AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Crépuscule - Sombres rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mar 14 Mar - 16:31 Message | (#)





Crépuscule ~ Sombres rêves




Peu de sujets fâchaient le dragon. Il était même plutôt très tolérant et rien ne semblait jamais l'énerver ou l'agacer, en dehors des situations de crise où la colère devenait une nécessité. Il n'était donc pas du genre à s'indigner, à rouspéter, à grogner. Jamais on ne le verrait s'engager, par exemple politiquement, en faveur d'une cause ou au contraire dans un combat contre ce qu'il estimerait être une abomination sociale ou une injustice humanitaire. Ces choses-là, il les laissait à d'autres. Cependant, s'il était un sujet qui le préoccupait et l'ennuyait ces dernières années, c'était la frontière entre les mondes réels, matériels, et les mondes spirituels.

Ses quelques récents séjours dans la Vallée du sommeil et quelques regrettables incidents l'alertaient. Sans qu'il pût mettre des mots sur ses impressions, intuitions et pressentiments, Dante croyait comprendre que de futurs bouleversements balafreraient le monde tel qu'il le connaissait sans pouvoir être tout à fait certain de ce qu'il croyait deviner. Il le percevait dans ses rêves et ses méditations, lorsqu'il s'ouvrait au Cérébropyre pour creuser dans l'abîme de sa mémoire : de semblables intuitions lui étaient apparues par le passé et cette fois encore, c'était l'annonce d'événements sinistres. Cela le préoccupait d'autant plus qu'il pressentait, cette fois, que serait affectée la frontière entre l'esprit et la matière, qu'il voulait immuable.

Dante ne niait ni les passerelles, ni les liens établis entre l'irréel et le réel, entre les mondes matériels comme la Terre Prime et les mondes spirituels comme la Royaume des rêves. Les rêves eux-mêmes étaient des preuves de ces liens et passerelles, et le dragon leur reconnaissait tout à la fois existence et nécessité, puisque le rêve est aussi nécessaire à l'équilibre biologique et mental du rêveur que le sommeil, l'oxygène, une saine alimentation, etc. Comme instantané de relaxation et tension du psychisme, le rêve remplissait une fonction vitale comme exutoire des impulsions réprimées, comme lieu d'émergence des problèmes à résoudre, comme lieu de suggestion des solutions. Sa fonction sélective, comme celle de la mémoire, soulageait toute vie conscience.

Mais le rêve n'est pas seulement le fleuve par où l'esprit évacue les eaux sales qu'il vomit en permanence. Il est aussi la substance dont se nourrit le pays des Cauchemars et tout rêveur ajoute à la palette une couleur de son cru. Dante avait visité cette dimension, récemment encore, et il en connaissait quelques-uns des êtres conscients, nés de l'imagination des dormeurs de tous les autres mondes... il préférait savoir ces choses enfermés dans le Royaume des rêves que libres de passer des songes au réel.

Or c'était précisément ce qu'il craignait de voir arriver. Les magisters de Star City et Boston l'informaient depuis quelques semaines d'un fait étrange : plusieurs mystiques de toute la côte Est des États-Unis, d'Amérique centrale et des Caraïbes avaient disparu des écrans radars et le plus petit dénominateur commun entre eux était leur lien au « sommeil », qu'ils fussent des spécialistes de la magie onirique ou consommateurs de substances narcoleptiques à des fins de transe mystique. C'est le dernier signe qui acheva de placer le dragon sur la piste de cette « Confrérie des rêveurs » dont il découvrait à peine la trace en ville et dont il n'avait jamais entendu parler qu'une ou deux fois en dix ans.

Pourquoi leur aurait-il accordé son attention plus tôt, après tout ? Une bande de fumeurs d'opium et de doux-dingues ne pouvait que lui paraître inoffensive, surtout quand leur fonds de pensée se résume à « chaque réalité n'est que le rêve d'une autre, et chaque rêveur est un dieu qui s'ignore ».

Mais à la lumière d'autres indices, bien sûr, ces Rêveurs lui apparaissaient sous un jour nouveau. D'autant plus qu'il lui parut trop difficile de trouver sur eux des informations en dépit de ses moyens et du bras qu'il avait long : c'était bien que quelque chose clochait et que cette Confrérie fumait moins d'opium et s'organisait mieux qu'il ne l'aurait cru.

Quelque peu frustré de ne pas avoir obtenu rapidement des renseignements plus complets, Dante se résolut à agir en hâte quand il découvrit que ces doux-dingues projetaient d'ouvrir un portail dimensionnel entre la Terre-Prime et la dimension des rêves. Ses craintes étaient donc fondées. Il aurait certainement dû contacter Adrian au plus vite, mais l'Archimage avait déjà bien assez à faire avec le possible retour de Sarevok – et comme il n'avait pas encore très bien conscience de ce qu'était cette Confrérie, Dante ne voyait aucune raison de ne pas agir seul et rapidement.

Il se rendit donc, tard une nuit, au seul lieu qu'il avait pu lier aux Rêveurs, et quelle ne fut pas sa surprise de découvrir, dans cette grande serre supposée désaffectée au bout d'une mauvaise route s'enfonçant dans la forêt de Watson, que Noctis l'y avait précédé... et se trouvait de toute évidence en mauvaise posture, face à un ennemi des plus étranges.

Qu'était-ce que cette créature ? Sorte d'ogre à la peau d'écorce, aux membres ligneux et massifs, il avait une chevelure de mousse, de feuilles et de racines, des mains énormes et griffues où perlaient des gouttes d'une sève fumante. Il y avait là l'enfant des coupables amours de Huitième passager et de Sylvebarbe, sans doute... mais le plus terrible était sûrement ce visage vide et nu, ces yeux rougeâtres comme des braises incandescentes, et cette aura d'irréalité, comme si le monstre avait pénétré le monde réel en s'arrachant à l'éther d'un cauchemar.

Dante ignorait ce que Noctis était venue chercher ici, mais il lui poserait la question plus tard. Il devait d'abord lui venir en aide – par principe et courtoise galanterie – et l'assister contre ce monstre arboricole échappé peut-être de la forêt des éventrés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Agent de l'UNISON
avatar

Victoria Neutron-Grey

Agent de l'UNISON
Généralités
℘ Elastic Girl ℘

ϟ Nombre de Messages : 2988
ϟ Nombre de Messages RP : 506
ϟ Crédits : avatar (c) Betelgeuse gif (c) tumblr
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Agent de l'UNISON, division d'espionnage
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.

4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mar 14 Mar - 22:48 Message | (#)

Lundi 27 février, aux environs de trois heures du matin.

Quelque chose dérangeait la tranquillité de Noctis, ces derniers jours. Des impressions néfastes qui la réveillaient en sursaut aux premières lueurs de l’aube, la poussant à se glisser dans le lit de Lukaz. Non pas pour s’envoyer en l’air, mais pour trouver une sorte de réconfort, comme si le mutant était capable de la protéger de son propre esprit. Dans la chaleur de ses bras, elle parvenait parfois à retrouver le sommeil. Lorsque ce n’était pas le cas, elle se glissait dans la chambre d’Alice, pour constater que sa compatriote ne dormait pas mieux qu’elle. Les deux cauchemars n’en parlaient pas, mais quelque chose clochait.
Elle ignorait pourtant ce qui la tourmentait ainsi, d’où sortait cette impression diffuse de danger imminent. Était-ce Dexter ? A moins que le Summoner ne se rapproche et que quelqu’un, quelque part, ne tente de la prévenir ? Des théories, des hypothèses, Casey n’avait que cela. Lui manquait les certitudes. Mais avec qui en parler ? Alice ? Elle n’osait pas, préférant se réfugier dans l’idée d’une paranoïa mal placée. Il n’était pas dans les habitudes de Casey de fuir, mais l’idée d’être forcée de retourner dans la dimension onirique ne l’enchantait pas. Elle craignait d’y rester coincée et elle avait trop pris goût à la vie humaine pour redevenir une entité sans enveloppe, enfermée dans une prison de noirceur. De plus, pourrait-elle survivre sans Victoria, avec qui elle avait fusionné entièrement ? Son cas, miracle métaphysique, ne possédait aucun précédent à sa connaissance. Comment connaître les tenants et aboutissants de sa condition ?

Elle sursauta lorsque son téléphone sonna, criant : You came to see the mobscene, I know it isn’t your scene. It’s better than a s… jusqu’à ce qu’elle le trouve dans sa poche et décroche.

Noctis ?
J’ai un tuyau pour ce que tu dois trouver, tu sais, pour Raphaël.

Elle cligna des yeux à plusieurs reprises, le temps de se remettre dans le présent. A l’autre bout du fil, le ton perpétuellement exaspéré de Jonathan l’ancrait dans la réalité.

Ah, oui, les fameux chapeaux…
C’est ça. Une connaissance, qui a proposé un rendez-vous dans une serre.
T’es certain que ce n’est pas le Géant Vert qui nous joue un sale tour ? s’amusa-t-elle.
Presque certain, tempéra-t-il. Mais on ne lui a encore rien fait, à lui…
Et ça vaut quoi, ton info ? Parce que ta dernière « connaissance » je m’en souviens encore…
T’apprendras que je ne suis pas spécialisé en chapeau magique ! La prochaine fois que tu concluras un marché foireux avec ton plan cul, tu essaieras de t’en souvenir. Il t’attend à trois heures du matin.

Malheureusement, le Red Night fermait le lundi et la soirée commençait à peine. Frustration songea Casey, qui décida de sortir se promener pour se vider la tête et réfléchir à son problème. Rien de tel qu’une promenade pour une petite introspection…
Quoi que ?

Après s’être mortellement ennuyée, avoir acheté une glace, effrayé un dealer d’une quinzaine d’années, plaisanté avec un SDF et regardé la lune à demi pleine, Noctis n’était pas plus avancée. Le temps, par contre, approchait. Après avoir trainé sur Twitter, assise sur un banc dans un parc attenant à la forêt de Watson, elle se rendit sur le lieu de son rendez-vous, simulant une promeneuse nocturne intriguée par le contenu des serres disposées en bordure des arbres et renfermant des plantes, si pas rares, assez exotiques et colorées. Les senteurs lui sautèrent aux visages, des notes florales capiteuses et lourdes, bien loin d’un petit chemin sentant la noisette. Toutefois, ce ne furent pas plusieurs gredins qui lui prirent la tête, mais bien un seul.
Un arbre.
Ou plutôt, un arbre très grand, animé, relativement agressif, qui tourna vers elle ses deux grands yeux rouges… Avant de l’attaquer. Ses racines s’échappèrent de terre et s’enroulèrent autour de ses jambes. Sans hésiter, elle se dématérialisa et tendit son bras droit sur le côté. Le tatouage dans sa paume s’illumina et Haft, la lame légendaire, apparut.

Une petite coupe ? proposa-t-elle à la créature, avant de se jeter à nouveau sur elle.

Mais quelque chose n’allait pas, avec ce monstre. Sa lecture des auras magiques lui apprit qu’elle connaissait son énergie. Elle venait de son monde d’origine et, immédiatement, elle crut que le Summoner avait invoqué une créature d’un jeu vidéo pour la piéger et l’affronter.

Ce n’est pas drôle, Zachary ! Sors et bats-toi, saleté de gardien ! J’ai gagné le droit de vivre, enfonce-le-toi dans le crâne et fais passer le mot à ton nouveau copain le Docteur Naze.

Une association improbable, avec pour seul but de ramener Victoria.
Ils risquent d’être déçus.

Hélas pour elle, aucun Légionnaire vertueux en quête de sa meilleure amie, pas plus qu’un super-vilain agressif ne se cachait derrière cette apparition. D’autres racines fondirent sur Casey, qu’elle trancha immédiatement, esquivant les coups en se dématérialisant en partie. Le problème ? L’épée ne le pouvait pas et elle ne comptait pas abandonner son arme offensive. D’un salto arrière quelque peu « poseur », l’entité cauchemardesque atterit non loin de Dante, dont elle avait senti l’aura.

Vous tombez à merveille, mon cher. Vous n’auriez pas une petite boule de feu sous le coude ? J’ai l’impression que plus je coupe ses racines, pire c’est.

Et en effet, tel une hydre de Lerne végétal, l’arbre multipliait ses branchages et ses racines à mesure que Casey les coupait, si bien qu’il avait déjà doublé de volume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


They're written down in eternity but you'll never see the price it costs – the scars collected all their lives. When everything's lost, they pick up their hearts and avenge defeat. Before it all starts, they suffer through harm just to touch a dream. (c) legends never die - against the current

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mer 15 Mar - 10:54 Message | (#)

Ah, rien de tel qu'un adversaire végétal dont les branches et les racines repoussent à l'envi. Cet arbre de cauchemar empruntait à l'hydre cette particularité détestable, mais c'était au lion, sans doute, qu'il devait sa souplesse.

Ce périlleux saut qu'il fit pour atterrir ans le dos du magicien ajoutait aux craintes de ce dernier : c'était là une créature originaire de la Vallée du sommeil, nul arbre de la Terre-Prime, fût-il habité par l'esprit d'un druide drogué à la potion magique, n'aurait été si vivace et porteur d'une telle signature magique. Le dragon, de plein fouet, percevait cette odeur qui, à ses narines, prenait les couleurs du camphre et de la nigelle.

Quand Dante tourna le regard vers cet adversaire difforme, il n'eut qu'une seconde pour baisser la tête et s'épargner une gifle d'écorce et d'épines. Le bras du monstre fendit l'air de gauche à droite mais, par chance, il fut prompt à s’aplatir. Ce n'était hélas que pour tomber de Charybde en Scylla, puisqu'au sol il se découvrit à la merci d'un tapis de mousses grouillantes et voraces, encouragées à l'étouffer par ces racines innombrables qui se rapprochaient de lui, serpents infatigables.

La brume autour d'eux s'épaississait. Dante ne comptait pas s'offrir en pâture à ces... champignons dévoreurs ou gloutonnes moisissures, qu'importe ce qu'était cette mousse horrible. Il perdit toute consistance physique, échappant aux griffes de l'arbre qui se plantèrent dans la vie, et la brume noire de Morguse bondit quelques sept mètres plus loin où le dragon reparut. « Oui, du feu, tout de suite ! » Après tout, rien de tel qu'un feu de brousse pour venir à bout d'une forêt en colère... Dante était bien assez maître de lui-même pour contenir l'incendie à ces végétaux malveillants, Watson n'avait rien à craindre. Il prit position et s'apprêta à concentrer toute son énergie dans la création de quatre sphères enflammées à ses côtés, pour mieux nourrir le feu – littéralement – de sa magie sur l'arbre et ses enfants tordus, mais il n'en eut guère le temps.

De la brume qui baignait la serre jaillit un autre monstre sylvicole. C'était une sorte d'amas champignonneux, malodorant et suave, vêtu de feuilles sèches et muni d'appendices épineux. Plusieurs bulbes aux couleurs chatoyantes témoignaient, par leur radiance, d'une vie intérieure... consciente ? Le mot conviendrait pour le moment. De l'ovale rougeoyante qui figurait la « tête » de la créature coulait une sève noire.

Dante n'eut pas le temps d'appeler à lui la puissance de Fuzon : la vesse-de-loup géante l'attaquait de ses tentacules, offrant aux yeux une scène digne de l'inénarrable Galaxy of Terror – Bruce D. Clark et Roger Corman, 1980. L'étreinte, violente, fit basculer le magicien au sol, qui dut lutter à mort pour sa survie – et peut-être aussi sa dignité.

    Jet de dé – I :
    Réussite : Dante échappe à la sève paralysante.
    Échec : Dante n'échappe pas à la sève paralysante.

    Jet de dé – II, si échec au I :
    Réussite : Dante n'est qu'immobilisé et affaibli.
    Échec : Dante sombre dans le sommeil.


    Jet de dé – III, si réussite au I :
    Réussite : Dante s'arrache à l'étreinte du champignon.
    Échec : /

    Jet de dé – IV, si réussite au III :
    Réussite : Dante anéantit le champignon.
    Échec : Le champignon résiste.

    Jet de dé – V, si réussite au IV :
    Réussite : /
    Échec : Surprise ! Le champignon fait des petits.


Spoiler:
 

Une foule de récriminations se précipita aux lèvres du dragon et celui-ci n'eut que l'embarras du choix pour qualifier l'intolérable virage que suivait les événements. La situation avait à son goût dégénéré bien trop vite et ce bolet monstrueux le poussait dans les derniers retranchements de sa colère. Il était trop frêle et léger, sous forme humaine, aussi ne fit-il, littéralement, pas le poids pour contrer l'assaut massif de cette carcasse de pourriture végétale et de spores acrimonieuses. Il bascula avec elle au sol et dut lutter de pied ferme et de toutes ses forces pour empêcher les tentacules de lui pénétrer les orifices – et par là j'entends tous les orifices, des hauteurs aux abîmes du tube digestif.

Répétant la manœuvre opérée quelques instants plus tôt, Dante s'arracha à la câlinerie du champignon et, de justesse, évita le « baiser du sommeil » que promettait la sève goinfrée de spores qui coulait des jointures de la bête. Réapparu aux côtés du monstre qui n'avait pas encore compris qu'il étreignait le vide, le dragon ne se laissa pas, cette fois, distancer et fit apparaître les lunes de feu dont il goûtait enfin les chaleurs familières. Sans attendre une seconde de plus, car tout devait aller très vite, il concentra la revanche de Fuzon sur cette abomination chanvreuse, qu'il gratifia d'un regard incendiaire en savourant de la voir se calciner. Mais son sourire céda bien vite la place à une expression de dégoût irrité.  « C'est une plaisanterie ! Intolérable ! » s'écria-t-il en voyant le champignon devenir cendres molles, tandis que des trois globules semblaient éclore des versions miniatures de lui-même... prêtes à venger leur maman tombée au combat !


Dernière édition par Dante Visconti le Mer 15 Mar - 11:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3396
ϟ Nombre de Messages RP : 3046
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mer 15 Mar - 10:54 Message | (#)

Le membre 'Dante Visconti' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#5 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent de l'UNISON
avatar

Victoria Neutron-Grey

Agent de l'UNISON
Généralités
℘ Elastic Girl ℘

ϟ Nombre de Messages : 2988
ϟ Nombre de Messages RP : 506
ϟ Crédits : avatar (c) Betelgeuse gif (c) tumblr
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Agent de l'UNISON, division d'espionnage
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.

4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Ven 17 Mar - 9:02 Message | (#)

Comme si l’arbre agressif ne suffisait pas, voilà désormais qu’ils affrontaient un champignon monstrueux. Manquait un œuf doté de raison pour cuisiner une omelette forestière quoi que cauchemardesque. Chassant cette pensée issue de son estomac (Casey avait toujours faim, particularité qu’elle partageait avec Victoria) elle esquiva, en même temps que Dante, une attaque qui cloua ce dernier au sol. Si sa dignité en prit un coup, elle fut bien la seule car il esquiva avec brio un jet de sève qui menaçait de ruiner irréparablement ses habits du jour.

A nouveau pourtant, le champignon se jeta sur lui dans une parodie de film pornographique japonais qui aurait prêté à rire en toute autre circonstance (ou à filmer !). Casey lui aurait bien porté main forte mais l’arbre en avait toujours après elle. Ce n’est qu’en entendant l’exclamation outrée du dragon, après avoir évité une branche un peu trop agressive, qu’elle comprit que leurs ennuis étaient loin d’être terminés.

Une chose à la fois, s’ordonna-t-elle.
Fixant son attention sur l’arbre que Dante n’avait pu brûler, elle s’était résolue à éviter ses coups au lieu de couper net dans les branchages, puisqu’il était déjà bien assez touffu comme cela. Que faire ? Mentalement, elle lista ses différents pouvoirs. Pouvait-elle donner des cauchemars à un chêne, lui-même cauchemardesque ? Probablement pas et cela ne servirait qu’à l’arrêter temporairement. Son élasticité lui permettait d’encaisser les coups sans dommages physiques mais n’aiderait pas non plus à le contenir. Il lui restait deux options : sa maîtrise des ombres et sa créature de l’Umbra. Peut-être que cette dernière, n’étant pas de la Terre Prime, aurait prise sur lui ? Ils allaient bientôt le découvrir.

Jet de dés #1 :
Réussite : les coups de la créature de l’Umbra sont efficaces contre l’arbre.
Échec : les coups de la créature de l’Umbra ne servent à rien hormis lui permettre de multiplier ses branches et ses racines.

Jet de dés #2 : (si échec au 1)
Réussite : L’arbre dispose d’un point faible qui apparaît à Casey au détour d’un mouvement. Il s’agit d’une sorte de cœur en sève.
Échec : L’arbre n’a pas l’air de disposer d’un point faible.


Jet de dés #3 : (si réussite au 1 ou au 2)
Réussite : Casey vient à bout de l’arbre ! Elle va donc aider Dante avec son champignon.
Échec : L’arbre a plus d’un tour dans son sac, seul le feu peut en venir à bout.

Jet de dés #4 : (en cas de nouvel échec)
Réussite : Casey parvient malgré tout à enfermer l’arbre dans une prison d’ombre, en attendant.
Échec : L’arbre ne semble pas affecté par cette prison. Que de malchance !

Tendant le bras devant elle en direction de l'arbre, Casey invoqua la créature enfermée dans l'anneau en pensant à elle. Cette dernière se matérialisa, forme humanoïde famélique et monstrueuse, aux longs doigts acérés comme cinq couteaux meurtriers et à la bouche rappelant les détraqueurs, gardiens d'Azkaban.

Détruis-le, ordonna Casey.

Et cet ordre suffit. Dans un rictus affamé et terrifiant, l'être d'Umbra se jeta sur l'arbre et le découpa allègrement. Ils apprirent ainsi que ses griffes permettaient d'amputer durablement leur ennemi végétal et que les habitants d'Umbra étaient doués pour débroussailler, à défaut du jardinage. En l'espace de deux à trois minutes, l'arbre fut réduit à l'état de petit bois et disparut dans un nuage d'ombre. Casey put donc aider Dante avec son champignon ou plutôt, sa multitude de champignon. Assez naturellement, elle retenta la même technique. Après tout, les deux êtres venaient du même endroit: la dimension onirique. Elle le sentait dans la magie qui courait dans leurs veines. Ce qui avait fonctionné pour un fonctionnerait logiquement pour l'autre.
Quoi que, dans le monde des rêves, rien n'est jamais bien certain, ni même bien logique.

Extermine les champignons, mais ne touche pas au dragon.

Elle avait appris, à ses dépends, qu'il valait mieux être précise avec une créature de ce type.


Dernière édition par Casey Ní Grimm le Ven 17 Mar - 9:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


They're written down in eternity but you'll never see the price it costs – the scars collected all their lives. When everything's lost, they pick up their hearts and avenge defeat. Before it all starts, they suffer through harm just to touch a dream. (c) legends never die - against the current

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3396
ϟ Nombre de Messages RP : 3046
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Ven 17 Mar - 9:02 Message | (#)

Le membre 'Casey Ní Grimm' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#4 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Ven 17 Mar - 12:14 Message | (#)

Ailleurs dans la serre, un homme-arbre aux mains énormes et aux cheveux de mousse périssait, détruit par les coups répétés d'une créature de cauchemar, jaillie de l'anneau qui luisait au doigt de Casey.

Ce premier problème était réglé mais restait la question des russules bulbeux ou quelque nom qu'on eût pu donner à ces champignons agressifs et féeriques. Nés de la destruction du bolet-mère, Dante redouta un instant qu'à prolonger la chaîne des destructions, il ne fît que démultiplier les lichens hostiles sans jamais en venir à bout totalement. Par chance, cependant, le feu avait l'éminente vertu de ne point trancher dans le vif de l'ennemi, pour l'embraser tout entier : nulle crainte alors de provoquer la fantasque mitose de ces moisissures plus féroces qu'une salmonellose.

Pourtant, comme le dit si bien Mannekenpix le Belge, cuisinier des Titans, séparer les familles « ça il faut pas faire » alors Dante entreprit consciencieusement d'incendier les multiples enfants nés du trépas du champignon qui l'avait empêché, dans un premier temps, de déchaîner ses feux contre l'homme-arbre.

Il ne fut guère compliqué au maître ès magie du feu qu'il était d'imposer tout autour de lui un périmètre flamboyant où toute substance végétale n'eut d'autre choix que de disparaître dans un sifflement de combustible. Au grand dam du dragon, au contact des flammes, la sève et les spores des champignons générèrent partout dans la serre un parfum puissant, piquant, si bien qu'on aurait pu croire qu'un avion bombardier d'eau venait de larguer sur eux le contenu d'une fosse à purin.

Ce ne pouvait qu'être le cadet de leurs soucis et avec l'aide de la créature d'Umbra, il ne resta bientôt plus un champignon orphelin pour leur reprocher le meurtre de leur défunte maman. Bien qu'ils fussent a priori « hors de danger », Dante maintint à ses côtés les lunes incendiaires. Reprenant son souffle, il se rapprocha de Casey. « Je ne m'attendais pas à vous voir ici... »

Mais sa présence n'était pas tout à fait saugrenue ni insensée. À bien y réfléchir, s'il devait rencontrer quelqu'un ici, ce ne pouvait qu'être Noctis – encore que d'autres résidents de Star City disposaient d'affinités avec le Monde des rêves, mais Dante ne les connaissait pas.  « Êtes-vous membre de la Confrérie des rêveurs ? »

Autant poser la question sans ambages et s'épargner confusion et temps perdu. Dante écouta Casey avec patience et, ce faisant, il fit le nécessaire pour que l'air circule à plein dans la serre, tant pour chasser les mauvaises odeurs que pour dissiper cette brume étrange qui n'en démordait pas et résistait à ses brises, comme ces algues que le courant bat sans jamais les arracher à leur prise.  « Je ne sais pas vraiment ce qu'ils sont ni ce qu'ils devaient faire ici... » Il était évident que cette serre ne faisait pas un très bon quartier-général et en dehors de Casey, il ne semblait y avoir personne.

 « ... mais je sais qu'ils nourrissent un projet des plus dangereux pour nous tous. » Par « nous tous », il désignait l'ensemble de la planète, pas seulement Star City et ses environs. Dante n'était pas un héros de la première heure, à battre le pavillon de l'ordre et de la justice, mais il était soucieux de sa propre préservation et par ailleurs, la nature même du projet l'obligeait à l'implication.  « Cette Confrérie a pour but d'ouvrir à Star City un portail dimensionnel entre notre monde et le Royaume des rêves. »

Il n'y avait aucune raison de ne pas dévoiler ce qui représentait pour « tout le monde » un grave problème. Noctis avait abandonné la vie héroïque pour embrasser la vie criminelle et pourtant, comme les autres, elle serait sans doute sensible à l'idée de l'extinction totale du monde. Mais une troisième voix se joignit à leur conversation. Une voix de fièvre et d'incandescence.  « Ne mettez pas vos pas dans ceux des Rêveurs. La nuit se lèvera. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Agent de l'UNISON
avatar

Victoria Neutron-Grey

Agent de l'UNISON
Généralités
℘ Elastic Girl ℘

ϟ Nombre de Messages : 2988
ϟ Nombre de Messages RP : 506
ϟ Crédits : avatar (c) Betelgeuse gif (c) tumblr
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Agent de l'UNISON, division d'espionnage
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.

4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Sam 8 Avr - 13:09 Message | (#)

Les deux créatures magiques vinrent conjointement à bout des végétaux agressifs et autres moisissures plus ou moins toxiques sans rencontrer de difficultés majeures ni subir de blessures, en dehors peut-être de celle infligée à leurs nez sensibles suite au décès prématuré de la mère-champignon. Heureusement, le dragon avait une solution magique toute trouvée, s’improvisant ventilateur humain pour l’occasion. Hélas pour eux, l’odeur persistait encore un peu sur les tissus de leurs vêtements.

Casey ordonna à la créature d’Umbra de retourner d’où elle venait, refermant le passage créé au travers de l’anneau d’une simple pensée. Cet artefact, offert par Solar, s’accordait à la perfection avec elle depuis presque le premier jour, au point que c’en était intriguant. Mais un mystère à la fois.

Surprise partagée, cher dragon. La grande question, maintenant, est de savoir après qui nos agresseurs en avaient, cette fois… Ce serait bien de se retrouver pour manger une glace, un jour, non? plaisanta-t-elle.

La dernière fois, au Red Night, la cible avait été Casey. Et ici ? Difficile d’en être certaine. Elle sentait clairement l’énergie résiduelle de sa dimension d’origine, mais cela ne voulait rien dire. Après tout, un mage lié au monde des rêves pouvait bien en vouloir à Dante et invoquer des créatures dans le but de le piéger. Justement à l’endroit où Casey avait rendez-vous avec son mystérieux contact adepte de chapeaux magiques ? Un pli soucieux sur le front, elle secoua la tête.

Je ne suis membre d’aucune Confrérie, je ne sais pas en quoi consiste celle dont vous parlez, mais quelque chose me dit que je ne vais pas apprécier le découvrir.

Tout ce qui était lié avec sa dimension d’origine l’horripilait. Elle refusait d’y retourner et ne cèderait pas une parcelle de terrain si on essayait de l’y renvoyer par la force. Ceux qui avaient essayé en savaient quelque chose.

Comme prévu, elle n’apprécia pas la nouvelle portée par le dragon.

C’est une idée ridicule… Et extrêmement dangereuse pour l’humanité, soupira-t-elle. L’esprit des humains n’est pas apte à affronter ce que contient la dimension onirique, pas consciemment. Au mieux, ce sera le chaos…

Casey prit un instant pour réfléchir. Était-elle vraiment contre cette idée ? Quelles seraient les répercussions effectives pour la Terre Prime et ses habitants ? Et elle, dans l’histoire ? Elle s'empêcha de continuer, se rappelant que Dante n'était pas exactement au courant de sa nouvelle nature.

Puis, ils n’y parviendront pas. Le gardien du monde des rêves existe pour palier à ce genre de crises et j’ai beau ne pas le porter dans mon cœur, pour des raisons toutes personnelles, il ne laissera pas un tel drame arriver.

C’est l’instant que choisit la voix pour s’incruster dans leur dramatique conversation. Casey chercha d’où elle provenait, en tournant la tête dans tous les sens. Le problème d’une serre ? La surabondance de plantes et donc de cachettes possibles. Un vent magique vint lui caresser la peau, provoquant un frisson désagréable et retournant son estomac. Elle inspira et ouvrit ses perceptions.

C’est une créature onirique, informa-t-elle son compagnon. Je sens son énergie.

Mais était-il présent pour autant ? Cette brume persistante autour d’eux, qui s’obstinait à charrier sa fragrance florale capiteuse, n’était-elle pas une sorte de poison, destiné à engourdir leurs corps et rendre leurs esprits plus réceptifs aux cauchemars ? Avaient-ils véritablement affrontés un arbre géant et un champignon, ou n’étaient-ce que le fruit d’une hallucination, d’un cauchemar ?
Et surtout, comment en sortir, si sa théorie se révélait juste ?

J’ai du mal à définir si nous sommes encore sur la Terre Prime, dans le monde des rêves, ou dans une espèce d’entre-deux cantonné à cette serre. Mais je n’aime pas ce que je sens, je n’ai aucune envie de retourner là-bas.

Cette déclaration allait bien au-delà du désagrément passager. Elle chercha et trouva le regard de Dante, laissant paraître toute sa peur, une part de fragilité dissimulée. Casey avait évolué, s’était affinée, avait fusionné avec l’humanité de Victoria. Elle tenait à son existence ici plus qu’à tout le reste. Pour cette raison, elle n’hésiterait pas à se dresser face à la Confrérie des rêveurs, qui qu’ils soient, quels que soient leurs buts.

Quelque chose caressa ses hanches, une racine qui tenta de l’emprisonner. Elle se fondit dans les ombres, pour réapparaître derrière le dragon. Non pas pour s’en servir comme bouclier, entendons-nous… Mais pour être certaine de ne pas perdre son seul allié encore présent.

Nous te voulons.
Sans rancune, mais j’espère qu’il parle de vous, déclara-t-elle avec un sourire qui ne monta pas jusqu’à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


They're written down in eternity but you'll never see the price it costs – the scars collected all their lives. When everything's lost, they pick up their hearts and avenge defeat. Before it all starts, they suffer through harm just to touch a dream. (c) legends never die - against the current

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Dim 9 Avr - 23:42 Message | (#)

Dante lui-même percevait l'énergie de la créature dissimulée sous ce voile de brume dont elle se drapait et qu'elle répandait tout autour d'elle, dans la serre dévastée. Il ne s'agissait pas d'une entité terrestre, c'était une engeance née dans les profondeurs de la dimension des rêves. Dante l'identifiait comme telle et ne se laissait guère mystifier par ce décorum digne d'un palais de l'horreur dans une grande foire.

Au moins n'était-elle pas l'alliée de Casey et cette dernière n'appartenait-elle pas à la « Confrérie des rêveurs » que le dragon avait pisté jusqu'en ce lieu désolé de la forêt de Watson. «  Nous sommes toujours sur la Terre Prime. Mais il y a autour... d'elle une convergence dimensionnelle. Le voile est ici plus léger qu'ailleurs.  »

Par voile, il entendait la limite entre la Vallée des songes et leur propre monde, cette frontière que franchissaient les rêveurs du monde entier. Casey se déroba à l'étreinte surprise d'une racine mouvante et reparut derrière lui.

«  Je ne crois pas le connaître...  » Dante avait des difficultés à identifier leur interlocuteur d'outre-rêve. Les formes de ce dernier n'étaient qu'à peine perceptibles. C'était comme si la brume le voilait tout entier. Seuls ses yeux rougeâtres trahissaient sa position dans leur environnement.

«  Tôt dans son règne, Osahito tomba malade. Brûlant de fièvre, il eut des visions de son avenir. Il parla avec un esprit et, dans ses yeux, il me découvrit, moi, Mannichi, le Rêve fiévreux.  »

Une main onirique se rapprocha du visage de Dante et y décrivit l'esquisse d'une caresse. Dante ne bougea pas d'un pouce. «  Tu es de ce monde, dragon. Tu en as connu de nombreux autres. Mais tu es de ce monde. Tu ne m'intéresses pas.  » La main fit mine de l'écarter, mais Dante s'en saisit et obligea Mannichi à lui conserver quelques instants son attention.

«  Je suis navré, mais aujourd'hui, personne ne plonge dans le royaume des rêves sans mon consentement.  » La main disparut alors et plus loin dans la serre leur apparut la silhouette de la créature. Ses yeux exprimaient une colère sournoise, ce qui était d'autant plus intuitif qu'il n'y avait aucun visage où plaquait un lot d'émotions.

«  La nuit se lève. Tu ne pourras pas fuir.  » Mannichi, à ces derniers mots, s'évanouit tout à fait et la brume s'allégea jusqu'à ne plus être qu'une bruine sombre. Dante resta un instant très sceptique et, instinctivement, grossit les flammes des deux lunes qui flottaient à ses côtés ; ainsi la lumière qu'elles diffusaient fit reculer les ombres tout autour d'eux.

Cela ne ferait certes pas fuir l'auto-proclamé « Rêve fiévreux », mais ce n'était qu'une prudence élémentaire. «  Pourquoi en aurait-il après vous ?  »

Aux yeux du dragon, il était évident que Casey était celle qu'ils voulaient, qui qu'ils fussent : lui-même n'avait pas d'ennemis dans la dimension des rêves et Mannichi venait tout juste de désigner la demoiselle. «  La Confrérie est toute neuve... Ce qui explique sûrement que vous n'en ayez pas entendu parler. Qu'êtes vous venue faire ici ?  »

Dante s'avança dans la serre et observa les environs. Il chercha un indice, une trace laissée par leurs ennemis mais rien ne lui frappa l’œil. En revanche, il trouva dans un coin quelque chose... «  Un corps. Une femme, la trentaine. Une tenue rituelle. Un symbole sur le front et... ce qui ressemble à un sacrifice.  »

En effet, une énorme fleur de sang rougissait son ventre, tandis qu'elle tenait entre ses doigts morts la lame sanglante d'un couteau rouillé. «  C'est tout récent. Je ne serais pas surpris qu'elle ait pratiqué là... eh bien, une sorte d'invocation. L'avez-vous remarquée, quand vous êtes arrivée ? L'avez-vous entendue ? A-t-elle dit quelque chose ? Vous-a-t-elle attaquée ?  »

Dante aurait préféré pouvoir interroger Mannichi lui-même, mais de toute évidence, il leur avait faussé compagnie. Le dragon entreprit donc de fouiller la malheureuse. Outre le couteau, son corps révélerait peut-être quelque chose...Il trouva un porte-feuille, ce qu'il considéra être une bonne prise, mais rien de plus. Mais ce tatouage, par exemple, qu'était-il donc ?

Il apparentait la trentenaire à la Confrérie des rêveurs, mais Dante suspectait une signification symbolique supplémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Agent de l'UNISON
avatar

Victoria Neutron-Grey

Agent de l'UNISON
Généralités
℘ Elastic Girl ℘

ϟ Nombre de Messages : 2988
ϟ Nombre de Messages RP : 506
ϟ Crédits : avatar (c) Betelgeuse gif (c) tumblr
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Agent de l'UNISON, division d'espionnage
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.

4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 20 Avr - 20:02 Message | (#)

La créature qui se tenait à la frontière de leurs mondes n’en avait pas après le dragon, comme elle l’avoua franchement. Mannichi cherchait quelque chose, ou plutôt quelqu’un issu de son univers, et cette personne ne pouvait être que Casey. Pour quelle raison ? La propriétaire du Red Night n’en avait aucune idée. Les relations existaient, entre créatures piégées dans la mer des cauchemars, mais on ne pouvait les comparer à celles entre deux humains. C’était plus complexe, plus instinctif, et le concept d’ennemi n’existait pas véritablement. Voulait-on la ramener ? Après tout, elle n’était pas supposée se promener tranquillement sur la Terre Prime, comme Zachary l’avait souligné d’un ton plus ou moins cinglant. Mais, petit un, Victoria ne voulait (et ne pouvait) pas revenir et, petit deux, Casey s’amusait bien mieux dans cette dimension.

Heureusement pour elle, le Rêve Fiévreux, tendancieusement nommé, se dissipa sans tenter de l’emmener à sa suite. Abandon définitif ? Difficile d’y croire, vu ses dernières paroles.

Pourquoi en aurait-il après vous ? La grande question… Et elle aurait aimé connaître la réponse. Gardant le silence, elle écouta les informations que possédaient le dragon au sujet de cette mystérieuse Confrérie, à savoir pas grand-chose vu qu’elle venait visiblement de voir le jour. Elle profita de la diversion pour lui répondre, juste avant qu’ils ne tombent sur le corps sans vie d’une ritualiste.

Des affaires.

Deux mots rapidement éludés, et ce n’était pas faux. De toute manière, l’avalanche de questions ne lui laissait pas le temps d’en placer une.

Non, je ne l’ai pas vue et par extension, elle ne m’a pas parlée. Je n’avais rien remarqué, j’ai à peine franchit la porte de cette serre que j’ai été attaquée par l’arbre que vous avez eu tout le loisir d’observer brûler. Je n’ai pas vraiment eu le temps de me préoccuper d’autre chose, j’ignore donc si elle est morte en les invoquant, s’ils ont puisé de la vie en elle pour se matérialiser ou si Mannichi l’a tuée avant de s’en aller. Enfin, vu sa position, je penche pour la première solution.

Elle l’observa ramasser un portefeuille, qui trahissait certainement l’identité de la victime ensanglantée et tatouée sur le front, un endroit fort peu discret. La manière dont elle tenait le couteau rouillé laissait penser qu’elle s’était donnée la mort volontairement, d’une manière qui rappelait les samouraïs se suicidant pour laver leur honneur. Était-ce un rituel du même genre ? Cherchait-elle à atteindre la dimension onirique, pour devenir une de ses créatures ? Casey avait de bonnes notions de métaphysique, mais elle ignorait si une telle chose était ou non possible. Par définition, cela s’opposait à l’essence même de sa dimension d’origine, mais après tout… Pourquoi pas ? Les connaissances de Victoria s’activèrent et elle songea qu’une Confrérie pouvait très bien s’apparenter à une secte.

Casey se mordillait la lèvre inférieure, réfléchissant à toute vitesse. Un œil sur le dragon, elle hésitait à lui avouer toute la vérité, pesant le pour et le contre, ce qu’elle avait à y gagner et à y perdre. Lui apparut que Dante, s’il restait fidèle aux principes qu’elle lui connaissait, ne chercherait pas à s’allier au Docteur Syndrome et à Zachary pour ramener Victoria. D’ailleurs, un tel acte n’était plus possible, même l’Archimage s’y casserait les dents. Leur fusion était complète.
Elle avait besoin d’un allié, si quelqu’un, au royaume des rêves, lui en voulait. Qui de mieux placé qu’un dragon, voyageur dimensionnel, qui n’avait pas hésité, par le passé, à se mettre en danger pour sauver Victoria ?

Casey sortit son portable et prit plusieurs photos du corps, de la blessure et surtout, du tatouage. Utilisant son pouvoir de détection magique, elle ne ressentit rien, ni présence ni sort résiduel sur la victime, qui n’était plus qu’un tas de chair morte, que la police trouverait le lendemain, avec l’aide des premiers visiteurs. Était-il judicieux de la laisser là ? Probablement pas, raison pour laquelle la créature des cauchemars invoqua ses ombres, enrobant le corps pour le soustraire à la vue des curieux éventuels.

Après tout cela seulement et un mutisme qui avait finalement duré presque deux longues minutes, Casey se décida à parler.

Ce n’est qu’une hypothèse, mais il est possible que Mannichi en ait après moi parce que je… Suis originaire de la dimension onirique. Je n’ai pas été totalement honnête, lorsque nous nous sommes revus après mon changement d’orientation. Je suis Victoria, sans être Victoria. Elle est tombée dans la mer des cauchemars, après s’être disputée avec quelqu’un là-bas. Je suis la créature née de ses peurs, de ses terreurs, de ses angoisses, je suis tout ce qu’elle craignait de devenir, je suis la matérialisation de ses plus sombres pulsions, de ses plus noirs désirs. Elle et moi, on a d’abord cohabité, puis fusionné, ce qui explique pourquoi je dégage une aura magique et pourquoi j’ai des pouvoirs qu’elle ne possédait pas. Ce n’était pas juste un artefact. Je suis une part d’elle, mais techniquement, je ne suis pas supposée être ici. Les cauchemars doivent rester dans la dimension onirique, peut-être que ce Mannichi est un genre de… Je sais pas, de gardien de l’intérieur, qui veut me ramener ?

Une hypothèse comme une autre, pour laquelle Casey n’avait absolument aucune certitude. Peut-être Dante y verrait-il plus clair, à la lumière de ces aveux prononcés d’un ton peu assuré, sans oser le regarder dans les yeux. La contemplation d’une branche en fleur d’un arbre qu’elle ne pouvait identifier la passionnait davantage.

Mais s’il appartient à cette Confrérie et qu’ils nourrissent ce projet d’ouvrir une brèche entre les deux dimensions, peut-être qu’il veut me recruter ? D’une manière assez originale, avouons-le… releva-t-elle en désignant l’endroit où gisait, tout à l’heure, le champignon tueur.

Elle laissa passer une seconde, puis demanda:

Comptez-vous intervenir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


They're written down in eternity but you'll never see the price it costs – the scars collected all their lives. When everything's lost, they pick up their hearts and avenge defeat. Before it all starts, they suffer through harm just to touch a dream. (c) legends never die - against the current

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Ven 28 Avr - 0:27 Message | (#)

Dante ne put rien tirer du porte-feuille qu'il avait trouvé sur le corps de la malheureuse. Jane Fordy, c'était son identité. Trente-trois ans, un bel âge pour mourir, mais dans de telles circonstances, il était difficile de trouver à sa mort d'autres épithètes que pitoyable et stupide. Alexandre eut le bon goût de mourir « peut-être » empoisonné, et le monde entier doit à cet adverbe moralisateur ses plus belles pages littéraires.

Jésus eut la bonne fortune de mourir crucifié et cela lui fit un destin hors du commun. Quelle idée de mourir alors au moyen d'un suicide rituel, à l'aide d'une arme rouillée, rongée par cette moisissure du métal qui déchire la chair et y répand ses germes détestables !

Dante, qui achevait d'examiner le corps, la tête, la tenue et la blessure toute fraîche – mutatis mutandis – répondit aux remarques de Noctis : «  C'est un suicide rituel. Elle a fait usage d'une lame ordinaire mais consacrée, pour user de son propre sang comme d'un carburant. Ce faisant, elle a alimenté un portail entre la dimension des songes et cauchemars et notre monde. Une porte s'est ouverte dans cette serre, d'où la présence des... monstres que nous avons dû combattre.  »

C'était ce que révélait l'examen. Les quelques brûlures, aux lèvres et aux contours des yeux de Jane, témoignaient d'une réaction magique très vive. Sa toge déchirée et le sang qui maculait sa poitrine indiquait la cible de son coup fatal ; la lame du couteau rouillé avait percé son cœur, mais au lieu d'un littéral bain de sang, il n'y avait là que très peu du fluide vital ; pourtant, le cadavre semblait exsangue et présentait les couleurs de ces morts que les vampires laissent derrière eux, après le repas nocturne : le dragon en avait donc déduit que la malheureuse s'était « vidée » de son sang.

Or il avait également reconnu, tout autour d'elle, cette poussière sulfureuse qui caractérisait l'apparition maladroite des portails dimensionnels de Kar Kradash ; il déduisait des traces de brûlures qui froissaient le sol un emploi fort peu habile du processus, au cours d'un rituel de falsification du sortilège éponyme. Jane savait donc ce qu'elle faisait ou suivait des instructions précises : le suicide n'était pas involontaire, il servait un but précis, un objectif qui n'était autre que Casey, puisque celle-ci s'était rendue dans la serre et y avait été attaquée sans sommation, d'après le témoignage qu'elle venait de faire.

Dante se releva. Il observa la demoiselle et celle-ci, qui le fuyait du regard, poursuivit les révélations. Elle ne lui apprenait rien, mais il affecta une mine grave : peu importait l'étendue et les subtilités de son flair, il n'irait pas fanfaronner d'un « je le savais ! » fort prétentieux et fort peu à propos. L'heure était plus grave qu'il ne l'avait redouté.

«  Il n'existe pas de gardiens de l'intérieur, puisque le monde des rêves est une dimension spirituelle et non pas matérielle. Voyez ce plan et le nôtre comme l'huile et l'eau.  » Impossible pour l'une et l'autre de se mélanger.

«  C'est le principe, et il y a des exceptions. Vous en êtes donc une. Il existe des gardiens, qui s'occupent de limiter ces exceptions, mais ils sont extérieurs. On les trouve sur la Terre-Prime, mais pas seulement. Le monde des rêves est connu de tous les autres plans, puisque les songes s'y retrouvent tous sans exception ou presque...  »

Dante connaissait d'habiles oniromanciens capables d'enfermer les songes dans des bocaux. C'était là des praticiens d'une grande adresse, mais ils étaient plus rares que les cheveux sur la tête d'un crâne ras. «  Je redoute quelque chose de bien plus grave. Si ce « Rêve fiévreux » s'est dit intéressé par vous... c'est certainement parce que vous représentez, pour l'ensemble des créatures de ce monde, l'impossible perfection. Les songes naissent dans l'imagination des rêveurs, mais jamais ne viennent à la réalité. Vous y avez réussi, d'une certaine façon...  » Il mesura ses derniers propos et garda un instant le silence. Était-ce là ce que convoitait Mannichi et... les autres ? Quels autres ? La Confrérie ? Conscient que Casey attendait après lui, il se contraignit à ne pas demeurer coi trop longtemps.

«  Écoutez, je n'ai aucune certitude pour le moment. Cette Confrérie a clairement pour intention de forcer une brèche permanente entre les deux mondes et je ne peux l'accepter. Je compte donc intervenir. Contre qui et contre quoi... cela reste à définir. Mais nettoyons les lieux. Je préfère qu'aucune trace ne reste après notre départ. Prudence est de mise, et ce n'est pas à vous que j'apprendrai qu'il y a dans la Vallée du sommeil des malveillances plus dangereuses que le seigneur Omega.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Agent de l'UNISON
avatar

Victoria Neutron-Grey

Agent de l'UNISON
Généralités
℘ Elastic Girl ℘

ϟ Nombre de Messages : 2988
ϟ Nombre de Messages RP : 506
ϟ Crédits : avatar (c) Betelgeuse gif (c) tumblr
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Agent de l'UNISON, division d'espionnage
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.

4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mer 3 Mai - 11:48 Message | (#)

Le dragon avait raison, le monde des rêves était gardé depuis l’extérieur, mais il n’existait pas de créature, à l’intérieur, apte ou même désireuse de remplir une fonction de ce genre. Toutes, ou du moins la majorité, des dimensions du Multivers étaient connectées au monde d’origine de Casey. On y trouvait une infinité de créatures, de sensibilités, des monstres humains mais aussi d’autres êtres innommables. Tous, animés par une seule envie : celle de sortir. Du moins, pour ceux dotés de conscience, ceux suffisamment nourris par l’horreur, comme l’avait été Casey. Dante acheva son raisonnement avant qu’elle ne parvienne au sien, mais elle le rejoignait. Depuis décembre, Casey se contentait de vivre, de profiter, de s’intégrer, mais elle avait toujours su, au fond, qu’elle était une anomalie et que sa présence provoquerait des problèmes tôt ou tard. Ne fut-ce qu’à cause de l’Archimage, ou du Summoner.

J’ignore par quel moyen j’y suis parvenue. Son corps est tombé dans la mer des angoisses, je suis entrée à l’intérieur et je n’ai subis aucun rejet. Normal, c’était aussi mon corps. J’ai cru que je ne pourrais pas sortir, mais j’avais une… clé, à disposition, un ami m’a juste ouvert la porte. Pour moi, la recette du succès n’a rien d’extraordinaire.

A son tour de réfléchir tout haut, d’exposer son raisonnement. Si Lukaz disposait d’une clé pour la dimension onirique, il ne devait pas être le seul. Zachary pouvait ouvrir des portails et invoquer certaine créatures, impossible que sa capacité soit unique. Il existait forcément des spécialistes en la matière ou des créatures affiliées à ces domaines, même si Casey ne les connaissait pas. Ou plutôt, elle n’avait pas conscience de les connaître.

Si vous intervenez, j’en suis, déclara-t-elle.

La mer des angoisses ne lui manquait pas. Ici, elle existait en tant qu’entité unique et elle désirait rester exceptionnelle. L’invasion de ce monde par des cauchemars, des rêves ou d’autres fantasmagories le corromprait forcément et Casey n’avait pas terminé de le découvrir tout entier. Plus tard, peut-être y réfléchirait-elle mais, dans l’immédiat, c’était trop tôt. De plus, elle n’appréciait que modérément ce Mannichi et ses manières.

Je m’en occupe, proposa-t-elle obligeamment.

Avec ses pouvoirs sur les ombres, rien de plus facile. Le corps disparut dans un passage vers le néant, ainsi que le poignard, le portefeuille et les quelques traces de sang. Du même coup, elle engloutit des parcelles d’herbes et quelques plantes. Quant aux créatures oniriques, elles avaient disparu après leur défaite, ce qui arrangeait bien leurs affaires. La serre comptait quelques branches cassées, de la terre retournée, mais cela passerait pour un acte de vandalisme et rien de plus grave. Après avoir jeté un dernier coup d’œil aux alentours, pour s’assurer de n’avoir rien manqué, Casey suivit le dragon vers la sortie, pas mécontente d’échapper à cette ambiance trop fleurie à son goût. L’odeur forte des plantes et autres fleurs dégagea de ses narines, elle inspira avec soulagement puis se lança dans un petit récapitulatif de leur situation :

Nous savons qu’il existe une confrérie mystérieuse dont les membres se suicident pour créer des portails entre la Terre Prime et la dimension onirique. Leur but est que ces passages ne se referment jamais, peut-on supposer que la Terre Prime n’est qu’un « test » en vue d’ouvrir des portes similaires dans toutes les dimensions liées ?

Ce qui risquait, peut-être, de mettre le Pacte en péril, mais Casey ne s’y connaissait pas suffisamment en magie pour l’affirmer et garda cette réflexion pour elle.

Le mieux serait d’infiltrer cette confrérie des rêveurs, ils doivent bien laisser des traces quelque part. De nos jours, tout passe par Internet, je connais quelqu’un qui pourrait effectuer des recherches.

Jae, un technopathe que Lukaz lui avait présenté et qui bossait désormais avec Casey.

Il existe peut-être un réseau équivalent, pour les magiciens ? demanda-t-elle.

Elle éliminait la Rose d’office, auquel cas le dragon aurait trouvé des informations précises sur les rêveurs depuis longtemps.

Pour ma part, on me confond souvent avec un démon, à cause des yeux et de mes pouvoirs, ça me donne une aura floue, je ne pense pas que ce sera un problème de me faire passer pour une créature de Dis. Je ne sais pas pour vous?

Il muselait sa puissance et se cachait bien, il ne devrait pas avoir de problèmes pour une mission d'infiltration. Mais peut-être avait-il une meilleure idée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


They're written down in eternity but you'll never see the price it costs – the scars collected all their lives. When everything's lost, they pick up their hearts and avenge defeat. Before it all starts, they suffer through harm just to touch a dream. (c) legends never die - against the current

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mer 3 Mai - 16:54 Message | (#)

Dante connaissait un grand nombre de spécialistes des rêves et de mysticisme qui auraient payé cher pour une dissection, pour une vivisection de la belle Casey ; certains même auraient vendu père et mère pour le privilège historique de lui trancher la vulve, de lui sectionner l'hypothalamus ou prélever une fraction de son foie – car s'opposaient, chez les mystagogues astro-thaumaturges, trois visions du siège corporel de la possession, la première déterminant le siège de l'empreinte possessive dans les organes génitaux, la deuxième dans le système digestif, et la troisième dans le cerveau.

Aucun ne saurait jamais convaincre Noctis de s'abandonner, pour quelques heures, à l'expérience étrange d'une « visite médicale » d'un genre tout à fait spécial, et certainement nocif, à court, moyen et long terme. Moins attentif à ces triviaux détails, le dragon hocha la tête quand il entendit la demoiselle déclarer qu'elle désirait participait à toute intervention contre cette Confrérie et pour empêcher toute fusion ou toute brèche entre la dimension des rêves et la Terre Prime. Casey se proposa de favoriser l'élimination de toutes les traces de leur passage, Dante laissa faire et vit patiemment les ombres s'occuper de tout absorber.

Sur le pas de la porte, à l'entrée de la serre, il écouta et réagit : «  N'allons pas trop vite. Le caractère permanent des portails est certainement le but visé par les membres actifs de cette organisation, mais il leur sera peut-être nécessaire d'ouvrir, au préalable, des portails temporaires. Le calendrier de leurs projets reste un mystère.  » Il préférait donc se montrer ouvert à toutes les possibilités. Par nature suspicieux, il ne céderait pas à la hâte d'une résolution trop aveugle aux détails – car le diable s'y cache toujours. «  En revanche, la Terre Prime ne sera certainement qu'une étape. Le plan des rêves et des cauchemars concerne tous les autres plans. La fusion du réel et du spirituel, pour schématiser, ne saurait concerner qu'un seul plan sans être inachevée.  »

La complétude du projet semblait tendre à l'absorption de tous les mondes en un même et seul magma d'indifférenciation, où le réel se diluerait dans l'irréel, où le spirituel absorberait la matière, pour la gâter et s'en corrompre. Une menace dont les conséquences, comme les dominos des foires au record, propageraient à l'intégralité du Multivers leurs néfastes effets. Casey proposa d'infiltrer la Confrérie. L'opération était en cours, déjà, puisque le vieux dragon avait pris l'initiative, dès qu'il avait pris connaissance des suspectes activités de ses membres, d'approcher ces confrères et consœurs pour en apprendre davantage d'eux et de leurs activités.

«  Deux fronts valent mieux qu'un. L'enquête n'en est qu'à ses balbutiements mais je ne doute pas que nous saurons très vite à qui nous avons à faire.  » Casey comme Dante n'étaient pas des lapins écervelés et si la demoiselle affirmait pouvoir trouver, sur l'Internet, des informations sur les Rêveurs, il n'avait aucune raison de douter d'elle. Quant à lui, à ceux qui douteraient encore de sa connaissance du monde magique, il répondrait d'un éclat de rire. «  Attendons d'obtenir des renseignements précis sur ces Rêveurs et leur mode de fonctionnement avant d'envisager un plan d'infiltration.  »

Si Dante se montrait si prudent, c'est qu'il craignait qu'en dépit de tous ses efforts, il lui fût plus difficile que Noctis de passer inaperçu au milieu de fumeurs d'opium à l'affût du moindre ennemi supposé. «  S'ils en ont après vous, de l'autre côté, mieux vaut ne pas leur servir Noctis toute cuite sur un plateau...  » Ces derniers mots laissés en suspens, Dante songea qu'il serait préférable, pour le moment, de ne rien presser et de museler la naturelle curiosité que suscitait la coïncidence de ce soir – la présence d'une entité onirique, portée par Victoria devenue Casey, au rendez-vous de ce Mannichi, auto-proclamé le « Rêve fiévreux ».

Ce nom lui évoquait d'ailleurs un souvenir vague, mais Dante était bien incapable de placer précisément les images qui lui venaient. Ce serait l'affaire d'une médiation, plus tard. «  Séparons-nous ce soir mais convenons de nous tenir informés l'un l'autre. Dès que nous aurons une somme d'informations qui nous paraîtra suffisante, nous préparerons une infiltration si cela nous paraît nécessaire.  »

Dante était déjà partagé : devant l'ampleur du risque, son instinct lui dictait d'éliminer purement et simplement toute personne se posant en menace pour l'étanchéité des parois entre les mondes réels et le monde des rêves. Une réaction épidermique et saine, de ces pulsions charnelles qui vous viennent, quand se tient devant vous l'assassin de vos enfants. «  En attendant, mieux vaut ne rien ébruiter de tout cela.  »

Il lui coûtait de l'admettre, mais le vieux dragon préférait tenir, le plus longtemps possible, l'Archimage en dehors de ces affaires-là, bien qu'elles fussent promises à le concerner tôt ou tard. Le vertueux Adrian condamnerait certainement les extrémités nécessaires à l'empêchement du projet des Rêveurs ; les enjeux étaient trop grands, qu'importait la vérité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 



Crépuscule - Sombres rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Le bosquet du crépuscule... - Terminé
» Harry J. Potter | «On peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière»
» La beauté d'un Crépuscule en attire plus d'un... | PV Hivernou ♥ |
» Amitié, ô amitié, où te caches-tu ? [PV Crépuscule d'Orage]
» Sombre Crépuscule qui enivre mes Songes d'une douloureuse tristesse |P.V ma Crêp|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-