AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Mikhaïl Yarochenko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Indépendant Neutre
avatar

Mikhaïl Yarochenko

Indépendant Neutre
Généralités
Никто

ϟ Nombre de Messages : 3161
ϟ Nombre de Messages RP : 68
ϟ Crédits : moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Adrian Pennington
ϟ Célébrité : Rupert Penry-Jones
ϟ Âge du Personnage : 384 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Mercenaire
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 10 Avr - 16:45 Message | (#)

Informations Personnelles
ϟ Nom : Ivanovitch, patronyme ; Yarochenko, nom de famille
ϟ Prénoms : Mikhaïl, parfois surnommé Micha
ϟ Sexe : masculin
ϟ Âge : 384 ans
ϟ Date de Naissance : 18 novembre 1633
ϟ Lieu de Naissance : Russie, Sibérie
ϟ Nationalité : Russe
ϟ Orientation : il n'y accorde aucune importance
ϟ Métier : Il se considère comme un mercenaire
Administration
ϟ Avatar : Rupert Penry-Jones
ϟ Crédits : moi
ϟ Pseudo : voir les autres fiches
ϟ Âge réel : voir les autres fiches
ϟ Parlez-nous de vous : voir les autres fiches
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? voir les autres fiches
ϟ Que pensez-vous du forum ? voir les autres fiches
ϟ Quelques conseils à donner ? voir les autres fiches
Historique
L'histoire de Mikhaïl a commencé bien avant sa naissance et influença définitivement la suite de sa vie. Ou plutôt non-vie. Tout ce qu'il sait de cette période lui avait été rapporté par les gens qui le recueillirent plus tard et il ignorait donc s'il pouvait réellement y porter foi, mais c'était les seules informations dont il bénéficiait, alors autant dire qu'il voulait y croire.

Il ne se souvenait que très vaguement du début de sa vie, comme tous les humains qui peuplent cette planète d'ailleurs. Des souvenirs embrouillés lui venaient de sa vie en Russie, mais parfois, des flashs différents, plus anciens faisaient subitement leur apparition avant de disparaître aussitôt. Ivan, le russe qui l'avait recueilli alors qu'il n'était encore qu'un bébé lui racontait qu'il était né en Russie et que sa mère avait été contaminée par un strigoï alors qu'elle était enceinte de lui, que c'était pour cette raison qu'il était ce qu'il était. Les artistes du cirque l'avaient visiblement trouvé seul et abandonné lors de leur visite dans une bourgade de Russie dont ils avaient oublié le nom.
Fin de l'histoire.

Ce n'est que bien des décennies plus tard, lorsqu'il débarquerait à Star City en Amérique qu'il finirait par apprendre que ce n'était qu'un grossier mensonge destiné à l'égarer et le protéger. Sa mère était en réalité une sorte de magicienne vivant recluse au fin fond de la Sibérie et offrant ses services à quelques grands familles de l'époque. Elle tomba enceinte et fut attaquée par un strigoï qui avait fait de cet endroit son territoire de chasse. Dieu seul savait comment, mais elle avait réussi à contrer la « malédiction » de la créature et à la repousser sur le bébé qu'elle portait, pensant qu'il succomberait et lui permettrait de survivre. La vérité fut bien différente, elle accoucha d'une créature mi-humaine, mi-strigoï qui fut vendue à un cirque russe itinérant qui le garda dans l'espoir d'en faire sa nouvelle attraction une fois qu'il aurait grandi un peu. Mais les choses se passèrent autrement lorsque les artistes furent menacés par le « père » du bébé qui n'était autre que le chef d'une famille influente qui avait partagé sa couche avec la sorcière un soir où il l'accueillait sous son toit. Celui-ci ne souhaitait effectivement pas que le lien soit fait avec lui ou cette femme et la troupe jugea donc plus prudent de s'éloigner de la Sibérie.
L'enfant n'ayant pas encore un an, ils décidèrent de lui cacher la vérité en prétendant l'avoir trouvé abandonné dans une bourgade de l'ouest du pays et s'en tirent à cette histoire durant toute leur vie.

Au fil des mois qui passèrent, Ivan, le responsable de la troupe, se prit d'affection pour l'enfant et commença à le considérer comme son propre fils. L'homme avait abandonné l'idée d'en faire une bête de foire, même s'il comptait tout de même rentabiliser son investissement en le transformant en véritable artiste de cirque. Il lui donna un prénom : Niko – une déformation du mot « personne » en russe – ainsi qu'un patronyme basé sur son propre nom, officialisant en quelque sorte le lien qui les unissait désormais.

Ses premiers véritables souvenirs remontaient à l'âge de cinq ou six ans, alors que les artistes du cirque avaient entrepris de lui apprendre ce qu'ils savaient. Mikhaïl, qui se nommait alors Niko, bénéficiait de réflexes beaucoup plus élevés que les humains normaux ce qui ne manquait pas de l'aider dans son apprentissage et il se révéla relativement doué. Plus les années passaient et plus il se montrait à la hauteur des attentes d'Ivan. Qui plus est, son apparence « particulière » attirait souvent les curieux et aidait le cirque à appâter les clients. À côté de cela, la vie dans la troupe était très agréable. Si quelques-uns des artistes s'étaient montrés distants avec lui, ils avaient tous fini par l'accepter et à l'âge de dix ans, il pouvait se considérer comme un enfant « comme les autres ».

Malheureusement, les choses se passent rarement comme on le voudrait et Niko finit par l'apprendre. Alors que le cirque traversait une partie sauvage de la Sibérie pour rallier une importante ville, ils furent les proies de prédateurs. Les loups attaquèrent la troupe, blessant les bêtes de bât qui ralentirent l'avancée du groupe, les obligeant à s'arrêter plus souvent. Mais ce n'était pas là le plus grand danger qui les guettait. En effet, attirés par l'odeur du sang, des strigoïs sauvages s'en prirent aux malheureux, ne laissant aucun survivant excepté Niko dont le sang ne semblait pas convenir à ses congénères. C'est ainsi qu'il se retrouva seul dans la neige, au milieu de nulle part, à peine âgé d'une dizaine d'années.

Les années qui suivirent se passèrent au travers d'un épais brouillard. Perdu et affamé, Niko retourna presque à l'état sauvage, se nourrissant du sang d'animaux qu'il trouvait – comme il l'avait fait alors qu'il vivait encore au cirque – et se cachant dans les grottes qu'il trouvait pour ne pas trop souffrir du froid. Il ne dut son salut qu'à un hasard : plusieurs chasseurs de strigoïs avaient élu domicile dans les environs en ayant eu vent des attaques régulières qui étaient perpétrées contre les voyageurs. L'un d'entre eux dénicha le dhampire alors qu'il s'était réfugié dans une grotte, suivant les cadavres d'animaux exsangue et fut à deux doigts de le tuer, mais il se rendit compte à la dernière minute qu'il n'avait pas affaire à une créature comme les autres. Il parvint à l'attraper et le garda enfermé dans une cage dans sa cabane de fortune en essayant de comprendre face à quoi il se trouvait. À force de patience, l'homme réussit finalement à arracher des mots à la créature qui finit par se montrer sous un jour plus humain. Ce n'est qu'à ce moment qu'il apprit que le chasseur qui l'avait recueilli – ou emprisonné selon les points de vue – s'appelait Kolyak et qu'ils partageaient beaucoup des points communs.

Le chasseur libéra finalement l'enfant, alors âgé de treize ans, puis s'occupa de lui redonner une apparence « humaine » avant de lui raconter son histoire. Elle était affreusement banale : une famille décimée par les strigoïs, l'envie de se venger... lorsque l'enfant lui conta la sienne, Kolyak lui demanda ce qu'il allait faire, question à laquelle Niko était bien incapable de répondre. Très naturellement, le chasseur lui proposa donc de rester à ses côtés et de s'entraîner pour pouvoir l'aider et comme Niko ne se sentait aucune affinité avec les strigoïs, il accepta immédiatement. Le slave trouva toutefois nécessaire de recommencer une nouvelle vie, c'est pourquoi il proposa au jeune garçon de changer d'identité et lui offrit le prénom de son propre fils désormais décédé : Mikhaïl. Ce dernier choisit aussi de prendre le nom de famille du chasseur, même si cela n'avait rien d'officiel compte tenu du fait qu'ils vivaient au milieu de la toundra, mais disons que c'était symbolique. Il fit toutefois le choix de conserver le patronyme de feu Ivan et se sentit enfin revivre.

Les années suivantes furent particulièrement difficiles. Kolyak était un excellent chasseur et comme il avait compris que Mikhaïl était capable de grandes choses de part ses origines, il n'exigeait rien de moins que l'excellence de sa part. Le chasseur lui apprit donc à utiliser une épée en argent, mais lui dispensa aussi des cours sur les strigoïs, leur anatomie, leurs faiblesses etc... Ce fut lui qui fut le premier à pouvoir expliquer au jeune garçon ce qu'il était : un dhampire, une créature bâtarde qui avait hérité des tares – mais aussi des avantages – de ses deux origines. Il pouvait résister à l'argent bien mieux que les strigoïs pur-sang, mais y restait sensible tout comme avec la lumière du soleil.
En plus de l'entraîner, Kolyak lui permit aussi de voyager puisqu'il l'emportait avec lui lors de ses expéditions et bientôt, l'enfant devant un adolescent, puis un adulte. Jusqu'à l'âge de vingt-cinq ans, Mikhaïl resta aux côtés de l'homme qui vieillissait et s'affaiblissait avec le temps. Bientôt, il fut trop faible pour continuer la chasse aux strigoïs et le dhampire l'accompagna donc à Moscou pour lui permettre de s'installer dans une petite maison pour y finir ses jours en toute quiétude. De son côté, le bâtard continua à parcourir la Russie en long et en large, allant parfois dans les pays voisins afin de faire ce qu'il savait faire le mieux : se battre.

Au cours de ses aventures, il rencontra de nombreuses personnes qui furent toutes ravies de bénéficier de son aide, mais qui se montrèrent beaucoup moins amicales en voyant à qui elles avaient affaire. Mikhaïl finit par comprendre qu'il gagnerait à dissimuler son visage et sa véritable nature et à se contenter de faire son travail, ce qu'il ne tarda pas à faire. Il rendait toujours des visites assez fréquentes à Kolyak qui coulait des jours tranquilles dans sa petite maison au point qu'il finit par rencontrer une nouvelle dulcinée. Cette dernière se montra beaucoup moins amicale lorsqu'elle constata que son Valentin était lié d'amitié avec une créature pareille et en constatant que sa présence provoquait des tensions entre les deux amoureux, il décida finalement de cesser ses visites. Il ne sut jamais ce que Kolyak était devenu après ce jour fatidique.

En 1660, alors qu'il se trouvait dans un petit village de fermiers, Mikhaïl apprit qu'un groupe assez important de strigoïs s'était apparemment installé dans les environs. Il décida donc de rester sur place et trouva refuge dans la maison d'une vieille dame qui le recueillit volontiers. Le dhampire avait pris soin de camoufler son apparence et ne se présentait que comme un chasseur de vampires, il parvint donc à remplir ses objectifs et se chargea de débarrasser le village de sa menace. C'est au cours de cette période qu'il rencontra Ivanka, une jeune trentenaire dont le mari avait été l'une des premières victimes des strigoïs. Durant son séjour dans le village, ils se rapprochèrent beaucoup et Mikhaïl fut présent pour l'aider à supporter la perte qu'elle avait subie. Et ce qui devait arriver arriva. Un événement d'une banalité telle qu'il aurait pu faire l'objet d'un film à l'eau de rose qui passerait sur M6 un après-midi du vingt-et-unième siècle : il finit par tomber amoureux d'elle. Bien évidemment, il avait conservé son masque durant chacun de leurs échanges, mais le jour où il se rendit compte qu'il éprouvait davantage que de l'amitié pour elle, le slave comprit qu'il allait aussi devoir assumer sa nature. Il commença en douceur, expliquant à la demoiselle ce qu'il ressentait pour elle et elle lui répondit sur le même ton. Pourtant, dès qu'il découvrit son visage et révéla sa nature de demi-strigoï, la slave veuve changea totalement d'attitude : elle l'invectiva, l'insulta, le maudit... visiblement, elle vivait cette découverte comme une trahison et le considérait du même acabit que les strigoïs qui avaient tué son époux.
Bien évidemment, il quitta le village le soir même et n'y remit jamais les pieds.

Cet épisode qui semblait banal eut pour effet de le pousser à changer : il avait compris qu'il ne pourrait jamais réellement se lier à un autre humain tant qu'il n'en serait pas un lui-même. Il était persuadé qu'il devait exister la possibilité de faire disparaître cette partie-là de sa personnalité, de devenir un humain à part entière. Il s'attela donc à la tâche, se rapprochant des villes humaines pour tenter de rencontrer les bonnes personnes : celles qui lui permettraient de trouver la solution miracle qui lui rendrait enfin la vie qu'il aurait dû avoir.

Au cours de ses pérégrinations, Mikhaïl rencontra de très nombreuses personnes, des mystiques, des humains, des créatures magiques... il partagea de bons moments comme de mauvais, certains devinrent ses amis et d'autres disparurent de ses souvenirs dès que leur collaboration prit fin. Les années passaient, il entendait les échos de batailles, d'individus qui tentaient de prendre le contrôle de peuples.... des histoires qui lui semblaient bien éloignées de ses préoccupations personnelles en somme ! Pourtant, lorsque la première guerre mondiale éclata, le demi-strigoï fut obligé d'en entendre parler. Il fit toutefois son maximum pour rester éloigné de toutes ces histoires, toujours désireux de faire ce pour quoi il avait été entraîné et essayant de se persuader que tout se réglerait bientôt. Cependant, ses espoirs furent mis à mal en 1917 lorsque le Tsar Nicolas II abdiqua après plusieurs années de déclin de l'empire russe. La vie dans ce pays n'en devint que plus compliquée et le chasseur décida alors qu'il était temps de mettre la main à la patte.

En voyageant vers les grandes villes, il finit par rencontrer un soldat de retour du front suite à une blessure qui le rendait inapte. Il avait été membre de l'Armée Rouge et prit part à la guerre russo-japonaise durant laquelle il s'était forgé de nombreux contacts. L'un d'entre eux avait mis en pratique un art martial qu'il appela « Samoz » et qu'il avait enseigné à ses camarades de bataillon. Le soldat sembla considérer que ce savoir pouvait aider le bâtard dans ses projets et il accepta donc de lui enseigner ce qu'il savait. Durant l'année qui suivit – jusqu'à la fin de la première grande guerre – il resta à ses côtés, apprenant et perfectionnant sa maîtrise du combat. Ce n'est finalement qu'à la fin des affrontements mondiaux que le dhampire quitta son ami pour repartir à l'aventure.

Les années qui suivirent furent dédiées à la traque de ses semblables, mais aussi à une forme d'altruisme. Le demi-strigoï avait compris qu'il ne pouvait guère espérer devenir un humain s'il n'était pas capable de s'intéresser à leurs problèmes et il apporta donc l'aide qu'il pouvait quand il le pouvait.

Ce n'est toutefois qu'en 1939 qu'il eut l'occasion de réellement mettre en pratique ses bonnes résolutions. Ou plutôt d'essayer, car bien que la seconde guerre mondiale eut débuté, l'URSS ne fut pas exactement « du bon côté » dès le début. Étant malgré tout désireux d'aider à résoudre cette guerre, l'immortel se présenta auprès de divers organismes militaires, mais aucun ne sut vraiment l'orienter. Il apparaissait évident qu'il n'avait pas le profil habituel du soldat, c'est pourquoi on l'envoya vers Moscou auprès d'un professeur spécialisé dans l'ésotérisme et qui aurait certainement besoin d'une aide comme la sienne. L'homme sauta effectivement sur l'occasion et mêla aussitôt Mikhaïl à plusieurs de ses recherches, mais ce dernier fut rapidement déçu des nouvelles qui arrivèrent à ses oreilles. L'entrée en guerre de l'URSS débuta effectivement par une attaque sur la Pologne ainsi que l'arrivée de nombreux réfugiés allemands en Russie et au vu de ce qu'il avait appris que le dirigeant de ce pays, le slave refusa de prêter main forte à ses compatriotes. Le professeur comprenait parfaitement sa position et même s'il tenta de le garder à ses côtés, il ne le dénonça pas lorsque l'immortel décida de s'éloigner de Moscou. Une fois de plus, il fut contraint de changer de lieu de vie, allant s'abriter dans la toundra pour éviter d'être considéré comme un traître.

Il fallut attendre que l'Allemagne décide d'attaquer l'URSS pour que le pays se retrouve parmi les Alliés, poussant ainsi Mikhaïl à revenir auprès du professeur. Ce dernier l'accueillit à bras ouverts, mais ils furent contraint de déménager à plusieurs reprises en raison de l'avancée de l'armée allemande qui tentait de conquérir le pays de Staline. Bien évidemment, du fait de son expérience, Mikhaïl ne restait pas sagement installé derrière un bureau : il parcourait la Russie, mais aussi les pays voisins à la recherche d'objets ou d'individus magiques dont le professeur avait besoin. Il croisa d'ailleurs plusieurs membres de l'Ordre de Thulé, à la solde d'Hitler, mais en sortit toujours en vie.
Mikhaïl aimait à croire que son aide fut utile et qu'il apporta sa pierre à l'édifice qui leur permit d'atteindre la victoire, mais il n'en était pas vraiment convaincu. Finalement, la guerre prit fin, il fallut tout reconstruire et le russe considéra son rôle comme terminé.

Avec la fin de la guerre, il considéra son rôle comme terminé et se contenta donc de revenir à sa vie d'avant, chassant, traquant, aidant comme il pouvait. À nouveau, il fit de nombreuses rencontres plus ou moins marquantes jusqu'à ce qu'il entende parler de la découverte de James Watson et Francis Crick, en 1953, à propos de l'ADN. S'ils étaient capables d'étudier celui des supers, pourquoi n'en serait-il pas de même pour celui des créatures magiques ? Voyant peut-être là sa chance de devenir humain, Mikhaïl se concentra à nouveau sur sa tâche principale. La guerre lui avait fait voir un certain lot d'horreurs. Il avait mis les pieds dans des camps d'extermination ou de concentration et ne cessait de s'étonner du mal que les humains pouvaient faire à leurs semblables – même si lui faisait de même avec les strigoïs. Une forme de lassitude s'était installée, le poussant à vouloir mettre fin à cette immortalité et cette vie de créature à moitié animale qui le rendait dépendant de ses instincts strigoïs.

Malheureusement, il n'apprit rien de plus intéressant à ce niveau-là et dût se contenter de reprendre sa vie habituelle, baignée par les nouveautés sur les héros qui faisaient leur apparition, jusqu'à 1993, date à laquelle une invasion alien se produisit. Bien évidemment, Mikhaïl ne connaissait pas grand-chose aux extraterrestres, mais il apporta l'aide qu'il put aux autres russes qui tentaient de repousser l'envahisseur. Elle n'était pas très utile et il en avait conscience, mais que faire d'autre ? C'est finalement grâce aux héros américains que la victoire leur revient et que le monde s’attela à la tâche de tout reconstruire. Une fois de plus, le slave retrouva ses anciennes habitudes jusqu'au jour où il tomba sur une cible plus bravache que les autres. Jusqu'à présent, tous les strigoïs qu'il rencontrait étaient davantage comparables à des animaux, mais celui-ci était capable de parler, de réfléchir et surtout, d'essayer de l'acheter. Il était intelligent et parvint à échapper au chasseur qui se lança à sa poursuite, essayant de retrouver sa trace, mais en vain. Durant plusieurs mois, il le traqua vainement et ce n'est qu'en 2010 qu'il retrouva sa trace. La créature était partie pour l'Amérique, lieu de vie des héros les plus célèbres qu'il voyait pulluler dans les dessins animées qui passaient parfois sur les chaînes russes – même si ces dernières préféraient mettre en avant leurs propres supers. Il n'avait qu'une solution : la suivre.

Cependant, une fois de plus, les projets du slave furent contrecarrés par une surprise inattendue : une nouvelle invasion alien. Une fois de plus, tous s'allièrent pour tenter de combattre un adversaire déjà vaincu et comme la fois première, il fut vaincu. Pourtant, Mikhaïl se sentit aussi inutile que la fois précédente. Il avait assisté ses alliés comme il pouvait, mais ce n'était pas avec une épée en argent et une maîtrise martiale qu'on tuait un être venu d'une autre planète. Qui plus est, quelque chose lui disait que les choses n'en resteraient pas là. Il l'avait vu avec la première guerre mondiale, puis la deuxième : les peuples, quels qu'ils soient, semblaient incapables de vivre en paix. Pourquoi est-ce que cet affrontement serait le dernier ? Persuadé que les choses n'étaient pas près de se régler aussi facilement, le demi-strigoï mit ses projets personnels de côté, essayant d'amasser autant d'informations que possible sur ces héros, ces aliens et tout ce qu'il avait ignoré durant tant d'années. S'il était devenu un expert en strigoïs, il le pourrait aussi en extraterrestres ! Oh, il n'avait pas l'objectif de devenir un expert en la matière, mais il souhaitait simplement être capable de se montrer plus utile si un troisième affrontement devait se produire. Malheureusement, c'était plus facile à dire qu'à faire : même les professeurs les plus éminents de Russie ne semblaient pas connaître grand-chose sur ces créatures qu'ils avaient déjà combattues à deux reprises. C'est à ce moment qu'il repensa à l'Amérique, pays de toutes les avancées technologiques. Peut-être que c'était un signe que sa cible principale se soit abritée là-bas ?

En 2012, Mikhaïl commença par entrer en contact avec ses divers amis de part le monde. En effet, il avait beau être un demi-strigoï, tout comme eux, il ne pouvait pas traverser d'étendue d'eau sans y avoir été convié par un humain. Il lui fallut près d'une année pour tout mettre en place, mais début 2013, avec l'aide d'un ami rencontré des décennies plus tôt, il put prendre place à bord d'un navire – dans la cale évidemment – et entama sa traversée.
Quelques mois plus tard, il posa le pied en Amérique – pour ce qu'il croyait être sa première visite – et se rendit aussitôt dans la ville la plus proche : New York. Ses recherches commencèrent auprès de quelques contacts qui séjournaient dans cette ville. Sa tâche principale était de retrouver le strigoï intelligent qu'il avait rencontré en Russie, persuadé qu'en agissant ainsi il pourrait palier à d'éventuels ennuis futurs, mais une fois cet épisode réglé, il comptait bien s'occuper de répondre aux autres questions qui pesaient sur sa conscience. Comment devenir humain ? Pourquoi ces derniers aimaient-ils autant la guerre ? Et surtout, est-ce que cette bataille contre les envahisseurs de l'espace était la dernière ?

Ses recherches lui prirent beaucoup de temps, la créature était non seulement intelligente, mais surtout prudente. Elle le fit se promener un peu partout sur le continent américain, ne laissant que peu de traces de son passage. Mikhaïl quant à lui attirait parfois l'attention, mais la plupart du temps les gens l'assimilaient à ces méta-humains ou à ces créatures qui assistaient certains héros. Pourtant, il lui arrivait encore d'être repoussé comme un paria, ce qui le poussait généralement à se montrer distant lors de ses premières rencontres – même si cela ne l'empêcha pas de se lier d'amitié avec d'autres individus moins fermés d'esprit.

La situation ne se compliqua vraiment qu'en 2017, au début du mois de mars. La piste de sa cible s'était pratiquement totalement envolée et il entendit parler d'une attaque étrange sur un jeune garçon d'un village aux environs de New York. Mikhaïl s'y rendit afin d'enquêter, mais lorsqu'il arriva sur place, il fut considéré comme un danger mortel par ses habitants. Visiblement, ces derniers avaient vu la créature responsable de la mort de l'enfant et elle lui ressemblait étrangement. Un strigoï. Son strigoï. Galvanisé par l'espoir d'atteindre son objectif, Mikhaïl se posta aux abords du village et essaya d'enquêter comme il le pouvait, mais il n'avait pas prévu que d'autres chasseurs de vampires s'invitent à la fête. Ils le trouvèrent assez rapidement – puisque ne s'était pas vraiment caché – et malgré ses explications, le prirent pour cible. Ils utilisèrent un fusil à canon scié chargé de projectiles qu'il croyait être du plomb. Malheureusement, quand ils pénétrèrent sa chair, Mikhaïl ne comprit que trop tard qu'il s'agissait d'argent. Même en tant que dhampire, il y restait un peu sensible et dût fuir comme il pouvait avant d'être achevé.
Sa chair ne se régénéra pas, ses forces commençaient doucement à l'abandonner et il comprit que les petits projectiles présents dans son organisme l'affaiblissaient grandement. Ils seraient impossibles à retirer sans causer de gros dégâts et savait qu'il risquait d'y rester cette fois-ci. La meilleure solution pour se remettre un peu d'aplomb aurait été de se nourrir, mais il refusait la simple idée de boire le sang d'un humain tout en sachant que celui d'un animal ne serait pas suffisant. Durant deux semaines, il se traîna d'abri en abri, plus mal au point que jamais. C'est en trouvant refuge dans une grange non loin d'une autre ville dont le nom lui échappait que le dhampire sentit ses forces l’abandonner pour de bon et qu'il sombra dans l'inconscience.

Fort heureusement pour lui, toutes les personnes de ce monde n'étaient pas mauvaises.
Dossier Médical
ϟ Description Physique : Physiquement, Mikhaïl a hérité de ses deux origines. Pourtant, même s'il a principalement pris de sa génitrice humaine, l'influence du strigoï a rendu impossible le fait de le confondre avec un humain. En effet, bien que sa silhouette soit facile à confondre avec celle d'un citoyen lambda, dès que l'on aperçoit son teint diaphane, ses yeux et les excroissances qui se situent au niveau de sa gorge, sa nature « magique » ne fait plus le moindre doute.
Qui plus est, Mikhaïl est le type de personne qui ne se dissimule pas facilement dans une foule : atteignant le mètre quatre-vingt-dix/quatre-vingt-quinze, il est d'une carrure plutôt importante. Les gènes strigoïs ont en effet poussé son organisme à développer sa musculature par instinct de survie et les entraînements réguliers nécessaires pour son métier de chasseur ont fait le reste. Quant à son visage, bien qu'il ait conservé des traits assez doux comparés aux strigoïs purs, ils restent beaucoup plus marqués que ceux de la majorité des humains. Il possède aussi des oreilles taillées en pointe à la manière de certaines créatures de contes et légendes ainsi que des yeux d'un bleu quasiment translucide qui lui donnent un regard souvent inquiétant – du point de vue de ceux qui le subissent. Toutefois, ces derniers ne sont pas comparables à ceux des humains puisque son iris est d'un bleu quasiment translucide au naturel. Durant la nuit ou lorsqu'il se nourrit, son iris semble fusionner avec la sclère pour devenir entièrement rouge, lui permettant alors d'utiliser ses sens de strigoï.
Le reste de son visage est relativement « normal » : il possède un nez en trompette et des lèvres assez fines ainsi qu'un crâne entièrement lisse. Les dhampires étant effectivement imberbes, il n'a pas à se soucier de détails aussi futiles que de se raser.

Pour ce qui est de la partie « strigoï » de son anatomie, elle est clairement visible : sa peau albâtre et marquée par les vaisseaux sanguins qui transparaissent généralement sous sa peau. Il possède aussi plusieurs marques distinctives sur le visage qui peuvent faire penser à des tatouages, ainsi que des cicatrices récoltées lors de ses nombreux combats. L'élément le plus étrange qui reste visible la majorité du temps reste les excroissances qu'il possède au cou. Ces dernières forment une sorte de « carapace » censée protéger le dard qu'il abrite dans sa gorge, mais elles possèdent la même texture que le reste de sa peau.

Cependant, si son apparence peut ressembler à celle des humains normaux, son organisme en lui-même a tout du strigoï. Son cœur, ses poumons, rien situé à la même place et un médecin diplômé s'arracherait certainement les cheveux devant un tel spectacle ! Du fait du dard qu'il possède – et qui lui sert à absorber le sang de ses proies – son corps entier a muté pour s'adapter à ces besoins et il est fort probable qu'aucun humain ne pourrait le soigner s'il venait à être blessé au-delà de ses capacités de régénération. Rien que sa chaleur corporelle aurait de quoi effrayer un médecin : avoisinant les cinquante degrés, elle ne tombe jamais en dessous sous peine de le rendre amorphe et de réduire grandement ses réflexes.

Le point le plus étrange de son anatomie reste certainement le dard qu'il utilise pour se nourrir. Ce dernier se dissimule dans sa gorge et n'en sort que lorsque Mikhaïl le désire – c'est-à-dire rarement. Il est doté de plusieurs tentacules qui s'attachent au cou de sa proie tandis que des crocs dissimulés au centre perforent la peau afin d'atteindre une veine et d'en extraire le sang. En général, un léger poison est présent sur les tentacules, anesthésiant la cible pour qu'elle ne se débatte pas pendant qu'il se nourrit, toutefois Mikhaïl refusant obstinément de laisser libre court à sa nature strigoï, il est rare qu'il en arrive à de telles extrémités.

D'un point de vue vestimentaire, Mikhaïl essaye de se fondre dans la masse. Bien qu'étant plus résistant au soleil qu'un strigoï, il y reste tout de même sensible et porte en permanence des lunettes de soleil très sombres ainsi qu'une veste complète avec une capuche. Sa température corporelle étant très élevée, il supporte sans mal un tel vêtement même en plein été sans avoir besoin de transpirer – même si, avouons-le, ce n'est pas forcément très passe-partout !
En dehors de cela, il porte souvent des pulls à col roulé de manière à dissimuler les excroissances de sa gorge, ainsi que des pantalons relativement normaux. Disons plutôt qu'il se contente d'avoir l'air aussi normal que possible d'un point de vue vestimentaire à défaut de le pouvoir pour le reste !

ϟ Particularités : Son apparence en elle-même étant une particularité, il serait inutile d'en préciser davantage.
ϟ Description Mentale : Mikhaïl est quelqu'un de relativement secret et discret. Il n'aime guère parler de lui, ou même conserver tout court, préférant amplement observer et écouter plutôt que de participer. Jadis plein d'espoirs et de rêves, le dhampire a fini par comprendre qu'une vie normale lui était certainement impossible et qu'il devait tirer un trait sur ses désirs – bien trop normaux pour un individu comme lui. Cette prise de conscience le poussa aussi à adapter sa manière d'être : après avoir ouvert son cœur à d'autres humains et avoir été repoussé, il décida de garder ses pensées pour lui, de se contenter d'être amical et bienveillant lorsqu'il appréciait quelqu'un, mais sans franchir la frontière « intime ». Il n'est pas seulement question d'amour ou de sentiments comparables, car même l'amitié peut avoir une part d'intimité. Le slave a simplement fait le choix de ne rien partager jusqu'à ce qu'il ait trouvé une solution pour atteindre ses objectifs.

Toutefois, cela ne l'empêche pas d'être amical et attentionné avec les humains. Il lui arrive souvent d'éprouver de l'amitié pour des individus qui lui plaisent et il ne s'en prive pas. Mikhaïl a fréquemment joué le rôle du soutien, de l'épaule sur laquelle pleurer et il n'hésite jamais à venir en aide à un ami, cependant cette relation ne semble être qu'à sens unique : il ne lui viendrait jamais à l'idée de demander un appui à l'une de ces personnes.

En ce qui concerne son respect des lois, Mikhaïl a une vision très pragmatique de la situation. Il a un objectif et se soucie assez peu de savoir comment l'atteindre. Oh, bien sûr, dans la mesure du possible il évitera de semer le trouble et de nuire aux habitants de cette planète, mais si le seul moyen d'atteindre son but est de sacrifier quelques innocents, il le fera.

Ces rêves, justement, ceux qui lui causent tant de tracas.... Ils sont affreusement normaux. Banals. Mikhaïl souhaite simplement être humain. À l'instar de Pinocchio, il voit la nature humaine comme un idéal à atteindre et les regards méfiants, inquiets ou effrayés qui lui rappellent sans cesse sa nature de sang-mêlé ne font que renforcer ce sentiment.
Après avoir grandi au sein d'un cirque et côtoyé des individus qui le traitaient presque normalement, Mikhaïl finit par comprendre que la majorité des habitants de cette planète le verraient comme une créature étrange et effrayante. Ils avaient beau être habitués aux mutants, aux aliens ou aux supers, un demi-strigoï semblait dépasser la limite de leur tolérance. Il eut beau tenter des approches, lorsqu'elles n'avortaient pas, ses interlocuteurs restaient méfiants et le poussèrent donc à se forger une carapace.
Le seul moyen de mener une vie normale, de ne plus vivre éternellement semble donc être de devenir humain. Malheureusement, malgré toutes ses recherches, Mikhaïl n'a rien trouvé qui puisse lui donner le moindre espoir d'atteindre ses objectifs. Mais il ne baissera pas aussi facilement les bras.
Super Dossier
ϟ Groupe et raisons : Indépendants — Neutre. Mikhaïl n'a pas pris partie dans cette « guerre » qui oppose les criminels et les défenseurs de la loi. En vérité, même s'il se considère comme « du bon côté », le bâtard qu'il est a conscience du fait que toute aide est bonne à prendre. Il ne souhaite donc pas se fermer des portes en refusant d'accepter l'aide d'un individu considéré comme un criminel ! Qui plus est, le slave est du genre à considérer que sa mission prime sur tout le reste. Par conséquent, s'il devait enfreindre la loi pour atteindre ses objectifs, il n'hésiterait pas une seule seconde. La neutralité lui semble donc être la meilleure option, même s'il ne s'interdit rien pour l'avenir.
Tout est bon pour gagner la partie.

ϟ Pouvoirs et capacités : En raison de sa nature de sang-mêlé, Mikhaïl a hérité de plusieurs avantages liés à ses origines strigoïs, comme par exemple le fait d'être immortel et de ne pas subir les ravages du temps. Il reste toutefois sensible à l'argent, bien que ce dernier ne soit pas aussi mortel pour lui que pour ses congénères sang-pur. La lumière du soleil a beau ne pas le tuer, elle peut l'affaiblir lorsqu'il est trop brillant et c'est pourquoi il doit tout de même se protéger sous peine de voir ses capacités diminuer très nettement.
Toutefois, peu de temps avant son arrivée à Star City Mikhaïl a été blessé par des balles d'argent toujours présentes dans son organisme. Même si elles ne le tuent pas, elles l'handicapent grandement et la majorité de ses capacités sont diminuées ou neutralisées.

Force améliorée : à l'instar de tous les strigoïs, Mikhaïl possède une force supérieure à celle des humains. Jadis, il était capable de frapper extrêmement fort et soulever des charges très imposantes, toutefois, depuis qu'il a été grièvement blessé, son organisme ne lui permet plus que de soulever et déplacer 5 tonnes. Il s'agit là de la charge maximale, cependant suivant son état de santé et de manque, il n'est pas impossible que le chiffre soit revu à la baisse.

Résistance améliorée : comme les strigoïs de sang pur, l'organisme de Mikhaïl est renforcé et peut résister à des chocs bien plus importants que ceux des humains. Ses organes internes sont protégés par des os supplémentaires et par d'autres excroissances présentes dans son corps qui lui permettent de tenir le choc jusqu'à 5 tonnes. Au-delà, son corps cédera comme celui d'un humain lambda. Tout comme pour ses autres capacités, le slave a vu sa résistance diminuer suite aux blessures dont il a été victime et en plus d'abaisser son niveau de résistance, l'argent présent dans son corps le rend aussi plus vulnérable aux armes blancs ou projectiles qui peuvent sans mal traverser sa peau – sans toutefois le tuer en raison de sa nature de dhampire.

Maîtrise du Samoz : il s'agit d'un art martial Russe inventé pour les forces spéciales ou d'autres organismes de ce type. Ce système de combat à mains nues possède un éventail de techniques provenant de différentes formes de combats natives à l’URSS aussi bien que des techniques les plus efficaces originaires d’autres systèmes. L’approche du Samoz permet de développer la sensibilité kinesthésique et la conscience psychophysiologique au moyen d’exercices biomécaniques et de luttes. La notion de « techniques » est absente dans ce style de Sambo. Celle-ci est plutôt basée sur la compréhension du fonctionnement du corps humain, comment faciliter l'inclination naturelle du corps humain. L’apprentissage du Samoz réside dans l'efficacité biomécanique : utiliser un minimum d'énergie pour générer un maximum d’efficacité. Il est extrêmement difficile d'apprendre cet art martial sans avoir été membre de l'armée Russe et ses démonstrations sont elles aussi relativement rares. Mikhaïl a eu la chance de bénéficier d'un apprentissage assez poussé lors de sa collaboration avec un ancien membre des forces spéciales lors de la première guerre mondiale.

Maîtrise des armes blanches (épées) : depuis qu'il a débuté sa carrière de « chasseur de strigoïs », Mikhaïl a appris à se servir d'une épée en argent. Au fil des années, il a fini par devenir extrêmement doué et connaît donc de nombreuses bottes et techniques qui causeraient de gros dégâts en étant utilisées à bon escient.
Il possède aussi une épée d'argent dont le manche est fait d'un fémur humain. Elle ne possède aucune caractéristique spéciale.

ϟ Surnom et costume : Nikto (Никто) qui signifie « Personne » en Russe.
Son seul costume étant le manteau long – et noir – à capuche qu'il porte pour se protéger du soleil, on peut dire que c'est celui qui le représente le mieux.
Informations Complémentaires
Mikhaïl est un dhampire. Alors qu'elle était enceinte de lui, sa mère a été contaminée par un strigoï et il a lui aussi été touché, mais sa mutation est restée plus légère. Contrairement aux strigoïs purs, le soleil n'est pas mortel pour lui, mais il y reste toutefois sensible. De même pour l'argent, ce dernier n'est pas mortel pour lui, mais il diminue toutefois ses capacités et peut l'handicaper.

Les strigoïs ne vieillissent pas et ne peuvent pas être contaminés par les maladies humaines, mais ils peuvent être tués en étant décapités, privés de sang, blessés par de l'argent ou exposés à une forte source de lumière.

[ L'histoire se termine avant l'arrivée à Star City puisqu'elle sera jouée en RP avec la personne qui la trouvera dans la grange. ]


Dernière édition par Mikhaïl Yarochenko le Jeu 10 Aoû - 11:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur









avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 10 Avr - 17:02 Message | (#)

J'étais en train de me dire "mais qui est ce nouveau avec déjà autant de messages ?"
Ce personnage a l'air d'envoyer grave du pâté en tout cas J'ai hâte de le voir en jeu

Re-bienvenue chez toi
Revenir en haut Aller en bas

Agent Junior de l'UNISON
En ligne
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1324
ϟ Nombre de Messages RP : 239
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 10 Avr - 17:22 Message | (#)

Re-welcome !

J'ai jeté un œil et effectivement, des liens seront possibles ^^ mais je vais attendre d'avoir lu ta fiche dans son intégralité avant de te faire des propositions (décentes, rassure-toi).
En attendant, bon courage pour ta validation, même si je ne m'inquiète pas pour ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Cartel Rouge
avatar

Casey Ní Grimm

Cartel Rouge
Généralités
℘ Noctis ℘

ϟ Nombre de Messages : 2762
ϟ Nombre de Messages RP : 446
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr
ϟ Doublons : Ando Takashi - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Propriétaire & Gérante du « Red Night »
ϟ Liens Rapides : Présentation ♦️ Liens ♦️ RPs ♦️ Téléphone ♦️ Journal intime ♦️ Exploits ♦️ Cartes.


3 roses de Lukaz ♥️ 2 roses de Dante ♥️ 1 rose de Raphaël ♥️ 1 rose d'Alice ♥️ 1 rose de Barrett ♥️
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Lun 10 Avr - 18:26 Message | (#)

You you you you you
Très contente de te voir avec ce nouveau personnage
Je t'ai gardé un sujet

Bonne chance pour ta validation, même si t'es rodée

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Feel it comin' in the air and the screams from everywhere. I'm addicted to the thrill. Can't be scared when it goes down got a problem, tell me now. Only thing that's on my mind is who's gonna run this town tonight? We gonna run this town. (c) run this town - rihanna, kanye west & jay-z

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 10 Avr - 19:06 Message | (#)

Un personnage vraiment intéressant, qui rappelle plein de bonnes choses (pas fâchée que tu n'ais pas gardé les vers quand même )
Toute la fiche est liée à l'histoire mais j'apprécie vachement la partie sur Moscou

Au plaisir de jouer avec ce nouveau visage
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

La Maire

Maître du Jeu
Généralités
Madame la Maire

ϟ Nombre de Messages : 9233
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mer 12 Avr - 22:37 Message | (#)

Bienvenue à toi sur le forum une fois encore !

Les quelques détails problématiques ont été vus déjà et pour le reste, ta fiche comprend tout ce qu'on attend - mais l'exercice t'est facile depuis le temps ! Tu reviens à tes "premières amours" avec un slave aux destinées mystérieuses et nous avons hâte de le voir débarquer à Star City.

Tu commences avec un niveau 0, je te l'ajoute à ton profil. Tu pourras le faire augmenter en gagnant des points de réputation, alors n'hésite pas à te lancer immédiatement dans l'aventure. Par ailleurs, tu gagnes 15 points de réputation bonus pour avoir posté une fiche complétée en 24h chrono' !

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Ensuite tu pourras débuter le jeu, tu peux regarder si une des demandes de ce sujet t'intéresse, sinon tu peux toujours poster la tienne ou demander directement à un membre. Enfin, si tu en as l'utilité, n'hésite pas à aller faire certaines des demandes disponibles ici. En tous les cas si tu as des questions les administrateurs sont à ta disposition ! Je t'encourage aussi à venir flooder et à passer sur la ChatBox ! C'est comme cela que l'on trouve des liens et des sujets le plus facilement, d'autant que ça permet de faire connaissance avec les autres joueurs. Il y a toujours quelqu'un dessus alors n'hésite pas !

Espérons que Mikhaïl trouve à Star City la réponse à la grande énigme de sa vie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Mikhaïl Yarochenko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. » ▬ Tasha Octavie Mikhaïlov
» OXANA MIKHAÏLOVITCH ► Shelley Hennig
» En Amérique, il n'y a pas de chats... [Mikhaïl]
» Nos fragilités sont de loin une force plus qu'insoupçonné [...] Une richesse de l'âme. - Mikhaïl. [UC} } pris par ari
» Isaac Mikhaïl Nikolaïevitch ► Iwan Rheon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Présentation :: Cartes d'Identité :: Archives des Citoyens :: Indépendants-