AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Du sang dans les bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3186
ϟ Nombre de Messages RP : 75
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 6 Juin - 11:10 Message | (#)

Un strigoï blessé était encore plus dangereux et Mikhaïl le savait bien, mais en était-il de même pour son binôme du moment ? S'il chassait depuis longtemps, comme cela semblait être le cas, il n'avait pas besoin de cette précision. Pratiquement tous les animaux devenaient mortellement dangereux dès qu'ils sentaient la mort s'approcher d'eux. Le slave ne pouvait pas vraiment réagir avec son épée lorsque la créature sauta sur l'autre homme : s'il l'empalait pour la tuer, il risquait soit de la traverser et de toucher l'inconnu en même temps, soit de laisser son sang couler sur d'éventuelles plaies de l'homme et là.... Le résultat serait le même que s'il avait été mordu et contaminé.

Heureusement pour lui, l'autre homme n'avait pas sur-estimé ses compétences puisqu'il parvint à se débarrasser du strigoï en le repoussant avant de se précipiter sur lui pour lui planter la dague d'argent dans le crâne. Elle y entra comme dans du beurre, un peu comme si cette matière transformait leurs os en savon. C'était d'ailleurs pour cette raison que le Russe pouvait aussi facilement les décapiter. Avec quelqu'un de « normal », ce procédé serait devenu un véritable casse-tête doublé d'une boucherie. Il n'y avait que dans les films qu'on pouvait trancher la colonne vertébrale d'une personne sans éprouver la moindre difficulté – à moins de se promener avec une hache de bourreau très aiguisée dans sa poche, bien entendu.

L'immortel s'approcha de l'autre chasseur qui se redressait déjà avant de répondre à sa question. Elle était plus que logique, mais il n'y avait malheureusement pas d'explication vraiment précise.

« Je présume qu'elle a senti que quelque chose n'était pas parfaitement normal. Elles peuvent sentir le sang, peut-être qu'elle a senti que vous n'en aviez pas perdu assez pour être inconscient. Je ne peux pas vous répondre avec précision, tout dépend de l'âge qu'elle avait et de l'expérience qui en découle. »

Il se rapprocha de la créature et baissa les yeux vers elle. Elle semblait bel et bien morte, mais le slave savait parfaitement qu'il fallait se montrer méfiant avec ces choses. Après tout, elles étaient toutes mortes d'une certaine manière et ne se promenaient que parce que leur corps était envahi par un virus qui réanimait les chairs. Un peu comme dans les films de zombies dont il avait entendu parler, sauf qu'ils remplaçaient la cervelle par du sang.

« Écartez-vous. »

Il attendit que l'autre s'éloigne assez pour ne pas être éclaboussé, puis utilisa son épée pour trancher la tête de la créature de manière à être certain qu'elle ne se réveillerait pas. Même si le coup de la dague en argent dans la tempe était plus que suffisante pour l'achever.
Prudence est mère de sûreté.

Le slave essuya la lame d'argent avec un tissu tiré de sa poche, puis le jeta sur le cadavre peu ragoûtant. L'apparence des strigoïs n'était vraiment pas attrayante et il y avait aussi l'odeur.... ils dormaient sous terre la journée, du moins la plupart du temps. Celle-là dégageait un affreux mélange de cadavre, de mort, puis de terre rance. Et de sang séché. De quoi retourner l'estomac de n'importe quelle personne qui ne serait pas habituée à croiser des créatures bizarres, mais quelque chose lui disait que ce n'était pas le cas de l'homme. Rengainant l'épée d'argent, le dhampire pivota pour lui faire face avant de reprendre :

« Les strigoïs sont des animaux, mais ils gardent une certaine intelligence. Ou plutôt ils la développent. À force de chasser, j'imagine qu'elle a dû améliorer ses techniques, surtout concernant les humains. Vous auriez dû être agonisant pour qu'elle se laisse avoir. » Mais c'était inutile désormais. « Au fond, peu importe. Elle est neutralisée et c'est la seule chose qui compte. » Il s'accroupit à ses côtés et la contempla. « Elle est pleine de sang. C'est étrange qu'elle ait continué à attaquer. Elle aurait dû s'allonger et dormir pendant des semaines avec tout le sang qu'elle a absorbé. Peut-être qu'elle était... malade. J'ai déjà entendu parler de strigoïs qui se nourrissaient plus que de raison, mais je n'en avais jamais rencontré. » Mikhaïl se redressa avant de tourner la tête vers l'homme. « Il faut faire disparaître le cadavre. Mais je devrais m'en charger. Son sang peut vous contaminer et même si vos cicatrices m'ont toutes l'air soignées, mieux vaut ne pas prendre de risques. »

Cet homme devait mener une vie très agitée au vu des balafres qu'il portait, mais le Russe aurait été mal placé pour critiquer ça. Restait à voir si l'autre avait réglé son histoire avec le strigoï ou s'il avait encore quelque chose à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 11 Juin - 1:58 Message | (#)

J'essuie tant bien que mal le sang sur mon corps avec un bout de tissu sorti d'une de mes poches. Je suis bien parti pour une petite douche et quelques bandages une fois rentré. Mon collègue ne sait pas vraiment pour quelle raison la créature n'a pas voulu me vider de mon sang. Tant pis, il y a des choses inexplicables, pensée amusante après avoir eu affaire à une créature comme celle-la là. Je m'écarte pendant qu'il décapite le strigoï. J'imagine qu'au vu de leur nature de revenant ces choses peuvent peut-être ressusciter si on leur laisse la tête sur les épaules. Ou bien il a une lubie. Qu'importe mieux valait prévenir que guérir. Je renfile mon costume, le sang à moitié séché rend désagréable le contact du cuir. Ouais, s'il n'y a plus d'autre surprise pour la soirée je vais rapidement rentrer. Me débarrasser de l'horrible odeur qui plane ne sera pas un luxe. Je regarde le long dard tranché immobile au sol. Il est dans un sale état, un liquide blanc et visqueux coulant de ses plaies, ça doit être du sang, du venin ou pire. L'idée d'en faire un trophée m'avait effleuré l'esprit quand il avait parlé pour la première fois de cet appendice, mais vu son apparence l'idée est plus que mauvaise. Je l'écoute tranquillement regardant une derrière fois notre victime.

— Sans doute, j'ai sous-estimé son intellect. Quoiqu'il en soit, elle est morte. Pas comme je l'aurai voulu, mais ce n'est pas grave. Pour ce qui est de son comportement je suppose que c'est ça, une sorte de rage. J'ai déjà vu d'autre créature ou même des animaux agir différemment de leurs habitudes à cause du sang. Ils sont incontrôlables et dangereux, c'est une bonne chose que l'on se soit débarrassé d'elle après ''seulement'' huit victimes. Il y en aurait sans doute eu plus sans vous, ou moi.

Faire disparaître un corps, j'ai de l'expérience dans le domaine. Il me confirme mes doutes au sujet du sang, la substance peut effectivement me contaminé. Une bonne chose que je m'en sois méfier dès le début. Hum, je réfléchis un temps, disons que je n'aime pas partir quand il reste du travail. Je préfère voir la chose réglée de mes yeux avant de prendre congé, habitude embêtante; mais qui évite les surprises.

— Je vais vous aider. Au moins à vous retrouver dans ces bois.

Puis j'ai une question qui me trotte en tête. J'ai bien vu que mon comparse n'est pas humain. Erf je dirais même qu'il est sans doute un de ces strigoïs, du moins c'est l'envie de lui retourner une lame en argent encore et encore dans le crâne qui me fait dire ça. ''L'instinct'' me suggère l'argent, il ne me l'ordonne pas, pas comme avec la pitoyable créature gisant à nos pieds. Mais le fait que j'ai envie d'utiliser son propre poignard contre lui plutôt que mes bons vieux colts en dit long. Ou peut-être que je me trompe, il existe un bon nombre de monstres affaiblis par l'argent. Ou bien c'est là seulement une envie sadiquement ironique de tuer un guerrier avec sa propre arme qui parle, je sais que ma famille tend à aimer ce genre de ''blague'' dérangée. Je le regarde de nouveau, mes tempes battent, mes pensées se perdent dans des scènes de meurtres. Je me mords la langue pour revenir à la réalité.
Je suis adepte de la simplicité, si j'ai envie d'user de ce métal particulier ce n'est pas anodin. Mais je me moque de savoir s'il est oui ou non un strigoi, ou assimilé. La chose qui m'inquiète c'est que je n'ai jamais vu ces bêtes de toute ma vie de chasse, qu'elles sont même rares sur ce continent de ce qu'il m'en a dit plus tôt. Et pourtant, pourtant en voici deux, une prédatrice folle et un chasseur. Un presque animal et l'autre parfaitement civilisé. J'imagine qu'il doit y avoir une sacré histoire derrière ça, mais elle m'intéresse que peu. Autre chose de bien plus important attise ma curiosité.

— Vous êtes sûr qu'elle est bien seule ? Qu'il n'y a pas d'autres de ces strigois qui traînent à Star City ? Il doit bien y en avoir une autre pour qu'il y ait celle-là non ?

Je dois savoir ça. L'organisation serait sûrement intéressée par cette information. Elle pourrait étudier de plus près un organisme vampirique assez rare, collecter des données. Puis s'il y a invasion, épidémie, ou que sais-je encore et que ces monstres se font nombreux dans les parages, SHADOW se devait d'être au courant. En attendant sa réponse, j'aide, je plante le poignard dans le reste de dard et le ramène vers le corps. Autant éviter de laisser traîner ça, même si je ne pense pas que l'étranger l'aurait oublié. Avec un énième mouchoir je nettoie la lame argentée puis jette le tissu sur le corps et lui tend son arme, je ne suis pas un voleur après tout.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3186
ϟ Nombre de Messages RP : 75
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 11 Juin - 12:35 Message | (#)

Mikhaïl fut à deux doigts de souligner le fait que par définition, le strigoï était déjà mort avant qu'ils ne le décapitent, mais ils risquaient de s'enfoncer dans des explications alambiquées, donc mieux valait éviter d'approfondir le sujet. Malgré tout, la précision « pas comme je l'aurais voulu », intrigua un peu le dhampire qui se demandait à quoi l'autre chasseur pouvait penser. Il l'avait tué, toute la « gloire » lui revenait donc. Aurait-il préféré ne pas être le meurtrier d'une créature non humaine ?
Le slave choisit de garder cette question dans un coin de son esprit.

Il acquiesça d'un hochement de la tête lorsque l'homme proposa son aide pour se débarrasser du corps, mais pris soin de le garder à distance du cadavre. Même mort, l'animal pouvait encore contaminer un humain et il serait regrettable que cet homme, visiblement compétent, se retrouve à devoir être achevé parce qu'il avait fait l'erreur de vouloir aider un autre chasseur. Mikhaïl de son côté ne risquait rien, il était donc logique qu'il se charge du rôle de mule qui charriait le cadavre. Après avoir saisi les morceaux qui traînaient pour les réunir au même endroit, le slave glissa ses bras sur le corps pour le soulever et tourner la tête vers son binôme du moment. Ce dernier lui tendit justement le dague en argent qu'il lui avait confiée quelques minutes plus tôt. Le Russe secoua la tête dans un geste de refus :

« Gardez-là, j'en ai d'autres et je ne m'en sers pratiquement jamais. » Lorsque vous aviez une arme largement plus grande et plus efficace, c'était assez logique. « On ne sait jamais, vous pourriez encore en avoir besoin. Et l'avantage, c'est que l'argent fonctionne aussi sur d'autres créatures ou sur les humains. »

Vu que cet homme n'avait pas vraiment l'air de se contenter d'aider des chasseurs qu'il ne connaissait pas. Il pourrait toujours en avoir besoin, bien que ses pistolets semblaient l'intéresser davantage qu'une bonne lame bien équilibrée. Chacun ses goûts et Mikhaïl ne le critiquerait pas. Peut-être que c'était simplement une question de génération ?

« Il me faudrait une clairière, un endroit où il n'y a pas d'arbres trop proches. Il faut brûle le cadavre ou il pourra encore contaminer les gens qui tomberaient dessus. »

Le fait qu'il s'amuse à le porter près de lui sans aucune protection devait certainement poser quelques questions, mais Mikhaïl avait bien compris que son comparse n'était pas stupide. Ce dernier devait déjà avoir flairé le fait qu'il n'avait pas affaire à un type parfaitement normal, sans quoi il aurait lui-même joué le rôle d'appât. Enfin, au fond ce n'était pas bien important. Le Russe avait l'habitude d'être perçut comme non-humain – ce qu'il était clairement – alors une fois de plus ou de moi, ma foi !

L'immortel attendit que l'homme les guide à travers les bois jusqu'à un endroit adapté à un petit feu de joie, puis il reprit la parole tout en marchant.

« Elle était seule dans cette grotte, oui. Mais il y en a d'autres, à Star City ou dans les environs. C'est d'ailleurs la raison de ma présence ici. Habituellement, ces créatures restent en Europe de l'est, mais il faut croire que le rêve américain intéresse même les animaux. » Lui-même ne comprenait pas cet intérêt pour l'Amérique, il n'avait pas réussi à trouver grand intérêt à son mode de vie. « Mais elle n'était pas forcément récente. Les strigoïs parcourent le monde depuis bien des siècles. Je ne serais pas étonné que certains présents en Amérique soit âgés de plusieurs siècles. Elle peut très bien avoir été contrainte de changer récemment de ville, ce qui expliquerait qu'elle se soit réfugiée ici. » Il soupira légèrement. « Mis à part grâce à leur intelligence, il est difficile de connaître leur âge. »

Il évita de souligner que si l'homme croisait un strigoï de plusieurs siècles, il avait peu de chances de s'en sortir sans une arme adaptée. Les chasseurs aimaient rarement ce genre de remarque. Il resta silencieux le reste du voyage et lorsqu'ils atteignirent enfin une petite clairement, le slave posa le corps au milieu et tira un silex de sa poche avant de réunir des branchages et de quoi faire partir un petit feu. Après quelques minutes de préparation, il alluma finalement le tout et le cadavre commença à flamber. Quelques secondes passèrent, puis il conclut :

« Comment auriez-vous aimé qu'elle meurt ? »

Il faisait référence à la réplique qu'il avait mémorisé un peu plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur











Du sang dans les bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-