AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

J'peux pas, j'a poney !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3236
ϟ Nombre de Messages RP : 2896
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Dim 26 Mar 2017 - 23:40 Message | (#)

Le membre 'Ryan J. Heckart' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 27 Mar 2017 - 11:11 Message | (#)

Pendant que Barrett était à deux doigts de faire dans son froc, il constata que les Yakuzas ne valaient pas grand-chose contre les pouvoirs manifestement gigantesques de Ryan qui, de toute évidence, avait bien caché son jeu. Ceci expliquait donc son assurance. Il y avait de quoi. Le jeune Anderson n'avait jamais assisté à une telle démonstration de puissance et le seul Super qui, peut-être, pouvait arriver à un tel niveau était sans doute monsieur Lane, qu'il avait rencontré lors d'un braquage. Encore que, Ryan avait l'air de disposer d'une maîtrise encore plus importante. Tout ça pour dire que la panique quittait petit à petit l'esprit du muté pour être remplacée par un étonnement sincère. Et pour tout dire, il n'était pas loin de partager l'exubérance du gamin. Cela l'empêcha même de remarquer la familiarité dont Ryan fit preuve à son égard.

– Ça... ça va très bien. Merci. répondit-il un peu fastidieusement (la surprise) mais avec reconnaissance.

Surtout qu'un « Wow » admiratif finit par se former sur ses lèvres en voyant Ryan régler son compte aux musclé qui avait l'air d'être le chef du groupe d'agents Smith Nippons. Le Super décida alors de profiter de sa victoire pour faire ce que Barrett aurait bien aimé faire dès le début : obtenir des réponses. Problème, le témoin principal était dans les pommes. Ce qui n'avait sans doute rien d'étonnant avec les coups qu'il s'était pris. Ryan en profita pour s'enquérir de l'état du traducteur. Normal, il devait manquer de couleurs.

– Oui oui, s'empressa-t-il de dire, un peu ailleurs Je ne suis juste pas trop habitué à... à tout ça.

Même si ça commençait, à son grand désarrois, à être le cas. Mais c'était sans doute inévitable sachant qu'il aimerait devenir agent de terrain pour l'UNISON. N'empêche que des situations comme celle-ci faisaient revenir certains sages conseils. Barrett se remémora notamment les paroles de Lou qui aspirait à une vie professionnelle pépère dans un bureau loin des tirs ennemis. Malgré cela, il n'hésita pas à réfléchir sur ce qu'il convenait de faire. Appeler la police faisait bien sûr partie de ses priorités mais il avait conscience que dans toutes cette pagaille, il y avait des chances pour que certains de leurs agresseurs se soient échapper. Et vue leur nombre et leur look, il était possible que cela soit synonyme de renfort. Une éventualité qui incita le traducteur à la prudence. Déjà, il s'agenouilla pour voir comment allait monsieur muscle.

– Vous l'avez bien assommé. Je ne suis pas sûr que de l'eau suffise à le réveiller. commenta-t-il bien que conscient de son manque de connaissances sur le sujet.

Barrett se dit qu'il faudrait au moins une dose de médicament pour le réveiller efficacement mais il n'était pas spécialement calé en médecine. En revanche, ce n'était pas la première fois qu'il se trouvait devant un type mal intentionné qu'un Super venait d'assommer et c efut presque avec des gestes experts qu'il le fouilla pour trouver. Un téléphone.

– Il n'a pas de papier sur lui, c'est tout ce que j'ai trouvé. Vous croyez qu'ils appartiennent à la mafia ?

Le jeune homme se releva tout en commençant ses manipulations avec le téléphone de monsieur muscle yakuza. Il ne fallut pas plus d'une minute pour que ses compétences de hacker l'emportent sur la sécurité de l'appareil. Direction les sms. Rien. Tout avait dû être effacé au fur et à mesure. Prudents les mecs. Ce n'était pas très rassurant. Quant au répertoire...

– Il n'y a qu'un seul numéro enregistré. "D-sama"... constata-t-il, interloqué tout en tendant l'appareil à Ryan qui, de toute façon, était plus concerné que lui par toute cette histoire.

Barrett avait conscience qu'il n'était qu'un « dommage collatéral ». Un statut qu'il espérait rester théorique, bien évidemment. Tout de même, il ressentait un certain soulagement à réaliser qu'il n'était pas la cible directe de cette attaque. Se faire accoster par des japonais hostiles, ça lui avait fait penser à Otaku. Certes, le criminel n'était pas du genre à agir à travers des humains (leurs circuits devaient sans doute lui paraître trop imparfaits) mais les traumatismes qu'il avait générés chez Barrett ne répondaient pas forcément à la logique. De fait, malgré la situation, il était plutôt soulagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Mar 28 Mar 2017 - 0:11 Message | (#)

Ca viendra, songea Ryan face à l’aveux de son camarade sur son manque d’habitude de ces situations. Il n’osa, toutefois, pas franchement le lui dire en face… C’est que ce n’était quand même pas ce qu’il y avait de plus réjouissant comme programme. Mais bon, dans une ville où le crime à tout de grandiloquent et où l’on pouvait croiser toutes sortes de phénomènes de foire, il y avait fort à parier que le petit Barrett soit de nouveau exposé à ce genre de situation dans un futur plus ou moins proche. D’ailleurs, à ce sujet là…

" Il va falloir que je t’entraine un peu ! " Trancha notre homme dans une sentence coupée par les fumées de cigarette qu’il expira en une longue langue blanche ! " C’est que j’voudrai pas à avoir à m’inquiéter pour toi en cas d’autres mauvaises rencontres ! " Wooo ! Depuis quand c’était aussi définitif tout ça ? Depuis quand ils se parlaient -en l‘occurrence Ryan parlait- comme s’ils étaient copains comme cochons et qu’il entendaient trainer ensemble de jour comme de nuit pour traquer le mal et affronter les pires dangers de Star City tout en cherchant à profiter de la vie ? Probablement depuis que Ryan s’imaginait les alliances comme collaborations temporelles comme autant d’amitiés infrangibles qu’il convenait de chérir comme des trésors précieux. C’est-à-dire, depuis toujours !

Et donc, si Barrett sentit une goutte de sueur glacée lui passer dans le dos à l’idée de voir Ryan lui beugler qu’il pouvait faire quelques pompes de plus avant qu’ils ne se lancent dans des séries d’abdos, c’était tout à fait normal !

Un haussement d’épaules accompagna la déclaration selon laquelle de l’eau ne suffirait probablement pas à réveiller ce pauvre type. " Bah… S’il faut j’lui mettrai des claques ! " Efficace… Et probablement que le pauvre type finirait défiguré, les joues en sang… C’est que notre homme perdait assez rapidement son calme mais bon… C’était parfois pas tout ce qu’il y a de plus évident de se contrôler en permanence comme si le monde tout entier autour de lui n’était composé que de châteaux de carte !

De prime abord, Ryan ne répondit pas à la question sur la Mafia. Il y avait là-dedans beaucoup de choses familières qui lui firent alors prendre conscience d’un truc : il ne savait absolument rien de ce Mister Dou qui semblait lui avoir donné la chasse… Pas plus des forces dont il disposait dans sa manche, ni de la structure de son organisation qui pouvait bien se trouver à Star City comme aux Philippines ou à Tokyo voir même dans n’importe quel trou à merde sur cette planète. Affronter quelque chose qu’il pouvait voir ne lui faisait absolument pas peur, mais faire face à une menace qu’il ne pouvait palper c’était pour lui tout ce qu’il y a de plus… Agaçant !

Là-dessus, Barret lui tendit le téléphone ne contenant qu’un seule et unique numéro ! " Evidemment… " Grogna t’il simplement en faisant l’analogique avec « Mister Dou » et le « D-Sama ». Probablement que ce n’étaient là qu’une seule et unique personne… Mais pour en avoir le cœur net, il n’y avait qu’une seule façon de précéder. Sauf qu’avant ça, il devait quelques explications à ce pauvre Barrett embarqué là-dedans par hasard !

" Ces types-là sont au service d’un dénommé « Mister Dou » qui m’a l’air d’avoir une certain fascination pour les objets d’art ancien. " Inutile de laisser sous-entendre que c’était plutôt les Artefacts Magiques, peut être que ce gars là était du genre à penser que la Magie ça servait juste à sortir des lapins d’un chapeau ou à faire un nœud sur une corde, souffler, et plus y avoir de nœud… " Momotaro et moi on est tombés un peu par hasard sur ses affaires et j’ai l’impression qu’on l’a un peu… Contrarié… " Inutile de donner plus de détail sur Dante mais ça n’interdisait pas d’utiliser de certains de ses bon mots comme de s’inspirer de ses brillantes analyses pour décrire la situation. C’est -généralement- ce que font les crétins pour essayer de paraitre moins con ! " Probablement que c’était pas une super idée de titiller un seigneur mafieux d'Extrême-Orient... " Dans ce propos, il n’y avait que suppositions et pas grand-chose de concret ! Là-dessus, Ryan posa son cul sur la grosse masse du monsieur muscle évanoui avant de reprendre son propos :

" J’imagine que ce mec veut toujours récupérer son gant de machin chose et qu’il a tendu piège à Kenshirô pour chercher à le récupérer. " Sauf qu’il avait pas franchement bien calculer son cou le bougre… Ryan soupira longuement à l’idée d’avoir mis en danger un nouvel ami et son partenaire de facétie -le petit Sed- en ayant simplement cherché par le passé à faire ce qui lui avait semblé juste. Bon, bien sur, la possibilité que Barrett le prenne pour un criminel avec ce qu’il venait de lui expliquer n’était pas à exclure Heureusement pour notre Légionnaire, c’était un véritable moulin à paroles qui ne laissait que peu de temps de pause dans son discours et reprenait la main avec une certaine autorité pour poursuivre : " J’suis désolé que t’ai été impliqué là-dedans… C’était super cool de ta part de m’aider tout à l’heure, déjà ! " Et il ne l’oublierait pas de si tôt ! " Si tu veux détaler, j’comprendrai sans soucis ma gueule ! " Quelle vulgarité ! " Moi, faut encore que j’passe un coup d’fil… " Où il pourrait tout aussi bien se faire mener en bateau par n’importe quel larbin du fait de son esprit d’idiot et de son absence d’esprit critique comme de sens de l’analyse. " Avant de poser quelques questions. " Et probablement qu’un gros jap sur lequel il était assis passerai pas un excellent moment à y répondre !


Dernière édition par Ryan J. Heckart le Mar 28 Mar 2017 - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 28 Mar 2017 - 18:13 Message | (#)

Comment est-ce que Barrett avait fait pour se retrouver loin de ce genre de situation pendant ses premières années à Star City, c'était un mystère. Bon, certes, il avait l'excuse du métro, intello, dodo, mais quand même. Ah, si, il avait assisté à un incendie causé par une force surnaturelle, c'était déjà ça. Mais ça restait bien loin de ce qu'il vivait depuis quelques temps. Et même un type qu'il venait tout juste de rencontrer semblait d'accord pour dire que les choses n'allaient pas se calmer car il se proposa d'entraîner Barrett.

– Je ne suis pas sûr de pouvoir suivre le rythme, confessa Barrett plus dubitatif par rapport à ses propres capacités qu'à celles de son interlocuteur.

Ce dernier avait nettement grimpé dans son estime, au passage. Neutraliser toute une bande de types armés et belliqueux à mains nues, en un temps record et sans tuer personne, c'était véritablement impressionnant. De fait, même si niveau personnalité et psychologie, Barrett n'était pas certain d'apprécier le personnage, il ne pouvait pas nier ses qualités et ses talents. De fait, il ne refusa pas son offre, même si elle était, peu-être, légère, après tout, il ne connaissait pas cet homme. Cela dit, son intuition – et ses pouvoirs – lui laissaient entendre qu'il était sincère.

– O... okay. répondit-il ensuite concernant les potentielles inquiétudes de Ryan.

Le jeune Anderson trouvait ça bizarre de se montrer aussi prévenant aussi rapidement après une telle rencontre, mais d'un autre côté, les secrets de tissage de relations sociales lui échappaient complètement alors il n'était pas certain de pouvoir faire la différence entre le normal et l'anormal, à ce niveau là. Surtout en sachant que le concept de normalité était des plus subjectifs. Pour ce qui était du sujet de l'entraînement, il ne fut pas particulièrement choqué ni même opposé à l'idée. Ça faisait partie de ses projets, pour tout dire. Il appréhendait un peu cette partie, au passage, n'étant pas forcément un grand sportif sans non plus être une larve inamovible. De toute façon, là, tout de suite, ils avaient d'autres soucis en tête que de parler de ça. Ryan le costaud à la force surhumaine suggéra de dévisser la tête de ce pauvre mafieux à coup de baffes. Ou quelque chose s'y approchant. Une subtilité qui laissa Barrett un peu mal à l'aise mais n'étant pas vraiment un expert ni même capable de bien jauger la situation, il s'abstint de faire le moindre commentaire. A la place, il se concentra sur les explications que son compagnon de mésaventure du jour lui fournit.

Décidément, le traducteur avait le don pour se mettre dans ses situations problématiques. Serait-ce là une des facettes de sa mutation ?

– Probablement, affirma le jeune étudiant même s'il n'était pas vraiment capable de se mettre à la place de Ryan.

Disposer de facultés telles que les siennes devait changer les perspectives vis à vis des risques. Et sans doute inciter à s'asseoir sur un membre de cette même mafia pourtant dangereuse qui n'avait pas hésité à utiliser quelqu'un de son entourage pour le menacer. Pas sûr que Ryan soit du genre à se laisser impressionner et à passer l'éponge, cependant.

– Et j'imagine qu'il n'est pas question de le lui rendre ?

Il connaissait déjà la réponse. Le contraire serait même stupide car, du peu que Barrett savait des mafias, elles étaient peu enclines à accorder leur pardon. Mais quoiqu'il en soit, il n'était pas certain de savoir ce que Ryan allait faire. Il était encore moins certain que ce dernier soit capable d'appréhender tous les risques de la situation. Lui-même devait en manquer la moitié. Mais pas assez pour accepter cette offre de fuite sans réfléchir.

– Je ne crois pas que ce soit une bonne idée. répondit-il après avoir laissé une bonne grosse minute de silence, le temps de la réflexion Évidemment, je ne demande rien de mieux qu'aller à la bibliothèque m'atteler à la traduction de vieux hiéroglyphes à moitiés effacés, chacun son kiffe Le truc, c'est que ces types viennent de tendre un piège assez compliqué. Il n'a pas réussi, certes, mais ça ne remet pas en question leur organisation. Je suis sûr qu'ils ont retenu mon visage et que... Sed, c'est ça ? demanda-t-il au gamin Ne sera pas non plus tiré d'affaire tant que cette histoire ne sera pas réglée. Tu as l'air de bien maîtriser la situation mais je ne pense pas que tu puisses nous protéger si par hasard d'autres types venaient à s'en prendre à nous quand tu n'es pas là. Alors je préfère rester m'assurer qu'il n'y ait plus de danger. le muté avait assez d'une épée de Damoclès en la personne de ce cher Otaku Par contre, je pense qu'il faudrait prévenir... la police contre la mafia japonaise ? Non, peu appropriée. L'UNISON ? Ou encore la Légion des étoiles, tu ne penses pas ?

A aucun moment Barrett n'imagina que Ryan puisse être un criminel. Il n'avait pas le profil. Pas après tout ce qu'il avait fait, pas avec son attitude protectrice vis à vis de son jeune ami... ou même vis à vis du linguiste. Toutefois, ce dernier n'excluait pas la possibilité que ce Super ait réellement envie de baffer ses ennemis à mort, alors s'il pouvait l'aider à mettre de l'eau dans on vin, mieux valait rester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Mar 28 Mar 2017 - 23:50 Message | (#)

Il y a pas mal de choses qui avaient clairement surpris notre homme mais ça serait redondant de tout citer et ça deviendrait assez ennuyeux pour le peu de lecteurs qui arrivent encore à suivre l’intrigue ! Pêle-mêle, le fait que Barrett ne l’envoi pas proprement chier après qu’il n’ait proposé de l’entrainer, qu’il se montre tout ce qu’il y a de plus calme après tout ce que Ryan avait bien pu déblatérer ou encore qu’il ne se soit pas montré un brin défiant… Finalement, on avait là presque énuméré tous les trucs qui avaient surpris notre Légionnaire en Civil !

Mais il faillit presque se décrocher la mâchoire d’étonnement dans un effet comique propre à l’univers du manga quand son nouveau camarade –et ami- laissa planer l’idée qu’il aurait pu simplement rendre l’objet pour mettre fin à tout ça ! Non mais et puis quoi encore ? Et puis… Merde, probablement que ça aurait pu partiellement régler le problème après tout… Sauf qu’il y avait là un menu détail qui fit virer son teint de pêche à l’écarlate et le força à se gratter nonchalamment les fesses de gêne.

" Heu… Ouais… Mais… Le soucis c’est que… " Putain c’est qu’il en faisait des ronds de jambes et qu’il tournait autour du pot ! Il savait pas vraiment ce qu’il pouvait avouer ou pas, s’il pouvait impliquer Dante dans cette histoire ou pas… Du coup, il se résolut à faire ce qu’il savait faire le mieux : passer pour un con ! " J’sais plus où je l’ai foutu ce machin ! " Ricana t’il nerveusement avec une exagéré face de gland ! Normalement, c’est le moment que choisit toute l’assistance pour tomber à la renverse afin de manifester son dépit là !

Là-dessus, Barrett se décida à lui faire la démonstration de deux trucs. Primo, il avait du bulbe… Du chou, de la matière grise ! Probablement qu’il devait être de ces petits génies qui passent leur temps à résoudre des Rubik's cube en baillant là où lui se contentant de déplacer les étiquettes de couleur pour le « finir ». Deuxio, pour un type qui devait probablement pas savoir faire une traction et qui avait de véritables épaules de serpent, il manquait pas de cran et de courage pour rester là !

Du coup, Ryan dû se rendre à l’évidence : il avait raison même si ça ne lui plaisait pas. De toute évidence, ces mecs avaient réussi à faire un rapprochement entre Kenshirô et le jeune Sed ce qui voulait dire que ce dernier n’était plus à l’abri désormais. Et probablement que s’en était de même avec Barrett… Commençant à fournir un intense effort de réflexion pour s’imaginer comment ils pourraient bien se sortir de ce faux pas, Bang se montra presque pris de panique quand le sujet de la Légion des Etoiles arriva sur le tapis et il le fit savoir en beuglant comme en gesticulant à la manière d’un authentique dément :

" NON NON ! PAS LA LEGION ! " Mais quelle réflexion pas du tout à même de pouvoir générer de la suspicion. En vrai, il ne voulait pas que ses collègues Légionnaires se mêlent de ce qu’il considérait comme étant une affaire privée. Partiellement parce qu’elle impliquait un mentor qui ne se mêlait pas à l’organisation héroïque mais aussi et surtout parce qu’ils trouveraient le moyen de lui casser les couilles avec toutes les conneries qu’il avait bien pu faire tout au long de cette histoire… " Hum... Enfin, j’veux dire… J’pense qu’il vaut mieux que ce type pense que ses affaires sont loin des yeux de la Légion sans quoi il pourrait se sentir sacrément aux abois et ça pourrait être assez dramatique s’il voulait riposter à la hauteur de la menace… Tu vois ? " Probablement que non mais Ryan cherchait à dire que s’il continuait à passer pour un pékin lambda aux yeux de ce Mister Dou, il continuerait à envoyer de la piétaille pour chercher à lui régler son compte. Après tout, on répondait pas à une attaque au pistolet à eau par une frappe atomique, n’est-ce pas ?

" Dans un premier temps, on pourrait appeler les flics… " Sous-entendu le brave Sed pourrait jouer les candides et appeler les flics. " Eux, j’pense qu’ils sauront aviser de qui il vaut mieux prévenir… J’veux dire, qui qu’on est pour savoir qui il vaut mieux alerter dans ces cas-là, hein ? " Eclat de rire franc et tirage de clope en bonne et due forme. C’est vrai après tout, il n’y avait pas de Légionnaire comme d’Agent de l’UNISON ici !

" Bon, par contre on sait que ces mecs là savent… " Souffla notre homme en désignant les types inertes au sol d’une mine grave. " Maintenant… Est-ce que le mec au bout du fil le sait, lui ? " Il Barrett son regard hétérochrome pétillant d’une débordante curiosité. Oh que ça ne sentait pas bon çà… " J’sais pas toi mais… Moi j’ai furieusement envie de l’appeler ce type quand même ! " Lâcha t’il avec un regard suppliant de Golden Retriever n’ayant pas eu sa pâtée. " Et sinon faut astiquer qui pour avoir de l’eau ici ?! " Tant de hausses soudaines de décibels et d’attitudes changeantes… C’est sûr que Ryan apparaissait comme tout ce qu’il y a de plus sain d’esprit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 29 Mar 2017 - 18:49 Message | (#)

– Je vois... répondit Barrett, scotché par l'étonnement et, sur un moindre niveau, l'indignation générés par la nouvelle de Ryan.

Quelque part, ça collait à son profil. Mais c'était quand même un peu décevant et étonnant. Quel intérêt de se donner du mal à acquérir un objet manifestement important et convoité pour le perdre juste après ? Bien sûr, Barrett se demandait si son interlocuteur était bien honnête avec lui. Certains de ces gestes pouvaient sous-entendre un mensonge ou une autre manipulation de vérité du même genre. Sauf que le bougre était un peu trop original pour que la compréhension du langage corporelle (encore toute récente, à l'heure du récit) du muté soit fiable. Et puis il ne pouvait pas vraiment en vouloir à un quasi inconnu à la situation des plus inédite de ne pas lui dévoiler la vérité rien que la vérité. De toute façon, le jeune homme n'était pas certain que restitué l'objet en question règle définitivement le poblème des yakuzas de la Matrice. Seulement voilà, une des solutions que le linguiste proposa, pourtant viables, de son point de vue, se heurta à une opposition des plus énergiques et spontanée...

– Ok... répondit le jeune homme, sans pouvoir s'empêcher de se demander pourquoi Ryan réagissait ainsi.

Pour le coup, il commençait à se demander quelle était l'histoire de ce type. Il était tout à fait possible qu'il s'agisse d'un Super ayant eu des soucis avec l’organisation héroïque. Un genre de vigilant dont les intentions n'étaient pas forcément mauvaises mais dont les méthodes étaient un peu moins appréciée. Cela rentrait dans le champ du possible. Il n'empêche que Barrett écouta l'explication de son interlocuteur avec un intérêt poli. Ça ne l'aida pas à le rassurer sur la situation de Ryan mais la suite y arriva mieux. Accepter d'appeler les flics, c'était toujours une entreprise qui attirait la confiance.

– D'accord... Je pense quand même que la Légion serait plus apte que nous à... encaisser la menace, quelle qu'elle soit. c'était un peu une des caractéristiques de ce regroupement héroïque, n'est-ce pas ? Mais c'est comme tu veux. Après tout, même si Ryan était bizarre, Barrett avait conscience qu'il avait plus d'expérience que lui dans ce genre de situation alors il allait lui faire confiance. Même s'il lui semblait, à peu de chose près, aussi perdu que lui.

Finalement, Barrett décida de trouver le juste milieu dans tout ça.

– Ok, alors... ce qu'on peut faire... vite... prendre tous les paramètres en compte. L'étudiant imaginait mal les policiers parler japonais couramment... Il y avait des chances pour que la personne répondant théoriquement à leur appelle utilise cette langue... On appelle voir de qui il s'agit puis on prévient la police. Ça marche ?

… … …

Il semblait que les yakuzas en avaient pour une bonne demi heure de sieste ce qui laissa à cet atypique trio la possibilité de prendre une petite pause de cinq à dix minutes pour se ressourcer. Au rez-de-chaussée, près des salles encore utilisées par la fac, les toilettes fonctionnaient. Ils s'y rendirent donc (j'imagine, mais modifie si le cœur t'en dit) pour se ressourcer, boire un coup, se rafraîchir le visage. Barrett prit bien soin de se passer de l'eau sur la frimousse pour ordonner sa pensée. Il eut une petite minute d'absence à observer son reflet dégoulinant d'eau dans le miroir en fin de vie qui lui faisait face. Le jeune homme se demandait ce que Gabriel penserait de la situation. Ce qu'il ferait à sa place. Ce qu'il convenait de faire. Mais plus il retournait la question, plus le traducteur se disait qu'il n'en savait pas assez pour décider autre chose. Il ne changea donc pas d'avis quant au plan mis en place. Ainsi, sans trop tarder, ils se retrouvèrent au milieu de ce qui avait servi de zone de combat. Le téléphone en mode haut parleur, au milieu d'eux trois.

– C'est parti. finit par lancer Barrett dont la voix était empreinte d'une légère appréhension.

Malgré cela, il pressa quand même le bouton « appeler ».

Biiip

Biiip

Biiip

Quelqu'un décroche.

[Japonais] – L'as-tu récupéré ?

Une voix d'homme, assez âgé, apparemment. Des plus sérieux, encore que Barrett n'y discerna pas beaucoup d'émotion. Sans doute quelqu'un qui pouvait se contrôler. Ne sachant pas trop quoi répondre, Barrett leva la tête vers Ryan, espérant à moitié qu'il puisse lui donner des indications. L'autre moitié de ses espoirs croisait les doigts pour que le Super ne fasse ou ne dise pas quelque chose d'idiot. Sinon il devrait improviser. Mais l'agent junior Anderson n'était pas très bon pour improviser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Dim 25 Juin 2017 - 19:07 Message | (#)

Ryan se contenta de renifler bruyamment quand son pote Barrett soutint qu’appeler la Légion c’était probablement ce qu’il y avait de mieux à faire ! Non pas qu’il n’ait pas confiance en ses collègues justicier, hein, juste qu’il préférait le tenir éloigner de cette affaire là parce que ça ne le concernait que lui et un espèce de pote-mentor qui souhaitait rester dans l’ombre. En plus de çà, c’est sûr qu’il aurait des ennuis et qu’on viendrait lui casser les couilles si ça venait à ce savoir. Déjà qu’il avait entendu « Mégasorcier » ou un truc du genre dire que la Légion se porterait mieux s’il n’en faisait plus partie au détour d’une conversation de couloir qui avait tout du bruit de chiotte… Mais assez digressé !

Quelques rafraichissement et un savonnage d’aisselles dans le lavado des toilettes du rez-de-chaussée plus tard, Ryan se tenait fin prêt pour ce qui s’annonçait comme un erzat de rencontre du troisième type ! Il avait déjà eu à faire à « Mister Dou » lors d’une précédente conversation, il était assez impatient de faire de nouveau tourner le baron du crime oriental en bourrique ! Un peu comme un gosse qui se prépare à faire une blague téléphonique… Un hochement de tête frénétique plus tard et Barrett lançait l’appel… MON DIEU BEAUCOUP TROP D’EXCITATION ! !

Et, là-dessus, on décrocha le combiné ! A ses côtés, le petit Sed O’Rhoïde se pencha presque sur le combiné, comme s’il cherchait à y voir la tronche de leur interlocuteur. Ryan, de son côté, était pris d’une impression un peu bizarre. Bizarre, je me souvenais pas qu’il avait cette voix… Mais bon, vu qu’il était sensiblement con comme une chaise, c’était pas impossible qu’il soit victime d’une mauvaise impression ! Voyant que ça se battait pas pour prendre la parole et qu’on attendait probablement son intervention comme celle du Messie, Ryan se fit violence pour empoigner le téléphone et y parler dans la langue du pays du soleil levant qu’il maitrisait pour y avoir vécu un paquet d’année.

[Japonais] " Pas encore. C’est que ce type n’a pas été facile à neutraliser… " Inutile de dire qu’il avait un peu modulé sa voix pour qu’elle ressemble à celle du gros balaise. Sauf que c'était ridicule comme imitation… Mais le téléphone avait le mérite de rendre ça acceptable pour l’autre au bout du fil et ce dernier de poursuivre :

[Japonais] " Je ne te paie pas pour des excuses mais pour des résultats ! Oser m’appeler alors que ta tâche n’est pas achevée… "

[Japonais] " Il ne manque juste qu’à le faire parler. Seulement, ce ne sera pas facile de le faire ici… " Aussi surprenant que cela puisse paraitre, Ryan cherchait à manœuvrer la conversation avec un semblant de plan : que le type au bout du fil lui lâche une adresse ! C’est ça, qu’il arrive à lui donner un endroit où il pourrait se rendre pour lui ravager les chicots. Seulement, il y avait quelque chose qui clochait… Dans sa façon de s’exprimer, ce type ne ressemblait pas vraiment au « Mister Dou » avec qui il avait conversé jadis !

[Japonais] " Je n’en ai rien à faire ! Chargez vous en ici, dans les égouts, une chambre de Motel ou n’importe où d’autre ça m’est égal… Hors de question que vous le rameniez ici, il en va de la sécurité de mon alibi*. "

Et ça continue encore et encore... Ce mec est un véritable moulin à parole ! Tout le contraire du « Mister Dou » concis et menaçant avec qui il avait conversé auparavant. Il lui fallait en avoir le cœur net et, alors que son interlocuteur se perdait dans une ronflante diatribe, Ryan mit le téléphone dans la main du petit Sed, relevant son bras comme il l’aurait fait avec le trépied d’un micro avant de faire craquer sa nuque d’un mouvement vif, prélude à un beau bordel.

[ B . O . U . M ]

Cette belle sonorité fut celle de Ryan démontant une table d’un coup de poing ! Pourquoi me direz-vous ? Mais pour faire croire qu’il venait de reprendre du poil de l’animal et qu’il allait coller des patates de forrain à tour de bras à la bande de malandrins qui s’en étaient pris à eux. En somme, un peu ce qu’il avait fait avant, quoi ! " Attention, il est réveillé ! " En japonais dans le texte, c’est ce qu’il hurla à l’autre bout de la pièce avant de cogner le sol, le mur, ses mains… Le tout en se déplaçant très vite, en poussant des cris affreux et en lâchant des phrases du genre : " C’est comme se faire tabasser par un gorille ! " Quel acteur !

Finalement, sa comédie terminée -et une bonne partie du mobilier réduit en miette- il reprit le téléphone des mains du gosse qui le regardait avec des étoiles dans les yeux… Pour l’avenir de ce môme, il vaudrait mieux qu’il se trouve quand même un modèle un peu plus brillant au plus vite !

" Ici Resto-Pronto, pains et beignes à toute heure ! " Souffla notre homme dans un parfait mimétisme de ce que « Kenshirô » avait jadis sorti à « Mister Dou » lors de leur premier échange. " Toi… " Répondit la voix sur un ton bien moins serein que ce qu’avait pu jadis paraitre le boss mafieux. " Moi… " De toute évidence, ça amusait beaucoup Ryan de faire chier son interlocuteur. " Deux fois que je croise tes molosses et deux fois que je leur refait le colon à chignole ! Pas très glorieux çà, Mister Dou… " Bon, là le narrateur compte un peu sur les talents incroyables de Barrett pour déceler dans les bruit à l’autre bout du combiné un faisceau d’indice confirmant les impressions de Ryan : à savoir qu’il était en conversation avec un énième sous-fifres et pas avec le grand patron ! Au cas où, notre homme avait un plan B… Ou A vu que le personnage doit pas trop savoir ce que veut faire le joueur. Enfin, toujours est il qu’il mima le mouvement d’écriture sous les yeux du petit Sed pour qu’il lui file rapidement de quoi rédiger un petit billet à destination du beau gosse qui supporte pas qu’on le touche.

" Bah quoi ? T’as perdu ta langue ma caille ? Mauvais joueur… " Un papier et un crayon finalement en main, Ryan commença à griffonner un truc dessus tout en cherchant à faire cracher des infos au type à l’autre bout du fil devenu subitement beaucoup trop muet à son gout. " Je t’avais pourtant dit la dernière fois qu’il faudrait que t’envoi les gros bras pour m’arracher ton artefact de merde… " Là-dessus, Ryan tendit le mot à Barrett avant d’enchainer : " Tu t’souviens pas ? C’est la base pourtant mon petit Dou, la base… ! " Probablement qu’il avait cette fois franchi les limites de l’insolence parce que son interlocuteur sortit enfin de son mutisme en lâchant assez froidement : " Détrompes-toi, Kenshirô… Je n’oublie rien ! " Un sourire carnassier passa sur les lèvres de notre idiot puissant. Héhéhé, crétin ! Jamais il n’avait dit quoi que ce soit de ce genre à « Mr Dou » ! Ah, et ouais, sur le billet qu’il lui avait adressé, Barrett pourrait lire « Eclates moi un truc sur la gueule et reprends la conversation comme si t’était un de ses gars et que tu venais de m’avoir. On va le niquer cet enfoiré ! » Toujours aussi châtié et courtois notre légionnaire en civil !

* En Anglais, My Aliby. Nous y reviendrons… Ou pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 26 Juin 2017 - 17:44 Message | (#)

Encore débutant avec certains aspects de ses pouvoirs (à l'époque), Barrett ne vit pas que son voisin à la force extraordinaire était dans un état d'excitation proche de celui d'une fan en mini jupe (option très très mini) de 30 Seconds to Mars juste avant un concert – true story. Le jeune traducteur était plutôt occupé à effectuer son appel... et aussi, comme à son habitude, à imaginer les scénarios qui en découlerait. Même si la plupart du temps, il était bien à côté de la plaque. La réalité ne devait pas aimer ses calculs de probabilité. Ou bien ses improvisations à lui ne convenaient jamais. Du coup, il laissa volontiers la main à Ryan qui s'employa à faire une grosse voix pour imiter... c'était qui ? Le gros bras qui avait voulu les arrêter ? Quelle idée ! C'était complètement... ah ? Ça marche ?! Voilà le genre de truc auquel Barrett n'aurait absolument pas pensé. Encore une preuve de son manque d'instinct pour les choses spontanées. Histoire de compenser, le jeune homme se fit particulièrement attentif aux propos de l'homme au bout de la ligne. Il fut donc sensible à l'agacement de ce mystérieux interlocuteur. Peut-être que toute cette histoire le rendait nerveux, ou bien avait-elle un caractère personnel. En tout cas, ça ne correspondait pas au profil de chef criminel froid et insensible incapable de perdre le contrôle de lui-même. C'était bien, les émotions, ça poussait à faire des erreurs. D'ailleurs, stratégiquement parlant, ces types en avaient déjà fait pas mal vu que leur projet s'était soldé en échec. Soit parce qu'ils avaient largement sous-estimé Ryan soit parce qu'il s'y étaient mal pris avec leur plan.

Aussi, ce que Barrett remarqua, c'est l'utilisation de mots anglais pour désigner son alibi. Un drôle de choix. Certes, les japonais utilisaient souvent des mots anglais (prononcés à leur façon) mais celui là n'avait aucune raison de faire partie de la liste... à moins qu'il n'y ait une explication particulière dans le cas présent... Il y avait là de quoi réfléchir pendant que Ryan changea son bâton d'épaule en modifiant sa stratégie. A moins que cela fût prévu depuis le début. Difficile de savoir avec cet homme. En tout cas, la comédie qui s'en suivit ne manqua pas d'étonner le jeune Anderson qui l'observait comme hypnotisé en se demandant où il voulait en venir et surtout si cela allait fonctionner. Bien évidemment, afin de respecter la performance de l'artiste, le linguiste resta silencieux.Il jeta un regard au jeune ami du Super pour voir s'il y comprenait quelque chose, mais tout cela avait l'air presque normal à ses yeux. Ok, il était en compagnie de deux fous. Néanmoins, il conserva le silence et attendit de voir ce que tout cela allait donner. En l'occurrence, une montagne russe d'émotions. Si c'était là l'objectif de tout ce cirque, alors ça pouvait être un bon plan. De fait, le jeune muté s'approcha pour bien tendre l'oreille et voir s'il n'entendait pas de petits indices qui pourraient leur donner une piste. Il n'entendit pas grand-chose à part peut-être le murmure d'une conversation agitée qu'il n'arriva pas à interpréter.

Il fallait dire que sa réflexion fut interrompue par un message manuscrit de la part de Ryan. En le lisant, Barrett fit des yeux ronds qu'il leva en direction du concerné. Le jeune homme hésita quelques secondes avant de hocher la tête et de s'activer. Il ramassa une corbeille de papiers vide qu'il écrasa consciencieusement sur la tête de Ryan. Le Super en sortit complètement indemne. La corbeille un peu moins. Les mains de Barrett aussi, mais il ignora ces petites douleurs et reprit le téléphone pour jouer son rôle. Ce qu'il fit avec plus ou moins d'assurance après avoir inspiré un bon coup.

[Japonais] – Monsieur. La cible a été neutralisée.
Sa voix tremblait légèrement, mais au téléphone, ça devrait passer quand même.

[Japonais] – Enfin ! Qu'est-ce qui a mit autant de temps ?

On sentait le soulagement dans sa voix. Il y en avait moins chez Barrett qui hésita à trouver quelque chose pour répondre. Le jeune homme décida qu'il fallait quand même jouer le jeu.

[Japonais] – Désolé, monsieur. Nous avons dû utiliser de gros moyens pour l'avoir.
[Japonais] – Épargnez-moi les détails. Iba est-il joignable ? Je préférerais lui parler.

Petit silence de panique. Iba ? Une inspiration lumineuse trouva une réponse : ce devait être le supérieur du groupe de muscles.

[Japonais] – Cela ne va pas être possible, monsieur. Il a été assommé, je ne pense pas qu'il puisse parler pendant un moment.
[Japonais] – Vous m'ennuyez avec tous vos problèmes. Tant pis. Poursuivez le plan et amenez la cible au lieu de dépôt.
[Japonais] – Très bien monsieur mais... pourriez-vous me rappeler quel est ce lieu ? Iba-san n'a pas partagé cette information...

Un juron résonna dans l'appareil. Puis leur homme lâcha l'adresse. Celle d'une petite entreprise de livraison à l'autre bout du quartier des finances. Barrett remercia son « patron » avant de raccrocher et de regarder les deux autres qui avaient normalement tout entendu.

– Et maintenant ?

Pour sa part, il savait ce qu'il proposerait. En premier : prévenir les autorités compétentes. Mais peut-être que ce type en faisait partie. Mine de rien, en dépit de ses airs très loufoques, Ryan s'en sortait très bien. A moins que cela ne soit juste de la chance... Avec celle de Barrett, tout était possible. En tout cas, le traducteur se sentait un peu plus en confiance. Peut-être parce qu'il venait de se rendre utile. Mais serait-ce assez pour continuer cette drôle d'aventure ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Lun 3 Juil 2017 - 0:12 Message | (#)

[ G. L. A. N. G ! ]

Heureusement que la corbeille qui servit d’objet contondant pour porter l’attaque émit un bruit blanc caractéristique sans quoi Ryan n’aurait pas vraiment sentit le coup qui lui était porté ! Un peu comme si un moustique était venu s’écraser sur le pare-chocs d’un 36 tonnes lancé plein fer sur la route du soleil… Pour autant, notre homme trouva très drôle de voir le profil de crâne clairement imprimé sur le cylindre à déchet et il ne manqua pas de point cette sculpture du doigt pour son petit Sed qui se mit à pouffer de rire, cherchant tant bien que mal à étouffer le bruit de son hilarité pour ne pas qu’ils soient démasqués !

Penché par-dessus l’épaule de son compagnon d’infortune -qu’il prenait soin de ne pas toucher pour ne pas le perturber d’avantage dans sa tâche- Ryan porta une oreille attentive à la conversation, quelques conclusions déjà tirées dans son cerveau d’oiseau. La réflexion faisait toujours son chemin, alimentée par les réactions du supposés « Mister Dou » qu’il perçut comme terriblement soulagé par la nouvelle de son trépas temporaire. Ça semblait relativement peu méfiant pour un baron du crime oriental tout çà !

La suite se déroula sans accroc, terminant de confirmer que le petit Barrett -bien que peu musculeux- disposait de talents indubitables ! Dans son esprit, Ryan commença à ordonner ses conclusions que son camarade en terminait avec la conservation. Toi, tu n’es pas celui que tu affirmes être… Songea t’il en repensant au ton beaucoup moins assuré que lors de leur premier échange téléphonique, en repensant au fait qu’il ne fut absolument pas soucieux du sort de ses hommes par le passé, ni même qu’il avait lâché le moindre juron dans une situation autrement plus agaçante -à cause de la mauvaise surprise- à l’époque. Ryan en était désormais sûr : il n’avait pas eu « Mister Dou » au bout du fil et il ne le retrouverait pas à l’adresse qu’on leur avait indiqué et qu’il avait griffonné sur un morceau de papier.

" Maintenant ? " Répondit-il à voix basse à l’interrogation du jeune homme. " Maintenant, tu déballes ton cadeau et tu joues avec… " Susurra t’il d’identique manière en commençant à déboucler la ceinture de son bermudaaaaaaaaAAAAAH ! Woo !? Woowoowoooo !? W. T. F. Man ? Mais il se passe quoi là ?!? Pourquoi Ryan adresse à Barrett un regard aussi pétillant que lubrique en cherchant à terminer son geste ? Sans toutefois y arriver parce qu’il s’écroula littéralement de rire avant de reprendre : " Mais j’déconne ma grande !! T’aurais dû voir ta tête, c’était géant hahahaha !? " Sauf qu’une jeune tête blonde ne semblait pas avoir tout saisi et questionna avec un semblant d’innocence :

" Heu… Sensei ! J’ai pas trop compris en quoi c’était drôle… " Et comme c’est quand même pas son père ni sa mère, Ryan choisit de répondre à côté en se grattant l’arrière de la tête : " J’t’expliquerai quand tu seras grand ! " Sale gosse !

" Maintenant, on laisse les autorités faire leur boulot en les appelant pour ici et en leur lâchant l’adresse de là-bas. " Enchaina notre homme pour finalement répondre à son camarade d’une manière un peu surprenante. En effet, quiconque aurait imaginé Ryan volontaire de se pointer sur place et d’en découdre -ce qui était le cas- mais il faut croire que notre homme avait pris un peu de plomb dans la tête en même temps qu’une corbeille. Ainsi, il enchaina : " On va quand même pas se jeter comme ça dans un traquenard, non ? En plus, j’pense que vous avez eu assez d’émotions fortes comme ça tous les deux… Et puis, j’sais pas ce qui nous attends là-bas moi… J’ai pas envie de potentiellement me faire dérouiller ! " C’était terriblement décousu et assemblé à la va-vite… C’était du Black Arm cherchant à brouiller les pistes. Parce que -pour être totalement honnête- évidemment qu’il se rendrait à l’adresse qu’ils avaient arrachés pour y casser des tronches et poursuivre son travail d’investigation entamé ce jour. Mais ça, il ne pouvait clairement pas le dire comme çà sous peine de passer pour un enfoiré de vigilant face à quelqu’un de propre sur lui qui n’était surement pas la moitié d’un personnage important. Enfin, ça c’était l’idée que notre crétin du dimanche s’en faisait. Du coup profil bas et semblant de mensonge pour se couvrir… Avant que Sed O’Rhoïde ne cherche -innocemment- à faire s’écrouler son beau château de cartes :

" Allons, Sensei ! J’suis certain qu’ils font pas le poids contre vous là-bas ! Personne ne peut vaincre le Poing de la Justice !! Vous allez en faire qu’une bouch… ! " Là-dessus, Bang t’agrippa le gamin par le col en riant de bon cœur, lui callant une clé de bras autour du cou en riant toujours plus fort avant de commencer en lui « shampouiner » le cuir-chevelu de ses phalanges serrées comme le font les gamins entre eux ! Evidemment, le petit Sed commença à se débattre mais Ryan couvrit ses élucubrations et autres gesticulations en lâchant d’une voix forte : " Hahahahaha ! C’est beau la fougue de la jeunesse ! " En vrai, il faisait surtout ça pour que le gosse la ferme et que la pilule de son mensonge consistant à dire qu’il ne se rendrait pas chez les méchants en un battement de cil une fois cette aventure terminée passe plus ou moins. Il y avait fort à parier que c’était tout le contraire…

Il finit par relâcher le pauvre môme qui tomba sur le cul au milieu des Yakuzas assommés en se tenant la tête et en adressant un regard noir à son « Sensei » qu’il adorait foutrement moins à ce moment-là ! Qu’importe, Ryan ne lui en voulait pas de penser qu’il était « l’homme le plus fort du monde » d’après ses dires et s’alluma une clope avant de reprendre contenance et d’adresser quelques mots de plus à Barrett.

" Pour détailler, je suis quasi certain que le mec qu’on a eu au bout du fil… C’était pas Mister Dou ! " La bombe était lâchée, ne restait plus qu’à détailler un peu. Mais ça attendrait qu’il ait tiré un coup. Sur sa clope, cochons ! Bordel ça fait du bien ! " Il avait quasiment rien à voir avec le type qui m’a menacé avant… " Pour pas dire qu’il n’avait vraiment rien à voir avec lui. " Puis merde, t’as bien dû le sentir aussi, non ? Tu trouvais qu’il dégageait une once de charisme toi ? Même au téléphone ? Franchement, c’était vraiment pas çà pour moi ! " Un bulot -cuit- aurait pu avoir plus de présence et d’assurance que le mec qui tenait le combiné de l’autre côté ! " En plus de çà, il s’est vautré en beauté… Il a dit qu’il se souvenait de ce que je venais de raconter, sauf que je lui avais pas dit çà la dernière fois… " Et il était plus que probable qu’un type qui s’était fait une place dans le monde souterrain de la pègre n’était pas du genre à oublier quoi que ce soit…

" Enfin bref, de toute façon… Je me déplace pas pour la piétaille ! " Voilà qui était dit et qui méritait bien de fumer un bon coup. Heureusement que la mère du gosse lui avait dit d’éviter cette dégoutante manie en compagnie du petit. Tu parles qu’il est du genre à écouter quoi que ce soit notre homme… " En tout cas, t’as vraiment assuré mon pote… C’était trop cool ! " Il te lui adressa un grand sourire ainsi que son poing dressé pouce levé pour saluer les talents d’acteur studio. " Manques plus que je t’apprenne à distribuer les baffes et tu seras ultra-redoutable, hahaha ! " C’est qu’il n’avait pas oublié qu’il lui avait promis qu’il l’entrainerait, en cas d’autres mauvaises rencontres…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 7 Juil 2017 - 11:30 Message | (#)

Après avoir empêché la culpabilité de prendre racine en lui pour avoir saccagé le matériel de l'université, Barrett dut mobiliser tout son sang froid pour ne pas inciter les deux autres au calme. C'est qu'avec leur attitude, ils risquaient de tout gâcher. Autant dire que les nerfs de notre jeune traducteur étaient mis à rude épreuve. Et le fait de savoir que tout son sérieux était loin, très loin, d'être partagé par ses deux acolytes du jour contribuait à sa résignation. Malgré cela, le jeune homme s'attendait tout de même à un semblant de plan et de concentration de leur part après cet entretien téléphonique. Au lieu de ça, il faillit voir un bermuda se baisser sur un sous-entendu des plus graveleux qui, naturellement, passa au-dessus de ses oreilles.

– Quoi ? Comment ça ?

Il y avait plus d'étonnement et de curiosité dans sa voix que d'indignation et autre gêne, quoique, ces deux-là ne tardèrent pas à venir lorsque le traducteur comprit, avec un train de retard, ce à quoi Ryan faisait allusion. Mais qu'est-ce qui se passait dans la tête de ce type ? Pendant un instant, Barrett se demanda s'il n'était pas sérieux. Et heureusement que le super éclata de rire rapidement sinon le jeune étudiant aurait eu vraiment peur pour sa vertu. N'empêche, ce genre de blague était... vraiment bizarre. Elle le laissa pantois pendant quelques secondes avant qu'il ne puisse récupérer l'usage de sa voix et de son cerveau. Et même après, il gratifia Ryan d'un regard méfiant pendant un petit moment. Ce qui ne l'empêcha pas de rester concentré sur la situation.

– Vraiment ?

La vache, ce type avait un don pour désarçonner Barrett, c'était violent. D'où venaient cette sagesse et cette attitude raisonnable ? A coup sûr, le jeune muté était tombé sur un schizophrène. En tout cas, Barrett trouvait ça bizarre. Et s'il avait bénéficié, à l'époque, d'un peu plus d'expérience quant à sa lecture des langages corporels, il aurait deviné que Ryan était en train de lui mentir, au moins en partie. Là, il avait un doute, juste un doute. Mais trop petit pour être exprimé. Après tout, traiter quelqu'un de menteur, sans preuve et sans certitude, ça le faisait moyen.

– Je suppose que c'est la meilleure chose à faire... concéda-t-il non sans une pointe de doute quant à la sincérité de son interlocuteur.

Le compagnon du Super fit cependant une remarque qui ne manquait pas de bon sens et qui appuyait pile poil sur une des failles du raisonnement exprimé par Ryan. Celui-ci n'avait eu aucun mal à se débarrasser des types qui les avaient attaqués. Statistiquement, il était tout à fait possible qu'il en soit de même pour ceux qui se trouvaient à l'adresse qu'ils avaient obtenue. Mais les explications suivantes de Ryan, celles qui accompagnèrent sa cigarette, furent un peu plus convaincantes.

– OK... là-dessus, je vais te faire confiance vu que je ne connais pas du tout ce Mister Dou. même de nom. Il fallait dire que le crime organisé n'était pas le champ de prédilection de Barrett. Alors les yakuzas, je vous laisse imaginer. Mais ça ne veut pas dire que ces types ne sont pas dangereux tout de même. Je veux dire... à part pour toi, apparemment, ils restent une menace. Après tout, ils ont bien réussi à le localiser. expliqua-t-il en désignant le garçon Imagine qu'ils recommencent sans que tu sois là pour le protéger ou qu'ils le prennent vraiment en otage. Et puis s'ils se sont fait passer pour Mister Dou, ils doivent être liés à lui d'une manière ou d'une autre. Ça ne t'inspire pas un peu de curiosité ?

Mais à ce niveau, Barrett savait déjà que tout le monde ne partageait pas son enthousiasme général pour les découvertes, quelque soit le domaine. Cela dit, parce que le jeune homme était compliqué, quelque part, il était rassuré de voir Ryan décidé de faire appel à la police. L'ordre, ça le rassurait beaucoup.

– Mais dans tous les cas, tu as raison pour la police. Au moins qu'ils viennent récupérer ces types. Du coup, je les appelle ? demanda-t-il en préparant son portable.

Chaque chose en son temps. En plus, le linguiste gardait en tête l'hypothèse suivante : s'ils attendaient trop longtemps, celui qu'ils avaient eu au téléphone commencerait à comprendre qu'il y avait anguille sous roche et il décidera alors, s'il n'est pas idiot, de se faire la malle. En gros, c'était une manière de voir ce que Ryan comptait faire. S'il se montrait pressé, alors Barrett comprendrait qu'il irait voir l'imposteur lui-même.

Mais alors, que fera le jeune Anderson. Sans doute la même chose qu'Alice : suivre le lapin blanc, même si celui-ci était en bermuda et qu'il était bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Mar 11 Juil 2017 - 0:57 Message | (#)

Franchement, il l’aurait pu, Ryan s’en serait frisé les moustaches ! Oh c’est qu’il n’était pas peu fier d’avoir réussi à berner une tronche comme le petit Barrett et c’était pas peu dire qu’il commençait un peu à avoir la folie des grandeurs, s’imaginant déjà l’égal d’un Machiavel, Tywin Lannister ou d’un Griffith dans Berserk mais sans l’aspect dégueulasse démon comme violeur de combattantes bonnasses ! Sauf que bon… Tout ça n’intervenait qu’après une unique intervention au cours de laquelle son camarade « qui-n’ai-pas-qu’on-le-touche » avait simplement avoué son manque de connaissance sur le cas « Mister Dou » ! Sauf que la suite fut beaucoup moins à son gout…

Parce que le petit monsieur propre sur lui commença tout bonnement à deviser de scénarios aussi effrayant qu’affreux pour l’intégrité physique et mentale du petit Sed O’Rhoïde toujours présent dans la pièce ! Les yeux d’abord ronds comme des billes, notre héros chercha à faire comprendre au gentil Barrett que c’était peut être pas l’idéal de discuter de ça devant le môme… Du coup, il se fendit de mouvement de mime que n’aurait pas renié le grand Marceau, rentrant presque dans le registre du burlesque par ses mimiques exagérées comme ses gestes grandiloquents. On notera d’hilarantes désignations gênées d’un pouce tendue et de vagues mouvements de cisaillement de la gorge par le plat de la main pour chercher à lui faire comprendre que c’était pas plus mal de se taire. Quel guignol…

Et là-dessus, BIM ! Deuxième lame ! Voilà que son camarade d’infortune se mettait à questionner son intérêt sur la passionnante question de « Mister Dou » et de son empire du crime… C’est là que l’on se rendrait vite compte que –contrairement aux huissiers et aux politiciens- malhonnête c’était quand même loin d’être la vocation de Ryan ! Et parce que notre homme était d’une fierté aussi débordante que maladive, le fait que l’on remette en compte sa curiosité s’assimilait presque à ce que l’on remette en cause sa capacité à gérer les sbires de l’autre nippon des ombres. Alors qu’il était quand même persuadé qu’il pouvait dominer tout ce qui lui enverrait l’autre malade mafieux du pays du soleil comme un chat domine ses croquettes. En plus de çà, il avait pas mal touché sa fibre héroïque en appuyant sur le sort de ce pauvre petit Sed. Du coup, Barrett aurait le plaisir d’assister à un énième revirement dans les attitudes de notre Légionnaire fou-malade !

" RAAAAAAAAH ! TU FAIS CHIER !! " S’époumona notre homme en se prenant la tête entre les mains. Plus généralement, les gens intelligent le faisaient vraiment chier à mettre en lumière ses contradiction et à titiller les bonnes cordes pour lui faire faire volte-face. Un jour faudra qu’il essaye… Etre malin ! " T’étais obligé de dire tout çà ET d’avoir raison ?! " Poursuivit-il en plaçant sa clope entre ses doigts vindicatifs. " Evidemment que j’suis curieux sur ces connards ! Evidemment que j’sais qu’ils sont dangereux et qu’ils auraient très bien pu m’envoyer un doigt, une oreille ou une main pour la poste après te l’avoir kidnappé en trucidant sa mère pendant que j’aurai p’t’être été sous une putain d’cascade à essayer d’comprendre en quoi un arbre, une étincelle et l’air çà a le moindre rapport avec mon corps, le Chi et l’Energie Cosmiquofjpzâhgfop hvohf daziphfeczoâjçà)é"uc; @¤{",érce ! ! ! ! ! " Vu comment il se mettait à vriller on aurait été en droit de s’attendre à se qu’il commence à se cogner la tête contre un mur -qu’il aurait détruit- mais Ryan se contenta de terminer ses jurons par un petit cri de frustration. Et donc, moins d’un instant plus tôt, le mec imaginait quand même pouvoir tenir un mensonge élaboré…

" Sen… Sensei… " Geint le petit bout d’homme tirant sur le t-shirt de notre héroïque gaillard pour le forcer à se tourner vers ses grands yeux larmoyants. Non mais il voyait ce qu’il l’avait forcé à faire ? Sangloter un pauvre enfant… Du coup, Bang déglutit un grand coup avec difficulté avant de bredouiller sur un ton qui se voulait plus ou moins rassurant : " Non mais… J’noircissais volontairement le tableau, hein ! C’était histoire de lui faire comprendre que… " Ouais vas-y gros, enfonces toi un peu plus… " Mais t’as pas à t’en faire ! T’es costaud mon grand… J’sais qu’en cas d’danger tu peux sortir les griffes ! Puis… Au pire… Bah, t’sais que j’suis jamais trop loin ! " Clin d’œil et paume rassurante posée sur l’épaule, le môme te lui renvoya un début de sourire. Ryan adressa un début de regard noir à Barrett avant de se raviser. Simplement parce qu’il avait eu raison et qu’il en avait maintenant conscience !

" Bon… J’te mentirais pas plus, ‘tit mec ! " Déclama finalement Ryan à son partenaire d’infortune. " J’avais un peu prévu de m’rendre à l’adresse pour faire chier leurs dents à tous les types que j’aurai pu y trouver ! " On appréciera le un peu et l’on notera qu’un vague mouvement de crâne désigna le chantier alentour pour appuyer le fait qu’il y allait pas pour faire dans la dentelle mais plutôt pour du sonore et du dégueulasse ! " Et avec tout ce que t’as dit, j’pense que j’vais VRAIMENT y aller fissa histoire qu’y ait pas la moindre chance que ces enfoirés se carapatent et que j’puisse te leur piquer tout ce qu’ils savent sur l’môme… " Petite tape affectueuse sur le crâne de son disciple. " Même pour ce qui est de repérer des trucs de ce genre, j’suis un peu un nul à chier… " La perche était tendue mais n’avait pas pour autant des allures de baobab !

" Autant être clair : c’est mes affaires et c’est à moi de régler ce merdier ! Si on appelle les flics c’est uniquement pour qu’ils foutent ces types en cabane et qu’ils puissent plus s’en prendre à mon petit disciple adoré ! " Mais aussi -ce qu’il garda bien pour lui- parce que, par expérience, il savait que « Mister Dou » ne laissait pas franchement des témoins capable de parler... La dimension héroïque de notre personne chercha à taire cette pensée qui s’avérait tout de même incroyablement pratique pour qu’aucune information en trop ne fuite. Faut croire que plutôt que blanc et noirs, tout personne a ses nuances de gris… " T’as l’air d’être un chic type mais pas mal « boulot, métro, réseau » et je m’en voudrait vraiment de te causer des emmerdes ! " Mais peut-être qu’il était un peu du genre à les chercher en les jouant sparadrap du capitaine Hadock avec un type qui avait quand même une grosse propension à les générer !

" Une fois qu’on a appelé les bleus, j’taille la route pour cette adresse ! Si tu veux suivre : j’te fous sur mon dos ! Si t’en as eu assez, pas d’soucis j’te laisserai garder le môme en attendant la cavalerie ! " Là-dessus, Sed O’Rhoïde se mit à bouder qu’il voulait aussi venir combattre les méchants mais notre Légionnaire imbécile l’ignora superbement. Il n’était pas prêt… " Si tu veux m’arrêter… Tu peux toujours essayer ! " Ca avait le mérite d’être clair !

Ryan garda pour lui que s’il se décidait à lui emboiter le pas là-bas, il serait probablement plus un boulet qu’autre chose parce que… Au fond de lui il aimait bien ce type et le considérait déjà comme un pote. Et parmi les nombreuses règles qui régissaient la vie de Bang, il y en avait une disant qu’on fait pas d’peine à ses potes ! Plutôt que le lapin blanc, Barrett ce déciderait il à chevaucher l’étalon de Star City ou bien resterait il sur place en « nounou » ? Dans le pire des cas, il ne faudrait probablement pas beaucoup de temps à Ryan pour revenir… L’avantage d’aller vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 12 Juil 2017 - 18:47 Message | (#)

A aucun moment Barrett ne songea au bien être psychologique du gamin qui les accompagnait. Et après on se demandait pourquoi le jeune homme avait du mal à interagir avec les plus jeunes. Eh oui, pour parler à notre traducteur, un petit pegi 18 était sans doute nécessaire. Mais pas pour les raisons que les plus pervers d'entre nous pourraient imaginer. Ainsi, aux mimiques de Ryan, Barrett ne répondit qu'en ralentissant le rythme de son élocution, se demandant ce qui arrivait à son interlocuteur et arrivant à la conclusion peu satisfaisante qu'il lui demandait de parler plus lentement pour être bien compris.

Quel duo de boulets.

En plus et bizarrement, Barrett comprit un peu mieux l'exclamation soudaine du Super. Là, il ne tiqua même pas. Le contenu de cet éclat, il l'avait déjà entendu, sous d'autres formes, certes, mais tout de même. Ce fut donc avec un calme olympien et une indifférence un peu froide qu'il répondit :

– On me le dit souvent.

True Story, même si l'enrobage était généralement un peu plus blasé, agacé et exaspéré que vulgaire, mais ce n'était qu'un détail.

– Je ne comprends pas la question. Ça sous-entend que je devrais être obligé d'avoir tord ou... je ne sais pas.

Pour quelqu'un comme Barrett, qui se reposait essentiellement et en toute circonstance sur la logique, essayer de comprendre un esprit comme celui de Ryan devait relever de l'impossible. Genre l'union de la Terre et du Ciel ou encore le ver de terre qui vole, pour les plus poétiques. Parlons-en de la poésie de Ryan, justement.

– C'est un exemple... graphique. commenta le linguiste qui commençait à comprendre qu'essayer de comprendre cet homme, justement, lui serait impossible. Quoique. L'aveu de Ryan vint remettre un peu d'ordre dans tout ça. Enfin. Ah. Je me disais bien que c'était bizarre de ta part. Enfin comme on se connaît à peine, je n'étais pas sûr.

Il avait parfaitement conscience de son incompétence en tant qu'évaluateur de personnalité. Cela dit, il avait bien compris que ce type, à sa façon brouillonne, était un héros jusqu'aux ongles et qu'il voulait bien faire. Barrett l'écouta jusqu'au bout sans l'interrompre et en pesant le pour et le contre des propositions qu'il lui fit. Cela, par contre, il arriva à le faire très rapidement.

– Je crois qu'il est préférable que je reste ici. On ignore quels sont les moyens de ces types et je suis clairement inutile pour tout ce qui est confrontation. Je vais rester ici pour attendre la police et leur expliquer la situation. D'ici là, je pense tu tu auras fini, sinon.. Il lui donna son numéro de téléphone pour le contacter au cas où il y aurait un pépin sur le terrain. Histoire de ne pas envoyer de pauvres policiers dans une mini apocalypse. Sinon tu as tout à fait raison, si tu veux établir la sécurité de tes proches, il faut savoir ce qu'ils savent et surtout effacer ces informations de leurs mémoires. informatiques, bien sûr. Après, si ces types étaient du genre à garder des traces écrites de leurs informations, ce serait plus délicat. Surtout si de tels enregistrements étaient dispersés.
Du coup, si tu trouves un ordinateur, là-bas. Ou à défaut un smartphone, envoie un mail à cette adresse. En bon étudiant, le papier et le style étaient ses armes de prédilection. Il prit un morceau et écrivit son adresse e-mail avant de la donner à Ryan. Il s'agissait de l'adresse estampillée UNISON.
Avec ça, si je me dépêche, je devrais pouvoir rapidement trouver toutes sortes d'informations et les effacer. Normalement. Après, je doute que mes accès durent très longtemps. Si tu pouvais faire ça discrètement, sans qu'aucun d'eux ne le voie, ça pourrait peut-être rallonger ma marge de manœuvre.

Clairement, lutter contre ce genre de menace faisait partie des choses qu'il avait voulu faire en rejoignant l'UNISON. Barrett était assez satisfait d'avoir trouvé un angle d'approche pour lequel il pouvait se montrer performant. C'était déjà plus facile de pirater des fichiers à distance que d'assommer un yakuza.

– Au fait, je peux divulguer ton prénom à la police ? demanda-t-il.

La question de l'identité secrète ne faisait pas vraiment partie de ses priorités mais le jeune homme savait que pour les Supers héros, c'était souvent une question primordiale. Autant éviter de causer du tord à Ryan par mégarde. C'est qu'il était prévenant, mine de rien, notre petit traducteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 27 Juil 2017 - 19:10 Message | (#)

Dire que Ryan était semblable au feu et Barrett à l’eau c’était surement pas faire honneur à nos deux jeunes gens… Mais bon dieu, qu’est ce qu’ils pouvaient être différents dans leurs attitudes et dans leurs réactions ces deux là ! Sans dire qu’ils nous fredonnaient une chanson de glace et de feu –référence qui tue s’il en est- ils avaient au moins le mérite de nous abreuver d’un scénario où se multipliaient les rebondissements et qui était foutrement plaisant à lire ! Mais cessons de nous abreuver des pensées du narrateur pour repartir dans le domaine de l’aventure !

Passons sur le fait que le jeune homme de bonne famille n’avait eu aucun mal à distinguer son mauvais acting pour nous attarder sur l’apparente moue de déception qui se lisait sur le visage de Ryan alors que Barrett lui annonçait que c’était surement préférable qu’il reste en retrait pour cette fois. Mais ça aurait été tellement fun qu’on casse des gueules ensemble, songea t’il alors que la réalité aurait probablement plus ressemblée à ses gros bras défouraillant à tout va pendant que son camarade –et jeune ami- n’ouvre de grands yeux sans trop savoir quoi faire. Enfin, il pouvait comprendre et n’allait pas non plus en chier une pendule au final ! Et puis, c’était tout aussi bien : il pourrait jouer le baby-sitter pour le gosse comme çà ! Ah cet art de toujours trouver du positif dans n’importe quelle situation !

" Hum... Okay… Faisons çà ! " Souffla notre crétin héroïque en prenant le numéro de téléphone de son camarade d’infortune avant de le refiler directement au gosse qui, manifestement, ne savait pas franchement quoi en faire ! Son numéro de téléphone… Il avait beau être très mignon, jamais il ne le rappellerait ! Pas sa came… Et même, il aurait finit en un tour de main, pas la peine de s’affoler ! " Ordi, Smartphone... Je vais voir ce que je peux faire ! " Lâcha t’il avec une nonchalance coupable tout en pliant ses jambes sur lui-même, passant d’un talon à l’autre tout en en gardant une tendue, s’échauffant comme l’eut fait Goku, une de ses nombreuses idoles comme source d’inspiration ! Là-dessus, il se redressa comme un « i » pour accueillir la dernière question de son comparse et y répondre à sa manière :

" Heu… Je préférerai pas pour être honnête ! " Au moins la réplique de Bang avait elle le mérite d’être honnête et directe alors qu’il commençait à vivement tourner la tête comme pour échauffer son cou. Ce n’était pas ce qu’il y avait de plus rassurant comme attitude ! " Mais si tu dois vraiment lâcher un blaze… Dis leur que c’est Garou qui t’a foutu sur la piste ! " Cette manie de démultiplier ses pseudonymes… Au moins était il resté en cohérence et avait il lâché le même surnom qu’il avait employé sur le sable du Terminus. En omettant le titre de Poing du Vide, cette fois… Mais toutes ces histoires, ce serait pour une prochaine fois car notre homme se préparait à se mettre en branle pour faire comprendre aux Japs ce que signifiait le mot « Némésis » ! " Bon ! J’y vais tout de suite ! On se retrouve en bas… "

Là-dessus,barouf sonique détonnant et souffle cinglant le visage plus surement qu’un retentissant pet d’éléphant fut de rigueur ! A cela suivit un bruit sourd et Barrett, comme le petit Sed O’Rhoïde, ne put que mirer d’un air hagard le trou béant placé dans un des murs de la pièce et qui ressemblait, vaguement, à une silhouette humaine…

" Ouais, bah moi j’vais prendre l’escalier, hein… ! " Déclama finalement le petit Sed O’Rhoïde sur un ton absolument blasé... C’est qu’il avait vu son Sensei dans tant de situations croquignolesques qu’il ne se formalisait pas outre mesure d’un nouvel éclat de ce genre. Le voir traverser des murs, c’était un peu comme le voir fumer des clopes : habituel ! Là-dessus, l’intrigue se poursuivit le temps que Barrett n’alertent les forces de l’ordre et qu’ils ne cherchent tous deux à descendre vers l’entrée du bâtiment pour les attendre. Dans l’escalier, le petit bonhomme hasarda avec une voix de miséreux : " Dites m’sieur Barrett… J’peux vous emprunter votre téléphone ? Faudrait que je prévienne ma maman que je serai en retard… " Là-dessus, une autre voix autrement moins mélodieuse ne laissa pas le temps ou moindre silence ni à la moindre réponse de s’installer : " Huit, neuf, dix… Bah c’est pas trop mal cette petite affaire, mouhahaha ! " Visage crispé en une moue d’excitation, le légionnaire en civil passait son pouce sur sa langue avant de soigneusement détacher chaque billet l’un de l’autre, tenant une belle petite liasse entre ses doigts. Sur ses épaules, une jolie veste en cuir rouge façon Tyler Durden dans Fight Club et sur son nez des lunettes de soleil de marque. Son petit pactole soigneusement compté, il fourra l’oseille dans son porte monnaie qui présenta un profil légèrement arrondi. " Oh tu es bien plus joli avec un peu d’embonpoint ! " Ah ! Il est peut être utile de préciser qu’il faisait tout ça assis sur une pile de mecs inconscients... Son visage sembla carrément s’illuminer quand il vit son disciple et son nouveau pote clairement apparaitre à ses yeux ! " Héééééééé ! Mais qui voilà ?! " Sed et Barrett, crétin…

" J’ai trouvé quelques trucs, trois fois rien ! " Là-dessus, il hasarda un mouvement de menton en direction d’un carton… Il devait bien y avoir trois unités centrales, quelques stockages USB et même une disquette là dedans ! Faut dire qu’il avait à moitié oublié ce que son pote lui avait demandé de ramener donc il avait plus ou moins fourré tout et n’importe quoi dans le premier contenant venu… " Ca va ? Z’avez l’air… Bizarres… " C’était peut être la surprise de le voir de retour si vite ou alors à moitié couvert de trucs qu’il avait arrachés à des malfaiteurs simplement parce qu’il les avait trouvé cool…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 28 Juil 2017 - 10:18 Message | (#)

A défaut d'être doté d'une sagesse de druide ou de Jedi, Ryan était assez raisonnable pour accepter l'offre de Barrett. Il ne fonçait peut-être pas la tête baissée en permanence comme son comportement l'avait laissé entendre. Ou à moins que ce soit uniquement parce qu'il ait eu le temps d'écouter les conseils d'un autre. De toute façon, le traducteur n'allait pas s'amuser à étudier et disséquer la personnalité de son interlocuteur, ce n'était pas son domaine de prédilection et il savait qu'il se tromperait certainement. Il préférait largement se concentrer sur ce qu'il savait faire. Ou sur ce qu'il pensait savoir faire. Mais n'était-ce pas déjà un bon début d'avoir confiance en ses capacités ?

– Garou ? C'est entendu.

En fait non, le nom ne lui disait rien. Mais en même temps, Barrett n'était pas un féru des listings de Supers « officiels ».

Une ébauche de plan était donc dessinée et chaque parti pouvait se mettre au travail. Ryan ne tarda pas à passer à la phase action, laissant les deux non-combattants de leur côté. Le jeune homme et l'enfant se regardèrent quelques secondes. L'un un peu résigné, l'autre aussi mais tout de même plus enthousiaste. Il fallait espérer maintenant que le gamin ne soit pas difficile à surveiller. Au moins le temps que Barrett appelle les flics. Et que l'enfant appelle sa mère. Cela devrait lui laisser une bonne marge de... Quoi ? Ryan était déjà revenu ?! Mais... qu'est-ce qu'il mettait dans ses céréales, celui-là ? D'un point de vue objectif, les performances de ce type ne devraient pas trop étonner Barrett car il les avait déjà observées de près, mais elles étaient tellement impressionnantes qu'il fallait quand même un petit temps d'adaptation.

– Non... rien, c'est... vous avez un style bien particulier.

L'art et la manière de manier les euphémismes. Enfin, il était capable de prioriser les choses alors il redevint sérieux et fit comme si de rien n'était. Ce qui ne l'empêchera pas de se mettre à poser des questions dès qu'il en aura l'occasion.

– La police est prévenue, ils devraient arriver d'ici un quart d'heure. un délais sans doute « normal » à Star City, d'autant plus que Barrett leur avait dit qu'ils n'étaient plus en danger de part le statut inconscient de leurs agresseurs Sa mère aussi va venir. précisa-t-il en désignant le jeune ami de Ryan.

Détail, détail. Et comme la logistique entourant la sécurité d'un enfant ne le concernait pas. Encore moins avec le retour de Ryan, il se concentra sur quelque chose qui l'intéressait un peu plus : le butin du Super.

– On peut dire que vous avez visé large dans vos fouilles. pas sûr que toutes ces acquisitions soient considérées comme discrètes. Mais en même temps, le concept de discrétion en lui-même échappait peut-être au personnage Je ne peux pas dire tout de suite ce que ça vaut, il me faut un ordinateur et je ne peux pas m'en occuper tout de suite avec la police qui va arriver. Et s'ils me voient avec tout ce matériel, ils vont certainement me le confisquer. Est-ce qu'il y aurait moyen qu'on se trouve quelque part pour étudier ça ensemble ? Un lieu disposant du minimum de matériel informatique adéquat.

Ryan était le super héros « en charge », c'était à lui de décider. Mais Barrett doutait un peu que cet homme le laisse venir dans son « antre secrète » (en tout bien tout honneur), s'il possédait un tel lieu, bien sûr. De toute évidence, cet homme aimait s'éloigner du concept du héros traditionnel, à moins qu'il ne le fasse inconsciemment.

– Au pire, la bibliothèque du campus peut convenir, proposa-t-il Enfin si vous êtes familier avec les règles en place dans une bibliothèque, bien sûr, sinon on ne pourra pas travailler.

Une précision particulièrement importante pour le rat de bibliothèque qu'était Barrett.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Dim 20 Aoû 2017 - 15:28 Message | (#)

" Mouhahahaha ! I’m Fabulous, BIATCH ! " Fanfaronna notre homme entre deux rires à gorge déployée et en réajustant ses lunettes de soleil sur son nez. Evidemment il jeta un regard assassin au petit Sed O’Rhoïde qui ne perçut rien derrière les verres fumés mais qui prit en pleine gueule la remarque assassine : " T’y penses même pas et tu continues à surveiller ton langage, sacripant ! " Dur de savoir comment on pouvait passer comme ça à des extrêmes de langage comme de comportement mais c’est surement ce qui arrive quand on est un crétin de première classe !

Par la suite, Ryan encaissa les remarques sur l’arrivée de la police et de la mère du gamin avec son flegme et je m’en foutisme habituel. C’est-à-dire en tirant exagérément sur une clope… Tout juste se permit-il de lâcher un : " Bha j’ai pris ce qui trainait ! " quand son camarade d’infortune lui fit remarquer qu’il avait quand même ramener pas mal de trucs… Par la suite, Barrett confirma qu’il n’était pas la moitié d’un gars en or, affirmant qu’il pouvait tirer de cette masse informe ce qui les interessait… Sauf qu’il fallait se retrouver plus tard et que çà… Bah ça n’arrangeait pas franchement notre homme ! D’une part parce qu’il pensait rapidement retourner sur Tarkhir pour s’entrainer avec Le Grincheux mais aussi parce qu’il pensait avertir Dante sur ce qu’il avait trouvé. Histoire de battre le fer tant qu’il est chaud… Même si, au final, il n’avait pas trouvé grand-chose… Pour le moment !

" Ouais ça va, les bibliothéques j’connais… " Maugréa notre homme jetant un coup d’œil à sa montre ! " J’y vais souvent pour lire des BD ! " Voilà qui collait au personnage si l’on acceptait que la notion de souvent s’applique à une fréquence d’une fois par mois… Les méninges de notre pauvre type semblaient en surchauffe alors qu’il essayait de comprendre comment dépatouiller la situation au plus vite. En résultat un léger moment d’absence de sa part qui se conclut par un coup de poing dans sa paume aux allures de libération allaient de concert avec son exclamation guillerette : " T’sais quoi ? On va y aller maintenant ! "

Choc, stupeur et tremblement ! Ca semblait bien décidé dans l’esprit de notre homme et autant dire que ses deux camarades n’avaient pas franchement le choix de lui refuser cette nouvelle excursion qui participerait au tissage de liens incroyablement solides et durables... On y croit ! " Par expérience, j’peux t’dire que les bleus seront pas là avant AU MOINS 25 bonnes minutes… " Le nombre de fois qu’il avait pu attendre autant en les appelant pour coffrer des pauvres types à qui il avait ravagé le dentier. " Et vu ce que je leur ai mis dans la gueule, eux, ils sont pas prêt de se réveiller… " Jugea t’il en désignant les malfrats assommés du doigt ! " Du coup, les mecs… On est larges ! " Même si la bibliothéque était à l’autre bout du campus… Mais pour ça aussi, il avait un plan ! Infaillible, comme toujours… Tu parles !

Là-dessus donc, Barrett come le petit Sed eurent le loisir de voir le monceau de matériel informatique disparaitre de leur vue alors qu’une brise leur chatouillait le visage ! Fait surprenant, Ryan sembla s’être décalé de quelques centimètres sur le côté de façon instantanée. Puis, ce fut au tour du faquin Sed O’Rhoïde de disparaitre aux yeux du nouveau camarade de Ryan, notre Légionnaire imbécile surgissant presque immédiatement dans le dos du pauvre jeune homme pour le prendre au dépourvu, par surprise. Et sa voix -absolument pas rassurante- de parvenir aux oreilles de l’as de l’informatique :

" A droite, t’auras une poubelle… Si jamais t’as besoin de dégobiller ! " Probablement que Barrett aurait eu le temps de se demander à quelle sauce il allait bien être mangé, mais plus probable encore qu’il ait simplement eu le temps de sentir son esprit se déplacer alors que son corps restait en place pour finalement le retrouver à l’instant où Ryan eut cessé de courir pour se retrouver face à un poste informatique dans la bibliothéque… En l’espace d’une fraction de seconde. Hallucinant non ? " Dis donc, t’encaisses de mieux en mieux gamin ! " Murmura t’il doucement -parce qu’ils étaient dans une bibliothéque- à l’attention du jeune Sed qui n’avait rien rendu mais s’était posé, vacillant, sur une chaise à côté du tas de matériel précédemment déplacé par notre homme. " Ça va ? Pas trop mal au bide ? " Questionna le légionnaire en civil à l’attention du pauvre jeune homme qu’il avait ici charrié comme un vulgaire sac de pommes de terre… Avant de se rendre compte qu’il fumait toujours mais que c’était interdit dans la bibliothéque et qu’il s’empressa d’écraser son mégot sur la semelle de ses pompes. Du Ryan dans toute sa débile splendeur, en somme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"



J'peux pas, j'a poney !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Le Poney Fringant
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» Arrivée d'un etranger au Poney
» Arrivée au Poney Fringant après un périlleux voyage
» poney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier des Finances :: Université de Star City-