AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Intrigue n°1 : Crash en pleine mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 8 Déc 2012 - 23:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
L'Héroïsme

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 342
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes

Intrigue n°1

Crash en pleine mer


     Le mois de décembre avait débuté depuis quelques temps déjà et cela se voyait partout à Star City. On pouvait même dire que cela se sentait, tant la fraîcheur hivernale devenait toujours plus intense. Partout dans la ville, les décorations de Noël étaient installées aux devantures des magasins, aux lampadaires illuminant les rues et dans tous les autres endroits adaptés à cela. On trouvait même de plus en plus de marchands ambulants qui vendaient des en-cas propres aux fêtes de fin d'année, comme les marrons chauds et autres churros. Cela n'était d'ailleurs pas propre à Star City puisque l'on retrouvait les mêmes traditions et coutumes dans presque toutes les grandes villes de ce monde que l'on appelait la Terre.

     Mais voilà, si cette période de fêtes apportait la joie et la bonne humeur sur cette planète, c'était loin d'être le cas ailleurs dans la galaxie. Oh, peut-être aurait-on pu trouver une petite lune sur laquelle on aurait justement fêté quelque chose de spécial durant cette fameuse période, mais cela aurait voulu dire que l'on cherchait la petite bête. Non, partout dans le reste de la galaxie, cette période n'était pas différente du reste de l'année et l'on s'occupait comme on en avait l'habitude. C'est sans doute ce qui explique qu'un petit vaisseau spatial croisa non loin de la Terre, en ce jour particulier. Il était normalement prévu que les engins originaires d'autres mondes évitent ce secteur galactique, mais pour une raison encore inexpliquée, un de ces vaisseaux passa non loin de l'orbite terrestre, se faisant ainsi repérer par les radars de nombreuses agences spatiales et de l'UNISON.

     Si les radars purent justement le repérer, c'était tout simplement parce que le vaisseau ne se contenta pas que de passer au large de la Terre, mais bien parce qu'il stoppa durant un certain temps, sans que personne ne puisse dire pourquoi il avait agi ainsi. Toute tentative pour en apprendre davantage se solda par un échec et les scientifiques ne pouvaient que regarder et attendre. Et c'est ce qu'ils firent, jusqu'à ce que le vaisseau ne se remette à bouger de manière inquiétante... En effet, il ne repartit pas vers l'espace lointain mais il se dirigea plutôt vers la surface de la Terre et cela, sans même activer ses moteurs. Le vaisseau semblait plutôt être attiré par la gravité terrestre et il devint vite évident qu'il allait se crasher à la surface du globe.

     Le temps passa, lentement, avant de s'accélérer à mesure qu'il apparut évident que le vaisseau extraterrestre allait s'écraser en pleine mer, dans l'océan Atlantique, non loin des côtes de Star City. Afin de répondre à cette menace éventuelle, l'UNISON mit rapidement sur pied une équipe qui embarqua à bord de leur croiseur de patrouille. L'agent Parker fut choisi en raison de son expérience dans de nombreux domaines tandis que l'agent Taylor pourrait certainement bénéficier de ses capacités naturelles d'Atlante. Il leur fut aussi confié l'aide de plusieurs agents de terrain ainsi que de l'unité robotique Jiralab. Le navire prit donc le large et il rejoignit rapidement le lieu du crash, faisant le nécessaire pour stabiliser l'épave du vaisseau avant qu'elle ne sombre dans les profondeurs marines. Il ne restait maintenant plus qu'à explorer cette dernière, encore que personne ne pouvait dire sur quoi les agents allaient tomber... C'est pour cette raison que les responsables de l'UNISON avaient aussi demandé l'aide de la Légion des Étoiles et que plusieurs héros s'étaient joints à l'équipe, augmentant sa capacité réactive face à la menace. Parmi eux, on pouvait compter le Corbeau II et le Héros sans nom au costume si... reconnaissable.

     Malheureusement pour eux, pendant que les agents des organisations de la paix mettaient en place les préparatifs pour pallier à une éventuelle menace, les agents des organisations criminelles et maléfiques avaient d'autres plans en tête. La chute sur Terre de ce vaisseau venu d'un autre monde n'avait pas échappé à l'organisation SHADOW et l'Ombre avait ainsi mandé son subalterne d'envoyer une équipe sur place pour y récupérer des informations et de la technologie. Un problème de poids se présentait toutefois à eux. En effet, en raison de l'intervention de l'UNISON, il était impossible de se rendre sur place par des moyens conventionnels et SHADOW ne disposait pas d'autres possibilités... Par chance pour eux, ce n'était pas le cas du Cartel Rouge. En échange des informations relatives au crash, le Cartel mit un submersible à disposition de l'équipe de SHADOW qui intégra dans le même temps des représentants du syndicat du crime de Star City. Plongeant sous les eaux du port de la ville, l'engin parvint à rejoindre discrètement le lieu du crash, se dissimulant sous l'épave à laquelle il s'arrima. Perçant la coque du vaisseau, les agents du crime purent alors y pénétrer. Dans le même temps, l'UNISON parvint à desceller une écoutille au sommet de la navette, examinant l'intérieur avant d'y entrer pour mener à bien sa mission.

     C'était une course contre la montre qui commençait...

Modalités de l'intrigue


- Les RP devront faire entre 400 et 600 mots en moyenne. Il est possible d'écrire plus, mais le mieux est de s'en tenir à ce maximum. Ainsi les réponses du MdJ seront beaucoup plus rapides et efficaces. Il n'y a pas d'ordre pour poster et vous le faites quand vous voulez. Vous pouvez aussi interagir entre vous en postant plusieurs messages pour discuter ou prendre des décisions.

- Si la participation est importante et rapide, le MdJ répondra tous les trois jours environ. En cas de faible participation, il s'adaptera en fonction afin de ne pas laisser l'intrigue traîner en longueur. N'oubliez pas qu'il serait mieux de votre part que vous privilégiez l'intrigue aux autres RP !

- Vos deux équipes sont en passe d'entrer dans le vaisseau spatial ! L'UNISON pénètre depuis la surface, par le haut, tandis que SHADOW y entre par le fond, depuis le submersible. N'hésitez pas à décrire vos sentiments, vos impressions mais aussi l'environnement dans lequel vous pénétrez, en tenant compte du caractère futuriste de ce vaisseau. N'avancez toutefois pas de trop sans demander des informations au MdJ, ce dernier vous réservant de très nombreuses surprises.

- Vous en savez autant que vos personnages, vous devrez donc poser vos questions pour découvrir de quoi il retourne réellement !

- N'hésitez pas à relancer l'intrigue selon vos envies et vos idées. Les initiatives pourront être largement récompensées ! Des détails vous seront donnés à ce sujet le moment venu !

Bon courage à vous !
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 9 Déc 2012 - 13:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil

Orion part a la chasse !


« Mode furtif enclenché. »

Ca pour être furtif on allait l’être. Assis dans mon coin, j’étais penché sur une table électronique qui diffusait le peu d’image que l’on avait, mais actuellement tous les satellites de surveillance et d’espionnage étaient pointés sur ce ... bordel.

Comment donner un autre nom à un truc capable de semer la panique au monde entier. Lorsque la population l’a découvert sur ses téléviseurs, l’armée commençait déjà à se déployer pour éviter des scènes apocalyptiques et les débordements. Et pendant ce temps là à Shadow ... Ben on bosse.

L’info m’a été donné par ma nouvelle coéquipière, l’agent j-me-rappel-plus-son-nom-mais-elle-a-un-cul-d’enfer, m’a prévenu au moment où le vaisseau entrait dans l’atmosphère, et elle même devait le savoir depuis que ce tas de ferraille était tombé en rade à côté de chez nous. Bien sur, elle même avait dut l’apprendre d’une personne qui avait été au courant au moment même où ce vaisseau avait pénétré notre système solaire.

D’ailleurs ce remue ménage nous as permit de nous rendre compte d’un truc... Assez choquant, Star-city est quand même une ville portuaire, et on a aucun de putain de sous-marin ! Franchement il se passe quoi dans la tête de Renan Le Guerrec, le responsable de Niflheim ? Il nous fait quand même passer pour une belle bande de trou du cul là ! Heureusement pour lui j’avais une carte dans la manche. Ha oui le nom de ma coéquipière c’est Toni Hawthorn. Mais elle reste quand même Beau-cul belle-gueule à mon gout.

Ma carte s’appelait... raaah moi et les noms des gens pas important ou des filles avec qui j’ai couché... Heureusement que je note tout dans un carnet ! Alors, Jun Horoichi voilà. J’l’avais croisé sur un contrat et au lieu de la buter on a partager un bon moment de meurtre ensemble. Mes recherches m’avaient appris qu’elle bossait pour le cartel. Imaginez sa surprise quand je l’ai contacté en lui disant « Salut ! Vous auriez un submersible à nous prêter ? ».

Par contre elle sait pas vraiment qui je suis, ni pour quelle organisation je bosse vraiment. Seul Shadow connait Shadow et pour tout le reste du monde on a disparu depuis les années 90. J’ai pas manqué de le rappeler la fine équipe formé sur le tas d’ailleurs, composé de L’agent ténébreuse BCBG Hawthorn et du gosse imposé par Renan. Andrew Fox je crois... bien une tronche de renard de toute façon. Je les ai mis en garde que je butais la première personne qui disait SHADOW devant elle.

Alors après être quand même passé pour des ploucs au sein du cartel, ils ont bien accepté de nous lâché un véhicule, à condition bien sur qu’un de leur membre soit avec nous et qu’on fasse 50/50 sur les découvertes. Revendication non négociable ça va de soi.

Tout ce foutoir nous as quand même permis d’être prêt lorsque ET-Phone-House et ses potes se sont vautrés dans l’Atlantique, Avec un peu de chance ça provoquerait un tsunami qui rafraîchirait un bon coup le nord de l’Afrique.

Les membres de ma chouette entreprise et moi-même avons dès lors put préparer nos vêtements de soirée, la mienne était composé de mon armure spéciale, un exosquelette sombre en kevlar composé d’un plastron renforcé, de protèges-genou, protèges-coudes, gants agrippant pour le cas ou il faudrait grimper au mur, lunettes flash, casque et un masque à gaz. Plus de places pour voir ma gueule d’amour mais bon comme je leur ai dit « On sait pas ce que ces trucs pètes alors faudrait pas que leur flatulence nous fasses crever comme des cons. »

J’dois avouer que cette ambiance me rappel pas mal mes opérations chez les Seals, on avait toujours ce genre de blague graveleuse à sortir pour détendre l’atmosphère.

Au niveau des armes, j’avais bien sur mes chéries, Apocalypse et Feu de l’Enfer, j’pouvais pas ne pas les emmener. J’avais en plus deux SP Vampires.

Au niveau du plan, comme il est toujours bon d’en avoir plusieurs en tête, j’avais convenu d’un plan Z avec mes supérieurs. Le genre de truc qu’on se sert en dernier recourt vous voyez parce que plan Z c’est bien pour Plan Zéro traces... ou Plan Zéro tracas zéro blabla aussi ça fonctionne.

Pour le reste du plan ma foi c’était plutôt simple. GIjoe Fox allait faire équipe avec BCBG pour fouiller chaque pièce, prendre du matos, de l’adn, n’importe quoi. Et Miss Cartel et moi on allait leur ouvrir la voie. Puisque nous allions arriver par en bas, il allait nous falloir remonter rapidement pour sécuriser un max les lieux. Je comptais bien sur les sorts de Jun et ma dextérité au lancer de couteau pour passer inaperçu. Mais sachant que le camp opposé allait entrer par le haut, pendant un moment on aurait plus de chance de croiser Mr Spok et sa clique plutôt que ces héros à deux francs six sous.

« Abordage effectué. »

Sans un mot cette fois, je me levais et me dirigeais vers le sas, le vaisseau allait mettre peu de temps à créer un trou dans la coque pour nous permettre de pénétrer les lieux, j’en profitais pour remettre mon casque, mes lunettes et mon masque. Voilà, j’suis prêt. Prêt et excité comme une puce, mais concentré. Il me tardait de voir quel tronche avait le père noël. Bah quoi ? Fallait bien que le père noël soit extraterrestre et ait un truc comme ça pour trimballer tous les cadeaux et les livrer en une nuit. Pas de bol cette fois il est en avance, et il est tombé en panne. A nous les cadeaux !


Résumé


- Désolé pour le surplus de mots mais je pense que pour le début du rp c'est pas un mal au final.

- Pour mes collègues : On a pas prit le temps de discuter le plan je sais donc si cela vous convient n'hésitez pas à me faire part de vos remarques par rp. Vous l'aurez remarqué, hunter se dresse d'emblé comme le chef d'équipe, je fais cela en lien avec son rang bien sur mais si la aussi vous avez des remarques, hésitez pas.

- Equipement :
2 SP Vampire
Armure spéciale
Lunette flash
Masque à Gaz
2 Armes de poings : colts maudits Apocalypse et Feu de l'Enfer (Hellfire)
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 9 Déc 2012 - 14:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
    « Mais vous ne pouvez pas me laisser tout seul ! » Avait vociféré Gregory Williams alors qu’elle claquait la porte de son bureau d’appoint, dans un roulement d’yeux sans équivoque. Colère, frustration, caprice. Elle revoyait ce visage rouge, aux traits crispés. Elle en avait d’abord ri, longtemps même, après qu’elle ait quitté Pyramid Plaza, encore après avoir embarqué à bord du croiseur de patrouille. Mais une fois ses yeux posés sur l’immense carcasse à fleur d’eau, son sourire s’était évaporé pour laisser place à un malaise tangible. Sous un ciel opaque, le vaisseau renvoyait sèchement l’éclat du jour en de lourdes gerbes argentées, brûlantes de froid. Le clapotis de l’eau contre la carcasse l’obnubilait. Elle cherchait dans cet image du quotidien à effacer de son esprit les tonnes de métal – Était-ce d’ailleurs bien du métal ? – qui flottaient entre deux eaux, et geignaient de l’intérieur, comme un animal blessé. Andrea avait été formée à toute sortes d’intervention, mais jamais – pas une seule fois – le crash d’un engin extraterrestre en plein atlantique n’était entré en ligne de compte. Et maintenant qu’elle s’y trouvait confronté, la curiosité avait un goût amer.

    Ses yeux vert se posèrent sur Dana, qu’elle gratifia d’une œillade soucieuse, puis glissèrent sur chacun des visages de l’assemblée, de la silhouette intrigante du Corbeau à celle du héros innomé, en passant par la minuscule ossature d’un robot tout droit sorti des laboratoires Jiralab. Une escouade d’agents patientait en arrière, alors que des techniciens tentaient tant bien que mal de desceller ce qui semblait être une écoutille à la surface lisse de l’ovni, en réalité infime délimitation. Dans un coin, une radio grésillante crachait les ordres de têtes pensantes de l’UNISON, et du Commandant Colt n’ayant lui-même pu se déplacer. On croyait un mauvais, ou trop bon, remake de l’affaire Roswell. Elle espérait se réveiller, et se rendre compte que tout ça n’était qu’un mauvais rêve, induit par un mauvais film. Elle guignait avec méfiance le squelette d’argent, s’apprêtant à en voir jaillir des technologies extraterrestres bonnes à les anéantir. Car s’il ne faisait aucun doute que la coque protégeait ce qui se trouvait à l’intérieur du vaisseau, il était bien moins certains qu’elle ne les protège pas eux de ce qu’elle renfermait…

    Scepticisme mêlé de méfiance brillait dans les yeux de l’agent, quand la trappe, enfin, céda à l’acharnement des ingénieurs. Un sifflement aigu de dépressurisation s’insinua par l’entrouverture, aussitôt suivie d’un courant d’air gelé qui lui glaça l’échine. Le battant de l’écoutille glissa silencieusement à l’intérieur de l’engin, se rangea de lui-même pour ne laisser sur la coque qu’une ouverture béante de laquelle se coulait un râle sourd de machinerie vivante. Les spécialistes leur confirmèrent la présence de substances toxiques, mais dans des quantités trop faibles pour leur être nocives. On leur conseilla néanmoins le port de masques, en plus de l’équipement standard qu’on leur fournissait lors des interventions. Ils avaient été apprêtés au mieux, tout en ne sachant nullement ce à quoi ils avaient affaire, effort vain sans doute. Haché par la réception médiocre du grand large, la voix de leur supérieur résonna, leur ordonnant l’intervention. C’était le moment.

Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 9 Déc 2012 - 16:44 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Dana n’avait jamais été sujette au froid. Sa condition d’Atlante l’avait faite grandir dans les eaux parfois glacées de son royaume. Cependant, le froid à la surface n’était pas comparable à celui de l’eau et la jeune Princesse n’aimait pas mettre le nez dehors par ce temps. C’est quand elle reçut un appel de son Commandent directement, qu’elle comprit que ce jour là elle n’aurait pas le choix. Un vaisseau venait de s’écraser dans l’Océan Atlantique et ses pouvoirs pourraient servir durant cette mission. On ne savait pas de quoi il s’agissait et donc la prudence était de rigueur puis Revolver ne pouvait pas s’y rendre lui même. Dana n’aimait pas particulièrement ce genre de défi, les risques n’étaient pas négligeables, et même si son métier lui imposait le danger, l’inconnu de cette situation était inquiétant. Mais elle allait devoir travailler avec l’agent Parker, chose qui la rassurait mine de rien. Elle connaissait son amie et savait que sur le terrain, leur complicité était un atout. La princesse savait pertinemment que l’esprit d’équipe serait leur atout face à l’inconnu mais elle ne connaissait ni les deux membres de la Légion des étoiles, ni le robot de l’UNISON. La princesse s’inquiétait, ne pas connaitre ses équipiers pouvaient être handicapants dans de telles situations. Elle devait cependant faire confiance au destin tout en restant prudente.

Elle était à bord du croiseur de patrouille, silencieuse, observant ses coéquipiers. L’ambiance y était lourde, chacun savait les risques qu’il encourait. Mais ça n’empêchait pas qu’ils décident tous d’y participer. Quand elle aperçut la taille du vaisseau, Dana resta figée. L’inconnu était effrayant, d’autant plus quand le vaisseau était si grand. Elle se força à souffler doucement, calmement, ce n’était vraiment pas le moment de perdre ses moyens. Puis c’était dans son élément : l’eau, elle avait un avantage de taille face aux autres si des parties du vaisseau était submergées. Soudain les ingénieurs réussirent à ouvrir l’écoutille du vaisseau. On fit part à l’ensemble de l’équipe les directives : Dana devait passer la première sous sa forme aquatique, l’éclaireuse ne risquerait quasiment rien grâce à son don. On comptait sur elle pour savoir si la voie était dégagée et si le reste de l’équipe pouvait la rejoindre par la suite. Vérifiant une dernière fois qu’elle avait tout son équipement c'est-à-dire masque, lampe torche, oreillette pour communiquer entre eux, etc. et lançant un regard se voulant rassurant vers son amie, elle dirigea vers la trappe. Ce n’est que là qu’elle prit son apparence aquatique et se laissa glisser à l’intérieur du vaisseau avec pour seule pensée son royaume. Ce serait terrible s’il lui arrivait quelque chose, son père ne s’en remettrait peut être pas. Mais elle n’en était pas là !
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 12 Déc 2012 - 1:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
-Je l'ignore encore, docteur Petersen. Sur quels critères devrais-je me baser ? Proposition : Anatomiques. Rapide. Pose problèmes si les sujets ne sont pas humanoïdes. Comportementaux. Peu adaptés en situation d'intervention, temps trop court d'analyse, risque d'erreur. Utilisation des bases de données. Limitées. Incomplètes ?

Une fois introduit dans l'épave, avait-on informé Silje, les communications avec l'extérieur avaient une chance d'être interrompues. Le robot ne perdait donc pas son temps, et posait autant de questions utiles que possible à la scientifique. En jeu, distinguer ce qui était conscient, de ce qui ne l'était pas. S'il était à l'origine conçu pour défendre les humains au sens large, il avait décidé d'octroyer un traitement de faveur aux extraterrestres pensants. Aussi tenterait-il de réduire au maximum les pertes aliens, de choisir la neutralisation plutôt que la destruction, dans le cas où ceux-ci se montreraient agressifs. Leur sort, néanmoins, passait toujours, en terme de priorité, derrière celui d'un terrien, et à fortiori celui d'un de ses coéquipiers.

Depuis l'embarquement, il avait eu le temps de télécharger les profils psychologiques de ses partenaires affiliés à l'UNISON. Le hasard faisait qu'il s'était déjà renseigné par le passé à propos d'Andrea Parker, une femme d'expérience pour laquelle le PDG de la Rhodes Foundation avait visiblement un intérêt spécial, et qui était en outre assignée jusqu'ici à sa protection. Silje jugea qu'il s'agissait de l'élément le plus fiable dont il disposait, et que ce serait elle, par défaut, qui obtiendrait sa confiance. Quant à la seconde, c'était une atlante, formée à Star Hight, renvoyée deux ans plus tard pour meurtre sur un homme qui s'en serait pris à une autre élève. Malgré son jeune âge, et son agressivité manifeste, les dons de son peuple seraient très certainement utiles dans un tel contexte, analysa le Doré. Il tenterait là aussi de rester attentif à d'éventuels penchants destructeurs susceptibles de directement mettre en danger la mission, ou ses coéquipiers.

Pour ce qui était des autres, leur présence suscitait ce qui se rapprochait le plus de l'anxiété chez le robot. Si le premier était assez obscur, il avait bien entendu des informations sur les faits d'armes du Corbeau. Hélas, l'UNISON ne lui fournissait de profil d'agent pour aucun des deux, et il avait été entraîné à travailler en équipe quasiment exclusivement sur cette base. Hors, il ne pouvait ici faire presque aucun pronostique sur le comportement et l'attitude des membres de la Légion des Étoiles pendant une intervention. Il estimait bien sûr que la coopération entre les deux organisations avait été suffisamment fructueuse pour ne pas douter de la valeur de terrain de ses partenaires ; le risque se situait, en réalité, plus au niveau de ses propres performances. Il savait qu'une erreur de calcul pouvait complètement le discréditer.

Silje s'apprêtait à sortir le premier, mais finalement, ce fut l'agent Taylor qu'on décida d'envoyer d'abord en reconnaissance. Un rôle risqué, supposa-t-il, qu'on avait jugé comme plus approprié de confier à l'atlante. Le robot songea, une fraction de seconde, qu'on avait peut-être considéré les millions de dollars de qu'il représentait plus importants à préserver que la vie d'un individu. Une sorte d'étrange fierté aurait-elle traversée ses circuits, alors qu'il réalisait qu'il avait manifestement bien plus de valeur qu'un de ces drones, sacrifiable, couramment utilisé pour ce genre d’opération.

L'écoutille s'ouvrait déjà, et le Doré avait adopté sa forme de combat mobile. Quadrupède, les pattes particulièrement imposantes, tournant sur de larges pivots ovales, il arborait en comparaison un corps aérodynamique plus compact, sans tête, ni figure, ni même pseudo-œil, visible. La bête de métal, qui ne dépassait pas soixante-dix centimètres au garrot, émettait un léger bruit de moteur électrique, alors que le robot testait une dernière fois un à un chacun de ses très nombreux organes mécaniques restés en réserve sous sa carapace.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 13 Déc 2012 - 22:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Il est des circonstances pour le moins inhabituelles auxquelles nous ne sommes pas préparer. La surprise avait d'abord frappé ses traits lorsque le Mandarin lui avait annoncé l'étrange mission qu'elle devait mener à bien en compagnie de quelques criminels du Cartel. Un objet volant non identifié, couramment appelé OVNI venait d'atterrir sans la moindre délicatesse dans l'océan Atlantique, bien évidemment l'UNISON ainsi que la Légion des Etoiles étaient déjà sur le coup et il n'était pas question pour le Cartel de rester passif face à la situation. L'occasion attendue se présenta pourtant d'une bien étrange manière, qui ne fit qu'augmenter un peu plus la surprise engendrée par les circonstances déjà bien farfelues. Le SHADOW, représenté par quelques uns de ses agents, vint quémander à l'organisation un moyen de transport submersible leur permettant de se rendre sur l'objet de toutes les convoitises et quelle ne fut pas la surprise de la Geisha lorsqu'elle vit que l'assassin dénommé Orion, dont elle avait fait l'intéressante connaissance lors d'une mission précédente, faisait partie de la joyeuse troupe.

C'est ainsi que quelques heures plus tard, ils embarquaient tous à bord du dit sous-marin. L'objectif de la mission était clair pour Jun et avait pour but essentiel de récupérer des informations et de la technologie, ce qu'elle s'apprêterait à faire avec le plus grand soin. Elle n'était pas véritablement familière avec ce genre de mission qui n'entrait pas dans le cadre de ses fonctions habituelles, d'autant plus qu'elle n'y connaissait rien en technologie en tout genre. Sa surprise fut donc à son paroxysme lorsqu'elle entendit cet objectif pour la première fois, mais finalement elle se fit une raison voulant satisfaire une fois de plus le Mandarin comme elle s'appliquait à le faire quotidiennement. Ne sachant pas ce qu'elle allait devoir affronter et afin de lui faciliter la tâche, elle se vit remettre une clé électronique multi-usage, censée l'aider à ouvrir les portes à serrure électronique. Il n'était cependant pas évident que cette clé arrive à venir à bout de la technologie extra-terrestre, mais il ne coûtait rien à la jeune femme d'emmener cet accessoire qui pouvait s'avérer malgré tout utile.

Pour l'occasion, la Geisha avait abandonné ses traditionnels kimonos de couleurs vives au profit d'une tenue d'infiltration noire des plus classiques. N'ayant cependant pas totalement abandonné son côté asiatique, un obi noir également lui enserrait la taille et lui permettant de dissimuler à volonté ses nombreux couteaux et ses deux tantô qu'elle emmenait toujours avec elle. Lors du trajet sous-marin, elle avait profité du temps mis à sa disposition pour calligraphier quelques sceaux dont l'utilité n'était plus à démontrer. Ne négligeant aucunement l'esthétique de sa tenue, Jun avait aussi dissimulé des dagues en forme de bijoux dans son chignon. Son aspect de geisha était ainsi modifié en une allure à la fois élégante, moderne et surtout pratique.

En attendant que le submersible perfore la coque de la navette, la jeune femme procéda à quelques retouches de maquillage sous les regards à la fois curieux et méprisant de ses camarades et sous l'humour salace du bel Orion. Elle ne prêta attention à aucun d'entre eux, préférant se retirer dans ses propres pensées,elle n'avait pas pour habitude de faire équipe avec qui que ce soit pour l'une de ses missions et l'expérience commençait à être, pour elle, légèrement énervante. Lorsque le sous-marin eut terminé sa manœuvre, que les hauts-parleurs émirent un charmant « Abordage effectué » et que les portes du sas s'ouvrirent pour permettre l'accès au vaisseau, la jeune femme, un air curieux sur le visage, fut la première à pénétrer dans l'endroit insolite. Voyant qu'elle n'était pas suivie, elle se retourna vers l'assemblée.

-Vous comptez faire un pique-nique dans ce submersible ou nous pouvons commencer à avancer ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 15 Déc 2012 - 20:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
    Depuis quelques jours, on ne parlait déjà plus que de ça, ce vaisseau s’étant écrasé quelque part sous la flotte glacée de l’océan. Mise à part nourrir les fantasmes des geeks adeptes de Star Wars, attiser les feux des projecteurs des médias et faire parler les matrones effrayées au repas du soir, il ne s’était pas passé grand-chose jusque-là. Calme période de quolibets et autres rumeurs qui allaient se clore par l’exploration de ce vaisseau par les gentils Bisounours et, entre autres, les teignes vicieuses et pas des plus morales qu’étaient les membres du Cartel et de SHADOW. C’était une véritable course contre la montre qui avait débuté entre les deux « camps » adverses, chacun tentant de doubler l’autre afin de prendre l’avantage de la situation. Le submersible mis à disposition par le Cartel était bien pratique, plongé dans une ambiance qui révélait tout le sérieux de la situation – plaisanteries à deux balles de Hunter mises à part bien sur – une préparation méthodique. Orion semblait vouloir s’enterrer sous un tas de gadgets, l’Asiatique envoyée par le Cartel fourrait quelques armes supplémentaires dans ses cheveux et manipulait deux trois autres fioritures ici et là. Il ne faisait pas le moindre doute qu’il y allait avoir de l’action, perspective excitant l’Irlandaise qui roulait sa combinaison noire le long de sa hanche afin d’enfiler les manches et de se retrouver couverte d’une matière aussi souple que solide. Autant utiliser la carte de la souplesse et de la légèreté en ce qui concerne le matériel quand on veut effectuer une fouille systématique des pièces traversées.

    Ramenant ses cheveux en un chignon strict pour éviter tout incident, la jeune femme abaissa ses lunettes sur son nez, aplatissant de la paume les plis inconfortables de la combinaison tandis que ses comparses attendaient tout comme elle le moment où la coque du vaisseau serait enfin percée. Hunter avait donné ses ordres non sans une jubilation à l’idée de pouvoir jouer son petit dictateur fier comme un coq. Le message retentit enfin et tous les sens de l’Irlandaise furent en alerte, prête à bondir à la moindre menace et descendre quiconque se mettrait en travers de son chemin. Son objectif était simple : fouiller les différentes parties du vaisseau et collecter toutes les pièces ou données ayant un minimum d’intérêt. Le tout de manière rapide et efficace ; exactement le genre de mission qui avait une chance de plaire à la jeune femme. Jun avança, soulignant avec pertinence le fait qu’il serait temps de se bouger l’arrière train. Laissant passer Orion devant elle, Toni lança sur un ton léger « Si tu te retrouves face à un bonhomme tout vert, évite tes blagues à deux balles, ce serait triste qu’il t’arrive des bricoles ! ». Lui souhaiter bonne chance ? Pas le genre de la maison, elle savait pertinemment qu’il avait le pouvoir de la foutre hors d’elle, mais qu’il faisait preuve de professionnalisme quand il s’agissait de bosser.

    Le groupe se mit en marche, Hunter et Jun à l’avant, Andrew et elle à l’arrière, parés à fouiller tous les recoins de ce vaisseau de malheur afin d’en récolter un maximum, informations, objets, ADN, tout serait bon à prendre à partir du moment où ça leur permet de prendre l’avantage sur les Bisounours suintants d’amour qui ne devaient pas se trouver bien loin. La course avait été lancée, et tous savaient que tous les moyens seraient mis en œuvre pour remporter le jackpot.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 16 Déc 2012 - 0:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
- Dude, on va entrer dans un vaisseau extraterrestre à partir d’un sous-marin… on est loin des usines désaffectées, des conduits de ventilation et des tours de reconnaissance auxquels t’es habitué ! T’es loin d’être adapté à cette mission, désolé de te décevoir mon vieux… ho aller, fait pas cette tête là. On va aller faire un tour quand j’vais revenir.

Assis le dos contre le métal froid de l’engin, Andrew regrettait de ne pas avoir pu amener Helios avec lui; il était un élément de stratégie important pour lui, mais d’un autre côté, cette situation était bien trop inhabituelle et dangereuse pour son compagnon a quatre pattes. En fait, elle l’était tout autant pour ses co-équipiers et lui-même, mais jamais il ne se serait dérobé devant une telle occasion ! En effet, la mission lui avait été proposée par Renan; misant sur le sens de l’observation et la mémoire du jeune homme, il voulait que ce dernier prenne part à l’abordage du vaisseau inconnu pour récolter technologies et autres et pour assurer une certaine protection de l’équipe si besoin était. Toutefois, Andrew s’était permis de douter de la nécessiter de son rôle secondaire en apprenant qui était ses co-équipiers. Il y avait d’abord l’agent ténébreux Toni Hawthorn, qui selon lui n’avait nullement besoin de protection, puis venait ce fier-à-bras dont le nom lui semblait bien trop explicite; Hunter, lequel était en général blindé côté équipement. Allez savoir ce qu’il avait amené avec lui cette fois-ci. Le dernier élément de l’équipe était une femme qu’il connaissait comme étant du Cartel Rouge, mais peu importait qu’il la connaisse bien ou non, elle n’avait certainement pas été affectée a cette mission seulement pour sa beauté.

Un bon moment après avoir quitter la base, le craquement de la coque de métal sous la pression de l’eau diminua considérablement; le sous-marin venait de s’immobiliser et de s’accrocher au vaisseau extraterrestre. Regardant du coin de l’œil Hunter se parer de ses multiples protections, bien inutiles selon lui, Cox se contenta de s’assurer que sa lame à deux tranchants pendait toujours à sa ceinture avant de détourner le regard. Pour sa part, il portait un pantalon et une veste noirs particuliers qu’on lui avait remis, étant donné l’environnement inhospitalier dans lequel ils allaient pénétrer. Aussi, dans les multiples pochettes de l’habit se trouvait du matériel de récolte ainsi qu’un petit scanner électronique dont on lui avait vaguement expliqué l’utilité. Andrew avait complété le tout avec un foulard et une lame courte de son choix.

Devant l’idiotie que son collègue du SHADOW lança à voix haute une fois son déguisement compété, Andrew réplica à brule pourpoint dans un ton arrogant très caractéristique;

- Tu veux peut-être un beau petit chapeau pour aller avec ton joli masque et tes petits protèges-coudes avant d’aller jouer dehors, Orion. Peut-être as-tu aussi besoin qu’on te tienne la main pour entrer dans le sas, juste ou cas où tu trébucherais. Mon pauvre, il faudrait pas que tu t’égratignes les genoux…

Le cadet du groupe était déjà blazé de la présence de ce type qui s’était autoproclamé chef d’équipe et qui leur avait servi un plan bidon auquel Andrew n’avait même pas daigné réagir. S’il pensait qu’un clown comme lui, avec ses plaisanteries à la con, pouvait espérer leur donner des directives et passer crédible, il se trompait grave. De son côté, Andrew suivrait les ordres de Renan uniquement et il ne se gênerait pas pour contourner celles du tueur si elles entraient en contradiction avec les directives de son supérieur.

Le système informatique du sous-marin leur annonça finalement que la brèche avait été percée dans la paroi du vaisseau; c’était à leur tour de jouer ! Sans se presser, le jeune Cox alla fermer la marche d’un pas nonchalant. Malgré cette apparence décontractée, il n’en était pas moins très attentif à ce qui se passait autour, mais surtout à cet air chaud, fétide et peu rassurant qui empli ses poumons une fois à l’intérieur de l’engin…
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 16 Déc 2012 - 11:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
« Et toi fais en sorte de toujours tirer la première. »

Avais-je répondu à ma coéquipière. Une parole tendre et attentionnée ? Déconnée pas non plus, cette nana là, c’est moi qui doit la buter, pas un foutu extraterrestre de merde. Quant au paroles censées être acerbes de la part du gamin, je n’y prêtai aucune attention, après tout, je tuais déjà des gens dans des opérations top secrètes qu’il apprenait encore à lire, alors ça n’allait pas être lui qui allait lui apprendre comment gérer ce genre de mission. Il était d’ailleurs bien le seul à vouloir ouvertement défier son autorité alors que les femmes qui les accompagnaient avaient bien compris l’intelligence évidente de la manœuvre. Me tournant à nouveau vers Toni, je lui lançais un regard derrière mes lunettes qui voulait bien dire « Si tu as une occasion, tue le. » Ce gamin qui n’était là que parce qu’il était sous la coupe de Renan n’avait pas l’air de se rendre compte à quelles pointures il avait affaire. Deux agents ténébreux plus une assassin expérimenté du cartel. Et lui voulait faire son malin ? Grand bien lui fasse, il sera le premier à mourir.

Une fois le trou créé, la nipponne aux cuisses de velours fut la première à poser un pied dans la fourmilière de … quoi d’ailleurs ? De métal ? Rien que ça il faudrait le savoir, en emporter un bout pour analyse. Moi je restais immobile, attentif, et ce pour une bonne raison.

« Vous entendez ? Pas d’alarme, pas de cris. Ca m’étonnerait que ce truc soit juste tombé en panne alors faites attention, ce qu’on risque de trouver pourrait ne pas nous plaire. »

Si j’avais des idées sur la question ? Bien sur. Une mutinerie qui aurait mal tournée, environs une chance sur dix, quelque chose qui était enfermé ici et qui a été libéré trop tot ? Trois chance sur dix. Que ce vaisseau ait été victime d’autre chose comme un virus ou une infiltration extérieure ? Cinq chances sur dix. Et bien sur je laisse une chance à l’inconnue. Néanmoins je n’hésitai pas une seule seconde et le temps de la réflexion après mon avertissement, je mettais le pied à la suite de Jun dans le vaisseau. La forte inclinaison du vaisseau nous poussais à nous rapprocher au plus du sol pour un meilleur équilibre. Une fois le deuxième groupe parti, je demandais à Jun.

« Quel type de sort as-tu ? Détection d’aura un truc du genre ? Ou si tu peux augmenter mes sens ? »

Des sens améliorés j’en bénéficiais déjà, amélioration de Shadow évidemment, mais si elle avait le moyen de les améliorer encore, je pourrais vraiment porter mon nom de Cerbère !
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 16 Déc 2012 - 16:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
« Et bien je pense, Monsieur McGlenn, que cette nouvelle rencontre signe le début d’un partenariat très prometteur ! » Souligna Sydney d’un charmant sourire tout en venant glisser sa main dans celle de son interlocuteur en signe d’accord. Une poignée de main franche, amicale, pleinement partagée. « Je le pense aussi. Néanmoins, il reste quelques points que je souhaiterais éclaircir avec vous avant de partir. » Même si elle conservait son sourire, Sydney n’était nullement ravie de cette réponse. Entre autre, pour son vibreur d’urgence précieusement dissimulé dans la poche de son pantalon qui se manifestait pour la quatrième consécutive. Cela ne pouvait signifier qu’une chose : une urgence dés plus importante ! Sans se défaire ou perdre son sang-froid, notre PDG et héritière hocha de la tête tout en relâchant la main de son nouveau partenaire. « Ce sera avec plaisir mais, malheureusement, je vais devoir vous laisser aux mains de mon assistant. J’ai un planning relativement chargé et je suis déjà très en retard pour tout vous dire. Néanmoins, n’hésitez pas à me recontacter pour que nous puissions continuer cette discussion plus tard. » Echangeant de brèves salutations avec l’individu, elle ne perdit pas une seconde de plus pour quitter la salle de réunion et prendre congé des membres de son entreprise. Ses pas se succédant l’un après l’autre, Sydney se rendit jusqu’à son bureau. Une fois sur les lieux, notre principale intéressée se laissa guider jusqu’au grand aquarium en présence. Elle souleva le couvercle et appuya sur un petit bouton situé juste sous celui de l’éclairage. Par ce simple mécanisme, la grande bibliothèque murale située sur la droite se déroba et laissa apparaître ce qui ressemblait quelque peu à une cabine d’ascenseur. Sydney s’y glisse. La bibliothèque se referme. Une légère ascension dés plus rapide et les portes s’ouvrirent sur un immense local. L’éclairage s’alluma automatiquement à l’instant même où Sydney pénétra sur les lieux. Elle se défit de son veston de tailleur tout en se rendant à l’immense ordinateur trônant en plein milieu de la pièce. Il était temps pour le Corbeau de se faire entendre !

« Commander ? » Assise dans son fauteuil, le regard trahissant sa curiosité et son attention, l’héritière laissa apparaître le visage de son ‘supérieur’ sur le gigantesque écran de son ordinateur. « Ah, Sydney ! Désolé pour cette urgence mais nous venons d’avoir un arrivage non-identifié. » « Amical ? » « Justement, nous l’ignorons ! L’UNISON envoie trois de ses agents, et un membre de la Légion s’est également rendu sur place. J’aurais besoin que tu ailles seconder notre agent afin que nous sachions de quoi il en retourne très exactement. » Sydney hocha doucement de la tête sous les informations et l’ordre de mission reçu. « Comptez sur moi Commander. Le temps de recevoir les coordonnées et je serai sur place ! » Rétorqua-t-elle avant que la communication ne se coupe, sous l’approbation du Commander. Laissant le transfert de données se réaliser, notre justicière quitta son siège pour aller revêtir son costume de bataille. Rare étaient les apparitions du Corbeau en pleine journée, préférant d’avantage agir dans le royaume de l’obscurité. Toutefois, la présence de visiteurs extra-terrestres n’étaient nullement à prendre à la légère. De cette ‘arrivée’ pouvait découler une nouvelle rencontre amicale comme un danger semblable à celui que représenta l’invasion du Terminus. Il n’y avait pas une seconde à perdre ! Et si, une fois de plus, Sydney se caractérisait par l’absence de pouvoir quelconque, elle était l’une des rares à avoir partagé le conflit extra-terrestres terrorisant Star City il y a des années de cela. En était-ce pour autant suffisant afin de faire face à cette nouvelle affaire ? A cette nouvelle énigme ? C’est ce que nous verrons !

C’est à bord de son Silver Crow que Sydney prit la voie des airs afin de se rendre sur les lieux du crash. Passant son véhicule en mode de pilotage automatique, elle en profita pour ouvrir sa brassière afin de se focaliser déjà uniquement sur la fréquence de communication de l’unité UNISON déjà en place. Ainsi, sans en perdre une miette, elle put participer silencieusement à toutes lesdites communications établies durant l’approche de l’appareil. Arrivant à hauteur des lieux, notre justicière stabilisa son appareil en mode stationnaire. Elle ouvrit son cockpit et se jeta dans les airs sans attendre. L’appareil repartit aussitôt à travers les cieux tandis que notre Corbeau déploya sa cape, déploya ses ailes. Surfant à travers les airs, c’est au beau milieu de la scène de crise que notre héritière finit par atterrir. Un regard lancé à toutes les personnes en présence. Pas un mot, pas une parole, si ce n’est un simple hochement de tête aux agents de l’UNISON et au représentant de la Légion des Etoiles déjà présent sur les lieux. Un plan semblait s’établir, des directives étaient prises. Le Corbeau ne devait pas oublier que sa place était d’avantage celle de consultante sur les lieux, et non pas de dirigeante de l’opération. Néanmoins, si elle demeura silencieuse dans un premier temps, ce n’est qu’une fois Dana à l’intérieur de cet étrange vaisseau qu’elle prit l’initiative de la rejoindre. « Je seconde l’agent Taylor pour l’observation. » Elle s’arma d’un des masques à oxygène fournit par les représentants de l’UNISON, dévoilant son attention sous une voix rauque, sombre, à l’opposé de sa tonalité habituelle. Et, imposant ainsi sa décision, elle glissa aussitôt à travers la trappe d’accès.

Dès lors qu’elle fut à l’intérieur, le Corbeau posa un premier regard d’observation. Ce qui apparaissait alors sous ses yeux donna une sensation de passerelle d’accueil plongée dans la pénombre. Afin de mieux distinguer les objets et autres formes éventuelles en présence, le Corbeau glissa une main à hauteur de ses tempes, alternant ses lentilles de vision pour se calibrer sur celle de nuit. Elle put alors mieux identifier ce qui l’entourait. Il y avait quelques consoles informatiques sur la surface desquelles apparaissaient des signes et des symboles inconnus. Différentes gravures du même acabit le long des murs. Des murs apparaissant sous une forme de textures métalliques grisonnantes et reluisantes. Levant sa tête de part et d’autres, elle ne trouva aucun système de ventilation apparent et… Et sa vision commença à se brouiller. Des interférences grésillèrent au travers de ses lentilles, jusqu’à ce que ces dernières ne puissent plus afficher quoique ce soit. Sydney tenta de basculer sur ses autres optiques mais, rien n’y faisait. Elle devrait s’en remettre à ses petits yeux ! « Ici Corbeau. Lentilles hors de fonctionnement. Il doit y avoir une espèce de champ électromagnétique ou d’énergie paralysante à l’intérieur de ce vaisseau. » Mentionna-t-elle via le canal de communication.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 18 Déc 2012 - 2:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
L'Héroïsme

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 342
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes

Equipe UNISON


     L'équipe de l'UNISON était arrivée sur place relativement rapidement, ce qui était une qualité indispensable dans de telles circonstances. Les agents ne savaient que le strict minimum au sujet de l'opération : un vaisseau originaire des confins de l'espace s'était écrasé en pleine mer sans que l'on ne puisse donner ses origines. Il ne semblait toutefois pas ressembler à un vaisseau de l'Unité Grue ou de la République Lor. Il était donc impossible de savoir ce qu'ils allaient trouver là-dedans...

     Le croiseur de l'UNISON conduisit ainsi l'équipe sur les lieux du crash et après avoir stabilisé l'épave, cette dernière se prépara à y pénétrer. Une écoutille fut descellée et les agents entrèrent sur leurs gardes. La première à passer fut l'agent Taylor, originaire de l'Atlantide. Sous forme aqueuse, elle allait en effet servir d'éclaireur à ses compagnons. Elle fut néanmoins rapidement suivie par le Corbeau qui souhaitait en faire tout autant. Les deux femmes purent alors signaler la même chose, à savoir qu'il n'y avait pas le moindre signe de danger visible. Le lieu semblait ressembler à la zone d'arrivée de tout paquebot de croisière terrestre, à quelques détails près... L'écoutille ouvrait sur une zone plus vaste de laquelle partaient deux couloirs, l'un vers la proue et l'autre vers la poupe. On trouvait des consoles ici ou là, sans doute des points d'accès au système du vaisseau ou des commandes pour l'ouverture, la fermeture et le contrôle de l'écoutille. Des symboles y défilaient sans qu'on ne puisse les comprendre, symboles identiques à ce qui était représenté sur les murs. Nom du vaisseau ? Identifiant de l'étage ? Circulaire de sécurité en cas d'évacuation ? Difficile à dire... Cette langue ne semblait pas être connue sur Terre.

     Quoi qu'il en soit, l'équipe entra dans le vaisseau et c'est comme si elle fut coupée du monde extérieur. Du fait de l'absence de cris ou d'alarme, un silence pesant règnait et les radios des membres de l'équipe n'apportaient que des grésillements. Quelque chose semblait aussi malmener les équipements personnels du Corbeau, mais rien qui ne soit visiblement dramatique. Ils allaient toutefois devoir rester sur leurs gardes, des fois que ces interférences ne deviennent plus gênantes encore. Il leur restait maintenant à décider de la suite de leur mission. Allaient-ils rejoindre l'avant ou l'arrière du vaisseau ? C'était là les deux choix qui s'offraient à eux, mais en l'absence de plan, ils allaient avancer à l'aveugle... Que faire ? Avancer dans l'une des deux directions ? Se séparer ? C'était à eux que revenait ce choix.


Equipe : agent Parker, agent Taylor, agents de terrain, unité robotique Jiralab, Corbeau II, Héros sans nom (Narcyz), autres héros.


*** *** *** *** ***

Equipe SHADOW


     Dans le même temps, un submersible du Cartel Rouge parvint à son tour sur les lieux du crash et après avoir percé la coque du vaisseau, une équipe y pénétra dans le but de récupérer des informations et de la technologie extraterrestre, ces derniers pouvant servir aux desseins de l'organisation. Le groupe criminel SHADOW avait par ailleurs été mêlé à ces affaires. Pourquoi ? Pour la bonne et simple raison qu'à l'heure actuelle, SHADOW ne disposait pas du moindre engin capable de naviguer sur ou sous les eaux. La base n'ayant d'ailleurs pas d'accès à la mer, ils n'avaient pas encore jugé bon d'ouvrir une annexe sur les quais, leur attention étant plutôt tournée vers les cieux d'où ils espéraient tirer des profits importants pour mettre en marche leur projet d'armes spatiales. De plus, cette collaboration pouvait aussi servir à mettre en place certaines passerelles qui pourraient bien finir par payer, pour l'un ou l'autre des deux groupes.

     Le submersible parvint donc au contact et mit en place une passerelle entre les deux engins motorisés. Une fois l'abordage effectué, la Geisha fut la première à pénétrer dans le vaisseau alien, rapidement suivie par les autres criminels et les agents SHADOW qui n'affichaient pas une cohésion des plus exemplaires. Un plan sommaire avait été élaboré et tous espéraient que la situation ne vire pas au vinaigre, même s'ils étaient parés à l'action. Orion fit d'ailleurs part d'une remarque des plus pertinentes face à l'absence d'alarme dans le vaisseau. On pouvait penser que les aliens ne fonctionnaient pas sur le même principe que les humains, mais quelque chose d'autre pouvait aussi se dissimuler derrière cette étrange absence de cris de panique ou d'appels à l'aide...

     La petite équipe s'enfonça donc dans le vaisseau et le décor qui se présentait à eux semblait montrer qu'ils se trouvaient dans des sortes de soutes ou de zone de stockage. On pouvait en effet entrevoir ce qui semblait être des caisses, mais rien ne permettait de le prouver. La pièce était relativement vaste, s'étendant dans la longueur du vaisseau, mais la lumière était trop faible pour savoir jusqu'à où. Qu'y avait-il de l'autre côté ? Difficile à dire, mais peut-être trouveraient-ils de nouvelles salles, à moins que ce ne soit un moyen d'accéder aux étages supérieurs. Quant à l'éclairage, il semblait être au plus bas, mais peut-être n'était-ce là que des soucis d'économie. A moins qu'il ne fallait relier ça à l'absence d'alarme et à une éventuelle panne des systèmes électriques... ou de leurs équivalents aliens. Qu'allait donc faire l'équipe ? Fouiller les lieux ou partir à la découverte de secteur plus intéressant ? Que valait-il mieux ramener ? De vulgaires objets sans intérêt, des grandes technologies, un cadavre de l'espace ou un alien vivant ? C'était à eux que revenait le choix de tout cela.


Equipe : agent Cox, agent Hawthorn, Orion, Geisha II, criminels du Cartel.


Modalités de l'intrigue


- Les RP devront faire entre 400 et 600 mots en moyenne. Il est possible d'écrire plus, mais le mieux est de s'en tenir à ce maximum. Ainsi les réponses du MdJ seront beaucoup plus rapides et efficaces. Il n'y a pas d'ordre pour poster et vous le faites quand vous voulez. Vous pouvez aussi interagir entre vous en postant plusieurs messages pour discuter ou prendre des décisions.

- Si la participation est importante et rapide, le MdJ répondra tous les trois jours environ. En cas de faible participation, il s'adaptera en fonction afin de ne pas laisser l'intrigue traîner en longueur. N'oubliez pas qu'il serait mieux de votre part que vous privilégiez l'intrigue aux autres RP !

- Vous en savez autant que vos personnages, vous devrez donc poser vos questions pour découvrir de quoi il retourne réellement !

- N'hésitez pas à relancer l'intrigue selon vos envies et vos idées. Les initiatives pourront être largement récompensées ! Des détails vous seront donnés à ce sujet le moment venu ! N'avancez toutefois pas de trop sans demander des informations au MdJ, ce dernier vous réservant de très nombreuses surprises.

- Equipe UNISON : vous êtes dans une zone d'arrivée et vous avez deux couloirs qui se présentent à vous. Vous disposez de quelques consoles informatiques et d'assez de lumière pour bien voir. Néanmoins, à mesure que les couloirs s'enfoncent dans le vaisseau, vous constatez qu'ils deviennent toujours plus sombres. Des portes semblent toutefois se dessiner ici ou là.

- Equipe SHADOW : vous êtes entrés dans le vaisseau et vous vous trouvez dans les soutes. Vous voyez des caisses tout autour de vous, de toutes les tailles. La lumière est faible et vous ne voyez pas encore le bout de la salle, mais vous pourrez y trouver une porte menant à un couloir ainsi qu'une échelle montant au niveau supérieur. Il vous est aussi possible de trouver plusieurs consoles dans ce secteur !

- Si vous avez des questions sur ce que vous trouvez, n'hésitez pas à le signaler en gras et je vous répondrais directement et en détail !

Bon courage à vous !
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 18 Déc 2012 - 9:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
C’est en jetant un œil autour de moi en attendant la réponse de la japonaise que je me rendis compte d’un détail. Nous n’étions pas dans un couloir, nous étions dans une sorte d’allée entre deux étagères remplis de caisses. Faisant signe finalement à Jun de ne pas me répondre, je prêtais une plus grande attention à notre environnement. Le temps passant, nos yeux s’habituèrent peu à peu jusqu’à discerner les faibles sources de lumière émanant des murs et du sol.

Une fois que tous comprirent où nous étions, le cartel rouge se déploya pour vérifier chaque caisses, ces salauds étaient nombreux et rapides, il ne fallait pas les laisser nous flouer sur le matériel.

« Hawthorn et Cox vous jetez un œil sur tous ce qu’ils prennent. »

Puis me tournant vers Jun je lui dit avec un ton mielleux détestable.

« N’y vois pas un manque de confiance surtout mais il faut bien respecter l’équité. »

Enlevant mon masque à oxygène pour l’heure, je lui sorti un joli sourire bien hypocrite et me mit à analyser mieux la salle ou nous étions. Elle était vaste et organisé, le genre entrepot qui voit passé des véhicules pour charger les cargaison, il devait donc y avoir dans le mur un accès large et haut pour ce genre de transporteur. C’était aussi le genre de salle ou l’on pouvait entreposer des troupes avant un assaut. Alors soit ce vaisseau était juste une sorte de cargo, soit il y avait d’autres pièces comme celle-ci mais rempli de soldat aliens. Peut être tous crevé lors de l’accident qui avait fait qu’il sombrait peu à peu dans l’atlantique, ou autre chose. J’avais bien vu une porte et une échelle donnant sur un autre étage, mais aucune activité ne semblait en provenir. Tout était décidément trop calme sur ce vaisseau. Revenant vers Jun, je lui fit part de mes découvertes et de mes attentes.

« Il y a deux accès, mets-y des gars qui pourraient nous prévenir de tout bruits suspect d’approche. »

C’était à eux de le faire, ils étaient plus nombreux, il fallait les répartir, les diviser pour que toute tentative de fuite, de trahison, qui nous laisserais moi et mes coéquipiers dans la mierda soit évité. Une fois obéi, j’analysais le sol. Posant un pied à terre et grattant les plaques de métal avec mon couteau. Puis levant les yeux au plafond, je commençait à me dire qu’il devait y avoir une sorte de système d’aération, quelque chose de parfait pour nous permettre de nous faufiler discrètement dans le vaisseau sans nous faire repérer.

Je patientais cependant le temps des fouilles, nous devions aller vite, mais pas nous précipiter. Une fois que l’attente me parut suffisante, j’allais voir Toni.

« Je veux que tu vois au plafond s’il y a une trappe, une bouche d’aération dans laquelle tu pourrais te faufiler. Prend ce masque à gaz au cas où et ces gants d’adhésion. Foxy tu peux l’aider à se rapprocher du plafond ? »

Mes ordres étaient accompagnés par le matos promis, j’enlevais mon masque et mes gants afin de lui remettre. Quant à Cox, il n’avait pas intérêt à jouer les malins, Renan n’était pas là pour le protéger et je ne serais pas gêné de lui planter un couteau dans la gorge.

Les laissant s’arranger, je me dirigeais vers l’échelle qui était selon moi notre point le plus faible. Nous devions nous assuré de ce qui se trouvait à l’étage avant de vouloir explorer le reste. Mais avant d’avancer à l’aveugle, je voulais m’assurer de ce qu’allait faire Hawthorn. Je regardais donc dans sa direction et attendit. Je me défiais de tous, je sentais leur regard à eux sur moi, ils n'attendaient qu'une chose ces vautours, que je fasse un faux pas. Je ne pouvais pas avoir confiance en Jun, elle était d'une organisation adverse et sans doute qu'elle avait un plan pour se débarrasser de nous. Cox ne rêvait que d'une chose, me planter un couteau dans le dos pour faire bonne figure auprès de Renan et Toni venait d'arriver et avait plus d'ambition que seulement servir d'intermédiaire entre Renan et les supérieur. Alors oui je me défiais de tous, mais non je n'avais pas peur, car en attendant, c'est moi qui avait le pouvoir de faire régner l'apocalypse et le feu de l'enfer !

Résumé

Qu'est-ce que la fouille des caisses fourni ?
Qu'est-ce que Hunter trouve en grattant le sol avec un sp vampire, à quel point l'alliage est il résistant ?
Est-ce qu'un évènement perturbateur surgit ?
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 29 Déc 2012 - 19:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Avançant délicatement dans les entrailles du vaisseau, ses yeux s'habituant lentement à la semi-obscurité des lieux, elle posa nonchalamment une main sur des caisses entreposées là, signifiant sans doute qu'ils se trouvaient dans une sorte de soute. Jun observa calmement les lieux et ne vit à priori aucune raison de s'inquiéter, l'endroit était désert. Rapidement les autres arrivèrent dans la pièce, se répandant dans les allées afin d'examiner chacune des caisses présentes. Tout aussi rapidement, Orion ordonna à ses subalternes de vérifier chacune des cargaisons, par peur que le Cartel ne les double et les laisse en plan, inquiétude révélée de son propre gré avec une phrase condescendante et mielleuse qui ne lui ressemblait pas. La japonaise ne prit pas la peine de répondre, il était évident qu'elle respecterait la soi-disant équité car tels étaient les ordres qu'elle avait reçu. La Geisha était une femme de parole et il n'était pour le moment pas question de remettre cette parole en cause.

-Je sais pertinemment que tu ne me voues aucune confiance Orion, je ne suis pas stupide. Pourtant il faudra bien te forcer, il semble que nous devons travailler en équipe et je n'ai pas pour habitude de me disputer en permanence avec mes co-équipiers. Ce sont des manières qu'il serait utile de vous voir perdre, l'insubordination et la trahison sont deux voies menant toutes deux à l'échec et je n'ai pas l'intention d'échouer, un peu plus de cohésion sera donc nécessaire à la réussite de cette entreprise. Quant à l'équité, elle sera préservée, ne t'inquiètes pas à ce sujet, je reviens rarement sur ma parole.

Une fois les choses mises au point, Jun se détourna du beau chasseur et avança de quelques pas en direction d'une des caisses. Trouvant l'obscurité trop saisissante, elle se mit à composer de ses mains un sortilège de lumière et lorsqu'elle eut terminé, quatre petites boules lumineuses s'échappèrent de ses doigts pour aller se placer aux quatre coins de la pièce, la baignant d'une chaleureuse lumière.

-Voilà qui est beaucoup mieux.

S'attardant sur la caisse devant elle, elle la dégagea d'une sorte de drap qui la recouvrait et put découvrir au dessous une sorte de console de commande. N'osant rien toucher, elle fit appel à l'un des membres du Cartel spécialisé dans la technologie. Bien évidemment ce dernier ne lui révéla rien de bien intéressant, la technologie face à lui étant inconnue. L'analyse de l'engin fut interrompue par le retour du chasseur qui lui ordonna de mettre ses hommes à des endroits stratégiques.

-Je crois que tu n'as pas encore compris que je n'étais pas à tes ordres. Mes « gars », comme tu les appelles, sont déjà occupé à la tâche d'examiner la cargaison de ce vaisseau, ce pourquoi ils ont été engagé, aussi si tu veux faire le guet libre à toi de le faire ou de le déléguer à quelqu'un d'autre. De toute manière, il est évident que je ne vais pas m'attarder plus longtemps ici, les soutes à bagages sont souvent les endroits les moins intéressants.

Se détournant du chasseur, elle s'adressa à l'homme qui examinait la machine.

-Quant à toi, essaye de trouver à quoi peut bien servir cet engin.

Ignorant superbement la réaction d'Orion, elle avança vers le fond de la pièce où se trouvait l'échelle précédemment découverte. Elle songea cependant qu'il serait plus prudent d'attendre les résultats de la fouille de la cargaison ainsi que ceux de l'analyse de la console avant de continuer.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 29 Déc 2012 - 22:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
L'Héroïsme

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 342
ϟ Nombre de Messages RP : 253
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : V pour Vendetta
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Héros
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes

Message d'aide


Modalités de l'intrigue


Afin de vous aider à vous repérer dans le vaisseau, voici quelques plans ! Ils représentent le vaisseau, qui n'est pas de taille très importante, et qui comporte six ponts.
- Pont 1 ;
- Pont 2 ;
- Pont 3 ;
- Pont 4 ;
- Pont 5 ;
- Pont 6.

Les points rouges représentent les portes, les points bleus représentent des baies vitrées, les points noirs représentent les accès aux autres niveaux (par ascenseur et échelle), les points noirs barrés indiquent que l'accès ne descend pas plus bas et les zones noires ne sont pas accessibles.

Lorsque vous souhaitez visiter une pièce, indiquer le pont et le numéro de la pièce sur le plan et je vous dirais ce que vous pourrez trouver ! Comme de nombreuses surprises vous attendent, n'inventez pas trop ce que vous découvrez Wink

Merci de votre attention ! Je répondrais en RP lorsque davantage de joueurs auront posté. Bonne chance à vous !
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 2 Jan 2013 - 13:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

avatar
Invité

Afficher le profil
Dana reprit sa forme humaine dès qu’elle fut certaine qu’il n’y avait pas de danger. Le Corbeau II l’avait suivi. C’est avec une petite moue qu’elle accueillit sa collègue. La Princesse était très à cheval sur les règles et elle jugeait que la demoiselle était rentrée trop tôt dans le vaisseau. Mais ça ne changeait rien sur le coup vu que la voie était libre. Ceci permit même de comprendre qu’ils ne pourraient plus communiquer avec l’extérieur, ainsi les membres de l’UNISON devraient choisir eux même de la marche à suivre et ne plus suivre les règles. Rapidement le reste de l’équipe arriva.

La Princesse regarde autour d’elle, observant avec attention les symboles sur les écrans. Elle prit l’initiative de sortir sa caméra digitale et filma l’entrée du vaisseau, les symboles sur les consoles informatiques. Jugeant avoir pris l’essentiel, Dana rangea son appareil. Elle demanda soudain à Andréa, son amie de l’UNISON :

- On se divise pour contrôler un plus grand périmètre ?

Sous la réponse positive de sa collègue, la Princesse proposa au Corbeau II ainsi qu’à deux autres membres de la Légion et trois agents de terrain de la suivre dans le couloir de gauche. Étant la seule agent d’élite de la nouvelle équipe, elle envoya deux agents de terrain ouvrir la porte de droite (pont 1, porte 6) qui furent suivis par deux membres de la Légion des Etoiles. Avec le Corbeau et un agent de terrain nommé Flint Syse, ils entreprirent d’ouvrir la porte de gauche (pont 1, porte 7). Dana tenant sa lampe torche, chercha à regarder ce qu’il y avait dans le couloir. Mis à part une succession de porte, elle ne vit rien d’anormal. Reportant son attention sur la porte, elle ne put que constater que celle-ci était verrouillée. S’adressant au Corbeau II, elle dit :

- Avez-vous quelque chose pour ouvrir la serrure ?

Regardant dans son propre équipement, elle ne trouva rien qui pouvait crocheter cette serrure. Flint lui fit un signe négatif de la tête pour lui faire comprendre que lui non plus n’avait rien. Elle pourrait se résoudre à la casser si le Corbeau II ne pouvait rien pour elle. Et dans le pire des cas, elle pourrait utiliser sa forme aquatique pour se glisser sous la porte et voir si l’on pouvait l’ouvrir de l’intérieur. Mais ça serait en dernier recours, il fallait éviter de se déplacer seul en terrain inconnu.
Revenir en haut Aller en bas



Intrigue n°1 : Crash en pleine mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant


Sujets similaires

-
» Intrigue n°1 : Crash en pleine mer
» Un soir de pleine lune
» Résumé de l'intrigue
» Les Histoires de la Pleine Lune
» Bon ben crash serveur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-