AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Misère n'est pas honte, en avoir honte est misère ▬ Lilian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 2 Avr - 16:47 Message | (#)

Lilian leva les yeux au ciel en voyant la grimace de Renan, se doutant bien qu’il exagérait sa répulsion. Même si elle se souvenait très bien de la façon dont il avait réagit quand elle avait tuée Atlas de cette manière, en faisant germer des plantes à travers sa peau, ce qui leur avait permis de vaincre le géant cuirassé par la même occasion. Pour un homme qui plaçait la puissance avant tout, il était très doué pour faire la mijaurée pour des détails sans importance.

« Ta petite amie s’amuse avec des cadavres et c’est ce qui te choque ? Puis, si tu m’en laissais l’occasion, tu pourrais te rendre compte que mon toucher est plus qu’agréable. »

Peu de gens s’en étaient plaints. Sûrement parce que la plupart étaient aussi sous l’influence de phéromones et de psychotropes qui les emmenaient dans des trips des plus colorés. Toute l’ironie de la chose était que Lilian ne pourrait jamais expérimenter les sensations que ses poisons faisaient naître dans les esprits de ses victimes, elle-même étant parfaitement insensible à tout ce genre de molécules. C’était bien la preuve qu’elle existait pour leurrer les hommes jusqu’à leur perte, une sorte de sirène végétale. Mais si Renan se montrait suffisamment joueur elle aurait pu se montrer un peu plus docile pour lui.

« Arrête un peu de fantasmer sur mes amants, j’ai peur que tu ne sois déçu. Si tu veux rejoindre la liste tu n’as qu’à demander, tu n’es plus tout jeune toi non plus. A quand la crise de la quarantaine ? » Lança-t-elle avec un sourire moqueur. Il serait amusant de voir Renan abandonner son mode de vie insipide et spartiate pour une nouvelle voiture de course et des soirées à aller titiller les minettes dans les bars. Quoique l’image était presque plus effrayante que rassurante. Le méta-humain ne se superposait que mal avec ce qu’on se faisait d’une vie normale. « Je te suis. »

Après tout il avait mis un point d’honneur à ce que ce soit lui qui dirige l’opération en ne lui laissant pas suffisamment de temps pour mémoriser le plan de la gigantesque villa. Assez étrangement, il n’y avait pas de système de sécurité dans le bureau. Est-ce que Quincannon se reposait tant que cela sur ses androïdes ? C’était assez réducteur, même pour un vieux débris dans son genre. Après, elle-même protégeait ses laboratoires avec des plantes génétiquement modifiées et des jardiniers infestés par ses bébés. Autant dire que si quelqu’un était au courant du type de sécurité et venait avec une bombonne de round up, elle pourrait passer un mauvais quart d’heure. La meilleure assurance restait de ne laisser personne imaginer que vous aviez quelque chose à cacher. Elle commença à passer en revue tout ce qui se trouvait dans la pièce, de manière un peu plus délicate que Renan. C’était bien trop facile, y compris quand le méta-humain mis la main sur le CD. Qui utilisait encore des CDs de toute façon ?

« Et bien, ça me rend toute chose de t’entendre narrer ce genre d’aventures homosexuelles. »
Commenta-t-elle, appuyée de manière nonchalante sur le bureau, ce qui ne faisait que mettre en évidence ses courbes dans la pénombre. Bien sur son ton lui était parfaitement sarcastique. « Ce n’est pas ce que j’espérais non plus et c’est surtout bien trop banal. Surtout pour quelqu’un qui s’amuse à faire protéger sa villa par des humains artificiels. Il y a quelque chose de bizarre. Peut-être que je devrais tenter une autre approche. »

Citation :

Jet de dé n°1 :
Réussite : le CD ne déclenche rien.
Echec : le CD déclenche un piège.

Jet de dé n°2 si échec :
Réussite : le piège est du gaz toxique.
Echec : le sol s’ouvre sous leurs pieds.

Jet de dé n°3 si réussite au premier :
Réussite : Lilian trouve quelque chose d’autre.
Echec : Lilian ne trouve rien de plus.

Jet de dé n°4 si réussite au précédent :
Réussite : il s’agit d’un laboratoire secret sous la villa.
Echec : il s’agit de dossiers cryptés.


Il y eut un grand bruit. Par réflexe Lilian tendit une liane en direction de la porte pour l’ouvrir, mais cette dernière venait de se refermer et de se verrouiller d’elle-même. « Bien sûr… C’est un piège. » Le sol à leur pied s’ouvrit littéralement, le bureau se révélant être une gigantesque trappe. Des feuilles et tiroirs glissèrent jusqu’à un gouffre béant juste en dessous d’eux. Les meubles restaient accrochés, apparemment fixés sur le plancher de la pièce. Heureusement, ni la femme-plante ou le méta-humain n’avaient vraiment pour habitude de respecter les lois de la gravité. Lilian restait accrochée par ses vignes et ses lianes aux murs et aux meubles, jusqu’à aller se confectionner une balançoire sylvestre, les jambes au-dessus du vide.

« Cela a l’air profond… Apparemment notre petit Quincannon est plus débrouillard qu’on le pensait et surtout il a réussi à cacher la signature électro-magnétique de son piège. C’est malin, une belle preuve de ce que la paranoïa peut accomplir. Cela doit te rassurer. » Lança-t-elle avec un coup d’œil en direction de Renan. « Je propose que nous nous prêtions au jeu et descendions voir ce qu’il y a au-dessous, on ne fait pas un tel piège à moins de vouloir prendre les intrus vivants tu ne crois pas ? Puis là, il doit définitivement savoir que nous sommes là… » S’ils n’avaient pas déjà trouvé les cadavres d’androïdes empilés dans un placard.



Dernière édition par Lilian Holland le Dim 2 Avr - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 2 Avr - 16:47 Message | (#)

Le membre 'Lilian Holland' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4278
ϟ Nombre de Messages RP : 1378
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 3 Avr - 10:50 Message | (#)

Renan était sincèrement déçu : des relations de ce genre étaient peut-être humiliantes pour les conservateurs et les types très en vue, mais elles ne permettraient pas de faire chanter quelqu'un, pas de manière efficace du moins. Sauf si leur ami était membre d'un club homophobe et que cette annonce provoquerait sa perte, mais le breton en doutait. L'homosexualité était de plus en plus souvent acceptée et cela même au sein des groupes aussi conservateurs que ceux de certains familles riches de Star City. Non, définitivement, ils devaient trouver autre chose !

Quoi qu'il en soit, le français était d'accord sur un point : c'était presque suspect de trouver cette correspondance ici ! Un homme comme leur cible qui s'amusait à se protéger avec des androïdes aurait certainement une foule de protection et dissimulerait un tel cd-rom dans un coffre-fort soigneusement fermé. S'il traînait à la vue du premier venu, c'était que ce qu'il contenait ne représentait rien d'important. Enfin, c'était ce que la logique dictait à Renan du moins, mais il savait aussi que certains individus avaient pour habitude de faire croire que certaines données étaient sans intérêt alors qu'elles étaient d'une importance capitale ! Mais ce serait peut-être un peu trop risqué de la part de Quincannon....

Avant qu'il ne puisse répondre à sa chère tante, un bruit de porte attira son attention et il se tint sur ses gardes. Lorsque le sol s'ouvrit, il perdit brièvement l'équilibre avant d'utiliser ses pouvoirs pour voler et remonta les quelques centimètres qu'il venait de perdre. Ses prunelles se portèrent sur Lilian qui se faisait déjà un petit nid à la manière d'une araignée qui tissait sa toile. Une Veuve Noire, voilà qui la représentait bien ! Blague à part, ils étaient certainement démasqués comme elle le soulignait si bien et Tesla ne put s'empêcher de hocher la tête d'un air lassé. Il aurait aimé garder encore un peu de surprise pour conserver l'avantage, mais tant pis ! Le mieux restait d'aller voir ce que cet endroit cachait. Ils avaient la chance d'être encore en excellente forme, peut-être que leur adversaire s'attendrait à les trouver blessés ? Possible.

« Tu as raison. Avec un peu de chances, il pensera que nous sommes blessés et se montrera moins méfiant. » Il leva les yeux vers elle. « Tu te débrouilles seule pour descendre ou tu as besoin d'aide ? » Ils ne voyaient pas le fond, ce qui signifiait que le trou pouvait être très profond ou juste très sombre. « Tu ressembles à une araignée comme ça, finalement je trouve que ça te convient mieux qu'une plante, sans vouloir te vexer. »

Ou juste un peu !
Mais là n'était pas la question, il attendit donc la réponse de Lilian pour l'aider à descendre ou se débrouiller seule, puis se dirigea vers le fond du gouffre. Car il s'agissait bien d'un gouffre et non d'un trou ! Profond de près d'une dizaine de mètres, il devait passer sous la maison et offrir une protection digne d'un bunker post-apocalypse ! Ils se seraient brisés tous les os du corps et certainement tués en chutant là-dedans, ce qui expliquait le fait que l'endroit soit totalement sombre et dénué de lumière. Tesla utilisa donc son sonar pour repérer d'éventuels meubles ou humains et essayer de localiser la zone vers laquelle ils devaient se rendre.

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : quelqu'un vient chercher les corps.
    ÉCHEC : personne ne vient.

    Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : Renan localise une porte.
    ÉCHEC : il n'y a rien.

    Lancer de dés #3 : (Si réussite au #2)
    RÉUSSITE : elle mène à une zone d'habitation privée.
    ÉCHEC : elle mène à un entrepôt.

    Lancer de dés #4 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : ils les neutralisent.
    ÉCHEC : les hommes résistent.


Un gros silence s’était installé, apparemment personne ne semblait se soucier du sort des individus qui s'étaient introduits dans le bureau du propriétaire des lieux. Ce n'était certainement pas la première fois qu'une telle chose se produisait et leur hôte devait sans doute attendre le lendemain pour envoyer ses hommes débarrasser les cadavres. Mais ce n'était pas un problème : en sondant les environs avec son sonar, il situa bientôt une porte, la seule de la pièce.

« Il y a une porte au fond. Donne-moi ta main, je nous y emmène. »

Le geste n'était pas romantique ou séducteur, il se contenta de lui saisir la main pour la tirer derrière lui en direction de l'huis – sans même en profiter pour « déraper » au passage et tâter la marchandise ! Quelques instants plus tard, il tournait la poignée de la porte qui s'ouvrit sans protester. Un long couloir s'ouvrait devant eux, baigné dans une semi-pénombre et menant apparemment à diverses autres portes. Relâchant la main de sa comparse, le français s'engagea dans le corridor en vérifiant la présence d'éventuels pièges, puis s'arrêta devant la première pièce potentielle. Cette fois-ci, le trentenaire vérifia un bon moment si la poignée était piégée, puis décida finalement de la tourner pour déboucher dans une salle d'eau avec tout le confort moderne. Mais aucun signe du propriétaire des lieux. Après une rapide fouille, Tesla retourna auprès de la rousse.

« On dirait qu'il s'est fait une seconde maison, peut-être qu'on le trouvera ici ? Même si c'est certainement très protégé... »

Ce qui expliquait l'absence de sécurité poussée à l'étage !


Dernière édition par Renan Le Guerec le Lun 3 Avr - 10:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Lun 3 Avr - 10:50 Message | (#)

Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Jeu 6 Avr - 19:36 Message | (#)

« Non je n’ai pas besoin de ton aide. » Commenta-t-elle sur un ton acide. Elle venait d’avoir le droit à une autre remarque désagréable de son cher et tendre neveu. D’ailleurs, elle leva les yeux au ciel pour se donner bonne forme, se demandant s’il arrivait à le voir dans la pénombre. « Je ne sais pas si le cadavre qui te sert de petite amie apprécie ce genre de comparaison, mais tu devrais savoir que je suis bien plus belle que ne le serait n’importe quelle créature chitineuse, y compris les araignées. »

Sans plus attendre elle relâcha son emprise sur la vigne qui la maintenait contre la paroi. Des branches émergèrent de son dos, venant se garnir de feuilles multiples, aux allures de plumes. Tel un oiseau verdoyant, Lilian se laissa descendre doucement, en planant, dans les profondeurs obscures du piège de Quincannon. Cela lui évoquait certaines histoires qu’on racontait à propos des pièges dans les pyramides pour empêcher les pilleurs de tombe de venir perturber le sommeil des pharaons. Peut-être qu’elle devrait aller cuisiner un certain légionnaire archéologue sur le sujet à l’occasion, cela faisait longtemps qu’Adrian Pennington n’avait pas eu le droit à une petite visite de la part d’Harvest.

Une fois au fond du trou, littéralement et pas d’une autre façon, Lilian constata avec un grand déplaisir qu’il n’y avait pas plus de lumière qu’à l’étage, moi encore. Ses capacité photosynthétiques étaient dès lors grandement réduites ce qu’elle n’appréciait jamais. Ses ailes se mirent à flétrir alors qu’elle les abandonnait. Elle n’avait plus besoin de ces membres là et pour la suite elle devrait probablement mieux faire usage de son anneau magique. Économiser son énergie pourrait se révéler utile si jamais ils rencontraient d’autres androïdes. Surtout que toutes les petites graines qu’elle avait germée à l’étage ne lui serviraient à rien maintenant qu’elle était perdue dans les profondeurs sous la bâtisse. Elle se prépara à générer des spores bioluminescentes pour éclairer la pièce, mais déjà Renan lui offrait une solution qui lui permettrait de s’économiser. En bonne soldate obéissante elle se laissa donc faire.

Aussi incongru que cela puisse paraître, cette porte mena sur une salle de bain. « L’architecte de Quincannon devait vraiment trouver qu’il s’agissait d’un piège de merde. » Lâcha la rousse en observant le décor. Cela ne tenait pas la route et elle ne pouvait s’imaginer qu’il devait y avoir raison à cet agencement chaotique de piège mortel et de lieu d’aisance. « Pourquoi construire un tel piège pour simplement faire atterrir les gens dans une salle de bain ? Cela n’a aucun sens. Sauf si… » Lilian en imaginait un en quelque sorte. Mais il était particulièrement tordu, quelque chose de particulièrement pervers selon bien des aspects. Sans plus attendre, elle s’approcha de la porte et l’ouvrit. Il y avait de la lumière, beaucoup de lumière. Seulement ils n’étaient pas dans une véritable maison souterraine. C’était bien pire que cela.

La pièce qui suivait avait tout d’un salon avec coin cuisine d’un studio qu’on pouvait dénicher à Star City. Si ce n’était qu’au lieu de murs, il s’agissait de larges vitres et que derrière se dressaient des couloirs et des machines diverses et variées, ainsi que des androïdes qui les observaient de leurs regards vides. Il y avait une autre porte qui devait mener à une chambre à coucher, Lilian en aurait donné sa main à coupée. Ils se trouvaient tous deux non pas dans une maison souterraine, mais dans une sorte de prison aménagée en un appartement. « C’est une sorte de vivarium. »

Des lumières apparurent de l’autre côté des vitres pour éclairer un individu rachitique dont la peau évoquait un vieux raisin fripé et dont le corps paraissait encore plus frêle engoncé qu’il était dans un gigantesque fauteuil roulant high tech.

« En effet mademoiselle. Votre nouvelle demeure, dernière demeure même. Vous n’êtes pas les premiers locataires, comme vous n’êtes pas les premiers à tenter de dérober des informations sur mon compte. »

« Quincannon… Donc c’est cela votre vilain petit péché ? Vous enfermez les intrus dans une sorte de maison de poupée géante et vous prenez votre pied à nous regarder vivre ainsi ? C’est tordu. »
Et elle s’y connaissait en déviances diverses et variées. C’était souvent un bon moyen de manipuler les gens. Le vieillard écarta les lèvres en un sourire grimaçant, révélant des dents bien trop blanches, sûrement un dentier.

« C’est à peu près ça. Considérez cela comme un mélange entre une maison de poupée et un terrarium. Vous êtes rentré chez moi par effraction, de ce fait, vous m’appartenez maintenant. Vous passerez le restant de vos jours ici, mes braves petits jouets. Jusqu’à ce que je me lasse de vous. Cela fait longtemps que je n’ai pas eu de couple, peut-être que vous aurez des enfants ici, comme les précédents. Mais les marmots m’ont vite lassé, ils ne sont pas aussi amusants à regarder que les adultes. Enfin, je pense que je vais vous laisser découvrir votre nouveau lieu de vie. »

Lilian s’était approchée du verre. Parfaitement hermétique, dénué de toute aspérité. Ses plantes ne pourraient pas le détruire et elle ne pourrait pas passer au-travers. Renan par contre, c’était une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4278
ϟ Nombre de Messages RP : 1378
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 6 Avr - 21:44 Message | (#)

Renan suivit Lilian du regard lorsqu'elle s'approcha de la porte de la pièce suivante, puis lui emboîta le pas pour découvrir une installation assez inhabituelle. Alors comme ça, leur cible était un voyeur qui enfermait des gens et les regardait mener leur petite vie ? Assez étrange et quelque peu ridicule. Tant qu'à faire, il aurait pu opter pour un passe-temps un peu plus animé, comme par exemple des combats à mort entre ses prisonniers. Mais non, il préférait faire un remake des Sims grandeur nature.

Restant silencieux, le français suivit l'échange entre les deux autres alors que Lilian essayait apparemment de soutirer des informations à leur hôte. Ce qu'ils apprirent avait beau être intéressant, Renan devait trouver comment l'exploiter. Menacer de tout révéler à la presse lui laisserait le temps de trouver une solution pour dissimuler cet endroit, il valait donc mieux se débrouiller pour le neutraliser le temps de mettre leur plan en place, ou quelque chose dans ce goût-là. Il n'était pas dans ses habitudes d'agir à la va-vite, mais disons que la situation s'était légèrement compliquée : il n'avait jamais imaginé qu'ils se retrouveraient ainsi face à leur cible et encore moins dans une telle situation.

Alors que Lilian se tenait face au verre de la vitre, le breton brisa enfin son silence afin de prendre la parole d'un ton relativement affable compte tenu de la situation dans laquelle ils se trouvaient.

« Désolé, mais les enfants ce sera sans moi. Disons qu'elle ne correspond pas vraiment à mon type. »

L'autre pouvait bien interpréter ça comme il voulait, Renan ne parlait pas sérieusement. C'était simplement pour détourner son attention le temps qu'il puisse se changer en énergie magnétique pour tenter de traverser la paroi de verre en empruntant les champs magnétiques présents dans le sol. Restait simplement à espérer que l'homme n'avait rien installé qui bloquait ça....

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : il peut les traverser.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : il peut briser la vitre.
    ÉCHEC : il ne peut pas.

    Lancer de dés #3 : (Si réussite au #1 ou #2)
    RÉUSSITE : l'autre ne s'est pas protégé.
    ÉCHEC : il est protégé.


Renan se dématérialisa donc et tenta de s'infiltrer dans le sol jusqu'à atteindre les champs magnétiques, mais quelque chose l'en empêcha. C'était un peu comme si l'appartement-vivarium était enfermé dans une bulle qui filtrait tout et empêchait quiconque d'en sortir. Après deux vaines tentatives, le breton reprit son apparence humaine, légèrement agacé, puis se rapprocha de Lilian pour contempler la vitre. Avec le fer qu'il avait dans le sang, il pouvait renforcer son poing et frapper avec une force allant jusqu'à deux tonnes. Tesla s'empressa donc de concentrer le tout au niveau de son poing droit, puis le leva avant de percuter la vitre.
L'échec fut aussi cuisant.

La vitre n'était même pas fêlée et elle avait légèrement vibrée un peu comme si elle était elle aussi sécurisée. Avait-il déjà eu la visite de méta-humains et avait donc renforcé son appartement en fonction ? C'était possible. En tous les cas, cette découverte sembla beaucoup amuser l'homme qui partit dans un grand éclat de rire avant de battre des mains comme un enfant qui s'amusait énormément.

« Vous perdrez votre temps, cet endroit est renforcé et vous ne pourrez jamais sortir d'ici. »
« On me l'a déjà souvent dit et pourtant j'y suis toujours parvenu.... »
« Oh, je n'en doute pas, mais là c'est un peu différent. » Il appuya sur un bouton de sa chaise et un homme arriva dans la pièce où il se trouvait. « Je vais vous laisser tous les deux ensemble et m'occuper de la suite du programme, je reviendrai vous voir sous peu. »

Renan resta silencieux le temps que les deux hommes disparaissent de la pièce pour se diriger vers une autre partie du sous-sol, puis pivota pour faire face à sa coéquipière.

« Bon, c'est le moment de me montrer à quel point tes plantes sont utiles. »

Plus que le magnétisme pour une fois.


Dernière édition par Renan Le Guerec le Jeu 6 Avr - 21:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Jeu 6 Avr - 21:44 Message | (#)

Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Sam 8 Avr - 17:49 Message | (#)

Lilian avait déjà une bonne idée de la façon dont allaient se passer les choses. Renan allait se téléporter de l’autre côté de la vitre en utilisant une de ses obscures capacités méta-humaines, allait massacrer quelques uns de ces androïdes et lui ouvrir un passage. Sauf que non. Même après une nouvelle remarque désobligeante sur le fait qu’elle n’était pas à son goût, il réapparut à côté d’elle, apparemment incapable de quitter les lieux.

Ce qui ne fit que faire rire Quincanon, ou tout du moins lui faire avoir une sorte de ricanement asthmatique. Décidément, cet individu aurait mieux fait de mourir depuis des années, mais les hommes devaient toujours trouver des moyens de prolonger leur vie, qui n’était pourtant qu’une longue succession d’insécurités. Lilian croisa les bras sur son torse, observant calmement leur geôlier et ses petits humains artificiels quitter la pièce. Une chose était certaine : il était convaincu que leur prison pourrait les retenir. Pourquoi pas ? Quincanon devait avoir une bonne connaissance des méta-humains et avec tout l’argent qu’il avait, il devait avoir prévu bien des choses pour empêcher ses jouets de quitter l’endroit.

« Oh, maintenant tu veux que je trouve un moyen de nous faire sortir ? »
Lança-t-elle acerbe. Les plantes qui constituaient sa tenue changèrent légèrement, prenant l’apparence d’une robe de ménagère des années soixante. « Tu ne préfères pas qu’on se contente de vivre notre petite vie ici sous le regard de ce pervers ? Enfin, je suppose qu’il doit avoir quelques pièges douteux dans le coin pour nous torturer un peu. Un type comme ça, cela ne se contente pas de récupérer une fourmilière, il faut qu’il les fasse cramer avec sa loupe. Les hommes, tous les mêmes. »

Lilian commença à arpenter la réplique d’appartement, observant calmement l’équipement qui les entourait. Tout avait été pensé pour leur confort, mais pas pour leur liberté. Ce qui signifiait que certaines choses évidentes devaient se trouver ici. « Il y a forcément un système d’aération ou d’évacuation des eaux usées, voir même l’eau courante. »

Citation :

Jet de dé n°1 :
Réussite : Lilian trouve le système d’aération.
Echec : Lilian ne trouve pas de système d’aération.

Jet de dé n°2 :
Réussite : il y a un système d’arrivée et d’évacuation de l’eau.
Echec : l’eau forme un cycle.

Jet de dé n°3 : si réussite à l’un des précédents.

Réussite : Lilian peut créer un passage avec ses plantes.
Echec : Lilian ne peut pas créer de passage.

Jet de dé n°4 : s’il y a un système d’aération

Réussite : Lilian peut envoyer des phéromones dans le couloir.
Echec : Lilian ne peut pas envoyer de phéromones dans le couloir.


Lilian s’approcha du robinet de la kitchenette et l’actionna. De l’eau en sortit, ce qui signifiait qu’elle devait bien venir de quelque part. Apparemment Quincanon aimait bien que ses petits jouets puissent vivre leur vie convenablement et puisse se laver aussi. Il devait imaginer qu’aucun de ses prisonniers ne pouvait passer par là et il n’avait probablement pas tort. Même si Lilian avait la capacité de se changer en rongeur elle ne pourrait pas se glisser par là, mais il y avait des choses bien plus petites que des mammifères ou des insectes. Des graines.

« Tu ferais mieux de reculer mon chéri, j’ai peur que cela ne fasse un peu de bruit. »

Un lierre pouvait faire tomber un mur en faisant rentrer ses racines et ses vrilles à l’intérieur de la piège. Qu’est-ce qu’une phytohydre élaborée génétiquement pouvait bien faire à des canalisations ? Lilian avait une petite idée de la chose et la note du plombier risquait d’être élevée. Elle plaça sa main au-dessus de l’évier, générant une petite graine qui tomba dans l’obscurité. Il n’y avait pas de lumière, mais Lilian fournit à sa création toute l’énergie dont elle avait besoin. Puis il y avait de l’eau, beaucoup d’eau.

Des racines et des tiges sortirent de l’évier dans une gerbe d’eau. Des gueules carnivores commençaient à se former mais ce n’était pas tout. Sous leurs pieds le sol était en train de se fracturer alors que la plante poussait à l’intérieur des canalisations. Il y eut un bruit fracassant alors que la cuvette des toilettes s’envolait littéralement, que la douche explosait et que toute la salle de bain se changeait en forêt vierge. Heureusement la phytohydre ne se contenta pas de faire une boucle, Quincannon n’avait pas prévu une petite station d’épuration juste pour ses prisonniers et la plante gigantesque était maintenant dans toute la maison, à grandir encore et encore, détruisant le sol bétonné dans son passage. Lilian était concentrée, ses yeux brillants intensément d’une lueur verte. Une première fissure commença à apparaître dans le verre, un prolongement de celles à leurs pieds. Des androïdes alertés par le bruit avaient refait leur apparition, préparant leurs armes. Une gueule gigantesque émergea de sous leurs pieds, avalant quelques uns d’entre eux au passage. Une sorte de petit tunnel était apparu maintenant entre leur prison et l’extérieur. La femme plante était toutefois épuisée par l’effort et elle tomba à genoux.

« Alors, on pense toujours du mal de mes bébés ? »



Dernière édition par Lilian Holland le Sam 8 Avr - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Sam 8 Avr - 17:49 Message | (#)

Le membre 'Lilian Holland' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4278
ϟ Nombre de Messages RP : 1378
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 9 Avr - 20:53 Message | (#)

Lilian était encore vexée et Renan se demandait ce qu'il avait bien pu dire – ou faire – pour mériter une réplique aussi acerbe. Mais au lieu de se lancer dans une thérapie de couple – ce qu'ils n'étaient pas d'ailleurs – il préféra rester silencieux et croiser ses bras sur son torse, la laissant débiter ce qu'elle avait sur le cœur. Au terme de ces quelques paroles, l'infiltratrice se promena dans l'appartement un peu comme si elle cherchait une solution miracle à leurs problèmes. Lorsqu'elle s'arrêta devant l'évier, il se rapprocha légèrement d'elle tout en écoutant ce qu'elle expliquait. C'était effectivement assez logique comme analyse : les déchets ou l'eau devaient forcément passer quelque part, même un homme comme leur hôte ne pouvait pas se soustraire aux règles de ce genre !

Il recula docilement lorsqu'elle lui conseilla, puis porta son regard sur l'évier d'où des racines et d'autres éléments végétaux finirent par sortir. Ils brisèrent sans mal le sol, puis les canalisations et tout ce qui composait l'évier et ses environs. De l'eau commença à gicler et des morceaux de carreaux ou de céramique volèrent autour d'eux, poussant le français à reculer encore davantage pour éviter de se prendre un bout de cuvette de toilette en pleine tronche.

Au terme de son intervention, ils se retrouvèrent face à une sorte de tunnel qui leur permettait de se glisser jusqu'à l'extérieur. Enfin, l'extérieur, ils étaient près de dix mètres sous terre, alors autant dire qu'ils allaient encore devoir se balader un peu avant de pouvoir s'échapper d'ici ! Bon, l'avantage étant qu'ils avaient récolté quelques informations intéressantes, mais ce n'était pas suffisant au goût du breton qui en attendait plus. C'était d'autant plus vrai que vu l'état dans lequel ils laissaient cet endroit, il allait leur falloir un peu de temps pour tout remettre d'aplomb ! Il était donc primordial de trouver un autre squelette dans le placard.

Ses prunelles mordorées se posèrent finalement sur Lilian qui se tenait à genoux, puis lui offrit un sourire.

« Oh, mais je n'ai jamais rien pensé de mal d'eux. Tu sais très bien les utiliser, disons simplement que je préfère généralement me débrouiller tout seul, c'est tout. » Il esquissa un pas pour se diriger vers elle et lui tendre la main. « Mais remets-toi debout, si on nous trouve dans cette position, les gens vont se faire des idées... et puis je sais que tu me vénères, pas la peine de te mettre à genoux pour me le prouver. »

Bon, il prenait ses désirs pour des réalités, mais tant pis !
Après l'avoir aidée à se remettre sur ses jambes, Renan récupéra sa main puis se détourna d'elle afin d'emprunter le tunnel qu'elle venait de créer. Il mena à une vaste « pièce » qui se trouvait en vérité être principalement composée de terre. Les murs avaient été seulement renforcés par quelques barres métalliques qui leur permettaient de supporter l'étage supérieur, mais l'endroit restait très primitif. Plusieurs conteneurs et tuyaux étaient visibles, raccordant apparemment les sanitaires de ce petit appartement au reste du système de la demeure principale.

Il s'en désintéressa rapidement et se dirigea vers la seule issue de la pièce – qui n'était pas fermée. En deux temps trois mouvements, ils se retrouvèrent dans un énième couloir qui comportait plusieurs portes et sans hésiter, le breton s'intéressa à la première, espérant qu'elle contiendrait enfin quelque chose d'utile !

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : c'est un bureau.
    size=10]ÉCHEC :[/size] c'est le poste des gardes.

    Lancer de dés #2 : (Si réussite au #1)
    RÉUSSITE : ils trouvent quelque chose.
    ÉCHEC : ils ne trouvent rien.

    Lancer de dés #3 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : il n'y a personne.
    ÉCHEC : il y a du monde.


Il s'agissait d'un bureau, certainement un endroit qui servait occasionnellement à Quincannon vu les papiers qui s'y trouvaient. Restait à espérer que cette fois-ci, ce qu'ils trouveraient ne serait pas piégé ! Après avoir fouillé et forcé plusieurs tiroirs, le breton finit par mettre la main sur une série de documents papiers qui faisaient état d'enlèvement et de revente d'êtres humains. Visiblement, le vieillard malingre était aussi un esclavagiste ! Rien de bien étonnant vu la petite installation qu'il s'était fabriqué !
Levant les papiers pour les montrer à Lilian, Renan l'informa de sa trouvaille :

« Une sorte d'échange entre Quincannon et un marchands d'êtres humains. Apparemment il fait dans l'esclavagisme, ça devrait être une bonne solution pour le faire chanter. Mais il faudrait un peu plus de preuves, tu ne crois pas ? »

Quelques papiers ne devaient pas beaucoup le faire trembler, des preuves plus palpables seraient certainement plus anxiogènes pour lui.


Dernière édition par Renan Le Guerec le Dim 9 Avr - 20:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 9 Avr - 20:53 Message | (#)

Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 12 Avr - 19:15 Message | (#)

La phytohydre était une merveille… Une graine pouvait donner naissance à une véritable monstruosité végétale qui venait de faire voler en éclat la prison construite par Quincannon. La créature continuait d’ailleurs de se battre, ses gueules imposantes, fixées sur ses tiges, serpentaient dans les couloirs à la recherche d’androïdes à dévorer. Ces derniers étaient consumés par les sucs acides produits par le végétal. Seulement faire pousser une créature aussi massive avait demandé une grande quantité d’énergie à Lilian et le milieu dans lequel elle se trouvait n’était pas le plus adapté au renouvellement de ses ressources. Il y avait de la lumière, mais elle doutait qu’elle soit équivalente à ce qu’on pourrait trouver dans l’une de ses serres.

La fatigue soudaine ne l’empêcha pas d’afficher un sourire narquois à la remarque de Renan. Les yeux verts pétillants de la femme plante se tournèrent vers lui tandis qu’une réplique acerbe naissait sur ses lèvres.

« Voyons, nous savons très bien que si tu rêves de me voir à genou devant toi ce n’est pas pour te vénérer, mais parce que tu ne peux pas t’empêcher de me désirer. M’imaginer en train de te faire une gâterie devait t’aider à t’endormir quand tu étais adolescent, non ? »


Elle se releva difficilement. Elle était fatiguée, mais pas pour autant souffrante, sa perte momentanée n’énergie ne se traduisait pas par une quelconque douleur physique, il ne s’agissait que d’épuisement. Beaucoup des méta-humains pouvaient utiliser librement leurs pouvoirs, mais pour Lilian c’était autre chose. Elle était une plante elle-même, était reliée à une sorte de continuum entre elle-même, ses serviteurs végétaux et celles naturelles. C’était une gigantesque toile et lorsqu’on tirait d’un côté, cela entraînait tout le reste. La croissance monstrueuse de la phytohydre avait donc puisée dans la seule ressource végétale à proximité : elle-même.

Des feuilles la protégèrent de la poussière et des débris alors qu’elle rampait dans le tunnel à la suite de Renan. Ce n’était pas parce qu’elle était fatiguée qu’elle allait se laisser aller et ne plus ressembler à rien ! Harvest, avec son décolleté plongeant et ses hanches délicieuses devait être une vision magnifique à n’importe quel moment. Même lorsqu’elle s’échappait du terrarium pour humain d’un pervers richissime. En tout cas, l’hydre les avait aidés en nettoyant considérablement le couloir et les environs, dévorant les androïdes qui s’approchaient trop près d’eux. La créature poussait toutefois trop vite et Lilian ne se faisait pas d’illusions : arriverait un moment où son bébé devrait mourir, se flétrir car il n’aurait plus d’énergie pour continuer sa monstrueuse croissance. Surtout que les androïdes, avec tous leurs composés en plastiques ne formaient pas une source viable de nutriments.

Ce qui leur laissa tout le temps de fouiller les petites affaires de Quincannon, les vraies cette fois-ci, pas le petit piège dans lequel ils étaient tombés un peu plus tôt. Ce qui ne signifiait pas que son amant homosexuel n’existait pas, le vieillard s’en était surtout servi d’appât pour se trouver de nouveaux animaux de compagnie. Lilian observa d’un air distrait les murs et les étagères tandis que Renan fouillait. Elle les avait sortis de la prison, il pouvait bien s’occuper un peu du sale boulot.

« Plus de preuves serait pour le mieux. Quoique nous pouvons toujours le menacer d’envoyer ces documents à la presse ou à la police. Enfin, une structure qui ne sera pas suffisamment corrompue par lui pour qu’elle le montre à tous. »
SHADOW devait avoir ses tentacules dans suffisamment de journaux pour rendre cela possible. « Même si cela ne le mettra pas forcément derrière les barreaux, cela pourrait blesser son empire économique. Si ses actionnaires le désertent la valeur de ses entreprises chutera de manière terrible. Nous devons surtout nous assurer de bien le tenir par les couilles pour qu’il ne cherche pas à s’en prendre à Lilian Holland. » Commenta-t-elle finalement sur un ton texan peut-être un peu trop authentique.

Citation :

Jet de dé n°1 :
Réussite : aucun garde n’arrive.
Echec : des gardes arrivent en masse.

Jet de dé n°2 :
Réussite : Lilian trouve des noms d’associés criminels de Quincannon.
Echec : Lilian ne trouve rien.

Lilian fouilla dans quelques dossiers, utilisant à sa disposition toutes les ressources dont elle disposait. Des branches et des lianes émergeaient de son corps pour aller se saisir de tous les documents qu’elles pouvaient dénicher et les lui rapporter. Il ne fallut pas longtemps avant qu’elle ne trouve de quoi la satisfaire, ou tout du moins de lui donner une piste.

« Voilà qui est intéressant. Je reconnais certains des noms de cette liste, il s’agit de criminels notoires, impliqués dans le trafic humain et probablement des associés de notre milliardaire pervers. Si nous arrivions à convaincre l’un d’entre eux de nous donner toutes les informations qu’il a sur notre cher débris et de témoigner si jamais nous en avions envie, alors il n’aurait plus le choix que de nous manger dans la main. Qu’est-ce que tu en dis ? »



Dernière édition par Lilian Holland le Mer 12 Avr - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 12 Avr - 19:15 Message | (#)

Le membre 'Lilian Holland' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4278
ϟ Nombre de Messages RP : 1378
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 12 Avr - 22:35 Message | (#)

Balancer les informations en leur possession à un journal restait envisageable, cependant Renan continuait à penser que ça ne serait pas forcément suffisant. Apparemment, Quincannon avait le bras long et comme personne ne semblait soupçonner ses loisirs assez... originaux dirons-nous, il y avait fort à parier qu'il saurait se tirer de ces problèmes si jamais SHADOW faisait publier des articles liés à ce qu'ils venaient de trouver. Quant à la lettre d'amour trouvée dans le bureau, il était inutile d'y songer : même si elle était authentique, il y avait fort à parier que le richissime psychopathe s'en fichait comme d'une guigne. Il avait des secrets un peu plus dangereux.

Il haussa donc les épaules avant de répondre à Harvest :

« Parce que tu crois que Lilian peut effrayer qui que ce soit ? Sans vouloir être mauvaise langue, si nous ne comptons que sur ta capacité à effrayer tes adversaires, nous pourrions abandonner tout de suite. » Il esquissa un sourire moqueur. « Nous trouverons quelque chose de plus efficace. »

Renan ne redoutait pas que quelqu'un les entende parler de Lilian : avec ses pouvoirs, il neutralisait tous les potentiels systèmes d'enregistrement ou de communication et si quelqu'un devait se trouver dans les environs, il aurait depuis longtemps été repéré.

Joignant le geste à la parole, il reprit donc ses recherches, mais ce fut sa coéquipière qui finit par mettre la main sur un document plus prometteur. Des noms de criminels qui semblaient avoir des liens assez connus avec le milieu du crime ? Intéressant. Inutile de préciser que s'il était soupçonné d'obtenir tous ces contrats et tout cet argent grâce à des magouilles illégales, il se retrouverait avec beaucoup plus d'ennuis que jamais. Hochant la tête, il interrompit brièvement ses recherches pour l'écouter, puis reprit la parole :

« Je crois que c'est une excellente idée. Il me semble que nous ne trouverons rien de plus intéressant ici, alors mieux vaut embarquer cette liste et nous renseigner sur ces hommes histoire de voir lequel serait le plus susceptible de se laisser acheter. » Offrir une récompense allait généralement mieux que forcer quelqu'un. « Je crois qu'on peut considérer notre mission comme terminée. Ce serait un peu trop risqué de rester ici encore des heures, surtout vu ce qu'on a fait à son petit paradis. »

Il reposa les papiers inutiles qu'il tenait à la main, puis se dirigea vers la porte, laissant Lilian embarquer ce qui les intéressait. Il sortit dans le couloir pour vérifier que la voie était libre, puis attendit qu'elle le rejoigne. Il n'y avait qu'un chemin pour quitter cet endroit et il se trouvait devant eux. Il fallait remonter le long du couloir jusqu'à atteindre la porte située au bout et ensuite... improviser ma foi. Cet endroit n'était malheureusement pas situé sur la carte qu'il avait soigneusement mémorisée, mais s'il ne se trompait pas, ils devaient se trouver non loin de l'endroit où ils étaient entrés dans la demeure. Juste quelques mètres plus bas, forcément !

    Lancer de dés #1 :
    RÉUSSITE : ils trouvent un moyen de remonter directement.
    size=10]ÉCHEC :[/size] ils ne trouvent rien.

    Lancer de dés #2 : (Si échec au #1)
    RÉUSSITE : ils peuvent repasser par le trou du bureau.
    ÉCHEC : le trou a été refermé.


    Lancer de dés #3 :
    RÉUSSITE : ils ne croisent personne.
    ÉCHEC : ils croisent du monde.

    Lancer de dés #4 : (Si échec au #3)
    RÉUSSITE : c'est de simples androïdes.
    ÉCHEC : c'est des gardes avec des armes contre les méta-humains.


En poussant la porte – après avoir vérifié que rien ne les attendait derrière – il constata que la chance semblait être de leur côté : l'endroit était désert et ils purent trouver un ascenseur qui attendait sagement à leur étage. Bon, Renan étant paranoïaque, il ne comptait bien évidemment pas faire confiance à la technologie de leur hôte et commença par former une barre en métal assez longue pour bloquer les portes et les maintenir ouvertes. Après quoi, il se glissa dans la cage d'ascenseur et ouvrit la trappe qui se trouvait au-dessus d'eux, puis tourna la tête vers Lilian.

« Tu montes seule je présume ? »

Si jamais elle changeait d'avis, ma foi, il l'aiderait, mais quelque chose lui disait que la fierté de sa chère tantine passerait avant son état d'épuisement. Ils grimpèrent donc jusqu'au dernier étage et le français utilisa sa super-force pour écarter les deux battants de la porte qu'il maintint ouverts le temps que Lilian passe et qu'il lui emboîte le pas. Les voilà de retour à l'étage par lequel ils étaient entrés et Renan en profita pour promener son attention sur les environs, s'assurant que son sonar ne percevait personne.

« Désert. Il faut croire que ton numéro les a tous fais fuir... » Il eut un sourire sous son masque. « Bon, je crois qu'il est temps d'y aller. Après toi. »


Dernière édition par Renan Le Guerec le Mer 12 Avr - 22:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦️ ©️ Rammstein



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 12 Avr - 22:35 Message | (#)

Le membre 'Renan Le Guerec' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Misère n'est pas honte, en avoir honte est misère ▬ Lilian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Il n'y a pas de honte à avoir ! [Anael & Duela]
» réveil en retard ou l'art d'avoir la honte (libre)
» Nul sentiment pire que la honte (Herbert)
» l'etudiant haitien typique est une honte nationale:
» J'ai honte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-