AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Seule la victoire est belle ▬ Lilian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4254
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 1 Juin - 14:04 Message | (#)

Les élections étaient un moment important pour SHADOW, c'est pourquoi l'organisme avait pris soin d'assister Lilian du mieux qu'ils pouvaient afin de lui assurer la victoire. En toute honnêteté, le français avait douté à plusieurs reprises. Ils avaient mis toutes les choses de leur côté, comme en tuant l'un des candidats pour faire accuser l'autre, mais parfois, ce n'était pas suffisant. L'ancien maire bénéficiait d'une certaine réputation et il avait beaucoup de fidèles, notamment au sein de la Légion des Étoiles qu'il soutenait ouvertement. Cependant, avec un petit coup de pouce des alliés de l'organisme, la jolie rousse avait fini par réussir là où tout le monde la voyait échouer : elle avait été élue.

Les résultats avaient été accueillis avec un certain soulagement par l'Officier qui ne tenait pas franchement à voir leur poulain – ou pouliche – échouer et devenir inutile. Parce qu'il semblait évident qu'après un échec, l'ancien maire n'allait plus forcément avoir envie d'offrir une place de conseillère municipale à son ancienne adversaire. Elle risquait donc de devoir se trouver un nouvel emploi et tout serait à recommencer. Enfin, ça c'était uniquement si elle avait échoué, mais à l'heure actuelle la jeune femme était en bonne voie pour aider SHADOW à gagner du terrain. Avec l'un de leurs membres à la tête de Star City, le groupe allait pouvoir espérer orienter un peu les recherches à leur sujet sur d'autres pistes ou faire passer certains de leurs projets en priorité. En somme, commencer à prendre le contrôle de la ville. S'il servait Star City sur un plateau d'argent à l'Ombre, peut-être que cette dernière accepterait de lui lâcher du lest ?

C'est pour toutes ces raisons que Renan avait décidé d'aller trouver la rousse pour savoir quels étaient ses projets à venir. Il savait qu'elle suivait les directives de SHADOW, mais cela ne l'empêchait pas de lui montrer qu'il s'intéressait à ses histoires ou même qu'il pouvait prendre quelques minutes pour venir la féliciter. Depuis leur dernière... discussion ? Prise de bec ? Il ne savait pas quel mot était le plus adapté, mais dans les deux cas, disons qu'un léger froid s'était installé entre eux. Il n'avait plus cherché à la revoir depuis sa visite chez elle puisqu'il était soucieux de ne pas la contrarier encore davantage, ce qui ne l'empêchait pas de faire l'effort de se déplacer en personne. Encore une fois.
Après tout, Lilian avait prévenu qu'elle ne repasserait plus à Mannheim avant quelques temps.

Profitant donc d'une journée de libre, Renan prit sa voiture pour se diriger vers la sortie de la ville et se stationna dans une zone déserte et tranquille avant d'utiliser ses pouvoirs pour s'envoler. Il savait que la rousse était en train de se reposer dans une maison à l'écart de la ville et estimait que c'était l'endroit idéal pour lui parler.

Après avoir décollé et volé quelques instants, il aperçut la propriété et descendit donc pour se poser sur un arbre non loin de l'arrière de la demeure. Il l'aperçut rapidement, en train de lézarder au soleil en tenue assez légère. Et bien, il y en avait qui prenaient du bon temps ! Assez amusé, il ne se gêna pas pour l'observer quelques instants, se doutant parfaitement qu'elle devait certainement déjà être au courant de sa présence. Les arbres étaient ses alliés et elle saurait sans aucun doute qu'il était perché sur l'un d'entre eux.

Après deux ou trois minutes, il soupira légèrement, puis décolla pour se diriger vers le fauteuil où elle était allongée. Renan se posa à ses côtés, croisant ses bras sur son torse. Il était habitué en civil comme à l'accoutumée, mais s'en moquait pas mal. Personne ne traînerait dans le coin logiquement, elle ne risquait donc rien à être vue avec un simple laveur de carreaux.

« Je suis affreusement déçu, j'aurais imaginé que tu bronzais toute nue. » Ce qui n'était pas faux. Pas qu'il l'imaginait souvent comme ça cela dit. « Mais bon, je ne suis pas venu ici pour me rincer l’œil, donc ce n'est pas bien grave. Je venais simplement te féliciter pour ton élection, puis vérifier que tout va bien. » Il l'observa de haut en bas avant de s'arrêter sur son visage. « Mais on dirait que tout va bien. »

En tous les cas, elle avait l'air très détendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Jeu 1 Juin - 19:56 Message | (#)

Lilian avait senti la présence de Renan dans les arbres. Toute cette partie de la forêt lui appartenait en quelque sorte. Des graines avaient été plantées partout autour de la villa et il ne s’agissait pas de mauvaises herbes mais de créatures qui attendaient seulement une caresse de la part du pouvoir de leur maîtresse pour germer. Les végétaux qui s’étaient trouvés là originellement avaient été si souvent touchés par le pouvoir de la phytokinésiste qu’ils lui obéissaient au doigt et à l’œil. Autant dire qu’elle avait senti le trouble de l’arbre, le craquement de l’écorce et le bruissement des feuilles lorsque le méta-humain avait fait son apparition dans la canopée. Surtout que ses sens étaient tournés vers la flore qui l’entourait, pour se ressourcer.

Car c’était typiquement à quoi servait cet endroit. Une de ses retraites, peut-être même l’une de ses favorites. Surtout qu’elle n’appréciait plus vraiment de mettre les pieds dans la serre de Mannheim. Son appartement pour le reste était étroit, une devanture pour sa vie civile, tandis que les laboratoires CERES auraient requis trop d’attention. Seulement son repos avait finalement était de courte durée. Elle avait appris une chose au cours de ces derniers mois : les visites de Renan étaient rarement de bon augure.

D’un air nonchalant elle se redressa, abaissant légèrement ses lunettes de soleil pour offrir un regard à son cher « neveu. »

« Je n’aurais pas imaginé non plus que tu étais un voyeur, mais nous apprenons des choses tous les jours. » Ils en avaient beaucoup appris l’un sur l’autre lors de leurs dernières discussions après tout. Heureusement pour Renan, Lilian était de bonne humeur, sûrement parce qu’elle surfait encore sur le bonheur de la victoire. « Puis techniquement je ne bronze pas, les chloroplastes de mes cellules végétales absorbent quasiment toute la lumière. Je n’aurais jamais la peau brûlée des blondes à forte poitrine sur lesquelles tu fantasmes, une grande victoire personnelle. »

Elle se redressa de sa chaise longue, les plantes qui se dressaient partout autour d’elle réagissaient au moindre de ses mouvements. Des tiges se tissèrent le long de son corps pour former comme une sorte de peignoir, négligemment fermé.

« Merci. Je ne vois pas ce qui pourrait aller de mal. Je suis maintenant la première femme à diriger Star City et je n’aurais plus à m’écraser devant ce crétin d’Everett, ni nul autre. »
Ce serait à elle de mener la vie politique de Star City à la baguette, pendant un temps tout du moins. « J’attendais de la compagnie pour célébrer ma victoire comme il se doit, mais je suppose que vu que tu es là, je pourrais faire de même avec toi. » Elle afficha une moue boudeuse. « Quoi que si je me rappelle bien tu n’es pas vraiment du genre à boire d’alcool et je n’ai que du champagne. Je pourrais te faire un jus de fruit éventuellement, comme pour les petits. »

Ce qui serait très aimable de sa part. S’il n’avait pas essayé de rattraper le coup la dernière fois, après ce qu’il avait fait avec sa dryade, elle aurait pu ne lui proposer que l’eau de la piscine, qui était probablement remplie d’algues diverses. Lilian aimait la diversité après tout et le vert était à jamais sa couleur favorite.
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4254
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 1 Juin - 21:36 Message | (#)

Renan leva les yeux au ciel lorsqu'elle le traita de voyeur. C'était l'hôpital qui se foutait de la charité ! Combien de fois s'était-elle amusée à se balader dans des tenues beaucoup plus légères devant lui ? Il avait eu l'occasion d'en voir déjà bien plus et pas parce qu'il avait profité de son inattention. Les femmes, décidément. Il ne se gêna pas pour relever ce détail d'ailleurs, même s'il restait sur ses gardes pour éviter de trop la contrarier.

« Je ne suis pas un voyeur, j'ai simplement vérifié si tu étais là. Et si j'avais voulu te cacher ma présence, j'aurais été ailleurs que dans un arbre. » Il soupira légèrement. « Je ne te savais pas aussi prude, j'en découvre tous les jours comme tu dis. »

Les mots « prude » et « Lilian » ne collaient vraiment pas ensemble, mais Renan préférait éviter de la vexer en soulignant, une fois de plus, qu'elle avait tendance à finir sur le dos plus souvent qu'une tortue ! Parfois, il se demandait si elle ne le faisait pas juste pour l'ennuyer, ayant beaucoup de mal à imaginer que Jack aurait pu tolérer un pareil comportement alors qu'ils partageaient un semblant de relation. Mais il n'était pas l'heure de songer à des détails aussi secondaires et le français préféra continuer de titiller la rousse :

« Qui plus est, je n'ai jamais dit que j'aimais ce type de femmes. Tu as vraiment une bien piètre idée de moi. »

C'était d'autant plus vrai que ses dernières relations n'avaient vraiment pas ce profil-là, même si elles étaient effectivement toutes blondes. Il manquait juste le reste. Cependant, il n'était pas venu ici pour parler de ses préférences ou du fait que son maillot n'était pas forcément très nécessaire dans un pareil endroit, aussi préféra-t-il passer à autre chose. Il nota que la jeune femme semblait un peu moins énervée que la fois dernière puisqu'elle se contentait de le provoquer gentiment, mais sans se montrer aussi hostile qu'auparavant. Un bon signe ? Peut-être bien, allez savoir. En tous les cas, il ne comptait pas se laisser emporter par son habitude à la taquiner, mieux valait mettre de l'eau dans son vin encore quelques temps.

Décroisant ses bras de sur son torse, le trentenaire secoua la tête en signe de dénégation.

« Ne t'embêtes pas pour ça, je ne suis pas sûr que je sois la personne la plus adaptée pour partager cette victoire. Je suis certain que tu dois avoir des personnes bien plus agréables que moi dans ton carnet d'adresse, tu devrais voir avec elles. Je passais simplement, je ne vais pas m'attarder. » Il ne le faisait pas parce qu'il ne voulait pas rester, mais simplement pour ne pas s'imposer. Lui laisser son territoire comme elle disait la fois dernière. « Tu attendais quelqu'un de particulier ? J'arrive peut-être au mauvais moment, mais vu que tu avais signalé que tu risquais de t'absenter un peu, j'ai pris ça comme la volonté de rester joignable. »

Mais certainement pas comme une invitation, il n'était pas sot ni aveugle. Même si elle était plus avenante aujourd'hui, il savait qu'il restait un long chemin à parcourir.

« Alors, je le fais de manière officielle : bravo pour ta victoire. Et pour le fait d'être la première femme, je suis certain que ça va t'attirer la sympathie de beaucoup d'autres femmes. » Et pas que. « Quand est-ce que tu prendras vraiment ton poste ? J'imagine que vous devez régler quelques derniers détails avec notre cher ancien maire ? Tu as déjà prévu les premières actions que tu allais faire ? » Son regard se détourna brièvement vers la piscine avant de se promener sur les environs. « La rumeur de ta victoire ne va pas tarder d'arriver à Niflheim. Qui sait, tu auras peut-être droit à une invitation spéciale là-bas ? »

Il espérait juste qu'elle n'avait pas changé d'avis concernant leur accord... ce qui était en partie la raison de sa venue ici – et non le fait de la reluquer en maillot de bain comme elle semblait le croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Sam 3 Juin - 18:00 Message | (#)

« Je ne suis pas prude. » Commença Lilian, ce qui était un euphémisme quand on savait que la sexualité avait été un facteur important de ses techniques d’infiltration. « Mais il revient à une femme de choisir quand et avec qui elle décide d’afficher sa nudité, à cette femme et à aucune autre. » Sous-entendu : ce n’était pas parce qu’elle s’était par le passé dénudée devant lui, que cela lui donnait le moindre droit de l’espionner ou de tenter de se rincer l’œil si elle ne le voulait. Décidément, elle ne reculait devant rien pour ennuyer son cher neveu. « Puis regard autour de toi, il y a des arbres et de la végétation partout, je me demande bien où tu aurais pu te cacher. Enfin, de toute façon cela fait un bon moment que j’ai senti ta présence dans les bois. »

La forêt de Watson était vaste et elle savait qu’elle n’était pas la seule personne à s’y cacher ou à l’occuper. Il y avait des endroits qu’elle évitait, mais les quelques hectares autour de sa villa secrète lui appartenaient et ses serviteurs veillaient à la prévenir de la moindre intrusion. Personne ne devait être capable de la surprendre ici, cela n’aurait pas été bon pour sa réputation. Pas même Renan.

« J’ai une piètre idée de tes goûts en matière de féminité. Mais libre à toi de me prouver le contraire quand tu le voudras. »

Le point faible de Renan pour les blondes était bien connu après tout, Lilian aurait même pu en jouer, elle l’avait fait à un moment. Mais parfois, elle voyait son neveu comme l’américain primal. La preuve qu’il avait plutôt bien réussi à faire disparaître son héritage français et à se mêler parfaitement à la population de Star City et des Etats-Unis. Puis on imaginait facilement le laveur de vitre entretenir une relation avec une serveuse ou quelqu’un dans ce genre qu’il finirait par mettre enceinte par accident et se retrouverait dans une situation malheureuse car l’un des deux se ferait la malle. D’ailleurs c’était finalement l’histoire qu’il avait décidé de servir au public pour justifier l’existence de son fils si elle se rappelait bien, enfin quelque chose comme ça. Lilian s’était approché d’un arbre, tendant ses doigts vers lui alors qu’apparaissait une pèche à la pulpe parfaite.

« Tu es sûr ? » Demanda-t-elle en lui lançant un regard provocateur alors qu’elle mordait dans le fruit. « Je croyais que tu voulais arranger les choses entre nous. Voilà une chose que tu peux faire donc : arrêter de fuir tout contact social. Tu vas rester ici et fêter ma victoire, après tout tu as aidé aussi. Pour une fois tu vas même t’autoriser un verre de champagne et tu seras libre de rester quand le reste de mon équipe arrivera. Oh, ne t’inquiète pas, il s’agit de mon équipe de SHADOW, pas de celle de la campagne. »

Elle se doutait bien que cette remarque le prendrait de court, surtout après tout ce qu’elle avait fait pour le repousser. La rousse avait surtout une terrible envie de continuer à passer une bonne journée en s’amusant quelque peu aux dépens de son cher et tendre officier. Il devait d’ailleurs connaître les agents de SHADOW qui travaillaient directement sous ses ordres, même si Lilian les conservait jalousement et était connue pour ne pas apprécier qu’ils participent à d’autres missions que celles qu’elle leur assignait. Tous possédaient une affinité quelconque avec le royaume végétal, Lilian les avait tous sélectionnés avec soin.

« Merci pour tes compliments. » Ou ses félicitations, mais c’était elle qu’il félicitait, ce qui revenait à un compliment sur sa personne, non ? « Je devrais prendre mon poste d’ici peu maintenant, tout est en place, depuis un moment pour certaines choses d’ailleurs. » Elle avait déjà sélectionné avec soin les plantes qui se trouveraient dans son bureau à l’hôtel de ville. « J’ai beaucoup de projets, dont nous allons devoir discuter. Certains ne t’intéresseront pas, je compte tenir certaines de mes promesses de campagne. Mais il faut surtout que nous réfléchissions de quelle façon nous pouvons contrôler la ville maintenant. Après tout, je dirige de nombreux services désormais. De quoi glisser nos agents plus facilement dans la fonction publique. J’ai aussi plus de moyens pour faciliter nos partenariats économiques et pour cacher certains vilains petits secrets, comme certaines petites activités criminelles. » Elle ne comptait pas mettre l’identité d’Harvest au placard, loin de là. « Quand à Niflheim… Ma foi, je pourrais demander à rejoindre le directorat, mais je n’ai pas envie de me rendre en Antarctique, cela gênerait considérablement mes nouvelles fonctions. Il faudrait que l’Ombre fasse des efforts pour moi, mais je ne suis pas certaine que nous en soyons à ce point dans notre relation. »
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4254
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 3 Juin - 20:47 Message | (#)

Il savait bien qu'elle n'avait rien de prude. Tout en elle semblait clamer le contraire ! Ce n'était pas pour rien que la plupart des agents masculins laissaient leur regard traîner de son côté lorsqu'elle était là. Et c'était certainement pour cette raison qu'il se montrait aussi distant avec elle – alors qu'une autre aurait eu droit à ses commentaires depuis belle lurette.
Renan lâcha finalement un soupir lorsqu'elle souligna qu'aucune femme n'aimait être reluquée sans en avoir donné l'autorisation au préalable. Elle faisait tout pour lui faire perdre patience, il en était convaincu. Croisant à nouveau ses bras sur son torse, il lui décrocha un regard aussi neutre que possible, ayant de retenir l'agacement qui pointait doucement.

« Très bien, j'ai compris : je ne détournerai plus les yeux de ton visage. » Et il le ferait ! « Mais je trouve ta réaction un peu disproportionnée : tu es en maillot de bain, certaines filles se baladent avec aussi peu de vêtements sur elle en pleine ville. Il y a une différence entre être nue et en tenue de bain. »

C'était plus fort que lui : même s'il décidait de ne pas se laisser avoir, le trentenaire ne pouvait pas s'empêcher d'ouvrir la bouche pour se justifier. De toute manière, il l'avait fait davantage pour lui montrer qu'il pouvait aussi la regarder – et la mettre dans de bonnes conditions – que pour réellement se rincer l’œil. Pour ne pas ruiner tous ses efforts, le français garda les lèvres scellées lorsqu'elle critiqua ses goûts en matière de femmes. Pour ce qu'elle en savait ! Il n'avait jamais vraiment fréquenté de femmes qu'elle avait pu rencontrer, donc elle ne pouvait se baser que sur ce qu'elle croyait savoir.
Un sujet qu'il valait mieux éviter d'aborder cela dit.

Il l'observa s'approcher d'un arbre pour en saisir un fruit avant de relancer la discussion en essayant de le faire douter. Voilà qu'elle lui reprochait de fuir le contact avec elle alors qu'elle avait clairement laissé entendre qu'elle ne voulait plus le voir la dernière fois. Il ne put s'empêcher de hausser légèrement les sourcils alors qu'elle commençait à lui imposer une petite série d'obligations. Et puis quoi encore ? Pour le coup, il ne pouvait pas s'empêcher de songer qu'elle cherchait à se débarrasser de lui en empoisonnant l'alcool qu'elle voulait lui donner. D'ailleurs, sur le ton de la plaisanterie, Renan ne se gêna pas pour souligner ce détail :

« Tu commences à me faire peur. La dernière fois tu voulais que je parte le plus rapidement possible, puis maintenant tu veux que je reste avec toi et que je boive du champagne ? Laisse-moi deviner... tu l'as empoisonné et tu comptes te servir de mon corps comme d'un terreau ensuite ? »

Le ton de sa voix était faussement plaisantin et léger. La vérité ? Il commençait sérieusement à se demander si ce changement de comportement n'était pas lié à l'envie de se débarrasser de lui. Ou du moins de se venger, peut-être en lui faisant boire un truc louche qui le rendrait vaseux et en profiter pour l'humilier ? Ou alors c'était juste sa paranoïa qui parlait, ce qui était aussi possible. Pas étonnant qu'il se méfie toujours autant d'elle si elle s'amusait à le faire douter de la sorte. Mais Tesla choisit de rester silencieux sur ce point pour s'assurer qu'elle n'allait pas se vexer tout à coup. Avec les femmes, on ne savait jamais à quoi s'en tenir !
Il ne se décida finalement qu'à ouvrir la bouche lorsqu'il fut question du domaine professionnel.

« Certaines petites activités criminelles ? Tu pensais à quoi exactement ? » Il marqua une pause. « On pourrait offrir quelques services supplémentaires au Cartel Rouge pour améliorer nos relations avec la César. » Son regard sonda le visage de Lilian – et juste le visage. « Sauf si tu parlais de tes méfaits en tant qu'Harvest ? Personnellement, je n'ai pas grand-chose à craindre de ce côté-là, je ne m'amuse pas avec des collants pendant mon temps libre. » Même si elle n'en portait pas non plus en vérité. « Et est-ce que tu comptes te servir de ta position pour... certaines autres choses ? »

Il pensait bien évidemment à leur accord concernant ses projets avec l'Ombre, mais il ne doutait pas une seule seconde qu'elle comprendrait ce qu'il voulait dire.

« Sauf si tu veux améliorer ta relation avec l'Ombre bien sûr. »

Ce qui lui semblerait étrange, mais sait-on jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 4 Juin - 14:33 Message | (#)

Lilian leva les yeux au ciel. Décidément son neveu ne pouvait jamais s’avouer vaincu. Il n’était pas vraiment question de la tenue que portait Lilian en cet instant, de ce que portaient d’autres femmes, mais du fait qu’elle était la seule à avoir le droit de décider qui pouvait la voir. Elle avait parfaitement le droit de refuser qu’il la voit en bikini à son insu même alors qu’elle s’était déjà mise complètement à nue devant lui. Mais Renan ne pouvait pas comprendre ce genre de subtilité, sûrement à cause de son pragmatisme cinglant, ou tout simplement parce qu’il refusait toujours d’avoir tort. Enfin, elle n’allait pas s’attarder indéfiniment sur le sujet, surtout que ce n’était plus vraiment d’actualité, ils se dirigeaient vers une conversation bien plus intéressante.

Elle mordit une nouvelle fois dans sa pêche, plongeant son regard noisette dans celui de son neveu. « C’était la dernière fois. Puis si je voulais te tuer tu crois vraiment que je laisserais suffisamment d’indices pour que je sois la première accusée ? Voyons, la Pénombre ne prendrait pas très bien que j’assassine l’un de ses officiers et je ne suis pas stupide. Si jamais je venais à te tuer ce serait d’une manière bien plus originale, de manière à ce qu’on ne remonte jamais jusqu’à moi. Puis ne te flatte pas trop. Je pense que tu ferais un terreau de bien piètre qualité. Trop de métal dans ton sang et j’ignore toutes les saloperies que tu as pu t’injecter au fil des années. Tu empoisonnerais probablement mes plantes les plus délicates. » Elle n’était même pas certaine que ses plantes à nécrogénèse, qui puisaient directement leurs nutriments dans les cadavres et s’en servaient comme support de floraison pourraient pousser dans la carcasse de Renan. En fait, il y avait beaucoup de zones d’ombres sur les véritables capacités de son neveu, ce qu’elle n’appréciait jamais.

« Tu as aussi dit que tu allais faire des efforts pour regagner ma confiance suite à ta maladresse de la dernière fois. Tu peux considérer que tu progresses sur la liste de mes caprices qui te permet de remonter dans mon estime. Le froid entre nous est terminé, je veux que tu fasses un effort pour voir de quelle façon je gère les choses et notamment comment je gère une victoire avec mon équipe. Peut-être que cela pourrait te mettre quelques idées en tête. »

Car tout ne fonctionnait pas sur la puissance, l’intimidation et la menace. Pas aux yeux de Lilian en tout cas. Elle avait parlé à Renan de la relation symbiotique qu’elle entretenait par le passé avec Jack. Mais il y avait d’autres partenariats semblables qu’elle possédait avec son équipe. Si bien qu’elle aimait penser que leur fidélité allait envers elle avant SHADOW. Quelque chose qu’elle ne crierait pas sur tous les toits bien entendu. Lilian se dirigea vers l’intérieur de la villa, qui était tout aussi végétale, invitant d’un regard Renan à la suivre.

« Je n’aime pas cette femme. »
Elle parlait de la César. Même sans jamais l’avoir rencontrée, elle lui apparaissait comme une criminelle qui avait un recours superflu à la violence. « Mais si tu pense que c’est une bonne idée. J’ai bien peur que ce que j’avais en tête soit plus vu comme de la compétition. J’ai accès à tous les services municipaux de la ville, mes jardins urbains vont en nourrir une bonne partie. Je vais contrôler ce que les gens mettent dans leurs estomacs, ce qu’ils boivent, ce qu’ils respirent. Je vais contrôler où ils pourront habiter, où ils pourront construire ou non. Ce serait un parfait moment pour pouvoir faire usage de certaines de mes capacités. L’agent Sweet et moi-même sommes en train de développer une drogue à partir de mes phéromones et de mes spores. Imagine si je pouvais contrôler toute la population de la ville ? La rendre parfaitement malléable ? Cela me permettrait de conserver ma place de maire indéfiniment mais aussi de faciliter grandement les choses pour nous. » Elle sortit deux flûtes de champagne ainsi qu’une bouteille. « J’espère que mon équipe ne m’en voudra pas de commencer sans eux. » Elle pensait bien à miss Evergreen qui n’aimerait pas savoir que Lilian buvait en compagnie de l’officier de la pénombre.

« Je pense que nous pourrions aussi essayer d’en profiter pour étendre Mannheim, peut-être acheter certains terrains aux alentours ? J’aurais l’influence nécessaire pour faciliter la chose. Ou peut-être se créer des bases de secours dans la ville. Je me rappelle du laboratoire clandestin de ta cousine, celui où tu avais enfermé une super-héroïne, quel scandale… »

Elle remplit les deux verres avant d’en tendre un en direction de son neveu, jaugeant avec soin sa réaction.

« Je pourrais chercher à me rapprocher de l’Ombre. Cela nous serait utile d’avoir quelqu’un dans les hautes instances de l’organisation. Car même si tu prenais la tête de Mannheim en faisant un putsch et en assassinant l’Ombre. Si tu n’as pas le directorat ou la Pénombre de ton côté, ce serait peine perdue. Toutes les autres bases se ligueraient contre toi et je ne donnerais pas cher de notre peau. Même avec l’aide de toutes les abominations mystiques que tu aurais pu dénicher. »
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4254
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 4 Juin - 17:48 Message | (#)

Elle n'était pas obligée de le tuer pour lui nuire et, en y réfléchissant bien, ce serait même plus cruel de lui faire perdre tout ce qu'il avait, tout en le laissant en vie. La croyait-il capable d'être aussi sournoise ? Assurément ! Lilian était une femme de caractère et Renan était persuadé que si elle souhaitait lui faire regretter ses décisions, elle saurait se montrer cruelle qu'une femme pouvait l'être. Il décida toutefois de ne pas relever cette remarque, ni celle qui pointait ses capacités du doigt. Elle ignorait beaucoup de choses concernant ses pouvoirs et il fallait avouer que ça l'amusait beaucoup. Lilian resterait dans le flou à ce sujet.

Il fronça toutefois les sourcils lorsqu'elle lui annonça qu'elle espérait qu'il pourrait observer la manière dont elle se comportait avec son équipe. Alors, c'était ça ? Elle voulait lui montrer qu'elle savait mieux s'y prendre que lui ? Renan retint un soupir lassé, mais la vérité c'était qu'il était vraiment frustré par cette tendance qu'elle avait à vouloir lui montrer qu'il pouvait s'y prendre en douceur. Ce n'était pas dans ses habitudes, pas s'il sentait qu'il pouvait agir autrement du moins. Même si avec Lilian c'était un peu différent.
Tesla se contenta donc d'esquisser un bref sourire factice.

« Oh, je comprends mieux. Tu veux me montrer comment tu t'y prends, c'est ça ? » Il haussa les épaules. « Soit. »

Il n'en avait aucune envie, mais si c'était le seul moyen qu'il avait de remonter un peu dans son estime et de lui faire plaisir, ma foi.... Renan lui emboîta donc le pas alors qu'elle critiquait la César, ce qui ne l'étonnait pas spécialement. Vu leurs caractères respectifs, il les imaginait bien se crêper le chignon dès la première rencontre. Mais ses idées valaient la peine d'être entendues ! Il se demandait simplement s'ils allaient réussir à les mener à bien, même s'ils avaient un peu de temps devant eux vu la durée du mandat.
Réfléchissant à ces propositions, il saisit le verre qu'elle lui tendit, mais se contenta de le tenir, sans faire mine d'y toucher.

« Je ne suis pas étonné que tu n'apprécies pas Atia. Mais tu sais, sous ses cicatrices et ses manières un peu brusques, elle est adorable. » Le mot était à l'opposé de la réalité, mais c'était fait exprès. Au moins elle ne râlait pas à chaque plaisanterie qu'il lui glissait. « Je suis certain que ce sera une bonne chose, le Cartel nous sera redevable et on pourrait les utiliser pour nous couvrir. Ils ne sont pas contre la popularité, alors autant en profiter, non ? » Trouver quelqu’un pour endosser le rôle du criminel en somme. « En tous les cas, tes idées sont intéressantes. Mais tu penses réellement que tu seras capable de fournir suffisamment de matière avec tes jardins ? Et puis, j'imagine qu'il faudra s'y prendre de manière subtile si tu veux éviter que tous les habitants de la ville campent devant ta porte en espérant obtenir tes faveurs... » Il esquissa un sourire. « J'en conviens que tu es séduisante, mais de là à t'attirer l'amour de tout le monde... Enfin, j'imagine que tu as déjà réfléchi à tout ça. »

Il avait très envie de lui balancer de nouveaux « conseils » qui revêtiraient davantage l'apparence d'ordres, mais se retint. S'il voulait la calmer un peu, il allait devoir laisser les choses filer et se montrer moins directif et distant. Malheureusement, c'était plus facile à dire qu'à faire.
Le verre toujours en main, il détourna son regard de Lilian pour observer les alentours de la pièce, puis reprit :

« Je ne suis pas obligé de faire un véritable putsch tu sais. Presque personne ne connaît l'Ombre. On ne sait même pas si elle est réellement immortelle ou si c'est plusieurs personnes qui se succèdent. Il serait peut-être plus simple de la faire disparaître discrètement et prendre sa place, tout simplement. » Il esquissa un sourire. « N'est-ce pas toi qui me conseille toujours de faire preuve de subtilité ? Tu vois que je sais écouter tes conseils. Sauf si tu espérais pouvoir jouer à la première dame à mes côtés bien sûr. Tu peux aussi avoir tes rêves de grandeur après tout. »

Mais sachant qu'elle aurait déjà beaucoup à faire avec son nouveau rôle de maire, il en doutait légèrement. Surtout si cela signifiait qu'elle devait lui être associé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 4 Juin - 22:02 Message | (#)

Il y avait une approche plus douce que celle de Renan au management des agents de SHADOW. Tout du moins Lilian en était convaincue. Elle gardait toutefois en tête que sa situation était clairement différente de celle de l’officier de la Pénombre. Les membres de son équipe avaient été choisis par ses soins en fonction de leurs capacités et de leurs caractères, ce que permettait l’influence qu’elle avait accumulée au fil des années. De là, entretenir des liens plus poussés avait été bien plus aisé. D’ailleurs nombre de ces agents avaient été ses amants ou l’étaient encore. Un détail que Renan n’avait bien entendu pas besoin de savoir. Il pensait déjà qu’elle couchait avec tout ce qui bougeait ou dès qu’elle voulait quelque chose. Bon il fallait admettre que si elle voulait vraiment quelque chose il lui était déjà arrivé d’avoir la cuisse légère. Mais n’était-ce pas le cas de la plupart des femmes ? Celles qui ne ressemblaient pas à des garagistes en tout cas (oui, Lilian entretenait un certain nombre de stéréotypes malgré tout).

« Allez, déride toi un peu. Dans le meilleur des cas tu apprendras quelque chose. Au pire, cela te permettra de mettre quelques visages sur les noms d’agents un peu obscurs pour toi ou de les intimider un peu. Crois-moi, ils ne s’attendent pas à te voir à notre petite sauterie ce soir. Après tout, tes pouvoirs vont être probablement un peu trop magnétiques pour eux. »


Ils étaient quatre à venir ce soir. Les agents Greensleeves, Sweet, Woodrue et Grey. Greensleeves et Woodrue étaient deux femmes différentes mais parfaitement magnifiques à leurs manières. Bien que pour la première, Renan ne serait probablement pas à son goût. Sweet était un colosse à l’aspect dur qui possédait pourtant une intelligence farouche et avait un don pour dénicher tout et n’importe quoi sur le marché noir. Quand à l’agent Grey… On ne l’appelait pas Docteur Spore pour rien, mais Renan le découvrirait quand il arriverait.

« Je comptais superviser la synthèse de cette nouvelle drogue. Le Cartel pourrait gérer la distribution, même si je ne leurs fait pas vraiment confiance. Il s’agit de criminels de bas étages qui se sont alliés pour survivre, ils n’ont pas notre cohésion. Ils pourraient nous trahir simplement pour récupérer le produit et se faire de l’argent seuls. Bien sûr, ils n’ont pas non plus besoin de savoir que la drogue me permettrait aussi de contrôler les gens qui la consommeraient quand j’en aurais envie, tout comme pour la nourriture que je mettrais dans les jardins. La seule chose que j’ai besoin de faire, c’est d’altérer des variétés naturelles pour qu’elles produisent ma drogue en croissant et tout ce qu’ils consommeront sera infecté. Puis il s’agira d’une version édulcorée de mes phéromones. Je ne veux pas que tous se mettent à baiser partout ou à camper devant chez moi comme tu le dis. »


Même si cela pourrait donner à Star City un petit côté hippie qui pourrait plaire à certain. Beaucoup s’imaginaient qu’en aimant les plantes, on aimait la nature, l’harmonie et toutes les choses vivantes. Ah ! Le règne végétal était violent, c’était juste une violence que les humains ne parvenaient pas à discerner. Lilian abhorrait les hippies.

« La drogue sera une version plus concentrée. L’objectif n’est pas de les rendre amoureux de moi, mais sensibles à mes suggestions, que tout ce que je leur dise devienne comme un ordre pour eux. Je ne veux pas une armée de zombies dégénérés, mais des gens qui pourraient se changer en soldat lorsque cela se révèlera nécessaire, sans qu’ils ne sachent qu’ils ont été enrôlés. »


Renan ne but pas son champagne. S’imaginait-il qu’il était empoisonné ? Il l’avait vu en boire, mais ce n’était pas vraiment une preuve en soit. Lilian était insensible aux poisons, toxines et même aux maladies. L’avantage d’être une créature hybride sans aucun pathogène particulier.

« Donc tu abandonnerais ton identité de Renan Le Guerec pour devenir l’Ombre ? Ou bien tu le ferais en grande révélation ? Comme si tu étais l’Ombre depuis le début… Quoique si tu veux vraiment être subtil, le plus simple serait de remplacer l’Ombre par un homme de paille que tu contrôlerais. Je ne compte pas être ta première dame, cela signifierait que nous serions un couple et je pense que ton cœur balance plutôt du côté de la petite Evey. Non, je me contenterais de ce qui me revient de droit. Enfin, je crois que nous devrions remettre cette conversation à plus tard, mes invités viennent d’arriver. »

Les premiers invités en tout cas… Woodrue et Sweet. Le colosse portait ses éternelles lunettes noires sur le nez et plusieurs boîtes de pizza du bout des bras. La blonde à ses côtés lança un regard intrigué à Renan avant de se mettre au garde à vous. Woodrue était une assassine hors pair, une spécialiste des poisons et du combat au corps à corps. Dans sa vie de tous les jours elle gérait la pépinière de Lilian. « Ah, je ne m’attendais pas à une telle surprise. Vous vous joignez donc à nous pour fêter la victoire, officier. J’espère que vous aimez la pizza. »

« Tu devais t’attendre à quelque chose d’autre comme repas, non ? » Lança Lilian en direction de Renan. « Je sais apprécier quelque chose de simple de temps à autre, comme n’importe qui. J’espère que c’est ton cas à toi aussi. »
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4254
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 4 Juin - 23:16 Message | (#)

« Oh, laisse-moi deviner, c'est des adeptes de la nature, des petites fleurs et du pollen et moi je suis le méchant pollueur de métal ? »

Il prenait un ton léger pour indiquer qu'il plaisantait, mais ce n'était qu'à moitié le cas. En vérité, il avait un peu la sensation d'être tombé dans un piège alors qu'il était venu ici de son propre chef. Autant dire qu'il préférait rester sur le ton « léger » avant qu'elle ne se vexe et l'envoie paître.

Cette discussion était assez intéressante, mais il se sentait quelque peu sous tension. Ce n'était pas dans ses habitudes d'être en situation de faiblesse et là il l'était assurément. Lilian menait la danse, elle pouvait décider de lui tourner le dos et de l'envoyer paître, voire de le vendre pour se débarrasser définitivement de lui. Autant dire qu'il ne devait pas se planter ou il risquait gros. Un bref sourire ourla brièvement ses lèvres tandis qu'il l'entendait parler et expliquer ce qu'elle avait précisément en tête, puis s'autorisa une réponse :

« Tu as une bien piètre opinion du Cartel. Je te rappelle que nous devons l'état actuel de la lance à l'aide précieuse du Mandarin qui est membre de ce groupe. Je suis certain que tu t'entendrais bien avec plusieurs d'entre eux si tu faisais des efforts. » Ou pas. « Je pense que tester ta nouvelle drogue sur un petit groupe serait une bonne idée, puis si elle fonctionnera, on pourra négocier quelque chose avec le Cartel pour qu'ils la fassent circuler en ville. Ils n'auront pas besoin de savoir ce que c'est réellement. »

Il préférait éviter de lui dire qu'il se méfiait de ces projets. Les phéromones de Lilian l'avaient toujours beaucoup inquiété, même si elle ne les avait jamais utilisés sur lui – du moins aux dernières nouvelles. Il se demandait si ces choses-là étaient réellement manipulables et contrôlables, ou s'ils ne risquaient pas de se retrouver avec de grosses emmerdes sur le dos. Si elle se ratait et que la Légion comprenait qu'une drogue destinée à amadouer les habitants avait été disperser par la mairesse, inutile de dire qu'ils risqueraient gros. Très gros même. Mais ce n'était pas vraiment nécessaire de le souligner, ou elle risquait de s'énerver. Encore une fois.

De toute manière, ils avaient bien assez de choses à régler en dehors de ces détails, mais ils n'en auraient malheureusement pas l'occasion. Renan pestait intérieurement en se disant qu'il aurait dû se renseigner sur la présence de l'équipe de campagne de Lilian avant de débarquer. Il n'avait vraiment aucune envie de les voir et encore moins de leur parler, surtout si la rousse s'amusait à le tester pour voir s'il était prêt à jouer le jeu pour calmer leurs relations. Oserait-elle ? Il le pensait, oui. Et ils venaient d'aborder un sujet très épineux – celui de l'Ombre – ce qui rajoutait à son agacement.

Malgré tout, Tesla posa un regard calme et neutre sur le visage des nouveaux arrivants. Un simple hochement de la tête pour les souligner avant de tourner la tête vers Lilian.

« Hum, logiquement je te vois assez bien manger de la viande et des aliments de ce genre. » Il désigna les boîtes de pizza. « En y réfléchissant bien, si tu t'amusais à manger de la salade et des fruits, on pourrait dire que tu serais... presque cannibale, non ? » Il n'avait jamais trop saisi sa véritable nature. « Et je sais bien que ce côté guindé que tu te donnes n'est qu'un style. » Il l'avait connue bien avant qu'elle ne soit ainsi après tout. Son regard se reposa sur les deux autres. « Je n'avais pas prévu de m'incruster en vérité, j'étais simplement venu faire un tour pour féliciter notre grande gagnante, mais je ne pensais pas rester. » Mais vu qu'il était encore là, ils se douteraient que Lilian l'avait convié. « Ne vous souciez pas de moi, je reste en spectateur. Après tout, c'est ce que j'ai fait durant ces élections : voir comment vous vous y preniez et attendre. » Même s'il avait aussi mis la main à la pâte. « Je vous félicite aussi tous les deux, sans votre aide les choses n'auraient pas été aussi faciles. »

Qu'elle ne dise plus qu'il ne savait pas flatter les gens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 5 Juin - 21:46 Message | (#)

Lilian leva les yeux au ciel une nouvelle fois. Elle allait finir par avoir des crampes aux globes oculaires si elle réagissait ainsi à chaque remarque idiote que faisait son cher et tendre neveu. « Oh crois-moi, nous n’avons rien d’adorateurs de la nature. Mais nous voyons tous dans les plantes un avenir certain, qui doit te dépasser complètement. Mais ce n’est pas grave, je ne doute pas que tu vas réussir à t’intégrer sans mal avec tes talents en société. »

En fait, elle doutait qu’il réussisse à s’intégrer tout court. Il était un étranger pour le reste de l’équipe de Lilian. Non pire encore : il était leur patron à Mannheim. Ce qui faisait que généralement quand ils échangeaient à propos de lui, ils s’arrangeraient pour qu’il ne soit pas là et c’était rarement glorieux. Enfin, Renan n’avait jamais mené Mannheim dans le mur, ce qui n’avait pas empêché certaines rumeurs de circuler à son sujet. Surtout après que sa cousine ait été mutée à l’autre bout du monde. Cela avait fait les potins du réfectoire de SHADOW et heureusement pour Renan, Lilian n’avait jamais pris la peine d’y ajouter quoique ce soit.

« Oh oui, la fameuse lance que nous ne pouvons pas utiliser c’est ça ? Dit-moi, combien de dieux tu as parmi tes ennemis que tu aimerais tuer aussi ? Cela m’intéresse, car pour le moment cela me semble surtout être une relique inutile comme tout ce que l’Ordre de Thulé peut entasser. Nous avons conquis l’Hôtel de Ville sans l’aide du Cartel et cela va nous être utile. Bon, je ne vais pas cracher sur ton petit partenariat et je suis même prête à faire un effort. Mais j’espère que tu me laisseras au moins gérer les négociations, je ne veux pas leur céder une trop grosse part du gâteau et s’ils essayent de nous doubler, j’espère qu’il y aura des répercussions. »

En fait, cela elle n’en doutait pas. Renan n’était pas du genre à faire dans la dentelle quand on se moquait de lui. Il avait bien voulu tuer Jonas Cooper parce que ce dernier avait été impliqué dans l’attentat qui avait tué l’archidémon incapable avec lequel il s’était acoquiné. Elle espérait que dans toutes ses bonnes résolutions, si le Cartel faisait n’importe quoi avec la drogue élaborée par Lilian, il interviendrait. Cela pourrait vraiment le faire remonter dans son estime d’ailleurs, mais elle lui donnait déjà suffisamment d’opportunité ce soir sans en rajouter.

« Ton raisonnement ne tiens pas du tout la route mon cher Renan. Un kilos de viande demande beaucoup plus de matière végétale à générer que si mangeais directement des plantes. En théorie, si j’étais vraiment écologique, je ne mangerais donc que des végétaux. Puis même toi tu devrais te douter que je n’ai plus besoin de manger de la nourriture humaine depuis longtemps. La photosynthèse me fournit l’essentiel de ce dont j’ai besoin. J’aime simplement le goût de la viande en général. »


« Et c’est pour ça que nous avons une pizza carnassière. » S’exclama Sweet en ouvrant l’une des boîtes qui révéla une pizza recouverte de viande haché et d’autres choses. « Mais il y a d’autres choix bien entendu. » Ajouta-t-il de sa voix grave avec un large sourire.

Woodrue, toujours silencieuse, était en train de s’occuper de répartir les boîtes à pizza sur la table et de ramener des couverts et des assiettes, ainsi que des verres bien entendu. Lilian s’était approchée de Renan et appuya ses mains sur son épaule pour venir chuchoter à son oreille. « Oh, je veux que tu fasses bien plus que regarder, je veux que tu me prouves que tu es capable de te détendre en territoire… Quasi-hostile ? Ce sont tes agents, ils s’attaqueront pas à toi, tu le sais bien. Donc profite de la pizza. D’ailleurs voilà les autres ! »

Une jeune brune, bien plus petite que la grande blonde qui répondait au nom de Woodrue, venait de faire son apparition. On aurait dit qu’elle luttait pour ne pas afficher une véritable désapprobation en voyant Lilian aux côtés de Renan et la rousse ne put retenir un large sourire. « Lily. »

« Agent Holland, Officier Le Guerec. » Commenta calmement Lily Greensleeves avec un fort accent britannique. « Je ne m’attendais pas à vous voir ici monsieur. »

Une silhouette énigmatique se glissa derrière Lily, offrant un regard las à Renan et Lilian avant de se glisser dans un coin sombre de la pièce. Jason Grey portait des vêtements sales et un bandage au niveau de la tête qui cachait l’un de ses yeux. L’une de ses joues était boursoufflée et quelque chose semblait sortir d’une plaie qui l’ornait. L’homme ne se présenta pas et ne salua personne, se contentant d’observer les gens depuis son coin d’obscurité en calme.

« Nous avons suffisamment de voyeurs silencieux avec Jason. » Continua Lilian. « Tu vas devoir te joindre à nous de manière plus active. En tout cas merci à tous d’être venus. La présence de notre cher officier est une aubaine, car je pensais profiter de ce repas pour vous parler d’un de mes projets pour la ville. Algernon, si tu veux bien nous servir à boire. »

« Bien sûr ma chère. » Répondit Sweet avant de remplir des coupes avec la bouteille de champagne.

« Cela devra attendre le dessert j’en ai bien peur. » Après tout, elle aimait bien faire mariner Renan.
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4254
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 5 Juin - 22:43 Message | (#)

« Bien sûr. Je jouerai le chevalier blanc pour défendre ton honneur. »

C'était tellement crédible... Mais c'était pourtant la vérité ! Renan ne comptait pas laisser quelqu'un leur passer devant et maintenant que la jeune femme était devenue maire de Star City, elle bénéficierait d'un « service amélioré ». Cependant, le français préférait éviter de le signaler maintenant, sans quoi elle risquait encore de penser qu'il le disait juste pour la flatter alors qu'il le pensait réellement. Comme quoi, contrairement à ce qu'elle disait en permanence, le trentenaire pouvait se montrer fin et subtil.

Mais de son côté, la rousse semblait bien décidée à ne pas lui laisser le moindre répit. Alors qu'il plaisantait simplement sur son prétendu végétarisme, la voilà qui se lançait dans un cours détaillé sur la production de plantes et d'autres théories de ce genre. Renan qui avait arrêté ses études à l'âge de dix-sept ans n'entendait pas grand-chose à ce sujet et il ne comptait d'ailleurs pas combler ces lacunes, donc autant dire qu'il comprenait qu'elle parlait ainsi juste pour l'ennuyer. Il décida toutefois de ne pas se laisser embobiner et lui offrit un sourire parfaitement amical.

« Heureusement que tu es là pour combler mes lacunes, tu pourras bientôt rajouter un t à ta nouvelle fonction si tu continues comme ça. »

Et il parlait uniquement de donner des cours, elle avait suffisamment d'amants pour qu'elle ne s'amuse pas à devenir la maîtresse de nouvelles personnes. Quoique, elle pouvait bien faire ce qu'elle voulait au final. Plus il y repensait et plus il se rendait compte que s'il réagissait aussi mal à ses provocations, c'était parce qu'il la voyait encore comme la « compagne » de son oncle. Sauf que Jack était mort. Elle non. Il devait donc faire de gros efforts pour la voir comme n'importe quelle femme et la laisser écarter les cuisses pour qui bon lui semblait. Bien sûr, c'était plus facile à dire qu'à faire, mais l'Officier s'en croyait capable.
Non, il s'en savait capable.

Ses prunelles restèrent posées sur le visage de Lilian lorsqu'elle s'approcha de lui pour énoncer ses « conditions ». Très franchement, en obéissant il avait l'impression de servir de petit chien pour une femme capricieuse, mais avait-il vraiment le choix ? Pas trop non. En décidant de la rejoindre chez elle pour calmer le jeu la fois dernière, il savait dans quoi il s'engageait. Il était désormais impossible de faire marche arrière, pas sans tout foirer du moins.

Lorsque les autres arrivèrent, il sentit clairement le regard désapprobateur que l'une des femmes lui glissa. Tant pis. Au lieu de s'énerver, il lui offrit un sourire parfaitement amical et détourna les yeux pour suivre du regard une silhouette étrange qui restait en restait. Une sorte d'expérience ratée ? Renan ne dit rien et se contenta de reporter son attention sur la rousse qui lui lança une nouvelle pique au sujet du voyeur. Il soupira légèrement avant d'adopter une expression amusée.

« Elle n'a pas digéré que j'ai jeté un coup d’œil dans son jardin avant de m'inviter. La prochaine fois, je te téléphonerai avant pour que tu passes une doudoune. »

Elle voulait qu'il copine avec ses agents ? Très bien ! Il savait parfaitement qu'il n'était pas le bienvenu ici, mais tant pis. Renan ne comptait pas se laisser traiter comme un paria simplement pour amuser Lilian. Il se détourna donc d'elle avant d'entamer – enfin – la coupe qu'elle lui avait fourré entre les mains quelques instants plus tôt et promena son regard sur les personnes qui les entouraient. Ce type-là, Sweet, avait l'air un peu plus avenant que les autres, mais il n'ignorait pas que les apparences étaient souvent trompeuses. Cela dit, c'est à lui que le breton s'adressa en premier :

« Et ça vous arrive souvent de vous faire des réunions improvisées comme ça ? » Il marqua une pause. « Enfin, pas si improvisées que ça j'imagine, mais vous n'allez pas manquer de travail avec ce qui va suivre. Vous avez tous des spécialités ? Lilian me fait bien des rapports, mais on dirait qu'elle n'aime pas détailler autant toutes les parties. Je ne suis pas très au fait du rôle que vous avez joué dans cette histoire. » Son regard se détourna pour s'attarder sur la fille qui l'avait dévisagé en entrant. « Tout va bien ? Vous avez l'air... tendue ? Déçue ? Vous devriez être contente d'avoir gagné pourtant. »

Finalement, titiller les gens l'amusait bien plus que copiner avec eux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mar 6 Juin - 22:06 Message | (#)

Lilian avait rapproché ses lèvres, ourlées d’un sourire, de l’oreille de Renan suite à sa dernière remarque.

« Oh, je me doute bien que malgré tout ce que tu racontes, tu aimerais cela. » Susurra-t-elle pour eux deux seulement. S’ils avaient été vraiment seuls, si cela n’avait pas été l’officier de la pénombre, peut-être aurait-elle laissée le parfum de ses cheveux se charger des phéromones, sa peau se couvrir de senteurs florales. Mais elle n’en fit rien, se contentant de laisser glisser l’une de ses mains jusqu’au bas du dos de Renan, pour finalement venir la poser sur la partie la plus charnue, et peut être la plus musclée, de son anatomie à l’insu de tous. Un instant plus tard, elle brisait ce contact fugace, sachant qu’elle venait de poser un pied sur la limite, se demandant un instant s’il oserait tenter de la remettre à sa place devant sa propre équipe. Il était assez intelligent pour savoir que cela, elle ne le lui pardonnerait jamais.

Lilian leva les yeux au ciel à la remarque de Renan sur la doudoune. Elle allait définitivement avoir des crampes ! Ses vêtements avaient d’ailleurs changé depuis leur entrée dans la villa. L’espèce de peignoir végétal s’était fait plus moulant et plus court jusqu’à venir épouser parfaitement les formes de la rousse en une robe de soirée parfaitement végétale. Sûrement que la presse à scandale aurait tout fait pour publier en première page de telles images de leur nouvelle maire ! Heureusement, ce n’était un plaisir qu’elle n’offrait qu’à quelques personnes. Même si rien ne lui prouvait que Renan l’apprécie à sa juste valeur. Il avait après tout passé le plus clair de son temps à repousser ses avances. Sans raisons valables aux yeux de la femme végétale.

« J’expliquai surtout à notre cher officier que son statut ne lui donnait pas le droit de surprendre n’importe qui à l’improviste. Même s’il a bien choisi son jour, puisque nous célébrons notre victoire. »


A croire qu’elle aurait pu contacter son équipe uniquement pour le piéger et l’obliger à assister à ces réjouissances. Oh, cela serait lui donner trop de crédit, mais Lilian aurait pu en être capable… Elle-même aurait pu l’admettre. Heureusement pour Renan, sa tante n’était pas si manipulatrice et tout cela n’était qu’un concours de circonstance. Qui ne réjouissais pas tout le monde d’ailleurs, à voir la mine glaciale de Lily Greensleeves. La brunette ne se réjouissait que très rarement bien évidemment, mais c’était généralement quand elle était en compagnie de Lilian et pouvait abandonner son identité d’assistante. Chose qu’elle ne se voyait apparemment pas faire devant Renan qui devenait dès lors un élément gênant. Autant dire que Lilian était ravie de la situation, même si elle ne s’attendait pas à ce que Renan s’attaque de cette manière à la britannique.

« Souvent non. Mais depuis quelques temps nous n’avons plus nos réunions à Mannheim. »
Commenta Sweet avec un sourire, comme s’il en savait plus qu’il ne le révélait. « Je m’occupe pour ma part des contacts les moins recommandables de notre chère maire. J’ai un don pour deviner ce que désirent les gens et pour le leur fournir. Puis l’agent Harvest m’a doté de quelques capacités très utiles. N’importe quelle drogue végétale, un claquement de doigt et je peux la produire. Je vous frôle et vous êtes parti pour un trip de plusieurs heures. » Il sourit à pleines dents, certaines en or. « C’est pour cela qu’on m’appelle monsieur Sweet, avec moi la vie n’est que plaisir. »

« Nous avons tous subis certaines améliorations, c’est pour cela que nous formons l’équipe de l’agent de Harvest. Si Sweet s’occupe de la drogue, je suis plus meurtrière. » Répliqua Woodrue qui était d’un seul coup plus présente. Elle présenta sa main à Renan qui se recouvrit d’épines. « Si mon collègue peut vous faire entrer dans une transe psychédélique, je peux tuer d’un simple contact. La ricine est ma spécialité. Les symptômes sont si délicats, on pourrait à peine les déceler et les confondre avec une crise cardiaque est si vite arrivée. »

Les regards se tournèrent un instant vers Liliy, qui avait les bras croisés sur son torse et lâcha un profond soupir, sachant très bien que les gens s’attendaient à révéler ce qu’elle faisait.

« Je m’occupe de la logistique dans l’équipe, de l’organisation et je sers d’assistante à mademoiselle Holland. Tout simplement. »

« Allons ma chère, ne fait pas la timide. » Commenta Lilian en commençant à distribuer les flûtes de champagne.

« Je peux me multiplier, comme un peuplier. C’est un arbre. Et je suis effectivement réjouie par notre victoire, nous avons toutefois beaucoup de travail, comme vous devez le savoir en tant qu’officier. Votre présence m’a juste prise par surprise. »

Une voix émergea du coin d’ombre de la pièce, si légère qu’on aurait pu ne pas l’entendre. « Je fais des choses avec les champignons. » Murmura Jason Grey et le silence s’installa un instant dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4254
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 6 Juin - 23:30 Message | (#)

Renan avait sincèrement pensé qu'elle ne s'amuserait plus à le provoquer inutilement maintenant qu'ils avaient plus ou moins mis les choses à plat, mais il fallait croire qu'il s'était trompé. Son sourire conciliant s'effaça rapidement lorsqu'il sentit qu'elle s'autorisait une main baladeuse, mais comme elle le pensait, il n'était pas assez stupide pour se laisser aller à la contrariété. Son sourire revint finalement, de façade, bien que toujours aussi contrarié. Il espérait bien qu'elle ne s'amuserait pas à d'autres démonstrations de ce genre où il aurait beaucoup de mal à tenir ses engagements. Même s'il le ferait bien sûr, son ego passait après la relation qu'il essayait de sauver.

Ses lèvres restèrent scellées alors que les autres commençaient à se présenter. Ce Sweet lui semblait assez amical, même s'il devait admettre que ses capacités ne lui donnaient pas franchement envie. Les drogues, une arme très dangereuse qui l'avait toujours rendu très méfiant, même si son organisme pourrait résister même aux plus mortelles grâce à Abigaïl. Disons juste qu'il avait déjà vu ce que Lilian pouvait faire avec ses drogues et qu'il n'avait aucune envie de tester autre chose. Un bref sourire ourla ses lèvres lorsque l'homme termina sur une explication sur son surnom.

« Vraiment ? Je m'imaginais que c'était à cause de votre bouille d'ange. »

Il en fallait pour tous les goûts après tout ! Cela dit, Renan se doutait bien qu'il n'était vraiment pas le bienvenu ici. Si ces agents-là jouaient le jeu, c'était certainement parce que Lilian leur avait raconté qu'elle avait la main dans leur petit jeu. Vu les paroles de Sweet, il avait l'air au courant de pas mal de choses.

Les autres étaient un peu plus « lambda », même s'il devait admettre que leurs améliorations étaient certainement très utiles. Disons simplement que cette tendance que la rousse avait à transformer tout ce qui lui tombait entre les mains était quelque peu effrayant. Heureusement qu'il avait été vacciné avec Abigaïl qui semblait elle aussi apprécier de changer tous les cadavres qu'elle rencontrait en créatures qui lui étaient totalement dévouées.
Au terme de ces petites présentations, l'Officier esquissa un sourire faussement détendu avant de répondre :

« Et bien, je me sens presque de trop à ne pas avoir de particularité végétale à dévoiler. » Mais il s'en passait très bien ! « Et vous étiez tous... humains avant d'avoir droit aux améliorations de notre mairesse ? Je savais qu'elle trafiquait quelques petites choses de ce genre, mais je n'avais encore jamais eu l'occasion de voir une tentative ayant aboutie. »

En dehors de Mulch, Munch ou autre chose dans ce goût-là. Disons simplement qu'il n'était pas franchement « abouti » aux yeux du français qui ne vouait en lui qu'un amas de feuillage qui grognait et se déplaçait suivant les ordres qu'il recevait. Rien de bien intéressant à ses yeux en somme.
Son regard se posa finalement sur la réticente. Son argument ne l'avait pas vraiment convaincu, même s'il ne le montrait pas.

« J'ai bien conscience que vous avez beaucoup de travail et en vérité je comptais vous laisser tranquilles ce soir, mais c'est Lilian qui a insisté, alors... » Il posa ses yeux sur elle. « On ne refuse rien à la mairesse, n'est-ce pas ? » Presque rien du moins, sauf deux trois choses sur lesquelles il ne transigeait pas. « J'ai cru comprendre que vous aviez en projet de développer une forme de drogue pour contaminer les habitants de la ville et en faire de gentils petits fans, est-ce que vous comptez vous servir de recherches scientifiques déjà existantes, ou est-ce que vous allez utiliser vos... particularités ? »

Les détails techniques ne l'intéressaient guère, cependant il savait que les gens aimaient parler de ce qui les passionnaient. En les interrogeant, peut-être qu'il les pousserait à penser qu'il s'intéressait à eux et ils décideraient donc se baisser un peu leurs boucliers ? Ou pas. Au fond, il s'en fichait un peu. La seule chose qu'il souhaitait vraiment, c'était de montrer à Lilian qu'il savait parfaitement se comporter comme un bon manipulateur. Après tout, il avait basé quasiment toute sa vie là-dessus.
Comme pour diminuer encore un peu la distance qui les séparait, il termine sur une note plus légère :

« Et gardez les rangs pour un autre jour, ce soir je suis là en tant qu'invité, alors considérez-moi comme n'importe quel agent. »

Restait à voir s'ils le feraient réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 7 Juin - 20:31 Message | (#)

Lilian savait très bien qu’elle jouait un jeu dangereux à titiller Renan ainsi, en le forçant à s’asseoir avec son équipe, en lui forçant la main. Elle lui faisait subir tout cela pour se venger, un petit peu, bon peut-être majoritairement. Mais elle avait aussi envie de voir s’il pouvait s’ouvrir un peu, ou plutôt le prétendre et surtout s’il se rendait compte du geste qu’elle faisait envers lui. Après tout elle lui ouvrait une fenêtre sur un univers qu’elle préservait avec soin. Elle n’irait pas jusqu’à prétendre que les membres de ses équipes étaient comme ses enfants, mais elle avait mis de sa personne dans chacun d’entre eux, utilisant ses pouvoirs et son savoir pour les aider à devenir ce qu’ils étaient maintenant. Un peu ce qu’avait fait Jack avec elle. Il n’était pas essentiel qu’ils s’entendent avec Renan et elle n’y croirait pas vraiment, bien qu’il semblait y avoir une étrange alchimie entre Algernon et le français.

Algernon Sweet était d’ailleurs probablement l’individu le plus dangereux du groupe. Mentalement parlant. Les gens avaient tendance à le prendre pour une brute, ou alors simplement une sorte de type débonnaire qui trouvait un moyen facile de faire de l’argent grâce aux drogues. Lilian savait qu’il possédait des compétences accrues en biochimie et qu’il était un scientifique hors pair. Il laissait toutefois à Lilian et Lily le soin de passer pour les deux plus intelligentes du groupe. Sans parler de Jason, mais Jason était spécial depuis sa mutation.

« Plus ou moins humains, un peu comme vous. »
Commenta doucement Pamela Woodrue tandis que Sweet affichait un large sourire. « Nous avions tous une certaine affinité pour le royaume végétal, sinon la… Greffe ? N’aurait pas vraiment pris. »

« Tous ne peuvent pas se tenir à la frontière entre le végétal et l’animal et y survivre. Chez la majorité des gens, une telle végétalisation serait fatale. »
Conclue sèchement Lily qui ne semblait pas prête à se dérider malgré un regard amusé de sa superviseuse. Lilian se plaçait d’ailleurs légèrement en retrait, comme pour laisser ses enfants faire leurs griffes sur le nouvel arbre à chat qu’elle venait de leur apporter. « La grande différence, Renan, c’est qu’il s’agit là d’humains, de méta-humains qui ont été rapprochés du royaume végétal, comme moi. Les choses que j’ai dans ma serre étaient initialement des plantes. » Ajouta-t-elle tout de même d’une voix tranquille.

Tous avaient pris place autour de la table, les verres défilant pour venir se placer devant chacun. Jason Grey était toutefois à une distance raisonnable de toute source de lumière et semblait marmonner à lui-même. Tous n’étaient pas aussi réussis que Pamela ou Algernon, pensa Lilian, même si l’homme au bandage avait des capacités hors du commun dans les bonnes conditions.

« Exactement. » Commenta Lilian en levant son verre en direction de Renan. On ne lui refusait plus loin. Enfin pour le moment. Elle se doutait bien que si elle abusait, il trouverait un moyen de se venger, d’une manière ou d’une autre. Mais pour le moment, c’était à lui de prouver qu’il désirait réellement se racheter.

« Je pense qu’il s’agit plus de mon domaine. »
Commenta Algernon avec l’un de ses larges sourires dorés. « Avec mes connaissances biochimiques et celle de Lilian en matière de plantes, nous pouvons créer des merveilles. Surtout si on considère qu’elle est capable de faire pousser n’importe quoi et moi de faire produire n’importe quoi à quelque chose. La production ne sera pas un problème, une fois que nous aurons créé le bon hybride végétal. Puis je ne suis pas étranger au milieu comme vous vous en doutez. »

Algernon Sweet n’avait pas qu’une carrure de bagarreur cachant un intellect aiguë. Il restait parfaitement capable d’allonger un morveux d’un coup de poing, mais il ne s’en vantait guère. Un temps toutefois il avait hésité à demander à Lilian de l’aider à recouvrir son corps d’écorce. Cela aidait pas mal contre les minables qui utilisaient des couteaux. Mais Algernon avait découvert qu’un revolver aidait pas mal aussi.

La remarque de Renan ne détendit pas du tout l’atmosphère. Au contraire, un léger silence suivi, avant d’être interrompu par le rire grave d’Algernon. Jason était en train d’observer l’officier comme s’il s’agissait d’une créature d’une autre planète, ou bien d’une sorte de champignon particulièrement rare. Lily elle se créa un masque de fausse gaieté polie.

« Allons les enfants, vous avez entendu le patron. Levons nos verres à notre victoire et à cette soirée de réjouissance. » Lâcha Lilian en levant son propre verre de champagne. « Santé. » Une tige de lierre appuya sur un autoradio antédiluvien et du vieux rock commença à se diffuser dans la pièce. Pamela commençait à servir de la pizza et Algernon sortit de la poche de sa veste quelques cigares. Il en proposa un à Lilian qui accepta, avant de faire de même avec Renan.
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4254
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 7 Juin - 21:35 Message | (#)

Il s'agissait donc de méta-humains ou d'individus en lien avec le royaume végétal ? Ce n'était plus si surprenant qu'elle ait atteint ses objectifs, mais ça restait un semblant d'exploit. Retenant ses paroles, le français acquiesça simplement d'un hochement de la tête, laissant un sourire ourler ses lèvres en signe d'intérêt. La vérité était toutefois bien différente. Renan restait impressionné par ce qu'elle réussissait à faire, mais il était surtout méfiant. Lilian le rendait nerveux, il ne savait plus vraiment comment s'y prendre avec elle, ni même quoi penser de leurs relations, alors comment se sentir rassuré en apprenant qu'elle avait fabriqué des sortes de plantes sur pattes ? Aussi compétents soient-ils, ils obéissaient à la rousse et le comportement de l'autre emmerdeuse prouvait clairement qu'ils le méprisaient. Renan nota d'ailleurs de se débrouiller pour rendre la vie de cette gourde aussi impossible qu'il le pouvait. On ne lui répondait pas comme s'il s'agissait d'un demeuré ou d'un intrus. Lilian était SHADOW, Lilian était sous ses ordres.
Voilà tout.

Il esquissa un léger sourire au terme de paroles de la chieuse.

« Oh, vraiment ? Vous êtes donc tous exceptionnels ? Dire que je pensais que Lilian vous gardait pour votre joie de vivre et votre amabilité. »

Si elle voulait le prendre pour un con, il allait jouer le jeu !
Au fond, le français se fichait pas mal de ce que ces créatures étaient. Tout ce qu'il savait, c'était qu'elles travaillaient pour Lilian et que, vu leur comportement, elles ne présenteraient que des problèmes si un jour il décidait de s'éloigner de la rousse.

Les explications au sujet du sérum ne tardèrent pas à arriver, mais contrairement à ce qu'il attendait, il n'eut pas droit à une tonne de détails scientifiques sans intérêt. Au lieu de cela, ils se contentèrent de lui faire savoir qu'ils allaient se servir de leurs pouvoirs respectifs pour le fabriquer, voilà tout. Il se contenta donc d'acquiescer à la question rhétorique de l'homme, puis put constater – avec un certain plaisir – que sa remarque sur son titre posa un gros froid. Et bien, en voilà qui étaient décidés à lui faire passer une soirée particulièrement réjouissante ! Pourtant, même face à ce silence oppressant, il ne perdit pas son sourire.
Alors qu'ils commençaient à lancer la soirée, le français tourna légèrement la tête vers le scientifique de la bande.

« Prévenez-moi le jour où vous lancerez tout ça, je n'ai pas très envie de me mettre à rêver à notre maire chaque nuit parce que j'aurai bu trop d'eau du robinet. On m'accusera de faire du favoritisme avec mes autres agents. »

Il ne parlait pas sérieusement bien sûr. De toute manière, ses rêves étaient bien trop limités pour qu'il se laisse aller à des pensées concernant la rousse.

La soirée commençait à prendre son envol, mais Renan ne s'autorisait pas trop de débordements. Il secoua la tête en signe de dénégation lorsque l'un des hommes lui offrit un cigare, le remerciant tout de même. Il choisit ensuite de rester silencieux durant quelques instants, contemplant les personnes en train de parler entre elles et essayant de comprendre les relations qui les unissaient. Est-ce que cette emmerdeuse était hostile seulement avec lui, ou était-ce son comportement naturel ? Peut-être qu'elle était simplement jalouse de l'attention que Lilian portait aux autres ? Renan ne serait pas vraiment étonné d'apprendre qu'elle couchait avec elle, ou du moins qu'elle espérait en arriver là. Son attention s'attarda pas mal sur cette chieuse, mais tout en veillant à ne pas se faire remarquer.
Ce n'est qu'après quelques instants de silence qu'il se décida à échanger un peu avec les personnes présentes dans la pièce, essayant de voir quelle était leur ouverture d'esprit et ce qu'il pourrait bien obtenir d'eux. Il ne s'autorisa à revenir vers Lilian qu'une fois le repas bien avancé.

« Tu espérais surtout me montrer combien tes hommes te sont dévoués, n'est-ce pas ? » Il esquissa un bref sourire. « J'ai comme l'impression que ton petit chien hostile ne m'aime pas beaucoup. C'est parce qu'elle a remarqué combien tu tiens à moi et qu'elle est jalouse, ou c'est dans sa nature ? »

Question faussement désintéressée, mais dont la réponse pouvait revêtir une certaine importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein





Seule la victoire est belle ▬ Lilian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» GRIMES, SHANA ▬ Plus le combat est dur, plus la victoire est belle !
» BELLE TAPISSERIE
» Viens voir Victoire (Elle)
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Victoire de Noailles }~ Prise !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-