AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Allié ne veut pas dire rallié ▬ Atia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4144
ϟ Nombre de Messages RP : 1341
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 16 Mai - 14:24 Message | (#)

Son accord assez récent avec Atia César avait posé les bases d'une collaboration qui promettait d'être intéressante. Renan attendait tout de même de pouvoir collaborer avec certains de ses hommes de main, histoire de voir s'ils étaient à la hauteur de la tâche ou non. SHADOW s'était déjà retrouvé confronté à ses bonniches et jusqu'à présent, les agents de l'organisme s'en étaient toujours plutôt bien tirés, mais il n'oubliait pas qu'il s'agissait d'un regroupement de criminels et donc quelque chose de relativement dangereux. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il avait tenté d'arrondir les angles en s'alliant avec le Mandarin après avoir récupéré la Flèche d’Apollon qui leur avait permis de retrouver la lance de Titan qui dormait désormais dans les locaux de Mannheim. Si Atia avait su que la réussite à cette mission était due à l'incompétence d'un membre du Circus qui s'était fait doubler par Evey... peut-être qu'elle aurait demandé à avoir sa part dans cette affaire. Sauf qu'elle l'ignorait et que Renan ne comptait guère lui communiquer cette précision !

Il avait donc repris contact avec la patronne pour l'informer qu'il aurait éventuellement besoin de quelques-uns de ses hommes pour une mission qui demandait un peu moins de subtilité qu'à l'accoutumée. Ses agents de renseignement avaient effectivement découvert que des criminels – qui n'étaient pas liés au Cartel Rouge – s'amusaient à s'en prendre à l'une des sociétés écran de SHADOW. Inutile de préciser que l'Officier de la Pénombre ne voyait pas cela d'un bon œil, car qui disait agressions disait aussi réactions de la part de la police. Si l'un des employés décidait tout à coup de demander l'aide des autorités, ils risquaient de se retrouver avec plus d'ennuis sur le dos que s'ils choisissaient de s'en charger sur-le-champ. Même si SHADOW tentait autant que possible de ne pas tuer ou faire disparaître des personnes qui s'intéressaient de trop près à leurs affaires, cette fois-ci la marge de manœuvre était un peu plus grande. Après tout, ces criminels s'en prenaient simplement à l'agence pour lui soutirer de l'argent, ils ignoraient totalement qu'ils avaient affaire à un organisme top secret dont le grand chef envisageait de dominer le monde.
Enfin, Renan l'espérait pour eux.

Les informations essentielles avaient été communiquées à Atia, à savoir le lieu de rendez-vous, l'heure bien évidemment, ainsi que l'objectif principal : tuer des individus qui cherchaient à leur nuire. Bien sûr, il avait précisé qu'il était absolument hors de question que le Cartel ne cherche à apprendre quoi que ce soit en fouinant dans les éventuels dossiers qu'ils trouveraient et tout coup de canif dans le contrat entraînerait immédiatement la fin de leur accord. Il se doutait qu'Atia en aurait certainement profité si elle avait eu l'occasion de le faire, mais il n'envisageait pas une seule seconde de lui accord cet avantage. Peut-être que si leurs relations s'amélioraient encore davantage, qui sait ? Après tout, Lady Death avait dû attendre plus d'un an avant d'en apprendre plus sur SHADOW et elle ignorait encore tant de choses – sans compter que la blonde était légèrement plus investie dans sa relation avec Tesla.

L'heure du rendez-vous approchait. Renan était déjà sur place avec ses hommes. Il avait fixé le lieu de la rencontre à un pâté de maison de leur cible, dans une ruelle relativement calme et éloignée de l'artère principale. Logiquement, personne ne devrait venir les déranger, mais l'équipe de l'Officier s'était tout de même postée sur le sommet du toit d'un petit immeuble de trois étages. Dès que les hommes de la César arriveraient sur place et que Renan aurait vérifié qu'ils conviendraient, ils les rejoindraient.

Ce moment ne tarda pas à arriver d'ailleurs. Après quelques minutes d'attente, des silhouettes s'approchèrent d'eux dans la pénombre et semblèrent attendre sur place. Quelque chose, ou quelqu'un. Après avoir laissé filé une dizaine de secondes, le français sauta finalement du toit, utilisant ses pouvoirs afin d'atterrir en douceur et en silence non loin des premiers individus. Il ne les distinguait pas franchement dans cette semi-pénombre, mais ses pouvoirs lui permettaient de les situer sans aucun mal. Renan s'approcha du type – ou de la femme – plus en avant de lui adressa la parole de son habituel ton badin :

« Je présume que c'est vous que la patronne a envoyé. Vous avez eu droit au topo, ou je dois vous faire un petit résumé avant qu'on ne se lance ? » Sait-on jamais.... « Si vous avez des questions d'ailleurs, c'est le moment ou jamais. »

Même s'il aimerait autant qu'ils puissent se lancer dès à présent.
Pourtant, rien dans son attitude ne le montrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦ © Rammstein



Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 296
ϟ Nombre de Messages RP : 164
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mer 17 Mai - 11:52 Message | (#)

Dans le monde du crime, les alliances n'étaient pas rares mais souvent, elles étaient faites par dépit. Dans l'idéal, un baron du crime n'aurait pas besoin de s'allier avec les autre, c'était à eux de s'écraser pour bénéficier de ses faveurs et de sa protection. La réalité n'était pas aussi simple que ça. Une des clés du succès entre les mains des César depuis des années était ce don de savoir jongler avec les différents protagonistes du monde criminel en ce concentrant sur des ennemis bien identifiés (La Légion et la « Loi ») et éviter de s'en faire d'autres inutiles et gênants dans la lutte qui s'ensuit. Dans ce formidable échiquier, se trouvait l'organisation de ce cher Tesla, mystérieuse mais bien présente. Il fallait la prendre en compte. Le truc c'était qu'il était difficile de voir de quelle couleur cette pièce là était. Elle n'était pas blanche virginale, c'était certains. Il était évident que la Loi, la Légion et même l'UNISON ne pouvaient approuver leurs activités. Le truc, c'était que leurs intentions véritables étaient encore méconnues, même après cet entretien qui s'était tenu il y a quelques temps dans le bureau de la César. Tesla et ses potos paranos faisaient donc justement partie de ces entités « surprises » délicates à traiter mais également nécessaire. Un peu comme ces pauvres araignées mâles devant copuler avec une femelle au risque de se faire dévorer une fois la besogne terminée. De fait, lorsqu'elle reçut une nouvelle proposition de la part de Tesla, Atia l'analysa avec soin. C'était une invitation intéressante car Tesla insista tout particulièrement pour que personne du Cartel ne s'amuse à fouiner une fois sur le terrain. Amusant, on dirait une pucelle imposant des frontières à son petit copain, par souci de contrôle ou tout simplement par timidité. Quelle qu'en soit la raison, la César trouvait ce scénario fort intéressant et la perspective de voir Tesla, la culotte tremblante de peur était trop attirante pour qu'elle se refuse un tel spectacle.

Ainsi, la quadra décida qu'elle se rendrait elle-même sur le terrain porter « secours » à Tesla et ses petits copains. Une bonne occasion de voir par elle-même ce qu'ils valaient sur le terrain. Les interaction officielle et directes qu'elle avait pu avoir avec lui étant, somme toute, unique et confuse. Pour cette tâche, elle se fit accompagner par son fidèle Next, le téléporteur et par trois autres sbires aux capacités lambda se résumant à un armement standard, à un tir raisonnable mais surtout à une obéissance et un sang froid appréciables. Ce quintet se dirigea donc vers le lieu du rendez-vous en une seule voiture (4x4 pour être précis) et se gara un peu plus loin pour faire le reste du trajet à pattes, la César en tête. Ses gars avaient le visage dissimulés par de simples masques « collants », un grand classique chez les braqueurs. Elle, pour sa part, portait son masque, le reste de sa tenue étant propice à l'action. On y voyait assez clairement ses flingues. Pour le katana, c'était la surprise, mais n'importe qui l'ayant vue se battre au moins une fois saurait que l'épée pourrait sortir d'à peu près n'importe où. Tout comme leurs contacts pouvaient sortir de n'importe où depuis cette ruelle qui leur servait de point de rencontre. A peine arrivée, Atia comprit que le boysband de Tesla était déjà là. Normal, elle aurait agi de la même façon à sa place. La dirigeante du Cartel ne fut donc pas très étonnée de voir ce cher Tesla tomber du ciel, quasi-littéralement, et d'enchaîner en entrant dans le vif du sujet, croyant avoir affaire à un sbire de la César. Un sourire se dessina sur les lèvres de la guerrière sous son masque.

– On ne fait pas de préliminaire ? Je t'aurais cru plus romantique que ça. lâcha-t-elle avec sarcasme T'inquiète, j'ai pigé le topo et mes hommes sont au parfum. Pas besoin de nous tendre de biberon. J'ai même été généreuse au point de mettre en stand-bye toutes les activités du Cartel dans le quartier.

Non pas que le quartier des finances soit un des hauts lieux des opérations criminelles de l'organisation, mais on ne savait jamais. La César avait donc lancé un appel général pour que personne chez elle ne se fasse remarquer par la police dans le secteur. Histoire d'aider tout le monde à se dérider... et à assurer Tesla que bosser avec eux était dans ses intérêts. Au cas où il ne l'aurait pas déjà compris, ce qui n'était certainement pas le cas. N'empêche qu'Atia ne se débarrassa pas de son sourire masqué. Elle se demandait ce que Tesla allait dire en constatant que c'était elle qui été venue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4144
ϟ Nombre de Messages RP : 1341
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 17 Mai - 13:33 Message | (#)

Renan fut assez étonné en entendant la voix d'Atia, mais il ne le montra pas. Il fallait avouer que son masque aidait beaucoup à conserver le rôle du type que rien ni personne n'étonne. En un sens, ce n'était pas si surprenant qu'elle décide de venir mettre son nez dans cette affaire. Tesla avait conscience qu'en précisant que la moindre incartade serait sanctionnée, il avait dû lui donner envie d'ordonner à ses hommes de glaner toutes les informations nécessaires. En tous les cas, c'est ce que lui aurait eu envie de faire, cependant il n'aurait pas poussé le vice jusqu'à se laisser convaincre. L'enjeu était trop important et il était persuadé que la César le savait bien. Peut-être qu'elle avait décidé de venir justement pour essayer d'obtenir des informations ? Pensait-elle qu'elle aurait droit à un traitement de faveur ? Allez savoir.

Il haussa donc les épaules, levant légèrement les bras comme en signe d'impuissance. La vérité, c'était qu'il avait vraiment cru avoir affaire à un homme de main, mais il n'allait pas se laisser perturber pour si peu.

« C'est trop d'honneur. Désolé, je ne t'avais pas reconnu, peut-être que si tu étais de dos ce serait différent. » Il n'allait pas se gêner pour se comporter comme à l'accoutumée. « En temps normal je suis très romantique vois-tu, mais je me disais que tu risquerais de le prendre mal si je faisais du gringue à tes hommes. Je n'ai pas envie de les débaucher, je suis attentionné avec mes alliés. » Dans une certaine mesure du moins. « Enfin, c'est une bonne chose que tu ne laisses pas traîner tes marmots dehors ce soir, ça nous évitera les complications. Même si j'imagine qu'on pourrait toujours voir débarquer un Légionnaire ou deux. »

C'était les risques du métier après tout ! Mais Renan ne s'en souciait pas à l'heure actuelle, surtout qu'il doutait que les rares passants s'embêtent à appeler la police s'ils entendaient des bruits étranges. Le quartier des finances n'était pas le lieu le plus peuplé qui soit à cette heure-ci, mais les criminels qu'ils cherchaient seraient au rendez-vous, il en était convaincu. Ils avaient prévu de faire un coup d'éclat ce soir et les locaux de la société écran se trouvaient dans ce quartier, une simple déduction leur permettait donc de deviner la suite des événements.
Il s'éloigna de quelques pas, enchaînant avec des explications :

« Notre cible se trouve dans l'autre bâtiment. Comme je l'ai précisé, rien de ce qui s'y trouve ne devra être emporté ou surveillé. Oh, je sais très bien qu'en te disant ça je te donne très envie de faire le contraire, mais je sais aussi que tu n'es pas assez stupide pour te laisser aller à tes pulsions. » Il lui jeta un coup d’œil. « Après tout, si c'était le cas j'imagine que ça ferait longtemps que tu m'aurais déclaré ta flamme. » Parce qu'il était irrésistible, forcément ! « On va avoir besoin d'au moins deux groupes. Un qui surveillera l'extérieur pour vérifier que nos amis viendront bien, puis un à l'intérieur pour s'assurer qu'ils seront bien accueillis. On pourrait même se diviser encore en deux groupes à l'intérieur, le bâtiment est assez vaste. »

Il leva le bras, adressant un signe à quelqu'un qui ne semblait pas visible et quelques instants plus tard, les agents qui l'accompagnaient descendirent de leur perchoir. Ils ne pipèrent pas mot, semblant habitués à faire office de potiches et à ne rien faire sans en avoir l'autorisation.

« Je ne sais pas si tu préfères superviser tes hommes ou m'accompagner. Dans les deux cas, quelques-uns de mes agents vont se joindre au groupe à l'extérieur. Si tu viens avec moi, choisis quelques-uns de tes petits amis et on pourra y aller. »

Il serait assez étonné qu'elle décide de rester avec les sous-fifres, mais en un sens ce serait aussi logique. Après tout, si elle voulait jauger leurs capacités, s'intéresser au bas de l'échelle était un bon moyen de voir de quoi les autres étaient capables ! Cependant, en restant à l'extérieur, elle risquait d'avoir beaucoup moins d'animation et surtout, de ne pas voir si ce fameux Tesla était aussi compétent qu'il le prétendait.

Quel que soit son choix, l'équipe de Renan se divisa en deux, se joignant à une partie des membres du Cartel avant de les entraîner à leur suite pour leur montrer les postes d'observation extérieurs. Quant aux restants, Renan les invita à lui emboîter le pas et grâce à quelques ruelles secondaires, ils atteignirent l'arrière du bâtiment où ils purent pénétrer sans mal grâce à un tour de passe-passe de Tesla. Une fois qu'ils furent entrés, il referma soigneusement la porte, laissant les autres repérer les lieux. C'était un bâtiment de travail assez banal : une entrée avec une réception, puis après avoir franchi une double porte, on débouchait sur un vaste espace en open space où les bureaux se succédaient. Rien de très intéressant en apparence, mais Atia savait certainement que l'aspect ne faisait pas tout !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦ © Rammstein



Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 296
ϟ Nombre de Messages RP : 164
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mer 17 Mai - 18:13 Message | (#)

Toujours aussi beau parleur, celui-là. Ou bien c'était juste parce qu'Atia était une femme ou parce qu'elle était quelqu'un d'important. La criminelle se demanda vaguement si Tesla se serait montré aussi « mielleux » si elle avait été un homme... ou une simple femme de ménage. Cela dit, cette question ne présentait qu'un intérêt modéré pour la baronne qui accordait plutôt son attention sur d'autres choses plus importantes.

– T'as vraiment envie que je te tourne le dos ? Pas sûre que ça te plaise, après tout ça... fit-elle remarquer, au sens figuré donc. Et toujours sur une ligne légère : C'est vrai que tu es trop honnête pour passer par ce genre de procédé.

Sur ce, elle dirigea son visage sur les environs, obscurcis par cette nuit et les ombres de cette petite ruelle, là où elle estimait que les hommes de Tesla se trouvaient. Atia se demanda vaguement comment il faisait pour les recruter. Peut-être que son charme magnétique n'y était pas pour rien. Tout était possible dans ce monde de fou. Mais alors il vaudrait mieux que leur uniforme soit rose au lieu de noir et qu'un gros cœur leur serve de logo. Une image qui avait de quoi donner le sourire. Cependant, le sérieux revint rapidement et ils abordèrent le vif du sujet. Atia nota que son associé ne put s'empêcher de souligner à nouveau sa petite exigence du soir. Le sourire s'étira sous le masque de la César même si elle ne le fit pas savoir. Elle se doutait qu'il savait qu'elle avait bien compris la première fois, ce n'était là que l'expression d'une petite paranoïa que la baronne du crime parvint à renifler. Facile étant donné qu'elle même l'était un peu (seulement) et qu'elle avait l'habitude de traiter avec d'autres cas du même genre. L'un des champions en la matière étant le Docteur Otaku.

Bizarrement, savoir qu'elle était en présence d'un « nerveux » ne la stressait pas du tout. Au contraire, ça la reposait presque.

– T'inquiète, ma biquette, tes ptites magouilles de secrétaires ne m'intéressent pas, ce soir. Je ne suis pas venue pour ça. Et chez nous, on tend à respecter les termes d'un contrat. C'est après ou avant qu'on ne garantit rien. plaisanta-t-elle à moitié.

Cela dit, une grande partie du désintérêt d'Atia sur le sujet provenait déjà du fait que savoir que Tesla avait la main sur une société précise suffisait à donner une petite idée de ses méthodes. Sans parler bien sûr de cette nouvelle information à ajouter sur la carte du crime qui représentait Star City et qui n'aurait presque rien à envier à la carte du maraudeur. Au moins, à présent, elle avait un lieu sur lequel elle pourrait garder un œil, même de loin. Et ça, c'était une grosse avancée dans le chapitre « Tesla et co ». Même si, bien sûr, la possibilité de le voir déménager ses affaires une fois cette histoire terminée était tout à fait réaliste. Enfin, ne nous projetons pas dans un avenir hypothétique. Il fallait d'abord survivre à cette nuit.

– Ok, j'envoie mes hommes se concentrer sur la surveillance avec la coopération des tiens. Next et moi t'accompagnerons. Puis s'il faut se diviser une fois sur place, on verra à ce moment là.

Elle avait confiance en ses hommes, bien sûr, mais elle trouvait que le rôle de surveillance leur allait mieux. Et surtout, ça lui laissait de meilleures occasion de voir comment ceux de Tesla (ainsi que le concerné) se débrouillaient en action. Next pourrait également lui servir d'observateur impartial. Le garde du corps n'était pas forcément un génie, mais il savait observer les gens. L'avantage quand on ne parlait pas beaucoup, sans doute. Sans plus attendre, ils s’attelèrent à la besogne, partageant les effectifs en deux. Les guetteurs allèrent donc à leur poste en silence, même si une partie d'entre eux, du côté des hommes du Cartel, espérait intérieurement qu'ils auraient droit à de l'action. C'était dans leur nature. L'autre équipe, de son côté, pu apprécier les travaux de cambrioleur de Tesla.

– Mais c'est que t'es un vrai couteau-suisse, toi, fit-elle remarquer en mélangeant le compliment à la taquinerie.

Cela ne l'empêcha pas de se faire sérieuse en entrant, pour évaluer les lieux et la situation. Next fit de même à côté, tout en lorgnant sur Tesla assez régulièrement, ce qui était naturel de par sa fonction auprès de la César. Méfiant avec tout le monde, ça faisait partie de son job.

– Y a une autre entrée ?

La réponse qu'on lui donna entraîna une décision stratégique assez simple.

– Ok, alors on se sépare encore en attendant les nouvelles de nos guetteurs. S'ils voient du mouvement du côté d'une seule entrée, on avisera. Next, tu t'occupes de la porte de derrière.

Pour toute réponse, le téléporteur se contenta de tourner la tête vers sa patronne. On devinait qu'il lui lançait un regard lourd. Atia compris instinctivement ce qu'il voulait dire et le rassura en hochant simplement la tête sans rien ajouter. Sa réplique suivant fut pour Tesla :

– Sauf si ma présence te perturbe ? Je m'en voudrais si mes fesses te déconcentraient au point de te prendre une balle. n'était-ce pas attentionné de sa part ?

Pendant ce temps, dehors, les yeux de cette alliance scrutaient la pénombre pour repérer leurs proies qui ne devraient plus tarder.

    Lancer de dés :
    Double Réussite : il y a du mouvement du côté de l'entrée principale
    Exéquo: les cibles arrivent par les deux entrées
    Double Échec: ils arrivent par le toit


Le quartier des finances devait inspirer confiance aux criminels indépendants car les cibles de la soirée arrivèrent en direction de l'entrée principale. Deux voitures se pointèrent. L'une presque pile devant le bâtiment, l'autre sur le trottoir d'en face, sans doute pour éviter de faire suspect. Pas terrible comme effet, surtout qu'un pick-up vint s'ajouter à la partie, encore plus loin. Tiens, ça sentait le « fait maison » tout ça. Enfin, chacun son style, il était un peu tôt pour juger celui de ces types.

Les guetteurs ne manquèrent pas de communiquer toutes ces informations aux autres à l'intérieur. Il ne restait plus qu'à tendre le filet, mais comme c'était l'opération de Tesla, Atia lui laissa l'occasion de garder la main sur les ficelles, tant qu'ils étaient encore dans l'ombre.

– Next, reviens. ordonna-t-elle par radio Un type prudent laisserait un homme vers la deuxième entrée, au cas où, mais t'es ptet pressé d'en finir. fit-elle sur un ton léger.

Mais ce fut là sa dernière « blague » avant de se préparer à l'action. Pour se faire, elle manqua pas de sortir son katana de son ventre.


Dernière édition par Atia César le Mer 17 Mai - 18:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3189
ϟ Nombre de Messages RP : 2852
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 17 Mai - 18:13 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4144
ϟ Nombre de Messages RP : 1341
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 17 Mai - 22:14 Message | (#)

« Oui, une entrée principale à l'avant. »

Celle que les employés utilisaient forcément. Renan s'attendait à ce que ce soit celle empruntée par leurs visiteurs du soir étant donné qu'ils étaient toujours passés par là et qu'ils n'avaient jamais semblé être assez intelligents pour changer leurs habitudes. Il attendit donc de voir ce qu'en penserait sa collègue du moment avant d'esquisser un sourire sous son masque lorsqu'elle parla de le déconcentrer. La bonne blague, il en faudrait bien plus qu'un fessier pour arriver à un tel résultat, mais au vu de ses insinuations, il comprenait la plaisanterie.

« Rassure-toi, je les ai tellement visualisées depuis notre dernière rencontre qu'il en faudra beaucoup plus pour me perturber. »

Si elle espérait qu'il allait arrêter avec les insinuations simplement parce qu'elle était importante au sein du Cartel, elle se fourrait le doigt dans l’œil et jusqu'à l'épaule ! Mais le moment des plaisanteries était passé et le français préféra se concentrer lorsqu'ils se dirigèrent vers l'entrée du bâtiment, tout en prenant soin de rester invisibles depuis l'extérieur. Les rares passants ne devaient pas appeler la police parce que des silhouettes étranges se baladaient dans un établissement censé être fermé !

Ils n'eurent pas à patienter bien longtemps, bientôt des voitures vinrent se garer de l'autre côté de la ruelle et des voix résonnèrent dans l'oreillette de Renan. Apparemment, il s'agissait bel et bien de leurs amis puisque les agents de l'Officier avaient pris soin de vérifier quels véhicules ils possédaient. Le français en informa sa collègue du moment qui décida de prévenir son copain resté avec les autres membres de l'équipe, à croire qu'elle ne pouvait rien faire sans lui.

« C'est ce que je comptais faire. Avec toi à mes côtés, je n'ai pas besoin d'autres gardes du corps, non ? »

Il n'avait besoin de l'aide de personne en vérité, mais ça, Atia s'en rendrait bientôt compte.
Il lui fit signe pour l'informer que les hommes étaient près de la porte, puis se recula dans l’ombre, guettant les bruits familiers d'un homme en train de crocheter une serrure. Il lui fallut plus de temps que le breton ne l'avait imaginé, mais le groupe parvint finalement à pénétrer dans le hall en parlant bruyamment. Renan en venait à se demander comment des types pareils pouvaient représenter une menace pour eux, mais il savait aussi qu'il suffisait d'un élément plus intelligent que les autres pour mener la barque.

Lorsqu'ils furent tous entrés, le breton commença par bloquer la porte d'entrée avec son pouvoir, modelant une petite barre métallique qu'il glissa sous les poignées pour l'enrouler autour, puis il attendit que les hommes s'approchent d'eux avant de passer à l'attaque.

Lancer de dés #1 :
RÉUSSITE : les types sont surpris.
ÉCHEC : ils s'y attendaient.

Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
RÉUSSITE : ils restent pacifiques.
ÉCHEC : ils font feu.

Les hommes s'étaient regroupés au centre du la pièce et Renan en profita pour glisser sa main dans sa poche et en extraire quelques billes métalliques qu'il expédia sur le sol. Elles firent un léger bruit à peine audible, mais Renan nota que l'un des hommes semblait sur ses gardes. Plus haut que les autres, il se tenait droit comme un I et observait les environs avec beaucoup d'attention. Renan tourna la tête vers Atia avant de lui désigner l'homme, puis fit signe qu'il allait se mettre à découvert. Ils n'étaient pas censés savoir combien de monde les attendrait.
Alors qu'ils le virent apparaître, plusieurs des types levèrent leurs armes dans sa direction, mais le plus grand fit signe de ne pas tirer.

« Et bien, de la visite. »
« Logiquement, c'est plutôt vous la visite. C'est vous qui débarquez ici après tout. »
« Je me doutais que quelqu'un nous attendrait, mais je pensais que ce serait plutôt un responsable de la boîte. T'es quoi ? Un super-héros venu aider les pauvres employés ? » Renan rigola légèrement.
« Plutôt l'opposé en fait. Vous vous attaquez à trop gros, dommage pour vous en fait. »
« T'es du Cartel ? Tu ferais mieux de faire profil bas, je suis haut-placé là-bas ! »
« Ah ouais ? »

Une remarque qui ne manquerait pas d'amuser Atia César, il en était convaincu !


Dernière édition par Renan Le Guerec le Mer 17 Mai - 22:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦ © Rammstein



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3189
ϟ Nombre de Messages RP : 2852
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 17 Mai - 22:14 Message | (#)

Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 296
ϟ Nombre de Messages RP : 164
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 18 Mai - 17:52 Message | (#)

– Des paroles... on verra bien ce qu'il en est. rétorqua Atia avec un sourire en coin (toujours masqué) avant de passer aux choses sérieuses.

Tesla fit manifestement de même car les blagues furent écartées le temps de l'approche et de la mise au point. Peu de temps après, très peu de temps, même, ce qui sous-entendait que Tesla et ses copains avaient été sacrément précis dans leur timing. C'était là un détail qui prouvait un certain professionnalisme. De toutes façons, les détails étaient toujours importants. Mais il était un peu tôt pour faire pleuvoir les lauriers. Il restait à voir si toutes ces précautions en valaient la peine. Ce qui ne devrait pas tarder. Et au milieu des nouvelles préparations qui en découlèrent, de nouvelles remarques badines surgirent. Atia renvoya la balle d'un revers d'experte. Les réparties, c'était naturel au sein du Cartel, pour ne pas dire chez les César. Après, si elles étaient « bonnes », c'était subjectif. De toute façon, la Caesar n'avait pas vocation à devenir humoriste.

– Ça dépend de ta définition de garde du corps. lança-t-elle en l'occurrence.

Car si Atia devait servir de garde du corps ce soir, par rapport à Tesla, ce serait surtout pour s'assurer que son corps à lui ne s'approche pas trop du sien. Encore que, il avait l'air bien fait de sa personne... Mais bon, la César était trop férue de contrôle pour se permettre de fantasmer sur un type qui mettait un point d'honneur à frustrer les autres par leur ignorance à son sujet. En parlant de mystère, les types qu'ils attendaient en présentaient un beau. Jamais Atia n'avait vu des mecs aussi peu discrets. Ils étaient supposés venir commettre un vol ? Non ? Pourtant, la quadragénaire avait presque l'impression d'entendre une version masculine « gangsta » d'une équipe de cheerleaders. Elle se demanda s'ils n'étaient pas juste complètement débiles. Un constat qui, personnellement, l'inciterait surtout à les canarder comme il faut avant d'en cueillir certains pour les interroger. Mais c'était l'opération de Tesla. Celui-ci avait justement sa propre idée qui impliquait d'aller se présenter en personne. Encore une fois, la César trouva l'occasion de hausser les sourcils devant les intentions de ces types. Silencieusement, elle fit des signes à Next pour préparer sa petite entrée.

– Ben ouais, mec ! Alors je te conseille de la mettre en veilleuse et de nous laisser faire ce qu'on a à faire si tu veux pas que la César vienne te donner une leçon.

La César en question s'était faite téléporter derrière le comptoir d'accueil, à l'abri des regards, et n'avait pas manqué ce discours fantaisiste. Curieuse, elle jeta un coup d’œil à travers une paroi en verre séparant l'agente d'accueil au public. Elle vit qu'une partie des membres de cette fine équipe faisait mine d'approuver les propos de leur leader. L'autre semblait un peu plus incertaine. Sans doute savaient-ils parfaitement que leur mensonge pourrait leur coûter gros. Parlons du prix, justement.

– Je suis curieuse, quelle genre de leçon penses-tu que la César viendrait donner ? demanda-t-elle tout en se relevant et en s'appuyant des deux mains sur le comptoire.

La réaction fut immédiate, la plupart sursautèrent et certains eurent même un mouvement un peu brusque que le leader du groupe fit cesser d'un geste. Lui, pour sa part, regardait Atia sans détourner les yeux.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Le type reconnaît la César
    Échec: Il ne la reconnaît pas

    Lancer de dés 2 (si réussite en 1) :
    Réussite : Il prend peur
    Échec: Il donne l'ordre d'attaquer


    Lancer de dés 2 (si échec en 1) :
    Réussite : Il continue son délire
    Échec: Il commence à s'agacer


– Mais vous êtes venus pour vous envoyer en l'air sur notre territoire ou quoi ?! Elle va vraiment pas être contente. Ça va être votre fête, les avertit-il, urbain qu'il était.

Cela ne manqua pas de générer un rire assez amusé (et assez mauvais) chez la criminelle qui trouvait ces gars décidément bien ridicules. Ils ne la reconnaissaient même pas. Franchement. Elle aurait pu s'en retrouver vexer s'ils s'étaient avérés être de véritables génies du crime mais là... même avec son masque, ils auraient dû la reconnaître. Des petits vermisseaux qui jouaient les durs, c'était tellement hilarant. Le fait qu'ils aient réussi à embêter Tesla venait s'ajouter à la mauvaise blague. Cependant, le petit malin ne semblait pas vraiment apprécier le rire de celle qu'il considérait, avec l'autre type, comme étant une gêne dans ses opérations. Le ton monta quelque peu.

– Bon, allez, assez rigoler. Barrez-vous avant qu'on vous balance. Vous êtes qui au fait ?

Atia décida d'arrêter de rire à ce moment. Presque aussitôt, tous ceux dotés d'un minimum d'instinct pouvaient sentir qu'une certaine tension venait épaissir l'air. Une impression confirmée par la déclaration suivante de la dirigeante du Cartel :

– C'est moi la César.

Cette fois, son ton était totalement dépourvu de rire.


Dernière édition par Atia César le Jeu 18 Mai - 18:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3189
ϟ Nombre de Messages RP : 2852
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Jeu 18 Mai - 17:52 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4144
ϟ Nombre de Messages RP : 1341
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 19 Mai - 13:33 Message | (#)

C'était presque trop drôle ! Ces types étaient vraiment ridicules et Renan commençait à se dire qu'il n'aurait pas eu besoin de demander l'aider du Cartel. À la base, cette idée lui était venue uniquement parce qu'il savait que la mission en question n'était pas risquée et qu'un échec des hommes de la César ne serait pas trop problématique, mais là.... D'un autre côté, peut-être que son accompagnatrice du moment allait s'imaginer qu'elle avait affaire à un guignol qui n'était pas très compétent ? Cela le servirait autant que ça lui nuirait. Elle pourrait décider de ne plus collaborer avec de prétendus incapables, mais elle pourrait aussi envisager de se montrer un peu moins prudente en les pensant passifs.

Sauf qu'ils n'en étaient pas encore là, Renan préféra garder ses questions pour plus tard et contempla son interlocuteur au moment où Atia se dévoila, ayant miraculeusement apparu derrière le comptoir de l'accueil. Le groupe se ridiculisa d'autant plus lorsqu'ils ne comprirent pas à qui ils avaient affaire. Sérieusement ? Ils ne se rendaient même pas compte qu'ils étaient en train de provoquer la femme dont il prétendait être proches ? Un soupir échappa à Tesla qui resta malgré tout silencieux, laissant les autres imbéciles s'enfoncer encore davantage dans leur honte jusqu'à ce qu'Atia décide d'en terminer et de leur mettre les yeux en face des trous.

L'annonce provoqua un moment de battement, comme si personne ne comprenait vraiment ce qu'elle venait de dire. Peut-être qu'ils étaient encore plus idiots qu'ils n'en avaient l'air ? Ou peut-être qu'ils étaient naïfs, allez savoir. En tous les cas, il fallut quelques secondes de silence pour qu'ils réalisent la bombe qui venait d'être lâchée et que le patron n'ouvre enfin la bouche :

« C'est des conneries. Je vois pas ce que la César viendrait foutre ici, encore moins avec un guignol. »
« Merci pour le compliment, mais tu serais étonné de l'effet qu'une cagoule peut provoquer sur une femme. Et puis elle a bien le droit de s'envoyer en l'air où elle veut, non ? »

Et voilà, une rumeur de lancée ! Cela dit, la César ne pourrait pas lui en vouloir étant donné qu'il était peu probable que ces types survivent assez longtemps pour la répandre. Dommage. Renan se serait beaucoup amusé à entendre dire que la patronne du Cartel Rouge avait succombé au charme d'un inconnu masqué ! Mais ce n'était jamais les bonnes nouvelles qui faisaient la Une des journaux, cruelle réalité.

Toutefois, se faire passer pour le nouvel amant en titre de la César n'était pas son seul objectif et comme ces gars ne semblaient pas très doués pour faire travailler leur cerveau, il décida de leur donner un petit coup de main.

« Vous êtes libres de ne pas croire ce que vous avez sous les yeux, mais laisse-moi te dire que vous avez fait une belle connerie en venant traîner ici. Cet endroit n'appartient pas au Cartel, mais à un autre groupe. Et il n'apprécie guère de voir des crétins dans votre genre s'amuser à jouer les rebelles pour impressionner leurs petites copines. » Ou leur véritable objectif n'était pas beaucoup plus glorieux. « Sauf que nous, on ne va pas vous proposer de vous tirer, on va simplement s'assurer que vous ne mettrez plus jamais les pieds ici. »

Joignant le geste à la parole, Renan se concentra de manière à utiliser les billes métalliques qui traînaient sur le sol et les expédia en direction des hommes. Il ne cherchait pas à les tuer immédiatement, mais seulement à les blesser suffisamment gravement pour qu'ils comprennent qu'ils étaient dans la merde. Et qu'ils ne s'amusent pas à essayer de leur tirer dessus accessoirement.

Lancer de dés #1 :
RÉUSSITE : Renan les touche tous.
ÉCHEC : certains réussissent à rester indemnes.

Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
RÉUSSITE : ils restent pacifiques.
ÉCHEC : ils font feu.

L'entraînement de l'Officier était très poussé et il maîtrisait ses pouvoirs, viser des hommes immobiles était donc une formalité. Avant qu'ils ne puissent réagir, les intrus furent tous touchés par les projectiles qui ressortirent aussi rapidement qu'ils étaient entrés, puis se dirigèrent vers la main ouverte du français qui les réceptionna à nouveau.

« Pour commencer on va éviter de vous laisser partir. Les types dans votre genre ça essaye toujours de fuir, non ? »

Il esquissa un sourire sous son masque avant de tourner la tête vers Atia, restant tout de même sur ses gardes. Elle était elles aussi concernée par cette affaire et voudrait certainement en apprendre davantage. Comme il fallait lui ouvrir le chemin, Renan reporta ses prunelles sur le visage du chef, qui avait été blessé à la jambe et se trouvait désormais assit sur le sol en gémissant, avant de l'interroger d'un ton toujours aussi calme.

« Qu'est-ce que vous cherchez ici ? Qui vous a dit qu'il y aurait quelqu'un pour vous recevoir ? Et …. »
« On ne dira rien, perds pas ton temps ! »
« Trop aimable. Mais c'est moi qui donne les ordres. »
« On est du Cartel, je te l'ai déjà dit ! Et me la ramène pas avec la César, elle a autre chose à foutre que glander ici en attendant qu'on vienne, c'est pas une perdante elle ! »

Faire de la lèche, un procédé assez répandu, mais qui ne ferait pas forcément mouche cette fois-là. Sauf si Atia y était sensible ? Renan comptait bien prendre des notes !


Dernière édition par Renan Le Guerec le Ven 19 Mai - 13:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦ © Rammstein



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3189
ϟ Nombre de Messages RP : 2852
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Ven 19 Mai - 13:33 Message | (#)

Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 296
ϟ Nombre de Messages RP : 164
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Dim 21 Mai - 11:25 Message | (#)

Alors effectivement, cette situation commençait à tourner en dérision la bande à Tesla (chouette titre de film, au passage). C'était bien beau d'être parano mais si ça ne suffisait pas à assurer ses arrières sur le terrain face à des imbéciles pareil, ça ne servait à rien. Cependant, il était encore un tout petit peu tôt pour se faire un avis général sur ces types. Ils n'avaient certes pas la lumière à tous les étages, mais ça ne voulait pas dire qu'ils étaient incompétents dans tous les domaines. L'intelligence ne s'évaluait pas sur un seul niveau. Peut-être avaient-ils un talent certain dès qu'il s'agissait de passer à l'action. Quelque part, Atia l'espérait pour eux, car cela leur donnerait une petite chance de survie, et aussi pour Tesla, car cela le rendrait moins ridicule. Non pas que le ridicule soit à sous-estimer, soit dit en passant, certains collaborateurs au sein du Cartel Rouge illustraient très bien ce fait.

Cela dit, là, ils touchaient le fond du panier rempli d'abrutis. Et l'autre qui venait en rajouter une couche avec son humour graveleux. Déjà que ces flèches ne comprenaient pas grand-choses. Sous son masque, Atia leva les yeux au ciel, exaspérée par tant de bêtise.

– Je suis décidément entourée de demeurés... murmura-t-elle tout en faisant sortir son katana de son nombril sous l’œil franchement écœuré des visiteurs nocturnes.

L'avertissement et le geste joint à la parole de Tesla suffirent ensuite à donner le ton du reste de l'échange. Les premières balles furent tirées. Ou billes, en l'occurrence. Atia songea à intervenir pour mater personnellement ceux que Tesla n'atteindrait peut-être pas mais il s'avéra que ce mec était doué, ou bien que ses cibles ne l'étaient pas et il les toucha tous. Voilà qui devrait donner le ton. La César, pour sa part, s'était assise sur le comptoir, prête à en bondir pour taillader dans le vif du sujet si jamais. Cela arriva bien vite car la discussion qui s'ensuivit l'agaça au plus haut point et lui inspira une petite leçon maison. Sans crier gare, elle se jeta sur le chef du groupe qui continuait de radoter la même chose comme un idiot et lui trancha l'oreille. Les cris qui en résultèrent furent à la hauteur de ce que la criminelle attendait. Les autres furent assez choqués de voir leur leader dans cette position et ne savaient pas trop quoi faire. Consciente que le tir de défense était probablement l'hypothèse la plus probable, Atia ne leur laissa pas le temps de réfléchir et prit la direction de l'échange, au moins pour un temps. De fait, elle pointa son katana sur la gorge du mec le plus proche d'elle, délaissant le blessait qui se lamentait encore sur sa douleur.

– Le prochain qui parle de moi comme si on avait gardé les cochons ensembles, je l'écorche vif. Toi, tu vas me dire ce que tu sais et sans perdre de temps. Si tes infos me semblent pertinentes, je te laisse en vie, sinon j'te bute et j'en interroge un autre.

Une méthode violente aux bons relents de psychologie comme les César les aimaient.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Les langues se délient
    Échec: La récolte est mauvaise

    Lancer de dés 2 :
    Réussite : Le chef est en état de parler
    Échec: Pas encore


– Je ne sais rien, je vous j...

SLASH !

Le katana d'Atia se planta dans le crâne du type comme dans du beurre avant d'en ressortir illico et de se poser peu délicatement sur la main de son voisin avant qu'elle n'atteigne le flingue qu'elle voulut prendre.

– Et toi ?

Pour toute réponse, elle eut droit à un regard noir. La gorge du type fut promptement tranchée. Maintenant, Atia se tournait vers les autres qui ne savaient pas trop quoi faire. D'autant plus que Keith était apparu, flingue en main, pour les menacer à son tour. Ils n'avaient aucune chance de s'enfuir ou même de combattre, au moins, ils étaient assez intelligents pour comprendre ça. C'était déjà ça de pris. Mais ça ne faisait pas vraiment avancer les choses. Prise de doutes, la César posa son regard sur le leader qui se lamentait encore sur son oreille perdue. Celui-là n'était pas encore mûr pour la cueillette et les autres semblaient tout aussi inutiles. Elle commençait à croire qu'ils ne savaient vraiment rien et peut-être même qu'ils n'étaient que des sous-fifres qu'on avait envoyés faire le sale boulot. D'un geste souple, elle agita son katana pour l'alléger du sang qui en recouvrait la lame avant de se tourner vers Tesla et lui passer le relais. Si cette histoire ne la concernait qu'elle, elle ferait emmener ces types pour les examiner et surtout les interroger comme il se devait, en passant par un expert en la matière. Mais le principal intéressé était Tesla et il s'agissait de sa mission avant tout. Pour sa part, Atia se contenterait de punir l'imbécile qui avait cru bon de jouer avec son nom.

– On dirait que ceux-là ne savent rien du tout. Si môssieur « je donne mon oreille au chat » se décidait à parler, peut-être qu'on apprendra quelque chose. Sinon... à toi de voir ce que tu veux en faire.


Dernière édition par Atia César le Dim 21 Mai - 11:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3189
ϟ Nombre de Messages RP : 2852
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 21 Mai - 11:25 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4144
ϟ Nombre de Messages RP : 1341
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 21 Mai - 16:54 Message | (#)

Une chose était certaine, Atia savait se faire entendre. Ou plutôt remarquer étant donné qu'il était peu probable que le type soit capable de mieux l'écouter maintenant qu'il se retrouvait avec une oreille en moins. Quoi qu'il en soit, le temps qu'elle obtienne ce qu'elle voulait, Renan resta en arrière de manière à ce qu'elle puisse discuter avec ses amis sans qu'ils ne soient influencés. Malheureusement pour eux, elle semblait avoir moins de chance que le français, ou peut-être que c'était juste ces crétins qui ne comprenaient pas la situation dans laquelle ils étaient. De toute manière, la mort de quelques-uns de leurs amis devait être suffisante pour les réveiller un peu et il espérait bien qu'ils ouvriraient enfin la bouche. Sauf que ce n'était pas aussi simple apparemment. Le trentenaire croisa ses bras sur son torse avant de hausser les épaules lorsque la César se retourna pour lui passer la main.

« Vu ta douceur, je suis étonné qu'ils ne t'aient pas tout déballé. Rappelle-moi de ne jamais te contredire. »

Mais ce n'était pas parce qu'ils en parlaient qu'il ne le ferait pas cela dit. Toujours est-il qu'il avait besoin de faire réagir ces types et la meilleure solution en général, c'était de leur faire peur. Très peur. Oh, bien sûr, la mort était quelque chose de très effrayant, mais la plupart du temps les gens avaient du mal à comprendre ce qu'ils risquaient, même en voyant leurs amis égorgés. La mort était tellement présente dans les films ou dans le quotidien des criminels... Peut-être qu'en exploitant quelque chose d'autre... ?

« Si vous refusez de parler, j'irai fouiller dans votre cerveau et il se pourrait que je trouve des informations que vous voudriez garder pour vous, alors à toi de voir.... »
« Quoi ? Genre, t'es mentaliste ? »
« À ton avis, comment j'aurais fait pour faire voler ces billes si je ne l'étais pas ? La télékinésie ça va souvent de paire avec la télépathie. Mais si tu ne me crois pas, je peux aussi te faire une démonstration si tu préfères... »

Il fit mine de se concentrer et porta son attention sur un type près de lui. Celui-ci semblait vraiment effrayé, mais il ne se laissa pas impressionner et Renan utilisa son pouvoir consistant à briser les connexions du cerveau pour transformer le type en légume ambulant. Son visage prit une expression stupide et il se relâcha comme s'il venait de perdre tout ce qui faisait son intelligence.
Tesla le désigna.

« Tu vois, ça c'est quand on contrarie un mentaliste. Si t'es sympa, peut-être que je remettrai tout en ordre et que je te le ferai refonctionner. Mais si tu refuses de parler, je viens chercher les infos moi-même et je te débranche quelques trucs au passage pour que tu ne sois plus tout à fait compétent à l'avenir. »

L'autre le regarda avec les yeux écarquillés, l'espace d'un instant il sembla même oublier qu'il venait de se faire trancher l'oreille et qu'il souffrait le martyr quelques instants plus tôt.

Lancer de dés #1 :
RÉUSSITE : il parle.
ÉCHEC : il ne parle pas.

Lancer de dés #2 : (Si réussite au #1 ou #3)
RÉUSSITE : c'est le chef d'un groupe indépendant.
ÉCHEC : c'est des petites frappes d'un gang.

Lancer de dés #3 : (Si échec au #1)
RÉUSSITE : il trouve un papier (voir réponse du #2)
ÉCHEC : ils n'ont aucune information.

« Bordel, putain ! Je peux rien dire, sinon je me ferai buter par quelqu'un d'autre ! »
« Très bien, tant pis pour toi. »

Renan profita de ces quelques secondes de battement pour fabriquer une sorte de gourdin en métal grâce à du métal qu'il générait désormais seul, puis expédia l’objet nouvellement confectionné en direction de l'homme. Le métal entra en contact avec le crâne du chef qui se retrouva complètement assommé et chuta lourdement sur le sol. Il ne subsistait plus que deux pauvres types qui n'avaient pas encore été tués pour l'exemple, mais qui semblaient visiblement au bord de la panique la plus complète ! Tesla ne s'intéressa guère à eux et s'approcha plutôt du corps inconscient de son précédent interlocuteur avant de commencer à le fouiller. Au bout de quelques secondes, il sortit un papier apparemment important vu qu'il avait été plié et déplié des dizaines de fois au vu des traces qui le marquaient. Il l'ouvrit et le consulta rapidement avant de s'approcher d'Atia pour lui tendre.

« Visiblement, nos amis sont membres d'un groupe dirigé par un type qui n'aime pas le Cartel Rouge. Il doit pouvoir penser faire ses affaires tout seul dans son coin et comme cette boîte rapporte pas mal d'argent, il prévoyait de l'attaquer pour descendre la réputation du Cartel. Pas très très futé, mais ça aurait peut-être pu fonctionner. » Il haussa les épaules. « Finalement, ça nous concerne tous les deux. Le nom de ce type ne me dit rien, mais peut-être qu'à toi si ? Enfin, sinon il me faudra quelques minutes pour obtenir des infos et peut-être trouver où il se cache. »

Pour lui rendre une petite visite bien évidemment !


Dernière édition par Renan Le Guerec le Dim 21 Mai - 17:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦ © Rammstein



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3189
ϟ Nombre de Messages RP : 2852
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 21 Mai - 16:54 Message | (#)

Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Allié ne veut pas dire rallié ▬ Atia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Compatibilité des prénoms, ça veut rien dire, mais c'est tellement drôle
» CE QUE LE SENATEUR DU NORD VEUT VRAIMENT DIRE
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» La beauté ne veut pas dire naïveté [FINI]
» Relationship torrentielle (oui ça veut rien dire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-