AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Il n'existe pas d'achat impossible. Il n'y a que des négociations mal menées - Adrian Cadre_cat_1Il n'existe pas d'achat impossible. Il n'y a que des négociations mal menées - Adrian Cadre_cat_2bisIl n'existe pas d'achat impossible. Il n'y a que des négociations mal menées - Adrian Cadre_cat_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Il n'existe pas d'achat impossible. Il n'y a que des négociations mal menées - Adrian

 
Message posté : Dim 8 Jan 2017 - 15:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Raphaël se baladait littéralement les mains enfoncées dans les poches de son long manteau. Il n'était pourtant pas sorti pour une balade dominicale, certes un peu fraîche, mais vivifiante, non. Il sortait pour affaire, et une fois n'était pas coutume, ces affaires étaient légales. Enfin relativement.

Disons qu'il avait quitté son appartement avec un état d'esprit de marchand plutôt que de voleur, mais on ne se refaisait pas. On ne pouvait pas être le dieu grec des marchands et des voleurs sans être un peu roublard. Quoiqu'il en soit, il ne comptait voler personne, déjà parce que d'après ses informations, ça allait être plus que compliqué. Donc pas de vol. Tout au plus une petite arnaque au prix, si l'occasion se présentait, mais rien n'était moins sûr. Vu ce qu'il cherchait à négocier, il était sans doute plus prudent de ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre.

Comme il n'avait pas de voiture – sans compter qu'officiellement, il avait un permis mais officieusement, ne savait pas conduire – il avait pris les transports en commun pour se rendre au quartier du Front de Mer. Certes, il aurait pu voler, mais l'olympien tenait à avoir une arrivée aussi normale que possible. Il voulait aussi éviter d'être retardé si jamais il croisait quelqu'un en vol. Il n'avait vraiment pas le temps de faire la course aujourd'hui.

Sans compter qu'il aimait bien le bus. C'était sans doute l'attrait de la nouveauté, mais il trouvait ça des plus amusants de se faire passer pour un humain. Bien sûr, leurs préoccupations étaient un peu éloignées des siennes. Quand ils partaient travailler, lui cherchait à mettre la main sur un attribut divin possiblement dangereux si placé entre les mauvaises mains humaines. La routine quoi.

Aujourd'hui, ce n'était pas exactement un objet divin qu'il recherchait, mais plutôt un artefact qui lui aurait permis de les retrouver plus facilement. Pour ce qu'il en savait, ses affaires pouvaient être n'importe où, que ce soit sur Terre, ou ailleurs. Peut-être même qu'il n'était pas impossible qu'il en ait égaré un sous son lit, dans sa demeure sur le Mont Olympe.

Quoique... ça l'aurait étonné. Il avait quand même bien regardé, plusieurs fois.

Il sortit les mains de ses poches au moment d'arriver à destination : un manoir ancien, mais visiblement habité. En tout cas, il l'espérait, sinon, sa visite perdait vraiment de son attrait. Il balaya la façade du regard, son œil de voleur repérant déjà le nombre de fenêtres et d'ouvertures, plus par habitude qu'autre chose, et il avança jusqu'à la porte. Il frappa plusieurs fois avec le heurtoir et attendit patiemment qu'on vienne lui ouvrir.

Il n'eut pas à attendre longtemps. La porte s'ouvrit sur un homme barbu, à la carnation de peau qui se rapprochait de celle qu'on trouvait aux abords de la méditerranée.

« Bonjour » salua Raphaël avec un sourire. « Je viens voir Monsieur Pennington. Je n'ai pas de rendez-vous ».

La porte se referma presque aussi sec. Hum. Bon, il s'était certes attendu à ne pas pouvoir entrer dans le manoir comme dans un moulin... mais il ne s'était pas attendu à ça non plus.

« Je vais... attendre ici alors » marmonna-t-il pour lui-même.

Il remit les mains dans ses poches et rejeta la tête en arrière en attendant que la porte s'ouvre une nouvelle fois. Enfin... si elle se rouvrait. Il avait toute la journée devant lui. Si jamais, il essaierait encore. Et encore. Dans le doute, il décida de donner encore une minute à l'homme. Vu la taille du bâtiment, il avait peut-être besoin de temps avant de mettre la main sur son patron.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 8 Jan 2017 - 20:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Les visiteurs étaient assez fréquents au manoir depuis quelques temps. En vérité, depuis qu'il avait décidé de quitter l'environnement sécurisé de la demeure, l'Archimage constatait que son réseau de relations s'étendait de plus en plus. Désormais, il ne se passait pratiquement pas une journée sans que quelqu'un – un major taquin ou une relation professionnelle de Star High par exemple – ne vienne leur rendre visite. Oh, Adrian ne s'en plaignait pas, il était vrai qu'il commençait à se faire à l'idée d'avoir une vie sociale légèrement plus active que les trois dernières décennies. Mais bon, les quelques moments de tranquillité qu'il pouvait s'accorder ne le dérangeaient guère.

Ce jour-là, il venait à peine de rentrer de Star High où il avait donné son cours d'histoire quotidien et se dirigea vers son bureau au rez-de-chaussée dans l'optique de continuer ses recherches archéologiques. Il préparait un article pour le musée d'histoire de la ville et avait promis de leur transmettre avant la fin de la semaine qui suivait, donc autant dire qu'il ne devait pas chômer !

C'est pour cette raison que Sallah s'occupa d'aller répondre à la porte lorsque le heurtoir résonna une fois de plus dans le hall. La maison était toujours aussi surchauffée qu'à l'accoutumée, mais Adrian avait fini par s'y faire. Il ne prêta guère attention à la discussion qui pouvait se dérouler à l'entrée, la porte de son bureau étant de toute manière fermée, mais rapidement le bruit de l'huis que l'on refermait se fit entendre. Des bruits de pas dans le couloir précédèrent l'ouverture de la porte du bureau et Adrian leva machinalement les yeux vers son fils qui se pencha à l'intérieur, cherchant à capter son regard.

« Walîy, il y a quelqu'un qui veut te voir à l'entrée. Un homme qui dit qu'il n'a pas de rendez-vous, mais qu'il veut voir monsieur Pennington. »
« Vraiment ? Merci, je vais voir. »

L'égyptien hocha la tête avant de refermer la porte en retournant vaquer à ses occupations. Adrian ôta ses lunettes tout en se redressant avant de contourner le bureau pour quitter la pièce et se diriger vers la porte d’entrée qui avait été refermée. Le malheureux devait certainement attendre à l'extérieur et comme l'Archimage doutait qu'il ait dit quoi que ce soit, il pouvait bien avoir décidé de s'en-aller en croyant qu'il n'était pas désiré ! Ce ne serait pas une première, cependant Sallah était trop timide – ou renfermé, au choix – pour agir différemment.

Ouvrant la porte, ses prunelles se posèrent sur un jeune homme qui attendait tout de même. Les mains dans les poches, il ne semblait pas vraiment contrarié par le traitement qu'il venait de subir ! Assez jeune, il semblait avoir la trentaine, mais n'éveillait rien dans les souvenirs de l'Archimage. Ce dernier s'apprêtait à ouvrir la bouche pour le saluer lorsqu'il sentit une sensation étrange le submerger. Il avait affaire à quelqu'un de spécial. Un mage ? Non, la sensation n'était pas la même, pas plus qu'une créature magique. Peut-être qu'il portait quelque chose sur lui qui troublait la perception du centenaire ? Mettant provisoirement cette question de côté, Adrian ouvrit enfin la bouche.

« Bonjour. Je suis Adrian Pennington, vous vouliez me voir ? » Il cherchait dans son esprit un quelconque souvenir au sujet de cet homme, mais en vain. « Nous nous sommes déjà rencontrés ? Je ne crois pas, mais je dois avouer que je ne suis pas extrêmement physionomiste... »

Après plus de cent ans de vie, disons que les visages commençaient à s'estomper ou à se confondre dans ses souvenirs. Quoi de plus logique ?
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 8 Jan 2017 - 21:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Raphaël attendait, et attendait encore. Il se trouvait que l'olympien ne connaissait que deux attitudes, quand il s'agissait d'attendre. Soit il avait une patience d'ange, et pouvait attendre pendant des siècles s'il le fallait sans un battement de cil, soit une seconde lui paraissait durer au moins un siècle. Inutile de préciser qu'en cet instant, il était réglé sur la deuxième possibilité.

Lui qui s'était promis de laisser au moins une minute de répit à l'homme qui lui avait ouvert s'était impatienté au bout de dix secondes. Ça ne se voyait pas réellement dans son attitude, il savait être impatient dans son for intérieur, mais au bout de vingt secondes, il lâcha tout de même un soupir. Quand il passa la barre des trente secondes, il sortit la main de sa poche pour regarder sa montre, comme s'il avait été en train d'attendre depuis des heures. A la quarante-cinquième seconde, il n'y tint plus et se décida à frapper.

Il n'eut pas le temps de le faire, puisque la porte s'ouvrit une nouvelle fois, mais sur un visage inconnu cette fois, et bien différent du premier. Sauf qu'il ne parla pas tout de suite. Allons bon. Tout le monde était muet dans ce manoir ? Ça s'annonçait compliqué... Raphaël s'imaginait déjà en train d'essayer d'interpréter des signes et des gestes.

Chez cet homme-là en tout cas, le mutisme semblait provisoire, puisqu'il ouvrit la bouche pour le saluer. Raphaël chassait déjà l'incident, qui n'en était pas vraiment un, de son esprit. C'était peut-être sa gueule d'ange qui avait surpris son interlocuteur.

« Raphaël Mercury » se présenta-t-il à son tour. « Et rassurez-vous, nous ne nous sommes jamais rencontrés ».

Il accompagna cette affirmation rassurante d'un sourire éclatant dont il avait le secret. Il n'était pas à Star City depuis assez longtemps pour y avoir rencontré beaucoup de nouvelles têtes, c'était certainement plus facile pour lui. De plus, il avait une excellente mémoire. Des plus utiles quand on avait plusieurs millénaires d'existence derrière soi.

Enfin, il était temps de passer aux choses sérieuses. Il était ici pour affaire, pas pour jouer les séducteurs. Même si ça ne lui aurait pas déplu.

« J'ai... disons... un souci d'ordre magique et une de mes connaissances m'a indiqué votre nom comme une possible solution ».

Raphaël était presque fier de lui. Jusque là, il n'avait pas menti. Il avait tout au plus garder quelques détails plus ou moins importants pour lui-même. Bon, il avait aussi joué sur les mots. Mais divin, magique... c'était pareil non ?

En attendant, il était toujours sur le pas de la porte. Indépendamment du froid, ce n'était pas le plus pratique pour discuter, et encore moins pour négocier. Si son interlocuteur décidait de lui claquer la porte au nez, il allait avoir du mal à le convaincre de l'ouvrir à nouveau.

« Pardonnez-moi de vous demander ça, ça vous ennuie si nous poursuivons cette conversation à l'intérieur ? Le temps n'est pas des plus cléments ».

Il bougea même ses épaules, comme s'il venait d'être brusquement parcouru d'un frisson.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 8 Jan 2017 - 22:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Le nom ne disait effectivement rien à Adrian et l'homme le confirma. Il hocha la tête face à cette affirmation tout en se demandant ce que cet homme pouvait bien lui vouloir. En apparence, il semblait relativement agréable et son sourire encourageait à lui faire confiance, cependant l'Archimage en avait vu bien d'autres et il ne se laissait plus embobiner par un charmant sourire. Une expression neutre collée au visage, il contemplait toujours l'homme qui l'informa de la raison de sa venue. Un souci d'ordre magique ? Dans ce cas, c'était assez normal et logique de le voir ici, toutefois Adrian ne put s'empêcher de se demander qui avait pu lui parler de lui. Oh, ils étaient assez nombreux à savoir quelle était sa spécialisation, mais tout de même, il aimerait bien connaître l'identité de la personne derrière cette rencontre.

Cependant, avant d'avoir eu le temps d'ouvrir la bouche pour en savoir davantage, le centenaire fut pris de court par la question de son invité surprise. Poursuivre la discussion à l'intérieur serait effectivement plus agréable et pratique, mais Adrian se montrait toujours méfiant depuis qu'une Super-Vilaine lui avait annoncé de but-en-blanc qu'elle connaissait sa véritable identité. Fort heureusement, les protections du manoir lui permettraient de se protéger des individus mal-intentionnés si tel était le cas de son interlocuteur.
Hochant la tête en signe d'approbation, il arbora un sourire désolé.

« Vous avez raison, désolé, j'oublie parfois que nous sommes en plein hiver. Entrez donc. »

Joignant le geste à la parole, Adrian recula afin de libérer l'entrée et de permettre au jeune homme de pénétrer dans le hall. L'endroit était toujours aussi mal décoré, ou plutôt décoré d'une manière plus que dépassée, mais restait agréable. Les murs étaient pleins d'étagères débordantes d'objets divers qui pourraient ressembler à une décoration de mauvais goût pour les profanes, mais la vérité, c'était qu'il s'agissait essentiellement d'artefacts magiques.

Adrian entraîna le nouvel arrivant vers une salle située près de l'entrée. Il s'agissait du salon où se trouvait la cheminée qui réchauffait toute la maison, ainsi qu'une importante quantité d'ouvrages divers stockés dans des bibliothèques qui occupaient tous les murs ou presque. L'atmosphère était presque étouffante pour quelqu'un qui n'était pas habitué à vivre avec un égyptien qui confondait le manoir de son père avec le désert du Sahara, mais ça valait tout de même mieux que geler à l'extérieur. Désignant le canapé qui faisait face à la cheminée, Adrian invita le prénommé Raphaël à s'installer.

« Je vous en prie. Vous voulez boire quelque chose ? »

Si tant est que l'homme veuille boire quelque chose, Sallah se chargerait de le préparer avant de l'apporter ici dans quelques minutes, mais si tout était en ordre, Adrian se contenterait d'enchaîner sur la discussion qui l'intéressait réellement. Et d'éclairer les zones d'ombre.

« Enfin pour en revenir à la raison de votre venue ici.... » Toujours debout, il posa les yeux sur l'homme, croisant ses bras sur son torse. « Vous dites que c'est une connaissance qui vous a donné mon nom ? De qui s'agit-il ? Ils ne sont pas nombreux à me connaître, alors je me demande qui est notre connaissance commune. » Une question normalement légitime, mais il ne serait pas étonné de le voir esquiver la question s'il avait de mauvaises intentions. « Que cherchez-vous exactement comme aide ? Vous avez parlé d'un souci d'ordre magique.... »

Il fut tenté de lui demander quelle était cette étrange aura qui flottait autour de lui, mais décida d'attendre avant d'aller plus loin. Il était préférable de voir jusqu'à quel point il pourrait se montrer honnête ou non, de manière à comprendre à qui il avait affaire.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 9 Jan 2017 - 17:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Comme quoi, un sourire saupoudré de politesse pouvait mener à tout. Bon, et aussi un certain talent d'acteur. Convaincre son interlocuteur de le laisser entrer n'avait même pas été difficile. S'il s'était s'agi d'un film ou d'une série, il y aurait probablement eu un zoom dramatique sur le pas de la porte et le pied de Raphaël, le temps que sa chaussure passe effectivement le pas de la porte. Comme ce n'était pas un film ou une série, l'olympien se contenta d'entrer quand on l'y invita.

S'il faisait froid à l'extérieur, c'était tout le contraire une fois la porte passée. Il régnait une chaleur étouffante. A croire que son frère était dans le coin. Il avait aussi la nette impression que son entrée avait été assorti d'un retour en arrière d'au moins un siècle. Soit le propriétaire des lieux n'était pas un grand décorateur, soit c'était exactement ce qu'il aimait. Etonnament, Hermès était plus orienté vers les colonnes et les temples. Chacun ses goûts. Quelques objets ne lui paraissaient peut-être pas tout à fait innocent, mais ce n'était après tout pas si étonnant. Quoi de plus normal que de trouver un objet magique ou deux chez un magicien ?

Son hôte l'emmena avec lui vers un salon, et surtout, vers la cheminée à l'origine de la chaleur qui régnait à l'intérieur. Heureusement qu'il était grec... songea-t-il alors que Pennington lui désignait le canapé.

« Non merci. J'espère ne pas vous déranger assez longtemps pour que cela nécessite de boire quelque chose ».

En revanche, il retira son manteau. Il était grec, certes, mais cela ne voulait pas pour autant dire qu'il appréciait d'être dans une pièce surchauffée avec un manteau hivernal sur le dos. Il s'installa confortablement, les jambes croisés, un bras étendu sur le dossier du canapé. Son hôte préféra resta debout, les bras croisés. Préférence personnelle ou expression d'une certaine méfiance ? Vu la question qui suivit, Raphaël pencha pour la deuxième possibilité.

La question du jeune homme ne lui posait qu'un tout petit problème. Il se voyait mal dire la vérité, pas toute la vérité en tout cas. Notamment parce que ça impliquait de raconter comment il avait secoué un type comme un prunier pour obtenir des informations sur l'un de ses objets divins. Et le secouage de type, ce n'était que le début de l'histoire. Il y avait eu quelques péripéties avant qu'il ne se décide à consulter un mage et que le nom de Pennington apparaisse. Et il avait encore tâtonné avant de trouver le bon.

« Eh bien en parlant de connaissances, je me suis peut-être avancé. Je ne connais que très peu la personne concernée. En réalité, je ne lui ai jamais adressé la parole. J'ai... disons surpris une conversation. Je n'en suis pas fier. Mais je cherchais un magicien, et c'est justement le mot que j'ai entendu dans leur conversation, suivi de votre nom de famille. C'était deux jeunes gens. Une fille et un garçon je crois, mais franchement, avec les looks des jeunes de nos jours, je ne pourrais pas vous l'affirmer. Quoiqu'il en soit vous avez apparement aidé l'un deux et il ou elle en parlait avec son ami ».

Il grimaça, comme pour s'excuser d'avoir arrangé la vérité et abusé de la patience de son hôte et achever son mensonge. Le grand secret du mensonge, c'était de ne pas entrer dans le détail. Trop de détails tuait l'illusion.

« Je n'aurais pas pris la peine de vous déranger si ce n'était pas important, croyez-moi ».

Il passa volontairement sous silence l'exposé de son problème, pour l'instant en tout cas. Disons qu'il reculait pour mieux sauter. S'il exposait son problème maintenant, il passerait probablement pour le type contrit, mais pas tant que ça et qui avait juste envie de balancer ses soucis au plus vite pour les régler tout aussi rapidement.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 9 Jan 2017 - 20:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
L'explication de l'homme lui sembla assez nébuleuse. Des jeunes gens qui avaient parlé de lui et de la magie ? Mis à part les élèves de Star High – uniquement ceux liés à la partie « Super » du lycée bien évidemment – ou encore Susan et sa compagne, Adrian ne voyait pas de qui il pouvait bien s'agir. Bien sûr, il aurait pu demander davantage de détails, comme l'apparence de ces jeunes gens, histoire d'être certain qu'il n'était pas en train de chercher à l'embobiner, mais serait-ce réellement utile ? Cet homme avait réussi à entrer dans le manoir, ce qui signifiait qu'il ne lui voulait rien de mal. Peut-être qu'il craignait simplement de devoir dire la vérité et de prendre le risque de tomber sur quelqu'un qui n'était pas aussi honnête qu'il l'espérait ?

Adrian ne pouvait pas lui en vouloir. Lui-même n'aimait guère aborder ce sujet sans savoir à qui il avait affaire, ou du moins il n'appréciait plus de le faire depuis qu'il avait compris que des criminels pouvaient se servir de ces informations contre lui. Devait-il lui faire confiance simplement parce qu'il avait fait le lien entre lui et la magie ? Peut-être. Mais avant d'aller plus loin, l'Archimage souhaitait savoir à qui il avait réellement affaire ! Car, plus les secondes passaient, plus cette sensation étrange s'installait dans son esprit. Cet individu n'était pas un humain. Peut-être qu'il s'agissait d'un hôte, mais dans ce cas il devait fréquemment accueillir la divinité à laquelle il était lié, parce que l'énergie divine qui émanait de lui était bien plus puissante que celle de tous les autres hôtes qui avaient croisé sa route !

Il n'était pas certain que rentrer dans le vif du sujet soit une excellente idée, cependant Adrian ne pensait pas que l'homme allait lui dire quoi que ce soit s'il ne le demandait pas clairement. Un soupir lui échappa donc, il hocha la tête, puis décida de s'installer sur le fauteuil situé près de son invité surprise. Joignant ses mains, coudes posés sur ses genoux, l'Archimage posa un regard inquisiteur sur son interlocuteur avant de prendre la parole d'un ton toujours aussi posé et mesuré.

« Je m'en doute bien. Mais quand vous parlez de problème magique, je présume que vous voulez plutôt parler d'un problème d'ordre divin, n'est-ce pas ? » Il scruta le visage du jeune homme, guettant des traces de surprise ou de contrariété. « Si vous connaissiez bien les personnes qui m'entourent, vous auriez su qu'il était inutile de cacher votre nature. Je sens la magie divine émaner de vous, bien plus qu'un simple hôte d'ailleurs. Je m'étonne seulement que ce soit possible, j'avais cru que le Pacte était suffisant. » Du moins pour les « gentils », les divinités malfaisantes – ou les démons – se moquant bien des règles. « Vous avez une telle aura divine que j'ai du mal à croire que vous pensiez passer inaperçu. »

C'était la stricte vérité. Certes, Adrian était l'Archimage et son affinité avec la magie était sans égale – sauf pour Sarevok – mais il existait bien des mages suffisamment puissants pour ressentir l'aura divine qui émanait de cet homme. Dante le pourrait certainement, par exemple ! La vraie question, maintenant, c'était de savoir si cet homme allait lui avouer la vérité et poser cartes sur table, ou s'il le prendrait pour une buse en essayant de le rouler dans la farine. Eldoth n'avait pas l'habitude d'étaler son CV d'Archimage, mais dans ce cas de figure il pourrait faire une exception pour forcer un peu la main de son invité.

Et ensuite ils pourraient parler de la raison de sa venue ici, mais c'était tout à coup devenu bien secondaire aux yeux du centenaire.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 9 Jan 2017 - 21:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le magicien ne répondit pas tout de suite. Le silence, ce n'était jamais une bonne nouvelle. Cela signifiait que l'autre réfléchissait, décortiquait et doutait. Si doute il y avait, autant dire que la partie n'était pas gagnée.

Il soupira, et s'assit. Tiens ? Est-ce qu'il avait finalement décidé que son histoire tenait la route et qu'il omettait des détails pour une bonne raison ? Hum... non. Au vu du regard qu'il lui décocha, c'était plutôt tout le contraire. En plus, l'homme était plus direct.

Il aurait pu nier, il aurait pu mentir, mais c'était bien inutile. Une aura divine, ça ne pouvait pas se ranger dans une poche.

Il esquissa un sourire.

« Je vais être honnête, j'ai pris un risque. J'avais vraiment besoin d'aide, je me suis dit que ça valait le coup d'essayer. Je pensais que ça vous prendrait plus de temps ».

Il haussa les épaules, comme si ce n'était rien de plus qu'un léger contretemps dans son plan.

« C'est bon signe ceci dit. Ça veut dire que vous êtes un bon ».

Et en l'occurence, il avait besoin du meilleur. Enfin, il avait aussi conscience que la flatterie ne le mènerait nul part, au vu de la tête de son interlocuteur. L'olympien ne s'avançait probablement pas en disant que leur entretien n'irait pas plus loin avant qu'il n'ait révélé sa vraie nature.

Ceci dit, il voyait aussi quelques points positifs. Pour commencer, le magicien aurait pu lui régler son compte avant de poser des questions. Là, il avait choisi de faire l'inverse. Il ne se voilait pas la face. Il était conscient que la tape sur les doigts pouvaient encore arriver. Heureusement pour lui, il était un petit malin.

Il décroisa les jambes, planta ses pieds dans le sol, son coude sur l'accoudoir et son menton dans sa main. Il avait toujours le sourire aux lèvres.

« Vous savez quoi ? Vous avez trois chances de deviner mon identité. Ensuite, une fois que vous l'aurez... eh bien j'imagine que vous devrez décider ce que vous ferez de moi... »

La perspective n'avait pas vraiment l'air de l'effrayer, encore une fois.

« Ceci dit... vous devez déjà vous douter que je n'ai pas des intentions maléfiques. Vous êtes quand même un magicien. J'imagine que votre demeure entière est protégée contre les intrusions et que si j'avais voulu vous faire du mal, j'aurais probablement explosé en entrant. Ou alors j'aurais été téléporté je ne sais où... Bref ».

A choisir, il préférait la téléportation à l'explosion, qu'il jugeait beaucoup trop salissante. Il chassa ses énumérations dans un geste de la main et reporta son attention sur Adrian.

« Trois chances. Et non, je ne vous donnerais pas d'indice ».

Ça aurait été beaucoup trop facile.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 10 Jan 2017 - 13:56 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian s'était attendu à une réaction assez vive, ou alors à ce que son interlocuteur s'amuse à nier ce qu'il venait de dire, mais non. Visiblement, l'homme prenait ça avec un calme évident, un peu comme s'il s'était attendu à être démasqué. Était-il au courant de son statut d'Archimage ? C'était assez peu probable, hormis s'il avait entendu parler de lui via Dante ou ses rares amis suffisamment proches pour connaître ses secrets, mais cela ne semblait pas être le cas.

Toujours est-il qu'Adrian put constater que cette découverte semblait davantage réjouir que contrarier la fameuse divinité – qui ne démentait pas ! Il était vrai que seules les personnes un minimum qualifiées pouvaient réellement sentir et comprendre la nature des êtres liés aux divinités, mais vu qu'il ne s'agissait clairement pas d'un champion – ou alors il était le plus puissant qui lui ait été donné de rencontrer – son interlocuteur aurait dû s'inquiéter des répercussions de cet aveu. Au lieu de cela, il semblait parfaitement à l'aise, installé comme s'ils étaient en train de parler de la pluie et du beau temps, allant même jusqu'à pousser la provocation en lui proposant un jeu afin de deviner son identité. Bon, c'était déjà un indice. S'il avait affaire à une divinité « sérieuse » telle qu'Athéna, pour ne citer qu'elle, Adrian était convaincu que la réponse serait arrivée sur-le-champ. Au lieu de cela, il avait droit à un jeu digne de Quirk ! Mais l'Archimage ne s'avouait pas vaincu pour autant, il allait jouer le jeu et apprendre ce qu'il voulait, voilà tout.

Un léger soupir lui échappa alors qu'il contemplait le visage de son interlocuteur d'un air calme.

« Vous savez que je pourrais vous obliger à parler ? »

Menacer un dieu de le bannir n'était pas dans ses habitudes, mais il savait qu'il pouvait passer par là si c'était la seule solution d'apprendre à qui il avait affaire – et protéger les habitants de cette planète d'un éventuel dieu cruel, allez savoir.

« Vous avez raison, le manoir est protégé, mais pas de manière aussi hostile que vous semblez le croire. Elles me protègent moi, pas les autres habitants de cette planète. Mais elles ne sont pas agressives, je n'ai pas pour habitude de faire exploser mes invités, même mal-intentionnés. »

Dans une autre vie, il avait dû être hippie. Mais même en ayant connu les sixties, Adrian ne s'était jamais lancé dans cette aventure-là pour la bonne et simple raison qu'il n'avait pas la fibre suffisamment « libertine » pour coller à tous les préceptes de ce mouvement. Blague à part, le centenaire s'était donné quelques instants afin de pouvoir réfléchir aux questions qu'il allait poser. La plus simple aurait été « qui êtes-vous », mais il doutait que ce soit recevable, malheureusement.

« Je pourrais vous demander clairement qui vous êtes, ce ne serait pas un indice, non ? » Il haussa les épaules. « Un simple oui ou non, ce serait envisageable tout de même ? Je ne suis pas encore devin. » Même s’il pouvait lire les pensées des humains. « Pour commencer.... craignez-vous le bannissement ? » Il existait quelques divinités qui pouvaient revenir sur Terre comme bon leur semblait. « Êtes-vous un hôte. » Ou une véritable divinité. « Et quel est votre domaine de prédilection ? »

Bon, l'homme avait dit qu'il ne donnerait pas d'indices alors Adrian ignorait s'il accepterait de répondre, mais c'était sa seule chance d'affiner la zone de recherche. Les panthéons étaient très nombreux, bien que certains ressortaient plus souvent que d'autres. S'il obtenait des réponses à au moins l'une des questions, ce serait déjà une bonne avancée pour deviner l'identité de son interlocuteur particulièrement taquin.
Histoire de mieux faire passer la pilule, Adrian esquissa un sourire clairement moins commercial que celui du palier, mais c'était le geste qui comptait !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 10 Jan 2017 - 17:59 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il y eut d'abord un soupir et une menace pas vraiment voilée. Qui n'impressionna nullement Raphaël. Au contraire. Puis le magicien mit de l'eau dans son vin en lui indiquant qu'il n'était pas vraiment en faveur des mesures extrêmes.

« Intéressant. Vous êtes donc relativement pacifiste ».

Relativement, parce qu'il l'avait tout de même menacé, à peine quelques secondes plus tôt. Mais pour il fallait rendre à César ce qui était à César, à défaut d'une expression équivalente en grec. Le magicien était somme toute raisonnable s'il ne faisait pas exploser les indésirables.

« Ce serait une réponse » confirma le dieu. « Ce qui gâcherait un peu le principe de la devinette ».

Raphaël songea que son interlocuteur ne réalisait pas vraiment à quel point il était chanceux de ne pas pouvoir lire dans ses pensées. A tous les niveaux, il y avait sûrement de quoi surprendre. Gracieusement, il hocha la tête pour accepter une réponse par oui ou non. Trois questions suivirent. Et l'olympien haussa un sourcil.

Pas parce que les questions étaient pertinentes, même si elles l'étaient.

« Oui » répondit-il à la première question – parce qu'après tout, c'était une sacré perte de temps et que l'alternative lui aurait sans doute donné une grosse partie de la réponse – « Non », il avait déjà admis sa nature divine, inutile de nier plus longtemps – « Et je ne suis pas sûr de pouvoir répondre à la dernière question par oui ou par non ».

Ce qui voulait dire qu'il ne répondrait pas. Les règles étaient claires. Le magicien lui avait demandé une réponse par oui ou par non, ce qui impliquait des questions fermées. Hors cette question-là était on ne peut plus ouverte.

Il n'en dirait pas plus. Il lui avait déjà donné énormément d'indices depuis le début de leur entretien. Sa simple présence sur Terre était un indice. Jamais une divinité respectant les règles n'auraient mis les pieds ici. Certes, il avait mentionné un cas de force majeure, mais tout de même. Même en admettant que son interlocuteur ait décidé arbitrairement de réduire ses choix au simple panthéon grec – ou romain, il se sentait d'humeur généreuse et aurait accepté Mercure comme réponse – il pouvait encore légitimement hésiter entre trois divinités. Apollon, Dionysos, et lui-même. Zeus et Poséidon n'auraient jamais quitté le confort de l'Olympe, et Hadès comme Arès n'auraient jamais franchi la porte. Le premier parce qu'il n'était pas exactement un modèle de bonté, et le second parce qu'il aurait essayé de fracasser le manoir. Restait bien sûr Héphaïstos, mais malgré toute l'affection qu'il avait pour son frère, il n'aurait pas aimé être comparé à lui. Tout du moins en ce qui concernait l'aspect visuel. Enfin bien sûr, c'était en admettant qu'il ait le bon panthéon.

Le plus drôle dans tout ça, c'est qu'il lui avait donné une indication des plus parlantes dans les premières minutes de l'entretien. Il était curieux de voir si le magicien allait la relever.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 10 Jan 2017 - 21:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Ainsi donc, il craignait le bannissement, il était sûr Terre en tant que divinité à part entière et il refusait de répondre à la dernière question. Ce n'était pas brillant ! Bon, Adrian avait déjà deux informations importantes, à savoir que son interlocuteur était un dieu qui avait pu venir sur Terre avec son propre corps et non en passant par un hôte, puis ensuite qu'il avait un côté taquin. Très taquin même s'il considérait qu'il essayait de lui faire deviner sa propre identité au lieu de lui dire clairement.

Eldoth soupira doucement, cherchant à savoir comment il pourrait se dépêtrer de cette situation dans laquelle il s'était involontairement fourré. Malheureusement, à part en trouvant à qui il avait affaire, Adrian ne voyait aucune autre issue. Il dévisagea son invité bien mystérieux avant d'esquisser un sourire mi-amusé, mi-contrit.

« Et si je ne devine pas, ça veut dire que je n'aurai pas le droit de savoir à qui j'ai affaire, c'est ça ? » C'était une question rhétorique, aussi enchaîna-t-il. « Vous avez un côté taquin assez prononcé, vous ne craignez pas d'être débusqué et renvoyé chez vous, donc j'ai tendance à penser que vous ne figurez pas parmi les divinités les plus... respectables dirons-nous. » Sans vouloir le vexer. « Étant donné que vous vous êtes invité sur Terre avec votre enveloppe charnelle, je peux éliminer les femmes et les enfants. » Ce qui nettoyait déjà bien la liste. « Mais il reste encore tous les panthéons, autant dire que trois propositions ne suffisent pas vraiment. »

Il pouvait donner l'air de bavarder sans raison, mais la vérité c'était qu'il essayait de réfléchir, de comprendre à qui il avait affaire. Son interlocuteur ne l'aidait pas vraiment et Adrian commença à se demander s'il ne risquait pas de se planter en beauté. Humectant ses lèvres dans un geste de réflexion, le centenaire détourna le regard, tournant et retournant ses informations dans son esprit avant de reprendre la parole.

« Dionysos ? La Terre est un bon endroit pour faire la fête de ce que j'ai cru comprendre... » Même s'il n'y participait pas franchement. Mais ce n'était pas ça. « Apollon ? » Toujours pas. « Vous me testez ? »

Il détourna le regard, reprenant sa réflexion en se doutant bien que c'était sa dernière chance. Ce n'est qu'à ce moment qu'il repensa à un détail. Alors qu'il s'apprêtait à répondre à son interlocuteur en l'interpellant par son nom de famille, Adrian songea à « Mercury ». Venant d'une divinité taquine, ce serait assez logique qu'elle fasse un pied de nez à ses compagnons en dévoilant à demi son identité. Mercury, Mercure. Hermès. Divinité liée à la ruse et à diverses autres catégories qui semblaient compatibles avec la première impression de l'Archimage. Un bref rire lui échappa alors qu'il se sentait ridicule de ne pas avoir relevé ce détail avant.

« Raphaël Mercury... j'imagine que vous devez trouver cela assez amusant, non ? Dévoiler votre identité aux gens sans qu'ils ne comprennent à qui ils ont affaire. Mercure, Hermès, c'est comme vous préférez, mais je crois que votre réputation parle pour vous. La ruse vous va bien. »

Malgré tout, il attendit la confirmation de son interlocuteur avant d'aller plus loin. Il serait assez ridicule si l'homme lui disait tout à coup qu'il n'avait rien à voir avec Hermès ou la mythologie grecque de manière générale et qu'il venait de se planter en beauté.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 10 Jan 2017 - 22:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Bien décidé à le laisser se dépêtrer dans ses réflexions, Raphaël garda le silence, et son sourire insupportable. Il ne daigna même pas répondre à la question de son hôte tant la réponse était évidente. Si vraiment il échouait à l'identifier au bout de trois essais, peut-être se montrerait-il magnanime et lui donnerait-il un indice. Quelque chose d'obscur, évidemment. Il en avait assez fait.

Son interlocuteur était du genre à penser à voix haute, et en olympien bien élevé, Raphaël ne chercha pas à briser sa concentration. A une exception près.

« Aouch » commenta-t-il d'un ton trop blasé pour qu'il exprime vraiment une blessure émotionnelle à la mention de son manque de respectabilité.

Pour le reste, il était dans le vrai. Tant de possibilités... Il n'aurait pas été surpris d'être comparé à Loki, que beaucoup considérait comme son homologue nordique. Pennington tergiversa encore un peu... et se lança.

Dionysos, puis Apollon. Devait-il être flatté? En tout cas, il continua de rester silencieux. Etrange pour un dieu connu pour son éloquence? Pas tant que ça en réalité. Savoir bien écouter était aussi important que de savoir bien parler. Il était intéressant de constater que les deux dieux cités étaient des olympiens.

Quand il lâcha un petit rire, Raphaël esquissa un sourire. Il sut que le mage l'avait identifié avant même de le dire à voix haute.

« Je me demandais si vous alliez faire le lien » s'amusa le dieu quand il fit mention de son nom d'emprunt.

Il reprit sa position initiale, jambes croisées, bras étendu sur le dossier du canapé.

« Vous pouvez m'appeler Hermès si vous voulez, ou vous contentez de Raphaël. Mercure si vous préférez Rome... »

Au fond, ça n'avait pas d'importance. Il aurait répondu à toutes ces appellations. Maintenant que son nom était dans la nature, il restait un tout petit problème à régler.

« Et maintenant ? » demanda l'olympien avec un geste de sa main sur le dossier. « Dois-je plaider pour mon cas ? »

Il supposait qu'il ne perdait rien à essayer. Sans compter que jusqu'ici, l'homme lui apparaissait comme plutôt raisonnable. Pas de sortilèges létaux en protection du manoir, et une tendance à poser les questions d'abord.

« Essayez de voir le côté positif. Vous auriez pu avoir bien pire. Comme Arès. Ou Hadès ».

Il avait choisi deux exemples des plus parlants, peut-être même un peu trop. N'importe qui ou presque pouvait passer pour fréquentable à côté des deux olympiens.

« Vous auriez pu avoir mieux » reconnut-il. « Vous auriez pu tomber sur Athéna, mais elle aime les règles plus que la Terre ».

Comme il aimait à le dire, sa chère sœur avait plus d'une lance. Si la première se trouvait dans sa main, l'autre était sans conteste dans un endroit plus obscur selon la formule qu'il se plaisait à utiliser. Dionysos lui avait un jour rapporter qu'Athéna elle-même avait ri en l'entendant. Comme quoi.

« Vous auriez pu avoir mon père » pointa Raphaël. « Vous savez Zeus. Le roi du ciel, celui qui a une forte propension à balancer des éclairs sur la tête de ceux qui lui déplaisent et à semer des demi-dieux dans à peu près toutes les maisonnées ».

C'était à son sens un bon résumé du type. Et encore, il trouvait ce portrait flatteur.

« Pas un problème que vous risquez d'avoir avec moi, les demi-dieux dans toutes les maisonnées » souligna-t-il, puisqu'il jugeait que c'était définitivement un argument en sa faveur.

Il n'allait peut-être pas insister sur son principal épithète de dieu des voleurs. Étrangement, les gens de cette profession n'était pas toujours considérés comme des personnes honorables. Il pouvait pourtant y avoir de l'honneur chez les voleurs.

« Et entre nous, vous n'êtes même pas obligé de respecter le Pacte. Ce n'est pas comme si vous étiez l'Archimage ! »

Il réalisa en prononçant le dernier mot. C'était une idée lancée en l'air. Mais qui ne paraissait plus si folle quand elle retombait.

« Vous n'êtes pas l'Archimage pas vrai ? »

Il ne s'attendait pas vraiment à une confirmation. Ni à une infirmation. Il était juste en train de se dire que si de toute les maisons de magiciens, il avait choisi celle de l'Archimage, c'est que la destinée avait vraiment decidé de se foutre de sa gueule.

« Vous êtes libre de ne pas répondre. Mais juste au cas où... sachez que vous êtes plus mignon que Simon le magicien. Vous ressemblez un peu à cet acteur... comment il s'appelle... James quelque chose ? Ah, je sais plus... ça va me revenir ».

Il chassa le problème d'un geste de la main. Il est vrai que se souvenir du nom de l'acteur dans un film n'était peut-être pas le problème le plus immédiat.

« Alors, je peux rester ? Je serais sage, promis. Pas de chaos, pas de mini-Hermès qui court partout sur Terre, vous pouvez me croire ».

Et non, cette histoire dans le monastère grec, ça ne comptait pas comme du chaos.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Jan 2017 - 12:10 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Bon, il ne s'était pas trompé. C'était déjà une bonne chose, surtout qu'Hermès, même s'il ne respectait pas le Pacte, n'était pas le pire des visiteurs que la Terre Prime puisse avoir. Certaines divinités s'étaient montrées beaucoup moins... conciliantes et compréhensives dirons-nous, ce qui permettait de faire la part des choses, même si Adrian ignorait comment réagir. Son rôle d'Archimage le contraignait à faire respecter les lois qui régissaient la magie et l'homme qui lui faisait face les avait bafouées en décidant de venir faire un séjour dans le monde alors qu'il n'y appartenait pas. Pourtant, jusqu'à présent Adrian ne s'était jamais montré pragmatique dans sa manière de gérer les affaires de l'Archimage. Il avait toujours pris garde à faire passer les intérêts du plus grand nombre avant les lois qui pouvaient parfois se montrer insensibles et étrangement inhumaines. Si ce dieu ne nuisait à personne, avait-il une raison valable pour le bannir ? Pas obligatoirement, même si l'Ordre de la Lumière ne serait pas forcément du même avis que lui.

Devant ses réflexions, le centenaire resta silencieux, contemplant son divin interlocuteur en train de plaider sa cause. Athéna n'aurait jamais mis les pieds sur Terre, la question ne se posait donc pas, mais il était vrai qu'ils auraient pu avoir pire que le dieu du commerce – et par extension des voleurs. Les arguments de ce dernier ne tombaient pas dans l'oreille d'un sourd, même si Adrian n'était pas très convaincu par l'histoire des demi-dieux semés partout. Promettre de ne pas engrosser des humaines à tour de bras était un argument assez... original, disons-le comme ça !

Finalement, la situation ne devint vraiment amusante que lorsque la divinité commença à comprendre qu'il avait peut-être affaire à quelqu'un d'un peu plus concerné qu'un simple mage. Un bref sourire passa sur les lèvres d'Eldoth alors qu'il détournait le regard. S'il avait su, aurait-il joué à ce jeu avec lui ? Peut-être pas, mais c'était sans importance ! De toute manière la flatterie grossière qu'Hermès lui servait ne changerait rien à la situation et il préféra briser le silence pour essayer de dépêtrer un peu le sac de nœuds dans lequel il venait de se fourrer.

« Pour commencer : si, je suis l'Archimage. Je ne sais pas si vous manquez de chance ou si c'est votre curiosité qui vous a poussé à vous trahir, mais dans tous les cas, ça ne changera pas grand-chose à la situation actuelle. » Le ton de sa voix restait calme, signe qu'il n'était pas contrarié par cette découverte. « Mais sachez que les flatteries grossières ne vous seront d'aucune utilité, je ne suis pas du style à me laisser avoir par ce genre de choses, alors autant les garder pour ceux qui y sont sensibles. »

Adrian se redressa sur son séant, prenant appui contre le dossier du fauteuil où il se trouvait. Depuis combien de temps Hermès était-il sur Terre ? Qu'avait-il fait depuis son arrivée ? Quelque chose lui disait qu'il n'aurait malheureusement pas toutes les réponses qu'il espérait, mais il ne perdait rien à l'interroger après tout. Peut-être que même les divinités pouvaient craindre quelqu'un et décider de faire profil bas ?

« Vous savez aussi bien que moi que le Pacte n'est pas ici simplement pour ennuyer les divinités. En intervenant sur Terre, vous influencez le libre-arbitre de ses habitants et pour cette raison je devrais normalement vous bannir ou aller directement voir votre père pour lui demander de surveiller sa progéniture d'un peu plus près. » Ce qui était en son pouvoir, même s'il n'avait jamais débarqué sur l'Olympe pour tailler une bavette avec Zeus. « Mais je ne suis pas du genre à appliquer aveuglément les lois sans tenir compte des personnes concernées par cette affaire... alors, convainquez-moi. » Il le regarda quelques secondes avant d'enchaîner : « Commencez par me dire depuis combien de temps vous êtes parmi nous, puis ce que vous comptiez faire en venant voir un mage. Si vous ne nuisez pas aux humains, je ne vois pas de problèmes à vous laisser une chance, mais cela inclura bien évidemment une surveillance rapprochée. Voyez ça comme une sorte de liberté surveillée avec moi dans le rôle du chaperon. »

Même si quelque chose lui disait que ça ne serait pas une partie de plaisir vu l'animal !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 11 Jan 2017 - 21:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Quand le magicien esquissa un sourire, Hermès se promit d'avoir une petite discussion avec Tychée, déesse du Hasard et du Destin. Et sa fille, accessoirement. Enfin il y avait de fortes chances.

« Vous êtes... un meilleur magicien que Simon ? » tenta-t-il de rectifier.

S'il ne pouvait pas flatter l'homme, peut-être pouvait-il tenter de flatter l'archimage. Hnnêtement, il croyait peu à cet argument. L'archimage actuel ne lui paraissait pas des plus corruptibles. Et il avait hésité. Saleté d'hésitation ! Sans parler que s'il avait vu Simon à l'oeuvre, ce n'était pas encore le cas de son successeur.

Il s'assit plus confortablement dans sa chaise, et le dieu interpréta ça comme un signe que la conversation venait de prendre une tournure des plus sérieuses. Finies les cachotteries sur les identités de chacun. Il était maintenant temps de se demander comment deux entités au but des plus opposés allaient pouvoir s'entendre.

Il avait déjà présenté quelques arguments. Avait-il été convaincant ? Hermès était plutôt d'avis de dire oui. Et il ne disait pas ça parce qu'il avait déjà un long historique de réussite. Et il ne disait pas ça non plus parce que les arguments venaient de lui. Disons que si leurs places avaient été inversées, il aurait été convaincu.

Il lâcha un grognement indéfini quand le bonhomme lui parla de l'intérêt du Pacte. Oh. Pas encore cette leçon-là. Il l'avait trop entendue. On aurait pu penser que c'était justement un signe qu'il était nécessaire de la lui répéter jusqu'à ce qu'il l'entende réellement, mais Hermès n'était pas de cet avis. Il ne s'ingérait plus dans les affaires humaines, depuis une éternité. Il lui aurait bien dit ça. Sauf que l'archimage le menaça – l'olympien ne voyait pas d'autres mots – d'aller voir son père. Un rire nasal lui échappa, et il parvint à se retenir presque jusqu'à la fin de la tirade. La menace du chaperonnage l'acheva et il éclata de rire.

« Pardon » s'excusa-t-il entre deux rires. « Excusez-moi ».

Il gloussa encore une bonne minute, tentant tant bien que mal de cacher son hilarité derrière sa main, l'index tendu vers Adrian pour lui demander de faire preuve de patience. Il inspira à fond et lâcha :

« Vous... vous voulez aller voir mon père. Pour me dénoncer. Mon père. Zeus ».

Il sentit un frisson le secouer quand il ravala une énième crise de rire.

« Pardonnez-moi, je n'avais pas autant ri depuis un moment ».

Il se râcla la gorge et réussit à reprendre une expression à peu près sérieuse.

« Donc vous envisagez de me dénoncer à mon père si je ne vous convaincs pas. Juste par curiosité... vous l'avez déjà rencontré ? »

Il était plutôt tenté de dire que non. S'il avait déjà rencontré le dieu des dieux olympiens, l'archimage n'aurait sûrement pas proposé cette idée.

« Vous réalisez qu'une très bonne partie des mythes grecs commencent par « Zeus ne pouvait pas se la garder sous la jupette » ou « Zeus avait envie de n'en faire qu'à sa tête » ? » demanda-t-il très sérieusement. « Que si vous allez sur l'Olympe, il essaiera de vous foudroyer, et qu'il se pourrait bien qu'il réussisse à vous réduire en un petit tas de cendres fumants si vous le mettez suffisamment en rogne ? Et pour finir... » il ménagea une pause pour l'effet. « Vous croyez vraiment que je serais là s'il n'était pas déjà au courant ? ».

Peut-être pas officiellement. Il feignait sans doute de croire son fils occupé, et les autres divinités l'imitaient. L'Olympe était un microcosme des plus intéressants. Si Zeus avait décidé qu'il fallait prétendre d'ignorer quelque chose, alors chacun prétendait que la chose en question n'existait même pas. Histoire de sauver les apparences, Apollon se chargeait de lui signaler les visites imminentes de Zeus, que celui-ci signalait justement toujours bruyamment, afin que le roi des dieux ne trouve pas un temple vide. Et c'était tout.

« Mais d'accord. Admettons. J'ai été un vilain garçon, il faut me surveiller et prévenir papa ».

Résumé à son plus simple appareil, la situation pouvait après tout être décrite ainsi. Autant dire qu'on aurait pu croire le petit Raphaël convoqué à un conseil de discipline avec son papa.

« Pour répondre à vos autres questions, je suis ici depuis... huit mois. Environ. En tout cas pour ce qui est de l'installation définitive ».

Parce qu'avant ça, il y avait eu plus d'une expédition, plus ou moins longue, pour son compte, ou celle du paternel. Mais ça ne comptait pas. Enfin disons plutôt que Hermès considérait qu'il y avait prescription.

« Et si j'avais besoin de l'aide d'un mage... c'était pour retrouver mes affaires ».

Et peut-être aussi celles des autres divinités olympiennes. Si il avait le temps.

« Des questions ? » s'enquit-il comme si de rien n'était.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 12 Jan 2017 - 13:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian n'était pas du genre à se vexer et c'était une bonne chose vu la réaction de son interlocuteur. Au fond, ce n'était pas tant parce qu'il était d'un caractère passif que parce qu'il avait l'habitude de susciter ce genre de réaction ! Les individus qui connaissaient l'Archimage étaient assez rares, la plupart pensaient qu'il s'agissait d'un espace libre régit par aucune règle et l'existence d'une telle personne était donc inenvisageable. Par conséquent, son rôle était souvent pris à la légère, même si dans le cas d'une divinité, c'était tout de même surprenant.

Oh, Hermès ne se fourvoyait pas sur les capacités de son interlocuteur, du moins ce dernier le pensait, mais il semblait croire que son intervention auprès de Zeus n'aurait aucune utilité. Pire, qu'elle serait sanctionnée par sa mort. Parlait-il sérieusement, ou cherchait-il seulement à alléger ses responsabilités ? Dans les deux cas, Adrian n'avait aucune envie de se lancer dans un débat pour prouver qu'il pouvait faire si ou ça, mais il lui semblait tout de même important de souligner que la réaction de Zeus serait certainement bien différente de celle qu’Hermès imaginait. Après, s'il préférait continuer à penser de la sorte, Adrian s'en moquerait : il aura fait son travail en lui précisant les risques – réels – qu'il encourait.

Lorsque la divinité eut terminé d'expliquer ce qu'elle faisait sur Terre et de répondre aux autres questions d'Adrian, ce dernier s'accorda quelques secondes de réfléchir, puis fit de même :

« Je vois. Pour commencer, je tiens simplement à ce que les choses soient claires entre nous. Vous semblez prendre les risques que vous encourez très à la légère, mais je présume que vous n'êtes pas sans ignorer que même en étant une divinité, vous n'êtes pas au-dessus des lois. J'ignore si vous avez réellement côtoyé les anciens Archimages ou non, mais quoi qu'il en soit, si je décidais de me rendre auprès de votre père parce que vous n'aurez pas respecté notre accord, ne vous attendez pas à vous en sortir avec une pirouette. » Il essayait de prendre un ton aussi sérieux que possible. « Le fait que Zeus soit caractériel ne change rien au fait qu'il ne peut pas imposer sa volonté à l'Archimage. Si les divinités avaient vraiment cette possibilité, pensez-vous que le Pacte existerait encore ? J'ai tendance à dire que s'ils ne l'ont pas brisé et que les rares à l'avoir fait l'ont chèrement payé, ce n'est pas sans raison. »

Quoi qu'il en soit, Adrian n'éprouvait pas le besoin de jouer à « qui avait la plus grosse », il tenait simplement à être certain que son interlocuteur avait bien toutes les cartes en main avant de prendre une décision. Maintenant qu'il avait précisé le fait que les menaces n'étaient pas vaines et qu'il ne s'en sortirait pas aussi bien qu'il semblait le croire, le centenaire préféra embrayer sur la suite, se doutant bien qu'il n'aurait jamais le dernier mot avec une divinité aussi taquine qu'Hermès.

« Enfin, vous êtes assez grand pour décider seul de ce que vous voulez croire ou non, je ne vais pas vous faire la leçon, je souhaitais simplement m'assurer que vous aviez connaissance de tous ces détails. » Il marqua une brève pause avant de reprendre. « Quelles affaires cherchez-vous exactement ? Des artefacts divins qui ont été dérobés ? J'ai entendu parler de la disparition de la flèche d'Apollon il y a quelques temps, plus de deux ans je crois, mais je doute que cela vous concerne vraiment. Sauf si vous avez été prié de jouer les chasseurs de trésors par tous vos proches ? » Ce n'était pas si improbable, même si ce serait tout de même assez surprenant. « Et en quoi puis-je vous aider ? »

Il ne pouvait – et ne voulait – pas forcément jouer les chasseurs de trésors à ses côtés, surtout que quelque chose lui disait que la compagnie de la divinité avait beau être acceptable, s'ils se côtoyaient tous les jours, sa patience risquait vite d'être épuisée !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 12 Jan 2017 - 18:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
L'Archimage ne s'était pas laissé démonté par sa crise de rire. C'est avec un sérieux inversement proportionnel à la légèreté du dieu des voleurs qu'il lui signifia que Zeus n'était pas en position de lui imposer quoi que ce soit.

« Vous avez raison. Le Pacte est contraignant, même pour nous » admit-il. « Mais le fait qu'il soit contraignant ne veut pas dire que mon père s'y pliera de bonnes grâces. Ce n'est pas une menace, c'est un conseil d'ami que je vous donne. Si vous devez un jour traiter avec lui, assurez-vous qu'une déesse des plus raisonnables soit présente ».

Il faisait bien entendu référence à sa sœur Athéna, mais ça l'Archimage l'avait sans doute compris. Les gens raisonnables étaient étrangement rares dans sa famille.

« J'ajouterais que vous n'avez pas vraiment besoin d'aller me dénoncer pour que je retourne sur l'Olympe. Vous-même pouvez m'y contraindre ».

Temporairement en tout cas. Raphaël était le genre de divinités qui pouvait faire quelque chose rien que pour le plaisir d'embêter quelqu'un d'autre. Il se cala contre le dossier du canapé. Il craignait que la situation ne soit à un point mort. Il tenait à rester sur la Terre Prime, ne serait-ce que pour remettre la main sur ses attributs. Si possible, sans provoquer la colère de son père au passage. L'Archimage, d'un autre côté, n'avait pas l'air si déterminé que ça à le renvoyer, sinon, ils n'auraient pas été en pleines négociations. Il lui fallait un geste audacieux.

« Je vais répondre à vos questions sur les artefacts. Mais avant ça, je vais vous donner un gage de ma bonne foi ».

Ensuite seulement il lui donnerait les informations pertinentes. Il ne pouvait pas faire l'inverse, le marchandage n'aurait pas été honnête. D'ordinaire, la fourberie ne le dérangeait pas. En l'occurence, les enjeux étaient importants.

« Si, une fois toutes les informations en votre possession, vous décidez que ma place est sur l'Olympe, j'y retournerais, de mon plein gré. Je m'engage à ne pas mettre la pied sur la Terre Prime, aussi longtemps que vous serez l'Archimage. Pas d'expédition en cachette sur la Terre Prime, pas de tricherie, à moins que vous ne m'y autorisiez ».

Il préférait se ménager une porte de sortie, au cas où. On ne savait jamais de quoi l'avenir était fait, et ses quelques millénaires d'existence lui avait appris à penser sur le long terme. La formulation lui permettait aussi d'explorer les autres mondes. Il ne serait donc pas cantonné à l'Olympe. Seule la Terre Prime lui serait hors d'atteinte. Jusqu'ici, ce serment était bien beau, mais il n'était pas contraignant.

« Je le jure sur les eaux du Styx » prononça-t-il distinctement en grec ancien.

Il sentit une secousse remonter depuis ses pieds. Iris, la déesse gardienne du fleuve, avait puisé une coupe dans le fleuve Styx, aux Enfers. Si Hermès devait se parjurer, elle le poursuivrait sans relâche et le forcerait à avaler son eau. Pendant une grande année, soit neuf années terriennes, l'olympien serait condamné au Silence avec un grand S et exclut d'Olympie pendant dix-huit ans. S'il lui venait la mauvaise idée de fuir, le châtiment serait bien pire.

« Maintenant que nous avons réglé cet épineux problème » dit-il avec une légèreté qui contrastait avec la gravité du serment qu'il venait de prêter. « Les artefacts. Je ne suis plus en possession de mes attributs divins » il aimait assez cette formulation qui lui permettait de rester vague sur la façon dont il avait perdu chacun des objets. « Si l'effet de certains peut être considéré comme vaguement utiles pour des humains, d'autres peuvent être franchement dévastateurs. Les serpents Psychí et Anástasi, pour ne citer qu'eux ».

Il se garda bien de préciser qu'il avait justement récupérer le second tout récemment. Il avait laissé le serpent à la maison, et espérait que ce dernier laissait Donatello tranquille.

« J'aimerais aussi remettre la main sur ces objets pour des considérations beaucoup plus terre à terre. Ils sont à moi, j'aimerais récupérer mes choses ». Il ponctua cette affirmation d'un sourire. « Pour ce qui est des possessions de ma nombreuse famille... il est vrai que certaines d'entre elles ont été égarées. Apollon a perdu sa flèche d'or, Arès a perdu une lance. Si je peux remettre la main dessus, je le ferais. Vous pouvez comprendre pourquoi je n'aime pas particulièrement que de tels objets divins soient dans des mains humaines ».

Déjà parce que ces armes pouvaient le tuer lui. Ensuite parce que si elles pouvaient le tuer lui, elles pouvaient détruire un bout de la Terre. Il aimait bien la Terre.

« Et si j'ai pris le risque de venir chercher l'aide d'un mage, c'est parce que la traque de ces objets s'avèrent plus compliqués que prévu. Je dois compter sur la chance, et la chance est capricieuse. Ça m'aiderait beaucoup d'être... pointé dans la bonne direction ».

Un sortilège, un objet magique, un sherpa tibétain, peu lui importait, du moment qu'il s'agissait d'une solution.
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Il n'existe pas d'achat impossible. Il n'y a que des négociations mal menées - Adrian
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Il n'existe pas d'achat impossible. Il n'y a que des négociations mal menées - Adrian Cadre_cat_6Il n'existe pas d'achat impossible. Il n'y a que des négociations mal menées - Adrian Cadre_cat_8


Il n'existe pas d'achat impossible. Il n'y a que des négociations mal menées - Adrian Cadre_cat_1Il n'existe pas d'achat impossible. Il n'y a que des négociations mal menées - Adrian Cadre_cat_2bisIl n'existe pas d'achat impossible. Il n'y a que des négociations mal menées - Adrian Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Achat Nain
» impossible d' actualiser l' assedic par la toile
» Recherche Site achat objet LHJMQ
» [Achat]Armure + casque
» Informations avant achat longline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Il n'existe pas d'achat impossible. Il n'y a que des négociations mal menées - Adrian Cadre_cat_6Il n'existe pas d'achat impossible. Il n'y a que des négociations mal menées - Adrian Cadre_cat_8
Sauter vers: