AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Seule la victoire est belle ▬ Lilian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Infiltrateur de SHADOW
avatar

Lilian Holland

Infiltrateur de SHADOW
Généralités

ϟ Nombre de Messages : 599
ϟ Nombre de Messages RP : 225
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Abigaïl Faust
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : La trentaine en apparence
ϟ Statut : Divorcée
ϟ Métier : Mairesse, pépiniériste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Mer 14 Juin - 23:07 Message | (#)

Lily se renfrogna à la remarque de Renan. Clairement elle pensait l’être, mais n’osa pas répliquer. Bien que l’anglaise affichait clairement sa désapprobation quand à la présence de l’officier, elle se rappelait aussi qu’il s’agissait de son supérieur. Qui plus est, le léger sourire de Lilian, bien que la mettant aussi en colère, lui intimait surtout de ne pas faire trop de vagues.

« Ils sont tous exceptionnels à mes yeux, tu te doutes bien. »
Glissa Lilian en se tournant légèrement vers Renan, plongeant son regard vert dans celui de son neveu. Les yeux de la rousse étaient noisettes, officiellement et sur sa carte d’identité factice, mais lorsqu’elle se laissait être elle-même, en communion avec le royaume végétal, ils devenaient intensément verts… Luisants même quand elle utilisait ses pouvoirs en tant qu’Harvest. Ce qui signifiait qu’elle était probablement plus elle-même ne cet instant qu’elle ne l’était jamais en tant que politique et maintenant maire de Star City.

Elle tira d’ailleurs sur le cigare que lui avait offert Algernon. Sans pour autant décrocher son regard de Renan. Ce n’était bien entendu qu’une question de principe, car elle aurait pu sans mal imiter les effets du tabac avec ses seuls pouvoirs. Il ne s’agissait après tout que de molécules végétales qu’elle pouvait reproduire. Qu’il s’agisse de nicotine, caféine, cocaïne… Tout cela n’avait aucune importance, il ne s’agissait que de détails. Bien sûr, elle ignorait surtout si ces substances avaient encore des effets véritables sur son organisme ou bien s’il ne s’agissait que d’un reliquat d’effet placébo.

« L’objectif n’est pas de faire rêver les gens de moi, voyons. »
Elle faillit ajouter qu’il n’avait pas besoin de drogues pour le faire. Mais préféra glisser un regard entendu à Renan. Mieux valait la jouer fine devant ses agents, elle l’avait déjà beaucoup provoqué en le forçant à assister à ce repas. « Seulement de les rendre malléables, ce sera une substance différente de celle que j’utilise couramment. Puis ce n’est pas comme si tu en connaissais vraiment les effets, tu n’as jamais essayé. »

« D’aucun peuvent vous assurer qu’il ne s’agit pas que de rêve. »
Conclut Algernon avec un sourire, ce qui laissait sous entendre que Lilian et lui avaient pu être assez proches par le passé. Une nouvelle qui ne plairait probablement pas à Renan, mais la rousse n’avait pas honte de ses anciens amants, loin de là.

Les conversations se déroulèrent tranquillement, sur un ton légèrement plus enjoué et libre alors que les estomacs se remplissaient et que l’alcool faisait son effet. Lilian restait parfaitement maîtresse d’elle-même, trempant tout juste ses lèvres dans le champagne. En temps normal elle aurait pu se montrer plus tactile et proche de ses agents, ces derniers savaient que leur cheffe d’équipe aimait raffermir au mieux leurs liens. Seulement, la présence de Renan perturbait l’équilibre habituel de leurs réunions et forçait Lilian et les autres à s’adapter. Ce qui ne plaisait pas du tout à Lily comme le fit remarquer Renan à sa chère tante.

« Un mélange des deux. » Le sourire de Lilian s’élargit légèrement. « Lily et moi sommes amantes occasionnelles et elle possède une forte attraction pour ma personne. Les autres sont au courant, mais elle sait aussi que je suis proche de toi, pas de la manière qu’elle imagine probablement. Ta présence a dû contrarier ses plans pour la soirée. Après, elle est britannique, ce n’est pas la personne la plus aimable du monde, mais elle est efficace, de bien des façons. »

Est-ce que son neveu était en train de l’imaginer en pleine action avec la petite brune ? Lilian l’espérait bien.

« Mais tu as raison, je voulais te donner un exemple de la façon dont j’opérais. Je ne dis pas que tu devrais faire la même chose, loin de là. Mais tout ne repose pas sur la méfiance. Je leurs ai donnés des pouvoirs, je les ais liés à ma personne, c’est comme si nous faisions partie d’une même famille. Ils ne me trahiront pas, ne nous trahirions pas. Tu peux baisser ta garde en leur présence, même si je sais que tu ne le feras pas, car cela signifierait que tu doives baisser ta garde à mes côtés pour commencer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4175
ϟ Nombre de Messages RP : 1352
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 15 Juin - 12:05 Message | (#)

Visiblement, Lilian ne se gênait pas pour écarter les cuisses même pour le plaisir. Dire qu'elle prétendait qu'elle n'avait pas réellement besoin de ça et qu'elle ne le faisait que pour obtenir des choses en retour... Comme quoi, ce repas improvisé apportait tout de même quelque chose d'intéressant !
Ou pas. Il n'avait pas spécialement envie d'apprendre avec qui elle faisait la bête à deux dos et cela même s'il faisait des efforts pour essayer de la voir comme n'importe quelle femme. Dans un coin de son esprit, il ne pouvait pas s'empêcher de songer qu'elle « trompait » ou remplaçait son oncle.

Malgré tout cela, Renan était bien décidé à rester calme et à ne pas la laisser l'énerver. Lorsqu'elle lui avoua qu'en plus du comique de service elle se farcissait aussi la frigide, il commença à se demander si elle ne l'avait pas fait rester juste pour étaler son tableau de chasse devant lui, sachant parfaitement qu'elle l'énerverait. Il resta silencieux, laissant un léger sourire flotter sur ses lèvres le temps qu'elle termine de parler, exprimant ce qu'elle avait espéré en le faisant rester ici. Un ris plus prononcé se dessina sur ses lèvres alors qu'il lui répondait d'un ton calme et patient.

« Détrompes-toi Lilian, si je ne baisse pas ma garde en leur présence, c'est parce que tu ne le veux pas. Tu m'as demandé de rester alors que tu savais que ça contrarierait ta petite copine et que les autres ne seraient pas forcément enchantés de me voir. Qui plus est, tu laisses visiblement planer le doute quant à notre relation, mais si tu avais vraiment voulu que je sois ami avec tes petits soldats, tu aurais clairement précisé qu'il n'y a et qu'il n'y aura jamais rien entre nous. » Il posa ses prunelles sur elle. « Et tu m'aurais invité à vous rejoindre un soir où ils auraient été prévenus, pas par surprise. » Un léger haussement d'épaules. « Donc, je crois qu'au fond de toi, tu n'as pas envie que je sois ami avec tes petits soldats, mais que tu préfères me tester pour voir si je suis capable de me faire apprécier d'inconnus qui ne sont pas ravis de me voir. »

Au fond, Renan ne pensait pas vraiment que sa tante avait réellement envie qu'ils se rapprochent. Elle devait davantage compter sur le fait qu'il soit jaloux de voir qu'elle était aussi proche de ses hommes et vouloir s'interposer. À moins que ce ne soit simplement sa paranoïa qui parlait ? Face à une femme aussi manipulatrice qu'elle – et avec un esprit comme le sien – Renan avait du mal à penser qu'elle puisse être encore honnête avec quelqu'un. Il se voyait toujours comme un jouet à ses yeux, quelqu'un qui chercherait à le manipuler pour montrer qu'il ou elle était plus puissant que lui. La dernière fois qu'il avait fait confiance, c'était avec cet Archidémon et il s'en mordait encore les doigts aujourd’hui !

Son regard s'était détourné pour se poser sur les autres protagonistes qui semblaient vivre leurs vies sans se soucier du duo. Ce n'était certainement qu'une apparence, mais peu lui chalait.

« Je ne vais pas me mettre dans les mauvaises grâces de ton anglaise, enfin pas davantage du moins. Je vais partir sous peu, comme ça elle pourra finir sa soirée comme bon lui semble. Je m'en voudrais de me mettre au travers du chemin de l'amour. » Le mot employé était prononcé en français. « De toute manière, je dois t'avouer que je ne vois pas quoi leur dire de plus. Si je ne fais pas ami-ami avec ma propre équipe, ce n'est pas pour le faire avec la tienne, sans vouloir te vexer. »

Ou peut-être que si, allez savoir. Au fond, il s'en fichait un peu. Pour le moment, la situation ne changerait pas, mais il avait eu de bonnes raisons de réfléchir à leur relation.

« Je vais te dire quelque chose : si tu espères que je vais me rapprocher de toi en me collant tes amis dans les jambes, tu n'as vraiment pas compris comment je fonctionnais. » C'était une euphémisme. « Et maintenant que ce détail est réglé, je pense qu'il vaut mieux que je te laisse terminer ta soirée avec tes petits chéris. »

Mais il n'esquissa pas le geste de partir, signe qu'il respectait quand même ses désirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦ © Rammstein



Infiltrateur de SHADOW
avatar

Lilian Holland

Infiltrateur de SHADOW
Généralités

ϟ Nombre de Messages : 599
ϟ Nombre de Messages RP : 225
ϟ Crédits : Creepy Crawly
ϟ Doublons : Abigaïl Faust
ϟ Célébrité : Alexandra Breckenridge
ϟ Âge du Personnage : La trentaine en apparence
ϟ Statut : Divorcée
ϟ Métier : Mairesse, pépiniériste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Dim 18 Juin - 22:10 Message | (#)

Lilian observa calmement Renan durant sa diatribe. Les premières notes de Stairway to heaven étaient en train de monter en l’air alors que le reste de la soirée prenait des allures plus détendues pour le reste de l’équipe. Renan n’aurait probablement pas aimé ce qui allait suivre, cela demandait une affinité avec la toile de vie que formaient les plantes qu’il n’avait pas. Elle ne pouvait pas lui en vouloir, il était plus qu’un humain, mais un animal tout de même.

« Je trouve que tu exagères. Rien ne t’aurait empêché de te rapprocher plus encore d’eux si tu l’avais désiré, le fait qu’ils n’aient pas été prévenus de ton arrivée est un détail. J’ai juste vu une occasion que j’ai décidé de saisir. Puis je suis surprise que tu n’aies pas conté fleurette à Pamela, elle est dans ton genre non ? Elle me fait penser à une légionnaire avec laquelle tu t’étais démenée je crois… Enfin, ce n’est pas important. »

Puis de toute façon, elle ne s’était pas amusée à placer l’assassine végétale sur le chemin de son neveu pour voir une romance fleurir. Si quoique ce soit était possible pour le méta-humain. Qu’il fasse dans le sexe ne la surprendrait pas, l’assouvissement des besoins primaires, même s’il s’y refusait avec elle. Mais les émotions ? Jamais. Même elle semblait en avoir plus alors qu’elle était plus végétale qu’humaine.

« Puis ne soit pas si sûr qu’il ne se passera jamais rien entre nous. » Elle lui adressa un sourire narquois. « Même toi ne peut prévoir le futur. De toute façon, cela n’aurait rien changé. J’ai ma réputation et tu as la sienne, plus encore nous avons la nôtre. Si je m’étais amusée à clamer une telle chose, cela n’aurait fait que paraître suspicieux et ma pauvre Lily aurait été encore plus exécrable. Je la préfère dans de meilleures conditions. » Lilian avait placé une cerise, venue d’un cocktail quelconque entre ses dents à cet instant, tout en envoyant un regard évocateur à son tendre neveu. « Enfin, si j’avais voulu tester ce que tu t’es imaginé, je suppose que tu ne te serais pas trop mal débrouillé finalement. Je sens les prémices d’une grande amitié entre Algernon et toi. Sa voix grave te fait frémir ? Je me suis peut-être trompée sur tes préférences finalement. »

Cela pourrait expliquer beaucoup de choses. Même si elle avait beaucoup de mal à imaginer son cher et tendre officier en train de besogner le même sexe que celui auquel il appartenait. Pour une mission, assurément… Ou alors il serait atteint du syndrome de Don Quichotte. Lilian observa un instant sa boisson. Etait-ce l’atmosphère semi détendue qui la poussait à jouer la psychologue de salon sur chaque chose que disait Renan ?

« Donc tu abandonnes déjà. Et crois-moi, il n’y a rien de plus éloigné que l’amour. Je ne suis pas stupide au point d’inviter des sentiments pareils dans mon équipe ou SHADOW. Tu sais très bien que cela ne finit jamais bien ce genre d’histoires. C’est pour ça qu’il n’y aurait rien de romantique entre toi et moi. »
Pas comme elle avait eu avec Jack en tout cas. Jamais. Si elle avait apprécié l’oncle de Renan, plus qu’aucun autre homme, cette relation avait laissée des séquelles. Plus qu’elle ne l’aurait souhaitée. « Je n’ai jamais cherché à ce que tu fasses ami avec eux, simplement à ce que tu vois ce que j’essaye de faire de mon côté, de quelle façon je gère les choses. »

Bien sûr ils ne fonctionneraient jamais de la même manière. Malgré ses talents d’empoisonneuse et de manipulatrice, Lilian était autant une force créatrice que délétère. Elle créait, la vie de bien des façons. Elle avait créée ses agents, à partir de leur matériel génétique humain, mais du siens propre aussi. Ils étaient de sa famille d’une certaine manière. Imparfaits, mais ses enfants tout de même. Lilian leva les yeux au ciel et soupira à la nouvelle réplique de Renan.

« Tu devrais mieux peser tes mots. Je ne cherche pas à me rapprocher de toi, c’est à toi de vouloir le faire. Tu es toujours en sursis selon moi et si tu crois que cette petite soirée efface ce qu’il s’est passé avec ta dryade, tu te trompes royalement. Je suis patiente Renan et j’apprécie les quelques efforts que tu fais. Mais ne me pousse pas à mettre plus de distance entre nous, tu ferais mieux de peser sagement tes mots. Enfin, si tu veux partir, tu as le droit, tu es l’officier après tout et cela ne fera pas empirer notre relation, si c’est ce que tu crains. Je crois que tu as atteint ton quota de sociabilité du mois. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4175
ϟ Nombre de Messages RP : 1352
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 19 Juin - 23:20 Message | (#)

Il écouta attentivement tout ce qu'elle disait et resta silencieux tout le long de ses réponses. Ce n'est que lorsqu'elle termina en lui disant qu'il pouvait partir sur le français détourna le regard. Il laissa placer quelques instants de silence avant de tourner à nouveau la tête vers elle, laissant un sourire ourler ses lèvres.

« Tu me crois si peu sociable ? Tu serais surprise de ce que tu découvrirais si tu creusais un peu. Je sais parfaitement que c'est à moi de corriger le tir et de me faire pardonner et non à toi, mais laisse-moi rêver en pensant que tu veux te rapprocher. » Même s'il l'avait toujours repoussée. « Je ne suis pas idiot, pas totalement. Je me doute que je vais devoir en faire beaucoup plus avant que tu ne daignes ne serait-ce que me pardonner. Et je ne parle même pas de rattraper les points que j'ai pu perdre avec les traitements que je t'ai infligés ces dernières années. » Il marqua une pause, penchant légèrement la tête sur le côté. « En fait, je crois qu'à ta place, j'en profiterais autant que je le pourrais en faisant bien mariner l'autre. Mais je sais que tu es au-dessus de ça, non ? »

Il l'espérait ! Mais quelque chose lui disait qu'elle ne se gênerait pas pour le tester jusqu'à ce qu'il baisse les bras. Sauf qu'il refuserait de le faire, quoi qu'elle dise, quoi qu'elle fasse. Sinon, à quoi bon tenter de rattraper les choses s'il se posait des limites ?
Après un léger soupir, il reprit.

« Et tu sais, je ne suis pas aussi stupide ou dirigé par mes hormones que tu sembles le croire. Tu oserais me faire croire que si j'avais essayé de draguer ta jolie Pamela, tu n'aurais pas été contrariée en considérant le fait que j'ai toujours refusé tes avances ? » Il rigola légèrement. « Mais non, elle ne m'intéresse pas. Je ne voudrais pas que tu t'imagines que j'essaye de te provoquer ou encore de te piquer une de tes employées. Surtout si tu fricotes avec elle. Il y a bien assez de jeunes femmes en ville pour que je ne pioche pas dans notre groupe. » Elle y comprit. « Ce qui inclut aussi ton charmant Algernon. Surtout que lui, il a le profil typique du psychopathe, le type sympa en apparence qui n’hésitera pas à se faire un collier avec tes tripes si tu lui dis quelque chose de travers. Je me trompe ? »

Question rhétorique, de toute manière le type n'était pas vraiment son genre. Ce n'était un secret pour personne qu'il n'était pas sensible au charme masculin, même si les rumeurs avaient été persistantes au sujet de sa relation avec l'Archidémon.

« Mais j'en conviens : je ne peux pas prédire l'avenir. Je sais simplement que si je commençais tout à coup à te conter fleurette, tu penserais que j'essaye de te manipuler et vu que mes excuses vont devoir s'étaler sur des années, je présume que d'ici-là, tu te seras lassée d'attendre. » Il haussa les épaules. « C'est une simple déduction logique, donc. »

Il détourna à nouveau son regard d'elle pour le poser sur les autres qui semblaient tous s'amuser. Très franchement, il ne se sentait pas du tout chez lui dans cette fête, mais vu que Lilian semblait croire qu'il fuyait, disons qu'il faisait le contraire pour lui prouver qu'elle avait tort. Tesla resta silencieux durant quelques instants, réfléchissant à ce qu'il pourrait encore faire ici avant qu'une idée ne lui vienne tout à coup. Et s'il la prenait à son propre jeu ? Un nouveau sourire ourla ses lèvres, mais il était bien différent de ceux qu'il avait arboré avant. Ses prunelles se reportèrent sur le visage de la rousse avant qu'il ne pivote pour lui faire face, puis se rapproche de manière assez perceptible.

« Tu crois qu'elle serait jalouse ? »

Sans lui laisser le temps de répondre, il leva la main pour replacer une mèche des cheveux de Lilian derrière son oreille, s'attardant volontairement sur sa joue comme s'il nourrissait d'autres attentes qu'une simple discussion. Mais ce n'était pas le cas, bien sûr, elle le saurait certainement.

« Tu vas encore me faire la morale parce que j'ai agi sans ton accord ? »

Ceci dit, il n'avait pas encore retiré sa main. Si elle le repoussait, elle éclaircirait la situation entre eux et il serait le premier en s'en réjouir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦ © Rammstein





Seule la victoire est belle ▬ Lilian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» GRIMES, SHANA ▬ Plus le combat est dur, plus la victoire est belle !
» BELLE TAPISSERIE
» Viens voir Victoire (Elle)
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Victoire de Noailles }~ Prise !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-