AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

On ne valse pas avec un géant, sans qu'il vous écrase un peu les pieds ▬ Seth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3172
ϟ Nombre de Messages RP : 72
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 15 Avr - 16:29 Message | (#)

15 avril 2017

Lorsqu'il avait entendu parler du voyage du strigoï qu'il chassait, Mikhaïl avait imaginé qu'il n'aurait besoin que de quelques semaines avant de réussir à lui mettre la main dessus. Mais voilà plusieurs années qu'il parcourait ce continent sans avoir réussi à le retrouver. Parfois, le métisse se disait que la créature s'en amusait. Elle avait clairement démontré son intelligence au cours de leurs rares rencontres et il était convaincu qu'elle devait être au courant de la traque qu'il menait. Il avait d'ailleurs soupçonné la créature d'être en grande partie responsable du sort qu'il avait subi dans cette bourgade non loin de New York. C'était assez étrange d'avoir tout à coup eu vent de ses agissements alors que la créature avait toujours pris un soin presque maladif à rester discret. Pourtant, Mikhaïl était resté convaincu de son avantage et il s'était lancé à l'assaut. Maintenant qu'il se retrouvait affaibli, avec des morceaux d'argent dans le corps, autant dire qu'il regrettait amèrement cet emportement ! Mais c'était aussi la preuve qu'à près de deux cents ans, on était encore capable de faire des erreurs.

Voilà environ deux semaines qu'il avait été « remis sur pied » par une inconnue. Enfin, remis sur pieds était très certainement exagéré, la vérité c'était qu'il était beaucoup trop affaibli pour pouvoir survivre aux plombs qui occupaient son corps. Il allait devoir reprendre des forces avant de pouvoir subir la moindre opération qui lui permettrait enfin de retrouver ses compétences habituelles. À l'heure actuelle, la majorité de ses capacités étaient totalement neutralisées et les « survivantes » étaient si atténuées qu'il se demandait comment il avait pu s'en satisfaire un jour. En vérité, mis à part ses compétences martiales, il se sentait revenu au début de son apprentissage avec Kolyak. Avec quelques décennies de plus au compteur bien sûr.

Fort heureusement, ses contacts en Amérique ne s'étaient pas envolés en même temps que le reste : après avoir quitté l'endroit où il avait séjourné durant deux semaines, Mikhaïl était entré en relation avec eux afin de récolter les informations qu'ils avaient engrangées au cours du dernier mois. La chance fut de son côté puisque l'un d'entre eux l'informa du fait qu'ils avaient apparemment entendu parler d'un homme qui dirigeait un groupe de mercenaires qui enlevaient des personnes en Russie et les transféraient jusqu'en Amérique. Comme les strigoïs n'étaient pas en mesure de traverser une étendue d'eau sans y être invités par un humain, le slave pensa avec logique que ces individus étaient certainement responsables de toute cette histoire. Il nota donc l'identité du « chef » et demanda à son contact de se renseigner sur les missions qu'ils prévoyaient de manière à ce que le métisse parvienne à les intercepter à ce moment-là.

__________________________

La nuit était tombée. Depuis qu'il était affaibli, Mikhaïl essayait de diminuer ses apparitions en pleine journée histoire de ne pas aggraver son état. Coup de chance, le commerce de l'homme qu'il visait se déroulait souvent en pleine obscurité, le dhampire n'eut donc aucune difficulté à préparer son plan. Il avait appris que les Ymir se rendraient dans un immeuble apparemment abandonné afin d'effectuer un troc avec d'autres clients. Sauf que ces derniers arriveraient plus tard que prévu : le métisse s'était arrangé pour qu'ils soient « interceptés » par quelques alliés qui les freineraient le temps que russe parvienne à obtenir les informations qu'il désirait.

Il était installé en hauteur dans le bâtiment lorsque les mercenaires arrivèrent. Ils semblaient bien préparés et sûrs d'eux. Le dhampire resta dissimulé jusqu'à ce qu'ils prennent leurs marques et que le chef soit isolé. Mikhaïl n'avait eu aucune peine à le reconnaître étant donné qu'il lui avait été signalé comme un individu de haute stature et son contact ne lui avait pas menti. Le slave était lui-même relativement grand surtout pour un russe, mais il restait plus petit que cet homme. Il en faudrait toutefois plus pour l'effrayer et dès que l'occasion idéale se présenta, l'immortel passa par-dessus la rampe de la passerelle où il était perché, puis sauta au bas des caisses pour atterrir sur le sol aussi silencieusement que possible. La silhouette n'était plus très éloignée et Mikhaïl se dirigea aussitôt vers elle, épée rangée dans son dos, mais prête à servir. Arrivé à quelques mètres du chef, il prit la parole d'une voix claire, mais posée – et baignée de son accent étranger.

« Hrungnir si je ne m'abuse ? Si vous aviez quelques minutes à me consacrer, je vous en remercierais. » Pourtant, le ton de sa voix ne laissait pas envisager un refus. « Ne vous inquiétez pas pour vos contacts, ils n'arriveront pas immédiatement, nous avons donc largement le temps de discuter. »

Il n'entama toutefois pas la discussion sur-le-champ, préférant attendre de voir comment l'homme réagirait avant d'aller plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mar 18 Avr - 0:32 Message | (#)

Ses frangins avaient tourné autour du pot avant de lâcher la bombe, preuve s’il en est qu’ils étaient parfaitement conscients de l’impact que ça aurait sur l’aîné de la bande. Ils avaient la situation sous contrôle, les affaires tournaient et ils gagnaient à nouveau du fric, tout ça sous le nez de ces incapables de l’UNISON ! Il devait bien avouer que ce « deal » entre Jay et l’autre guignol ne lui avait pas plu du tout, à la base. Il s’était pas davantage réjoui quand la nounou de son cadet s’était rameutée dans leur piaule, mais au final… C’était pas si terrible. En étant aussi proches d’eux, les flics étaient persuadés de les avoir à leur botte, qu’ils se tenaient à carreau. Comment les Lane oseraient continuer leurs activités dans ces conditions ? Ils étaient tellement sûrs d’eux, ça les rendait imprudents, et cons comme des briques. Jay était l’épouvantail parfait : toute l’attention était focalisée sur lui. En plus, avec ses pouvoirs, ça pouvait créer de la nervosité chez ceux et celles qui l’avaient à l’œil… Pendant ce temps, lui, Terry et Earl pouvaient s’en donner à cœur joie. C’était pas bien confortable pour le gamin, mais Seth s’était promis qu’une fois qu’ils auraient amassé un bon pactole, ils se tireraient à la maison. Le Texas. C’était une vieille, très vieille promesse qu’il avait faite à ses frères… Mais depuis qu’il avait appris que leur géniteur était sorti de taule et comptait trainer son cul véreux jusqu’ici, disons que ça lui avait filé un sursaut de motivation supplémentaire pour respecter sa parole !

Bref. Le plan était parfait : ils constituaient le tas d’or pendant que Jay jouait les bons gendres et à la première ouverture, ils se barraient de là en laissant leur mère impotente derrière… Ils pourraient toujours la coffrer elle pour se consoler ! Sûr de lui, de leur supériorité sur ceux qui croyaient pouvoir contrôler leur vie, Seth ne s’était pas préparé une seconde au coup de massue à l’arrière du crâne que lui réservait ce que les mauvaises langues appellent le « karma ».

Jay. Au trou.
Seth ne se souvenait pas exactement des péripéties de la nuit où Earl et Terry lui avaient appris la nouvelle. Il se rappelait vaguement les avoir tenus pour responsables. Puis il s’était défoulé sur eux. Surtout sur Earl, qui encaissait mal le choc, et n’avait pas l’habilité de Terry à se casser quand les choses tournaient mal. Ce dernier avait quand même fini par arrêter le massacre, « tu vas finir par le tuer » qu’il avait dit de son habituel ton froid et condescendant. Du sang plein les dents et lui coulant abondamment du nez, Earl avait crachoté des excuses qui n’avaient pas de sens pour l’esprit obtus gorgé de colère, de haine, et d’incompréhension de son aîné. Ils avaient laissé Jay se faire attraper, ils méritaient d’en prendre plein la gueule.

Ensuite, il s’était mis une mine. Viré par le gérant à une avancée du matin, Seth s’était trainé du bar malfamé où il avait noyé l’échec jusqu’au QG des Ymir. Là, l’alcool pulsant encore par chaque pore de sa peau, il avait copieusement insulté quiconque s’approchant trop près de son immense carcasse. Ace avait laissé entendre qu’il se sentait coupable, et aurait certainement perdu quelques dents si Seth avait réussi à lui carrer le poing dans la face.

Une dizaine de jours plus tard, Seth avait dessaoulé – c’était pas faute de s’être rincé régulièrement – et plus ou moins encaissé la situation. Croix définitivement faite sur le Texas, chambre du frangin murée malgré les regards interdits d’Earl et Terry, il avait remis la tête dans les affaires. Il était plus irritable que jamais, désagréable au possible avec ses amis, odieux avec le reste de la Terre. Il n’avait pas encore rendu visite à Jay, contrairement aux autres – apparemment, Mike, Ace et Varric s’étaient fendus d’une visite. Seth n’avait pas demandé. À la place il s’était enquis de leur prochain coup : un échange qui n’était pas à fort enjeu, mais qui avait le mérite de l’occuper. Ils s’étaient procurés des armes à feu en bon nombre et avaient l’intention de les troquer contre d’autres, plus sophistiquées et expérimentales. Comme des essais n’étaient pas à exclure, ils procéderaient à l’échange suffisamment à l’abri des regards et oreilles indiscrètes, dans un vieil immeuble qu’ils avaient repéré quelques jours auparavant.

Les Ymir arrivèrent sur le lieu de rendez-vous les premiers, Seth en tête de cortège. Le Lane avait le teint cireux des lendemains de cuite mais tenait fermement debout, habitué qu’il était aux nausées et tangages de rigueur. Son bras le lançait, lui rappelant constamment qu’il devrait s’occuper de retaper son corps de quarantenaire maltraité avant qu’il ne claque de partout. Toutefois, il remettait encore et encore les échéances à plus tard, et comme il ne s’était ouvert à cette problématique qu’avec Jay… Personne n’était là pour se soucier, ou faire semblant de s’intéresser à la santé du texan – qui était bien le dernier à s’en préoccuper.

« Ces connards sont à la bourre. Fais chier. Journée d’merde. »

L’humeur massacrante de Seth étant maintenant connue de chaque membre du groupe, chacun trouva bientôt une occupation qui – curieusement – le poussait à s’éloigner du colosse. Même Mike, de bonne constitution, préféra partir de son côté pour ne pas subir l’aigreur de Seth ou pire, finir par lui en coller une pour qu’il la ferme. Même si c’était peut-être de ça dont il avait besoin…

En quelques minutes Seth se retrouva donc seul avec ses sombres pensées, rien que pour lui. Mais pas pour longtemps. Il n’attendit pas l’approche de son dos, et ne se retourna qu’une fois l’ombre à quelques mètres de lui ne se soit adressée à lui. De manière fort polie et calme, c’est pourquoi Seth lui répondit d’un ton égal…

« T’es qui toi le ruskof ? Dégage d’ici, ou j’te fais sortir à coup de plomb dans le cul. » Ou presque égal. Il percuta avec une seconde de décalage que l’étranger avait employé son surnom, qu’il n’utilisait que depuis qu’il avait rejoint le groupe de son frère. Hrungnir, un géant pas commode dans il ne savait plus quelle mythologie… Et en plus de connaître son petit nom, ce gars-là savait qu’il attendait des contacts. C’était pas bon signe ça. « J’me souviendrais d’un accent d’merde comme ça, j’t’ai jamais vu. » Il pouvait parler, avec son intonation texane à griller les tympans. « Comment toi tu m’connais ? »

Le type n’avait pas de flingue en mains, et ne savait pas forcément que Seth en avait techniquement toujours un sur lui… Il hésitait à appuyer sur le bouton pressoir et dégainer sous son nez le beau canon-bras, plus parce que l’idée d’une baston le titillait que parce qu’il se sentait menacé.

« Si j’suis sorti pour rien, ça va m’casser les couilles. » Il envisageait déjà que l’inconnu en face de lui pouvait avoir fait fuir, voire avait éliminé ses fameux contacts. Il n’allait pas pleurer pour ces derniers, mais ça le mettrait encore plus de mauvais poil de s’être pointé jusqu’ici pour des prunes. « Qu’est-ce qu’tu proposes ? »

Forcément, le type était là pour affaires. Pour quoi d’autre ? Il avait peut-être tué, ou simplement retardé, les contacts que les Ymir devaient rencontrer pour leur proposer un deal plus juteux à la place… L’engagement moral auprès d’un fournisseur n’étoufferait pas Seth, il n’était loyal qu’envers sa famille – et vu l’état de la famille, c’est dire à quel point il n’en avait rien à cirer des extérieurs à son « cercle ».

« Et approche, j’vois pas ta gueule. Et j’aime pas pas savoir à qui j’cause, ça m’rend nerveux, et tu veux pas que j’sois tendu. »

La nuit était tombée et par définition, un immeuble abandonné ne se caractérisait pas par la qualité de son éclairage. Ainsi Seth ne discernait que la silhouette de son interlocuteur, et aucun de ses traits.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3172
ϟ Nombre de Messages RP : 72
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 18 Avr - 14:12 Message | (#)

Le racisme n'impressionnait guère le slave : il l'avait subi à cause de sa condition bien avant de voir qu'apparemment les habitants des autres pays n'aimaient pas franchement les étrangers. Il avait été d'autant plus étonné de voir qu'en Amérique ce sentiment prédominait, à croire qu'ils ne se sentaient bien qu'entre « purs américains ». Une réflexion assez étrange compte tenu du fait que les habitants de ce pays n'étaient eux-mêmes que des étrangers, des immigrants venus prendre possession de la terre d'autres peuples. Mais Mikhaïl n'était pas venu ici pour débattre des libertés de chacun, ni même essayer de convertir un américain obtus à l'amour de son prochain.
Non, sa tâche était autrement plus ardue et vu sa réaction en le voyant arriver, elle serait encore plus compliquée qu'il ne l'avait imaginé.

Il attendit tout de même de voir si l'homme allait baisser d'un ton. Peut-être qu'il avait été étonné de trouver quelqu'un d'autre dans l'entrepôt alors qu'il s'imaginait certainement être seul ? Cette possibilité prit du plomb dans l'aile lorsque l'autre poursuivit sur un ton toujours aussi... peu amène dirons-nous. Mikhaïl avait presque du mal à le comprendre par moment : il n'était pas habitué à entendre un tel accent ! Le métisse resta silencieux durant toutes les protestations de l'américain, puis laisser planer quelques instants de silence lorsqu'il eut terminé. S'approcher n'était vraiment pas une bonne idée. Que le mercenaire ne puisse pas voir son visage était voulu : s'il distinguait ses traits, disons que cela ne ferait qu'empirer la situation. Mikhaïl avait compris depuis longtemps que s'il y avait quelque chose de pire qu'un étranger, c'était un étranger doublé d'une créature bizarre.

Pourtant, il esquissa tout de même quelques pas en direction du mercenaire, se glissant dans une semi-obscurité qui permettait de le distinguer un peu mieux. Sauf les traits de son visage qui restaient masqués par la capuche qu'il rebattait toujours sur son crâne.

« Je comprends. Ne restons pas des inconnus dans ce cas, surtout que je sais qui vous êtes. On m'appelle généralement Mikhaïl. » Même s'il doutait que l'américain parvienne à le prononcer. « Le reste importe peu. Mais rassurez-vous, je ne vous ai pas fait sortir pour rien : vos contacts finiront par arriver, ils ont simplement une surprise de dernière minute qui les retardera un peu. J'espère que vous n'avez rien de pressant à faire ce soir. »

Son « inquiétude » n'était pas totalement feinte : il ne cherchait pas à lui attirer des ennuis, mais simplement à obtenir des réponses. Pour le moment, le slave restait aimable et posé, mais si son interlocuteur se montrait fermé et/ou hostile, disons qu'il opterait pour un autre registre. Pour le moment, il avait ses mains placées devant lui, bien en évidence afin que l'autre ne s'imagine pas qu'il était en train de préparer quelque chose pour le tuer.

« Nous ne nous connaissons pas comme vous l'avez deviné, cependant le nom de votre organisme et revenu à plusieurs reprises au cours de mon enquête. Il se trouve que je cherche quelqu'un et que ce quelqu'un a obtenu l'aide des Ymir pour quitter la Russie et venir en Amérique. Je ne me trompe donc pas d'interlocuteur, n'est-ce pas ? » Il s'agissait d'une question rhétorique, aussi enchaîna-t-il. « Je n'ignore pas que vos hommes enlèvent des jeunes femmes en Russie pour les revendre ici, mais ce n'est pas ce qui m'intéresse. Il s'agit... d'une créature. Elle ne pouvait pas traverser la mer sans y être invitée par un humain et je sais de source sûre que c'est votre groupe qui l'a aidée à réaliser cet exploit. »

Il avait aussi entendu parler d'un vampire qui aurait apparemment vécu ici, mais rien ne semblait indiquer qu'ils avaient des liens. Qui plus est, cette créature-là semblait avoir disparue, mais cela n'empêcherait pas Mikhaïl d'aller jeter un coup d’œil à l'établissement afin de faire une petite enquête.
Toujours aussi immobile, il reprit une dernière fois :

« Je cherche simplement à obtenir toutes les informations à son sujet que vous avez en votre possession. Ensuite, je vous laisserai tranquille. »

Une requête assez simple, mais quelque chose lui disait que les choses ne seraient pas aussi faciles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 26 Avr - 11:36 Message | (#)

Il avait beau avoir demandé au type de se rapprocher, il se crispa sur sa position lorsqu’il s’exécuta. Ses yeux clairs et méfiants suivirent sa progression, trop lente à son goût – cela dit, le slave se serait précipité, il aurait sans doute provoqué une réaction violente chez notre géant sous tension. D’autant plus qu’il n’arrivait toujours pas à discerner sa trombine, ses traits rendus indistincts par l’obscurité. Notre grand gaillard aurait pu se satisfaire de la situation, ne serait-ce que parce que de toute évidence son inconnu du soir n’était pas doté d’atouts mammaires qui rendraient sa contemplation agréable et distrayante, mais c’était mal connaître la mauvaise volonté d’un Lane. Un rictus peu amène tordit sa bouche face à tant de mystères, et un flot de paroles aimables s’en échappa finalement.

« J’t’écoute, mais t’as pas intérêt à m’faire perdre mon temps ou à préparer un coup foireux. Sinon c’est moi qui vais t’faire une surprise qui t’retardera un paquet d’temps. Compris, Mike-ail ? »

Il avait sans doute quelques cours de prononciation à prendre pour être en mesure de formuler des menaces en bonne et due forme – il serait chanceux si le slave ne le prenait pas pour un guignol, il serait en tout cas bien avisé de taire son rire sous cape pour ne pas vexer le texan à cran. Déjà, il eut la bonne idée de présenter ses mimines innocentes bien en vue des mirettes claires de Seth, qui eut tout le loisir d’apprécier le désarmement du mystérieux visiteur. Enfin, il avait quand même repéré la forme allongée et affutée dans son dos et déduit qu’il s’agissait probablement d’une arme blanche fin prête à l’emploi. Mais, franchement, que ferait une larme contre un coup de blaster en pleine poire ? Seth se délectait d’avance de ce match déséquilibré, n’envisageant pas une seconde qu’il pourrait être doublé par un adversaire vif et agile. Et suffisamment sûr de lui pour se présenter devant lui, tranquillement, en quête d’informations.

« T’manques pas d’cran, ou d’connerie, pour ramener ta fraise jusqu’ici et m’dire que j’fais ce genre de trafic. »

Avec ce qui s’était passé pour Jay, la prudence était de mise. L’UNISON avait finalement pris son petit frère la main dans le sac, mais l’organisme devait être avide de coincer tout le filon. Après tout, ils avaient déjà eu affaire aux Ymir à deux reprises et devaient avoir une furieuse envie de tous les foutre derrière les barreaux.

« J’ai eu ma dose de taule, j’fais plus ce genre de business. »

Heureusement que le mensonge n’étouffe pas sur le champ. En revanche, il donne des idées… Seth réalisa soudain qu’il tenait peut-être une occasion en or : si ce Mikhaïl était un contact ou même carrément un agent de l’UNISON, c’était le moment rêvé pour négocier. Et si le slave ne se montrait pas coopératif, il pouvait toujours le capturer et le monnayer. Ouais… Ça, c’était une riche idée – dommage que Terry ne soit pas là pour raisonner son aîné. Et si jamais l’encapuchonné n’était pas l’homme qu’il lui fallait, il pouvait le devenir. Pas une seconde il n’avait escompté lui filer gratuitement les renseignements qu’il recherchait prétendument, par contre ils pouvaient faire un troc…

« Mais p’t’être que j’ai entendu quelques trucs à c’sujet. Ou p’t’être pas ? Tu fais pas beaucoup d’efforts pour m’rafraîchir la mémoire… » Mikhaïl avait de la chance, quelque part, Seth n’était pas forcément le plus simple à acheter, mais il était loin d’être insensible à l’appel du fric – entre autres. « Et puis qui m’dit que t’es pas un foutu salaud ? T’sais, même si on fait rien d’illégal, ici on aime pas trop les r’présentants d’la loi… Capiche, Mike-ail ? T’es loin d’la civilisation, ici. »

Du majeur, Seth titilla le bouton pressoir qui libérerait le canon de son bras mécanique. C’était tentant, mais il devait être patient. Son vis-à-vis avait eu le bon goût de ne pas utiliser la force jusqu’à présent, les laissant dans une phase de négociation amiable qui pouvait bien se terminer. Si le Lane résistait à ses envies de violence…

« Et j’vois toujours pas ta gueule. T’es timide, ou laid à crever les yeux ? » Il n’évacuait pas l’idée que Mikhaïl pouvait l’avoir déjà rencontré et préféré ne pas être reconnu… Ce serait imprudent, mais il pouvait être un type de l’escouade de l’UNISON qui leur avait collé aux basques. « J’aime bien voir la gueule de c’lui avec qui j’négocie. »
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3172
ϟ Nombre de Messages RP : 72
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 26 Avr - 15:43 Message | (#)

L'accent de l'homme était si présent qu'on aurait pu le couper au couteau, quant à sa capacité à prononcer les prénoms russes, autant dire qu'elle était inexistante. Le slave aurait pu lui glisser son diminutif – les russes adoraient ça – beaucoup plus prononçables pour un américain, mais disons que ça aurait été un peu trop familier dans ce contexte. Le slave resta donc muet alors que l'autre déformait totalement son prénom, se contentant d'attendre patiemment la réponse à sa question. Allait-il accepter de jouer le jeu ? On lui avait glissé à l'oreille que les Ymir n'étaient pas vraiment réputés pour leur bon caractère et qu'ils avaient plutôt tendance à frapper qu'à bavarder, mais vu son état d'affaiblissement, le dhampire préférait éviter d'en arriver là. Il n'était pas vraiment sûr d'avoir le dessus.

Le géant semblait vouloir lui mentir, ou au moins le prendre pour un imbécile. Son contact l'avait effectivement prévenu que les Ymir avaient subi quelques changements au cours des derniers mois et que l'ancien chef était apparemment emprisonné quelque part, ce qui signifiait que celui qui lui faisait face devait simplement le remplacer. Pourquoi aurait-il arrêté de faire ce genre d'affaires si ses contacts dans le milieu criminel semblaient penser que ce n'était pas le cas ? Apparemment, ça payait plutôt bien.

Bras ballants le long de son corps, Mikhaïl restait immobile comme pour éviter de donner une raison à son interlocuteur de lui tirer dessus en croyant à une attaque. Il doutait que son arme – s'il en avait une – soit chargée de balles d'argent, mais mieux valait être prudent à l'heure actuelle. Malheureusement pour lui, il semblait que toutes ses précautions et même son approche diplomate ne portent pas trop leurs fruits. Visiblement, l'homme s'imaginait avoir affaire à un représentant de la loi et persistait à lui demander de se découvrir. Très bien. Vu qu'apparemment c'était la seule solution possible....

« J'opterais pour la deuxième possibilité. Disons que je ne suis pas totalement humain et que mon apparence a tendance à en effrayer certains. Mais j'imagine que vous n'êtes pas d'une nature à vous effaroucher pour si peu et puisque vous insistez... » Il esquissa un geste avec ses mains avant de s’interrompre pour préciser un point : « Je vais baisser ma capuche, évitez de me tuer avant que je ne l'ai fait. »

Il leva les mains avec une lenteur calculée jusqu'à atteindre le tissu de sa capuche et la tira en arrière pour découvrir son visage. Dans la semi-pénombre, il pouvait avoir l'air humain avec son crâne lisse et son profil humain, mais en scrutant attentivement, on remarquait rapidement ses oreilles pointues et la teinte inhabituelle de sa peau. Inutile de préciser que les yeux rouges lui donnaient aussi une apparence légèrement moins « normale ». Mikhaïl laissa passer quelques instants de silence pour que son interlocuteur ait le temps de réaliser la situation, puis reprit :

« Je ne suis pas un représentant de la loi, même s'il m'arrive de collaborer avec eux, inutile de le cacher. Je suis... un indépendant si je puis dire. Neutre. Peu m'importe que vous soyez honnête comme l'enfant qui vient de naître ou que vous ayez violé toutes les lois de ce pays, je ne cherche qu'à obtenir des réponses. » Il joignit ses mains dans le bas de son dos, se tenant droit comme un I. « Comme je vous l'ai dit, je ne suis pas totalement humain. Il se trouve que je partage certaines caractéristiques avec la créature que je recherche, c'est pourquoi vous êtes assuré du fait que je ne vais pas vous dénoncer. La police apprécie rarement de collaborer avec des personnes de mon espèce. » Même si certains agents se montraient plus réticents que d'autres. « Dites-moi combien vous souhaitez et je me procurerais l'argent. Mais autant être honnête : je n'en ai pas à l'heure actuelle. Il me faudra du temps pour réunir une grosse somme et je n'en ai pas vraiment. Je pourrais m'arranger pour vous obliger à me répondre, mais je préfère rester en bons termes avec vous. Ou du moins sur une relation neutre. Je pourrais éventuellement vous payer sur une longue durée, mais en vous laissant un gage de ma bonne foi. » Même s'il ne possédait rien de plus que ce qu'il avait sur le dos. « Comme je vous l'ai dit, je ne m’embarrasse pas des lois lorsque je cherche quelque chose. »

Ce qui voulait aussi dire que si l'homme se montrait trop gourmand, Mikhaïl n'hésiterait pas à se débarrasser des obstacles qui se dressaient sur sa route pour obtenir ce qu'il voulait. Mais ils n'en étaient pas encore là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 3 Mai - 21:00 Message | (#)

Laid au point de cacher sa trogne au premier venu ? C’était pas commun… Une fois, Seth avait profité des charmes d’une nana qu’il venait de rencontrer et elle gardait sa gueule dans un sac en papier, mais ça, c’était parce qu’elle avait picolé comme un trou et que les secousses risquaient de…Bref, ça n’avait rien à voir. Son esprit divaguait facilement, mais il n’avait aucune envie de se figurer un gars russe et nauséeux dans ses draps, surtout quand ce dernier lui expliqua qu’il n’était même pas humain. Seth crachait facilement sur tout ce qui n’était pas texan, et tolérait vaguement les américains… Alors un type d’une autre espèce, ça crevait le racismomètre.

« Ça veut dire quoi, pas totalement humain ? » Siffla-t-il d’abord d’un ton méfiant. « Mike-aïl c’est p’t’être russe, mais les russes ça reste des sortes d’êtres humains. » Comme c’était bien dit ! Cela avait au moins le mérite d’exprimer le fond de sa pensée. Seth n’était pas fan de la Russie, plus par atavisme que par réelle conviction : les quelques fois où il passait du temps avec son père, celui-ci crachait copieusement sur les rouges, comme son vieux avant lui… Pour des raisons qui dépassaient largement Seth, peu féru d’histoire, et qui ne bitait rien aux problèmes géopolitiques actuels – par réel désintérêt. « Pourquoi t’as un nom d’humain, tu pourrais t’appeler..j’sais pas… Nagus ou Spock. »

La culture de Seth en matière extra-terrestre était limitée, et cela allait se confirmer une fois le visage de Mikhaïl découvert. Ses yeux clairs suivirent les gestes lents et précautionneux du slave, jusqu’à ce que la capuche ne retombe. Le texan n’eut pas de mouvement de recul, mais une grimace tordit ses traits. Il remarqua tout de suite ces billes rouges et sa peau cireuse, comme s’il ne se foutait jamais au soleil. Il ressemblait à ce gamin qu’il cognait à l’école, un « albitruc » qui avait eu le malheur d’être différent et doué pour les études. La similitude s’arrêtait là, toutefois. Ce petit n’avait pas les oreilles pointues, ni même ces espèces de marbrures bizarres, violines, sur la peau…

Distrait par son apparence, Seth rata une partie des explications de son interlocuteur. Il en capta néanmoins l’essentiel : a priori, Mikhaïl ne faisait pas partie des forces de l’ordre, mais en savait suffisamment sur lui et les Ymir pour comprendre ses réticences. Il avait un objectif, et bon sang, il lâchait pas le beefsteak : Seth en connaissait des gars déterminés, tournant en boucle sur leur but à atteindre, et l’ami russe semblait complètement dans ce délire. Il avait l’intime conviction qu’il pouvait le pousser un peu pour tirer des bénéfices s’il coopérait… Mais qu’à la fin, s’il résistait et n’aidait pas ce type, il le paierait d’une manière ou d’une autre. C’était mauvais d’être sur la route de quelqu’un de décidé. Et quelque chose lui disait que ce blanc-bec-là serait plus coriace que l’albinos sur lequel il s’était défoulé par le passé.

« Ok, ok, j’ai compris. T’es à poil mais tu veux vraiment des infos. » Le fait que Mikhaïl ait les poches vides ne lui avait pas échappé non plus. « T’as d’la chance que j’sois quelqu’un d’aidant, » On ne s’étouffe pas là derrière. « J’veux bien te filer un coup de main… Mais tu m’en devras une. » Garder sous le coude un service à exiger, ça pouvait être plus intéressant qu’une liasse de billets, in fine. Si tant est que le gars ait de la ressource… Seth se rapprocha, réduisant significativement la distance qui les séparait. Il se retrouva à moins d’un mètre, en pleine lumière pour ‘admirer’ le ‘pas totalement humain’. « Putain, t’as vraiment pas l’air en bonne santé mon pote. T’as soif ? » D’un geste lourd il empoigna une flasque accrochée à sa ceinture, qu’il déboucha, laissant alors s’évaporer une forte odeur d’alcool. « C’est d’l’Altaï, ça vient d’chez toi. Enfin, d’Russie. »

Rien de mieux qu’une lampée de vodka pour commencer à sceller un accord… Ca montrait en tout cas que Seth était disposé à faire échange.

Il supposait que la créature recherchée devait ressembler à Mikhaïl, puisque celui-ci avait convenu qu’ils partageaient des caractéristiques. Or, Seth était certain de ne pas avoir posé les yeux sur un humanoïde ressemblant à son vis-à-vis. Cependant, il se souvenait parfaitement d’un arrangement particulièrement juteux : les Ymir avaient effectivement organisé la passation de « quelque chose », enfermée dans une caisse. On les avait grassement payé contre deux exigences : n’ouvrir sous aucun prétexte la caisse durant la traversée et la protéger absolument des rayons du soleil.

« Bon. On va jouer à un jeu. J’te donne une info, tu m’réponds à une question. » N’attendant pas l’accord, il poursuivit d’un ton convaincu. « Y a d’ça quelques semaines, on a été contacté par un type de Russie avec lequel on a déjà des deals. Celui sur les filles, comme tu sais déjà. » Comme ce n’était rien de nouveau, et qu’un soupçon d’honnêteté embrasait encore la carcasse de Seth, il enchaîna sans demander de retour. « Il nous a proposé dix fois le prix d’une meuf pour une seule personne. On est pas du genre à poser des questions, si on est payés, on fait. Mais là, ça puait les emmerdes alors on s’est renseignés. On a pas su c’que c’était, mais notre contact avait dans l’idée d’importer ici une créature nouvelle. On s’est dit que ce serait pour distraire les riches, comme les putes, mais dans un autre genre… » Difficile de dire si Seth approuvait ou non, au simple ton de sa voix. Il pouvait décrire une recette de tarte au citron qu’il aurait l’air aussi affecté, visiblement, il faisait des efforts pour se détacher complètement de l’histoire d’un point de vu émotionnel. « Question : c’est quoi, cette bestiole ? »
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3172
ϟ Nombre de Messages RP : 72
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 3 Mai - 23:01 Message | (#)

L'homme correspondait à la description qu'on lui avait faite : pas très subtile, raciste et même carrément insultant par moment. Fort heureusement, Mikhaïl en avait entendu des vertes et des pas mûres au cours de sa vie et le texan ne serait donc pas le plus contrariant. Il n'avait aucune peine à conserver son calme, mais toujours soigneusement glissées dans son dos comme s'il attendait sagement que son sergent-instructeur lui donne l'autorisation de rompre. Il ne s'attendait pas vraiment à ce que l'autre comprenne, mais lui répondit tout de même avec toute la patience dont il était capable :

« Parce qu'on a décidé de me donner ce nom. Je n'y suis pour rien. Et je ne suis pas un alien. »

Même s'il ne regardait guère la télévision et allait encore moins au cinéma, Mikhaïl connaissait tout de même certaines références. Qui plus est, des gens l'avaient déjà pris pour un extra-terrestre, certainement parce que sa peau d'albâtre pouvait parfois avoir des reflets verts. Et peut-être aussi parce que les gens croyaient plus aisément à l'existence des aliens que des strigoïs.

Quoi qu'il en soit, l'homme avait l'air plutôt ouvert à la discussion en fin de compte. Le fait que Micha n'ait pas d'argent ne semblait pas lui poser de problème et c'était plutôt encourageant. L'immortel avait toujours considéré l'argent comme quelque chose de secondaire, voire d'inutile. Il préférait largement un échange de bons procédés et pouvoir compter sur quelqu'un de compétent en cas de besoin plutôt que d'amasser des morceaux de papiers. Mais tout le monde ne partageait, malheureusement, pas ce point de vue. Il fut donc assez content de voir qu'il avait affaire à un homme capable de voir la valeur d'une dette, mais il ne criait pas encore victoire.

Le géant s'approcha tout à coup de lui, s'arrêtant relativement près comme s'il voulait le contempler. Mikhaïl ne bougea pas d'un iota, mais resta sur ses gardes, fin prêt à se défendre si jamais l'autre avait la folie de s'en prendre à lui. Toutefois, lorsque l'homme souligna son « air », Mikhaïl se demanda s'il faisait référence à son affaiblissement général, ou simplement au fait qu'il ne correspondait pas aux standards humains. Il avait effectivement le teint plus pâle et cireux que n'importe quel malade en phase terminale, mais ce n'était pas pour autant qu'il était en mauvaise santé. Enfin, à ce moment précis si, c'était bien le cas, mais là n'était pas la question.
Il déclina finalement la proposition d'un geste de la tête.

« C'est aimable, mais non merci. La nourriture humaine n'a aucun effet sur moi. »

Il avait soigneusement évité de répondre au sujet de son état de santé, mais se doutait que l'autre n'y porterait guère attention. Il ne semblait pas faire partie des individus qui se souciaient de la santé de parfaits inconnus...

Quoi qu'il en soit, la discussion semblait prendre un tour très encourageant puisque le texan lui proposa un accord : une question contre une question. C'était un bon début. Si l'autre refusait de lui donner l'information qu'il souhaitait, au moins Mikhaïl ne serait-il pas complètement perdu. Il écouta donc attentivement les explications de son interlocuteur avant de laisser planer quelques secondes de silence, puis de répondre d'un ton sérieux.

« Un strigoï. » Quelques secondes passèrent, puis il se douta que l'homme ne comprendrait pas la portée de ce mot. « Voyez cela comme une sous-race de vampires originaires de Roumanie. Ils sont largement répandus dans les pays slaves, dont la Russie. Celui que je cherche est encore différent des strigoïs de base. Il est très ancien et a développé une forme d'intelligence qu'il a cultivée jusqu'à devenir aussi subtil que certains de vos politiciens. » Ce qui n'était pas un compliment. « Le problème, c'est qu'un strigoï ne peut traverser une étendue d'eau sans y être invité par un humain. Chose dont vous vous êtes occupés en le faisant venir en Amérique. » Mais son ton n'était pas accusateur pour autant. « Vous avez eu de la chance, beaucoup de chance. Mais j'aimerais savoir à qui vous l'avez confié. J'imagine que vous n'avez pas abandonné cette boîte au milieu de nulle part, non ? Vous l'avez certainement apportée à quelqu'un. »

Mikhaïl avait du mal à croire que le strigoï se serait lancé à la conquête de l'Amérique sans avoir au moins un allié – ou du moins une connaissance – dans ce coin-là. Mais peut-être qu'il se trompait. Il espérait juste que son potentiel allié en sache davantage à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 10 Mai - 23:02 Message | (#)

« Comme tu voudras. Ça en f’ra plus pour moi. »

Ce n’est pas le Lane qui allait se fâcher de ne pas partager l’heureux verre de l’amitié ! Il s’arrosa généreusement le gosier puis remit la flasque à sa juste place, à sa ceinture. C’était étrange que ce type-là souligne que la ‘nourriture humaine’ ne lui profitait pas, alors même qu’il affirmait ne pas être un alien ! C’était à n’y rien comprendre, du moins, pour Seth. Car, si le blanc-bec ne venait pas tout droit d’une autre planète, et était de cette bonne vieille Terre, ça voulait dire qu’il était humain, non ? Les êtres divins, les vampires et autres créatures avaient beau peupler la planète – certaines avaient même croisé la route de notre colosse texan – Seth ne faisait pas le lien.

Ainsi, il avait envie de lui demander ce qu’il était – avec ses habituelles pincettes, vous vous en doutez bien – mais il eut quand même le bon sens d’apporter d’abord des éléments de réponses au slave. Ce dernier ne sembla pas faire la fine bouche, et se plia même aux exigences de Seth en révélant la nature de la créature qu’il recherchait. Un stri..quoi ? Jamais entendu parler de ce truc, ou en tout cas, ça ne c’était pas incrusté dans sa caboche. Un air contrit de réflexion et de perplexité s’empara de ses traits avant que Mikhaïl, en grande âme, prodigue quelques éléments sur le sujet. En plus d’être russe, ce qui était donc un défaut à part entière, la bestiole était une dent pointue buveuse de sang. Seth grimaça. Il n’aimait pas bien ce genre de bête – surprenant ! Et en plus ce strigoï était intelligent, et présent à Star City par sa faute… Pff, qu’est-ce qu’on lui mettrait pas sur le dos !

« Ouais, enfin, j’lui ai pas préparé de festin d’bienvenue non plus. » Répliqua Seth d’un ton légèrement courroucé. Il n’était pas fan de la sensation d’avoir été blousé, et utilisé par quelqu’un à son insu. Encore plus si ce quelqu’un était une saleté d’immortel suceur d’artères. « Bah… S’il est aussi malin qu’nos politicards, y’a pas d’quoi s’affoler, ah ah ! » S’exclama-t-il en haussant les épaules, dans une tentative de minorer les événements. « Mais c’est lui qu’a eu de la chance. Il aurait montré sa sale gueule de bouffeur de sang, on lui aurait explosé la gueule ! » Seth avait une confiance absolue en sa capacité à réduire en bouillie ce prétendu adversaire, d’autant plus qu’il n’aurait pas été seul sur le coup. Les Lane, c’était du coriace, mais son frangin avait construit un groupe de costauds avec les Ymir. « En tout cas, t’as raison, on l’a bien apporté à c’lui qu’avait commandé. »

Enfin une réponse à la principale interrogation ! Mikhaïl devait s’en pourlécher les babines d’avance, même si ce serait crier victoire un peu tôt face à un corniaud comme Seth… D’ailleurs, tout en babillant, celui-ci avait pris la peine d’un peu réfléchir à la situation. S’il avait « malencontreusement » lâché une bestiole énervée dans Star City, d’origine douteuse, il était probable que l’UNISON finisse par s’en mêler… Si c’était le cas, il n’était pas impossible que l’organisme fasse le lien entre la bête et leur groupe préféré, vu qu’ils avaient déjà les Ymir dans le viseur. Si son russe albinos fraichement débarqué avait pu le faire, les idiots de flics pouvaient bien reproduire l’exploit. Le plus sage serait certainement de préparer leurs défenses et des alibis… Mais Seth avait plutôt envie, très envie d’une confrontation directe. Malheureusement, Mikhaïl risquait de lui voler ce plaisir s’il mettait la main sur son strivamp’.

« Les flics vont s’en mêler, mec. Si ce truc se met à lécher le cou de toutes les nanas de la ville, c’est même l’UNISON qui va jouer des coudes. Et avec ta gueule, j’me risquerais pas à être dans leur collimateur… » Qu’il était mignon à se faire du ‘souci’, hein ? Presque, on pourrait y croire. « Puis s’ils t’capturent et remontent jusqu’à nous, ça va chier. On a déjà des problèmes avec eux. T’dois déjà l’savoir, t’as l’air renseigné. Aaah, ça craint ton histoire… » Ah, le coup du ‘tu me demandes beaucoup l’ami’, ça marche à tous les coups… « Et notre contact va pas aimer non plus qu’tu viennes le déranger. Tu m’demandes de faire de sacrés efforts, et j’suis pas sûr que ça m’attire autre chose que des emmerdes. »

Penchant légèrement la tête sur le côté pour croiser le regard de son potentiel allié, ou ennemi direct, il esquissa un sourire mauvais en apercevant ses billes rougeâtres.

« Et puis, pourquoi tu veux le retrouver, ton vampire ? » D’un air absent, il passa son index sale sur ses dents dures, pleines de tartre et dont quelques-unes étaient manifestement fêlées. « Si tu veux l’éliminer, y a peut-être moyen qu’on s’arrange. »

Le raisonnement sentait bon les problèmes, mais était simple : en éliminant le strigoï, il attirait l’attention de l’UNISON tout en gagnant un sacré service retour de la part de Mikhaïl. Et au pire, si ça foirait, il ferait porter le chapeau à ce russe. Après tout, il avait la gueule parfaite du coupable.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3172
ϟ Nombre de Messages RP : 72
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 11 Mai - 14:50 Message | (#)

En entendant le géant tenter de minimiser sa faute, Mikhaïl resta silencieux. Il était suffisamment âgé pour avoir côtoyé bon nombre d'individus qui essayaient de faire croire qu'ils n'avaient pas fait quelque chose de si horrible alors qu'ils n'avaient pas eu la moindre once de pitié en agissant. Cependant, le slave le croyait innocent. Il ne devait certainement pas se douter que la créature qu'ils faisaient venir dans cette boîte était réellement aussi dangereuse. Même si cela ne justifiait rien à ses yeux. Après tout, en acceptant de déporter des femmes innocentes juste pour gagner de l'argent, ces hommes devaient savoir qu'ils n'agissaient pas de manière honorable, alors de ça au transport d'un dangereux tueur, il n'y avait qu'un cheveu.
Mais son but n'était pas de vexer son interlocuteur, il était donc préférable d'éviter d'aborder ce sujet.

Lorsque l'homme accepta finalement de lui avouer qu'ils étaient bel et bien responsables de la venue de ce strigoï et qu'ils l'avaient effectivement « livré » à bon port, Mikhaïl acquiesça d'un hochement de la tête comme pour marquer son approbation. Il s'autorisa même une petite phrase aimable :

« Je n'en doute pas. Une chance pour lui. »

Le ton n'était en aucun cas moqueur, juste posé, comme s'il confirmait qu'ils auraient été capables de lui régler son compte. Bien sûr, la vérité était bien différente et Mikhaïl était persuadé qu'ils auraient tous fini au fond d'une boîte – à leur tour – s'ils avaient tenté de s'en prendre à lui. Mais encore une fois, il était préférable de ménager son interlocuteur qui semblait être du genre à vite s'emporter si l'on en croyait la rumeur.

Arriva alors le moment des négociations, ou c'était du moins ainsi que le slave le comprenait en le voyant tourner autour du pot. Prétendre qu'il risquait gros en agissant ainsi était certainement une technique pour le pousser à donner davantage d'argent en échange de ses informations, mais il ne se laisserait pas avoir aussi facilement. Il resta donc parfaitement silencieux et immobile tandis que l'autre se tripotait le visage tout en continuant son manège à propos de la négociation. Lorsque le géant eut terminé, l'immortel resta quelques instants silencieux, puis lâcha un léger soupir avant de répondre :

« Oui, je souhaite l'éliminer. Et croyez-moi, si l'UNISON avait effectivement l'intention de se mêler de cette affaire, elle l'aurait fait depuis longtemps. Depuis qu'il est arrivé ici, il aurait eu l'occasion de faire de gros dégâts s'il l'avait désiré. » Il marqua une petite pause avant de reprendre. « Les strigoïs sont dotés d'un fort instinct qui dicte l'intégralité de leur comportement. Cela touche aussi leur tendance à se nourrir, ainsi donc, ils ne s'en prendront jamais à plusieurs personnes dans la même zone. Question de survie, car en le faisant, ils attireraient l'attention et se condamneraient. La probabilité que ma cible puisse se faire démasquer et donc d'autant moins élevée en raison fait qu'elle est extrêmement intelligente. » Déduction logique. « À votre place, je ne me ferais pas trop de soucis à ce sujet. Il est même fort probable qu'elle use d'artifices pour se fondre dans la masse et se mêler aux humains. »

Il n'était pas certain que toutes ces explications soient très claires aux yeux de l'homme qui ne semblait pas spécialement futé, mais Mikhaïl restait positif. Lui-même n'avait pas été à l'école et n'avait jamais rien appris de manière traditionnelle, cela ne l'empêchait pourtant pas de bénéficier d'une certaine culture. Même s'il avait eu près de cent cinquante ans de plus que le texan pour se cultiver.

« Si vous souhaitez aussi vous débarrasser de cette créature, je dirais que nous pourrions trouver un accord sur ce point. Je m'occupe de la traquer et de la tuer en m'assurant que le nom de votre groupe ne soit jamais découvert et en échange vous me donnez les informations que je désire. » Il serait plus ou moins gagnant dans cette histoire, mais il pouvait tenter le coup, non ? « Je sais que vous allez me répondre que vous pourrez le chasser vous-mêmes, mais croyez-moi sur parole : c'est une cible un peu trop importante pour des personnes qui ne sont pas expertes dans la traque des strigoïs. Vous y perdriez plus que vous n'avez à gagner. Surtout si vous avez une famille. » Il soupira légèrement. « Les strigoïs aussi intelligents aiment beaucoup provoquer la souffrance en massacrant la famille des chasseurs qui les traquent. »

Et pour le coup, ce n'était pas une invention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 21 Mai - 13:46 Message | (#)

Non seulement les Ymir avaient permis à une créature vorace et dangereuse de débarquer à Star City, mais en plus celle-ci était intelligente et dotée d’un instinct de préservation suffisamment fort pour ne pas se faire chopper aussi facilement que Seth l’avait supposé. Cette information, qui aurait certainement dû le soulager et le satisfaire, sembla très nettement le décevoir. Ses traits se contractèrent douloureusement, et un sentiment proche du dégoût anima sa bouche. Il aurait bien aimé voir l’UNISON se casser les dents… Si ce strigoï était aussi doué que le laissait supposer Mikhaïl, une tonne d’agents seraient passés à la trappe ne serait-ce que pour espérer l’arrêter. Au lieu de ça, ces connards allaient continuer à vivre leur vie tranquille et emprisonner des bons gars – comme Jay, ouais.

« Fais chier. » Acheva-t-il aux explications du slave. Il ne faisait aucun effort pour masquer son mécontentement, Seth était de toute manière relativement facile à lire pour quiconque avait envie de regarder – par chance, la populace avait plutôt tendance à détourner les yeux en l’apercevant. « Ces bons à rien s’ront même pas foutus de s’rendre compte qu’il est là, alors. » Et comme c’était quand même censé lui apaiser l’esprit, il haussa les épaules brusquement. « C’est d’jà ça d’moins à penser pour le groupe. »

Sa vengeance s’obtiendrait autrement, il faut croire.
Ensuite, il tenta de lier les Ymir à tout ce bordel – pas parce qu’ils avaient commencé et créé le dit bordel, mais parce qu’il entendait bien en tirer quelque chose – mais Mikhaïl ne mordit pas directement à l’hameçon. Bien au contraire, il lui proposait une offre apparemment alléchante, du type « je me charge de tout, tu t’occupes de rien », qui fleurait bon l’embrouille. C’était un peu trop beau, et la méfiance du texan se scella quand le russe mit en avant que son implication risquait de mettre sa famille en danger. Est-ce que ce blanc bec savait qu’il avait des frères en ville ?

« J’s’rai pas fâché qu’elle défonce ma vieille, ta créature. » Et si jamais le strigoï voulait enchainer sur son père, c’était pas de refus non plus ! Enfin, vu le gros morceau que constituait sa génitrice, il risquait de plus avoir faim pour un bon mois… « Me prends pas pour un âne, j’vois bien que t’essaies de m’la faire à l’envers. T’as aucun moyen d’t’assurer que mon contact sache pas que c’est moi qui t’ai refilé les tuyaux. Si ça s’trouve, le gars à qui j’ai fait la livraison est partenaire avec le stritruc, il s’ra pas content du tout si tu le butes comme ça. »

Seth pourrait avoir l’air de s’en tamponner de la bonne santé du vampire à qui il avait filé toutes les filles… Et c’était vrai, il n’avait pas la moindre affection pour lui, n’avait en vérité jamais vu sa gueule et toute notion de loyauté envers lui était absente. Toutefois, c’était un sacrément vieux vampire, puissant, et surtout, riche. Et les filles qu’ils lui envoyaient étaient une source de revenus fiable et confortable… Pour risquer de rompre cela, il lui fallait une vraie bonne raison. Néanmoins il ne pouvait pas l’avouer de but en blanc à Mikhaïl pour le moment : s’il laissait entendre que son contact était un vampire, et pouvait ainsi avoir des affinités avec le strigoï, il risquait de pouvoir remonter la piste tout seul. Or, Seth connaissait bien la règle de toute bonne négociation : apparaître comme indispensable aux yeux de l’autre.

« En plus, t’es seul, et t’as pas l’air bien costaud. » Des années de vie à Star City n’avaient pas enseigné à Seth qu’il fallait se méfier de la force apparente de ses adversaires… Certains pouvaient avoir l’air inoffensif, et pourtant être terriblement puissants et mortels. « Tu comptes t’y prendre comment ? »

S’il avait une méthode pour l’affaiblir et le capturer, alors… Hé ! Mais…
Les yeux du géant s’illuminèrent soudainement. Une idée, oui ! Promis, une véritable et authentique idée…

« Hé… Tu dis qu’ce truc vient de Roumanie ? Ça a jamais mis les pieds aux Etats-Unis ? »

Y en a qui paieraient cher pour mettre la main dessus… Vivant de préférence, mais même mort : sa carcasse avait sûrement de la valeur – nous n’avons jamais dit que l’idée était bonne.

« Il peut faire des mômes ? » Plus il y en avait des comme lui, plus sa valeur baissait sur les marchés… Mais plus il était facile de mettre la main dessus. Cruel dilemme, qui l’empêcha de voir qu’il n’obéissait plus à sa propre règle du « une question pour une réponse », mais avec un peu de chance, Mikhaïl n’y verrait que du feu lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3172
ϟ Nombre de Messages RP : 72
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 21 Mai - 17:26 Message | (#)

Le texan passait successivement de la contrariété à la joie, ou quelque chose d'approchant. Il était assez... perturbant en un sens. Son mode de fonctionnement ne correspondait pas à ce que Mikhaïl avait l'habitude de voir chez les autres humains, mais ce n'était pas forcément un mal. Il devait simplement trouver comment s'adapter et comment réussir à l'orienter dans la direction qui l'arrangeait. Tout en restant prudent évidemment, le slave n'oubliait pas que cet homme-là lui avait été décrit comme assez fort – et c'était souvent une manière de dire qu'il l'était vraiment, mais sans trop se mouiller.

Il resta donc stoïque et silencieux tandis que l'autre continuait ses explications et questionnements. Des doutes qui revenaient sans cesse, le dhampire allait donc devoir se montrer attentionné et rassurant s'il voulait avoir l'espoir de lui montrer que c'était lui la bonne solution à ce problème.

Toutefois, lorsque le géant commença à le questionner sur les capacités de reproduction du strigoï, Mikhaïl resta silencieux durant un instant. Ses sourcils se froncèrent légèrement, à peine assez pour être remarqués, puis secoua la tête en signe de dénégation.

« Les strigoïs sont stériles, ils contaminent les humains et les transforment en leurs semblables, c'est leur mode de reproduction dirons-nous. »

Il trouvait cette question suspecte, très suspecte même. Est-ce que l'homme espérait pouvoir récupérer de l'ADN sur le corps pour se lancer dans une reproduction à grande échelle histoire de pouvoir les vendre à tous ses contacts ? S'il y songeait, non seulement il était très stupide, mais aussi très dangereux ! Soupirant légèrement, Mikhaïl se décida finalement à ouvrir à nouveau la bouche :

« Je ne sais pas pourquoi vous demandez ça, mais si vous espériez pouvoir vous lancer dans une sorte d'élevage de strigoïs pour les revendre, oubliez cette idée. Ces créatures sont dangereuses, elles vous considéreront comme du bétail et n'hésiteront pas à vous tuer à la première occasion. Je me débarrasserai non seulement d'elles, mais aussi des personnes qui essayeront de les exploiter. »

Une menace à peine voilée, mais elle était malheureusement nécessaire. Quoi qu'il en soit, le russe espérait simplement qu'il allait réussir à obtenir toutes les informations dont il avait besoin, mais quelque chose lui en disait qu'il devait faire preuve de tact. Détournant brièvement son regard pour observer les environs d'un air patient, l'immortel embraya finalement sur la suite :

« Pour vous répondre, non, elle n'avait jamais mis les pieds sur ce continent avant ce jour. Mais cela n'y change rien, avec des contacts elle serait ici comme chez elle. » Et ce serait d'autant plus difficile de la trouver. « Mais ne vous inquiétez pas, je chasse ces créatures depuis longtemps, je sais comment m'y prendre. »

De toute manière, il était immortel, inutile de préciser qu'il ne craignait pas forcément de mourir. Même s'il n'était pas à l'abri d'une mort brutale au vu de son état de santé actuel. Mais Mikhaïl ne comptait pas en dire davantage à cet homme qui lui semblait assez étrange. La méfiance était de rigueur et l'immortel n'avait aucune envie de lui dévoiler ses compétences ou ses faiblesses, bien au contraire.
Restait un dernier point à éclaircir et pas des moindre. Visiblement, l'homme semblait croire qu'il allait chercher à l'entuber alors que ce n'était pas son objectif.

« Je ne cherche pas à vous nuire. Mais laissez-moi vous dire que si cet homme est lié au strigoï et qu'il est allié avec lui, je le supprimerai. Vous n'aurez donc pas à vous inquiéter de ses représailles. »

Bien sûr, il risquait toujours d'avoir des problèmes pour revendre ses prochaines « filles », mais bien que Mikhaïl l'ignorait encore à cet instant, le vampire avait été remplacé par une démonologue, elle-même remplacée par une nécromancienne. Autant dire qu'il ne perdrait pas beaucoup d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 28 Mai - 18:28 Message | (#)

Évidemment, ces saloperies de vampires ne fonctionnaient pas « normalement ». Et les strigoïs n’échappaient pas au cortège des bizarreries, puisque Mikhaïl venait de lui apprendre avec des mots plus précautionneux et polis que ces machins-là, ça baisait pas. À la place ils transformaient des gens déjà tout faits, avec leurs vies – ça avait l’avantage de se retrouver directement avec des adultes capables de se défendre, sans passer par la case lardon braillard et inutile.

« Dégueulasse. » Ponctua Seth avec une mine de dégoût tranché, démontrant une fois de plus sa maturité et son tact. Il fut plus nuancé dans sa réaction lorsque le slave s’interrogea sur l’origine de la question, et sur les intentions que pouvaient avoir le mercenaire. La simple hypothèse qu’il avait émise fut suffisante pour hérisser le chauve – humour – qui s’autorisa même une petite menace, comme ça, l’air de rien. Le texan arqua un sourcil surpris, puis dans un ricanement insupportable, leva ses deux mains en l’air en signe d’innocence. « Wow wow, on se calme, beauté d’l’est. J’fais juste le tour des possibilités… Tu vois bien qu’j’ai pas une gueule de fermier, de toute manière. »

Élever des créatures ancestrales et mortelles, élever des vaches et des poules, c’était un peu du pareil au même, non ? Quoiqu’il en soit le chasseur n’était absolument pas ouvert à l’idée et Seth préféra donc battre en retraite. Pour tirer un quelconque profit de cette histoire, il avait dans tous les cas besoin de ce gus sorti de nulle part. Il était donc assez peu avisé de se le mettre à dos, c’est pourquoi le colosse entreprit une tactique différente, davantage conciliante.

« J’te fais confiance alors. Tu comprends bien, faut qu’j’protège mes gars… De notre contact, mais aussi de ce stritruc, au cas où il viendrait se venger. J’te le laisse, avec plaisir, j’ai pas envie de fouiller la ville pour trouver un truc qui veut juste me bouffer. C’est juste au cas où. »

Il venait juste d’y penser, à dire vrai. Seth n’était pas désintéressé par la sécurité des Ymir, mais disons que s’il fallait choisir entre les préserver tous et sauver sa peau, ou celle de l’un de ses frangins, le choix était très vite fait. Ça, ou un bon paquet de billets. Ouais, p’t’être bien qu’il les laisserait tomber pour un magot démesuré… Quoiqu’il en soit, s’il pensait effectivement qu’il n’était pas utile d’attirer une créature revancharde sur le groupe, il espérait surtout s’attirer la sympathie de l’albinos.

« C’est pour ça que j’te demande comment tu t’y prends. S’il vient nous rendre visite, faut qu’on soit capable de s’défendre. »

Les chances pour que les Ymir attrapent le strigoï avant l’expert en strigoïs étaient minces, mais ça n’empêchait pas Seth d’y songer distraitement. Enfin… Avec un peu de chance, la créature avait eu le temps de contaminer fraîchement quelques humains : les Ymir se contenteraient de mettre la main sur ceux-là. Toutefois, pour que les morceaux de ce plan – absolument génial – s’imbriquent, il lui fallait la coopération du dhampir et donc que celui-ci lui fasse, à peu près, confiance. Ce n’était pas gagné, certes, mais Seth disposait malgré tout de quelques clés pour faire naître un sourire sur ce visage émacié… Il décida finalement d’user de la principale, d’un ton dégagé, quoiqu’un sourire étirait les coins de sa bouche.

« Le gars que tu cherches s’appelle Vladislas. Vladislas Markov, une sorte de compatriote à toi. » Toujours une petite touche de racisme ordinaire, même si là Seth était particulièrement sobre dans ses propos. « J’l’ai jamais rencontré personnellement, c’est le chef précédent qui faisait affaire avec. Mais c’est plus lui notre contact direct pour les échanges et les ventes, on a une gonzesse maintenant. » Tout se perd, ma p’tite dame. « J’me souviens plus d’son nom. »

En faisant un petit effort il pourrait sans doute le retrouver, mais la nécromancienne concernée était suffisamment redoutable pour qu’il ne s’avise pas de la balancer sans une excellente bonne raison sous le coude.
Revenir en haut Aller en bas

Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3172
ϟ Nombre de Messages RP : 72
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 31 Mai - 13:52 Message | (#)

Le texan avait l'air d'être dégoûtant pour pas grand-chose et Mikhaïl se demanda, avec une pointe d'amusement, ce qu'il aurait pu dire s'il avait su de quelle manière les strigoïs contaminaient leurs proies. Pas avec autant de glamour que les vampires traditionnels dirons-nous ! Mais le russe lui souhaitait de ne jamais le savoir, sans quoi il y avait de fortes chances pour qu'il soit obligé de lui trancher la tête la prochaine fois qu'ils se croiseraient.

Quoi qu'il en soit, l'homme semblait peu-à-peu se mettre en confiance, mais l'immortel n'était pas sot et il savait que ce n'était pas forcément sincère. Rien ne prouvait qu'il n'était pas en train d'essayer de l'enfumer pour qu'il promette de les protéger, lui, sa famille, ses amis et son caniche ou son lapin de compagnie. Sauf que Mikhaïl n'était pas un garde du corps, mais un chasseur. Il se présentait en tant que mercenaire la plupart du temps, mais c'était uniquement parce qu'il acceptait de rendre des services en échange d'informations. Cependant, il n'envisagerait jamais de participer à une mission s'il n'avait rien de plus que de l'argent à gagner en échange.

L'homme resta silencieux le temps que le colosse se décide enfin à lui donner le nom qu'il attendait. Parfait. Gravant cette identité dans son esprit, Mikhaïl ne se vexa pas lorsque l'autre souligna le fait qu'ils avaient certainement affaire à un étranger de l'est, tout comme lui. Avec de la chance, peut-être que cet homme appartenait à la mafia russe et non au Cartel Rouge ? Le dhampire en avait entendu parler après avoir rencontré ses contacts de la mafia et il savait qu'il serait plus compliqué d'obtenir des informations d'eux que de compatriotes, mais il ne s'inquiétait pas plus que ça si c'était le cas. Il avait toujours su tirer partie des situations dans lesquelles il se trouvait, aussi compliquées soient-elles.

Toujours est-il qu'il avait ce qu'il voulait. Oh, la remarque de son interlocuteur aurait éventuellement pu le faire sourire s'il avait été du genre à le faire, sauf qu'il ne souriait jamais. Ou il ne s'en souvenait plus. Vu son âge, c'était excusable cela dit. Il secoua légèrement la tête, adoptant un ton légèrement plus doux qu'auparavant.

« Je ne vais pas vous faire l'affront de vous penser assez stupide pour ne pas être en mesure de vous procurer ce nom, si vous l'avez réellement oublié. » S'il était aussi stupide, il ne serait plus à la tête de ce groupe. « Mais, j'imagine que si vous me mentez ou si vous n'avez pas envie de le retrouver, c'est parce que cette femme est dangereuse et que vous ne voulez pas mettre vos amis en danger » Rappel un peu moqueur de sa remarque précédente. « Le premier nom suffira. Le vais me renseigner dessus et cette piste remontera certainement jusqu'à la femme. Sauf s'il ne s'agit que d'une subalterne. »

Il n'était pas exclus qu'elle traitait désormais pour lui afin de lui éviter de perdre son temps. Voire de se faire remarquer si jamais le strigoï en question avait décidé de s'installer dans cette demeure. Rien n'était impossible, mais il s'agissait là d'informations que l'immortel ne comptait pas donner au texan. Même si ce dernier avait l'air bien aimable, le slave sentait surtout qu'il possédait un fort instinct de survie. Il n'y avait qu'à voir sa dégaine et sa manière de bouger ou de s'exprimer. Non, mieux valait rester prudent.
Ce qui ne l'empêchait pas de donner quelques conseils.

Changeant de position, Mikhaïl leva l'une de ses mains pour la glisser dans son dos et dégainer l'épée rangée dans le fourreau. Ses gestes n'étaient pas hostiles et c'est avec calme qu'il la tendit devant lui, pointe dressée vers un mur de manière à ce que le quadra comprenne qu'il n'essayait pas de l'attaquer.

« Lame en argent. C'est le seul vrai moyen de tuer un strigoï. De préférence en le décapitant, un bon coup net. Je ne doute pas que vous ayez suffisamment de force pour ça. » Après l'avoir gardée tendue quelques secondes, Mikhaïl baissa son épée. « Inutile de préciser que ça ne fonctionne que sur les strigoïs pure souche. » Pas sur lui par conséquent. « Si vous avez vraiment des craintes pour vos amis, évitez de vous déplacer de nuit et gardez une lame en argent près de vous, normalement tout devrait bien se passer. »

Signe qu'il n'allait pas jouer les gardes du corps pour eux. Il rengaina finalement son arme, levant à nouveau ses yeux vers le visage du texan.

« Je vous remercie de cette infirmation. Souhaitez-vous être tenu au courant de l'aboutissement de cette mission ? »

Il savait quand même se montrer aimable, d'une certaine manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur











On ne valse pas avec un géant, sans qu'il vous écrase un peu les pieds ▬ Seth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Un rp avec la naine de la nature sa vous dit?
» Un jeu pokemon avec toutes les régions, ça vous tenterait ?
» Cake aux tomates séchées, feta, basilic.
» Martelly,Deza et Thunder DOIVENT CHOISIR DE VIVRE AVEC OU DE MOURRIR SANS EUX
» Un rp avec le roi des nains ça vous dit ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-