AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Good Maow-rning - Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 20 Avr - 22:27 Message | (#)

Le Quartier du Front de Mer était rempli de dizaines de maisons et de bâtiments d’habitation. Il n’y en avait pourtant qu’un seul qui attirait Seto. C’était le seul où il ne pouvait pas pénétrer.
Certes, ça aurait pu être étonnant. Si on exceptait le fait que l’esprit-chat pouvait passer au travers des murs. Avec ce fait en tête, qu’une maison persiste à lui refuser l’entrée devenait tout de suite plus étonnant. Enfin il disait maison… extérieurement, ça ressemblait plus à un manoir. Disons que c’était un manoir. Le chat avait tout essayé. La porte - fermée bien sûr - les fenêtres, les murs, rien de rien. Même pas le tout début d’un passage au travers d’un mur.

Le pire dans l’histoire, c’est qu’il avait découvert ce bâtiment impénétrable tout à fait par hasard. Et d’une manière fort peu flatteuse. L’esprit-chat était en pleine mission pour le compte du Cartel quand il avait dû fuir précipitamment. Habitué à courir droit devant lui et à se rendre intangible pour franchir les obstacles, c’était exactement ce qu’il avait fait là aussi. Tout se passait très bien… jusqu’à ce que sa truffe ne heurte violemment le mur du manoir, et qu’il ne pousse un petit “miaow” mouillé de douleur.

C’était après cette découverte aussi étonnante qu’humiliante qu’étaient venues les premières expérimentations, et si au début, la curiosité poussait le chat, un autre élément était venu s’ajouter à l’équation. Les murs qui refusaient de le laisser passer, ça n’existait pas. En tout cas, il n’en avait jamais rencontré jusqu’ici, et il avait effectué quelques missions pour le Cartel qui impliquait de s’introduire dans des pièces ultra-sécurisées, ça ne l’avait pas empêché de passer au travers du mur comme s’il s’était s’agit d’une cascade d’eau peu épaisse.

Si la technologie ne pouvait pas l’empêcher de passer, la magie en revanche, pouvait, ou en tout cas il se l’imaginait. Or qui disait magie… disait magicien. Qui disait magicien disait peut-être son magicien. Autrement dit, une motivation supplémentaire pour entrer.

Ses pouvoirs ne fonctionnaient peut-être pas, mais cela ne voulait pas pour autant dire qu’il était dépourvu de solution. Seto pouvait se montrer des plus patients quand il avait une idée derrière la tête, et son plan demandait d’en avoir.

Il commença par arrêter de manger. C’était d’autant plus compliqué qu’il aimait bien manger, et que les aliments sentaient très bons. Son estomac gargouillait, mais l’aspect mal nourri était important à la réussite de son plan. Il avait même été jusqu’à entrer dans deux ou trois bagarres d’ordre féline. Bon, il avait gagné hein, mais il s’était arraché jusque ce qu’il fallait de poil, et fait bouffer l’oreille juste assez pour gagner en potentiel victime mignonne.

Après plusieurs jours de régime sec, doublée d’une observation attentive des lieux - une pierre deux coups - il était fin prêt. Il avait repéré plusieurs habitants des lieux, et l’un d’eux revenait justement avec des provisions sous le bras. Seto calcula son coup, et se mit à détaler comme un fou furieux vers le perron, avec un miaulement paniqué destiné à faire se retourner les morts dans leurs tombes. Il fit exprès de s’emmêler les pattes et de paniquer un peu plus en voyant un humain, ce qui, ajouté à son aspect mal nourri et blessé, devait le classer un peu plus dans la catégorie “petite bête sans défense”.

Il ajouta la petite touche finale, la cerise sur le gâteau, avec un “maooooow” à fendre le coeur, accompagné d’un petit regard tout triste. Si avec ça il ne le faisait pas craquer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4154
ϟ Nombre de Messages RP : 1361
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Ven 21 Avr - 10:12 Message | (#)

En tant qu'intendant officiel du manoir, Sallah se chargeait de faire les courses et autres sorties « ménagères » de ce genre. Ce jour-là, il avait pris son temps, flânant entre les rayons en se demandant s'il ne devrait pas changer ses habitudes en achetant quelque chose de nouveau – c'est qu'au bout de presque quarante ans, Adrian risquait d'en avoir ras-le-bol ! Mais, finalement, il avait opté pour les produits habituels et rentrait à pied, ses deux sacs portés à bout de bras. Malgré son embonpoint et sa démarche maladroite en apparence, l'égyptien restait un homme fort et assez souple. Tout en profitant du beau temps passager, il accomplissait donc son exercice du jour !

Tout était comme d'habitude, du moins jusqu'à ce qu'il arrive devant la demeure. À ce moment précis, il repéra un mouvement rapide dans son champ de vision et, durant l'espace d'un instant, se demanda s'il s'agissait du chiot qu'Adrian avait rapporté il y a quelques temps. Il l'avait laissé chez sa compagne actuelle qui jouissait elle aussi d'un charmant et vaste jardin, mais qui avait deux enfants pour s'en occuper. Au manoir, ni Adrian, ni Sallah n'étaient vraiment aptes à le surveiller, surtout que l'Archimage s'absentait parfois plusieurs jours, voire semaine, mais sans pouvoir embarquer l'animal avec lui. Qui plus est, le chiot demandait beaucoup d'attention. Mais non, il ne s'agissait pas de lui et Sallah distingua bientôt un chat dans un assez piètre état. Efflanqué et balafré, il devait certainement avoir trouvé refuge dans une poubelle pour être dans un état pareil ! Sans hésiter, le quinquagénaire posa l'un de ses sacs non loin de l'animal et se pencha, murmurant des mots rassurants en tendant sa main vers lui pour vérifier si la bête le laisserait approcher.

Visiblement, le chat avait beau être sauvage, il ne sembla pas s'enfuir lorsque l'égyptien s'en approcha pour tenter de l'attraper. C'est donc avec le réfugié dans un bras et un sac dans l'autre que Sallah pénétra dans le manoir, se rendit jusqu'à la cuisine et posa son chargement sur la table. Sans hésiter, il se détourna pour aller fouiller dans un placard puis dans le réfrigérateur et revint avec un bol qu'il remplit de lait et le posa devant le chat. Après avoir tout rangé, il retourna chercher le sac esseulé sur le palier puis referma la porte avant de revenir dans la cuisine pour ranger ses courses, puis s'intéressa à nouveau à l'animal en essayant de trouver comment le nourrir.

Les heures qui suivirent furent dédiées à cette tâche et au fait que l'égyptien tenta de baigner le chat, puis Adrian rentra de ses cours à Star High. Il fut assez étonné de trouver Sallah à demi-trempé comme s'il avait tenté de noyer quelqu'un et l'interrogea du regard, un sourcil haussé de surprise.

« J'ai trouvé un chat dans un sale état sur le palier. »
« Et tu l'as donc noyé dans la baignoire. »
« Mais non ! Voyons ! Je l'ai nourris et j'ai essayé de le laver. Il est effrayé, on devrait le garder un peu.... »
« Ben voyons. »

Malgré son âge, Sallah restait un grand enfant et Adrian était pratiquement convaincu que « un peu » signifiait « éternellement ». Mais tant pis. Tant que l'animal ne faisait pas ses griffes sur tous les artefacts magiques du manoir ou n'utilisait pas les bouquins comme sommier, l'Archimage n'y voyait pas de problème. Il s'éclipsa donc dans le salon, se dirigeant vers sa table de travail qui se trouvait non loin de là, puis tira une chaise pour s'y installer. Posant sa pochette sur ses genoux, il en tira un tas de copies qu'il posa sur le bureau : des interrogations à corriger, le côté négatif du métier de professeur !

Alors qu'il s'apprêtait à poser sa pochette sur le sol, son attention fut attirée par un mouvement près de la porte donnant sur le hall et il aperçut pour la première fois le fameux chat. Il était vrai qu'il avait l'air dans un assez mauvais état, mais bon. Adrian se pencha pour poser la sacoche sur le sol avant de saluer le chat, un peu comme tous les humains qui parlaient à leurs animaux sans s'attendre à ce qu'ils répondent.

« Et bien bonjour toi, je présume que tu es le nouveau locataire. Évite simplement de te faire les griffes sur tout ce que tu trouves, tu veux bien ? »

Après quoi, le centenaire détourna son attention pour commencer à s'occuper de ses copies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 21 Avr - 21:00 Message | (#)

Seto aurait probablement pu se faire une fortune en tant qu’acteur félin s’il l’avait voulu. Excepté bien sûr que l’argent ne l’intéressait nullement. Son plan en tout cas avait parfaitement fonctionné. Il avait joué juste assez de coups de griffes et de miaulements terrifiés pour attendrir, sans repousser, et c’était vite retrouvé dans les bras de l’humain.

Il n’avait initialement pas compté là-dessus, mais l’humain en question alla même jusqu’à lui proposer à manger et Seto n’était pas du genre à refuser. Déjà parce qu’il avait une dalle carabinée avec sa diète forcée de préparation de rôle, et ensuite parce que par principe, on ne refusait pas de la nourriture.

Il aima beaucoup moins l’étape du bain et le fit bien comprendre à grands renforts de miaulements effarouchés et de griffes sorties. En plus, il ne pouvait pas reprendre sa forme humaine pour se défendre contre cette agression, sans risquer de griller sa couverture, et donc de remettre en cause toute la mission qu’il s’était confié. A un moment, il se résigna à ce bain forcé. Maintenant qu’il en était là, autant aller jusqu’au bout hein. Il se jura quand même de le faire payer à l’humain avec un besoin bien placé sur son lit. Pour lui apprendre.

Il garda cette idée de vengeance dans un coin de sa tête, plus intéressé par une nouvelle arrivée. Il reconnut le deuxième humain pour l’avoir observé, mais ne sortit pas tout de suite de sa cachette, ne voulait pas interrompre une conversation qui le concernait. Si l’humain noyeur voulait le garder, il était partant pour rester : ça lui donnait une excuse en or pour rester ici et récolter le maximum d’informations. Si c’était une maison de magicien, il tenait à le découvrir. Si ce n’était pas une maison de magicien, il tenait aussi à le découvrir.

Il avait, à son sens, passé assez de temps avec l’humain n°1 pour avoir envie de tenter sa chance avec l’humain n°2. Sans compter que même si le n°1 l’avait nourri, il avait aussi collé sous l’eau, et le premier ne compensait pas le second, loin de là. Il se faufila dans la pièce où s’était réfugié le second, et n’hésita pas à glisser un “miaow” tout mignon pour l’attendrir.

Juste avant de se conduire en chat et de grimper d’un bond sur le bureau. Il piétina les copies que l’humain venait tout juste d’y installer et se coucha dessus sans hésitation aucune. Bien décidé à ne pas bouger, comme l’aurait fait n’importe quel chat, il s’installa un peu plus sur les copies, et commença sa toilette - une vraie toilette, avec sa langue et ses pattes, pas à grandes eaux - pour bien signifier qu’il ne pouvait pas bouger. Disons que son attitude était en partie un test destiné à connaître les affinités magiques de l’humain. Oh et aussi parce qu’il avait envie d’être chiant.

Il passa sur le dos, froissant un peu plus les copies sur lesquelles il s'était installé, présentant son ventre et agitant les pattes pour réclamer des grattouilles. Jouer les espions, ok, joindre l'utile à l'agréable, encore mieux. Seto aimait les grattouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4154
ϟ Nombre de Messages RP : 1361
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Sam 22 Avr - 0:07 Message | (#)

Les parents d'Adrian avaient eu des animaux lorsqu'il était enfant, mais lui-même ne s'en était jamais trop occupé. Il n'avait pas la « fibre animale » et préférait largement laisser les autres se charger de dispenser amour et papouillages aux braves bêtes. De toute manière, ils venaient rarement lui en demander, peut-être parce qu'ils sentaient qu'il n'était pas doué pour ça ?

L'Archimage détourna son regard du chat, prêt à se lancer à l'assaut des copies, mais l'animal en avait apparemment décidé autrement ! Lorsqu'il sauta sur le bureau, Adrian le regarda d'un air un peu interloqué et ne sut pas trop comment réagir en le voyant piétiner sans cœur les malheureuses copies qui n'avaient rien demandé. Comment allait-il expliquer ça à ses élèves ? Il n'y avait qu'à espérer que ses pattes étaient propres ! Ouvrant la bouche pour ordonner à la bête de redescendre, le centenaire réalisa qu'il avait affaire à un chat, soit la créature la moins obéissante de la planète. Il se contenta donc de froncer les sourcils au moment où l'animal entreprit d'effectuer sa toilette devant lui, se demandant quelle idée Sallah avait pu avoir pour ramasser ce chat. Et comme si l'animal venait d'entendre ses pensées, il roula sur le dos, présentant son ventre comme s'il essayait d'obtenir des câlins. Mais c'était peine perdue ! Adrian était aussi insensible aux charmes félins qu'à ceux des demoiselles, il se redressa donc en repoussant sa chaise avant de contempler l'animal.

« Bon, écoute le chat, tu es vraiment très mignon et gentil, mais j'ai du travail. Si tu veux des câlins, il va falloir que tu changes de personnes. Essaye donc avec Sallah, il a l'air déjà fou de toi ! »

Adrian avança les mains et saisit le chat au niveau du ventre avant de le retourner pour le soulever, sa main toujours positionné sur son bedon. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il sentit quelque chose d'étrange. Le manoir dégageait en permanence de l'énergie magique au vu de la multitude d'artefacts qui s'y trouvaient – et du nexus magique dans la cave – ce qui expliquait qu'il n'avait pas senti l'aura étrange de la créature.

Durant les quelques secondes de réflexion, Adrian avait glissé le chat contre sa hanche étant donné qu'il comptait le transporter, mais lorsqu'il se rendit compte que cette aura émanait bien du félin, il le déplaça devant lui. Soulevant la bestiole, l'Archimage l'approcha de son visage – mais garda une distance de sécurité pour éviter de se faire éborgner – puis scruta son regard. Trouverait-il une lueur d'intelligence qui l'informerait du fait qu'il ne s'était pas totalement planté et qu'il avait encore quelques années devant lui avant de finir gâteux ? Peut-être. Ou peut-être pas.

Baissant le chat, il le conserva tout de même entre ses mains avant de finalement tourner la tête vers la porte de la pièce :

« Sallah, où est-ce que tu as trouvé ce chat ? » Du bruit arriva de la cuisine et une voix distante :
« Il attendait devant la porte quand je suis arrivé ! »

Adrian fronça à nouveau les sourcils avant de finalement opter pour une solution assez... bizarre. Puisqu'il n'était pas certain de lui, le mieux restait de poser directement la question à l'intéressé, non ? Au pire des cas, ce serait juste un chat et il ne le répéterait pas, puis s'il avait raison, il n'aurait aucune raison de le prendre pour un fou.
Après une ultime hésitation, il posa les fesses du chat sur le bureau – tant pis pour les copies – et glissa ses mains sous ses pattes avant, le maintenant en position assise pour capter son regard.

« Bon, je me sens très ridicule à parler à un chat, mais d'un côté je n'ai jamais senti de vrai chat avec une aura magique. Alors, la solution la plus facile me semble être de vous demander de reprendre forme humaine... ou ce que vous êtes. Sinon je vais devoir forcer les choses. »

Sauf qu'il ne le ferait pas. Agir en douceur et sans forcer les gens était dans sa nature, mais ça, le chat ne le savait pas. Enfin, normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 22 Avr - 11:51 Message | (#)

De toute évidence, l’humain n°2 n’était pas très portée sur les papouilles et grattouilles félines. Pourtant, il admettait lui-même que l’animal était mignon. Sans aller dire que c’était une première pour Seto, l’événement était tout de même assez rare pour être souligné. Si on le trouvait mignon, on le papouillait, point.

Il lâcha un miaulement à fendre le cœur quand l’humain le souleva pour le chasser, et en lâcha un autre, emprunt d’étonnement, quand il le leva à hauteur de son visage. Encore un peu, et on aurait pu croire à la reconstitution de la scène mythique d’un célèbre dessin animé. Il ne manquait plus que la bande sonore proclamant que c’était “l’histoire de la vie”. Cela impliquait aussi que l’Archimage était un vieux singe rempli de sagesse… ce qui n’était peut-être pas la comparaison la plus flatteuse au monde.

Il essaya de se tortiller pour faire comprendre à l’humain que cette position n’était pas exactement des plus confortables pour lui, mais il ne semblait pas décidé à le lâcher, et posait des questions à l’humain n°1. Sallah, puisque c’était son nom. Le bakeneko ne comprenait pas tout de son côté. Pourquoi ne voulait-il pas le reposer? En plus, il l’avait regardé bizarrement tout à l’heure. Avait-il déjà deviné sa nature? Parce qu’il ne l’avait côtoyé que cinq minutes.

Maow?” miaula le chat quand il se retrouva assis sur le bureau, face à l’humain dont il ne connaissait toujours pas le nom.

Il tenta un regard innocent pour sauver sa couverture, mais sentait bien que c’était inutile. Il n’avait certes pas l’air méchant, mais est-ce qu’il avait pour autant envie de prendre le risque? Pas sûr. Les gens d’apparence gentille pouvaient être les plus cruels du lot si on les motivait assez. Et puis même en admettant qu’il accepte de se transformer, et qu’il reconnaisse sa nature magique… ça ne voulait pas pour autant dire qu’il avait une idée derrière la tête. Même s’il en avait effectivement une. L’un dans l’autre, mieux valait se retransformer de lui-même, plutôt que d’y être obligé. Dans le premier cas, il faisait preuve de bonne volonté, dans le second, il pouvait paraître suspect.

Il reprit une apparence humain, et se retrouva donc les fesses à l’air, assis sur le bureau de l’humain, et plus précisément sur ses feuilles de papier. Le jeune asiatique ne semblait pas particulièrement ému de se retrouver devant l’autre dans son plus simple appareil. Le concept de pudeur lui était quelque peu étranger.

Vous savez en théorie, je suis un chat, pas un humain. C’est pour ça que vous vouliez pas me grattouiller le ventre? Parce que vous avez senti que j’étais pas un chat normal? Comment vous avez su que j’étais pas un chat normal?”

Il avait posé ces questions sur un ton innocent au possible, presque comme s’il était idiot. Il avait certes découvert qu’il n’était pas un simple chat, mais il pouvait quand même essayé de récolter le maximum d’informations. Des fois que ça finisse par être utile.

Est-ce que je peux descendre de votre bureau? Y a des coins de vos feuilles qui me rentrent dans les fesses. En plus ça ressemble à une litière et je voudrais pas causer un accident”.

Voilà, il faisait preuve de juste assez de volonté pour laisser planer un doute sur ses intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4154
ϟ Nombre de Messages RP : 1361
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Dim 23 Avr - 11:03 Message | (#)

Adrian avait sincèrement bluffé. Il ne pensait pas réellement avoir affaire à un métamorphe ou à une créature magique pour la bonne et simple raison qu'il avait du mal à comprendre l'intérêt qu'elle aurait à se faire adopter par des humains et traiter comme un animal. Mais il était vrai qu'il n'était pas à sa place et qu'il ignorait totalement comment fonctionnaient ces individus.

Ainsi donc, lorsque le chat changea d'apparence pour prendre une forme humaine, Adrian manqua de sursauter, mais il se maîtrisa. Si son regard était posé sur l'animal quelques instants plus tôt, il s'empressa de le détourner en s'apercevant que l'humain était totalement nu. Forcément, il n'y avait que dans les films que les animaux pouvaient prendre forme humaine tout en restant parfaitement habillés ! Même lorsque le jeune homme commença à parler, l'Archimage garda son regard détourné comme s'il voulait à tout prix éviter de voir quelque chose qu'il n'aurait jamais dû apercevoir. Certes, il avait déjà vu de nombreuses personnes en tenu d'Eve ou d'Adam lorsqu'il était en Afrique, cependant c'était légèrement différent puisqu'ils vivaient ainsi depuis des générations. Là, ils étaient dans son manoir en plein milieu d'une ville civilisée...

Toutefois, comme l'autre reprenait la parole pour annoncer quelque chose d'assez inquiétant, Adrian lui jeta tout de même un regard en prenant soin de rester focalisé sur son visage, puis acquiesça d'un hochement de la tête avant de reculer de quelques pas pour lui libérer la place.

« Oui, bien sûr. Attendez ici quelques secondes, je vais vous chercher de quoi vous couvrir. Et ne couchez à rien s'il vous plaît. »

Mais si l'homme avait le caractère d'un chat, il espérait juste qu'il ne s'amuserait pas à se balader devant les fenêtres. Déjà que ses voisins le prenaient pour un type bizarre, s'ils voyaient un jeune asiatique se balader entièrement nu dans sa maison, inutile de dire qu'il serait définitivement classé dans la catégorie des personnes à éviter. Et qu'on parlerait de lui à la prochaine fête des voisins, ce qu'il préférait éviter.

L'américain s'éloigna donc et passa par le hall avant de monter à l'étage pour récupérer de vieux vêtements laissés par Abban, le frère d'Aishlinn qui avait dormi ici une ou deux fois. Les jumeaux s'étaient éclipsés si rapidement qu'ils n'avaient pas récupéré leurs affaires. Le jeune homme avait approximativement la même taille et la même corpulence que l'asiatique – du moins du peu qu'Adrian avait vu – ce qui devrait lui permettre d'enfiler le vêtement sans trop de problèmes. Son chargement sur le bras, il descendit rapidement au rez-de-chaussée et rejoignit le jeune homme dans le salon, espérant juste que Sallah n'avait pas eu l'idée de se balader par là en même temps. Il était encore moins tolérant qu'Adrian avec la nudité.

En débarquant dans la pièce, il repéra la silhouette de son invité surprise et lui tendit les vêtements, tout en prenant soin de ne toujours pas le regarder. Puis il répondit enfin à ses questions.

« Vous savez, n'importe quel magicien un minimum compétent devinerait que vous n'êtes pas un simple chat. Vous dégagez une aura magique difficile à rater. » Il soupira légèrement. « Je voudrais plutôt savoir pour quelle raison vous avez demandé à entrer dans ce manoir si vous êtes capable de vous transformer en humain. Comprenez bien que si mon intendant vous a pris, c'est uniquement parce qu'il pensait avoir affaire à un chat abandonné, mais il semble qu'il s'est bien trompé. Alors, donnez-moi une raison de ne pas vous mettre à la porte maintenant ? »

Hormis le fait qu'il était totalement nu et que ses voisins risquaient franchement d'appeler la police en voyant qu'il éjectait des asiatiques en tenue d'Adam de son manoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 23 Avr - 15:07 Message | (#)

Si lui n’était absolument pas gêné par sa propre nudité - en même temps, il était un chat, techniquement parlant, il n’était jamais habillé sous ses poils - ce n’était pas le cas de l’humain qui s’obstinait à ne pas le regarder, ou alors vraiment juste le visage. En temps normal, Seto n’aurait pas hésité à le troller, mais l’archimage avait de la chance. Le chat tentait de se faire passer pour une innocente créature magique, ce qui collait mal avec une attitude visiblement trop exhibitionniste.

Enfin Seto restait Seto, et s’il ne pouvait pas être trop visiblement trollesque, il essaya quand même de coller sa nudité sous le nez de l’autre aussi innocemment que possible. Genre “oh, je suis nu? Pardon je n’avais pas remarqué”, mais sans grand succès puisque l’homme s’éclipsa quelques minutes pour lui donner de quoi se vêtir.

Le chat n’obéit pas exactement à la consigne expresse de ne toucher à rien, et renifla les alentours, pokant divers objets du bout du doigt. Il rangea prestement ses mains dans son dos quand le propriétaire des lieux revint, présentant, du même coup, son anatomie pleine et entière, mais pas longtemps puisqu’il lui colla des vêtements dans les bras. Comme il était évident qu’il n’aurait pas une vraie conversation avec lui tant qu’il serait trop distrait par sa nudité, Seto entreprit de s’habiller. Il passait justement la tête dans un t-shirt quand l’homme répondit à sa question, et lui en posa une autre.

Je savais pas que vous étiez magicien” répondit Seto avec une sincérité désarmante. Sincérité qui l’était d’autant plus puisque ce n’était pas totalement faux. Disons qu’il avait fortement soupçonné une présence magique, mais sans en être certain. “Moi j’avais juste faim” ajouta-t-il, toujours dans l’optique de jouer les idiots innocents pour obtenir quelques renseignements. “Je joue les chats mignons, les gens me donnent à manger, et après je m’en vais. Je peux pas faire ça quand j’suis humain”. Il avait probablement compris pourquoi vu que quand il était humain, il était un asiatique tout nu. Beaucoup moins pratique, et beaucoup moins mignon. “J’suis pas un humain métamorphe vous savez, je suis vraiment un chat au départ”.

Il avait fini d’enfiler un pantalon pendant qu’il parlait et était, n’allons pas dire présentable, mais au moins décent, mais c’était probablement tout ce que recherchait son interlocuteur. Il regarda l’homme qui lui faisait face avec de grands yeux et une petite moue attristée, destinée à l’attendrir - il avait menti, il savait être mignon quand il était humain - et ajouta d’une toute petite voix d’enfant qui sait qu’il a fait une bêtise :

Est-ce que je vais avoir des problèmes?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4154
ϟ Nombre de Messages RP : 1361
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Dim 23 Avr - 21:54 Message | (#)

Il était vrai que son statut de mage n'était pas connu de tout le monde, bien au contraire. Même si son manoir était protégé, il pouvait l'avoir été par un mage extérieur. Adrian lui-même avait souvent posé ce genre de protections pour des amis ou de simples connaissances alors même que ces dernières n'y connaissaient rien, mais tout de même ! La demeure était pleine d'artefacts magiques et le nexus situé sous la maison devait attirer n'importe quel individu qui possédait un lien, même ténu, avec le milieu ésotérique. Donc, à moins d'avoir affaire à un simple métamorphe, normalement l'Archimage s'attendait à ce que son interlocuteur ne soit pas aussi naïf qu'il le prétendait.

La confirmation arriva assez rapidement alors que l'inconnu expliquait qu'il était réellement un chat. Forcément, au vu de son apparence, Adrian pensait évidemment à une créature magique issue du folklore japonais – ou peut-être chinois ? Non, c'était peu probable. Il avait déjà rencontré ce Légionnaire qui s'était révélé être un kitsune, alors pourquoi pas une autre créature du type ? Cela dit, le centenaire n'avait jamais été très calé en culture asiatique, il aurait été incapable de dire avec précision quel type de créatures pourrait correspondre à ce qu'il avait en tête.

Ses prunelles se posèrent sur le visage de l'homme alors que celui-ci lui posait la question qui semblait avoir la seule importance pour lui. Allait-il avoir des problèmes ? Bonne question. Tout dépendrait des réponses qu'il lui ferait ! Et bien sûr, Adrian ne comptait pas lui préciser qu'il avait affaire à l'Archimage ! Il haussa donc les épaules, ne se laissant guère attendrir par le regard de son interlocuteur – il semblait finalement moins sensible à ces tentatives qu'avec Aishlinn qui savait comment exploiter son côté « papa-poule ».

« Je ne sais pas. Tout dépendra de vous je pense. Pour commencer, je veux bien vous croire lorsque vous me dites que vous ne saviez pas que j'étais magicien, mais j'ai beaucoup de mal à croire que vous soyez entré ici sans savoir qu'il y avait de la magie dans le coin. Ou alors, sans vouloir vous vexer, vous êtes une piètre créature magique. » Il le regarda quelques instants en silence avant de reprendre. « Parce que si vous me dites que vous n'êtes pas un métamorphe, ça veut forcément dire que vous êtes lié à la magie, donc en toute logique, vous devriez au moins la sentir un peu. Et on ne peut pas vraiment dire que le manoir soit peu fourni à ce niveau.... »

Il se contentait de souligner quelques évidences pour que l'autre ne soit pas tenté de lui mentir en lui expliquant qu'il ignorait totalement que de la magie était à l’œuvre ici, mais bien évidemment, on ne pouvait être sûr de rien. Adrian ne serait pas très étonné qu'une créature magique en lien avec les chats essaye de l'arnaquer. Ce n'était pas les animaux les plus honnêtes et patients qui existent dirons-nous.

« C'est sans compter que vous ne devez pas être très doué en quémandant de la nourriture, parce que vous êtes assez famélique. Sans compter que mon intendant m'a dit que vous aviez l'air très pressé d'entrer ici. Pourtant j’aurais tendance à dire que l'instinct de survie basique dicte de ne pas se retrouver enfermé dans un lieu où l'on ne connaît pas les sorties, non ? Vous risquiez de vous retrouver enfermé ici, ce n'est pas très prudent. » Mais comme il ne s'appelait pas Columbo, Adrian changea de sujet : « Enfin, si vous me disiez un peu plus de choses à votre sujet ? Comme par exemple votre véritable nature, des détails de ce type en somme. »

Histoire de voir jusqu'à où irait son honnêteté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 24 Avr - 21:18 Message | (#)

Il ne manquait qu’une petite musique triste au violon pour aller avec le gros plan sur les yeux brillants, presque larmoyants de Seto. Sauf qu’il était tout de même beaucoup moins mignon en humain. En tout cas, c’est comme ça qu’il interpréta cette demi-victoire de “je vais aviser en fonction de tes explications”. Sous sa forme de chat, l’autre aurait forcément fondu, c’était certain !

Il dut quand même se rendre à l’évidence quand l’humain lui pointa quelques incohérences dans son discours. Sans aucune autre cérémonie, il se laissa tomber au sol, et s’assit en tailleur.

Bon ok… j’savais. Fin… j’ai deviné mais j’étais pas sûr. Mais c’est pas pour la magie que je voulais entrer”.

Mensonge. Mensonge éhonté. C’était précisément l’aspect magique de la demeure qui avait attisé sa curiosité. Comme sa couverture avait grillé, il fallait bien qu'il s'adapte à la situation.

“... J’vise toujours les grandes maisons parce que ça veut dire que les gens ont de l’argent. Mais des fois ça marche pas toujours, alors bah je dois fouiller les poubelles pour trouver à manger”. Il y avait de la sincérité dans ce qu’il disait, quelque part. Disons qu’il était conscient que les meilleurs mensonges contenaient une part de vérité, et il lui arrivait certainement de se nourrir dans les poubelles. “J’reste un peu, je mange, et puis après je m’en vais. Y a toujours une porte ou une fenêtre qui s’ouvre à un moment vous savez. Bon, là ça fait un moment qu’on m’a pas gardé quelques temps” admit-il.

Il tentait de jouer la carte “malheureux, mais courageux dans l’adversité” avec plus ou moins de succès. La perspective de devoir révéler sa nature ne l’enchantait guère. Par définition - et même s’il y avait des exceptions - les bakenekos n’étaient pas des enfants de choeur. Ils étaient des créatures de vengeance, de malfaisance. Il avait donc deux options. Soit mentir sur sa nature - ce qui pouvait comporter des risques si jamais il n’adhérait pas - soit être honnête sur sa nature, mais mentir sur son caractère. Comme dit plus haut, il était partisan du mensonge, enrobé dans de la vérité, et jugeait que la deuxième option était moins risquée. Si jamais le magicien voulait tester sa nature, il verrait qu'il ne mentait pas, et ce serait l'occasion pour Seto de rester dans ses bonnes grâces.

J’suis un bakeneko. Un esprit-chat japonais” précisa-t-il, des fois que l’humain ne parla pas sa langue natale. “Mais je suis pas malfaisant hein. J’aime pas ça être un humain, j’préfère être un chat. J’ai pas menti là-dessus, je vous jure que je suis un chat. Même que si je pouvais, je préférerais être qu’un chat hein”. Il ne s’avançait pas beaucoup en disant ça. Changer la nature même d’un être… oh il s’imaginait que c’était compliqué. Et même en admettant que le magicien ait voulu y faire quelque chose, ça lui aurait probablement pris du temps. D’ici là, il serait parti. Il lâcha un soupir à fendre le coeur. Traduction “je sais que vous allez jamais me croire maintenant que je vous ai dit ce que j’étais mais je vous jure c’est vrai” et ajouta : “Je viens pas vous voler. Je saurais même pas dire ce qui est précieux chez vous. Je veux juste à manger et des grattouilles”.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4154
ϟ Nombre de Messages RP : 1361
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mar 25 Avr - 11:17 Message | (#)

Cet homme avait une aisance qui laissait penser qu'il était habitué à ce genre de situation. Vu la manière dont il avait réussi à entrer dans le manoir, Adrian le soupçonnait de fréquemment aller gratter à la porte d'inconnus. Quoi de plus normal que de se sentir chez soi en étant chez des inconnus ?

Croisant ses bras sur son torse, il baissa les yeux pour le regarder alors que l'homme avoua à-demi être au courant de la nature magique du manoir, même si apparemment ce n'était pas la raison de sa venue ici. Soit. Adrian voulait bien le croire, cependant il savait aussi qu'il vivait dans une rue assez aisée et que ses voisins collectionnaient les animaux de compagnie. La vieille femme – plus jeune que lui d'ailleurs – qui vivait juste à côté abritait au moins une dizaine de chats dans sa vaste demeure. Un endroit qui devrait normalement attirer n'importe quel prétendu animaux errant, mais cela ne représentait pas une preuve pour autant. Peut-être que les autres animaux sentaient qu'ils n'avaient pas affaire à un véritable chat ?

Il resta silencieux jusqu'à ce que l'homme termine ses explications, avouant en même temps quelle était sa véritable nature. Un bakaneko, Adrian en avait vaguement entendu parler, cependant il ne s'y connaissait pas franchement. Le folklore asiatique était si complet, il avait déjà bien assez à faire avec l'Amérique ! Un soupir lui échappa finalement avant qu'il ne hausse les épaules en arborant une expression légèrement désolée :

« Je comprends bien, mais vous ne trouverez pas ça ici. Je n'ai rien contre vous, ni même contre les chats, mais sans vouloir vous vexer, je trouve ça légèrement... malsain ? De se faire passer pou un chat alors que vous avez une part humaine. Et cela même si vous vous considérez comme un animal. Les gens ne le verront certainement pas de cette manière. »

Adrian ne savait pas trop si l'homme espérait qu'il allait l'inviter à rester au manoir pour se goinfrer et dormir tout son saoul, mais il risquait d'être déçu. Oh, bien sûr, il n'avait aucun problème à aider les gens dans le besoin, mais quelque chose le gênait dans cette affaire. Peut-être que c'était le fait qu'il avait essayé de lui faire gratter son ventre alors qu'un humain se cachait au fond de ce chat ? L'idée le mettait un peu – beaucoup – mal à l'aise, mais peut-être que ce n'était pas forcément ça le souci. Parfois, son instinct le poussait à agir d'une certaine manière, sauf qu'à cet instant présent Eldoth ne savait pas ce qui lui dictait cette réponse. Instinct ou gêne ?

« Peut-être que vous devriez songer à vous comporter différemment avec les gens si vous espérez être gardé sur le long terme ? Et très honnêtement, pour avoir opté pour mon manoir, vous ne devez pas être très doué pour cibler vos proies. Nous n'avons pas le moindre animal, mais tous mes voisins se seraient faits une joie de vous laisser entrer. Il y en a même qui ont des chatières ouvertes ou de la nourriture pour les animaux errants. » Il n'inventait rien, mais il ne le soupçonnait de rien non plus. « Je suis désolé, je ne vois aps quoi vous dire de plus. Je veux bien vous croire lorsque vous me dites que vous ne vouliez rien de plus que de la nourriture, mais je crois que vous l'avez obtenue. »

Autrement dit : pourquoi restait-il ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 26 Avr - 15:14 Message | (#)

Il avait soupiré. Ce qui embêtait Seto, c’est qu’il y avait des milliers… bon, ok, peut-être pas des milliers, mais en tout cas plusieurs façons d’interpréter un soupir. Etait-ce un soupir blasé, désolé, compatissant? Il ne pouvait pas parler au lieu de soupirer aussi ! Sauf que quand il y eut effectivement des mots à ajouter sur ce soupir, ce n’était pas spécialement au goût du chat. Comment ça c’était malsain hein ! Il avait froncé yeux et narines sans s’en rendre vraiment compte.

J’me transforme pas en humain quand j’suis chez les gens. J’sais qu’ils aiment pas voir des inconnus tout nus. Et je les regarde pas tout nus non plus hein”.

Il préférait être clair sur ce point. Lui il était plus orienté vengeance sanglante qui plonge ses victimes dans la folie avant de les pousser au suicide que voyeur. Fallait pas tout confondre hein. On aurait pu arguer que c’était pire qu’être voyeur, mais c’était évidemment un détail. Comme il ne comptait de toute façon pas révéler cette partie de son caractère, cette discussion n’avait pas lieu d’être.

Et je veux pas spécialement qu’on me garde. J’le fais surtout l’hiver pour être au chaud”. Argument plausible. Même si on était maintenant au printemps, les nuits restaient fraîches. “Les grattouilles et les câlins c’est bien, et avoir à manger sans avoir à chasser aussi, mais y a toujours un moment où les gens veulent me castrer”. Pour des raisons évidentes, cette perspective ne l’enchantait pas spécialement. Même s’il n’utilisait pas spécialement son engin sous forme humaine, disons que c’était une question de principe. N’empêche… il commençait à sérieusement l’embêter avec tous ses doutes et ces questions ! Il ne pouvait pas être un magicien naïf et lui ficher la paix hein ! “J’me suis battu avec un chat dans une maison pas loin” expliqua-t-il ensuite avec une sincérité feinte qui se voulait désarmante. “Les autres chats m’aiment pas toujours, j’crois qu’ils sentent que j’suis pas juste un chat. Les chiens sont trop bêtes pour le remarquer, mais y en a qu’essaie de me mordre, j’aime pas”. “j’aime pas”, expression simpliste pour résumer la situation. Autant dire que Seto était le parfait exemple de la rivalité chat/chien. C’était oublier que la plupart du temps, il s’amusait à torturer les pauvres canidés. En tout cas, le ton du magicien laissait peu de doute sur ces intentions, et il était en quelque sorte coincé par ses propres révélations larmoyantes de chat errant. Il avait effectivement obtenu ce qu’il voulait. Et ne partait toujours pas. “... bah en fait euh… j’voulais faire pipi sur l’oreiller de l’autre monsieur pour avoir voulu me laver”. Preuve qu’il ne connaissait rien aux chats. Franchement, qui faisait ça !

Il poussa un soupir à son tour, qui se voulait résigné, et se remit debout. Il se tortilla pour essayer d’arranger ses vêtements sur son corps d’humain et ajouta :

Vous allez pas me jeter un sort hein? J’sais que c’est pas forcément bien, mais j’fais du mal à personne”.

Et puis ce n’était pas comme si il allait vraiment uriner sur le lit de l’autre maintenant. Ceci dit, son inquiétude n’était peut-être pas entièrement feinte. Après tout, la dernière fois qu’il avait rencontré un magicien, il avait fini enfermé dans un rouleau de papier pendant huit siècles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4154
ϟ Nombre de Messages RP : 1361
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mer 26 Avr - 16:37 Message | (#)

En parlant de comportement malsain, Adrian ne pensait pas vraiment au fait de reluquer les gens qui se déshabillaient devant leurs animaux – et franchement, qui pouvait faire ça ? – mais principalement au fait de se faire tripoter par des inconnus. Adrian était au moins aussi tactile qu'un hérisson pouvait l'être, donc autant dire que ce genre de comportement avait de quoi le laisser sceptique et lui apparaissait forcément comme « étrange ». Il préféra toutefois éviter d'en débattre vu qu'il semblait évident qu'ils ne se comprendraient pas.

Le centenaire resta silencieux alors que l'homme-chat reprit la parole pour lui expliquer qu'il cherchait simplement à avoir chaud et de l'attention. Logique et assez normal, Adrian se doutait que la vie dans la rue ne devait ni être agréable, ni aisée, mais que pouvait-il faire d'autre ? Visiblement, cet homme avait eu ce qu'il voulait, mais il restait installé dans le salon, alors....
Les sourcils d'Adrian se froncèrent légèrement lorsqu'il entendit l'aveu au sujet du sort réservé à l'oreiller de Sallah, puis croisa ses bras sur son torse pour finalement répondre à la question que son interlocuteur lui adressa alors :

« Bien sûr que non. Je ne lance pas des sorts sans raison valable. » Et il n'en avait aucune pour le moment. « Mais j'espère que vous avez oublié l'idée d'uriner sur l'oreiller de Sallah. Il vous a donné un bain parce qu'il pensait bien faire. Les animaux errants sont souvent pleins de puces et je comprends qu'il n'ait pas voulu infester la maison. Si vous vous étiez présenté comme un humain, vous auriez évité ce passage. » Mais bon, il imaginait qu'on ne changeait pas sa nature aussi facilement. « Il vous a nourri et s'est occupé de vous, je pense que ça vaut tous les remerciements du monde. Si vous vous vengez sur toutes les personnes qui vous aide, je ne suis guère étonné que vous ne trouviez pas de foyer fixe. »

Seriner un chat, autant essayer de souffler dans un violon ma foi ! Adrian savait bien que ses paroles avaient davantage de chance de rentrer par une oreille et ressortir par l'autre que de le faire réfléchir, mais il ne perdait rien à tenter le coup, non ? Un nouveau soupir lui échappa tandis qu'il s'éloignait vers la table où il avait posé ses affaires quelques instants plus tôt et réordonna tous les papiers qui s'y trouvaient afin d'être certain qu'il n'avait rien perdu durant le bref passage de son invité. Mais non, tout était là.
Adrian pivota pour faire face au jeune homme.

« Je comprends que vous ayez besoin de trouver un endroit où vivre et où vous restaurer, mais je crains de ne pas pouvoir vous aider sur le long terme. J'ai déjà une amie à la maison et je ne suis pas certain qu'elle serait ravie de cohabiter avec une créature magique.... » Amaryllis n'était pas forcément en odeur de sainteté avec elles. « Mais je peux toujours vous aider à trouver un endroit. Vous savez, il existe de nombreux organismes pour accueillir et aider les personnes dans le besoin. Ou alors je pourrais vous mettre en contact avec l'UNISON pour que vous puissiez être pris en charge pas des personnes qualifiées en matière de magie. »

L'offre était sincère. Il n'avait pas envie de le mettre à la porte et de lui dire de se débrouiller seul bien évidement ! Mais de là à l'héberger à la maison... même lorsqu'il avait aidé Aishlinn, la jeune femme n'avait que rarement séjourné au manoir. Et puis c'était sans compter sur le fait que le chat était un animal très fouineur et qu'Adrian avait un peu trop de secrets à préserver.

« Je ne sais pas trop ce que vous cherchez comme genre d'aide, alors éclairez-moi un peu et je serai ravi de vous prêter main forte. »

Et une fois de plus, c'était sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 26 Avr - 22:03 Message | (#)

L’esprit-chat ne l’aurait jamais admis, mais il était effectivement soulagé de savoir qu’il allait échapper à un sortilège. Il ne l’avait pas pensé sérieusement, plutôt dans l’optique d’admettre qu’il avait fait une bêtise, mais pas au point de mériter une boule de feu dans la tête.

Oui bon… d’accord” marmonna le concerné, comme un gamin qui reçoit un sermon. Et histoire d’en rajouter dans sa bonne volonté, il ajouta : “J’irais lui dire merci”.

Ce qui risquait, très probablement, de le surprendre. Il avait ramené un chat, et finissait face à un humain. Il y avait de quoi se méfier de tous les chats qu’il rencontrerait jusqu’à la fin de sa vie ensuite. Encore que… lui au moins n’aurait pas à contempler la nudité du japonais, contrairement au magicien.

“... enfin il faut quand même que j’aille uriner avant de partir si ça vous dérange pas. J’peux utiliser des toilettes d’humain si vous avez pas de litière”.

Il n’avait pas plaisanté tout à l’heure avec les copies. Ni en parlant d’uriner sur l’oreiller de l’autre. Ce n’était pas seulement dans une optique d’embêter. Il avait aussi la vessie presque pleine. Il était d’ailleurs fort probable qu’on lui indiqua des toilettes. S’il trouvait déjà malsain ses capacités de métamorphes, il se demandait ce que ça allait être s’il se proposait de se retransformer en chat le temps de faire sa petite affaire dans une litière. Quoique… Seto était plutôt le genre de créature à garder son apparence humaine mais à uriner comme un chat.

Il était quand même déçu que le magicien lui signifie de manière définitive qu’il ne pourrait pas rester. Une belle occasion de récolter des informations s’envolaient ! Pas seulement pour lui, mais aussi pour ses employeurs. Sauf que… tout n’était peut-être pas perdu. Dans son empressement à l’aider, il parla des refuges pour humains… et de l’UNISON. Alors ça, en revanche, c’était intéressant. Un point d’entrée dans l’UNISON… bon, très probablement pas les hautes sphères… mais quand même. Après… tout dépendait ce que signifiait “prise en charge”. Si ça impliquait des sondes et des aiguilles, c’était très peu pour lui. Il lui fallait un peu plus d’infos. Il voulait bien être dévoué au Cartel, mais il y avait tout de même des limites.

Ca veut dire quoi “pris en charge par des personnes qualifiées”? Ils vont m’faire des tests?" Il avait mis juste assez de crainte et de dégoût dans son ton pour faire passer le message. Il décida d’en rajouter une petite couche côté “j’ai pas besoin d’aide”, des fois que ça lui permette de rassembler plus d’infos. “Ca me dérange pas de vivre dehors, c’est juste plus dur en hiver… mais maintenant ça va mieux y a plus de nourriture, et les nuits seront moins froides. Les gardes-boues d’une voiture ça fait un lit très confortable. Je peux me débrouiller seul la plupart du temps. Y a juste que...”.

Il laissa planer le mystère une poignée de secondes. Il avait eu l’idée à peu près en même temps que son illumination pour l’UNISON. Il y avait bien quelque chose que le magicien pouvait peut-être faire pour lui. Quelque chose qui l’handicapait grandement, dans sa carrière d’espion, mais peut-être qu’un magicien pouvait régler ce problème?

Vous pouvez m’apprendre à lire? J’suis un chat, alors je sais pas. C’est pas pratique parce que tout le monde écrit des trucs, mais moi je sais pas. Ca fait que des lignes et des traits qui se mélangent. J’aimerais bien savoir mais…” Il se tortilla sur place, haussa les épaules et regarda ses pieds, dans une interprétation parfaite de “enfin je veux pas vous embêter alors faites comme si j’avais rien dit” et il conclut : “... mais peut-être que vous pouvez rien y faire… c’est ma nature alors je sais pas”.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4154
ϟ Nombre de Messages RP : 1361
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 27 Avr - 10:57 Message | (#)

Il pensait vraiment à se changer en chat pour aller faire ses besoins dans une litière ? Adrian ne put s'empêcher de hausser un sourcil en entendant une telle déclaration, mais il ne dit rien. Il ne voulait pas que son visiteur s'imagine qu'il le méprisait ou se moquait de lui ! C'était simplement que même après avoir été entouré de créatures magiques tout au long de sa vie, il éprouvait quelques difficultés à ne pas les assimiler à des humains. Surtout lorsqu'elles en avaient la morphologie.
Il répondit donc aussi sobrement que possible :

« Non, désolé, nous n'avons pas d'animaux, il faudra vous contenter de la version humaine. »

Oh, ils avaient bien recueilli le chien confié par Lou, mais il n'était pas forcément au mieux chez eux et était beaucoup plus entouré dans la famille de la compagne de Sallah. De toute manière, un chien n'était pas un chat et même avec lui ici, ils n'auraient pas eu de litière à proposer.

Toutefois, ce problème ne semblait pas être le seul à tarabuster l'homme-chat puisqu’il le questionna sur les fameuses personnes qualifiées de l'UNISON dont Adrian avait parlé un peu plus tôt. Il avait l'air de croire que l'Archimage allait le confier à des personnes qui faisaient des tests sur des animaux, aussi s'empressa-t-il de secouer la tête en signe de dénégation. Il resta silencieux jusqu'à ce que son interlocuteur termine ses questions, même si les dernières ne manquèrent pas de le surprendre. Lui apprendre à lire ? Cette fois-ci, c'est une expression d'étonnement plus prononcée qui se dessina sur son visage tandis qu'il répondait :

« Apprendre à lire ? Mais pourquoi est-ce que vous ne l'avez pas fait avant ? Je me trompe peut-être, mais les créatures magiques jouissent rarement d'une espérance de vie normale, donc j'imagine que vous pouvez facilement avoir plus siècles au compter, non ? » Mais il n'en était pas sûr. « Je ne sais pas si vous pouvez apprendre, j'aurais tendance à dire que oui. Après tout, il faut simplement apprendre à déchiffrer des symboles, donc ça reste à votre portée si vous pouvez vous concentrer suffisamment longtemps pour l'apprentissage. Après, je ne suis pas spécialiste en ce qui concerne votre espèce, donc peut-être que vous aurez plus de difficultés que les autres, je l'ignore. »

Il comprenait la nécessité de vouloir apprendre à lire, cependant Adrian n'était pas totalement convaincu de pouvoir – ou vouloir – l'aider sur ce point. Ce n'était pas un apprentissage qui se faisait en quelques jours, il demanderait beaucoup de temps et surtout de présence. Autant dire qu'Adrian n'en avait déjà pas assez pour mener à bien toutes ses obligations, s'il se rajoutait une chose aussi importante sur le dos, son emploi du temps risquait de protester pour de bon. Non, en fait il y avait peut-être une solution miracle :

« Les personnes dont je vous ai parlé ne font pas d'expériences sur les créatures magiques. Elles les connaissent simplement puisqu'elles les ont étudiées durant toute leur vie. Et par là j'entends de manière technique, elles ne les dissèquent pas. » Il soupira légèrement. « Elles en sauront davantage que moi sur ce dont vous avez besoin ou ce qui est bien pour vous et elles seront aussi plus aptes pour vous aider à apprendre à lire. Je n'aurais rien contre vous aider comprenez-moi bien, mais ça demande énormément de temps et de disponibilités et je n'en ai malheureusement pas assez à l'heure actuelle pour mes autres obligations, alors pour vous apprendre à lire... je crains plutôt de vous compliquer la tâche. »

C'était la vérité, il ne disait pas ça pour se débarrasser de lui, mais bel et bien parce qu'il craignait de devoir repousser leurs rendez-vous pour ses autres obligations et qu'à force, l'apprentissage de l'homme-chat en pâtisse. Mieux valait le confier dès le début à quelqu'un qui pourrait s'atteler sérieusement à cette tâche. Il haussa finalement les épaules, appuyé contre la table derrière lui.

« Le mieux, ce serait que vous reveniez me voir dans quelques jours. Je dois appeler l'UNISON et leur expliquer la situation avant, voir s'ils peuvent faire quelque chose pour vous ou non. » Il leva les bras en signe d'impuissance. « Pour le moment, je crois que je ne peux rien faire de plus. Sauf appeler les centres d'accueil dont je vous ai parlé avant ou vous aider à contacter une assistante sociale si besoin est. » Mais il doutait qu'il accepte. « Si jamais, les toilettes sont au bout du couloir. »

Et il n'y avait normalement rien à détruire là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Cartel Rouge
avatar

Seto Shigemitsu

Cartel Rouge
Généralités
Bakeneko
ϟ Nombre de Messages : 186
ϟ Nombre de Messages RP : 98
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Cass Flemming - Raphaël Mercury
ϟ Célébrité : Haruma Miura
ϟ Âge du Personnage : 23
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Informateur/Espion pour le Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 27 Avr - 21:45 Message | (#)

Seto avait mis un certain temps à comprendre l’utilité de la cuvette des toilettes. Et encore plus à en comprendre le fonctionnement. On aurait pu être tenté de se ficher expressément de ses oreilles félines, mais il fallait se mettre à sa place. Pendant toute sa vie de chat, il avait fait ses besoins dehors, ou dans un bac que sa maîtresse mettait spécialement à sa disposition, et puis il était devenu humain. A son époque, il avait encore eu l’habitude de se retransformer en chat quand il s’agissait d’uriner. Alors forcément, on lui présentait un gros machin blanc avec un bout de plastique comme couvercle, et il ne savait pas quoi en faire ! Heureusement pour la propreté des toilettes de l’archimage, il en savait maintenant assez pour faire plus ou moins proprement ce qu’il avait à faire.

Ces considérations disons… purement utilitaires étaient de toute façon passé au second plan. Parer à son illettrisme était certainement un sujet plus important. Sauf que là non plus, l’autre ne pouvait pas l’aider. S’il n’y avait pas eu cette histoire d’UNISON, le bakeneko aurait certainement eu l’impression de perdre son temps.

Bin… parce que je crois que je peux pas?”

Il était bien tenté de dire que c’était un souci de concentration, mais était-ce seulement ça? Ce n’était pas seulement qu’il ne parvenait pas à reconnaître les lettres… aucun texte ne faisait sens pour lui, comme si les traits se brouillaient et faisaient tout leur possible pour rester aussi indéchiffrable que possible. L’esprit-chat pouvait torturer les humains dans toutes les langues du monde, mais ne pouvait pas lire leur langue… quelle frustration.

Il ne poussa pas trop ses arguments. Il avait cette sensation que le magicien voulait bien l’aider, mais pas trop non plus. Peut-être un reste de répulsion face à la perspective de s’être retrouvé face à un humain tout nu? Ou simplement une méfiance naturelle face à quelqu’un qui pouvait très bien être un espion. Il restait néanmoins la piste UNISON qui ne semblait impliquer aucune sonde dans des trous, et c’était tant mieux. Il jugeait l’opportunité de plus en plus alléchante avec les secondes qui passaient.

“... Bon. D’accord. Mais ça va aller pour l’instant. J’aime pas trop vivre comme un humain. Et j’ai pas envie de finir dans un refuge pour animaux non plus. Et l’assistante sociale serait drôlement surprise si je me transformais en chat. Ou en humain tout nu”. Il n’y avait qu’à voir la tête que lui avait fait. Il pourrait certainement compatir au sort de l’hypothétique assistante. “Je vais aller aux toilettes”.

Il aurait bien dévié du chemin indiqué pour explorer les lieux, mais cela aurait été difficilement plausible. On ne pouvait pas faire plus simple qu’au bout du couloir. Il regrettait de ne pas avoir pris le temps d’explorer la maison avant de se coller sous le nez de l’homme. En parlant d’homme, il rencontra justement le deuxième, ou plutôt le premier, celui qui l’avait nourri et lavé.

Bonjour. Merci de m’avoir donné à manger, mais la prochaine fois, évitez de me laver s’il-vous-plait, j’aime pas ça. Je vais uriner maintenant” expliqua le jeune homme avec un naturel confondant, comme s’il était évident que Sallah allait l’identifier comme le chat pouilleux qu’il avait ramassé devant l’entrée un peu plus tôt.

Et sur cette déclaration, il alla s’installer sur les toilettes. Petit exploit, il n’avait pas oublié de baisser son pantalon cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Good Maow-rning - Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Adrian Mutu
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-