AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

La tentation du dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4156
ϟ Nombre de Messages RP : 1362
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mer 17 Mai - 23:36 Message | (#)

Cet endroit était davantage un tombeau hanté par des créatures titanesques, qu'un laboratoire. Le survivant était habillé avec soin et semblait en bonne santé, ce qui laissait penser qu'il devait être arrivé très récemment. Peut-être attendait-il non loin d'ici et que leur venue l'avait poussé à intervenir ? Au fond, c'était sans importance. La seule chose qui comptait étant qu'ils avaient mis la main sur les informations qui auraient pu permettre la réussite du projet. Tout le reste, ce n'était que des suppléments, plus ou moins agréables.

Le centenaire hocha finalement la tête lorsque son ami lui indiqua qu'ils devaient embarquer tout ce qu'ils trouvaient et s'assurer que cela ne tombe pas entre de mauvaises mains. Eldoth prenait une expression aussi neutre et paisible que possible, mais la vérité c'était qu'il était très inquiet. Si jamais ces hommes avaient conservé des copies des recherches ici présentes, ils pourraient envisager de relancer la production de sérum et Adrian se retrouverait dans une position très délicate. Sa magie était sa seule puissance, sans elle il ne valait rien. Quant à son immortalité, elle était elle aussi liée à sa magie. Rien ne lui disait que s'ils parvenaient à affiner leur sérum, ils ne seraient pas en mesure de neutraliser ce pan-là de ses compétences. À ce moment, il se transformerait en momie et décéderait dans la foulée, ce qui offrirait un avantage certain à Sarevok puisque le prochain Archimage aurait besoin d'une période d'adaptation.

Mais ils n'en étaient pas encore arrivés là, aussi Adrian décida-t-il de se concentrer sur leur tâche actuelle. Il surveilla d'un œil les gobelins qui semblaient très attentifs et appliqués, tout en s'affairant. L'endroit était d'une saleté sans nom et il espérait simplement qu'ils ne récolteraient aucune maladie en mettant les mains dans ce bazar. Cela dit, ce serait le dernier de leurs soucis si jamais ces individus parvenaient à récupérer ne serait-ce qu'une feuille avec la formule du sérum.

Au terme d'un rangement qui s'avéra plus facile qu'Adrian ne l'avait imaginé, ils se réunirent à nouveau et Dante en profita pour partager son trouble avec le centenaire. Ce dernier avait conscience de ce que cette formule signifiait et il aurait été incapable de le contredire. S'ils avaient réussi à neutraliser quasiment totalement ses pouvoirs, que pourraient-ils faire dans quelques années avec les compétences nécessaires ? L'Archimage était tout de même l'un des plus puissants mages de cette planète, du moins d'après la définition qui en était faite, autant dire que c'était un exploit.
Hochant la tête d'un air soucieux, il répondit d'un ton de réflexion :

« Je partage tes inquiétudes. Je mentirais si je te disais que je ne suis pas très inquiet. C'est la première fois que quelqu'un parvient à bloquer mes pouvoirs et je pense que ce n'est pas aussi facile à faire que confectionner une tisane. »

Même sans être expert en alchimie, il s'y connaissait assez pour reconnaître la difficulté d'une telle tâche. Ils avaient certainement dû employer des pointures pour parvenir à un tel résultat, peut-être même en leur forçant la main, voire en se débarrassant d'eux une fois qu'ils avaient obtenu ce qu'ils cherchaient.

« Fort heureusement, au vu des données que nous avons trouvé en fouillant ici, j'ai tendance à penser que toutes leurs informations les plus précieuses étaient stockées ici. Les choses ont dû leur échapper pour qu'ils abandonnent tout aussi facilement. » Peut-être à cause du sérum contenu dans les crocs des araignées ? « On pourrait peut-être se partager les documents. Le sanctuaire de l'Archimage n'est accessible qu'à une personne, je pourrais y stocker une partie des données et tu conserverais l'autre afin que personne ne puisse tout réunir ? » Il esquissa un léger sourire. « Qui mieux qu'un dragon pour veiller sur un pareil trésor ? » Bien que le terme n'était pas vraiment adapté. « Sauf si tu avais une autre idée en tête ? Bien sûr, pour m'assurer qu'ils ne réapparaîtront pas, je dirai à mon assistant et aux Légionnaires de rester attentifs. Je doute qu'ils retentent le coup prochainement, mais mieux vaut être prudent. »

Au-delà de ces mesures de précaution, il ne voyait pas quoi faire de plus. Sauf brûler tous les cadavres qui traînaient encore ici, mais c'était un détail qui ne manquerait pas d'être réglé à la fin de leur mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 18 Mai - 22:57 Message | (#)

Adrian partageait les inquiétudes de Dante, ce dernier en fut rassuré. Ses propos cependant furent insuffisants à calmer tout à fait l'agitation qui devait régner encore en son esprit quelques jours durant.  « Je suis d'accord. Il vaut mieux que la Légion prenne en main la traque de ces hommes-en-gris, pour les arrêter tous et détruire dans l’œuf d'éventuelles ambitions à peine repoussées à plus tard... » Par ailleurs, quelques questions subsistaient à leur sujet. Pourquoi étaient-ils tous grisâtres et chauves, voire glabres ?

Comment s'étaient-ils appropriés la maîtrise de sortilèges créées par d'anciens archimages et réservés aux mystiques les plus éminents sans contact direct avec Sarevok ? Fallait-il supposer qu'un tel contact existât ? Et que signifiait la transformation teratogène qui avait frappé certains d'entre eux au moment du trépas ? Trop de mystères entouraient cette clique d'infâmes comploteurs.

Adrian et ses amis de la Légion devaient pousser au plus loin l'enquête pour aller au plus profond des racines de ce mal abject. S'il restait à Star City, ou dans ses environs, ou ailleurs, des agents de ce groupe « en dormance », des agents soucieux de rester à l'ombre en attendant une occasion de refonder leurs objectifs autour de la perspective d'un retour de Sarevok pour vaincre son ennemi juré, la Tour de la paix devait se montrer vigilante, puisqu'elle était clairement l'une des premières cibles que choisiraient ces criminels. Les faits allaient d'ailleurs en ce sens, puisque le premier objectif de leur attentat manqué était justement la Tour. Dante soupira.

 « Nous pourrions diviser les documents et nos découvertes. Ainsi, il serait plus difficile à quiconque de tout réunir et nous serions, pour longtemps, assuré de ne plus voir ressurgir de tels risques pour l'ensemble du monde. »

Privée de son Archimage, la Terre prime courrait de graves dangers. Réduits à l'impuissance par l'existence d'un tel sérum entre des mains malveillantes, nombre de sorciers et magiciens du monde entier deviendraient des esclaves dociles et des proies offertes à toutes les prédations. Dante songea un instant à une option radicale et, en un sens, à court et moyen terme, définitive. Détruire tous les documents et l'intégralité du matériel abrité dans ce hangar n'était-il pas la solution qui s'imposait ? N'était-ce pas l'acte le plus moralement évident ?

En lui quelques voix s'élevaient en ce sens. La négation de la magie lui était trop horripilante. Il détestait l'idée qu'on pût ainsi priver quelqu'un de ce lien si spécial au monde. Pourtant, il ne pouvait formuler la suggestion, il ne pouvait exiger là de détruire tout et de vouer les projets des hommes-en-gris au néant, car d'autres voix en lui s'élevaient pour le séduire et lui faire miroiter la somme de connaissances qu'il absorberait en menant plus loin l'étude des savoirs ici à l’œuvre.

Par quelque étrange subtilité, sa naturelle curiosité le poussait à rejeter l'évidence d'un geste ferme et sévère, comme s'il espérait lui-même tirer quelque bénéfice ou avantage des travaux initiés par d'autres. Il désirait d'abord connaître ce sérum, sa formule et son élaboration, pour mieux le combattre, pour mieux connaître « l'ennemi », mais quel ennemi ? Les hommes-en-gris étaient finis, Sarevok ne reviendrait pas de si tôt. Comme l'arme tombée au front, le sérum n'était plus qu'un outil sans main pour s'en servir. Dante pouvait le ramasser et plus tard l'observer, l'étudier. Mais le devait-il ?

Était-il légitime à mener ces recherches, à prolonger peut-être les travaux conduits dans ce hangar ? Où donc le mènerait ce chemin de curiosité et de convoitise ? Les gobelins se réunirent autour de leur maître après avoir terminé.  « Je m'assurerai que personne ne puisse mettre la main sur les documents, objets et échantillons que je vais conserver. Il vaut mieux même tenir les autorités dans l'ignorance. Les gouvernements ne sont pas toujours vertueux, ce n'est pas leur rôle. Ne nous attardons pas, cet endroit me donne la nausée... Pourras-tu convaincre tes pairs de la Légion, et notamment Richard Roberts, de la nécessité d'une discrétion extrême au sujet de cette affaire ? Si l'existence d'un potentiel sérum anti-magie fuitait dans la presse et les médias... je n'ose imaginer. Le retour de la chasse aux sorcières, dans une version plus terrible encore que l'idée fantasmée qu'on s'en fait. »

Le retour des bûchers et des foules en colère. Triste perspective...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4156
ϟ Nombre de Messages RP : 1362
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Ven 19 Mai - 14:54 Message | (#)

Ils étaient visiblement en accord sur le sort que devait subir les papiers qu'ils venaient de trouver. Oh, bien sûr, ils auraient tout simplement pu verser de l'essence dans tout le bâtiment et y mettre le feu pour s'assurer que rien ni personne ne subsisterait, mais ce n'était pas la manière de fonctionner d'Adrian. Qui plus est, aussi dangereuses soient-elles, ces informations pouvaient aussi les aider à l'avenir. En effet, rien ne leur prouvait que les disciples de Sarevok n'avaient pas d'autre base où ils cachaient d'autres documents. Ils pourraient donc avoir dupliqué ces informations et relancer une nouvelle production afin de s'assurer qu'ils ne perdraient pas sur toute la ligne. En détruisant les informations qu'ils avaient actuellement en leur possession, les mages risquaient donc de perdre leur seule véritable chance de neutraliser définitivement ce sérum.
Après tout, tous les vaccins étaient réalisés à partir de la maladie qu'ils combattaient.

Le centenaire acquiesça donc d'un hochement de la tête pour indiquer que cette idée lui convenait parfaitement, sans quoi il ne l'aurait pas suggérée d'ailleurs.

Mais pour ce qui était de garder le secret, ce serait certainement plus compliqué comme Dante le soulignait. Si Adrian était convaincu que la Légion des Étoiles allait accepter de ne pas communiquer ces informations, pour les autres, ce serait bien différent. Cela dit, à part les hauts responsables du groupe de héros, personne ne devait être au courant des recherches de Dante et de son binôme. Adrian avait pris soin de ne pas trop aborder ce sujet avec ses collègues et cela même auprès de ceux qui avaient assisté à la tentative d'attentat évitée de justesse.

Les prunelles de l'Archimage quittèrent les environs pour se poser sur son ami qui terminait de parler, présentant une requête qu'il ne comptait bien évidemment pas refuser. La sécurité des mages était de son devoir, l'Archimage était ici pour veiller sur toutes les personnes liées à la magie. Il esquissa donc un sourire.

« Tu as parfaitement raison. Au sein de la Légion, il n'y a pas beaucoup de monde qui est réellement au courant de ce qui s'est passé la dernière fois, ils savent simplement qu'un groupe inconnu a essayé de semer le trouble à Star City. » Il haussa les épaules. « Pour les autres, qui savent ce qu'il en est, c'est des personnes de confiance. Si je leur communique ces informations, ils sauront qu'ils n'auront pas à en parler à quelqu'un d'autre. Et ils se douteront de ce que ça pourrait produire si la rumeur de l'existence d'un tel sérum se répandait dans Star City. »

Après, il ne pouvait pas vraiment faire plus. Comme Dante s'en doutait certainement, il était impossible d'avoir une totale confiance en quelqu'un et les risques existeraient toujours. Mais Adrian comptait bien surveiller cette rumeur de près et intervenir si quelqu'un décidait de la propager.

« Tu avais d'autres craintes à ce sujet ? Si tu considères qu'une autre issue était préférable, tu sais que tu peux m'en parler. Je n'ai jamais pris tes idées à la légère. »

Sans quoi il ne se serait jamais laissé embarquer dans cette histoire sans savoir dans quoi ils se lançaient. Finalement, la confiance existait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Sam 20 Mai - 21:43 Message | (#)

Adrian n'avait donc pas ébruité au-delà du raisonnable l'ensemble de leurs aventures de ces derniers temps, et il avait gardé le secret de leurs découvertes. Une décision sage et raisonnable, considérant les dangers qu'auraient fait courir sur leurs opérations une trop grande publicité.

Quelques conversations indiscrètes, des fuites incontrôlées et peut-être les hommes en gris auraient pu se mettre à l'abri et protéger leurs projets de l'intervention des deux vieux amis. Souvent ce genre de mission nécessite la plus grande prudence et le plus absolu secret, pour fonctionner et produire les meilleurs résultats, comme ces plantes qui ne sont prospères qu'à l'ombre des forêts où elles poussent en cachette, à l'abri des regards...

Adrian évoqua aussi d'autres membres de la Légion, avec lesquelles il partagerait les dernières nouvelles et les informations. Puisqu'il avait en eux toute confiance, puisqu'il savait qu'ils auraient l'intelligence de garder pour eux ces renseignements si dangereux, Dante ne mettrait pas en doute la bonne foi d'Adrian, ni la confiance qu'il leur accordait. Il savait ce qu'il faisait et même si l'un de ces dignitaires de l'organisation héroïque se montrait indigne de cette confiance, leur arrangement, concernant les documents et données recueillies dans ce hangar, les préservait de toute utilisation malveillante des travaux conduits par les hommes-en-gris.

Ne restait donc plus qu'à retrouver la trace d'éventuels fuyards, comme ces savants à la solde des nazis qui s'échappèrent de l'Allemagne vaincue pour se reconvertir ici et là à travers le monde. Tant que l'affaire était encore chaude, il revenait à la Légion de s'assurer de la captivité de tous ceux que Dante et Adrian n'avaient pas neutralisés ou rencontrés chez Livingston, au lycée de Ludlow, ou dans le présent hangar...

Dante laissa échapper un soupir. La dernière question de son vieil ami lui crevait un peu le cœur, il ne savait qu'y répondre.  « Si j'avais dû choisir l'issue de cette enquête, j'aurais opté pour une confrontation directe et définitive avec la menace que représente toujours Sarevok. Combattre le retour de la peste, ce n'est pas comme éradiquer la menace de la peste. Elle est toujours là, même lointaine, et son ombre n'attend que le moment propice à son retour.

Alors la menace devient péril, et ce qui n'était encore qu'une crainte devient un danger immédiat. »
Sans doute était-il trop pessimiste, trop négatif, sans doute voyait-il le verre à moitié vide. Dante savait pourtant ce qu'était Sarevok, aux yeux d'Adrian, et il partageait, à ce titre, le désarroi de l'Archimage, sur lequel pesait encore plus la menace du retour de son mortel ennemi.

 « Mais à chaque jour suffit sa peine, je suppose... s'il revient, nous l'affronterons. Qui sait. Ce que nous avons découvert là nous donnera peut-être des armes à employer contre lui ? Il ne faut pas céder à la fatalité. » C'était moins une déclaration péremptoire qu'un conseil qu'il se donnait à lui-même.

 « Je ne vois aucune raison de nous attarder. C'est plutôt minable, ici. Le quartier n'est pas même fréquentable. Pourquoi ne m'invites-tu pas chez toi à boire un verre ou du thé pour célébrer notre victoire ? Avec tout cela, j'oublie que nous sommes tout de même, ce soir, deux héros. Je suppose que ça se fête. N'est-ce pas ce que vous faîtes, à la Légion, après une mission réussie ? »

Dante imaginait, tout sourire, les banderoles et les ballons déployées dans les salles de la Tour de la Paix, la musique d'ambiance, la boisson et les petits-fours, le Commander et l'Archimage en meneuses de revue et des plumes sur la tête pour danser et conduire la fête, comme au carnaval de Rio les belles danseuses entraînent le public dans des démonstrations de joie vivante et pétillante. Pure sottise de l'esprit, mais l'image était touchante.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 



La tentation du dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» La tentation du dragon
» How train your dragon
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» [Jeu Vidéo]Dragon Age Origin
» Avocats du Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-