AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Parce qu'une pelote de laine ne suffit pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 375
ϟ Nombre de Messages RP : 210
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 11 Mai - 19:43 Message | (#)

11 mai 2017, 23h44

Atia César était une femme de parole. Surtout lorsqu'il s'agissait de rendre une faveur. Ainsi, lorsque cet emmerdeur de Seto a, malgré tout, réussi à lui apporter une aide utile, elle s'est engagée à lui obtenir ce qu'il demandait : un kimono magique. Voilà une quête qui aurait limite pu faire partie des travaux d'Hercules... en Asie, donc. Mais à Star City, réaliser ce genre de chose était aisé. Enfin aisé, ça prenait quand même du temps. D'abord pour trouver des spécimens intéressants. La César a proposé plusieurs « échantillons » au chat fantôme, grâce à son lieutenant qui avait bien fait ses devoirs et avait pris en photo les kimonos en question. Il y en avait trois à proposer, chacun disposant de particularités mystiques bien précises. Ils n'avaient pas précisé où se trouvaient les vêtements en question mais forcément, il avait fallu que Seto choisisse le moins simple à acquérir : celui qui figurait dans le coffre d'un collectionneur connu pour ne pas négocier ses trésors. Un bon acheteur, mais pas un bon revendeur. Jusqu'aujourd'hui, Atia et le Cartel Rouge n'avaient eu aucun problème avec cet homme, d'autant plus qu'il leur rapportait d'assez belles sommes d'argent, de par ses intérêts variés. Mais voilà, une parole était une parole. La quadra était donc bien déterminée à mettre la main sur ce kimono pour payer sa dette. Si possible sans que la victime de se vol n'apprenne que le Cartel soit responsable. Tant qu'à faire, autant éviter de perdre un bon client. Mais comme cela promettait d'être délicat et qu'au sein de l'organisation, il fallait savoir mettre la main à la pâte. Seto avait été cordialement invité à se joindre à l'opération. Une opération tout frais payée par la patronne, cela allait de soit.

– Et n'oubliez pas. On ne vole rien d'autre. Le premier qui touche à autre chose qu'à ses fesses ou l'objectif perdra plus qu'une main, c'est compris ?

Une réponse à l'affirmative fut générée par la petite assemblée autours d'Atia. Le groupe était constitué de trois hommes de main, d'une fille qui se chargerait des détails informatiques depuis leur fourgon, de Next, fidèle à son poste, et de Seto, donc. Ils se trouvaient présentement à l'intérieur d'un bâtiment de location de bateau, au bord de la baie. Le genre de « base » indirecte dont pouvait disposer le Cartel pour mener des opérations dans le quartier de la Marina. Pas très facile d'accès et proposant peu d'issues, mais pour servir de point de départ, c'était parfait. D'autant qu'avec un peu de préparation et de temps, on pouvait facilement y entreposer le matériel exigé. A ce niveau, le groupe avait tout ce qui fallait, leur fourgon était doté du parfait matériel du petit cambrioleur. Voire du grand, vu le système de sécurité de la villa qu'ils allaient cambrioler. Ce n'était pas le top du top mais c'était aussi loin d'être du bas de gamme. Ils auraient pu faire appel aux services de la Pie ou encore de Solar mais Atia n'avait pas voulu dépenser une telle fortune pour ce genre de travail. Aussi, elle estimait qu'elle devait mettre la main à la pâte. De fait, elle-même portait la panoplie parfaite de la voleuse avec une tenue près du corps sombre. Seule excentricité : son épaule droite était dénudée. Plus pratique pour sortir son katana, si jamais la situation l'exigeait.

– Si vous n'avez pas d'autres questions, allez-y. Départ dans cinq minutes.

Nouvelle vague d'affirmation. Les sbires qu'elle avait mis sur le coup n'étaient pas très bavards (sauf entre eux, ce qui allait très bien à la César), Next se contenta de regarder sa patronne dans les yeux et de hocher la tête avant d'aller vers leur fourgon pour procéder à d'ultimes vérifications. Atia, pour sa part, s'approcha de Seto.

– Toujours bien motivé ? T'es sûr que c'est celui-là que tu veux et pas un autre ?

Pou tout dire, c'était un peu tard pour changer d'avis. Atia avait mis trop de temps et d'argent sur cette affaire à présent. Mais c'était juste histoire d'avoir confirmation. Une étape qu'elle jugeait importante avec ce type, trop spontané et sanguin à son goût.

– Tu te rappelles bien les consignes ? Fais ce que je te dis. Et rien d'autre. Si je dis qu'on s'en va, on s'en va sans discuter. Compris ? question rhétorique, bien sûr. Et la partie « ne rien voler d'autre » s'adresse également à toi. Une précision qu'elle jugeait nécessaire. En tout cas, j'espère que tu n'oubliera pas de dire merci quand on aura fini.

Techniquement, c'était elle qui remboursait une dette mais s'il n'était pas trop à l'ouest, Seto devait réaliser que la patronne se donnait beaucoup de mal. Peut-être même plus que lui c'en était donné en mars.

Pour ce qui était du plan, il était très simple. Atia et Seto avaient sans doute hérité de la partie la plus facile, les autres s'occupaient de désactive les divers systèmes anti-supers qui protégeaient la villa. Next transporterait Seto dans la galerie d'art de la villa où il suivra les instructions d'Atia pour désactiver manuellement la sécurité du kimono. La patronne, de son côté, occupait un rôle de supervision, distribuant des ordres ici et là, mais elle savait que le gros de son travail serait de surveiller le chat, les autres savaient ce qu'ils avaient à faire. Et même s'ils s'amuser à faire n'importe quoi, elle serait les gérer. Enfin, elle interviendrait également sur le terrain en cas de pépin, mais bien sûr, ce genre de scénario était minime.

On y croit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 12 Mai - 21:45 Message | (#)

Seto était présentement assis en tailleur à même le sol. Détail important, il se curait le nez, et n’écoutait que d’une oreille ce qui se disait au-dessus de lui. La mission aurait pourtant dû l’intéresser : Madame César avait tenu parole, et lui avait proposé des kimonos. Des jolis, des magiques, tout pour plaire au félin. Evidemment, il avait voulu les trois. Le seul souci, c’est que sa récompense n’en incluait qu’un seul. Il avait choisi le plus beau, à ses yeux en tout cas, et s’était presque attendu à voir le vêtement instantanément atterrir sur ses genoux.

Ca ne marchait pas comme ça, évidemment. La patronne du Cartel avait peut-être une dette, mais elle restait la patronne, et s’il voulait son kimono, il avait fini par comprendre qu’il allait devoir le mériter.

Il hocha la tête à retardement - il n’avait toujours pas écouté le moindre mot de ce qui s’était dit, mais avait vite compris que quand les autres faisaient un truc, il valait mieux faire pareil - et se remit debout. Il enleva même son doigt de sa narine. La classe.

“Oui Madame César” approuva le chat avec une docilité presque sincère. “Je toucherais à rien d’autres Madame César. Et merci Madame César”.

Les remerciements n’étaient peut-être pas entièrement sincères. Lui partait du principe qu’il avait mérité sa récompense, il avait quand même fait tout le boulot la dernière fois hein ! Disons que c’était une façon simple et rapide de brosser sa patronne dans le sens du poil. Des fois que ça passe. Sur un malentendu, tout ça.

Il n’avait pas tout écouté, mais savait qu’il devait suivre le larbin de Madame César. Lui-même ne se considérait pas du tout comme un larbin. Il était un chat, il avait plutôt tendance à se prendre pour un dieu.

Pour l’instant, le bakeneko en était à ajuster son oreillette dans son oreille humaine. Déjà que son corps humain le perturbait parfois, mais si en plus il devait s’amuser à enfoncer des trucs dedans ! Sans arrière pensée aucune, bien sûr. Il avait été convenu qu’il resterait habillé et sur sa forme humaine, plus pratique pour désamorcer des choses. Au moins, il ne finirait pas tout nu.

“Alors c’est toi le téléporteur?” interrogea-t-il franchement quand il se retrouva seul avec celui qui allait être son taxi pour la soirée.

Inutile de dire que Seto n’avait pas vraiment une bonne réputation au sein du Cartel. Ses “collègues” avaient plutôt tendance à l’éviter, au maximum. S’attirer l’attention du bakeneko pouvait s’avérer fatal. Certains étaient mieux placés que d’autres pour le savoir. Pour preuve, l’équipe réunie par la cheffe du Cartel l’évitait royalement. Le garde du corps n’était pas beaucoup plus bavard, et se contenta de se téléporter dans la galerie quand il en reçut l’autorisation. L’expérience déplut assez au félin, mais il se reprit vite.

Et maintenant, je fais quoi Madame César?” demanda-t-il à voix haute.

Evidemment, sa demande aurait sans doute été beaucoup mieux transmise s’il avait pensé à appuyer sur l’oreillette pour activer la communication.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 375
ϟ Nombre de Messages RP : 210
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Sam 13 Mai - 19:40 Message | (#)

Avant de venir, Atia avait pris soin de passer une bonne heure à taper sur un punching-ball, préparation importante pour empêcher ses envies d'étrangler Seto de lui sauter dessus au bout de deux minutes. Une idée de génie car l'attitude du matou mystique pendant le briefing lui donnait presque envie de lui donner des coups de pied. Presque. Après tout, ce n'était pas la première fois qu'elle collaborait avec des originaux talentueux sauf pour montrer leur respect. Elle savait qu'en l'occurrence, le phénomène était doué dans ce qu'il faisait, la criminelle n'eut donc aucun mal à modérer son agacement. Et comme je l'ai dit, le passage préalable devant le punching-ball y contribuait également pour beaucoup.

– Pas de quoi, grommela-t-elle avec bonne grâce.

Un paradoxe que seul les énergumènes du style de Seto pouvaient générer. Dans le même registre, la César hésitait à dire si les « madame César » qu'il lui rabâchait était respectueux ou insolent. Elle décida de les ignorer pour ne pas s'épuiser pour rien. Un cambriolage de ce niveau, ça exigeait tout de même une certaine concentration.

Ce que Next ne pouvait qu'approuver de son côté. Le garde du corps restait silencieux pour se préparer mentalement pour la soirée. Les cambriolages, c'était pas vraiment son turf. Les seuls vols qu'il maîtrisait à peu près correctement étaient les braquages de boutique, d'épicerie, voie à la limite un petit hold-up dans une banque. Mais les opérations nocturne ultra discrètes, c'était pas trop son truc, trop subtile. Alors certes, il pouvait se faire petit, mais quand même, dans le feu de l'action, Next avait plutôt tendance à foncer tête baissée vers la résolution la plus directe, rapide et simple. Enfin, il savait obéir aux ordres sans discuter. Et puis, sa patronne lui avait donné un rôle de soutien, pas non plus sous les feux des projecteurs alors il n'aurait pas trop à s'inquiéter. Les autres semblaient savoir ce qu'ils faisaient et c'était assez pour terminer de le rassurer. Enfin, ça le serait sans ce chat...

– Ouaip, c'est moi. Et j'te préviens tout de suite, ça arrive que les gens soient malades quand je les téléporte, s'ils ont pas l'habitude. Alors évite de me griffer si jamais t'aime pas ça. avertit Keith sur un ton neutre un peu distant et bourru, parce que c'était son caractère.

Mieux valait prévenir que guérir, surtout si les rumeurs qui tournaient autour de ce type étaient vraies. Le garde du corps n'avait pas spécialement envie de se retrouver avec sept ans de malheur, ou une poisse du même genre. Dans leur métier, ce genre de chose ne pardonnerait pas. Et puis Keith ayant grandi à Star City, il était bien placé pour savoir qu'il valait mieux éviter de sous-estimer les rumeurs de ce genre. Aussi, il se contenterait d'interagir avec Seto avec neutralité et sans irrespect. Mais ces préliminaires arrivèrent à leur fin car il était temps d'y aller.

– C'est parti. déclara la César à la fin du temps imparti.

Tout le monde monta dans le fourgon et l'équipe se mit en route. Comme les capacités de téléportation de Next ne couvraient pas vraiment de grandes distances, il fallait l'approcher le plus possible de sa cible pour que cela fonctionne. D'autant plus que la villa en question était au cœur d'une propriété qui n'était pas franchement modeste. Malgré cela, une fois arrivés et une fois que le reste de l'équipe fut en place, la téléportation eut lieu sans heurt. Next et Seto étaient arrivés là où ils devaient arriver.

– Bonne chance pour la suite, murmura Keith par politesse avant de se téléporter à nouveau pour réapparaître près du fourgon qu'il rejoignit ensuite sans attendre.

Atia était assise à côté de la geek de service, le visage presque collé aux écrans. L'un d'entre eux montrait la caméra de sécurité de la galerie. Restait à passer à la suite. Pour cela, la criminelle leva la main pour activer son oreillette et répondre au chat infiltré qu'elle avait vu parler au lieu de l'entendre.

– Commence par allumer ton oreillette en appuyant sur le bouton. Tu peux pas te tromper, y en a qu'un.

Une fois cela fait, il pouvait leur parler. Heureusement qu'elle ne lui avait pas fourni un matos de nul, sinon Next aurait été obligé d'y retourner pour jouer les baby-sitters. Dans la mesure du possible, la César préférait économiser ses cartouches téléportation. En cas de coup dur, vous savez.

– Maintenant regarde en direction du mur au fond sur ta droite, tu verras plusieurs vitrines murales avec des habits de collection. Approche toi de ton objectif. puis, hors oreillette, à son assistante Y a pas moyen de tourner la caméra ou de la zoomer pour mieux voir ?
– Désolée patronne, non. C'est un modèle standard. Le reste de la sécurité est passé dans les détecteurs de mouvements et de poids que les autres ont désactivé. Et dans alarmes sur les trésors, évidemment.
– Bon, on fera avec. elle appuya de nouveau sur son oreillette Est-ce que tu vois un boîtier sur le mur ou au plafond ?

Normalement, tout avait été préparé aux petits oignons, alors à moins que Seto se plante complètement ou qu'un imprévu leur tombe dessus, il ne devrait pas y avoir de problème. Restait à voir si un chat pouvant porter la poisse était chanceux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 15 Mai - 15:48 Message | (#)

Seto n’était pas totalement déconnecté de la réalité au point de penser que la formule de politesse de Madame César était donnée de bon coeur à 100%. Lui bien sûr trouvait ça rigolo. Il était poli sur le fond, mais sur la forme, et il se demandait si la patronne allait un jour le lui faire remarquer. Il se doutait quand même un peu que cette remarque prendrait la forme d’un poing dans la figure.

Par contre, on ne lui avait pas parlé de la possibilité qu’il puisse se vomir dessus à cause de la téléportation. Heureusement pour lui, ça n’arriva pas et il garda même ses ongles, certes humains, mais pointus quand même, pour lui-même. Son taxi humain l’avait à peine déposé qu’il repartit aussi sec, et qu’il put entendre la voix de madame César dans son oreille.

S’il avait été humain, il aurait pu lâcher un “ahooooooon” de compréhension. Il était plutôt un chat, avec la fierté qui allait avec, et n’avait pas spécialement envie de s’appessantir sur son erreur. Effectivement, s’il n’avait pas allumé le bidule, ça ne risquait pas de marcher. Il se dépêcha de le faire - embêter madame César, oui, mais faire preuve d’incompétence, non - et attendit ses instructions. Comme l’ordinateur de sa patronne, qu’il avait appelé une boîte magique, il considérait l’oreillette comme un objet magique plutôt que technologique.

Et là, c’est bon?”

Il supposa que oui, et avança jusqu’au mur qu’on lui indiqua. Des habits, oui, mais pas son kimono ! On était vraiment loin de la récompense facile à avoir. Le vêtement avait intérêt de valoir le coup.

Au passage, il lorgna bien évidemment sur les vêtements exposés. Aucun écriteau, comme dans les musées, n’annonçaient leur capacités spéciales, et en même temps, pour Seto, ça aurait été parfaitement inutile, mais préféra se reconcentrer sur sa mission avant d’être gratifié d’une remarque. Madame César avait dit de ne pas toucher!

Citation :
Jet de dés :
Réussite : le boitier est sur le mur.
Echec : le boitier est au plafond.

Heureusement pour lui, le boitier recherché n’était pas très loin. Malheureusement pour les autres, comme il n’était pas tout à fait sûr de ce qu’il devait chercher, il y eut deux bonnes minutes de description à base de “bidule gris, carré, avec des boutons dessus” avant qu’il ne réalise que c’était justement le machin gris à côté de lui depuis tout à l’heure.

L’étape du code se révéla tout aussi fastidieuse. Son illettrisme concernait plus l’alphabet que les chiffres, mais ça n’empêchait pas qu’il ne savait pas à quoi ressemblait les chiffres écrits. Suivirent cinq minutes supplémentaires de “la case en haut à gauche, celle du milieu en bas, celle de droite au milieu” etc. Heureusement pour la patience de tout le monde, il entra le code du premier coup, et ce dernier ne faisait que quatre chiffres.

Et maintenant je fais quoi Madame César?”


Dernière édition par Seto Shigemitsu le Lun 15 Mai - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3395
ϟ Nombre de Messages RP : 3045
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Lun 15 Mai - 15:48 Message | (#)

Le membre 'Seto Shigemitsu' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 375
ϟ Nombre de Messages RP : 210
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Lun 15 Mai - 17:38 Message | (#)

– C'est parfait, si on aime entendre des voix dans sa tête, ne put-elle s'empêcher de faire remarquer.

Dire qu'Atia César n'était pas quelqu'un de maternel était un gros euphémisme. Même avec sa propre fille qui pourtant avait droit à un petit avantage par rapport aux autres. Alors imaginez avec un chat doublé d'un casse pied ! Si Seto n'avait pas prouvé son talent par le passé (et même par le présent car il avait réussi à ne pas se faire remarquer jusque là), la quadra s'adresserait à lui à grands renforts d'insultes. Ce fut donc dans cette optique que, confrontée au manque de connaissances techniques de Seto, Atia faillit nous faire une véritable crise de nerfs. Si bien que Keith hésita même à la masser pour l'aider à ce détendre. Il se proposa également d'aller le rejoindre pour l'aider.

– Non, sa connerie n'est pas une urgence, pour le moment. lâcha-t-elle hors micro avant de s'adresser à la technologue du groupe Je te laisse lui expliquer, n'hésite pas à lui parler comme si c'était un demeuré.

Botter en touche semblait être le meilleur moyen de ne pas finir par essayer de faire de ce type un tapis de sol pour les toilettes. La fille remplit son office du mieux qu'elle put et sans (trop) s'adresser à Seto comme s'il était complètement débile. Ainsi, le code finit par être entré.

– J'aurais su j'aurais amené des mots croisés, ne put s'empêcher de commenter Next qui n'avait pas encore activé son micro et qui donc ne fut entendu que par les deux femmes.
– Ta gueule, lui rétorqua distraitement Atia avant de s'adresser à Seto : Bien, maintenant tu dois découper certains fils. Ça va aller ? Tu n'es pas daltonien j'espère ? Bon, attention, t'es pas obligé d'être doux avec, mais faut surtout pas que tu coupe ceux qu'il ne faut pas. Alors c'est très simple, arrache tous les rouges.

Ces explications furent accompagnées d'un silence pesant le temps que Seto s'exécute. Parfois, mieux valait la fermer pour obtenir les meilleurs résultats possibles. Mais comme Atia n'était pas non plus du genre à se tourner les pouces, elle en profita pour demander quelque chose à Next :

– Et les autres ? Y a pas de problème niveau sécurité ?
– Au niveau des systèmes, non, tout est bon. L'un de nos hommes est allé faire le tour pour sécuriser le périmètre et on devrait pas tarder à avoir de rapport.
– Ok.

Sur ce, Atia posa à nouveau le regard sur l'écran qui montrait l'image de l'unique caméra à leur disposition, mais qui était trop éloignée de Seto pour qu'on puisse voir ce qu'il foutait. La Caesar avait presque envie de se mordre le pouce.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Les sbires ne remarquent personne
    Échec: Ils repèrent quelqu'un

    Lancer de dés 2 (si échec en 1) :
    Réussite : Il reste dehors
    Échec: Il se dirige vers Seto

    Lancer de dés 3 (si échec en 1) :
    Réussite : C'est un humain
    Échec: C'est un chien


– Patronne, il a repéré un type. Une sorte de gardien. Il n'a encore rien remarqué mais il ne va pas tarder à s'approcher de leur position.
– Merde, ok, je m'en occupe. Prévenez-moi en cas de pépin, je reste sur le canal.
– Vous êtes sûre, je pourrais...
– Non, toi tu restes là, prêt à intervenir pour évacuer notre voleur si jamais y a un pépin.

Le genre d'ordre qui ne laissait place à aucune opposition. Même s'il n'aimait pas ça, Next obéit sans discuter tandis que sa boss sortit du fourgon pour se diriger vers sa cible. Pendant ce temps, la bidouilleuse communiqua ceci à Seto :

– Une fois que tu auras coupé les fils, tu pourras utiliser le matériel qu'on t'as prêté pour faire un trou dans la vitrine et récupérer le kimono. Ou bien tout casser, c'est comme tu veux, mais ce sera un petit peu plus bruyant.

Cela dit, vu comment les choses évoluaient, dans tous les cas, la discrétion ne sera pas conservée encore très longtemps.


Dernière édition par Atia César le Lun 15 Mai - 17:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3395
ϟ Nombre de Messages RP : 3045
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Lun 15 Mai - 17:38 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 15 Mai - 21:56 Message | (#)

Est-ce que je vous ai déjà dit que Seto Shigemitsu n’avait absolument aucun sens de l’ironie? Genre degré zéro de l’ironie. Genre pieds de la lettre? Non? Et bien voilà, c’est dit. Et oui, c’est aussi pour ça qu’il répondit le plus naturellement du monde à Madame César:

Vous êtes pas dans ma tête, vous êtes dans mon oreille”.

Inutile de préciser que cette réflexion ne serait sans doute pas bien accueillie de l’autre côté de l’oreillette. Seto était quand même fier de lui. Lui, le chat illettré, avait réussi à entrer un code! Bon, ok, il avait eu de l’aide, et heureusement… mais peut-être qu’on pouvait lui laisser cet instant de gloire.

Les rouges, c’est noté”.

Sous sa forme humaine, c’était beaucoup moins facile, surtout que le chat commença par s’acharner avec ses ongles avant de se rappeler de l’avantage d’avoir des doigts plutôt que des coussinets. Il attrapa et tira sans plus réfléchir. Cette opération-là était, fort heureusement pour les nerfs de tout le monde, se révéla beaucoup plus simple que la précédente. Les couleurs, il distinguait. Le chat poussa même l’effort jusqu’à bien vérifier qu’il n’avait rien oublié avant de passer à l’étape suivante.

Il sortit le matériel de sa poche, qu’il regarda d’un air assez dubitatif. Il regarda la vitre, envisagea de casser la vitre, réalisa qu’il n’en avait probablement pas le temps, ou la force, et qu’il était tout aussi inutile d’utiliser son intangibilité puisqu’il n’aurait pas pu ressortir avec son bien. Heureusement pour lui, sa coéquipière, qui prenait sans doute le pli avec les étapes précédentes, lui expliqua les étapes point par point.

Il n’eut pas trop de difficulté à coller la ventouse sur la vitre, mais il eut un peu plus de mal avec le bras de l’appareil, qu’il avait fixé dans le mauvais sens. Avec une patience d’ange - parce qu’il était tout de même question de Seto - l’autre lui expliqua que le diamant devait toucher la vitre pour que ça marche. Une fois l’appareil installé, le bakeneko n’avait vraiment plus qu’à décrire un cercle en appuyant bien fort.
Citation :

Jets de dés :
Jet I:

Réussite : La vitre cède sans difficulté.
Echec : Il y a comme un souci.

Jet II : Si échec au I
Réussite : Seto parvient à utiliser son pouvoir d’intangibilité sur la vitre.
Echec : Rien non plus.

Jet III :
Double réussite : il est toujours tranquille.
Réussite : C’était quoi ce bruit? Oh, ça venait de l’étage, ou de l’extérieur, mais pas d’ici.
Double échec : Quelqu’un vient.

Jet IV :
Si double échec au III
Réussite : c’est un chat.
Echec : C’est un humain.

Seto avait fait exactement ce qu’on lui avait dit. Il avait bien appuyé et fait des cercles. Le diamant avait crissé sur la vitre, mais sans la faire céder. Il n’y avait même pas un début de rayure sur la surface. Hum… embêtant ça. Il n’avait pas spécialement le temps de faire ça pendant une heure et demie.

Ca marche pas votre truc”.

Et cette fois, ce n’était pas son incompétence. Peut-être qu'on avait utilisé de la magie pour la renforcer? Il testa la résistance de la vitre, et n’essaya même pas de la briser. Il risquait juste de se casser la main, alors s’il pouvait éviter… Il testa, pour voir, si son pouvoir d’intangibilité fonctionnait, et eut la satisfaction de voir sa main passer au travers de l’obstacle… ce qui ne résolvait absolument pas le problème. En plus, il avait entendu du bruit.

La vitre se casse pas, et je ne peux pas ressortir de là avec le kimono” signala Seto d’un ton qui voulait dire “alors les génies on fait quoi”.


Dernière édition par Seto Shigemitsu le Lun 15 Mai - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3395
ϟ Nombre de Messages RP : 3045
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Lun 15 Mai - 21:56 Message | (#)

Le membre 'Seto Shigemitsu' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 375
ϟ Nombre de Messages RP : 210
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mar 16 Mai - 16:51 Message | (#)

Ceux qui parlaient avec leurs chats étaient complètement foutus dans l'esprit de la César. Des cinglés arrivés en fin de vie plus ou moins prématurément. Mais le fait d'avoir quelqu'un comme Seto dans ses rangs rendait la chose délicate. Parfois, Atia se plaisait à croire qu'il était plus humain que chat (et donc moins bête) mais parfois, elle se demandait si lui parler avait du sens. Un juste milieu lui semblait favorable, ainsi, elle évita soigneusement certaines conversations inutiles, surtout ici où leur temps et leur attention étaient précieux. La criminelle nota aussi pour elle-même qu'il vaudrait mieux se retenir sur l'ironie et le sarcasme avec ce type, à l'avenir. Enfin là tout de suite, elle n'avait plus à lui parler et devait s'occuper du gêneur qui avait été repéré. Ça devrait être reposant, ça. Si ça se passait bien, évidemment.

Pour commencer, elle quitta le fourgon le plus discrètement possible pour avancer à pas de chat (justement) en direction de sa cible. Son oreillette était toujours activée mais elle avait demandé à ce que Keith soit le seul à lui parler, histoire de rester concentrer. Techniquement, les opérations ninjas de ce genre, c'était pas trop sa tasse de thé, mais bon, elle pouvait faire des efforts. Seto s'était improvisé en Cat's Eyes après tout alors chacun son fardeau. Au détour d'un buisson, le long d'un petit muret plus décoratif que pratique, Atia aperçut sa cible. Un mec en costard comme il y en avait tant dans le milieu de la sécurité. Sans doute un type venant d'une agence privée. Bref, pas un gros danger. Mais quand même, attaquer par derrière serait plus judicieux. De fait, la César sortit discrètement son katana et s'approcha de cette homme qui longeait le muret pour faire sa petite ronde. Elle ne comptait pas le tuer, pas si elle pouvait l'éviter, juste le mettre KO pour le reste de la soirée. Si tout allait bien...

Parce que déjà, du côté des autres, ça n'allait pas trop. Le chat voyait sa griffe de diamant impuissante contre la vitrine. Atia décida donc d'envoyer Keith s'en occuper à coup de pistolet. Ils n'avaient pas prévu que le verre soit si solide... c'était étrange, mais bon, le timing n'était pas propice à la réflexion. Et puis la César commençait à se dire qu'elle sentait mauvais cette histoire...

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Elle l'assomme sans problème
    Échec: Enfer et damnation !

    Lancer de dés 2 (si échec en 1) :
    Réussite : Un affrontement a lieu
    Échec: Il fait sonner l'alarme

    Lancer de dés 3 :
    Réussite : La vitrine cède aux balles
    Échec: Elle est SUPER solide


Keith eut le plaisir de voir son flingue (ornée d'un silencieux pour l'occasion) fit mouche et vint à bout de la résistance de la vitre. Il se dit tout de même que c'était étrange qu'elle ait résisté au diamant et pas à ses balles... Peut-être avait-elle était conçue justement pour opposer de la résistance aux voleurs en subtilité et non à ceux qui procédaient comme eux ce soir. Peut-être que le propriétaire des lieux avait déjà eu droit à la visite de la Pie... c'était possible.

– Voilà, maintenant tu peux récupérer le kimono. lâcha le garde du corps sur un ton pressant, parce qu'au même moment, un cri avait résonné dehors, signalant la présence d'intrus.

Il doutait que ce soit eux, dans la galerie, qui aient été repérés et d'ailleurs ce raffut allait très certainement attirer l'attention de celui ou ceux qui s'étaient remués au-dessus un peu plus tôt. Mais ça voulait aussi dire qu'ils devaient faire vite. Heureusement, les choses évoluaient plutôt bien de leur côté.

Sauf que le kimono en question était protégé par une malédiction. Mais ça, ils n'allaient pas tarder à le découvrir.

Atia, pour sa part, était plus embêtée. Son attaque avait été promptement esquivée au dernier moment par le type qui avait manifesté d'incroyables réflexes, comme s'il l'avait entendu. Et ce con, en plus d'avoir évité l'attaque de la César se mit à beuglé :

– ALERTE ! INTRUS REPÉRÉS !
– Oh toi tu va regretter d'avoir ouvert la gueule. cracha la César avant d'enchaîner en portant des attaques à la lame cette fois, et non à la poignée.

Tant pis pour lui, elle n'allait pas essayer de l'assommer. Cela dit, essayer de le toucher sera assez délicat. Le phénomène savait bouger et était véritablement doté de bons réflexes. Comme quoi, ça ne rigolait pas avec la sécurité ici. Pour ce qui était de son opération, Atia ne pouvait pas trop prendre le temps de bavarder dans son micro sans que ses instructions soient compromises. L'assistante aux ordinateurs fut donc reléguée au rôle de tacticienne.

– Ok, c'est cuit. On enlève les gants. Next, Seto, récupérez le kimono et barrez-vous ! Les gars, pareil, essayez de rejoindre la patronne au cas où elle aurait besoin de soutien. N'oubliez pas, on évite de tuer qui que ce soit !


Dernière édition par Atia César le Mar 16 Mai - 17:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3395
ϟ Nombre de Messages RP : 3045
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mar 16 Mai - 16:51 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 17 Mai - 19:32 Message | (#)

Seto ne sursauta pas de voir revenir le téléporteur. Il avait demandé une solution, sa solution s’appelait Next, inutile de chercher plus loin. Sans être particulièrement étonné, il haussa quand même un sourcil quand la vitre céda à la balle du garde du corps. Allons bon. Donc tirer dessus ça marchait, mais pas un diamant?

Je crois que votre diamant c’est pas un vrai diamant Madame César”.

Il n’avait pas appuyé sur son oreillette pour l’activer, la patronne ne risquait donc pas de l’entendre, et c’était peut-être pour le mieux. Quoique… Il y avait toujours la possibilité que le garde du corps soit aussi un sale rapporteur.

Tout heureux, il récupéra sa récompense, et s’empressa de l’enfiler. Le vêtement qu’il venait de récupérer était un peu large pour les épaules du japonais, taillé dans un beau tissu rouge marqué de lignes blanches qui faisaient des carreaux. Il aurait bien aimé prendre le temps de s’admirer… mais du temps, il n’en avait pas. Rapport qu’ils avaient été repérés. Pour le dire crûment, les carottes étaient cuites.

Seto aurait pu choisir de suivre ses instructions et de se barrer sans demander son reste. Soyons très clairs : la possibilité lui traversa l’esprit. Puis il se rappela que c’était quand même Madame César, patronne du Cartel de son état. Fallait soigner la relation. Et lui faire de la lèche.

Sans même daigner prévenir son compagnon, Seto partit donc dans cette direction, en se pressant un peu quand même. Non pas qu’il était particulièrement inquiet pour sa patronne, mais s’il arrivait après la guerre, quand elle n’avait plus besoin de lui, quel était l’intérêt ?

Citation :
Jets de dés :
Jet I :

Double réussite : Seto et Next parviennent à sortir dans le jardin sans encombre.
Réussite : Ils parviennent au jardin, mais quelqu’un les canarde depuis une fenêtre de l’étage.
Double échec : des hommes armés les interceptent dès la sortie de la galerie.

Jet II : Si réussite au I
Réussite : Le tireur n’a pas l’air très doué, peut-être un résident de la villa pas très doué?
Echec : Le type est un bon tireur.

Jet III : Si double échec au I
Réussite : Il n’y a que deux hommes.
Echec : Il y a cinq hommes.

Sortir de la galerie ne s’était pas révélé être un problème. Non, les problèmes arrivèrent ensuite, quand ils atteignirent le jardin. Et qu’une balle se planta approximativement entre les pieds de Seto.

Le premier réflexe du chat fut de pousser un “heeeey!” indigné. Seulement ensuite il songea à se cacher. Oui, de toute évidence, être un bakeneko ne venait pas avec un instinct de survie bien développé.

Le fait est que ce n’était pas bien dramatique puisque les deux autres coups de feu qui suivirent le loupèrent lui. Oh, et aussi le garde du corps. Bon, il n’était pas doué pour jouer collectif, ce n’était pas totalement nouveau non plus. Et puis zut à la fin. C’était un garde du corps de Madame César. Il savait quand même se débrouiller, non?

Pour en revenir au tireur, posté au premier étage, il ou elle n’avait pas l’air particulièrement doué, et son premier tir était plus dû à la chance qu’autre chose. Seto se planqua à l’abri d’un arbre, au moment où une balle pénétrait l’écorce de celui d’à-côté. A ce niveau-là, ce n’était plus de la nullité, mais viser à côté exprès ! Sans compter que le tireur continuait à canarder alors même que les deux intrus aperçus n’étaient plus en vu. Jusqu’à, bien sûr, que le chargeur ne se soit complètement vidé.

J’crois qu’il a plus de balle” précisa le chat.

Parce que bien sûr, Next était probablement totalement ignorant de ce genre de choses, n’est-ce pas? Ce n’était pas comme s’il avait utilisé une arme à feu à peine quelques minutes plus tôt.

Sans se soucier plus du danger, il ressortit de sa cachette, toujours dans l’objectif de rejoindre sa patronne, et croisa le chemin d’un garde du corps qui fit l’erreur de mettre la main sur son kimono.

Erreur d’autant plus monumental que l’objet était maudit - mais on allait y venir - mais surtout, magique.

Et qu’il explosa.

L’homme vola en arrière, très probablement gravement brûlé et avec des séquelles à vie qui se profilaient, le tout accompagné d’éclats de bois et de morceaux de terre. L’explosion avait été impressionnante, mais Seto se tenait pourtant totalement indemne, au centre d’un petit cratère qui avait défoncé le sol du jardin.

Wow! Trop bien!”

Tout à son enthousiasme, il n’avait peut-être pas remarqué que le tissu s’était resserré sur sa poitrine.


Dernière édition par Seto Shigemitsu le Mer 17 Mai - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3395
ϟ Nombre de Messages RP : 3045
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 17 Mai - 19:32 Message | (#)

Le membre 'Seto Shigemitsu' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 375
ϟ Nombre de Messages RP : 210
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 18 Mai - 17:48 Message | (#)

Bon, de toute évidence, les choses ne se déroulaient pas comme prévu. Pour Next, comme pour les autres, ça faisait partie du métier. N'empêche que c'était toujours chiant et que ça n'incitait pas forcément à la bonne humeur.

– C'est un vrai diamant. Si ça n'a pas marché, c'est à cause d'autre chose. expliqua le téléporteur avec urgence, ne pouvant pas s'empêcher de souligner le sérieux de l'organisation de sa patronne.

Non parce que si tout cela venait d'un simple problème matériel, ils ne vaudraient pas mieux que des amateurs. Et puis le garde du corps n'excluait pas l'hypothèse selon laquelle le chat était encore responsable de cet échec. Il n'avait pas l'air doué pour tout ce qui n'impliquait pas de lécher un bol de lait. Une remarque qu'il s'abstint naturellement de formuler, connaissant certaines capacités du concerné. Il se contenta également de lever les yeux au ciel sans rien dire en voyant Seto enfiler le kimono sur le champ au lieu de le prendre sous le bras pour déguerpir avant tout. Le sens des priorités, il ne connaissait pas ? Pour patienter, Keith surveilla les alentours aux aguets, le pistolet prêt à cracher de nouvelles balles. Mais se faisant, il ne remarqua pas son collègue du soir filer comme une flèche en direction du vacarme qui provenait de dehors.

– Qu'est-ce que tu fous ? lança le téléporteur de sa voix la plus basse possible en dépit de sa surprise et de son agacement.
– Mais qu'est-ce qu'il fout ? râla l'assistante encore dans le fourgon, pour elle-même, en voyant Seto se barrer en courant au lieu de procéder à l'extraction.

Ce qu'il voulait faire s'avéra être très simple : rejoindre Atia César aux prises avec le type qui avait beuglé « au loup ». Le gars avait tenté de dégainer un flingue mais la criminelle avait réussi à l'en empêcher et à faire tomber l'arme qui vola dans un buisson. Trop loin pour qu'elle puisse aller le ramasser en toute sécurité. Pas grave, elle se contenterait d'échanger des coups de sabres au mec. Sauf que celui-ci n'était pas mauvais du tout pour esquiver ses attaques, il bondissait comme un kangourou avec d'excellents réflexes et une agilité de chimpanzé. Cela dit, sa stratégie était assez défensive, et surtout, celle d'Atia s'adaptait aux mouvements de son ennemi. Celui là n'allait pas tarder à se faire taillader.

Sauf que...

– Mais qu'est-ce que vous foutez ?! s'exclama la César en voyant Seto et Keith se ramener juste à temps pour se faire canarder.

Tout alla ensuite très vite. Atia leva la tête pour chercher le tireur qui s'avéra être une tireuse. Mais se faisant, elle perdit de vue son adversaire qui en profita pour lui administre un puissant coup de pied qui la propulsa en arrière et lui fit lâcher son katana. Le garde ne lui laissa cependant pas de répit et se jeta sur elle pour tenter de l'assommer. Pas de bol, la César était aussi redoutable au corps à corps. Ignorant la douleur et sa respiration coupée, elle effectua une prise de soumission avec les jambes et retourna la situation en administrant au passage à son adversaire un bon coup de poing à la mâchoire avant d'effectuer un saut acrobatique arrière pour atterrir près de son katana, se baisser et le ramasser avant de se retrouver en garde, prête à en finir rapidement avec son ennemi.

Du côté de Next, certaines révélations venaient sauver la situation.

– C'que t'es observateur, toi ! ne put-il s'empêcher de faire remarquer avec amertume avant de se téléporter à l'étage, où il avait repéré la tireuse. Keith la braqua aussitôt Allez, on pose son arme, sinon, ça va mal finir. avertit-il.

Sauf que...

Boom !

L'explosion généré par le kimono de Seto fit trembler une bonne partie de la villa, notamment celle où se trouvait le téléporteur qui vacilla et finit par trébucher tandis que sa cible, en pleine crise de panique hystérique – si on en croyait les cris – s'employa à s'éloigner du mieux qu'elle pouvait. Mais entre son peignoir qui pendait et le choc qui la fit tanguer, elle trébucha également. Sauf que quelqu'un d'autre arrivait sur le balcon, un type lui aussi en peignoir. Le propriétaire.

– Et merde. Hey, tout le monde ! lança-t-il à son micro On se barre.

Ce qu'Atia comptait bien faire. Elle fut assez surprise, également, par l'explosion, mais pas autant que son adversaire qui commit l'erreur de lui tourner le dos. Comment refuser une si aimable invitation. Docile, elle porta un coup de katana qui, à défaut de lui sectionner la moelle épinière, l'immobilisera pendant un bon moment. Le type tomba aussitôt à genoux en poussant un cri de douleur mais la César ne s'arrêta pas pour l'achever. A la place, elle se dirigea vers l'origine de l'explosion et s'arrêta un instant, figée par la surprise. Puis elle s'exclama :

– Putain, qu'est-ce que t'as foutu ?

La question du jour. Cela dit, ils n'avaient peut-être pas trop le temps d'y répondre.

– Les gars sont revenus, on amène le fourgon devant le portail arrière et on se barre, dépêchez-vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 18 Mai - 21:39 Message | (#)

Il était plus que possible qu’un début de dialogue de sourds soit sur le point de s’installer entre Seto et Next. Le premier affirmait que ce n’était pas sa faute, quand le second avait plutôt l’air de partir dans cette direction.

Comme, disons-le crûment, c’était un peu le bordel là tout de suite, c’était sans doute mieux qu’en prime, ils n’aient pas été en train de se disputer sur les raisons de la Bérézina. Même si, soyons très clairs, Seto n’oubliait pas, et était du genre à ressortir le dossier dans cinq ans.

En plus, il était persuadé d’avoir eu raison de revenir sur ses pas puisqu’il était évident que sa patronne avait besoin d’aide! Le chat pouvait être très doué pour se mettre des œillères et occulter complètement que Atia César n’avait besoin d’aide que parce qu’il l’avait déconcentrée.

De toute évidence, personne n’était trop au courant des propriétés pour le moins… explosives, liées au vêtement. Il n’y avait qu’à voir la tête de la patronne ! Comme Seto se considérait comme l’heureux propriétaire du bien en question, il n’allait évidemment pas s’en plaindre ! Quoique… les plaintes allaient venir… bientôt.

Mon kimono a explosé!” annonça joyeusement le concerné, sans même se soucier du ton pour le moins agressif de sa supérieure.

Il se félicitait de son excellent choix. C’était oublié qu’il avait choisi le vêtement parce qu’il le trouvait le plus beau du lot, bien sûr. Mais vêtement magique ou pas, il était clair qu’ils ne pouvaient pas camper ici. Ah, et aussi, que niveau discrétion, c’était foutu.

Citation :
Jets de dés :
jet I :

Double réussite : ils arrivent sans encombre jusqu’à la camionnette.
Réussite : Trois hommes de mains arrivent et les ralentissent.
Double échec : Une petite dizaine d’hommes sort de la maison.

Jet II : si double réussite au I
Réussite : la camionnette parvient à s’éloigner.
Echec : la camionnette est suivie.


A ce stade, il est nécessaire de préciser un point. Seto n’y était pour rien. Il n’avait pas maudit Next, encore moins Madame César - le respect de la hiérarchie on vous dit - et aucun des membres de l’équipe, réfugiés dans la camionnette, ne l’avait énervé à ce point. En plus, la situation aurait pu être pire. Il n’y avait que trois hommes ! Franchement, il déclinait toute responsabilité.

Il restait que l’esprit-chat n’était pas vraiment un combattant. Il était plus du genre à saboter, espionner, faire des coups en douce plutôt qu’à affronter frontalement quelqu’un. Il connaissait ses limites - même s’il n’aurait jamais admis à voix haute qu’il en avait - et travaillait plutôt sur ses points forts.
Enfin comme il était aussi équipé d’un kimono magique à tendance explosive, il ne s’inquiéta pas spécialement quand l’un des hommes lui attrapa le bras.

Et que le kimono explosa encore.

Il aurait peut-être dû, parce que Madame César et Next, eux, étaient juste à la lisière de l’explosion ou presque.


Dernière édition par Seto Shigemitsu le Jeu 18 Mai - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Parce qu'une pelote de laine ne suffit pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Pelote de laine au milieu des décombres. [Libre (: ]
» Lézard Bourguignon ft. Pelote De Laine
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Prez de Nuage de Laine !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-