AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Terminus ! Tout le monde descend !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1416
ϟ Nombre de Messages RP : 245
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 1 Sep - 14:57 Message | (#)

D'un point de vue purement financier, livrer cet humain mort ou vivant rapporterait beaucoup, dans les deux cas. Seulement il y avait quand même une belle différence entre les deux états si bien que dans la mesure du possible, les pirates du Terminus aimeraient bien livrer leur proie vivante. C'est pour cela qu'ils n'appuyèrent pas sur le bouton « gaz mortel » tout de suite après l'apparition de cette fumée de mauvais augure. Après tout, ils avaient encore l'avantage du nombre ET du terrain. Certes, cet Alicâr et ces gobelins étaient arrivés bien loin sur leur territoire et en un temps remarquable, mais tout de même, la balance penchait encore du côté des pirates.

Barrett, de son côté, se trouvait plutôt frustré. Une question le taraudait : si ces pirates voulaient le capturer, c'était pour le revendre, mais à qui ? Si ça se trouve, leur client était l'homme, ou plus exactement l'individu, qu'ils recherchaient avec Dante. Dans ce cas, une solution simple, acceptable pour tous les partis, pourrait être sans doute trouvée... mais il n'était pas vraiment en position de communiquer pour le moment. D'ailleurs, autre sujet de frustration : il regrettait de ne pouvoir lire sur les lèvres. De là où il était, il n'entendait absolument rien et ne comprenait pas non plus ce qui se passait. Il voyait bien que la situation était tendue, mais à part ça... A si, un clin d’œil d'Alicâr, c'était sans doute positif, non ? Bon, pour être honnête, ce n'était pas vraiment le genre de signe que Barrett comprenait totalement en temps normal, même sur Terre. Heureusement, ici, ses pouvoirs étaient au top et sa compréhension des langages corporels lui donnait une petite idée de ce qu'il devait attendre. Là, l'ami de Dante essayait de le rassurer. Il avait l'air confiant en lui. Mais ça, ce n'était peut-être pas tout à fait une bonne chose. Surtout que les pirates étaient plein de surprise. Après tout, ils avaient réussi à amener Barrett jusqu'à eux ce qui était une sacrée surprise pour beaucoup de monde, de toute évidence.

Ainsi, le jeune muté assista, impuissant, au début des hostilités. Et on ne pouvait pas dire que la fumée qui en résultat l'avançait beaucoup. Elle supprimait plutôt le seul sens qu'il lui restait pour observer ce qui se passait en dehors de sa cage. Du coup, pour s'occuper, et surtout pour tenter de trouver un moyen de s'échapper, il examina celle-ci, espérant y trouver quelque chose pouvant l'aider dans son ambition. C'était peine perdue bien sûr, la technologie du Terminus dépassait tout ce qu'il connaissait en la matière. A la limite, si Lou avait été là, ils auraient peut-être eu une chance de trouver quelque chose, et encore. Et puis Barrett ne souhaitait pas vraiment voir son collègue ici. Personne ne devrait être dans une telle position, surtout pas pour lui. N'empêche que se retrouver avec quelqu'un de familier l'aiderait sans doute à se concentrer. Là, il n'y avait rien. Sa cage était totalement lisse, dépourvue du moindre mécanisme. Comme une bonne cage, en somme.

Soudain, une voix aux intonations gobelinesques résonna dans la prison de Barrett. L'otage se retourna aussitôt. C'était effectivement un gobelin. Accompagné d'un plan et de recommandations. Le jeune homme s’exécuta aussitôt, échaudé par ses propres expériences avec les substances acides.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : L'acide marche et leur ouvre un passage
    Échec: Le plan ne fonctionne pas du tout

    Lancer de dés 2 (si réussite en 1) :
    Réussite : Ils arrivent à quitter la cage
    Échec: Les pirates les encerclent trop bien

    Lancer de dés 3 (si échec en 1) :
    Réussite : La présence du gobelin n'est pas détectée
    Échec: Les pirates repèrent le gobelin à l'intérieur de leur prison

    Lancer de dés 4 (si échec en 3) :
    Réussite : Les pirates chassent le gobelin à coup de téléportation
    Échec: Barrett et le gobelin reçoivent du gaz empoisonné


Barrett faisait bien de rester éloigné de cette étrange mixture car il s'avérait que la paroi de la cage n'y résista pas longtemps. Mieux valait donc la tenir éloignée de sa peau traumatisée. Par contre, il fallait avouer qu'elle était présentement très efficace. Assez pour que le jeune homme soit presque content qu'une telle substance existe. Assez aussi pour leur offrir une ouverture exploitable pour quitter les lieux.

Sous l'impulsion et le commandement du gobelin, le jeune traducteur suivit se dernier en direction de la sortie. Malheureusement, dépasser celle-ci relèvera de l'impossible car ils furent promptement cueillis par un groupe de pirates. Ces derniers n'avaient pas l'air particulièrement ravis de les voir car leurs armes ne tardèrent pas à se pointer sur eux. Ils savaient qu'ils avaient d'autres ennemis à gérer derrière eux, mais la priorité était tout de même de sécuriser leur prise sur leur gibier, quitte à ce que celui-ci soit livré dans un état de fraîcheur cadavérique. Cela dit, mort ou vivant, il fallait d'abord composer avec la créature qui, de toute évidence, l'avait aidé à briser sa cage. L'un dans l'autre, il fut très difficile de dire qui de Barrett ou du gobelin était le plus visé par tous ces canons.


Dernière édition par Barrett Anderson le Ven 1 Sep - 15:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3346
ϟ Nombre de Messages RP : 2996
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Ven 1 Sep - 14:57 Message | (#)

Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7436
ϟ Nombre de Messages RP : 709
ϟ Crédits : Miss Victory
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Sam 2 Sep - 21:02 Message | (#)

Ishaï s'interrompit tout net quand les armes le menacèrent. Il leva instinctivement les mains et d'un geste vif, libéra dans les airs une petite grenade. Celle-ci virevolta entre les pirates jusqu'à éclater, libérant un intense flash lumineux.

Aveuglés, ceux-ci durent fermer les yeux quelques instants, ce qui suffit au gobelin pour entraîner Barrett à fuir en quête d'un endroit où se dissimuler en attendant du secours – car telle était la mission d'Ishaï, conduire et conserver Barrett en lieu sûr, une mission qu'il improvisait d'après la consigne donnée par Alicâr. Il précipita le jeune homme à sa suite derrière deux containers en sautillant comme le cabri affolé qu'il semblait être. Mais l'excentricité de sa tenue cachait une nature résolue et combative.

Les combats d'ailleurs, tout autour, s'allongeaient dangereusement et le prince Alicâr voyait bien quel problème se poserait à lui rapidement : son équipe et lui-même ne pourrait tenir bien longtemps, les pirates étaient plus nombreux et « à la maison » ; même si les gobelins jouissaient d'une excellente formation à ce genre de choses, ils n'en demeuraient pas moins opposés à des forces autrement plus grandes. Pour l'instant, cependant, la confusion, les subterfuges et les artifices maintenaient l'équilibre, leur donnaient quelque avantage. Près de Barrett, depuis l'ombre jaillit la figure du prince, qui posa sur lui une main ferme afin de le tirer en arrière.

 « Du calme ! Ça n'est que moi ! » Sur le visage d'Alicâr, une longue traînée de sang lui faisait une cicatrice étrange.  « Je ne sais pas trop ce que tu fiches là, mais ton arrivée n'a pas vraiment été une bonne surprise. Reste près de moi. Je crois que Dante me tuera s'il t'arrive un truc. Prends ça. » Il confia au jeune homme un drôle de pistolet-laser, qu'il avait pris quelques minutes plus tôt à un pirate qu'il venait d'abattre.

Alicâr se trompait peut-être, mais il faisait confiance au jeune homme pour ne pas se blesser avec cette arme. Le prince pointa son propre pistolet face à lui et tira trois coups avant de reprendre la « discussion » avec Barrett.  « T'as pas une trompette dans ta poche pour sonner l'arrière-garde ? Le gob' est confiant mais... » Napoléon lui donna un coup du plat du sabre dans le dos.  « On ne faiblit pas ! Là-bas ! » Il fit un signe en direction d'un couloir assombri. Il y régnait un calme relatif. S'y retrancher paraissait être l'option la plus appropriée.

 « Je n'aime pas ça... » Alicâr était vaniteux. Fuir lui déplaisait. Se cacher le couvrait de honte.

[...]

 « Où est-il ?
- Je ne sais pas.
- Qu'allons-nous faire ?
- Je ne sais pas.
- Est-il toujours vivant ?
- Je ne sais pas.
- Faut-il alerter...
- Je ne sais pas. Je vitrifie le prochain qui me pose une question. »


Cette dernière remarque mit fin à la conversation. À bord de l'Arcanis, Dante songea immédiatement à retourner voir Crucia en dépit de ses réticences, pour prendre d'assaut l'astéroïde aux parfaites courbures et la contraindre à révéler sa duplicité. Il n'en fit rien. Saisi par un frisson de rage, il perçut en lui l'écho de pensées confuses, comme si quelque alarme sonnait.

Dante libéra son esprit pour embrasser le Cérébropyre ; la vérité le frappa comme un coup de fouet et bientôt, il vit la cage de verre, la fumée noire et l'émeute.  « Nous avons un cap. Rugissez RORIX ! » Et fouette cocher !  « Préparez CROSIS. Je veux sa bouche prête à cracher son feu dès que nous arriverons. » Ces manants s'attaquaient à un trop gros morceau ; bientôt Dante les aurait rejoint, bientôt il viendrait tirer Barrett, Alicar et sa troupe de l'infortuné mauvais pas où ils se trouvaient.

Le visage clos comme les portes d'une sinistre prison, Dante attendit, tout le long du voyage, près des portes de la première passerelle du vaisseau. Il n'attendrait pas une seconde pour entrer en scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1416
ϟ Nombre de Messages RP : 245
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 3 Sep - 13:22 Message | (#)

Comme Barrett l'avait appris au cours de ses péripéties en compagnie de Dante, les gobelins étaient des êtres pleins de ressources. Le jeune homme fut donc seulement à moitié de voir son libérateur les sortir de ce nouveau mauvais pas à coup de grenade flash. Ainsi, après avoir protégé son visage de l'effet pyrotechnique, ils purent poursuivre leur fuite sans trop de problème, en restant bien baissé de la part de Barrett afin de diminuer ses chances de recevoir un tir perdu. L'équilibre « position baissées » et « vitesse de déplacement » était assez délicat à atteindre, mais le jeune homme ne s'en sortit pas trop mal car il resta indemne. Si on oubliait la surprise et le choc émotionnel dus au contact physique qu'Alicâr prit la liberté d'établir pour signifier sa présence. Ce fut sans doute le moment le plus effrayant pour Barrett mais il parvint à reprendre rapidement contenance. Un exploit qui n'aurait sans doute pas été possible sans les effets « relaxants » du Terminus sur sa condition mentale et physique.

– Je crois qu'ils m'ont téléporté grâce aux traceurs qu'ils m'ont implantés lors de mon premier contact avec eux. expliqua le jeune homme, désireux de préciser qu'il n'était pas là de son propre fait.

D'ailleurs, cette justification lui rappela qu'il était « tracé ». En tout cas, c'était la seule explication qui collait. Sans quoi, comment ces pirates auraient-ils pu le subtiliser ainsi, surtout alors qu'il se trouvait en compagnie de Dante dans sa navette ? Sans parler de la distance qui devait les séparer. Le muté ne la mesurait pas exactement, mais elle devait être certainement être assez conséquente. Cependant, toutes ces questions furent reléguées au second plan car on lui confia rapidement une arme. Autrement dit, un instrument qu'il n'était pas habitué à manipuler. Et que celle-ci soit d'une technologie dépassant ce qui se faisait sur Terre n'affectait pas vraiment le caractère exclusif de la situation. Le traducteur était en train de mettre de l'ordre dans son esprit lorsque Alicâr fit une démonstration du maniement de ces pistolets. Barrett l'observa et, inconsciemment, ses pouvoirs entrèrent en mode apprentissage, utilisant les connaissances visuelles acquises pour déduire une maîtrise efficace de la discipline esquissée. Mais tout cela, le jeune homme n'en n'eut pas conscience. Son attention se concentra plutôt sur la question que l'ami de Dante lui posa après sa performance.

– Une trompette ? Que voulez-vous dire ?

Ils furent cependant rappelés à l'ordre par un des gobelins, la confusion de la situation empêcha Barrett d'identifier lequel, précisément. Ils durent alors tâcher de se déplacer pour atteindre une zone plus sûre. Pendant qu'ils s'y activaient, les gobelins couvraient leurs arrière avec une efficacité remarquable, tirant à profit la configuration du couloir qu'ils empruntaient alors. Malheureusement, le chemin les mena tout droit à un petit groupe de cinq pirates armés de gros fusils peu engageants et manifestement prêts à s'en servir. Alicâr se dit même que s'il mourait ici, au moins il n'aurait pas à subir le courroux du dragon.

Barrett, pour sa part, ne se disait pas grand-chose, son esprit et son corps étaient entrés en transe, plongés dans ce que ses pouvoirs avaient tiré des échanges de tirs auxquels il avait assisté jusque là. Le muté brandit son arme et l'utilisa, faisant mouche aussitôt et neutralisant un pirate qui perdit au passage son arme. Cela fit de lui la cible prioritaire des autres, sauf qu'il avait enchaîné une roulade qu'il accompagna et conclut d'autres tirs précis, le tout avec une efficacité que lui envieraient presque James Bond et Han Solo.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Barrett neutralise tous les ennemis devant lui
    Échec: Il parvient juste à les repousser

    Lancer de dés 2 :
    Réussite : Le groupe poursuit sa retraite
    Échec: Ils se trouvent piégés


Malgré le talent évident et surprenant que Barrett démontrait, il ne fit aucun mort. Pour tout dire, il ne porta aucun coup vraiment décisif et se contenta de tirer pour désarmer et repousser ses cibles, ce qu'il fit très efficacement, d'ailleurs. Il était difficile de dire si cette retenue était volontaire ou si elle provenait surtout de la compétence des pirates en question. Mais comme ces derniers furent incapables de blesser leur adversaire, on pouvait penser en toute légitimité que c'était dû aux compétences de ce dernier.

Ainsi, presque à lui seul, le jeune Terrien leur libéra la voie, leurs ennemis se réfugiant dans une pièce annexe dont la porte se referma sur un bruit de verrou équivoque. Le muté resta en position de combat un moment, reprenant son souffle et ses esprits. Petit à petit, il arrivait à réfléchir sans penser à des angles de tirs et autres stratégies de combat...

– Je ne t'aurais jamais cru aussi... performant.

C'était sans doute un compliment, mais Barrett ne releva pas la remarque d'Alicâr. Priorités, priorités...

– On va par où maintenant ? demanda-t-il.

En guise de réponse : une évidence, ils n'avaient pas trop le choix. Les pirates derrière eux connaissaient bien le chemin et bloquaient toute marche arrière. Ceux que Barrett venait de chasser avait emprunté et bloqué une des deux issues qui leur étaient accessible, il n'en restait donc qu'une... qui s'avéra être une impasse : une sorte de salle de réunion (en moins bien rangée) dépourvue d'autres accès.

– On dit comment sur Terre ? Faits comme des rats ?

Là encore, le jeune homme ne répondit pas, trop occupé à chercher une solution à ce nouveau problème. Mais il n'y en avait aucune et la seule option envisageable était de se barricader ici et d'opposer une défense. Les gobelins s'y employaient déjà. Barrett balaya la salle une troisième fois du regard, espérant trouver une solution plus qu'autre chose, mais son esprit repassait déjà en mode « combat ». Le linguiste se trouva donc un emplacement aussi stratégique que possible pour faire fasse aux assauts qui ne devraient pas tarder. Pourtant, quelque part, il se sentait étrangement serein. Peut-être parce que ses pouvoirs avaient compris que les gobelins étaient confiants car eux-mêmes savaient, de leur propres moyens, que Dante n'allait pas tarder à arriver.

La seule réflexion personnelle qui traversa l'esprit de l'agent junior était que, pour la première fois de sa vie, il ne doutait pas de ses capacités. Et cette confiance en lui était tout à fait inédite... mais non moins plaisante.


Dernière édition par Barrett Anderson le Dim 3 Sep - 13:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3346
ϟ Nombre de Messages RP : 2996
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 3 Sep - 13:22 Message | (#)

Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7436
ϟ Nombre de Messages RP : 709
ϟ Crédits : Miss Victory
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Dim 3 Sep - 14:57 Message | (#)

Barrett ne releva point la remarque du prince et pourtant ce dernier l'observait avec insistance. Il n'aurait pas cru ce garçon si peu particulier, si insignifiant, capable de se défendre en situation d'extrême péril et de grandes complications. Était-ce ce qui justifiait que son vieil ami le dragon eût pour lui de l'intérêt ? Était-ce ce qui faisait l'originalité de Barrett et sa spécificité ? Alicâr nageait là en des eaux bien trop troubles pour trouver la clarté et la compréhension ; à quoi bon chercher alors à comprendre ce qui pouvait, chez ce gamin sans relief, plaire au dragon ? Aussi loin qu'il s'en souvienne, Dante s'était toujours révélé rétif à l'analyse, à l'explication. Au moins Barrett ne serait-il pas un poids mort, dans cette expédition devenue trop vite une mission de sauvetage. Un autre mystère, d'ailleurs, partiellement résolu par l'affirmation du jeune homme, qui accusait les traceurs implantés en lui lors du premier contact, sur l'astéroïde minier, Aswâll.

La petite troupe s'achemina jusqu'à une impasse, une salle de réunion où traînait un grand désordre. Barrett ne répondit pas à la question rhétorique d'Alicâr et ce dernier soupira avec rage. Il s'impatientait et, surtout, s'énervait du terrible constat : la situation lui échappait. La détermination et la confiance des gobelins lui étaient insupportables ; il aurait souhaité partager ces sentiments. Napoléon ordonna que la table de la salle soit utilisée comme une barricade à l'ouverture, puisque les pirates viendraient nécessairement les cueillir par ce couloir. Un premier groupe apparut d'ailleurs au loin ; cinq hommes, dont deux n'avaient que vaguement des traits humains, couraient dans leur direction. Ishaï se positionna et brandit Triss, son arme fétiche, un lance-missile qu'il caressa avec amour.  « C'est l'heure du suppositoire ! On ouvre grand ! » Le projectile fusa dans le couloir jusqu'à frapper de plein fouet les pirates. L'explosion déploya dans toute la zone une grande chaleur et sa vague d'Ectofeu liquide ; autant dire que les malheureux qui survécurent à ce tir répandaient jusque dans la salle de réunion le concert de leurs lamentations. Les voix et les chairs se déchiraient.

Toute la structure fut saisie d'un tremblement et Napoléon aida Barrett à ne point tomber. Quelque chose venait de frapper le bâtiment. De l'extérieur ? De l'intérieur ? Dante ? Une explosion ? Impossible à déterminer. Tout allait trop vite. Les chaises bientôt s'ajoutèrent à la table pour former une barricade de fortune, mais l'un des gobelins près de Barrett et Alicâr fut secoué d'un spasme. Quand il releva la tête, il avait toutes les apparences du calme et de la maîtrise de soi ; pour cette dernière, ce n'était qu'apparence. Il tourna lentement la tête vers le jeune homme et se rapprocha de lui. « Je suis navré Barrett. J'aurais dû me montrer plus vigilant. S'il te plaît, reste avec Alicâr, à l'abri. Je viens vous chercher. Ce ne sera pas long. » C'était bien sûr Dante qui venait d'arriver et qui se la jouait Harbinger, en mode "I am assuming direct control"... Il avait débarqué de l'Arcanis, sur la grande passerelle près de cette base où les pirates tenaient leurs quartiers – une superstructure en suspension dans les airs, étrange point du Terminus où rien ne vit selon les lois naturelles, où tout semble le fruit de l'imagination d'un excentrique.

Et pourtant, ici comme ailleurs, le feu brûlait.S'il s'écoutait, Dante incendierait tout et ne laisserait derrière lui qu'une traînée de cadavres calcinés pour joncher un sol pareillement embrasé. Tout à sa rage, il n'en oubliait pas moins que parmi ces pirates, il y aurait quelqu'un pour répondre aux brûlantes questions qui s'agitaient en lui. Il y avait bien longtemps que le dragon n'avait éprouvé en lui tant de colère, et si les gobelins présents dans la zone, occupés ou non à lutter pour leur vie, se montraient silencieux et attentifs, c'est qu'ils la touchaient des yeux et par contagion en goûtaient la chaleur, l'éclat sombre. Rien n'impressionne plus un gobelin que ce qui brille, brûle et peut tuer. Rares sont les flammes à brûler pour l'éternité. On les trouve toutes ou presque dans la gueule d'un dragon.

    Jet de dé – I :
    8-10 réussites : Les pirates, surpris et en panique, n'opposent qu'une faible résistance.
    4-7 réussites : Les pirates opposent une résistance honorable mais échouent et se rendent.
    0-3 réussites : Les pirates résistent admirablement, du renfort arrive.


Le combat fut très inégal. Galvanisés par la proximité immédiate de leur patron, de leur maître, de leur bien-aimé seigneur, les gobelins se sentirent pousser des ailes. Dante, de son côté, pénétra par la grande porte, réclama qu'on lui fît amener le « chef » de la bande et répondit à la violence des répliques par un même violence. Les pirates tirèrent les premiers. Il se fit leur obligé et riposta lui-même, de sinistres façons, qui furent pour eux comme autant d'énigmes et d'incompréhensions ; beaucoup tombèrent, entraînant avec eux, dans l'au-delà, ces questions qui demeureraient sans réponse. Ils n'avaient jamais à l’œuvre une si terrible et brûlante démonstration de force. Ils n'en verraient jamais plus.

De la salle de réunion où ils se trouvaient retranchés, Alicâr, Barrett, Napoléon, Ishaï et les gobelins durent patienter quelques dix minutes avant d'entendre des bruits de pas dans le couloir. Une épaisse fumée colorée d'éclats rougeâtres empêchaient de distinguer l'allure de qui approchait. Barrett aurait peut-être reconnu la musique d'un pas familier. Les gobelins savaient. Alicâr serra le manche de son arme. Enfin un courant d'air révéla Dante à leurs yeux. Il avait abaissé son capuchon et une longue lézarde rouge ensanglantait son front. Partiellement déchirée, sa tenue révélait son épaule où de noires balafres poissaient. Il allait à leur rencontre, suivi d'une troupe de gobelins silencieux.


Dernière édition par Dante Visconti le Dim 3 Sep - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3346
ϟ Nombre de Messages RP : 2996
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 3 Sep - 14:57 Message | (#)

Le membre 'Dante Visconti' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1416
ϟ Nombre de Messages RP : 245
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 5 Sep - 14:43 Message | (#)

C'était à croire que Barrett avait grandi avec ces gobelins. Ses mouvements s'accordaient parfaitement avec les leurs, si bien qu'ils ne se gênèrent pas une seule fois. On croirait assister au ballet d'un essaim d'abeilles. Une petite partie du jeune homme s'interrogeait sur ses performances, sur le fait qu'il agissait sans avoir l'impression de réfléchir alors que, paradoxalement, chacun de ses gestes lui donnait l'impression de provenir du résultat de savants calculs réalisés il ne savait comment ni même quand. C'était assez perturbant et l'agent junior irait sans doute même jusqu'à dire qu'il avait l'impression d'être possédé. De voir quelqu'un d'autre aux commandes de son propre corps et d'en n'être qu'un simple spectateur. Alors que dans le même temps, il savait intuitivement que c'était vraiment lui.

Tenter d'expliquer exactement tous ces ressentis reviendrait un peu à écrire une dissertation de philosophie. Étant donné mon expérience et mes résultats avec cette matière, je vous épargnerai cette corvée. Et à moi aussi, un peu égoïstement, je l'avoue.

En tout cas, lorsqu'un des gobelins s'interrompit dans sa tâche pour s'exprimer avec la voix de Dante, tout du moins ses intonations et le genre de propos qu'il pourrait tout à fait tenir, Barrett, le « vrai » écouta avec attention ce qui se dit tout en s'interrogeant sur le comment du pourquoi. On retrouvait là sa curiosité scientifique. Et pourtant, ce ne fut pas cette curiosité qui s'exprima en premier.

– Ne t'excuse pas, ce n'est pas de ta faute. Tu ne peux pas tout contrôler et prévoir. répondit le jeune homme pour apaiser la culpabilité du dragon.

Une tâche perdue d'avance, peut-être. Dante lui semblait être le genre de personne à exiger beaucoup plus de lui-même que des autres. Du moins c'était l'impression que Barrett avait.

Cependant, l'échange resta court. Après tout, il y avait urgence. Mais avec cette intervention de Dante arriva autre chose : une autre intervention de la part du mage. Plus physique, à en croire les bruits qui résonnaient jusqu'au groupe d'Alicâr et de Barrett. Encore une fois, les gobelins semblaient tout à leur aise. Même la soudaine possession de l'un des leurs ne semblait pas les troubler outre mesure. Difficile de savoir ce qui en était d'Alicâr, à ce niveau, mais le jeune Anderson n'avait pas vraiment le temps d'observer et d'interpréter les réactions du prince. Sa déclaration auprès de Dante terminée, son esprit se focalisa aussitôt sur la présente situation. Et si l'arrivée de Dante marqua effectivement une pause dans l'action en cours avec les pirates, le muté resta bien sur ses gardes, près à agir en cas de menace. Mais si menace il y avait, le mystique s'en occupa lui-même de son côté. En tout cas, il leur arriva l'air victorieux, dans un état plus ou moins glorieux mais le principal était qu'il n'avait pas l'air blessé. L'air qu'il dégagé était plutôt menaçant en fait. Debout au milieu de cette fumée rouge, avec ses blessures, il ressemblait à un lion qui venait de mener un dur combat.

Lentement, assez impressionné par cette vision, Barrett se redressa et laissa ses muscles se détendre. Dans le même temps, son esprit aussi se détendit et ses pensées purent retrouver un flot « normal ». Les gobelins qui l'avaient secouru et protégé furent les premiers à vraiment réagir en commençant à défaire cette barricade pour ouvrir le passage. Le jeune humain les regarda faire un moment avant de poser de nouveau les yeux sur Dante et déglutir. Était-ce à cause de l'image de conquérant impitoyable qu'avait donné le dragon ou à cause de l'apparence échevelée contraire à ce qu'il avait l'habitude d'arborer ?

– Tu n'est pas blessé ? demanda-t-il bien qu'il avait la nette impression que ce ne fût pas le cas.

Rien dans le maintien de Dante ou dans ses mouvements n'indiquait qu'il l'était, du moins pas grièvement. Encore une fois, les pouvoirs de Barrett envoyaient une multitude d'informations dans son cerveau. Seulement le feu de l'action étant passé, sa personnalité plus timorée reprenait le dessus. Il n'était pas le seul à laisser le naturel revenir.

– Je vois que tu n'as rien perdu de ton caractère enflammé, Dante. Cela dit, je pense que ton intervention était superflue. Ton protégé aurait, j'en suis sûr, réussi à repousser nos ennemis en un clin d’œil.

Alicâr avait ce talent dont disposait certaines personnes, celui de tenir des propos de manière ambiguë, si bien qu'il était difficile de déterminer s'il était sérieux ou s'il plaisantait, ici en ce moquant de Barrett. Il fallait sans doute un peu de pratique pour discerner la boutade de la sincérité... En tout cas, le concerné baissa immédiatement les yeux à la remarque du prince, un peu honteux de ce qu'il avait fait. Principalement parce qu'il n'avait pas eu l'impression d'avoir le contrôle de lui-même. Chose qui n'arrivait quasiment jamais.

– On devrait partir maintenant. suggéra-t-il un peu timidement avant de se reprendre, cette fois-ci avec un peu plus d'assurance Quoique, si leurs équipements sont encore opérationnels on pourrait peut-être voir si on peut défaire ce qu'ils m'ont fait... Le traçage. J'aimerais bien éviter de me retrouver trimballé d'un coin à un autre du Terminus indépendamment de ma volonté.

Voilà une sagesse pragmatique qui lui correspondait mieux. Cela dit, on voyait bien sur son visage que ce n'était pas ce qui préoccupait le plus le jeune homme. Vu sa manière de regarder Dante, il s'inquiétait davantage pour lui. Pas forcément pour son état physique donc, mais surtout pour son état émotionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7436
ϟ Nombre de Messages RP : 709
ϟ Crédits : Miss Victory
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mer 6 Sep - 13:34 Message | (#)

Tout contrôler et tout prévoir. Il ne le pouvait pas. Dante le savait. Son expérience le prouvait ; l'événement fondateur, devenu presque un mythe, de sa vie correspondait parfaitement à l'insoutenable légèreté des faits dont l'enchaînement causal venait trop souvent contredire les plus allègres prévisions. Or lui qui lisait le passé dans les profondeurs de l'eau et l'avenir dans les crépitements des flammes ne pouvait se satisfaire de ne savoir couver ses protégés d'une égide assurée de certitude et de conviction. Il y avait bien longtemps qu'il n'avait eu tant d'affection pour quiconque, et cet excès peut-être altérait son jugement.

Quand il fut devant Barrett, Alicâr, Napoléon, Ishaï et les autres gobelins, Dante demeura silencieux un moment, l’œil allant de l'un à l'autre avec l'intensité du rayon de soleil qui s'abaisse au sable du désert. Il scruta chacun d'eux.

 « Pas gravement. Cela n'a aucune importance. Tu es sauf, Barrett. » Dante en concevait un grand soulagement. Il était blessé. Pour partie, le sang qui maculait sa peau était le sien. Il l'avait versé pour une bonne cause et ne s'en plaindrait guère.  « Superflue ? Qui sait ce qui serait advenu si je ne vous avais pas sauvé de ce trou à rats où vous vous êtes retranchés, Alicâr. Dois-je rappeler à ton bon souvenir l'affaire du cul de Berlaine ? »

Le prince eut d'abord la mine outrée, bientôt déformée par un éclat de rire.  « Il me semblait bien... » ajouta Dante en s'approchant d'Alicâr pour lui donner l'accolade.  « Je suis navré. J'aurais dû anticiper ce genre de traquenard. » Aucune règle, aucun code d'honneur, pour les flibustiers du Terminus. Là où la lie des mondes se concentrent, là où les cafards de tous les pays sont les bienvenus, dans le cloaque universel, on ne trouve rien, sinon la vermine, la fange.  « Tu as raison, Barrett, il est inutile de s'attarder, mais nous devons d'abord te guérir de ce traçage. Certains pirates encore en vie sont nos captifs, je compte les interroger. Peut-être sauront-ils comment neutraliser le processus... »

Ce disant, le dragon défit les boutons de la partie haute de sa tenue pour libérer son torse de l'étreinte du tissue. Le vêtement de frémissoie glissa dans son dos, révélant sur son épaule et jusqu'au bas de son ventre un réseau de griffures étranges, où le sang brillait comme l'écume au faite de la vague.  « T'es-tu battu avec un troupeau de varrens, Dante ? » s'amusa le prince Alicâr. Dante se laissa aller à rire tout en prenant les devants pour regrouper la troupe avec les autres, ailleurs dans la base des pirates.  « Tu sais bien que ces bestioles ne sont pas si agressives... »

Bientôt ils se retrouvèrent dans une grande salle, non loin de plusieurs cages semblables à celle qui retint plus tôt Barrett. Là, assis près d'une table métallique, Dante contemplait les quelques pirates tirés de l'inconscience qu'on avait amenés devant lui. Pieds et poings liés, à genou, ils n'en menaient pas large. L'un d'eux attira son attention : ses quatre yeux pleuraient. Il paraissait jeune. Trop jeune, sans doute, pour ce genre d'activités... Un gobelin se dandina jusqu'au dragon, porteur d'une large mallette de cuir. Il la disposa sur la table. Dante l'ouvrit, révélant son contenu : une série de cinq fioles aux formes et contenus divers.  « Et comment comptes-tu les torturer avec ça ? »

Dante ne répondit rien. Il ne comptait pas employer la torture pour obtenir des réponses de ces pirates. Il se piquait d'employer des méthodes plus élégantes.  « Tu verras bien. Mais d'abord, je dois me rendre présentable. » Il saisit dans la mallette une fiole dont le rouge contenu semblait luire d'un éclat propre. Il ôta le bouchon de liège et versa quelques gouttes du breuvage sur chacune de ses plaies, avant d'en boire quelques gorgées.

L'effet se manifesta en quelques secondes, son torse nu fut parcouru par des rais de blanche lumière, et il ne resta bientôt plus rien de ses blessures, pas même une cicatrice, rien que le sang coulé qu'il faudrait nettoyer plus tard. Rendant la fiole à son écrin de velours et de cuir, Dante échangea avec Barrett un regard. « Ça chatouille à peine. Mais maintenant... »

Il se tourna, sur sa chaise, vers les pirates tenus en respect par les gobelins. « Écoutez-moi bien. Je ne compte pas vous obliger à coopérer ni à me faire confiance. Nous n'en sommes plus là. Mais j'ai dans cette malle une boisson que je compte partager avec vous. »

Derrière lui, dans une carafe de vin, Napoléon versait l'intégralité d'une flasque ronde et pleine de l'Alètheia, le puissant sérum de vérité ; puis ce dernier emplit sept verres pour les sept prisonniers.  « Ceux qui boiront avec moi auront la vie sauve et partiront librement. » Après avoir répondu à quelques questions, bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1416
ϟ Nombre de Messages RP : 245
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 7 Sep - 13:13 Message | (#)

Dante rassura Barrett en lui confirmant que ses blessures n'étaient pas graves. Le jeune homme s'en doutait déjà mais l'entendre dire amena un bienvenu soulagement. Le muté n'exprima celui ci que par un simple hochement de tête accompagné d'un discret soupir, histoire d'évacuer une partie de toute cette tension. Le jeune homme put ensuite transférer le reste de son attention sur leur situation générale pendant que Dante et Alicâr se laissaient aller à partager un souvenir apparemment comique sur une simple référence nébuleuse pour des oreilles non averties. Le jeune Anderson balaya les lieux du regard, aussi bien pour vérifier que tout le monde allait bien que pour satisfaire sa curiosité. Après tout, ils se trouvaient dans une nouvelle structure extra-terrestre et cela n'avait rien d'anodin pour Barrett. Cela dit, le jeune linguiste pensait également à son petit problème de traçage génétique. Dit comme ça, cela donnait l'impression de parler d'acné, mais la pathologie en question était plus gênante encore, et, il fallait le reconnaître, plus intéressante d'un point de vue scientifique, du moins aux yeux du linguiste.

A ce sujet, Dante parla d'interroger les pirates qu'ils avaient vaincus. Une perspective qui inquiéta un peu Barrett qui, après les démonstrations de force et de caractère de Dante, se demandait quels moyens le dragon allait déployer. L'imagination du jeune Anderson s'emporta mais il finit par se ressaisir et décida de faire confiance à Dante. A moins que quelque chose dans l'attitude de ce dernier ait réussi à rassurer le muté. En attendant, celui qui concentrait tant de convoitise en ces lieux retourna examiner la salle dans laquelle il avait été téléporté, plus exactement, ce qui ressemblait à une plate-forme de commandes. Quelques gobelins montaient la garde ici et là, avec l'organisation qui était la leur, efficace et discrète. Barrett hésita même à leur demander un coup de main, après tout, la technologie du Terminus ne lui était pas familière et il ne saurait même pas dire comment allumer ou éteindre ces consoles. Peut-être qu'eux avaient une meilleure expérience en la matière. C'est ainsi que le linguiste écouta le rapide cours que lui donna l'une de ses créatures, assurément dotées d'une intelligence digne de ce nom. Certaines de leurs caractéristiques comiques n'avaient donc rien à voir avec la moindre débilité. En tout cas, d'après ce que Barrett pouvait voir.

Néanmoins, une fois familiarisé avec la technologie devant lui, toute l'attention du jeune homme se concentra sur ses manipulations et ses découvertes, aussi infimes soient-elles. Pendant ce temps, à quelques mètres de là :

– Vous n'avez donc pas confiance en la bonne foi d'un pirate ? demanda l'un d'entre eux sur un ton sarcastique.

Il fallait avouer que dans ce domaines, les pirates n'étaient pas si différents des pirates que la Terre a pu connaître, avec des individus encore plus « facétieux » qu'un certain Jack Sparrow. Sur cette répartie, les pirates burent le breuvage qui leur fut proposé, certains avec dégoût, d'autre avec curiosité et d'autres encore trop craintifs pour apprécier quoique ce soit. En somme, ils burent tous. La démonstration de puissance de Dante avait dû les convaincre de son sérieux. Et puis les pirates, ça avait tendance à valoriser leur propre vie plus qu'autre chose. L'expression vendre père et mère leur irait parfaitement dans bien des situations, même pour ceux qui n'avaient pas de parents à proprement parler.

– J'imagine que c'est le moment où vous posez vos questions ?

Le porte parole, ou tout simplement le plus bravache de la bande, arboré un sourire amusé, comme si la situation n'avait rien d'inhabituel ou même de dangereux. Peut-être que ce n'était pas sa première expérience dans le genre. Ou bien cette aisance était-elle un effet secondaire de la potion que Dante lui avait offerte. Il restait maintenant à voir si ces pirates savaient vraiment quelque chose ou bien s'ils n'étaient que des pions au courant de rien et uniquement menés par l'appât du gain.

De son côté, Barrett commençait à bien manier les commandes sous ses doigts. Très bien même. Ce qui en soit était étrange car même s'il était plutôt compétent, il lui fallait généralement un temps d'adaptation pour utiliser de nouvelles technologies, surtout les plus complexes. Il n'avait rien d'un Lou, après tout. Mais encore une fois, l'air du Terminus faisait des merveilles sur ses performances intellectuelles. Si bien que ses capacités d'apprentissage se trouvaient d'une efficacité fulgurante et qu'il ne tarda pas à trouver son dossier... et même à afficher un hologramme qui le représentait... et qui semblait représenter ce que les pirates lui avaient fait.

– J'hésite entre « cool » et « bizarre » commenta-t-il plus pour lui-même que pour les autres. Ne vous inquiétez pas, je ne compte rien faire, juste regarder. ajouta-t-il pour rassurer les autres.

Barrett n'allait pas jouer aux apprentis sorciers génétiques aujourd'hui. Surtout pas avec lui-même. N'empêche qu'il trouvait tout cela fascinant et... amusant. Pourtant, ce n'était pas trop le lieu ni le moment pour cela, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7436
ϟ Nombre de Messages RP : 709
ϟ Crédits : Miss Victory
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Sam 9 Sep - 12:03 Message | (#)

Pendant que Barrett s'occupait auprès des consoles et tripotait manches et boutons mystérieux, Dante s'affairait avec les pirates capturés. Ceux-ci burent ensemble et sans faire de difficulté la boisson proposée par le magicien qui s'était rendu maître de leur quartier-général.

Conscient qu'il ne pourrait tenir durablement la base sans prendre les mesures nécessaires, et qu'ils ne pourraient donc rester là éternellement, Dante préféra concentrer toute son attention sur les captifs afin d'obtenir d'eux le plus d'informations possibles. « Vous avez soustrait le jeune homme à ma vigilance. Je désire savoir comment vous y avez réussi. »

Le chef des pirates, qui était peut-être chef en titre mais qui s'identifiait ainsi à l'aune de son comportement, prit l'initiative de la réponse. Il expliqua quel fut le moyen employé pour « attraper » Barrett, même à si grande distance. Il décrivit le procédé du traçage et le processus de récupération – il ne put en décrire les subtilités techniques et scientifiques, cependant ; l'irrédentisme des pirates se manifestaient en dépit de l'obligation à la vérité, mais Dante se montra indulgent.

Il tolérerait volontiers les humeurs de ces pirates, si ceux-ci coopéraient dignement. Ceux-ci inscrivirent donc le « cas Barrett » dans la catégorie des traçages « amphibies », à savoir que plusieurs micro-puces lui avaient été implantées dans l'organisme, puces aussitôt diffusées et dispersées. Cela expliquait l'incapacité du dragon à les avoir détectées, il lui aurait fallu bien plus de temps. Ce dispositif était une « spécialité » de ces pirates qui procédaient ainsi à leurs enlèvements – c'était leur business, après tout, ils gagnaient ainsi leur vie en « récupérant » des « colis » pour le compte de « commanditaires » particuliers.

 « Le procédé est-il réversible ? Existe-t-il... une cure ? » On lui expliqua qu'il ne s'agissait en rien d'une maladie et que les micro-puces seraient naturellement évacuées de l'organisme de Barrett « à la longue », par les voies naturelles de l'élimination ; mais il fut précisé qu'existait aussi un processus destiné à la réversion, à l'évacuation « opérative » de ces micro-puces.  « Ce processus est-il indolore ? Sans risque et sans fâcheuses conséquences ? »

L'un des pirates, dans un éclat de rire, expliqua qu'il était impossible de déterminer quelles « conséquences » aurait pour Barrett le passage dans la cuve d'extraction des micro-puces. Un autre précisa que plusieurs fois elle fut utilisée avec succès, mais qu'étaient à noter trois expériences « pénibles et définitives » sur les quelques dizaines d'emplois ces dernières années.  « Je vois. Ces micro-puces, tant qu'elles seront actives, vous permettront de retrouver Barrett, n'est-ce pas ? »

Le « capitaine » (Jack Sparrow ?) hocha la tête, précisant qu'il ne serait pas celui qui ferait « revenir » le jeune homme dans une cage, s'il s'en sortait vivant. Il précisa aussi qu'un délai de quelques semaines serait nécessaire à l'évacuation naturelle du traçage.  « Très bien. Qui est le commanditaire ? Qui a ordonné la capture de Barrett ? » Les visages pâlirent. Le silence se fit. Puis le capitaine des pirates confessa ignorer l'identité précise du responsable ; tout ce qu'il put fournir, ce fut un nom de code, « le Docteur », et un lieu de « dépôt » de la « marchandise » - comprendre par là un endroit où échanger Barrett contre le paiement total de la prestation.

 « Le Docteur... voilà qui n'est pas du tout mystérieux... » Dante observa Barrett un instant, qui s'amusait de son côté. Il n'était pas très heureux à l'idée qu'un prétendu savant cherchât à capturer le jeune homme et son imagination laissait défiler sous ses yeux toutes les pires hypothèses – qu'est-ce qu'un « docteur » peut bien faire à un jeune homme dans la condition de l'étudiant ? La promesse de voir Barrett attaché, sanglé à une civière, nu et percé de cathéters... rien de très enviable, en vérité !  « Vous me donnerez le lieu du rendez-vous. »

Les pirates protestèrent. Ils ne pourraient mentir et diraient la vérité, mais ils rouspétèrent malgré tout, car révéler ce genre d'informations à des tiers extérieurs aux transactions, c'était « mauvais pour les affaires ». Comme Dante ne se souciait que des siennes, il n'avait aucun scrupule à ruiner celles des autres.

 « Alors, qu'en penses-tu ? Je suppose que tu n'as rien manqué de l'interrogatoire... » Dante s'était rapproché. Indifférent aux dernières traces de sang qui maculaient son torse frais et nu, il se préoccuperait plus tard de sa propre hygiène, car l'intéressait davantage l'opinion de Barrett – notamment sur sa propre condition et sur le traçage encore en lui. Quant aux pirates, il les avait laissés au bon soin et aux questions d'Alicâr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1416
ϟ Nombre de Messages RP : 245
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 9 Sep - 15:16 Message | (#)

Diviser sa concentration faisait habituellement partie des spécialités de Barrett. Le jeune homme arrivait plutôt bien à réfléchir à plusieurs problèmes à la fois. Mais ici, il se trouvait dans le Terminus et avait l'impression que cela chamboulait un peu son cerveau et sa manière de penser. En plus, il avait affaire à une technologie de pointe qu'il tentait de comprendre et maîtriser, autant dire que cela demandait beaucoup de concentration mentale, même si le jeune homme comprit, assez vite, que l'équipement des pirates était principalement composé de pièces montées maison et que l'ensemble avait des allures artisanales cachées. Le tout manquait de continuité même si l'ensemble semblait bien efficace. Bref, autant dire que le muté avait du mal à tendre une oreille attentive sur la conversation que menait Dante avec leurs otages.

Et puis il découvrait lui-même le travail des pirates à partir de ses découvertes. D'une certaine manière, voir les données apparaître sous ses doigts rendaient la chose plus compréhensible que les explications d'un pirate pas forcément aussi expert sur le sujet. Accessoirement, cette méthode permettait à Barrett de s'abstenir de se tourner les pouces pendant que Dante recueillait les informations des pirates. Il écoutait donc l'échange plus ou moins consciemment, la seule vraie information que le jeune homme enregistra à peu près était la mention d'un Docteur. Mais il ne fit rien de cette nouvelle car il était en train d'essayer de trouver les protocoles d'extraction des micro puces en lui. Et plus il avançait à ce niveau, moins il avait envie de se passer de la méthode d'élimination naturelle. Avec les moyens que les pirates avaient à leur disposition, une telle opération serait... déconseillée.

– J'aurais peut-être plus de chance en demandant à Otaku d'acidifier mes traceurs... commenta le traducteur juste après ses conclusions.

Dante choisit ce moment pour revenir vers lui et Barrett se détourna enfin des écrans et autres hologrammes explicatifs. Son regard se posa immédiatement sur le torse de Dante pour voir si ce sang correspondait à une blessure encore présente, mais ce n'était pas le cas. La micro seconde d'après, son esprit fit quelque chose qu'il n'avait pas l'habitude de faire. Vraiment pas. Il s'imagina des choses... se demandant si la peau du dragon était douce ou si elle donnait l'impression de cacher des écailles... si elle avait bon goût. Puis, ces drôles de pensées disparurent aussitôt qu'elles étaient venues, remplacées par le raisonnement mené par l'inconscient de Barrett sur ce qu'il avait entendu de l'interrogatoire. Il dut tout de même déglutir avant de répondre :

– Je pense que je ne risque rien, même avec ces puces à l'intérieur de moi, tant que les pirates seront sous contrôle... Ou tant que leur technologie sera neutralisée... une alternative qui plaisait moyennement au technologue que Barrett était mais si besoin il y avait... Ils n'ont sûrement pas transmis les codes de leurs traceurs à d'autres partis, pas même à leur client, ce serait contraire à leur façon de... faire des affaires. euphémisme pour désigner la piraterie, donc Je ne suis pas spécialement partant pour me les faire enlever ici. D'après ce que j'ai compris, le taux de succès et les risques encourus sont... déconseillés. Après, je pense pouvoir utiliser leur technologie pour programmer un brouilleur qui empêcherait une téléportation forcée de se produire à nouveau, mais j'aurais sans doute besoin de la collaboration d'au moins un de leurs ingénieurs.

Il préférait être prudent, même avec toute la compréhension et l'assurance que ses pouvoirs boostés au Terminus lui donnaient. Mais même avec une telle aide, une dose supplémentaire de prudence serait requise, ne serait-ce que pour s'assurer que cet assistant recruté de force ne tente pas un coup foireux.

– Pour ce « Docteur », je ne sais pas trop... tu crois que ça pourrait être Sindor Molus ? le hasard serait bien beau, mais d'après ce qu'ils avaient appris auprès de Crucia, les personnes intéressées par les particularités de Barrett ne manquaient pas dans le coin... Le plus sûr serait peut-être de chercher à le rencontrer nous-même avant que sa convoitise ne se manifeste davantage... Je ne préfère pas imaginer ce qu'il pourrait employer après des pirates...

Et là, ce n'était pas forcément un problème d'imagination.

Mais la perspective d'une rencontre n'était qu'une suggestion. Fidèle à son habitude et à ses capacités, Barrett proposait la solution la plus directe et la plus efficace, pas forcément la plus prudente. Le jeune homme laissa donc le dragon donner son avis sur la situation... mais il se permit tout de même d'ajouter une autre remarque, après avoir encore une fois regardé le torse de Dante, très brièvement. Trop brièvement ?

– J'ai du mal à évaluer l'urgence de la situation, je te l'avoue. Mais si tous ces projets peuvent attendre, je propose qu'on se repose un peu. Je ne sais pas pour toi, mais moi je ne sais pas combien de temps je pourrais tenir avant de m'écrouler.

En vérité, il se sentait toujours en grande forme... ce qui commençait à l'inquiéter sérieusement d'ailleurs. Le jeune homme commençait à craindre d'éventuels effets secondaires. Tomber comme une mouche était sur la liste. Perdre son humanité également... D'ailleurs, ses doutes s'étaient invités de force dans son ton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7436
ϟ Nombre de Messages RP : 709
ϟ Crédits : Miss Victory
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mar 12 Sep - 12:31 Message | (#)

 « Tu as raison. Mais tant que nous resterons dans le Terminus, je préfère ne pas te quitter une seule seconde. »

En d'autres termes, il ne serait pas permis à Barrett d'échapper à la vigilance du dragon ; ce dernier garderait l’œil sur lui. Il ne pourrait tolérer que son jeune ami lui fût à nouveau enlevé. Ce dernier avait pourtant raison.

Du repos leur ferait le plus grand bien et désormais qu'ils avaient l'identité de Sindor Molus et les coordonnées du point de ralliement des pirates, où ceux-ci auraient dû poser le « paquet », c'est-à-dire le jeune captif... à la bouche aimable et naïve, au front décoré de grâce, à la silhouette comme un constant rappel aux émois de jeune garçon. Ses remarques se révélaient pertinences ; préférer la voie naturelle d'évacuation des puces semblait être la solution la plus appropriée, et moins dangereux que de passer Barrett au four des pirates, à quelque thermostat, pour les éliminer in situ.

Dante s'accorda avec le jeune homme pour revenir au vaisseau où il aurait tout le temps nécessaire pour fabriquer le « brouilleur » qu'il décrivait, tandis que les gobelins du dragon s'occuperaient de patrouiller la base des pirates, tandis que Dante lui-même s'affairerait à d'autres préoccupations.  « Nous irons trouver ce Sindor Molus et nous verrons bien s'il est docteur ou quoi que ce soit d'autre. D'abord, cela dit, j'ai besoin d'un bain. »

Pour tant pour l'hygiène de sa peau et de son corps que pour l'apaisement et la délicieuse sérénité qu'il puisait chaque fois qu'il trempait son enveloppe charnelle d'emprunt dans les eaux chaudes ou brûlantes d'une baignoire pleine et mousseuse. Conscient qu'un malentendu naîtrait peut-être de la suite de ses déclarations, dans un sourire empreint de bienveillance, Dante ajouta :  « Rassure-toi, je ne t'obligerai pas à partager la baignoire. Je doute que le bras de ceux qui en ont après toi s'étendent jusqu'à l'intérieur de l'Arcanis. »

Pourtant, l'avenir peut-être détromperait Dante, ce freluquet trop sûr de lui... « Tout vainqueur insolent à sa perte travaille », nous dit le fabuliste, et s'il n'est point vautour assez grand pour saisir ce coq de dragon, il est assurément d'autres rapaces capables de lui nuire. Dante et Barrett regagnèrent l'Arcanis, bientôt suivis par les pirates, qui seraient installés dans les geôles du vaisseau – des cabines confortables et mieux surveillées que les autres. Quant aux nécessaires et malheureux cadavres laissés dans le sillage du dragon et de ses troupes, ceux-ci seraient évacués de la base et renvoyés au néant vorace du Terminus.

 « Dis-moi, Barrett, par le passé, sur la Terre Prime, as-tu déjà vécu ce genre de situation ? Quelqu'un a-t-il déjà manifesté de l'intérêt pour ta mutation, pour ses origines ? »

Dante redoutait que sa question pût passer pour de l'insistance, mais sa curiosité le poussait à ces interrogations. Ils se trouvaient tous deux dans la grande chambre du dragon, sur le plus haut pont du vaisseau. Tandis que lui se trouvait dans une longue et large baignoire, entièrement nu dans l'eau chaude, de l'autre côté d'un rideau tiré pour ménager les pudeurs de gazelle d'un bien bel étudiant, ce dernier, de l'autre côté, se reposait aussi, non loin d'une table couverte de quoi se restaurer et boire.

Rien de très extravagant, sinon quelques spécialités en provenance d'Asie, car les gobelins s'étaient faits aux goûts présents de leur maître : céréales pimentées et poivrées, nouilles de riz parfumées d'une pâte de fèves safranée, fromage de soja aux épices de Malacca, légumes cuits ou saumurés, canard fumé aux feuilles de thé et au bois de camphrier sur son lit de purée de sésame blond...

Autant dire que Barrett aurait bientôt la preuve de l'appétit du dragon, s'il n'en avait déjà une petite idée. Glissant la douceur d'un savon aux herbes sur la tendre peau de sa cuisse, Dante poursuivait néanmoins comme s'il était à côté de son jeune interlocuteur.

 « Je me demande si par le passé tu as été observé, recherché, ou bien... je ne sais pas. Il est difficile de savoir ce qui communique, entre tel plan matériel et le Terminus. C'est improbable... et pourtant, ils t'ont retrouvé si vite. C'est peut-être ta chance, d'ailleurs. » Une chance, une formalité et l'opportunité d'en finir avec tous les jaloux et les Barrett-nappers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1416
ϟ Nombre de Messages RP : 245
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 12 Sep - 16:48 Message | (#)

– Hum... OK. répondit Barrett, peu certain de savoir quoi penser de cette protection rapprochée de la part de Dante.

D'un côté la théorie du chat échaudé qui craignait l'eau froide lui paraissait compréhensible, d'un autre, il se demandait si ce n'était pas un peu excessif. Le jeune homme finit par conclure qu'il valait mieux prévenir que guérir alors il n'opposa aucun argument. Surtout qu'il n'avait pas oublié le sort peu enviable qu'une rareté scientifique dans son genre pouvait apparemment connaître en ces lieux. De la même façon, et surtout parce qu'elle lui permettait de bidouiller son brouilleur de son côté, Barrett accepta la proposition suivante du Dragon. Il ajouta mentalement, pour lui-même, qu'une douche ne lui ferait sans doute pas de mal non plus et qu'il ne devait pas avoir l'air particulièrement fringuant, là, tout de suite. Ces considérations étaient bien sûr cosmétiques et secondaires, mais il serait tout de même peu poli de les ignorer complètement. Mais toutes ces réflexions furent quelque peu bouleversées par une précision que Dante apporta.

– Oh mais je ne pensais pas que... Enfin je sais qu'on prend un bain tout seul, généralement... Enfin c'est possible d'en prendre à deux bien sûr, à plusieurs même mais... Enfin... oui, sur l'Arcanis, on ne risque rien.

On allait mettre ça sur le compte de la fatigue émotionnelle, physique et mentale, sur les effets bizarres du Terminus sur la psyché de Barrett et pas du tout sur le fait que pendant moins d'une seconde, Barrett s'était imaginé rejoindre un Dante barbotant dans une bain certes chaud mais peu mousseux. Voilà. On allait faire ça. Et on ne va pas revenir sur ces cafouillages, surtout pas.

Autant dire que les interrogations suivantes du mystique furent les bienvenues. Surtout parce que Barrett commençait à avoir du mal à ne pas laisser les bruits d'eau et d'éclaboussures du bain détourner son attention des mets qui recouvraient la table à laquelle il était assis.

– Tu entends par là un kidnapping et la menace d'une vivisection à mon encontre ? Non. Du moins pas que je sache, et alors ma mémoire en prendrait un coup dans sa fierté. Enfin je suppose qu'avec les traumatismes, ce serait possible...

Et il commençait à s'y connaître en traumatismes. Mais plus sérieusement, non il n'avait jamais connu de problèmes similaires. A croire que sa condition physique était restée discrète et entre de bonnes mains. Peut-être que ses parents n'avaient pas joué un moindre rôle à ce sujet. Peut-être aussi, tout simplement, que la technologie terrestre était encore à des siècles de pouvoir comprendre en quoi Barrett était si différent. Pour faire simple, l'Axî était aussi inaccessible aux examens terriens que la physique quantique avait pu l'être pour un homme préhistorique.

– Pas que j'en ai conscience, du moins. Après ça ne veut rien dire, mes instincts ne sont pas particulièrement développés. autrement, il se serait évité bien des problèmes.

Décidant d'arrêter de se contenter de la théorie, Barrett s'essaya au canard. Bingo, le goût conjugué à la vue et à l'odorat réussit à chasser ces pensées bien perturbantes. L'attention du muté revint donc de ce côté du rideau. Tout en mâchant, il manipulait la tablette, ou l'équivalent, qu'un gobelin lui avait passée. Il y inscrivait et effectuer quelques calculs pour calibrer les fréquences de son futur brouilleur. Une activité passionnante, certes, mais pas assez complexe pour nécessité toute l'attention du jeune homme.

– Est-ce que tu penses que ça va finir par se calmer ? Toute cette excitation par rapport à ma... condition. Je sais qu'on est en train de travailler à résoudre la situation avec les pirates et, le Docteur et Sindor Molus mais si on en croit Crucia, d'autres vont s'intéresser à mon cas. Est-ce que... je veux dire, d'après ton expérience, aurais-tu des conseils à me donner ?

En cours de route, Barrett se rendit compte du caractère potentiellement peu délicat de sa demande. Le linguiste était en train de comparer leurs situations et ses questions pouvaient à peu près être traduites de cette façon : et sinon, vu que t'es un dragon, peut-être le dernier de ton espèce, t'aurais pas des tuyaux à me filer pour survivre ? C'était la version vulgaire mais elle retranscrivait sans doute bien l'idée. De fait, le jeune muté n'ajouta rien d'autre, honteux, et s'occupa à se gifler mentalement et à se traiter d'imbécile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7436
ϟ Nombre de Messages RP : 709
ϟ Crédits : Miss Victory
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 14 Sep - 16:02 Message | (#)

 « D'accord. » Dante se demanda alors s'il ne devait pas faire fi de toute morale, s'il ne devait pas imposer à Barrett une surveillance silencieuse, quand ils seraient de retour sur la Terre Prime, en plaçant auprès de lui un « gardien » qui, de l'ombre d'où il ne sortirait qu'en cas d'urgence, se chargerait de le suivre, de le surveiller et, surtout, de veiller à ce qu'il ne lui arrivât rien.

Sans doute le jeune Anderson serait-il en désaccord et n'accepterait-il pas qu'un tiers, fût-ce un gobelin entraîné à la tâche, se mît en danger pour lui. Par chance, le rideau dissimulait au regard de l'étudiant le sourire en coin du dragon. Opaque mais léger, le rideau laissait apercevoir les silhouettes, les formes générales, mais rien des menus détails.

Les dernières questions de Barrett lui parurent très étonnantes, pour ne pas dire très étranges. Il y avait des lustres que personne n'avait pris ainsi le dragon en chasse, que personne ne s'était mis en tête d'ajouter sa tête aux trophées qu'on accroche au mur...

Sans avoir bien conscience des troubles qui frappaient le jeune homme, Dante laissa échapper cette réponse :  « Tous mes conseils tiennent en un seul. Sois vigilant. Quand nous serons sur la Terre Prime, ça se calmera. Ils ne t'y poursuivront pas. J'en doute. Le risque existe. Il est infinitésimal. Ah, pourquoi faut-il que j'oublie toujours ce maudit savon... »

Derrière le rideau, Barrett entendit le dragon qui quittait la baignoire ; l'eau ruissela tout autour dans l'indifférence générale, tandis que les bruits de pas indiquaient les mouvements d'un Dante nu à la recherche d'un pain de savon bleu dans les tiroirs d'une commode hélas trop loin de la cuve.  « Te voilà, faquin de poche... »

Dante poursuivit, pour Barrrett, non plus pour le savon :  «Tant que tu seras dans le Terminus, en revanche... ah, je ne vais pas te dire d'interrompre ton projet d'en apprendre davantage sur toi-même, sur l'Axi,et sur tout ce que touche à ta mutation mais... disons qu'une fois suivie la piste jusqu'au bout, il n'y aura a priori aucune raison pour toi de t'attarder et de garder l’œil tourné vers le Terminus. C'est un horizon traître et sans promesse, crois-moi sur parole... ah, quelle tristesse, voilà que l'eau a refroidi. »

Barrett l'aurait deviné, Dante s'était à nouveau glissé dans le bain. Il entreprit de se frictionner l'ensemble du corps et bientôt, dans la grand pièce s'éleva les parfums du patchouli aux notes aiguës et les odeurs plus capiteuses de l’ylang-ylang, que venaient enrober celles du poivre des tropiques. Ces arômes légers s'ajoutaient à l'ambiance humide et chaude – car la température de l'eau voisinait les cinquante degrés.

 « Rien de tel qu'un pareil traitement pour se remettre d'une éprouvante journée... aimes-tu prendre des bains Barrett ? Je crois savoir que la question divise, parmi les humains... »

Entre les partisans du bain et les partisans de la douche, mais peut-être était-ce une question bien résiduelle, une sorte de luxe autorisé aux personnes dont les plus immédiates préoccupations ne concernaient pas la survie alimentaire. Dante avait bien souvenir d'une discussion étonnante, entre deux femmes de secrétaires d’État, l'une affirmant les vertus du bain, l'autre pérorant autour des bienfaits de la douche.

Le vieux dragon, de son côté, appréciait les bains très chauds, voire brûlants, et quand il avait sa forme naturelle, il ne crachait pas sur de profondes immersions dans les eaux fumantes que la pluie coule aux cratères des volcans. S'il n'en pouvait trouver sur la Terre Prime, il allait ailleurs chercher cette gourmandise des sens et du corps.  « Te débrouilles-tu, si j'ose dire, avec le brouilleur ? Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à me demander. Tu es ici comme chez toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 



Terminus ! Tout le monde descend !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant


Sujets similaires

-
» [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.
» [Rp libre] Fiore, Terminus tout le monde descend...en enfer.
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» bon tout le monde a joué au foot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Reste du monde et de la galaxie :: Les mondes possibles-