AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Ne tiens pas ta langue } Barrett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mar 23 Mai - 11:33 Message | (#)

On pouvait dire sans trop se tromper que la réactivité du major compensait largement celle, un peu plus pondérée, de Barrett. Est-ce que c'était dans la nature de Gabriel Colt ou bien était-ce juste une faculté d'adaptation sociale vis-à-vis de ses agents ? Quelle qu'en soit la réponse, c'était assez impressionnant, et rassurant. Pas assez pour chasser tous les doutes du muté, mais un peu quand même. Par la suite, le jeune Anderson s'employa à suivre le mouvement et à écouter sans interrompre son boss. Principalement pour s'imprégner de la situation, l'analyser et la comprendre le plus efficacement possible, mais aussi par crainte de dire ou de faire une bêtise. Il n'empêche que certains détails attirèrent tout de même son attention.

– Vous êtes sûr qu'il ne s'agit pas simplement d'un Super ? Ce genre de comportement pourrait correspondre à celui d'un adolescent découvrant ses capacités. suggéra-t-il avant d'entendre parler d'un charabia incompréhensible. Ok, ça, c'était sans doute assez particulier pour qu'on y associe une explication extra-terrestre Vous n'auriez pas accès à un enregistrement de ce jargon, par hasard ? demanda-t-il ensuite, cette fois sans la moindre hésitation, on le remarquera.

C'est que le sujet concernait pile son domaine. Accessoirement, être exposé à la langue cible faciliterait le fonctionnement de ses pouvoirs. Ceux-ci pouvaient parfois mettre du temps à s'activer et générer une compréhension efficace. Notamment avec les dialectes rares. Le seul exemple que Barrett avait en tête était celui de la langue des Grues. Il se souvenait parfaitement que, la première fois qu'il y avait été exposé, son esprit avait eu plus de mal à l'intégrer que les langues humaines, même mortes. Mais qui sait, peut-être qu'aujourd'hui, ce genre de problème ne serait plus d'actualité. Après tout, ses pouvoirs et son esprit avaient évolués alors peut-être que leurs performances pouvaient pallier à ces difficultés.

Qu'il puisse procéder à une écoute préliminaire ou pas, Barrett suivit tout de même son patron jusqu'au véhicule et s'y installa à son tour. Il répondit aussi à la question ouverte du major.

– Je n'ai pas assez d'éléments pour suggérer une stratégie bien précise. Dire que ces propos ont été proférés sur un ton peu aimable, c'est subjectif et si on a vraiment affaire à une forme de vie extra-terrestre, c'est prématuré. Le spectre d'émotion de l'espèce en question pouvant être totalement différent du nôtre. on sentait bien là le discours d'un fils de xénobiologistes Une approche douce me semble nécessaire, mais c'est sans doute une évidence. J'aimerais être exposé un peu plus à cette langue et écouter ce qu'il a à dire avant de tirer des conclusions.

C'était moins une idée qu'une suggestion générale et assez peu précise. Mais le jeune homme n'était pas habitué à gérer tous les détails techniques de telle ou telle opération alors il ne savait pas vraiment quoi dire de plus. Surtout que la perspective de suggérer des ordres à son supérieur le mettait profondément mal à l'aise. Plus que d'avoir affaire à une forme de vie inconnue dotée de pouvoirs non définis. Oui, il fallait encore revoir les priorités.

Arrivés à destination, Gabriel lui montra un plan retraçant le parcours présumé de leur cible. Barrett essaya d'y trouver un schéma spécifique mais il n'y vit rien de particulier. De fait, n'ayant pas grand-chose à rajouter, il répondit :

– Prêt.

Bon, il aurait pu y avoir plus de détermination que ça, mais c'était un début.

Par la suite, ils avancèrent, le major en tête, en direction de la zone cible. Marcher dans un parc complètement désert, en plein jour, c'était assez étrange, il fallait l'avouer. Mais Barrett n'était pas du genre à laisser ces considérations le perturber et il resta aussi concentré que possible sur leur objectif. Peut-être même excité, quoique la peur fût également bien présente. Plus qu'elle ne l'aurait été en temps normal, sans doute. Merci Otaku. Et le fait de ne rien trouvait n'arrangea pas vraiment les choses...

– On dirait que les calculs n'étaient pas très bons. commenta-t-il sans toutefois juger ceux qui les avaient menés.

Lui-même n'était pas certain qu'une logique puisse être appliquée au comportement de cette créature. Il y avait un facteur chaotique assez important, pour le moment.

– Peut-être qu'on aurait eu plus de chance de l'attirer si on portait des jupes.

Non, ce n'était pas une blague, il était très sérieux. Si bien qu'il réfléchissait à plusieurs autres paramètres à prendre en compte pour essayer de comprendre cette créature. Mais sans l'avoir rencontrée, il ne pouvait compter que sur les informations que Gabriel lui avait transmises ainsi que sur le plan qu'il lui avait montré.

    Lancer de dés 1 :
    Réussite : La créature apparaît
    Échec: Chou blanc

    Lancer de dés 2 (si réussite en 1) :
    Réussite : Barrett comprend son langage
    Échec: Pas encore

    Lancer de dés 3 :
    Réussite : Les indications sur le plan parlent au traducteur
    Échec: Elles n'expliquent rien du tout


Une lumière fit "Tilt" dans son esprit lorsqu'une forme un peu étrange leur apparut depuis un buisson. Parler de forme était approprié car il s'agissait plutôt d'une vieille couverture qui recouvrait quelque chose ou quelqu'un que d'une silhouette bien précise. On aurait dit un enfant recouvert d'un drap pour jouer au fantôme. Ou une redite du film « E.T. », pour ceux qui aimaient les classiques. Quoiqu'il en soit, elle ne bougeait pas beaucoup, restant même immobile sous sa couverture assez sale pleine de terre et de feuilles. Par contre, elle était plutôt bavarde. Mais les sons qu'elle produisait ressemblaient plus à ceux des monstres dans le jeux vidéo Super Mario qu'à autre chose. Même Barrett n'arrivait pas à comprendre ce qu'il disait, le jeune homme avait effectivement les sourcils froncés et donnait l'impression d'essayer de trouver du sens dans des paroles diffusées avec un paquet d'interférence. C'était à peu près ce qui se passait dans son esprit.

– Je ne... commença-t-il pour avouer son incompréhension.

Mais à peine avait-il ouvert la bouche que la créature disparut en « fondant » dans son buisson. Même en fouillant ce dernier, il était impossible de la retrouver. Cependant, Barrett avait déjà une piste, par rapport au plan qu'il avait « déchiffré » juste avant l'apparition de la créature. Mais aussi par rapport aux tonalités des sons que cette dernière avait émise.

– Je crois que j'ai compris ce que cette créature avait, ses intentions. En réalité, elle est en chaleur. On en revenait donc à « ça ». Du coup, je dirais qu'il y a une chance qu'elle se montre agressive si elle se sent menacée. De fait, les mesures à prendre appartenaient à Gabriel. Pour sa part, Barrett pouvait juste dire que : Par contre, je n'ai rien compris de ce qu'elle a voulu... « dire ». C'est vraiment un langage bizarre. Mais je suis sûr que je pourrais y trouver du sens si je l'entendais à nouveau.

Autrement dit, pour établir un contact, il faudrait qu'il soit de nouveau confronté à cette chose pour l'écouter. En espérant qu'elle ne leur saute pas dessus.


Dernière édition par Barrett Anderson le Mar 23 Mai - 11:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3236
ϟ Nombre de Messages RP : 2896
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Mar 23 Mai - 11:33 Message | (#)

Le membre 'Barrett Anderson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :


--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Jeu 8 Juin - 23:13 Message | (#)

Combien de fois l’UNISON avait-elle déployé de conséquents effectifs pour régler des situations de chaos, où des appels d’urgence décrivaient des situations horribles d’immeubles qui s’écroulent, d’incendies déclenchés spontanément ou encore de sols qui se fissurent, pour se retrouver finalement confrontée à des adolescents tremblants et apeurés. Si souvent que Gabriel en avait perdu le compte, si souvent que l’hypothèse avait émergé spontanément dans l’esprit de Barrett, qui avait peut-être déjà été témoin de ces scènes de désordre pas si exceptionnelles à Star City. Il n’était donc pas aberrant de penser que c’était le cas aujourd’hui, et le major en convint sans problème. Il n’eut en revanche aucun enregistrement à proposer à Barrett, pas même quelques gargouillis enregistrés par les capteurs graisseux d’un téléphone portable. Il ne disposait pas plus de photographies, aussi ils devaient se résoudre à se jeter dans l’inconnu…

Dès lors la configuration n’était pas idéale pour préparer une solide stratégie, il était toutefois important – et parfois même vital – d’élaborer a minima une tactique d’approche, ne serait-ce que pour coordonner leur première approche du terrain, et identifier éventuellement quelques risques contre lesquels se prémunir. Et, comble de la joie, le jeune agent ne rendit même pas feuille blanche ! Au contraire, il fit des remarques bienvenues et mit en exergue des points auxquels d’autres n’avaient pas pensé, soulignant notamment qu’il fallait se garder des conclusions hâtives – plutôt saisissant, pour un garçon si jeune.

« Tu es déjà vénérable, jeune padawan. »

Et prêt pour la mission qui s’annonçait ! Gabriel avait naturellement pris la tête de leur petit – très petit – cortège, par habitude. Quand ils parvinrent dans la zone de recherche il raccourcit ses pas et adopta une allure plus lente et mesurée, afin de ne pas brusquer la créature qu’ils cherchaient à débusquer.

« Gentiment et doucement, comme tu voulais. » Souffla-t-il avec un rictus taquin, tout en écartant sans geste vif quelques branchages. Ils eurent beau faire le parcours présumé de leur cible et retourner du pied le moindre buisson, ils firent chou blanc. Une déconvenue qui n’entama pas l’enthousiasme de Gabriel, surtout quand son imagination se retrouvait stimulé par les images de Barrett.

« Jupes ? Je veux la mienne bleu marine et à volants. J’ai toujours voulu faire un cosplay de SailorMoon. » Un point de détail que l’agent junior avait certainement rêvé d’apprendre ! « Je suis sûr qu’on trouvera plein de volontaires pour nous habiller, au Brett. »

Malheureusement ils n’auraient pas le temps de le vérifier ! Alors que cette brillante perspective se dessinait, la créature décida de casser la fête et fit une furtive apparition, cocasse et presque décevante si elle n’était aussi grotesque : si Halloween n’était pas si loin, Gabriel aurait juré qu’ils s’étaient jetés à la poursuite d’une farce, confondant un extraterrestre avec un gamin facétieux… Si le doute était encore permis, le son émis par le drap volant rajouta une couche de scepticisme dans l’esprit du commandant. La disparition brusque de leur forme énigmatique et leur incapacité à remettre la main dessus semblaient confirmer qu’il s’agissait, au minimum, de quelqu’un avec des pouvoirs… Mais une forme de vie venant d’une autre planète ? Les premières hypothèses de Barrett surprirent Gabriel, dont le visage expressif ne manqua pas de changer : sourcil arqué, moue pensive, il croisa les bras sur son buste – n’importe quel physionomiste nous dirait qu’il n’était pas entièrement convaincu par l’analyse des agents qui avaient précédé Barrett, et que celui-ci allait probablement devoir ramer pour le rallier à son point de vue.

« En..chaleur ? Tu es sûr ? » Sa tête pencha légèrement sur le côté, et ses yeux fondirent sur le feuillage du buisson où la créature avait disparu. « Ce que j’ai vu, c’est un mauvais costume d’Halloween et un bruitage digne d’un jeu sur portable. Pendant deux minutes, je me suis revu jouant à Yoshi’s Island sur N64. » Est-ce que Barrett était né à l’époque, au moins ? « Je suis désolé Barrett, je croyais t’emmener sur un cas un peu plus sérieux. »

Est-ce que Gabriel jetait l’éponge, comme ça ? Ce serait étonnant. De là à croire qu’il forçait un peu le trait de son scepticisme pour tester Barrett… Oh, ce serait de bonne guerre. C’était un test aussi, après tout.

« Enfin, même si c’est une blague, il faut en avoir le cœur net. J’ai hâte d’expliquer au mère pourquoi on a fait fermer le parc… »

Une discussion qui promettait d’être un rien gênante s’ils avaient effectivement fait tout ce ramdam pour rien, ou presque !

Réussite : La créature réapparaît gentiment.
Échec : La créature réapparaît par surprise.

Si réussite
Réussite : Elle les trouve à son goût.
Échec : …Ou pas du tout.


Si échec
Réussite : Gabriel se fige à temps.
Échec : Il l’effraie.

La créature avait-elle perçu la méfiance et le manque de foi du major ? S’en était-elle vexée ? Toujours est-il que Gabriel eut à peine le temps de finir sa phrase et de la ‘moquer’, qu’elle surgit du même buisson ou elle avait disparu. Son voile qui flottait jusqu’à alors doucement s’était raidi, comme hérissé autour de sa forme impalpable. La surprise avait naturellement saisi le commandant, qui n’avait plus vraiment l’habitude d’être pris de court grâce à son pouvoir – ce dernier l’avait-il rendu plus lent et négligent ? Il eut un geste malheureux, un réflexe, un petit rien du tout… Le drap s’était approché si vivement de lui, surgi si vivement, que Gabriel avait brusquement levé le poing et balayé l’air devant lui… Aussitôt esquissé, aussitôt regretté. La créature glissa en arrière dans un mouvement souple et rapide, produisant une ribambelle de sons qu’il était, lui, bien incapable de saisir.

« Merde. Je l’ai vexé ? Elle va me tuer ? Je veux pas me faire botter les fesses par du linge de maison. »

Il se tenait légèrement en arrière, prêt à se jeter au sol ou à se..battre ? La perspective de guerroyer maintenant ne l’enchantait pas vraiment, mais il était plutôt démuni dans cette situation.


Dernière édition par Gabriel Colt le Jeu 8 Juin - 23:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

Esprit du Hasard

Maître du Jeu
Généralités
Le Hasard

ϟ Nombre de Messages : 3236
ϟ Nombre de Messages RP : 2896
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Feuille de RP
Jeu 8 Juin - 23:13 Message | (#)

Le membre 'Gabriel Colt' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Agent Junior de l'UNISON
avatar

Barrett Anderson

Agent Junior de l'UNISON
Généralités
Linguistic Nerd

ϟ Nombre de Messages : 1183
ϟ Nombre de Messages RP : 223
ϟ Crédits : L.
ϟ Doublons : Atia César
ϟ Célébrité : Josh Hutcherson
ϟ Âge du Personnage : 22 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Analyste linguiste
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Lun 12 Juin - 18:12 Message | (#)

Le chef lui fit un compliment sur son attitude générale qu'il jugeait sage. Le concerné répondit par un sourire humble mais sincère. Il se doutait que le major cherchait surtout à l'encourager de manière à l'aider à avoir confiance en lui-même. Une stratégie pédagogique des plus logiques aux vues de la situation et après le rapport que Barrett venait de faire dans le bureau du commandant. Mais même si le jeune homme avait conscience de ça, il prit le compliment avec plaisir. Ce n'était tout de même pas rien de se faire féliciter par Gabriel Colt, ça changeait des personnes qui congratulaient le traducteur ordinairement. Non pas qu'il passât ses journées à recevoir des félicitations, soit dit en passant. De toute façon, le jeune homme était trop concentré sur sa tâche actuelle et sur l'objectif du moment pour demander à Gabriel de développer son propos. En revanche, pour ce qui était de leur travail, justement.

– Sailor Moon ? C'est une ligne de mode particulière ?

Second degré : proche du zéro absolu. A noter également que la culture populaire/otaku de Barrett était aussi proche du zéro à ce niveau là. Cela avait sans doute indirectement contribué à rendre Otaku, justement, peu tolérant à son encontre. Si cet homme s'encombrait de ce genre de considérations. Par contre, pour ce qui était d'appréhender les modes de communication des autres êtres vivants et de résoudre des équations avec plusieurs inconnues, le jeune Anderson était déjà beaucoup plus compétent. Ou au moins confiant en lui.

Ainsi, il ne perdit pas ses moyens pendant l'audition que daigna leur accorder l'étrange créature ni après sa disparition tout aussi soudaine. Autant dire que la surprise n'avait pas émoussé ses calculs.

– Absolument, ses déplacements et apparitions correspondent aux mouvements que l'on peut retrouver dans une démarche de prise territoriale possessive. La créature semble aussi bien chercher quelque chose que repousser autre chose. Elle recherche sûrement une ou plusieurs partenaires... ainsi qu'à repousser d'éventuels rivaux. Mais je dirais qu'elle n'a pas encore trouvé la femelle parfaite... ni même un spécimen pouvant s'apparenter à de la concurrence sexuelle. Après, ça ne veut pas dire que son comportement ne va pas évoluer.

Barrett Anderson, xéno-sexologue improvisé, à votre service. Il mettait tout de même ses conclusions en relief car ce n'était pas non plus une science exacte. Il ne faisait que dire à quoi ces hypothèses menaient d'un point de vue purement mathématique et linguistique. Cela dit, la réaction du major Colt le surprit un peu. Il s'attendait à un peu plus d'ouverture d'esprit de la part de cet homme. Et puis c'était lui qui l'avait fait venir en étant sûr d'avoir affaire à une créature d'origine extra-terrestre.

– Je heu... bien sûr, il y a toujours un possibilité de marge de manœuvre. avec cette formulation, autant dire que Barrett n'en n'était pas sûr Et il serait possible d'avoir affaire à un détraqué sexuel et vestimentaire doté d'une imagination débordante, mais je pense réellement qu'il s'agit d'une forme de vie extra-terrestre qui a son propre langage et ses propres intentions. Mes pouvoirs étant assez sensibles sur le sujet, je pense que la marge d'erreur est vraiment minimale.

Moins que ce que le traducteur aimerait affirmer, sans doute. Surtout dans une ville comme Star City avec tous les Supers qui y vivaient. Le genre de paramètre qui pouvait venir vous démonter tout un tableau de calculs. Barrett comptait surtout sur l'expertise préliminaire de l'UNISON pour avoir écarté cette hypothèse.

D'autant plus qu'à cela s'ajoutèrent de nouvelles données comme avec la réapparition de leur cible, apparemment attirée par la voix de Gabriel Colt. Pendant une seconde, Barrett se demanda si la créature trouvait le major à son goût mais il s'avérait que non. Il s'avérait surtout que le major l'effraya. Le muté réagit alors en levant la main comme pour empêcher le commandant d'attaquer la créature mais son supérieur adopta par lui-même une position d'observation. Quant à leur étrange interlocuteur, il avait reprit ses babillements étranges qui commençaient à avoir du sens dans les oreilles et l'esprit du jeune Anderson.

– Vous pouvez répéter ? demanda-t-il comme s'il venait de passer sous un tunnel pendant un appel téléphonique (sans être derrière le volant bien sûr).

Mais l'étrange apparition ne se prêta pas à l'exercice et se contenta de rester là, fluide et immobile à la fois. On avait l'impression de voir une nappe contenant de l'eau dressée avec des courants.

– Je crois qu'elle s'adressait à vous. Elle ou il... On dirait qu'il/elle a comprit que, de nous deux, vous étiez le... l'actif. Mais pas au sens sexuel. une précision que le traducteur s'était empressé d'apporter, moins par gêne que par souci du détail linguistique.

– S'il vous plaît. Pouvez-vus répéter ? redemanda le jeune homme en remuant la main comme pour attirer l'attention de la chose.

Il avait conscience qu'en anglais, il avait peu de chance d'être compris mais si au moins il pouvait amener cet être à s'exprimer de nouveau. Non, rien à faire. Son attention semblait complètement focalisée sur Gabriel.

– Je crois qu'il/elle refusera de communiquer avec moi. Il faudrait que vous essayez de lui parler. Au moins de la/le faire parler. Mais attention, je ne sais pas trop ce qui se passerait s'il finit par vous prendre pour un rival.

Ce qui était assez stressant vu qu'ils ignoraient encore quelles étaient les capacités de cette créature. En tout cas, c'était la stratégie la plus prudente à laquelle Barrett pouvait penser pour le moment. De ce qu'il voyait, s'il insistait à essayer de communiquer avec leur cible, il risquerait de l'énerver. En plus, Gabriel avait plus d'expérience. Sans parler des muscles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Ne tiens pas ta langue } Barrett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Sujets similaires

-
» Tiens ça m'aurait étonnée !
» Chrétiens évangéliques atake vodouizant ak kout roch nan Cite Soley
» la langue d'enseignement,facteur de pauvreté
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» La langue de la Marche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-