« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel) Bouton_vote_off
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel) Cadre_1« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel) Cadre_2_bis« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel) Cadre_3
 

« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel)

 
Message posté : Ven 6 Jan 2017 - 23:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Caroussel - Mélanie Martinez
adrian pennington & hillel matthews

Hillel frappa lourdement le heurtoir de la porte du manoir de Adrian. Il était excité comme une puce ou presque. Il avait déjà les yeux rouges, les paupières mi-closes et d’essayer de tenir debout sans tanguer était quelque chose de bien difficile. On vint lui ouvrir la porte. « J’sais, j'suis en retard ! » grogna l’Australien. Ce fut Sallah et cet homme resta un moment assez surpris et bouche-bée. Ce n’était pas de voir Hillel débarqué, car ça il avait fini par s’y faire même s’il se demandait toujours pourquoi Adrian le comptait dans son entourage celui-là. Il était si… différent. Restons poli. C’est que pour une fois, le jeune-homme avait de l’allure et était présentable. Pas qu’il l’était pas d’habitude. Il était… différent et pas aussi bien apprêté. Là, il avait l’air d’être un jeune-homme instruit et éduqué. Instruit, Hillel l’était peut-être mais éduqué… Hillel jaugea l’homme aussi longuement qu’il le dévisageait. Il s’était appuyé sur le chambranle et secouait la tête, presque offusqué. « Ferme la bouche Alfred, j’vais finir par le prendre mal... » Il se redressa. « Alors ? On fait la course ? » le taquinait-il et ce fut à Sallah d’être exaspéré. Hillel feignit de vouloir partir en courant pour trouver Adrian et ce qui voulait dire : retourner la maison, mais l’homme ne réagit pas. Hillel soupira comme un enfant déçu et attendit les bras croisés dans l’immense entrée qu’on aille lui chercher Adrian pour un rendez-vous galant… Non si seulement ! Si c’était le cas, c’est qu’on n’est plus dans la même dimension. Enfin je perds pas espoir. Peut-être qu’un jour il découvrira tout mon charme et…

Hillel était là, invité par son ami riche et coincé presque par erreur. Il voulait absolument le voir. Il avait envie d’embêter un peu Adrian et surtout de se retrouver avec quelqu’un d’aussi pur et en dehors de sa vie. Surtout en dehors de son quotidien. Ca ne pouvait lui faire que le plus grand bien. A défaut de pouvoir aller à Sydney. Je soulage ma frustration comme je peux. Il l’avait harcelé. Adrian avait déjà quelque chose de prévu, puis franchement il était pas facile à vivre le jeune délinquant. Ils n’avaient pas du tout le même rythme de vie et surtout pas les mêmes occupations, ni intérêts. En soit, Adrian n’avait pas la tête à le voir lui. Puis il était pris, un point c’est tout. Vous pensiez vraiment que ça allait m’arrêter ? J’ai donc insisté. Adrian avait fini par lui répondre qu’il devait se rendre à un vernissage que j’ai retraduit par : un-truc-classieux-et-chiant. Adrian avait affirmé, pensant que ça allait le décourager. Que nenni ! J’ai insisté ensuite pour venir avec lui. Il lui promit de faire des efforts, qu’il serait sage etc. et le plus vieux avait cédé. Et déjà, je suis arrivé, je pense qu’il va s’en vouloir d’avoir accepté. J’ai pas totalement tenu mes promesses. Je suis méga défoncé. Mais ! J’ai fais l’effort de bien m’habiller quand même. Petit costume trois pièce skinny, chemise col ouvert… La classe quoi. Non pas de cravate ! Faut pas déconner, c’est pas un mariage. Donc c’est comme ça que j’ai fini ici ce soir, chez Adrian, habillé comme un Kardashian.

Enfin, son acolyte de la soirée fit son apparition. Hillel intervint avant même que le propriétaire des lieux ne pose les yeux sur lui. « J’sais. J’suis trop beau ! » dit-il avec un plaisir non-feint de se trouver si élégant. C’est toujours kiffant de faire le kéké. « T’as vu, j’ai promis, je suis tout beau. Mais genre trop beau ! » et genre trop défoncé. Tais toi où il va le voir que c’est pas juste un peu… « Si j’me fait pas une meuf ce soir avec c’te dégaine… » continuait-il de lustrer son égo avant de sortir tout en se regardant dans un des miroirs de l’entrée. « Non mais ça t’va ? T’auras pas trop honte ?! Dis moi que j’suis beau. S’teuh plait… Et j’te le dis à quel m’ment qu’j’ne suis pas sûr d’réussir à pas trop parler. » continua t-il de délirer avec son accent si particulier tout droit venu d’Océanie.

A peine lui laissait-il le temps de répondre, qu’il regarda l’heure à une très belle montre de marque – volée bien sûr – et la tapota du doigt. « Bon faudrait pas trainer. C’est qu’on n’est pas en avance ! ». Et la faute à qui, à l’Australien toujours. Mais c’était plus drôle de lui faire la remarque que de s’excuser. Il leva alors le casque de moto qui pendait à son bras pour attirer l’attention d’Adrian. « Je t’emmène ou… » lui demandait-il avec un rictus espiègle. Hillel ne conduisait pas seulement une moto, et encore moins un scooter. Non c’était une moto-cross. Il l’avait légèrement modifié pour qu’elle fasse un petit peu moins de bruit, mais ce n’était toujours pas ça. C’était toujours pas discret. Ce qu’il aimait dans ce deux-roue, c’était surtout sa légèreté. Il pouvait plus facilement se faufiler dans les petites rues, square ou accès piétons, voire les structures avec un tel enfin. En gros pour semer la police ou tout autre personne qui voudrait lui régler son compte. Adrian connaissait sa moto. Bah déjà, je suis sûr qu’il m’entend arrivé depuis la rue… Il sait que je me déplace sur le dos d’une bête.

acidbrain


 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 7 Jan 2017 - 13:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Hillel était un jeune garçon assez... spécial dirons-nous. Oh, la normalité était une question de point de vue et de celui de beaucoup de personnes, Adrian était loin de l'être ! Disons simplement que le centenaire le trouvait très démonstratif, un peu trop pour quelqu'un d'aussi réservé que l'Archimage. Cependant, puisque l'adolescent semblait apprécier sa présence et s'inviter dès qu'il en avait envie, le centenaire n'allait pas lui fermer la porte au nez et lui tourner le dos ! C'est pour cette raison qu'il avait accepté que le jeune homme l'accompagne à un vernissage préparé par une connaissance qui semblait visiblement en bonne position pour devenir la nouvelle coqueluche des mécènes de Star City. Bon, Adrian n'était pas convaincu qu'il s'agissait d'une bonne idée pour la bonne et simple raison qu'il craignait de le voir se montrer un peu trop... expansif, mais comme il avait promis de se tenir à carreaux, Eldoth n'avait aucune raison pour refuser.

Il avait enfilé un costume assez simple et à l'ancienne mode pour ce vernissage, attendant que le jeune homme arrive en consultant des bouquins qui attendaient d'être traduits. Il avait donné une heure bien précise, mais Hillel était apparemment en retard. Fort heureusement, Adrian avait pris ses précautions en lui communiquant une heure plus avancée que celle à laquelle ils devaient réellement partir, c'est pourquoi quand le heurtoir de la porte résonna à l'entrée, ils étaient tout pile à l'heure. Sallah se chargea d'aller ouvrir tandis que le centenaire rangeait les quelques ouvrages qu'il avait eu le temps de consulter durant son attente, puis il se dirigea vers le hall d'entrée où Hillel bavardait avec Sallah. Ou plutôt où Sallah subissait les histoires de leur jeune invité.

Ce dernier avait enfilé une tenue qui le changeait beaucoup ! Mais il était parfaitement présentable, bien entendu ! Le centenaire le contempla alors qu'il se vantait, faisant les éloges de sa tenue et de son aspect. Un léger sourire ourla ses lèvres alors qu'il écoutait le jeune invité, mais lorsque ce dernier souligna qu'il « se ferait une meuf » avec cette dégaine, disons qu'Adrian eut quelques doutes ! Cela dit, il n'avait pas franchement l'occasion d'en placer une au vu du débit d'Hillel et ce n'est que lorsqu'il lui demanda comment il comptait se rendre sur place que le vieux mage put ouvrir la bouche pour répondre :

« Ça ira. Je vais plutôt appeler un taxi, ce n'est pas que je ne te fais pas confiance bien sûr. » Mais simplement qu'il n'avait pas envie de monter sur l'un de ces engins. « Par contre, n'espère pas trouver de jeune femme de ton âge, en général elles ont plutôt dans les cinquante ans et encore. Enfin, sauf pour quelques-unes, mais elles ont plutôt la trentaine. »

Ce qui était donc bien trop vieux pour quelqu'un comme Hillel, sauf s'il se trompait et qu'il connaissait bien mal le jeune homme. Ce ne serait guère surprenant en vérité étant donné que l'Archimage n'avait jamais été doué pour cerner les gens – une ironie lorsqu'on savait qu'il avait un don d'empathie. Ses prunelles se posèrent sur Hillel avant de se glisser vers Sallah au moment où celui-ci soupirait d'un air blasé. Son attention se reporta sur l'adolescent alors qu'il reprenait la parole :

« Mais tu as raison, tu es très présentable. Enfin, je n'en attendais pas moins de toi. »

Étant donné qu'il n'allait pas s'amuser à se faire conduire sur une moto, Adrian s'éloigna quelques secondes le temps de passer un coup de fil à la compagnie de taxis pour qu'ils envoient quelqu'un, puis revint auprès du jeune homme. Ce serait l'histoire de quelques minutes puisqu'ils avaient l'habitude de venir le ramasser ici, ce qui laissait normalement le temps à Hillel de débiter encore une bonne quantité de paroles s'il en avait l'envie, ou tout simplement de partir en avance. Bien sûr, le jeune homme pouvait parfaitement décider de l'accompagner en taxi et de récupérer son véhicule au moment du retour !

Toujours est-il que le taxi arriva quelques instants plus tard et qu'ils purent le prendre – sauf si Hillel utilisait sa moto – ce qui leur permit d'arriver à peu près à l'heure devant le bâtiment où se déroulait le vernissage. Après avoir vérifié que le jeune homme n'avait pas disparu, Adrian lui fit signe de le suivre et ils se dirigèrent vers l'entrée de la salle d'exposition. L'intérieur était très décoré, il y avait pas mal de monde, mais assez rapidement une silhouette s'approcha d'eux. Il s'agissait d'un jeune homme d'environ trente ans, petite barbiche et barbe de quelques jours. Un sourire ourla ses lèvres lorsqu'il les aperçut. Il commença par tendre la main à Adrian avant de le saluer puis de faire de même avec Hillel.

« Bonjour, je suis ravi que tu aies pu venir ! Ça commence plutôt bien pour le moment. Tu as ramené un ami ? » Il regarda Hillel. « Jesse Reed, l'artiste à l'honneur ce soir ! »
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 10 Jan 2017 - 21:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Caroussel - Mélanie Martinez
adrian pennington & hillel matthews

Hillel ne lui avait pas laissé le temps de parler et il s’était pavané comme un coq prêt à enflammer un poulailler. Il ne lui permit la parole que lorsqu’il lui fit remarquer qu’il était temps de partir. Il lui proposait un tour en moto, sans le dire. Lui montrer le casque suffirait. Hillel s’y attendait, car Adrian refusa pour rapidement parler d’un taxi, au cas où l’Australien insisterait. Bien sûr, ce n’était pas un taxi qui allait l’arrêter. Il aurait pu se mettre au défi de lui faire accepter un tour sur sa bécane. Il y travaillait, mais pas ce soir, ni maintenant. Ce n’était pas une de ses priorités. Il avait bien d’autre chose à lui faire découvrir. Oui, comme tout mon charme… Puis ce soir, il avait dit qu’il se tiendrait bien. Le but de le voir n’était pas d’entrer en conflit dès les premières minutes avec Adrian. Au contraire, il voulait simplement passer un bon moment, entre ami, avec lui. Du moins pour ce soir. Des fois, il avait juste envie de l’embêter. Mais son attitude était d’une telle fraîcheur, que c’était un pur bonheur de le pousser hors de sa zone de confort. Toutes façons, il ne tiendrait pas longtemps ce soir avant d’essayer de l’ébranler un petit peu.

Adrian avait alors dit qu’il appellerait un taxi. Hillel posa donc son casque la console près d’un très joli vase en porcelaine, peinte à la main de fleurs bucoliques. Le centenaire ajoutait qu’il ne devait pas se nourrir de trop grands espoirs quant aux femmes qui peupleraient ce vernissage. Elles étaient plutôt âgés. Hillel avait levé un sourcil quand il parla de femme de la trentaine. Ouais, bon okay cinquante ans, ça devient un peu chaud quand même. Mais trente ans par là, ça passe ! J’en ai pas vingt et un non-plus. « Oh t’sais si elle est aussi canon que Famke Janssen, j’dis pas non pour une antiquité de cinquante ans. » lui répliqua t-il avec un grand sourire innocent et haussa les épaules. Alors, Adrian vint enfin lui donner son avis sur sa tenue. Hillel sourit et soudain grimaça. Il voulait regarder son interlocuteur, sceptique, mais Adrian avait déjà disparu pour appeler le taxi. Il porta alors ce regard sur Sallah. « Présentable ???! » beugla t-il subitement en roulant des yeux, bien fort pour que le brun l’entende même à l’autre bout du manoir. « J’m’fais tout beau pour lui et il dit présentable ? » continua t-il offusqué en regardant de nouveau le vieil égyptien pour avoir son parti. Ca risquait pas d’arriver !

Hillel avait attendu encore les bras croisé lorsque l’autre homme arriva. Il secoua la tête, exaspéré et d’un air boudeur. Bon sa venue signifiait sûrement que le taxi allait arriver. « T’m’permets d’mettre ma moto dans ton garage ? Oh ! ... C’est pas mal comme image. J’aurais jamais pensé à ça... » fit-il une apparté en découvrant les sous-entendu de sa réplique et reprit soudainement : « Je voudrais pas qu’on m’la vole ! » Je voudrais surtout pas qu’on me reconnaisse dans le quartier ! Sans attendre, il sortit en sautillant devant le manoir et fit rouler sa moto au point mort jusque dans le box. Il était simple, noir et sur le garde boue arrière était écrit, comme sur la coque d’un bateau : « Jolly Roger ». Le taxi les attrapa au passage laissant juste le temps à Hillel de finir la cigarette qu’il avait allumé en attendant sous le porche, au frais.

Ils arrivèrent rapidement et surtout à l’heure. Hillel était sorti du véhicule et s’était arrêté pour balayer la rue des yeux. Ce quartier, il y trainait rarement de ce côté-là de la populace. Ca arrivait, mais c’était rare. Il était plutôt le jeune lambda qui longeait les ombres de la rue, discret et peut-être le regard curieux. Vous savez avec cette petite étincelle qui disait : qu’est-ce que j’aimerai avoir de la thune et être de la haute ! Trooop intelligent et cultivé ! Adrian fit signe au plus jeune qui déjà jaugeait les gens à travers la vitrine de la galerie où était déjà exposé quelques oeuvres. L’australien pressa le pas pour le rejoindre et ils pénétrèrent dans la salle dans laquelle on entendait déjà résonné les rires faux et les grands discours philosophique, voire quelques critique artistiques incompréhensibles si on n’avait pas fait Harvard. Le champagne pétillaient et les flûtes tintaient, on rajustait sa cravate hors de prix, ou replaçait ses lunettes, regarder l’heure sur une montre toujours hors de prix et ils avaient tous cet air si suffisant. Hillel s’en mordit la lèvre inférieur d’un pour ne pas décider d’en frapper un juste pour le plaisir, de deux pour ne pas dire à Adrian que finalement il allait peut-être rentré. Ou peut-être juste pas réussir à se retenir.

Un homme les accosta rapidement. Hillel sursauta presque, trop occupé à observer tous les visages présents et leur attitudes, des petits détails. Là, c’était les deux mains, celle d’Adrian et de l’inconnu au bataillon qui s’empoignaient chaleureusement et poliment. Soudain, cette main se tendait vers lui. Il leva lentement les yeux et croisa ceux de l’artiste qui venait de se présenter. C’est alors que tous les mots qu’il avait échangé avec Adrian lui vinrent à l’esprit en différé. Il regarda Adrian. L’homme tendait toujours la main. Hillel finit par s’occuper de son interlocuteur tendit sa main, découvrant une partie de son poignet et l’on pouvait deviner les esquisses de tatouages neo-zélandais. « petit-ami… » fit-il mine de vouloir reprendre le roi-de-la-soirée. « Enchanté ! » secouait-il la main avec un sourire d’idiot sur le visage, déjà fière de sa bêtise. Qu’on sache qu’il voulait faire de l’humour. Au cas où l’artiste le prenne mal, mais surtout Adrian. Il laissa le malaise s’installer et fixait son ami juste pour voir comment il allait réagir. C’était si jouissif. Il avait dit ça, rien que dans ce but. Déjà, il se glissait d’un pas discret sur le côté, voyant le serveur passer avec des coupes de champagne. C’est que j’ai la gorge sèche avec mon joint… Finalement, il allait l’abandonner à son sort. Qu’il se débrouille pour régler ses histoires de couples. « Bon c’est pas l’trou mais le tamp... Enfin, j’vais faire un tour. » s’était-il reprit avant de lâcher sa blague bien lourde et contourna de Jesse. Il lui tapota le dos chaleureusement. « Histoire de voir ce que vaut l’artiste ! » et il mima du bout des lèvres à Adrian, étant dans le dos de M. Reed. « puis le champagne... » tout en montrant du doigt le buffet. « Lui en voulez pas, il essaie juste d’éduquer ma culture avant de m’éduquer tout court. Promis, je fais rien bruler. » reprit-il plus fort à l’attention de l’artiste et se défila en ricannant. Presque d’un bond, il se retrouva avec une coupe en main.

acidbrain


 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 11 Jan 2017 - 11:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian s'était attendu à ce qu'Hillel fasse des vagues pour la bonne et simple raison qu'il connaissait le jeune homme – un minimum du moins – et qu'il avait beaucoup de mal à l'imaginer rester parfaitement calme durant toute une soirée. Cependant, il est vrai qu'il avait tout de même pensé que l'adolescent tiendrait plus que quelques minutes !
Lorsqu'il lâcha sa petite « correction », Adrian se pétrifia quelques secondes, se demandant s'il avait réellement bien entendu et vu le regard que le fameux Reed lui adressa, oui c'était le cas. Décidément ! Quelle imagination ! Mais ce n'était pas avec ce genre de remarque qu'il allait réussir à séduire les demoiselles ici présentes – même si elles étaient assez rares pour le moment, admettons-le.

Un long silencieux avait suivi la déclaration du jeune homme, un peu comme si personne n'osait soulever le malaise par peur d'avoir mal compris. Pourtant, vu la tête des deux autres hommes, il était fort probable que ce ne soit pas le cas ! Soucieux de ne pas se donner un air coupable – et approuver involontairement les dires de son ami, simple ami – Adrian essaya de retrouver un air détendu, voire amusé. Malheureusement, le résultat final fut plutôt raté puisqu'il sentit un échauffement familier au niveau des joues. Voilà qu'il se mettait à rougir comme une pucelle à cause de la plaisanterie discutable d'un ami à qui il avait voulu faire plaisir.
Il était beau l'Archimage !

Ce silence laissa donc à Hillel le temps de s'éloigner pour se lancer à la traque du buffet et du champagne, non sans lancer quelques nouvelles remarques qui ajoutèrent au malaise d'Adrian. Il était encore temps de quitter les lieux finalement, non ? Pourtant, il ne le fit pas. Son regard resta posé sur le jeune homme qui leur tournait désormais le dos, avant de glisser sur Jesse qui l'observait toujours avec un mélange d'amusement et de surprise.

« Et bien, quelle personnalité. »
« Il dit beaucoup de bêtises. Il aime bien me mettre mal à l'aise. »
« Que des bêtises ? »

Adrian marqua une brève pause, dévisageant sa connaissance comme pour vérifier s'il avait bien compris et s'il était réellement en train de lui demander s'ils étaient ensemble. Bon, il ne pouvait pas spécialement lui en vouloir, l'Archimage avait toujours été très secret sur sa vie privée. Les gens savaient simplement qu'il n'était pas marié et qu'il n'avait pas d'enfants, mais la plupart ignoraient le reste des détails. C'était donc assez normal qu'il puisse croire à une telle hypothèse et cela même si elle allait à l'encontre de l'éducation du vieux mage – qui, ne l'oublions pas, était né au début du siècle dernier !
Secouant la tête en signe de dénégation il répliqua donc d'un ton aussi léger que possible.

« Que des bêtises, oui. C'est juste une personne que j'ai rencontrée au musée un jour et avec qui je m'entends assez bien, si j'occulte ces moments de gêne qu'il sait déclencher. »
« Je vois. »
« D'ailleurs, je vais aller voir s'il n'a pas provoqué une nouvelle catastrophe. »

Le peintre hocha la tête avant de s'éloigner dans une autre direction tandis qu'Adrian repérait Hillel qui se tenait non loin de là, une coupe de campagne à la main. Après s'être rapproché, le mage se glissa à ses côtés, lâchant quelques mots d'un ton qui n'avait rien de contrarié – il ne pouvait pas lui en vouloir longtemps, c'était dans son caractère.

« Je constate que ta promesse de te tenir sage n'aura pas tenu plus de quelques secondes. Évite seulement de raconter ce genre d'histoire à tous les gens que nous rencontrons, tu n'as pas idée de la vitesse à laquelle les rumeurs peuvent se propager ! »

C'était un euphémisme ! Mais Adrian n'allait pas le sermonner maintenant, il s'attendait à ce genre de comportement malgré lre promesses d'Hillel, alors autant passer l'éponge et se concentrer sur le reste ! Lorsque le serveur chargé d'un plateau repassa devant eux, Adrian refusa la coupe de champagne, préférant profiter de la soirée pour le vernissage plutôt que pour le buffet. La foule devait plus compte petit-à-petit et le centenaire reporta finalement ses yeux bruns sur son compagnon du soir – compagnon amical, bien sûr.

« Dis-moi, tu as décidé de venir ce soir parce que tu veux vraiment en apprendre plus sur l'art, ou parce que tu espères me mettre mal à l'aise à chaque occasion qui se présentera ? » Le ton de sa voix restait léger, signe qu'il n'était pas énervé. Adrian espérait juste que la rougeur de ses joues s'était envolée. « En fait, j'ai une idée sympa. Pour chaque blague que tu feras, tu devras me faire un compte rendu sur les tableaux présents ici. Comme ça on en profitera tous les deux. »

Le côté professeur ressortait de plus en plus souvent et vu le sourire en coin qu'il arborait, Adrian semblait enchanté par cette idée. Mais c'était sans compter la jolie blonde qui venait d'entrer dans la pièce au même moment. Alors qu'elle balayait les environs de ses yeux clairs, ces derniers s'arrêtèrent sur Hillel à qui elle offrit un sourire plus qu'engageant.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Sam 21 Jan 2017 - 23:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Caroussel - Mélanie Martinez
adrian pennington & hillel matthews

Hillel se retenait de rire en voyant la mine dépité d’Adrian quand il fit une blague. Elle était toute petite. C’était trop drôle de le reprendre le Reed Machin-truc. Trop facile. Rhooo. C’te tête ! Si tu te voyais Adrian, tu rirais aussi, je suis sûr. Il avait laissé durer le moment avant de filer à l’anglaise. Il fuit vers le buffet qui comptait surtout de la boisson. Il attrapa l’une des coupes sur la ravissante table recouvert d’une nappe immaculé et sans un seul faux-plis. Il aimait bien se retrouver dans ce genre d’endroit un peu différent, plus classe, plus culturel et intelligent. C’était aussi très fin. Il aurait vraiment connaitre ce genre de vie, même une semaine seulement. Il ne savait pas si ça lui aurait plus à la longue. Rien ne valait les contrées sauvages en solitaire de son Australie. La simplicité et le « gratuit » avait parfois tellement de beauté. Parfois, il avait cette envie folle de tout lâcher et de s’investir dans le programme de sauvegarde d’animaux sauvages d’Australie que sa mère avait créer avec un petit groupe de zoologiste comme elle. Finalement, il aurait besoin de plus ? Il embêterait personne, et quand ça n’allait pas certain de fin de mois difficile, il lui suffirait d’aller surfer un peu pour avoir le courage de serrer les dents. Et ici je fais quoi. Le con à un vernissage pour m’occuper… Non allez réglo. J’essaie de me tenir… se disait-il en regardant les bulles remonter et pétiller à la surface de sa coupe. Il se porta un toast à lui même en levant légèrement le verre puis bu une gorgée.

Il se tournait légèrement pour observer Adrian et l’artiste qui échangeaient quelques mots. A en voir la tête de son ami, Hillel avait deviné qu’ils devaient parler de lui. Après il ne lisait pas sur les lèvres, donc il n’était pas encore sûr. Puis le brun s’approcha de lui. L’Australien étirait un sourire sur ses lèvres au fur et à mesure que les pas d’Adrian le menait à au sale-gosse. Il lui fit une remarque, mais il était si impassible. Hillel ne comprenait pas comment il faisait pour réussir à tout laisser-couler avec tant de facilité. Il le fascinait et aimerait en faire autant. Il se figea, jouant le rôle de l’homme paniqué : « Euuuh… Alors attends, je l’ai dis à deux trois personnes… Elle, le vieux dégarni là et le serveur de champagne… Merde ! Bouge pas… » et il fit mine de partir, mais restait bien face de lui et ricana. Bien sûr que ce n’était pas vrai. Il tapota le dos d’Adrian avec un petit rire. Il haussa les épaules. « Rho c’tait rien. Juste une petite blague. S’il l’a pas compris l’autre, c’qu’il veut t’pécho, c’tout. Car ça voudrait dire qu’il entend ce qu’il veut. C’était clair que je faisais une boutade non ? » argumentait-il, bonimenteur. Il savait très bien qu’il pouvait y avoir facilement un doute. « Je suis sûr il est gay. Aussi bien coiffé, tout fin et qu’aorte un saroual de grande marque… » ajouta t-il en le montrant du doigt, mais parlant assez bas.

Adrian reprit, lui demandant presque des comptes. Il lui posait la question des réels buts de sa venue ici avec lui. Hillel ne sut quoi lui répondre. Ca le gênait. Tout ce qu’il voulait c’était passer du temps avec lui. Il en avait besoin. Changer un peu d’air et être avec quelqu’un avec qui il se sentait simplement bien, pas jugé et en sécurité naturellement dès la première seconde où il avait croisé son regard dans la rue. Il ne se rappelait pas que c’était parce que ce visage lui était simplement familier. Puis il avait appris à la connaitre et il se sentait simplement détendu avec lui. C’est alors qu’une jeunette entra dans la galerie. Forcément ça sauta aux yeux d’Hillel, comme si un alarme avait sonné dans sa tête et lui indiquait qu’il y avait possibilité d’investissement pour s’assurer une douce soirée. Elle l’avait remarqué aussi. Je verrai peut-être pour avoir son numéro durant la soirée, mais pour l’instant… Il reporta son attention sur Adrian et lui fit un petit sourire de tu-avais-tord-il-y-a-des-jeunes et la pointait de son pouce par-dessus son épaule. Or ce soir, il était là pour Adrian. Il ne lui apporterait sûrement pas les mêmes apaisement que pourrait lui donner cette jolie blonde, mais il lui en apportait des plus saines.

« Des comptes rendus ? T’veux dire quoi par là ? Que je réfléchisse à deux fois ou pas avant de dire une connerie. Ou d’en faire une » dit-il en riant. « Ca va ! Je t’avoue en apprendre plus sur l’art c’pas ma priorité. Après je suis pas contre. Et t’sais que si je t’embête faut l’voir comme d’l’affection. Qui aime bien chatie bien… Je peux m’en empêcher, t’es trop chou quand tu sais plus où te mettre » lui piqua t-il les cottes de son doigts d’un geste amicale pour le chatouiller. Il finit par s’éloigner en attrapant Adrian par le bras, plus comme s’il déplaçait un objet que s’il tenait le bras de son petit-ami. « Bon alors apprends moi. Je te dois un compte-rendu donc ? Tu veux lequel. Commence par du facile… » dit-il pour commencer la visite, s’éloignant vers les oeuvres où quelques groupes de personnes, parfois de simple couple qui discutaient aux alentours, ici et là.

acidbrain


 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 22 Jan 2017 - 14:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Hillel cherchait vraiment à lui faire perdre patience ! Fort heureusement, Adrian était doté d'une grande maîtrise de lui-même et il se contenta donc de soupirer légèrement avant de hausser les épaules. S'il se laissait toucher par toutes les plaisanteries du jeune homme, autant dire qu'il n'était pas sorti de l'auberge. Puis même s'il connaissait le côté taquin d'Hillel, l'Archimage avait tout de même du mal à croire qu'il puisse véhiculer des rumeurs aussi.... improbables sur leur compte. Franchement, qui irait croire qu'ils nourrissaient autre chose qu'une amitié ? Personne.
Ou peut-être qu'il se rassurait en pensant ainsi.

Lorsque le jeune homme commença à prétendre que le peintre était gay, Adrian le dévisagea comme s'il venait de sortir une énormité. Quelle drôle d'idée ! Enfin... même si c'était le cas, à dire vrai le centenaire s'en moquait un peu. Il avait été élevé à une époque où l'homosexualité n'était pas vraiment acceptée, mais les années passant, le vieux mage avait adapté sa manière de penser. Il ne voyait donc aucun problème au fait que certaines personnes préféraient les membres de leur sexe, voire les deux. En fait, du moment que cela ne le concernait pas, on pouvait même dire qu'Adrian était prêt à tout entendre et tout accepter. Mais comme cela venait d'Hillel, il songea forcément au fait que l'adolescent devait chercher à le troubler ou à lui mettre le doute.

« Voyons, ne sois pas ridicule. C'est le contraire, tout le monde raconte qu'il collectionne les conquêtes etc.... » Il marqua une pause, conscient qu'il ne savait pas s'il s'agissait de femmes ou d'hommes. « … enfin, c'est sans importance, de toute manière notre relation est purement amicale, alors ne raconte pas ce genre de choses, ça s'entend facilement et ça se répète d'autant plus vite. »

Il agita la main comme pour chasser ce sujet. Décidément, Hillel semblait avoir un don pour le mettre mal à l'aise et pour aborder des sujets vraiment gênants pour lui, mais il ne comptait pas se laisser troubler aussi facilement. Un énième soupir lui échappa alors que l'entrée d'une charmante demoiselle accaparait toute l'attention de son comparse du moment. Pour une fois, Adrian devait admettre qu'il ignorait s'il aurait été plus rassuré en le voyant aller draguer cette inconnue et en le plantant sur place, ou en le gardant à ses côtés ! Ses prunelles se posèrent sur le visage du jeune australien alors que celui-ci reprenait la parole pour demander des détails sur la proposition qu'il venait de faire, puis lui lança une nouvelle provocation qui le fit reculer d'un pas pour éviter les tentatives de « chatouilles » d'Hillel. Ouvrant la bouche pour répondre, il se laissa entraîner malgré lui avant de lâcher quelques mots d'un ton toujours aussi gêné.

« Je ne suis pas chou ! Tout ce que tu vas réussir à faire Hillel, c'est me faire mourir d'une crise cardiaque parce que je n'aurais pas supporté ta dernière plaisanterie un de ces jours. » Et il ne plaisantait qu'à moitié. « Je préférerais que tu me montres ton affection autrement tu sais... »

Mais c'était ce qui faisait partie du caractère et du charme de l'australien, non ?
Toujours est-il qu'ils étaient arrivés devant un tableau assez basique. Il s'agissait de traits de couleurs différentes qui se superposaient, donnant une impression de troisième dimension lorsqu'on l'observait sous certains angles. L’œuvre était censée représenter le temps qui passe et les chemins de différentes personnes qui se croisaient pour chambouler la vie des autres. En somme, la représentation d'une vie et de celles des gens qui rencontraient cette fameuse vie. Mais quelque chose lui disait qu'Hillel ne verrait pas les choses de la même manière.

« Alors, tu en penses quoi ? »

Il tourna la tête vers lui alors qu'une silhouette se glissa à leurs côtés. En posant les yeux sur elle, le centenaire se rendit compte qu'il s'agissait de la jeune femme qu'ils avaient vu entrer juste avant. Celle-ci offrit un grand sourire ravi à Hillel, se contentant d'un hochement de la tête à Adrian, avant de s'adresser au plus jeune des deux. Sa voix était teintée d'un fort accent allemand.

« Bonjour, je peux vous aider ? »
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 22 Jan 2017 - 22:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Caroussel - Mélanie Martinez
adrian pennington & hillel matthews

Adrian le reprit sur les avis qu’’Hillel osa donner sur l’artiste. L’Australien l’écoutait sans le couper, tordant sa bouche comme s’il se retenait de répondre ou simplement un réflexe d’enfant effronté. « Oh mais vraiment je peux rien dire ? Ca me rappelle quelqu’un qui m’a infligé de dire que des choses gentilles. Pas de chance que ce soit terminé. T’aurais pu en profiter ce soir. C’dommage. Mais d’accord, … » haussa t-il les épaules. Ce qu’ils pouvaient être parfois si coincés. Il ne comprenait pas, un monde qui se voulait si ouvert et tous le savaient, mais rien ne se disait et encore pire rien ne se pointait du doigt. Il engagea de suite en lui expliquant que s’il l’embêtait tant, c’était simplement parce qu’il l’aimait bien. Il était comme ça et il devait s’y attendre. Certes, il avait dit qu’il serait sage et se tiendrait, mais il ne pouvait pas non plus totalement se détacher de son naturel. Et il ne cessait de se le dire et aussi de le dire à Adrian, c’était trois fois rien. Il se retenait énormément. Il pouvait être pire et ça, les deux le savaient aussi. Malgré tout, il avait eu ce petit sourire alors qu’il tentait de le chatouiller avec complicité qui disait qu’il ferait un petit peu plus d’efforts. A cela, il lui avait rajouté un petit compliment que l’homme nia sans attendre. Hillel sourit et secouait la tête, encore plus attendri.

Adrian ajouta qu’il aurait préféré qu’il lui montre son affection autrement. Le plus jeune se dressa et fit un mouvement de tête qui montrait fortement son étonnement. Il levait un sourcil plus que sceptique. Il en était presque vexé. « Pardon ? Que j’te le montre autrement ? Mais j’ai déjà essayer de le faire, et tu m’as presque assommé avec un livre. Tu te rappelles ce soir où j’ai débarqué chez toi, t’as essayé de me poser devant un film d’auteur, et j’ai essayé de t’embrasser et te faire des câlins. Faut savoir... Quand tu veux je te le montre autrement. Je peux le refaire. S’tu veux. Maintenant même… » dit-il avec défi. Il s’approcha assez prêt pour le perturber, mais assez loin pour que ce ne soit pas mal interprété par les gens autour. Il leva ses sourcils d’un air narquois avec un rictus amusé. Il le taquinait encore et toujours. Puis il se recula pour boire sa coupe de champagne.

Après, ils se dirigèrent vers une toile, car le brun avait commencé à parler de parler un peu d’art. Hillel ne savait pas du tout ce qu’il attendait de lui. Adrian avait fait un choix sur toutes celles exposées et demanda l’avis d’Hillel. Ce dernier resta immobile et muet, sa coupe en main d’un air absent. « J’aurais pu faire ça à huit ans… Moi ça me rappelle mes exercices de géométrie, mais comme si c’était une licorne qui l’avait fait. En gros c’est moche. Quoique ça va, les couleurs elles sont sympas » dit-il en faisant un signe démonstratif avec sa main qui tenait le verre et quelques goutte tombèrent sur le carrelage ébène. La coupe plus remplie et il aurait arrosé le tableau. Il se plaqua une main sur la bouche. « Oups ! » ricana t-il légèrement, car au final il n’avait pas fait de grosse bêtise. Mais ça aurait pu. Bordel ! « Ou alors, il a représenté les plusieurs lumières d’une lumière blanche via un prisme et il a prit ses préférées ? » essaya t-il autre chose avec un sourire qui disait clairement qu’il se moquait de lui. « Non en vrai, moi ce que j’en pense ? Attends… » finit-il par se reprendre et regarder plus longuement la toile. La femme blonde arriva et leur parla. Hillel lui fit signe de se taire en levant simplement un doigt dans sa direction. « Minute papillon, j’me concentre. » Ca doit arriver une fois par mois et encore ! Il savait bien que c’était la fameuse plantureuse jeune-femme de son âge qui était là et sa voix était délicieuse. Mais il était si concentré. Il tapota Adrian. « Alors moi là, je vois bien quelqu’un ici » montrait-il un croisement du doigt entre plusieurs lignes. « Et les traits qui partent, c’est genre les sentiments et émotions qu’il ressent. Pour chaque truc sa couleur. Le violet, euh du respect. Genre le rose de l’amour. Rouge de l’haine ou de la passion sexuelle. Vert la haine ou le dégout… Et là… [/color]» montrait-il un autre croisement. « C’est une autre personne, et qui est donc est liée à celle-ci.. » indiquait-il le premier point qu’il avait choisi. « ... par de… l’amour, passion ou haine comme tu veux, mais par ce sentiment de couleur bleu. Voilà. C’est débile hein ! Faut pas trop m’en demander. Quelle idée, de l’abstrait ! Je supporte pas l’abstrait j’y comprends rien. En tout cas, c’est pas plus jolie que l’œuvre qu’on a là… » finit-il son étude de tableau en se tournant vers l’allemande. « On parlera du tableau après… » ajouta Hillel en dévisageant la blonde à l’accent allemand de la tête aux pieds.

Un sourire ravageur, il leva son verre à son attention et la dame fit de même. « Désolé, sinon il risquait de me mettre la fessé. Il est si impartial, vous comprenez » parlait-il d’Adrian à l’inconnue comme s’il n’était pas là. « Alors nous aider, je ne sais pas… Vous voudriez nous aider pourquoi ? Si vous êtes une serveuse, je veux bien un magnum de vodka. Si vous êtes call-girl, je vous le dis j’ai pas de sous et vous finissez à qu’elle heure ? Ah et si vous êtes la fille de quelqu’un et est-ce que votre père est là ? C’est pour savoir si j’ose vous dire ce que je rêverais de faire avec vous, car vous êtes vraiment charmante et quand vous parlez j’voyage. » et la fille gloussa. Hillel regardait Adrian avec un sourire fier et un clin d’oeil. Je suis un pro ! Regarde ça ! Il passa un bras autour des épaules d’Adrian et lui fit faire face à la belle. « Je vous ai pas présenté mon pote Adrian ? Il est vraiment sympa, intelligent et un vrai gentlemen. Pas comme moi. Quitte à choisir, vous feriez mieux de le choisir lui. » et il se pencha vers la blonde pour lui chuchoter à l’oreille : « Et faudrait le dépoussiérer un petit peu. » Ce qui arracha un nouveau rire de la demoiselle. « Et franchement qui peut vous résister… ». Hillel jeta un regard à Adrian, ce long regard qui disait qu’il allait dire une connerie. « Alors pas curieuse de connaitre un professeur amateur d’art qui adore punir ses élèves ? » lança t-il en exagérant bien pour montrer que c’était une blague. En réalité de voir cette délicieuse femme blonde lui donnait seulement envie d’avoir Lust accrochée à son bras durant ce vernissage. C’était dommage qu’il ne mélangeait pas ses cercles d’amis, car i l’aurait bien amené. Ca lui aurait changé des innombrables sorties au Starbucks ou son dinner préféré de New-York qui faisait les meilleurs hot-dog et pancake à son goût. Voire encore une sortie ciné pour un film grand-public. Et dire que je lui ai promis de toujours la faire rêver...
acidbrain



 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 23 Jan 2017 - 13:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 31
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 5024
ϟ Nombre de Messages RP : 1738
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
En entendant la remarque d'Hillel à propos de son autre manière de démontrer son affection, Adrian ne put s'empêcher de rougir une énième fois. Il n'avait jamais pris ces « attentions » au sérieux et ne croyait toujours pas que le jeune homme puisse réellement chercher à lui faire du rentre-dedans, mais cela ne l'empêchait pas de trouver ces situations assez... gênantes. Pourtant, Adrian restait persuadé que c'était justement ce que l'australien cherchait : le mettre dans l'embarras ! Et c'était là la seule raison de ses agissements, du moins dans l'esprit du centenaire.

Fort heureusement, le tableau leur sauva la mise ! Enfin lui sauva la mise, puisque le jeune homme semblait vraiment s'amuser avec ses plaisanteries à la chaîne. Pourtant, même devant une analyse de tableau, ce dernier réussissait à sortir des énormités. Il y avait légèrement plus subtil que de dire qu'une œuvre était moche alors que la pièce était remplie d'amis du peintre et que le-dit peintre était à côté d'eux ! Coup de chance, personne ne sembla les entendre, ni même voir la manière dont ils passèrent à deux doigts de la catastrophe avec une douche au champagne de la part d'Hillel. Faisant les gros yeux, Adrian resta tout de même silencieux jusqu'à ce que l'adolescent n'intime le silence à la nouvelle venue.

« Hillel.... »

Ce n'était pas le fait qu'il remballe la nouvelle venue qui le dérangeait, mais plutôt la manière dont il le faisait. On aurait dit une star en train de faire patienter une fan en délire. Mais c'était ce qui faisait partie du caractère du jeune homme, non ? Peut-être, Adrian ne savait plus vraiment où il en était. Le bon côté ? Hillel était visiblement plus doué qu'il ne semblait le penser vu qu'il comprit parfaitement ce que le peintre avait cherché à faire passer comme émotion dans son œuvre, mais c'était sans compter sur le fait qu'il laissa ces belles paroles pour se lancer dans une tentative de drague. Adrian ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel en voyant l'approche assez... originale de son binôme. La jeunesse !

Pendant quelques secondes, il songea à laisser les deux futurs tourtereaux entre eux, mais c'était sans compter sur la langue bien pendue d'Hillel qui ne rata pas une occasion de le mettre encore plus dans l'embarras. L'histoire de la fessée pouvait forcément être mal interprétée, mais l'esprit d'Adrian censura de lui-même cette image, préférait laisser celle du professeur sévère qui battait ses élèves.

« Hillel ! »

Oui, il savait dire autre chose que ce prénom, mais pour le moment il n'en avait pas vraiment eu l'occasion, surtout que l'australien semblait bien décidé à continuer son cinéma sans se soucier de ce que son comparse en pensait. Fort heureusement, la jeune femme semblait avoir un humour assez large puisqu'il rigola aux plaisanteries parfois limite du jeune homme qui en profita pour glisser son bras autour de l'épaule du vieux mage qui ne savait plus quoi faire pour s'en tirer. Finalement, ce n'est que lorsqu'il entendit Hillel commencer à parler de faire connaissance avec eux qu'il décida – enfin – d'ouvrir la bouche.

« Désolé, il parle sans forcément réfléchir à tout ce qu'il dit. » Il posa un regard sur le jeune homme. « Et ce n'est pas mon élève, c'est juste un ami qui a décidé de se joindre à moi pour un vernissage, mais qui semble plus intéressé par la perspective de me faire frôler l'arrêt cardiaque avec ses idées plutôt limite. »

Le ton de sa voix n'était pas hostile ni contrarié, juste un peu critique. Mais il semblait évident qu'il n'enguirlandait pas le jeune homme et que malgré ses paroles, il ne lui reprochait rien. Enfin, pas trop, disons plutôt qu'Adrian s'attendait à ce genre de comportement en sachant qu'il l'accompagnerait.

« Oh, je vois. Vous aimez l'art pour avoir décidé de venir à ce vernissage ? » Elle tourna la tête vers le tableau. « Vous avez l'air relativement doué, vous avez compris tout ce que le peintre a cherché à faire passer comme message en peignant cette œuvre. » Elle reporta ses yeux sur Hillel avant de lui tendre la main. « Je m'appelle Franziska, je viens de Berlin, je suis une très bonne amie au peintre. » Adrian jeta un bref regard à son collègue. « Alors, non, je ne suis pas serveuse, ni call-girl désolée. J'aide seulement les gens à mieux comprendre ce qu'ils regardent et en même temps à améliorer mon anglais. » Elle arbora un ravissant sourire. « Je suis venue vers vous parce que je vous ai entendu parler, vous n'avez pas l'accent américain. »

Ce n'était pas totalement vrai étant donné qu'elle avait remarqué Hillel dès son arrivée dans la pièce, mais Adrian s'abstint de le souligner. Si cette fille pouvait calmer l'australien, il ne s'en plaindrait pas !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 7 Fév 2017 - 6:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Caroussel - Mélanie Martinez
adrian pennington & hillel matthews

Adrian n’avait pas cesser de râler, enfin à sa manière : avec douceur et tolérance. Voire beaucoup trop de compréhension. Avec Hillel, ça avait parfois tendance à le faire pousser toujours plus loin, mais des fois ça marchait. Le fait de ne pas lui crier dessus, lui faire des reproches la voix ferme et rester calme pouvait l’intimer à le devenir. Ce soir ça marchait presque. Hillel avait commencé à descendre le tableau, mais pas longtemps. Ensuite il se focalisa plus sérieusement dessus. Au même moment, la ravissante blonde et de son âge arriva pour le distraire. Il la fit patienter, un peu sèchement. Premier avertissement trop mignon d’Adrian. Puis soudain toute son analyse du tableau sorti. Il balança tout ce qu’il avait dans la tête et les tripes à force de trop chercher un sens à la toile. Il mit son analyse en pose pour se tourner vers l’allemande qu’il avait mis en attente. Une seconde et il sortait encore une bêtise mais à propos d’Adrian cette fois-ci. Nouvel avertissement de son ami. « Rhaa arrête, quand tu dis mon prénom comme ça, ça me perturbe… » avait-il lancé, la main sur la bouche les yeux concentrés sur la toile. « Mais j’adore quand tu soupires mon prénom, en vrai tu peux continuer » rit-il.

Adrian l’ignora et préféra se rattraper auprès de la ravissante jeune-femme. Hillel souriait et aurait pu rire, mais il se retenait. Adrian s’excusa de l’attitude de l’Australien et disait qu’il ne réfléchissait pas beaucoup avant de parler. Hillel avait hoché la tête pour confirmer. « L’arrêt cardiaque, tu exagères… » commentait-il le reste du discours du brun. Ce fut au tour de la blonde de prendre la parole. Elle fit l’hypothèse qu’ils étaient venus parce qu’ils aimaient l’art et à ce moment précis Hillel pointait Adrian du doigt. Il aimait l’art, mais pas à ce point et pas ce genre là. Il n’y eut qu’un tableau qui le transcenda, c’était celui de Bouguereau, Dante et Vergil en Enfer. Ca et le Street-art. Même qu’une fois Adrian l’avait amené à une exposition sur ce dernier thème et que c’était simplement magique. Après, elle avait l’air d’apprécier qu’il ait compris le tableau. Hillel ne put s’empêcher de regarder son ami pour l’interroger du regard. Je voulais savoir si elle disait ça pour que je l’aime bien, ou si j’avais vraiment vu juste ? Seul Adrian pouvait me le dire. Après Hillel se plaqua une main sur la bouche et étouffa un rire nerveux. Une amie du peintre. Ce fut un regard presque désolée mais aux bords des larmes à cause de son envie de rire qu’il jeta à Adrian. Il s’en voulait sincèrement. Il pensait pas autant le mettre dans l’embarras.

Les présentations faites, les malaises passés Hillel la jaugea longuement les bras croisés, puis vint poser ses mains sur la veste d’Adrian. Il attrapa son stylo et le tendit à la jeune-femme. « On va gagner du temps hein ! Ecoute, t’es hyper charmante, mais ce soir, je suis venu m’instruire avec mon pote. Il m’apprends à être moins con tu vois. Donc tu vas m’écrire ton numéro et je t’appelle, comme ça j'serais un peu plus sensible et intelligent. Puis on aura tout le temps de t’apprendre l’anglais. Je suis australien certes, mais question langue on sait se débrouiller. » La jeune-femme sourit et attendit un support pour écrire son numéro. Hillel releva sa manche gauche. D’un parce que le bras droit était couvert de tatouage et que sur le poignet gauche il y avait le tatouage de son bracelet de psychiatrie. Réfléchi, oui ça l’était. Je perdais pas de temps. Les moins courageuses n’auront qu’à laissé un faux numéro. Je leur laisse le temps de se désister avant qu’il ne soit trop tard. Elle le nota, lui rendit le stylo et il lui fit une révérence avant de s’éloigner avec Adrian.

Hillel ne lui laissa pas le choix que de demander s’il avait bien ressenti la toile, puis était tellement excité d’avoir vu juste qu’il voulait recommencer. Il ne parla pas une seule fois de la blonde, ce n’était qu’un tout petit détail dans sa vie. Une parmi tant d’autre. Ils marchaient entre les oeuvres et Hillel se figea devant une sculpture. Il pencha la tête. « Alors tu me fais pas faire ça, clairement. C’est dégueulasse. Ca représente vraiment quelque chose ? » avait-il parlé un peu fort si bien que certaines personnes s’étaient retournés. Adrian prit la fuite en trainant Hillel derrière lui pour aller au fond de la gallerie. Ce n’était qu’un petit désagrément de la part d’Hillel d’une longue liste tout le long de la soirée. Il avait touché des oeuvres, s’était invité dans des discussions plus que sérieuses et intellectuels d’un petit groupe de personne, prenant un air hautain et racontant des bêtises. Comme dire qu’il était pour la peine de mort, ou que l’art n’avait pas lieu d’exister sans drogue. Il avait aussi essayé de défaire discrètement le noeud d’un ruban qui retenait le col d’un robe à l’arrière de la nuque d’une femme. Quoi d’autre ? Il s’était moqué de tout le monde à l’oreille d’Adrian. Au final, Hillel était intenable, mais il était bien plus sage que d’habitude. Ce n’était que des petites blagues. Ils sont rentrés tard et vu les cocktails qu’il s’était enfilé lors du vernissage, Adrian proposa à Hillel de rester la nuit au manoir. Prendre sa moto dans son état n’était pas recommandé. Hillel ne résista pas et s’était écroulé dans le canapé. La tête dans les oreillers, il le remercia pour la soirée, qu’au final, il l’avait trouvé très intéressante. Il avait l’air comme ça de faire que des bêtises par ennui, il écoutait un peu parfois.

acidbrain


 
Revenir en haut Aller en bas

 
« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel)
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel) Cadre_6« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel) Cadre_7_bis« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel) Cadre_8


« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel) Cadre_1« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel) Cadre_2_bis« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel) Cadre_3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel) Cadre_6« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel) Cadre_7_bis« Promis je serai sage ! Ou pas... » (adrian&hillel) Cadre_8
Sauter vers: