AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Le cauchemar d'Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Dim 16 Avr - 11:31 Message | (#)

Dante lui-même ne comprenait pas : pourquoi n'était-il plus sensible à ce curieux phénomène d'auto-appropriation des figures de la culpabilité ?

Faute d'un meilleur terme pour désigner ce qui leur apparaissait, ce qui se manifestait à leurs sens, dans l'ordre physique comme dans l'ordre psychique, puisqu'ils voyaient des êtres de chair, de sang et d'os, et identifiaient des visages reconnaissables ou évocateurs.

Mais l'expérience observée et constatée par les deux vieux amis n'avaient pas, pour l'un et pour l'autre, la même saveur, puisque les spectres portaient les visages d'anciens camarades, d'anciens proches de l'Archimage. Des gens qu'il avait connu à travers les décennies, au combat et dans la vie de tous les jours, des personnes qui s'étaient attachées à lui, et réciproquement, et qu'il avait vu mourir, en bien des occasions diverses.

Dante imagina quelle peine devait accabler Adrian de se voir imposer le souvenir de ces disparus, d'autant que ces derniers l'apostrophaient et lui adressaient ce qui ressemblaient à des reproches. Lui observait tout cela avec étonnement, méfiance et un brin d'incompréhension. Il cherchait une raison objective à son apparente « immunité »... la brume, cette fois, l'épargnait-elle volontairement ? Ou bien s'agissait-il d'autre chose ?

Avait-il cru identifier Adrian comme l'Archimage et donc comme l'ennemi à abattre pour mieux se protéger ? Dante n'avait pas assez d'éléments pour se faire une opinion claire sur le phénomène. Il ne pouvait que l'attester et se préoccuper de régler le problème.

Adrian chercha à bannir ces fantômes, mais il n'y réussit pas. Ce n'était pas normal. Dante y reconnut la patte d'une magie spécialement conçue non pour résister au sortilège de l'Archimage, mais pour résister à l'Archimage lui-même, ce qui était évidemment à mettre en lien avec la nature des pouvoirs de ces hommes-en-gris, qui les tenaient sûrement du lien qu'ils entretenaient avec Sarevok.

Si ce dernier était déjà parmi eux, Adrian et Dante l'auraient déjà perçu et senti... un imbécile ou un naïf aurait pu envisager l'ancien sorcier comme « présent », à la manière d'un Krang, le monstrueux cerveau sans corps des Tortues Ninjas, mais c'eût été aller trop loin dans l'absurde et l'aberrant. Vaincu autrefois, Sarevok préparait son retour.

Ils découvriraient bientôt, peut-être, ce que préparaient ses acolytes à cette fin, mais pour l'heure, ruiner les plans de l'attentat, voilà quelle était leur priorité. «  Mieux vaut ne pas se séparer. Ce comité d'accueil ne me dit rien qui vaille... même s'il ne semble pas encore trop agressif.  » Dante s'approcha du spectre le plus proche et le scruta ostensiblement, mais celui-ci l'ignora superbement ; il ne bougea pas d'un poil ectoplasmique et conserva son regard sur Adrian.

Il lui déclara même : «  Tu m'as abandonné au Caire.  » Dante s'avança encore et, surtout, il essaya de passer à travers les fantômes, ce qu'il put faire sans mal ni peine, ce qui l'interrogea : il avait bien vu Adrian être repoussé fermement quelques instants plus tôt. «  Est-ce que vous m'entendez ? Pouvez-vous me parler ? Me voyez-vous seulement ?  »

Sans grande conviction, Dante avait lancé ces trois questions à la cantonade, mais personne ne lui répondit. Il n'était pourtant pas invisible, puisque sa cape ne le couvrait plus tout entier. «  Devrais-je les brûler tous ?  » interrogea-t-il moins pour recueillir l'avis d'Adrian que pour exprimer son dépit et se donner le temps d'une réflexion rapide. «  Oh...  » laissa-t-il échapper soudain, quand il remarqua, au-delà de cette foule de visages, une silhouette moins éthérée.

Il distingua très clairement un homme chauve et gris comme les galets de la plage, qui agitait ses mains et ses bras au-dessus d'un chaudron où bullait un fond d'eau sombre. Dante plissa les yeux et se déporta illico presto auprès de ce trublion ; surpris, ce dernier fut frappé de le voir apparaître, ce qui laissa au dragon l'occasion de lui asséner un coup du revers de la main.

L'homme-en-gris tomba à la renverse, suivi bientôt par le chaudron que Dante martela d'un coup de pied sévère. L'eau saumâtre et noire se répandit au sol et un vague soupir s'en éleva, sorte de vapeurs hurlantes rapidement dispersée dans les airs.

Dante s'abaissa sur l'homme et s'agenouilla pour lui bloquer les bras. Sa main plaqué sur sa gorge, il menaça : «  Toi ! Arrête ça !  » Dante l'ignorait, mais derrière lui les spectres qui pesaient sur la conscience et la proximité d'Adrian s'effaçaient peu à peu et s'effondraient comme autant de statues de sable.

Mais ce dénouement étrange s'accompagnait d'une accélération du cours des événements... les fantômes, avant leur fin dispersive, s'approchèrent d'Adrian comme pour l'engloutir, et l'accabler de derniers reproches... tandis que la dizaine des derniers hommes-en-gris débarquaient dans la pièce. Ils étaient prêts à en découdre, pour l'ultime combat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4156
ϟ Nombre de Messages RP : 1362
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Dim 16 Avr - 14:44 Message | (#)

L'idée de se séparer n'était pas excellente et Adrian le savait parfaitement, cependant il avait beaucoup de mal à accepter que leur mission risquait d'échouer par se faute. Même indirectement. Oh, bien sûr, ils ignoraient si les disciples de Sarevok étaient en train de finaliser leur plan, ils pouvaient aussi bien en être au début, mais mieux valait être prudent. Toutefois, l'Archimage ne releva pas la réponse de son ami puisqu'il était pratiquement certain que quoi qu'il dise ou fasse, celui-ci refuserait de s'en-aller.

Inconsciemment, ses yeux s'égaraient jusqu'aux silhouettes comme s'il croyait réellement à ce qu'elles disaient. Et peut-être que c'était le cas. Pourtant, ce n'était pas la première fois qu'il croiserait des esprits qui se nourrissaient des culpabilités de leur cible, du moins s'il ne se trompait pas sur la nature de leurs motivations. Le fait que Dante ne soit apparemment pas concerné par ces silhouettes lui laissait penser que sa culpabilité devait être moins présente que celle d'Eldoth – si tant est qu'il ait des regrets bien sûr. Adrian n'en savait rien, ils avaient beau être amis, ce n'était pas pour autant qu'ils parlaient de leurs craintes les plus intimes. Ce n'est que lorsqu'il entendit Dante lui demander s'il devait tous les brûler qu'il sortit de ses pensées.

« Je ne sais pas... »

Il ne pouvait pas s'empêcher de songer que ces silhouettes étaient peut-être des esprits qui avaient été contraints d'obéir aux disciples, ils ne pouvaient donc pas les sacrifier au simple prétexte qu'elles venaient les ennuyer ! C'était d'autant plus vrai que comme Dante l'avait souligné, elles n'étaient pas agressives, se contentant de les bloquer pour les empêcher de passer.

Fort heureusement, le dragon sembla trouver une autre solution puisqu'il se décala brusquement, esquivant une attaque apparemment lancée par une personne bien vivante qui fut rapidement neutralisée. Autant dire que ce n'était que le début de leurs tracas puisque même en le neutralisant, ils ne purent empêcher ses alliés d'intervenir. La seule bonne nouvelle étant que les fantômes disparaissaient petit-à-petit ce qui leur permettait – peut-être – de pouvoir se battre sans être interrompus par ces choses.

Alors que les autres disciples débarquaient déjà, Adrian dût chasser les derniers esprits qui tentaient de l'accabler une ultime fois. Mais la chance était de son côté et il put s'éloigner, esquivant involontairement une première attaque visant à l'immobiliser. Les esprits disparurent pour de bon, ne laissant derrière eux qu'une vague traînée brumeuse tandis que l'Archimage préparait un nouveau sortilège pour tenter de dégrossir un peu les rangs adverses. Ils étaient plus d'une dizaine, peut-être bien une vingtaine et même si les deux amis étaient très qualifiés en matière de magie, ils finiraient forcément par se faire noyer sous la masse s'ils ne réagissaient pas rapidement.

Eldoth employa donc un sortilège d'hébétement visant à – normalement – pousser ses adversaires dans un état quasi catatonique. Le but n'était pas de les tuer bien évidemment, mais bien de les empêcher de prendre le dessus et de neutraliser le chef avant qu'il ne soit trop tard. Le sortilège d'Adrian produisit un effet moins impressionnant que ce qu'il aurait désiré puisque seulement trois individus furent touchés, mais c'était déjà un bon début. Ses prunelles se déportèrent sur l'autre côté de la pièce et il remarqua alors une silhouette qui restait éloignée. Debout et immobile, elle donnait l'impression d'attendre le bon moment pour intervenir. Comme il avait déployé tout ses sens de mage, Adrian sentit facilement une forte puissance magique émaner de cet homme ce qui le poussa à interpeller Dante.

« C'est certainement le responsable des disciples, c'est lui qu'on doit intercepter ! »

Le fait d'être démasqué ne semblait pas inquiéter ou effrayer l'homme puisque ce dernier se contenta de lever l'une de ses mains pour l'agiter comme s'il tenait à attirer l'attention de quelque chose. Aussitôt, une nouvelle vague de cinq individus débarqua. La pièce était bondée comme la place centrale de Star City en pleine semaine et Adrian ne pouvait pas s'empêcher de se demander comment ils allaient réussir à ce sortir de cette histoire compte tenu du surnombre de leurs adversaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Lun 17 Avr - 20:30 Message | (#)

Dante ne redoutait pas particulièrement les dernières extrémités où pousseraient les adorateurs de Sarevok qui, coincés, se devraient d'opposer la plus farouche résistance. Au mépris de toute prudence, les hommes-en-gris donnaient tout contre l'Archimage et le dragon, puisqu'ils avaient investi leur bastion, cet ultime retranchement qui était aussi le cœur névralgique de leurs activités, le nid où ces oiseaux de malheur couvaient l’œuf où mûrissaient leurs plans terribles.

Adrian réussit à hébéter, au moyen d'un sortilège, quelques-uns de ces hommes, mais d'autres firent leur apparition à l'injonction de celui qu'ils reconnurent comme leur chef, leur meneur. Dante tourna vers lui son regard, pour l'identifier et ne pas le perdre de vue. S'il commandait à ses sbires, s'il était le donneur d'ordres, Dante concentrerait sur lui le feu de ses prochaines actions.

C'était une manœuvre tactique somme toute très ordinaire : priver la troupe ennemie de sa tête et profiter de la décomposition morale pour emporter la victoire ; sans leur coordonnateur, ils seraient désemparés et peut-être incapables de réagir, surtout s'ils étaient déjà très attentifs aux directives de leur capitaine.

Étant donné la situation très critique de toute leur opération, s'ils en étaient encore à attendre après lui des ordres et des consignes, c'était bien signe d'une grande panique à bord du rafiot qui, de tous côtés, prenait l'eau. Ils n'auraient pu de toutes façons faire le poids sans la présence à leurs côtés de Sarevok lui-même, en chair et en os.

S'ils avaient fait équipe, tel Cortex et Minus, Dante et Adrian n'auraient sans doute eu besoin que d'une nuit pour conquérir le monde – non pour tenter, mais bien pour réussir. Par chance pour la relative harmonie de la planète, ni l'un ni l'autre ne partageaient cette folle ambition. «  Adrian, prépare-toi à léviter !  » dit-il de sa plus forte voix, avertissement brutale et signe qu'il comptait opposer à leurs adversaires une réponse musclée. Il ne tarda pas d'ailleurs à ajouter : «  Misérables ! Que le sol s'ouvre sous vos pieds ! Que la folie vous engloutisse !  »

C'était moins pour céder à quelque pulsion grandiloquente que pour attirer l'attention sur lui. Dante savait se montrer fort théâtral et donner à ses discours la tension dramatique qu'il désirait, quand elle se montrait nécessaire. Dante fit s'ouvrir dans la grande pièce un duo de failles qui brisèrent l'unité du sol bétonné. Bien qu'ils se trouvassent dans un double dimensionnel du lycée de Ludlow, ce double présentait les mêmes caractéristiques physiques que l'original, et les hommes-en-gris furent très surpris de cet éboulement soudain.

Adrian n'eut aucun mal à demeurer dans les airs, à l'abri de toute chute mauvaise, comme Dante dont les bottes lui assuraient de marcher sur l'air, indifféremment, comme s'il tenait sur un perchoir invisible. En revanche, les hommes-en-gris s'écroulèrent avec le sol, basculèrent dans la faille, qui n'était pas si profonde, à peine quelques mètres, mais c'était bien suffisant pour les aspirer tous, comme les moustiques qui disparaissent dans la bouche du motard lancé sur la grand-route.

Le meneur, quant à lui, sut se rattraper en accrochant un gouttière qui courait au mur, et se redressa sur un parapet, sur l'un de rebords qui n'avaient pas été précipités dans les débris de la faille. Il vociféra. «  Vous n'avez ici aucun pouvoir... Süleyman le Gris !  » beugla-t-il, apostrophant le dragon en usant d'un nom qu'il n'avait plus entendu depuis longtemps. Il jeta un maléfice sur Dante et on vit alors une horde de grenouilles noires s'abattre sur lui. C'était les Grotesques grenouilles de Galthus !

Dante résista quelques instants à l'enchevêtrement et à l'étouffement, mais il choisit finalement de fuir les batraciens ; il devint brume noire, se déplaça jusqu'à un autre coin de la pièce et réapparut, prêt à déchaîner sa puissance magique sur l'homme-en-gris, mais ce dernier venait de disparaître... il avait employé la Translocation de Teng Weng ! Son départ, pourtant, ne changeait rien. Dante et Adrian se découvrirent revenus de la cache de Kar Kradash, puisque le double dimensionnel venait de perdre son ordonnateur. Ils n'eurent alors aucun mal à régler la question des derniers sbires à leur opposer une vaine résistance.

Et surtout, ils constatèrent que la pièce, jusque-là bien vaine, s'ouvrait désormais sur des salles non plus vides, mais cette fois dépouillées de toutes les illusions qui les recouvraient. Ils purent y découvrir alors tous les préparatifs liés à l'attentat qu'ils avaient donc totalement empêchés. Mais ce ne serait pas tout ; en cherchant bien, ils découvriraient des liens entre la secte et quelques membres éminents du personnel de la Mairie de Star City, ce qui se révélait fort inquiétant.

Toutefois, avant de procéder à la fouille, Dante s'était fendu de ce commentaire : «  Au moins, vous ne manquerez pas de personnes à interroger...  » Il désignait bien sûr tous les hommes qu'ils avaient neutralisés et préservés du suicide comme d'une transformation monstrueuse. Par « vous » il entendait bien sûr la Légion et les forces de police, puisque Dante lui-même n'était pas habilité à mener ce genre d'interrogatoire.

«  Est-ce que ça va, Adrian ? Nous pouvons prendre quelques instants de repos avant de voir ce qu'on trouve dans tous ces documents...  » Le vieux dragon avait bien conscience que l'épreuve s'était révélée terrible, pour Adrian, depuis qu'ils étaient arrivés dans cette ville. Un vrai cauchemar, pour le jeune homme, de se voir constamment rappelé au souvenir des chers disparus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4156
ϟ Nombre de Messages RP : 1362
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mar 18 Avr - 11:16 Message | (#)

L'histoire de compliquait toujours davantage et Adrian ne pouvait pas s'empêcher de se sentir rassuré d'avoir des amis comme Dante. Il y avait fort à parier qu'il aurait été incapable de mener à bien cette mission en solitaire. Ce n'était pas un manque de compétence – ou alors il faisait un bien piètre Archimage – mais uniquement un problème plus personnel. Visiblement, tout ceci avait été fait pour lui nuire et malgré toute la puissance dont il bénéficiait, l'Archimage se retrouvait en position de faiblesse.

Fort heureusement, Dante avait fait s'écrouler le sol, faisant disparaître une bonne partie de leurs adversaires même si le plus hargneux parvint à s'en tirer et même à les attaquer avant de s'envoler. Ils avaient raté l'occasion de freiner totalement cette secte, mais ils semblaient avoir atteint leur objectif du jour : neutraliser l'attentat.

Lorsqu'ils se retrouvèrent à nouveau dans la salle de départ, ils purent visiter à leur aise les autres pièces bondées d'informations sur ce qu'ils préparaient pour l'attentat. C'était un bon début, mais Adrian espérait qu'ils allaient finir par trouver des traces de leur quartier général afin de pouvoir neutraliser pour de bon cette menace ! Enfin, pour de bon, Eldoth en doutait légèrement : Sarevok ne prendrait pas le risque d'apparaître « en personne » pour les accueillir et tant qu'il continuerait d'exister, il resterait un danger.

La Légion des Étoiles et les autres autorités allaient avoir du travail vu l'ampleur des préparatifs des disciples, mais Adrian préféra se concentrer sur un autre type de recherche que Dante partageait certainement. D'ailleurs, lorsque ce dernier lui proposa de se reposer un peu avant de potasser toute cette paperasse, il lui offrit un sourire rassurant et appréciateur. C'était assez agréable de voir qu'il se souciait de lui, cependant Adrian n'avait aucune envie que le mage-dragon le prenne pour un faible parce qu'il n'avait pas été à la hauteur et qu'il prenait des heures pour s'en remettre. En fin de compte, ces accusations fantomatiques n'étaient pas très différentes de celles qu'il s'infligeait quasiment au quotidien, sauf qu'habituellement personne n'était dans son esprit pour y assister.

« C'est gentil de le proposer, mais ça ira, ne t'inquiète pas. » Il porta ses yeux sur les papiers environnants. « Ce sortilège... celui des Grenouilles. C'est un ancien Archimage qui l'utilisait, je ne m'attendais pas à ce qu'un homme comme celui-là soit capable de l'utiliser, ou même de le connaître. C'est surprenant. »

Le Sanctuaire de l'Archimage regorgeait d'une quantité impressionnante de sortilèges et d'autres informations sur les anciens Archimages, Sarevok comprit. Donc autant dire que l'américain s'en inquiétait un peu : et si le mage noir avait mémorisé certains de ces sorts et les avaient appris à ses disciples les plus prometteurs ? De la magie aussi puissante entre de mauvaises mains, c'était inquiétant....

Gardant ses inquiétudes pour lui, le centenaire soupira avant de commencer à fouiller les environs, retournant tous les tiroirs et autres conteneurs qui semblaient abriter de la paperasse.
Ce n'est qu'après un bon moment de recherche en duo que les deux amis parvinrent à mettre la main sur quelque chose d'intéressant. Adrian revint auprès de Dante, portant plusieurs sortes de journaux rédigés dans de vieux livres à reliure et qui semblaient être de véritables mines d’informations pour n'importe quel mage ! Posant le plus vieux sur la table près de Dante, il l'ouvrit et désigna plusieurs passages.

« Ces livres contiennent des informations sur divers rituels et sortilèges utilisés et parfois inventés par les anciens Archimages. Les Grenouilles y figurent, mais aussi le Malveillant Minion de Malador ou encore la Translocation de Teng Wei... certains ne sont pas très dangereux, mais d'autres si. Avec ça, ils peuvent non seulement tenir tête à la plupart des mages, ceux de la Légion compris, mais ils peuvent aussi s'en servir pour essayer de faire revenir Sarevok. » Il soupira. « Je présume que c'est justement pour cette raison qu'il leur a confié tout cela. Et si ce n'est pas lui, j'ignore de qui il peut s'agir. » Adrian fronça légèrement les sourcils. « Tu as trouvé des informations sur l'endroit où se situe leur quartier général ? »

Ils ne pourraient malheureusement pas s'y rendre immédiatement, un tel assaut leur demanderait un minimum de préparation, mais ils pouvaient se consoler en songeant qu'ils avaient réussi à interrompre un attentat de grande ampleur. C'était un bon début, il allait seulement que ça ne soit pas une fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mer 19 Avr - 23:27 Message | (#)

Dante écouta Adrian avec intérêt et entreprit de bien analyser tout ce qu'il venait de lui dire. Le livre qu'il avait trouvé contenait tout un lot d'informations en lien avec d'anciens archimages et les sorts créés, inventés, développés et perfectionnés par eux.

Ce n'était pas simplement « La magie pour les Nuls », c'était au contraire une trouvaille très importante, puisqu'elle révélait que les hommes-en-gris s'étaient appropriés des pouvoirs qui n'étaient pas à la portée du premier venu. Ces sortilèges, comme les Grotesques grenouilles ou la Translocation, comptaient parmi les plus complexes, leur maîtrise nécessitait des savoirs conséquents, ainsi qu'une pratique régulière, pour les plus disposés à en appréhender la profondeur... or il n'avait pas vu, parmi les adorateurs de Sarevok, d'hommes ou de femmes particulièrement âgés.

Dante se demanda donc où ils trouvaient les ressources nécessaires à une maîtrise si poussée, presque parfaite, de ces maléfices réservés à une certaine élite, parmi les mystiques. Sur la table devant eux, le dragon étala trois grandes feuilles de papier.

«  Comme tu peux le voir, il s'agit d'un protocole d'expérimentation et d'une... « recette ». C'est écrit là « Sérum anti-magie », je pense que tout est très clair... et là, regarde, il est écrit « contre l'Archimage ». Je n'ose imaginer ce qu'ils auraient pu accomplir, si un tel projet avait été mené à son terme... enfin, ne soyons pas trop optimistes. Si j'ai bien lu, il s'agit d'une première moitié de documents. La seconde est ailleurs. Je ne l'ai pas trouvée.  »

Sur les trois feuilles, on découvrait non seulement la formule supposée de ce sérum, mais aussi la marche à suivre pour procéder à son élaboration. Certaines étapes étaient très fournies en détails, d'autres étaient beaucoup plus éparses, plus brouillonnes, comme si elles n'avaient été menées à terme dans leur conceptualisation.

Tout cela restait donc expérimental, du moins Dante le supposait ainsi, mais peut-être se trompait-il : il n'avait aucune garantie que d'autres documents n'existassent point ailleurs. Il ne pouvait qu'émettre des suppositions.

«  En tout cas, si j'en crois le foisonnement de ce que j'ai déniché dans les autres pièces, avec le matériel de laboratoire, nous avons infligé un dur coup à nos adversaires... je n'ai rien trouvé qui concerne leur transformation monstrueuse, mais ces textes de prières évoquent une « renaissance par l'intérieur » qui serait un « cadeau du Grand maître »...  »

De toute évidence, les hommes-en-gris s'étaient offerts tout entier à leur cause suprême, le retour de Sarevok, et à cette fin ils avaient même abdiqué jusqu'à leur propre corps. Ils en avaient fait les réceptacles dociles des ambitions de Sarevok. Une allégeance aux terribles conséquences. Dante se moquait assez de savoir s'ils avaient été contraints ou volontaires : tout ce qui l'intéressait, c'était la source de ce pouvoir intrinsèque, qui transformait et métamorphosait, faisant d'individus normaux des monstres horribles. Et bien sûr, ce « sérum anti-magie » l’intriguait fortement. Dante mit sur la table un autre document. Il s'agissait d'une liasse de dossiers.

«  Cela vient d'un laboratoire de Star City. Le nom ne me dit rien. C'est sans doute un faux-nez, en fouinant un peu, nous trouverons la vraie structure, et une adresse. J'ai un peu feuilleté. Ça concerne le sérum... et l'utilisation des transformations tératogènes à des fins militaires... il m'est difficile de pénétrer l'hermétisme du jargon scientifique, mais à présent que nous avons déjoué leurs plans et qu'il leur sera impossible de procéder au grand retour de notre vieil ami... je pense qu'il faut en finir une fois pour toute avec eux.  »

Par là, bien sûr il n'entendait pas les exterminer jusqu'aux derniers, mais les débusquer et anéantir les sombres projets conduits dans ce laboratoire. Même absent, Sarevok demeurait dangereux, et toute arme inspirée par lui représentait un péril pour le monde entier. Traquer ses derniers disciples, les neutraliser s'imposait comme une nécessité impérieuse. Dante soupira.

«  Je pense que nous en avons fini ici. Fouillons encore, nous avons peut-être raté quelque chose. Ensuite, il faudra faire venir du renfort de la Légion pour maîtriser tous ces crétins que je dois arracher à leur sommeil de pierre... sauf si tu préfères appeler des déménageurs pour les transporter jusqu'à Star City, bien entendu.  » Voilà qui eût été fort peu conventionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4156
ϟ Nombre de Messages RP : 1362
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 20 Avr - 11:43 Message | (#)

Apprendre que ces individus préparaient une « recette » permettant de résister à l'Archimage n'était pas si surprenant au vu des effets de plusieurs de ses sorts, cependant ça restait très inquiétant – et perturbant – de le voir sur le papier. D'une part, Adrian avait du mal à se dire que quelqu'un pouvait lui en vouloir assez pour prendre le temps de créer une pareille chose et d'autre part, il se demandait comment c'était possible. Lui-même, après près d'un siècle à occuper ce rôle, ne comprenait pas encore parfaitement comment il faisait pour avoir cette affinité avec la magie. Quant à son immortalité, inutile de préciser qu'il n'avait même pas gratté la surface. Autant d'inconnues qui ne le perturbaient pas tant jusqu'à ce jour, mais désormais qu'il se trouvait face à la preuve qu'un autre en savait beaucoup plus – trop même – cette ignorance devenait un handicap.

Il conserva le silence jusqu'à ce que Dante explique qu'il n'avait trouvé qu'une partie des documents et que l'autre semblait introuvable. Un sourire légèrement crispé ourla ses lèvres alors qu'il répondait d'un ton aussi posé et neutre que possible :

« Je pense qu'au vu des résultats de plusieurs de mes sortilèges, ils ont certainement dû l'utiliser pour essayer de fabriquer d'une de ces potions. Et elle fonctionne plutôt bien apparemment. Espérons qu'ils n'en avaient pas produit en grande quantité. »

Sans quoi il se transformerait davantage en boulet qu'en allié pour Dante ! Mais bon, il ne pouvait pas faire grand-chose de plus à l'heure actuelle. S'ils avaient toutes les formules, peut-être qu'ils auraient pu confectionner une sorte « d’antidote », même si le terme était mal adapté, mais là....

Pour la suite des recherches de Dante, elles restaient assez légères, mais c'était déjà un bon début. Ils avaient beaucoup plus progressé qu'au cours de leur première rencontre avec ces individus et aux yeux d'Adrian, c'était mieux que rien. Qui plus est, ils avaient réellement la preuve que ces transformations post-mortem étaient liées à Sarevok, Adrian pourrait donc chercher dans les archives du Sanctuaire pour essayer de trouver une explication valable. Du moins il l'espérait.

Après avoir hoché la tête pour confirmer qu'il avait compris, le centenaire se pencha sur les documents présentés par son ami et arbora une expression un peu étonnée. Et dubitative. Il n'avait jamais été très doué en matière de science, alors l'utilisation d'un sérum de la part d'un mystique l'étonnait particulièrement. Mais peut-être que ce n'était pas son idée ? Peut-être que l'un des disciples l'avait suggéré afin d'améliorer leurs capacités à tous ? Des questions qui resteraient malheureusement sans réponse pour le moment, aussi Adrian se contenta-t-il d’acquiescer une nouvelle fois, se demandant ce que l'avenir leur réservait.

« Je crois que nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Espérons que ce sérum sera aussi peu efficace que ceux utilisés par l'armée. »

Pas comme celui qui avait fait de Gabriel Colt ce qu'il était aujourd'hui par exemple.
En tous les cas, ils semblaient avoir terminé leurs fouilles et Dante le souligna avec justesse. Adrian soupira légèrement avant de promener son regard sur les environs pour finalement l'arrêter sur son ami.

« Non, je crois que les libérer lorsque les Légionnaires seront là me semble le plus simple. Je vais les contacter, ils devraient être rapides. »

L'avantage d'avoir son identité civile qui était elle aussi liée à la Légion : il n'aurait pas à se justifier sur cet appel ! Adrian avait suffisamment été au centre de l'attention pour le siècle à venir ! Il s'éloigna rapidement le temps de joindre les Légionnaires qui arrivèrent assez vite et se chargèrent de prendre en charge les suspects afin de les interroger sur cet attentat qu'ils préparaient contre eux.
La suite ne tarderait pas et Eldoth espérait simplement qu'elle se terminerait aussi bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza




Le cauchemar d'Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Sujets similaires

-
» Le cauchemar d'Adrian
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]
» La peur d'un cauchemar... [Terminer]
» Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-