, le même qui t'a fait découvrir toutes ces choses cette nuit. Et tout ça, c'est aussi grâce à ce que je viens de faire avec les fruits que tu as eu ce plaisir. Moi et mes 1185 ans, on est toujours aussi doux que cette nuit... Tu le vois non? "

Tout en parlant, je me suis approché d'elle, les fruits ont quitté ma main et son sur la table de chevet, je me suis assis à coté d'elle. Je caresse ses cheveux pour la rassurer. ma main glisse sur sa gorge, sa poitrine, mes lèvres se collent aux siennes. Mon dieu que j'aime les femmes... Mais bon... Tant pis. je rejoins mes deux mains sur la fourchette. Les dents se rejoignent en une pique d'acier, je sens le sang dans ma bouche, alors que la poignarde, encore et encore en plein ventre. Je recule mon visage, puis me lève. De nouveau, je transmute la fourchette en... fourchette, j'essuie le sang sur ma serviette, récupère les fruits, et reprend mon repas en marchant dans la pièce. J'observe mon amante, tenter de se lever, puis tomber par terre, rampant sur le sol. Elle tente de crier, mais seulement du sang sort. Elle est en train de tout salir. Je passe une jambe de chaque coté de son corps, puis m'assois sur ses fesses. Je pose le saladier sur son dos. Je finis de mâcher, avant de reprendre la parole.

" Ne t'inquiète pas, je vais pas te laisser mourir comme un animal, en te vidant de ton sang. Tu vas vivre éternellement. Bon... Tu n'auras plus de corps... Mais tu vivras en moi, c'est bien aussi. Et puis ce n'est que justice, c'est moi qui était en toi avant. AH AH AH... Oh quelle rabat joie! C'était drôle... Tu es désagréable tu sais? Tu m'as coupé l'appétit... Allez zou au boulot! "

Clap, pschit, et hop nouvelle âme. Bon, je vais être en retard... Je met le costume noir que je portais la veille, ma chemise blanche, une cravate nouée mais négligemment mise. J'aime avoir l'air d'un riche playboy décontracté.

Je sors mon passeport de ma poche et le pose sur la table. D'un claquement de main, je change le nom absurde avec lequel j'avais la suite cette nuit, et fait revenir le nom qui est le mien depuis quelques années. Axel De Rope. Un jeu de mot enfantin, mais qui me fait toujours sourire.

Je jette un regard sur la dépouille, et je peux entendre un cri de désespoir au fond de moi même. Je lève les yeux au ciel avant de quitter la pièce. Tout comme hier soir, je prend garde à cacher mon visage aux camera de surveillance. C'est une belle journée, le soleil m'éblouit presque quand j'arrive dans la rue. Il y a tellement de monde aussi tôt dans la journée. L'époque des chevauchée à cheval dans les plaines de France me manque ce matin. Même les attaques de brigands. C'était sympa pour commencer la journée... Aujourd'hui, c'est appeler un taxi le combat. Une rude bataille que je parviens à gagner, lorsqu'une voiture d'un jaune toujours aussi repoussant malgré les années s’arrête. Un indien conduit, sans doute un médecin dans son pays. Avec un fort accent du sud de l'inde, il me demande ma direction. D'humeur taquine, je lui répond en suédois. Son visage passe de la sympathie à la consternation en quelques seconde, alors qu'il me répète en séparant bien chaque syllabe sa question. Je ne peux contenir mon rire plus longtemps. Une fois mon serieux revenu, je lui dis dans sa langue maternelle où je souhaite aller.

" Star High, j'ai un entretien."
Super Dossier
ϟ Groupe et raisons : Axel ne se retrouve que dans son propre camps. Celui qui tente de se divertir, et casser l'ennuie de l'immortalité.

ϟ Pouvoirs et capacités : Alchimie: Sans pierre philosophale, un alchimiste ne peut que modeler, détruire, et recomposer la matière. D'un bloc de pierre, il peut faire une statut. D'un arbre, un chalet, des minéraux dans le sol, une épée.
En prenant des vies pour les mettre en lui, Axel a trouvé comment stopper son vieillissement. En contre partie, il partage sa conscience avec les esprits des gens dont il a volé la jeunesse. Et lorsqu'il est dans un état de fatigue avancé, il a du mal à contrôler ces voix.
Il ne le sait pas encore, mais dans son immortalité se cache le secret de la pierre philosophale. Il peut sacrifier une des âmes en lui, pour faire une transmutation qui ne respecte pas la nature.

ϟ Surnom et costume : Lorsqu'il vendait son talent, on le connaissait sous le nom de L'Alchimiste. Mais aujourd'hui, il préfère l'anonymat.


Dernière édition par Axel De Rope le Lun 5 Juin - 14:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 5 Juin - 14:34 Message | (#)

Voila, fiche terminée. Je me suis permis de stopper la fiche avant l'entretien pour devenir professeur à Star High.

N'étant pas un super, et que, si j'ai bien compris, pour devenir professeur dans ce cas, il faut un dossier intéressant, des antécédent sans tache, et en plus un entretien. Je me suis dit qu'il serait mieux de le faire dans un vrai rp, notamment pour éclaircir le fait que mon existence en tant qu'Axel De Rope doit pouvoir être remontée sur quelques années mais pas plus.

Je verrai bien un entretien ou moi je pense avoir le poste, et où mon partenaire lui veut surtout savoir qui je suis en vrai, voir si j'essai d'infiltrer l'école par exemple.

Voila j'attend vos avis avec impatience. :) bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas

Cartel Rouge
avatar

Casey Ní Grimm

Cartel Rouge
Généralités
℘ Noctis ℘

ϟ Nombre de Messages : 2573
ϟ Nombre de Messages RP : 408
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr
ϟ Doublons : Ando Takashi
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Propriétaire & Gérante du « Red Night »
ϟ Liens Rapides : PrésentationLiensRPsTéléphoneDestinJournal intimeExploitsCartes.


3 roses de Lukaz ♥ 2 roses de Dante ♥ 1 rose de Raphaël ♥ 1 rose de Susan ♥ 1 rose de Barrett ♥
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Lun 5 Juin - 14:52 Message | (#)

Bienvenue sur le forum Axel
Voilà un personnage intéressant avec un joueur qui m'a l'air de réfléchir sur son personnage et sur le contexte du forum, c'est vraiment super

Bonne chance pour ta validation


Dernière édition par Casey Ní Grimm le Lun 5 Juin - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Feel it comin' in the air and the screams from everywhere. I'm addicted to the thrill. Can't be scared when it goes down got a problem, tell me now. Only thing that's on my mind is who's gonna run this town tonight? We gonna run this town. (c) run this town - rihanna, kanye west & jay-z

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 5 Juin - 14:59 Message | (#)

Merci à Toi! ( et non j'aurai pas l'air mal poli )
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Ambre Debruyne

Indépendant Neutre
Généralités


FREE 1/3 RPs - 1 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 275
ϟ Nombre de Messages RP : 91
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : Melissa Benoist
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire d'un salon de thé : le Quill & Tea
ϟ Liens Rapides : Présentation JournalLiensRPsExploitsHasardSmartphoneQuill & TeaAppartement
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 5 Juin - 16:01 Message | (#)

Bienvenue parmi nous ! Personnage intéressant en effet ! J'ai hâte de le voir évoluer en jeu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating © Candy Apple
Lady Shadow

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 5 Juin - 16:05 Message | (#)

Que de gentillesse!

Merci a toi
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

Le Maire

Maître du Jeu
Généralités
Le Maire

ϟ Nombre de Messages : 9098
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Aaron Eckhart
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Marié
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Lun 5 Juin - 16:26 Message | (#)

Bienvenue à toi sur le forum !

Alors, je vais commencer cette modération par le super-dossier ! Je dois avouer que ce dernier me pose quelques problèmes. J'ai effectivement l'impression de lire un pouvoir inspiré par le manga Fullmetal Alchemist, sauf que ça ne signifie absolument rien dans notre contexte. L'alchimie est une science, au même titre que la chimie. Ce n'est pas un pouvoir magique. Un alchimiste suit des instructions dans les grimoires, fabrique des potions, crée des substances, etc. Il expérimente dans un laboratoire, il ne trace pas des symboles à la craie sur le sol. Je pense qu'il y a confusion sur ce point et c'est malheureusement problématique parce que des alchimistes, nous en avons déjà plusieurs. Il n'est donc pas possible d'accepter cette vision très manga d'une telle science.

C'est d'autant plus vrai qu'à l'heure actuelle, ton pouvoir n'est pas réglementaire. Sur notre forum, un pouvoir n'a qu'un seul effet et la transmutation telle que tu l'as décrit en regroupe plusieurs. Notons au passage qu'en théorie, la transmutation change un matériau en un autre, comme le plomb en or, ça ne change pas la pierre en statue ou un minéral en épée ^^ Ça, ce n'est pas de l'alchimie, très clairement. Autre point gênant, c'est histoire de prendre des vies. De quoi s'agit-il ? Quel rapport avec la science alchimique ? Comment pourrait-il réussir à faire cela ? Autre problème avec un tel pouvoir, c'est qu'il n'est pas possible. L'immortalité est un pouvoir qu'on ne peut obtenir que par les dieux, il n'est donc pas possible d'absorber des âmes pour devenir immortel ! Quant à un élixir d'immortalité, c'est toujours envisageable mais c'est presque impossible à obtenir, c'est justement le but de l'un de nos prédéfinis, Tzin Ming, le Mandarin, qui le recherche depuis bien longtemps, par les principes de l'alchimie taoïste.

Bref, tu l'auras compris, j'ai un souci avec la manière dont tu présentes tes capacités et dans tous les cas, il faudrait les revoir pour les clarifier sachant qu'on ne peut avoir que quatre pouvoirs et qu'un pouvoir ne peut avoir qu'un seul effet. Dans le cas d'une transmutation, il s'agira par exemple d'un pouvoir comme la transmutation des métaux ou la transmutation des végétaux, etc. J'espère que ça te semble plus clair !

L'histoire pose donc de nombreux problèmes par rapport à la vision que tu as de l'alchimie, qui ne correspond pas à celle de la science magique déjà pratiquée sur le forum, mais surtout, elle met en œuvre des pouvoirs dont tu ne fais pas mention dans la catégorie de tes capacités, ce qui est gênant ! En effet, toutes les capacités possédées par le personnage doivent y figurer et respecter les règles mentionnées au paragraphe précédent.

Ensuite, il est dommage de vouloir faire un personnage aussi vieux et de ne pourtant pas détailler ses vies passées. Il aurait été plus intéressant de faire des références à l'histoire, sinon quelle importance qu'Axel ait cet âge ? Il pourrait très bien avoir 50 ans que ça ne changerait rien à l'histoire, vu que rien n'est détaillé. Du coup, je n'ai pas grand-chose à dire sur le reste de l'histoire puisque tout a déjà été dit.

J'en viens maintenant à cette histoire de Star High. Ca me semble effectivement impossible en l'état. Star High est un lycée d'élite donc on y engage des professeurs qui ont les diplômes requis et qui ont de l'expérience dans le domaine. Actuellement, rien dans ta fiche ne justifierait cela. Axel n'est pas prof, il ne l'a jamais été, donc pourquoi devraient-ils l'engager ? C'est d'autant plus vrai que Star High est dirigée par le Corbeau et que je pense qu'elle fera forcément une enquête plus poussée sur un futur professeur donc dans l'état, vu le cas particulier d'Axel, je vois mal comment il pourrait obtenir un poste. Note que ce n'est de toute façon pas jouable en RP puisque le Corbeau n'est pas joué ^^

Bref, tu l'auras compris, ton interprétation de l'alchimie pose de gros problèmes qui ont forcément des conséquences sur ton histoire. Il faudra donc revoir l'ensemble, malheureusement. Si tu as des questions à ce sujet, n'hésite pas à les poster à la suite ou à me contacter par MP sous Lukaz Le Guen !

Bon courage pour ces corrections !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 5 Juin - 20:22 Message | (#)

Monsieur le maire, mes hommages. Je comprend votre point de vue, et pour m'y conformer, je pense que le plus simple c'est que je reparte de zero. Je vous ferais signe dès que ma fiche est de nouveau prête.
Revenir en haut Aller en bas



Axel De Rope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Axel Haire [Pouff']
» Axel H. Merrick || Nobody raise their voices [U.C.]
» Axel De Janus
» Répartition de Axel Adarsîdh
» Rope jumping

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Citoyens-