AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Grandeur et décadence, l'histoire d'un tyran et de son voyage temporel forcé. -Dragomir Kantorowicz-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 8 Mai - 0:03 Message | (#)

Informations Personnelles
ϟ Nom : Kantorowicz
ϟ Prénoms : Dragomir
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Âge : 1'à au moment de son changement involontaire d'époque, 603 d'un point de vue chronologique
ϟ Date de Naissance : 7 octobre 1274
ϟ Lieu de Naissance : Royaume disparu de Burzanovitch
ϟ Nationalité : Dragomir est originaire d'Europe de l'Est
ϟ Orientation : Hétérosexuel
ϟ Métier : lieutenant de l'esprit de la moisson, employé au Necropolitan
Administration
ϟ Avatar : Donald Sutherland
ϟ Crédits : LordTobias (moi-même)
ϟ Pseudo : LordTobias
ϟ Âge réel : 20 ans
ϟ Parlez-nous de vous : Je viens de Belgique, j'aime la lecture, les jeux vidéos et le jeu de rôle sous toutes ses formes (écrit, sur table, gn). J'étudie présentemment l'histoire de l'art à l'université mais je pense changer d'orientation.
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? Via un site recenssant les différents forums rp (je sais plus lequel par contre...)
ϟ Que pensez-vous du forum ? Assez acceuillant et bien organisé, il est plutôt facile de s'y retrouver même si il m'a fallu un peu de temps au début.
ϟ Quelques conseils à donner ? Rien à redire.
Historique
1274, Royaume de Burzanovitch, Europe de l’Est. Le fils du roi tyran Vladimir Kantorowicz le sanguinaire voit le jour dans un pays gouverné d’une main de fer. Répondant au doux nom de Dragomir Kantorowicz, l’héritier du trône est promis dès sa naissance à un avenir des plus grands.
Sa pauvre mère mourut en lui donnant naissance, marquant le début d’une longue lignée de mort et de violence.
Dragomir passa donc son enfance au sein de la forteresse familiale, loin des tracas du monde extérieur. Il fut élevé à la dure par un personnel domestique négligeant et un père sévère ainsi qu’absent, et passa une grande partie de sa jeunesse à s’entrainer au maniement des armes et à chasser des rats et autres nuisibles dans les souterrains du château. Il les connaissait comme le fond de sa poche, de la plus sombre oubliette au couloir le plus étroit. Il était fasciné par la souffrance et la mort des petits animaux qui passaient entre ses mains
Son père considérait Dragomir comme un rejeton par défaut, un héritier engendré par obligation et globalement, comme un véritable gâchis de temps et de nourriture. Tant et si bien qu’une fois que l’héritier du royaume eu atteint l’âge de 19 ans, il assassinât son géniteur afin de prendre sa place comme le voulait la tradition familiale. Il décida pour se faire d’empoisonner le vin du souper. Son père s’effondra convulsant et la bave au lèvres après quelques gorgées seulement.
« Le prince héritier n’eut pour seule réaction qu’un haussement de sourcil » racontèrent plus tard les autres convives présents ce soir-là.
Sans perdre de temps, Dragomir se fit couronner le lendemain sous le titre de « Sire Dragomir Kantorowicz le cruel » et épousa dans la foulée la riche princesse d’un royaume voisin, sous la menace d’une guerre sanglante en cas de refus.
Il avait surtout épousé Emilia Marinov pour sa fortune, mais cela ne l’empêcha pas de ressentir pour elle un profond amour. Un nouveau membre de la dynastie Kantorowicz vit donc le jour deux ans plus tard.
Mais Dragomir savait ce que cela signifiait. Au bonheur de la naissance ainsi qu’à celui de la survie de sa bien-aimée épouse, s’ajoutaient des sentiments d’angoisse. En effet, le souverain savait qu’il ne lui restait que tout au plus 19 ans à vivre, si du moins son fils, Yvan, décidait de respecter la tradition. Et Dragomir n’était pas le genre d’individu à prendre des risques.
Il se mit tant bien que mal à rechercher une solution qui lui éviterait de devoir subir le sort de son père, et tuer son fils n’en était pas une, la dynastie Kantorowicz devait avoir son héritier pour perdurer.
C’est dans les rayonnages de l’ancienne bibliothéque de son château qu’il la trouva. Ces étagères étaient protégées par les murs de granit de la forteresse depuis des générations, et une section oubliée de celles-ci était dédiée à la très ancienne et puissante magie noire. Dragomir se mit donc à compulser les ouvrages aussi volumineux que poussiéreux afin de trouver ce qu’il recherchait. Et il trouva cette chose. Mais il ne s’arrêta pas là. Son esprit fut corrompu par le contenu des anciens manuscrits, et sa soif de connaissance sur la magie noire n’était jamais étanchée. Il lui en fallait toujours plus, plus de magie, plus de puissance, plus de pouvoir. Son obsession prit une telle ampleur qu’il restait enfermé des semaines, voire des mois durant dans la bibliothéque afin d’étudier la nécromancie (son art obscur favori) et les arcanes . Il y passait souvent la nuit, allant jusqu’à y dormir les nuits où il parvenait à trouver le sommeil, et s’y faisait porter sa nourriture quand il n’oubliait pas de manger.
La solution qu’il était parvenu à trouver se présentait comme suit : il allait séparer on âme en deux parties à l’aide d’un rituel sombre afin de l’enfermer dans un objet (un gigantesque et très lourd pendentif d’émeraude qui faisait partie des joyaux de la famille Kantorowicz) désigné comme « phylactère » selon les termes de la nécromancie, afin que lors de sa mort, il ne disparaisse pas tout à fait et puisse ressusciter 100 ans plus tard avec l’entièreté de ses pouvoirs, dont la puissance sera centuplée dans le procédé.
Mais pour accomplir cette tâche d’envergure, Dragomir allait avoir besoin d’aide. Aussi envoya-t-il des troupes armées aux quatre coins de son royaume dans le but de lui ramener de gré ou de force les plus puissants mages et sorciers noirs afin de les intégrer à sa cour et d’en faire ses précepteurs.
Son obsession littéraire laissa donc place à un entrainement sans relâche mêlé à des cours approfondis de théorie nécromantique qui se tenaient dans les souterrains de son enfance avec les sorciers qui adhéraient à sa cause. Il torturait ceux qui refusaient de coopérer avec une cruauté sans borne afin de leur arracher leurs plus noirs secrets.
Le souverain nécromancien accomplit bien entendu le rituel du phylactère dès que ses pouvoirs furent assez puissants. Le pendentif d’émeraude fut emmuré au tréfond des oubliettes du château, et le maçon ayant effectué l’opération fut saigné sans préambules.
Avec l’aide des sorciers, Dragomir fabriqua plusieurs artefacts magiques de grande puissance. Parmi lesquels se trouvaient Décimation, une sinistre et immense masse entièrement composée d’ossements, disposant d’un esprit qui lui était propre et entièrement dévouée à son propriétaire, cette arme était capable de réduire n’importe quel être vivant à l’état de bouillie informe avec un simple coup, avant d’en prélever les ossements qui venaient s’ajouter à la structure de la masse, la rendant indestructible.
Ensuite vint le manteau des murmures menaçants, une longue cape faite d’une épaisse étoffe pourpre, sous laquelle étaient emprisonnées les âmes volées par le souverain, ce qui lui permettait d’absorber toute la force et le pouvoir de leur propriétaires, ainsi que d’en adopter l’apparence pour se dissimuler et tromper autrui. La doublure intérieure de ce manteau était composée des âmes hurlantes qui y étaient prisonnières, et on pouvait les y observer se lamenter, sorte de visages décomposés hurlants à la mort dans une mélodie macabre.
Enfin, une armure du nom de rempart d’agonie fut forgée dans un métal sombre aux origines infernales. Ce chef d’œuvre de ferronnerie nécromantique protégeait Dragomir de toutes les attaques extérieures et lui offrait une force surhumaine, le rendant capable de broyer des pierres à main nues.
Tous ces équipements furent ensuite lié à l’âme et aux os de Dragomir, afin qu’ils s’intègrent à lui et fassent partie de son être, lui permettant d’en disposer comme il le voulait en les faisant apparaître et disparaître à volonté. Par pur caprice, le souverain décida de tuer son propre destrier à coup de masse afin d’en faire une monture infernale qu’il pourrait conjurer selon son bon vouloir.
Cette multitude d’efforts ne fut hélas pas sans conséquences sur la vie du roi. Les journées passées dans les souterrains de sa forteresse avaient rendu son teint blafard, tant et si bien qu’il avait fini par ressembler aux cadavres qu’il fréquentait à longueur de temps. On ne le voyait presque plus à la surface en dehors des repas et du trajet monotone qu’il effectuait parfois pour se rendre à sa chambre à coucher, car le confort des souterrains n’était pas celui de la bibliothéque où il s’enfermait précédemment.
Un jour cependant, le souverain décharné dut remonter des souterrains afin d’aller chercher un grimoire qu’il avait oublié sur sa table de chevet…
C’est alors qu’il tomba nez à nez avec l’impensable : sa femme, la reine, était dans son propre lit en compagnie du capitaine de la garde. Absorbé par son travail acharné, il avait totalement négligé son amour pour son épouse. Dans un élan de colère motivé par la rage d’avoir été trompé et la folie qui s’induisait en lui du fait de ses expériences atroces, il ordonna que l’on exécute sa femme en lui brisant les os comme elle lui avait brisé le cœur. Elle fut donc écrasée par une horde de chevaux dans l’heure qui suivit les paroles du roi.
Bien évidemment, le capitaine de la garde fut lui aussi tué, par écartèlement. C’était là une perte sentimentale considérable également, car le capitaine était le seul véritable ami que le souverain n’aie jamais eu. Mais aucun amour ou aucune amitié ne justifie que son sens de l’honneur soit bafoué.
C’est donc le cœur plus noir que jamais que Dragomir se remis au travail avec son équipe de sorciers, motivé non seulement par un désir de vaincre la mort, mais aussi celui de se venger de la vie.
Et cela continua pendant des années et des années, durant lesquelles le roi ne remettait presque plus les pieds à la surface du château. Son pouvoir ne cessa de s’accroître durant cette période, il devint le nécromancien le plus puissant que ses terres avaient connu depuis des siècles. Et lorsque ses sorciers n’eurent plus rien à lui apprendre, il les massacra tous lors d’un bain de sang sans précédent et absorba leur puissance.
Le souverain remonta alors définitivement à la surface, car toute la nécromancie qui était à sa portée n’avait plus aucun secret pour lui, il était passé maître dans l’art de la magie noire et son pouvoir était phénoménal.
Mais alors qu’il remontait sur le trône qu’il avait délaissé depuis si longtemps, Dragomir oublia une chose : 19 ans s’étaient écoulés depuis la première fois où il avait ouvert un livre dans la bibliothéque profane de sa demeure. Et le meurtre de son épouse était une raison suffisante pour que son fils, délaissé au profit des arts obscurs lui aussi, se décide à perpétuer la tradition familiale.
Le roi ne vit même pas venir l’assassin alors qu’il arpentait les couloirs de son château. Il sentit à peine l’acier froid d’une dague pénétrer son cœur et il en était déjà fini de Dragomir le cruel. Il aurait pu éviter cela très facilement, mais c’était inutile, il avait vaincu la mort et il le savait.
Les obsèques du roi eurent lieu le lendemain, en même temps que l’accession au trône de «Sire Yvan Kantorowicz le fourbe », qui dirigea le pays fermement et avec injustice, comme tous ces ancêtres avant lui.
Pendant ce temps, le corps du défunt roi Dragomir reposait dans la crypte familiale. Mais pour combien de temps encore ?
100 ans plus tard, le ciel au-dessus du château de Burzanovitch s’assombrit, et un tourbillon laissant s’échapper des éclairs se format dans celui-ci.
Plusieurs mètres sous terres, dans la crypte des Kantorowicz, le corps du roi Dragomir revint à la « vie » sous la forme d’une chose innommable qui n’avait presque plus rien des traits du roi, si ce n’est quelques vagues expressions sur son visage de peau desséchée. Mais c’était bel et bien le roi lui-même qui habitait cet hôte démoniaque.
La créature faisait au moins le double du roi en taille, culminant à 7 pieds de haut. Son teint était celui d’un cadavre, et la peau décharnée semblable à celle d’une momie laissait apparaître des ossements par endroits. Sa bouche était entrouverte sur une rangée de dents, ou plutôt de crocs jaunâtres, et une haleine à l’odeur de mort s’en échappait. Quant aux deux orbites plantés sur la face du monstre, ils abritaient deux yeux écarquillés, sans paupières et d’un jaune brillants, aux pupilles verticales semblables à celle des serpents, qui brillaient d’un éclat violet d’une intensité sans égal. L’absence de nez était totale, laissant l’os de la cavité nasale à nu. Comme prévu, les pouvoirs de Dragomir, déjà surpuissants, avaient été centuplés et avaient maintenant atteints leur paroxysme. C’est pourquoi au moment où le roi déchu rassemblait toutes ses forces, enfilai son armure, sa cape maudite et brandissait sa masse d’os, des armées de morts se levèrent dans tout le royaume pour répondre à son commandement.
C’est donc sous cette nouvelle forme et accompagné par une procession macabre que Dragomir, le souverain des morts, investi la salle du trône afin d’éclater lui-même le crâne de son arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-petit-fils et de reprendre ainsi la place qui lui revenait de droit sur le trône de Burzanovitch.
Le deuxième règne de terreur de Dragomir le cruel commença alors. En temps normal, le royaume était déjà gouverné par des tyrans, mis à sac par des bandits, et ses habitants étaient maltraités par la garde royale, croulaient sous les impôts et mourraient de faim. Mais depuis que le « roi mort » comme l’appelaient les paysans, était remonté sur le trône, des cohortes sans fin de créatures de l’ombre agressaient les villageois jour et nuit, pillant et dévorant tout sur leur passage.
Cela ne pouvait plus durer. Quelques années à peine après la mise en place de ce régime de terreur nécromancienne, une assemblée de druide se réuni dans une profonde et obscure forêt pour invoquer une puissante magie ancestrale qui devait libérer le royaume du joug de son terrible dirigeant.
Le roi Dragomir étant immortel, voire indestructible pour ce qu’on en disait, la magie conventionnelle n’aurait aucun effet sur lui. C’est pourquoi au lieu de le tuer ou de l’emprisonner, les druides eurent une autre idée.
Plusieurs d’entre eux se sacrifièrent afin d’ouvrir les portes du temps, dans lesquelles ils propulsèrent Dragomir grâce à l’effet de leurs magies combinées. Personne ne sait où le terrible souverain a atterri, ni à quelle époque. Encore à ce jour nous l’ignorons. Toujours est-il que dès qu’il fut jeté dans les portes du temps, son armée de démons tomba en poussière comme un morceau de souffre qui s’effrite.
Voilà donc la terrifiante histoire de Sire Dragomir Kantorowicz le cruel…
-Wladyslaw Mirkov, chroniqueur et écrivain de la cour de Burzanovitch.

2015, Etats-Unis d’Amérique.

Dragomir se réveilla au beau milieu d’un paysage qui lui était inconnu. Le ciel étoilé brillait au-dessus de sa tête. Il marcha quelques mètres et fini par apercevoir d’étranges lueurs qui brillaient au loin. Il s’en rapprocha, et se rendit compte qu’il s’agissait d’une sorte de village de conception jamais vue auparavant, où tout brillait comme en plein jour, ou les routes étaient recouvertes de pierre noire, et ou des chars d’acier se déplaçaient sans chevaux pour les tirer.
Deux hommes tout de bleu vêtus sortir d’une de ces charrettes qui s’illuminait de rouge et de bleu, comme si elle était ensorcelée. Il crièrent à Dragomir de lever les mains et le menaçant avec ce qui semblait être une étrange pierre de forme cubique. Mais le roi ne recevait aucune ordre de la part de mortels. Une déflagration semblable au tonnerre se fit alors entendre, et un minuscule bout de métal vint frôler le roi qui ne sourcilla pas. Etrange. C’en était trop pour lui. Il massacra sans vergogne les deux individus et détruisit leur maudite charrette. Il fit de même avec le reste de ce minuscule village tout droit sorti des enfers.

Ce fut là le premier contact de Dragomir avec le monde contemporain. L’ancien souverain du royaume de Burzanovitch mit un certain temps avant de comprendre ce qui lui arrivait. Il finit par assimiler que son apparence actuelle ne lui attirerait que des ennuis dans cet endroit. Il prit donc celle d’un vieillard grâce à sa cape, déguisement astucieux car personne ne soupçonnerait un vieil homme.
Vint ensuite la réalisation qu’il avait non seulement changé de lieu, mais aussi d’époque. Un changement d’habits semblait s’imposer. Il opta pour les costumes complets contemporains, ornés de brocard si la possibilité s’en présentait.
Enfin, il se rendit compte qu’il ne retournerait probablement jamais à son époque, à moins de trouver un clan de druides suffisamment puissants acceptants de se sacrifier pour lui. Et à cette époque cela semblait peine perdue. Sans parler des problèmes de fierté que cela engendrerait.
Il passa donc quelques années à étudier les us et coutumes du lieu et de l’époque où il était atterrit. Cependant, son mode de pensée médiévale changea à peine, et le trahissait parfois dans de malheureux lapsus de langage.
Et une chose apparu bien claire au nécromancien, une chose qui n’avait pas changé depuis son époque : il n’était pas le seul à disposer de pouvoirs. Il l’avait vu dans des grimoires de papier fin, très colorés et aux illustrations explicites.
C’est alors que Dragomir entendu parler d’une ville non loin de sa situation géographique, du nom de star city. Cette ville devait grouiller d’individus dotés de pouvoirs puissants si l’on en croyait les rumeurs. Il décida donc de se mettre en route vers cette destination, bien décidé à trouver un nouveau but à son existence éternelle, en répandant la souffrance et la mort comme il l’avait toujours fait.
Mais il y avait un problème. En arrivant dans cette époque, une grande partie de ses pouvoirs avait disparu pour une raison obscure. Il les sentait toujours au fond de lui, mais il n’arrivait pas à s’en servir. Il ne parvenait même plus à conjurer son armure ni son fidèle destrier décédé.
Il se mit alors en quête d’individus qui pourraient l’aider à comprendre ce qui s’était passé afin de récupérer ses pouvoirs. Il s’avait qu’il en était capable.
C’est dans cet effort de recherche que l’habile nécromancien rencontra le groupe de « la moisson », composé de personnes qui lui étaient semblables. Il décida alors de les rejoindre.
C’est ainsi que Dragomir trouva sa place à Star City, espérant y retrouver sa puissance d’antan.
Dossier Médical
ϟ Corpulence : Corpulence Mince, corps élevé et raide, maintien altier et épaules larges.
Sa véritable apparence est beaucoup plus imposante (voir historique)
ϟ Visage : Le visage de Dragomir est fin et allongé, en forme de croissant de lune. Il est décoré par une courte barbe en collier qui part de ses favoris pour faire le tour de son menton où elle se termine en bouc pointu. Son crâne est orné d'une chevelure blanche mi-longue, parsemée de mèches grises. Son nez est assez pointu et haut sur son visage. Quant aux yeux, ils sont de couleur bleue et arborent d'étranges reflets. Ses sourcils forment une pointe harmonieuse au dessus de ceux-ci et se meuvent au moindre changement d'expression. L'entièreté du faciès est parsemée de fines rides qui fluctuent elles aussi aux rythme des expressions de Dragomir. Enfin, sa bouche est souvent déformée par un sourire en coin malicieux découvrant parfois des dents jaunies.
ϟ Particularités : Un éclat violet intense brille parfois au fond de ses yeux, seule réminiscence de son aspect réel. cette lueur s'accentue encore plus quand il prépare un mauvais coup.
ϟ Qualités et défauts : Dragomir est quelqu'un de très ambitieux et sûr de lui. Il fait toujours tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir ce qu'il désire. Sournois et calculateur, il lui arrive souvent d'avoir recours à des schémas de pensée retords pour parvenir à ses fins.
En revanche, son caractère est de nature assez impétueuse, ce qui le pousse parfois dans de grands excès de colère pour pas grand chose. Il lui arrive aussi d'être moqueur et sarcastique. Son principal défaut serait de croire que tout lui est acquis et lui reviens de droit.
ϟ Goûts et dégoûts : Dragomir à ce qu'on pourrait appeler un problème conséquent de sadisme. De ce fait, il se réjouis du malheur et des déboires d'autrui.
Sa soif de connaissance est sans limite, et il est en perpétuelle quête de nouvelles choses à apprendre, à fortiori si celles-ci peuvent augmenter son pouvoir. Précisons également qu'il adore l'hydromel et le sanglier rôti à la broche, ainsi que les viennoiseries.
Depuis la mort de son épouse, il est dégoûté par les démonstration d'amour et les mièvreries, lesquelles lui font afficher une grimace de mépris lorsqu'il y est confronté.
ϟ Rêves et peurs : Le plus grand rêve de Dragomir serait de retourner à son époque pour y poursuivre son règne de terreur, mais soyons réaliste, cela a peu de chances d'arriver. Il s'est donc fixé comme objectif de récupérer toute l'étendue de sa puissance.
Quand à sa peur la plus intestine, il s'agit de perdre l'échantillon de pouvoirs qu'il lui reste et de redevenir un simple humain, ce qui le confronterait cette fois pour de bon à la mort.
ϟ Quelle vision votre personnage a-t-il des autres ? Tout dépends de qui il s'agit. Dragomir éprouvera un Mépris profond pour la faiblesse, qu'il s'agisse de couardise ou de faiblesse d'esprit, et à tendance à considérer ceux qui en font preuve comme des moins que rien. Par contre, ceux qu'ils jugent d'une grande puissance seront dignes de son respect, et il n'aura aucun mal à s'allier avec eux. Certaines personnes sont même dignes de sympathie de sa part mais elle restent rares.

ϟ Où se placerait-il dans l’échelle qui va du Super-Vilain au Super-Héros ? Beaucoup de personnes le considéreront comme un super-vilain, et elles auront raison, même si Dragomir se voit plutôt comme un "tyran sans pitié". QUe voulez-vous, les vieilles habitudes ont la vie dure.

ϟ Est-il prêt à tout pour arriver à ses fins ? Le nécromancien est prêt à user de nombreux stratagèmes pervers pour arriver à ses fins. Mensonge, manipulation, tromperie, vol, mutilation, meurtre. Tout est bon pour lui permettre de réaliser ses objectifs. Cependant, son "code d'honneur" personnel plutôt particulier lui interdit de trahir ou faire du mal à ceux qu'il considère comme ses égaux.

ϟ Serait-il prêt à blesser ou tuer pour gagner un combat ? Non seulement Dragomir serait prêt à cela, mais il le ferai avec plaisir et sans le moindre remords. Son point de vue sur la chose pourrait se résumer en deux principes:
-"Si j'ai décidé que quelqu'un doit mourir, alors il va mourir"
-"On ne parlemente pas avec un faible, on l'écrase."

ϟ Pourra-t-il user de violence pour se sortir d'une situation de crise ? Comme dit plus haut, il n'aura aucun remord à faire usage de la violence dans quelque situation, aussi délicate soit elle. Par ailleurs, il aura également tendance à considérer comme acquis que d'autres personnes veulent se sacrifier pour lui, ce qui pourrait lui causer plus de problèmes qu'autre chose.

Super Dossier
ϟ Groupe et raisons : Dragomir a décidé de rejoindre la moisson car il s'agissait du groupe au sein duquel il serait le plus à même d'exercer ses capacités. En outre, ce groupe correspond parfaitement à sa philosophie de recherche de pouvoir. Il espère y trouver d'autres puissants nécromanciens qui pourront l'aider dans la récupération de ses forces comme ce fut le cas par le passé.

ϟ Pouvoirs et capacités : Dragomir est passé maître dans l'art de la nécromancie et de la magie noire, mais ses pouvoirs ont cependant été drastiquement diminués lors de son voyage temporel. Il est encore capable de relever les morts pour s'entretenir avec ceux-ci et les plier à sa volonté. Pour une raison inexpliquée il n'arrive plus à conjurer que deux de ses artefacts magiques, qui sont sa masse d'os Décimation, son arme favorite qui lui permet de récolter les ossements de ses victimes, et son manteau des murmures menaçants. Ce dernier objet permet à Dragomir d'emprisonner les âmes des défunts afin d'en absorber la force et d'usurper l'apparence de leur propriétaire. Ces pouvoirs peuvent sembler assez puissants mais le nécromancien se retrouve pris au dépourvu lorsqu'il est confronté à une situation où il n'y a pas trace de choses mortes, ce qui arrive plus souvent que l'on pourrait le croire.

ϟ Surnom et costume : Dragomir s'est choisi le surnom de "Wraith" pour perpétrer ses actions malfaisantes à Star City.
Quant à son "costume", c'est un peu particulier. L'apparence sous laquelle il se présente le plus souvent (celle d'un vieil homme agaçant) lui sert de camouflage dans sa vie de tous les jours et dans certaines missions plus délicates. C'est sous son véritable aspect de créature décharnée qu'il commettra ses exactions les plus sordides, se faisant alors appeler par son pseudonyme.
Informations Complémentaires


Dernière édition par Dragomir Kantorowicz le Lun 8 Mai - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1409
ϟ Nombre de Messages RP : 244
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 8 Mai - 8:48 Message | (#)

Salutations et bienvenue à toi !
Avatar original, dis-moi! Voilà un profil assez atypique mais notre Lady Death devrait être contente de voir sa Moisson accueillir un nouveau membre


Bon courage pour ta validation, car je crois que tu as terminé ta fiche. Par contre, je te conseillerais peut-être de revoir la liste de tes pouvoirs ainsi que les règles du forum à ce sujet. Seuls 4 pouvoirs sont autorisés pour un nouveau personnage et là, j'en compte un peu plus (en particulier avec le Manteau des murmures).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Personnel Civil de l'UNISON
avatar

Lou Gravet

Personnel Civil de l'UNISON
Généralités
Mind Device

ϟ Nombre de Messages : 291
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 8 Mai - 17:10 Message | (#)

Oh, le papa Bennet !
Je valide le vavar très chère

Lieutenant de l'esprit de la moisson, c'est la classe quand même !

Bienvenu parmi nous ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 8 Mai - 20:56 Message | (#)

Merci à tous ! Je crois que je vais supprimer un petit pouvoir de la liste pour le récupérer plus tard alors ! A bientôt dans un rp j'espère !
Revenir en haut Aller en bas

Triade
avatar

Généralités
FREE 1/3 RPs - 0 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 384
ϟ Nombre de Messages RP : 24
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : James Frain
ϟ Âge du Personnage : 49 ans
ϟ Statut : Pas intéressé
ϟ Métier : Propriétaire et gérant du Devilish
ϟ Liens Rapides : PrésentationJournalLiensSujetsExploitsLe Devilish
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Mar 9 Mai - 17:06 Message | (#)

Un personnage fort intéressant que voilà ! Il faudra qu'on se dégotte un petit lien, vu qu'Ambre possède une alliance avec la Moisson ^^

Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating ©️ Candy Apple
le venin de dieu

Cartel Rouge
avatar

Casey Ní Grimm

Cartel Rouge
Généralités
℘ Noctis ℘

ϟ Nombre de Messages : 2905
ϟ Nombre de Messages RP : 477
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr
ϟ Doublons : Ando Takashi - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Propriétaire & Gérante du « Red Night »
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.


4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mar 9 Mai - 18:08 Message | (#)

Bienvenue sur le forum, cher compatriote ! Tu es d'où en Belgique?
Personnage sympa, avatar atypique, on ne peut que valider ! Bon courage pour ta validation et au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Feel it comin' in the air and the screams from everywhere. I'm addicted to the thrill. Can't be scared when it goes down got a problem, tell me now. Only thing that's on my mind is who's gonna run this town tonight? We gonna run this town. (c) run this town - rihanna, kanye west & jay-z

Maître du Jeu
avatar

La Maire

Maître du Jeu
Généralités
Madame la Maire

ϟ Nombre de Messages : 9324
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 9 Mai - 19:46 Message | (#)

Bienvenue sur le forum !

Le principe du personnage est assez intéressant et l’avatar atypique, mais ta fiche présente plusieurs problèmes. Il y en a peu au niveau de la forme toutefois, ton écriture étant même assez agréable à lire et il y a peu de fautes d’orthographes, mais d’autres ennuis se présentent.

Déjà, je suppose que le royaume de Burzanovitch est une invention ? Il est dommage de créer un pays à part entière sans l’exploiter plus que cela. Surtout que l’histoire de ton personnage aurait pu prendre place dans des royaumes ayant existé et donc un peu mieux intégrés à l’histoire du forum (qui rejoint la nôtre sur plusieurs points) mais cela reste l’un des points les moins gênants finalement. Dans les quelques incohérences de ton histoire : on peut se demander pourquoi des mages noirs, possédant probablement plus de pouvoir que ton personnage pour certains accepteraient de venir le lui enseigner, qu’ils se laisseraient emprisonner et torturer par Dragomir, le laisseraient gagner plus de pouvoir pour finalement se laisser tuer par celui-ci. On va dire qu’on a là quelques raccourcis qui laissent à réfléchir, surtout que bon, les mages noirs ont toujours connus une opposition par certaines entités sur le forum, l’Archimage, l’Opus Dei pour n’en mentionner que deux.

Je ne m’étalerais pas sur l’histoire du grimoire sur la table de chevet qui semble presque anachronique à une époque où la lecture n’était pas quelque chose qu’on pratiquait forcément n’importe où. On peut aussi se demander pourquoi est-ce que Dragomir se laisse tuer par son fils après avoir tué sa propre femme, tous les sorciers qui l’avaient formé et j’en passe. Ensuite, pourquoi est-ce qu’aucun royaume voisin n’intervient ? Celui de Dragomir ne peut être qu’instable surtout lors de son second règne et toute ton histoire prend place à une époque où la religion est omniprésente. Après tout les croisades ont eu lieu pendant son premier règne, difficile d’imaginer que la religion chrétienne n’ait rien tenté contre un tel individu…

J’en viens aux druides, ce passage posant énormément de problèmes. En effet, pourquoi des druides, qui ont quelque peu disparu à cette époque et ne se trouvent pas vraiment non plus en Europe de l’Est décident d’intervenir ? Pourquoi seulement à lors de son second règne et non pas de son ascension au pouvoir pour commencer ? Le voyage dans le temps va aussi poser un grand problème. Cela demanderait énormément de puissance magique et n’est clairement pas crédible. Les druides étant à la base des prêtres de dieux celtes, comment auraient-ils gagné des pouvoirs sur le temps ?

La partie à l’époque du jeu est traitée très rapidement, de même pour tout ce qui concerne la Moisson qui n’a pas été vu avant rédaction avec le joueur concerné. En fait, on retrouve le problème essentiel de ta fiche : elle pourrait être incluse dans n’importe quel contexte ou près. Elle ne fait aucune référence au contexte de Star City si ce n’est pour la mention de la ville et de la Moisson, autant dire que ce n’est pas suffisant. Je te cite d’ailleurs un passage des règles :

Citation :
- Star City est un forum au contexte inventé et de ce fait, vos personnages peuvent prendre part aux événements de l'histoire sans que cela ne soit un problème. Bien entendu, il n'est pas possible de s'approprier un élément particulier, mais il est tout à fait possible d'y participer. En dehors de cela, il faut aussi noter que tout événement d'importance va nécessairement toucher votre personnage et donc, on doit en retrouver des mentions dans votre fiche ! Que ce soit une guerre, un attentat terroriste ou un séisme, un événement d'ampleur à toujours un impact, quel qu'il soit, sur nous. Il en va donc de même de vos personnages et quand des vaisseaux aliens s'approchent de la Terre et qu'on en parle partout à la télé, il paraît peu probable qu'on continue à vivre comme si de rien n'était ! Tenez-en compte et faites donc des références au contexte (historique ou récent) dans votre fiche !

Au niveau des pouvoirs, il faut bien noter que le phylactère qui est mentionné dans l’histoire compte comme l’un d’entre eux. De même, la capacité de posséder eux apparences et de pouvoir changer de l’une à l’autre constitue aussi une capacité en soit qu’il faudra prendre en compte vu que Dragomir semble en effet posséder eux formes distinctes.

Il faudrait préciser combien de morts Dragomir peut contrôler à la fois, pendant combien de temps et ce genre de choses. Il faudrait aussi mieux détailler les capacités des artefacts et essayer au possible de donner des informations chiffrées. De toute manière, en prenant en compte les commentaires précédents, il faudra faire des choix et tu ne pourras pas tout conserver. En effet, je te rappelle que le maximum de pouvoirs est de quatre et qu’un pouvoir ne peut faire qu’une seule chose.

En conclusion, je ne mentirais pas, ta fiche ne convient pas du tout en l’état actuel et il y a beaucoup de choses à revoir. L’histoire est à peine vraisemblable et surtout, elle n’est pas du tout liée au contexte du forum. Si les descriptions du personnage conviennent, elles restent très manichéennes et frôlent parfois le paradoxe. Je te souhaite bon courage, si tu as des questions tu peux m’envoyer un message sous le pseudonyme d’Abigaïl Faust.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Grandeur et décadence, l'histoire d'un tyran et de son voyage temporel forcé. -Dragomir Kantorowicz-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» L'Histoire de Trouble or Misery .
» Pourquoi Napoleon 1er est considéré comme un tyran ?
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Citoyens-