AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Come On, Come Out ◊ Ambre&Lukaz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Indépendant Neutre
avatar

Ambre Debruyne

Indépendant Neutre
Généralités


FREE 1/3 RPs - 1 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 275
ϟ Nombre de Messages RP : 91
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : Melissa Benoist
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire d'un salon de thé : le Quill & Tea
ϟ Liens Rapides : Présentation JournalLiensRPsExploitsHasardSmartphoneQuill & TeaAppartement
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 5 Jan - 11:49 Message | (#)

J’espère que tu me pardonneras. N’hésites pas à revenir, à l’occasion. La voix de Casey — ou bien était-ce Noctis ? — résonnait encore parfois dans sa tête. Cette femme avait fait une forte impression sur elle, d’autant qu’elle l’avait laissé en plan sur la piste de danse, avec de la musique qui ressemblait plus à du bruit qu’autre chose. Après quelques baisers échangés, une danse qui avait bluffé tout le club avant de retourner dans les ombres. Elle les connaissait bien, les ombres, et pourtant… À cet instant, elle aurait préféré rester dans la lumière et continuer de s’amuser avec la rouquine. En restait une frustration certaine et une moue sur son visage quand elle y repensait.
Presque une semaine était passée depuis leur rencontre. Elle repensait aussi souvent à la façon dont Casey était apparue derrière elle alors qu’elle avait un instant plus tôt sur l’estrade du DJ à saluer ses clients d’une vision sur son décolleté. Ça avait ressemblé à ses propres voyages à travers les ombres et ça ne faisait qu’ajouter à la frustration que la française ressentait. En effet, quel n’aurait pas été le plaisir de partager une discussion, de prolonger la soirée, en échangeant sur la chose… elle qui n’avait pas réellement rencontré quiconque possédant un pouvoir semblable au sien… Sauf peut-être cette gamine de Morgan qui avait sérieusement un problème d’infériorité pour empuantir tout un café dans une démonstration de force. Bref.

Ambre s’était néanmoins fait une raison. Casey était l’hôtesse de la soirée, la gérante du club, certainement que la soirée d’inauguration combinée à célébration de la nouvelle année n’aurait pas pu être autrement placée que sous le signe du travail. La française n’avait été qu’une parenthèse agréable qui n’aurait de toute façon pas pu durer plus en cette nuit. Elle ne savait pas si Casey — après tout, elles ne connaissaient presque rien l’une de l’autre — était aussi attachée à son établissement qu’elle-même l’était au Quill & Tea, mais elle connaissait la conscience professionnelle. Elle avait elle-même ouvert son salon de thé plus tard dans la journée, loyale au poste. Comme l’année, les célébrations s’étaient achevées elles aussi, et le commerce commençait à reprendre son rythme habituel, moins effréné.

Pourtant, en voyant la chevelure flamboyante d’une de ses clientes ce jour-là, elle avait décidé qu’il était temps de retourner faire un tour au Red Night. Casey n’était pas venue d’elle-même la voir, mais après tout, à moins de la chercher sur Google en associant « salon de thé » à « propriétaire française », elle aurait pu la chercher longtemps en ville. Il était plus simple d’aller directement là où elles s’étaient rencontrées, là où elle l’avait invitée à revenir. Et si c’était plus calme pour elle, peut-être l’était-ce aussi pour Casey.

Elle avait enfilé une robe d’un pourpre si sombre qu’il aurait l’air noir dans la pénombre du club, maquillé ses yeux d’un trait d’eye-liner doré, passé des escarpins mêlant les deux teintes précédentes en lanières et en légères paillettes (rien de trop kitsch attention !). Elle avait relevé ses cheveux en une queue de cheval lâche, et s’était mise en route pour le Red Night. Il était rapide pour elle de s’y rendre. Après tout, l’hiver et la soirée étaient propices aux ombres. En même pas 5 minutes, elle se trouvait à proximité du club, prête à pénétrer à l’intérieur… après avoir fait la queue. Elle se maudit de ne pas avoir pris sa veste type redingote, car elle se les gelait un peu à patienter.

Néanmoins, elle fut assez rapidement admise à l’intérieur, et alla s’installer au bar, comme la première fois, pour commander un gin tonic. Essayait-elle de reproduire les circonstances de la soirée du Nouvel An ? C’était loupé, il manquait le pilier de bar aujourd’hui. Elle scrutait la foule, les danseurs, à la recherche de la chevelure rousse de Casey, sans pour autant la trouver. Elle poussa un petit soupir et avala une gorgée de son cocktail. Certainement ne passait-elle pas toutes ses soirées avec ses clients, dans la fosse à se déhancher avec eux. Elle sentit soudain une présence à côté d’elle et, tournant la tête, elle constata que c’était l’autre lourdingue qui lui avait tourné autour la dernière fois. Oh, lâche-moi bordel ! lui lâcha-t-elle sans même prendre le soin de vérifier qu’il l’avait entendue. Elle allait lui asséner une autre remarque désagréable quand elle surprit un visage familier plus loin. Sans sa nyctalopie elle l’aurait sûrement manqué. Ça n’était pas Casey, mais c’était une vision tout aussi alléchante.

Ambre descendit alors de son tabouret, plantant là son amoureux transit, et se faufila entre les gens pour rejoindre Lukaz. Le beau blond ne semblait pas encore l’avoir vue et, d’une main légère sur son épaule, l’invita à se retourner pour lui faire face. Le visage de la française était estampillé d’un large sourire. Salut toi ! C’est sympa de se revoir en dehors de mon salon de thé. fut-elle obligée de hurler quelque peu pour couvrir le son de la musique… qui ressemblait toujours autant à du bruit nasillard à ses oreilles. Ils s’étaient perdus de vue depuis quelques années avant de se retrouver de la plus étrange des façons quand Lukaz passa la porte du Quill & Tea pour savoir s’il pouvait lui en acheter pour une amie. Elle avait de très — très — bons souvenirs de leurs soirées passées ensemble, mais le destin avait voulu qu’il en soit autrement : Ambre avait été recrutée par la Chasse Sauvage et ses nuits avaient été consacrées à son apprentissage et au développement de ses pouvoirs plus qu’autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating © Candy Apple
Lady Shadow

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5718
ϟ Nombre de Messages RP : 646
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 10 Jan - 15:36 Message | (#)

Le Red Night était le club que dirigeait Noctis et cela avait toujours été vrai, dans une certaine mesure. Avant de s'appeler ainsi, l'établissement avait porté le nom de Seraphia et il avait été dirigé par un autre Noctis, le jeune frère de l'actuelle gérante. Lui-même l'avait récupéré des mains d'un criminel que Lukaz avait tué, sous son identité de Solar. Quand Chase – le fameux Noctis – avait quitté ce monde, Lukaz avait donc conservé l'établissement, s'en forcément chercher à s'en occuper de lui-même. Il avait donc été une activité idéale à fournir à une Casey en recherche d'occupations. Et depuis qu'elle en avait la charge, le Breton s'était lui-même pris au jeu et il venait souvent y faire un tour, pour voir comment elle s'en sortait et surtout, pour vérifier que Victoria ne montrait pas le bout de son nez.

Le voleur était donc passé par une porte de service, comme cela lui arrivait souvent, autant pour faire preuve de discrétion que pour éviter d'avoir à se taper la longue queue qui devait attendre devant la porte d'entrée. Le fait d'être Solar, même si cela, en dehors de Casey, personne ne le savait, avait certains avantages. Bien entendu, étant donné que Noctis avait choisi de se joindre à ses activités criminelles, Lukaz lui avait présenté certains de ses collaborateurs et de ses contacts mais il avait aussi proposé à plusieurs super-vilains reconnus de venir faire un tour au club, autant pour profiter des services proposés que pour faire la connaissance de la patronne. Ce soir-là, néanmoins, il n'y avait rien de tel de prévu et Lukaz avait pris sa soirée pour venir s'amuser un peu. Depuis que sa villa était devenue une pension pour créatures oniriques et super-vilains tordus, il avait parfois besoin de souffler et de prendre l'air. Et puis, le Lièvre de Mars lui tapait sur les nerfs.

A la recherche de quelqu'un avec qui passer la nuit, le Français s'était donc habillé en conséquence. D'expérience, il avait pu constater que les filles qui fréquentaient les clubs et les bars à la recherche d'un compagnon de jeu potentiel avaient un petit faible pour les bad boys et c'était donc le rôle qu'il aimait à se donner, même s'il n'était pas si loin de la réalité que ça. Bien sûr, Lukaz poussait un peu la chose vers les extrêmes mais ça faisait partie du jeu, non ? Ainsi donc, il avait revêtu des vêtements très simples mais qui avaient pour but de lui donner un style. Un jean foncé, presque moulant, qui soulignait sa silhouette élancée, une ceinture de cuir noire à la boucle représentant un soleil doré, des baskets – oui, vous avez bien lu, des baskets dans une boite de nuit ! - à la dernière mode et, pour couronner le tout, une chemise. Une chemise qu'il portait les manches retroussées et surtout, totalement déboutonnée. Ça n'était probablement pas classe du tout mais là n'était pas le but. En agissant ainsi, Lukaz cherchait surtout à dévoiler son corps finement musclé mais aussi ses nombreux ornements, que ce soit le début de tatouage qui s'étendait sous son nombril et qui disparaissait dans son pantalon ou les piercings qui ornaient ses tétons. L'idée était de présenter les choses de manière très claire et les filles savaient donc à quoi s'en tenir, quand il les approchait ainsi.

Il n'eut néanmoins pas à agir ainsi puisque quelques instants à peine après son arrivée, alors qu'il traversait la foule qui s'assemblait, Lukaz sentit une main glisser sur son épaule. Il se retourna et découvrit un visage qui ne lui était pas inconnu, celui d'Ambre, une jeune femme avec qui il avait déjà passé de très agréables moments. Pour le coup, le hasard faisait vraiment bien les choses. Ambre était toujours aussi séduisante et la robe sombre qu'elle portait ne faisait qu'en ajouter à son charme. Décidément, la soirée commençait sur les chapeaux de roue. C'est donc avec un grand sourire que le Français l'accueillit.

« Ambre ! »

Point important, il était à noter que Lukaz prononçait se nom à la française, puisqu'il était lui-même un ressortissant de ce pays ! Cela devait donc probablement changer de ce que la jeune femme avait l'habitude d'entendre, même si au vu du son fort de la boite, il ne serait pas si simple de s'en rendre compte. D'un signe, le voleur invita la jeune femme à le suivre et il traversa à nouveau la foule en direction d'un coin un peu à l'écart. Là, le bruit était un peu moins assourdissant, même s'il serait évidemment difficile de trouver du calme en restant ici. L'avantage de la chose, c'était que ça poussait les gens au rapprochement. Un rapprochement que Lukaz initia avec Ambre, sous le prétexte de pouvoir lui parler sans avoir besoin de se casser la voix.

« Je n'imaginais pas te croiser ici mais ça fait plaisir. Tu es accompagnée ou tu me laisses le droit de t'inviter à boire quelque chose ? » Un moyen comme un autre de vérifier sa disponibilité pour le reste de la soirée. Après tout, elle avait pu venir avec des amies ou même avec un autre homme. « Très jolie robe, elle te va vraiment bien. » Un sourire ponctua cette phrase mais Lukaz enchaîna déjà. « Tu viens souvent par ici ? »

Bon, vu que la boite avait rouvert ses portes très peu de temps avant, la question était un peu stupide mais il fallait bien commencer quelque part, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Ambre Debruyne

Indépendant Neutre
Généralités


FREE 1/3 RPs - 1 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 275
ϟ Nombre de Messages RP : 91
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : Melissa Benoist
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire d'un salon de thé : le Quill & Tea
ϟ Liens Rapides : Présentation JournalLiensRPsExploitsHasardSmartphoneQuill & TeaAppartement
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 12 Jan - 12:02 Message | (#)

Quand Lukaz se retourna sous l’impulsion délicate de sa paume, Ambre eut l’occasion d’admirer pleinement sa tenue. Elle ne s’en cacha pas le moins du monde, laissant son regard couler sur le torse dévoilé du jeune homme. Oh, elle avait déjà vu avec bien moins de vêtements sur le dos et elle n’avait pas besoin de deviner ce qui se cachait en dessous, mais c’était diablement agréable de le contempler à nouveau après quoi… trois ans et demi sans se voir ou presque ? Oh, ils s’étaient bien croisés au Quill & Tea, mais à cet endroit, Ambre était toujours plus que professionnelle et elle ne faisait pas partie de ces personnes qui jugent acceptable de fricoter sur son lieu de travail, encore moins avec les clients. Bref. C’était avec délice que ses yeux traçaient le trajet que ses phalanges avaient envie de suivre, s’arrêtant sur la boucle dorée de sa ceinture avant de remonter à ses yeux clairs et à son sourire ravageur. Elle était venue pour voir Casey, mais elle se contenterait bien du petit français si la rouquine n’était pas là.

Ambre ! Elle devina plus qu’elle n’entendit réellement son prénom sur les lèvres de son ancien amant. Sur cette salutation, il l’invita à le suivre, ce qu’elle fit bien volontiers. Elle se rapprocha suffisamment de lui pour ne pas le perdre dans la foule, noyée dans le sillage de son parfum musqué. Les fragrances appelaient bien plus facilement les souvenirs que d’autres sens pour Ambre et l’odeur de Lukaz appelait des moments plus que savoureux à la surface de son esprit. Après avoir traversé les danseurs et les clients, ses épaules frottant contre des corps, Ambre s’arrêta avec Lukaz dans un recoin un peu plus calme où ils n’auraient pas besoin de hurler pour se faire entendre. Celui-ci se rapprocha néanmoins, son visage se baissant vers le sien pour quelques mots à son oreille. Elle aurait pu si facilement venir poser ses paumes sur son torse offert. Mais la soirée ne venait que de commencer. La patience était bien souvent le meilleur des aphrodisiaques. Et qui sait, peut-être que Lukaz ne venait pas chercher une compagne pour la nuit ? Bien que sa tenue offrait de sérieux doutes sur la question à la française.

Je n'imaginais pas te croiser ici mais ça fait plaisir. Tu es accompagnée ou tu me laisses le droit de t'inviter à boire quelque chose ? Elle eut un sourire mutin et se dressa légèrement sur la pointe des pieds pour venir lui chuchoter à l’oreille, ses lèvres effleurant négligemment son lobe. Je t’en laisse le droit. Un gin tonic serait le bienvenu. fit-elle en réutilisant ses propres paroles. Elle ne révélait rien de sa potentielle compagnie, mais tout autant que Lukaz ne s’était pas habillé ainsi pour faire preuve d’abstinence, elle ne l’avait clairement pas abordé pour le laisser en plan vingt minutes plus tard pour rejoindre quelqu’un d’autre. Très jolie robe, elle te va vraiment bien. Elle le remercia seulement d’un sourire taquin, qui disait qu’elle était bien au courant de la chose. Tu viens souvent par ici ?Ce n’est que la deuxième fois en fait. répondit-elle après avoir secoué légèrement la tête, ses cheveux venant caresser doucement ses épaules un brin dénudées par la coupe de la robe. J’ai découvert le club le soir de l’inauguration. Si la musique ne m’a guère séduite, la gérante a suffisamment bien vendu les mérites de son club pour que j’y remette les pieds, j’imagine… Elle haussa délicatement les épaules et ses doigts se refermèrent autour de son verre qui avait été apporté juste quelques secondes avant. Elle y trempa les lèvres, savourant la fraicheur de la limonade mêlée à l’âpreté de l’alcool. Et toi ? Une conversation bien banale, mais après tout, la soirée ne faisait que commencer. Tu sembles un peu plus habitué aux lieux, pour déambuler dans cette tenue. fit-elle un brin taquine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating © Candy Apple
Lady Shadow

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5718
ϟ Nombre de Messages RP : 646
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Dim 15 Jan - 14:47 Message | (#)

Une chose semblait certaine, Lukaz n'aurait jamais passé le vigile dans cette tenue. Bon, il était vrai qu'au vu de la saison, il ne se serait jamais présenté comme ça devant la porte du club mais ce n'était pas vraiment la question. Le Français savait qu'il abusait un peu mais cela faisait partie de son caractère. Peut-être que Casey allait finir par l'engueuler mais au fond, est-ce que c'était vraiment si grave que ça ? Après tout, il était celui qui lui avait permis de venir sur la Terre, il était celui qui lui avait confié cet établissement et il était celui qui lui avait permis de faire connaissance avec les criminels importants de la ville. Cela n'était pas rien alors elle pouvait bien lui autoriser ce petit écart, non ? Il était quand même Solar !

Une chose était néanmoins certaine, c'était que cet écart vestimentaire ne semblait pas déplaire à Ambre. C'était en tous les cas ce que laissait supposer son regard baladeur, même si elle résistait encore à la tentation de le toucher. Y avait-il une raison à cela ou pensait-elle simplement que ça ne serait pas très correct d'agir ainsi ? Lukaz n'en savait rien mais il espérait bien qu'elle laisserait vite filer ses éventuels scrupules. En attendant, il lui avait proposé quelque chose à boire et la jeune femme avait accepté. C'était un bon début et le Breton avait donc passé commande, une commande qui ne tarda pas à arriver entre leurs mains.

Pendant ce temps, Ambre répondait à la question posée par Lukaz, indiquant qu'elle ne venait au Red Night que pour la deuxième fois et qu'elle avait découvert le club le soir de son inauguration. Vraiment ? Lukaz y avait aussi été, forcément, mais il ne se souvenait pas avoir croisé la Française. En même temps, il y avait eu tellement de monde que ça n'avait pas été très compliqué, surtout que Solar avait passé l'essentiel du temps avec les membres du Cartel Rouge et les autres criminels, sous son identité de super-vilain. Quand Ambre fit une remarque sur la tenue du Breton, ce dernier ne put s'empêcher de rire.

« Effectivement. Je connais bien la gérante alors j'en profite peut-être un peu... Tu trouves ça dérangeant ? Je peux toujours la reboutonner si tu préfères... »

Lukaz tendait évidemment une perche en espérant une réponse bien précise, même si Ambre pouvait toujours le piéger en acceptant sa proposition. Quelque part, le Breton supposait néanmoins qu'elle n'en ferait rien, même s'il ne pouvait pas en avoir la certitude. Il était quand même très curieux de savoir pourquoi la jeune femme était précisément venue dans ce club. En effet, à l'écouter, il n'y avait pas grand-chose pour l'y attirer.

« Moi-même, je ne suis pas toujours très fan de la musique mais pour tout dire, ce n'est pas pour ça que je viens... Et toi, quels mérites on a pu te vendre pour que tu reviennes dans le coin ? »

S'il n'y avait pas de place pour la musique, ça ne laissait vraisemblablement que le bar mais comme Ambre se contentait d'un gin tonic, ça ne devait pas être le cas. Après tout, elle pouvait trouver la même chose n'importe où en ville. Peut-être qu'elle avait trouvé la population mâle des lieux à son goûts ? Que restait-il d'autre ?

« Quelqu'un t'a parlé de moi et tu t'es dit que c'était une bonne occasion ? » On avait toujours le droit de rêver et le sourire qui s'affichait sur le visage de Lukaz ne laissait pas de place au doute, il était en train de la taquiner. « Ou alors, tu t'es dit qu'ils avaient changé le style musical et tu venais pour danser ? Ça te tente d'aller sur la piste avec moi ou tu envisages un autre programme ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Ambre Debruyne

Indépendant Neutre
Généralités


FREE 1/3 RPs - 1 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 275
ϟ Nombre de Messages RP : 91
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : Melissa Benoist
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire d'un salon de thé : le Quill & Tea
ϟ Liens Rapides : Présentation JournalLiensRPsExploitsHasardSmartphoneQuill & TeaAppartement
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 19 Jan - 10:58 Message | (#)

Elle eut un sourire mutin en entendant Lukaz rire. Dire que leurs soirées passées ensemble lui avaient manqué aurait été un euphémisme. Ils s’étaient toujours bien amusés tous les deux, il n’y avait aucun doute sur la chose. La vie avait seulement voulu qu’ils se perdent de vue… Ambre occupée à découvrir ses nouveaux pouvoirs… et Lukaz à… elle ne savait pas quoi, en vérité. Visiblement, il avait accueilli une demoiselle chez lui qui buvait beaucoup de thé, mais elle n’en savait pas plus que ça. Elle devina néanmoins que s’il était là à se pavaner comme un lion en chasse, c’est que la miss ne devait pas être sa compagne… ou bien qu’ils n’étaient pas dans une relation monogame. Effectivement. Je connais bien la gérante alors j'en profite peut-être un peu... Tu trouves ça dérangeant ? Je peux toujours la reboutonner si tu préfères... Elle haussa un sourcil. Il connaissait bien Casey ? En voilà une chose intéressante. Peut-être pourrait-il lui en dire plus sur la jolie rouquine, si la discussion allait dans ce sens, bien évidemment. Son sourire se fit plus malicieux encore avant qu’elle réponde. Oh non, ne me prive pas d’une telle vue, voyons ! Pour appuyer ses dires, ses yeux se coulèrent le long du torse de Lukaz encore une fois, et elle laissa libre cours à sa main libre pour effleurer le tissu de la chemise, et son index la peau dévoilée en dessous. De l’autre, elle avala une gorgée de gin.

Moi-même, je ne suis pas toujours très fan de la musique mais pour tout dire, ce n'est pas pour ça que je viens... Et toi, quels mérites on a pu te vendre pour que tu reviennes dans le coin ?A ce que je vois, nous avons tous les deux une autre raison de venir que la musique. Ce fut à son tour de rire doucement. Elle haussa les épaules au reste des mots du français. Quelqu'un t'a parlé de moi et tu t'es dit que c'était une bonne occasion ? A nouveau, un sourire naquit sur ses lèvres et sa main se détacha du tissu de sa chemise pour s’aventurer un peu plus sur son flanc. Ou alors, tu t'es dit qu'ils avaient changé le style musical et tu venais pour danser ? Ça te tente d'aller sur la piste avec moi ou tu envisages un autre programme ?Je ne risque pas de m’attirer les foudres d’un ou d’une jalouse au moins, si je profite de ce corps sur la piste de danse ? demanda-t-elle avec une impression d’innocence… mais, un peu comme Lukaz l’avait fait plus tôt, c’était une façon comme une autre de savoir s’il était venu accompagner. Son comportement lui disait que non, mais on ne savait jamais. Attendons un morceau qui soit plus propice à la danse et pas aux bonds sur place, OK ? Comme elle l’avait démontré à sa dernière visite en ces lieux, si elle était douée pour remuer au son de la musique, elle l’était bien plus pour ce qui demandait un minimum de rigueur. Même si elle avait plutôt dû marquer les clients du Red Night d’une touche d’agacement pour avoir diffusé une chanson qui n’était pas que du bruit, dans le simple but de montrer à Casey ce que c’était vraiment que de danser.

Ambre décida alors, pour patienter, de revenir sur le sujet de la question initiale de Lukaz. En vérité, Casey a fait planer un mystère que j’aurais bien aimé éclaircir, juste avant qu’elle ne me laisse en plan au milieu des danseurs… Il ne faut guère plus que ma curiosité, parfois. Elle eut un nouveau sourire. Peut-être que pour la musique, je devrais venir pendant les soirées à thème, ça me permettrait de soulager mes pauvres oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating © Candy Apple
Lady Shadow

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5718
ϟ Nombre de Messages RP : 646
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 26 Jan - 15:15 Message | (#)

Lukaz ne put s'empêcher de sourire lorsque Ambre répondit à son interrogation en laissant entendre qu'elle appréciait la vue offerte. Ainsi, il ne s'était pas trompé, ce qui ne pouvait que le ravir. C'était d'autant plus vrai que la jeune femme ne tarda pas à donner libre cours à ses envies en glissant ses doigts jusque sur la peau du voleur, ce qu'il avait évidemment attendu, sans quoi, il ne se serait pas présenté dans une telle tenue. La discussion évolua ensuite sur les raisons de leur présence au Red Night, jusqu'à ce que Lukaz invite Ambre à rejoindre la piste de danse. Celle-ci déclina cependant la proposition, puisque visiblement, la musique n'était vraiment pas sa tasse de thé, sans mauvais jeu de mot. Il était vrai que ce que l'on passait dans ces boites de nuit n'était pas forcément propice à la danse, au vrai sens du terme, même si Lukaz ne s'en était jamais formalisé. Il ne put cependant pas s'empêcher de rebondir sur les propos de la jeune femme, cherchant à la titiller au passage.

« Est-ce que j'aurais l'air d'un vantard si je disais que tu risquais de t'attirer les foudres de tout le monde, en profitant de mon corps ? » Son sourire se fit quelque peu provocateur alors qu'il ajoutait. « Mais sinon, nan, tu ne risques rien. Profites-en autant que tu le voudras. »

Ce n'était toutefois pas encore l'heure pour cela puisque la Française redirigea la discussion vers Casey, vraisemblablement intriguée par la jeune femme. Et il y avait de quoi ! Le problème, c'était que le voleur ne pouvait rien dire sans trahir son identité, d'autant qu'il ne savait pas ce que Casey avait déjà pu révéler et qu'il ne connaissait absolument pas Ambre, au fond. Ils avaient passé de très agréables soirées ensemble, il savait qu'elle tenait un salon de thé mais c'était à peu près tout... Pas de quoi fouetter un chat, donc, et surtout pas de quoi lui révéler des secrets inavouables.

« C'est vrai que Casey est une fille très... mystérieuse. Cela dit, si tu veux la voir, je ne suis pas sûr que les soirées soient la meilleure occasion. Elle a souvent beaucoup de travail. » Et pour cause, elle devait toujours être aux aguets pour éviter le moindre petit problème, surtout en ce qui concernait les activités annexes de son club. Pour la voir, mieux valait opter pour une période de la journée plus calme. « Mais... Va savoir, si tu es gentille, je pourrais peut-être t'arranger un rendez-vous avec elle ? Histoire que tu satisfasses ta curiosité. »

Ce ne serait à priori pas bien compliqué à réaliser même si Lukaz ne pouvait pas garantir que Casey dirait oui. Elle devait probablement rencontrer beaucoup de monde durant ses soirées, ce qui était tant mieux, puisque c'était ce qu'elle avait désiré, en quittant le Royaume des Rêves. Le Breton était plutôt content de ne pas avoir fait le mauvais choix. Quoi qu'il en soit, ils avaient bien assez parlé de la rousse, surtout qu'ils avaient des sujets autrement plus importants à aborder. Enfin, au moins de son point de vue.

« On peut toujours attendre de voir si elle rejoint la salle, sinon. Je peux aller chercher du champagne, on peut se trouver un coin tranquille et passer le temps en attendant. » Une solution simple mais qui n'était pas trop pour le satisfaire. « Après, si j'ai bien compris, il n'y a rien qui te retient ici ? Donc, on peut aussi aller ailleurs, pour trouver un endroit où danser jusqu'au bout de la nuit. C'est comme tu préfères. »

Cette option aussi n'était pas forcément la préférée de Lukaz, ne serait-ce que parce qu'il était mauvais pour danser. Il savait bouger sur la piste, comme la majorité des gens présents dans la salle ce soir, mais c'était plus ou moins tout et ça risquait de ne pas satisfaire Ambre. Au contraire de la troisième option. Du moins, c'était ce qu'il espérait. Le Français se rapprocha alors quelque peu de sa compagne du moment, pour peu que cela ait été possible, l'incitant à plonger davantage encore sous sa chemise, glissant sa main le long de son bras en caressant doucement sa peau.

« Il reste une autre solution. Je vais nous commander une bouteille de champagne et on va la boire dans un endroit plus calme. Un endroit où on peut être un peu plus libre de nos mouvements. Par exemple... Je sais pas... Chez toi ? »

Un sourire s'afficha à nouveau sur les lèvres du blondinet alors qu'il attendait de voir ce qu'elle allait choisir. Lui aussi pouvait être curieux, à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Ambre Debruyne

Indépendant Neutre
Généralités


FREE 1/3 RPs - 1 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 275
ϟ Nombre de Messages RP : 91
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : Melissa Benoist
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire d'un salon de thé : le Quill & Tea
ϟ Liens Rapides : Présentation JournalLiensRPsExploitsHasardSmartphoneQuill & TeaAppartement
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 28 Jan - 13:32 Message | (#)

Est-ce que j'aurais l'air d'un vantard si je disais que tu risquais de t'attirer les foudres de tout le monde, en profitant de mon corps ? Elle lui rendit un sourire similaire au sien. Il fallait bien l’avouer, leurs petites soirées lui avaient manqué. Mais sinon, nan, tu ne risques rien. Profites-en autant que tu le voudras.Tant mieux. Partager n’est guère à mon goût. susurra-t-elle. Mais la musique n’était toujours pas des plus agréables à son oreille et à son corps, alors la danse serait pour un peu plus tard. Ça n’avait de toute façon pas été son but premier en venant au Red Night. Peut-être qu’un jour elle passerait et que la musique serait potable au lieu de n’être que du bruit. C’était dire à quel point Casey l’avait intriguée, pour qu’elle revienne ici alors que les morceaux n’étaient pas à son goût, elle qui ne rechignait jamais à fouler la piste de danse… Seulement, elle appréciait un peu plus de langueur et de sensualité, que des bonds en l’air comme des ressorts n’étaient pas vraiment l’idée dont elle se faisait d’une danse agréable.

Ambre avoua à Lukaz les raisons initiales de sa venue. Peut-être pourrait-il lui en révéler un peu plus sur la jolie rousse… Après tout, il avait avoué bien la connaître. Cependant, elle ne se faisait pas d’illusions : il y avait des secrets qui ne se révélaient pas à n’importe qui et n’importe où… et encore moins des secrets qu’il ne nous appartenait pas de divulguer. C'est vrai que Casey est une fille très... mystérieuse. Cela dit, si tu veux la voir, je ne suis pas sûr que les soirées soient la meilleure occasion. Elle a souvent beaucoup de travail. Elle haussa délicatement les épaules. Tant pis. Une autre fois peut-être, avant l’heure d’ouverture… ou peut-être juste avant la fermeture, quand le club se vidait. Pour l’instant, elle n’avait pas envie de quitter le Red Night en tout cas. Mais... Va savoir, si tu es gentille, je pourrais peut-être t'arranger un rendez-vous avec elle ? Histoire que tu satisfasses ta curiosité. Ambre eut un sourire malicieux. Ses doigts ne quittaient pas sa peau chaude. Ça serait vraiment gentil de ta part… Si ça ne pose pas trop de problèmes, bien évidemment. Je ne voudrais pas te causer des ennuis. glissa-t-elle à son oreille.

À vrai dire, pour l’instant, elle s’était faite à l’idée de ne pas voir Casey ce soir. Maintenant qu’elle avait trouvé Lukaz et qu’ils semblaient retrouver cette complicité trouvée quelques années plus tôt, ça aurait été dommage de s’en priver. Elle n’avait pas non plus envie de le planter sur place pour aller discuter avec la gérante si elle débarquait. On peut toujours attendre de voir si elle rejoint la salle, sinon. Je peux aller chercher du champagne, on peut se trouver un coin tranquille et passer le temps en attendant. Elle était curieuse, mais pas au point de laisser passer de vraies retrouvailles en compagnie du breton. Elle esquissa une petite moue à ses paroles. Après, si j'ai bien compris, il n'y a rien qui te retient ici ? Donc, on peut aussi aller ailleurs, pour trouver un endroit où danser jusqu'au bout de la nuit. C'est comme tu préfères. Elle secoua la tête à sa première phrase, ses mèches châtain venant caresser ses épaules. Trouver un autre endroit était une proposition alléchante. Tout comme celle que lui murmurait le corps de Lukaz s’approchant un peu plus d’elle, ses doigts sur son bras lui tirant un frisson agréable. Elle caressa d’autant plus sa peau offerte par la chemise ouverte.

Il reste une autre solution. Je vais nous commander une bouteille de champagne et on va la boire dans un endroit plus calme. Un endroit où on peut être un peu plus libre de nos mouvements. Par exemple... Je sais pas... Chez toi ? Elle releva les yeux, sortant de sa contemplation de son corps sculpté, pour les plonger dans les siens. Chez moi ? Uhm… Elle fit mine de réfléchir quelques longues secondes. Oui, pourquoi pas. On serait plus tranquille qu’ici… Et moins sujets aux coups d’œil indiscret… Même si, elle devait l’avouer, ça ne l’avait jamais réellement dérangée. Elle n’avait jamais non plus eu de relations sexuelles face à un public, mais elle n’avait jamais été très pudique. Son sourire enjôleur se transforma néanmoins en petite moue boudeuse. Il va falloir affronter le froid du dehors par contre… Et je n’ai pas pris de veste. Elle aurait pu facilement rentrer chez elle grâce aux ombres, mais elle n’était pas certaine de pouvoir embarquer Lukaz avec elle… Ça aurait été con que de planter sur place… ou pire. Qui sait ce qu’il pourrait advenir de lui s’il n’était pas capable de la suivre en Umbra le temps qu’ils arrivent à son appartement. Il y avait après tout un peu près 8 km entre le Red Night et chez elle… Ça faisait une trotte… à moins de réussir à choper un taxi à la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating © Candy Apple
Lady Shadow

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5718
ϟ Nombre de Messages RP : 646
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 10 Fév - 14:47 Message | (#)

Quand Ambre avait laissé paraître son intérêt pour Casey, Lukaz s'était proposé pour les réunir, à la condition que la Française se montre gentille. A dire vrai, il ne savait pas vraiment ce que cette dernière pouvait vouloir à la créature venue du Royaume des Rêves. Il avait supposé un quelconque intérêt professionnel mais il voyait mal en quoi un club nocturne et un salon de thé pouvaient faire cause commune... A part lors d'une soirée à thème sur Alice au Pays des Merveilles et encore. Se pouvait-il donc que l'intérêt d'Ambre soit plus... coquin ? Si c'était le cas, ça valait largement la peine de jouer les entremetteurs parce que rien qu'à la pensée de savoir les deux jeunes femmes ensemble... Ce n'était toutefois pas le moment de s'émoustiller pour cela. Il y avait bien d'autres raisons.

Le Breton avait ensuite fait plusieurs propositions, guettant les réactions d'Ambre pour savoir laquelle lui convenait le plus. Il y avait la possibilité d'attendre, celle d'aller danser ailleurs mais surtout, il y avait celle d'aller s'amuser chez la jeune femme. Le choix de Lukaz était fait depuis longtemps mais il se demandait celui que ferait Ambre. Au vu de ses doigts qui glissaient sous la chemise du voleur, la réponse semblait assez évidente mais comme le disait le proverbe, il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

Bien entendu, ils auraient tout aussi bien pu rester au Red Night pour s'amuser. Lukaz aurait très bien pu guider Ambre jusqu'aux salles privées du sous-sol mais il n'était pas certain que cela conviendrait à la jeune femme et surtout, il ne savait pas si Noctis approuverait un tel comportement de sa part. Il l'avait dit, elle était mystérieuse... Lui-même n'avait pas encore tout saisi d'elle et il ne savait pas nécessairement ce qu'elle apprécierait ou non. C'était pour cela qu'il n'avait pas encore plaqué Ambre contre le mur, d'ailleurs. Les regards indiscrets ne le dérangeaient pas le moins du monde et il s'était déjà donné en spectacle avec une amante devant un public ravi, mais ici, aussi peu de temps après l'ouverture, ce ne serait clairement pas une bonne idée. Et puis, Ambre ne serait peut-être pas d'accord et il aurait été dommage de la braquer aussi tôt dans la soirée alors qu'elle se montrait très réceptive à son égard.

« Tu es venue ici sans veste ? »

La soirée avait été très fraîche, ce qui était parfaitement normal pour la saison. Pourtant, Ambre venait d'avouer ne pas avoir pris de veste. Certes, elle avait pu venir en taxi mais ça ne justifiait pas de laisser un tel vêtement chez soi ! D'un autre côté, il n'y avait peut-être rien de bien mystérieux à cette histoire alors il n'était pas forcément utile d'en faire tout un fromage !

« Mais t'inquiète pas. Comme tout bon chevalier, j'ai un destrier qui m'attend. D'abord, je vais chercher cette bouteille. Tu bouges surtout pas, je serais rapide ! »

Simulant une révérence, Lukaz s'éloigna alors en direction du bar, gardant néanmoins un œil sur la belle, des fois qu'un autre profiterait de la situation pour aller la draguer. Il commanda une bouteille de champagne, à emporter, ce qui n'avait rien de très courant mais comme il était un ami de la patronne – et de l'ancien patron – on ne posait pas trop de questions. En attendant que sa commande soit servie, Lukaz pianota sur la montre qu'il portait au bras, donnant l'ordre à l'intelligence artificielle qui gérait une bonne partie de sa vie de conduire sa voiture jusqu'à la porte de sortie de l'établissement. Ainsi, dès que la bouteille lui fut confiée, il put retourner auprès d'Ambre, ravi de constater qu'elle ne s'était pas esquivée. Ça aurait été le pire vent de sa carrière de séducteur...

« On y va ? »

Lui prêtant son bras, le Breton guida alors la jeune femme à travers les couloirs réservés au personnel, jusqu'à la porte qu'il avait prise pour entrer dans l'établissement. Là, il fit glisser sa chemise le long de ses bras et la retira, se retrouvant torse nu devant sa compagne du moment.

« Ça serait quand même dommage que tu attrapes froid à cause de moi. »

Lui tendant le vêtement, Lukaz l'aida à le passer sur ses épaules, pour se protéger autant que possible du froid. Il ouvrit alors la porte et un vent glacial s'engouffra, lui faisant presque regretter sa décision. Ils quittèrent le club pour se retrouver dans une petite allée pas très éclairée mais heureusement, comme prévu, la voiture du voleur se trouvait juste devant. Ouvrant la portière, Lukaz invita Ambre à monter à bord avant de contourner le véhicule pour faire de même, profitant de la douce chaleur qui régnait dans l'habitacle.

« Je crois que j'aurais besoin qu'on me réchauffe... » Un sourire taquin naquit sur ses lèvres alors qu'il reprenait. « Tu m'indiques le chemin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Ambre Debruyne

Indépendant Neutre
Généralités


FREE 1/3 RPs - 1 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 275
ϟ Nombre de Messages RP : 91
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : Melissa Benoist
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire d'un salon de thé : le Quill & Tea
ϟ Liens Rapides : Présentation JournalLiensRPsExploitsHasardSmartphoneQuill & TeaAppartement
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 11 Fév - 15:22 Message | (#)

Tu es venue ici sans veste ? Sa petite moue boudeuse se transforma en sourire craquant et faussement innocent. Elle n’avait pas — pour l’instant — l’intention de lui révéler quoi que ce soit sur sa nouvelle nature qu’il n’avait pas encore découverte depuis leurs retrouvailles. Après tout, ça n’était pas en clamant sur tous les toits ce qu’elle était qu’elle resterait discrète et loin des affaires de supers-gentils et super-méchants de cette ville. Si cela faisait quelques années maintenant qu’elle appartenait pleinement à cette partie du monde — celle des gens qui n’étaient pas des humains normaux et d’une banalité absolue —, Ambre n’avait toujours pas fait de grosses vagues. Elle se contentait de grignoter ici ou là dans les mauvais quartiers et de ne pas attirer l’attention. Elle n’en voulait pas. Car ça impliquait bien des choses derrière. Comme devoir rendre des comptes à quelqu’un. Un quelqu’un qui l’aurait prise dans ses filets, en la recrutant pour un camp ou l’autre, ou bien parce que ce quelqu’un se croyait investi d’une mission justicière et voulait le mettre en prison. Grand bien leur fasse s’ils s’y essayaient. Elle n’avait jamais tué personne, n’avait jamais volé personne. Et puis une cellule ne manquait pas d’ombres. Il ne lui fallait que ça pour pouvoir s’éclipser et échapper pour toujours à quiconque essayerait de la coincer entre quatre murs.

Mais cette soirée n’était pas le moment approprié pour méditer sur la chose. Elle avait une distraction des plus appétissantes et elle n’avait clairement pas envie de la laisser s’échapper. Elle ne répondit rien à la remarque de Lukaz sur son absence de veste. Elle avait pensé ne pas en avoir besoin, à raison, comme elle pouvait se déplacer dans une dimension où elle ne craignait pas le froid… mais tout d’un coup, ça devenait en effet louche, de par les températures froides de la nuit. Mais t'inquiète pas. Comme tout bon chevalier, j'ai un destrier qui m'attend. D'abord, je vais chercher cette bouteille. Tu bouges surtout pas, je serais rapide ! Elle voulut le rattraper alors qu’il s’éloignait d’elle, la privant de la chaleur de son corps, mais elle se contenta de l’observer avec une moue amusée lui faire une révérence et s’éclipser vers le bar. Elle croisa les bras et attendit aussi patiemment qu’elle en était capable. Elle lança un regard mauvais à un homme qui avançait dans sa direction comme un chef de meute près à saisir sa nouvelle proie. Décidemment, ce club regorgeait de gros lourds… C’était bien parce que Casey l’intriguait qu’elle reviendrait… et si Lukaz en avait fait son lieu de prédilection.

L’autre s’avança malgré tout encore, comme si son œillade menaçante n’avait fait que l’émoustiller un peu plus. Elle roula les yeux vers le plafond et, alors qu’il s’approcha trop près, elle posa sa main sur son bras nu. Une onde de son pouvoir passa au corps du malotru et y insuffla juste assez de chaos pour qu’il perde un instant ses repères et ne sache plus ce qu’il venait faire près d’elle. Il bouscula un autre client et éleva la voix, convaincu, comme bien souvent avec ces grosses brutes sans cervelle, qu’il était dans son bon droit. Alors que la joute verbale s’amplifiait, Ambre fut tout à la fois soulagée et un peu déçue de voir Lukaz à nouveau à ses côtés. On y va ? Ça aurait été sympa d’attendre un peu et de les voir se mettre sur la gueule, mais bon, elle avait mieux à faire. Elle détacha ses iris céruléens des deux enquiquineurs pour se tourner vers son compagnon de la soirée. Bien sûr. Elle glissa son bras sur le sien et se laissa guider, avec un peu d’étonnement, non pas vers la sortie, mais vers les couloirs réservés au personnel. Décidemment, il était plein de surprises.

S’arrêtant devant la porte, il retira sa chemise. Ambre s’autorisa un haussement de sourcil appréciateur et un sourire mutin. La porte de derrière n’avait rien de romantique ou d’excitant mais ça ne voulait pas dire qu’elle ne pouvait pas se rincer un peu l’œil. Ça serait quand même dommage que tu attrapes froid à cause de moi.Je t’avais oublié si bien élevé, Lukaz. C’est… rafraichissant, avec tous les balourds qu’on croise aujourd’hui dans les clubs. Elle passa le vêtement sur ses épaules. Le tissu portait encore sa chaleur et c’était plus cela qui la préserva du vent qui s’engouffra par la porte ouverte que vraiment son épaisseur, somme toute assez faible. Un véhicule les attendait dans la ruelle, comme prévu. Il était plutôt impressionnant, mais Ambre n’avait jamais fait grand cas des automobiles. On ne l’avait jamais vu s’extasier devant une voiture comme certains hommes s’attendaient à ce que les femmes le fassent.

Elle se laissa tomber plus qu’elle ne grimpa dans la voiture basse, laissant Lukaz refermer la portière derrière elle. Je crois que j'aurais besoin qu'on me réchauffe... Elle lui rendit son sourire. Ne t’inquiète pas pour ça, je pense pouvoir me débrouiller sur ce sujet. En attendant, le souffle chaud du chauffage de la voiture les préservait du froid du dehors. Tu m'indiques le chemin ?Prends la direction du front de mer, je te dirais quand tourner. Dans un silence rompu par le ronronnement de l’automobile, Ambre le guida jusqu’à son immeuble sur Kane Street. Heureusement, la rue n’était pas encombrée et ils trouvèrent assez facilement une place pour se garer. Sautillant pour oublier le froid, la Française déverrouilla la porte de l’immeuble et poussa Lukaz à l’intérieur. Ses mains ne manquèrent pas de s’arrêter sur son torse, cherchant sa chaleur, blottissant son corps contre le sien pour venir lui dérober un baiser avide. Il restait encore un étage à monter, mais maintenant qu’ils étaient à l’abri de la météo et des regards indiscrets, ils pouvaient bien faire une petite escale. Et puis elle était toujours un peu grisée quand elle utilisait ses dons. Moins quand elle ne faisait qu’insuffler un peu de chaos que quand elle grignotait un morceau d’âme, mais quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating © Candy Apple
Lady Shadow

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5718
ϟ Nombre de Messages RP : 646
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 17 Fév - 15:51 Message | (#)

« Je te rappelle que je suis Français. »

En français dans le texte. Il était vrai que tout comme la jeune femme, Lukaz venait de l'Hexagone et si l'on en croyait ce qui se racontait partout, les Français étaient des romantiques, ce qui impliquait forcément de se montrer bien élevé. Bien entendu, la réalité n'était pas tout à fait à la hauteur du mythe et ça, Ambre devait bien le savoir. Une telle remarque, en français, aurait bien mieux fonctionné sur une jeune Américaine, mais ce n'était pas bien grave. Le simple fait qu'ils soient tous les deux originaires du même pays pouvait être suffisant pour qu'Ambre apprécie un peu plus encore sa présence auprès d'elle.

Ils se retrouvèrent donc à bord de la voiture de Lukaz et après que ce dernier se soit permis une nouvelle petite remarque, il demanda à la jeune femme de lui indiquer le chemin. Il fallait dire que leur dernière rencontre commençait maintenant à dater et même si le voleur n'oubliait jamais un visage, il ne se rappelait plus forcément de l'endroit où ils étaient allés s'amuser. Sans compter que les choses avaient pu changer pour eux. Après tout, lui-même avait déménagé depuis cette époque et Ambre pouvait bien en avoir fait de même.

Ils s'engagèrent donc sur les routes et remontèrent vers le quartier du Front de Mer, Lukaz n'étant pas très surpris par le choix d'Ambre. Du peu qu'il savait d'elle et de son salon de thé, cela lui correspondait parfaitement. Le Français trouva rapidement une place de parking et une fois la voiture garée, il suivit la jeune femme jusqu'à la porte de son immeuble, la bouteille de champagne toujours à la main. Lukaz se retrouva projeté à l'intérieur et presque dans la foulée, il eut le plaisir de constater qu'Ambre venait déjà se blottir tout contre lui. Il n'eut cependant pas le temps de s'en amuser que la blondinette l'embrassait déjà. On pouvait dire que le Breton lui faisait de l'effet !

Bien entendu, Lukaz n'allait pas s'en plaindre et il répondit de bon gré au baiser. L'une de ses mains était malheureusement occupée par la bouteille mais l'autre, parfaitement libre, venait déjà glisser sur les hanches de la jeune femme. Le baiser échangé était intense et Ambre pouvait constater que son compagnon du soir portait un piercing à la langue. C'était déjà le cas lors de leurs précédentes rencontres et ce n'était que l'un des nombreux ornements que Lukaz portait. En effet, comme il était torse nu, on pouvait clairement découvrir les autres, qu'il s'agisse de son tatouage encore grandement dissimulé ou de ses piercings aux tétons qui intéressaient souvent les filles en recherche d'un bad boy pour passer la nuit. C'était bien entendu cliché mais si ça fonctionnait, autant en profiter, non ? Ambre y était-elle réceptive, à sa manière ? Difficile à dire.

Une chose était néanmoins sûre, c'était qu'elle était réceptive au charme que dégageait le voleur. Pour quelle raison ? Lukaz n'en savait rien mais il s'en moquait, préférant savourer la situation. Il aimait plus que tout faire cet effet aux filles – mais qui n'aimerait pas ? – et il attendait avec une certaine impatience la suite des événements. Après de très longues instants, le Breton finit par rompre le baiser, sans pour autant se dégager de leur rapprochement.

« Eh bien, on peut dire que je te fais de l'effet. » Un petit sourire mutin s'afficha sur les lèvres de Lukaz. « Je vais finir par me demander comment tu as fait pour tenir sans me voir pendant aussi longtemps. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Ambre Debruyne

Indépendant Neutre
Généralités


FREE 1/3 RPs - 1 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 275
ϟ Nombre de Messages RP : 91
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : Melissa Benoist
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire d'un salon de thé : le Quill & Tea
ϟ Liens Rapides : Présentation JournalLiensRPsExploitsHasardSmartphoneQuill & TeaAppartement
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Dim 19 Fév - 10:35 Message | (#)

Je te rappelle que je suis Français. Ambre eut un sourire. Ça n’était pas tous les jours qu’elle entendait du français. Souvent, les anglophones se contentaient de leur langue, estimant qu’elle était celle qu’on employait partout pour se faire comprendre quand on ne connaissait pas celle du pays... Donc à quoi bon en apprendre une autre ? Pour Ambre, c’était aussi une façon de découvrir une autre culture. Et elle avait un faible particulier pour la culture britannique. L’américaine beaucoup moins, mais on faisait ce qu’on pouvait avec ce qu’on avait. Pragmatique jusqu’au bout des ongles. Être en compagnie de Lukaz était agréable, même si elle n’était guère nostalgique de son pays d’origine. Ses parents morts, plus rien ne l’y avait retenue, et elle avait préféré refaire sa vie, surmonter son deuil, loin du pays dit le plus romantique du monde. Elle savait tout aussi bien que Lukaz que ce n’était pas vraiment le cas, entre les pantalons rentrés dans les chaussettes et les “Yo Madmoiselle” qu’on pouvait entendre le long des trottoirs.

Ambre n’avait pas déménagé depuis la dernière fois qu’ils s’étaient fréquentés. Elle aimait ce quartier, près de son travail, avec la proximité d’esprits en ébullition, tant des artistes que de étudiants qui y vivaient. Elle aimait le mélange culturel qui y régnait, ainsi que toutes les discussions qu’elle pouvait surprendre. Elle ne les comprenait pas toutes, elle était loin d’être une scientifique ou une pro dans tous les domaines, mais elle appréciait énormément le contact de gens qui réfléchissaient et qui essayaient de faire avancer le monde à leur façon, à leur niveau et échelle. Guider Lukaz jusqu’à chez elle n’était pas bien compliqué. Les rues et avenues aux Etats-Unis avaient ça de bien qu’elles étaient toutes perpendiculaires les unes aux autres, alors il suffisait de savoir compter le nombre d’intersections jusqu’à chez soi et c’était bon. En France, on ne pouvait pas en dire autant. Ça témoignait bien de l’aspect “nouveau” de ce Nouveau Monde, dans lequel on avait commencé par construire d’abord les routes et les bâtiments ensuite. Lui qui n’avait pas connu de grande guerre sur son sol — à part peut-être la Guerre de Sécession —, ou du moins pas des similaires à celles qui avaient ravagés l’Europe. Quoi qu’avec les destructions engendrées par les super, il y avait parfois de quoi se poser des questions.

Les pensées d’Ambre vagabondaient dans ces différentes directions alors qu’ils passaient dans les rues presque désertes. Il faisait trop froid pour trainer trop longtemps dehors. Le paysage défilait devant ses yeux, derrière la vitre. Elle sentait encore la douceur du chaos qu’elle avait laissé au Red Night. Depuis, il avait du s’estomper chez ses “victimes”, mais en elle, il était toujours là, excitation frémissante. Elle était habituée à grignoter un morceau d’âme après s’être adonnée à ce genre de chose, mais là, elle restait... sur sa faim. Un sentiment d’inachevé, si on voulait. Pourtant, il était hors de question qu’elle s’en prenne à Lukaz. Elle le préférait en forme et en pleine possession de sa vigueur. Elle l’avait d’ailleurs entraîné vivement dans le hall de l’immeuble. Si elle ne se nourrirait pas sur son amant, elle pouvait au moins apaiser un peu son désir à ses côtés. Elle se blottit contre son corps, jouant avec son piercing. Il ne lui avait fallu qu’une seconde pour se rappeler de la chose, ceux sur ses tétons bien visibles, eux. A vrai dire, ça n’avait jamais vraiment été ce qui avait séduit Ambre. Contrairement à certaines femmes, elle n’avait cure que son compagnon soit un badboy ou un geek ou marqué de toute autre étiquette qu’on pouvait bien coller aux gens. Jusqu’au sexe même, Ambre n’y prêtait guère attention, tant que le feeling passait.

Le baiser s’acheva, la laissant le souffle un peu court. Eh bien, on peut dire que je te fais de l'effet. Elle haussa délicatement les épaules, répondant à son sourire par un similaire. Je vais finir par me demander comment tu as fait pour tenir sans me voir pendant aussi longtemps.Que veux-tu, tu m’as manqué. répondit-elle. On a beau jouer les indifférents, mais on a toujours nos petits préférés. Elle eut un sourire taquin et vint lui voler un autre baiser, mordillant au passage sa lèvre inférieure. Ils n’avaient jamais été partenaires exclusifs, mais Ambre devait bien l’avouer, Lukaz avait toujours été l’un de ses amants préférés. Certains n’avaient eu droit qu’à une nuit, d’autres à deux, mais le Français faisait partie de ceux qu’elle avait “fréquentés” un peu plus assidûment. Avant qu’elle n’ai été contactée par la Chasse Sauvage et qu’elle arrête pendant un temps ses petits plaisirs... avant de les reprendre, d’une façon légèrement différente.

Taquine, elle fit glisser son index sous le rebord de la ceinture de Lukaz, avant de s’échapper de son étreinte pour se diriger vers les escaliers. Le menant au premier, elle avança dans le couloir, dansant à demi, laissant Lukaz la contempler de tout son saoul s’il en avait envie. Elle s’arrêta devant sa porte et entreprit de déverrouiller les trois serrures qui l’ornaient. Ambre se demandait bien pourquoi le propriétaire de l’immeuble en avait fait installer autant, alors qu’il aurait été facile pour un super de faire exploser la porte... Elle s’engouffra dans son appartement sans attendre son compagnon de la soirée. Elle n’alluma pas la lumière mais n’en avait pas besoin. Même sans sa nyctalopie, la douce lueur des lampadaires éclairant ses meubles et ses murs clairs était suffisante pour éviter qu’on ne se cogne partout. Elle s’appuya nonchalamment contre le dossier de son canapé couleur crème et attendit que Lukaz apparaissent dans l’ouverture de la porte, avec un sourire plein de promesses. Je ne suis pas sûre d’avoir de flûtes, pour le champagne. constata-t-elle avec une petite moue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating © Candy Apple
Lady Shadow

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5718
ϟ Nombre de Messages RP : 646
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 14 Mar - 15:22 Message | (#)

La porte de l'immeuble à peine passée, Lukaz avait eu un premier aperçu du programme de la soirée à venir. Bien entendu, il avait su dès le premier instant que s'il choisissait de rester avec Ambre, ce n'était pas pour jouer aux dominos. Il n'en restait pas moins que c'était des plus agréables d'en recevoir la preuve d'une telle manière et le Breton ne se fit pas prier, répondant aux baisers en laissant sa main libre vagabonder à sa guise. Taquin, Lukaz ne put s'empêcher de provoquer un peu la jeune femme et la réponse qu'il reçut en retour ne manqua pas de le surprendre. Ils ne s'étaient vus que quelques fois et pour le Français, ça n'avait jamais été au-delà d'une rencontre agréable dans un bar, comme il en faisait beaucoup. Pourtant, Ambre venait de lui indiquer qu'il lui avait manqué et surtout, qu'elle le classait dans la catégorie des petits préférés. Il n'y avait pas à en douter, Lukaz avait vraiment fait très forte impression, même s'il ne voyait pas vraiment ce qui pouvait lui valoir ce statut spécial. Il n'allait toutefois pas s'en plaindre, c'était évident.

Comme Ambre partit vers l'escalier, Lukaz la suivit, grimpant les marches jusqu'à atteindre le premier étage. Ils s'avancèrent dans le couloir pour arriver devant une porte bardée de serrure, ce qui dénotait une certaine crainte de l'intrusion. Il était assez ironique de se dire que la jeune femme était en train d'inviter sciemment un voleur à entrer chez elle... Bon, si Lukaz l'avait voulu, ce n'était pas les trois serrures qui l'auraient empêché d'entrer, mais c'était pour la forme ! Lorsque le battant s'ouvrit, Ambre entra, laissant le Breton sur le palier. Ce dernier ne tarda cependant pas à la suivre, refermant la porte derrière lui, ce qui eut pour effet de le priver de toute lumière, en dehors de celle qui filtrait depuis les fenêtres du séjour, tout au bout de la pièce. Un instant, Lukaz tâtonna le long du mur à la recherche d'un interrupteur mais n'en trouvant pas, il décida d'avancer malgré tout.

Heureusement, le voleur n'était pas un débutant. Il aurait été malheureux, dans son domaine, de ne pas savoir se déplacer sans bruit et dans le noir. Vous imaginez, vous, un voleur qui se cogne dans les meubles et réveille la maisonnée ? Ce n'était pas le cas de Lukaz, par chance. Il déboucha donc dans le séjour sans avoir brisé la bouteille de champagne et son regard se posa sur Ambre qui semblait littéralement l'inviter à aller plus loin. Posant la bouteille sur une tablette proche, le Français libéra ses mains pour venir enserrer la taille de la jeune femme. Tandis qu'il se collait tout contre elle, cherchant le contact. Ambre en profita alors pour indiquer l'absence manifeste de flûtes de Champagne dans sa vaisselle.

« En même temps, est-ce que ça aurait valu le coup de salir des verres ? Après, il faut les laver et tout, c'est chiant... » Lukaz ponctua sa phrase d'un baiser avant que ses lèvres ne descendent un peu plus bas, glissant jusque dans le cou de la jeune femme pour l'y mordiller gentiment. « Puis, je suis sûr que tu as déjà dû penser à une solution de secours... Je me trompe ? »

Avec un sourire, Lukaz saisit la main d'Ambre et l'invita à faire le tour du canapé, récupérant au passage la bouteille de Champagne qu'il déposa à côté de lui tandis qu'il s'installait sur les coussins. Prenant ses aises, le voleur finit par attirer la jeune femme vers lui, l'obligeant à prendre position à cheval sur ses cuisses. Bien entendu, pour l'aider, Lukaz laissa glisser ses mains le long des jambes de la belle, relevant petit à petit sa robe afin qu'elle ne la dérange pas. Les posant finalement sur ses fesses, d'un mouvement, le Breton incita Ambre à se coller tout contre lui dans l'unique but de l'embrasser une fois de plus. Il fit durer cet échange aussi longtemps que cela lui était possible, n'hésitant pas à laisser courir ses mains partout où cela lui était possible mais tout humain qu'il était, il dut finalement y mettre fin. Se laissant retomber en arrière, contre le dossier, le souffle court, Lukaz ne put s'empêche de sourire. D'une main, il vint chercher la bouteille de champagne et de l'autre, il entreprit de l'ouvrir, déchirant l'opercule de protection et retirant le muselet. Le bouchon lui-même ne tarda pas à sauter, traversant la pièce sans rien briser. Tant mieux ! Malheureusement, en agissant ainsi, le précieux liquide doré ne put que jaillir et Lukaz, toujours torse nu, se retrouva quelque peu arrosé. Avec un sourire amusé, il ne put que commenter.

« Une idée de comment régler le problème ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Ambre Debruyne

Indépendant Neutre
Généralités


FREE 1/3 RPs - 1 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 275
ϟ Nombre de Messages RP : 91
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : Melissa Benoist
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire d'un salon de thé : le Quill & Tea
ϟ Liens Rapides : Présentation JournalLiensRPsExploitsHasardSmartphoneQuill & TeaAppartement
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Mer 29 Mar - 11:22 Message | (#)

Il ne mit pas longtemps à la rejoindre à l’intérieur de l’appartement. Malgré la faible luminosité, il ne se cogna dans aucun meuble et elle put le contempler de tout son saoul depuis sa position contre le canapé. Son sourire ne quittait pas ses lèvres. Finalement, elle était plutôt satisfaite d’être tombée sur Lukaz plutôt que sur Casey. Si elle n’était jamais contre un peu de défi et de jeu de séduction, attraper la jolie rousse dans ses filets aurait sûrement demandé bien des efforts, alors qu’avec le Français, elle avait déjà dépassé ce stade. Loin d’être coincés dans une relation monogame et routinière, les soirées qu’ils avaient déjà passées ensemble étaient suffisantes pour faciliter et accélérer quelque peu les choses. Ne pas se prendre la tête était peut-être ce dont elle avait besoin ce soir, et non pas se remuer les méninges pour savoir dans quel sens elle devait approcher Noctis.

Lukaz la rejoignit bien vite près du canapé, se débarrassant de la bouteille pour pouvoir enserrer sa taille de ses deux mains. Elle se pressa contre son corps chaud, comme si elle avait besoin de sa température. Elle esquissa malgré tout une petite moue en affirmant qu’elle ne possédait pas de flûtes dans ses placards. En même temps, est-ce que ça aurait valu le coup de salir des verres ? Après, il faut les laver et tout, c'est chiant... Ambre eut à peine le temps d’esquisser un nouveau sourire que Lukaz ponctua ses propos d’un baiser. Baiser auquel elle répondit bien volontiers, goûtant ses lèvres avant qu’elles ne descendent le long de sa gorge. Le mouvement lui tira un léger gémissement de plaisir et d’approbation et elle glissa ses mains dans les mèches blondes du jeune homme. Puis, je suis sûr que tu as déjà dû penser à une solution de secours... Je me trompe ?M-mmh. se contenta-t-elle de répondre, laconique. Oui, non, peut-être.

Il la sortit de ses pensées pour l’attirer jusqu’au canapé et la forçant à se mettre à califourchon sur lui. Elle frissonna doucement au contact de ses doigts sur ses cuisses, à la caresse de sa robe sur sa peau. Il lui vola un autre baiser, qu’elle lui offrit bien volontiers, imitant le ballet de ses paumes sur son torse dénudé et ses épaules. Oui, elle n’avait pas menti quand elle avait affirmé qu’il lui avait manqué. Trois ans sans se voir, ça n’était pas rien, même si Ambre avait eu largement de quoi occuper ses pensées pendant tout ce temps. Leurs retrouvailles étaient plus qu’exquises en tout cas. Le baiser s’acheva comme son prédécesseur et elle reprit son souffle, observant Lukaz ouvrir la bouteille. Elle suivit le bouchon des yeux, heureuse qu’il ne brise rien, ou qu’elle ne se le prenne pas en plein visage. Mais un autre « problème » apparut alors qu’elle rapporta son attention à son compagnon de la soirée : les bulles dorées s’échouaient sur son torse et roulaient vers le bas, traçant de sillons pétillants les muscles du Français. Une idée de comment régler le problème ?

Ambre haussa un sourcil et lui adressa un sourire malicieux. Mmh… Peut-être bien… Reculant légèrement sur les genoux de Lukaz, elle se pencha en avant pour venir récolter le liquide qui souillait sa peau avant qu’il n’atteigne sa ceinture. Ne quittant pas des yeux les prunelles du jeune homme, Ambre remonta, sa langue suivant le chemin inverse emprunté par le champagne. Le goût de l’alcool sur les lèvres, elle l’embrassa à nouveau, venant presser son corps contre le sien, sans se soucier du reste de champagne qu’il pouvait encore rester sur le torse de Lukaz et qui pourrait tâcher sa robe. Je dois dire que c’est une bien meilleure façon de boire du champagne. Je ne comprends pas pourquoi on ne le sirote pas ainsi tout le temps. C’est tellement plus agréable que dans des flûtes ! taquina-t-elle en séparant ses lèvres des siennes. Le léger effet qu’avait eu l’utilisation de son pouvoir plus tôt était encore là, se traduisait tout autant dans ses gestes que dans ses paroles légèrement chaotiques. Ses mains vinrent à nouveau glisser sur la peau offerte de Lukaz, caressant son torse, descendant le long de ses flancs avant de venir trouver la partie visible de son tatouage. Elle le traça des doigts, descendant jusqu’à la ceinture de son pantalon pour jouer distraitement avec. Habituée, elle défit la ceinture et découvrit, millimètre par millimètre, tentatrice langoureuse, la silhouette du scorpion qu’elle n’avait pas oublié. Comment l’aurait-elle pu ? L’arachnide n’avait que peu à voir avec son propre tatouage, mais il devait avoir le mérite d’intriguer les demoiselles — et autres — avec lesquelles Lukaz folâtrait.

Avec un sourire, Ambre vint voler un nouveau baiser au jeune homme. Y a-t-il d’autres bijoux ou dessins à découvrir sur ton corps depuis la dernière fois ? ronronna-t-elle presque. Ses paumes glissèrent sous le tissu du pantalon pour venir effleurer ses hanches, redécouvrant ce corps qu’elle n’avait pas eu l’occasion de caresser depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating © Candy Apple
Lady Shadow

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5718
ϟ Nombre de Messages RP : 646
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 28 Avr - 15:32 Message | (#)

Installé sur le canapé, Lukaz avait attiré Ambre à lui et après avoir échangé un baiser et quelques caresses, le Breton avait ouvert la bouteille de champagne. Malheureusement, le précieux liquide jaillit avec force et l'arrosa copieusement. Un vrai problème ! Bon, il ne fallait pas mentir, c'était vrai que Lukaz l'avait fait un peu exprès. Qui allait lui en vouloir ? Il avait une idée derrière la tête, c'était certain, mais si on étudiait bien la question, la véritable responsable de tout cela, c'était Ambre ! Après tout, c'était elle qui avait indiqué ne pas posséder de verres à champagne... Ils n'allaient quand même pas boire au goulot, non ? Le véritable problème à résoudre restait de savoir si Ambre se trouvait dans le même état d'esprit que le voleur et surtout, si elle allait vouloir jouer à ce petit jeu. De ce fait, Lukaz l'interrogea afin de savoir si elle avait une idée pour la suite.

Et de fait, Ambre semblait en avoir une et elle répondait parfaitement aux attentes du Breton ! Glissant sur les cuisses du voleur, la jeune femme se pencha en avant pour venir goûter au champagne, à même sa peau claire. Sa langue glissa le long du corps de Lukaz avant qu'elle ne vienne l'embrasser, en se collant tout contre lui. Le commentaire que fit ensuite Ambre tira un sourire sur les lèvres du blondinet.

« Je veux bien te laisser boire tout ce que tu veux de cette manière. »

Tandis qu'Ambre glissait ses mains sur le corps dénudé du Français, celui-ci lui rendait la pareille. Il caressait doucement ses cuisses, savourant la douceur de sa peau, laissant la jeune femme se faire plaisir comme elle l'entendait. Ses mains coururent donc le long de son torse, avant de descendre vers ses flancs, jouant finalement avec le tatouage qui ornait le bas-ventre de Lukaz. Du moins, avec la partie visible, le restant étant encore prisonnier du tissu du pantalon qui était quant à lui retenu d'une ceinture. Ceinture qui ne tarda pas à se déboucler comme par magie tandis que le tissu se retirait pour laisser voir l'animal. Le scorpion du tatouage, bien évidemment, n'allez pas vous faire des idées mal placées !

« Qui sait ? » Lukaz haussa les épaules en tentant de dissimuler son sourire amusé. « Mais ça n'est pas très drôle si je te le dis, non ? Je trouve que ça serait beaucoup mieux que tu fasses la recherche par toi-même... »

En réalité, depuis leur dernière rencontre, il n'y avait rien eu de neuf et Ambre pouvait déjà le deviner. Lukaz était torse nu alors elle pouvait bien voir que son torse, son dos ou même ses bras ne cachaient rien de neuf. Peut-être un tatouage aurait-il pu orner ses jambes ou ses fesses mais ça aurait quand même été un choix bizarre, non ? Quoi qu'il en soit, si Ambre voulait en être certaine, elle allait devoir chercher par elle-même.

« En attendant, je commence à avoir un peu soif... »

Un nouveau sourire se dessina sur les lèvres de Lukaz alors que ses mains remontaient le long du corps d'Ambre. Sans lui demander son avis – après tout, elle n'avait pas demandé le sien ! - le Breton défit la fermeture de la robe. Se redressant, il invita la jeune femme à se relever et l'imita, tournant ensuite autour d'elle afin de faire glisser le vêtement jusqu'au sol, la dévoilant autant que cela était possible. Portait-elle des sous-vêtements ou se montrait-elle coquine au point de sortir sans rien sous sa robe ?

Quoi qu'il en soit, Lukaz vint se coller contre elle pour l'embrasser avec passion avant de la repousser délicatement en arrière de manière à ce qu'elle se retrouve allongée sur le canapé. S'agenouillant à ses côtés, le voleur récupéra la bouteille de champagne et fit couler le breuvage sur le ventre d'Ambre, se dépêchant de venir le laper le liquide. Sa langue courut sur la peau, caressant le nombril de la jeune femme, récupérant la moindre goutte. Finalement, le Breton se redressa pour s'asseoir aux côtés d'Ambre, posant sa main sur son ventre.

« Et maintenant ? Qu'est-ce qui te fait envie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Ambre Debruyne

Indépendant Neutre
Généralités


FREE 1/3 RPs - 1 RPs réservés

ϟ Nombre de Messages : 275
ϟ Nombre de Messages RP : 91
ϟ Crédits : Azra + Tumblr + CandyApple
ϟ Célébrité : Melissa Benoist
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Propriétaire d'un salon de thé : le Quill & Tea
ϟ Liens Rapides : Présentation JournalLiensRPsExploitsHasardSmartphoneQuill & TeaAppartement
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 3 Juin - 12:26 Message | (#)

Je veux bien te laisser boire tout ce que tu veux de cette manière. La réplique de Lukaz lui tira un sourire malicieux qui semblait presque être un défi. Ou bien elle répondait ainsi à celui qu’il lui lançait à demi-mots. Une façon de lui dire « si tu as autre chose à tester, compte sur moi ». Mais en attendant, Ambre reprit son exploration du corps du Breton. Il lui avait manqué, elle le lui en avait fait la remarque. Trois ans, c’était à la fois une éternité et si court. Ils auraient pu aussi bien se voir la veille qu’il y a quinze ans. C’était d’autant plus dur pour Ambre à mesurer qu’elle avait passé beaucoup de temps en Umbra, là où le temps ne s’écoulait pas tout à fait de la même manière que sur le Plan Primaire. Elle avait bien changé depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Pas tellement vis-à-vis de son caractère, de ses habitudes à folâtrer et à séduire comme il le lui plaisait, mais sur sa nature-même. Elle s’était vue octroyer des pouvoirs qu’elle n’avait jamais espéré, ni même voulu, avoir. Pourtant, aujourd’hui, pour rien au monde elle ne les échangerait pour retrouver une vie normale. Elle n’aimait que trop cette sensation grisante et enivrante qui se saisissait d’elle quand elle semait le chaos et qu’elle grignotait des morceaux d’âmes.

La jeune Française arriva enfin jusqu’au tatouage de Lukaz. Le scorpion disparaissait en partie sous les vêtements qu’il portait encore. Elle l’effleura du bout des doigts, descendant toujours plus, lentement, tentatrice. Elle lui vola un baiser, l’interrogea sur de nouvelles acquisitions encrées ou piercées, avant de reprendre ses caresses. Qui sait ? Mais ça n'est pas très drôle si je te le dis, non ? Je trouve que ça serait beaucoup mieux que tu fasses la recherche par toi-même... Un sourire en coin étira ses lèvres. Tu devrais penser à des challenges plus audacieux. Ceux-ci sont bien trop agréables et faciles à relever. Son regard coula sur la moindre parcelle de peau offerte et ne nota rien de neuf pour l’instant. S’il y avait autre chose, c’était dissimulé par son pantalon. Ses mains entreprirent de s’occuper du vêtement, mais leur position sur le canapé n’était pas propice à la chose. Lukaz était coincé sous elle, et il aurait fallu qu’elle descende du siège et qu’il se lève pour qu’elle puisse lui enlever son pantalon. Chose qu’elle n’avait pour l’instant pas envie de faire. Elle préférait rester contre lui à profiter de sa chaleur et de la douceur de sa peau.

En attendant, je commence à avoir un peu soif... Elle frémit doucement sous les caresses de son compagnon de la soirée, en sentant la fermeture de sa robe glisser le long de son dos. Elle esquissa pourtant une petite moue quand il l’invita à se relever, mais elle s’exécuta malgré tout. Sa robe tomba dans un bruissement d’étoffe à ses pieds, la dévoilant simplement vêtue d’une culotte de soie. Porter un soutien-gorge avec une telle robe aurait été un outrage, car il se serait vu sous la coupe cintrée et le fin tissu. Par contre, la culotte, avec son absence d’élastique ou de couture trop marquée avait été parfaitement invisible. Alors que Lukaz vint se coller contre elle, elle répondit ardemment à son baiser et à son étreinte avant de pousser un petit cri de surprise qui se mua en rire quand il la poussa délicatement sur le canapé. Elle ne put retenir un autre rire alors qu’il versait du champagne sur son ventre, les bulles la chatouillant.

Quand il eut fini et se redressa, Ambre l’imita. Et maintenant ? Qu'est-ce qui te fait envie ? Elle rit à nouveau. Toi, bien entendu. Quelle question idiote. Elle lui tira la langue et lui vola un autre baiser passionné. Ses mains glissèrent jusqu’à son pantalon. Je trouve que tu es bien trop habillé. Débarrassons-nous de ce qu’il reste. Ses paumes passèrent sous le tissu, effleurant ses hanches, puis passant dans son dos pour venir caresser ses fesses. Habilement, elle se laissa glisser entre le canapé et la table basse, ses mains forçant le tissu à suivre le même trajet. Un petit effort pour faire passer le pantalon en-dessous de son propriétaire et au niveau des chevilles et ils étaient maintenant à égalité. C’est déjà mieux, non ? lui demanda-t-elle, taquine, toujours à moitié assise, à moitié agenouillée au sol. Ses prunelles arpentèrent la peau et le dessin des muscles nouvellement dévoilés et elle eut une petite moue. Ainsi, pas de nouveauté… Elle se redressa légèrement et remonta lentement, presque féline, le long du corps de Lukaz. Est-ce qu’il y a malgré tout une surprise palpitante à découvrir… ? Cette fois-ci, c’était à elle de le défier, un sourire taquin aux lèvres.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cbanduraauteur.weebly.com/


I see hell in your eyes. Taken in by surprise. Touching you makes me feel alive. Touching you makes me die inside. Walking, Waiting. Alone without a care. Hoping and hating © Candy Apple
Lady Shadow



Come On, Come Out ◊ Ambre&Lukaz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Please, forgive me ♣ Ambre
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #
» Ambre Nocis(Serdaigle)
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)
» Arthur Ambre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Centre Ville :: Le quartier des Théâtres :: Red Night-