AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

La Mort est un Ange - Mareena Brooks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 4 Jan - 0:58 Message | (#)

Informations Personnelles
ϟ Nom : Brooks
ϟ Prénoms : Mareena
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge : 17 ans (en direction de ses 18)
ϟ Date de Naissance : 21/06/1999
ϟ Lieu de Naissance : Star City
ϟ Nationalité : Américaine
ϟ Orientation : Hétérosexuelle
ϟ Métier : Employée dans un magasin connut de vêtements situé au centre de la ville - Étudiante en Arts
Administration
ϟ Avatar : Chloë Grace Moretz
ϟ Crédits : Me
ϟ Pseudo : Mare
ϟ Âge réel : 15 ans
ϟ Parlez-nous de vous : Je suis une passionnée de lecture, de dessin et de danses... Ça ne fait pas très longtemps que je me suis mise au RP (première fois que je m"attaque" à un forum aussi complet que le celui-ci, j'avoue que j'ai le trac. /paf) mais j'écrivais déjà pour moi avant mais je considérais ça loin d'être top aha... De plus, je m'y connais pas très bien en DC et Marvel... Mais j'tâcherais de faire de mon mieux en tout cas !
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? Top Site !
ϟ Que pensez-vous du forum ? Des mots tels que "Wooouah", "OHMYGOD", "C'EST OUF" me viendrait bien à l'esprit... J'ai jamais vu un forum aussi bien "fait" ! Félicitations ! (Bon après je dis ça peut-être parce que je suis une débutante, mais ça vient quand même du fond du coeur. *sob*)
ϟ Quelques conseils à donner ? J'admets que je me suis facilement perdue avec toutes les informations - mais c'est un plus, aussi ! Après, ça peut très bien venir de moi, me connaissant... Donc en fait, rien à dire.
Historique
Il n'y a pas un bruit. Tout est si calme, et dans une autre situation, un tel silence aurait pu être inquiétant. La pièce est plongée dans une semi-obscurité, la seule source de lumière provient de la grande fenêtre, semblable à celles dans les cathédrales, sans leurs motifs. À travers ses vitraux, on voit toute l'agitation de la ville, pourtant étouffée par l'épaisseur des murs, des étagères, et des livres de la bibliothèque. Alors, dans notre monde, voulant échapper pour un moment à l'effervescence de l'extérieur, on s'enfonce encore plus entre les rayons tout en s'imaginant qu'on est dans un autre univers - le nôtre. Le soleil se couchant, la pièce sombre dans une atmosphère tamisée et chaude, celle que vous aimez bien avoir lorsque vous êtes devant votre cheminée, une couverture sur les genoux et un bon livre dans une main, votre boisson chaude dans l'autre.

Quelle histoire allons nous lire, aujourd'hui ? Une main caresse les dos des livres sans s'arrêter, attendant d'avoir une impression qui vous dira "celui-ci". À la fin de la rangée, votre main s'arrête finalement sur un livre. Vous le prenez dans vos mains. Il ne pèse pas très lourd et n'est pas bien gros comparé à des livres que vous avez pu lire - mais il fallait dire qu'eux, étaient particulièrement gros. Il a un aspect spécial. Au toucher, sa reliure noire vous semble en cuir. Pour en vous assurer, vous le sentez mais voilà quelque chose qui vous étonne encore plus : aucune odeur. Un livre a toujours une odeur. L'odeur du papier, de l'encre, de poussière, une odeur si particulière qui n'appartient qu'aux ouvrages... Parfois, il y en a qui sentent certes différemment, mais ils dégagent tout de même une senteur ; alors que là, rien. Voilà que ce livre pas si imposant vous intrigue franchement. Vous baissez les yeux sur son titre, qui semble ancrer dans la couverture elle-même, d'un blanc pur sur ce noir profond : "Mareena Brooks". Ainsi donc, l'histoire d'aujourd'hui sera sur Mareena Brooks... Et vous ouvrez le livre.

Sur la première page, il y a une photo d'une jeune fille : enfin, vous pensez qu'elle l'est. Elle en a clairement le corps. Des longues jambes galbées mais qui la laissent tout de même petite (vous diriez dans le 1m60), la courbe des hanches prononcées mais pourtant cachées par un large et long pull dont le bas est accroché par deux fines mains gantées. Vous parvenez tout de même à deviner la taille de guêpe qu'elle a et vous en pensez qu'elle ne doit pas être bien lourde (peut-être une cinquantaine de kilos). La forme d'une poitrine se distingue sous le gros vêtement. Vous remontez encore un peu, en passant par un cou gracieux et vous tombez sur un visage de poupée. Tout en rondeurs mais légèrement allongé. Des grands yeux vert bouteille, légèrement maquillés, qui fixent l’objectif de l'appareil, lorsque la photo a été prise, avec crainte. Ses lèvres charnues arquées vers le bas en une moue triste se comparent à un bouton de rose pâle. Ses pommettes sont légèrement rougies lui redonnant un peu de vie dans sa mine de peur et dans sa pâleur extrême intensifiée par ses cheveux ; et c'est là qu'est le problème. Les boucles qui encadrent son visage et qui descendent jusqu'à la naissance de ses seins sont grises. Le même gris des cheveux des personnes âgées - le même. Une coloration ? Vous n'arrivez pas à y croire, bizarrement. Cette couleur paraît tellement réelle, et vous ne voyez aucune mèche d'une autre couleur, ni même aux racines. Fait qui vous fait encore plus de mal à croire à une coloration : ses sourcils sont tout aussi gris. Et ce n'est pas souvent que vous voyez une personne qui va jusqu'à se colorer les sourcils pour s'accorder avec la coloration de ses cheveux. Alors, vous vous faite à l'idée que cette jeune fille - ou elle ne l'est pas ? - est juste... à part, unique.

Vous baissez les yeux, en dessous de la photo, et lisez une petite écriture légère :
"Mareena Brooks, 16 ans, Américaine ;
Star City
"

Voici donc l'allure de notre héroïne du jour.

Vous passez à la page suivante et voilà que l'histoire commence et que défilent les pages, les unes après les autres.

*

Mareena Brooks ne connut jamais ses parents, tous deux morts. Le père, conseiller dans la Légion des Etoiles, périt dans une embuscade orchestrée par le Cartel Rouge lors d'une mission. Le même jour, alors que des membres de la Légion elle-même annonçait la tragédie à sa femme, celle-ci s'approchant de la fin de sa grossesse, ne sut résister au coup. Avec presque un mois d'avance, elle perdit les eaux. On l'amena à l’hôpital en urgence, l'accouchement se passa le plus rapidement du monde, et dès la naissance donnée, elle ne put même voir la tête de son enfant, la mère mourut. Ainsi que Mareena vit le jour.


Ce fut sa tante - la seule famille qui lui restait -, gérante d'un grand magasin de vêtements étalé sur plusieurs pays, qui prit la charge de sa vie. Bien qu'âgée d'une quarantaine d'année, elle n'avait pas d'enfants et de toute façon, elle n'en aurait pas eu, puisqu'elle était stérile. Pas que ça l'attristait tellement, étant dépourvue d'instinct maternelle, elle s'y était fait. Ainsi donc, elle n'avait trop su comment réagir face à tout cela - son frère et sa belle-sœur morts et sa toute nouvelle nièce à élever. Bien malgré les nuages noirs qui obscurcissaient leur avenir, elle déménagea de France pour Star City, et tout se passa pour le mieux.

Mareena fut élevée justement et affectueusement. La relation qui les lie n'est pas comparable à celle "mère-fille" mais plutôt à celle de deux grandes amies ; comme une tante et sa nièce. D'ailleurs, Mareena ne vécut jamais dans l'ignorance de la situation de sa naissance. Mais elle n'en ressentit jamais un très grand manque ; elle ne voyait pas la différence entre les parents de ses amis et sa tante à elle. Mais elle avait des photos de ses parents qu'elle étudiait pendant des heures pour se trouver des ressemblances avec eux ; les cheveux blonds de son père, son grand sourire mais elle avait aussi celui plus discret de sa mère, en plus de son physique globalement, excepté son nez et ses lèvres. Quelques photos ne la quittent jamais, comme son carnet de croquis. Voilà les deux choses qu'elle aime le plus : les photos de ses parents, et dessiner.

Elle aime aussi autre chose, sans limite, mais elle ne peut pas la mettre dans sa poche, celle-ci ; c'est la ville, Star City. La gamine qu'elle est l'adore. Tant de magie semble habiter cette ville ; des personnes à l'aspect de plus en plus fantastique au fil des jours, de même que pour les bâtiments et puis surtout, les supers. C'est sans aucun doute ce qui l'a fait autant aimer cette ville. Pouvoir voler, manipuler le feu et l'eau, lire dans les pensées, avoir un corps élastique, c'était ce qui l'émerveillait le plus au monde. Et elle adorait plus que tout lorsque sa tante faisait léviter les objets de la maison. Elle rêvait plus que tout qu'un jour, elle aussi, elle devienne une personne dotée de super pouvoir, comme son père et sa tante.

Mais un jour, elle dût quitter la ville. Pas qu'elle le souhaitait, d'ailleurs, mais de nos jours, lorsqu'elle y repense, elle ferait le même choix ; sa tante avait pris la bonne décision, étant elle-même trop jeune pour prendre ce choix. À 11 ans, on ne fait pas le choix de quitter une ville et de rejoindre la France, endroit beaucoup plus tranquille que Star City. Mareena ne s'en doutait pas, mais toutes les attaques, la criminalité bien présente et les catastrophes à Star City avaient déjà fait fuir sa tante de la ville pour la France il y a de cela des années, tandis que Mareena dès le lendemain d'une attaque ou d'une catastrophe semblait oublier le tragique épisode. Alors, les nombreuses attaques qui frappèrent la ville pendant les 11 premières années de Mareena donnèrent plus qu'autre chose envie de retourner chez elle à sa tante. Mais elle savait que sa nièce adorait cette ville, comme ses défunts parents, alors elle résistait. Mais tout changea, d'abord suite à la tentative d'invasion avortée de l'Unité Grue en 2010 - qui terrifia totalement sa tante - puis suite à l'apparition des pouvoirs de Mareena quelques mois plus tard, le jour de son anniversaire qui fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase.

*

Vous arrêtez votre lecture un instant. Vous remarquez que le prochain passage change de façon d'écriture. Il semble vouloir nous faire rentrer plus dans l'histoire. Après ce constant, qui vous vous fait penser que ce qui va suivre est important, vous reprenez votre lecture.

*

Cette journée, où tout a changé, avait pourtant bien commencé. L'été était arrivé et c'était l'anniversaire de la petite tête blonde. Elle allait le passer uniquement avec sa tante ; c'était une habitude qu'elles avaient installée depuis quelques années maintenant ; pas que Mareena manquait d'amis avec qui le fêter, mais elle aimait le faire avec sa tante seule. Celle-ci lui avait promis de toute façon qu'elle irait le fêter avec ses amis demain : "Tout le monde t'adore tellement que tu vas rameter toute la ville chez nous", lui avait-elle dit pour la faire rire. Cela était presque vrai. Tout le monde dans le quartier connaissait la petite et ils étaient tous d'accord pour lui donner un air d'ange ; que ce soit pour son caractère adorable ou sa tête de chérubin.

Ainsi donc, Mareena, qui s'était levée tôt, profitait du beau temps dans le petit jardin de la maison. Sur sa chaise longue, elle tenait dans ses mains son premier cadeau de la journée ; sa nouvelle peluche à l'effigie d'un gros nounours qu'elle n'arrêtait pas de serrer contre son cœur, tout heureuse. Elle lui parlait, le regardait sous toutes les coutures et le seul regret qu'elle avait, c'est qu'il ne pouvait pas marcher. Mais elle avait compris que les jouets durs marchaient et les peluches dormaient. Mais elle le voudrait quand même... Elle le déposa à ses pieds, sur l'herbe courte du jardin et le regarda droit dans ses yeux tout ronds tout noirs.

- Tu ne voudrais pas marcher, toi ? Aujourd'hui, c'est mon anniversaire, alors, ça me ferait vraiment plaisir si tu le faisais ! Comme elle s'en doutait un peu, il ne bougea pas. Mais au lieu de laisser tomber, elle se concentra encore plus sur sa demande. Elle l'imagina, debout sur ces deux pattes et marcher, comme s'il... était en vie, à vrai dire.

Et le pouvoir se réveilla. Mareena elle-même ne ressentit rien. Mais, après un terrible effort, le nounours fut debout et se mit à marcher, en direction de la maison. La petite ne réagit pas tout de suite, mais au bout de quelques secondes, elle hurla de ravissement. Sa tante accourra, ayant eu peur. Elle retrouva sa nièce à faire un énorme câlin à son nounours avec si grand sourire qu'elle n'avait pas encore vu. Elle ne comprenait pas vraiment, mais de toute façon sa nièce ne lui en laissa pas le temps.

- Tante Anna, Tante Anna ! Elle accourait vers elle. Regarde, regarde !

Sans lui laisser le temps de lui demander "quoi ?", la petite blonde posa aux pieds de l'adulte son nounours en position assise puis le fixa intensément pendant quelques secondes. Rien ne se passa d'abord puis plus rapidement que la première fois, la peluche fut debout et s'anima, comme s'il était vivant. Mareena cria de nouveau de joie. Sa tante, elle, resta d'abord surprise, se demandant ce qu'il venait de se passer et ensuite, comment avait-elle fait ça ? Puis la réponse vint d'elle-même à son esprit : pouvoir. Un doux sourire fleuri sur ses lèvres ; sa nièce était une super, comme elle le voulait tant ! Elle s'accroupit à sa hauteur et demanda son attention, tout en faisant voler le nounours jusqu'à dans ses mains maintenant qu'il était inanimé.

- Mare, tu comprends ce qu'il vient de se passer avec ta peluche ?

Elle secoua négativement la tête.

- C'est toi qui a fait ça, mon ange, souriait-elle. Tu voulais des pouvoirs ? Et bien voilà ! Elle fit voler le nounours devant Mareena. Tu peux animer les objets !

L'information fit son chemin dans le cerveau de Mareena, et lorsqu'elle comprit bien, ses yeux pétillaient de joie puis elle prit sa peluche dans ses bras en riant.

Ça, c'était la bonne nouvelle de la journée.

Dans les heures à suivre, Mareena n'arrêta pas d'user ses pouvoirs sur sa peluche, et elle aurait sans doute continué jusqu'au moment où sa tante l'aurait appelée pour manger, sauf qu'un bruit derrière les rosiers de sa tante l'avait intriguée. Laissant tomber son nounours qui perdit son étincelle de vie et qui retomba sur l'herbe elle se dirigea vers les buissons, guidée par des petits cris d'animal. À travers le feuillage elle réussit à percevoir un petit oiseau qui semblait avoir une patte cassée. En réussissant à éviter les coups de bec et les épines, elle le prit le plus doucement possible dans ses petites mains et se dirigea vers la maison :

À l'entrée Mareena avait déposé par terre le petit animal qui était bien blessé. "Au moins, ce n'est pas encore une histoire de pouvoirs", s'était dit l'adulte.

- Tante Anna, il faut faire quelque chose ! La petite était assise au sol, les mains sur les genoux, ne sachant quoi en faire.

Sa tante eut un petit sourire, beaucoup moins inquiète que sa nièce. Elle l'avertit de ne pas bouger tandis qu'elle partait chercher de quoi faire une attelle à l'oiseau. Rassuré par ces paroles, Mareena se détendit et s'intéressa maintenant plus à l'animal qu'à son état. De plus, celle-ci adorait les animaux. Pour sûr qu'elle ira soudoyer sa tante pour le garder. Elle lui parla d'une voix douce pendant toute l'absence de sa tante bien que l'animal ne semblât pas aussi sympathique qu'elle l'était. Dans un geste pour essayer de le rassurer, elle approcha sa main du volatil pour lui caresser le dos de son aile, alors que sa tante arrivait dans le sien. Au moment même où sa main entrait en contact avec les plumes, l'animal piaillait de protestation mais fut coupé en son milieu, faute d'air, tandis que sa vie le quittait. Sa tête tomba lâchement sur le carrelage et son corps se détendit d'un coup. Mareena retira vivement sa main de l'animal un cri de surprise restant coincé dans sa gorge. Cette fois-ci, elle avait senti quelque chose. Un froid immense avait pris possession de son corps à partir du moment où elle avait touché l'oiseau. Un sentiment, une impression dérangeante s'était insinuée d'elle-même dans ses veines le temps d'une seconde, le temps de prendre la vie du volatil. Cette impression-là avait disparu, mais pas le froid. Elle avait froid, terriblement froid, alors que l'été régnait. Elle regarda ses mains ; elles avaient blanchi. Ses bras aussi. Sa peau était pâle, comme si elle était frigorifiée. Elle fixa les paumes de ses mains qui tremblaient - de peur, de froid ? ; avait-elle fait ça ? Elle... l'avait... tué ? Les larmes vinrent, mais ne coulèrent pas.

Un fracas dans son dos la fit se retourner brusquement. Sa tante avait fait tomber, sous le choc, la boîte de premier secours qu'elle tenait jusque-là. Elle la regardait avec effroi, comme si elle ne la reconnaissait pas. Et pour ça, c'était vrai qu'elle avait changé. Juste sous ses yeux, elle avait vu la peau bronzée de sa nièce pâlir jusqu'à devenir blafarde et ses boucles blondes vieillirent, devenant plus grises que ses propres cheveux. Et elle savait ce que c'était. Elle avait entendu parler de ce pouvoir, sans jamais le voir pour autant. Et il fallait que ça tombe sur un ange...

Mareena, dans la détresse de penser que sa tante avait peur d'elle, tendit sa main vers elle, le corps secoué de sanglots. La femme eut un mouvement de recul instinctif. Un toucher, et elle mourrait. Cette réaction terrifia Mareena, elle laissa sa main tomber sur le carrelage, sans force et elle pensait que son cœur était en mille miettes face à sa réaction. Sa tante s'en rendit compte et se reprit. Elle fit un pas vers elle tout en faisant attention aux moindres contacts. Elle ne voulait pas la blesser, mais elle ne voulait pas mourir. Elle lui parla avec une voix douce, comme si elle parlait à un animal terrifié :

- Excuse-moi, mon ange. Elle tenta d'esquisser un sourire tendre, mais il était teinté de tristesse. Je ne voulais pas te faire mal. Ce n'est pas contre toi. Elle s'accroupit, pour être à son niveau. Ce qu'il vient de se passer... Mareena comprit bien évidemment de quoi elle parlait. C'était encore un pouvoir. On l'appelle "Toucher de la Mort". Il te suffit de toucher quelqu'un, mon ange, et..., sa voix s’éteignit, sa gorge coincée par la tristesse.

Mareena n'eut besoin de plus pour comprendre. Elle regarda de nouveau ses mains, qu'elle n'arrivait même plus à reconnaître il lui semblait. Le Toucher de la Mort... Elle préférait nettement animer des objets. Elle était très contente, avec ça. Alors, pourquoi se retrouvait-elle avec ça en plus ? Elle n'en voulait pas, clairement pas ! Elle ne voulait pas être une porteuse de Mort ainsi, non ! Des mains maudites ; maudite elle l'était, voilà. Elle réalisa qu'elle ne pouvait rien y faire et abandonna sur-le-champ ; son corps s'affaissa sur lui-même, comme une marionnette à qui on aurait coupé ses fils.

- Qui voudrait d'un pouvoir comme ça, Tante Anna ? Sa voix semblait atone, sans vie, et l'adulte cru qu'on lui plantait un couteau en plein cœur et elle plaqua sa main sur sa bouche sous la douleur qu'elle percevait chez sa nièce.

*

Vous arrêtez de nouveau vôtre lecture, notant pour la seconde fois un changement. Le façon d'écrire redevient comme au départ mais le plus gros changement est le support. Les feuilles sont du même noir que la couverture du livre et les lettres sont maintenant en blanc. Alors, vous présumez que ce changement doit marquer le moment où Mareena devint porteuse de Mort.

*

Après cela, la tante Anna décida de retourner en France, où sa nièce serait loin de tout danger en plus que ses propres mains - et puis elle n'était pas dupe, il était hors de question que des criminels finissent par lui tomber dessus pour son pouvoir. La France, ça avait la grande qualité d'être plus calme que Star City. Mareena n'était pas très habituée à cette langue, même si elle la connaissait un peu, que ce soit à l'école et avec sa tante, mais elle ne voulut pas aller à l'école pour autant. A vrai dire, elle ne voulait plus du tout sortir de la maison. Sa tante avait trouvé un moyen pour que Mareena ne soit pas un danger au quotidien ; des gants, qu'elle n'enlevait jamais, mais elle ne voulait pas pour autant sortir. Sa tante avait fini par trouver une solution en l'inscrivant au Centre national d'enseignement à distance (CNED) en voyant bien que rien ne la ferait changer d'avis et la forcer n'était certainement pas une option. Mareena s'était enfermée dans une très grande crainte, de peur, d'elle-même (que l'on pouvait prendre à défaut pour de la peur des autres), et sa tante n'arrivait pas à l'en sortir. Depuis l'apparition de ses pouvoirs, elle avait changé de tout au tout. Elle ne rigolait plus, ses sourires se faisaient petits et sa joie qui se reflétait dans ses yeux n'apparaissaient plus - ou presque. Ça lui arrivait de ne pas parler pendant plusieurs jours de suite. Elle qui d'habitude était si lumineuse et bruyante était à présent une ombre silencieuse. Et sans parler de son aspect physique, dont le changement était flagrant et le plus perturbant ; fini, les cheveux et la peau d'or pour laisser place à des cheveux argent et un teint pâle. La seule chose qui l'empêcha de devenir folle fut son deuxième pouvoir ; réussir à rendre vivant des objets qui sont au départ "mort" lui donnait un peu de lumière dans la nuit qu'était devenue son existence.

Au fil des ans, Mareena s'accepta... elle se fit une raison, plutôt. Elle fuit toujours autant les gens, même si elle sort plus qu'avant, jusqu'à même suivre sa tante à son lieu de travail où elle en appris pas mal sur le métier. Mais même avec ses gants, elle se refuse les contacts ; c'est un reflex instinctif, de peur de tuer, de peur de ressentir de nouveau cette impression malsaine lorsqu'elle a senti qu'elle enlevait la vie à cet animal. Ainsi donc, elle a été catégorique sur le fait de continuer sa scolarité au CNED.

D'un point de vue extérieur, Mareena est une adolescente qui a un "problème" tout comme adolescent un peu étrange. Elle a une timidité maladive, elle ne parle jamais si bien qu'on se demande si elle n'est pas muette. Elle fait tout pour être la plus discrète possible, rase les murs, courbe l'échine en une position craintive, cache son visage avec ses mèches de cheveux gris (qui irait faire des colorations de cette couleur, franchement ?) et porte des vêtements sombres qui se fondent dans les décors et à très souvent quelque chose sur la tête, sans doute pour se cacher encore plus. On a même l'impression qu'elle arrive à effacer sa présence quelques fois. D'un point de vue interne, Mareena est juste terrifiée, mais elle essaye de faire avec. Ça la tue, d'être seule, mais elle a ses objets qui vivent. Ça la tue, d'avoir peur des animaux maintenant, mais elle fait avec. Ça la tue, d'avoir des cheveux comme ça, mais elle assume. Parce qu'elle ne veut pas être si faible. Elle est peut-être une chialeuse, une peureuse d'elle-même, mais elle s'assume, elle essaye, de plus en plus. De toute façon, elle n'a pas d'autre choix. Elle ne veut pas se laisser faire ; se faire piétiner dessus par sa vie. Elle a quand même son caractère.Elle n'est pas naïve, pas puérile. Elle est sûre d'elle, calme et réfléchie. Et puis, elle admire toujours autant les super héros. C'est pour cela, qu'en juillet 2016, Mareena Brooks fut de retour à Star City. Cette décision avait bien sûr inquiété sa tante ; mais à force de discussions et de promesses de nouvelles, et surtout après avoir réussi à avoir l'accord de Mareena pour qu'elle soit embauchée dans le magasin de sa tante à Star City, elle avait fini par avoir confiance en sa décision. À présent, depuis quelques mois, Mareena réside dans un petit immeuble de Kane Street, Front de Mer, où se trouve tout son bonheur puisque cet immeuble accueillait précédemment un atelier d'artiste ; et c'était tout ce dont elle avait besoin. Bien sûr, sa tante avait insisté pour lui donner une somme mirobolante d'argent, et elle aurait sans doute pu se payer un meilleur appartement avec, ayant même eu l'habitude de vivre dans le luxe, mais elle n'en avait pas envie. Elle vivait dans le strict nécessaire, et ça lui suffisait largement, et puis, elle n'était pas très loin de son Université ; oui, elle avait décidé de faire un grand pas en avant : retourner dans un établissement scolaire. Mais ne comptez pas sur elle pour s'approcher des gens, elle est toujours aussi discrète. Elle se fait passer pour un fantôme ; mais qui ne dit pas que dans cette ville retrouvée pleine de dangers - notamment le massacre du 15 septembre qui l'avait fait vomir en voyant la scène à la télé - et de merveilles, elle puisse changer ou plutôt, qu'elle redevienne un peu comme avant ?

*

Et c'est ici que s'arrête votre lecture. Ce livre avait beau être petit, il était loin d'être banal. Vous n'avez pas vu les heures passer, et c'est uniquement la pleine lune et les étoiles qui vous éclairent à travers la grande fenêtre à présent. Vous reportez votre regard sur le livre ; vous venez de remarquer quelque chose, les pages ne s'arrêtent pas là. Vous les faites défiler en un seul coup ; elles sont vierges. L'histoire n'est pas encore finie. Elle est en cours d'écriture. Un sourire amusé étire vos lèvres tandis que vous rangez soigneusement le livre, et vous effleurez une dernière fois les écritures gravées sur son dos : Mareena Brooks : la Mort est un Ange. Et c'est l'esprit reposé, le cœur pétillant et l'âme en paix, que vous quittez la bibliothèque en refermant la porte sans un bruit ; telle une ombre.
Super Dossier
ϟ Groupe et raisons : Citoyen : pour Mareena, il est hors de question pour elle d'utiliser ses pouvoirs. Surtout pas son Toucher de la Mort. L'animation des objets, elle ne l'utilise que chez elle, ou alors très discrètement à l'extérieur. Dans tous les cas, elle ne veut pas que ça se sache pour ses pouvoirs ; elle veut mener une vie simple d'humaine sans super pouvoirs.

ϟ Pouvoirs et capacités : Animation des objets : Mareena peut animer les objets en leur donnant un semblant de vie afin de les utiliser à sa guise. Elle s'est entraînée pendant 7 ans à perfectionner son pouvoir en France, et elle arrive même à animer des objets biens plus grand et plus lourd quelle.

Toucher de la mort : Mareena peut infliger la mort à un individu d'un simple toucher et pour éviter cela, elle porte constamment des gants - vous me direz, des gants en cuir en été, ça le fait pas, eh bah c'est pour ça qu'elle a plusieurs paires de gants pour toutes les saisons !

ϟ Surnom et costume : // (none i think)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 4 Jan - 13:33 Message | (#)

Bienvenue ! Un personnage intéressant et j'ai trouvé ton histoire assez agréable à lire !

Susan
Revenir en haut Aller en bas

Cartel Rouge
avatar

Casey Ní Grimm

Cartel Rouge
Généralités
℘ Noctis ℘

ϟ Nombre de Messages : 2905
ϟ Nombre de Messages RP : 477
ϟ Crédits : avatar (c) BABINE gif (c) tumblr
ϟ Doublons : Ando Takashi - Leander Edelwald
ϟ Célébrité : Emma Stone
ϟ Âge du Personnage : 27 ans
ϟ Statut : Atteinte d'une addiction olympienne ravageuse.
ϟ Métier : Propriétaire & Gérante du « Red Night »
ϟ Liens Rapides : Présentation | Liens | RPs | Téléphone | Journal intime | Exploits | Cartes.


4 roses de Lukaz | 2 roses de Dante | 2 roses de Raphaël | 1 rose d'Alice | 1 rose de Barrett
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 4
ϟ Particularités Physiques:
Mer 4 Jan - 13:37 Message | (#)

Bienvenue parmi nous miss
J'espère que tu trouveras ta place à Star City, mais je n'en doute pas

Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Feel it comin' in the air and the screams from everywhere. I'm addicted to the thrill. Can't be scared when it goes down got a problem, tell me now. Only thing that's on my mind is who's gonna run this town tonight? We gonna run this town. (c) run this town - rihanna, kanye west & jay-z

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 4 Jan - 14:34 Message | (#)

Merci beaucoup à vous deux, ça me fait très plaisir (merci du compliment Susan et de la pizza) ! (J'espère aussi Victoria ! )
Revenir en haut Aller en bas

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5946
ϟ Nombre de Messages RP : 669
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mer 4 Jan - 15:35 Message | (#)

Bienvenue sur le forum, Mareena

Comme tu dis que tu t'es un peu perdue, si tu as des questions, n'hésite pas à m'envoyer un MP, j'y répondrais avec plaisir ^^ En attendant la modération de ta fiche, n'hésite pas à faire un tour sur la CB ou à passer dans le flood, on ne mord pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 4 Jan - 16:56 Message | (#)

Merci bien, et merci de ta proposition ! Je n'hésiterais pas du coup si jamais j'aurais des doutes, mais je crois que ça va mieux, j'ai presque réussie à trouver mon chemin... (jecrois) Les morsures, très peu pour moi !
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

La Maire

Maître du Jeu
Généralités
Madame la Maire

ϟ Nombre de Messages : 9324
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 5 Jan - 16:35 Message | (#)

Bienvenue à toi sur le forum !

Tout d'abord, sache qu'il n'y a pas besoin de connaître les comics pour s'en sortir sur notre forum ^^ Tu trouveras tout ce qu'il faut dans la section de l'encyclopédie et si tu as des questions, les administrateurs sont à ta disposition, il ne faut pas hésiter à les contacter ! Ensuite, même si ça ne fait pas longtemps que tu t'es mise au RP, je trouve que tu écris vraiment bien (ta fiche a été agréable à lire !) et tu as réussi à intégrer tout ce qu'on attend ! C'est donc vraiment parfait :)
Il n'y a qu'au niveau de tes pouvoirs que j'aurais pu émettre un doute, puisqu'on demande que les pouvoirs mutants soient liés entre eux, mais si on regarde bien, l'animation d'objets est en quelque sorte un don de vie donc le lien avec le toucher de mort semble clair.

Tu commences avec un niveau 0, je te l'ajoute à ton profil. Tu pourras le faire augmenter en gagnant des points de réputation, alors n'hésite pas à te lancer immédiatement dans l'aventure.

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Ensuite tu pourras débuter le jeu, tu peux regarder si une des demandes de ce sujet t'intéresse, sinon tu peux toujours poster la tienne ou demander directement à un membre. Enfin, si tu en as l'utilité, n'hésite pas à aller faire certaines des demandes disponibles ici. En tous les cas si tu as des questions les administrateurs sont à ta disposition ! Je t'encourage aussi à venir flooder et à passer sur la ChatBox ! C'est comme cela que l'on trouve des liens et des sujets le plus facilement, d'autant que ça permet de faire connaissance avec les autres joueurs. Il y a toujours quelqu'un dessus alors n'hésite pas !

Bon courage pour vivre ta vie malgré ton pouvoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



La Mort est un Ange - Mareena Brooks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» La Mort d'un Ange (Ulquiorra - Zaïne - Lilith)
» Collecteur d'âmes ou l'ange de la mort est à vos côtés
» Ange gardien
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Citoyens-