AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Allié ne veut pas dire rallié ▬ Atia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 370
ϟ Nombre de Messages RP : 207
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Dim 4 Juin - 18:04 Message | (#)

Tout en s'éclatant dans le feu de l'action, Atia vit que Tesla ne resta pas planté les bras croisés et qu'il mit la main à la pâte, lui aussi. Super, la criminelle détestait les planqués, quelque soit leur rang. Un point pour monsieur aimant. Cela dit, elle n'en profita pas pour se poser en tailleur sur le sol et observer le spectacle. Sa propre hargne ne perdit pas en ardeur et eut raison de la volonté de quelques uns de ses adversaires qui eurent le bon sens de se replier. Était-ce pour mieux contre-attaquer ou tout simplement pour fuir ? Mystère, Atia n'avait pas le temps d'y réfléchir, trop occupée à se concentrer sur les restes. Les derniers se retrouvèrent coincés entre Tesla et elle. Pendant quelques secondes, tout le monde se demanda ce qui allait se passer. La baronne du crime, dans son infinie bonté, laissa même quelques petits espaces pour laisser ses ennemis s'enfuir s'ils le désiraient. Pas sûr qu'elle les laissât faire, cela dit, mais c'était une manière d'accepter leur abandon. Pourtant, il n'y eut point de drapeau blanc. Respectant cette volonté guerrière, Atia s'appliqua à donner l'exemple pour ses homme : ses prochains coups furent fatals.

Le nettoyage terminé, une Atia en sueur et légèrement essoufflée rangea son katana. Elle donna ses ordres à ses hommes, les chargeant d'aller voir si les fuyards avaient bien fui où s'ils préparaient quelque chose. Keith fut le seul à rester parmi eux, même s'il garda ses distances, aussi bien par égard que pour bénéficier d'une vue générale. La César s'approcha donc de leur prise du soir. Malgré les efforts physiques qu'elle venait de fournir, sa respiration n'échappa pas la moindre information auditive sur son état. On pouvait juste deviner que son corps était en train de se remettre en voyant sa poitrine se soulever. Cela dit, il fallait encore s'y intéresser.

– Trop aimable, lâcha-t-elle sur un ton qui ne l'était pas. Sa patience arrivait à ses limites, même si Tesla n'en n'était pas responsable. Alors, cher monsieur. D'où vous est venu la merveilleuse idée de faire croire que je sponsorise des imbéciles comme ceux que vous nous envoyez ?

L'autre ne répondit pas tout de suite et se contenta de regarder son interlocutrice dans les yeux, ou plus exactement, à l'endroit du masque derrière lequel se trouvaient ses yeux. On pourrait presque admirer ce sang froid. Atia vit bien une partie l'intelligence qui travaillait dans cette tête lisse. La théorie du mentaliste lui revint à l'esprit, mais elle ne l'inquiéta pas plus que ça, bénéficiant des protections adéquates. Après de longues secondes de silence agrémentées de regards intenses, il décida enfin à prendre la parole. Tant mieux parce que la César était à deux doigts de perdre complètement ses restes de patience. Sans doute l'avait-il deviné.

– J'imagine que vous faites allusion aux hommes que nous avons envoyés dans le Quartier des Finances.

Sa voix était tellement calme qu'on l'imaginait presque touiller son thé comme si de rien n'était.

– Si on peut appeler ça des hommes, ouais.
– Certes.
– Alors ?
– N'est-ce pas évident ?
– Si je voulais connaître mon avis, tu crois vraiment que je te poserais des questions ? répondit-elle d'un ton menaçant.
– Il nous fallait tâtonner pour piocher des ressources que le Cartel ne contrôle pas. Ce n'est pas comme si votre organisation diffusait une liste complète sur ses activités. C'était une manière... de mener une enquête de compétition, en quelques sortes. Nous ne nous attendions évidemment pas à ce que vous disposiez... de tels alliés.

Cette fois, le regard du type se concentra sur Tesla, comme s'il voyait à travers lui, ce dont Atia doutait fortement mais elle préféra ne pas laisser leur otage aux commandes de cette conversation. Déjà qu'il n'avait pas particulièrement l'air d'un otage...

– Qui ça, nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4253
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 5 Juin - 0:30 Message | (#)

Atia semblait contrariée, mais ce n'était pas si surprenant. Fort heureusement pour elle, Renan était étonnamment calme et de bonne humeur, il ne se formalisa donc pas de sa remarque et se contenta d'esquisser un sourire sous son masque. Contemplant la criminelle en train d'admonester son otage, il nota que ce dernier avait l'air étrangement calme et sûr de lui. Peut-être qu'il s'agissait bel et bien d'un véritable criminel qui ne plaisantait pas ? Ou peut-être que sa nature – éventuelle – de mentaliste lui donnait une certaine confiance ? Pouvoir transformer n'importe qui en poulet qui caquette avait de quoi vous rassurer, en effet.

En retrait, Renan observa l'échange, tendant une oreille attentive alors qu'elle ne ménageait pas l'homme qui ne lâcha que très peu d'informations. À croire qu'il avait envie de la provoquer. Ce n'était pas forcément conseillé, ni futé en vérité, mais pour s'en prendre au Cartel il fallait déjà être stupide. Ou suicidaire. Dans les deux cas, ça rimait avec sa réaction actuelle.

Bras croisés sur son torse, Renan fronça les sourcils lorsqu'il entendit le type parler de « tels alliés ». Est-ce qu'il savait à qui il avait affaire ? SHADOW n'était connu que de très peu de personnes, c'était donc peu probable, mais sait-on jamais. En tous les cas, il resta immobile, donnant l'impression de ne pas se sentir concerné par cette histoire, ce qui était à l'opposé de ses sentiments actuels.

« Moi et mes alliés. »

Décidément. C'était un plaisantin ! Renan soupira, secouant la tête pour la première fois depuis le début de la discussion. Ce geste ne manqua pas d'attirer l'attention de l'homme qui le contempla à nouveau d'un air inquisiteur, comme s'il espérait comprendre ou deviner quelque chose.

« Tu n'as pas encore compris qu'elle n'aimait pas les réponses de ce genre ? Je ne sais pas si tu es bête ou suicidaire, mais dans les deux cas, tu ne vas pas faire long feu si tu continues sur cette voie. » L'homme resta silencieux. « Je vais te poser une question très simple : pourquoi est-ce que tu t'en prends à cette société ? Elle ne représente rien d'intéressant pour le milieu du crime. »

Cette fois-ci, Renan décida de rester silencieux suffisamment longtemps pour que le type comprenne qu'il allait devoir parler pour se sortir de ce mauvais pas.

« Très bien... j'ai eu des informations. Des gens qui me disaient que s'en prendre à cette société pouvait rapporter gros. Alors voilà, je l'ai fait. »
« Comme ça ? On te raconte ça, puis toi tu le gobes sans réfléchir ? » L'homme rigola.
« J'ai vérifié. Dans sa tête. »
« Oh, un mentaliste. Quelle surprise. Mais tu n'as pas cherché plus loin ? »
« Non. Pourquoi le faire ? Il pensait à de l'argent et le Cartel n'était pas en lien avec ce milieu, donc j'ai profité de l'occasion, c'est aussi simple que ça. »
« Si simple, oui. Mais ça ne t'a pas rapporté grand-chose on dirait. »
« On dirait. »

Renan marqua un nouveau silence, réfléchissant ce à qui pourrait bien être utile dans cette discussion. Il semblait éviter de parler de ce qui les intéressait réellement, mais comment s'y prendre pour l'y obliger ? Le brusquer ne servirait certainement à rien, il en avait conscience, sauf qu'Atia semblait à deux doigts de s'énerver pour de bon. À moins que ce ne soit qu'une façade ?

« Pourquoi tu utilisais le nom du Cartel dans ce cas ? »
« Je n'ai jamais dit que c'était mon idée. »

Non, mais il ne l'avait pas nié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 370
ϟ Nombre de Messages RP : 207
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Lun 5 Juin - 11:57 Message | (#)

Se murer dans un silence têtu ou bien donner des réponses plus vagues que des conseils dans des biscuits chinois, telle était la question. Les deux propositions étaient assez agaçantes, cela dit, et Atia serait bien embêtée si elle devait choisir la plus chiante des deux. Heureusement que Tesla choisit ce moment pour intervenir dans la conversation, sinon Atia aurait eu beaucoup de mal à ne pas trancher la gorge de ce type dont même le physique commençait à l'agacer. Et au final, l'échange entre Tesla et ce gars ne la calma pas de beaucoup.

– Tu trouves qu'on a des tronches d'avocats, peut-être ? Joue pas avec les mots.

Cette fois, il ne répliqua rien. Un choix plus prudent que d'essayer de jouer au malin. Il devait avoir conscience que cela ne l'avancerait à rien. Le regard planté droit devant lui, sans regarder ni Atia ni Tesla, il attendit patiemment la suite.

– Dis-nous qui sont tes génies d'informateurs, pour voir. J'imagine que tu dois leur en vouloir un peu pour ce tuyau qui t'as apporter ces ennuis.
– Je vous ai dis que j'avais vérif...
– J'ai compris du premier coup, merci. Maintenant crache le morceau. Tas pas l'air d'être un idiot et tu sais pertinemment ce que je te demande alors réponds.

Difficile de ne pas entendre le ton menaçant que la César utiliser. Un cobra aurait eu l'air plus accueillant. L'interrogé ne sembla pas réagir mais son regard trembla très légèrement. Après quelques secondes de silence, il se décida à parler :

– Vous les connaissez.
– Ah, ils sont donc plusieurs. Évidemment, les rats aiment bien se réunir.
– Et vous savez où ils sont.
– A la bonne heure. Maintenant, dépêche-toi de terminer ta charade à la con parce que...
– Ils sont morts.

Cette fois, Atia ne dit rien, se contentant de regarder son interlocuteur dans les yeux, le sondant du regard. La voix calme qu'elle utilisa pour reprendre la parole fut presque aussi inquiétante que si elle avait hurlé.

– Alors dis-moi quel est l'informateur dont tu as fouillé le brillant cerveau.

Pas de réponse.

Atia leva la tête vers Tesla.

– Si tu veux continuer à jouer au gentil flic, c'est le moment. Après ça, moi je passe à la vitesse supérieure.

C'était de bonne guerre, après tout Tesla était la première « victime » de ces manigances. En tout cas, la patience de la criminelle était à bout, d'autant plus que les informations que ce type daignait lui donner ne faisaient pas beaucoup avancer le schmilblick. Encore que... ferait-il référence à... ? Non, les dates ne correspondraient pas. Et pourtant, c'était la seule réponse à laquelle Atia pouvait penser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4253
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 5 Juin - 15:09 Message | (#)

Apparemment, ils avaient affaire à un véritable mur. Renan aurait été agréablement impressionné en d'autres circonstances : il aimait la difficulté et les défis ne l'effrayaient pas. Mais ce jour-là était légèrement différent puisqu'il était en présence d'Atia César dont la patience semblait totalement épuisée. Et bien, il n'enviait pas les types qui devaient se la coltiner tous les jours ! Mais plutôt que de critiquer son comportement, Renan jugea préférable de rester silencieux tandis qu'elle continuait l'interrogatoire qu'ils s'alternaient avant de lui confier le bébé. Super. Bon, en temps normal il n'avait pas trop de mal à faire craquer quelqu'un, mais là c'était un peu différent. Et puis c'était sans compter que le fait qu'il n'avait pas envie de dévoiler tout son jeu à une femme qui pourrait un jour devenir son adversaire.

Sauf qu'il n'avait pas franchement le choix. Renan haussa donc les épaules d'un ton léger, tentant vainement de calmer la colère grandissante de son alliée du moment.

« Tu serais surprise de voir tout ce qu'on peut obtenir juste avec de la gentillesse. »

Une réplique assez ironique compte tenu du fait que Lilian lui reprochait d'être trop rentre-dedans et pas assez conciliant. À croire qu'il avait échangé son rôle habituel avec la César. À moins que ce ne soit simplement la rousse qui le faisait sortir de ses gongs ? Hypothèse envisageable.

Mais ce n'était pas sa priorité pour le moment, Tesla s'approcha donc de l'homme – dont il s'était éloigné – avant de le saisir par l'épaule pour le tirer vers une chaise posée non de là. Après l'avoir forcé à s'asseoir dessus d'une poussée de la main, il le saisit par l'épaule et le secoua légèrement, un peu comme on faisait avec les enfants. Se penchant finalement vers lui, Renan reprit la parole d'un ton assez bas pour avoir l'air d'une confidence.

« Je vais t'expliquer quelque chose. Actuellement, tu as une chance de survivre. Très petite, mais elle existe quand même. Si tu t'obstines à garder tes informations pour toi, on va te tuer et on traînera ton corps jusqu'à chez Lady Death. Tu la connais ? » L'autre hausse les sourcils d'un air étonné.
« Oui, j'en ai entendu parler. »
« On a un accord elle et moi. Je la paye et elle réanime les corps ou elle invoque des esprits pour que je les interroge, sauf qu'ils sont obligés de parler. Alors, tu as deux choix qui s'offrent à toi : soit tu parles maintenant et je te promets de ne pas te tuer, soit tu te tais et on te tue avant de te traîner chez elle pour obtenir ces informations. Dans les deux cas tu parleras, la seule différence c'est que si tu ne le fais pas maintenant, non seulement tu mourras, mais en plus tu lui serviras de bonniche pour le reste de ta... non-vie ? »

Il se redressa, reculant de quelques pas avant de contourner la chaise pour se placer derrière le dossier où il attrapa le type par les épaules et le colla contre les lattes de bois. Celui-ci avait l'air un peu plus anxieux qu'auparavant, mais rien ne disait qu'il allait parler.

« Moi ça m'est égal tu sais. Je dirais même que j'ai une préférence pour la deuxième option. Elle a un costume très seyant, ça me permettra de faire de beaux rêves comme ça. »

Même s'il avait déjà vu un peu plus, mais là n'était pas la question. Il attendit quelques secondes que l'autre se décide, ou non, à ouvrir enfin la bouche !

Lancer de dés #1 :
RÉUSSITE : il parle.
ÉCHEC : il ne parle pas.

Après de longues secondes d'hésitation, le type grimaça finalement et secoua la tête comme pour lutter une dernière fois, mais se laissa convaincre.

« Très bien. Je vais tout vous dire. » Il inspira bruyamment avant de reprendre la parole : « Il s'agit d'un groupe qui a le Cartel Rouge dans le collimateur depuis un bon moment. Ils m'ont dit qu'ils savaient que cette société appartenait à un homme ou à un groupe qui était en négociation avec le Cartel, donc qu'en les attaquant et en se faisant passer pour les hommes de la César, on pourrait empêcher cette alliance. » Il respirait comme s’il venait de faire un marathon et transpirait abondamment désormais. « Moi je me moque de tout ça, je voulais juste mon argent. »

Renan recula, enlevant ses mains des épaules du type avant de lever les yeux vers Atia.

« Si tu as d'autres questions, ne te gênes pas... »

Ni pour le tuer. Il avait promis de ne pas le faire, mais pas qu'il resterait en vie.


Dernière édition par Renan Le Guerec le Lun 5 Juin - 15:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3334
ϟ Nombre de Messages RP : 2984
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Lun 5 Juin - 15:09 Message | (#)

Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 370
ϟ Nombre de Messages RP : 207
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mar 6 Juin - 11:10 Message | (#)

– Le respect en fait partie ? demanda la César avec sarcasme.

Son père lui avait toujours dit que la gentillesse était un outil à utiliser avec prudence car il pouvait engendrer un manque de respect chez ceux qui la recevaient et qui pensaient la mériter. Un cercle vicieux se créait alors et pouvait mener, au pire des cas, à de la révolte. Autant éviter de tels ennuis. Atia avait beaucoup plus confiance dans l'expérience de son père que celle de cet homme si mystérieux qu'elle ne connaissait qu'à peine (et encore). Et puis s'il était si doué que ça pour utiliser la gentillesse à ses fins, il n'y aurait même pas eu de combat. Enfin, elle ne dit rien de plus. Tesla cherchait sans doute juste à faire de l’esbroufe. Elle le laissa donc utiliser son bâton de la gentillesse pour voir où ça allait les mener.

Apparemment, à une classe de maternelle car Tesla se montra presque paternel dans son approche. Chacun son style. Pour sa part, Atia préférait réserver cette stratégie à ses hommes et aux traîtres, souvent en leurre, cela dit. Enfin on ne pouvait pas dire que les intentions de Tesla étaient très bienveillantes car citer Lady Death était bien pire que de menacer un enfant de laisser le Père Fouettard l'emporter. Au passage, la César nota donc que Tesla connaissait la nécromancienne. Ce type était décidément au courant de beaucoup de chose. Ou bien peut-être avait-il simplement un goût prononcé pour les personnes puissantes. En tout cas, si Lady Death était réellement associée à Tesla, cela voulait dire que celui-ci disposait de sacrées ressources. Atia imaginait mal cette femme s'encombrer d'alliés inutiles. A moins que leurs liens ne soient que commerciaux. Ça aussi, c'était possible, sur papier en tout cas car la criminelle ne pouvait pas prétendre connaître personnellement ces deux partis.

Mais pour en revenir au sujet principal, Atia remarqua que le type commença à vraiment flipper. Elle aperçut même quelques gouttes de sueur sur son visage. La César nota que Lady Death faisait un bon croque mitaine... pour ceux qui la connaissaient en tout cas. Peut-être s'inspirera-t-elle de la stratégie de Tesla à l'avenir... mais après s'être assurée de bons rapports avec la concernée. La quadra était bien placée pour savoir qu'utiliser le nom de quelqu'un à tord et à travers sa un minimum de permission pouvait froisser les sentiments. Cependant, elle remit cette réflexion à plus tard car l'autre commença enfin à parler. Tout de suite, le calme revint facilement chez la César. Même si ce qu'elle entendit ne lui fit pas particulièrement plaisir. Au moins elle obtenait des réponses. Et la combattante savait se contrôler un minimum pour ne pas exploser à la moindre contrariété.

Là, ce fut avec un calme extrême qu'elle s'avança vers l'homme qui passait enfin à table. Elle se pencha vers lui et lui demanda d'une voix douce :

– Dis-nous tout ce que tu sais sur ce groupe. Nom, adresses, descriptions, habitudes, tout...
– Je... j'avoue que je ne sais pas grand-chose, je n'ai pas l'habitude de sonder mes associés.
– Vraiment ?
– C'est juste que... je crois qu'ils avaient tous des implants. A chaque fois que j'en rencontrais un. Certes, je ne faisais pas beaucoup d'effort car je ne voulais pas nuire à nos relation, mais ils avaient des protections mentales. J'en ai rencontré cinq membre, jusque là. Quatre employés, lambda, costards, tailleurs, lunettes de soleil parfois, pas très bavards, directs et efficaces. Et un responsable, je crois. Le seul qui m'a donné un nom. Sans doute un faux. Il se faisait appeler monsieur Blue. Il avait la vingtaine et... toujours en costard bleu, logique. Et...

    Lancer de dés :
    Réussite : La balance continue de déballer son sac
    Échec: Il y a comme un pépin


BAM !

Un bruit qu'on reconnut aussitôt, même associé à celui d'une vitre brisée : quelqu'un venait de tirer un coup de feu. Et pas avec n'importe quelle arme car de toute évidence, il s'agissait d'un fusil de précision. Aussitôt, Atia se mit à couvert, accroupie derrière un bureau, guettant prudemment ce qui semblait être l'origine du tir : en l'occurrence le toit d'à côté, mais elle ne vit personne. Le tireur avait déjà filé. Sans doute parce que sa cible avait été atteinte : leur informateur fraîchement sincère était à présent fraîchement mort, une balle avait traversé son front laissant un joli trou duquel se propageaient d'étranges veines noires. Ça, c'était suspect, mais Atia n'avait pas le temps de s'en inquiéter.

Priorités.

– Merde ! Vite, il ne faut pas laisser le tueur filer, il peut nous donner des infos ! sans attendre, elle prit sa radio Next ! J'ai besoin d'un taxi !


Dernière édition par Atia César le Mar 6 Juin - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3334
ϟ Nombre de Messages RP : 2984
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mar 6 Juin - 11:10 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4253
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 6 Juin - 14:51 Message | (#)

Atia faisait presque plus peur en étant gentille, ou du moins c'était ce qu'il notait en la voyant aussi caressante avec leur otage. Décidément, elle devait réussir à calmer tous les types qui tentaient leur chance avec elle ! Mais le moment n'était pas aux fantasmes, il se concentra donc sur sur l'interrogatoire qu'elle menait et nota tout ce qu'il disait. Ils avaient des implants, des protections mentales et un look pas très original. Et bien. Ils allaient aller loin avec ça ! La vérité c'était que le trentenaire ne voyait pas ce qu'ils pourraient faire sans obtenir davantage d'informations, sauf s'ils se lançaient dans une quête qui risquait de s'avérer très longue. Même avec ses informateurs – excellents au passage – il savait qu'ils auraient besoin de quelques semaines.

Il fronça les sourcils en entendant le monsieur « Blue ». Ce surnom ne lui disait strictement rien, mais peut-être qu'à Atia si ? Malheureusement pour eux, avant qu'elle ne puisse l'interroger davantage, l'homme subit un sort bien moins réjouissant que servir d'homme de main à Lady Death. Tesla avait baissé ses protections et le bouclier qui retenait les balles n'était donc plus présent. La balle n'eut aucune peine à pénétrer dans le crâne et à ruiner leurs chances d'obtenir des informations plus précises. Atia réagit instantanément et Renan fit de même : son attention se porta sur l'immeuble en face, mais il n'y avait déjà plus aucune trace du tireur. Son regard glissa rapidement jusqu'au crâne de la victime et il releva les veines bizarres qui apparaissaient, mais il n'avait pas le temps de se lancer dans une analyse détaillée. Il était primordial d'arrêter le tireur.

« Je le prends à revers. »

Il ne savait pas comment son garde du corps de téléportait, mais peut-être qu'il ne pourrait pas le rejoindre au sommet de cet immeuble s'il ne l'avait pas vu au préalable. C'était souvent comme ça pour les téléporteurs, mais ils n'avaient pas vraiment le temps d'en discuter là non plus !

C'est donc sans attendre que le trentenaire se dématérialisa avant de se glisser à l'extérieur du bâtiment en traversant la fenêtre brisée. Il se dirigea droit vers le haut de l'immeuble en face, suivant certainement le chemin emprunté par la balle avant de terminer dans le cerveau de leur informateur. Lorsqu'il arriva en haut, le français sonda la zone en essayant de repérer des traces, mais il ne remarqua rien de bien probant. C'est seulement après quelques secondes qu'il entendit un bruit étrange non loin de là : quelqu'un qui descendait un escalier métallique non loin de là. Se dirigeant vers le bruit, toujours sous sa forme d'énergie, l'Officier croisa les doigts pour mettre la main sur ce type. De préférence avant la César, ne serait-ce que pour lui montrer qu'elle ne pourrait bientôt plus se passer de lui – et pas seulement à cause de son charme inné !

Lancer de dés #1 :
2 RÉUSSITES : Renan le trouve.
1 RÉUSSITE : Atia le trouve.
2 ÉCHECS : il a disparu.

Il repéra rapidement la silhouette qui s'enfuyait et ne perdit pas davantage de temps. Traversant les marches métalliques, l'Officier de la Pénombre reprit sa forme humaine lorsqu'il arriva à la hauteur du fuyard et profita de son élan pour se jeter sur lui. Il le percuta dans le dos et le type tomba en avant, roulant sur les dernières marches avant de s'écraser sur le macadam de la ruelle. Ils étaient entre deux immeubles, dans une ruelle qui aurait pu servir à tourner une scène de meurtre dans un film au rabais. Des bruits de pas de tardèrent pas à arriver et en levant les yeux, le français put apercevoir Atia et son « taxi ». Un sourire ourla ses lèvres sous son masque alors qu'il s'adressait à elle.

« Il vous a attendus. »

Se penchant en avant, le français le saisit au niveau des épaules et le força à se relever. Il le colla ensuite contre le mur du bâtiment où ils se trouvaient, puis confectionna deux petites barres en fer dont il se servit pour bloquer l'homme au niveau des poignets. À moins de se couper la main, il ne pourrait pas s'enfuir !
Reculant, il fit un signe de la main pour inviter Atia à se lancer.

« Vu que tu as l'air d'avoir trouvé comment faire pour obtenir des infos, à toi l'honneur. »


Dernière édition par Renan Le Guerec le Mar 6 Juin - 15:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3334
ϟ Nombre de Messages RP : 2984
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mar 6 Juin - 14:51 Message | (#)

Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 370
ϟ Nombre de Messages RP : 207
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 8 Juin - 19:14 Message | (#)

Tesla répondit également présent pour avoir sa part d'action. Tant mieux. Ils avaient l'air d'avoir affaire à un rapide, pas sûr que Keith suffirait pour le rattraper. D'ailleurs, quant ils arrivèrent sur le toit, ils ne virent personne.

– Il est rapide ce type !
– Attends de le choper pour le complimenter ! ordonna la César tout en serrant un peu le bras de son garde du corps pour l'inciter à se téléporter à nouveau.

Pas question de laisser cette nouvelle piste s'échapper. Même si elle avait moins de chance d'être profitable que celle qui venait de se recevoir une balle en pleine tête. En général, ceux qui se salissaient les mains n'en savaient pas tant que ceux qui essayaient de rester à couvert. Mais ce n'était pas une raison de bouder celle-ci. Le duo s'activa donc. Ils traversèrent le toit et un « bond » plus tard, ils se retrouvèrent en bas des escaliers, bien en vue vers leur proie que Tesla avait réussi à immobiliser. On avait vu plus inutile comme mec, c'était bien, ça donnerait envie à Atia de continuer à collaborer avec lui. Les boulets et les autres qui aimaient perdre du temps dans tel ou tel effet de style la fatiguaient un peu. Sans parler du temps qu'ils lui faisaient perdre.

Keith resta dans les escalier, accroupi, le flingue à la main, l’œil attentif aussi bien sur Tesla, leur proie ainsi que les alentours. La César, elle, finit de descendre par ses propres moyens avant de se rapprocher des deux autres en marchant calmement.

– Faudra que je t'amène à la pêche à l'occasion, t'as l'air d'avir des doigts de fée.

Allez, celle-là elle était facile, Tesla pouvait se faire plaisir avec. Même si Atia était peut-être un peu déçue de ne pas avoir eu droit à sa part d'action. Le besoin d'avoir des réponses l'emportait cependant sur tout le reste. Et puis l'invitation de Tesla était tellement adorable.

– Trop aimable, mais il y a des règles à ne pas contourner en ce monde. déclara-t-elle en dégainant son katana avant de le planter assez profondément dans la cuisse du tireur. Assez pour sentir l'os.

C'était une question de principe. Quand un type qu'on ne connaissait pas venait tuer quelqu'un sous votre nez, sans votre permission et alors même qu'on avait besoin de cette personne, d'une manière ou d'une autre, ça méritait une punition. Question de territoire. Une règle qui s'appliquait d'ailleurs à tout le monde, en fin de compte, pas seulement aux inconnus. Après tout, le Cartel n'était pas connu pour prendre des gants et ce ne seraient pas les habitudes de la César qui allaient changer cela.

– Ça, c'est pour avoir tué ma proie... et aussi pour être sûre que tu ne piqueras pas un petit sprint pour nous fausser compagnie. expliqua-t-elle calmement.

Calmement mais avec un air agacé. Encore que seul Keith parvint à percevoir celui-ci, habitué à sa patronne. Car il y avait quelque chose qui la tracassait un peu. Ou plutôt qui la fit tiquer : ce type n'avait même pas bougé quand la lame avait pénétré sa peau. Pas de mouvement ni même de cri pouvant exprimer sa douleur. C'était étrange. Super capacité ou bien... ?

– Monsieur a du sang froid, je vois. On veut jouer les indifférent ? Tu crois que ça te suffira pour que j'en pince pour toi ?

La criminelle s'accroupit alors juste à côté du type. Son katana resta planté dans la guibolle du mec alors qu'elle usa de ses deux mains pour lui retirer son masque et aussi pour défaire un peu sa grosse veste.

– Belle gueule.

Effectivement.

Crâne rasé, grossièrement. Des cicatrices sur le crâne. Un regard plus animal qu'humain, et Atia s'y connaissait. S'il y avait des émotions là-dedans, elles étaient bien enterrées. Autrement, pas de tatouage, pas de piercing en vue, même... La quadra força cet homme à ouvrir la bouche. Pas de langue. C'était radical. Et si on en croyait les propos fraîchement recueillis, on pouvait déduire que ces cicatrices venaient d'une installation d'implants anti-intrusion psychiques. Après avoir regardé le tireur dans les yeux pendant une bonne minute, sans rien en tirer, Atia se releva et récupéra son sabre.

– Un pantin. Pas sûre qu'on en tire quelque chose. Ça t'inspire, toi ?

De ce que la César pouvait voir, ce garçon avait été complètement conditionné pour être un pion. Obéir sans réfléchir. C'était plus efficace que d'embaucher des drogués, c'est sûr. Évidemment, Atia savait comment s'occuper de ce genre de prisonnier. Mais ses méthodes étaient pour le moins radicales et surtout, Tesla avait la priorité dans cette histoire.

– Le chauve n'avait pas menti. Ces gars sont des bons... vraiment bons... répéta-t-elle, temporairement perdue dans ses pensées avant de se recentrer J'pense pas qu'on puisse en tirer quoique ce soit... sauf si t'as une baguette magique pour résoudre ce genre de mystère.

Après tout, la César ne pouvait pas se targuer de connaître toutes les ressources de son associé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4253
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 8 Juin - 20:28 Message | (#)

Sous son masque un sourire ourla les lèvres du français lorsqu'il entendit le « compliment » qu'elle lui fit. D'un ton amusé et volontairement exagérément enjôleur, il répliqua :

« Je sais même les utiliser dans d'autres conditions qui te plairaient tout autant j'en suis certain. »

Elle n'avait pas réagi à ses « avances » depuis le début de leur collaboration, mais elle ne l'avait pas remballé pour autant, il pouvait donc s'autoriser quelques plaisanteries du même goût. Et qui sait ? Peut-être que la César s'inscrivait à des séances de speed dating en secret et qu'elle finirait par tomber en pâmoison devant lui ? On pouvait toujours rêver. Mais du moment qu'il ne se faisait pas remballer à coup de katana ou de coups de poing, il ne voyait aucune raison de changer son mode de fonctionnement habituel.

Sa plaisanterie lâchée, le trentenaire porta son regard masqué sur la silhouette accrochée au mur. L'homme ne bronchait pas malgré la douleur qui devait être très présente. Fierté mal placée, ou pouvoir qui le rendait insensible à toute forme de souffrance ? Peu importait au fond, tout ce que Renan voulait, c'était d'obtenir des informations et de se débarrasser de ces ennuis. Dire qu'il avait espéré régler l'affaire en un claquement de doigts, voilà qu'ils se retrouvaient sur une piste bien plus grosse et juteuse.

Lorsque la César ôta le masque de l'homme, Renan mima une expression de dégoût – bien que personne ne pouvait le voir – et lâcha quelques mots censés illustrer son état d'esprit :

« Une vraie gueule d'amour, tu attires les top-modèles. »

En vérité, le trentenaire se fichait pas mal de tout ce qui concernait le physique, mais il aimait bien laisser planer le doute sur son véritable état d'esprit. Si sa coéquipière du moment le prenait pour un minet superficiel, il gagnerait un certain avantage sur elle. Rien n'était négligeable dans une collaboration comme la leur, surtout lorsqu'il s'agissait de la dirigeante du Cartel Rouge.

Après avoir suivi son examen d'un œil attentif, l'Officier resta silencieux. Est-ce qu'il avait une idée sur la suite des événements ? Pas spécialement. S'il n'était s'agit que de simples criminels, il aurait chargé quelques hommes de se renseigner sur leur compte et se serait débarrassé définitivement d'eux, mais là... ils avaient l'air très entraînés et surtout, très sûrs d'eux. Le français ne pouvait pas laisser les choses se passer ainsi, il devait agir et supprimer tous les types qui étaient liés à cet organisme. Mais pour ça, ils allaient devoir en apprendre davantage et avec une langue et moins et très certainement une protection mentale, ils ne pourraient pas faire grand-chose.
Au terme d'une rapide réflexion, il répondit donc d'un ton sérieux :

« La possibilité de Lady Death est toujours envisageable. Elle peut faire des choses assez surprenantes avec des cadavres, alors pourquoi pas lire dans ses pensées si elle ne peut pas faire repousser sa langue ? » Il inspira profondément. « Il faudrait simplement que je m'assure qu'elle peut nous aider avant. Je peux toujours l'embarquer et le garder au chaud en attendant d'avoir sa réponse, puis si c'est possible, je te préviendrai pour que tu puisses assister à l'interrogatoire. » Il marqua une pause. « Sauf si tu es trop chargée, je peux aussi t'enregistrer le tout et te confier la vidéo. À moins que mon charme naturel t'ait persuadée que je suis de bonne foi et que tu peux me faire confiance ? »

Son sourire était clairement perceptible dans sa voix. En vérité, il en doutait sincèrement. Atia n'avait pas l'air d'être le genre de femme qui faisait confiance aussi facilement et même si son charisme pouvait convaincre n'importe qui – on y croit tous – le doute restait permis.

« En tous les cas, je doute que nous en apprenions plus ce soir. » Il hésita à lancer une dernière plaisanterie, mais se décida finalement. « … sauf si tu as envie de faire plus ample connaissance et débriefer en privé. »

Ce n'était pas tous les jours qu'il avait l'occasion de faire du plat à une criminelle aussi dangereuse, il n'allait donc pas s'en priver !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 370
ϟ Nombre de Messages RP : 207
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Dim 11 Juin - 17:54 Message | (#)

Prévisible, assez. C'est dingue ce que les hommes pouvaient être simples par moments. Flatter leur ego était souvent révélateur. Enfin, en l'occurrence, ça n'apprit rien de vraiment nouveau sur Tesla. Pas sûr non plus que cette stratégie suffise, à ce niveau, à lui soutirer des informations vraiment croustillantes, sur lui ou sur son groupe secret. Enfin s'il croyait vraiment savoir ce qui plairait à la César, il se fourrait le doigt dans l’œil. Atia était une maîtresse des plus capricieuses. Mais là n'était pas la question, pas du tout même. Allez, pour le fun.

– Tu vois, belle-gueule ? Même le grand type masqué et mystérieux te trouve mignon. T'as de la chance, il paraît qu'il a des doigts de fée, je suis sûre qu'il adorerait t'en faire profiter.

Peut-être pas mais ce n'était pas important. Tout levier psychologique était bon à prendre. Mais il s'avérait de plus en plus que ce type là était « au-dessus » de tout ça. Haaa, si c'était aussi simple de conditionner les combattants du Circus de cette façon. Quoique, s'ils devaient tous ressembler à ça, le public serait vite lassé. Enfin, il y avait des spectacles encore moins rentables que ça. Atia doutait par exemple que si Lady Death venait un jour à monter sur le ring, les spectateurs soient bien emballés par son style. Cependant, il semblerait vraiment que Tesla et la nécromancienne soient proches.

– Ainsi tu as vraiment honoré Lady Death de ta charmante compagnie, sarcasme ou compliment, la réponse ne viendrait sans doute jamais Je ne sais pas, ça a l'air trop facile comme ça. Je ne dis pas que Lady Death est facile, bien sûr, précisa-t-elle, non pas pour courber l'échine mais pour souligner son respect. La sorcière et mort et elle ne s'étant pas vraiment habituées à des échanges de plaisanteries comme c'était le cas avec Tesla, un minimum de révérence était de mise Toute cette histoire est vraiment louche, j'aime pas ça... En plus, ça me fait penser à autre chose... cette dernière remarque était plus adressée à elle-même qu'à Tesla.

Il fallait dire que ce mode opératoire, celui qu'ils avaient pu observer ce soir avec des individus agissant à travers d'autres individus à l'encontre du Cartel et de ses alliés, même à l'encontre d'Atia, personnellement, ça renvoyait à quelques histoire. Et franchement, les poupées russes, c'était assez flippant.

– En tout cas, je ne dis pas non à une vidéo. Tu penses. Pouvoir te mater quand je veux et où je veux, que demande le peuple ?

Là il y avait un peu du foutage de gueule mais c'était dans un esprit « bon » enfant. Dans tous les cas, ce n'était qu'une parenthèse au milieu d'une conversation aux enjeux plus importants que ça. Quelque chose titillait la César sur cette histoire et elle n'aimait pas ça. Que ce soit son sixième sens, son instinct ou tout simplement sa paranoïa naturelle, il y avait anguille sous roche. Pas question de faire l'autruche, encore moins qu'en temps normal.

– Je ne sais pas, ce type est attachant quand on y pense. Son silence est très reposant. Certains pourraient s'en inspirer.

Elle hésitait à « lâcher l'affaire pour ce soir » surtout que cela impliquerait de laisser Tesla seul avec le bâton de relais. Pour faire bonne mesure, Atia déclara vouloir vérifier quelque chose avant de sortir son portable et appeler ses hommes encore situés dans le bâtiment qu'ils venaient de quitter précipitamment. En attendant qu'on décroche, elle répondit à la proposition de Tesla.

– Fais gaffe, Casanova, les mecs trop insistants finissent souvent par faire plus ample connaissance avec mon katana. Pas sûr que t'apprécies l'endroit où je pourrais le mettre. déclara-t-elle sur un ton presque absent.

Keith ne put s'empêcher de ricaner brièvement en entendant cela. Pas sûr que la patronne mette cette menace à exécution mais pas sûr non plus qu'elle prenne les « avances » de ce type sérieusement. En revanche, son appel, elle le prit avec tout le sérieux qui s'imposait.

– On a attrapé notre vilain petit lapin. Quelle est la situation là-bas ?

La César ne bougea quasiment pas d'un poil pendant qu'on lui fit un petit bilan. Ça, c'était mauvais signe. En l'occurrence, cela confirmait un certain frisson qu'Atia avait eu en voyant ces veines noires autours de l'impact de la balle qu'avait reçu leur informateur. Apparemment, son corps avait fini en une sorte de poussière-bouillie putride, laissant planer une odeur pour le moins désagréable.

– Prenez des photos, vidéos, tout ce que vous pouvez. dit-elle avant de raccrocher.

Avant de transmettre ses informations à Tesla, elle revint près de leur otage pour l'examiner. A bien le regarder, on pouvait voir qu'il respirait fort, silencieusement, certes, mais les mouvements de sa poitrine indiquaient que quelque chose n'allait pas. N'osant pas le toucher, Atia pencha tout de même la tête pour examiner la bouche du type. Un liquide sombre en coulait tandis que sur son visage se déployaient plusieurs veines noires, comme celles de l'autre exécuté.

– C'est vrai que le cyanure n'est plus à la mode. puis, à Tesla : Il va crever là. Je n'ai pas de toubib dans ma poche et je doute qu'on puisse faire grand-chose. Sauf si tu veux l'amener dans un hôpital public. Au pire des cas, s'il finit comme l'autre, là-haut, on pourra en ramener un chacun en souvenir.

Ou bien, Tesla disposait de moyens plus rapides efficaces et pratiques pouvant leur permettre d'éviter cette situation. On ne savait jamais. Cela dit, Atia avait moins envie de tester Tesla que de garder leur homme vivant pour en tirer des infos. Malheureusement, au rythme où allaient les choses, le corps du tireur finirait par subir le même sort que le mentaliste de tout à l'heure... et son âme serait également détruite par cette substance bizarre. D'ailleurs, la César prit soin d'en recueillir en essuyant les lèvres du mourant avec le masque qu'elle lui avait retiré. Elle n'avait aucune idée de ce que cela pouvait être mais ça avait l'air magique.

Keith détestait la magie. Sa patronne commençait aussi à avoir sa dose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4253
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 11 Juin - 21:03 Message | (#)

Apparemment, Atia n'était pas sûre qu'il dise la vérité concernant Lady Death, ou du moins c'était ce qu'elle semblait laisser entendre. Était-ce surprenant ? Pas forcément. Abigaïl était devenue une véritable célébrité tandis que lui restait toujours aussi discret. La César était bien loin de se douter qu'il avait rencontré la blonde alors qu'elle n'était encore qu'une simple serveuse dans un fast-food sans intérêt. Sans son coup de pouce avec l'argent de SHADOW, elle aurait certainement eu plus de mal à se relancer à la conquête du monde des esprits. Ou c'était ce qu'il aimait à penser du moins. Soupirant légèrement, il haussa les épaules.

« J'ai aidé Lady Death à s'installer en ville alors qu'elle n'était pas aussi célèbre, disons qu'elle m'en est redevable et qu'elle peut s'occuper de mes affaires en cas de besoin. »

Moyennement finance bien évidemment. Leur relation privée n'entrait pas en ligne de compte dans leurs affaires. Avec une pointe d'amusement, Renan se demanda comment Atia réagirait si elle savait à quel point il avait « honoré » la nécromancienne. Mais il s'agissait là d'un détail qui ne regardait personne d'autre qu'eux et il se contenta de retomber dans le silence. Même si la César le prenait apparemment pour un beauf, il n'était pas du genre à fanfaronner en citant les noms de toutes ses amantes.

Un sourire ourla ses lèvres masquées lorsqu'elle indiqua qu'elle serait ravie d'avoir une vidéo de l'interrogatoire. Ah, elle la jouait indifférente, mais au fond d'elle, elle était certainement folle de lui !

« Tu sais, si c'est moi qui filme, tu ne pourras pas profiter de la vue. Mais je prends note. »

Cela dit, il doutait qu'une vidéo de lui puisse réellement l'intéresser, sauf si elle avait l'occasion d'en apprendre davantage sur lui histoire de le faire chanter ou de pouvoir le démasquer – et obtenir un avantage sur SHADOW. Son ego avait beau exister, il n'était pas aveugle ou stupide et pouvait à peu près se faire une idée de ce que la César pensait de lui.

Il la laissa passer son coup de fil, patientant tranquillement sans même relever sa remarque à propos de son utilisation originale du katana. Il n'était pas « trop insistant » comme elle le soulignait ! Il ne se permettrait jamais d'aller plus loin que la simple plaisanterie sans être certain que la femme en face de lui était réceptive et cela ne semblait pas être le cas d'Atia. Mieux valait donc éviter de continuer sur cette voie sans quoi elle risquait vraiment de s'énerver. Après tout, c'était un peu comme avec les chiens : dès qu'ils montraient les dents, il valait mieux faire profil bas.

Il croisa ses bras sur son torse, restant silencieux jusqu'à ce qu'elle reprenne la parole après avoir raccroché son téléphone. Visiblement, ils n'avaient pas de bonnes nouvelles en perspective ! Fronçant les sourcils sous son masque, Tesla écouta attentivement ce qu'elle annonçait, se demandant comment ils allaient pour s'en tirer cette fois-ci. Ses pouvoirs n'étaient pas faits pour sauver la vie de quelqu'un, sauf lorsqu'elle se vidait de son sang – mais ce n'était que rarement le cas. Il secoua légèrement la tête lorsqu'elle eut terminé :

« Je peux faire beaucoup de choses avec mes pouvoirs, mais pas sauver quelqu'un. Sauf en empêchant son sang de circuler, mais je ne pense pas que ce soit plus probant que de laisser le poison faire son devoir. » Il décroisa ses bras avant de s'éloigner de quelques pas. « On ne peut plus rien faire ici. Je récupère un des deux, peut-être qu'on pourra tout de même en faire quelque chose. Dans le pire des cas, ce sera une perte de temps, mais sinon... qui sait ? » Il détourna les yeux vers l'immeuble qu'ils avaient quitté. « Je vais aller retrouver mes hommes et leur dire de lancer une enquête détaillée sur ce groupe et ses liens avec d'autres organismes, on devrait bien pouvoir dénicher quelque chose. Je te tiendrai au courant, sauf si tu as quelque chose d'autre à ajouter ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 370
ϟ Nombre de Messages RP : 207
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mar 13 Juin - 10:56 Message | (#)

– T'es un chasseur de talents, aussi ? T'es vachement polyvalent. fit-elle remarquer avec une petite pointe de moquerie, pour la forme.

Elle doutait que Tesla lui en dise plus sur la nature de cette relation et sur ses subtilités. Pour le coup, des deux, Lady Death était celle qui paraissait la plus transparente. Peut-être que cette dernière pourrait lui donner quelques renseignements sur Tesla et son organisation... mais cela resterait à voir. En priorité, la César préférerait sécuriser ses relations avec la nécromancienne avant toute chose. Pour le reste, elle avisera. Une posture d'observation semblait préférable pour le moment. Elle ne répondit donc rien concernant les petits détails de cette potentielle vidéo. Ce n'était sans doute qu'une blague mais que Tesla soit devant ou derrière la caméra, Atia pourrait toujours apprendre quelque chose. La remarque de son associé reçut donc ce quelle méritait : un silence accompagné d'un regard au ciel dissimulé sous le masque de la César.

Par la suite, heureusement, Tesla mit le mode « macho séducteur » en veilleuse pour se concentrer sur leur préoccupation commune. Et à ce niveau, le type restait efficace, assez même pour que la criminelle en soit très satisfaite. Si tout le monde au Cartel était comme ça, elle pourrait presque s'accorder deux jours par semaine, les doigts de pied en éventail. Dans un autre monde, peut-être. Vers la fin des explications de Tesla, Atia sortit son portable pour réaliser sa propre vidéo en le calant sur une benne (elle ne chipotait pas) pour bien filmer ce que ce drôle de poison faisait.

– Effectivement, c'est le mieux qu'on puisse faire. Faire nos recherches chacun de notre côté et peut-être faire le point régulièrement. J'aime pas jouer les victimes sans blague ? mais j'ai quand même l'impression d'être la principale visée dans cette histoire, même si au final, c'est ton groupe qui subit des pertes matérielles. Je peux me tromper mais si j'ai raison, alors c'est que des emmerdeurs du niveau du Trident Noir me cherchent des poux.

Et ça, vu le ton qu'elle utilisait, ça n'augurait rien de bon. Pour les chercheurs de poux en question. Le sort qu'avait subi le Trident Noir serait bien doux en comparaison à celui qu'elle réserverait à ceux qui cherchent à s'en prendre à elle d'une manière aussi lâche et voilée.

– Si au moins tu pouvais vérifier si ce genre de problèmes intervient régulièrement dans tes activités ou non, ça tirerait les choses au clair. Je le ferais bien moi-même mais je doute que tu apprécies de voir mon nez s'approcher de ton intimité de cette manière, paraît que certains hommes n'aiment pas ça.

Petite remarque pour adoucir la menace au katana qu'elle avait faite tout à l'heure, sans pour autant l'annuler.

– Sinon, qu'est-ce qu'on fait pour les types qu'on a flingués tout à l'heure ? Ceux qui gardaient l'immeuble étaient plutôt moyens, du coup mes hommes et moi n'avons pas eu à tous les achever. Après, s'ils sont comme les mecs qu'on a cueillis dans ta boîte, pas sûr qu'ils nous apprennent grand-chose. Les pros du dernier étage, par contre, pourraient peut-être en savoir plus. Ceux qui ne sont pas morts ont réussi à s'enfuir, j'peux mettre le Cartel sur le coup pour les retrouver mais si tu préfères t'en charger, c'est toi qui voit.

Mine de rien, elle traitait Tesla un peu comme si son groupe et lui faisaient partie du Cartel. Sans doute une stratégie pour huiler leurs échanges et faciliter une évolution profitable de leur association. C'était tout de même un objectif qu'il ne fallait pas perdre de vue, même si elle ne savait pas grand-chose de ces types.

– En tout cas, c'était sympa cette sortie. J'aurais préféré que mon nom n'y soit pas mêlé mais c'est la rançon de la gloire, je suppose.

A moins que ça ne soit prémédité. La paranoïa de la César n'excluait pas l'implication de son interlocuteur dans cette histoire. L'idéal, dans ce business, était de ne jamais se recevoir un couteau dans le dos sans y être préparé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4253
ϟ Nombre de Messages RP : 1372
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 13 Juin - 14:25 Message | (#)

Renan ne comptait évidemment pas renseigner Atia sur ses relations avec Lady Death et se contenta de hausser les épaules face à sa première remarque. Il l'écouta expliquer ce qu'elle pensait de cette histoire et nota qu'elle avait raison sur un point : initialement cette histoire concernait SHADOW, mais elle était désormais aussi l'affaire du Cartel Rouge. Cependant, c'était un peu logique, non ? Après tout, le regroupement de criminels dominait tout Star City, donc si quelqu'un cherchait à s'en prendre à un type bien précis, il risquait forcément de se frotter au Cartel.

« Le Trident Noir ? » Il en avait entendu parler. « Je ne sais pas, je vais me renseigner là-dessus, mais c'est une piste envisageable. » Même s'il ne préférait pas trop se mouiller. « Peut-être que mon groupe a été visé par accident. Ils devaient chercher quelque chose qui ne soit pas en lien avec le Cartel et ils se sont jetés sur la première société qu'ils ont trouvé. On aura nos réponses rapidement, j'en suis sûr. »

Ou pas.
À dire vrai, il ne savait pas si c'était une tentative pour semer la zizanie entre SHADOW et le Cartel Rouge, s'il s'agissait d'une tentative pour essayer de les démasquer, ou si c'était réellement le Cartel qui était visé. Pour le moment, ils ne pouvaient pas émettre de réelle hypothèse. Trop de choses dépendaient de ce qu'ils allaient apprendre lors de leur enquête à venir et Renan n'était pas le type d'homme à raconter des choses sans avoir de preuves.

Il reporta ses prunelles sur Atia au moment où celle-ci lui demandait de vérifier certains détails, en profitant pour glisser un sous-entendu qui pourrait le pousser à revêtir son rôle de pseudo-dragueur... ce qu'il n'hésita pas à faire d'ailleurs. Chassez le naturel, il revient au galop !

« Oh, j'apprécie beaucoup en général, mais avec ton mordant, disons que j'aurais tendance à me méfier. Alors, oui, je vais m'en charger et tu auras rapidement des nouvelles. »

Il aurait d'ores et déjà pu lui dire que ce n'était pas commun et que c'était certainement la première fois que ce groupe s'en prenait à eux, mais Renan préférait vérifier une dernière fois avant de s'avancer. Qui plus est, elle n'était pas obligée de savoir qu'il jouait le rôle de « grand chef » dans ce coin-là des États-Unis. Peut-être que si la César le prenait pour un guignol ou un sous-fifre, son comportement serait différent ? Tesla n'était pas du genre à se faire mousser s'il n'avait pas d’avantages à en tirer, donc il préférait garder cet atout de côté pour le moment.

Arrivait le dernier détail non négligeable : que faire des emmerdeurs qui avaient eu l'idée de survivre ? Il prit quelques instants pour réfléchir avant de répondre :

« Que veux-tu... à côté de moi on te remarque forcément, on ne peut pas dire que je sois très célèbre. » Et il s'en satisfaisait parfaitement. « Peut-être que tu as un amoureux secret qui cherche à attirer ton attention, va savoir. » Et qui serait plus subtile que lui dans son approche ? « Plus sérieusement, tu n'as qu'à garder les survivants et essayer de les interroger. S'ils ne disent rien, tu pourras toujours t'en servir dans tes arènes, non ? Moi, je me charge de retrouver la piste des autres et je les interrogerai de mon côté dès qu'on aura mis la main dessus. Puis on se recontacte dans quelques temps pour savoir ce que l'autre a appris. »

Son attention s'était déportée sur les environs, comme s'il vérifiait que rien ne venait les déranger dans leur discussion, mais elle se glissa à nouveau jusqu'à la silhouette de sa collègue du moment.

« J'ai été ravi de te voir en action, dommage que tu sois si couverte, j'aurais été plus attentif dans d'autres conditions ! » Il soupira légèrement. « J'espère que tu me réserveras une jolie surprise la prochaine fois qu'on se reverra, sinon tant pis, je me consolerai avec les informations. »

Il lui adressa un dernier signe de la main, volontairement exagéré, avant de s'éclipser pour retrouver ses hommes et leur donner de nouvelles informations sur la suite des événements.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein





Allié ne veut pas dire rallié ▬ Atia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Sujets similaires

-
» Compatibilité des prénoms, ça veut rien dire, mais c'est tellement drôle
» CE QUE LE SENATEUR DU NORD VEUT VRAIMENT DIRE
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» La beauté ne veut pas dire naïveté [FINI]
» Un démarrage au ras des pâquerettes ne veut pas dire aucun démarrage !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-