AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Terminus ! Tout le monde descend !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1125
ϟ Nombre de Messages RP : 216
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 28 Juin - 17:37 Message | (#)

Là où il était, Barrett se trouvait loin, très loin des conflits entre Dante et Alicâr. Le jeune homme réfléchissait à ce qu'il venait d'apprendre. Il savait déjà que ses mutations provenaient d'un agents externe... mais que celui-ci soit aussi convoité, c'était une nouvelle donnée. Peut-être serait-il possible de l'utiliser de manière à ce que cela lui soit utile. Les matériaux précieux avaient tendance à attirer aussi bien la curiosité que la convoitise, il devait donc y avoir des gens ici qui connaissaient leurs propriétés et tous leurs secrets physiques.

L'agent junior fut toutefois tiré de ses réflexions (qui de toute façon arrivaient à un point mort) par le coup d'éclat qui résonna dans la pièce et éveilla même Zola qui fila sur l'épaule de son maître, tout tremblant. Barrett se retrouva donc impuissant devant une véritable scène de ménage qui, semblait-il, avait bouillonné pendant très longtemps. Il resta silencieux, bien sûr, peu désirer de fâcher l'un ou l'autre des partis et aussi, naturellement enclin à ne pas se mêler de ce qui ne le regardait pas. Malgré cela, il écouta l'échange violent qui eut lieu, enregistrant chaque parole proférée, chaque terme utilisé, même ceux qui appartenaient à une autre langue et qu'il comprit instinctivement, contrairement au pauvre narrateur que je suis qui aimerait bien un petit glossaire d'aide. Au final, il resta l'agneau qu'on lui attitrait et se fit discret jusqu'au bout, se contentant de caresser Zola pour le rassurer un peu. La créature finit même par se lover dans les bras de l'humain en quête de réconfort, aussi bien déstabilisé par la tension qui éclatait devant lui que par son sommeil forcé.

Même avec son spectre émotionnel limité, Barrett avait l'impression d'être coincé dans un moment gênant. Trop intime entre ces deux hommes pour mériter un spectateur externe. Il garda donc les yeux baissés le temps de cette entrevue mouvementée,évitant surtout le regard d'Alicâr. Il ne releva les yeux que lorsque ce dernier quitta la chambre.

– Je suis désolé si j'ai été responsable de cette dispute... d'une manière ou d'une autre. si c'était le cas, Barrett ne voyait pas en quoi, même avec son esprit exceptionnellement affûté. Cela dit, il n'était pas étrange de le voir ignorant en la matière. Est-ce qu'il y a quelque chose que je pourrais dire... ou éviter de dire pour aider ?

L'ignorance pouvait causer des dégâts. Le linguiste se voyait bien, en posant la question qu'il ne fallait pas, empirer les choses. C'était le genre de boulette dont il était capable. Bien sûr, il ne comptait pas forcer Dante à cracher le morceau évidemment. Tout ce qu'il lui offrait, c'était la possibilité de lui confier ce qui lui pesait sur le cœur. Une entreprise que Barrett ne menait quasiment jamais avec personne par peur de paraître indiscret et surtout de faire preuve de maladresse. A croire qu'être dans le Terminus lui conférait une audace nouvelle. Mais aussi, et surtout, ses pouvoirs lui montraient un Dante sous un nouveau jour. Le jeune humain commençait à s'inquiéter pour lui.

– Ce ne sont pas mes affaires, bien sûr, alors si tu ne veux pas en parler, je comprendrais tout à fait. Seulement... tu as l'air... je ne sais pas, tendu ou angoissé... tu es difficilement lisible pour mes pouvoirs mais là, je te trouve... à fleur de peau et je ne sais pas si ça vient de moi et de mes capacités qui agissent différemment ici ou bien si c'est autre chose... du coup je préfère demander...

Voilà aussi pourquoi Barrett ne parlait pas beaucoup de ce genre de chose. Même avec l'esprit vif, il n'arrivait pas à y voir clair.

– Peut-être que je suis tout simplement un peu inquiet pour toi. C'est vrai, j'ai été égoïste depuis le début de ce voyage, je me concentre uniquement sur moi, mais si ça se trouve, le Terminus t'affecte aussi. Ou ses habitants... comme Alicâr ...ou...

En fait, il ne savait pas quoi ajouter. Alors il laissa Zola descendre. Celui-là se sentait un peu mieux maintenant qu'il n'y avait plus personne pour crier. Ça n'était pas encore la grande vivacité à laquelle il était habitué, mais son état s'était amélioré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7063
ϟ Nombre de Messages RP : 657
ϟ Crédits : Lucius
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mer 28 Juin - 21:26 Message | (#)

À quoi bon le cacher ? Dante aurait eu bien du mal à dissimuler sa pensée, à travestir son émotion, à maquiller son humeur, les yeux de Barrett étaient bien trop instruit de leur art et, de toute évidence, la torpille de ses derniers échanges avec le prince Alicâr laissait peu de doute sur l'état d'esprit du vieux dragon – et s'il fallait encore s'en convaincre, Dante portait les stigmates d'une lassitude étrange, épaules basses et mains tombantes entre ses cuisses.

La sollicitude du jeune homme était fort touchante ; dans sa naïveté, Barrett se montrait d'une prudence et d'une pudeur louables. Il avait bien conscience du gouffre qui le séparait de son ami à la robe d'écailles. Qui était donc le prince Alicâr ? C'était la question qu'il se posait. Dante le suspectait. Il n'était pas certain toutefois d'être le mieux placé pour y répondre ; lui appartenait-il de révéler l'histoire sinistre et grave du passager clandestin de l'Arcanis ?

L’œil du dragon se posa sur la bestiole qui ne sommeillait plus. Il envia quelques instants ce détachement propre aux animaux dépourvus des responsabilités qu'implique le don de la parole. S'il avait été muet lui-même, soit qu'il n'eût plus de langue, soit qu'il appartînt à quelque espèce encore tardive sur le chemin de l'évolution, il n'aurait senti peser sur lui ce vide qui vous impose de répondre à qui vous le demande, tout en tirant votre langue au fond de votre gorge.

 « Si je suis tendu, c'est d'inquiétude. Je devrais te ramener immédiatement sur la Terre Prime. » Il s'étonnait d'ailleurs de ne pas y avoir songé plus tôt. Mais d'un certain côté, Barrett lui-même, qui était des deux le moins habitué à ces périples en dehors des frontières de leur monde d'origine, n'avait pas suggéré cette solution qu'indiquait pourtant la prudence.

 « Mes imprudences t'ont mis en danger. Je me sens stupide et c'est un sentiment qui ne m'est guère familier. » Ce sentiment propageait en lui des vagues d'émotions qu'il connaissait peu et qu'ils peinaient à contrôler. Dante vivait depuis trop longtemps dans l'idée que tout individu placé sous sa protection ne pouvait jouir d'une égide meilleure.

Ces êtres qu'il couvait de ses ailes bienveillantes étaient pour la plupart à son service direct et liés à lui pour l'éternité. Ceux qui occupaient à ses yeux une place particulière, due aux affections réciproques qu'il entretenait, étaient tous ou presque des sommités capables de se défendre de toutes les adversités. Ryan était l'ami du dragon, par exemple, pour d'étranges raisons, et la stature particulière du bonhomme inclinait Dante à considérer qu'il n'avait pour lui rien à craindre, sinon de lui-même, puisque Ryan était son propre ennemi, et le pire.

Le cas de Barrett différait en ce que les liens qui l'attachaient au dragon puisaient à d'autres sources et s'articulaient autour d'un fait indépassable, révélé ardemment par la situation présente : le jeune mutant était vulnérable. Dante s'était cru assez habile pour tromper l'évidence, mais devant lui, dans un lit, Barrett lui renvoyait l'image de son cuisant échec. S'il n'en montrait rien, s'il affichait même ce calme que troublait les détails de la colère et de l'anxiété, Dante n'en était pas pour autant intérieurement frappé d'une indignation pour l'arrogance dont il avait fait preuve.

Barrett s'inquiétait pour lui, mais peut-être aurait-il dû plutôt s'inquiéter de lui ? Un long soupir mit un terme au silence qui s'était installé entre eux comme un troisième larron.

 « Tu as raison, raison. Non seulement la situation, étant ce qu'elle est, nous affecte tous, mais encore le Terminus nous joue des tours. Nous devrions nous reposer en attendant le retour d'Alicâr. Ne t'en fais d'ailleurs pas pour lui, ni pour moi. Voilà bien trois millénaires que nous ne pouvons nous passer l'un de l'autre. Il est parfois nécessaire de remonter l'horloge, quand le mécanisme s'enraye. » Avait-il été trop sec, trop dur avec le prince ? Le vieux dragon, s'il avait la sagesse de son âge, n'en avait pas moins la fièvre de sa race originelle.

 « Je n'ai pas apprécié qu'il te traite comme il l'a fait et qu'il ne prenne rien au sérieux de ce qui t'arrive. De ce qui nous arrive, d'ailleurs, puisqu'il est clair à présent que ceux qui te chassent savent que tu es dans ce vaisseau, s'il circule en toi un traceur... Spéculer reste vain. Prenons du repos. Je préférerais ne pas te laisser seul, mais si tu insistes, je me retirerai. As-tu faim ? Je vais faire monter quelque chose. »

Au moins pour lui. Son appétit s'était éveillé et il est toujours très dangereux de faire la sourde oreille au ventre du dragon qui grogne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Dante Visconti

In furore iustissimae irae
Tu divinitus facis potentem.
Arma, caedes, vindictae, furores,
Angustiae, timores, precedite nos.

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1125
ϟ Nombre de Messages RP : 216
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 3 Juil - 16:50 Message | (#)

Il était inquiet pour lui. C'était donc cette inquiétude qui enchaînait Dante de ces cordes étranges qui rendaient son être tendu. Et la présence d'Alicâr n'arrangeait de toute évidence pas les choses. Mais Barrett n'avait pas eu conscience de ces craintes que le dragon nourrissait à son égard. Ou plutôt de leur importance. Il ne doutait pas une seconde qu'il soit prévenant à son égard. Leur voyage au Guatémala l'avait déjà amplement prouvé. Et même leur première rencontre quand il l'avait accompagné aux toilettes à cause d'un simple saignement de nez. Le traducteur ne s'était cependant jamais douté de l'impact de cette prévenance sur le magicien. Voilà qui le faisait culpabiliser un peu plus sur son insouciance. Il ne faisait pas assez attention à ce que les autres pensaient et ressentaient.

– Je ne pense pas que ce soit de la stupidité, tu es trop dur envers toi-même. Une évidence, sans doute, mais le Barrett maladroit socialement se sentait obligé de dire ça Tout ce qui est arrivé, c'est juste à cause d'un manque d'information... d'une ignorance tout au plus. Et ça, personne ne peut t'en vouloir. Enfin... je sais que tu as un certain âge mais... ça ne veut pas dire que tu sais tout sur tout et que tu peux tout prévoir en toute circonstance. Personne ne peut faire ça... Peut-être Dieu, je suppose, si on croit à ce genre d'entité.

Barrett n'avait pas conscience de la moitié des capacités de Dante, bien sûr, mais même en connaissance de cause, le jeune humain ne pourrait lui en tenir rigueur. L'omnipotence, c'était surfait. Un concept purement imaginaire telle que la Perfection qui n'étaient là que pour pousser les êtres qui en avaient conscience à chercher à s'améliorer. C'était du moins ce que le linguiste pensait du haut de son jeune âge. Cela dit, il arrivait tout de même à comprendre la responsabilité que Dante devait se donner par rapport à sa sécurité. Ce que lui pouvait faire pour arranger ça, c'était d'éviter de s'exposer au danger et de rester prudent. A défaut de pouvoir assurer lui-même sa protection. Une lacune qui commençait à peser sur ses épaules. Peut-être allait-il insister à son retour pour qu'Isobel lui apprenne à se défendre convenablement. Mais pour l'instant, le muté ferait ce qui serait en son pouvoir.

– D'accord, je ferai abstraction de ce qu'il pourrait me dire alors. Ne t'inquiète pas, je suis assez doué pour ça et je ne suis pas du genre à me laisser blesser par le genre de paroles qu'il pourrait proférer.

D'après ce que Barrett avait compris, Alicâr était une personne assez imbue d'elle-même, susceptible de prendre les autres de haut. Pas le genre de comportement qui pouvait agacer le jeune Terrien. Le plus sage était de rester modeste et d'ignorer ce genre de commentaire. Sans pour autant se diminuer exprès. Mais ça, sur le plan intellectuel, Barrett ne savait pas le faire. Alors à moins que le prince ne touche une corde particulièrement sensible, il ne devrait pas réussir à l'atteindre.

– Maintenant que tu le dis, effectivement, je suis affamé. Et Zola ne dirait pas non non plus à un petit encas.

Voilà qui ne manquerait pas de rebooster la créature au passage.

Dante leur fit donc apporter de quoi se sustenter et ils purent reprendre des forces. Certains, comme Zola, de manière particulièrement visible en se montrant beaucoup plus dynamique et agité qu'avant la collation. Barrett aussi reprenait des couleurs et son visage se faisait, petit à petit, moins inquiet ou maladif que lors de son réveil. De là à dire que l'humeur générale retrouva un niveau jovial, il n'y avait qu'un pas.

Seulement leur épée de Damoclès revint au-dessus de leur tête en la présence d'Alicâr qui venait partager le fruit de ses trouvailles.

– Mes chers, votre festin est à-propos car je ne reviens pas les mains vides. Mes recherches ont effectivement réduit le champ des possibilités entourant cette mystérieuse énergie qui t'a octroyé tes capacités. Il semblerait qu'il s'agisse d'une sorte de carburant principalement utilisé sur les androïdes et autres robots afin d'augmenter les performances de leur intelligence artificielle. Je sais de source sûre que plusieurs procédés étaient utilisés pour produire de tels effets à la grande époque d'Oméga mais il me faudra consulter un expert pour connaître la nature exacte de la matière première en question. De même que pour les chasseurs qui sont sur le pied de guerre, une autre de mes connaissances devra être interrogée. On ne peut pas dire qu'ils vivent tous les deux dans la même région du Terminus alors il faudra choisir, je le crains.

Au final, Alicâr avait obtenu des adresses plus que de nouvelles informations. Cela dit, le petit apport de détails supplémentaires sur la source des pouvoirs de Barrett donna à ce dernier une bonne matière à réfléchir. Ce que le prince venait de dire correspondait assez bien à ce que son cerveau pouvait faire ainsi qu'à certaines de ses caractéristiques. Parfois, il se sentait plus mécanique qu'organique. Si son cerveau était « traité » de la même façon que les circuits de robots dans une autre dimension, cela avait un peu de sens...

Le jeune homme s'interrompit toutefois dans ses réflexions et se concentra sur la situation présente. D'abord, il finit d'avaler la bouchée de poire qu'il avait eu dans la bouche à l'arrivée d'Alicâr. Puis il se tourna vers Dante.

– Que préconises-tu ?

Pour sa part, il suffisait de le regarder pour savoir que les deux perspectives l'intéressaient beaucoup. Même s'il fallait avouer qu'on voyait clairement que la voie vers ses origines le touchait plus personnellement et que l'autre le motivait principalement à travers le prisme de la raison et de la prudence. Barrett préféra donc s'appuyer sur le choix d'un Dante plus sage et expérimenté que lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7063
ϟ Nombre de Messages RP : 657
ϟ Crédits : Lucius
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Sam 8 Juil - 12:28 Message | (#)

Barrett. Quel adorable personnage et quel gentil garçon. L'inquiétude, légère ou non, dont il faisait preuve touchait le dragon qui n'était pas si familier des témoignages d'affection. D'aucuns lui répliqueraient qu'il « oubliait » l'inénarrable Hermès, compagnon de presque toujours, mais l'affection de ce dernier prenait se mesurait au diapason de ses origines olympiennes et de sa forme olympique.

Qu'est-ce qu'un homme, fût-il si aimable lecteur, fût-il si laborieux narrateur, peut bien comprendre des chemins de la psyché d'un si vieux dragon ? Il est des labyrinthes dont on ne sait ou ne veut sortir, même à disposer d'un plan et d'un guide. Dante s'amusa quelque peu des paroles de Barrett, quand ce dernier chercha à le convaincre qu'en dehors de Dieu, personne ne pouvait « tout prévoir en toutes circonstances » ; il eut un sourire et se tut, quoiqu'il eût été curieux de savoir ce qu'un jeune américain de l'âge de Barrett pensait de Dieu.

Ils s'accordèrent une pause méritée ainsi qu'un repas très attendu. L'appétit du dragon ne se mesurait pas à l'aune de ce qu'il mangea en si bonne compagnie, mais même lui parut heureux d'ainsi se rassasier. Revint bientôt le prince Alicâr, dont la sombre tenue lui faisait des ailes noires ; pareil à un corbeau, il portait peut-être de mauvaises nouvelles. Ils apprirent ainsi que la « mystérieuse énergie » responsable des capacités de Barrett, de sa mutation originelle, serait une sorte de carburant utilisé pour les androïdes et autres robots, probablement les drones, afin d'augmenter leurs capacités et leurs performances, en agissant directement sur les systèmes de leur intelligence artificielle.

Malheureusement, les précisions d'Alicâr s'arrêtaient là. Dante en fut quelque peu déçu – il attendait mieux de la part de son ami, non qu'il fût particulièrement exigeant avec lui, mais parce qu'il avait été accoutumé à de plus sûres prestations de sa part, en matière de collecte et recel de renseignements. Un sourire s'étala sur ses lèvres quand il fut suggéré de choisir entre deux des contacts du prince. Dante était bien trop gourmand pour s'imposer de renoncer à l'une ou l'autre des deux options ; face à l'alternative, il créerait une troisième option qui embrasserait les deux autres.


D'abord, il observa Barrett, le regard attentif ; après tout, c'était à lui que revenait sans doute le choix du contact à chercher en priorité, puisqu'il était le premier concerné par ces péripéties si singulières. Cependant, le jeune homme s'en remit à l'avis du dragon pour forger le sien propre. Dante prit le temps de repousser devant lui l'assiette vide et d'essuyer le coin droit de sa bouche.  « Nous sommes venus pour toi. Ce contact, cet expert ne sera peut-être plus disponible si nous lambinons, si nous nous égarons. S'il dispose d'informations de nature à t'apporter les réponses que tu es venu chercher, c'est vers lui que nous irons. Quant à ces chasseurs et à ton autre contact, Alicâr... »

Dante s'interrompit. Trois gobelins apparurent dans la pièce, comme autant de lapins blancs jaillis hors du chapeau noir d'un magicien d'opérette.  « Nous le contacterons aussi. Penses-tu qu'avec son aide, nous pourrons neutraliser, distraire ou en tout cas éloigner de Barrett les menaces qui pèsent sur lui tant qu'il demeure dans le Terminus ? »

Pendant quelques instants, Alicâr demeura silencieux. Il jetai un coup d’œil un temps au jeune homme, un autre au dragon, avant de capter son regard pour ne le plus lâcher pendant près de trois longues minutes. Quelque chose se joua entre eux qui n'aurait su s'exprimer par les mots de la parole.  « Le risque zéro est impossible à atteindre. Mais on peut brouiller les pistes et créer des feintes ou des leurres qui seront assez convaincants pour neutraliser temporairement la plupart des chasseurs. »

Dante aurait certainement préféré croquer le risque zéro à pleine dents mais il se contenterait du risque minimum et veillerait à protéger Barrett si ce dernier se trouvait en danger.  « En a-t-on immédiatement les moyens où doit-on opérer des détours ? »

Le prince fit mine de regarder tout autour de lui comme s'il examinait un appartement qu'il s'apprêtait à acquérir.  « Si j'ai bon souvenir des structures et personnels de ta pirogue, oui. Je peux m'en occuper. » Dante approuva du chef.  « Très bien. Vous devez rencontrer Crucia. C'est une... dame, peut-on dire, je suppose... bref, une dame très peu amène alors jouez sur du velours où vous n'obtiendrez rien. Elle m'en doit une et c'est sans doute pour ça qu'elle acceptera un entretien avec vous. Crucia est très occupée, voyez, ses petits trafics occupent tout son temps libre... »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Dante Visconti

In furore iustissimae irae
Tu divinitus facis potentem.
Arma, caedes, vindictae, furores,
Angustiae, timores, precedite nos.

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1125
ϟ Nombre de Messages RP : 216
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 12 Juil - 17:51 Message | (#)

La proposition de Dante semblait, si je l'ai bien comprise, et vu mon état intellectuel ces temps-ci, rien n'est moins sûr, était d'envoyer des gobelins, fiers et loyaux guerriers, casser les pieds des chasseurs avec le soutien d'Alicâr. Pendant ce temps, Dante et lui-même, et peut-être une petite escorte choisie par le dragon, iraient voir cette fameuse Crucia pour en extirper, en tout bien tout honneur, de précieuses informations. Si jamais ce petit résumé peuplé de virgules s'avérait à l'opposé de ce qui se tramait dans l'esprit de mon cher co-narrateur, qu'un essaim d'abeilles vienne me fustiger de piqûres de correction dans ma messagerie !

Pour Barrett, ce plan avait le mérite de le laisser se concentrer sur ce qui l'intéressait le plus. En revanche, il générait quelques inquiétudes au sujet des gobelins et même d'Alicâr. Le jeune Anderson n'aimait pas l'idée de les voir s'exposer au danger... à cause de lui. Sa culpabilité et son sens des responsabilités le rendirent quelque peu frileux.

– Vous êtes sûrs que...

Le jeune traducteur ne termina pas sa phrase. Leur assurance lui apparut comme étant évidente sur leur visage. Il s'aida également de la confiance de Dante sur le sien. Apparemment, il ne s'inquiétait pas trop. Peut-être était-ce là une marque d'arrogance, encore une fois, comme il s'en était blâmé avant leur repas. Mais comme cela concernait des personnes qu'il connaissait bien mieux que Barrett et surtout depuis très très (très) longtemps, le jeune terrien décida de lui faire confiance. Toute cette assurance et cette connaissance de l'autre, c'était à peu près tout ce qu'il parvenait à voir clairement dans l'attitude qui liait Dante et Alicâr, le reste demeurait tout aussi brumeux et mystérieux. Comme le prince s'avérait des plus importants dans leur quête, peut-être que Barrett quémanderait d'autres informations auprès de Dante concernant ce curieux personnage. Mais plus tard. Quand une meilleure occasion se présenterait. Déjà, quand les menaces du Terminus se feront moins présentes au-dessus de leur tête, même si, d'après ce qu'il avait compris, elles ne disparaissaient jamais vraiment.

– Merci pour votre aide. déclara le muté à l'intention du prince.
– Il est un peu tôt pour les remerciements. Garde-les précieusement au chaud, pour l'instant. Dante ne manquera pas de t'expliquer à quel point la flatterie me réussi, si ce n'est déjà fait.

Et sans plus attendre, son altesse s'en alla opérer ses projets. Barrett le suivit du regard, incapable de se départir de son inquiétude mais il se força à se concentrer sur la tâche qui les attendait eux.

Quelques instants plus tard, Dante, Zola, Barrett ainsi peut-être qu'un autre accompagnateur désigné par le dragon, au singulier ou au pluriel, se préparaient à partir retrouver cette mystérieuse et occupée Crucia.

… … …

Celle-ci habitait... sur un disque. Géant. C'était la meilleure façon de décrire son habitat. Il était difficile de savoir s'il s'agissait d'un vaisseau ou d'un astéroïde taillé sur mesure. Peut-être les deux. En tout cas, la structure était assez grande pour entreposer une bonne centaine d'Arcanis. Et en plus, elle ne présentait aucune ouverture apparente. A croire qu'il fallait frapper avant d'entrer. Ou bien se contenter d'atterrir dessus. Alicâr n'avait pas donné de précision quant au protocole à adopter pour quémander une audience.

– Peut-être faut-il demander, tout simplement ? suggéra Barrett sans trop de conviction en pensant à un message radio.

Pendant ce temps, la fameuse Crucia qui siégeait au milieu d'un conseil assis autours d'une table ronde avait parfaitement conscience de la présence d'intrus à sa porte. Elle avait également parfaitement connaissance de leur nature, mais ça, c'était sans doute normal. Le contraire aurait été indigne de son titre d'Illustre Trafiquante de Connaissance du Terminus. Rien que ça. Et parce qu'elle tenait ce titre, justement, elle n'hésiterait pas une seconde à laisser ces drôles de spécimens entrer chez elle... même si elle allait se faire désirer un peu pour jouer avec eux. Bien qu'étant dotée d'une intelligence et de connaissances à faire ronronner un dragon, elle était encore plus capricieuse qu'une princesse mal élevée. C'était sans doute pour cela qu'elle connaissait si bien Alicâr, d'ailleurs, mais ne soyons pas mauvaise langue.

Pour l'instant, ouvrez grands vos yeux, un dragon allait s'adresser à un disque géant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Terminus ! Tout le monde descend !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Sujets similaires

-
» [TERMINE] Terminus, tout le monde descend. Le voyage prend fin ici.
» [Rp libre] Fiore, Terminus tout le monde descend...en enfer.
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» bon tout le monde a joué au foot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Reste du monde et de la galaxie :: Les mondes possibles-