AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

J'peux pas, j'a poney !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Mer 22 Fév - 12:29 Message | (#)

" SED O’RHOÏDEEEEEEEEEEEEEEE ! ! ! ! "

Ainsi beuglait notre idiot de Ryan en courant à perdre haleine dans les rues de Star City ! A chaque coin de rue, il beuglait le nom de son jeune compagnon d’espièglerie -et aussi sorte de sidekick rigolo- de toute sa voix puissante au point d’en faire sursauter les passants en ce jour mourant. Alors qu’il devait le retrouver au Star Park pour des sessions éducatives dont notre héros à la cape avait le secret, Bang ne s’était trouvé que face à une lettre d’adieu pour le moins équivoque…

Aussitôt, le cerveau dérangé de notre homme avait fonctionné à plein régime ! Il se remémora tant bien que mal les remarques du môme sur les brimades qu’il endurait à l’école et était parti dans un scénario morbide où la fin se ponctuait d’un suicide de ce pauvre enfant ! les enfants pouvaient tellement être cruels les uns envers les autres… Après, faut dire que la mère du pauvre gosse l’aidait vraiment pas avec aspirations pacifistes ! Qu’elle le soit à 30 berges passées, ça posait pas problème. Qu’il le soit aux alentours de 12-13 ans -détail que Ryan ne retenait jamais vraiment- ça faisait de lui un Punching-Ball ! Et autant le dire tout de suite, Ryan en connaissait un rayon sur les brutes à l’école. Non pas qu’il en ait été victime, disons qu’il en était plutôt une…

Et donc, nous voilà donc lancés à la suite de notre Speedster sous stéroïde beuglant le nom de son pote de gamin à tire larigot ! En plus de ça, il s’était accommodé d’un accoutrement particulier histoire de rendre sa recherche un peu plus… Voyante ! Ainsi donc, on retrouvait noué à son front par un bandeau « Japon #1 » une pancarte de carton frappée des sigles « Wanted », « Sed O’Rhoïde » comme « Appel à Témoins » ainsi que d’un portrait-robot du môme. Enfin… Un portrait-robot qui eut été dessiné par un môme de 5 ans ! Ryan n’avait jamais été doué pour les Arts Plastiques ! Ajouter à cela un manche à balais vulgairement strappé dans son dos à la ceinture de son bermuda et duquel partait une bannière de type Samurai chargeant au vent où l’on lisait tant bien que mal « Recherche le petit Sed O’Rhoïde »… L’on passera également sur les ballons de baudruche flottant dans les airs et qu’il avait accroché à son T-Shirt Bariolé avec des épingles à linge et de la ficelle pour rôti… On retrouvait sur chacun d’entre eux était dessiné le mauvais portrait-robot avec des mentions aussi diverses que « Vous avez pas vu ce type ? » « Si vous l’avez vu contactez Ryan » « Wanted Sed O’Rhoïde » « Vous le connaissez ? » et même un « je cherche aussi une nana » ! Je vous laisse imaginer le temps de préparation de tout ce bordel… Temps durant lequel il n’eut même pas la présence d’esprit de prévenir la Police.

" T’es où Sed ? ! ? " Vociféra t’il en ouvrant le couvercle d’une benne à ordure. " Montre-toiiiiiiiiii ! ! ! " Et le voilà déjà retourné dans sa course folle au cœur de la ville… " O’Rhoïde ! ! ! ! Où tu t’planques ?! " Et le voilà engagé au beau milieu d’une rue à sens unique et dépourvue de trottoirs, face à un gros hummer qui se mit à le klaxonner de bon cœur ! " Dégage ! Pour qui tu m’prends, toi ?! J’suis la Terreur de Shoreline ! " En bref, tout allait bien dans le meilleur des mondes !

Evidemment, la foule le prenait pour un brave illuminé comme seule cette ville pouvait en offrir et il fit majoritairement choux-blanc sur ses investigations ! A mesure que ses recherches lui avaient fait parcourir un bon tiers de la ville en un temps regard -on rappellera que l’animal est quand même incroyablement rapide et hyperactif pour l’anecdote- il finit par s’approcher de l’Université sans trop savoir comment… On était loin de la foule présente à l’orée des soirées étudiantes, mais il y avait quand même quelques jeunes gens qui le regardaient en pouffant de rire soulever les plaques d’égout pour y gueuler le nom de son petit protégé sans avoir la moindre réponse.

" ‘tain, où il a pu passer…? " Dans l’excitation omniprésente, il avait fini par se poser tant bien que mal pour s’allumer une clope, presque assis sur ses talons à même le sol. Le bout du manche à balais te lui chatouillait le fessier, c’était pas ce qu’il y avait de plus agréable quand même… " Je pourrai plus jamais me montrer devant sa mère… " Il en avait quand même gros sur la patate notre animal pour se prendre le chou comme çà… Parce qu’il aimait bien le gamin, parce qu’il lui trouvait des points communs avec lui à son âge et surtout parce qu’il encourageait beaucoup trop son côté petit malin et qu’il aimait bien trainer avec lui comme « l’entrainer » à sa manière. Le tout, sans que sa daronne ne soit vraiment d’accord parce qu’il restait pour elle un obscur « voisin » au sens large qui avait un temps créché par loin de chez elle. " Bon, aux grands maux… " Il sortit enfin l’instrument de résolution moderne : son smartphone ! D’ordinaire plutôt utilisé pour Pokemon GO, Tinder et autre Instagram, il allait enfin en faire usage de la bonne manière en composant les numéros qui finiraient par le délivrer de ce calvaire : " Allo ? La Gare de Star City ? Vous avez eu des Suicides aujourd’hui ? " Avoue que tu ne t’attendais pas à çà ! Mais que quelqu’un vienne le sortir de cet enfer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 23 Fév - 9:27 Message | (#)

L'université, pour Barrett, c'était devenu un lieu extrêmement reposant. D'un point de vue de mec qui, depuis qu'il a intégré l'UNISON a passé presque plus de temps à essayer de sauver sa peau qu'à analyser des textes comme il était supposé le faire. Bon, en vérité, c'était là un résumé très exagéré : l'agent junior Anderson avait travaillé sur plus de texte en un mois et demi que ses collègues en un semestre alors... Mais bon, comme on dit, la réalité est subjective. Et quand on a l'habitude de ne pas avoir des émotions fortes plus conséquentes que des sursauts causés par des aboiements de caniches au coin d'une rue, se voir braquer des armes sur son front, recevoir de l'acide, se faire tirer dessus et se faire attaquer par des machines magiques, ça vous remettait les perspectives en désordre. Au point, oui, de prendre son pied en cours de linguistique avancée. Car il continuait ses études notre jeune homme, décidé à aller jusqu'au doctorat. Son cursus avançait bien sûr au ralenti de part son emploi mais l'UNISON permettait des « forfaits universitaires » assez avantageux. Après tout, eux aussi y gagnaient dans cette affaire.

Ainsi, notre jeune homme avait terminé sa première série de cours pour aujourd'hui. Ce n'était pas forcément facile de suivre, pour lui, vu que son travail lui faisait manquer les trois quarts de ses cours mais ses pouvoirs lui permettaient de combler assez vite ce retard. Et surtout la plupart de ses professeurs daignaient lui envoyer leurs ressources par email. Alors il n'avait pas trop de quoi se plaindre. N'empêche qu'avoir son cerveau fonctionner à plein régime pendant quatre heures de suite, ça vous creusait un homme. Et ça lui donnait également envie de prendre un peu l'air. Ce fut donc dehors qu'il mangea sa pomme, en bon garçon sain de corps et d'esprit qu'il était. Ce fut donc dehors qu'il remarqua quelque chose de bizarre.

En marchant un peu tout en mangeant, il croisa un groupe d'étudiants occupés à pouffer de rire sans aucune discrétion et tout en pointant régulièrement quelque chose du doigt. Bien que conscient de ne pas partager le même sens de l'humour que la majorité des gens, Barrett jeta quand même un œil... et vit un homme accoutré de la manière la plus étrange possible. Pour tout dire, il n'était pas rare de voir des clowns de ce genre à l’université. Les bizutages y étaient courant tout au long de l'année. Cependant, il fallait avouer que ce type semblait un peu trop âgé pour être à la fac. Interloqué, Barrett décida d'orienter sa promenade dans sa direction. En s'approchant, il l'entendit parler au téléphone. Ce que cet homme dit amena le jeune muté à l'aborder.

– Excusez-moi ? Ça va, monsieur ? demanda-t-il comme quand il parlait à une personne potentiellement retardée dans la rue. Oui parce que le jeune Anderson était un garçon sociable. Quand on lui parlait, il répondait, même si la conversation n'avait ni queue ni tête. On vous a cogné la tête ?

C'était l'explication la plus logique pour justifier son discours. Mais bon, on n'était pas à l'abri de « simples » difficultés mentales. Enfin les difficultés mentales, c'était plus une conclusion de la part de Barrett qu'un fait véritablement avéré pour le moment. Il l'avait déduit juste en l'écoutant... et en le regardant. Car enfin, pour être accoutré de la sorte sans avoir de « message » politique ou religieux à faire passer, il fallait... A moins que l'interprétation de cette allure ne soit sensée être littérale ? Dans ce cas, l'étudiant posa un regard un peu plus attentif sur les portraits qu'un enfant avait esquissés. Difficile de l'assimiler à un visage réel, mais cela dit, quelques particularités faciales correspondirent avec la mémoire immédiate du jeune homme.

– Vous cherchez cette personne ? demanda-t-il en pointant du doigt un des dessins Je crois que je l'ai vue, mais je ne suis pas certain. Vous pourriez me la décrire un peu plus ?

L'agent se garda bien de préciser que les portraits que portait cet homme étaient loin de suffire pour convaincre sa mémoire d'une vraie correspondance, il ne voulait pas heurter la sensibilité de cet inconnu. D'autant plus qu'il lui sembla possible que l'auteur de ces gribouillages soit... lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Sam 4 Mar - 21:07 Message | (#)

" C’est quand même pas compliqué de répondre à une question ?!" Visiblement, l’interlocuteur au bout du fil ne goutait pas franchement les interrogations de notre parfait crétin qui commençait un peu à monter dans les tours et à faire chauffer les décibels. Faut dire qu’après la Gare, il avait plus ou moins arrosé de coup de fil tous les endroits de la ville où on pouvait bien chercher à se suicider et le florilège de réponse laissait entendre que les différents agents municipaux n’était pas vraiment des plus diplomates lorsque l’on abordait ces questions. " Mais j’emmerde qui je veux ! " Evidemment, il en fallait peu à Ryan pour se détourner de son centre d’intérêt personnel et partir dans un semblant de joute verbale avec son interlocuteur. " Hey ! Parle pas des mères, fils de pute ! " Charmant… Une conversation terminée dans des éclats de voix et un « cordialement » tout juste aimable, on retrouve donc notre couillon passablement agacé et s’allumant une clope pour essayer de faire passer la pilule.

Il y avait un semblant de désespoir dans la façon de s’assoir sur ses talons en regardant l’écran de son smartphone et en grillant sa clope à vitesse grand V. Il commençait à malheureusement se dire que si le petit Sed en avait réellement décidé de mettre fin à ses jours, ça devait être terminé depuis belle burette… Du coup, quand quelqu’un vint pour lui poser une question, Ryan se montra pas franchement le plus aimable possible !

" Ouais, ouais… Ca va ! Tout baigne ! " Par un quelconque miracle, il n’avait pas terminé sa phrase par une insulte aux allures de ponctuation. Mais dans ses attitudes, on ne pouvait pas dire qu’il était le plus affable du monde… Il invitait ce pauvre mec à aller se faire voir par de condescendant mouvement de main terminés de sa clope alors qu’il rivait son regard sur l’écran de son téléphone, persuadé qu’il trouverait sur Twitter une réponse à ses investigations. Sauf que le mec insista un brin et que ça lui fit donc arquer un sourcil en bougonnant : " Non ! Pourquoi ? Ya des trucs de cassés ? " Parce qu’il lui semblait évident que s’il avait foutu un coup de carafe dans quoi que ce soit, son crâne plus résistant qu’un boule de démolition chevauchée par Miley Cirus t’aurait fracassé ça avec une facilité déconcertante. Du coup, il commença à frénétiquement regarder alentour, histoire de voir s’il avait pas pété des trucs par mégarde…

" SERIEUX ?! " Beugla notre homme en bondissant sur ses deux jambes après que son interlocuteur ne lui ait mentionné avoir vu le petit Sed O’Rhoïde. Evidemment, il y avait plus de nuance dans le discours, mais Ryan restait assez simple dans ses interprétations, Autant que dans ses réactions un brin passionnées alors qu’il entreprenait de saisir le pauvre type par le col pour le secouer comme un prunier en ne cessant de répéter : " Où çà ? OU CA ? ? " Le tout avec une vigueur assez surprenante voir même un poil flippante…

Tant bien que mal, il finit par se rendre compte que ce n’était pas franchement la meilleure façon de traiter quelqu’un qui lui offrait un semblant d’aide et se calma de lui-même, rajustant même les plis vestimentaires induits par les secousses démultipliées à la force de ses bras.

" Hum… Heu… Désolé. " C’était l’émotion qui avait parlé ! " C’est un petit bonhomme, pas plus haut que çà… " Voil0 qu’il désigna une hauteur dans le vide du plat de la main. " Il a les yeux clairs… Le regard un peu scrupuleux ! " Comme souvent, Ryan employait des mots pensant qu’ils voulaient dire quelque chose alors que c’était pas le cas… Par contre, il cherchait à illustrer son propos à grand renfort de mimes et de moues pour peindre son visage de traits semblables à ceux du petit Sed. Autant dire que c’était loin d’être gagné !

" Il a les joues un peu bouffies… " Il agrémenta ça d’une moue ou il gonfla sa bouche d’air pour chercher à ressembler à son officieux pupille. " …et il sent le jasmin ! Ouais… Le jasmin et la fleur d’orangeraie ! " Encore une fois, on était très proche d’un erzat de « Jean Michel à-peu-près » mais çà avait le mérite d’être assez fidèle à la réalité parce que notre imbécile héros pouvait pas piffer cette odeur que le môme devait à un gel douche bon marché acheté par sa mère ! Et l’incroyable portrait robot pour le moins anarchique de se terminer par : " Il ressemble pas mal à çà, mais en couleur… ! " Eructa t’il en se saisissant d’un ballon où il avait approximativement griffonné la trogne de l’enfant. Ce dernier explosa d’ailleur au brûlant contact de la clope terminant les doigts de Ryan, forçant notre homme à jurer avant de questionner : " Alors ? Tu l’as vu, mec ? " Ou plutôt « ce bordel de descriptif te rappelle vaguement quelque chose ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 5 Mar - 13:52 Message | (#)

Le type était assurément un original. Sa réaction faillit convaincre Barrett qu'il s'agissait juste d'un mec un peu paumé qui se complaisait dans une mauvaise humeur particulièrement expressive, comme il y en a parfois dans les grandes villes (mais pas que). Sauf que là, l'étudiant ne trouvait pas que celui-ci sentait trop l'alcool. Enfin il ne s'était pas non plus penché pour le renifler de près alors... Le muté faillit donc s'excuser de l'avoir dérangé et s'en aller pour le laisser tranquille quand monsieur le type perdu au look déluré se montra un peu plus intéressé... et poli... et moins fou. Quoique ce dernier diagnostique demandait encore à être vérifié.

– Heu, non, il n'y a rien de cassé... répondit le jeune Anderson, un peu étonné par la question de cet inconnu.

La théorie du fou s'affirmait de lus en plus. Surtout quand il se redressa et se mit à secouer un peu Barrett. Le jeune homme fit les yeux ronds mais garda quand même un peu son calme. Principalement parce qu'il était occupé à s'engueuler mentalement. « Mais pourquoi a-t-il fallu que tu t'approches de cet homme ? »

– Calmez-vous, monsieur... Est-ce que vous avez pris de la drogue ? demanda-t-il d'un ton inquiet, plus pour son interlocuteur que pour lui-même, cela dit.

Barrett n'avait pas vu beaucoup de films avec des junkies tellement en manque qu'ils pouvaient planter n'importe qui tant qu'il y avait le moindre espoir d'acquérir un peu de dope. De toute façons, le phénomène se calma pour essayer de donner davantage de détails sur le type qu'il cherchait. Les sourcils froncés sous l'effet de la concentration, le jeune Anderson écouta attentivement. Tellement attentivement qu'il resta immobile un moment, même après que le type qui lui parlait ait fini ses descriptions, le regard planté sur un point précis et pourtant invisible sur le trottoir d'en face. Barrett était en train de plonger dans sa super-mémoire.

Quelqu'un avait frappé à la porte pendant son dernier cours. Une fille. Une étudiante. Perdue. Elle était restée le temps de demander des indications. Ça avait ennuyé le professeur. « Si vous ne savez pas lire un plan, c'est que vous n'avez pas votre place dans une université ». Il avait quand même consenti à donner les indications demandées. Barrett avait tourné la tête pour regarder par la fenêtre. Un jeune homme traversait l'allée qui les bordait pour se rendre dans la partie F du bâtiment. Il avait des joues assez proéminentes...

Barrett cligna des yeux et releva la tête pour regarder son interlocuteur. Il s'était passé une bonne minute depuis qu'il lui avait posé sa question.

– Oui, je l'ai vu. Il est entré dans la section F de ce bâtiment. C'est une section uniquement composée d'un rez-de-chaussée et elle est en travaux mais certains cours y ont quand même lieu. On peut voir les salles depuis les fenêtres de couloirs. Je peux vous y amener, si vous voulez.

Évidemment, Barrett ignorait que le reste du bâtiment en question, les parties en travaux, notamment, abritait des hommes venus tendre un piège visant le personnage qu'il était en train d'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Dim 12 Mar - 13:45 Message | (#)

Partiellement soulagé de savoir qu’il n’avait rien ravagé sur son passage –même si ça ne saurait tarder- comme le lui apprenait son interlocuteur,. Ryan arqua un sourcil quand le mec lui demanda s’il s’était drogué. Au début, notre héros secoua donc frénétiquement la tête négativement avant de se souvenir qu’il s’était tapé un petit joint de weed la veille ce qui transforma son attitude en un haussement d’épaule nonchalant au possible. Pas une partie de plaisir que d’échanger avec ce loustic là, hein ?

" Tu m’prends pour qui, mon gars ? " Répondit notre crétin héroïque avec une morgue superbe, façonnant ses traits d’un air contrit comme pour adopter l’apparence d’un cul-pincé qu’il avait eu tendance à brutaliser sans cesse tout au long de sa scolarité. " J’fumes pas et j’bois pas ! " Evidemment, l’on douterait de ces propos là étant donné qu’il se ralluma une clope dans la foulée. Probablement qu’il parlait de drogues récréatives dans ce cas ? Mais là encore, le doute était permis et ne serait sûrement pas dissipé par une phrase tombant comme une merde sur une planche : " ‘fin… Sauf quand j’suis bourré ! " Tu parles d’un guignol de première classe !

On assistait là à un échange aussi improbable que ne pouvait l’être la situation d’une poule face à un couteau ou bien d’une truite face à un hameçon. Mais s’il n’était pas le type le plus brillant du monde, Ryan n’était pas dénué d’un instinct acéré qui lui faisait dire qu’il pouvait avoir confiance en ce type… Après tout, un mec aussi bien sapé ne pouvait pas être mauvais, il n’y avait qu’à voir la classe politique pour en être intimement convaincu !

" Allo ? " Questionna notre crétin de première classe alors que son interlocuteur apparaissait soudainement un brin absent. S’il avait eu un tant soit peu de recul sur lui-même, Black Arm aurait reconnu la mimique qu’il adoptait lui-même lorsqu’il se plongeait dans une profonde réflexion. Sauf que ses plus profondes réflexions consistaient majoritairement à savoir s’il voulait manger des Sashimi ou des Maki plus qu’autre chose… Agitant doucement son bras devant les yeux du jeune homme, il fut soulagé de le voir se raccrocher au monde des vivants, revenir à la réalité… Et il lâcha totalement prise et se sentit tout chose quand il lui annonça plus ou moins qu’il pensait savoir où était le jeune Sed. Il était même vachement plus catégorique que çà ! " Oooooh ! T’es sûr de çà ? Génial ! " De cet art d’enfoncer des portes ouvertes avec des phrases bateaux…

Et là-dessus, Ryan de soudainement se mettre à plier ses jambes sur lui-même, passant d’un talon à l’autre en en gardant une tendue, s’échauffant comme l’eut fait Goku, une de ses nombreuses idoles ! Il se redressa la banane aux lèvres et la bannière flottant négligemment dans son dos !

" Super ! " Claironna t’il en se posant rapidement à côté de son nouvel ami. Sans franchement lui laisser le choix –c’est qu’il est un brin fort l’animal- il se saisit d’un de ses bras et engloba l’arrière de la tête de ce jeune homme bien habillé dans sa large paume. Histoire de prévenir du coup du lapin… " On y va ! " Chantonna t’il en s’apprêtant à entrer dans une course folle, une allure proprement inhumaine. D’où la main derrière la nuque, histoire de prévenir du coup du lapin… Sauf qu’un détail lui revint en mémoire : il ne savait foutrement pas où se trouvait le bâtiment F en question… Ainsi resta t’il figé comme un con pour quelques secondes avant de lâcher le pauvre garçon pour se gratter de gène l’arrière de la tête avec une moue contrite peinte sur la gueule : " Euh… Du coup j’veux bien qu’tu m’y amènes, ouais ! " Malaise !

Sans se débarrasser de son accoutrement ridicule, Ryan se coula donc dans les pas de ce nouvel allié comme ami. Ouais, parce que notre homme avait l’amitié facile et que l’aider c’était forcément entrer dans son cercle de confiance. Ce qui, parfois, lui jouait des tours… Mais nous y reviendrons… Fumant doucement sa clope alors que s’approchait le fameux bâtiment, il trouva bon de lâcher un assez plat : " Ah… Heu… Merci, au fait ! " Il n’avait jamais été à l’aise au moment de formuler sa gratitude et des remerciements, se contentant de croiser les bras derrière sa nuque alors qu’un groupe de nénettes assez bin roulées passait à leur proximité en pouffant de rire et -pour certaines- en le montrant carrément du doigt. Mais bon, ce genre de comportement lui faisait le même effet qu’une goutte d’eau sur les plumes d’un canard. " C’est cool de m’filer un coup d’main ! C’est pas tout le monde qui fait çà ! " C’est peut être pas tout le monde non plus qui se faisait embarqué dans des histoires improbables où ça se finissait souvent à coups de mandales et de chicots crachés sur le bitume. Mais ça forme la jeunesse ! " Ah, et… Heu… Moi c’est Ryan ! Mais tu peux m’appeler R.J. si tu veux ! " C’était comme ça que l’intitulaient ses potes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 12 Mar - 19:17 Message | (#)

Apparemment, ce phénomène était incapable d'avoir des réactions « normales ». Enfin normales... des réactions prévisibles pour Barrett. Quant à savoir si ce que le muté était capable de prévoir pouvait être qualifié de normal, c'était une autre histoire.

– Excusez-moi mais vu votre comportement, ma question est légitime et...

Et le jeune étudiant réalisa que son discours était sans doute inutile car son interlocuteur semblait totalement contradictoire, comme le montra son allumage de cigarette. Ne venait-il pas de dire qu'il ne fumait pas ? Ah, seulement quand il était... bon, d'accord, voilà qui donnait le ton. Sans émettre de jugement moral ou personnel, le jeune Anderson tira des conclusions et se dit que dialoguer avec cet inconnu allait être délicat. Peut-être devrait-il essayer de le mener vers un agent de police pour qu'il le mette en cellule de dégrisement ? Ce serait sans doute la meilleure chose à faire. Mais dans tous les cas, il n'arriverait à rien si ce type ne trouvait pas son ami. Et comme Barrett pensait le savoir, autant l'aider. Pourquoi perdre du temps à aider un inconnu complètement barré, me demanderez-vous. Eh bien Barrett n'était pas du genre à tourner son dos à ceux qui en avaient besoin. Sans être un héros, il essayait d'aider les autres du mieux qu'il pouvait. Et ici, on ne lui demandait pas de sauter de toit en toit ou encore de vider son compte en banque alors pourquoi ne pas aider son prochain ? Aussi particulier soit-il.

– Vous pouvez me croire, j'ai une bonne mémoire. assura-t-il avec conviction avant de se mettre en route.

Et puis peut-être que la panique et l'état chaotique de cet homme provenait simplement de cette détresse émotionnelle. Si ça se trouve, une fois qu'il aura retrouvé son ami, il se comportera de manière tout à fait normale. Oui bon, on ne sait pas ce qu'est la normalité, mais OSEF ! Avant de partir, Barrett, en bon élève qu'il était, alla avertir l'homme qu'il était interdit de fumer dans le bâtiment mais, avec une vitesse surhumaine, le bougre lui agrippa le bras d'une poigne de fer et posa une main bien ferme sur la nuque de l'étudiant. Le choc surprit véritablement ce dernier mais l'hésitation qui suivit lui permit de réagir.

– NE ME TOUCHEZ PAS ! cria-t-il avec autant de verve que si on l'avait poussé par terre.

Et il se débattit, inutilement, vu la force du phénomène, mais ne céda pas jusqu'à ce qu'il daigne le lâcher. Les gens regardaient dans leur direction, intrigués. Normal, entre un type habillé comme à un carnaval un peu trop tactile et un haptophobe fraîchement convaincu, il y avait de quoi hausser les sourcils. Mais on était sur le campus de Star City et comme aucun des deux hommes ne se mit à taper sur l'autre et qu'aucune boule de feu ne sortit de nulle part de manière un peu trop menaçante, on laissa faire. Une fois libéré, Barrett tâcha de reprendre sa respiration, lentement, son visage reprenait des couleurs.

– Je vais vous y amener mais ne me touchez pas, j'ai horreur de ça.

Il aurait pu mettre les formes pour être un peu plus poli mais il n'était pas d'humeur. C'était quoi cette attitude de toucher quelqu'un sans demander sa permission ? Déjà qu'il détestait avoir à serrer des mains, tout ce qui était au niveau au dessus s’insupportait encore plus.

Merci à Docteur Otaku pour toute cette douceur !

Sans s'attarder sur le sujet, Barrett se mit en route, assez silencieux lors des premiers pas. Jusqu'à ce que le type le remercie. L'étudiant ne répondit pas tout de suite, laissant une seconde passer. Il réfléchissait.

– De rien. finit-il par répondre sur un ton neutre mais si bas qu'on croirait presque qu'il chuchotait par timidité.

La conversation se poursuivit, lancée par celui qui se prénommait apparemment Ryan. Un peu maladroitement, certes, mais elle se poursuivit quand même.

– Moi c'est Barrett. répondit-il toujours de manière neutre, mais un peu plus fort Tu devrais éteindre ta cigarette, sinon le personnel risque de venir t'embêter. conseilla-t-il ensuite.

En vérité, il y avait peu de chances qu'ils en croisent, mais au cas où, il avait jugé utile de le dire.

Comme le bâtiment F n'était pas loin, ils ne tardèrent pas à y arriver. L'endroit était beaucoup plus calme que le reste du campus, seul quelques étudiants traînaient ici, principalement pour discuter ou prendre un café. Et plus ils avançaient, moins ils voyaient de gens. Le dernier était un homme d'origine asiatique, haut d'une tête de plus que Barrett et en costard cravate, à l'attitude assez rigide. D'autant plus qu'il les fixa un moment. Le jeune homme soutint son regard quelques secondes avant de détourner les yeux, ne sachant pas trop quoi faire face à ce comportement. Il continua son chemin en regardant régulièrement les salles dont les fenêtres étaient installées côté couloir. Toutes celles qu'ils croisaient étaient vides.

– C'est bizarre, normalement, il y a encore des cours ici.

Ils durent continuer et passer une double porte coupe feu qui était fermée. Dans ce nouveau couloir, un étrange silence régnait. Et comme il était éloigné des sorties et entrées, il était un peu plus sombre. On arrivait à y voir clair pour marcher, mais on ne pouvait pas non plus compter les dalles. Le tout offrait une drôle d'ambiance qui, pour une raison bizarre, hérissa les cheveux de Barrett sur sa nuque. Il ressentit l'étrange besoin de parler pour essayer de chasser cet inexplicable malaise.

– Tu as une idée du genre de cours que ton ami pourrait suivre ici ? Ça nous aiderait pour trouver la salle.

Pas tellement, en vérité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 16 Mar - 19:45 Message | (#)

La réaction entière de son nouveau compagnon alors qu’il lui imposait un semblant de contact physique ne fit réagir Ryan que d’une seule et unique façon : il écarquilla exagérément les yeux et en avala ses lèvres, tournant sa face vers ce visage rouge de colère. Sur le coup, il comprit qu’il avait merdé et que c’était franchement pas cool d’insister comme çà… Mais, dans un second temps, la réaction de ce camarade de fortune lui donnant plus ou moins l’ordre de ne pas recommencer agit chez lui comme un ordre agissait chez un gamin : il avait foutrement envie de recommencer !

Ne répondant que par un hochement de tête un brin étonné, son esprit cherchait déjà par quel moyen il pourrait bien titiller son nouvel ami. Amicalement, bien sur ! C’est que Ryan était assez bête pour se figurer qu’un traumatisme du genre n’avait rien de très grave après tout. Chose on ne peut plus facile pour quelqu’un que rien ne semblait vraiment atteindre… De fil en aiguille, ils se dirigèrent donc vers le bâtiment en question sans que Black Arm ne remette jamais en question la mémoire de son interlocuteur. Il pouffa un brin quand il lui annonça s’appeler Barrett, s’imaginant une grotesque répartition de ce petit homme servant à retenir les cheveux roux d’une quelconque adolescente boutonneuse avec un appareil dentaire. Une humoristique réflexion assez surprenante étant donné qu’en natif du Washington, Ryan aurait dû réfléchir en anglais… Mais bon, on n’est pas à une digression près, n’est ce pas ?

" Hmm… M’okay ! " Répondit nonchalamment notre crétin héroïque à la remarque sur la clope, se contentant de croiser les bras derrière sa nuque pour indiquer qu’il n’en avait proprement rien à foutre. Mais c’était quand même gentil de prévenir… Tirant sur sa clope et expirant des volutes de fumée par ses narines, Ryan commença alors un drôle de jeux. Avec sa vitesse surnaturelle, il plia et déplia son bras pour venir chatouiller le lobe d’oreille du pauvre Barrett ou bien lui gratter le bras du bout de l’index. Le tout en peignant ses traits d’une moue faussement innocente et biaisant son regard pour chercher à capturer les réactions de son nouveau camarade pour chacun de ses méfaits terminés. Mais quel gamin !

Un regard en biais plus tard à un mec que n’aurait pas renié le Casting de Yakuza 6, notre improbable duo se trouva donc contraint d’explorer un bâtiment étonnement vide. Marrant comme la situation prenait de plus en plus la tournure d’un règlement de compte dans un film de gangster Hong-Kongais… A la question de Barrett, Ryan répondit par un hochement de tête négatif. L’atmosphère du lieu, le silence global… Tout laissait penser au traquenard et ça imposa une seule réaction chez notre Légionnaire défaillant mental :

" SEEEEEEEEEEEEEED ! " Ouais, Black Arm venait de proprement hurler le nom du gosse dans le bâtiment vide, indiquant au passage leur hypothétique position à d’éventuels assaillants ! Mais bon, il ne pouvait y avoir aucun assaillant, hein ? Quelques instants plus tard passés à singer le chien à l’arrêt –si l’on remplace la truffe au vent par l’oreille à l’avant- notre homme s’était fait une raison : il n’y avait personne dans le bâtiment… " Sensei ? " Peut-être pas en fait…

Et là-dessus, Ryan se fendit d’une course exagérer pour enlacer dans ses bras le gamin apparu dans un encadrement de porte, un peu plus loin. Sous le choc, il en perdit la bannière flottant dans son dos et se mit à valser en beuglant tout son contentement, explosant en de multiples cri indiquant son contentement de retrouver son sidekick et ami pas encore totalement adolescent. Evidemment, ce dernier ne l’entendit pas vraiment de cette oreille, protestant comme le font les jeunes à grand renfort de : " Calmez-vous, Sensei ! " et autres " Vous faites pitié ! " ou encore " Lâchez-moi ! ". C’est vrai qu’il y était un peu allé fort notre crétin dans sa façon dé réagir !

" Tu m’as foutu une de ces trouilles, abrutis ! " Finit par claironner notre homme après ses allongées effusions qui avaient eu le mérite de laisser le temps à Barret de revenir à leurs côtés… On assista d’ailleurs aux présentations les plus rapides de l’histoire : " Barrett, Sed. Sed, Barrett. Surtout, cherches pas à le toucher ! " Un vaguement mouvement de main près de sa tête laissant à penser que son camarade était zinzin fut ainsi adresser au jeune Sed encore un brin incrédule. Et là-dessus, notre crétin des alpes reprit de plus belle : " Ca va pas d’chercher à t’suicider, crétin ! J’t’ai déjà dit que tu finiras par te trouver une nana et que si ces blaireaux continuent à te faire chier tu te défends plutôt que de subir comme l’veut ta mère ! " Ouais, parce qu’avoir une mère qui vous commande d’être non-violent à cet âge là, ça fait ni plus ni moins de vous qu’un punching ball pour les autres gosses. " En plus, c’est totalement con de vouloir en fini en sautant d’ici ! C’est clairement pas assez haut ! " Faut dire qu’ils se trouvaient au rez-de-chaussée si j’ai bien suivi les descriptions précédentes !

" Hein ? Mais j’ai jamais voulu m’suicider, Sensei ! " La moue de Ryan se renfrogna devant l’audace de ce petit effronté. Preuve à l’appui, il osait encore lui tenir tête ! Alors, notre Légionnaire en civil te sortit la lettre d’adieu trouvée au Star Park de la poche arrière de son bermuda et t’en cingla le visage du môme avec énergie. " Et çà c’est quoi ? Du nougat ?! " Grommelant dans sa barbe pour se plaindre de la mauvaise foi de ce sale gamin, Ryan se trouva un brin dépourvu quand il lui annonça tout de go : " Mais… J’ai jamais écrit çà ! En plus, c’est même pas mon écriture ! " Interdit, Ryan se saisit une nouvelle fois du papier et le tourna dans tous les sens pour l’examiner avec la tête un brin plus froide. Bon, il était bien incapable de dire si l’écriture était la bonne ou pas mais il en vint à se souvenir que le gosse écrivait jamais au Stylo Plume par qu’il était tellement maladroit qu’il s’en foutait partout… Or, là, c’était écrit avec une plume.

" Bah… Qu’est ce que tu fout là alors ? " Tonna notre fumeur interdit en tendant la lettre à Barrett, des fois qu’il veuille y jeter un début de coup d’oeil... " Bah… Pour mon cours de violon ! " Ah ouais, son cours de violon… Putain, c’est vrai que sa mère lui infligeait çà à ce pauvre gosse. Ryan était persuadé que se mettre à la guitare l’aurait vachement plus aidé pour lever des minettes, mais la daronne castratrice ne laissait pas des masses de choix à son bambin. Quelle chiée ! " D’habitude, je vais chez Mademoiselle Ling –à la mention du « Mademoiselle » Ryan se demanda si elle était bonne- mais elle m’a envoyé un SMS pour me dire de la retrouver ici. J’suis arrivé il y a pas trop longtemps… " Evidemment, le môme continua à causer mais Ryan ne l’écoutait plus franchement, trop occupé à réfléchir. Un rapide coup d’œil alentour et à part les graffitis sur le tableau noir, il trouvait pas grand-chose ici qui faisait salle de musique. Du coup, il se tourna innocemment vers son nouveau copain pour le questionner : " Ils donnent des cours de musique ici ? " Probablement pas… Un brin rouillé et pas vraiment attentif, Ryan n’avait pas noté qu’à défaut de graffitis, c’était des Kanjis qui ornaient le tableau noir avec un message menaçant adressé à un certain Kenshirô
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Ven 17 Mar - 10:45 Message | (#)

Digressions linguistiques mises à part, Barrett n'ajouta rien quand son voisin s'abstint d'éteindre sa cigarette. Plus ça allait, moins le linguiste appréciait le personnage. Normal, le jeune Anderson était assez psychorigide pour se soumettre à tout règlement et à le suivre à la lettre, jugeant que c'était là le meilleur moyen d'avoir de l'ordre dans la société. Il avait encore du mal à comprendre que certaines personnes si fichaient pas mal de cet ordre qu'il appréciait tellement. Ou au moins de ses aspects les plus anodins que beaucoup estimaient comme superflus. Enfin, ça n'était pas ses affaires et tant que ce Ryan respectait le minimum syndical en s'abstenant de le toucher, Barrett ne lui formulerait aucun reproche. Enfin s'il se mettait à uriner contre un mur, ça risquerait sans doute de le choquer un peu, mais cet énergumène n'allait tout de même pas se livrer à ce genre de comportement alors... Oui, l'étudiant était parfois un peu trop naïf et optimiste. De toute façon, il avait autre chose à penser que de s'inquiétait de ce que cet homme pourrait faire. En effet, le jeune homme se découvrit être la cible d'une sorte de mouche minuscule mais tout à fait perceptible qui n'arrêtait pas de lui chatouiller l'oreille. Au début, il se contenta de la chasser d'un geste de la main, agacé, sans même tourner la tête, mais lorsqu'il commença à sentir quelque chose tapoter son bras, il se di qu'il y avait anguille sous roche et tourna la tête vers son voisin qui arborait une expression... étrange. Les sourcils froncés en signe de perplexité, Barrett sentait que la théorie du drogué commençait à se confirmer. Mais il se concentra tout de même sur leur quête, pressé d'en finir et de fausser compagnie à cet étrange individu, mine de rien. Enfin, encore fallait-il arriver à trouver la personne qu'ils cherchaient parce que depuis cet asiatique en costume, ils n'avaient trouvé qu'un bâtiment vide qu'un cri soudain vint faire trembler, manquant de faire sursauter le linguiste. Mais avant qu'il ne fasse remarquer que c'était inutile, Ryan obtint une réponse. Comme quoi...

S'en suivit une scène de retrouvaille qui aurait pu être touchante si elle n'était pas aussi étrange et si elle n'impliquait pas autant de contacts physiques. Au cas où, Barrett prit soin de rester à une bonne distance de ces deux là, même s'il se demandait parfois s'il ne devait pas donner un coup de main à l'enfant victime de cette étreinte. Il essayait de regarder ailleurs pour leur donner l'intimité exigée par ces retrouvailles mais son inquiétude, et sans doute sa curiosité, le poussait à leur lançait des coups d’œil de temps en temps. Aussi pour écouter un peu leurs échanges et comprendre la nature de leur relation sans doute atypique car ils n'avaient pas l'air d'être de la même famille. Sauf qu'apparemment, la situation était encore plus originale et compliquée ce qu'il avait imaginé, d'autant plus qu'il semblait y avoir une espèce de quiproquo bizarre. A l'évocation de ce cours de musique qui avait été déplacé en ces lieux, le jeune homme fronça à nouveau les sourcils et balaya les couloirs de son regard, cherchant la moindre trace d'une mademoiselle Ling. Mais il n'y avait personne. Il réalisait d'ailleurs que cette partie du bâtiment ne donnait plus le moindre cours. Son état et sa propreté l'indiquaient clairement. Il y avait des toiles d'araignées ici et là, discrètes mais présentes et visibles pour quelqu'un de relativement observateur. Mais aussi, des salles qu'il pouvait voir, il ne vit aucune chaise, aucune table, aucun meuble. Sans parler des graffitis sur le mur...

– Pas que je sache... les cours de musiques exigent des locaux particuliers avec des murs et des sols isolés pour éviter de causer une gêne sonore. répondit-il d'un air absent, absorbé dans sa contemplation des graffitis... qui étaient en fait des kanjis. Vous connaissez un certain Kenshirô ? demanda-t-il alors qu'il commençait à lire le message qui s'avérait assez peu sympathique.

La lecture était assez délicate à cause de l'éclairage et trouver tous les kanjis revint un peu à une chasse aux œufs de Pâques mais elle finit par se faire et il s'avéra que le texte en question était une menace. Des plus graphiques. Le jeune Anderson déglutit.

– Je crois qu'on ne devrait pas rester là. déclara-t-il finalement, peu rassuré.

Sauf qu'au même moment, des bruits de portes qui claquaient résonnèrent dans le bâtiment, des gens étaient en train de bloquer les issues, ce qui eut pour effet de réduire un peu la lumière du couloir. Cependant, on voyait nettement des silhouettes se dessiner et s'approcher d'eux.

Dans quelle histoire est-ce qu'il s'était encore fourré ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Sam 18 Mar - 23:05 Message | (#)

Bien malgré lui, Ryan se prit le crâne entre le pouce et l’index pour masser ses tempes. C’était sa manière à lui de signifier qu’il se faisait des nœuds au cerveau et qu’il ne comprenait pas franchement tout à ce qui pouvait bien se passer ici ! Il y avait plein de choses qui lui échappaient et Barrett n’aidait pas franchement les choses en lui expliquant de façon compliquée ce qui aurait pu être simple : il y avait pas de cours de musiques ici parce qu’il y avait pas de Piano. Point !

Hormis çà, il y avait plein de choses aussi louches qu’incompréhensibles. D’une part, quel intérêt de maquiller la lettre de suicide d’un gosse qui -de toute évidence- semblait plutôt pas mal dans ses peau vu qu’il semblait presque heureux de faire du violon ? D’autre part, pourquoi faire en sorte qu’il se pointe ici ? L’hypothèse la plus probable voulait qu’on ait cherché à attirer le gamin ici pour le racketter. Ou pour lui piquer ses organes. Encore que, il ne devait pas en avoir des énormes… Et le sac de nœud de s’épaissir encore plus quand Barrett mentionna un certain Kenshirô qui n’engendra chez Ryan que cette simple réaction :

" Inconnu au bataillon… ! " Avec le haussement d’épaule nonchalant au possible qui va bien ! Là-dessus, Sed chercha à faire son intéressant de sa voix un brin criarde d’adolescent en pleine mue : " C’est pas votre pseudo chez Ichiraku, Sensei ? " Une salle d’arcade où ils avaient leurs habitudes et où Ryan cassait plus de culs sur Tekken et Street Fighter que Guy Georges dans ses années de service. Notre légionnaire imbécile s’en frotta le menton, pas franchement sûr du rapprochement à faire. " Si… Si, si… " On aurait cherché à le piéger parce qu’il trustait tous les classements des bornes d’arcade de jeu de combat ? Remarque, c’était bien le genre de ce coquin de Billy Prescott qui rageait en ne cessant de dire qu’il avait passé l’âge et qu’il devait laisser les enfants s’amuser ici. Mais bon, Billy avait tout juste 15 ans…

S’il garda bien de se moquer de lui, la remarque de Barrett fit sourire Ryan. Qu’on essaye de les dégager d’ici ou qu’on cherche à s’en prendre à eux, Ryan craignait pas grand monde dans cette ville. Et alors qu’il semblait trouver les Kanjis sur le tableau particulièrement passionnant, un début de cacophonie s’installa dans le couloir et notre homme se tourna vers la seule porte de la pièce pour voir ce qu’il en était. Mains dans les poches, il vit un petit régiment de mecs sapés comme le type en costard qu’ils avaient précédemment croisé se pointer comme des fleurs mais la haine dans l’œil. Enfin, pour ceux qui ne les avaient pas dissimulés derrière des lunettes de soleil.

" Oï ! " Leur lança t’il dans une mauvaise imitation d’héros de Shonen. " Vous aussi vous êtes là pour le cours de violon ? " Surement pas étant donné qu’ils avaient amené d’autres instruments… Probablement qu’ils voulaient lui chanter une toute autre chanson !

" C’est toi Kenshirô ? " Lança le mec le plus Barraqué du lot au crâne lisse comme une paire de fesses et aux lèvres surplombées d’une petite moustache qui lui donnait de faux airs de Taras Boulba du pauvre. Aussi large que haut -il dépassait les autres mecs d’une bonne tête- ses avant-bras aussi gros que les cuisses de cette allumette de Barrett étaient tatoués de motifs colorés que n’auraient pas reniés des membres de la pègre japonaise. " Yup… Tu m’veux quoi grand ? " Visiblement pas assez de choses vu qu’il s’adressa à Barrett pour simplement questionner : " Momotarō ? "

Et là, tout revint en mémoire de Ryan aussi subitement que s’il s’était pris un coup de pied dans les burnes… Ces mecs là, ils n’en avaient pas après l’Ours d’Ichiraku mais après le Kenshirô qui avait fait capoter une opération de contrebande magique en compagnie de Dante, il y a plusieurs mois de cela… A cette occasion, il les avait d’ailleurs tous deux affublés de ces surnoms un brin ridicule mais qu’il aimait à employer de temps en temps ! Un menu-sourire étira ses lèvres toujours fermées sur sa clope : ces types avaient le même look que ceux dont il avait cassé la gueule à l’époque !

" Le Gantelet de Gruumsh-Brahma que tu nous as dérobé… Remets-le moi ! " La voix de la montagne de muscle était assez menaçante mais ne fit pas bouger Ryan d’un iota. Clope au bec, il se souvenait avoir laissé l’objet magique aux bons soins de Dante et avait baratiner à la Légion que la Boite qu’il avait intercepté dans l’échange était vide… Croisant finalement les bras sur son large torse, il adressa un regard noir au gars qu’il trouvait un peu trop menaçant à son gout. " Sinon… ? " Le sourire du mec eut toute la succulence du beurre ranci… Et ses sbires s’agitèrent à l’unison !

Jet de dé :
- Réussite : Les mecs sortent toute sorte d'armes de corps à corps.
- Echec : Les mecs sortent des calibres !


Dernière édition par Ryan J. Heckart le Sam 18 Mar - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3236
ϟ Nombre de Messages RP : 2896
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Sam 18 Mar - 23:05 Message | (#)

Le membre 'Ryan J. Heckart' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 19 Mar - 14:44 Message | (#)

Parler de sac de nœuds cérébral était sans doute approprié et si Ryan venait à partager cette comparaison avec Barrett, ce dernier ne manquerait pas de la valider. Lui-même n'arrivait pas à comprendre ce qui était en train de se passer, le pourquoi du comment du pour quoi. Rien de tout cela n'avait de sens, aussi bien parce qu'il n'avait pas toutes les données que parce que tous ces faits lui semblaient étranges et chaotiques. Un effet typiquement Ryan, sans doute, mais le muté ne connaissait pas assez le personnage pour le savoir. S'il avait été un peu plus informé, peut-être aurait-il pu avoir une idée plus claire et précise de ce qui était en train d'arriver. Ou au moins un peu plus vite.

– Ichiraku la salle d'arcade ? interrogea Barrett, inspiré par sa super mémoire.

Sauf que sa mémoire ne l'aidait pas à trouver des explications pour lier tous ces trucs étranges ni même à se débarrasser de cette impression d'être au mauvais endroit au mauvais moment avec les mauvaises personnes, encore que le gamin ne semblait pas être le genre à s'attirer des problèmes. Mais bon, de toute évidence, le jugement de Barrett en la matière était aussi efficace que celui d'une mouche s'approchant d'un papier jaune qui pendait au plafond.

Dans son cas à lui, le papier jaune était vivant et venait s'enrouler autours d'eux.

Le traducteur vit ainsi toute une bande de types en costards, parfois portant des lunettes de soleil, ce qui était des plus suspects avec l'éclairage du couloir, mais surtout avec des expressions et des démarches pas très sympathiques. L'omnilinguisme de Barrett était en train d'évoluer et lui permettait, depuis peu, de voir des « choses » dans les gestes de ses interlocuteurs. Et ce qu'il percevait dans les mouvements de ces agents Smiths asiatiques, c'était qu'ils n'étaient pas animés d'attentions très paisibles et qu'ils n'étaient pas là pour mener un flash mob. Et pas non plus pour jouer du violon, mais le jeune Anderson préféra s'abstenir de faire le moindre commentaire, ayant l'impression d'être dans le même cas de figure que lors du braquage auquel il avait malheureusement assisté. Dommage que monsieur Lane ne soit pas présent... Une partie du cerveau du linguiste s'amusa d'ailleurs à imaginer ce que le Texan aurait dit en se faisant interroger par un de ces types.

– Pardon ? Non, je crois que vous faites erreur, ce n'est pas moi ? répondit-il en anglais, jugeant que parler japonais pourrait lui attirer des ennuis. C'était un peuple très fier et certains d'entre eux pouvaient assez mal prendre le fait de voir un occidental prétendre parler leur noble langue.

Surtout que la suite de la conversation lui indiquait que Ryan avait déjà eu affaire avec ces personnes. Et ce n'était pas pour prendre le thé. Barrett resta silencieux tout du long mais il ne manqua pas de remarquer que pendant que l'un des leurs parlait, le reste de ces yakuzas déportés manœuvrait avec une précision très militaire : ils les encerclaient. Pour finir par sortir des armes. Il y avait longtemps. Sans geste brusque, Barrett leva les mains pour montrer qu'il n'était pas une menace. Il fut cependant assez surpris de voir que Ryan n'avait pas l'air plus effrayé que ça. Cette fois, c'était évident : ce type était timbré.

– Vous ne pouvez pas tirer ici.

Ah ? Ryan n'était peut-être pas le seul timbré... Excusez Barrett, il n'avait pas l'habitude de voir des armes se pointer sur lui. Surtout après sa rencontre avec Otaku... qui n'était pas sans avoir laissé des séquelles psychologiques. Celle du jour impliquait apparemment de prendre la parole alors qu'il ferait mieux de se taire. Les regards se tournèrent vers lui et il tenta de justifier son propos. Mais cette fois, sa voix était moins catégorique.

– Les tirs vont alerter la sécurité du campus... et sûrement la Légion.

Autant viser le haut du panier.

Sauf que les yakuzas avaient apparemment prévu le coup. Quelques uns eurent un sourire mauvais, un peu moqueur. Tous sortirent des objets qu'ils se mirent à visser sur le bout de leurs canons : des silencieux.

– Ok, je me tais. chuchota-t-il plus pour lui-même que pour ses interlocuteurs.

C'était sans doute la meilleure chose à faire entre une bande de mafieux Japonais et un type un peu louche qui, apparemment, passait son temps libre à piquer des trucs aux criminels. La bonne idée. Il restait le gamin, dans l'équation, Barrett tourna la tête vers ce dernier pour voir comment il gérait la situation et aussi en espérant que son amitié avec Ryan ne l'incite pas à agir de manière bizarre, lui aussi. Un coup d'oeil assez bref, au final, car Barrett recentra bien vite son attention sur le canon le plus proche de sa tête. Silencieux, sans doute, mais invisible, non. En tout cas, un observateur un peu fin remarquera sans doute que le jeune homme, en dehors de son discours décousu prononcé sans raison, restait maître de lui : il ne tremblait pas et ne transpirait même pas. Un gros plus depuis la dernière fois qu'une arme s'étaient pointée sur sa tête.

Non pas que cela l'avançât beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Dim 19 Mar - 23:51 Message | (#)

Bah ouais mec, la Salle d’Arcade pas l’Echoppe à Ramens ! C’est ce que songea Ryan face à l’interrogation de Barrett avant que les malfrats se pointent. Oh c’est qu’il y avait de la référence Manga là-dedans ! Mais c’était pas le moment de partir dans de grands délire, la situation était grave et Bang n’avait fait que participer à sa globale dégradation en usant de sa sempiternelle attitude de branleur je m’enfoutiste au possible ! Et, franchement, ce n’était que le début… !

De prime abord, Ryan avait grincé des dents en voyant que le premier réflexe de son nouveau pote avait été de se dédouaner de la situation en criant à la méprise. Foncièrement, c’était véridique, mais il s’était attendu à ce qu’ils se serrent mutuellement les coudes et le voir faire preuve de ce que notre homme se figurait être un semblant de faiblesse comme de lâcheté n’allait pas franchement dans le meilleur des sens pour ce qui était des suites de leur amicale relation. Mais ça changea du tout au tout lorsque l’homme fringué comme un BCBG -du moins c’est l’idée que Ryan s’en faisait- porta littéralement ses burnes pour s’opposer verbalement à la foule de ces supposés assaillants en cherchant à les dissuader d’entreprendre leurs méfaits. Ça étira un demi-sourire sur les lèvres de Black Arm qui avait suffisamment l’expérience du crime pour savoir que des types avec ces tronches là ne s’arrêteraient pas…

C’était bien brave de la part de Barrett, mais il n’avait pas à s’en faire. Après tout, la Légion était déjà là ! Mais Bang se garderait bien de le chanter très fort. Quelque chose lui faisait dire qu’il ne voulait pas que ces mecs fassent le rapprochement entre Kenshirô et sa véritable identité héroïque. D’autant qu’il n’y avait là que du menu-fretin. Ryan était quasiment sûr que ce n’était que la piétaille des forces du mystérieux Mister Dou. Pas franchement différents de ceux qu’il avait réduit en miette lorsqu’il avait dérobé le gant, en somme… D’où son extraordinaire confiance !

" A votre place, je l’écouterai… " Quelques mots qui feraient office d’ultime avertissement pour notre homme à la clope. Trois ou quatre sbires se mirent à ricaner et Ryan jugea qu’il commencerait par eux… Pour la leçon. Monsieur Muscle le regardait fixement et notre homme le nota sans peine. Ce type-là avait probablement un autre atout dans sa manche. " Bon… " Grogna notre homme en penchant vivement la tête de côté pour faire craquer sa nuque. " Au boulot, alors ! "

La suite se passa vite. Très vite. Tellement vite que la plupart des présents dans la pièce ne ressentirent qu’un vague courant d’air passer sur leur peau alors que Ryan semblait avoir changé de position, un de ses bras puissant tendu à l’horizontale du sol. Sans rien dire, il ouvrit sa main fermée et les Yakuzas furent estomaqués de voir ce qui en tomba au sol : des morceaux de leurs flingues ! Ryan s’était simplement faufilé entre tous à toute allure pour fractionner leurs armes et en arracher des parties comme il l’eut fait si elles avaient été faites de papier pour les rendre inopérantes ! Sur les yeux de tous, une vague impression de terreur… Sauf sur le visage du gros mec !

" Du coup… Vous vous décidez à l’écouter ? " Il y eut du mouvement de recul mais un grognement du gros mec sembla interdire toute fuite. Ryan adresse à Barrett un regard par-dessus son épaule ainsi qu’un sourire. Probablement qu’il en serait mal à l’aise mais bon… Les mecs en face étaient irrécupérables et Ryan en poussa un soupir désabusé. Il venait de les priver de leurs armes sans même qu’ils puissent expliquer comment mais ils adoptaient des semblant de gardes pour entamer un possible corps à corps. " Putain, vous lâchez rien… " Un trait typiquement japonais. " J’vais vous faire une fleur, les débiles… " Il agita ses mains devant son visage à la manière de petits siphons. " J’vais m’battre sans les mains… ! "

Là-dessus, il croisa les bras sur son torse et sourit sur sa clope toujours posée au coin de ses lèvres. Même dans ce genre de situation, il cherchait à profiter de l’extase du combat, peu importe qu’il soit de base terriblement déséquilibré. Mais c’était dans sa nature… S’imposer des compromis comme des limitations pour rendre le combat plus intéressant ! Allez savoir de qui il pouvait bien tenir ça par contre…

" Heu… Sensei, j’fais quoi s’ils cherchent à s’en prendre à moi ? " Souffla le petit Sed visiblement pas plus affolé que çà. " Ce que tu as appris ! " " J’me roule en boule ? " Ce gosse avait parfois le don de l’agacer ! " Ce que JE t’ai appris ! " Et pas ce que sa mère avait cherché à lui apprendre. Mais, très franchement… Il n’aurait probablement pas à user de çà vu que Ryan prenait les choses en main. Enfin, virtuellement… Parce que s’il se préparait à éliminer la piétaille comme qui rigole, il avait un peu oublié leur leader montagne de muscle en costard. Ça serait bien le Diable si ce dernier parvenait à échapper à son attention pour s’en prendre à ses alliés d’une façon assez tordue, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 20 Mar - 23:39 Message | (#)

Ryan ne paniquait toujours pas. Barrett aurait dû lui demander d'office s'il ne s'était pas évadé d'un asile de fou. Il penserait à poser la question la prochaine fois qu'il parlerait à un connu. Voilà donc une raison de plus qui renforçait l'argumentaire des parents ne cessant de répéter : « Il ne faut pas parler aux étrangers ». Étrangers dans le sens d'inconnus, j'entends. Une précision nécessaire pour ne pas vexer certains opinions un peu trop prompts à crier « au scandale », mais je m'égare. Enfin, excusez-moi cette confusion, mais mon personnage est dans une situation épineuse, J'AI LE DROIT D'ÊTRE NERVEUX POUR LUI. Bref. Barrett jeta un coup d’œil à Ryan après que celui-ci se soit permis de donner un petit conseil à leurs potentiels agresseurs. C'était étrange, en le regardant, le traducteur avait l'impression que cette confiance en soit était totalement justifiée. Mais sa compréhension des langages corporels n'était pas encore assez développée pour rendre sa « lecture » bien fiable. Autant dire que l'assurance de Ryan ne le contamina pas vraiment. La faute aux flingues, sans doute.

Tiens, les flingues ! Ils se mettaient à peler.

– Wow... ne put s'empêcher de lâcher le jeune traducteur.

Il n'était pas vraiment du genre impressionnable, mais là, c'était quelque chose. A quel genre de pouvoir avait-il affaire ? De la super vitesse ? Sans doute. Il n'avait rien vu et de toute évidence, l'incompréhension était partagée par les yakuzas dont les sourcils et les mouvements de lèvres suffisaient à donner de quoi lire à Barrett. Ainsi, il comprit assez rapidement que ces types n'allaient pas s'en aller après cette démonstration pourtant impressionnante. Si ça ce n'était pas de la détermination. Ajoutez à cela le petit défi que se lança Ryan et vous obtiendrez un traducteur fort dubitatif.

– Heu... commença-t-il avant de s'interrompre, apprenant, d'un coup d’œil, que la confiance de Ryan était toujours sincère.

Et après ce qu'il venait de voir, il se voyait mal en douter. Sauf si le petit, qui connaissait mieux le bougre, doutait aussi. Niveau adrénaline, c'était un peu le yo-yo cette rencontre. Mais cette fois, Barrett fut conforté dans son inquiétude car il aperçu un infime signe de tête fait par monsieur muscle japonais à l'attention de ses hommes. Un signe qui voulait dire beaucoup et que le muté ne put traduire exactement mais dont l'essentiel de la signification ne le rassurait pas beaucoup. D'autant plus que l'exécution de cet ordre silencieux fut immédiate. D'un même mouvement, tous les hommes bondirent sur Ryan, poings en avant, formant une masse humaine brouillonne mais violente. L'agent junior n'eut cependant pas le temps d'y voir plus clair car un mouvement à côté de lui attira son attention : un des types s'en prenait au gamin.

– Laissez-le !

Sa voix s'était exprimée presque malgré lui. Son corps aussi. Il s'était précipité vers celui qui s'approchait de trop près du petit pour le pousser et le détourner de sa course. L'agresseur perdit une partie de son équilibre et fut bien coupé dans son élan mais il ne tomba pas. Et alors qu'il concentrait son attention sur Barrett, celui-ci réalisa ce qu'il venait de faire et ce que cela allait impliquer. Génial. Il ne s'était jamais battu. Encore moins avec un yakuza sans doute très familier avec au moins trois arts-martiaux différents.

    Lancer de dés :
    Réussite : Un type attaque Barrett par derrière et l'immobilise
    Échec: Personne ne vient l'embêter par surprise... pour le moment


Spoiler:
 


Dernière édition par Barrett Anderson le Lun 20 Mar - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3236
ϟ Nombre de Messages RP : 2896
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Lun 20 Mar - 23:39 Message | (#)

Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2421
ϟ Nombre de Messages RP : 157
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Dim 26 Mar - 23:40 Message | (#)

Demi-sourire aux lèvres, Ryan se contenta de placer sa jambe droite en avant dans un semblant de garde alors que ses bras restaient croisés sur son torse ! L’ensemble de malfrats fagotés comme des Carl Lagerfeld Jaunes te lui bondit dessus comme qui rigole et il trouva juste bon à penser qu’ils étaient d’une lenteur affligeante. C’est tout juste s’il en venait à espérer que -dans le tas- il y en ait au moins un qui saurait lui offrir un semblant de… Combat !

Blrgh !

Le bruit surgit aussi sec et soudain qu’un coup de tonnerre à l’orée d’un matin calme ! Le premier jaune face à Ryan prit une reculée du diable et quiconque ne fut pas happé par le spectacle de sa chute aurait vu le sourire aux lèvres de notre homme s’élargir d’une coupable façon. La frappe de son coup de pied haut s’était avérée limpide, pure et à même de plonger le pauvre type dans un sommeil profond. Probablement qu’il se réveillerait avec un énorme mal de crâne mais cette perspective n’avait pas un instant effleuré la conscience de Bang -qui portait décidément bien son surnom- déjà concentré sur cette masse difforme de poings dirigés vers lui.

" Whew ! " Souffla t’il mollement en esquivant une première salade de phalanges, se détendant vivement pour un « Spartan Kick » qui n’aurait pas renié le Roi Léonidas lui-même et qui t’envoya le Jap’ valser jusqu’à s’encastrer dans la cloison ! Ouais, bon… Finalement ces mecs étaient pour la plupart des minables et Ryan se désintéressa presque immédiatement de l’affrontement. Il allait leur régler leur compte… A sa manière !

Et soudain, les combattants se mirent à tomber un à un, hurlant de douleur et étreignant le membre qui avait eu l’audace de vouloir cogner notre bon Ryan. Quelques instants suffirent pour qu’il ne se trouve seul au centre d’un tas de Japonais au sol, se tordant de douleur devant une multitude de fractures ouvertes peu ragoutantes. Et, pourtant, avec ses bras toujours croisés sur son -large- torse, Black Arm n’avait pas l’air d’avoir produit le moindre effort. Mais alors, comment avait-il bien pu s’y prendre ? C’est l’instant stratégie combat !

Face à cette horde de glands désordonnés, Ryan aurait simplement pu gesticuler comme un beau diable pour tous les foutre à terre. Seulement, il se contenta de jouer d’un des atouts en sa possession que l’on sous estimait le plus : sa résistance ! En effet, tous ses mecs étaient venus pour le cogner comme des sourds et il n’avait eu qu’à leur opposer de légers mouvements de son corps pour appliquer une force suffisante face à celles dont ils souhaitaient le cingler. Du genre Luke Cage, mais en beaucoup plus bourrin… Résultats, ces mecs s’étaient réduit les os en bouillie tout seul, comme des grands… Comme des glands !

Maintenant que le point stratégie est terminée et que l’on a -plus ou moins- réussi à établir que Ryan n’est pas juste un bourrin lambada, revenons à nos moutons ! En l’occurrence, un Yakuza cherchant à s’en prendre à ses amis et qui trouva rapidement entre lui et leurs personnes la silhouette musculeuse et un brin inquiétante d’un légionnaire en civil passablement énervé que l’on puisse toucher à ses potes.

" Tu t’es déjà fait cogner par un pied allant à la vitesse du son ? " Vitesse est synonyme de puissance… Et la marque de la tong de notre homme s’imprima fortement sur la joue du jaune proprement mis sur orbite par le coup et proprement défenestré avec pertes et fracas. En arrachant un bout de mur, évidemment… Aie, aie, aie… Je vais encore me faire engueuler moi, songea t’il face à ces dégâts dont il était devenu un spécialiste avant de se figurer qu’il n’était pas sous son costume de Black Arm et qu’il n’en avait donc plus ou moins rien à foutre ! Les pendules remises à l’heure, c’est le moment qu’il choisit pour se tourner face à un Monsieur Muscle qui avait l’air de suer à grosses gouttes. Attention à la réplique cinglante !

" Alors ça c’était trop coooooool !! " Sauf qu’il y avait toujours quelque chose pour briser ses effets. En l’occurrence, un gosse surexcité qui ne cessait de vociférer sur la façon dont notre héros avait eu de mener ce combat. " Sed ? " Finit par souffler Ryan après que le môme n’eut achever de lui briser les gonades en jouant les moulins à paroles. " Oui ? " " Tais-toi " Pour seule réponse, le mioche te lui adressa une vilaine tête d’enterrement dans le plus pur style du comique manga. Ryan l’ignora superbement, se mettant en garde en sifflant à l’attention de Barrett : " Ca va mon pote ? " Tant de familiarité déplacée…

Jet de dé 1 :
- Réussite : Ryan éclate Monsieur Muscle !
- Echec : Monsieur Muscle résiste au coup !
--------------------------------

Si Echec au Jet de dé 1 > Jet de dé 2 :
- Réussite : Monsieur Muscle s'étale un brin vu ce qu'il a pris.
- Echec : Monsieur Muscle est un Super, Oups !

Bam !

Ryan s’était détendu avec la prestesse d’un serpent et t’avait enfoncé son coude dans le bas ventre du type au point de le plier en deux comme une vulgaire feuille de papier ! Il tomba à genoux, se retenant le bide de ses mains, les yeux révulsés avant de lâcher une petite galette de vomi sur le sol. Bang joua presque des pointes pour s’éloigner et pas s’en prendre plein les pieds ! Le coquin, il n’avait pas tenu sa promesse de se battre sans ses mains…

" Bon, Monsieur le Gros Balaise… " Ironisa t’il en s’allumant une nouvelle clope. " Et si on causait, maintenant… " C’est qu’il y avait pas mal de choses qu’il voulait questionner. Comment ils avaient fait pour le retrouver ? Pourquoi ce piège vulgaire ? Qui pouvait bien être ce foutu Mr. Dou qui se faisait de plus en plus pressant dans son existence… Sauf que le gros monsieur ne semblait pas franchement bavard et Ryan te le titilla du bout du pied pour savoir s’il était en état de répondre. " Hey… Gros… T’es là ? " VLAM ! Il s’étale de tout son long sur le parquet comme dans sa gerbe, les yeux révulsés et la bave aux lèvres. Et merde, il était tombé dans les pommes ce con… Ryan en grinça des dents, d’agacement ! " Gamin, vas donc nous chercher de l’eau pour réveiller ce gros tas ! " Le jeune Sed s’exécuta en mimant des postures de combat imaginaires comme en ne cessant de répéter à quel point ça avait pu être cool. Ah… Les mômes ! Là-dessus, Ryan tourna de grands yeux vers Barrett pour questionner de nouveau : " Mec… T’es sûr que çà va ? " C’était peut être qu’une question d’éclairage, mais il avait l’impression que le pauvre bonhomme était aussi blanc qu’une merde de laitier…


Dernière édition par Ryan J. Heckart le Dim 26 Mar - 23:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"



J'peux pas, j'a poney !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Le Poney Fringant
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» Arrivée d'un etranger au Poney
» Arrivée au Poney Fringant après un périlleux voyage
» poney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier des Finances :: Université de Star City-