AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Ô rives d'infinis présages !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mar 20 Juin - 22:37 Message | (#)

Cela ne m’étonne pas de voir Dante réagir ainsi devant la révélation de l’âge cosmique de la balise. Mais ce qui m’excite encore plus, c’est de voir mon fantasme en train de se réaliser qui est l’existence d’une race de machine consciente dans l’univers. Je me retiens même à verser des larmes de joie afin de garder mon sérieux devant mon client, mais c’est tellement difficile de se retenir. Et comment que c’est fascinant ! S’il faut passer une semaine entière pour tout connaître sur la balise alors ainsi soit -il, j’accepte sans hésiter de séjourner à bord du vaisseau pour une durée déterminer ou indéterminé. J’imagine qu’il doit bien y avoir un réfectoire présent dans ce vaisseau, au moins pour nourrir les membres d’équipages lors des voyages spatiaux de longues durées.

Ce que Dante me demande de faire, c’est-à-dire peaufiner les traductions pour qu’elle soit conforme à cent pour cent, me laisse songeur pendant dix secondes d’introspection avant de lâcher mon verdict.

- Il me faudra beaucoup plus de temps que d’habitude, mais ça reste faisable. Personnellement ça ne me gêne pas de mettre plus de temps. Ni même pour Dante, puisqu’il l’avait dit lui-même.

Sans plus attendre je réunis toutes les informations révéler par Dante précédemment que je convertis en signaux radio-numérique, incluant le contenue des archives du vaisseau que Gallywix vient d’ouvrir pour moi. Plus le temps passe, plus le travail devient long et fatiguant tellement l’importance de mon travail est primordiale. Comme si le destin de l’humanité reposait sur mes épaules. Du moins c’est une impression. Au bout d’une heure, vingt minutes et quarante-cinq secondes, les réponses sont transmises à la balise.
La race qui avait bâti l’ancienne civilisation extraterrestre s’appelait donc les Zonaréens. Une information précieuse que j’enregistre en mémoire, au moins nous avons un nom pour désigner la civilisation éteinte. En tout cas la balise n’a pas hésité à accepter de coopérer avec nous. Encore mieux, elle accepte même de vouloir nous aider à faciliter nos méthodes d’interprétations. Que demande le peuple ? C’est avec un immense plaisir que je prépare les remerciements pour l’aide généreuse de l’ONA, ainsi que certaines questions que suggère Dante.

- Nous vous sommes très reconnaissants pour votre aide et c’est pourquoi nous vous remercions beaucoup. C’est un honneur de vous avoir parmi nous. Nous avons des questions importantes à vous poser à votre sujet. Tout d’abord, nous voulons en savoir plus sur vos fonctionnalités. A quoi vous servent-elles ? Et pour quel but vous aviez été créé ?

La dernière question était selon moi la plus importante, car elle nous permettrait de savoir si elle avait été conçue par une civilisation conquérante ou pacifique. Jusqu’ici, la seconde idée me parait la plus évidente, mais sait-on jamais. Un silence plane dans le laboratoire pendant cinq minutes avant de recevoir la réponse de l’artefact, qui est nettement plus claire et moins ambigüe que la fois d’après.

- Concernant les fonctionnalités de la balise, il est écrit que chacune de ses fonctionnalités lui sert dans le but pour laquelle elle a été créer. Entre autres, l’exploration et la reconnaissance. Elle sert de relais de communication à longue distance depuis Hexiron, mais elle mentionne également une autre fonction : celle de récolteuse de données. Ses données sont ensuite transmises par son technomonde, mais depuis quatre milliards d’années elle a perdu le contact avec son monde. Pourquoi ? La balise elle-même l’ignore.

Est-ce que les programmes endommagés et la perte de son contact d’Hexiron seraient liés ? J’évalue cette probabilité à 51,36 %. Dante souhaitait savoir ce que la balise voulait dire par technoplanète, ainsi que la possibilité de retrouver la planète d’origine de la balise en partageant sa cartographie à la machine consciente.

J’ai bien une petite idée de ce que doit ressembler Hexiron....

Après avoir interprétée puis envoyée les questions de Dante, deux heures et vingt-cinq minutes plus tard, la balise nous balance des révélations toujours plus étonnantes les unes que les autres. Surtout pour moi. L’idée que j’avais d’Hexiron s’avérait être à peu près exacte, car je n’aurais jamais cru possibles certains détails.

- La balise nous dit que sa technoplanète est, en quelque sorte, un vaisseau-monde d’envergure planétaire ainsi que dans son aspect. En clair c’est une planète artificielle faisant office de vaisseau spatial, puisque la balise précise bien que son monde puisse vraiment voyager dans l’espace. D’après ce qu’elle ajoute, Hexiron fut construit en des temps immémoriaux par des êtres qu’ils appellent « les Primarques » par des méthodes inconnues des Hexiriens. La balise à même la dernière image de son technomonde qu’elle a accepté de nous montrer. Une image haute résolution s’affiche sur un écran lumineux flottant qui apparait au milieu du laboratoire, montrant une vaisseau gigantesque ressemblant à une planète. D’après la balise, Hexiron fait exactement la même taille que notre soleil. Au cœur même du technomonde se trouve une étoile qui sert de réacteur, alimentant Hexiron en source d’énergie nécessaire au fonctionnement du monde artificiel. Après, pour ce qui est des méthodes d’exploitation de l’étoile, la balise n’a pas donné de détails.

Je pousse un long soupir au milieu d’un long silence, afin que tout le monde puisse assimiler toutes ces informations qui m’ont bien scotchée, tellement je n’étais pas prête à ça. C’est avec une lenteur placide que je me lève de mon fauteuil devant tout le monde, m’avançant aux côtés de Dante tout en frottant ma tête contre la paume d’une main comme si j’avais reçu un coup de massue sur la tête. Puis je me retourne vers la balise pour l’observer dans son ensemble avant de prendre parole, sans détourner la balise des yeux.

- C’est là que ça va coincer pour la localisation d’Hexiron. Mon regard se tourne vers Dante. Comme je l’ai déjà dit, le technomonde est réellement mobile. Il voyage de système en système et n’est donc pas un monde qui est fixe dans un point de l’espace. Vois ça comme…. Et bien…. Un monde errant en quelque sorte, mais commandé par un capitaine. La balise précise également qu’Hexiron stationne dans l’espace lorsqu’il faut procéder au changement du noyau du technomonde. Autrement dit, changer l’étoile qui leur sert de réacteur par une autre. Cela peut aller de soixante-cinq à cinq cents millions d’années en fonction du stade de l’étoile en fin de vie. Je soupire. Pour savoir si Hexiron existe encore ou non, c’est une autre histoire. La balise a déclaré ne pas en savoir plus que nous. Je lève l’index de ma main gauche pour souligner un détail important. Mais heureusement, rien n’est perdu. L’artefact dit pouvoir localiser le dernier point de ravitaillement d’Hexiron. Je lui ai montré votre cartographie comme convenu et d’après ses dires elle est à peu près reconnue par la balise. En effet, elle avait remarqué de nouveaux éléments qui n’existaient pas dans ses schémas à elle.

En même temps il y a de l’eau qui a coulé sous les ponts depuis dix milliards d’années. De nombreuses étoiles et planètes sont nées tandis que d’autres sont mortes depuis tout ce temps, ce qui peut fausser les indications de la balise selon impact du changement.
Je retiens un long bâillement en plaquant une main contre ma bouche, suivie d’un frottement de mes yeux par le bout du pouce et de l’index de ma main droite, au même moment où Dante demande si je souhaite me reposer. Une proposition que j’accepte en hochant la tête avec lenteur.

- Volontiers. Un peu de repos ne serait pas trop de refus. J’ai un mal de crâne pas possible. Merci beaucoup pour l’offre.

C’est dingue ce que je peux être fatigué à ce point-là. C’est comme si j’avais passé une nuit blanche complète sur League of Legends, sans n’avoir mangé ou bue quoi que ce soit. Chose qui m’était déjà arrivée quand j’étais encore en convalescence.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mer 21 Juin - 17:12 Message | (#)

Il fallut près d'une heure et vingt minutes à la cyber-criminelle pour transmettre à la balise les informations que Dante souhaitaient partager avec elle. Au terme de ce laps de temps qui cultiva son impatience, le vieux dragon en apprit davantage sur la balise. La balise avait donc été conçue pour assurer des missions d'exploration et de reconnaissance.

Classique ! Elle servait de relais de communication à longue distance depuis Hexiron, sa planète d'origine ; autre fonction intéressante, elle agissait comme « récolteuse de données », données par la suite transmises à son techno-monde. Ils apprirent d'ailleurs que la balise avait perdu tout contact avec son monde depuis près de quatre milliards d'années.

«  Elle l'ignore... ?  » Voilà qui ruinait tout espoir de contacter les créateurs de l'artefact ou en tout cas leurs descendants... Il dut attendre encore plus de deux heures pour mener à bien la « conversation ». Heureusement, pour lui, ces laps de temps ne signifiaient rien. Golodon, toujours présent, prenait toujours des notes. Tali'Koris, en revanche, s'était absentée pour aller s'occuper d'un problème de plomberie dans les conduits au noyau de vapeur.

La techno-planète était donc « en quelque sorte » un vaisseau-monde et la balise eut la courtoisie de fournir une image, la dernière, d'Hexiron. Dante fut impressionné. Un vaisseau d'envergure planétaire, sphérique, une véritable planète artificielle capable de voyager dans l'espace !

Quel prodige ! Un vaisseau-monde créé en des temps immémoriaux par les « Primarques » ; voilà qui battait en brèche l'idée même d'une création originale. Hexiron avait donc une taille comparable à celle de notre soleil et en son cœur siégeait une étoile pour approvisionner le vaisseau en énergie. Une étoile intégrée à un réacteur... quel exploit ! Exploit dont la balise ne partagea pas les détails techniques. Vraiment dommage...

Dante écouta les explications de Network mais constata surtout son état de fatigue. «  Prenez ce verre d'eau et allez vous reposer. J'insiste. Vous en avez déjà beaucoup fait.  » Un petit gobelin en tenu de laquais apparut à la porte du laboratoire et se rapprocha en sautillant de Tessa. «  Il vous conduira à une chambre où vous serez tranquille. Si vous avez faim, n'hésitez pas à réclamer.  »

Dante insisterait encore, s'il le devait, pour convaincre la demoiselle de s'offrir quelques heures de repos. Lui-même resterait dans le laboratoire, assis près de la balise, à la contempler en silence. Quelles étonnantes perspectives s'ouvraient à lui... mais était-il bien raisonnable, suivant les dernières révélations de Tessa, de s'engager sérieusement sur la piste d'Hexiron ? N'était-il pas folie de suivre une piste vieille de quatre milliards d'années ? N'était-il pas idiot de se fier à la seule « parole » d'un organisme numérisé autonome ? Dante occupa les heures qui précédèrent le retour de Tessa à ces intenses réflexions. Quelle chimère poursuivrait-il, s'il se lancer corps et âme dans la quête de ce techno-monde... et était-il bien raisonnable de vouloir retrouver la trace d'un monde perdu, d'un monde habité par ceux qui, pour survivre, sont contraints de détruire des systèmes entiers ? Car c'est ce qui arrive, quand on consume une étoile, on condamne à la mort toutes les planètes satellites, où la vie devient impossible... et s'il prenait ce risque... ne devait-il pas craindre de voir venir près de la Terre Prime ces dévoreurs d'étoiles ?

Toutes ces pensées caracolèrent dans sa tête pendant si longtemps qu'il ne vit pas Tessa revenir. Il dut s'éveiller de sa méditation comme on quitte le sommeil.

«  Ah, vous voilà. Bien. Network, vous allez procéder, avec la balise, au croisement des données géographiques, pour obtenir le dernier emplacement connu d'Hexiron. Mais ensuite, je veux que vous vous concentriez sur une tâche certainement plus délicate. Nous devons avoir la certitude de la fiabilité des informations transmises par la balise. En d'autres termes... venez.  »

Tous deux se rapprochèrent d'un plan de travail où, sur une feuille de papier, Dante gribouilla : « est-elle capable de mentir ? » Une prudence certainement inutile, mais on n'apprend pas au vieux dragon à cracher du feu... «  Je vais m'absenter pendant une heure. Si je ne suis pas de retour quand vous en aurez fini avec ça... je veux aussi que vous déterminiez avec notre invité s'il est possible d'accéder aux données collectées depuis sa création. Bon courage.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Jeu 22 Juin - 23:14 Message | (#)

J’accepte volontiers de voir le verre d’eau offert par Dante, rien que pour étancher ma soif grandissante et hydrater ma gorge bien sèche. J’en ai bien besoin. Je me suis tellement focalisé sur mon travail que je n’ai pas fait attention à mon horloge biologique, incluant la soif et la faim. Justement en parlant de ça j’ai l’estomac qui crie famine, générant des gargouillements pas très discrets qui me mettent un peu mal à l’aise devant le capitaine du vaisseau. Je ne sais pas s’il possède un réfectoire, mais ce qui est sûr c’est que je vais pouvoir réclamer de la nourriture au majordome qui débarque dans le laboratoire de manière presque enfantine, venant se placer à mes côtés.

- C’est vraiment gentil de votre part. Vous avez toute ma gratitude. Et ça vient du fond du cœur, chose qui est rarissime à voir chez moi venant de clients que je rencontre à peine.

Sans plus tarder, je me fais raccompagner par le laquais, traversant quelques couloirs avant de m’arrêter au lieu d’une chambre d’accueil VIP d’un paquebot de luxe. Du moins c’est comme ça que je constate la pièce par le confort matériel qu’elle dégage. J’ai même droit à une salle de bain personnelle en plus, ce qui tombe plutôt bien car j’ai tout de suite un besoin urgent d’aller me décrasser. Mais avant cela j’attends que le majordome termine la petite visite de la pièce pour lui demander quelque chose.

- Désirez-vous quelque chose à manger ?
- Oui tout à fait. Comme plat si possible je voudrais bien avoir un steak saignant avec des spaghettis à la carbonara et de la salade, s’il vous plait.
- Très bien Madame.

Sur ses derniers mots, le laquais quitte la pièce pour revenir quinze minutes et quinze secondes avec un plat qu’il dépose sur la table où je me suis assise, soulevant le couvercle de l’assiette pour laisser échapper une nappe de fumée délicieusement bonne sur mon plat commandé. Je remercie le laquais en toute courtoisie avant de me mettre à table, gardant toujours ma tenue de super sur moi.
Du moins, jusqu'à ce que j’aille prendre une bonne douche une fois mon plat, achever par mes soins et qui n’a pas fait l’enfeu. Comme je n’ai détecté aucune caméra de surveillance, j’imagine que mon intimité est préservée des regards extérieurs. J’ai tout à disposition pour me laver dans les meilleures conditions, mais j’ai quand même le réflexe de scruter chaque recoin d’éventuelles traces de saleté dans la salle de bain. On ne sait jamais, il est possible que le dernier résident ait laissé des traces de son passage. Si j’avais su ce qui m’aurait attendue, j’aurais amené ma lampe ultraviolette…..
Finalement tout est clean, en même temps la pièce à du être bien nettoyé de font en comble. Je me déshabille en retirant mes vêtements ainsi que mes lunettes futuristes, puis je fais couler l’eau pour entamer ma douche. Une demi-heure plus tard, je ressors de la douche, plus propre qu’un sou neuf, pour aller ensuite me blottir dans les bras de Morphée.

Je m’assoupis comme une masse sur les draps du lit douillet…. Mes yeux se clos…..


- Aaaah !!!!

Je me réveille en sursaut, le front couvert de sueur, le cœur palpitant et la respiration saccadée. Je reviens d’un rêve qui a viré en un cauchemar apocalyptique des plus atroces. À la fin de ce cauchemar, je voyais la terre en train de sombrer très rapidement dans un hiver nucléaire très glauque…. Ou quelque chose qui y ressemblait. Peu après que le soleil se soit fait aspirer par quelque chose, passant rapidement du jour à la nuit. Je me passe une main contre mon front en essayant de me ressaisir du choc émotionnel que je viens de me prendre. Les réponses de la balise me reviennent en tête à ce moment-là, puis je fais le parallèle avec le cauchemar vécu et c’est la que je trouve la cause de ce mauvais rêve : celle de voir ma planète et ses habitants mourir par la perte de notre soleil par Hexiron, si jamais un contact a lieu entre les Hexiriens et l’équipage de Dante. Si le technomonde doit consommer des étoiles pour pouvoir vivre, faut-il craindre le risque d’attirer la convoitise des Hexiriens en leur révélant le système solaire de la terre prime ? Déjà, il faut connaître les mœurs et la culture des Hexiriens pour savoir si c’est une race hostile ou pacifique.

Et pour cela, il faut questionner la balise à ce sujet….

Je me lève pour rejoindre la salle de bain pour me rincer le visage avec l’eau du robinet, entre mes mains. Ceci fait je jette un œil sur ma montre numérique pour savoir combien de temps j’ai dormie. Hé bien…. huit heures de sommeil complet, ça en fait du repos. Je commence à me rhabiller puis je quitte la chambre pour retourner au laboratoire. Je ne risque pas de me perdre puisque j’ai enregistré le trajet inverse plus tôt. Arriver à destination je trouve Dante cesser une séance une méditation devant la balise pour ensuite m’expliquer la prochaine démarche de mon travail, qui consiste à obtenir l’emplacement récent d’Hexiron par interpositions des données géostellaires. Juste ici rien de bien compliqué, jusqu’à ce que le mystique me confie une seconde tâche bien plus compliquée concernant la fiabilité de l’ONA qui nous oblige à nous éloigner de cette dernière, comme si Dante ne veut pas qu’elle sache ce qu’il compte me dire.

Je découvre alors les raisons de cette initiative, quand je posé les yeux sur ce qu’il a écrit sur le bout de papier. Il me demande si l’ONA peut mentir ou non. Une très bonne question que je me suis souvent posée avant d’aller me reposer. Un soupire s’échappe de mes narines au moment où je saisis un stylo pour écrire en bas de la question : « Oui, j’en ai bien peur…. »

Je joue le jeu en faisant comme si je n’avais pas lu la question de Dante, alors qu’il me demande de voir si je peux accéder aux données accumulées par la balise depuis sa conception. Tandis qu’il me laisse seule avec la balise, je retourne à mon poste de travail pour démarrer les objectives réclamé par Dante. Avec l’aide de la balise je triangule l’ensemble des données réunies, tout en effectuant une quantité fastidieuse de calcules, d’équations et d’algorithmes afin de minimiser la marge d’erreur possible au repérage du dernier checkpoint effectuer par Hexiron. Parallèlement, je prépare de nouveaux signaux pour questionner la balise sur la possibilité de pouvoir jeter un œil sur ses données recueillies. Travail qui me demande cinquante-cinq minutes et quarante-deux secondes.

Hasard a écrit:
Jets de dés :

Jet I :
Réussite : Network parvient à localiser le dernier emplacement connu d’Hexiron.
Echec : IT’S A TRAP !!

Jet II :
Réussite : Network reçoit l’autorisation de la balise à accéder à sa base de données.
Échec : La balise refuse que Network accède à ses données par protocole imposé par ses supérieurs.

Cinq minutes après l’envoi de ma question, la balise me donne la permission d’accéder au registre de ses données récoltées. Chose que j’effectue une fois l’emplacement géostellaire le plus récent d’Hexiron enfin localiser, ce qui prend tout juste une demi-heure. À peine j’ai accès aux données de l’ONA que j’ai accès à une quantité quasi sans fin d’informations qui me donne réellement le vertige tellement ça ne s’arrête jamais. Moi-même je n’arrive pas à quantifier à peu près en yottaoctet la quantité de données présentes. Je défile les données à une vitesse hallucinante pour apercevoir ne serait-ce que le bout du chemin, si bout il y a….

Lorsque Dante revient au laboratoire, je lui fais signe de venir avec enthousiasme tout en me tournant vers lui.

- Ah vous voilà, vous ne pouviez pas mieux tomber. J’ai une bonne nouvelle à vous annoncer : non seulement je suis parvenue à retrouver le dernier passage d’Hexiron connue de la balise, mais en prime j’ai reçu l’autorisation de la balise à pénétrer dans sa base de données. Autrement dit j’ai fait une pierre deux coups ! Regarder par vous-même. Je fais apparaître deux gros écrans lumineux au milieu de la pièce. L’un affiche la cartographie géostellaire avec une marque en surbrillance indiquant l’emplacement demandé. L’autre montre des pans entiers de données défiler verticalement et à toute vitesse.

Pour le coup je suis très fière de ce que j’ai fait. Quoique pour l’autorisation de la balise je pensais qu’il aurait refusé.


Dernière édition par Tessa Hartley le Ven 23 Juin - 0:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Jeu 22 Juin - 23:14 Message | (#)

Le membre 'Tessa Hartley' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Ven 23 Juin - 22:17 Message | (#)

Dante garda longtemps l’œil rivé sur ces deux écrans de lumière blanche, pour contempler la cartographie nouvelle et ces innombrables données défilantes. La réussite de Network était totale.

«  Pouvez-vous systématiser le processus ?  » En d'autres termes, Dante souhaitait pouvoir « puiser » au cœur de la balise sans avoir à requérir la présence et l'intervention de la cyber-criminelle, puisque le vieux dragon ne pouvait la réquisitionner durablement et la priver de sa liberté.

«  Il faudra créer pour nous une interface de dialogue avec la balise. Je veux pouvoir établir des échanges et des communications sur la longue durée.  » Puisque cet organisme numérisé autonome était vieux d'au moins quatre milliards d'années, il fallait en déduire que ses dispositifs étaient proprement immarcescibles.

Si, comme Dante le croyait, la balise était un puits sans fond d'informations et de données, il ne pourrait toujours compter sur Tessa pour y plonger et remonter le seau. Celle-ci n'était pas éternelle – et surtout, Dante n'avait aucun moyen de s'assurer de sa parfaite loyauté.

«  Golodon, il faut me préparer des cristaux de rétention pyrostatique.  » Ils auraient ainsi les moyens de garder la balise à l'abri – et à l’œil. Ces cristaux fonctionnaient sur la base d'un concept fort simple, l'escouflefoudre, application véhiculaire de draguioniques et d'électropulsion magnétique dans l'environnement minimaliste d'une réplique fuzonique.

Ils permettraient d'enfermer la balise et de l'isoler au besoin, pour éviter les mauvaises surprises. Dante ne s'attendait pas, en recueillant l'artefact, à  « rencontrer » une entité artificielle consciente, vieille de plusieurs milliards d'années. Il prit donc la décision de ne jamais la ramener sur la Terre Prime et de la laisser dans l'Arcanis, peut-être même sur la base lunaire, où des hommes à lui pourraient l'étudier à loisir et sans risque pour l'humanité dans son ensemble.

«  Ce sera ma dernière requête, vous en avez déjà beaucoup fait et vous n'avez pas démérité.  » Autant dire qu'il était satisfait et qu'il paierait Tessa rubis sur l'ongle et sans broncher : il n'aurait jamais mieux dépensé son argent qu'en suivant les conseils de Tali'Koris d'engager les services de Network.

«  Prenez le temps qu'il vous faut. Nous rentrerons à Star City quand vous en aurez terminé avec ça.  » Il insista d'ailleurs sur ce dernier mot, sur ce dernier point, puisqu'il n'avait pas oublié la requête silencieuse qu'il avait émise.

Dante désirait savoir si la « conscience » de la balise, qui s'exprimait, était capable de mentir, car cela changerait sa façon de voir les choses et, surtout, changerait son approche. Il avait de l'expérience, avec les intelligences artificielles, une expérience pas toujours très heureuse, d'ailleurs, mais une expérience tout de même suffisante pour l'inciter à la prudence la plus élémentaire.

Dante se souvenait sans mal de la terrible révolte des Qohoriens, ces machines esclaves devenues les bourreaux de leurs maîtres. Il se souvenait des massacres qui suivirent leur rébellion, de ces millions d'hommes et de femmes sacrifiées dans les charniers.

Il se souvenait des cris, des tourments, de l'agonie.«  Je dois me retirer pour une heure. Soyez attentive, Network, et ne vous épuisez pas à la tâche. Prenez le temps qu'il vous faudra. Usez de toute la prudence nécessaire. Je reviens, ne vous en faîtes pas. Golodon vous assistera si vous en avez besoin.  »

Dante gagna ses appartements et s'installa dans la salle de méditation. Là, dans un bassin de cuivre, il alluma un brasier. Pendant près d'une heure, il s'absorba dans la flamme, pour y lire ce que l'élément feu avait à lui raconter de l'avenir. La chaleur gagna ses joues, son front, sa nuque et bientôt toute la férocité de Fuzon pénétra son esprit. La connexion déploya en lui ses moiteurs agréables et, bientôt, son esprit s'ouvrit aux mystères du futur.

Il ne retournerait auprès de Tessa qu'après une heure de longue et intense méditation. Personne ne viendrait le déranger : le Cérébropyre serait en éveil, et tous les gobelins de l'équipage, tous les hommes et les femmes de l'équipage aussi seraient conscients de l'état de leur maître. Nul n'oserait venir troubler sa séance de pyromancie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Sam 24 Juin - 22:51 Message | (#)

Sitôt avoir réussie mes exploits récemment accomplis, j’étire de nouveau mes membres avec nonchalance, pour ensuite réajuster mon chignon devant une petite glace sortit de la poche de mon trench-coat. Une petite pause s’impose, sachant que cela ne dérange nullement Dante et sa patience légendaire. D’ailleurs en parlant de lui il exige une nouvelle requête pour moi, qui est également la dernière puisqu’il le dit lui-même. Pour la dernière étape de mon travail, je dois juste concevoir un système d’interface de communication faisant office d’intermédiaire entre la balise et le mystique sur le long terme, qui ne sollicite pas de ma présence. Une demande judicieuse puisque je ne serais pas toujours là pour servir d’interprète, ce qui est bien dommage, car je n’aurais pas dit non à d’éventuels contrats se déroulant à bord du vaisseau. Je n’aurais refusé pour rien n’au monde.

Enfin bon, si c’est ce qu’il veut….

- OK je me charge de ça.

Un petit frottement de main plus tard je me lance dans le développement de l’interface demander, peut après que Dante se soit de nouveau absenté pour faire je ne sais quoi. Je me plonge dans de longs moments de réflexion entre deux séances de programmations d’une complexité surhumaine par ma cyberpathie, afin de faire de mon interface un chef œuvre technologique conçu et réglé minutieusement comme si j’été en train de construire une horloge atomique. Une tâche très longue et impliquant une concentration totale sur le moindre petit détail de ma part. Quand je construis quelque chose qui soit parfait selon mes critères et fait avec amour, sans compter les heures, les jours ou encore les semaines qui suivent. Chez moi la qualité prime toujours sur la quantité, peu importe les activités effectuées.

Par certains moments, je m’interroge sur ce que peut bien ressembler ces fameux cristaux que doit préparer Golodon. Vu le nom donné, il est évident qu’il s’agit là de dispositifs technomagiques, mais pour ce qui est de leurs fonctions je n’en ai aucune idée. Comme je l’ai déjà dit, même s’il y a bien le mot « techno » dans techno-magie, ça reste quand même une discipline du domaine mystique qui m’échappe complètement. Au mieux je pourrais comprendre le fonctionnement de certaines choses primaires de cet art, mais ça s’arrêterait là. D’autant plus qu’il est fort peu probable que je m’intéresse à ce domaine. Mais c’est surtout ce qu’il compte faire avec ces cristaux qui m’intéresse avant tout, bien que cela à avoir avec la balise. Est-ce que, par hasard, Golodon a reçu l’ordre de plonger l’ONA dans une nouvelle stase ? Je ne sais pas…..

Il m’arrive souvent de prendre des pauses allant d’un quart d’heure jusqu’à une heure entière en fonction de mon état de fatigue. Dans ces moments-là, je demande à mon collègue d’aller me chercher le laquais de la dernière fois pour qu’il m’apporte de quoi me mettre sous la dent quand j’ai un petit creux. De temps à autre, je n’hésite pas non plus à solliciter l’aide de Golodon pour qu’il observe certains changements sur certains écrans lumineux pendant que je module des signaux, jusqu’à ce que le gobelin m’avertît quand il aperçoit des résultats précis que je lui ai transmis, avant d’avoir entamé les réglages nécessaires pour que la traduction radio-numérique ne laisse de faux raccords et autres erreurs d’interprétations. C’est littéralement un travail d’orfèvre ce que je suis en train de faire ! Ce n’est qu’après dix heures, trente-neuf minutes et dix-sept secondes de conception que l’interface demandée est enfin opérationnelle à cent pour cent de ses capacités. D’ailleurs ça me fait penser.... depuis combien de temps je suis sur ce vaisseau déjà ? Ah ouais ça fait presque vingt-quatre heures que je suis ici ! Vingt-trois heures quinze pour être plus précis. C’est fou ce que le temps peut vite passer.

Il ne manque plus qu’à faire un essai du système d’interface, mais je laisse ça à Dante de s’en charger. Au passage, le voilà qui revient pour la énième fois. Je m’avance vers lui pour lui montrer les écrans affichant le système d’interface en application, une main tendue vers mon poste de travail.

C’est bon, votre interface est terminée. J’ai fait en sorte à ce que l’utilisation du système soit la plus intuitive possible pour votre usage personnel. Techniquement, vous ne devriez rencontrer aucun souci technique. Au pire, si cela devait arriver vous me contactait et je me chargerais de corriger le problème.

Ce qui ne risque pas d’arriver, pas après le temps et les efforts consacrés sur l’interface.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Lun 26 Juin - 12:15 Message | (#)

 « Parfait. Je suis ravi, Network, vous avez fait là de l'excellent travail. Je crois que Tali'Koris avait raison à votre sujet, vous êtes une pointure. C'est admirable. Je suis presque envieux. »

Dante ne pouvait juger la technicité des travaux de Tessa, mais il se fiait aux résultats et ceux-ci ne manqueraient pas d'asseoir l'opinion qu'il se faisait d'elle. Il inspecta l'interface qu'elle avait conçue pour lui depuis les premiers terminaux du laboratoire. La clarté des échanges traduits réciproquement ne cédait rien à la fonctionnalité du dispositif, ce qui faciliterait l'usage et les futures interactions avec la balise.

 « Vous recevrez très rapidement les dernières sommes qui vous reviennent. Nous partons dès à présent et nous serons bientôt rentré à Star City. Je dois l'admettre, Network, je ne m'attendais à ce que notre collaboration soit si fructueuse. Avec votre accord, j'aimerais pouvoir faire appel à vous encore, dans le futur. Il se peut que cette balise n'ait pas encore délivré tous ses secrets et que votre expertise soit nécessaire pour en détisser les mystères. »

Dante espérait que la cyber-criminelle serait partante pour compter parmi les contacts privilégiés du vieux dragon. Il lui présenta une carte de visite très spéciale, puisqu'il s'agissait d'une pièce d'or frappée d'un dragon au vol abaissé d'or, couronné des quatre points cardinaux d’argent. Il la lui confia.

 « Même si vous préférez que nous en restions là, j'insiste, prenez ce souvenir. Conservez-le précieusement et si vous avez un jour besoin d'un service ou d'une faveur, de ma part, il vous suffira d'y penser fort et de frotter la pièce. »

Il ne suffirait plus qu'à en faire bon usage ; Tessa l'ignorait certainement, mais la « faveur » d'un ancien dragon n'a pas de prix. Dante ne la considérait pas comme une amie, comme une proche, ni même comme une personne qui lui fut particulièrement attachée, mais dans l'exercice de ses fonctions et dans l'exécution de leur contrat, Network s'était montrée redoutablement efficace.

Elle l'avait tiré d'un impasse et, comme on dit, « à tout seigneur tout honneur ». Il lui donnait là un gage évident de sa gratitude, de son estime et de son respect. Bien sûr, si elle acceptait de rester en contact avec lui à plus ou moins long terme, parce qu'il suspectait d'avoir à nouveau besoin de ses services, Dante n'en serait que plus satisfait, mais il ne la contraindrait pas.

C'était déjà beaucoup d'avoir réussi à la faire venir à bord du vaisseau, pour un bref périple jusqu'à la base lunaire où le dragon entretenait des projets conséquents. Beaucoup aurait pris peur à l'idée de suivre ainsi un parfait inconnu, quand bien même l'inconnu se montrait généreux de son argent. Le dernier à l'avoir fait n'était autre que Ryan, qui avait suivi Dante jusque dans les confins du Terminus, pour une somme un brin dérisoire... et l'état global des facultés intellectuelles du bonhomme ne le désignait pas comme candidat au prochain prix Nobel d'astrophysique. L'étalon était sans doute biaisé, puisque tout concourait à dire que Ryan aurait suivi Dante jusqu'aux confins des mondes.

 « Si vous le souhaitez, vous pouvez vous retirer dans une chambre pour vous reposer. Vous travaillez sans relâche depuis longtemps. Nous vous ferons savoir quand nous serons arrivés. Toutefois, si vous préférez vous occuper différemment pendant le trajet, libre à vous. »

Tessa était peut-être curieuse de visiter le vaisseau spatial, ou d'étudier encore un peu la balise, ou peut-être souhaitait-elle s'asseoir dans un coin et beurrer les sandwichs. Comme elle était désormais non plus sa commis mais son invitée, Dante la laisserait globalement assez libre, pourvu qu'elle ne fît rien pour gêner l'équipage dans ses fonctions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 26 Juin - 22:29 Message | (#)

Sans grande surprise, Dante me témoigne de son enthousiasme pour la qualité de mon travail par des compliments qui me satisfait beaucoup. En règle générale, j’ai droit à de simples remerciements de mes clients lorsque j’accomplis ce qu’ils attendent de moi. Or dans le cas de Dante, je peux ressentir sa sincère satisfaction en allant même jusqu’à envier mes compétences. Hé ben…. Voilà qui me va droit au cœur, en plus de me faire sourire. Les bras croisés derrière mon dos.

- Je suis ravie que vous soyez content de mon travail. Je tiens moi-même à vous remercier pour les petits services que vous m’avez offerts durant ce séjour à bord de votre vaisseau. J’ai passé de bons moments avec vous. Et je ne dis pas ça juste pour lui faire plaisir. Je suis vraiment sincère dans ce que je dis.

C’est très rare, pour ne pas dire rarissime, que je passe d’agréables moments auprès d’un de mes clients. En même temps c’est sans précédent dans ma carrière de cybercriminelle, si on peut appeler ça une carrière. Pour une première fois, ça s’est passé mieux que je l’aurais imaginé, si bien que je n’hésiterais pas une seule seconde à accepter ma prochaine collaboration avec Dante. D’ailleurs ça tombe bien, lui-même me dit qu’il aura encore besoin de mon expertise à l’avenir pour percer les innombrables secrets que nous cache la balise, juste avant de m’avertir de mon retour imminent vers la terre. Rien que cette nouvelle me fait frissonner d’impatience à l’idée de pouvoir retourner sur le vaisseau. On dirait bien que c’est Noël avec six mois et vingt-cinq jours d’avance.

- Vraiment !? Ô, mais ce sera avec grand plaisir de répondre à vos futures demandes, pour rien au monde je ne refuserai de nouvelle offre de votre part. Rien que pour ça, je serais même disponible sept jours sur sept. Toujours avec un ton professionnel et courtois, mais légèrement altéré par une légère pointe d’enthousiasme dans ma voix. Je ne vous l’ai peut-être pas dit, mais je ne vous remercierais jamais assez de m’avoir prise à bord de votre vaisseau. Vous avais réalisé un rêve d’enfant que je n’aurais pas crue possible jusqu’à aujourd’hui et ça…. c'est quelque chose qui n'a pas de prix pour moi.

Peu après avoir finie ma phrase que Dante sort une pièce d’or de sa poche pour me la tendre. Loin de faire office de souvenir, la pièce serait selon les dires de Dante un moyen de faire appel à ses services en frottant l’objet tout en y pensant fort. Je vois… un moyen de communication magique pour contacter Dante directement. Voilà qui me sera utile plus tard. Je la saisis dans la main, la regardant pendant quelques secondes avant de la ranger précieusement dans une poche de mon Trench. Puis c’est à mon tour d’offrir un petit cadeau de ma part en sortant de mon autre poche une carte de visite de couleur platine avec le logo de mon avatar dessus et un numéro de téléphone écrit en bas à droite, que je tends à Dante.

- Tenez, c’est mon numéro de téléphone sécurisé. Vous n’aurez plus à passer directement par le deep web pour me contacter. Un privilège que je n’ai confié à aucun de mes clients jusqu’à aujourd’hui. Vous êtes l’unique client a qui je donne mon numéro et qui l’a amplement mérité.

Maintenant que mon service est terminé pour aujourd’hui, j’ai plus qu’à attendre que le vaisseau se pose sur terre. Dante me donne même l’autorisation de m’occuper comme je l’entends pour passer le temps. Je me tourne vers la sortie du labo comme pour faire signe que je vais quitter le laboratoire pour aller me dégourdir les jambes, puis c’est vers Dante que mon regard se pose.

- Hé bien justement je m’apprêtais justement à visiter l’ensemble de votre vaisseau, si cela ne vous dérange pas. Je n’avoue ne pas avoir vu à quoi peuvent bien ressembler les autres salles. Rassurez-vous, je vais faire l’effort de ne pas déranger vos hommes dans leurs tâches. Une fois ceci fait je retournerais dans la chambre où je me suis reposée.

Puis c’est avec les mains dans les poches de mon long manteau que je marche vers la sortie du laboratoire et entamée ma petite visite guidée du vaisseau, passant à côté des employés du mystique en les saluant poliment. Je prends surtout soin de ne pas entrer dans certaines zones déconseillées par certains hommes de Dante, comme le pont inférieur par exemple, sachant qu’il n’y aurait rien qui puisse m’apprendre comment fonctionne techniquement le vaisseau.

Puisqu’il est technomagique tout simplement….
Revenir en haut Aller en bas



Ô rives d'infinis présages !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Salut des rives de la Loire à Nantes
» Dragons saison 4 : Par delà les rives [Avec spoilers] (2016) DreamWorks
» Les réponses sages de Rosy
» Dragons saison 4 : Par delà les rives [Avec spoilers] (2016) DreamWorks
» la chapelle St Jean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-