Cape ou pas cape ? Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Cape ou pas cape ? Cadre_1Cape ou pas cape ? Cadre_2_bisCape ou pas cape ? Cadre_3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

Cape ou pas cape ?

 
Message posté : Mer 22 Fév 2017 - 23:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La nuit tombait sur Star City. En cette fin de journée, où les ombres s’allongeaient et la lumière rougeoyait, les citoyens étaient rentrés chez eux. Enfin, pas tous, non. Ceux qui avaient les horaires les plus classiques étaient déjà posés devant leur télévision ou leur ordinateur, peut-être qu’ils avaient commencé à boire un verre ou à préparer leur repas. Enfin, pour les plus prévoyants.

D’autres, comme Alex Sorensen, étaient restés un peu plus tard que prévu dans leurs bureaux et traînaient des pieds dans la rue, accompagnés le bruit des semelles raclant le trottoir par intermittence. Déjà qu’elle était grande, son ombre paraissait d’autant plus imposante.
Pas de bonnet ni de chapeau sur sa tête, par une température aussi clémente, elle avait laissé ses cheveux multicolores à l’air libre et s’étaler en arc-en-ciel sur ses épaules. Pas de chance, elle n’avait pas pu prendre sa veste fétiche avec elle, puisqu’elle avait fini brûlée par un vilain magicien. Elle se contentait d’un blouson de cuir noir de biker, assorti de (beaucoup) de franges et d’une tête de mort brodée dans le dos. Un jean noir et rapiécé rendait ses jambes encore un petit peu plus longues, et se terminait sur une paire de doc martens désaccordées : L’une était jaune, l’autre violette.

Quoi qu’il en soit, celle qui faisait des heures sup’ sur ses études d’artefacts n’était pas au bout de ses surprises. Les mains dans les poches, elle arpentait Kane Street en attendant de retrouver la façade de son chez elle. Elle n’était pas pressée de retourner dans sa petite chambre, pièce d’un vaste appartement partagé avec trois autres locataires. Du coup, elle cherchait quelque chose pour se détourner de cet objectif bien trop ennuyeux !
Et elle trouva.

Elle sentit la magie. A une heure, autrement dit pratiquement tout droit devant elle. Il fallait qu’elle presse le pas si elle voulait savoir ce dont il s’agissait ! Dans le feu de l’action, elle s’était prise les pieds dans le trottoir mais s’était rattrapée de justesse. Adroite, la norvégienne !

Elle qui n’était pas du tout sportive, elle s’était mise à trottiner pour rattraper la… la jeune femme ! C’était donc une jeune femme. Qui portait un artefact sur elle. Alex finit par être assez proche pour en sentir l’aura, et c’était tout à fait singulier. Elle avait une impression de… plat. Oui, de quelque chose de plat, comme si l’on perdait la sensation de profondeur. Et ça l’intriguait au plus haut point.
Maintenant, il fallait trouver une bonne façon de l’aborder.
Puisqu’elle s’était approchée, son immense ombre avait dépassé les pieds de celle qui s’avérait être Canadienne, dévoilant donc sa présence. Jusque là, rien de catastrophique !
D’ailleurs, Alex fut si distraite par la mise au point de sa stratégie qu’elle se prit une nouvelle fois les pieds dans le trottoir. Elle s’était considérablement rapprochée de la jeune femme, et sa chute n’arrangea rien : Elle tituba si longtemps qu’elle était presque arrivée à son niveau, et se rattrapa (tenta de se rattraper !) par désespoir à la manche de l’inconnue.

Ooooh !” Était le son qui avait accompagné sa (longue) chute.

Sauf qu’à la place, elles tombèrent toutes les deux.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 22 Fév 2017 - 23:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La journée avait été longue pour la canadienne, et elle était bien contente qu’elle soit terminée.

Depuis une malencontreuse altercation avec un criminel, pourchassé par un légionnaire, Cass était au chômage technique. Rapport au fait que le légionnaire en question avait proprement massacré son lieu de travail en cherchant à arrêter le type. Autant dire qu’il s’y était pris comme un sagouin. Enfin, tout ça pour dire que pour l’instant, elle n’avait rien à faire. Les assurances n’avaient pas encore fini de régler leur dispute - à croire que toutes les compagnies se rejetaient la faute pour savoir qui était responsable et devait payer - et les travaux de rénovation n’avaient même pas commencé. Ce qui voulait dire que Cass n’était pas prête de retourner travailler.

L’ennui, c’est que tant qu’elle ne travaillait pas, elle n’était pas payée. Elle enchaînait donc les petits boulots et envisageait de plus en plus de prendre Susan au mot sur cette proposition de travailler à la Pizza Box. Mais pas sur sa proposition d’emménager ensemble. Beaucoup de choses la bloquaient, notamment le fait que Susan pouvait l’entendre aller aux toilettes. Et même si elle ne faisait pas exprès d’avoir une bonne ouïe, ça paralysait la canadienne à chaque fois que cette pensée survenait sur le trône. Constipation bonjour.

Enfin pour l’heure, ses pensées étaient bien loin de ce genre de préoccupation. Précisément parce qu’elle devait se concentrer pour faire en sorte que ses pensées soient les seules qu’elle ait eu en tête. Compliqué, mais elle était tout de même fière de constater qu’elle se débrouillait de mieux en mieux. Bon… ça voulait aussi dire qu’elle avait constamment le visage plissé de concentration et qu’elle n’avait pas l’air spécialement aimable quand elle marchait dans la rue… mais on ne pouvait pas tout avoir.

D’ailleurs, elle se débrouillait tellement bien maintenant qu’elle ignora complètement la jeune femme qui la suivait dans la rue. Comme en plus elle était à moitié sourde, elle remarqua qu’elle n’était pas seule sur le trottoir quand une ombre la dépassa. Elle n’y prêta pas plus d’attention que ça, trop occupée à rester concentrée. C’était tout un boulot mine de rien. Progrès intéressant tout de même : plus d’activité à la Poltergeist à cause de sa télékinésie. C’était cool ça, non?

Elle en était là de ses encouragements intérieurs quand il se passa une succession d’événements un peu trop rapides pour que la canadienne comprenne immédiatement ce qui était en train de se passer. Elle entendit un cri, quelqu’un lui attrapa la manche, et elle vit le trottoir se rapprocher à toute vitesse de son nez. Elle eut le réflexe de tendre son bras libre vers l’avant pour amortir sa chute et éviter un nez pété - Susan n’aurait jamais arrêté de la charrier - et c’est donc tout naturellement qu’elle se tagua sur le trottoir.

En emmenant une passagère clandestine avec elle.

Précision intéressante : Cass s’était déjà taguée au sol. Elle avait testé, pour voir si c’était possible. Réponse : ça l’était, mais l’usage était limité puisqu’à part en se tortillant vaguement, elle ne pouvait pas bouger. C’était un peu comme être allongée au sol, sauf que le plafond se trouvait littéralement à trente centimètres de vous. Pas hyper pratique. Autre précision : elle s’était toujours taguée dos contre le sol. Jamais de face. Et elle se mangea quand même le sol, même si elle amortit sa chute.

Oh” se plaignit-elle. Elle se redressa. “Ne lâchez surtout pas mon bras” prévint-elle aussi sec.

Elle se demanda furtivement à quoi pouvait ressembler leur image sur le trottoir. Est-ce que le camouflage marchait aussi sur le goudron? Sans doute, si elles restaient immobiles. Leur position posait néanmoins un petit problème. Cass n’était pas sûre de pouvoir les sortir de là si elles restaient le nez contre le sol. Ceci dit, elle ne voulait pas non plus lâcher la jeune femme. Enfin plutôt, que la jeune femme la lâcha puisque c’était surtout dans ce sens là que ça marchait. Elle n’avait jamais eu l’occasion d’emmener un passager avec elle et se demandait ce qui allait lui arrivait si elle avait le malheur de lâcher prise.

Euuuh ok. Alors… il faudrait que j’arrive à me mettre sur le dos… mais faut pas que vous me lâchiez, c’est super important, ok?

Elle tourna enfin la tête vers la jeune femme et eut un “oh” étonné. Elle ne s’était pas attendue à un tel foisonnement de couleurs capillaires. Ok, pas important pour l'instant. Elles parleraient cheveux plus tard. Pour l'instant, Cass allait devoir se débrouiller pour se mettre sur le dos sans qu'elle la lâche.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 23 Fév 2017 - 18:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
En étant un peu honnête avec elle-même, Alex admit que la chute était une bonne façon d’entrer en la matière sans avoir l’air d’être une stalkeuse creepy qui prévoyait de sacrifier de la canadienne dans sa cave. D’ailleurs, elle aurait pu songer elle-même à appliquer ce plan, si le destin ne s’était pas manifesté pour la faire choir avant. Et quelle chute !

Ce fut glorieux, et après la gloire (et la douleur de s’étaler à plat ventre) vint la stupéfaction. Une sensation étrange avait pris possession de ses sens, et elle eut l’impression de voir la réalité se déformer. Tout comme ce qu’elle avait senti chez l’inconnue : quelque chose de plat.
Enfin, du coup, ce qui était plat maintenant, c’étaient elles deux. La norvégienne aurait bien aimé voir ça de l’extérieur pour comprendre ce qu’il venait de se passer, et où elle était. Elle avait la nette sensation d’être sans le sol, sans être dans le sol.

Je m’attendais pas à ça !

Avait-elle commenté avec enthousiasme. Oui, ça allait probablement paraître complètement hors de propos pour l’autre qui n’avait rien demandé.
L’agent de l’UNISON était si excitée à l’idée de découvrir ce qu’était en quelques sorte la vie dans une autre “dimension” qu’elle oublia complètement de s’excuser après de l’inconnue. Tout ce qu’elle retint, c’est qu’apparemment, il ne fallait pas la lâcher.

Ok. Entendu. Il se passe quoi si je lâche ? Je reste coincée à vie ? Je suis téléportée ailleurs ? Ou bien on sait pas encore ?

Son âme curieuse prenait le pas, et elle voulait déjà tout savoir ! Et ce qui n’était pas encore connu de l’homme, eh bien il faudrait le découvrir.
Mais peut-être pas aujourd’hui ou au péril de sa vie.

Vous avez besoin d’aide pour vous mettre sur le dos ? Parce que genre, j’vais rouler avec vous et puis comme ça j’vous lâcherai pas. C’est ok ?

Honnêtement, les deux jeunes femmes étaient taillées comme des cure dents et avaient suffisamment de place pour se retourner sans trop de souci. Maintenant qu’elle était lancée sur le sujet, la norvégienne n’était pas là de s’arrêter.

C’est votre bracelet qui fait ça j’me trompe ? Ça arrive souvent par accident ou pas trop ? Désolée, j’avais vraiment envie de vous en parler. Vous voulez peut-être qu’on en discute quand on sera sorties de là ?

Evidemment ! La jeune femme était capable de répondre seule à une bonne partie de ses questions. Elle sentait d’où venait la magie, elle s’imaginait aussi que ce genre d’accidents n’avait pas intérêt à arriver tous les quatre matins, et oui, parler de ça serait très certainement plus confortable à l’air libre !


Lancer de dé
Réussite : Alex ne lâche pas
Echec : Oups


La manoeuvre était délicate, c'était un fait, mais elles ne se débrouillaient pas si mal ! L'application que mettait Alex à l'oeuvre, et la synchronisation qu'elle essayait d'avoir avec le retournement façon crêpe de Cass fonctionnait assez bien. Elles furent finalement dans la position indiquée par la canadienne.

"Il se passe quoi maintenant du coup ?"

Elle allait le découvrir assez vite, si sa camarade d'infortune ne décidait pas de la laisser là dedans pour lui faire la leçon.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 23 Fév 2017 - 18:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4774
ϟ Nombre de Messages RP : 4375
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4774
ϟ Nombre de Messages RP : 4375
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Alex Sorensen' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Cape ou pas cape ? 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 23 Fév 2017 - 22:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La réaction de la jeune femme qui lui était littéralement tombée dessus n’était pas du tout celle qu’elle aurait attendu de la part de quelqu’un qui venait de se taguer dans le sol pour la première fois. Elle n’avait pas l’air paniqué, elle n’avait pas l’air affolé. Si la canadienne avait dû utiliser un mot pour qualifier l’attitude de sa passagère clandestine elle aurait probablement dit qu’elle était enthousiaste.

Alors je sais pas trop en fait” répondit très honnêtement la canadienne quand elle put enfin en placer une - l’autre venait de la bombarder de question sur les conséquences d’un lâcher prise. “J’ai jamais emmené de passager dans le sol. Ou dans un mur. Mais quand j’ai essayé avec une tasse elle a été propulsée à toute vitesse hors du mur et elle s’est mangée l’autre mur. Bon, c’était une tasse, mais je voudrais pas faire pareil avec votre tête”.

Ce n’était a priori pas le moment de s’étaler sur ce genre de détail, mais la canadienne était aussi télépathe. Et l’enthousiasme curieux de la demoiselle avait de quoi faire peur. La tactique de Cass était simple : lui faire juste un peu peur, au cas où quoi. Parce que pour ce qu’elle en savait, dans le sol, ce n’était pas du tout pareil que dans le mur, et elle pouvait très bien la planter là.

OK oui. On fait ça”.

Clairement, ce n’était pas ainsi que Cass s’était imaginée passer son début de soirée. Quitte à se coller contre une meuf, elle aurait plutôt imaginé que l’autre meuf aurait été sa meuf à elle. La canadienne entreprit donc tant bien que mal de rouler pour se retrouver sur le dos, tout en emmenant la fille capillairement originale, le tout sous un flot de questions.

Euh, alors, oui. On dit qu’on fait ça et qu’on en parle quand on est sorti ok?

Pour le coup, Cass remerciait le ciel pour son gabarit en deux dimensions, et surtout, pour le gabarit en deux dimensions de l’autre. Bon, le retournage sur le dos à base de roulade impliquait un peu de concentration et beaucoup de coordination, mais elles se débrouillèrent.

Plutôt que de perdre son temps à répondre et à s’embrouiller dans ses explications (à base de “je sais pas trop comment je fais pour entrer ou sortir mais en gros là on va sortir”), Cass décida plutôt de s’exécuter.

Elle posa la main sur ce qui était le plafond pour elles, mais le sol goudronné pour tous les autres passants. La sortie se déroula sans encombre, si on exceptait cette désagréable sensation - sérieusement, même Cass qui avait l'habitude ne s'y habituait justement pas - de succion, comme si le sol luttait et collait pour retenir ce qui essayait de s'échapper. Elles sortirent du sol comme elles seraient sorties d’un mur. Sauf qu’en l’occurence, elles se retrouvèrent allongées sur le goudron. Comme Cass n’était pas hyper à l’aise avec l’idée de se rouler là-dessus pour manifester sa joie, elle s’assit aussitôt et se leva dans le même mouvement. Et comme l’autre lui tenait toujours la manche, la jeune femme entreprit aussi de l’aider à se remettre debout.

Ca va? Pas trop euh… secouée?

Encore une fois, apparemment pas à en juger par son enthousiasme débordant… Mais Cass était canadienne hein.

Désolée pour euh… ça”.

Et par ça elle voulait dire “le petit séjour en deux dimensions”.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 23 Fév 2017 - 23:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Alex fut agréablement surprise de voir que son interlocutrice était relativement disposée à répondre à ses questions. D’habitude, elle se faisait joliment envoyer bouler. Enfin, au moins elle avait eu un bout de réponse, mais la priorité était toujours de sortir de là. La norvégienne hésita très sérieusement à sortir son calepin ici, maintenant et tout de suite… Puis se résigna : c’était trop difficile de se mouvoir dans de telles conditions, et rouler sur le dos était déjà tout un sport.

Elle notait d’intéressantes informations dans sa tête, du coup : Elle pouvait aller dans les murs, aussi ! Et il semblait qu’elle connaissait assez bien le fonctionnement de la chose pour l’avoir expérimentée au moins avec des objets. Effectivement, Alex ne voulait pas être projetée contre la surface opposée à la leur. Surtout qu’il n’y en avait pas, alors ça lui aurait probablement garanti un fabuleux plat sur le goudron.

Ok, d’accord, parfait !

Elle s’était préparée pour la sortie ! A l’affut du moindre détail visuel, sonore et tactile qui serait bon à retenir, pour comprendre cet étrange artefact. Pour que la norvégienne le qualifie d’étrange, c’est qu’il fallait le faire ! L’effet était très original et elle avait vraiment envie d’en savoir plus. C’était ce genre de petits trucs qui sortaient de l’ordinaire qu’elle appréciait particulièrement avec la magie.

Le bruit qui accompagna leur sortie fut assez déroutant. Alex pensa en premier lieu au son que produisaient les toilettes dans les avions et les trains, lorsqu’ils aspiraient d’un coup le contenu de la cuvette. Oui, il y avait définitivement un petit quelque chose. Elle qui avait beaucoup voyagé, elle avait cette référence assez solidement accrochée en tête.
Elle y réfléchissait encore, fixant le ciel droit devant elle, lorsqu’elle se rappela qu’il fallait maintenant se mettre debout. L’aide de la canadienne fut acceptée avec grand plaisir, et elle se redressa prestement, de sa grande taille scandinave. Avec un grand sourire aux lèvres.

Ça va ! Super ! J’avais jamais rien vu comme ça, tu sais ? Et pourtant, j’en ai vu des trucs.

Elle avait également envie de lui dire qu’elle avait bien de la chance d’avoir un truc pareil sur elle ! Sur le coup, elle avait pensé à différents artefacts de sa collection, comme le bâton gnome, la clé qu'elle portait sur elle, la valise... Et qu’elle voulait poser à peu près toutes les questions posables à son sujet. Mais d’abord… Elle pouvait éventuellement se présenter.

Oh non non, t’excuses pas ! C’est ma faute, c’est moi qui suis tombée. Je regarde jamais où je mache.

Elle se frotta les mains, comme pour enlever un ou deux petits bouts de graviers qui s’y étaient collés, et tendit la droite à son interlocutrice. Elle espérait sincèrement ne pas se prendre un vent ! Elle était prête à déballer tout un tas de trucs pour la convaincre de bien vouloir lui adresser la parole.

Alex Sorensen, enchantée ! Ça t’embête pas si je te tutoie ? - De toute façon, elle le faisait déjà. - Et si je te pose deux trois questions au sujet de ton bracelet ? C’est mon métier, hein, je vais pas te le voler ou un truc comme ça. J'bosse à l'UNISON.

Son métier, son hobby, sa vie, quoi.
Sa curiosité n’avait que peu de limites au sujet des artefacts ésotériques, et si beaucoup de ces objets se ressemblaient, certains étaient de vraies créations originales. Celui là en faisait partie de la seconde catégorie.

Enfin je veux pas te ralentir non plus, tu peux genre continuer de marcher vers là où tu marchais. Ça serait juste cool si on pouvait en discuter en trajet.

Là, Alex était encore moins pressée de rentrer chez elle.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 24 Fév 2017 - 13:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Cass eut un mouvement de recul involontaire quand elle se retrouva nez à nez avec la jeune femme pour la première fois. Ce n’était pas tant sa couleur capillaire, enfin ses couleurs capillaires, plutôt qu’elle ne s’était pas attendue à ce qu’elle soit aussi grande. Comme quoi, on perdait le sens des proportions quand on se retrouvait tagué dans le goudron.

Pour le reste, Cass était bien tentée de la croire. Ce genre d’artefact ne devait effectivement pas courir les rues… Enfin ceci dit, la canadienne n’avait pas non plus eu l’occasion de mettre la main sur cinquante milles objets magiques. Seulement deux. Le bracelet, et l’amulette de protection.

Cass Flemming. Euh… pareil”.

Pour le dire clairement, elle était un peu mindfuck. Alex s’était proprement vautrée, elle aurait potentiellement pu se faire mal, mais elle avait l’air de s’en soucier comme de sa dernière chemise. Elle pétait la forme. En prime, Cass ne savait pas quoi faire de sa révélation qu’elle bossait à l’UNISON. Clairement, ce n’était pas quelque chose qu’elle aurait pu deviner par elle-même. Elle ne s’était jamais imaginée que les agents de l’organisme aient pu être aussi… haut en couleur. Elle visualisait plutôt des gens à l’air strict, l’air de passer leur journée devant un PC à cracker des codes ou à pirater des choses.

Euh… ok. Je suppose”.

A priori, elle ne risquait rien avec une agente de l’UNISON, si? Enfin elle était un peu bizarre, trop étrangement enthousiaste, mais pas dangereuse.

Je rentrais chez moi en fait. Enfin en quelque sorte. J’imagine qu’on peut faire un bout de chemin ensemble ouai”.

Elle se remit en route. Et songea qu’il n’était pas impossible que l’autre lui réclama son poignet pour examiner son bracelet. La canadienne préféra donc prendre les devants et retira elle-même le bijou pour le prêter, le temps du trajet, à sa nouvelle camarade. La possibilité qu’elle ait pu s’enfuir avec en courant ne l’avait même pas effleuré, et pour cause. Les pensées qu’elle pouvait percevoir étaient plutôt de l’ordre du “Un objet magique OMG YASS je vais pouvoir l’étudier” que de l’ordre du “Un objet magique YASS je vais pouvoir le voler”. Et puis elle était de l’UNISON. Les gens de l’UNISON ne volaient pas les trucs, et ne les confisquaient pas non plus. Clairement, elle ne voyait pas l’organisme engager des criminels en puissance.

Tiens, tu peux y jeter un oeil de plus près si tu veux. Il y a aussi un pouvoir de camouflage et tout, mais ça marche que si tu restes immobile. C’est cool je peux troller ma copine avec”.

Cass, ou le sens des priorités pour utiliser un objet magique.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 24 Fév 2017 - 17:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Alex était complètement immergée dans les dires de celle qui s’appelait donc Cass. Cass Flemming. Non seulement elle n’avait pas été contre les quelques questions de la norvégienne, mais en plus elle était d’accord pour faire la route côte à côte. Voilà qui venait bien clore la journée de l’agent de l’UNISON !
Toute ravie qu’elle était, elle ignorait absolument les quelques douleurs qui survenaient suite à sa chute. Tout ça, c’était rien comparé au bonheur qui l’habitait lorsqu’elle pouvait s’investir dans sa passion.

Cool !

Avait-elle ponctué, juste avant qu’elles ne se remettent en chemin.
Elle avait remis ses mains dans ses poches, sans se soucier de ce qu’elle pouvait se prendre dans le nez si elle trébuchait à nouveau. De toute façon, elle ne trébucherait pas, si ? Pas de raison qu’un tel malheur se reproduise à longueur de temps : son quota de chutes de la semaine était bien assez rempli.
Elle qui pensait ne pas pouvoir être plus ravie, voilà que la canadienne lui tendait son bracelet pour inspection approfondie. Alex fut si joyeuse qu’elle fit un petit pas-chassé avant de prendre l’objet avec une grande délicatesse. Si elle paraissait extrêmement maladroite à l’accoutumée, c’était tout l’inverse avec un artefact entre les mains.

Un camouflage ? Classe ! Ça peut-être sacrément pratique en cas de pépin ! Hop dans le mur et tu attends que ça passe.

En tout cas, si elle n’avait pas d’ambitions héroïques ou téméraires ! C’était un excellent objet pour le commun des mortels, un petit plus de sécurité du moment qu’on savait s’en servir. Elle s’imaginait déjà le genre d’histoire qui aurait pu mener à la création d’un objet pareil.

Tu connais le nom du mage qui l’a créé ou pas du tout ? Au pire je ferais ma recherche. J’vois bien le genre timide ou agoraphobe. Tu sais, quand tu te sens pas bien et que tu longes les murs… Bah lui il devait vouloir appliquer l’expression à la lettre.

Ça semblait bête, mais pourtant, Cass serait peut-être surprise de découvrir le nombre de créateurs qui s’inspiraient d’expressions courantes pour leurs sortilèges. Elle s’apprêtait à en donner un exemple concret lorsque quelque chose attira son attention. Elle tourna vivement la tête vers l’autre côté de la rue et manqua de trébucher -encore une fois-. Heureusement, pas de mal, elle parvint à garder son équilibre.
Elle s’était arrêtée net, et avait levé le poing, tel un militaire qui imposait l’arrêt à ses troupes. Ca, elle le tenait de Meghan.

Pourquoi une réaction si soudaine ? La norvégienne était en train d’intrepréter la masse d’informations sensorielles qui arrivaient à elle, et qui n’étaient probablement pas du tout ressenties par Cass. Elle n’avait presque jamais senti quelque chose d’aussi intense, à part chez elle, dans la réserve de l’UNISON ou chez des mages notoires.
Enfin, elle prit la parole.

T’aimes bien la chasse au trésor ?

Elle désigna de l’index ce qui avait tout l’air d’être une maison abandonnée. Un petit jardin bordait la rue, et la maison de briques était un peu en retrait, tassée sur elle-même et couverte de lierre. On pouvait croiser ce genre de bâtisses dans le paysage architecturale hétéroclite du Front de Mer.

Y’a au moins dix artefacts sous cette maison. Je sais pas si c’est profond, mais j’suis sure que ça vaut le coup d’oeil. Enfin si ça t’intéresse pas, tant pis, hein, mais moi j’vais y aller. Je dois y aller !

Qui était-elle pour résister à un tel appel ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 24 Fév 2017 - 22:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Cass avait bien compris que la jeune femme était d’un enthousiasme sans faille en général - c’était marqué sur son visage, pas besoin de lire dans les pensées - et pour la magie en particulier. Quand elle lui prêta le bracelet, la canadienne eut l’impression qu’elle venait de lui révéler les secrets de l’univers.

L’agente de l’UNISON poursuivit sur sa lancée et inspecta le bracelet comme si elle venait de lui donner le Saint-Graal. Elle fit suivre son observation d’une remarque sur l’origine possible du bracelet, et honnêtement, Cass n’aurait pas été surprise que ce soit l’explication.

Aucune idée. Je l’avais montré à un mage, quand je l’ai eu au tout début, et il n’avait pas su me répondre non plus. Mais il m’a assuré que ça n’allait pas me bouffer mon âme de m’en servir. Moi je l’appelle le bracelet de Banksy, parce que quand je m’en sers je ressemble à un tag sur le mur. C’est ma copine qu’a trouvé le nom. Elle était trop fière, j’ai dû faire genre que c’était pas une super idée non plus tu vois, sinon j’en aurais entendu parler pendant des semaines”.

Ca devait créer des liens de se retrouver en deux dimensions dans le goudron, puisque la canadienne était rarement aussi bavarde. En même temps, il était difficile de résister à la bonne humeur de la jeune femme. Elle sursauta quand même quand elle l’arrêta d’un poing levé, le nez levé, comme si… eh bien… comme si elle humait quelque chose. Encore un peu, et elle l’aurait pris pour un chien, même si elle ne savait pas bien ce qu’elle reniflait.

Euuuuh j’imagine que ça dépend ce qu’on chasse” répondit prudemment la canadienne.

Genre la chasse aux oeufs en chocolat? Elle était partante. La chasse aux ennuis? Moins. Ceci dit, c’était toujours les ennuis qui la trouvaient elle, jamais l’inverse. Elle suivit la direction que lui pointa l’agente de l’UNISON, considéra la maison, à l’air parfaitement abandonnée, et donc avec un fort potentiel de maison hantée, et reporta son regard sur la jeune femme.

Hum… quel genre d’objet magique au juste? Genre… des armes? Ou… Enfin je sais pas j’y connais rien à la magie”.

On parlait tout de même de la meuf qui s’était pointée chez l’Archimage en personne (bon, ok, elle ne savait pas que c’était l’Archimage, mais vous voyez l’idée) pour être sûre qu’un bracelet magique n’était pas ensorcelée. Ceci dit, maintenant qu’elle y pensait… elle était toujours équipée de l’amulette de protection que lui avait fourni Susan, celle qui la protégeait des créatures maléfiques etc. Donc en théorie, elle avait une espèce d’armure magique. Et puis elle avait des pouvoirs aussi.

Et surtout, elle était un peu curieuse.

Autant dire qu’elle avait un peu la trouille, mais follement envie d’y aller quand même. Elle décida de laisser faire le destin.

Bon, ok. Si on arrive à ouvrir la porte, je viens!

Bien sûr, Cass ne pouvait pas le savoir… mais sa nouvelle amie disposait d’un objet des plus utiles quand il s’agissait de déverrouiller des portes closes…
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 25 Fév 2017 - 18:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Alex aimait bien la façon dont le bracelet avait été baptisé. Elle s’amusa de ce que lui expliquait Cass, à propos de la personne qui avait choisi le nom et de l’enthousiasme qu’elle avait du modérer à ce sujet. Ca lui rappelait beaucoup la façon dont le sergent Leroys traitait certaines de ses idées.

Oh, je vois. Ma supérieure fait ça aussi quand j’ai des idées, sinon il paraît que j’en fais trop.

Bien sur, la norvégienne ne voyait pas le mal. Elle ne trouvait pas qu’elle en faisait des caisses non plus. Disons qu’elle était juste… passionnée !

La trouvaille que fit l’agent de l’UNISON avait un peu coupé court à la discussion, pour en lancer une autre qui serait peut-être pleine d’aventures ! Pour le coup, la chasse au trésor concernerait des objets magiques dont elles n’avaient aucune connaissance. Cette maison était inconnue au bataillon et ça n’était qu’en y mettant le nez qu’elles pourraient découvrir le fin mot de l’histoire.

Pour le moment, j’sais pas. En tout cas y’a du potentiel ! Soit y en a vraiment beaucoup, soit ils sont très puissants.

L’un ou l’autre, elle serait heureuse.
La proposition, ou le défi, proposé par Cass était absolument parfait. Alex n’en dit rien, et n’en pensa pas plus d’ailleurs : elle était trop pressée d’y être !

Ok ! On va voir ça.

Résolue, elle traversa la route sans regarder à droite ni à gauche, droit vers son objectif. Elle comptait bien à ce que la canadienne la suive ! Pas pour de mauvaises raisons, juste pour pouvoir partager sa découverte avec quelqu’un d’autre. Plus on est de fous plus on rit, non ?
Le petit portail qui bordait le jardin en friche était ouvert. C’était déjà ça de fait. Mais après ? Alex sentait que ça grouillait sous ses pieds, toujours relativement loin.

C’est marrant, la cave m’a l’air vachement profonde sous la maison. Y a ptet une grotte ou un truc comme ça.

Plantée devant la porte, elle prit la clé qu’elle portait autour du cou, la ficha dans la serrure et tourna. Et ce fut ouvert. Bon, là, sa collègue aurait pu flairer l’arnaque, donc elle expliqua tout naturellement ce qu’elle venait de faire :

C’est une clé magique. Elle ouvre toutes les serrures. C’est plutôt cool non ?

Elle mit les pieds sans hésiter dans la bâtisse, sans que rien ne se produise, sinon un grincement sinistre du plancher. Du coup, elle avança, regarda à droite, à gauche (ce qu’elle n’avait pas fait en traversant la route) et se mit en quête d’une trappe ou d’un escalier qui les mènerait plus bas.

Tu m’dis si tu trouves un truc ? C’est une maison abandonnée, mais elle est pas hantée en tout cas. J’l’aurais senti sinon.

Bon, ça ne l’aurait pas empêchée d’y entrer, elle aurait juste pris un petit peu plus de précautions, et aurait éventuellement prévenu ses collègues. Mais là, non.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 25 Fév 2017 - 22:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ah, donc a priori, Alex aussi était familière de la technique du “calme-toi stp c’est même pas si génial que ça ton idée”, sauf que dans son cas, c’était elle qui entendait ce genre de commentaires. Les gens enthousiastes hein…

D’ailleurs, en parlant d’enthousiasme, d’entrain et de passion, Alex releva son défi, si on pouvait appeler ça un défi, au pied levé. Tellement au pied levé qu’elle traversa la rue sans même vérifier des deux côtés avant de descendre du trottoir. Le tout, avec une telle rapidité que Cass n’eut même pas le temps de protester.

Bon, ok, il n’y avait pas de circulation… mais fallait pas lui faire des peurs comme ça hein !

Elle se montra beaucoup plus prudente pour effectuer la traversée, et trottina pour rattraper Alex, qui avait déjà franchi le portail ouvert. Le jardin à l’abandon n’avait rien de rassurant, et Cass avait de plus en plus l’impression qu’elle allait participer à un film d’horreur ce soir. Enfin, ça c’était en admettant qu’Alex puisse ouvrir la porte, et honnêtement, la canadienne la voyait mal forcer la porte avec ses petits bras aussi musclés que les siens. Elle aurait probablement pu, avec son don de télékinésie.

Comment… comment tu peux le savoir? Et d’ailleurs… comment tu savais pour le bracelet? C’est pas comme si c’était marqué dessus… Tu l’as senti?” L’hypothèse lui semblait un peu tirée par les cheveux… avant qu’elle ne se souvienne que le magicien qu’elle avait été voir pouvait sentir la magie. Est-ce que ça voulait dire que l’agente de l’UNISON était aussi une magicienne? Elle n’avait définitivement pas le look, enfin ceci dit… le magicien non plus. “Attends, t’es magicienne?” demanda franchement la canadienne.

Elle n’eut pas tout de suite la réponse. D’abord, elle regarda Alex retira une clé qu’elle portait autour du cou et déverrouiller la porte. Le regard de la canadienne se fit aussitôt suspicieux. Elle essayait de l’entourlouper là? Mais en même temps, comment c’était possible? Ce n’était pas comme si elle aurait pu prévoir que quelqu’un la mettrait au défi d’ouvrir cette porte? A moins que… elle n’ait été en train de la manipuler depuis le début, peut-être avec de la magie… Cass se permit de fouiller son esprit autant que son don le lui permettait, mais elle dut se rendre à l’évidence. Il n’y avait apparemment pas un gramme de malice chez Alex. La jeune femme lui avoua carrément les propriétés de la clé.

Euh… ouai”.

Cool cool… oui c’était vite dit quand même. Du moment que ce genre d’objet restait dans des mains bien intentionnées, oui, Cass était d’accord pour dire que c’était cool. N’empêche que depuis quelques temps, elle se trouvait de plus en plus paranoïaque. Genre elle pensait forcément au pire.

Par exemple, quand le plancher grinça sous le poids d’Alex, elle songea “Oh mon dieu il y a un tueur en série à l’intérieur” et pas “c’est une vieille maison, abandonnée depuis longtemps”.

Oh. Rassurant. J’imagine”.

Non parce qu’elle était toujours dans une maison abandonnée et flippante dans l’histoire. Sauf que non seulement elle avait plus ou moins promis qu’elle viendrait si jamais Alex réussissait à ouvrir la porte, mais en prime, elle ne se sentait vraiment pas de la laisse seule là-dedans. Elle aurait eu l’impression de laisser un bébé chien sur le chemin d’une moissonneuse batteuse.

Elle glissa la tête par un encadrement, et se trouva face à un salon vétuste, poussiéreux, et plongée dans le noir. Charmant. Elle distinguait de vagues formes blanches, probablement des meubles, cachés sous des canapés, mais rien d’autre. Elle tenta l’interrupteur, sans succès, et se rabattit sur la lampe de son téléphone.

Spontanément, elle n’aurait pas mis un accès à la cave dans le salon, et elle poursuivit donc sa route dans le couloir, jusqu’à passer devant une porte sous l’escalier. Là, c’était déjà bien plus logique comme emplacement pour mener à la cave non?

Citation :
Jets de dés :
Jet I :

Réussite :L’accès se fait par la porte située sous l’escalier.
Echec : L’accès à la cave se fait par la cuisine.

Jet II :
Réussite : La porte est verrouillée par une serrure ordinaire, et la porte n’est pas coincée.
Echec : La porte est coincée et nécessite des efforts pour l’ouvrir.

Jet III :
Réussite : Si la porte est piégée, celui-ci doit être tombée en panne avec le temps car rien ne se passe.
Echec : Une lame genre guillotine tombe du plafond.

Cass tenta la poignée du placard, mais la porte ne bougea pas. Enfin elle avait l'air verrouillée plutôt que coincée, et la canadienne ne se voyait pas l'arracher de ses gonds. A mains nues en tout cas. Elle n'avait pas de clés magiques, comme Alex, pour ouvrir les portes, mais elle avait un don de télékinésie tout aussi utile.

"Recule un peu" prévint-elle.

Extérieurement, on aurait pu la croire en train de fusiller la porte du regard. Intérieurement, Cass se concentrait pour arracher la porte de ses gonds. Quand cela arriva effectivement et qu'elle ouvrit la porte à la volée, elle en fut la première surprise. Elle passa ensuite par la joie d'avoir réussi, puis par la déception quand elle se retrouva nez à nez avec un placard à balais. Genre littéralement. Avec des balais dedans et une serpillère en décomposition.

"Oh. Bon bah j'suppose que c'est autre part..."
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 25 Fév 2017 - 22:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4774
ϟ Nombre de Messages RP : 4375
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4774
ϟ Nombre de Messages RP : 4375
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Cass Flemming' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Cape ou pas cape ? 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Cape ou pas cape ? 576808Russite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Cape ou pas cape ? 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 25 Fév 2017 - 23:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Alex profita d’être entrée dans la maison, et de son silence angoissant, pour relancer la discussion. Après tout, il n’y avait pas de raison qu’elles restent dans cette ambiance gênante et assez peu rassurante ! Et puis, Cass avait posé des questions, elle devait y répondre. Le tout toujours dans la joie et la bonne humeur, puisque c’était comme ça que vivait la norvégienne.

Ouais, je sens les objets magiques. Les créatures magiques aussi d’ailleurs. Pour les objets, quand j’suis assez près j’arrive à avoir une petite idée de ce qu’ils font, du coup si on trouve l’endroit où sont planqués les artefacts ici, ben on prendra pas de risques genre à tripoter des trucs maudits.

Etait-elle une magicienne pour autant ? Elle ne savait pas trop quoi répondre à ça, mais elle avait l’habitude de considérer que non.

J’suis pas une magicienne, juste quelqu’un qui a vécu tellement longtemps au milieu des trucs magiques que, bah… J’ai comme un sixième sens quoi.

Hélas, son sixième sens ne pouvait en aucun cas lui indiquer la direction à suivre ici. A part qu’elles devaient aller en bas. Elles s’étaient plus ou moins séparées pour inspecter les lieux et trouver la moindre porte bizarre, trappe ou escalier qui allait vers les profondeurs. La canadienne fut la première à trouver un placard suspect, et au passage impressionna Alex avec ses talents de télékinésiste.

Oh. C’est pratique, ça.

Seulement, ce placard là ne menait à rien.

Pas grave, on va trouver.

Après quelques allers-retours, tapotages du pied sur le sol pour voir si ça sonnait creux ou pas, et épluchage de la moindre porte, Alex et Cass n’eurent plus beaucoup de choix. Dans la poussière et les toiles d’araignées, une seule porte pouvait leur être salutaire. Elles étaient dans la cuisine, et il s’agissait d’une porte qui aurait probablement mené à un cellier ou une pièce utilisée pour stocker des vivres de toutes sortes.


Lancer de dé
Réussite x2 : La porte s’ouvre, rien ne se passe, elle débouche bien sur un escalier qui descend.
Réussite x1 : La porte s’ouvre, mais au bout de quelques pas dans l’obscurité, il y a une trappe avec une échelle en piètre état
Echec : La porte s’ouvre, et des chauves souris s’en échappent. Il y a un trou au milieu de la pièce qui mène bien plus bas.


La norvégienne agita un peu sa main devant son visage pour en dégager la poussière qui s'échappait massivement de la pièce. C'était sombre et visiblement pas du tout entretenu. Le sol était en béton sans aucun habillage, et les murs vieux et abimés comme si on y avait arraché tout le papier peint. Rassurant.
Alex remarqua quelques vieilles traces de pas à semi recouvertes par la poussière. Qui était venu ? Quand ? Pas la moindre idée. Elle montra sa petite trouvaille à Cass, et avança pour découvrir une trappe en bois, épaisse et large. Le cadenas qui la tenait verrouillé ne tint pas plus de dix secondes face à la clé d'Alex, et à deux, les jeunes femmes n'auraient aucun mal à l'ouvrir.

Seulement, elles découvriraient une échelle dans un bois partiellement rongé, et un passage creusé à même le sol et la roche qui s'enfonçait d'une dizaine de mètres sous le sol.

"Waou. C'est par là, j'en suis sure. C'est un passage cheulou, c'est forcément ça. Par contre j'ai pas trop confiance à l'échelle, là. Tu as une idée pour ça ?"

Au pire, elles pouvaient toujours aller chercher les couvertures et le moindre morceau de tissu qui traînait pour en faire une looongue corde improvisée, et descendre telles des princesses qui s'échappaient de leur tour ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 25 Fév 2017 - 23:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4774
ϟ Nombre de Messages RP : 4375
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Âge : 7
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 05/05/2012
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4774
ϟ Nombre de Messages RP : 4375
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Doublons : aucun
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : aucun
ϟ Pouvoirs : aucun
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Alex Sorensen' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Cape ou pas cape ? 576808Russite Cape ou pas cape ? 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 26 Fév 2017 - 14:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Alex n’était pas magicienne. Cass ne savait pas encore si c’était une bonne ou une mauvaise nouvelle. C’est vrai quoi, ça aurait pu être utile, une magicienne, dans une chasse aux objets magiques. Enfin c’était même pratique tout court en fait. Ceci dit, vu l’allure de la jeune femme, la canadienne se demandait si elle n’aurait pas été du genre à concevoir des sorts et des objets ensorcelés à son image. Efficace mais un peu tordu.

De ce qu’elle comprenait, la jeune femme de l’UNISON était probablement une mutante, mais son explication donnait plus l’impression qu’elle avait passé dix ans, retranchée dans une grotte avec des objets magiques et que c’était ainsi qu’elle avait nourri son don. Chelou donc.

Elles explorèrent le reste du rez-de-chaussée, sans rien trouver de concluant. Elles ignorèrent complètement l’étage - après tout, quel genre de baraque avait un accès à la cave depuis le premier étage? - et se retranchèrent vers la cuisine, la seule pièce qu’elles n’avaient pas encore explorée.

La canadienne lâcha un éternuement quand la poussière lui picota le nez. Hyper badass l’allergie à la poussière on ne le disait jamais assez. Le temps qu’elles s’arrêtent devant la porte d’un cellier, très probablement, elle en avait lâché trois autres. Au passage, elle avait aussi bien remarqué les traces de pas dans la poussière, et elle savait déjà que ce n’était ni les siennes, ni celles d’Alex. Elle se serait bien dégonflée, face à la perspective peu rassurante de tomber sur quelqu’un animé d’intentions peut-être pas du tout pures, mais elle avait le sentiment qu’Alex ne reculerait pas pour si peu, et elle ne voulait pas la laisser seule. C’était beaucoup de loyauté vis-à-vis de quelqu’un qu’elle venait tout juste de rencontrer.

Cass pencha la tête pour observer ce qui se trouvait sous la trappe qu’Alex venait d’ouvrir, braquant la lumière de son téléphone dessus. Le sol devait se trouver trois ou quatre mètres plus bas, grand maximum, mais elle ne se voyait pas tenter la descente par l’échelle. Elle n’était pas grosse, mais elle doutait qu’elle aurait tenu.

Elle n’était pas totalement d’accord avec la théorie de la jeune femme comme quoi passage cheloue égalait forcément bonne direction, mais pour ce qui était d’une solution, elle en avait peut-être une. Elle évalua la silhouette de la jeune femme d’un coup d’oeil de bas en haut et de haut en bas. Elle était grande, ok, mais elle avait une tendance au fil-de-férisme, comme elle. A priori, elle pouvait la soulever avec ses dons télékinétiques donc. Le seul truc, c’est que si Cass avait déjà tenté de soulever des trucs plus ou moins lourds pour tester sa limite, elle n’avait jamais essayé avec un être humain à tendance gigoteuse. Elle cala son téléphone avec la bretelle de son soutien-gorge, de manière à avoir quand même de la lumière, et annonça:

J’ai une idée. Mais faut que tu restes immobile, les bras le long du corps si possible”.

Citation :
Jets de dés :
Jet I :

Double réussite : Cass parvient à faire passer Alex à travers la trappe sans l’abîmer. C’est cool.
Réussite : Cass parvient à faire passer Alex par la trappe, mais au passage, elle la cogne sur le bord de la trappe à divers endroits et l’atterrissage n’est pas agréable. C’est moins cool.
Double échec : Alors disons que… Alex tombe au ralenti. Mais ça va hein.

Jet II :
Double réussite : Cass suit en lévitant. Like a Boss.
Réussite : Cass suit en lévitant et se vautre légèrement à l’atterrissage.

Double échec : Décidément, il y a du monde aujourd’hui au concours de la chute plus ou moins contrôlée.

Cass se concentra, leva les mains... et souleva Alex du sol. Bon, c'était déjà un bon début. Alors qu'elle la faisait passer à travers la trappe, la canadienne songea que c'était un peu le même principe qu'un Tetris. Mettre la barre verticale juste là, pour faire disparaître toute la ligne. Ensuite elle chassa cette pensée de sa tête pour ne pas perdre sa concentration et ne pas casser la jeune femme. Ce n'était qu'une chute de quelques mètres, mais tout de même !

Avec une certaine fierté, elle réussit à la faire atterrir tout en douceur sur le sol. Genre debout, sur ses deux pieds, sans lui avoir explosé le crâne ou le coude sur le rebord de la trappe. Dix points pour les canadiens!

Pour piquer une expression de d'jeuns, je dirais qu'avec cette réussite, Cass a un peu trop pris la confiance, m'voyez? Alors forcément, elle se reprit un retour de karma quoi.

Elle commença à léviter, et tout se passait bien. Et puis quand elle fit un pas et qu'elle se retrouva au-dessus de la trappe, ça ne se passa plus bien. Elle passa au travers, se cogna le coude contre le rebord, perdit sa concentration, tomba, et passa au travers d'une des planches pourries de l'escalier pour atterrir sur le cul, sans aucune grâce.

Rien de grave, juste un bleu aux fesses et une blessure à l'ego... mais tout de même.

"Aïe" marmonna simplement la jeune femme.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Cape ou pas cape ?
 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
Cape ou pas cape ? Cadre_6Cape ou pas cape ? Cadre_7_bisCape ou pas cape ? Cadre_8


Cape ou pas cape ? Cadre_1Cape ou pas cape ? Cadre_2_bisCape ou pas cape ? Cadre_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cape ou pas cape ? Cadre_6Cape ou pas cape ? Cadre_7_bisCape ou pas cape ? Cadre_8
Sauter vers: