AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Maria Castellano - Orakle [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 19 Avr - 0:06 Message | (#)

Informations Personnelles
ϟ Nom : Castellano
ϟ Prénoms : Maria
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge : 27 ans
ϟ Date de Naissance : le 1 mars 1990
ϟ Lieu de Naissance : Star City.
ϟ Nationalité : Américaine
ϟ Orientation : Technophile
ϟ Métier : Analyste programmeuse à temps partiel, hackeuse professionnelle en tant que Super vilaine
Administration
ϟ Avatar : Selena Gomez
ϟ Crédits : Your Destiny
ϟ Pseudo : Fantasio
ϟ Âge réel : 27 ans
ϟ Parlez-nous de vous : Voir fiche de Virgile Vesari
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? Voir fiche de Virgile Vesari
ϟ Que pensez-vous du forum ? Voir fiche de Virgile Vesari.
ϟ Quelques conseils à donner ? Voir fiche de Virgile Vesari
Historique



- 1990-1993 : Maria voit le jour à l’hôpital de Star City, né de parents issus de la classe aisée qui vivent à Marina, dans le Disctrict Ouest de la ville. Maria n’a aucun souvenir de ses parents, pas de même de leurs visages. Elle perd ses parents qui comptent parmi les nombreuses victimes d’Oméga et de ses drones durant l’évènement du Terminus. Pas seulement eux, mais également tous les membres de sa famille. Maria est l’unique survivante de sa famille. L’enfant est arraché de sa maison par les autorités pour être emmené en lieu sûr.

- 1994-1997 : Compte tenu du fait qu’elle n’a plus aucun membre familial en vie, Maria est envoyée dans un orphelinat géré par les services de l’enfance, où elle passe trois ans de son enfance à vivre dans un environnement froid et dépourvu de chaleur humaine. C’est également durant cette période qu’elle subit des attouchements sexuels suivis d’un viol par l’assistant social de l’orphelinat qui est un pédophile multirécidiviste. Le pédophile finit par être arrêté puis condamné par les autorités grâce au témoignage d’un enfant ayant entendue les pleures de Maria. Néanmoins, cela causa un violent traumatisme profond dont les effets continueront de perdurer dans la vie future de Maria.

- 1998-2003 : Maria est adoptée par une famille d’accueil vivant dans un HLM de Lincolm, dans le quartier Est : les Mc Creedy. Ces derniers veulent compenser la perte de leur fille décéder d’un accident de voiture, l’année précédant l’adoption de Maria. Même si la vie au sein de sa nouvelle famille est meilleure qu’à son orphelinat, c’est encore loin d’être rose tous les jours. En effet, la pauvre demoiselle a pour parents adoptifs des personnes qui sont appelées par le doux jargon anglophone de white trash (l’équivalent du beauf en France, ou encore du baraki dans le cas de la Belgique) avec des moyens modestes, pour une hygiène de vie plus que déplorable qui va fortement contribuer au développement de l'hypocondrie chez Maria. En tout cas ce n’est pas chez ses parents adoptifs qu’elle trouve l’amour parental tant recherché. Ô que non.

En revanche elle noue un lien fraternel très précieux envers le fils ainé de la famille qui a 10 ans de plus que Maria et qui s’occupe de cette dernière comme un frère aimant. Glen Mc Creedy. Même si son comportement n’est pas un exemple à suivre, entre les cours qu’il sèche régulièrement et les rixes qu’il déclenche avec ses collègues, il fait en sorte que sa sœur ne manque de rien. C’est pour ainsi dire son seul rayon de soleil dans les ténèbres de son quotidien, même si ses rayons sont fébriles. Grâce à lui, le comportement de Maria à l’adolescence est stable, sans subir une quelconque crise d’identité.

Au cours de toute sa scolarité, Maria n’est pas encline à vouloir se faire des amies parmi ses camarades. Se montrant froide et cynique avec ces derniers. Par contre, elle se montre assidue en classe en enchainant les bonnes notes, en particulier les maths et la physique et autres matières concrètes, sauf pour le sport. En 2003 elle assiste à la forestation de Little Italy, Ashton et Faiview par le Géant Vert. Évènement qu’elle contemple depuis le toit de son HLM en sirotant une canette de coca ce jour-là. Son nihilisme étant bien marqué dès le début de sa puberté, tout comme sa tendance à se vêtir de manière extravagante à 13 ans.

- 2004-2007 : l’année 2004 marque l’éveil de ses pouvoirs technopathique, alors qu’elle est âgée de 14 ans. En surfant sur internet depuis son ordinateur elle projette involontairement sa conscience dans le cyberespace, sans savoir comment elle a fait pour réaliser son acte. Ce fut de courte durée, car peu de temps après s’être rendu compte de son nouvel environnement numérique aux mille données, elle a eu un moment de panique qui ramène sa conscience dans son enveloppe charnelle. La panique fait vite place à la fascination, alors qu’elle découvre sa nature de Super avec une fierté arrogante. Quelques jours après, elle découvre une faculté de ses pouvoirs technopathique en changeant les chaines télévisées par la pensée, sans l’utilisation d’une télécommande.

A cette époque, Maria est presque devenue un élément de décor auprès de ses parents adoptifs qui enchainent les disputes conjugales les unes après les autres depuis que Glen a été condamné à 13 ans de prison pour trafic de drogue, n'ayant aucune affinité avec le cartel rouge. Au fil des années, la vie auprès de ses parents adoptifs devient invivable, entre son pseudo-père qui se défoule verbalement sur Maria pour rien (quand elle ne se fait pas battre par ce dernier) et une pseudo mère qui vit dans le déni le plus total, la technopathe n’hésite pas à squatter les cybercafés de son quartier qu’elle fréquente régulièrement quand elle n’a pas cours, afin d’échapper à l’enfer de ses parents adoptifs et indignes. Parallèlement, elle travaille d’arrachepied pour avoir la garantie d’intégrer le Hamelin Institut of Technology une fois ses années au lycée terminé, quitte à ne pas avoir de vie sociale. C’est même l’une des rares filles de son établissement à ne jamais avoir eu de relation amoureuse ou sexuelle avec un garçon. Chez elle, elle peaufine ses bases en hacking par le biais de sites occultes du deep web de manière autodidacte.

- 2008-2013 : Grâce à ses notes élevées avec de belles mentions, Maria intègre sans problème à la H.I.T à l’âge de 18 ans, afin de faire des études supérieures en informatique. Notamment pour se former à un doctorat en génie informatique. Elle finit par quitter son vieil HLM pour s’héberger dans un logement étudiant, tout en postulant pour un job étudiant en tant que serveuse dans la restauration. Quelques mois après son intégration au sein de l’établissement, l’unité grue entame sa tentative d’invasion de la terre. Évènement qui fascine énormément la technopathe, renforçant plus que jamais sa croyance selon laquelle l’humanité n’est pas seule dans l’univers.

Ses années universitaires marquent également le début de ses activités de Super en tant que hackeuse professionnelle durant son temps libre que peut lui offrir son job étudiant, vendant ses services contre rémunération sous le pseudonyme de Orakle. En effet, Maria a pour projet d’acheter une maison moderne à Hamelin une fois son doctorat terminé et pour cela il lui faut beaucoup d’argent, sachant qu’elle ne veut pas avoir recours à un emprunt bancaire. Les services de Orakle vont du simple piratage de statuts Facebook et autres réseau sociaux au hacking de compte bancaire de petites et moyennes entreprises diverses, en passant par le cyber harcèlement et les attaques ddos sur des sites. Elle pense toujours à laisser sa « carte de visite » virtuel à ses cibles, un peu comme ce que fait La Pie après s’être emparé d’un objet précieux d’une de ses victimes. Ses compétences en hacking couplé à ses pouvoirs technopathique font de Maria une hackeuse à ne pas sous-estimer.

- 2014-2017 : Maria décroche son doctorat en génie informatique à 25 ans, avec mention. Elle quitte son job étudiant pour chercher un emploi « de couverture » dans une entreprise recrutant des analystes-programmeurs à Hamelin. Parallèlement, elle emménage dans une petite maison qu’elle achète à Hamelin pour être proche à la fois de son lieu de travail et de son université. Loin de se limiter à cela, sa réputation de Super se forge progressivement, sans pour autant être connue dans tout Star City. En tout cas, son identité de Super n’est plus anonyme depuis plusieurs années. La demande de ses services augmente graduellement et les rentrées d’argent de la technopathe se multiplient rapidement. Aussi bien en dollars qu’en bitcoin.

Dossier Médical
ϟ Description Physique :
Maria est de type caucasien par son père, hispanique par sa mère et c’est pourtant le type hispanique qui prédomine chez elle. C’est une jeune fille qui aime à user d’artifices pour modifier quelque peu son apparence afin de dissimuler des blessures psychologiques profondes. D’une taille relativement petite d’un mètre soixante passé et d’un poids de 65 Kg, c’est un bien petit calibre qui a hérité d’une morphologie féminine, mais enfantine, car il est très rare de la voir peu vêtue, Maria ayant une pudeur quasi maladive. Une poitrine bien proportionnée à sa morphologie, des formes harmonieuses, Maria est ce qu’on peut qualifier de jolie le problème restant qu’elle dissimule ses formes le plus souvent sous des tenues excentriques. Sa démarche est presque féline et d’une discrétion presque effacée ce qui tranche une fois de plus avec ses choix vestimentaires. Lente et calculatrice dans ses mouvements, elle ne semble pas nerveuse. Une voix pourtant très mélodieuse et charmeuse, mais au volume sonoore très faible qu’on la dirait souvent murmurante. Son mutisme est évident, ses paroles économes. Au naturel son visage reflète son type hispanique, mais les formes elles viennent trahir les vestiges d’une enfance encore proche. Elle a eu la chance d’avoir le visage enfantin de sa mère, ovale avec de fins traits, deux grands yeux manipulateurs. Un petit nez, deux belles pommettes, une paire de sourcils toujours bien taillés et de belles lèvres délicieusement pulpeuses. Ses joues sont aussi régulièrement rosées, lui donnant un côté rougissant et timide. Elle n’est pas du genre à se maquiller, pourtant ses yeux sont très visibles.

Son look. Voilà sans doute ce qui la défini le mieux. Un mélange de vêtements gothiques et punks et une pointe de lolita gothique. Souvent des accessoires incongrus comme des bottes lourdement sanglées, des corsets, des gants et des colliers cloutés ou des ombrelles ouvragées de tissus. Cuirs, broderies, plaques de métal, Maria se veut parfois une sorte de cathédrale punk, excentrique et austère à souhait. Vous ne la verrez jamais en street wears ou en vêtements colorés, elle porte le sombre comme un étendard aux couleurs dominantes de pourpre, noir, gris et violet. Le degré d’intimité concédé par Maria vous permettra de la découvrir moins fardée, moins « déguisée » puisqu’il s’agit bien d’un déguisement social afin de se protéger du monde par un réflexe de construction d’armure là où d’autres construisent des masques sociaux. Maria utilise une défense analogue basée sur la dissimulation physique puisque socialement comme nous le verrons, elle reste à la limite de la sociopathie.



ϟ Particularités : Son look sans doute peut passer pour un signe particulier parce qu’il est chevillé à un aspect psychologique de sa personnalité.

ϟ Description Mentale : Maria a une personnalité complexe, mais que l’on peut facilement résumer en quelques lignes. Cette personnalité s’est forgée à travers les affres d’un passé l’ayant littéralement balafrée au point de l’abimer dans sa psyché comme dans son comportement social. Elle manifeste tous les signes pathologiques de troubles obsessionnels du comportement et d’ailleurs son comportement social la porte vers l’associalisation et des éléments de sociopathie.
Orpheline suite à une histoire de vie tragique et malheureuse, elle souffre de dérangements psychologiques sévères se traduisant par des TOC sur l’hygiène et la propreté. Sa maniaquerie la caractérise : capable de prendre jusqu’à 6 douches par jour et se lavant les mains plus de 30 fois dans la journée au point de se déplacer en permanence avec une bouteille de solution hydroalcoolique. Elle déteste la saleté et le contact physique avec un tiers ou les aliments (elle mange avec ses propres couverts et ne touche jamais la nourriture) ayant aussi développé une pudeur maladive, elle ne se laissera pas voir dénudée (même des zones physiques neutre). Enfant battue par sa famille adoptive et abusée sexuellement par un assistant social, elle nourrit une haine viscérale envers les humains qui s’exprime souvent par une violence muette et expéditive. Pourtant, introvertie et calme en apparence, elle bouillonne cependant intérieurement d’une colère inextinguible qu’elle maitrise parfaitement. Il est très rare de la voir extérioriser cette colère parce que sa colère mène à la perte de contrôle et qu’elle déteste cette sensation de ne plus être aux commandes de sa propre vie même si son caractère de "suiveuse » vient mettre en évidence qu’elle fantasme cette capacité de contrôle. Elle sait se montrer cassante malgré sa réserve qu’elle conservera face à des inconnus, elle se vexe très facilement et optera pour la bouderie comme mode de défense. Économe en paroles, elle n’est pas des plus souriantes et enjouée et socialement elle cherche l’isolement et l’effacement préférant s’exprimer dans d’autres domaines plus solitaires ou protégés (l’informatique, les mathématiques et la méditation). C’est la colère qui lui a permis de se relever et de continuer d’exister face aux horreurs qu’elle a subies. Océan de fureur auto alimenté qu’elle canalise en permanence et qui ne s’exprime que par des phases de « folie furieuse » où elle est capable du pire aussi bien envers les autres qu’elle-même. Une colère sourde qu’elle conceptualise plutôt qu’elle ne personnifie. Colère envers l’humanité, colère envers des sentiments qui s’expriment chaotiquement comme l’affection ambiguë et mal définie. Maria ne regrette rien, n’éprouve pas de remords pour ce qu’elle fait puisque les remords sont incapables de changer les faits, la notion de rédemption ne l’intéresse pas, elle agit sous vide émotionnel, rien de plus.

Si Maria sait créer ce vide émotionnel et s’y enfuir pour tuer, elle ne peut agir contre la colère qui bouillonne en elle et menace de déborder, elle y jette son énergie afin de la museler, curieuse funambule sur un fil dressé entre perte de contrôle et contrôle renforcé sur soi. Maria n’est pas mauvaise par essence, pas plus qu’elle n’est méchante ou cruelle. C’est une survivante, elle agit comme tel, en mode survie. Maria n’est portée vers la violence que lorsqu’elle est nécessaire, mais contrairement à une personne qui rationalise son utilisation, Maria elle, ne lui pose aucune limite autre que la réalisation de l’objectif à atteindre, quoi qu’il lui en coute.

Passé les artifices dont elle dispose par ses tenues excentriques « protectrices » qui la déguisent au monde et par ses silences qui la maintiennent gardienne de ses émotions. Maria reste une jeune fille pragmatique et terre à terre. Peu enclin à rêver, travailleuse et douée d’une intelligence remarquable pour les sciences concrètes : elle aime apprendre et comprendre, elle aime étudier et relever des défis intellectuels comme les casses têtes ou les énigmes de logique. Accroc de l’informatique et de la technologie, elle est ce qu’on peut définir comme une « geekette », toujours assoiffée de nouveautés et d’explorations du monde virtuel. Elle n’aime pas le travail d’équipe, solitaire dans l’âme, elle reste organisée à l’extrême, sa maladie du rangement le prouve. Elle aime avoir des repères, des habitudes, des rituels de vie et déteste l’imprévu qui a le don d’aiguiser une mauvaise humeur qui tend à la bouderie. Lorsqu’elle est en confiance, elle peut se montrer espiègle et franchement douée dans l’art de la plaisanterie verbale ( cassages), mais la faire rire est une chose assez rare. Elle a la passion des jeux vidéo, art dans lequel elle excelle. Elle reste très peu démonstrative dans ses paroles et ses gestes, ce qui rend ses moments de tendresse encore plus rares à percevoir. Sentimentalement, l’amour est un concept qui lui est étranger et de ce fait son orientation reste floue : on ne lui connait aucune « aventure » depuis les tragiques évènements de son enfance et pour cause, elle a développé un profond dégout pour les rapports physiques depuis cette époque et sublime toute pulsion sexuelle en colère depuis, son mécanisme de censure psychologique l’ayant complètement bloquée dans le domaine.

Super Dossier
ϟ Groupe et raisons : Super Vilain indépendant : Maria joue en freelance et elle compte bien le rester. Elle n’est pas intéressée à l’idée de rejoindre une organisation criminelle telle que le Cartel Rouge, du fait qu’elle ne veut pas avoir un supérieur à qui elle doit rendre des comptes. Elle préfère encore que ce soit elle qui fonde sa propre organisation. Maria vend ses services contre rémunération en tant que « mercenaire du numérique » aux plus offrant, rien de plus.

ϟ Pouvoirs et capacités :

- Projection matricielle : Maria est en mesure de projeter sa conscience au sein du cyberespace dans le but d’interagir sur une machine depuis l’intérieur. Pour cela, il lui faut un contact visuel sur une machine qui soit à moins de cinq mètres de la technopathe, grand maximum. Et que la machine qu’elle cible ne soit pas éteinte.

- Contrôle des machines : Grâce à sa technopathie, Maria peut interagir à distance sur les machines et autres systèmes électroniques en marche qui se trouve devant elle, tant qu’ils se trouvent à moins de cinq mètres de distance. Elle ne peut influencer qu’une seule machine ou système à la fois.

- Détournement d’armes : Si des personnes menacent Maria avec des armes électroniques et non conventionnelles, Maria peut interagir sur leurs systèmes de visée et de ciblage afin que les tirs de ces armes ne l’atteignent pas. La aussi, il est essentiel que les armes électroniques soient suffisamment proches de Maria, soit cinq mètres. De plus, elle ne peut agir que sur une arme électronique à la fois et non plusieurs en même temps.

- Expertise en hacking : Maria est une adepte de l’informatique qui a passés plusieurs années à peaufiner sa maitrise de l’informatique. D’abord en autodidacte durant ses années de lycéennes par le biais de tutoriaux plus ou moins élaborés sur internet, puis les premières années d’études en génie informatique à la H.I.T lui ont appris des notions de programmations suffisamment poussées pour acquérir un bon niveau en hacking. Elle peut ainsi pirater les systèmes informatiques d’autrui ayant un minimum protéger, mais elle loin d’être capable de pirater le réseau informatique d’un organisme tel que la NASA. Encore moins pour celui de l’Unisson ou de la Légion.



ϟ Surnom et costume : Quand elle agit sur le terrain, Maria se vêtit d'une tenue très cyberpunk : masque, extensions de cheveux, tenues futuristes inspirées d'univers cyberpunk qui la rendent méconnaissable physiquement. Concernant son identité de Super, elle utilise très souvent le pseudonyme de Orakle quand elle est sur internet.
Informations Complémentaires
Rien a signaler



Dernière édition par Maria Castellano le Mer 19 Avr - 18:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1416
ϟ Nombre de Messages RP : 245
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 19 Avr - 8:17 Message | (#)

Salut et bienvenue à toi !
Une super vilaine technologue, c'est juste parfait ! Gros potentiel en perspective

Par contre, avec son nom de famille, Maria aurait tout à fait sa place dans une famille de mafieux, je dis ça, je dis rien

Bon courage pour ta validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Personnel Civil de l'UNISON
avatar

Lou Gravet

Personnel Civil de l'UNISON
Généralités
Mind Device

ϟ Nombre de Messages : 291
ϟ Nombre de Messages RP : 66
ϟ Crédits : Nepy
ϟ Célébrité : Jamie Bell
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Spécialiste en nouvelles technologies à l'UNISON et assistant d'Adrian Pennington.
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 19 Avr - 9:43 Message | (#)

Bienvenu parmi nous !!!

Mouha ! Une hackeuse !!!
Ton perso est vraiment cool, je l'aime beaucoup !
Il y a, a mon humble avis, des liens à faire si tu est intéressé

Bon courage pour ta validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 19 Avr - 10:00 Message | (#)

Re Re bienvenue !
Et bon courage pour la validation :) Personnage intéressant en tout cas ! Qui pourrait bien intéresser ma criminelle
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

La Maire

Maître du Jeu
Généralités
Madame la Maire

ϟ Nombre de Messages : 9324
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mer 19 Avr - 21:30 Message | (#)

Re-bienvenue à toi pour cette nouvelle fiche.

Comme tu le sais, il s’agit de ta dernière chance pour rejoindre le jeu étant donné qu’il s’agit de ta quatrième ou cinquième fiche… Et je peux déjà dire qu’elle pose de nombreux problèmes que je vais citer ci-après :
- Il est difficile d’imaginer qu’en venant d’une famille aisée, Maria ne se retrouve avec rien à la mort de ses parents. En effet, même si ces derniers ne possédaient pas d’assurance vie (ce qui est peu probable dans ce milieu) elle aurait toutefois hérité de leurs fonds.
- Si l’assistant social a déjà été condamné pour pédophilie, il est sur la liste des criminels sexuels aux Etats-Unis et ne pourrait donc pas occuper son poste, il ne peut donc pas être un pédophile multirécidiviste… On peut aussi se poser des questions sur l’intérêt de ce passage qui n’apporte pas grand-chose à l’histoire de ton personnage.
- Adopter une enfant n’est pas quelque chose d’anodin. Si les parents adoptifs de Maria sont si horribles que cela, c’est à se demander comme ils y sont parvenus (je ne dis pas que toutes les familles adoptives sont parfaites mais il y a quand même des critères). Surtout que Maria ayant été faite orpheline lors de l’invasion Terminus, il est fort possible qu’elle soit passée pupille de l’état.
- L’invasion Grue a eu lieu en 2010. Maria a alors 20 ans et non 18. Donc c’est plus que quelques mois après son intégration au HIT si elle a quitté le lycée à 18 ans.
- De la même façon, un doctorat demande huit années d’études après le lycée. Maria devrait donc avoir 26 ans minimum pour l’obtenir.
- Je ne m’étalerais pas sur les différentes activités criminelles d’Orakle qui semblent quand même particulièrement légères pour lui faire gagner le statut de super-criminelle et la faire connaître.
- Note aussi que des membres du Cartel Rouge peuvent finir en prison, ce n’est donc pas un bon argument pour justifier l’incarcération du frère de Maria. Je suppose que le nombre d’années d’emprisonnement a été choisi de manière arbitraire aussi.
Voilà pour les différents points gênants sur l’histoire. Je rajouterais à cela que l’orthographe laisse de nombreuses fois à désirer et que tu ponctues l’histoire de références au contexte qui sont tout au juste mentionnées et n’influent pas vraiment sur ton personnage.
Pour les pouvoirs je n’ai pas grand-chose à dire, même si le détournement des armes, le contrôle des machines et le cyberespace ont des descriptions très similaires qui me font demander s’il est utile d’avoir trois pouvoirs qui font la même chose. Pour ce qui est du détournement des armes, empêcher une arme électronique de fonctionner ou dévier ses tirs si ces derniers utilisent un système de visée électronique semble plausible, mais cela dépend des spécificités de ces armes.

Par contre, je vais maintenant m’attaquer à la partie qui montre que tu te fiches vraiment du staff. Les descriptions physiques et mentales qui sont copiées d’une fiche que j’ai retrouvé grâce à google : http://nation-x.forumactif.org/t59-jade-oldfield-termine
Tu t’es juste contenté de changer quelques mots mais cela reste exactement la même chose. Je dois dire l’absence de fautes d’orthographes et le vocabulaire en comparaison à l’histoire m’a poussé à vérifier si ce texte était plagié ou non. J’ignore si tu es l’auteur de la fiche de Jade Oldfield sur cet autre forum, mais avec tout ce qui a été mentionné dans tes précédentes fiches, le fait que tu ne fasses même pas l’effort de rédiger quelque chose d’original et de correct ne donne que plus de légitimité à cette modération.

Cette fiche ne sera pas validée et c’était la dernière que nous acceptions de ta personne. Ton compte sera supprimé et j’espère que tu trouveras un forum qui te siéra. Mais cela ne sera pas SCH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maria Castellano - Orakle [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Maria Sharapova vs Xoxo Leah
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Citoyens-