AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Two Guys, One Ring

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 6002
ϟ Nombre de Messages RP : 676
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 26 Jan - 15:59 Message | (#)

Solar avait beau être un cambrioleur de talent, il n'avait jamais agi comme il le faisait ce jour-là. Il fallait dire qu'il y avait de nombreux facteurs qu'il ne maîtrisait pas et ce n'était pas forcément pour lui plaire... S'il était plutôt un travailleur solitaire, il avait déjà œuvré avec des compagnons, notamment du temps des Neuf Fils du Dragon, mais les choses avaient été très différentes. Chacun avait son rôle et cela ne venait pas interférer dans les compétences des autres membres, dès lors, c'était comme s'il avait travaillé seul. Aujourd'hui, les choses étaient néanmoins bien différentes puisque son compagnon n'était absolument pas préparé et que c'était pourtant sur lui que reposait tout le succès de l'opération. Lukaz avait beau être le voleur et le maître d’œuvre, il n'était pas celui qui allait mener les choses à leur terme. Il n'était qu'un consultant et un guide, quand on y regardait de plus près. Déjouer l'attention des gardes en les attirant à lui, c'était donc très loin de ce qu'il avait l'habitude de faire !

Par chance, dans un endroit comme ces dédales souterrains, il n'était pas bien difficile d'attirer l'attention... Au contraire, il était bien plus difficile d'y échapper, ce qu'il aurait pourtant à faire s'il voulait pouvoir rejoindre Visconti pour leur retraite. L'avantage de la situation, c'était que l'endroit où ils se trouvaient était surveillé par un système de sécurité autonome et fermé, cela afin d'éviter d'éventuelles intrusions. Parvenir à couper ce système, ne serait-ce que quelques instants, serait suffisant pour leur donner l'avantage et pour cela, la meilleure solution restait encore de couper le courant, purement et simplement. La solution la plus simple était souvent la plus efficace !

Ce fut donc pour cela qu'en plus de balancer quelques soleils afin que les explosions attirent les gardes loin de la chambre-forte, Lukaz prit la direction des locaux techniques où il trouverait les machineries alimentant le complexe en courant, en air frais et probablement aussi en eau. La sécurité devait reposer sur elles, comme plusieurs autres systèmes et ils devaient certainement disposer de générateurs de secours afin de palier à tous les problèmes. Sauf qu'ils n'avaient peut-être pas imaginé qu'une attaque pouvait venir directement de l'intérieur ! Glissant sa main vers sa taille, Lukaz ouvrit un petit compartiment de sa ceinture utilitaire afin d'en tirer de petites sphères métalliques.

Après quelques mètres, il tourna dans un couloir, puis dans un autre, cela jusqu'à parvenir à une porte sécurisée. Reprenant sa forme solaire, il lui suffit d'un coup d'épaule pour l'ouvrir grâce à sa force supérieure, arrachant la serrure au passage. Tant pis ! Les sphères roulèrent alors dans la pièce tandis que le Breton s'abritait derrière le mur. L'explosion ne tarda pas à survenir mais ce fut une explosion électrique qui surchargea tous les systèmes en les forçant à s'arrêter, l'un après l'autre. Il aurait bien entendu pu tout détruire à l'aide de l'un de ses soleils mais c'était moins drôle. Les différents systèmes se coupèrent alors les uns après les autres, jusqu'à ce que la lumière elle-même vacille. Satisfait, Solar redevint invisible et remonta les couloirs en sens inverse, s'arrêtant chaque fois qu'une patrouille croisait sa route. En trois minutes à peine, il fut devant les portes de la chambre-forte et une minute plus tard, aux côtés de Visconti, dans son petit bunker souterrain bien dissimulé.

« Putain, c'est fou tout l'or qu'il y a, là-haut ! Mais ça leur sert à quoi ? » La question était plus rhétorique qu'autre chose et au fond, on s'en moquait un peu, de savoir. « C'est ça la boite ? »

Redevenu visible, Solar avait désigné l'objet du doigt à l'instant même où Visconti le glissait dans son sac à dos, sans mourir. Dire qu'ils s'étaient donnés tant de mal, juste pour ça... C'était presque décevant. Est-ce qu'on remarquerait seulement la disparition du coffret ? Difficile à dire...

« Ça pourrait pas être plus le bordel ! »

Il fallait dire qu'une intrusion dans cet endroit, c'était suffisamment rare pour que ça devienne inquiétant et que ça monopolise tout le monde ! Tout le secteur devait d'ailleurs être bouclé. Heureusement, ils repartiraient par les égouts, suivant le même chemin qu'ils avaient pris à l'aller. La partie la plus difficile de ce périple serait de rejoindre la salle où ils s'étaient ménagés un accès, sans attirer l'attention mais Visconti s'en sortirait probablement sans aucun mal. Il était un peu magicien sur les bords, non ? Enfin, ça, c'était la théorie... Parce que visiblement, il y avait des imprévus. En effet, la porte de leur petit bunker dissimulée venait tout simplement de se refermer ! S'agissait-il d'une sécurité dont ils n'avaient pas connaissance ou quelqu'un avait été capable de les surprendre et cherchait à les emprisonner ? Tout était possible.

Visconti essaya alors de faire quelque chose mais apparemment, à la tête qu'il fit, ça ne fonctionnait pas des masses. Des protections magiques ? Ça semblait logique, vu qu'ils étaient venus voler un artefact tueur, à moins que quelqu'un l'ait simplement vendu... Il avait réussi à obtenir des plans des lieux et le voleur avait toujours trouvé ça louche. Se pouvait-il qu'on leur ait tendu un piège ? Qu'on lui ait tendu un piège ? Peut-être, même si le comportement de son partenaire laissait entendre qu'il était aussi surpris que lui. C'était au moins ça.

« J'adore quand un plan se déroule sans accroc ! » Solar observa autour de lui avant de tirer ses conclusions. « On peut difficilement creuser à travers les murs... Je pense que je pourrais arracher la porte mais ça ne sera pas discret et au moins un de nous sera pris au piège. Notre seule chance, c'était de pouvoir sortir discrètement, sans attirer l'attention... On peut peut-être camper ici et attendre de voir ? »

Un sourire amusé s'étira sur les lèvres du cambrioleur mais il finit par se dire que peut-être, cela ne conviendrait pas à Visconti. Il se reprit dès lors et fit demi-tour, repartant en direction de la petite pièce qu'ils avaient quitté.

« Il reste encore une solution, mais vous allez devoir me faire confiance. Enfin, j'imagine que c'est déjà le cas, sinon, on ne serait pas là, non ? »

Sans rien dire de plus, Solar dézippa légèrement sa combinaison afin d'en tirer une clé qui pendait à son cou. Il ferma la porte qui se trouvait devant eux et glissa l'objet dans la serrure qu'elle comportait, avant de l'ouvrir sur un paysage des plus psychédéliques.

« Notre sortie ! Mais avant que j'oublie... »

Le Breton glissa sa main vers l'arrière de sa ceinture et il en sortit un étrange petit soleil métallique. Il s'agissait d'une création du Docteur Otaku qui représentait Solar et qui lui permettait de signer ses crimes. En plaquant l'objet contre la roche, des griffes en sortaient pour s'ancrer fermement tout en diffusant une chanson unique et personnalisée. Satisfait, Lukaz récupéra alors sa clef tandis que derrière eux, un bruit indiquait qu'on ouvrait la trappe... Il ne fallait plus traîner.

« Après vous. »

D'une révérence foireuse, Lukaz invita Visconti à franchir le seuil, le suivant de très près, refermant le passage juste derrière eux alors qu'il voyait un individu descendre par l'échelle. Se tournant alors face à son partenaire, il fit un grand geste qui embrassa tout le paysage environnant.

« Bienvenue dans mon royaume ! Bienvenue à la Forteresse Onirique. »

Devant eux s'étendait le Jardin des Rêves et sa flore onirique, environné d'un puissant mur d'enceinte. Plusieurs bâtiments jaillissaient au-dessus de la cime des arbres mais le plus important était celui au pied duquel ils se trouvaient : la Tour d'Ivoire. Ils ne feraient qu'un bref passage ici, à moins que ce petit voyage ne provoque quelque questionnement de la part de Visconti...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 26 Jan - 17:57 Message | (#)

Solar était un homme très surprenant. Non content d'avoir fait la démonstration de ses nombreux talents comme voleur, voilà qu'il révélait posséder une clef capable d'ouvrir – littéralement – une porte vers une autre dimension et , plus spécifiquement, vers le « Royaume des rêves ».

La Vallée du Sommeil ou le Monde des Cauchemars n'étaient pas inconnus du dragon, qui n'ignorait pas ce qu'était ce plan de transition formé à partir de l'inconscient collectif de tous les esprits endormis. Lieu de pensée et d'imagination où les rêves deviennent réalité et où tout ce qui a jamais été imaginé continue d'exister, il l'avait visité à plusieurs occasions mais ne s'y était jamais ni installé ni imposé parmi les autochtones. Solar pourtant l'y conviait et présentait même une fraction de ce monde comme son royaume – il désignait la Forteresse onirique où il l'invitait. Quel étrange mystère dissimulait cette possession très inhabituelle ?

Dante l'y suivit sans discuter et sans attendre, emportant avec lui ce qu'il était venu chercher dans Fort Knox, ce coffret d'acajou désormais à l'abri de son sac à dos. Il arriva avec Solar dans un immense jardin qui aurait pu lui rappeler le parc entourant son palais, s'il n'y avait eu là trop d'exemples d'une végétation irréaliste. Les arbres, les buissons, les plantes, les fleurs et les champignons s'alignaient autour de lui comme autant de plaisanteries d'un créateur farfelu. Toutes les formes, toutes les couleurs, toutes les combinaisons s'offraient à ses yeux qui devinaient là l'empreinte fantastique de la dimension des rêves.

Dante demeura silencieux un instant. Son regard accrocha le marbre élancé d'une tour immense dont il était trop proche pour distinguer le sommet, au-delà des nuages qui s'y rassemblaient. La paroi de l'édifice était nue, parfaite, comme le nacre des coquillages, ses yeux ne distinguaient aucune aspérité qui aurait trahi l'usure ou la présence d'une porte. Retenant un soupir, Dante perçut qu'il lui était à nouveau possible de quitter cette dimension et donc d'ouvrir les portails qu'il manipulait depuis si longtemps – le piège activé dans la chambre forte n'avait donc plus de prise sur lui en ces lieux.

«  Je ne m'attendais pas vraiment à une telle sortie...  » finit-il par dire d'une voix où le velours de la curiosité sonnait avec humeur. «  C'est une babiole très intéressante que vous possédez, Solar. Beaucoup paieraient cher pour vous la prendre. Mais quel est cet endroit ? Votre « base secrète » ?  » Un réel intérêt se dissimulait dans ces questions et les regards du dragon allaient de Solar aux jardins, des jardins à la tour et de la tour à Solar.

«  Vous n'êtes décidément pas un voleur comme les autres. J'aurais dû me douter que sous le masque se cachait un être... hors pair. Sauf si vous n'êtes ici que le concierge.  »

Il sourit et ajouta, d'un ton plus détaché, avec une lenteur toute reptilienne : «  Mais j'ai bien entendu, c'est votre royaume. Comment vous en êtes-vous rendu maître ? Ne le prenez pas mal. Vous avez beaucoup de qualités et beaucoup de talents. Pour autant, je n'ai jamais rien perçu qui aurait pu me mettre sur cette piste... Vous cachez bien votre jeu, c'est indéniable. Il y a sous cette combinaison bien plus qu'un cambrioleur fort capable. Sommes-nous seuls ?  »

Dante avait bien remarqué et surtout entendu les oiseaux des environs. Mais cette forteresse était-elle peuplée des serviteurs du roi Solar ? Ou cette tour était-elle d'Ivoire, reflet de la solitude de son heureux possesseur ? Au mépris de toute politesse, Dante s'avança dans les jardins en direction de cet édifice si proche, dont il alla tâter la façade toute lisse.

«  Fascinant.  » L'existence physique d'un tel bâtiment dans une dimension proprement « spirituelle » présentait pour lui un intérêt prodigieux. Quelle matière donnait corps à cette tour, et par quel processus ? Tant de questions affluaient à son esprit. Il ne pouvait toutefois les énoncer toutes à la fois. Son hôte ne serait d'ailleurs peut-être pas disposé à répondre. «  En êtes-vous l'architecte, le constructeur ?  »

Il était évident que Solar était là pensionnaire, mais il n'était peut-être qu'un chanceux squatteur. S'il était à cette forteresse ce que Dédale était à la Tour de la Paix et au Phare... le voleur prendrait aux yeux du dragon une tout autre dimension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 6002
ϟ Nombre de Messages RP : 676
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 31 Jan - 16:32 Message | (#)

Lukaz n'avait clairement pas envisagé une sortie de ce genre, ne serait-ce que parce qu'elle était un peu trop facile. Il aimait le challenge et les défis et de ce fait, il aurait trouvé beaucoup plus appréciable de ressortir par le même chemin qu'ils avaient pris pour entrer. Malheureusement, il y avait eu cet imprévu... Il y avait toujours des imprévus parce que même si on dispose de tous les renseignements nécessaires, on ne contrôle pas tout et il suffisait d'un garde qui avait une envie pressante pour que ses plans tombent à l'eau. Dans le cas présent, le voleur ignorait totalement ce qui avait bien pu se passer mais heureusement, il avait eu cette issue de secours. Des options, il en avait plusieurs, toutes très radicales, mais en présence d'une autre personne, il lui était impossible d'y avoir recours. Il aurait été dommage de cramer complètement Visconti, après tout.

Ce fut donc pour cela qu'ils arrivèrent dans le Royaume des Rêves et plus précisément, dans la Forteresse Onirique. Lukaz n'avait pas prévu d'en offrir la visite à un inconnu comme son associé du moment mais les choses étaient ainsi faites. Le Breton observa donc son compagnon, cherchant à percevoir ses réactions, et il dut avouer qu'il était surpris. Visconti semblait en effet être plus curieux qu'étonné. Habituellement, les gens ouvraient des yeux ronds comme des soucoupes sur le paysage et ne parlant plus que par des onomatopées d'exclamation mais lui, rien de ce genre. Il tapait plutôt dans les questions d'ordre pratique. Connaissait-il ces lieux ? Avait-il déjà voyagé dans d'autres dimensions ? Difficile à dire. Le magicien supposé se montra donc intéressé par les lieux et par la clef, indiquant que beaucoup seraient prêts à payer cher pour l'obtenir. A cette remarque, Lukaz ne put s'empêcher de sourire.

« Encore faut-il pouvoir mettre la main dessus. »

Il n'était pas né, celui qui allait voler Solar ! Et si on voulait s'en emparer sur son cadavre, on risquait bien d'avoir de très gros soucis pour y parvenir. Le voleur ne portait pas son nom sans raison et il était prêt à en faire la démonstration à qui le voudrait.

« C'est la Forteresse Onirique. » Il l'avait déjà dit. « Et oui, je suppose qu'on peut voir ça comme une base secrète, puisque rares sont les visiteurs à y venir. »

Bien entendu, la question de Visconti avait été un peu différente mais le voleur n'allait pas non plus lui révéler tous ses secrets. C'était déjà bien assez risqué de le faire venir jusqu'ici ou du moins, de lui apprendre l'existence de ce lieu et de cette clé, que Lukaz n'en dirait pas plus qu'il n'y en avait besoin. Solar était secret et cela n'allait pas changer. L'alchimiste en savait déjà plus qu'assez à son sujet !

« A moins qu'Alice ne soit venue rendre visite à ses amis, nous sommes seuls, oui. »

Il y avait bien les robots araignées qui devaient se promener dans toute la forteresse, mais ils n'étaient pas vraiment une présence puisqu'ils n'étaient de toute façon pas doués de conscience. Visconti s'avança alors dans le parc et ils s'approchèrent de la tour principale qui semblait rendre le mystique bien curieux.

« Je n'ai pas bâti ces lieux, j'en ai simplement hérités. En bonne et due forme, je tiens à le préciser. Je suis un voleur mais j'ai tous les droits d'être ici. C'est Noctis qui en est à l'origine. »

C'était plus que suffisant comme explication, même si rien n'indiquait que Visconti ait pu connaître le nom de Noctis. Il avait entendu parler de Solar avant de l'engager donc cela restait une possibilité puisque le duo avait toujours agi de lui-même mais le Breton ne pouvait rien supposer d'autre. De toute façon, ce n'était pas très important non plus.

« Une visite ? »

Lukaz entraîna Dante à sa suite afin de le guider vers une porte qui leur permit de pénétrer les lieux, découvrant ainsi une vaste salle lumineuse qui semblait faite de lumière. D'immenses fenêtres permettaient d'illuminer la pièce, cette clarté se réverbérant ensuite partout, par des jeux de couleurs, de miroirs ou encore de transparence. Ils restèrent quelques instants ici mais le Français décida ensuite de monter dans les étages. Ils ne s'y attardèrent guère et poursuivirent leur avancée, jusqu'au sommet de la tour qui accueillait de vastes appartements. Ces derniers donnaient l'impression d'être dans un hôtel cinq étoiles, mais dans une version démesurée ! Un épais tapis recouvrait le sol tandis qu'un lit énorme trônait dans un coin de la pièce.

Lukaz traversa cette dernière en direction d'une vaste porte-fenêtre qu'il ouvrit pour déboucher sur un balcon relativement large. Ce dernier surplombait le parc de la forteresse mais il permettait aussi de découvrir ce qui se trouvait au-delà des murailles.

« Alors, le paysage vous inspire ? Je vous trouve bien calme pour quelqu'un qui a compris qu'il se trouvait dans un autre monde... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mar 31 Jan - 17:47 Message | (#)

 « Alice ? » questionna-t-il à la volée, inquiet d'entendre Solar parler d'une personne comme s'il avait dû la connaître. Bientôt le nom de Noctis fut prononcé et Dante comprit comme une évidence qu'il aurait dû déjà envisager que le puissant mentaliste fût à l’œuvre ici. Non pas la nouvelle Noctis, mais bien celui qui l'avait précédée et qui, depuis, avait disparu de Star City et de la Terre Prime pour se consacrer à d'autres choses, ailleurs, dans le lointain du Multivers.

 « Volontiers. » Il n'allait pas rejeter la proposition de Solar, il était curieux de découvrir ces lieux nouveaux et féériques. Cette forteresse implantée au cœur du royaume des rêves était un prodige de construction méta-physique. Il suivit donc le voleur jusqu'à une porte qui leur ouvrit l'accès à une salle vaste et lumineuse.  « Une construction impressionnante. »

Et savante, c'était indéniable, un peu comme si la pensée avait précédé la main et la truelle. Il ne put s'empêcher de sourire ; Chase avait toujours eu du goût pour ce genre d'événements cratophaniques, et cette tour, dont l'intérieur semblait constitué tout entier de lumière, n'était pas sans lui rappeler ces visions prophétiques qu'ils partagèrent et même, en un sens, construisirent. L'édifice était hors du commun ; Dante suivit Solar dans les escaliers et s'amusa même de les percevoir comme « conscients », comme s'ils s'animaient sous leurs pieds.

Il fut conduit jusqu'au sommet de la tour, où une suite aux dimensions déraisonnables les attendait. Dante comprit assez vite qu'il s'agissait là des quartiers du maître des lieux. Noctis avait-il conçu ces appartements-là, ou tout ce luxe était-il apparu pour les besoins et le confort de Solar ?

Tout semblait démesuré, comme destiné à combler les désirs infinis d'un propriétaire royal. Suivant son hôte, Dante découvrit, du haut du balcon, l'ensemble des paysages alentour.

Il y avait d'abord le jardin des rêves, tout autour, mais au loin se distinguait l'Académie des songes, la Palestre des fantasmes, lieu dont la nomenclature était inconnue du dragon mais qui les voyait sans peine, tout comme il voyait les contours de ce qu'il devina être une île volante, en suspension dans les cieux du royaume des Rêves – révélant ainsi ce qu'était vraiment la forteresse onirique dont Solar était le détenteur. Ce dernier posa une question qui le tira de ses pensées, de ses rêveries.

 « Dois-je m'inquiéter d'être ici ? » rétorqua-t-il avec l'humeur de la plaisanterie.  « Ce n'est pas la première fois que je me trouve dans un autre monde. J'ai déjà fait des séjours moins agréables. » Il songeait au plan élémentaire du Feu, aux montagnes d'Azgol, au terribles noirceurs du Terminus. Le Multivers regorgeait de ces lieux horribles, de ces destinations affreuses qu'aucune agence de voyage ne mettrait jamais au tableau de ses prestations.  « Il m'est arrivé de venir ici. Dans le Royaume des rêves. Par le passé. Jamais dans cette forteresse, bien évidemment. »

Pour des raisons de sécurité, sans doute, penserait Solar ; en vérité, son dernier séjour dans la dimension des rêves datait d'une époque où Chase Neutron-Grey n'était pas même une idée dans l'esprit de ses futurs parents, alors forcément, en ces temps reculés, la forteresse onirique n'existait pas.

 « Ne soyez pas surpris. Quelqu'un qui se propose de cambrioler Fort Knox pour y dérober une petite boîte d'acajou a forcément quelques secrets par devers lui... vous êtes bien placé pour savoir que la discrétion est une vertu reine, étant donné la nature de nos collaborations jusqu'ici. » Dante n'avait jusque-là jamais fait appel à Solar pour qu'il réparât la plomberie sous l'évier ou taillât les haies de son jardin. Il avait fait appel à lui pour des vols ciblés et des cambriolages « de prestige », pourrait-on dire, alors Solar se doutait forcément qu'il n'avait pas affaire au perdreau de l'année.

 « Ne vous méprenez pas. Tout ça... » Il balaya d'un geste de la main l'ensemble des environs.  « ... c'est bien sûr très impressionnant. J'imagine que c'est ici que vous venez vous ressourcer, vous entraîner ? L'avantage, c'est qu'il n'y a personne pour vous déranger. » Et le concept de tour d'ivoire, une fois de plus, prenait là tout son sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 6002
ϟ Nombre de Messages RP : 676
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 7 Fév - 17:37 Message | (#)

« Oui, Alice, vous savez, la fille en robe bleue avec son lapin bizarre ? »

Celle-là même qui avait visité le Pays des Merveilles. Peut-être Visconti allait-il penser que Lukaz se moquait de lui mais il n'en était rien. Il y avait bien une Alice qui se promenait parfois dans la Forteresse Onirique, même si elle ne portait plus spécialement sa robe bleue. Pour l'heure, elle devait probablement se trouver à Fallaenn ou encore dans les rues de Star City, à faire Dieu seul savait quoi, aussi seraient-ils seuls un bon moment.

Lukaz en profita donc pour proposer une visite à son compagnon de cambriolage, ce dernier ne semblant pas vraiment pressé de mettre le fruit de son larcin en lieu sûr. Ensemble, ils pénétrèrent donc à l'intérieur de la tour, l'explorant à mesure qu'ils montaient dans les étages, tout cela jusqu'aux quartiers qui occupaient le tout dernier étage. De là, ils purent profiter d'une vue dégagée sur le Royaume des Rêves, depuis une vaste terrasse.

Là, Visconti avoua avoir déjà voyagé dans d'autres mondes et surtout, avoir déjà rencontré des difficultés, lors de certains de ces voyages. Ainsi donc, il cachait lui-même bien son jeu. Si Lukaz l'avait toujours trouvé mystérieux et qu'il avait fini par se douter qu'il était plus qu'il ne le laissait paraître, il n'avait jamais été capable de dire précisément ce dont il s'agissait. Bien entendu, son intérêt flagrant pour les objets magiques laissait penser qu'il trempait là-dedans mais si l'on ajoutait les sorts de protection mortels et les voyages dans d'autres mondes, Visconti devait être bien plus qu'un jeune homme s'intéressant un peu à la magie. Quelle expérience avait-il dans ce domaine ? Qu'en faisait-il ? Pour qui travaillait-il ? Il y avait beaucoup trop de questions sans réponse...

« Effectivement, la solitude est parfois un atout. »

Mais pas nécessairement parce qu'on ne venait pas vous déranger. Non, si Lukaz était revenu dans la Forteresse Onirique, après le départ de Noctis, c'était surtout parce que sa mutation faisait de lui quelqu'un de très dangereux. Lorsque vous vous changez en soleil au milieu de la rue, ça ne se fait pas sans conséquence... S'il y eut bien quelques incidents, le voleur pouvait au moins compter sur l'isolement dont il bénéficiait dans ces lieux pour ne blesser personne. Il était vrai qu'il était un super-criminel, peut-être même un super-vilain, et il était vrai qu'il avait déjà tué des gens, mais ce n'était pas pour cela qu'il allait volontairement risquer la vie d'innocents. Certains pouvaient y voir une sensiblerie inutile, d'autres un pragmatisme à toute épreuve. Après tout, un mort ne pouvait plus être volé à l'avenir...

« Bon, moi, je vais justement profiter du fait qu'on viendra pas nous déranger et qu'on soit ici pour aller prendre une douche. C'est que ça a été sportif, mine de rien, là-bas ! »

Plantant là le jeune magicien, Lukaz retourna à l'intérieur de ses quartiers, en direction d'une sorte de petit canapé. Là, alors qu'il était toujours en vue de Visconti, il se débarrassa de sa combinaison, un peu trop proche du corps à son goût, une fois l'effort effectué. Il se sentait moite et ça ne lui plaisait guère. Le Breton avait beau être capable de réguler la température de son corps, ça ne l'empêchait pas de transpirer pour autant. C'est donc dans le plus simple appareil qu'il traversa la chambre en direction de la porte voûtée qui lui faisait face, sous le regard de son apprenti voleur, à moins qu'il ne soit trop absorbé par l'observation du paysage. Là, Lukaz se glissa à l'intérieur d'une impressionnante douche à l'italienne et il fit tourner les robinets pour en faire couler l'eau. Chaude, bien entendu.

« Si vous voulez vous débarbouiller, y a de la place. C'est sûr que le blond est une couleur sympa mais si vous avez envie de virer ce maquillage, il doit y avoir tout ce qu'il faut par ici. Par contre, me demandez pas d'où vient l'eau, j'en ai pas la moindre idée. »

Et pour cause, dans une forteresse perchée sur un rocher volant, il n'y avait pas de place pour les canalisations... De toute façon, à quoi seraient-elles reliées ? A vrai dire, on s'en moquait, il y avait des questions un poil plus intéressantes. Par exemple, est-ce que Visconti allait se rendre dans la salle de bain ? Lukaz n'en avait pas la moindre idée, d'autant qu'il était conscient de l'étrangeté de ses propos. Il connaissait peut-être le magicien parce qu'il lui avait donné des contrats mais jusqu'à ce jour, ça n'était jamais allé plus loin que ça. De fait, même s'ils avaient pénétré Fort Knox ensemble, ça ne signifiait pas qu'ils en savaient davantage sur l'autre. Au contraire, il y avait même toujours plus de questions. Alors pourquoi donc inviter un inconnu à prendre une douche ? A ça, Lukaz répondait volontiers : et pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mar 7 Fév - 20:18 Message | (#)

Dante s'appuya sur le rebord du balcon et songea avec amusement qu'il faisait sens, en effet, que le royaume des rêves abrita la jeune Alice, dont Lewis Caroll avait conté l'histoire bien des années auparavant. Il jeta un coup d'oeil ici, un coup d’œil là, et s'attendit presque à la voir débarquer dans la clairière au pied de ces grands arbres fantastiques, ou de la voir courir à l'aplomb de cette colline qu'une végétation capricieuse tapissait, mais il ne la vit pas – quelle déception. Solar l'abandonna pour aller prendre une douche.

Dante ne le suivit qu'avec un peu de retard, étonné qu'il ne lui proposât point de quitter la dimension onirique pour regagner Star City. Mais ils étaient là tranquilles et à l'abri – tandis qu'ils avaient laissé Fort Knox dans un état de siège et de grand trouble. Dante hésita dans un premier temps à prendre congé. Il n'avait plus rien à faire ici et malgré le vif intérêt et la grande curiosité que suscitait en lui cette grande forteresse, il était soucieux de mettre au plus vite à l'abri le coffret qu'ils s'étaient donnés tant de mal à recouvrer.

Ce dernier sommeillait dans son sac, mais dans la dimension des rêves et des cauchemars, ce n'était peut-être pas le lieu le plus sûr qui fût. Il céda néanmoins à la paresse ainsi qu'à la chaleureuse invitation au débarbouillage. Dante n'était pas spécialement soucieux de son apparence – il en avait eu tant à travers les âges. Mais il n'appréciait pas d'adopter celle d'un autre plus longtemps que de raison et, surtout, le blond n'était pas une couleur qu'il goûtait pour lui-même.

Celle-ci lui apparaissait trop lumineuse et trop solaire. Elle était pourtant chez les anciens la couleur désignée de la divinité, et les héros, les dieux, les déesses ont tous été décrits comme blonds à un moment ou à un autre de leur histoire, même le brun Dionysos d'Homère qui devient, dit Euripide, un beau jeune homme aux yeux noirs et aux tresses blondes, et même le roi David que la Bible décrit d'un blond roux, et même le Christ dans de nombreuses œuvres d'art à l'authenticité douteuse.

Dante suivit donc le chemin qu'avait montré Solar et dans la grande salle de bain, il remarqua la grande douche et une vasque étendue où l'eau coulait sur commande, jaillissant d'un robinet à la bouche féerique. Il n'y avait là rien d'anormal au pays des rêves, sans doute, et la remarque du maître des lieux amusa le dragon : se douchait-il à l'eau des songes de ce monde souterrain ? Dante haussa les épaules.  « Ce n'est pas un problème, je me suis sûrement douché en pire endroit. »

Il avait en tête quelques souvenirs particulièrement amusants qu'il partagerait plus tard : il n'y avait aucun feu où s'asseoir pour conter le récit de ses aventures au pays des marais infinis. À vrai dire, en dehors du bain dans le marécage de la tante Pustule, ce récit n'avait rien de très intéressant ni de très amusant. Dante s'approcha de la vasque et l'eau coula devant lui. Il en profita pour en goûter la fraîcheur et la température parut varier un moment avant d'atteindre la tiédeur voulue. Il se débarbouilla volontiers et bientôt retrouva les contours de son apparence normale – enfin, façon de parler.

Ce visage, dans le miroir nébuleux face à lui, n'était pas le sien et même s'il l'avait adopté depuis des siècles et des millénaires, Dante n'oubliait jamais ce qu'il était, n'oubliait jamais que sa vie parmi les hommes n'étaient qu'une transition temporaire. Quand les hommes s'éteindraient, lui demeurerait et emprunterait un visage neuf, ou retrouverait celui qu'il dissimulait aux yeux du monde.

 « Voilà qui balaiera l'odeur des égouts de Fort Knox » Dante prit soin par la suite d'ôter un à un ses vêtements jusqu'à se trouver tout à fait nu. Il prit ensuite la direction de la douche à l'italienne où le voleur se révélait dans toute son intimité. Sans le détailler du regard, il s'invita dans l'espace humide auprès de Solar, qu'il dominait d'un peu plus d'un décimètre.

Sa peau blanche et pâle, ou nul teint hâlé ne s'imposait jamais, contrastait sûrement avec la peau plus nuancée, plus sombre, plus olivâtre du magicien. Après quelques instants, quelques minutes à demeurer sous l'eau coulante de la douche et à frotter sa peau, Dante imposa sa voix au silence. Il avait remarqué les regards de Solar et s'en amusait. « Y a-t-il un problème ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 6002
ϟ Nombre de Messages RP : 676
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 10 Fév - 15:23 Message | (#)

Il aurait été logique que Lukaz invite Dante à retourner sur la Terre Prime et pourtant, il ne le faisait pas. On était en droit de se demander pourquoi et en vérité, la réponse était très simple. Sur la Terre, il n'était aux yeux du magicien qu'un voleur. Un très bon voleur. Un excellent voleur, même. Mais seulement un voleur. Ici, il était bien davantage puisqu'il était en quelques sortes un roi en son royaume. Or Lukaz avait toujours cherché la renommée et la célébrité et cette renommée, il pouvait la faire grandir en étalant devant son invité tous les mystères qu'on pouvait trouver en ces lieux. Il espérait donc impressionner Visconti et c'était pour cela qu'il ne lui proposait pas de repartir. Évidemment, si le magicien le lui avait demandé, Lukaz aurait accédé à sa requête mais force était de constater qu'il n'en avait rien fait.

Au contraire, il accepta même la proposition faite par le voleur et il se rendit à son tour à la salle de bain, se débarbouillant d'abord au robinet avant de retirer ses vêtements, empruntés, pour se glisser sous l'eau de la douche. Pendant qu'ils étaient ainsi occupés, de petits robots araignées sortirent des murs et se dirigèrent vers leurs tenues, les emportant dans un lieu dissimulé dans le but de les laver, de les sécher et de leur rendre toute leur splendeur. C'était l'une des nombreuses tâches pour lesquelles Chase avait jadis programmé ces robots de sa conception et Lukaz ne comptait plus le nombre de fois où il avait retrouvé ses vêtements propres alors qu'il n'avait rien fait pour. Il se demandait parfois si cela était vraiment utile... Mais bon, les choses étaient ainsi faites et il n'allait pas les changer. De toute façon, il avait d'autres préoccupations en tête, dans l'immédiat.

Par exemple, la nudité de Visconti. Ce n'était bien entendu pas la première fois que Lukaz voyait un homme nu mais du fait de la relation qu'ils entretenaient, cette situation était un peu étrange. Sans pour autant être désagréable, c'était évident. Le Breton ne s'était néanmoins pas attendu à ce que l'Italien – l'était-il seulement ? – se déshabille ainsi, sans honte ni gêne et il se demandait si cela ne cachait pas autre chose. En tous les cas, une chose était certaine, c'était qu'il était plutôt bien fait de sa personne. Un peu plus grand que le voleur, il semblait aussi plus massif, même s'il n'avait rien d'un bodybuilder et c'était tant mieux. Cela aurait été du gâchis. Le regard insistant de Lukaz finit néanmoins par être repéré et un sourire naquit sur ses lèvres quand Dante s'enquit d'un éventuel problème.

« Non, aucun problème. Je me faisais simplement la remarque que je n'imaginais pas un marchand d'herbe faire du sport. Mais c'est plutôt sympa. Un peu comme une statue grecque. »

Lukaz n'avait bien entendu pas vu beaucoup de statues grecques, au cours de sa vie, mais c'était la réflexion la moins osée qu'il pouvait faire. Il n'oubliait pas que Visconti était son employeur aussi n'allait-il pas entrer dans le vif du sujet de manière trop brusque. Après tout, ce n'était pas parce qu'on se douchait tout nu avec un autre homme qu'on voulait aller plus loin... Surtout qu'il y avait cette histoire d'employeur qui titillait le Breton.

« Pour en revenir à Fort Knox, nous sommes entrés, vous avez récupéré votre boite et nous en sommes ressortis, entiers. J'estime quand même avoir raté la mission... On a dû laisser des objets sur place et même s'ils vont mettre des jours à les trouver, ce n'est pas un bon point pour moi. A priori, ils ne vont y trouver aucune preuve mais on ne sait jamais... »

Avec les moyens actuels, on pouvait faire de véritables miracles. Bien entendu, dans son cas, les preuves ne montreraient rien de plus que ce que les autorités avaient déjà sur lui, d'autant qu'il avait signé son crime. Mais en ce qui concernait Visconti... Lukaz ne savait rien de lui et il craignait que le jeune homme ne finisse par le balancer, si d'aventure on venait à le débusquer grâce à des preuves médico-légales.

« Je retournerais à Fort Knox, seul, et je m'arrangerais pour que ces preuves soient détruites. En attendant, je vous fais cadeau du reste de la somme. Je conserve l'acompte versé, parce que le travail préparatoire a malgré tout été effectué mais vous n'avez pas besoin de me verser le reste. »

C'était en quelques sortes un geste commercial. Lukaz estimait néanmoins qu'il avait failli et comme on l'avait choisi parce qu'il était le meilleur, il devait se montrer à la hauteur. Bien sûr, à sa place, d'autres auraient certainement réclamer qu'on leur verse l'argent, parce que le travail avait été effectué, mais il ne voyait pas les choses sous cet angle. Et puis, avec de la chance, cette façon d'agir pouvait lui permettre de fidéliser davantage Visconti ? Peut-être y avait-il une autre solution, aussi. Réduisant la distance qui les séparait, Lukaz s'arrangea pour se retrouver face au jeune homme.

« Maintenant, on ne peut nier que le travail a malgré tout été mené à son terme. Alors, peut-être pourrions-nous nous entendre sur un autre moyen de paiement ? Ce n'est qu'une suggestion et vous êtes libre d'en rester là. Comme je l'ai dit, vous ne me devez plus rien. Mais si jamais vous vous sentez d'humeur généreuse... Que penseriez-vous d'une récompense en nature ? »

On ne parlait bien entendu pas de boites de pâté ou de sacs de haricots rouges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Ven 10 Fév - 16:31 Message | (#)

Peu à peu, sous l'eau ruisselante de la douche, son corps se délassait et Dante s'offrait à la caresse de l'onde, laissant ses mains courir partout où ses doigts savaient aller. Ces eaux du royaume onirique lui semblaient voir une valeur lustrale bien supérieure à tout ce qu'il avait pu connaître, c'était comme s'il se douchait à la primordiale source de la Pureté et lui, l'être de feu, s'y baignait avec plaisir et délectation. Sur sa peau nue les gouttes se précipitaient et ses cheveux bruns nappaient son dos du voile de ces eaux douces et voluptueuses.

Il aurait préféré être seul, pour profiter de ces quelques instants de ravissement parfait, mais Solar était là chez lui quand le dragon n'était qu'un invité. Il en aurait conçu quelque jalousie s'il n'avait eu derrière lui des millions d'années pour extirper de lui ce sentiment si bas, si vil, si détestable. À sa question, ce dernier, qui l'observait, répliqua qu'il appréciait ce qu'il voyait, plus précisément qu'il mesurait et évaluait ce que ses yeux lui révélait de la stature de son employeur, ce « marchand d'herbe » qu'il n'imaginait pas si plaisant à regarder.

Le compliment, pour irrévérencieux et maladroit qu'il fût, provoqua sur le visage du magicien un sourire, et ses yeux tombèrent sur Solar qu'il toisa quelques instants. « Une statue grecque ». Tels avaient été ses mots. La comparaison souffrait quelques écueils, là où de flagrantes différences l'éloignaient des standards et des codes de la statuaire hellène, mais Dante se contenta de hocher la tête en signe d'assentiment. Son apparence n'avait que peu varié depuis qu'il avait arrêté la formule de sa potion d'anthropomorphisme et celle-ci lui convenait assez. Pour vivre parmi les hommes, il n'aurait pu rêver meilleure enveloppe et les propos de Solar le lui confirmaient à leur façon.

Ce dernier estimait la mission comme ratée. Ce jugement était un brin sévère. Le maître-voleur s'en expliqua et Dante comprit que de son point de vue, Solar ne pouvait considérer la mission comme une réussite. Pour sa part, le dragon se montrerait bien plus souple : il avait acquis ce qu'il convoitait et recouvré son bien, alors la mission avait tous les dehors de la réussite à ses yeux. Si Solar souhaitait s'acquitter de tâches supplémentaires en retournant à Fort Knox pour s'assurer de bien nettoyer derrière eux, il ne chercherait pas à l'en empêcher ni ne s'opposerait à ce qu'il prît des risques nouveaux. Dès lors qu'il n'était plus lui-même impliqué, Dante se moquait bien de savoir ce que Solar ferait des informations acquises sur le camp abritant la réserve d'or du trésor national des États-Unis.

Il y avait fort à parier, toutefois, que ces informations seraient caduques dès les prochains jours : après un tel cambriolage, nul doute que le gouvernement fédéral s'occuperait de faire le nécessaire pour pallier aux failles du système qu'ils avaient su exploiter pour s'enfoncer sans difficulté jusque dans les profondeurs de Fort Knox. En un certain sens, d'ailleurs, le coup de théâtre final avait été à leur avantage : ils n'avaient pas eu à s’embarrasser du trajet « retour », en passant par la case « Vallée du sommeil ».

Dante répondit avec distance et détachement : «  Très bien, je conserverai le reste et nous serons quittes.  » Ces discussions pécuniaires l'ennuyaient plus souvent qu'elles ne l'intéressaient. S'il s'était en quelques instants absenté de la discussion, c'était que le fil de ses pensées se projetaient ailleurs, et le dragon déjà s'interrogeait sur l'usage qu'il ferait du trésor qu'il avait recouvré. Mais en se rapprochant de lui, Solar l'arracha brutalement à ses réflexions.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 6002
ϟ Nombre de Messages RP : 676
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 10 Fév - 17:42 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Ven 10 Fév - 20:39 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 6002
ϟ Nombre de Messages RP : 676
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 17 Fév - 20:12 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Dim 19 Fév - 17:37 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 6002
ϟ Nombre de Messages RP : 676
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Sam 4 Mar - 13:51 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Indépendant Neutre
avatar

Dante Visconti

Indépendant Neutre
Généralités
De Principatibus

ϟ Nombre de Messages : 7538
ϟ Nombre de Messages RP : 737
ϟ Crédits : Ed
ϟ Doublons : /
ϟ Célébrité : Francisco Lachowski
ϟ Âge du Personnage : Antédiluvien
ϟ Statut : /
ϟ Métier : Fondateur et patron secret de la Rose des vents ; propriétaire de Fragonard - Parfums et cosmétiques ; propriétaire du Jardin du Dragon
ϟ Liens Rapides :     


    PrésentationRPLiens
    JournalDestinExploits
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Sam 4 Mar - 19:14 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 6002
ϟ Nombre de Messages RP : 676
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Doublons : Ezekiel Nakamura
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Lun 27 Mar - 22:21 Message | (#)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !



Two Guys, One Ring

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


Sujets similaires

-
» Hogan critique The Rock! Star Jersey Shore dans le ring ++
» War of The Ring
» Figurines Lord of the Ring
» [Archive 2011] The return of the Ring - 16/20 août 2012
» Undertaker sur le ring!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-