AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Et pour une poignée de cookies - Barrett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Légion des Etoiles
avatar

Cass Flemming

Légion des Etoiles
Généralités
Scarlet Mind
ϟ Nombre de Messages : 1012
ϟ Nombre de Messages RP : 382
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mer 5 Avr - 22:28 Message | (#)

C’était un fait avéré : Cass aimait les pizzas. Plus que ça même. Cela faisait parti de sa nourriture de base. Autant que les pâtes. Aujourd’hui, la canadienne était plus dans une vibe sucré que salé. Elle s’était installée chez Susan, avec la Cape et Pepperoni, et s’était mise à faire des cookies. Dans son idée, elle allait en faire pour Susan, et en apporter à Barrett, parce qu’il se trouvait qu’elle n’avait pas beaucoup vu le jeune homme ces derniers temps.

Elle n’aurait pas été jusqu’à dire qu’elle était très amie avec lui non plus, mais il était inutile de rappeler qu’elle était canadienne, et qu’il n’avait pas eu l’air en forme les quelques rares fois où elle avait pu l’apercevoir. Elle avait suggéré à Susan qu’il n’osait peut-être pas les regarder ensemble à cause de leurs bruyants ébats, mais ça ne pouvait tout de même pas être ça. Si?

Quoiqu’il en soit, Cass avait préparé ses cookies, et en avait préparé une assiette qu’elle avait la ferme intention d’apporter à son presque voisin. Elle n’habitait certes pas officiellement chez Susan, mais vu le temps qu’elle y passait, c’était comme si. Bien sûr, comme elle n’était pas une copine en carton, elle en avait laissé une dose généreuse à la galloise. Et aucun risque qu’ils ne soient mangé par un petit chien affamé puisque Pepperoni, et aussi la Cape, lui emboîtèrent le pas.

Elle sonna et attendit patiemment. Elle avait déjà préparé son plus beau sourire, et présentait l’assiette des deux mains, un peu comme dans les pubs et les téléfilms quand les voisins faisaient ça avec des sourires avec trop de dents trop blanches. Sauf que personne ne lui ouvrit. Elle sonna encore, frappa aussi, toujours sans obtenir de réponses.

Barrett?” appela-t-elle. “C’est Cass. La copine de Susan. Je euh… j’ai fait des cookies, je voulais voir si t’en voulais”.

Elle attendit encore, persuadée qu’il attendait que la personne derrière la porte s’identifia pour lui ouvrir. Sauf que la porte resta désespérément fermée.

Euh… Sans vouloir… paraître bizarre ou quoi… je sais que t’es là parce que je peux sentir ton esprit en fait. Je peux pas le lire hein” s’empressa-t-elle de préciser. “Disons que euh… je sens que t’es là mais que ça va pas plus loin tu vois? Euh…” Elle s’embrouillait un peu là, non? Parce que pour elle, c'était très clair, et un peu comme avec Susan. Elle sentait que c'était sa copine, mais comme elle s'était dotée d'un bouclier mentale, et bah elle pouvait pas regarder à l'intérieur. “Enfin bref, je voulais juste savoir si ça allait. J’ai fait des cookies” répéta-t-elle sans s’en rendre compte.

Pepperoni s’était plus ou moins sagement assise sur ses pieds - comprendre qu’elle agitait la queue dans tous les sens, apparemment très excitée par la situation. La Cape, elle, s’était postée derrière la canadienne, et regardait la porte par-dessus son épaule.

Euh… t’inquiète pas pour la Cape. Ou Pepperoni. Elles sont cools”.

Est-ce que c’était elle, ou est-ce qu’elle s’enfonçait dans le “attends je te donne d’autres raisons de pas m’ouvrir”.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1471
ϟ Nombre de Messages RP : 251
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 7 Avr - 16:37 Message | (#)

– Non, Zola ! C'est ici, redescend ! lança Barrett en bas des escaliers.

S'occuper d'une créature extra-dimensionnelle super rapide, ce n'était pas de tout repos. Enfin ça aurait pu être pire, au moins, Zola l'écoutait. Pourquoi « Zola » ? Eh bien à vrai dire, sans raison particulière, c'était une question de goût. Pas celui de Barrett, mais celui de l'animal. Le traducteur lui avait lu une liste de noms parmi les plus connus et son compagnon à quatre pattes (ou deux, vu qu'il pouvait se tenir debout) avait opté pour le patronyme de ce célèbre auteur. Ma fois pourquoi pas ? En plus, le jeune Anderson aimait bien les sonorités, ce qui était sans doute le cas du concerné. Depuis qu'il avait ramené Zola à l'UNISON, en compagnie de l'agent Sorensen, il fut décidé que le muté s'en occuperait. Après tout, il était le seul à pouvoir communiquer avec cette créature. Le linguiste en était plutôt content car il trouvait cet être tout bonnement fascinant, aussi bien de par ses capacités que par son langage corporel unique, mais il fallait avouer que s'en occuper n'était pas de tout repos.

Le jeune homme dut donc accepter les responsabilités qui allaient avec son nouveau statu de gardien (à défaut d'un autre nom). Mais il devait aussi gérer ses autres impératifs et quand ceux-ci lui demandaient de quitter les locaux de l'UNISON, il y avait toute une stratégie à mettre en place. Déjà, encourager Zola à activer son camouflage. Parce qu'on avait beau être à Star City, se promener avec une sorte de singe blanc sur les épaules, ce n'était pas très discret. Alors certes, l'invisibilité de la créature était loin d'être complète, mais ça suffisait amplement à donner le change. Les gens ne faisaient pratiquement jamais attention aux autres. Heureusement, convaincre le concerné fut assez facile, étant d'un naturel à activer son camouflage régulièrement. Le plus dur était juste de modérer sa curiosité pour l'empêcher de lui filer entre les mains, littéralement. Jamais le jeune homme n'avait mit autant de temps à rentrer chez lui.

– Et voilà, déclara-t-il avec soulagement après avoir ouvert la porte de son appartement Vas-y, là tu peux fouiller tout ce que tu veux.

Zola ne se fit pas désirer et fila dans l'appartement.

Barrett y entra à son tour et referma soigneusement la prote derrière lui. Cela faisait quelques temps qu'il n'était pas revenu ici. Il fallait dire que depuis l'attaque d'Otaku, Gabriel Colt avait insisté pour que le traducteur vive ailleurs dans un logement spécialisé. Pourtant, il continuait de payer son loyer ici. Son idée à lui, histoire qu'Otaku ne se doute de rien et surtout pour éviter d'attirer l'attention sur lui. Aujourd'hui, il était revenu pour faire acte de présence, un peu de ménage, mais aussi pour récupérer quelques livres.

– Évite de te casser une patte, s'il te plaît. Le docteur va encore me réprimander s'il t'arrive quelque chose d'aussi bête. lança-t-il à son compagnon poilu alors que ce dernier jouait sur la chaise roulante qu'il avait trouvé devant le bureau.

Sur ce, Barrett se lança dans ses projets ménagers et eut droit à une demi-heure de « normalité » uniquement perturbée par un Zola qui s'était lancé dans une mini partie de cache-cache et qui avait ensuite décidé de jouer avec la télécommande de la télévision. Puis, quelqu'un frappa à la porte et aussi bien le traducteur que la créature restèrent silencieux, les yeux rivés sur l'origine de ce bruit, écoutant les propos qui suivirent.

– Ce n'est rien, ne t'inquiète pas. C'est Cass, elle est gentille. chuchota l'agent junior à Zola qui s'était réfugié sous la table.

Il ajouta un signe des mains, langage particulier que la créature utilisait, pour souligner son propos mais Zola préféra filer s'abriter dans la chambre. Avec un soupire exaspéré mais aussi un peu amusé, le muté alla ouvrir. La pauvre Cass s'étant embourbée dans des explications laborieuses adressées à sa porte.

– Bonjour. Excuse-moi, j'étais... aux toilettes. Pas très glamour comme excuse, mais Barrett privilégiait le réalisme aux apparences. Ils sont pour moi ? C'est... gentil... comme d'hab, il avait du mal avec les interactions sociales de ce genre Désolé, je te ferais bien rentrer, mais c'est le bazar. FAUX, mais Barrett songeait surtout aux chiens (j'ai cru comprendre) de Cassie. S'ils flairaient l'odeur de Zola, cela risquait de donner une scène assez chaotique Tu as bien parlé de sentir mon esprit, je crois ? la science et les super pouvoirs, un sujet plus familier que les « je viens voir si tu vas bien » Juste pour te prévenir, évite d'essayer de lire mes pensées. Il paraît qu'elles sont assez douloureuses à lire. plusieurs mentalistes de l'UNISON le lui avaient certifié, saignements au nez à l'appui. Je ne savais pas que Susan et toi vous aviez des animaux, ça fait longtemps ? demanda-t-il, sincèrement intéressé.

Barrett aimait bien Susan, sa voisine, et Cass, sa petite amie. Elles étaient sympas avec lui et même s'il avait du mal à leur parler ou à comprendre certains de leur discours, sans parler de la gêne qu'il avait régulièrement à les entendre... jouer aux échecs, il appréciait leurs conversations. Même s'il connaissait moins Cass que Susan. En tout cas, même si son discours était assez confus, comme d'habitude dès qu'il ne parlait pas de linguistique, de maths ou d'informatique, le jeune homme avait l'air réellement prêt à discuter avec elle, il souriait volontiers et l'écoutait avec un intérêt non feint. Seuls bizarreries : il resta sur la pas de la porte et lançait régulièrement des coups d’œil inquiets aux compagnons canins de sa voisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Cass Flemming

Légion des Etoiles
Généralités
Scarlet Mind
ϟ Nombre de Messages : 1012
ϟ Nombre de Messages RP : 382
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Ven 7 Avr - 21:22 Message | (#)

La deuxième affirmation qu’elle avait des cookies avait été la bonne et elle ne tarda pas à se retrouver face à son jeune voisin. Qui lui fit une confession des plus… étonnantes. Et franche. Ceci dit… elle savait ou se doutait enfin on voyait le truc quoi, qu’il l’entendait faire des choses avec Susan. Ils n’étaient peut-être pas à une seule confession près.

Bien sûr!” affirma la canadienne avec enthousiasme. “Et te fais pas avoir si Susan vient t’en réclamer en faisant genre qu’elle en a pas eu, j’lui en ai laissé toute une assiette” poursuivit la jeune femme en lui donnant l’assiette pleine.

Et elle savait sa copine capable de ce genre de coup, après qu’elle se soit enfilée sa part à elle. Autant prévenir quoi.

Oh”.

Elle se sentit rougir. Elle avait effectivement dit ça, sur ses pouvoirs, et n’avait pas pensé qu’il ait pu le prendre de cette façon. Elle s’empressa de se corriger :

J’oserais jamais faire ça, c’est hyper intrusif quand même… Et en plus, c’est une raison supplémentaire de t’apprécier. Avec toi, faut vraiment que je le veuille pour lire dans tes pensées et je t’avoue que c’est reposant”. Ensuite, elle réalisa ce qu’elle venait de dire, et se sentit obligée de préciser “Enfin je t’aime bien pour d’autres raisons aussi hein. Genre t’es gentil et tout euh”.

Elle rougit franchement cette fois. Est-ce qu’on était en train d’assister à la conversation la plus awkward du monde? Oui, carrément. Heureusement pour elle, son presque voisin lui tendit une perche que dis-je, toute une forêt d’arbres, aux branches desquels elle pouvait se raccrocher pour sortir de ce malaise.

Oh, ça fait quelques semaines, pas plus. Elle est sage j’espère? Susan m’affirme que oui… mais… Enfin on est pas là, donc j’espère qu’elle aboie pas?

Sa Cape était relativement sage jusqu’à présent. Elle était restée posée sur ses épaules, ce que la canadienne ne trouvait pas des plus discrets, mais bon… elle ne pouvait rien y faire. Pepperoni en revanche… c’était une autre histoire. La petite chienne s’était approchée de Barrett pour le renifler. Et avant qu’elle ne puisse y faire quoique ce soit, l’animal se faufila à l’intérieur.

Zut!” pesta la canadienne. “Peppe, reviens! J’suis déso… hey!” protesta-elle une seconde fois quand elle sentit la Cape glisser de ses épaules.

Le vêtement magique, très proche de la petite chienne, semblait bien décidée à la suivre à l’intérieur, sans y avoir été invitée bien sûr. Heureusement, Cass parvint à attraper un coin du tissu, et à la retenir. Docile, le vêtement lui obéit, mais ça devait être une sacrée surprise pour Barrett de voir bouger un bout de tissu.

Pepperoni, reviens! Allez dépêche-toi!

Elle n’allait quand même pas devoir entrer chez Barrett… si?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1471
ϟ Nombre de Messages RP : 251
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 9 Avr - 11:10 Message | (#)

– Ah, d'accord. J'essaierai d'éviter de me laisser avoir alors, répondit-il avec un sourire un peu timide.

Évidemment, il serait incapable d'opposer la moindre résistance si Susan venait lui réclamer des cookies. Le traducteur céderait très certainement dès la première demande. Aussi délicieux soient-ils, les biscuits ne méritaient sans doute pas que le traducteur déploie toutes ses compétences de résistance psychologique. Sur un sujet similaire...

– Oh, euh... merci. C'est gentil. bafouilla un Barrett cramoisi.

Le pauvre n'était pas habitué à ce qu'on le complimente sur son bouclier mental. Cette facette de ses pouvoirs ne s'était révélée que très tard dans sa vie. Plus exactement après son arrivée à Star City quand il a rencontré ses premiers mentalistes qui lui avaient avoué que son esprit leur paraissait étrange. C'était sans doute normal vu que ce pouvoir était assez passif. Pas facile de le détecter quand on n'a pas de voyeur mentaliste sous la main. En cet instant, le muté n'avait abordé le sujet que pour mettre Casse en garde et lui éviter des maux de tête, il ne s'était pas du tout attendu à ce que cette particularité fasse partie des choses que la demoiselle appréciait chez lui. Oui, il en fallait peut pour le désarçonner le petit.

Ils étaient beaux tous les deux à rougir comme des tomates, là. Si un voisin venait à passer, il serait sans doute mort de rire. Susan la première, sans doute. Heureusement, une conversation canine vint chasser tout cet embarras.

– Eh bien... je ne sais pas trop. A vrai dire, je ne suis pas souvent chez moi en ce moment. confessa-t-il d'un air coupable qui pourrait peut-être générer des hypothèses erronées sur les raisons de cette absence.

Heureusement ou malheureusement, le jeune homme n'eut pas à se justifier tout de suite car le sujet de la conversation s'approcha de lui pour lui renifler les chaussures avant de filer à l'intérieur, attiré par une odeur sans doute fort intrigante. Tu m'étonnes.

– Oh non... ne put-il s'empêcher de lâcher avant de rentrer et de poser l'assiette sur le comptoir qui séparait l'entrée de son coin cuisine.

L'urgence de la situation l'avait même empêché de remarquer que l'habit de Cass s'était introduit à son tour chez lui. C'était secondaire car le traducteur estimait que sa priorité était de protéger...

– Zola !

Quelques aboiements provinrent de sa chambre avant qu'une forme transparente et floue ne traverse le petit couloir puis le salon pour grimper sur la bibliothèque de Barrett. A ses trousses, quoique avec un peu de retard, Pepperoni suivait. Le muté n'était pas assez familier avec les chiens pour savoir si elle voulait jouer ou autre, mais il ne voulait pas prendre de risque. Séparer les deux animaux lui semblait la mesure la plus prudente. Enfin, Zola s'en était bien chargé car il était désormais hors de portée de la chienne. Seulement le traducteur voyait bien que son compagnon extra-terrestre était effrayé car il conservait son camouflage optique. Il tenta de s'approcher de l'étagère.

– Ça va aller, mon grand. Elle ne te fera pas de mal. Elle est juste... curieuse, je crois.

Il n'en n'était pas sûr du tout. En tout cas, il était bien embarrassé à présent car son ami venu d'ailleurs (comme E.T.) semblait paniqué et entre le chien, la cape flottante à laquelle Barrett jeta d'ailleurs un coup d’œil étonné avant de se dire qu'il verrait tout à l'heure, et Cass que Zola ne connaissait pas, ça faisait beaucoup de stress.

– Regarde. Cass a fait des cookies. Tu ne veux pas les goûter ? proposa-t-il sur un ton presque désespéré.

Presque seulement car il savait que la nourriture et plus exactement les sucreries étaient le péché mignon de Zola. Preuve à l'appui : la créature sembla s'arrêter de s'agiter, le museau tendu en direction de l'assiette. Lentement, son camouflage optique disparu, révélant sa silhouette simiesque au pelage blanc. Un sourire un peu rassuré apparut sur les lèvres du jeune Anderson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Cass Flemming

Légion des Etoiles
Généralités
Scarlet Mind
ϟ Nombre de Messages : 1012
ϟ Nombre de Messages RP : 382
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Dim 9 Avr - 12:47 Message | (#)

Barrett s’était aussitôt débarrassé de l’assiette de cookie sur le comptoir de sa cuisine pour se précipiter dans son chez lui. Cass lui emboîta le pas sans hésiter, même si elle n’y avait pas été invitée. Elle était tout de même la maîtresse de Pepperoni, donc responsable de la petite chienne, et de ses bêtises.

La canadienne fronça un sourcil en l’entendant appeler quelqu’un - ou quelque chose - et comprit un peu mieux l’inquiétude du jeune homme. Elle s’imagina un chat - pour une raison inconnue elle voyait Barrett comme un type à chat, et puis on connaissait tous la supposée rivalité chien et chat - et tenta de rappeler sa petite bête.

Pepperoni! Viens là, dépêche-toi!

Elle se raidit en apercevant quelque chose du coin de l’oeil. Juste un reflet, vraiment, pendant une seconde, elle se demanda si elle n’avait pas rêvé, ou si ça n’avait pas par exemple été le reflet du soleil sur le cadran d’une montre. Sa télépathie lui indiqua le contraire, il y avait une autre présence ici. Une présence très très étrange. Comme en plus Barrett donnait l’impression de parler dans le vide… Un animal de compagnie invisible peut-être?

Cass décida de prendre les choses en main, et prit sa petite chienne dans ses bras. L’animal était encore jeune, et semblait persuadée qu’elle venait de trouver un compagnon de jeu invisible, mais la canadienne sentait confusément que la bête en question n’était pas rassurée. La Cape paraissait plus intriguée qu’autre chose par tout ce raffut.

Même si elle sentait une présence, ça n’empêcha pas la canadienne d’ouvrir de grands yeux étonnés quand la créature se révéla. C’était décidément un drôle d’animal, semblable à un petit singe, mais avec un pelage blanc et de grands yeux. Elle la trouvait adorable. Mais en même temps, Cass était faible.

Je suis désolée, elle m’obéit pas encore très bien. J’peux pas lui parler comme Susan. J’suis désolée qu’on ait fait peur à euh… Zola, c’est ça?

Elle regarda l’espèce de petit singe, qui paraissait très intéressé par les cookies. Comme quoi, elle avait été inspirée en les faisant !

Qu’est-ce que c’est exactement? Ca fait longtemps que tu l’as? C’est pour ça que tu n’es plus souvent chez toi? On s’est inquiété avec Susan. On se demandait s’il t’était pas arrivé quelque chose”.

Ça faisait certainement beaucoup de questions, certaines peut-être un peu trop personnelles vu leur niveau d’intimité, mais l’inquiétude de la canadienne avait été réelle.

De son côté, la Cape semblait bien décidée à se faire un nouvel ami. Elle avait l’air de bien aimé les animaux, ou en tout cas, les créatures qui leur ressemblait, un indice supplémentaire pour sa nouvelle propriétaire, qui se posait toujours des tas de questions sur l’objet enchanté. Elle semblait aussi étonnamment intelligente pour un vêtement magique, y compris d’un point de vue émotionnelle. Elle avait l’air d’avoir compris que Zola était de nature timide, peut-être même craintive, aussi le vêtement alla chercher un cookie dans l’assiette, et le présenta à la créature, la capuche dressée, comme si un visage invisible se trouvait là.

Cass, de son côté, regardait l’interaction avec une tête toujours aussi médusée. Et encore ce n’était peut-être pas la chose la plus étrange qu’elle ait vu depuis son arrivée ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1471
ϟ Nombre de Messages RP : 251
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 10 Avr - 10:47 Message | (#)

La « menace » canine fut promptement neutralisée par Cass qui la prit courageusement dans les bras, contribuant ainsi à rassurer Zola. Juste un peu, car après tout, il ne connaissait pas la jeune femme. Mais assez pour qu'il baisse légèrement sa garde et se révèle au spectre visuel. Profitant de cette baisse de tension, Barrett s'approcha encore et tendit les bras en direction de son compagnon.

– Allez viens, si tu te comportes bien, tu auras droit à des cookies. promit-il.

Zola était tellement gourmand que l'argument fit mouche, comme très souvent. Chose appréciable, cependant, la créature avait beau être curieuse, elle attendait toujours une sorte de permission avant de céder à son appétit. Du moins en présence de Barrett. Sans lui, il était un peu plus... spontané, dirons-nous. Là, il se montra docile, mais son enthousiasme naturel fut un peu modéré par la présence d'inconnus avec Cass, Pepperoni et... une cape flottante. Sur laquelle le traducteur posa un regard interloqué tout en répondant aux interrogations de Cass.

– C'est... on ne sait pas trop en fait. Il est un peu sorti de nulle-part. c'étaient là les seules conclusions que l'UNISON avait pu tirer. Il y avait aussi le constat que cette créature n'était pas de ce monde, mais ça, Barrett préféra ne pas le préciser, même si Cass allait certainement s'en douter toute seule Et... euh... et ça... qu'est-ce que... ? commença-t-il à demander au sujet de la cape, mais ne sachant pas trop comment il devait désigner ce phénomène, il ne savait pas quelle formulation choisir.

Enfin comme cet être n'avait pas l'air menaçant, le jeune homme se permit d'aller vers les cookies, non sans y jeter quelques coups d’œil étonnés. Zola, pour sa part, fut un peu plus intéressé par les cookies, et le reste de sa curiosité était plutôt concentré sur Pepperoni.

– C'est assez récent, en vérité. Ça ne fait que quelques semaines.

A peine deux. Mais on ne pouvait pas dire que ce laps de temps désignait leur lien car les laboratoires de l'UNISON avaient gardé Zola pendant plusieurs jours. Même si le jeune Anderson n'était jamais bien loin. En tout cas, on pouvait voir que leur relation était déjà bien tissée car la créature s'accrochait à Barrett comme une moule à son rocher. Arrivés au niveau de l'assiette, le jeune homme incita son ami à s'asseoir sur son épaule pour prendre et manger le biscuit qu'il lui proposa ensuite. L'animal le prit d'une main fébrile et après l'avoir longuement reniflé sous tous les angles, s'octroya une bouchée avant de pousser un petit gémissement appréciateur. Sur ce, le traducteur tapota la patte antérieure de Zola pour avoir son attention.

– C'est Cass qui les a fait. Dis-lui bonjour. déclara-t-il avec douceur.

Ses paroles était accompagnées de gestes de la main. Un peu comme s'il utilisait le langage des signes... sauf que celui-ci ne correspondait pas à ce qu'on pouvait avoir sur Terre et il se basait moins sur la position des doigts que sur les mouvements. Au final, cependant, le résultat fut assez clair pour Zola. Il observa Cass un moment en mâchant son cookie avant de caler ce dernier dans sa bouche et de tendre la patte vers la jeune femme pour lui serrer la main.

– Il comprend assez bien mais il ne peut pas parler. Mais ne t'inquiète pas, il est pas agressif du tout. précisa-t-il tout de même avant de passer à un sujet plus personnel sur lequel il était moins assuré Désolé de pas vous avoir tenu au courant. J'ai... j'ai eu quelques problèmes en début d'année. il aurait bien ajouté un « rien de grave » mais comme ce n'était pas le cas... Du coup aujourd'hui je suis pas souvent ici... avoua-t-il honteusement, n'ayant pas très envie de préciser que sa présence était potentiellement dangereuse pour tout l'immeuble. De fait, il tenta de rebondir sur un autre sujet : Mais chez vous aussi il y a eu du changement, on dirait. lança-t-il en regardant à tour de rôle Pepperoni et la Cape.

Zola, de son côté, toujours bien calé sur l'épaule du linguiste, regardait la chienne d'un air fort intrigué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Cass Flemming

Légion des Etoiles
Généralités
Scarlet Mind
ϟ Nombre de Messages : 1012
ϟ Nombre de Messages RP : 382
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Lun 10 Avr - 15:01 Message | (#)

L’arrivée du nouveau compagnon de Barrett était peut-être récente, mais il avait visiblement vite pris le pli pour l’amadouer. Cass nota dans un coin de sa tête que les cookies étaient très efficaces. Quand la petite créature tendit sa main pour la saluer, la canadienne eut un mouvement d’hésitation. Pas parce qu’elle avait peur, surtout que son voisin venait de la rassurer sur le côté inoffensif de la créature, mais surtout parce qu’elle tenait encore Pepperoni dans les bras.

Connaissant le tempérament amical de sa chienne - comprendre sa propension à léchouiller des trucs - Cass la reposa au sol avant de serrer la main de Zola.

Enchantée. Tu lui parles en langue des signes?

Du fait de sa demi-surdité, Cass avait appris cette langue dans son enfance. Ensuite le manque de pratique était passé par là. Les gestes de Barrett en tout cas ne ressemblaient à rien de ce qu’elle avait pu voir auparavant.

J’comprends, j’ai euh… connu des difficultés aussi. Enfin ceci dit c’est cool, ça veut dire que je t’ai pas traumatisé quand j’ai fait ma crise psychique le mois dernier”.

Elle essayait d’en plaisanter, mais l’événement ne la faisait vraiment pas rire. Elle en avait encore des frissons quand elle pensait au beau bordel qu’avait provoqué sa télékinésie, qu’elle n’avait pas pu contrôler dans son sommeil à cause de cauchemars particulièrement intenses. Elle en avait réveillé quasi tout l’immeuble. Depuis, elle rasait les murs à chaque fois qu’elle venait.

Ca fait un mois qu’on a Peppe à peu près”. La petite chienne, trop intelligente pour son bien, avait bien compris qu’on parlait d’elle et remuait joyeusement la queue, attendant qu’on lui donne un peu à manger, ou que Zola se décide à venir jouer avec elle. “Pour la Cape c’est euuuuh une longue histoire. A base de Phantom Tyrant, d’agente de l’UNISON et d’objets magiques. Elle me suit partout depuis, elle est genre hyper protectrice. Et pas hyper discrète”.

La Cape aussi sentait qu'on parlait d'elle, et s'approcha de sa maitresse, sa capuche vide se tournant successivement vers la jeune femme, puis vers Barrett. Elle tendit d'ailleurs le cookie qu'elle avait à la main au jeune homme. D’ailleurs, Cass ne l’ajouta pas à voix haute pour ne pas le faire flipper, mais elle était contente que le vêtement n’ait pas tenté d’attaquer le voisin. Restait juste à comprendre pourquoi elle s’obstinait à voir Susan comme une menace mortelle. A moins qu’elle n’ait juste été jalouse?

Mais alors… ça va mieux ou pas? Tes soucis je veux dire. T’es pas obligé d’en parler si tu veux pas, mais tu peux si tu veux”.

Elle était même tentée d’ajouter “balance, j’ai connu pire, j’t’assure” et le pire, c’est qu’elle était tentée de croire que c’était vrai. Qu’on soit clair, elle n’était pas d’humeur à se lancer dans un concours de “qui a les plus gros malheurs” mais vu son trauma, de la taille de l’ego d’Otaku… elle partait du principe qu’on pouvait difficilement faire pire.

“Après j’te raconterais la fois où Susan s’est fait un super bleu sur les fesses à cause d’une guirlande de Noël si tu veux. J’en rigole encore quand j’y repense”.

Et dieu savait à quel point elle avait besoin de rire en ce moment. Ca ne valait pas la chute originelle, mais elle était sûre à 95% que ça ferait rire Barrett.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1471
ϟ Nombre de Messages RP : 251
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 11 Avr - 15:30 Message | (#)

Sans avoir eu le temps ni la patience d'apprendre à Zola à bien se tenir à table, Barrett avait tout de même réussi à lui inculquer quelques rudiments de politesse. Dire bonjour, c'était la base. C'était même le principal pour savoir si les choses allaient bien se passer avec une nouvelle personne. Ici, voir la créature saluer Cass qui joua le jeu allégea grandement les tensions.

– Pas vraiment, c'est plus son langage à lui mais ça y ressemble. Mais il comprend un peu l'anglais... enfin quand ça l'arrange, je crois. Ses capacités de compréhension sont encore en pleine évaluation.

Le style était assez intello mais on sentait bien la même fierté que les propriétaire d'animaux pouvaient à voir quand il parlaient des exploits de leurs protégés. Par la suite, il écouta attentivement l'aveu de Cass sur l'accident qu'elle avait généré avec ses pouvoirs. Barrett entendit cette tentative de dédramatiser mais ses pouvoirs lui indiquèrent que le sujet était encore très sensible chez son interlocutrice. Il s'abstint donc d'en rire et se contenta d'un sourire compatissant.

– Y a pas de problème. J'aime bien faire le ménage alors ça ne m'a pas dérangé. le traducteur savait comment relativiser J'avoue quand même que sur le coup ça m'a surpris. précisa-t-il par souci d'honnêteté.

Pendant un instant, il avait cru qu'un super criminel s'était lancé dans de la manipulation de gravité sur tout le quartier. Bah quoi ? L'hypothèse se tenait bien dans une ville comme Star City !

– J'espère que ça va mieux, maintenant ? demanda-t-il, au cas où sa voisine ait envie/besoin d'en parler.

Il savait que parfois, c'était ce que les gens faisaient. Et lui même était passé par cette pratique assez récemment, avec les confidences qu'il avait faites à Dante. Ensuite, il écouta attentivement les réponses de Cass sur ses nouveaux compagnon. Un simple hochement de tête accueillit l'information donnée sur la date de la présence de Pepperoni dans la vie de ses voisines. Intérieurement, Barrett se dit qu'un bon voisin l'aurait sans doute remarqué tout seul. Surtout lui qui entendait très bien ce qui se passait au-dessus. Peut-être devrait-il venir plus souvent... En revanche, l'histoire de la cape lui tira une réaction plus développée :

– Oh, je vois. C'est amusant, c'est un peu comme ça que j'ai rencontré celui-là. déclara-t-il en tournant la tête vers Zola, le gratifiant d'une caresse au passage.

La créature avait terminé son cookie et se penchait désormais timidement vers Pepperoni pour l'observer, la tête elle-même penchée sur le côté. Au passage, on notera qu'il pouvait être étonnant de voir que Barrett n'avait aucun mal à maintenir des contacts physiques avec Zola. Le fait qu'il s'agisse d'un animal et non d'un humain jouait beaucoup, mais surtout le fait qu'ils aient une relation assez symbiotique.

– Mais je comprends ce que tu veux dire. C'est quand même assez bizarre... dit-il en examinant encore une fois cette cape qui semblait se mouvoir toute seule ou encore comme si elle était portée par un être invisible. Désolé, j'ai beaucoup de mal avec la magie. Non pas que je la déprécie, c'est juste que je ne la comprends pas du tout. précisa-t-il lorsqu'il se vit recevoir un cookie de la part de la cape dont il était question. Ce qui lui fit penser... Oh, mince ! J'en oublie toute politesse... Est-ce que tu veux t'asseoir ? Boire quelque chose ? proposa-t-il un peu maladroitement et un peu paniqué par son oubli des conventions sociales basiques.

Cependant, une fois, ce rattrapage effectué, il restait la question de Cass. Lorsqu'ils se retrouvèrent installés les les tabouret entourant son plan de travail/comptoir, Barrett y répondit un peu mal à l'aise.

– Ça va... J'ai... pas mal de trucs qui me pèsent un peu avec mes nouvelles fonctions à l'UNISON... sans parler de ses propres boulettes Les super-criminels, c'est tout un monde. lâcha-t-il en un semblant de blague qui n'arriva pas à transmettre une réelle insouciance.

Mais en sentant qu'il risquait de parler d'un sujet délicat et surtout lourd à entendre pour une personne qui n'avait rien demandé, Barrett s'accrocha à la bouée de sauvetage que lui proposa son interlocutrice. Sauf qu'il s'y accrocha comme un manche. Forcément.

– Une guirlande ?! Vous... euh... c'est un peu bizarre comme... instrument, non ? demanda-t-il avec une timidité qui n'avait d'égal que le rouge de ses joues.

Étant malheureusement bien placé, Barrett savait que ses voisines avaient une sexualité des plus actives. Cependant, contrairement à beaucoup, il essayait de ne pas s'intéresser à la question qui le mettait vraiment mal à l'aise. Mais comme Cass avait abordé le sujet, il serait impoli de l'ignorer. Bien sûr, le jeune muté ne réalisait pas que ce n'était peut-être même pas de ça dont il était question.

Zola, de son côté, était beaucoup moins mal à l'aise que son maître dont il avait quitté l'épaule. Debout sur son propre tabouret, il tendait la patte vers Pepperoni pour la récupérer dès que la chienne y approchait son museau, marquant ainsi peut-être le début d'une amitié animale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Cass Flemming

Légion des Etoiles
Généralités
Scarlet Mind
ϟ Nombre de Messages : 1012
ϟ Nombre de Messages RP : 382
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mar 11 Avr - 19:30 Message | (#)

Parfaitement fascinée par la créature, Cass tendit tout de même l’oreille à Barrett pour écouter ses explications… et ne put s’empêcher de pouffer.

Ouai genre il a bien compris cookie je crois”.

Elle grimaça franchement, alors même qu’il lui assurait que ce n’était pas si grave parce que dans le fond, elle savait très bien que ça l’était. Elle était canadienne. Sa nation avait inventé les euphémismes rassurants de ce genre ou presque.

Ouai tu m’étonnes… Je suis vraiment désolée”.

Elle était sincère dans ses excuses même si ce n’était peut-être pas pleinement fautive. Elle ne pouvait pas contrôler son inconscient et ses cauchemars. Elle méditait beaucoup quand elle était éveillée, mais ça ne changeait pas forcément les choses dans la nuit. Elle avait connu des nuits très calmes… aussitôt gâchée par une nuit plus qu’agitée. Elle envisageait très sérieusement de voir un psy, et de déménager sur le Phare. Elle n’avait jamais mis les pieds dans un endroit aussi paisible que la base spatiale de la Légion.

Elle répondit d’un mouvement d’épaules à Barrett, et à ses inquiétudes. Elle se voyait mal lui raconter tous ses malheurs par le menu. Il y avait assez d’une névrosée dans l’immeuble.

Disons que… se retrouver face à un super vilain à tendance à mettre dans un sale état”.

Psychologique surtout, parce qu’elle n’avait pas été blessée physiquement par Otaku. Ou alors juste un peu. Quand en plus elle pensait qu’elle avait été assez bête pour essayer de l’arrêter ! Genre elle quoi, une canadienne maigrichonne avec quelques capacités mentales. Et à visage découvert. Mais quelle idiote…

Elle préféra sauter sur l’occasion de changer de sujet et pouffa :

Ca se trouve, on les a rencontrés à cause de la même agente de l’UNISON. Tu l’as ptet déjà vu? Alex, cheveux de toutes les couleurs?

C’était une présentation physique succincte, mais claire de la jeune agente selon la canadienne. Déjà, combien de personnes ressemblaient à ça dans l’UNISON hein? Il y avait certes beaucoup d’agents, mais Barrett avait probablement entendu parler de ce phénomène. Qu'elle ait été impliquée à chaque fois... ça aurait été une sacrée coïncidence!

Elle fut ravie de s’asseoir quand son voisin le lui proposa. Non pas qu’elle était déjà fatiguée, mais surtout parce que ça voulait dire qu’il avait envie de papoter un peu. Rien de tel pour se changer les idées ! Rien qu’avec leurs nouveaux compagnons respectifs, ils avaient de quoi y passer une partie de l’après-midi. Bien décidée à profiter de cette hospitalité, Cass attrapa un cookie, et en donna un tout petit bout à la chienne, en prenant garde de ne pas lui donner de chocolat, toxique pour l’animal. Pepperoni s’empressa de gober ce qu’on lui présentait, mais avait l’air bien plus intéressée par Zola. Il était trop haut pour qu’elle puisse l’atteindre, même en sautant, mais ses petits jappements et surtout les sursauts frénétiques de sa queue étaient clairs sur ses intentions. Elle voulait jouer.

Sa maîtresse, elle, redressa brusquement la tête en entendant la question de Barrett. Surtout, en comprenant très vite ce qu’il sous-entendait.

Quoi? Mais… mais c’est pas un… euh.. en fait c’est juste… à Noël, Susan a trouvé ça drôle de s’enrouler une guirlande branchée à la prise autour de la tête. Elle a oublié qu’elle était branchée au mur, elle s’est levée et elle s’est vautrée. Genre j’en ris encore, t’aurais vu sa tête!

Il l’avait probablement entendu tomber d’ailleurs. C’était vraiment une chute spectaculaire. Cass se sentait l’envie d’en rire rien qu’en y repensant.

Elle a eu les fesses bleues pendant deux semaines après ça. Elle faisait sa tête de chiot dès qu’elle s’asseyait”.

En plus, Cass avait fait exprès de lui donner des petites tapes régulières sur les fesses, provoquant à chaque fois un sursaut et un petit cri indigné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1471
ϟ Nombre de Messages RP : 251
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 12 Avr - 14:03 Message | (#)

– C'est ça, confirma Barrett en faisait référence à l'intelligence de Zola dès qu'il s'agissait de nourriture.

On pouvait lui parler d'un plat dont il n'avait jamais entendu le nom ni même flairé l'odeur, l'animal arriverait à comprendre qu'on lui parlait de manger. C'était une forme de génie, sans doute. Dans un registre un peu plus sérieux, le muté écouta les nouvelles excuses de la Canadienne et se contenta de lui répondre par un sourire qui se voulait sincère et rassurant. Ça ne servirait à rien de répéter la même chose, Cass semblait inconsolable sur le sujet et ça aussi, le jeune homme le comprenait, même s'il ignorait totalement quelles solutions pouvaient être trouvées pour ce genre de problème. Surtout que les origines du sien semblaient liées à un super vilain. Comme le traducteur la comprenait.

– Je vois parfaitement ce que tu veux dire, affirma-t-il avec une petite amertume qui montrait bien qu'il n'était pas étranger avec ce genre de situation. Malheureusement.

Mais il respecta la discrétion de son interlocutrice et ne l'accabla pas de questions. Le jeune homme ne savait pas grand-chose des relations sociales mais il avait compris que les interroger avec un peu trop d'ardeur sur des sujets personnels pouvait être une mauvaise idée. Et puis lui-même n'était pas spécialement fier de raconter ses propres malheurs ni même de montrer ses horribles cicatrices. Heureusement, il y avait des coïncidences qui pouvaient éviter de parler de ces choses là. Alex leur servit une excuse en or. En apprenant que l'agent Sorense était également liée à l'histoire de cette cape magique, Barrett haussa les sourcils, sincèrement surpris. Un sourire amusé vint ensuite en renfort.

– Tu sais quoi ? Ça ne m'étonne même pas d'elle. Alex est sur tous les fronts. Elle était également là quand j'ai rencontré Zola. Pas vrai ? demanda-t-il au concerné qui leva la tête vers lui et eut un mouvement qui ressemblait vaguement à un hochement affirmatif.

Signe qu'il appréciait Alex. Ce n'était pas le cas avec tous les agents qu'il avait rencontrés, d'ailleurs. Il fallait le faire remarquer. Barrett en profita pour précisé qu'Alex les avait vraiment aidés, Zola et lui, lors de cette aventure. Sans entrer dans les détails, il devait quand même en profiter pour complimenter la concernée, même si elle était absente. Il lui était bien assez redevable pour ça. Cependant, certains sujets étaient un peu moins faciles et agréables à aborder, comme celui d'une certaine guirlande mal interprétée.

– Oh, je vois... désolé, je... cette fois, il était cramoisi. Heureusement, l'anecdote de Cass changea le malaise de Barrett en rire poli mais sincère. Ils devraient indiquer ce genre de risques dans les notices, fit-il remarquer pour rire.

Cela dit, il s'abstiendrait de se moquer de Susan devant elle, peu désireux de se voir recevoir une vieille pizza un peu moisie sur le nez.

– La pauvre, enchaîna-t-il avec un peu plus de compassion cette fois J'espère que ça ne l'a pas dégoûtée des décorations de Noël et des fêtes de fin d'année.

Non pas qu'il en soit un fervent pratiquant mais il savait que beaucoup de gens normaux voyaient ces fêtes comme des sources de bonheur. Ce serait dommage que son enthousiaste voisine se retrouve à avoir un dégoût pour ces festivités à cause de cet incident. Son sourire se changea cependant en expression de surprise quand le tabouret qu'occupait Zola tomba soudainement. La créature avait utilisé sa super vitesse pour filer dans la chambre récupérer la balle en plastique avec laquelle il aimait jouer. Un collègue de l'UNISON la lui avait donnée. En revenant, il la tendit à Pepperoni pour que la chienne puisse la flairer.

– Zola ! Fais attention. s'indigna le traducteur avant de relever l'objet renversé. Oui, il a... des capacités spéciales. admit-il, un peu gêné à Cass.

Ce n'était pas comme si cette dernière avait une cape magique. En parlant de cape, cela rappela à Barrett celle que Dante lui avait prêtée lors de leur aventure au Guatemala. Peut-être qu'elles étaient de la même « famille »... Mais il garda cette hypothèse en tête pour le moment. Question de discrétion à l'égard du dragon. Et surtout parce que la magie lui donnait mal au crâne. Oui, c'était plus simple de gérer une créature extra-terrestre capable de jouer avec les forces cinétiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Cass Flemming

Légion des Etoiles
Généralités
Scarlet Mind
ϟ Nombre de Messages : 1012
ϟ Nombre de Messages RP : 382
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Mer 12 Avr - 19:40 Message | (#)

Heureusement qu’avec leurs compagnons à deux et quatre pattes et euh… quatre coins?, sans oublier une agente de l’UNISON aux cheveux colorées, Barrett et Cass avaient de quoi détendre un peu l’atmosphère. S’ils avaient dû parler uniquement de leur malheur, ils auraient sûrement fini roulés en boule dans un coin, ou en position latérale de sécurité.

A la place, Cass parvint à faire apparaître sur les joues de Barrett une nuance de rouge qu’elle n’avait encore jamais vu sur le visage de quelqu’un. Elle ne savait pas trop comment elle s’était débrouillée, ou si c’était vraiment de sa faute. Enfin elle réussit aussi à le faire rire. Achievement unlocked.

Elle sursauta quand Zola fit tomber le tabouret sur lequel il s’était perché, et se tendit instinctivement. Elle était quelque peu sensible aux bruits forts comme ceux-là, comme si une partie d’elle, toujours à l'affût, craignait une attaque. En réaction, sa télékinésie s’était déclenchée, et une bonne partie des objets dans un rayon d’un mètre autour d’elle se soulevèrent spontanément. Pepperoni eut l’air de trouver ça encore plus intéressant que la balle que Zola était parti chercher. Cass était juste soulagée qu’elle n’ait pas tout envoyer valser dans un accès de panique.

Elle respira à fond, et entreprit de tout faire redescendre en douceur. Barrett n’aurait sûrement pas apprécié qu’elle réduise ses affaires en bouillie. La Cape, très serviable, se dépêcha de ramasser les objets qu’elle estimait les plus fragiles avec ses coins. Elle remit notamment une tasse sale entre les mains de Barrett.

Désolée” souffla la canadienne. “Je euh… j’suis un peu sur les nerfs en ce moment”.

Elle avait réussi à tout reposer sans encombre. Un exploit… et un signe encourageant. Enfin, elle ne se leurrait pas. Il allait lui falloir un peu de temps avant que sa vie ne reprenne un cours normal. En admettant qu’elle reprenne un cours normal un jour. Visiblement déçue que le jeu soit déjà terminé, Pepperoni poussa un petit jappement, et s’intéressa de nouveau pleinement à Zola, la queue remuante, suivant la balle d’un air très concentrée. Elle détala d’ailleurs dans un dérapage digne des plus grands quand il la lança pour elle.

J’suis euh… un peu sensible aux bruits fort comme ça. Ça… ça me rappelle un peu des coups de feu. Fin bref. Encore désolée”.

Elle espérait ne pas lui avoir fait peur. C’était un peu le retour de la nuit de la terreur, mais le jour quoi. Elle essaya de détendre un peu l’atmosphère :

Imagine qu’au tout début, j’attaquais Susan avec ses sous-vêtements sales dans la nuit, y a franchement du mieux là”.

Bon, ok, elle aurait pu faire mieux pour détendre l’atmosphère. A défaut de pouvoir en plaisanter, elle se raccrocha à la première branche qui se présenta, et revint sur le sujet de Zola :

Donc il est euh… super rapide?” lâcha-t-elle. “Ça se trouve il a déjà piqué deux trois cookies en utilisant sa super-vitesse sans qu’on le remarque”.

Il ne lui semblait pas que le tas de biscuits avait beaucoup diminué, mais c’était certainement une hypothèse de travail non? Pour l’instant, l’étrange créature en était rendue à relancer la balle à la chienne. Visiblement, l’appréhension des débuts s’était déjà envolée.

Si tu veux, la Cape fait du dogsitting. Elle est très responsable pour un objet magique plus ou moins dotée d’une conscience. Si tu veux pas laisser Zola tout seul, elle pourra ptet t’aider”.

Si son voisin disait oui, l’un de leur appart allait certainement se transformer en une garderie des plus étranges…

Pour l’heure, il ne le savait pas encore, mais le jeune Anderson était sur le point de recevoir un deuxième visiteur, et il aurait sans doute préféré qu’il ne se présente pas à sa porte en présence de sa voisine. Le destin était parfois facétieux. Raphaël Mercury était pour l’instant au pied de l’immeuble et s’était arrêté dans le hall d’entrée. Il avait retiré ses lunettes de soleil de son nez pour pouvoir déchiffrer les noms sur les boîtes aux lettres. Le dieu de l’Olympe arborait une tenue déjà presque estivale, et entre la marinière et les baskets, sans oublier la mèche de cheveux négligemment repoussée vers l’arrière, on aurait presque pu le croire tout droit sorti d’un magazine de mode. Et c’était peut-être le cas.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1471
ϟ Nombre de Messages RP : 251
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 14 Avr - 17:51 Message | (#)

Après avoir relevé le tabouret, Barrett réalisa que quelque chose d'étrange était en train de se produire avec sa décoration. Il ne lui fallut que quelques courts instants pour que sa mémoire lui donne une explication sur ce phénomène : Cass. Le regard du traducteur se posa aussitôt sur son invitée, inquiet. Non pas pour lui ou pour son mobilier, mais surtout pour elle. Rapidement, il compris qu'il s'agissait là d'une réaction traumatique et qu'elle ressemblait étrangement à celle qui le torturait depuis sa rencontre avec Otaku : sa haptophobie. Après, savoir et savoir comment réagir, c'étaient deux choses bien différentes. Le jeune muté resta là, à regarder Cass d'un air aussi compatissant et rassurant que possible, mais quand même un peu impuissant. Zola, pour sa part, observait le phénomène avec autant d'intérêt que s'il s'agissait de son premier feu d'artifice. La « coupable » finit cependant par se calmer un peu et la baisse de tension permit à Barrett de prendre la parole. Avec douceur. Après avoir récupéré la tasse que la Cape lui avait gentiment remise.

– Ce n'est pas grave. Je... je suppose que c'est normal de réagir ainsi. Désolé. Il est un peu turbulent, des fois.

Zola comprit qu'on parlait de lui et qu'il avait fait quelque chose de « mal », il émit donc un petit gémissement plaintif, presque désolé. Mais la culpabilité de Barrett continuait de grimper en flèche alors que la Canadienne justifia, un peu, la cause de sa panique. Et même son anecdote amusant impliquant une Susan torturée par des sous-vêtements ne parvint pas à chasser le caractère grave de la chose.

– Je comprends tout à fait. assura-t-il avant de marquer une pause, hésitant J'ai été témoin... et victime d'un crime horrible il y a quelques mois et depuis, je ne supporte pas les contacts physiques avec les autres. Alors... je comprends. Tu n'as pas à t'excuser pour ça. Ce n'est pas de ta faute.

Il voyait bien, et son pouvoir aidait un peu, que son interlocutrice se sentait coupable d'être aussi... sensible. Et comme il comprenait réellement ce qu'elle ressentait pour partager quelque chose de très similaire, il essayait de faire et de dire ce qui pouvait la rassurer le mieux. C'était un peu étrange qu'un type qui ne savait pas comment réagir quand on lui tenait la porte se sentait un peu plus confiant dès qu'on parlait de traumatisme de ce genre. Étrange, mais pas si illogique que ça. De fait, sa compréhension du sujet l'incita à ne pas insister et il se laissa donc facilement porter sur une conversation plus légère.

– Je ne pense pas, répondit-il sur un ton plus détendu, sans pour autant complètement oublier qu'ils venaient de parler de quelque chose de grave C'est un gourmand, mais pas un goinfre. Tant que l'assiette reste là et que personne ne s'emploie à dévorer son contenu, il n'y reviendra pas avant d'avoir faim.

C'était là une remarque plus théorique qu'autre chose, cependant. Zola était encore plein de surprise et Barrett encore loin de comprendre toutes les subtilités qui régissaient la personnalité et le comportement de l'étrange créature. Pour cette raison, et de part l'attitude tout aussi exceptionnelle de la Cape de Cass, le linguiste écouta sa proposition d'une oreille scientifiquement intéressée. Toutefois, la raison, son sens des responsabilités, et surtout la nécessité d’obéir aux protocoles influencèrent sa réponse.

– Je ne dirais pas non mais pour l'instant, Zola est encore en période d'étude. L'UNISON aime l'étudier le plus possible alors quand je ne m'occupe pas de lui, je suis obligé de le leur laisser. Mais quand sa situation sera régularisée, pourquoi pas. Surtout qu'il a l'air de bien s'entendre avec Pepperoni.

En effet, même si Zola n'émettait pas de rire, Barrett voyait qu'il s'amusait beaucoup. La créature appréciait tout particulièrement de voir la chienne procéder à des dérapages plus ou moins contrôlés durant ses rattrapages de balle. Le spectacle fut toutefois interrompu par une sonnerie qui résonna dans l'appartement : celle de la porte. Aussitôt, la chienne, Zola, la Cape, Barrett et sans doute Cass tournèrent la tête vers la porte d'entrée. Le traducteur déglutit, pensant qu'il pourrait s'agir d'Otaku qui aurait suivi ses mouvements et se serait déplacé exprès le jour où le jeune Anderson était chez lui. Mais rapidement, cette idée lui apparut comme étant ridicule. Genre, le « grand » Otaku était du type à sonner. De fait, son expression passa de la froide panique à la simple curiosité.

– Décidément, je ne suis pas souvent chez moi mais y a une sacrée foule qui vient me voir. blagua-t-il avant d'aller ouvrir la porte et de se retrouver la bouche béate de surprise devant l'homme qu'il avait rencontré au musée.

Curieux, Zola se joignit à son maître en bondissant sur son épaule à l'aide de son agilité et de sa super vitesse. La créature posait sur Raphaël un regard des plus intrigués et joueurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Cass Flemming

Légion des Etoiles
Généralités
Scarlet Mind
ϟ Nombre de Messages : 1012
ϟ Nombre de Messages RP : 382
ϟ Crédits : Coco
ϟ Doublons : Raphaël Mercury - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Willa Holland
ϟ Âge du Personnage : 21
ϟ Statut : célibataire à pizza
ϟ Métier : faiseuse de café au chômage/Légionnaire
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Ven 14 Avr - 22:00 Message | (#)

Cass n’avait jamais vraiment côtoyé son voisin avant aujourd’hui. Comprendre qu’ils n’avaient pas passé des soirées entières ensemble à refaire le monde, mais pour autant, elle l’aimait plutôt bien. Cette impression ne faisait que se confirmer depuis tout à l’heure. Ça faisait du bien de rencontrer quelqu’un de compréhensif vis-à-vis de ses pouvoirs mal contrôlés. Quelqu’un d’autre que Susan en fait.

Ptet qu’on pourrait fonder un club dans l’immeuble. J’suis sûre que Susan aurait de quoi adhérer aussi”.

Et sans doute le reste de l’immeuble, sauf que leur traumatisme à eux… et bien c’était Cass.

T’inquiète, la proposition sera toujours valable l’année prochaine” assura la canadienne avec un sourire, histoire de montrer qu’elle ne prenait pas mal son refus, au contraire. “Remarque, la proposition s’étend aussi à moi. Si je suis là, je pourrais garder un œil sur lui”.

Enfin une fois que sa situation serait “régularisée” comme l’avait soulignée Barrett. Elle ne savait pas trop ce que ça impliquait ceci dit. Des tests et de l’étude, ok, mais quand est-ce que l’UNISON déciderait qu’ils auraient assez de données? Difficile à dire.

Pour l’instant, Zola était absorbé par son jeu avec Pepperoni. Cette dernière dérapait dans tous les sens, sautillant pour attraper la balle que l’étrange créature qui lui servait de compagnon de jeu faisait exprès de garder juste en dehors de sa portée. Ceci dit, la chienne aboya tout aussi joyeusement quand elle entendit la sonnette. Sauf qu’elle n’était pas chez elle, pour accueillir joyeusement des visiteurs comme ça, et que la personne derrière la porte pouvait très bien être surpris. Imaginons que c’eut été quelqu’un qui ne s’attendait pas à entendre un chien? Il ou elle aurait pu paniquer, et se dire qu’il ou elle s’était trompé-e de porte… alors que pas du tout. Elle savait qu’elle en tout cas aurait fonctionné comme ça.

Mais le visiteur qui se tenait derrière la porte ne s’attendait pas à un chien, aussi n’était-il pas particulièrement surpris des aboiements qu’il entendait. Il avait l’habitude des chiens… sauf que celui qu’il côtoyait le plus souvent avait trois têtes. Un grand sourire habillait ses lèvres avant que la porte ne s’ouvrit sur Barrett Anderson, le jeune homme au grec ancien parfait qu’il avait rencontré au musée.

Bonjour. J’ose espérer que tu te souviens de moi?

Hermès se considérait comme plutôt inoubliable, alors il ne se faisait pas de souci de ce point de vue là. Il renvoya à l’étrange créature perchée sur l’épaule du jeune homme un regard tout aussi curieux que celui qu’elle lui adressait à lui. Il remarqua aussi l’invitée du jeune homme, par-dessus son épaule, et identifia le chien à ses pieds qui agitaient la queue dans tous les sens comme à l’origine des aboiements entendus un peu plus tôt.

J’espère que je n’interromps rien” s’enquit-il poliment. Son intonation en tout cas était polie, son sourire était charmeur au possible, et et faisait briller ses iris bleus. “J’aurais bien appelé pour m’annoncer, mais tu ne m’as pas rappelé”. Sûrement à cause de sa timidité maladive… Ce qui était parfaitement dommage. L’olympien avait très envie de faire du traducteur son quatre heures. “Je ne suis pas là pour ça en vérité, je voulais juste profiter d’une coïncidence amusante. J’ai besoin d’aide pour traduire quelque chose, et plusieurs personnes m’ont pointées dans ta direction”. Voilà qui rassurerait probablement le jeune homme. Il n’aurait pas aimé être catalogué dans la catégorie “stalker qui traque quelqu’un qu’il a vu une heure dans un lieu public il y a plusieurs semaines pour se le faire”. Non non, il était là pour affaire. Et bon, d’accord… toute activité physique supplémentaire serait considérée comme un bonus. “C’est égyptien” précisa-t-il, des fois que cela ait pu attiser la curiosité du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1471
ϟ Nombre de Messages RP : 251
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 23 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 17 Avr - 11:11 Message | (#)

– Oh, bonjour, Raphaël. lâcha un Barrett qui, pour une raison inexpliquée, était tout embarrassé et tout rouge tomate.

Pour la même raison inexplicable, le jeune homme jeta un coup d'oeil paniqué à Cass comme s'il était terriblement gêné qu'elle voie le nouveau venu, ou que ce dernier la voie elle. Et le pire dans tout ça, c'était que le jeune homme ne comprenait pas pourquoi il réagissait ainsi ni pourquoi il avait l'impression que son cœur avait raté un battement. Et l'accumulation de paramètres ne l'aidait pas à se calmer. Entre la présence de Cass, Zola qui remuait fébrilement sur son épaule, les sourires toujours aussi aguicheurs de Raphaël et l'excitation de Pepperoni, ça faisait beaucoup. Autant dire que le cerveau du traducteur ne fonctionnait pas à plein régime, si bien qu'il n'arrivait même pas à faire attention à des détails pourtant élémentaires tels que la tenue de Raphaël ou encore ses cheveux.

Tout cela signifiait qu'il se souvenait bien de cet homme. Même sans sa super mémoire, il aurait eu du mal à l'oublier.

– Bien sûr, heu... entre ? proposa le jeune muté, encore complètement perdu.

Trop de mondes, trop d'interactions ! Allez, on essaie de se raccrocher aux bases. Allez, on se rappelle des bases !

– Heu, Cass, Raphaël. Raphaël, Cass... petite hésitation, puis le linguiste apporta quelques précision en pointant du doigt à tour de rôle  Pepperoni, Cape et Zola.

Pour toute réponse, ce dernier se contenta de regarder Raphaël avec des yeux ronds et en émettant un discret gémissement qui ressemblait beaucoup à un « ooooh » de curiosité. Barrett de son côté, était moins curieux que mal à l'aise, du moins jusqu'à ce que le nouveau venu énonce la raison de sa présence en ces lieux. Là, pour le coup, l'agent junior fut nettement moins inquiet de voir cet homme débarquer tel un harceleur déçu de ne pas avoir été appelé. On voyait vite où se situaient les priorités du jeune homme.

– Comment ça ? De quoi s'agit-il ? demanda-t-il sur un ton immédiatement plus professionnel, assuré, et un brin excité.

Forcément, dès que l'ombre d'un défi linguistique se posait devant lui... Surtout que Barrett aimait bien travailler avec l'égyptien, c'était amusant (selon ses critères), même si ce n'était pas la langue la plus rare qui soit. Un fait largement compensé par sa fascinante ancienneté bien conservée. Cependant, il se rappela ensuite, un peu tardivement, certes, qu'un tel sujet pourrait exclure Cass de la conversation et que cela serait fort impoli de sa part.

– Heu... et de trois, mais connaissant Raphaël, il allait sûrement poussé Barrett à battre son record. Désolé, mais je suis avec une invitée là et je n'ai pas trop le temps de... déclara-t-il un peu gêné, sans trop savoir quoi dire ni même quoi faire.

Pourvu que quelqu'un vienne en soutien. N'importe qui ! Un séducteur invétéré, une Canadienne angoissée, une cape enchantée, la mascotte d'une pizzeria, une créature extra-dimensionnelle...

Quelqu'un ? S'il vous plaît ?

Mais peut-être que la solution se trouvait dans l'assiette de cookies... si tout le monde en avait un dans la bouche, le problème serait alors réglé. Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Indépendant Neutre
avatar

Raphaël Mercury

Indépendant Neutre
Généralités
Hermès
ϟ Nombre de Messages : 798
ϟ Nombre de Messages RP : 500
ϟ Crédits : Angel Dust Tumblr
ϟ Doublons : Cass Flemming - Seto Shigemitsu
ϟ Célébrité : Gaspard Ulliel
ϟ Âge du Personnage : 32
ϟ Statut : Dans une amitié avec beaucoup d'avantages avec un cauchemar
ϟ Métier : Voleur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 3
ϟ Particularités Physiques:
Lun 17 Avr - 11:53 Message | (#)

Il lui avait à peine dit bonjour que le traducteur avait déjà gagné plusieurs nuances de rouge. Ce devait être une forme de record. Visiblement, il avait aussi fait de l’effet à la jeune femme, qui le regardait avec de grands yeux ronds, cheveux bleus inclus.

Merci” lâcha-t-il avec un grand sourire, destiné à faire perdre encore plus ses moyens au jeune homme, juste avant d'entrer. Ce n’était même pas de la cruauté. Enfin peut-être que si, du point de vue du jeune homme. L’Olympien le trouvait juste particulièrement mignon, et encore plus avec les joues écarlates. “Enchanté” enchaîna le dieu.

Il serra la main de Cass, grattouilla Pepperoni entre les oreilles puisque la petite chienne semblait décidée à lui tourner autour, se contenta d’un petit salut de la main à Zola, et serra sans hésiter le coin que la Cape lui présenta. A croire qu'il rencontrait tous les jours des capes dotées de conscience ou presque.

Cass de son côté revenait très très lentement à la réalité. Il fallait se mettre à la place. Le nouveau venu était juste… beau. Pas juste beau. Super canon. Genre… genre elle avait l’impression qu’elle venait de voir débarquer un dieu. Et dans les faits, elle avait raison, même si elle ne le savait pas. Il n’y avait pas que le charisme qui se dégageait de Raphaël, puisque c’était son nom. La canadienne n’avait évidemment pas perdu une miette de l’échange entre son voisin et lui à la porte, et une partie d’elle avait envie d’engueuler franchement le premier pour ne pas avoir rappelé le second. Surtout qu’il était évident pour la jeune femme - en tout cas elle l’interprétait comme ça - que Barrett était au moins un peu attiré. On ne rougissait pas et bafouillait pas sans raison.

Euh… enchantée. Aussi”.

Raphaël se retourna vers Barrett, et Cass ne put s’en empêcher, elle baissa les yeux, et rencontra un postérieur tout aussi parfait que le reste de son corps. Elle releva vivement les yeux, gênée à l’idée que Raphaël ait pu sentir son regard peser sur lui, mais elle se fendit d’un magnifique pouce levé, destiné à Barrett en mode “j’approuve ce choix, fais-lui des choses bordel”. Dans le dos de l’apparition divine, bien sûr.

Raphaël, lui, ne se départissait pas de son sourire, encore moins maintenant qu’il était évident que son histoire de document égyptien avait capté l’attention du traducteur. Il eut à peine le temps de fouiller sa poche arrière pour en sortir le document en question cependant que Barrett se reprit, et lui signala la présence de son invité. Surprise d’être brusquement au centre de l’attention, Cass rougit, et bafouilla :

Oh, non, ne vous préoccupez pas de moi. Je veux dire… je peux… vous laissez si… vous voulez”.

Elle se tourna vers Barrett, puisque c’était surtout à lui qu’elle posait la question. Si on lui demandait son avis, il était évident que son voisin avait envie de rester avec Raphaël, ne serait-ce qu’à cause de son physique plus qu’avantageux, et aussi à cause de cette histoire de traduction, il était peut-être juste un peu trop gêné et timide pour l’admettre à voix haute.

D’humeur serviable, Raphaël se permit d’intervenir lui aussi. Il commença d’abord par sortir un tas de feuilles pliés de la poche arrière de son pantalon. Le texte provenait d’une stèle de pierre, abîmée, et dont il avait recopié les symboles avec du papier, et du fusain. Ce qui expliquait sans doute son manque de soin avec le document. S’il s’était s’agit d’un authentique rouleau de papyrus de l’époque égyptienne - dont il avait quelques exemplaires chez lui - il aurait certainement fait plus attention.

Ou je peux te laisser le document, et tu peux les regarder plus tard. Ca voudra aussi dire que tu devras m’appeler cette fois”.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




"I'm the God of everything no one else wants to do"
- Hermes, probably



Et pour une poignée de cookies - Barrett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant


Sujets similaires

-
» Pour une poignée de Yen [Andrea]
» Pour une poignée de Whiskas...
» Pour une poignée de pièces d'or...
» Pour une poignée de dollars (recherche de rp non terminée)
» Pour une poigné de pépites...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-