AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Sabotage sacrilège

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mar 23 Mai - 9:21 Message | (#)

Prendre le contrôle de cette base n’est pas aussi facile que je le pensais, ou que je l’espérais. Un défi à la hauteur de mon incroyable talent ! J’ai besoin de toute ma concentration, mais mes « coéquipiers » qui beuglent dans la radio n’aident pas du tout. J’entends tout ce qui se passe grâce à Kaneki, je vois même tout ce qui se passe, dans une fenêtre en bas de l’écran de mon casque. Ils sont dans une mauvaise posture, contrairement à moi, mais je m’inquiète tout de même pour mon robot… Surtout en voyant les araignées se précipiter vers lui. Heureusement, en comparaison de celle qui a bousillé Mizuiro, elle est totalement inoffensive.
Enfin, question de point de vue.

Je travaille dessus.

Visiblement, le brouillard sur le pronom adéquat à utiliser s’est levé.
Je me mordille la lèvre, mes doigts s’agitent sur l’ordinateur dans mon avant-bras et j’échange en japonais avec Sakura. A nous deux, on gagne du terrain sur le système de sécurité, mais est-ce que ça sera suffisant ?

Jet de dés #1 :
Réussite : Je prends le contrôle de la base ! Dans ta face.
Échec : Encore un peu de patience…

Jet de dés #2 :
Réussite : Je court-circuite les araignées et je sauve tout le monde. Eh, je me sens mal…
Échec : Mh, pas moyen de les pirater à distance…

Jet de dés #3 :
Réussite : Je parviens quand même à localiser précisément notre ennemi.
Échec : Notre ennemi se cache des caméras et des capteurs, c’est pas bon !

SI ON ARRÊTAIT DE BEUGLER DANS MON CASQUE AUSSI ! je beugle moi-même.

Et bon, ils ne crient pas tant que ça...
Je suis un peu sur les nerfs. Légèrement. Ce programme est vraiment complexe. Pire: il est vivant. Il s'adapte à tout ce que je tente et, au moment où je trouve une faille, il la comble. C'est un concours de vitesse, à qui sera le plus rapide. En parallèle, Sakura est en train de concevoir un virus semblable, que nous comptons injecter dans le système, mais cela va prendre encore quelques minutes. Je ne suis pas certain qu'ils les ont... Pendant qu mon I.A. travaille, j'essaie de pirater les araignées, mais elles ne dégagent aucun signal. Je commence à me demander s'il s'agit vraiment de robotique ou si on affronte un de ces foutus techno-mage. L'un dans l'autre, je n'aime pas ça du tout...

J'inspire profondément pour m'obliger à ne pas céder à la colère et je passe en mode analyse. Je visualise bien tout ce qui se passe grâce à Kaneki: l'acide n'est pas suffisamment corrosif. Le métal est mouvant, il se recompose....
J'ai trouvé.

Aisu.

La Générale en bleu acquiesce et s'enfonce dans le long tunnel, sa rapière à la main. Une fois sur place, elle bouscule les humains sur son passage comme s'ils n'étaient rien et commence à frapper. Sa lame est spéciale, dotée d'un toucher glacial. Ma technologie à Ytterbium ! Le froid extrême va forcément compromettre une structure de ce genre.

Écrasez ou tirez sur les araignées qu'elle touche, elles sont gelées à un niveau atomique. Je continue de mon côté, mais j'ai eu accès à des images de la base. Ce teme attend au centre de la structure. Sa base est comme un jeu-vidéo avec différents niveaux, et ce baka se prend pour un boss de fin.

En espérant qu'aucune mauvaise surprise ne nous attende encore à ce niveau-ci. Normalement, le laser fonctionnera, parce que cette technologie est encore récente, secrète, mais qui peut savoir s'il n'a pas prévu quelque chose pour ça aussi?


Dernière édition par Ando Takashi le Mar 23 Mai - 9:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mar 23 Mai - 9:21 Message | (#)

Le membre 'Ando Takashi' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 375
ϟ Nombre de Messages RP : 210
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mer 24 Mai - 21:53 Message | (#)

– Ça me rassure, j'aurais cru que tu faisais une sieste. lâcha la César avec un soupçon de mauvaise grâce.

Enfin c'était vrai, s'il s'était activé, il se serait bien passé quelque chose non ? Peut-être aurait-elle dû amener deux génies au lieu d'un seul. Et encore, ils auraient sans doute été capables de perdre plus de temps ensemble qu'indépendamment. Mais ce n'était pas le problème d'Atia, là tout de suite, elle en avait un encore plus chiant à résoudre, plein de pattes métalliques et/ou liquides. Technologies de merde !

– Next ! Tu peux te téléporter derrière ce mur à la con ?! lança-t-elle entre un combo balles de pistolet et coup de katana enflammé bien placé.

Au passage, le feu avait l'air de mieux fonctionner que les armes à feu. Petite lueur d'espoir. L'option bazooka était donc réalisable.

– Euh, franchement, ça me tente pas des masses.

Et voilà que ses hommes y mettaient de la mauvaise foi eux aussi. Bon, c'était sans doute Atia. Les plans qui ne marchaient pas, elle commençait à en avoir un peu marre. D'ailleurs, entendre Otaku beuglé à travers son robot produisit l'effet assez contradictoire de calmer Atia. Réfléchir posément était la solution, l'alternative ne pouvant qu'embrouiller les choses. La baronne du crime ne répondit donc pas au commentaire du roboticien et se contenta de procéder à une réflexion au calme tout en continuant sa lutte acharnée contre les araignées mécaniques. Elle donnerait encore vingt secondes à Otaku, pas plus. Après quoi, elle prendrait les choses en main. Ce qui risquerait de poser problème aux manipulations informatiques du génie aux robots, mais elle s'en fichait un peu.

Mais apparemment, il arriva à tenir ses promesses. Pas à distance, mais en envoyant une de ses « choses ». Ces robots avaient un style des moins discrets mais également des plus efficaces. Le genre dont Atia pouvait facilement pardonner les excentricités. Et en plus, leur personnalité était programmée. Parfois, les machines avaient du bon. Quand elles marchaient, principalement. Dans le cas contraire, toutes les malédictions du monde ne suffisaient pas à exprimer la rancœur qu'on pouvait avoir à leur égard. Mais ici, ça marchait plutôt bien car les araignées semblaient bien souffrir des manipulations du robot.

– Vous avez entendu ! Au boulot, les gars ! lança la César avant d'ouvrir le feu la première, suivie de près par Next puis par les autres.

Tout de suite, ça allait mieux, le groupe parvint à avancer et même à pulvériser le mur cracheur d'araignées... pour mieux révéler une porte. Une très très grande porte. Elle faisait quasiment toute la largeur et la hauteur du tunnel et semblait bénéficier d'au moins dix verrous informatiques et physiques.

– Ça, c'est que j'appelle une porte, commenta Keith, très observateur.
– Ok, combien de temps il te faut pour nous ouvrir... commença Atia à l'attention d'Otaku au moment où...

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : La porte s'ouvre d'elle-même
    Échec: Un compte à rebours est lancé

    Lancer de dés 2 (si réussite en 1) :
    Réussite : La cible est derrière
    Échec: Des gardes

    Lancer de dés 3 (si échec en 1) :
    Réussite : Le compte à rebours mentionne un système de sécurité
    Échec: C'est pour une explosion des lieux, tout simplement


Le vacarme assourdissant qui l'interrompit ne fut pas spécialement rassurant et pour cause : la « petite » porte était en train de s'ouvrir. Et le plus étonnant c'était qu'Otaku n'était pas celui qui avait tourné la poignée (pas directement en tout cas). On leur ouvrait la porte. Une nuance qui incita Atia à rapidement recharger ses flingues et à bien laisser la poignée de son katana à portée de main, dans son coude. Elle avait bien raison car le comité d'accueil était impressionnant : une dizaine de robots aux formes variées allant de l'humanoïde à l'araignée en passant par le scorpion, le loup et et l'aigle... et tout au fond de cette pièce qui était plutôt un hangar géant : une armée d'ordinateurs et de bornes informatiques. Au milieu, une table avec un ordi portable, une chaise et sur cette chaise, celui qui avait déclenché toute cette merde : un adolescent boutonneux, en l'occurrence. C'était officiel, Atia détestait les petits génies puceaux.

– Ce type a une sacrée paire de couilles... je pense que je vais la garder en souvenir. déclara-t-elle sobrement en attendant que son consultant expert robotique lui fasse un avis de la flopée de gardes qui se dressaient devant eux.

Vous l'aurait compris à présent, Atia César était une grande sentimentale, même avec ses ennemis.

Spoiler:
 


Dernière édition par Atia César le Mer 24 Mai - 22:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 24 Mai - 21:53 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Sam 27 Mai - 12:33 Message | (#)

J’observe tout grâce au Kaneki et aux caméras que sont ses yeux. Quand les araignées sont désintégrées, que le mur qui les produit est tombé, une porte apparaît, qui s’ouvre d’elle-même. J’ai envie de revendiquer la paternité de cet acte, mais j’avoue que je n’y suis pour rien et que je n’aime pas ça. Dans tout bon jeu-vidéo, les apparences sont systématiquement trompeuses.
Hélas, j’ai encore raison. Enfin, j’ai toujours raison mais, dans ce cas-ci, cela ne va pas nous faciliter la vie.
Une dizaine de robots tous très différents attendent. A l’autre bout de la pièce, un adolescent –que je soupçonne d’être un avatar ou une illusion quelconque- est tranquillement installé sur un fauteuil de gamer, un ordinateur portable sur les genoux. Il relève la tête, dévoilant son visage ravagé par l’acné, ses cheveux blonds un peu trop long, un peu trop gras, et un t-shirt affichant fièrement « BAZINGA » ce qui me fait rouler des yeux.

J’ai presque failli attendre ! s’exclame le gamin d’une voix qui n’a pas terminé de muer.

Sérieux, c’est quoi ce cruel manque de soin apporté à sa mise en scène ?! Les modulateurs de voix, ça existe...

Bienvenue au second niveau. Il s’agit d’un jeu de combat où un combattant de chaque faction devra s’affronter, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un !

Quelque chose me dit que ça ne plait pas des masses à Atia, ou à un de ses hommes, parce que quelqu’un tire dans la direction du gosse. Pas de chance, il est entouré par un champ de force. La base, bande de bakas ! je songe, mais j’ai la politesse de me retenir. La situation ne brille pas franchement à notre avantage et je suis toujours en train de pirater (enfin d’essayer) cette foutue base.

Inutile d’essayer de me tuer ou d’infiltrer mon système. Je vous suis supérieur en tout point ! Vous allez mourir ici, et j’afficherais vos cadavres aux yeux du monde, pour qu’ils comprennent qui est le plus grand criminel de tous les temps ! Pas Atia César, qui salit son nom, ni ce poseur d’Otaku mais MOI !

Poseur ? POSEUR ?!
Respire…

Envoyez le premier champion !

Jet de dés #1 :
Réussite : J’ai enfin piraté ce système !
Échec : Je continue d’essayer et ça commence à me gonfler !

Jet de dés #2 : (si échec au 1)
Réussite : Aisu remporte un combat expéditif contre un scorpion.
Échec : Aisu a quelques difficultés contre son adversaire et ça s’éternise.

Jet de dés #3 : (si échec au 2)
Réussite : Aisu gagne enfin mais est blessée.
Échec : Ça part mal, vraiment.

Je considère comme un impératif d'honneur personnel que d'affronter ce teme avec mes propres créations, histoire de lui apprendre la vie et le respect de ses aînés. J'envoie donc Aisu tâter le terrain, pour deux raisons. La première, il ne la connait pas, il ne peut pas la connaître, elle n'est jamais sortie et n'a jamais été présentée au public. La seconde, elle n'est pas encore totalement terminée et j'ai besoin du Kaneki au cas où ça tourne au vinaigre. Quant aux Angel's, celle qu'il me reste du moins, elle continue de me protéger. Heureusement, personne n'a l'air de vouloir m'arrêter et, très honnêtement, je le prends assez mal. Ce gamin me considère comme quantité négligeable.
Il va payer cher.

Enfin...
Si Aisu dispose d'un programme d'escrime parfait, elle a quelques difficultés à affronter un scorpion géant plus rapide qu'il n'y paraît. Le robot est grossier sur son design mais ses qualités sont certaines. Je refuse de croire qu'un gamin qui ne doit pas avoir plus de quinze ans ait construit ça. Matériellement, c'est impossible. Il les a forcément volé quelque part, à quelqu'un... Mais à qui?

Sakura, lance une recherche dans le dark net sur ces robots, analyse le design, la vidéo des caméras d'Aisu recherche une quelconque marque de fabrique. Ils appartiennent à quelqu'un et ma main à couper que ce n'est pas à ce petit baka.

Atia entend ma phrase. Je me dis que c'est une bonne chose, de communiquer un peu avec mes « alliés » aussi involontaires soient-ils.
J'ai besoin d'étoffer ma théorie, pendant que je regarde ma beauté glacée sacrifier un bras pour porter un coup fatal à l'animal mécanique. Elle s'en sort avec un membre en moins, mais ses fonctions principales ne sont pas affectées. Néanmoins, l'autre rit de tout son saoul, un son très très agaçant.
Ris tant que tu le peux encore, tu seras mort à la fin de cette nuit. Koro shite yaru ! je promets en continuant à mettre au point ce fameux virus évolutif. Je n'ai jamais travaillé aussi vite...

Alors, la grande Caeserina se cache derrière les robots de son petit docteur chéri? Hahahaha, je savais que tu ne valais rien.

Oula.
J'avoue, même moi, je ne l'aurais pas osée, celle-là.
Et comment ça « petit docteur chéri » ?!

Spoiler:
 


Dernière édition par Ando Takashi le Sam 27 Mai - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Sam 27 Mai - 12:33 Message | (#)

Le membre 'Ando Takashi' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 375
ϟ Nombre de Messages RP : 210
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Dim 28 Mai - 12:40 Message | (#)

Les adolescents, ça devrait être exterminés à la naissance. Surtout ceux qui étaient comme celui-là, imbus d'eux-mêmes et insolents. S'il n'y avait pas eu tous ces robots potentiellement dangereux, Atia aurait sans doute eu la gâchette facile. Mais elle n'était pas comme ça, à agir sans réfléchir un minimum. Surtout avec les petits génies, plus vicieux que des hyènes et plus discrets dans le cas présent. La pire espèce. Finalement, Otaku avec ses flamboyants robots et ses habitudes remarquables était plus gérable et même agréable. Qui l'eut cru ? Surtout que ce petit con là voulait qu'ils jouent à son jeu stupide.

– Tu ne crois tout de même pas qu'on va jouer avec tes règles à la con ? demanda la César d'un air menaçant.

Ce qui fut suivi par un tir d'un de ses hommes pour souligner son propos (par contre, si tu pouvais éviter de leur faire faire des choses stupides, ça serait sympa parce que là ça casse le sérieux du Cartel et j'en bave un peu pour rendre le truc cohérent ^^'). Manque de bol, l'autre tête d'ampoule était protégé par une sorte de bouclier. Bon, au moins ils étaient au courant. Ce type avait de bons gadgets, il l'avait déjà prouvé en piratant l'engin d'Otaku et en leur posant un mur d'araignées casse pied tout à l'heure. Mince, peut-être même qu'il était encore meilleur qu'Otaku parce que celui-ci n'avait pas l'air de s'en sortir avec la sécurité du bâtiment. S'il n'était pas aussi catégorique à leur égard, peut-être qu'Atia lui aurait proposé un job...

Déjà ne serait-ce que pour le Circus parce que son scorpion mécanique mettait à mal le robot d'Otaku, au point même de lui arracher un bras. Ça, c'était du spectacle, et c'était un autre style. Mais il serait hors de question de traiter avec un type pareil. Autant Atia pouvait mettre de l'eau dans son vin quand elle avait affaire à des mégalomanes important, autant un tel irrespect ne pouvait passer. De la part de qui-que ce soit... De fait, à la provocation du boutonneux, elle répondit simplement en s'avançant, se désignant ainsi comme étant la « championne » suivante. Rien que ça. Keith fit un pas pour la retenir mais il eut droit à un regard significatif. D'ailleurs, la César en profita pour lui donner un ordre silencieux, il comprendrait quoi. Pour ce qui était des opérations d'Otaku, qui parvenaient à l'oreille de la criminelle, elle n'avait rien à en dire mais était intérieurement satisfaite de savoir qu'il se bougeait les fesses. D'ailleurs, elle y répondit par un simple hochement de la tête, pensant qu'il pourrait la voir.

Mais à présent, la baronne du crime ne s'occupa de rien d'autre que le robot qui s'avança vers elle : un gorille. Quelques mouvements de son katana indiquèrent qu'elle était prête à en découdre et sa démarche assurée allait en ce sens. Pendant ce temps, ses hommes s'organisaient pour préparer un coup en douce.

    Lancer de dés 1 :
    Deux Réussites : Atia explose le gorille sans problème
    Une Réussite : Elle a du mal mais arrive à le battre
    Deux Échecs: Elle est en difficulté

    Lancer de dés 2 (sauf si deux échecs en 1) :
    Réussite : L'ennemi est trop concentré sur la César pour faire attention aux autres
    Échec: Il remarque que les acolytes d'Atia préparent quelque chose

    Lancer de dés 3 (si réussite en 2) :
    Réussite : Les hommes d'Atia détruisent les robots restants
    Échec: Ils n'en détruisent qu'une partie


[Japonais] – Brûle. déclara simplement Atia après avoir porté un coup à son adversaire et s'en être éloignée d'une roulade.

L'explosion qui suivit réduisit à néant le robot simiesque dont les pièces voltigèrent dans l'espèce de hangar dans lequel ils se trouvaient, laissant le « maître des lieux » assez abasourdi. De toute évidence, s'il s'était à peu près préparé à affronter les robots d'Otaku, le katana mystique de la César n'était pas vraiment entré dans ses calculs.

Pas de bol pour lui, les mauvaises surprises s'enchaînèrent parce que les hommes d'Atia en avaient profité pour placer des explosifs sur les robots restants. S'aidant du précédent combat entre les robots pour évaluer les points faibles de ceux de leur ennemi. C'est qu'ils avaient l'habitude d'observer les rixes des autres et d'en tirer des conclusions. Une adaptabilité que ces engins n'avaient pas, de toute évidence. A moins que le seul responsable soit le petit « génie ». Dans tous les cas, à présent, voyant qu'il ne lui restait plus de jouet, il donnait l'impression d'être en train de faire dans son slip. Et s'il n'était pas protégé par un champ de force, il pataugerait certainement déjà dans son urine.

Ça n'allait peut-être pas tarder à arriver, d'ailleurs car Atia s'avança vers lui. Calme et menaçante.

– C'est pas ce soir qu'un puceau qui tète du coca me donnera des leçons...


Dernière édition par Atia César le Dim 28 Mai - 12:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 28 Mai - 12:40 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Dim 28 Mai - 16:33 Message | (#)

Ishi, j’ai les informations.

Sakura m’informe de ce qu’elle a découvert, pendant que le gorille explose littéralement dans une gerbe de flamme, le katana de la César pointé vers lui. J’ai beaucoup de mépris pour la magie quand elle ne se situe pas dans un manga, mais je sais que son sabre est japonais. Du coup, ça tempère quelque peu mes sentiments… Non, on n’a jamais dit que c’était logique, et alors ?

J’apprends de mon I.A. que les robots sont d’origine russe, ce qui me surprend. Sakura a détecté une marque de fabrique et un numéro de série qui ne trompe pas. En recoupant ces données avec les informations du dark net, elle est tombée sur un post qui affirmait que l’armée américaine avait saisi des robots à Cuba pendant une grosse opération. Des robots qui avaient été confisqués puis « détruits » parce qu’obsolètes. Soit quelqu’un avait mal fait son travail, soit ils avaient été volé. L’affaire datait de plusieurs années, que fichaient ces robots là-dessous ? J’ai à peine le temps de me poser la question, qu’ils partent en fumée. Visiblement, la Caeserina a amené des explosifs et n’a pas hésité à s’en servir. C’est barbare, ça manque de finesse, mais elle est probablement autant à bout de sa patience que moi.

Reste le petit merdeux, toujours soigneusement protégé sous son champ de force. Il a l’air contrarié, mais comme son pantalon reste sec, j’en déduis qu’il a d’autres tours dans son sac.

Jet de dés #1 :
Réussite : Je prends le contrôle de la base.
Échec : Toujours pas.

Jet de dés #2 :
Réussite : Je trouve quand même le moyen de désactiver le champ de force qui le protège.
Échec : Il n’y en a pas.

Je continue d'attaquer cette base, mais elle me donne du fil à retorde. Il n'y a que dans les films, que des hackers travaillent en l'espace de quelques secondes. Ce système est beaucoup trop évolué, même pour une centrale, et je commence à me demander si ce n'est pas l'ancienne base secrète d'un super-héros ou d'un super-vilain. J'ordonne à Sakura d'effectuer des recherches dans ce sens pendant que je soupire d'agacement. En général, je suis plutôt calme et travailler m'apaise, mais là, je revois Mizuiro s'écrouler, le bras d'Aisu être arraché, mon honneur et ma réputation, trainés dans la boue... J'encaisse mal, très très mal. J'ai envie d'arracher la tête de ce gamin, mais il reste le problème du champ de force.

J'observe la scène et j'effectue un zoom sur la caméra oculaire du Kaneki. Cela me permet de remarquer que le champ de force est généré par un petit appareil, qui tient dans une montre. Je vois très clairement les impulsions énergétiques qui s'en échappent, ce qui me donne une idée. Puisqu'il est si petit, je peux forcément le surcharger en créant une interférence.
Quoi de mieux que l'Ytterbium, pour ça?

Heureusement, Aisu a toujours un bras de valide. Du bout de sa rapière, elle touche le dôme.

Eh, qu'est-ce que tu fiches?! s'exclame notre enquiquineur du jour, feignant l'assurance.
La vengeance est un plat qui se mange froid, tu ne savais pas? je rétorque et ma voix passe à travers celle d'Aisu.

Modulée pour être grave, féminine, sexy, difficile de savoir si c'est moi qui parle ou elle.
L'Ytterbium agit. La montre surchauffe et l'adolescent est obligé de l'enlever rapidement, une fumée inquiétante s'en échappe et lui brûle la peau. Il crie de douleur, se redresse en sursaut. Son ordinateur tombe au sol pendant qu'il tient son poignet serré contre son torse.

Ce n'est pas terminé !! crie-t-il, de la peur dans la voix.

Je me demande s'il est sérieux ou si c'est juste pour garder la face.


Dernière édition par Ando Takashi le Dim 28 Mai - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 28 Mai - 16:33 Message | (#)

Le membre 'Ando Takashi' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 375
ϟ Nombre de Messages RP : 210
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mar 30 Mai - 13:01 Message | (#)

Bon, de toute évidence, ce n'était pas aujourd'hui qu'ils récupéreraient la clé des lieux car Otaku semblait incapable de prendre le contrôle du système, mais ce n'était pas grave, au final. Oui parce que la peur qui se lisait dans les yeux et dans la voix du merdeux qui avait osé les menacer n'avaient pas de prix. En cet instant, Atia se demanda si ce type n'était pas juste un pion, une pièce sacrifiable parmi tant d'autres sur l'échiquier entre les mains d'un parti encore inconnu, caché, mais cette pensée fut rapidement mise de côté, poussée par la satisfaction de la guerrière et de ses hommes ainsi que par les priorités. Car même si le petit zoo robotique de monsieur était en miettes, ils restaient sur son territoire. Et un territoire non contrôlé pouvait être très dangereux, en particulier quand une technologie assez avancée et complexe pour emmerder le Docteur Otaku était à l’œuvre.

Ainsi, Atia continua à avancer. Elle ne fut pas la seule car la création d'Otaku, celle avec le bras arraché, alla en premier à la rencontre de leur hôte et tenta quelque chose sur son bouclier. Tout en observant attentivement ce petit manège, Atia continua d'avancer, sans rien dire. Derrière elle et sur les côtés, se plaçant à des postes stratégiques dans le hangar, ses hommes faisaient de même. La moitié était en position défensive, surveillant les accès, l'autre avait les armes tournées vers le boutonneux. Keith apparut juste derrière sa patronne pour la suivre dans sa progression, la couvant de sa carrure qui allait si bien avec son emploi, un gros flingue au bout du bras. Pourtant, le boxer n'arrivait pas à se faire plus menaçant que la César avec sa démarche assurée et féline, son katana aux reflets menaçants et son regard de lionne. Lorsqu'elle arriva à la hauteur du petit con, le robot d'Otaku en avait terminé avec son champ de force. Bien, avec ça, Atia ne pourrait pas se moquer des difficultés qu'il avait eues lors de cette opération. L'autre chouina quelque chose d'un air dramatique comme les adolescents capricieux et imbus d'eux-mêmes savaient si bien le faire. Si bien dans le cas présent qu'on ne savait même pas si sa menace était sérieuse ou non.

– En effet, ce n'est pas terminé, c'est même très loin d'être terminé...

Et ça, pour ce petit prodige, c'était mauvais signe.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : Atia neutralise le gamin avant qu'il fasse quoique ce soit
    Échec: Le Geek a le temps d'appuyer sur un gros bouton rouge

    Lancer de dés 2 (si échec en 1) :
    Réussite : Système d'auto destruction
    Échec: Cavalerie

    Lancer de dés 3 (si échec en 2) :
    Réussite : Robotique
    Échec: Humaine

    Lancer de dés 4 (si échec en 3) :
    Réussite : Des gardes bien entraînés
    Échec: Un Super


Le Geek fit un mouvement pour se jeter sur son clavier mais Atia l'en empêcha. Faut dire qu'il était pas vif et qu'elle, au contraire, l'était un peu plus. De fait, l'assommer avec le plat de sa lame fut simple comme bonjour. Se retenir de lui trancher un membre, en revanche, fut un peu plus dur. Mais bon, déjà il se réveillerait avec un putain de mal de tête et du sang sur la gueule en prime, ça devrait le marquer un peu. Sans même parler de ce qui l'attendra une fois qu'il se réveillera. Cela dit, chaque chose en son temps.

– C'est tout de suite plus calme. Bon, maintenant que tu as accès à ses ordinateurs, tu vas pouvoir faire ce que tu veux ? demanda Atia à Otaku en s'adressant à son robot à demi manchot.

Parce que maintenant que le plus chiant était fait, il fallait passer à la partie « douce ». Un adjectif que ce petit merdeux n'utiliserait sans doute pas. Atia en jubilait intérieurement d'avance. Sa vengeance était à portée de main. Sauf si le fait d'avoir assommé ce con avait activé un quelconque protocole de sécurité... c'était possible. Les mauvaises surprises, ça aimait bien faire genre d'arriver quand on ne s'y attend pas...



Dernière édition par Atia César le Mar 30 Mai - 13:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mar 30 Mai - 13:01 Message | (#)

Le membre 'Atia César' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mar 30 Mai - 20:16 Message | (#)

L’enquiquineur de service se retrouve assommé d’un bon coup de katana sur la tempe. Simple, efficace, non létal, parfait pour me laisser la primauté sur son châtiment. Toutefois, avant d’en arriver à la partie amusante, je dois encore prendre le contrôle de cette base, afin d’en apprendre davantage sur notre homme –enfin notre adolescent- et ne pas risquer une autre mauvaise surprise.

Jet de dés #1 :
2 réussites: La base est entièrement sous mon contrôle.
1 réussite: Je contrôle une partie de la base et j'ai accès à certaines informations.
Échec : Sérieusement, je vais l’exploser.

Jet de dés #2 :
Réussite : Aucun piège ne se déclenche.
Échec : Il y a un système de défense.

Je bute toujours sur le système de sécurité de la base et ça commence à vraiment me rendre dingue. Je suis le Docteur Otaku, un hacker de renommée mondiale. Les gouvernements craignent que je m'attaque à leurs systèmes et une petite base secrète d'un raté quelconque me pose des soucis?! Sérieusement, il y a anguille sous roche et je me demande d'où ça vient. C'est louche, personne ne peut remettre mes compétences en doute !

Je m'interroge sur le sujet quand je perçois du mouvement, du côté de la César et d'Aisu. J'ignore si c'est ma faute ou si l'agression de la cheffe du Circus a déclenché un protocole de sécurité, en tout cas, l'éclairage est brusquement coupé. Ce n'est pas un problème pour mes robots ou pour moi, nous disposons tous d'une vision infrarouge, mais ça doit l'être davantage pour leurs yeux d'humain. Pendant qu'ils s'interrogent sur ce qui peut bien être en train de se passer, des coups de feu retentissent. L'éclat qu'ils produisent ne permet pas de distinguer qui en est l'auteur. Un autre robot? Un autre humain?

Kaneki, vision thermique.

Cela me permet d'avoir deux points de vue distincts sur la situation. D'un côté, Aisu en infrarouge et de l'autre, le Kaneki en thermique. Je remarque alors un gros problème: le gamin au sol ne dégage aucune chaleur.
Il n'est pas humain.
Un piège de plus.

L'ado n'existe pas, c'était un leurre, j'informe quand même la César. Je suis à deux doigts de prendre le contrôle de la base, d'ici là.. Faites comme vous pouvez, je déclare en haussant les épaules.

Je mens avec aplomb. Je ne sais pas où j'en suis, le code de Sakura est quasiment terminé, il ne me restera plus qu'à introduire le virus évolutif dans le système... Et c'est à ce moment-là qu'on semble se souvenir de mon existence. Quelqu'un me tire dessus ! Enfin, quelqu'un, quelque chose, je ne sais pas exactement et je m'en moque. Une chance que la combinaison du MechOtaku soit, entre autre, aisément pare-balle puisqu'elle est faite en acier Otaku et que sa résistance avoisine les 80 tonnes. Momoiro s'interpose entre les balles et moi, et elle riposte.

Bon, ça se corse. J'ai bien une solution pour en finir définitivement avec cette base, mais il faut en sortir. Sauf les éventuels suicidaires, c'est le moment de partir dans un feu d'artifice !

Je commence à en avoir assez et si je ne réussis pas à la pirater, je ne compte pas laisser derrière moi des preuves de mon échec. L'Arcadia peut tirer depuis le ciel, pourquoi m'en priver?
Bon, d'accord, en partie parce que je veux absolument en apprendre plus sur cet endroit... Mais je perds patience. Mon prochain essai sera le dernier, à moins que la César n'ait une brillante idée entre temps ou le moyen d'arrêter les assaillants? Aisu et Kaneki peuvent la renseigner sur leur emplacement et leur type.
Moi, je suis occupé.


Dernière édition par Ando Takashi le Mar 30 Mai - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3394
ϟ Nombre de Messages RP : 3044
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mar 30 Mai - 20:16 Message | (#)

Le membre 'Ando Takashi' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Caesar
avatar

Généralités
The Empress

ϟ Nombre de Messages : 375
ϟ Nombre de Messages RP : 210
ϟ Crédits : Renan
ϟ Doublons : Barrett Anderson - Crystal Somers
ϟ Célébrité : Lena Headey
ϟ Âge du Personnage : 41
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Criminelle
ϟ Liens Rapides : Dossier - Relations - Passeport - Journal - Circus Maximus
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 1 Juin - 19:42 Message | (#)

La jubilation d'Atia fut de courte durée, cependant. Quelque chose n'allait pas. Ou bien la base toute entière avait décidé de faire dodo en même temps que le « maître » des lieux. Ça sentait mauvais. Non pas que la César ait peur du noir, évidemment, mais de son expérience, ce genre de chose était synonyme d'une suite mouvementée.

Histoire de faire un peu de lumière et de se préparer en cas de pépin, la guerrière « alluma » son katana qui s'enflamma aussitôt pour éclairer un peu les lieux. Ses hommes, ceux qui avaient de quoi faire de la lumière, firent de même de leur côté, tout en restant bien sur leurs gardes, s'attendant à voir d'autres robots débarquer. Ou autre chose. Atia parierait plutôt sur « l'autre chose ». Un autre chose qu'Otaku identifia. A défaut de leur mettre l'éclairage, il arrivait à faire ça, c'était appréciable. Cela dit, les coups de feu qui résonnèrent étaient assez clair eux aussi. Par contra, sans l'info d'Otaku, Atia n'aurait pas reporté son attention sur le type qu'elle venait d'assommer. Ce qui aurait été fâcheux car ce leurre se redressa avec des couteaux à la place des doigts. Il devait dysfonctionner car ses mouvements étaient assez lents et chaotiques, sans doute à cause du coup que la César venait de lui asséner. Pas de bol pour lui, le prochain (imminent) finit de l'achever en le traversant de part en part. Cette fois, l'engin s'écroula pour se tortiller au sol avec des bruits bizarres auxquels personne n'accorda beaucoup d'attention. Car des drones arrivaient un peu partout. Certains avec des espèces de mitraillettes en guise de mains, d'autres plus adaptés au corps à corps.

– On se casse. Retraite ! On avance en groupe. Priorité aux robots avec des flingues, laissez approcher les autres. ces derniers, Atia, le robot d'Otaku et un larbin armé d'un fusil à pompe s'en chargeraient sans le moindre problème.

Ainsi, la retraite s'organisa. La cheffe ne se posa pas trop de question sur le reste. Le pourquoi du comment, le qui, tout ça. Seule la suite imminente l'intéressait. Ainsi que l'inefficacité d'Otaku. Pourquoi n'arrivait-il pas à remettre la lumière ? Y avait pas l'option « ampoule » dans son répertoire de connaissances géniales ? Et le voilà qui annonçait un plan des plus expéditifs.

– T'étais pas censé prendre le « contrôle » ? fit remarquer la César avec agacement.

Soit il lui avait menti, soit il était tombé sur un os, dans tous les cas, c'était la merde. Mais la colère d'Atia se limita à ça parce que, pour tout dire, l'idée de tout faire péter la tentait depuis un moment. N'empêche que ça faisait chier de ne pas avoir mis la main sur... attendez, c'est quoi ça ?

Quelque chose attira l'attention de la criminelle juste après qu'elle ait tranché la tête d'un drone doté de quatre bras qui se terminaient en épées. La lumière était éteinte mais quelque chose restait éclairé, clignotant, comme ces signalisations qui s'activaient en cas d'urgence. La lumière rouge dont il était question surmontait une porte située le long du hangar, sur le côté. Un couloir. C'était peut-être rien, mais ça mériterait un coup d’œil.

– Next ! elle lui indiqua cette porte d'un mouvement de la tête Va voir là-bas si tu trouves quelque chose ! On continue la retraite alors traîne pas.

Pas le genre. Par contre, ça le faisait chier de quitter l'ombre de sa patronne, plus pour sa sécurité à elle que la sienne, même si au final, d'eux deux, il était sans doute le plus vulnérable. Le garde du corps alla tout de même accomplir sa tâche et enchaîna les téléportations pour se rendre à sa destination, non sans manquer de placer des balles dans les drones qu'il croisait. Le couloir où il atterrit était beaucoup plus étroit et plus court que celui qu'ils avaient emprunté pour arriver dans le hangar. Au bout, il trouva une pièce éclairée, malgré l'absence de lumière dans le reste de la base. Éclairée mais non pourvu de caméra ni même du moindre appareil informatique. Mais surtout...

    Lancer de dés :
    Réussite : Des réponses
    Échec: Plus de questions


Des cadavres. On ne dirait pas que ça donnait beaucoup de réponses des cadavres, mais quand même un peu. Surtout qu'en l'occurrence, il s'agissait de plusieurs têtes que même Keith connaissait : d'anciens criminels (wannabe, pour certains) qui avaient eu leur petit quart d'heure de gloire avant de sombrer. Ils étaient vieux, quelques uns autant que ce qu'Auguste César s'il n'était pas déjà parti. Tous étaient assis, attachés, même, sur des chaises pour le moins customisées. Menottes et électricité intégrées. Électricité, de toute évidence, car les troncs de ces cadavres avaient cramé. Seules leur têtes avaient été préservées. De manière à être reconnaissables. Accessoirement, le deuxième gros indice était celui qu'on avait peint sur le mur derrière cette rangée de cadavres. Des lettres bien droites presque directement sorties d'un ordinateur énonçaient : « Vous êtes aussi nul à mes yeux qu'eux le sont aux vôtres ».

Voilà qui était... clair. Dans le doute, le téléporteur sortit son portable pour prendre des photos avant de se téléporter pour rejoindre les autres et leur transmettre ses trouvailles. Atia en aurait bien profité pour s'arrêter et en discuter un peu mais le nombre de drones augmenta considérablement : les murs du tunnel où ils se trouvaient s'ouvraient pour en laisser sortir de nouveaux dont le but était clairement défini : trucider les intrus. Résignée, la César n'eut pas d'autre choix que de confirmer le plan de fuite.

– Tant pis, on se casse quand-même. Otaku ? Tu peux toujours faire péter tout ça ? on ne savait jamais. Apparemment, ce soir, le roboticien avait des petits problèmes d'impuissance.

Le truc, c'était que si eux ne pouvaient pas rester, il était hors de question de laisser cet endroit accessible à la police, la Légion ou l'UNISON. Déjà à cause des preuves qu'ils avaient sans doute laissé derrière eux, mais surtout à cause des cadavres que Keith avaient trouvés. Qu'on les trouve ici de la sorte pourrait causer des soucis au Cartel Rouge.

En tout cas, toute cette histoire prouvait que leur ennemi était bien digne de ce nom.


Dernière édition par Atia César le Jeu 1 Juin - 19:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Sabotage sacrilège

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» sortilèges et sacrilège!
» Je fus fille, sorcière, sacrilège.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-