AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

À la recherche de la Cape Rouge } Cass

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 21 Mai - 13:52 Message | (#)

Parfois, croire en l’autre et en sa bonté intrinsèque, c’était carrément épuisant. A défaut d’épargner sa vélocité, les années passant avaient tout de même enseigné à Gabriel quelques leçons, comme par exemple, de ne pas croire trop fermement et personnellement à l’espoir d’une renaissance. Pour beaucoup il était naïf de penser qu’un homme ou une femme pouvait réellement, profondément changer, et devenir animé par l’envie de réparer ses erreurs, et de bien faire pour le restant de ses jours. Ces leçons-là, Gabriel leur foutait un bon coup de pied au cul et continuait d’espérer, s’investissant dans chaque cas avec énergie – les mauvaises langues l’appelleront « du désespoir » – et ce qu’importe le nombre de fois où il avait été déçu. Cela faisait partie du job, ou tout du moins de la façon extensive avec laquelle il le concevait.

Néanmoins cela ne l’avait pas empêché, cette fois-ci, d’être particulièrement abattu, dépité et remonté – oui, tout ça à la fois – devant ce nouvel échec, peut-être plus hérissant que les autres. Lana, l’une de ses plus proches lieutenants, lui avait glissé un regard particulièrement éloquent, transpirant ce mortel et désagréable au possible « je vous l’avais bien dit » alors que le cas de Jay Lane était entériné au tribunal. Finie la période expérimentale dont il avait bénéficié pour faire ses preuves et se réinsérer dans la société, et bonjour la prison spécialement aménagée par l’UNISON pour le contenir. Le malheureux allait se voir régulièrement injecter le sérum qui le privait de ses pouvoirs, afin qu’il ne soit plus qu’un détenu classique, et le texan ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même. Enfin… Cela n’empêcha le major de ruminer un bon moment ce coup dur.

Il aurait pu laisser couler, tant pis, après tout ? Il aurait même été raisonnable de lâcher l’affaire, et de profiter de la brèche pour lancer des opérations plus offensives contre les Ymir mais… Le commandant était connu pour son opiniâtreté. Il avait besoin de tirer les faits au clair, de comprendre pourquoi ils avaient échoué… Et quoiqu’il en soit, il refusait de ne pas exploiter toutes les pistes s’offrant à eux. Car oui, ô miracle, ils en avaient une ! Le coup qui avait marqué la chute du Lane et son emprisonnement, Jay ne l’avait pas fait en solitaire. Les rapports, particulièrement allusifs et brouillons, faisaient mention d’une jeune femme, une vigilante masquée et encapée.

Gabriel avait eu beau lire et relire le dossier relatant l’affaire, celui-ci était trop mince pour obtenir les réponses qu’il désirait… Et il faudrait un forceps pour les extirper du crâne abscons de ce foutu mercenaire, qui s’était depuis son incarcération muré dans le silence. Non, les informations recherchées, c’était auprès de cette fille qu’il avait le plus de chance de les obtenir. Restait un autre problème : entrer en contact avec elle. L’UNISON avait beau être un organisme international, chaque base était influencée plus ou moins profondément par son commandant. Gabriel avait la chance d’être le tout premier qu’avait connu celle de Star City, aussi, son fonctionnement et ses réflexes se rapprochaient de ce qu’il considérait comme « idéal ». Personne ne vint lui chercher des poux, ni même ne fut surpris, quand il demanda à ce qu’une petite équipe d’agents se débrouille pour prendre contact avec Scarlet Mind. Son bon œil quant aux Supers n’était pas un mystère, tout comme son intérêt pour les indépendants et autres vigilants qui peuplaient les rues de la métropole. L’UNISON avait ainsi la périlleuse et continue tâche de répertorier les activités de ces êtres si particuliers, et multiples à Star City. Scarlet Mind n’était pas dans le rétroviseur du Brett Building, bien qu’elle ait des activités enregistrées dans leurs fichiers : il ne fut pas bien difficile d’inventorier les faits et gestes d’une jeune femme enveloppée dans un costume aussi…rouge. Le groupe réduit mis sur le coup laissa filer une poignée de jours avant de repérer la super.

En direct si elle se laissait approcher, par message si elle prenait la fuite en les voyant arriver, l’objectif des agents de l’UNISON était simple : lui transmettre un message, ou plus précisément, une invitation.

« Scarlet Mind,
Gabriel Colt, commandant de la base de l’UNISON à Star City, souhaite s’entretenir avec vous au sujet d'un vol que vous avez empêché. Il vous attendra le 15 mai au Starbucks faisant la jonction entre la 43ème et la 44ème avenue.
»


Et le dit Gabriel, apparemment seul, mais avec une oreillette bien calée au fond de son oreille gauche, attendait comme promis installé à une table extérieure de l’établissement branché et bondé. Touillant distraitement la mousse de sa boisson affreusement sucrée, il était prêt, malgré son apparence des plus « casual ». Jean, chemise blanche aux manches retroussées, barbe de trois jours estampillée de blanc, il n’était pas forcément aisé, même pour un œil averti, de reconnaître le commandant vêtu d’un sempiternel costume bleu marine.
Revenir en haut Aller en bas

Légion des Etoiles
avatar

Cass Flemming

Légion des Etoiles
Généralités
Scarlet Mind
ϟ Nombre de Messages : 1010
ϟ Nombre de Messages RP : 381
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Dim 21 Mai - 16:22 Message | (#)

La carrière de Super de Cass connaissait, en tout cas du point de vue de l’intéressée, une trajectoire un peu étrange. Principalement parce qu’elle pouvait passer d’un combat contre Otaku à un sauvetage de chat coincé dans un arbre à re un combat contre un autre criminel. Les hauts et les bas quoi.

Aujourd’hui, elle n’avait encore rencontré ni chat perdu dans un arbre, ni cambrioleur, ceci dit, il était encore tôt. Elle aurait pu dire que ce n’était pas pour lui déplaire, mais le fait est qu’elle se sentait toujours un peu mal à l’aise quand il ne se passait rien. Elle avait toujours la sensation de ne pas être au bon endroit, et que pendant qu’elle perdait son temps ici, sans rencontrer de problèmes, d’autres, ailleurs, avaient besoin d’elle.

Elle regretta beaucoup moins ce manque de choses à faire quand tout un groupe s’approcha d’elle. Son premier réflexe fut de se reculer, avant de se rendre compte qu’elle était cernée. Dos au mur, elle envisagea très brièvement de se taguer sur le mur derrière elle avant que l’un d’eux ne lui transmette le message.

... Quoi?” lâcha la canadienne pour toute réponse.

C’était la seule chose qu’elle pouvait dire, parce qu’ensuite, son cerveau s’était emballé. Pourquoi quelqu’un de l’UNISON aurait-il eu envie de la rencontrer? La réponse logique aurait été de penser “pour te dire bravo peut-être” mais elle se disait surtout qu’elle avait dû faire une connerie, et qu’elle allait avoir des soucis, et la liste continuait encore et encore.

A tel point que le jour dit, quelques minutes avant le rendez-vous, elle hésitait encore à s’y rendre. Parce qu’elle était terrifiée à l’idée de se faire engueuler - et qu’elle psychotait depuis qu’elle avait reçu le message sur les raisons qui pouvaient justifier une engueulade - mais qu’elle se sentait tout aussi terrifiée à l’idée de ne pas y aller. Dès fois que ça lui cause encore plus de soucis.

Quand elle arriva en vue du café, elle envisagea aussitôt de faire demi-tour, mais finalement resta là, à chercher dans la foule de gens attablés en terrasse. Avant de réaliser… qu’elle ne savait même pas à quoi ressemblait le commandant de la base de l’UNISON à Star City. L’information n’était probablement pas secrète, elle aurait tout aussi bien pu la chercher sur internet, mais tout à son stress, cette solution ne lui traversa même pas l’esprit.

Elle songea en revanche à utiliser sa télépathie et “scanna” en quelque sorte, les esprits des gens en terrasse à la recherche de quelque chose qui aurait pu l’aider à identifier. Un homme en chemise blanche et en jean semblait correspondre à cette description.

Un peu hésitante, Cass, en short, débardeur et converse, son éternel sac à dos en toile sur le dos - la Cape avait encore une fois refusée de la laisser seule - s’approcha timidement de la table en question et tenta une présentation :

Euh… bonjour je euh… je crois que vous m’avez euh… donnée rendez-vous”.

Elle réalisa ensuite que sans masque sur les yeux ou Cape sur les épaules, elle n’était peut-être pas vraiment identifiable sous son identité de super. Problème : elle n’avait pas spécialement envie de s’identifier comme Scarlet Mind si ce n’était pas ce type qu’elle devait rencontrer. Y avait des précautions élémentaires à prendre quand on était une super.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 28 Mai - 19:14 Message | (#)

Il avait été plutôt soulagé d’apprendre que le message avait été directement délivré à l’héroïne, ainsi, les chances qu’elle se présente effectivement au rendez-vous étaient plus importantes. Quand bien même elle décidait de lui poser un lapin, il n’était pas désagréable, pour une fois, d’avoir le nez dehors et de profiter paisiblement des premières chaleurs. Il n’était pas prisonnier de son bureau mais dans les faits y passait la plupart de son temps, à planifier, valider, insuffler une stratégie à la base de Star City conforme aux directives de l’UNISON – aux risques de recevoir quelques mails et coups de fil assassins de Jennifer Ellis s’il ne s’y pliait pas. Aussi il était agréable de se retrancher et de laisser de côté ses activités quotidiennes pour une opération… Différente.

Un coup d’œil à sa montre lui indiqua que la Super devrait se présenter à tout instant si elle décidait de venir. Gabriel était bien inconscient des tourments qui animaient la malheureuse jeune femme, s’interrogeant sur la démarche à adopter. Lui-même pensait un peu à tout et rien : du Brett Building ses pensées divaguèrent sur le dernier épisode de Better Call Saul, il songea aussi qu’il devait à tout prix faire la vaisselle avant que la situation ne devienne critique et que non, non, il n’avait pas besoin de regarder une nouvelle fois l’entière trilogie en version longue du Seigneur des Anneaux. Il le ferait quand même, mais… Enfin, dans ce marasme, il y avait tout de même un peu de place pour le devoir, les missions en cours, Jay Lane, l’UNISON, qui sans qu’il ne le sache menèrent une demoiselle jusqu’à sa table.

Elle était jeune. La vingtaine, plutôt fine quoique ses épaules indiquaient une certaine tonicité, rien néanmoins dans son apparence ne suggérait qu’elle arpente la ville pour combattre le crime. Il disposait de vagues descriptions, aucune n’était suffisante pour qu’il appuie avec certitude qu’il s’agissait bien de Scarlet Mind. Cela dit, sa rapide présentation ne laissait guère de place au doute… Alors, à moins qu’elle n’ait envoyé quelqu’un à sa place, ça devait être elle. Il l’accueillit d’un franc sourire et lui tendit sa large paluche pour serrer la sienne, amical en – quasi – toute circonstance.

« Bonjour. Ai-je le plaisir et l’honneur de rencontrer… » Dire son pseudonyme n’était pas vraiment indiqué, puisqu’elle semblait avoir fait le choix d’une rencontre en civil. Il l’avait espéré, il ne souhaitait pas spécialement attirer l’attention sur eux, comme en témoignait son propre choix de vêtements. « La seule, vraie et unique…encapuchonnée rouge ? »

Au vu de sa première hésitation, il était probable qu’elle ignorait à qui elle avait affaire, ou bien qu’elle s’interrogeait sur le pourquoi de cette entrevue. Peut-être même les deux. Il était pour l’heure inutile de lui mettre la pression. Bien que tous ne partagent pas son penchant tendre pour les Héros, la Légion et même les Vigilants se démenant pour le bien, Gabriel préférait obtenir les informations qu’il souhaitait dans la joie et la bonne humeur.

« Je suis Gabriel, je travaille pour l’UNISON. Je ne voudrais pas vous faire perdre votre temps… Alors j’irai droit au but. Récemment, vous avez eu une..aventure, » Le mot était à double-sens. Bien sûr, il en avait conscience. Est-ce que cela l’amusait ? Evidemment. « Avec un homme que nous suivions de près. Jay. Jay Lane. Plutôt grand, l’air grognon, un terrible accent texan. Un caractère tout pourri. » N’était-ce pas la description la plus juste du personnage ? « Il a été arrêté, et condamné. Comme vous étiez aux premières loges… J’aimerais que vous me racontiez, si vous voulez bien, ce qu’il s’est passé exactement. »

Et comme il n’était jamais superflu de dire qu’elle ne risquait rien en lui apportant des réponses, il précisa dans un haussement d’épaules.

« Je ne suis pas ici en ma qualité de commandant, je n’enquête pas sur vous, ni même officiellement sur Jay Lane… Comme je l’ai dit, la justice a décidé de son cas. C’est plus une question… De déception amoureuse. »

Encore une fois, Gabriel ne craignait pas vraiment de jouer avec son image ! Même si son sourire ne laissait guère de doute sur son manque de sérieux, Scarlet Mind ne le connaissait pas, et vice-versa, un terrain propice aux quiproquos. Pour un peu, elle risquait plutôt de croire qu’il cherchait à la coincer…
Revenir en haut Aller en bas

Légion des Etoiles
avatar

Cass Flemming

Légion des Etoiles
Généralités
Scarlet Mind
ϟ Nombre de Messages : 1010
ϟ Nombre de Messages RP : 381
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Dim 28 Mai - 22:22 Message | (#)

Pendant une terrifiante poignée de secondes, Cass craignait de s’être totalement trompée. Genre en fait le type attendait sa femme. Ou son mari hein, elle jugeait pas. Ou alors c’était un touriste. Genre un français. Ou un espagnol, elle n’en savait rien.

Heureusement - quoique… elle ne savait toujours pas ce qu’il lui voulait dans l’histoire - elle était tombée sur la bonne personne. Il avait peut-être un poil l’habitude qu’elle de ce genre de rencontre puisqu’il trouva quasi immédiatement un moyen de lui signifier qu’il attendait son identité de super. Le tout, sans prononcer le nom de Scarlet Mind.

Euh… oui. Cass” bafouilla-t-elle. Elle serra maladroitement la main qu’elle lui tendait, mais il fallait la comprendre, sa main faisait deux fois la sienne ou presque. “Euh… enchantée” ajouta-t-elle en se rappelant sa politesse toute canadienne.

Est-ce que c’était une bonne idée de donner son prénom? Aucune idée, et de toute façon, le mal était fait. Pour ce qu’elle en savait, il la connaissait déjà de toute façon. Et puis il était de l’UNISON, pas d’un groupe terroriste, si? A moins que ça n’ait été un déguisement et que… ok, là elle s’emballait.

Elle fit glisser son sac à dos au sol et s’assit dans la foulée. Vu son état, c’était sans doute plus prudent. Au passage, elle adressa un léger coup de pied au sac en voyant dépasser un bout de la Cape. Son amie magique oubliait parfois qu’elle n’était pas vraiment discrète.

En quelques phrases, son interlocuteur lui précisa l’objet de son invitation, mais les informations s’imprimèrent à retardement dans l’esprit de la canadienne. Elle était trop occupée à penser que le commandant de la base de l’UNISON de Star City ne ressemblait absolument pas à l’image qu’elle s’en était faite.

Dix secondes plus tard, elle n’avait toujours pas répondu. Heureusement pour elle, la serveuse, qui avait repéré cette nouvelle venue, arriva pile au bon moment pour la sauver de ce moment gênant.

Vous désirez boire quelque chose?

Euuuuuuuuuh je vais prendre un euuuuuuh diabolo fraise. Merci”.

Elle adressa un sourire crispé à la serveuse le temps qu’elle s’éloigne, et reporta ensuite son attention sur son interlocuteur. De quoi parlaient-ils, avant qu’on ne lui pose une question et qu’elle oublie instantanément toutes les boissons existantes au monde? Ah oui. Jay Lane. L’une de ses brillantes interventions, en quelque sorte.

Eh bien je… j’étais en civil et… Votre homme, Jay Lane, il faisait le guet. Il a essayé de m’empêcher de passer et euh… enfin il se trouve que je suis télépathe. Alors j’ai euh… repéré qu’il mentait. Donc… donc je l’ai suivi, et… et je l’ai arrêté alors qu’il cambriolait un appartement”.

Son résumé de la situation était plus que succinct et oubliait, au passage, une bonne partie de l’histoire. Comme la présence des frangins, et l’insistance de l’un d’eux à retourner un appartement en particulier.

Hum euh… pardon je euh… j’ai pas encore bien l’habitude de faire des rapports, et j’étais pas encore à la Légion à ce moment-là”.

Traduction, elle n’avait pas fait de rapport écrit, ce qui ne voulait pas pour autant dire qu’elle ne se souvenait pas de ce qui s’était passé. Et puis elle ne comprenait toujours pas pourquoi elle était là. Il voulait des précisions, ok, mais… mais… enfin c’était le commandant de la base! Il n’avait pas autre chose à faire que de rencontrer des légionnaires en herbe?

Pardon de poser la question mais… vous êtes… sérieux quand vous parlez de déception amoureuse?” Le sourire malicieux lui indiquait que non, mais elle paniquait, voilà. “C’est juste… je comprends pas pourquoi cette histoire en particulier vous intéresse en fait”.

Elle s’était frottée à plus gros poissons. Sans faire exprès hein, mais quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



À la recherche de la Cape Rouge } Cass

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Retour de Théobald et Gallen
» Magister, maitre des sangraves [Pris]
» [Ender] Galerie peinture
» Eho, j'ai besoin d'aide! Oui, vous là, avec la cape rouge!
» Couleur de la cape de haut elfe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-