AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Le début du commencement des préludes de la quête [PV Raphaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Sam 29 Avr - 12:39 Message | (#)

Scott traversa le pont Lincoln, s'engageant dans la circulation d'avant l'aube de Star City. Il avait roulé une bonne partie de la nuit, sous une pluie fine et froide. Enfin, il était arrivé dans la cité des supers. Ça ne l'avait pas frappé jusque-là, et pourtant il y était enfin. Il avait continué le long de la H22, depuis le sud-est, et avait rapidement traversé ce qui était indiqué comme étant la « frontière » entre Lincoln et Chinatown. Maintenant qu'il avait traversé ce pont, enjambant ainsi la Redford, il était entré dans le cœur de la ville. Il jeta un coup d’œil nerveux au ciel, qui rosissait à l'horizon. Il ne lui restait plus beaucoup de temps.

Il s'était attardé dans un motel la journée précédente, et avait essayé de trouver des informations touristiques sur Star City. De là où il arrivait, le quartier des Théâtres semblait être le plus indiqué, même si la dénomination du quartier des Marais ne l'enchantait guère. Il savait juste qu'ici, le loyer était pas très cher, et que c'était relativement bien sécurisé par la SCPD. Dans sa tête, ça correspondait assez bien à l'idée qu'il se faisait d'un quartier sensible, mais peut-être que dans cette ville, ce serait différent de Miami ou Los Angeles. Cela dit... il avait fréquenté assez de quartiers dangereux pour s'en sortir.

Il prit une sortie en direction des Marais. Le plus curieux, dans toute cette affaire, c'était qu'il n'avait absolument aucune idée de ce qu'il allait faire une fois installé. Il était venu là pour résoudre son problème de vampirisme, et potentiellement pour retrouver Melissa. Elle lui manquait beaucoup, mais sans aucun point de départ, il ne pouvait pas y faire grand chose. D'ailleurs, à propos de vampirisme... il se frotta le visage, pour se tenir le plus éveillé possible. Il avait rapidement compris que non seulement le soleil pouvait le transformer en steak pour McDonalds, mais aussi que ses forces le quittaient rapidement lorsque le sang venait à manquer. La fatigue venait alors, et il devenait plus faible. Il y avait quelque chose de grisant, quand il était gavé de sang et de puissance. Il se sentait plus vivant que jamais, plus fort, invincible. Néanmoins, c'était quelque chose qu'il redoutait à chaque fois, car, qu'on se le dise bien : être un vampire était une terrible malédiction, qui menaçait de le submerger à chaque instant.

Il traversa une partie du quartier des Théâtres, n'ayant guère le temps, pour le moment, de s'émerveiller de tout ce qu'il voyait. Certes, il sentait clairement qu'il était tombé dans une ville hors du commun, remplie de surprises et de curiosités en tout genre. Mais là, il ne pensait qu'à une chose : se mettre à l'abri. Le soleil n'allait pas tarder à devenir un sérieux problème, et il ne tenait pas à s'embraser devant tout le monde. Ça le contrarierait quelques peu. Il chercha donc le premier hôtel venu, se gara au plus vite, et sortit de sa voiture.

L'air frais du matin lui fit un bien fou, et il faillit s'arrêter un moment pour en profiter. Hélas, la lueur grandissante à l'est le rappela à son urgence, et il rabattit la capuche de sa veste sur sa tête, et prit immédiatement son sac marin dans son coffre. De sa maison à Miami, il n'avait emporté que quelques affaires : des vêtements, un ou deux livres sur les mort-vivants et les vampires achetés à un libraire un peu bizarre, ainsi que deux petites fioles de sang. Il n'était pas fier pour ces dernières, mais il n'avait pas eu le choix : c'était ça ou mourir. Et il préférait encore vivre maudit que mourir sans revoir Melissa.

Un bruit de voiture arrivant dans son dos retentit, et sa curiosité stupide faillit lui coûter cher. Il avait par réflexe tourné la tête vers l'arrivant, et une lueur solaire venait de lui tomber sur le visage. Poussant un cri étouffé de douleur, et sentant son visage brûler au cinquante millième degré, il se précipita vers le hall d'entrée de l'hôtel, se retourna pour vérifier qu'il était bien à l'abri, à l'ombre, et percuta un homme, dont il fit tomber le café – ou thé, il n'en servait rien – que celui-ci avait à la main.

 « Merde... mes excuses, je ne vous avais pas vu. »

Il retira sa capuche, se calmant un peu et dévisageant la personne qu'il avait bousculé. Déjà, une employée de l'hôtel se précipitait pour nettoyer toute la boisson renversée, se confondant en excuses auprès de l'autre. Par réflexe, Scott fouilla sa poche pour y trouver des pièces de monnaie, histoire d'offrir une autre boisson.

 « Je vous rembourserais bien, mais... navré, je viens d'arriver et j'ai pas de monnaie sur moi, là. » dit-il avec un air gêné sans l'être vraiment.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
En ligne
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 799
ϟ Nombre de Messages RP : 500
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Sam 29 Avr - 22:13 Message | (#)

Au cours de sa très longue existence, Hermès avait eu l’occasion de connaître toutes sortes de nuits. Les calmes, les agitées, les ennuyeuses, les aventureuses… Celle qu’il venait de passer était à classer parmi les nuits sans sommeil. Mais il fallait bien ça pour contenter ses partenaires du soir.

L’Olympien était aussi du genre à séparer vie personnelle et vie sexuelle. Hors de question de ramener ses conquêtes dans sa demeure terrestre. Déjà parce que son quartier d’habitation avait tendance à rebuter. Ensuite parce qu’Anástasi, son serpent mystique bleu, avait une nette tendance à croquer d’abord et s’inquiéter ensuite. S’il appréciait ce système de défense quand il s’agissait de mordre un intrus, il trouvait étrangement l’expérience beaucoup moins agréable quand sa ou son partenaire sexuel-le se transformait soudain en fou/folle furieux-se en plein délire meurtrier. Et puis il y avait tout un tas de petites choses précieuses chez lui qu’il préférait garder éloignées des regards trop curieux.

Cela expliquait donc sa présence dans un hôtel pas trop miteux du Quartier des Théâtres, à peut-être cinq ou six pâtés de maisons de son domicile, plutôt qu’à son domicile. Il avait passé la nuit avec Jasper et Joanna, deux amants très endurants, et athlétiques, et qui s’étaient endormis l’un sur l’autre tout juste une demi-heure plus tôt. Hermès en avait profité pour s’éclipser sans demander son reste. Si jamais l’occasion se représentait, l’un et l’autre savait comment le joindre. Dans le pire des cas, ils s’amuseraient sans lui, le dieu des voleurs n’était pas spécialement jaloux.

Entre les lunettes de soleil sur les yeux qui laissaient justement penser que sa nuit avait été bien trop courte même si son visage n’en portait pas spécialement les marques, et ses vêtements chiffonnés - on ne prenait jamais vraiment le temps de soigneusement plier ses vêtements quand on les retirait avec enthousiasme - il avait un air débraillé qui ne faisait en réalité que renforcer son charme. Et il le savait.

La jeune femme en poste dans la salle de restaurant avait rougi quand il lui avait demandé un café à emporter avec un sourire charmeur, et un peu plus tôt, la femme de ménage l’avait regardé passé avec la bouche légèrement entrouverte.

Il aurait préféré recevoir un regard du genre dans le hall, mais à la place, il se fit rentrer dedans par un autre client. Une partie de son café aspergea sa main et tâcha la manche de son t-shirt. Le plus gros du liquide alla tremper son torse, et goutter sur la moquette.

Moi non plus. Ce n’est rien”.

Il accepta la serviette que lui tendit l’employée, et se laissa même faire quand elle tamponna son t-shirt avec une certaine application. Qui était-il pour dire non?

Ce n’est qu’un café” assura l’Olympien sans daigner retirer ses lunettes de soleil. “Je vais prendre ça, merci, je peux en avoir un autre? Vous seriez charmante…” réclama-t-il en délestant l’employée de ses lingettes de toute façon gorgée de liquide.

Un sourire plein de fossettes acheva de faire rougir et bafouiller la demoiselle, et elle s’éloigna à petits pas pressés.

Je devrais probablement aller me coucher de toute façon” ajouta le dieu en montrant le fond de café miraculeusement resté dans le gobelet. “Et ça m’apprendra à ne pas mettre de couvercle”.

Sans être particulièrement prompt à la colère, la réaction d’Hermès était pour le moins placide. En même temps… le type était plus que mignon, la technique du café renversé était universellement connue, et sa folle nuit ne l’empêcherait pas d’essayer de prolonger la fête.

Pendant ce temps, l’employée tactile, sans doute déconcentrée, lâcha un petit “Aïe!” quand elle se coupa le doigt avec le ciseau alors qu’elle essayait d’ouvrir un nouveau paquet de lingettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 30 Avr - 18:15 Message | (#)

Il adressa un sourire poli à l'homme qu'il venait de contrarier. Le détaillant quelques peu, il eut immédiatement la certitude d'avoir affaire à quelqu'un d'infiniment plus dangereux que son apparence le laissait supposer. Il ne menait pas l'employée servile à la baguette, mais pas loin. D'un sourire et à l'aide d'une assurance à vous rendre jaloux, il lui faisait faire plus ou moins ce qu'il voulait. Mais qui était-il pour juger autrui ? Il n'avait pas de quoi rembourser l'homme, et il n'avait plus rien à faire dans cette histoire, alors... il se détourna, et se dirigea vers le comptoir à l'accueil. Avant qu'un bruit de ciseau ne le tire de ses pensées. Il se retourna, par réflexe, s'attendant à trouver l'origine du bruit juste dans son dos.

Mais non. La paire de ciseaux tenait entre les mains fébriles de l'employée, qui tentait d'ouvrir un paquet de lingettes. Elle se tenait à trois bons mètres de lui, ce qui le laissa perplexe. Comment avait-il pu entendre ce bruit aussi distinctement ? La réponse vint d'elle-même alors que les ciseaux retentissaient de nouveau, coupant cette fois comme il le fallait. Dans le silence du hall, son ouïe lui permettait d'entendre presque tout. Le sang de l'humaine brilla alors qu'une minuscule goutte tombait au sol.

 « Toutes mes excuses, monsieur Mercury. Je... je suis confuse. Tenez, une lingette. Et je vous rapporte un autre café immédiatement ! »

Elle passa en trombe devant Scott, les joues en feu, tandis que le vampire dévisageait d'un œil différent l'homme aux lunettes de soleil. Soyons clairs : il entendait presque battre le cœur de l'hôtesse d'accueil, qui l'attendait patiemment. Celui de la femme de ménage avait battu à une telle vitesse qu'il presque plus danser dessus. Pire encore : il avait vu, pas seulement aperçu, mais littéralement vu, une goutte de son sang tomber. Et son esprit s'était immédiatement focalisé sur le système de réseau sanguin de l'employée. Et son vampirisme lui permettait de sentir les endroits où coulait le sang dans ses veines, ce qui était troublant. Clairement, il sentait que la soif prenait peu à peu le dessus.

Il fit un effort de concentration pour revenir au présent, et s'assurer qu'il ne sauterait pas à la gorge de la première humaine venue. Il ne tenait pas à commettre un acte aussi odieux.

 « Bonjour, monsieur. Que puis-je pour vous ? »

 « Je voudrais une chambre, s'il vous plaît. Pour une durée indéterminée, je viens d'arriver en ville. Oh, et est-il possible de l'avoir sans qu'elle ne soit exposée au soleil ? J'ai la peau assez sensible. »

Doux euphémisme. Son visage devait sûrement encore porter une marque rouge bien visible pour le bref rayon qui lui était tombé sur la tronche, quelques minutes auparavant.

 « Eh bien, je crains que toutes nos chambres de ce genre soient... occupées. Mais nous pouvons vous en proposer d'autres, qui sont... »

L'hôtesse fut interrompue par deux choses : premièrement, la femme de ménage revenait avec un café, se répandant en excuses devant le monsieur Mercury. Le bougre ne prenait même pas la peine d'enlever ses lunettes de soleil. Mais la plus grosse des interruptions furent deux personnes, un homme et une femme, qui sortaient d'un ascenseur. En fait, Scott s'aperçut qu'il les entendait comme s'ils étaient juste à côté de lui, alors qu'ils se trouvaient à l'autre bout du hall. Cette faculté à percevoir des sons à ce point-là était... déroutante.

Le duo s'approcha du comptoir, l'air quelques peu... éméché. La femme rendit la clé d'une chambre, et ils se dirigèrent en gloussant vers la sortie, tout en adressant des œillades et des signes bizarres au dénommé Mercury. Lequel ne paraissait nullement gêné. Bah... il y en avait pour tous les goûts. Machinalement, Scott tripota son alliance, avant de chasser de ses pensées les traits de sa femme disparue.

 « Courte et folle nuit ? » demanda-t-il à l'amateur de café.

 « Monsieur, on dirait qu'une chambre correspondante vient de se libérer. Si vous nous laissez le temps de la... hum, de la nettoyer, vous pourrez l'avoir d'ici quelques temps. » annonça alors l'hôtesse.

Scott la remercia, et demanda à avoir lui aussi un café. Quitte à être là pour patienter, autant le faire agréablement. Peut-être pourrait-il faire la conversation à cet homme étrange, qui semblait avoir un effet hypnotisant sur les autres.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
En ligne
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 799
ϟ Nombre de Messages RP : 500
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Dim 30 Avr - 22:03 Message | (#)

Il devait se rendre à l’évidence : son t-shirt était foutu. Ce n’était pas son vêtement préféré, loin de là, mais il y avait des façons plus agréables de savourer son café matinal. Point positif : le tissu trempé collait à sa peau et laisser deviner ses muscles abdominaux. C’était sûrement ce qui avait mis la jeune femme de l’accueil en émoi, au point de la rendre aussi maladroite.

Il s’épongea comme il put, ce qui se révélait totalement inefficace avec les lingettes trempées, et décida plutôt de s’en débarrasser dans la poubelle la plus proche. Il aurait bien déploré d’être bon pour une douche… mais après sa nuit, il devait sentir le bouc. La lingette remit par la femme de ménage eut tout juste le mérite d’essuyer ses doigts collants, et encore, avec une efficacité limité, mais dans l’histoire, il gagna un café gratuit.

Ses deux amants de la nuit sortirent ensemble de l’ascenseur sur ces entrefaites. Raphaël n’hésita pas une seconde à les saluer, et souffla même un baiser à Jasper. Ou Joanna. Très probablement les deux. La demoiselle imita le geste du téléphone, Jasper lui vola un baiser à cet instant, et adressa un clin d’oeil appuyé à l’Olympien. Sauf que dans tout ça, ils partaient sans payer la note… ah, les humains. Heureusement pour eux qu’ils avaient été efficaces durant la nuit, et qu’il n’était pas contre une deuxième soirée de ce genre. En même temps… de qui se moquait-il? Quand avait-il déjà refusé ce genre de soirée?

Je règle la note” annonça-t-il au comptoir. “Désolé de vous retarder”.

Il ne se formalisa pas de la remarque de l’hôtesse. Quelques unes des soirées organisées dans cet hôtel avait peut-être un peu dérapé. Mais ça restait très soft comparé à ce qu’il avait pu faire sur l’Olympe. Et il avait toujours payé pour les dégâts. Avec de l’argent volé, certes. Mais avait-il besoin de le préciser ?

Il posa ses lunettes de soleil sur son front, montrant enfin ses prunelles bleues à son interlocuteurn, et fouilla ses poches à la recherche de son porte-feuille. Il le retrouva dans la poche de son pantalon, avec encore assez de billets verts pour régler sa note du jour.

On peut dire ça” répondit-il à l’homme renverseur de café pendant qu’il attendait sa facture. “Vous aussi?” Il était certes séduisant, mais avait quand même l’air d’avoir connu des jours meilleurs… “Vous venez de loin, c’est ça? Vous ne le regretterez pas, croyez-moi”.

Vous réglez aussi le room-service Monsieur Mercury? Et… et les commandes de votre euh… amie?

Evidemment Lucy, je suis un parfait gentleman” répondit l’Olympien d’un ton léger.

Lucy rosit, sûrement flattée qu’il se souvienne de son prénom. C’était oublié qu’elle portait justement un badge qui proclamait son identité aux yeux du monde.

Ca ferait 432 dollars monsieur Mercury” annonça-t-elle.

Petite fête improvisée” se justifia Monsieur Mercury en comptant ses billets. Dans ses souvenirs, il y avait eu au moins deux bouteilles de champagne. Peut-être trois. Et de la nourriture. Et… d’autres choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 1 Mai - 11:49 Message | (#)

Le vampire eut un bref sourire, avant de laisser par politesse l'hôtesse parler la première. Il était plus important qu'on règle d'abord les affaires qui étaient urgentes – ce Mercury semblait assez influent – puisque Scott devait de toute façon attendre avant de pouvoir obtenir sa chambre. Il jeta un coup d’œil au tour de lui, et repéra un petit salon aménagé pour l'attente. Il s'y poserait très probablement, quand il aurait reçu son café. Le coin ne semblait pas trop destiné à recevoir un rayon de soleil, il n'y aurait donc normalement pas trop de problèmes de ce côté-là. C'était bien.

 « Courte oui, folle non. J'ai roulé une bonne partie de la nuit pour arriver ici assez tôt. Et effectivement, je viens... d'assez loin. »

Devait-il révéler la vérité ? Non, c'était dangereux. Il savait qu'il existait un vampire, quelque part, qui aurait sûrement été ravi de lui mettre la main dessus. Alors autant faire les choses proprement. Mais quitte à faire la conversation, pourquoi ne pas essayer d'inventer une histoire, qui sans être la vérité, n'en serait pas forcément trop éloignée ? Son café arriva, lui donnant quelques secondes de plus pour réfléchir. Il but une gorgée, appréciant le goût amer et fort, avant de reprendre la parole.

 « Disons que j'ai du abandonner pas mal de choses derrière moi, suite à un problème chez moi. En plus de ça, ma femme s'est barrée sans prévenir, du coup, je suis obligé de trouver un nouvel endroit où vivre. Et je me suis dit qu'ici, ce serait un bon lieu pour un nouveau départ. »

 « Je vais avoir besoin de votre nom pour la réservation de la chambre, monsieur. Et souhaitez-vous avoir accès à des services particuliers ? Petits-déjeuners, déjeuners, dîners, ou autres commandes spéciales ? Oh, et je vais devoir vous demander une caution de 150 dollars, puisque vous avez l'intention de rester ici pendant un temps indéterminé. »

Il venait d'avoir une idée, mais ne pouvait évidemment pas l'exposer ici. C'était un peu trop dangereux et extravagant, mais ça pouvait marcher. Il serait bientôt à court de sang, et s'il revendait sa voiture, il lui resterait suffisamment d'argent, en attendant de trouver un boulot, pour payer la chambre et la demande qu'il ferait à la dénommée Lucy. Mais chaque chose en son temps. Il posa son café sur le comptoir, et sortit pile assez d'argent pour payer la caution.

 « Tenez. Pour le nom, Scott Kane. K-A-N-E. Et pour les services... disons que pour le moment, je n'en ai pas besoin. Mais j'aurais une requête un peu particulière à vous faire, mais je vous en parlerais en privé, si ça ne vous dérange pas. »

 « Fort bien. Je me présenterais à votre chambre dans la soirée. Monsieur Mercury, c'était un plaisir de vous avoir avec nous, revenez quand vous voulez. »

L'hôtesse piqua un fard en regardant Mercury, puis adressa un sourire à Scott avant de se pencher sur son carnet. Le vampire reprit son café, et d'un geste, invita l'autre homme à venir s'asseoir avec lui au petit salon. Etrangement, s'il semblait exercer un magnétisme bizarre sur tout le monde sauf Scott, il y avait quand même quelque chose chez ce gars qui lui donnait envie d'avoir confiance. Qui émanait de lui et assurait presque une sorte de sentiment de sécurité. Avait-il eu la chance de rencontrer un super ou était-ce simplement quelqu'un qui irradiait la confiance en soi et le charme ?

Pour faire bonne mesure, il lui tendit la main d'un geste franc et honnête.

 « Scott, enchanté. Et encore navré pou le café. »
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
En ligne
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 799
ϟ Nombre de Messages RP : 500
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Lun 1 Mai - 21:37 Message | (#)

Raphaël posa peut-être un peu plus que le nombre requis de billets sur le comptoir. Disons qu’il vivait depuis assez longtemps pour savoir que laisser un pourboire n’était pas optionnel quand on avait passé une soirée comme la sienne. Et puis il fallait soigner ses relations. Cent dollars de pourboires maintenant, c’était l’assurance de pouvoir demander quelques petites choses extravagantes sans qu’on lui posa trop de questions la prochaine fois.

Gardez la monnaie” dit-il dès qu’il vit l’hôtesse faire un geste faire sa caisse. “Pour la qualité du service”.

Il accompagna cette remarque d’un clin d’oeil discret, qui provoqua un délicieusement rosissement sur les joues de la jeune femme. Ce n’était pas sa première interaction avec la demoiselle, et ce ne serait sûrement pas la dernière. Il planifiait même que dans un futur proche, leur échange soit un peu plus… intime.

Vraiment? D’où venez-vous comme ça? Je suis désolé pour vous”.

Etait-il vraiment désolé? Pas tout à fait. Il n’était pas totalement dénué de compassion non plus, mais de là à sympathiser pour un parfait inconnu… Ces excuses toutes faites étaient le mieux qu’il puisse faire.

Cette ville est parfaite pour les gens qui cherchent un nouveau départ. Enfin… si vous ne craignez pas que le ciel vous tombe sur la tête”. Métaphore imagée pour parler du taux élevé de supers de tout genre dans les environs. “Si ça peut vous rassurer c’est assez rare”.

Enfin rare... compte tenu de la concentration de gens avec des capacités. Lui-même ne craignait pas tellement ce genre de désagrément. Il était difficile à tuer… Il patienta juste assez pour récupérer sa facture, et apprit au passage que le dénommé Scott avait un service particulier à réclamer à l’hôtesse. Tiens tiens… il y avait là de quoi piquer sa curiosité. D’autant que l’homme l’invita à le suivre à l’écart vers le salon, et se présenta même officiellement. Hum… ça ne ressemblait pas vraiment à des avances, alors quoi? Il n’allait tout de même pas lui proposer un marché ? Avec un parfait inconnu, ça pouvait être risqué. A moins, bien sûr, qu’il y ait eu de la préméditation là-dessous, que quelqu’un lui ait indiqué où le trouver…

Il attendait toujours son café, et était curieux de savoir ce que l’autre pouvait bien lui vouloir. L’ennui, encore une fois. La plus puissante des motivations pour se fourrer dans les ennuis. Ou l’aventure, selon comment on voyait les choses. Il prit congé de l’hôtesse avec un “Au revoir Lucy, c’était un plaisir partagé” accompagné d’un sourire plein de fossettes, et suivit l’homme à l’écart.

Raphaël” se présenta-t-il à son tour en répondant à sa poignée de main. Il remarqua au passage qu’il avait la main froide… et portait toujours son alliance, malgré le problème marital évoqué un peu plus tôt. “Encore une fois, ce n’est rien. Et tenez, voilà mon café qui revient”.

Cette fois, l’employée avait même pris la précaution de mettre un couvercle sur le gobelet jetable. Réflexe appréciable. Les douches à la caféine brûlante n’était pas spécialement agréable. Il but enfin une gorgée de sa boisson, sucrée comme il fallait. Décidément, il venait peut-être un peu trop souvent ici… ou alors quelqu’un essayait de le séduire.

Je peux faire quelque chose pour vous? A part vous souhaitez bonne chance dans votre nouvelle vie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mar 2 Mai - 20:53 Message | (#)

Le café était particulièrement chaud, ce qui obligea Scott à le poser sur la table basse du salon aménagé. Il déposa également son sac à côté de lui, assez près pour pouvoir aisément garder un œil dessus. Non pas qu'il ne craigne que quelqu'un lui vole, mais il s'agissait de ses affaires, et il préférait les garder à portée de main en attendant de pouvoir les déposer dans sa chambre. D'autant qu'il ne pouvait pas vraiment les laisser dans sa voiture : il n'allait tout de même pas s'exposer au soleil, il y passerait dès les premiers pas. Il se gratta la barbe, qui ne poussait d'ailleurs plus, mais qui lui donnait un aspect assez charmeur, s'il en croyait son ego masculin.

 « Je dois avouer que c'était surtout par sympathie que je vous invitais... je ne vous connais pas, je ne sais rien de vous, mais j'ai renversé un café sur votre tenue, alors je me dis que quitte à ne pas vous rembourser, autant me faire pardonner en faisant la conversation. Et puis, vous m'avez l'air plutôt sympathique, alors je me suis dit : autant essayer de faire un peu connaissances avec quelqu'un, surtout que vous êtes la première personne que je croise dans cette ville. »

Il but une gorgée de son café, remerciant au passage l'employée qui venait apporter une série de petites pâtisseries et de petits gâteaux. Vu l'heure qu'il était, c'était normal : les clients allaient bientôt commencer de descendre pour prendre leurs petit-déjeuners. Et comme ici tout le monde semblait avoir ce Raphaël Mercury à la bonne... certaines personnes se donnaient à fond pour le satisfaire. Comme cette employée ou l'hôtesse. Ou encore le couple de clients qui avaient libéré la chambre, et qui semblaient avoir passer un sacré bon temps avec son interlocuteur. Qui était-il, ce type ?

 « Mais à vrai dire... je me dis que si ça se trouve, vous connaissez bien la ville. Peut-être que vous auriez des lieux à me conseiller, des endroits à éviter, des gens à rencontrer ? Je ne suis, hélas, qu'un voyageur perdu, et comme je suis parti pour m'installer par ici, je me dis qu'il y a sans doute moyen que vous ayez des renseignements pour moi. Vous ne pouvez que mieux connaître Star City et ses habitants que moi. »

Il eut un demi-sourire, but une nouvelle gorgée de son café et observa le va-et-vient des employés de l'hôtel. Il semblait y avoir davantage de femmes que d'hommes, mais tous saluaient Mercury au passage. La plupart des femmes rougissaient à ses sourires et à ses salutations, et certains hommes également. Ce gars semblait avoir une relation bien particulière avec beaucoup de gens...

Et Scott était très curieux.

 « On dirait que vous connaissez beaucoup de gens, ici. Vous êtes une sorte de célébrité locale ? » demanda-t-il d'un ton léger.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
En ligne
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 799
ϟ Nombre de Messages RP : 500
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mer 3 Mai - 21:47 Message | (#)

L’explication de son hôte improvisé se tenait. Bien sûr, il faisait résonner chez l’Olympien la corde du voyageur perdu… quoique… Pouvait-on être considéré comme un voyageur perdu quand on avait atteint la destination fixée? Voilà qui aurait fait un beau sujet d’épreuve de philosophie… et qui aurait sans doute intéressé deux-penseurs grecs qui avaient comptés parmi ses connaissances.

J’espère vous faire bonne impression jusqu’ici? Je n’aimerais pas vous donner une image négative de la ville”.

Il faisait passer ça pour une énorme responsabilité, mais ça ne l’était peut-être pas tant que ça. A l’échelle de la ville, il ne représentait pas grand chose. Pas particulièrement affamé, Raphaël piocha quand même dans les pâtisseries qu’on lui présenta, suçotant son pouce pour y chasser le sucre glace.

Un peu” nuança l’Olympien. Beaucoup corrigea-t-il dans son esprit. Il avait déjà eu l’occasion de la parcourir en long, en large, et en travers, et plus d’une fois, à travers les années. Mais il ne comptait pas se dévoiler trop vite. “Je dirais que ça dépend les lieux que vous voulez évitez et les gens que vous voulez rencontrer”.

Il salua un employé d’un geste de la main, et adressa un sourire à une autre, sans gêne aucune pour son interlocuteur. S’il ne l’avait pas déjà cerné, ça ne tarderait plus.

Disons un client régulier. Ils ont un service excellent”.

Et très discret. Personne n’avait demandé pourquoi lui et ses partenaires de la dernière fois avaient eu besoin de crème fouettée en très large quantité. Quoique… certains en avaient sans doute une idée plus ou moins précise. Il but une nouvelle gorgée de son café, et considéra l’homme en face de lui. Il n’était d’ordinaire pas spécialement généreux. Disons qu’il avait ses humeurs. S’il l’avait rencontré le lendemain, il l’aurait peut-être ignoré, mais il s’agissait tout de même d’un voyageur arrivé à l’étape finale de son voyage. Quelqu’un qui se plaçait donc sous sa protection. Et puis il y avait… autre chose. Il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus, pas encore, mais il y avait une étincelle dans le regard de ce Scott qui ne lui était pas inconnu. Pas tout à fait celle d’un voyageur. Sauf que pour l’instant, il ne disposait pas d’assez d’indices pour les relier entre eux.

Je vous déconseille le Quartier des Théâtres. On s’y amuse beaucoup, mais ce n’est pas l’environnement le plus sûr de la ville. Pour le reste, j’imagine qu’il va vous falloir un travail. Je dirais que ça dépend de vos compétences”. Peut-être aussi de son niveau de moralité, mais il n’allait pas mentionner ça tout de suite. “Combien de temps pouvez-vous vous permettre de rester à l’hôtel?

Car cela aurait probablement une incidence sur sa moralité. On était étrangement prêt à beaucoup plus de concessions quand on était pris à la gorge financièrement. Disons que ça déterminerait le genre de personnes avec qui il le mettrait en contact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Jeu 4 Mai - 19:12 Message | (#)

Si le but était de tester un peu ce que Scott pouvait valoir comme « aide », dans le cas d'un boulot pas forcément légal, c'était mis en plein dans le mille. Il ne pouvait évidemment pas se permettre de rester éternellement ici, à l'hôtel ; même en revendant sa voiture, il aurait dilapidé tout son argent en quelques mois, au maximum. Qui plus est, sa maison de Miami étant, de fait, très loin d'ici, il ne pouvait donc se permettre d'y faire des allers-retours. La situation financière du vampire laissait à désirer, en toute honnêteté. Mais pouvait-il vraiment le dire devant cet homme qui, aussi inconnu qu'il soit, semblait cacher bien des secrets.

Scott écarta la possibilité que ce soit le patron, ou en tout cas le propriétaire, de cet hôtel : il avait clairement l'air d'un client, régulier, mais tout de même. Mais il connaissait presque tout le monde par leur nom, sinon de vue, et il sous-entendait clairement passer de nombreuses nuits de ce genre ici. Alors, évidemment, il ne lui laissait pas une impression foncièrement mauvaise ; un seul individu un peu libertin ne représentait pas l'ensemble de la ville. Mais il fallait admettre que comme première impression, c'était assez... original. Il n'avait jamais rencontré de libertin jusqu'à maintenant. Non pas que ça l'intéressait spécialement.

 « Pour ce qui est de mes finances... je ne pense pas que je pourrais y rester très longtemps. Admettons que je revende ma voiture, je dois pouvoir en tirer deux ou trois mois de survie, maximum. Après, je n'ai pas besoin de grand chose. Je veux dire, je suis seul, donc les dépenses sont plus limitées. »

Note pour soi-même : ne pas trop dévoiler qu'il n'avait pas besoin de manger, boire (sauf du sang), ou de dormir. Mais sous-entendait-il que Scott pourrait avoir des compétences utiles à ce gars-là ? Ou alors c'était une question tout à fait innocente, et du coup, Scott se faisait un petit accès de paranoïa totalement malvenu. Quoi qu'il en soit, ne pas répondre à la question aurait été malpoli, voir suspicieux.

 « J'ai une gamme de compétences, on va dire, en mécanique et ingénierie moteur. J'ai été mécano pendant pas mal d'années, donc je sais facilement m'occuper de véhicules standards. Bon, après, j'admets avoir aussi quelques connaissances sur d'autres demandes : les serrures, etc. Rassurez-vous, je ne suis pas un délinquant. Mais si vous avez un souci avec votre voiture, votre camion ou votre moto, je peux m'en occuper. »

Sombre pensée pour sa propre maison, loin d'ici, qui en plus de ça était à l'abandon. Il ignorait s'il pourrait y retourner un jour, mais pourquoi pas ? Et puis, ça lui permettrait sans doute de la retaper un peu. Ce qui lui donna d'ailleurs une nouvelle occasion de prouver ses compétences.

 « Bon, après, je suis assez doué pour tous les travaux manuels. Je suis un peu touche-à-tout, donc je devrais pas trop avoir de mal à trouver un travail qui me paye mon logement, jusqu'à... disons jusqu'à ce que mes soucis se règlent. »

Inutile de mentionner qu'il faisait référence à son envie de revoir son épouse.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
En ligne
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 799
ϟ Nombre de Messages RP : 500
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Ven 5 Mai - 10:35 Message | (#)

Hum” lâcha pensivement l’Olympien.

Même avec la vente de sa voiture, il le trouvait bien optimiste sur la durée de son séjour à l’hôtel. Les frais pouvaient s’accumuler très vite, et il fallait après tout se nourrir. Même en ayant un travail, qu’il ait été légal ou non, son lieu de séjour pouvait vite être un gouffre financier.

Si je puis me permettre un conseil, ce serait d’essayer de trouver un logement stable au plus vite. Ou en tout cas quelque chose de moins cher que l’hôtel”.

Surtout celui-ci. Sans aller jusqu’à le qualifier de très haut de gamme, ce n’était pas non plus le premier motel pouilleux venu. Et on se laissait vite tenter par un ou deux extra.

Ah, vous êtes un manuel ? Je ne me ferais pas trop de souci alors”. Non pas qu’il ait eu besoin de faire réparer un quelconque véhicule. Son mode de transport à lui était plus magique que motorisé. “Je peux essayer de demander à quelques contacts s’il n’ont pas des petits travaux à faire”.

A noter que les petits travaux en question n’étaient pas toujours légaux. Ceci dit… il n’y avait rien d’illégal à bouger des caisses d’un point A, à un point B. Sauf si les caisses contenaient quelque chose d’illégal, ou qui appartenait à quelqu’un d’autre, mais ça, son interlocuteur n’avait pas forcément besoin de le savoir.

Il fit une nouvelle fois référence à des “soucis”, sans s’étaler plus là-dessus. Autant dire que la curiosité du dieu commençait à être sérieusement piquée.

Quel genre de soucis?

Car s’ils étaient du genre légaux… sans être une poule mouillé, l’Olympien appréciait d’être entouré d’une certaine discrétion. On était tout de suite beaucoup moins discret si on était dans l’entourage de quelqu’un recherché par la police. Par exemple.

Pardonnez-moi, mais vous débarquez au petit matin, avec la tête de quelqu’un qui a roulé toute la nuit pour arriver jusqu’ici avec un sac pour tout bagage”. Pour cette dernière partie, ce n’était qu’une supposition, mais il avait remarqué que l’homme l’avait posé près de lui, comme s’il voulait garder à portée ses dernières possessions. “Je ne peux pas m’empêcher de penser que vous fuyez quelque chose… ou quelqu’un”.

Maintenant qu’il avait commencé à exprimer ses doutes à voix haute, il ne pouvait empêcher son esprit d’y songer à plein régime. Il y avait quelques détails étranges. Il n’était pas le premier à rouler toute la nuit pour arriver à destination, mais il avait semblé particulièrement pressé d’entrer, pour se calmer aussitôt dès qu’il avait à l’intérieur. La trace qu’il avait sur le visage ressemblait fortement à une brûlure, et il y avait ce regard, qu’il avait déjà vu, chez quelqu’un d’autre, mais sa mémoire semblait prendre un malin plaisir à lui faire miroiter l’information sans vouloir la lui donner. Et puis il y avait cette histoire de chambre sans soleil qui l’agaçait, comme s’il devait y voir un indice mais que…

Oh.

Il réalisa soudainement où il avait déjà vu ce regard, et ce qu’il signifiait. Quelques décennies en arrière, en Allemagne, ou en Russie, en pleine seconde guerre mondiale, quand il avait croisé la route d’un dhampire, une créature qui se nourrissait de sang. Et qui était particulièrement affamé. L’autre ne ressemblait pas à un dhampire, mais c’était ce qui se rapprochait le plus de son regard. Se nourrissait-il pour autant de sang?

Raphaël fit mine de porter son pouce à sa bouche, comme pouvait le faire certaines personnes pour réfléchir. Sauf qu’il en profita pour mordre sa peau jusqu’à faire perler le sang. Très peu de choses pouvaient le blesser, si ce n’était un autre dieu, ou une arme de nature divine. Etant lui-même d’essence divine, il pouvait ironiquement se blesser. Il ne signala pas la goutte de sang qui perlait sur son doigt, puisque c’était une partie du test destiné à éprouver sa théorie. Allait-il le sentir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Ven 5 Mai - 15:46 Message | (#)

Il n'allait pas se dévoiler, ou du moins, il n'allait pas tout révéler à quelqu'un qu'il ne connaissait pas et qui, si les apparences étaient trompeuses, pouvait être quelqu'un de dangereusement nuisible pour Scott. Et en plus de ça, il pointait du doigt quelque chose de bien vrai, et tout aussi curieux : le fait que le vampire avait des soucis, et que ça donnait clairement l'impression qu'il fuyait. Etait-ce vraiment le cas ? Tentait-il d'échapper à quelque chose ou quelqu'un ?

Oui, définitivement, oui. Il fuyait sa maison, abandonnée, et vidée de ses deux occupants depuis de très nombreux mois. Il fuyait l'atmosphère pesante de son chez-lui, où il avait tenté de survivre seul avant de se rendre compte que tout n'était que malsain, sans sa femme. Il fuyait sa peur d'y être terré lorsqu'un jour, celui qui lui avait fait ça reviendrait le voir ; car il était persuadé qu'il le recroiserait très probablement un jour. Ce n'était clairement pas impossible. Il fuyait tout ce qui avait fait sa vie d'avant, car il ne pouvait plus l'avoir, et ne pouvait plus s'y accrocher. Et enfin, il se fuyait lui-même : le fait qu'il soit devenu un vampire et ne pouvait plus vivre normalement. Il était forcément de lutter pour ne pas devenir un monstre, pour ne pas devenir un être maléfique pensant uniquement avec sa soif et ses pensées noircies par le vampirisme.

Alors, évidemment, il ne pouvait pas exactement dire la vérité à ce Raphaël Mercury, original inconnu à la célébrité manifeste dans cet hôtel. Qui ne pointait du doigt que trop facilement les soucis financiers et sociaux qu'allait rencontrer Scott dans un futur pas si lointain. Le bougre était intelligent.

 « Vous avez sans doute raison. Je trouverais bien une solution, un boulot ou quelque chose. Je suis assez débrouillard. Quant à mes soucis... »

Il se passa une main sur le visage. Difficile de nier la réalité, mais il n'avait aucune envie d'en parler à un inconnu comme ça. C'était sûrement un peu paranoïaque, mais Mercury avait le comportement typique de la personne susceptible de préparer un coup fourré bien en douce. Il lui accordait certes le bénéfice du doute, mais pas au point de se confier. Tout résidait désormais dans comment parler de ses problèmes sans trop en dévoiler ?

 « Disons que mes soucis sont assez personnels. Ma femme n'est plus là, ma maison est à l'abandon, et tout ce qu'il me reste tient dans ce sac, si on peut dire. J'ai également un souci de santé assez... contraignant. Ma vie n'est pas particulièrement en danger, mais j'aime autant éviter de prendre des risques, je ne vous le cache pas. »

Son regard fut aussitôt attiré par la goutte de sang qui perla sur le doigt de Mercury. C'était furtif, peu visible, mais il ne pouvait pas le manquer. Il sentait, voyait et était attiré par ce minuscule morceau de liquide rouge. Il s'efforça de résister, détournant le regard vers le comptoir et les accès aux étages. Des clients commençaient de descendre pour se rendre dans la partie où on pouvait prendre un solide petit-déjeuner. Scott préférait éviter d'avoir à commettre une grosse bavue en plein public. Surtout pour une malheureuse goutte de sang...

Il s'éclaircit la gorge, puis signala d'un geste bref le sang qui perlait.

 « Vous saignez du doigt, Raphaël. Tenez. »

Il sortit un paquet de mouchoir de son sac et le lança à l'intéressé, d'un geste qui se voulait aussi naturel que possible, et non pas conçu pour détourner sa propre attention du sang. La fatigue et le manque de sang le rendaient... agité. Un peu, pas trop. Mais c'était quand même dangereux que d'être aussi anxieux et nerveux pour une simple goutte de sang.

 « Et vous ? Vous faîtes quoi d'intéressant dans Star City ? »

Un moyen de détourner la conversation de lui. Un moyen comme un autre. Mais un peu prévisible aussi, et lancé un peu trop sur la défensive.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
En ligne
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 799
ϟ Nombre de Messages RP : 500
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Lun 8 Mai - 22:01 Message | (#)

L’homme qui lui faisait face avait certes quelques avantages. Il paraissait débrouillard, et il était aux abois, ce qui en faisait le candidat parfait pour des jobs à la moralité douteuse. Raphaël ne savait pas encore quoi penser de l’histoire avec sa femme. Certains époux ne voyaient pas forcément d’inconvénients à ce genre de rupture, mais ça ne semblait pas le cas de son compagnon du moment, au contraire. Si l’Olympien avait dû mettre un mot dessus, il l’aurait qualifié d’attristé. Ça pouvait compter comme un avantage. Casey par exemple, aurait peut-être aimé avoir un homme à tout faire en échange d’information.

Cette histoire de souci de santé par contre… un inconvénient, clairement, et même s’il assurait que ce n’était rien de dangereux, lui n’était pas convaincu. D’autant qu’il avait observé son expression avec attention, au moment où il s’était mordu le pouce jusqu’au sang. Etait-ce l'euphémisme employé pour parler d'une éventuelle transformation en créature assoiffée de sang?

En soi, sa réaction ne voulait rien dire. Elle pouvait être celle de quelqu’un qui n’aimait pas particulièrement la vue du sang, mais l’Olympien avait toujours ce doute.

Oh, quel maladroit!” commença-t-il par s’exclamer.

Il frotta le sang qui perlait de son pouce, mais rangea soigneusement la serviette dans la poche de sa veste. Un sang divin n’était pas le genre de choses qu’on voulait laisser traîner n’importe où, même pour quelques gouttes. Cette tâche ne l’occupa pas longtemps, d’autant qu’on venait de lui poser l’une de ses questions préférées. Que faisait-il dans la vie? Il était peut-être temps de s’inventer une vie.

Je suis dans l’import-export. Entre autre chose”.

Ce qui, en soi, n’était pas éloigné de son épithète de dieu des marchands. Il aimait particulièrement cette expression terrestre car elle voulait à la fois tout dire et rien dire. Que vendait-il? A qui? Quand? Où? Il n’avait pas forcément besoin de l’exprimer. Le “entre autre chose” n’était que la cerise sur le gâteau. Un code pour dire qu’il était ouvert à un certain nombre de demandes, pas forcément légale.

Je peux peut-être vous aider à trouver quelque chose pour vous dépanner. Un travail de manutentionnaire peut-être. Ca vous dérange de travailler à l’extérieur toute la journée?

La demande n’était bien sûr pas innocente. Un refus, même motivé, ne ferait qu’alimenter des suspicions de plus en plus fortes. Il poussa même le vice jusqu’à proposer une deuxième offre d’emploi, tout aussi fictive que la précédente pour l’instant, et dans la même veine - jeu de mot voulu.

Sinon je peux peut-être voir avec l’un de mes amis, il dirige un abattoir industriel. Il fait assez froid, et bien évidemment, il faut avoir le coeur bien accroché. Vous tenez à la vue du sang?

Si son interlocuteur était effectivement un vampire, dhampire, ou toute autre créature attirée par le sang, la question avait certainement une certaine ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mar 9 Mai - 13:25 Message | (#)

Ce type venait de baisser nettement dans l'estime de Scott : non seulement il semblait prendre un malin plaisir à essuyer délicatement le sang sur son doigt, mais en plus de ça, ses questions suivantes étaient clairement malintentionnées. Avait-il deviner sa véritable nature, ou était-ce simplement un malheureux hasard et il ne s'agissait que d'un vaste accès de paranoïa de la part du vampire ? Le doute croissait de plus en plus dans on esprit, sans qu'il ne parvienne à démêler le vrai du faux. D'un côté, il avait le sentiment d'avoir affaire à un individu bien différent de ce qu'il prétendait être, sentiment accru par les questions posées à l'instant ; d'un autre, il lui semblait que son propre comportement en dévoilait beaucoup plus qu'il ne devrait, et peut-être que son interlocuteur ne faisait qu'essayer de se renseigner de manière désintéressée, sans soupçonner ce qu'il avait en face de lui.

Ces questions lui rongeaient tant et si bien l'esprit qu'il ne remarqua même pas qu'il serrait les poings. Ou plutôt, il le remarqua alors qu'un long silence s'installait entre eux, après les questions posées. Scott s'efforça de se ressaisir, et de terminer son café par la même occasion pour faire genre. Bon, surtout, ne pas paniquer. Et répondre aux questions de la manière la plus naturelle qui soit. Il se remit un visage plus calme, moins crispé par le stress d'avoir été aussi facilement découvert. Imaginez que tout le monde se mette à découvrir sa nature vampirique ! On était plus au Moyen-âge, mais quand même, les gens n'aimeraient sans doute pas avoir affaire à un être comme lui.

 « Vos propositions sont intéressantes, je l'admets. Mais malheureusement pour moi, plus que pour vous, je ne peux que les décliner. C'est gentil à vous de proposer tout ça à un inconnu qui a renversé votre café, mais... enfin, comme je vous le disais, j'ai quelques soucis de santé. »

Pour le travail en journée, ouais. Mais comment tourner ça pour l'abattoir aussi ?

 « Vous voyez la marque sur mon visage ? J'ai la peau sensible au soleil, qui fait que si je reste trop longtemps exposé au soleil, je finis avec une peau couleur charbon qu'on pourrait sortir du barbecue. Donc c'est assez difficile, même couvert, de bosser en plein soleil pour moi. Après, pour l'autre job... c'est un travail répugnant, nécessaire, mais sale. Et assez peu moral, aussi. Je préférerais éviter ce genre de travail, je ne vous le cache pas. Mais encore une fois, c'est fort aimable à vous de proposer. »

Maintenant qu'il avait décliné et potentiellement écarté le piège – si c'en était un et s'il avait bel et bien réussi, ce qui n'était pas sûr ! - il fallait de nouveau relancer la conversation vers des eaux moins dangereuses. Une idée lui vint alors à l'esprit.

 « Vous qui connaissez la ville, est-il vrai qu'on peut y rencontrer des supers à tous les coins de rue ? Et qu'il n'est pas impossible que votre voisin soit un super, même s'il a l'air d'être un vieillard octogénaire ? »
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
En ligne
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 799
ϟ Nombre de Messages RP : 500
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mar 9 Mai - 15:17 Message | (#)

L’Olympien n’en montra rien, mais il n’avait évidemment pas loupé les poings serrés de son interlocuteur. Peu inquiet de ce qu’il pourrait lui faire, il continua son petit-déjeuner improvisé sans s’en soucier, piochant une nouvelle viennoiserie dans le plat proposé par l’hôtel. L’ego tout olympien du dieu était certainement flatté de constater que tous les clients de l’établissement n’avaient pas droit à ce genre de service.

Je vous en prie” répondit pragmatiquement l’intéressé face à ce refus.

Refus qui, bien sûr, ne faisait que confirmer un peu plus ses suspicions. L’histoire des soucis de santé aurait certainement pu berner quelqu’un d’autre avec, disons, un peu moins de vécu, mais autant dire qu’il avait de l’expérience sous les talons. Il connaissait peu de cas médicaux qui craignaient autant le soleil et le peu qu’il savait des symptômes ne collaient pas avec l’homme qu’il avait en face de lui.

Ah je vous l’accorde, il faut avoir le coeur bien accroché pour travailler dans un abattoir”.

Sans aller dire qu’il savait ce que c’était, disons qu’il avait une plutôt bonne image. Fut un temps - assez lointain à l’échelle humain - où des prêtres se faisaient un plaisir de lui sacrifier divers animaux. Autant dire qu’à cette époque, le sang coulait à flot.

Les soupçons de l’Olympien se renforcèrent un peu plus quand l’autre tenta une nouvelle fois de dévier la conversation vers un sujet sûrement moins dangereux pour lui. Ce n’était jamais une bonne technique, en tout cas à utiliser sur Raphaël. Plus on refusait de parler de quelque chose, et plus il voulait en savoir plus.

C’est vrai. On trouve de tout dans cette ville. Mutant, magicien, créatures magiques diverses”. Divinité poursuivit-il pour lui-même. “Par exemple, ce matin, j’ai rencontré un vampire”.

Au vu du regard appuyé que lui lança l’Olympien par-dessus le rebord de sa tasse, il était difficile de ne pas voir l’allusion. Il prit le temps de finir sa gorgée et de mettre sa tasse de côté sur le guéridon à côté de lui avant de reprendre la parole.

Avant que vous ne cherchiez à le nier, je tiens à préciser que ce serait probablement inutile. Loin de moi l’idée de vous juger. Vous êtes, après tout, ce que vous êtes. J’ignore tout de votre histoire, vous êtes sans doute un peu plus vieux que vous en avez l’air, vous êtes peut-être un nouveau-né, que sais-je… ce que je sais, en revanche, c’est que vous avez besoin d’aide”. Et ce n’était même pas une supposition, il l’avait dit lui-même. “Encore une fois, vous pourriez essayer de nier… ou vous pourriez aussi envisager qu’un allié vous serait d’autant plus utile s’il sait exactement ce que vous avez besoin et s’il connait vos limites”. Il reprit son café, et le porta à ses lèvres pour une nouvelle gorgée. Juste avant, il se fendit néanmoins d’une dernière remarque : “Encore une fois, c’est à vous de voir”.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 10 Mai - 13:55 Message | (#)

La surprise faillit lui faire renverser le reste de son café. Ainsi, le dénommé Raphaël, aussi mystérieux qu'il était curieux, savait désormais pour sa maudite condition. D'un coté, c'était intéressant, car peut-être pourrait-il savoir ce qui l'avait trahi (même s'il avait déjà quelques idées), mais d'un autre... l'idée d'être découvert si facilement le chagrinait quelques peu. Difficile de rester serein face à tout ça. Car ce n'était pas une simple supposition : mais bel et bien une affirmation, mue par une confiance absolue dans le jugement porté. Mercury avait totalement cerné ce qu'il était en réalité, et il savait qu'il ne se trompait pas.

Une chose totalement différente surprit également Scott ; les employés qui se trouvaient autour d'eux, qui entendaient peut-être des bribes de leur conversation, qui s'affairaient, qui allaient et venaient sans s'intéresser à eux... nul ne semblait affecté. Soit ils n'entendaient rien, soit ils étaient disciplinés au point de ne pas s'intéresser le moins du monde aux affaires de Mercury. Encore une fois, quel genre de magnétisme ce type exerçait ici ? Une chose en entraînant une autre, voilà que son interlocuteur très curieux lui proposait maintenant de l'aide. Pour le coup, plus que de la surprise, ce fut du dépourvu qui s'empara de Scott. Comment un gars comme ça pouvait-il l'aider ? Par des moyens sûrement douteux. Ce qui, bizarrement, ne l'étonnait pas tant que ça...

Avait-il vraiment envie d'être aidé ? Là était aussi la question. Tout en réfléchissant, il termina son café, avant de poser la tasse. Ce gars avait peut-être des moyens bien plus larges qu'il n'en aurait jamais lui-même ; ce qui était un bon point s'il comptait l'aider. Mais la prudence l'emportait un peu, dans son esprit, car après tout, i lavait affaire à un inconnu qui s'était amusé à deviner sa véritable nature pour le mettre dans une situation assez... inconfortable.

Mais même s'il ne voulait pas d'aide... avait-il le choix ? Un vampire solitaire, c'était dangereux pour lui et pour les autres.

 « Je suppose que tout d'abord, des félicitations s'imposent. Vous m'avez démasqué. »

Il lui adressa un sourire dépourvu de chaleur. Effacée, la sympathie anodine qu'il avait eu quelques minutes plus tôt pour cet homme.

 « Vous me proposez de l'aider, si je comprends bien. C'est fort aimable : mais je doute que ce soit gratuit, pas vrai ? Vous avez l'air d'avoir le bras long, et aussi des moyens assez élevés. De plus, je soupçonne que vous ayez bien plus de connaissances sur les choses les plus étranges de notre monde, tel qu'un vampire, que vous ne le laisseriez croire. Aussi, je vais vous demander directement : que voulez-vous, en échange d'une aide ? Et en quoi consisterait cette aide, au juste ? Vous ignorez quelles sont mes raisons de venir ici. »

Il ne pouvait pas faire plus direct, de toute façon, et il ne tenait pas à essayer. Quelque chose lui disait que pousser le bouchon trop loin pouvait s'arranger dangereux. Mais ça avait sans doute à voir avec le fait qu'il pouvait se faire dénoncer à tout instant, maintenant, et que ça pouvait lui coûter cher.

 « A moins que vous n'ayez deviné ça aussi... »
Revenir en haut Aller en bas



Le début du commencement des préludes de la quête [PV Raphaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» 1/4 de finale [Raphaël VS. Xam]
» Décès du papa de Raphaël Tilliard
» Ne parvient pas à s'en remettre (pv Sybille et Raphael)
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-