AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

J'peux pas, j'a poney !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3189
ϟ Nombre de Messages RP : 2852
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 26 Mar - 23:40 Message | (#)

Le membre 'Ryan J. Heckart' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1033
ϟ Nombre de Messages RP : 209
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 27 Mar - 11:11 Message | (#)

Pendant que Barrett était à deux doigts de faire dans son froc, il constata que les Yakuzas ne valaient pas grand-chose contre les pouvoirs manifestement gigantesques de Ryan qui, de toute évidence, avait bien caché son jeu. Ceci expliquait donc son assurance. Il y avait de quoi. Le jeune Anderson n'avait jamais assisté à une telle démonstration de puissance et le seul Super qui, peut-être, pouvait arriver à un tel niveau était sans doute monsieur Lane, qu'il avait rencontré lors d'un braquage. Encore que, Ryan avait l'air de disposer d'une maîtrise encore plus importante. Tout ça pour dire que la panique quittait petit à petit l'esprit du muté pour être remplacée par un étonnement sincère. Et pour tout dire, il n'était pas loin de partager l'exubérance du gamin. Cela l'empêcha même de remarquer la familiarité dont Ryan fit preuve à son égard.

– Ça... ça va très bien. Merci. répondit-il un peu fastidieusement (la surprise) mais avec reconnaissance.

Surtout qu'un « Wow » admiratif finit par se former sur ses lèvres en voyant Ryan régler son compte aux musclé qui avait l'air d'être le chef du groupe d'agents Smith Nippons. Le Super décida alors de profiter de sa victoire pour faire ce que Barrett aurait bien aimé faire dès le début : obtenir des réponses. Problème, le témoin principal était dans les pommes. Ce qui n'avait sans doute rien d'étonnant avec les coups qu'il s'était pris. Ryan en profita pour s'enquérir de l'état du traducteur. Normal, il devait manquer de couleurs.

– Oui oui, s'empressa-t-il de dire, un peu ailleurs Je ne suis juste pas trop habitué à... à tout ça.

Même si ça commençait, à son grand désarrois, à être le cas. Mais c'était sans doute inévitable sachant qu'il aimerait devenir agent de terrain pour l'UNISON. N'empêche que des situations comme celle-ci faisaient revenir certains sages conseils. Barrett se remémora notamment les paroles de Lou qui aspirait à une vie professionnelle pépère dans un bureau loin des tirs ennemis. Malgré cela, il n'hésita pas à réfléchir sur ce qu'il convenait de faire. Appeler la police faisait bien sûr partie de ses priorités mais il avait conscience que dans toutes cette pagaille, il y avait des chances pour que certains de leurs agresseurs se soient échapper. Et vue leur nombre et leur look, il était possible que cela soit synonyme de renfort. Une éventualité qui incita le traducteur à la prudence. Déjà, il s'agenouilla pour voir comment allait monsieur muscle.

– Vous l'avez bien assommé. Je ne suis pas sûr que de l'eau suffise à le réveiller. commenta-t-il bien que conscient de son manque de connaissances sur le sujet.

Barrett se dit qu'il faudrait au moins une dose de médicament pour le réveiller efficacement mais il n'était pas spécialement calé en médecine. En revanche, ce n'était pas la première fois qu'il se trouvait devant un type mal intentionné qu'un Super venait d'assommer et c efut presque avec des gestes experts qu'il le fouilla pour trouver. Un téléphone.

– Il n'a pas de papier sur lui, c'est tout ce que j'ai trouvé. Vous croyez qu'ils appartiennent à la mafia ?

Le jeune homme se releva tout en commençant ses manipulations avec le téléphone de monsieur muscle yakuza. Il ne fallut pas plus d'une minute pour que ses compétences de hacker l'emportent sur la sécurité de l'appareil. Direction les sms. Rien. Tout avait dû être effacé au fur et à mesure. Prudents les mecs. Ce n'était pas très rassurant. Quant au répertoire...

– Il n'y a qu'un seul numéro enregistré. "D-sama"... constata-t-il, interloqué tout en tendant l'appareil à Ryan qui, de toute façon, était plus concerné que lui par toute cette histoire.

Barrett avait conscience qu'il n'était qu'un « dommage collatéral ». Un statut qu'il espérait rester théorique, bien évidemment. Tout de même, il ressentait un certain soulagement à réaliser qu'il n'était pas la cible directe de cette attaque. Se faire accoster par des japonais hostiles, ça lui avait fait penser à Otaku. Certes, le criminel n'était pas du genre à agir à travers des humains (leurs circuits devaient sans doute lui paraître trop imparfaits) mais les traumatismes qu'il avait générés chez Barrett ne répondaient pas forcément à la logique. De fait, malgré la situation, il était plutôt soulagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2397
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Mar 28 Mar - 0:11 Message | (#)

Ca viendra, songea Ryan face à l’aveux de son camarade sur son manque d’habitude de ces situations. Il n’osa, toutefois, pas franchement le lui dire en face… C’est que ce n’était quand même pas ce qu’il y avait de plus réjouissant comme programme. Mais bon, dans une ville où le crime à tout de grandiloquent et où l’on pouvait croiser toutes sortes de phénomènes de foire, il y avait fort à parier que le petit Barrett soit de nouveau exposé à ce genre de situation dans un futur plus ou moins proche. D’ailleurs, à ce sujet là…

" Il va falloir que je t’entraine un peu ! " Trancha notre homme dans une sentence coupée par les fumées de cigarette qu’il expira en une longue langue blanche ! " C’est que j’voudrai pas à avoir à m’inquiéter pour toi en cas d’autres mauvaises rencontres ! " Wooo ! Depuis quand c’était aussi définitif tout ça ? Depuis quand ils se parlaient -en l‘occurrence Ryan parlait- comme s’ils étaient copains comme cochons et qu’il entendaient trainer ensemble de jour comme de nuit pour traquer le mal et affronter les pires dangers de Star City tout en cherchant à profiter de la vie ? Probablement depuis que Ryan s’imaginait les alliances comme collaborations temporelles comme autant d’amitiés infrangibles qu’il convenait de chérir comme des trésors précieux. C’est-à-dire, depuis toujours !

Et donc, si Barrett sentit une goutte de sueur glacée lui passer dans le dos à l’idée de voir Ryan lui beugler qu’il pouvait faire quelques pompes de plus avant qu’ils ne se lancent dans des séries d’abdos, c’était tout à fait normal !

Un haussement d’épaules accompagna la déclaration selon laquelle de l’eau ne suffirait probablement pas à réveiller ce pauvre type. " Bah… S’il faut j’lui mettrai des claques ! " Efficace… Et probablement que le pauvre type finirait défiguré, les joues en sang… C’est que notre homme perdait assez rapidement son calme mais bon… C’était parfois pas tout ce qu’il y a de plus évident de se contrôler en permanence comme si le monde tout entier autour de lui n’était composé que de châteaux de carte !

De prime abord, Ryan ne répondit pas à la question sur la Mafia. Il y avait là-dedans beaucoup de choses familières qui lui firent alors prendre conscience d’un truc : il ne savait absolument rien de ce Mister Dou qui semblait lui avoir donné la chasse… Pas plus des forces dont il disposait dans sa manche, ni de la structure de son organisation qui pouvait bien se trouver à Star City comme aux Philippines ou à Tokyo voir même dans n’importe quel trou à merde sur cette planète. Affronter quelque chose qu’il pouvait voir ne lui faisait absolument pas peur, mais faire face à une menace qu’il ne pouvait palper c’était pour lui tout ce qu’il y a de plus… Agaçant !

Là-dessus, Barret lui tendit le téléphone ne contenant qu’un seule et unique numéro ! " Evidemment… " Grogna t’il simplement en faisant l’analogique avec « Mister Dou » et le « D-Sama ». Probablement que ce n’étaient là qu’une seule et unique personne… Mais pour en avoir le cœur net, il n’y avait qu’une seule façon de précéder. Sauf qu’avant ça, il devait quelques explications à ce pauvre Barrett embarqué là-dedans par hasard !

" Ces types-là sont au service d’un dénommé « Mister Dou » qui m’a l’air d’avoir une certain fascination pour les objets d’art ancien. " Inutile de laisser sous-entendre que c’était plutôt les Artefacts Magiques, peut être que ce gars là était du genre à penser que la Magie ça servait juste à sortir des lapins d’un chapeau ou à faire un nœud sur une corde, souffler, et plus y avoir de nœud… " Momotaro et moi on est tombés un peu par hasard sur ses affaires et j’ai l’impression qu’on l’a un peu… Contrarié… " Inutile de donner plus de détail sur Dante mais ça n’interdisait pas d’utiliser de certains de ses bon mots comme de s’inspirer de ses brillantes analyses pour décrire la situation. C’est -généralement- ce que font les crétins pour essayer de paraitre moins con ! " Probablement que c’était pas une super idée de titiller un seigneur mafieux d'Extrême-Orient... " Dans ce propos, il n’y avait que suppositions et pas grand-chose de concret ! Là-dessus, Ryan posa son cul sur la grosse masse du monsieur muscle évanoui avant de reprendre son propos :

" J’imagine que ce mec veut toujours récupérer son gant de machin chose et qu’il a tendu piège à Kenshirô pour chercher à le récupérer. " Sauf qu’il avait pas franchement bien calculer son cou le bougre… Ryan soupira longuement à l’idée d’avoir mis en danger un nouvel ami et son partenaire de facétie -le petit Sed- en ayant simplement cherché par le passé à faire ce qui lui avait semblé juste. Bon, bien sur, la possibilité que Barrett le prenne pour un criminel avec ce qu’il venait de lui expliquer n’était pas à exclure Heureusement pour notre Légionnaire, c’était un véritable moulin à paroles qui ne laissait que peu de temps de pause dans son discours et reprenait la main avec une certaine autorité pour poursuivre : " J’suis désolé que t’ai été impliqué là-dedans… C’était super cool de ta part de m’aider tout à l’heure, déjà ! " Et il ne l’oublierait pas de si tôt ! " Si tu veux détaler, j’comprendrai sans soucis ma gueule ! " Quelle vulgarité ! " Moi, faut encore que j’passe un coup d’fil… " Où il pourrait tout aussi bien se faire mener en bateau par n’importe quel larbin du fait de son esprit d’idiot et de son absence d’esprit critique comme de sens de l’analyse. " Avant de poser quelques questions. " Et probablement qu’un gros jap sur lequel il était assis passerai pas un excellent moment à y répondre !


Dernière édition par Ryan J. Heckart le Mar 28 Mar - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1033
ϟ Nombre de Messages RP : 209
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 28 Mar - 18:13 Message | (#)

Comment est-ce que Barrett avait fait pour se retrouver loin de ce genre de situation pendant ses premières années à Star City, c'était un mystère. Bon, certes, il avait l'excuse du métro, intello, dodo, mais quand même. Ah, si, il avait assisté à un incendie causé par une force surnaturelle, c'était déjà ça. Mais ça restait bien loin de ce qu'il vivait depuis quelques temps. Et même un type qu'il venait tout juste de rencontrer semblait d'accord pour dire que les choses n'allaient pas se calmer car il se proposa d'entraîner Barrett.

– Je ne suis pas sûr de pouvoir suivre le rythme, confessa Barrett plus dubitatif par rapport à ses propres capacités qu'à celles de son interlocuteur.

Ce dernier avait nettement grimpé dans son estime, au passage. Neutraliser toute une bande de types armés et belliqueux à mains nues, en un temps record et sans tuer personne, c'était véritablement impressionnant. De fait, même si niveau personnalité et psychologie, Barrett n'était pas certain d'apprécier le personnage, il ne pouvait pas nier ses qualités et ses talents. De fait, il ne refusa pas son offre, même si elle était, peu-être, légère, après tout, il ne connaissait pas cet homme. Cela dit, son intuition – et ses pouvoirs – lui laissaient entendre qu'il était sincère.

– O... okay. répondit-il ensuite concernant les potentielles inquiétudes de Ryan.

Le jeune Anderson trouvait ça bizarre de se montrer aussi prévenant aussi rapidement après une telle rencontre, mais d'un autre côté, les secrets de tissage de relations sociales lui échappaient complètement alors il n'était pas certain de pouvoir faire la différence entre le normal et l'anormal, à ce niveau là. Surtout en sachant que le concept de normalité était des plus subjectifs. Pour ce qui était du sujet de l'entraînement, il ne fut pas particulièrement choqué ni même opposé à l'idée. Ça faisait partie de ses projets, pour tout dire. Il appréhendait un peu cette partie, au passage, n'étant pas forcément un grand sportif sans non plus être une larve inamovible. De toute façon, là, tout de suite, ils avaient d'autres soucis en tête que de parler de ça. Ryan le costaud à la force surhumaine suggéra de dévisser la tête de ce pauvre mafieux à coup de baffes. Ou quelque chose s'y approchant. Une subtilité qui laissa Barrett un peu mal à l'aise mais n'étant pas vraiment un expert ni même capable de bien jauger la situation, il s'abstint de faire le moindre commentaire. A la place, il se concentra sur les explications que son compagnon de mésaventure du jour lui fournit.

Décidément, le traducteur avait le don pour se mettre dans ses situations problématiques. Serait-ce là une des facettes de sa mutation ?

– Probablement, affirma le jeune étudiant même s'il n'était pas vraiment capable de se mettre à la place de Ryan.

Disposer de facultés telles que les siennes devait changer les perspectives vis à vis des risques. Et sans doute inciter à s'asseoir sur un membre de cette même mafia pourtant dangereuse qui n'avait pas hésité à utiliser quelqu'un de son entourage pour le menacer. Pas sûr que Ryan soit du genre à se laisser impressionner et à passer l'éponge, cependant.

– Et j'imagine qu'il n'est pas question de le lui rendre ?

Il connaissait déjà la réponse. Le contraire serait même stupide car, du peu que Barrett savait des mafias, elles étaient peu enclines à accorder leur pardon. Mais quoiqu'il en soit, il n'était pas certain de savoir ce que Ryan allait faire. Il était encore moins certain que ce dernier soit capable d'appréhender tous les risques de la situation. Lui-même devait en manquer la moitié. Mais pas assez pour accepter cette offre de fuite sans réfléchir.

– Je ne crois pas que ce soit une bonne idée. répondit-il après avoir laissé une bonne grosse minute de silence, le temps de la réflexion Évidemment, je ne demande rien de mieux qu'aller à la bibliothèque m'atteler à la traduction de vieux hiéroglyphes à moitiés effacés, chacun son kiffe Le truc, c'est que ces types viennent de tendre un piège assez compliqué. Il n'a pas réussi, certes, mais ça ne remet pas en question leur organisation. Je suis sûr qu'ils ont retenu mon visage et que... Sed, c'est ça ? demanda-t-il au gamin Ne sera pas non plus tiré d'affaire tant que cette histoire ne sera pas réglée. Tu as l'air de bien maîtriser la situation mais je ne pense pas que tu puisses nous protéger si par hasard d'autres types venaient à s'en prendre à nous quand tu n'es pas là. Alors je préfère rester m'assurer qu'il n'y ait plus de danger. le muté avait assez d'une épée de Damoclès en la personne de ce cher Otaku Par contre, je pense qu'il faudrait prévenir... la police contre la mafia japonaise ? Non, peu appropriée. L'UNISON ? Ou encore la Légion des étoiles, tu ne penses pas ?

A aucun moment Barrett n'imagina que Ryan puisse être un criminel. Il n'avait pas le profil. Pas après tout ce qu'il avait fait, pas avec son attitude protectrice vis à vis de son jeune ami... ou même vis à vis du linguiste. Toutefois, ce dernier n'excluait pas la possibilité que ce Super ait réellement envie de baffer ses ennemis à mort, alors s'il pouvait l'aider à mettre de l'eau dans on vin, mieux valait rester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2397
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Mar 28 Mar - 23:50 Message | (#)

Il y a pas mal de choses qui avaient clairement surpris notre homme mais ça serait redondant de tout citer et ça deviendrait assez ennuyeux pour le peu de lecteurs qui arrivent encore à suivre l’intrigue ! Pêle-mêle, le fait que Barrett ne l’envoi pas proprement chier après qu’il n’ait proposé de l’entrainer, qu’il se montre tout ce qu’il y a de plus calme après tout ce que Ryan avait bien pu déblatérer ou encore qu’il ne se soit pas montré un brin défiant… Finalement, on avait là presque énuméré tous les trucs qui avaient surpris notre Légionnaire en Civil !

Mais il faillit presque se décrocher la mâchoire d’étonnement dans un effet comique propre à l’univers du manga quand son nouveau camarade –et ami- laissa planer l’idée qu’il aurait pu simplement rendre l’objet pour mettre fin à tout ça ! Non mais et puis quoi encore ? Et puis… Merde, probablement que ça aurait pu partiellement régler le problème après tout… Sauf qu’il y avait là un menu détail qui fit virer son teint de pêche à l’écarlate et le força à se gratter nonchalamment les fesses de gêne.

" Heu… Ouais… Mais… Le soucis c’est que… " Putain c’est qu’il en faisait des ronds de jambes et qu’il tournait autour du pot ! Il savait pas vraiment ce qu’il pouvait avouer ou pas, s’il pouvait impliquer Dante dans cette histoire ou pas… Du coup, il se résolut à faire ce qu’il savait faire le mieux : passer pour un con ! " J’sais plus où je l’ai foutu ce machin ! " Ricana t’il nerveusement avec une exagéré face de gland ! Normalement, c’est le moment que choisit toute l’assistance pour tomber à la renverse afin de manifester son dépit là !

Là-dessus, Barrett se décida à lui faire la démonstration de deux trucs. Primo, il avait du bulbe… Du chou, de la matière grise ! Probablement qu’il devait être de ces petits génies qui passent leur temps à résoudre des Rubik's cube en baillant là où lui se contentant de déplacer les étiquettes de couleur pour le « finir ». Deuxio, pour un type qui devait probablement pas savoir faire une traction et qui avait de véritables épaules de serpent, il manquait pas de cran et de courage pour rester là !

Du coup, Ryan dû se rendre à l’évidence : il avait raison même si ça ne lui plaisait pas. De toute évidence, ces mecs avaient réussi à faire un rapprochement entre Kenshirô et le jeune Sed ce qui voulait dire que ce dernier n’était plus à l’abri désormais. Et probablement que s’en était de même avec Barrett… Commençant à fournir un intense effort de réflexion pour s’imaginer comment ils pourraient bien se sortir de ce faux pas, Bang se montra presque pris de panique quand le sujet de la Légion des Etoiles arriva sur le tapis et il le fit savoir en beuglant comme en gesticulant à la manière d’un authentique dément :

" NON NON ! PAS LA LEGION ! " Mais quelle réflexion pas du tout à même de pouvoir générer de la suspicion. En vrai, il ne voulait pas que ses collègues Légionnaires se mêlent de ce qu’il considérait comme étant une affaire privée. Partiellement parce qu’elle impliquait un mentor qui ne se mêlait pas à l’organisation héroïque mais aussi et surtout parce qu’ils trouveraient le moyen de lui casser les couilles avec toutes les conneries qu’il avait bien pu faire tout au long de cette histoire… " Hum... Enfin, j’veux dire… J’pense qu’il vaut mieux que ce type pense que ses affaires sont loin des yeux de la Légion sans quoi il pourrait se sentir sacrément aux abois et ça pourrait être assez dramatique s’il voulait riposter à la hauteur de la menace… Tu vois ? " Probablement que non mais Ryan cherchait à dire que s’il continuait à passer pour un pékin lambda aux yeux de ce Mister Dou, il continuerait à envoyer de la piétaille pour chercher à lui régler son compte. Après tout, on répondait pas à une attaque au pistolet à eau par une frappe atomique, n’est-ce pas ?

" Dans un premier temps, on pourrait appeler les flics… " Sous-entendu le brave Sed pourrait jouer les candides et appeler les flics. " Eux, j’pense qu’ils sauront aviser de qui il vaut mieux prévenir… J’veux dire, qui qu’on est pour savoir qui il vaut mieux alerter dans ces cas-là, hein ? " Eclat de rire franc et tirage de clope en bonne et due forme. C’est vrai après tout, il n’y avait pas de Légionnaire comme d’Agent de l’UNISON ici !

" Bon, par contre on sait que ces mecs là savent… " Souffla notre homme en désignant les types inertes au sol d’une mine grave. " Maintenant… Est-ce que le mec au bout du fil le sait, lui ? " Il Barrett son regard hétérochrome pétillant d’une débordante curiosité. Oh que ça ne sentait pas bon çà… " J’sais pas toi mais… Moi j’ai furieusement envie de l’appeler ce type quand même ! " Lâcha t’il avec un regard suppliant de Golden Retriever n’ayant pas eu sa pâtée. " Et sinon faut astiquer qui pour avoir de l’eau ici ?! " Tant de hausses soudaines de décibels et d’attitudes changeantes… C’est sûr que Ryan apparaissait comme tout ce qu’il y a de plus sain d’esprit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1033
ϟ Nombre de Messages RP : 209
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 29 Mar - 18:49 Message | (#)

– Je vois... répondit Barrett, scotché par l'étonnement et, sur un moindre niveau, l'indignation générés par la nouvelle de Ryan.

Quelque part, ça collait à son profil. Mais c'était quand même un peu décevant et étonnant. Quel intérêt de se donner du mal à acquérir un objet manifestement important et convoité pour le perdre juste après ? Bien sûr, Barrett se demandait si son interlocuteur était bien honnête avec lui. Certains de ces gestes pouvaient sous-entendre un mensonge ou une autre manipulation de vérité du même genre. Sauf que le bougre était un peu trop original pour que la compréhension du langage corporelle (encore toute récente, à l'heure du récit) du muté soit fiable. Et puis il ne pouvait pas vraiment en vouloir à un quasi inconnu à la situation des plus inédite de ne pas lui dévoiler la vérité rien que la vérité. De toute façon, le jeune homme n'était pas certain que restitué l'objet en question règle définitivement le poblème des yakuzas de la Matrice. Seulement voilà, une des solutions que le linguiste proposa, pourtant viables, de son point de vue, se heurta à une opposition des plus énergiques et spontanée...

– Ok... répondit le jeune homme, sans pouvoir s'empêcher de se demander pourquoi Ryan réagissait ainsi.

Pour le coup, il commençait à se demander quelle était l'histoire de ce type. Il était tout à fait possible qu'il s'agisse d'un Super ayant eu des soucis avec l’organisation héroïque. Un genre de vigilant dont les intentions n'étaient pas forcément mauvaises mais dont les méthodes étaient un peu moins appréciée. Cela rentrait dans le champ du possible. Il n'empêche que Barrett écouta l'explication de son interlocuteur avec un intérêt poli. Ça ne l'aida pas à le rassurer sur la situation de Ryan mais la suite y arriva mieux. Accepter d'appeler les flics, c'était toujours une entreprise qui attirait la confiance.

– D'accord... Je pense quand même que la Légion serait plus apte que nous à... encaisser la menace, quelle qu'elle soit. c'était un peu une des caractéristiques de ce regroupement héroïque, n'est-ce pas ? Mais c'est comme tu veux. Après tout, même si Ryan était bizarre, Barrett avait conscience qu'il avait plus d'expérience que lui dans ce genre de situation alors il allait lui faire confiance. Même s'il lui semblait, à peu de chose près, aussi perdu que lui.

Finalement, Barrett décida de trouver le juste milieu dans tout ça.

– Ok, alors... ce qu'on peut faire... vite... prendre tous les paramètres en compte. L'étudiant imaginait mal les policiers parler japonais couramment... Il y avait des chances pour que la personne répondant théoriquement à leur appelle utilise cette langue... On appelle voir de qui il s'agit puis on prévient la police. Ça marche ?

… … …

Il semblait que les yakuzas en avaient pour une bonne demi heure de sieste ce qui laissa à cet atypique trio la possibilité de prendre une petite pause de cinq à dix minutes pour se ressourcer. Au rez-de-chaussée, près des salles encore utilisées par la fac, les toilettes fonctionnaient. Ils s'y rendirent donc (j'imagine, mais modifie si le cœur t'en dit) pour se ressourcer, boire un coup, se rafraîchir le visage. Barrett prit bien soin de se passer de l'eau sur la frimousse pour ordonner sa pensée. Il eut une petite minute d'absence à observer son reflet dégoulinant d'eau dans le miroir en fin de vie qui lui faisait face. Le jeune homme se demandait ce que Gabriel penserait de la situation. Ce qu'il ferait à sa place. Ce qu'il convenait de faire. Mais plus il retournait la question, plus le traducteur se disait qu'il n'en savait pas assez pour décider autre chose. Il ne changea donc pas d'avis quant au plan mis en place. Ainsi, sans trop tarder, ils se retrouvèrent au milieu de ce qui avait servi de zone de combat. Le téléphone en mode haut parleur, au milieu d'eux trois.

– C'est parti. finit par lancer Barrett dont la voix était empreinte d'une légère appréhension.

Malgré cela, il pressa quand même le bouton « appeler ».

Biiip

Biiip

Biiip

Quelqu'un décroche.

[Japonais] – L'as-tu récupéré ?

Une voix d'homme, assez âgé, apparemment. Des plus sérieux, encore que Barrett n'y discerna pas beaucoup d'émotion. Sans doute quelqu'un qui pouvait se contrôler. Ne sachant pas trop quoi répondre, Barrett leva la tête vers Ryan, espérant à moitié qu'il puisse lui donner des indications. L'autre moitié de ses espoirs croisait les doigts pour que le Super ne fasse ou ne dise pas quelque chose d'idiot. Sinon il devrait improviser. Mais l'agent junior Anderson n'était pas très bon pour improviser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2397
ϟ Nombre de Messages RP : 143
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Dim 25 Juin - 19:07 Message | (#)

Ryan se contenta de renifler bruyamment quand son pote Barrett soutint qu’appeler la Légion c’était probablement ce qu’il y avait de mieux à faire ! Non pas qu’il n’ait pas confiance en ses collègues justicier, hein, juste qu’il préférait le tenir éloigner de cette affaire là parce que ça ne le concernait que lui et un espèce de pote-mentor qui souhaitait rester dans l’ombre. En plus de çà, c’est sûr qu’il aurait des ennuis et qu’on viendrait lui casser les couilles si ça venait à ce savoir. Déjà qu’il avait entendu « Mégasorcier » ou un truc du genre dire que la Légion se porterait mieux s’il n’en faisait plus partie au détour d’une conversation de couloir qui avait tout du bruit de chiotte… Mais assez digressé !

Quelques rafraichissement et un savonnage d’aisselles dans le lavado des toilettes du rez-de-chaussée plus tard, Ryan se tenait fin prêt pour ce qui s’annonçait comme un erzat de rencontre du troisième type ! Il avait déjà eu à faire à « Mister Dou » lors d’une précédente conversation, il était assez impatient de faire de nouveau tourner le baron du crime oriental en bourrique ! Un peu comme un gosse qui se prépare à faire une blague téléphonique… Un hochement de tête frénétique plus tard et Barrett lançait l’appel… MON DIEU BEAUCOUP TROP D’EXCITATION ! !

Et, là-dessus, on décrocha le combiné ! A ses côtés, le petit Sed O’Rhoïde se pencha presque sur le combiné, comme s’il cherchait à y voir la tronche de leur interlocuteur. Ryan, de son côté, était pris d’une impression un peu bizarre. Bizarre, je me souvenais pas qu’il avait cette voix… Mais bon, vu qu’il était sensiblement con comme une chaise, c’était pas impossible qu’il soit victime d’une mauvaise impression ! Voyant que ça se battait pas pour prendre la parole et qu’on attendait probablement son intervention comme celle du Messie, Ryan se fit violence pour empoigner le téléphone et y parler dans la langue du pays du soleil levant qu’il maitrisait pour y avoir vécu un paquet d’année.

[Japonais] " Pas encore. C’est que ce type n’a pas été facile à neutraliser… " Inutile de dire qu’il avait un peu modulé sa voix pour qu’elle ressemble à celle du gros balaise. Sauf que c'était ridicule comme imitation… Mais le téléphone avait le mérite de rendre ça acceptable pour l’autre au bout du fil et ce dernier de poursuivre :

[Japonais] " Je ne te paie pas pour des excuses mais pour des résultats ! Oser m’appeler alors que ta tâche n’est pas achevée… "

[Japonais] " Il ne manque juste qu’à le faire parler. Seulement, ce ne sera pas facile de le faire ici… " Aussi surprenant que cela puisse paraitre, Ryan cherchait à manœuvrer la conversation avec un semblant de plan : que le type au bout du fil lui lâche une adresse ! C’est ça, qu’il arrive à lui donner un endroit où il pourrait se rendre pour lui ravager les chicots. Seulement, il y avait quelque chose qui clochait… Dans sa façon de s’exprimer, ce type ne ressemblait pas vraiment au « Mister Dou » avec qui il avait conversé jadis !

[Japonais] " Je n’en ai rien à faire ! Chargez vous en ici, dans les égouts, une chambre de Motel ou n’importe où d’autre ça m’est égal… Hors de question que vous le rameniez ici, il en va de la sécurité de mon alibi*. "

Et ça continue encore et encore... Ce mec est un véritable moulin à parole ! Tout le contraire du « Mister Dou » concis et menaçant avec qui il avait conversé auparavant. Il lui fallait en avoir le cœur net et, alors que son interlocuteur se perdait dans une ronflante diatribe, Ryan mit le téléphone dans la main du petit Sed, relevant son bras comme il l’aurait fait avec le trépied d’un micro avant de faire craquer sa nuque d’un mouvement vif, prélude à un beau bordel.

[ B . O . U . M ]

Cette belle sonorité fut celle de Ryan démontant une table d’un coup de poing ! Pourquoi me direz-vous ? Mais pour faire croire qu’il venait de reprendre du poil de l’animal et qu’il allait coller des patates de forrain à tour de bras à la bande de malandrins qui s’en étaient pris à eux. En somme, un peu ce qu’il avait fait avant, quoi ! " Attention, il est réveillé ! " En japonais dans le texte, c’est ce qu’il hurla à l’autre bout de la pièce avant de cogner le sol, le mur, ses mains… Le tout en se déplaçant très vite, en poussant des cris affreux et en lâchant des phrases du genre : " C’est comme se faire tabasser par un gorille ! " Quel acteur !

Finalement, sa comédie terminée -et une bonne partie du mobilier réduit en miette- il reprit le téléphone des mains du gosse qui le regardait avec des étoiles dans les yeux… Pour l’avenir de ce môme, il vaudrait mieux qu’il se trouve quand même un modèle un peu plus brillant au plus vite !

" Ici Resto-Pronto, pains et beignes à toute heure ! " Souffla notre homme dans un parfait mimétisme de ce que « Kenshirô » avait jadis sorti à « Mister Dou » lors de leur premier échange. " Toi… " Répondit la voix sur un ton bien moins serein que ce qu’avait pu jadis paraitre le boss mafieux. " Moi… " De toute évidence, ça amusait beaucoup Ryan de faire chier son interlocuteur. " Deux fois que je croise tes molosses et deux fois que je leur refait le colon à chignole ! Pas très glorieux çà, Mister Dou… " Bon, là le narrateur compte un peu sur les talents incroyables de Barrett pour déceler dans les bruit à l’autre bout du combiné un faisceau d’indice confirmant les impressions de Ryan : à savoir qu’il était en conversation avec un énième sous-fifres et pas avec le grand patron ! Au cas où, notre homme avait un plan B… Ou A vu que le personnage doit pas trop savoir ce que veut faire le joueur. Enfin, toujours est il qu’il mima le mouvement d’écriture sous les yeux du petit Sed pour qu’il lui file rapidement de quoi rédiger un petit billet à destination du beau gosse qui supporte pas qu’on le touche.

" Bah quoi ? T’as perdu ta langue ma caille ? Mauvais joueur… " Un papier et un crayon finalement en main, Ryan commença à griffonner un truc dessus tout en cherchant à faire cracher des infos au type à l’autre bout du fil devenu subitement beaucoup trop muet à son gout. " Je t’avais pourtant dit la dernière fois qu’il faudrait que t’envoi les gros bras pour m’arracher ton artefact de merde… " Là-dessus, Ryan tendit le mot à Barrett avant d’enchainer : " Tu t’souviens pas ? C’est la base pourtant mon petit Dou, la base… ! " Probablement qu’il avait cette fois franchi les limites de l’insolence parce que son interlocuteur sortit enfin de son mutisme en lâchant assez froidement : " Détrompes-toi, Kenshirô… Je n’oublie rien ! " Un sourire carnassier passa sur les lèvres de notre idiot puissant. Héhéhé, crétin ! Jamais il n’avait dit quoi que ce soit de ce genre à « Mr Dou » ! Ah, et ouais, sur le billet qu’il lui avait adressé, Barrett pourrait lire « Eclates moi un truc sur la gueule et reprends la conversation comme si t’était un de ses gars et que tu venais de m’avoir. On va le niquer cet enfoiré ! » Toujours aussi châtié et courtois notre légionnaire en civil !

* En Anglais, My Aliby. Nous y reviendrons… Ou pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1033
ϟ Nombre de Messages RP : 209
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 26 Juin - 17:44 Message | (#)

Encore débutant avec certains aspects de ses pouvoirs (à l'époque), Barrett ne vit pas que son voisin à la force extraordinaire était dans un état d'excitation proche de celui d'une fan en mini jupe (option très très mini) de 30 Seconds to Mars juste avant un concert – true story. Le jeune traducteur était plutôt occupé à effectuer son appel... et aussi, comme à son habitude, à imaginer les scénarios qui en découlerait. Même si la plupart du temps, il était bien à côté de la plaque. La réalité ne devait pas aimer ses calculs de probabilité. Ou bien ses improvisations à lui ne convenaient jamais. Du coup, il laissa volontiers la main à Ryan qui s'employa à faire une grosse voix pour imiter... c'était qui ? Le gros bras qui avait voulu les arrêter ? Quelle idée ! C'était complètement... ah ? Ça marche ?! Voilà le genre de truc auquel Barrett n'aurait absolument pas pensé. Encore une preuve de son manque d'instinct pour les choses spontanées. Histoire de compenser, le jeune homme se fit particulièrement attentif aux propos de l'homme au bout de la ligne. Il fut donc sensible à l'agacement de ce mystérieux interlocuteur. Peut-être que toute cette histoire le rendait nerveux, ou bien avait-elle un caractère personnel. En tout cas, ça ne correspondait pas au profil de chef criminel froid et insensible incapable de perdre le contrôle de lui-même. C'était bien, les émotions, ça poussait à faire des erreurs. D'ailleurs, stratégiquement parlant, ces types en avaient déjà fait pas mal vu que leur projet s'était soldé en échec. Soit parce qu'ils avaient largement sous-estimé Ryan soit parce qu'il s'y étaient mal pris avec leur plan.

Aussi, ce que Barrett remarqua, c'est l'utilisation de mots anglais pour désigner son alibi. Un drôle de choix. Certes, les japonais utilisaient souvent des mots anglais (prononcés à leur façon) mais celui là n'avait aucune raison de faire partie de la liste... à moins qu'il n'y ait une explication particulière dans le cas présent... Il y avait là de quoi réfléchir pendant que Ryan changea son bâton d'épaule en modifiant sa stratégie. A moins que cela fût prévu depuis le début. Difficile de savoir avec cet homme. En tout cas, la comédie qui s'en suivit ne manqua pas d'étonner le jeune Anderson qui l'observait comme hypnotisé en se demandant où il voulait en venir et surtout si cela allait fonctionner. Bien évidemment, afin de respecter la performance de l'artiste, le linguiste resta silencieux.Il jeta un regard au jeune ami du Super pour voir s'il y comprenait quelque chose, mais tout cela avait l'air presque normal à ses yeux. Ok, il était en compagnie de deux fous. Néanmoins, il conserva le silence et attendit de voir ce que tout cela allait donner. En l'occurrence, une montagne russe d'émotions. Si c'était là l'objectif de tout ce cirque, alors ça pouvait être un bon plan. De fait, le jeune muté s'approcha pour bien tendre l'oreille et voir s'il n'entendait pas de petits indices qui pourraient leur donner une piste. Il n'entendit pas grand-chose à part peut-être le murmure d'une conversation agitée qu'il n'arriva pas à interpréter.

Il fallait dire que sa réflexion fut interrompue par un message manuscrit de la part de Ryan. En le lisant, Barrett fit des yeux ronds qu'il leva en direction du concerné. Le jeune homme hésita quelques secondes avant de hocher la tête et de s'activer. Il ramassa une corbeille de papiers vide qu'il écrasa consciencieusement sur la tête de Ryan. Le Super en sortit complètement indemne. La corbeille un peu moins. Les mains de Barrett aussi, mais il ignora ces petites douleurs et reprit le téléphone pour jouer son rôle. Ce qu'il fit avec plus ou moins d'assurance après avoir inspiré un bon coup.

[Japonais] – Monsieur. La cible a été neutralisée.
Sa voix tremblait légèrement, mais au téléphone, ça devrait passer quand même.

[Japonais] – Enfin ! Qu'est-ce qui a mit autant de temps ?

On sentait le soulagement dans sa voix. Il y en avait moins chez Barrett qui hésita à trouver quelque chose pour répondre. Le jeune homme décida qu'il fallait quand même jouer le jeu.

[Japonais] – Désolé, monsieur. Nous avons dû utiliser de gros moyens pour l'avoir.
[Japonais] – Épargnez-moi les détails. Iba est-il joignable ? Je préférerais lui parler.

Petit silence de panique. Iba ? Une inspiration lumineuse trouva une réponse : ce devait être le supérieur du groupe de muscles.

[Japonais] – Cela ne va pas être possible, monsieur. Il a été assommé, je ne pense pas qu'il puisse parler pendant un moment.
[Japonais] – Vous m'ennuyez avec tous vos problèmes. Tant pis. Poursuivez le plan et amenez la cible au lieu de dépôt.
[Japonais] – Très bien monsieur mais... pourriez-vous me rappeler quel est ce lieu ? Iba-san n'a pas partagé cette information...

Un juron résonna dans l'appareil. Puis leur homme lâcha l'adresse. Celle d'une petite entreprise de livraison à l'autre bout du quartier des finances. Barrett remercia son « patron » avant de raccrocher et de regarder les deux autres qui avaient normalement tout entendu.

– Et maintenant ?

Pour sa part, il savait ce qu'il proposerait. En premier : prévenir les autorités compétentes. Mais peut-être que ce type en faisait partie. Mine de rien, en dépit de ses airs très loufoques, Ryan s'en sortait très bien. A moins que cela ne soit juste de la chance... Avec celle de Barrett, tout était possible. En tout cas, le traducteur se sentait un peu plus en confiance. Peut-être parce qu'il venait de se rendre utile. Mais serait-ce assez pour continuer cette drôle d'aventure ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





J'peux pas, j'a poney !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Le Poney Fringant
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» Arrivée d'un etranger au Poney
» Arrivée au Poney Fringant après un périlleux voyage
» poney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier des Finances :: Université de Star City-