AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] Categorie_1Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] Categorie_2_bisVous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] Categorie_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden]

 
Message posté : Mar 25 Oct 2016 - 0:01 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
S’il y a bien un avantage d’être prof dans un établissement scolaire, c’est de pouvoir être aux courants de toutes sortes de rumeurs, aussi bien durant mes cours que pendant les pauses récrés en traversant les couloirs pour rejoindre la salle des profs. Et faut croire que depuis quelques temps, il y a une histoire d’enfants qui disparaissent chez eux dans la nuit, sans laisser de traces, circulant dans la Star High. Au début je pensais que c’était juste des histoires pour faire peur ou encore une nouvelle creepypasta devenue populaire sur la toile, Après tout on est en pleine période d’Halloween ! Mais force est de constater que la récurrence de cette histoire a fini par m’intriguer de plus en plus et m’obliger à porter un œil plus sérieux là-dessus. Après moult interrogations d’élèves ayant fait circuler cette rumeur, tout en ayant fait un petit travail d’investigation sur internet, j’en appris que cette rumeur était plus troublante que prévue. En effet, cela ne fait que quelques jours que la police reçoit des cas de disparitions par les parents des enfants concernés. Une cinquantaine en même pas trois jours, rien que ça ! J’ai fait des yeux de chouette en voyant ça. Ce n’est pas net que le SCPD n’ait pas sollicité l’aide d’un légionnaire plus tôt. Remarque, ce n’est pas non plus une affaire qui date, contrairement à celle des étudiants de la Star High of Arts retrouvés morts dans des circonstances occultes dont j’ai arrêté le responsable en l’emprisonnant dans le téléphone de la métahumaine qui m’a aidé dans cette tâche.
D’ailleurs en parlant de ça, pas plus tard qu’hier j’ai reçu un sms de Susan la semaine dernière, m’informant que le fantôme ne faisait qu’obéir à Yann qui était le vrai tueur dans cette histoire et qu’elle s’est chargé de faire part de l’info aux autorités pour qu’ils s’en charge. Après j’ignore ce que c’est que cette histoire de « contrat » avec le fantôme, mais apparemment il ne fera plus de mal à personne, sous peine d’être banni. Comme je n’y connais rien en magie et qu’elle ne s’est référer à une connaissance calée en magie, je lui fais confiance.

Toutes les disparitions convergent vers un seul et même zone : le quartier Sud de Star City. Plus précisément aux alentours de Little Italy. Pour une fois qu’une affaire ne tombe pas dans des quartiers comme Lincoln ou Chinatown. Si selon moi le crime à une présence plus réduite que ses deux frères, cela ne veut pas dire que le quartier des ritals est sûr. Surtout lorsqu’on sait que la mafia italienne a une influence par ici à ne surtout pas sous-estimer. Ce n’est pas parce qu’une mafia ne fait plus trop parler d’elle qu’elle se porte mal. C’est même tout le contraire. La disparition est-elle un coup de la mafia ? Il y a bien des chances, mais perso je la vois mal faire dans le kidnapping d’enfant, car contrairement aux trafics de drogues, de prostitutions et d’organes, c’est bien moins discret. De toute façon je n’ai que très peu d’indice pour confirmer cette hypothèse. D’ailleurs, aucune personne suspect n’a était mentionnés dans les infos que j’ai récoltés de droite à gauche, ni même de nom.
C’est donc dans une nuit de pleine lune, à 10 : 00 PM, que je patrouille dans les rues quasi désertes de Little Italy à pieds, vêtu de mon costume de légionnaire. Plus précisément dans une zone où les cinquantes enlèvements ont eu lieu. Du coup, je suis certaine que c’est dans cette partie du quartier que le prochain enlèvement aura eu lieu. Ouais je sais, je me laisse guider par mon instinct, mais n’est-ce pas là l’un des meilleurs alliés de tous enquêteurs et enquêteuses en herbe ? J’ai garé ma kawasaki sur une petite place de parking pour moto à deux pâtés d’immeubles derrière moi, histoire d’avoir un minimum de discrétion que me procure la nuit, sachant que ma combinaison n’a pas été faite pour passer inaperçue. Mon regard se balade un peu partout vers les fenêtres des appartements qui défilent sur ma droite, puis un peu partout dans le quartier, un peu comme une touriste étrangère qui se balade dans un musée. Ca fait déjà trois heures que je patrouille dans les parages et jusqu’ici, pas de silhouette suspecte s’infiltrant dans des fenêtres et encore moins d’enfants trainant à une heure aussi tardive. Me serais-je tromper ?

- Mhuuuuummm !!!!

Okay, je retire ce que je veux de dire.

Un crie étouffé venant d’une fenêtre situer dans une ruelle, me pousse à me planquer sur le côté de l’entrée et d’épier une silhouette humanoïde empruntant un escalier de secours en sortant par une fenêtre. Impossible de le distinguer puisqu’en plus de l’obscurité ambiante il est vêtu comme un Ninja moderne d’un rouge foncé et dont le visage est complètement masqué. Sur son épaule, je peux apercevoir ce qui semble être un petit garçon en pijama, ligoté à la manière d’un saucisson par des liens blanchâtre et dont la tête est envelopper dans un sac, comme pour l’empêcher de lui faire voir où le kidnappeur compte l’emmener. Je pourrais très bien le neutraliser ici, sur le champ. Mais je vais me contenter de le suivre de près. Si c’est bien le même salopard qui a kidnapper les cinquantes autres enfants, alors il me conduira à l’endroit où il les a planqués.

Une fois qu’il s’enfonce dans la ruelle je m’engouffre furtivement dans la ruelle pour suivre ma cible en me déplaçant façon ninja, tout en maintenant une distance d’au moins vingt mètres. Je n’ai pas de souci à me déplacer sans bruits en raison de la légèreté de mes bottes ainsi que de ma respiration anaérobique où je ne fais aucun bruit d’inspiration comme d’expiration, puisque je n’ai pas besoin de respirer pour vivre. Du coup, Cinq ruelles et un petit parc plus tard, je le vois s’arrêter devant un cul de sac puis s’accroupir pour soulever une bouche d’égout qu’il se met à descendre. Dos face à moi. Avant de refermer au-dessus-de lui. Une plaque d’égout dans un endroit pareil ? Muuum…. C’est louche. N’empêche que si sa planque se trouve sous terre, cela veut certainement dire qu’elle se trouve….. dans les égouts. Uughhh, je sens que je vais devoir prendre une bonne douche en rentrant……
Mais alors que je m’apprête à rejoindre la plaque d’égout pour m’y faufiler, mes pas s’arrêtent net lorsqu’une impression d’être suivie me fait faire volteface vers le virage gauche derrière moi, tout en montant brusquement ma garde. Est-ce de la paranoïa ? Nan, je ne crois pas. Si j’ai cette réaction c’est tout simplement parce qu’il me semble avoir entendue le bruit d’une respiration venir de derrière. Et nulle besoin d’avoir une ouïe surdéveloppée pour ça.

- Qui que vous soyez, montrer vous. Pas la peine d’insister, je vous ai entendue respirer à l’instant.

Il n’est pas impossible que le kidnappeur ne soit pas intervenue seule en ayant quelqu’un lui couvrant ses arrières.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 25 Oct 2016 - 16:25 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur



Vous connaissez le mot "silence" ?

« Y'a pas de temps à perdre. »



Je commence ma journée plutôt tard, il est déjà 15 heures de l'après-midi quand je me lève. J'ai une affreuse gueule de bois mais on s'y fait à force et c'est pas aujourd'hui que sa va s'arrêter. Assis sur mon lit, les mains sur mon visage, je me risque à regarder autour de moi: des bouteilles de whisky vides et des vêtements en vrac un peu partout. Heureusement c'est bien la seule pièce dans cet état, le reste de ce petit appartement 3 pièces dans le District Sud reste plutôt soigné avec le bureau ou je reçois mes clients et la salle de bain ou j'y met des efforts considérables pour que les taches de vomis disparaissent. Après un long soupir je me lève de mon lit et cherche dans ma table de chevet un médoc pour le concert de métal qui se joue dans ma tête puis je m'habille d'une chemise "blanche" et d'un pantalon gris et me dirige vers la porte qui donne sur le bureau après m'être très vite recoiffé dans un miroir sur une commode. En ouvrant, on tombe sur un tout autre spectacle: un bureau impeccable et ordonné sans la moindre paperasse prenant la poussière sur une étagère ou de déchets traînant par terre. J'ai toujours aimé ce genre de contraste, sa donne envie de travailler tout le reste de la journée même si elles sont très souvent courtes. Je m'installe dans mon fauteuil, pose mes pieds sur le bureau et commence à sortir une cigarette et un briquet de ma poche. A cette heure-ci, y'a pas vraiment de raison pour que je sois dérangé, la soirée va être calme et je vais pouvoir me repos....*Toc!Toc!*

- Excusez-moi, c'est bien ici l'agence de M.Barden?
- Vous pouvez entrer.


Une cliente? A cette heure? D'habitude ils ne viennent que le matin... Quand je dors, ou vers midi mais jamais après 14 heures. Espérons que se n'est pas une mission du genre "retrouvé mon chien" ou "je crois que mon mari me trompe".
La femme passe la porte. C'est une femme d'un quarantaine d'années, probablement caissière ou serveuse dans un café sordide. Son regard reste constamment rivé sur le sol, elle semble perdue et désemparée. Elle ne lève le regard que quand je lui dis de s’asseoir, ce qu'elle fit. Je me redresse et pose ma cigarette.

- Je peux vous aidez, madame?
- Ichieli... Agata Ichieli.
- Bien madame Ichieli, quel est la raison de cette visite?
- C'est ma fille, Ada. Elle a disparue depuis 3 jours et je ne sais plus quoi faire. La Police a dit qu'elle enquêtait et qu'il fallait être patient mais je m'inquiète de plus en plus. Le ravisseur est rentré par la fenêtre et l'a enlevé puis a disparut dans le quartier. Même Little Italy n'est plus un endroit sûr maintenant.

Finalement, ce boulot n'est pas très différent du "retrouvé le chien" mais ce genre d'histoire est devenue monnaie courante depuis quelques temps. En effet des gosses disparaissent sans laisser de traces et j'y prêtais pas vraiment attention, un gosse sa fugue tout les jours parce qu'il a pas eu son dessert mais récemment le nombre a atteint la cinquantaine askip'. Je crois que je vais devoir y mettre mon nez.

- Avant tout, je dois vous dire que mes prix varies en fonction du temps que cela m'a prit pour retrouver le disparut. En gros, plus c'est rapide, plus c'est cher. C'est 250$ par jour, pas de frais en plus à payer.
- J'y mettrai le prix qu'il faut. Juste... Retrouvez la. Tenez, voila une photo d'elle et mon numéro de téléphone écrit derrière. Si jamais le pire était arrivé, je...

Je me lève avant qu'elle finisse de parler. Je n'aime pas vraiment penser que ceux que je cherche sont déjà mort, sa motive pas beaucoup. Je prend mon manteau et mon chapeau puis enfile ma cravate noire et me dirige vers la porte avec la photo de la gamine en poche.

- On en discutera quand je l'aurai retrouvée.


********************************************************************************


Il est bientôt 10 heures du soir, la lune est pleine et je me retrouve sur un toit d'immeuble à me les geler pour guetter un comportement suspect. Problème: y'a pas un chat. Little Italy n'est pas très active après l'été, les Italiens n'aiment pas beaucoup le mauvais temps et je sais de quoi je parle. Le plus attristant est que je n'ai pas le moindre petite bouteille de Whisky pour me réchauffer un peu. Tant pis, je vais devoir attendre que quelque chose d'étrange se passe. En parlant d'étrange, j'aperçois une silhouette qui passe dans la rue juste en bas. On dirait une femme mais je suis trop loin pour bien voir à quoi elle ressemble exactement mais elle porte aussi un costume... La Légion?! Étonnant, elle semble aussi chercher quelque-chose.

- Mhuuuuummm !!!!

Un cri étouffé pas très loin! La nana de la Légion l'a aussi entendu! Elle épie dans la direction du bruit. Bientôt, un homme étrange sors d'une fenêtre de l'immeuble avec un gosse ligoté sur l'épaule en face de celui ou je me trouve. Par chance, les immeubles du quartiers n'ont pas vraiment de grands écarts entre eux ce qui me permet de suivre le kidnappeur depuis les toits sans me faire repérer. Je serai bien allé dans le tas mais le bougre est rapide et il est plus intéressant de le suivre jusqu'à sa planque pour trouver Ada. La légionnaire a l'air du même avis puisqu'elle n'est toujours pas intervenue pour le stopper.

Au final, le kidnappeur s'arrête dans un cul de sac. J'avais un peu de mal a comprendre ses agissements jusqu'à qu'il se faufile par une bouche d'égout. Malin mais pas assez pour repérer deux personnes à ses trousses. Malgré sa le bougre m'a fait courir, je suis a bout de souffle. Puis j'entend que la Légionnaire m'a entendu respirer et elle a pas tord je fais le bruit de respiration d'un moteur de voiture, merci la clope. Elle ne semble pas savoir ou je me trouve, autant ne pas la faire attendre. Je me met sur le rebord de l'immeuble puis me laisse tomber les pieds en avant dans le vide.

- Attention en bas!

Très vite, j'utilise mon pouvoir du vent pour amortir ma chute puis atterri doucement sur le sol avec les mains dans les mains dans les poches juste devant la Légionnaire.

- Bon j'aimerai bien faire les présentations mais un rigolo est en train de prendre de l'avance pendant qu'on discute. Y'a pas de temps à perdre., vous me suivez?




 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 26 Oct 2016 - 1:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Au final, ce n’était pas un coup de mon imagination, puisqu’une ombre se dessine par terre. Et lorsque je lève les yeux sur le côté c’est pour apercevoir la silhouette d’un homme surplombant le bord d’un toit d’immeuble. Au même moment, je recules direct de quelques pas en arrière en le voyant chuter dans le vide, pour rapidement constater qu’au lieu de s’écraser violement comme n’importe quel personne normalement constituer, il atterrit tout en douceur. Okay, j’ai affaire à un métahumain quarantenaire qui, au vue de sa tenue, a plus l’apparence d’un détective qu’on voit dans les thrillers que du vulgaire complice. Sinon il m’aurait déjà attaqué par surprise avant même d’avoir eu le temps de parler. D’ailleurs, il m’invite à ce que l’on reporte nos présentations pour plus tard, si l’on ne souhaite pas perdre la trace du ravisseur. Autant dire qu’il n’est ni la pour me retarder et encore moins pour m’arrêter. Tout compte fait, c’est réellement un détective. Un peu d’aide ne serait pas trop de refus. J’acquiesce donc vivement de la tête.


- Ouais t’as raison, faut pas trainer. Allons-y.

Sans perdre une minute de plus, je retire la bouche d’égout que je place sur le côté pour être la première à descendre les escaliers après l’inspecteur. Et à l’aide de ma respiration anaérobique, je ne risque pas d’attraper la nausée en inhalant l’air horrible et dégueulasse des égouts dont je pénètre, une fois descendue le long de l’échelle. Toujours de manière discrète, évidement ! Par chance, la zone humide est légèrement éclairée par des lampes industrielles accrochées aux murs. Du coup j’aperçois vite le ravisseur disparaître vers la deuxième sortie à droite, parmi les cinq passages sur le côté droit du tunnel où je me trouve avec mon partenaire inattendue. Toujours à pas feutrés, j’emprunte le passage pris par ma cible, puis après dix bons virages de gauche à droite dans ce mini labyrinthe sous-terrain, je me penche sur le côté du mur où je suis plaqué contre dos pour voir le kidnappeur tapé une série de code sur une tablette murale. Un déclic retentit et la porte blindée coulisse automatiquement sur le côté, laissant passer l’individu. Heureusement que d’ici, j’ai pu voir et retenir le code entré.

    Jet de dé 1
    Réussite : Bingo ! J’ai bien retenue le code
    Echec : Fuck…… visiblement, j’ai loupe quelque chose……


Sitôt la s’est refermer, je m’approche vers la tablette murale pour entrer le bon code qui est : deux, huit, trois, un et sept. Rhaaa zut, ce n’est pas le bon ! Pourtant je suis sûr est certaine que les trois premiers chiffres sont justes puisque je les ai bien vues. En revanche pour les deux restants, j’ai eu du mal à cerner les dernières touches appuyé par son index qui a quitté mon champ visuel. Alors je me suis laissé guider par mon intuition. Et on voie le résultat…….
Pour le coup je tire une grosse moue de déception accompagné d’un soupire agacé par la bouche.

- Fait chier, c’est pas le code. Pourtant j’étais certaine de mon coup. C’est alors que je me tourne vers mon coéquipier de fortune. Pointant un majeur derrière moi pour designer la porte. Dit, est-ce que t’as pu voir les deux derniers chiffres qu’à taper l’autre ? Au pire, si tu ne le sais pas, est-ce que tes pouvoirs peuvent nous aider à contourner la sécurité ? Je ne sais pas….. un pouvoir d’intangibilité, de téléportation ou autre. J’ai bien une idée assez extrême pour outrepasser cet obstacle. C’est là que je fais tire une moue gêné en me grattant l’arrière du crâne. Mais disons que ce n’est pas non plus la plus discrète, si tu vois ce que j’veux dire…..

Et par idée extrême, je veux bien dire par-là : gros défonçage de porte blindée par un coup de pied de dix tonnes. Mais s’il faut cesser de jouer la carte de la discrétion, reste à savoir si la porte a été conçue ou non pour encaisser de puissants coups physiques.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 26 Oct 2016 - 1:30 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Amanda Valentine' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 31 Oct 2016 - 22:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur



Vous connaissez le mot "silence" ?

« Y'a pas de temps à perdre. »



En plus d'être malin, il est sadique ce kidnappeur. C'est pas que les mauvaises odeurs me dérange beaucoup mais les égouts c'est vraiment un autre niveau que mes chaussettes en fin de journée. L'odeur m'a assailli le nez dès que la Légionnaire a ouvert la bouche d'égout et j'ai bien essayé de retenir mon souffle pendant une partie de la filature en espérant que sa ne soit pas trop long mais hélas je ne suis pas un surhomme.... Je crois. Enfin bref, je me suis contenté de suivre ma "collaboratrice" tout en faisant considérable pour ne pas vomir. Bientôt, le kidnappeur s'était échappé par une porte blindée et protégé par un code d'accès. Bien sûr, j'ai rien vu. La Légionnaire a bien essayée mais sans résultats et m'a demandé si je pouvais l'ouvrir sans trop de grabuge. A bien y regarder, j'ai pas les gadgets pour déverrouiller la porte ni les capacités physiques pour la défoncer, contrairement a ma partenaire qui a laissée sous-entendre qu'elle en était capable. Il va falloir faire gaffe avec celle-la, j'ai pas l'argent pour payer l’hôpital en ce moment. Pour l'instant la discrétion est notre meilleur atout, on ne peut pas se permettre d'être découvert maintenant. Sans rien dire je me dirige vers la porte et examine le contour: elle n'est pas isolée, parfait!

Jet de dé 1:
Succès: Je réussi ma transformation impec'
Echec: Je réussi ma transformation impec'.... Ho zut, sa recommence!

Je me concentre. Je sens le vent m’entourer: ma chair, mes organes et mes os vibres. J'arrive a un point de non-retour, si le processus est perturbé je disparaîtrai dans un courant d'air comme si je n'avais jamais existé. Mes yeux sont fermés, je ne dois pas être perturbé par l’extérieur mais pour l'instant tout est sous contrôle. J'active la conversion et en un instant mon corps tout entier n'est devenu que air et vents. Vu de l'extérieur, je ne suis qu'une masse humanoïde sans visage, comme si je n'étais qu'un sorte d'avatar d'air pur. Maintenant je peux passer cet obstacle. Je passe ma main entre la porte et le mur, je la sens passer de l'autre coté. Je continu avec mon bras, ma tête puis tout mon corps comme une feuille de papier jusqu’à être entièrement de l'autre coté de la porte. Le plus dur est fait, je commence alors le processus pour retrouver mon état normal. Mon corps retrouvé ainsi que la commande d'ouverture qui n'est qu'un simple bouton à presser, j'ouvre enfin la porte. J’attendais de voir des yeux d'étonnements et d’incompréhension sur la visage de ma partenaire mais il semble qu'il y eu un "problème". En effet, il me suffit de diriger mon regard vers le bas pour y voir mes vêtements et encore un peu plus pour découvrir que je suis nu comme un ver, ma transformation n'a pas affecté mes vêtements cette fois-ci. Sans même relever le regard, je saisi mes affaires et me rhabille en un temps record. Je me tourne alors vers le chemin maintenant accessible: un long couloir mène a se qui semble être un escalier montant.

- Ce sont des choses qui arrivent, le plus important est que la porte soit ouverte et qu'un ne perde pas plus de temps. Ce couloir semble mener à la surface avec un escalier plus loin. Je te laisse passer devant?
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 31 Oct 2016 - 22:34 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Navarro Barden' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 1 Nov 2016 - 2:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Bon ben visiblement, il n’a pas retenue la série de chiffres qu’avait tapés le ravisseur. Heureusement, tous n’est pas perdue ! Une fois que mon coéquipier s’est rapprocher de la porte et l’examiner dans ses contours, je le vois fermer ses yeux et voilà que j’assister à une nouvelle démonstration de ses pouvoirs en contemplant un quarantenaire en train de se fondre dans l’air. Très vite, il devient transparent et seule sa silhouette me permet de connaître son emplacement. Pas complètement invisible, mais presque. En tout cas il n’est plus possible pour moi de discerner son v….. wow. Alors que j’aperçois le bout d’un manche braquer une fente, ses vêtements se mettent à tomber les uns après les autres, ne laissant plus qu’une pile de vêtements. Mes sourcils s’arquent alors que ma tête est abaissée sur le tas, puis lorsque je relève mes yeux après avoir entendus la porte s’ouvrir, je tire également des yeux de chouette tout en mettant ma main contre ma bouche en voyant le quarantenaire complètement à poil. Ouais je confirme, ce n’est pas de l’invisibilité ! J’ignore si c’est normal ou s’il y a eu un Fail, mais dans les deux cas ça doit être bien gênant dans des situations comme celle-ci.
A peine je l’ai vu tout nue que je me suis retournée pendant qu’il se rhabiller en quatrième vitesse. Une fois terminé, je lui refais face au moment où il m’informe qu’en effet, la porte blindée débouche sur un couloir dont le bout conduit vers un escalier. J’acquiescement prompte de la tête en passant à côté de l’inspecteur.

Galant au passage !

- Je sais bien. Mais j’espère pour vous que ça ne vous arrive pas souvent. Ça doit foutre le honte quoi. Bien entendue, je ne dis pas ça sur un ton moqueur, mais bien solennel. Jusqu’à ce que quelque chose me revient en tête et me fait lever un doigt avec un air qu’on tire quand on se souvient d’une chose importante. Ah au fait, je peux savoir qui vous êtes, histoire de ne pas vous appeler tout l’temps « monsieur » ? Moi c’est Prodigy.

Ce petit échange terminé, une fois qu’il m’a répondue, je passe en première ligne en traversant le long du couloir bétonné en marchant furtivement jusqu’à l’escalier en diagonale que je monte, pour ensuite poser une oreille contre la porte pour m’assurer que le kidnappeur ne s’y trouve pas. Ce qui est le cas ! Je fais signe de la main au quarantenaire de ne pas faire de bruit, jusqu’à ce que les pas du criminel s’éloigne et disparaissent par le claquement d’une porte. C’est le bon moment pour moi d’ouvrir de me redresser et d’ouvrir la porte, débouchant sur une pièce plongée dans le noir total, à peine éclairer par la petite fenêtre de la porte métallique qui semble donner accès à un autre couloir. Je sors donc mon portable de ma poche et d’utiliser l’application lampe pour éclairer la pièce et découvrir non pas un, ni cinq ou même dix, mais bien les cinquante enfants disparues. Tous allongés au fond du flanc gauche de la pièce, pas si petite qu’elle en a l’air. Aux alentours des soixante-dix mètres carrés a vu d’œil.

- Les voilas. Que je balance en désignant du doigt les enfants à mon allié de fortune.

Pour l’instant, pas de fenêtres donnant sur l’extérieur pour nous indiquer où nous nous situons exactement. Quant aux enfants, ils semblent être plongés dans un sommeil léthargique dont la trace de piqure sur leur cou montre que le kidnappeur a dû les endormir à coup d’injection, avant de l’embarquer ici. Je me penche quand même vers un enfant au hasard en examinant son pouls avec mes doigts pour m’assurer qu’il ne soit pas mort. Après, difficile de savoir parmi eux, l’enfant fraichement enlever par l’encapuchonné au masque lugubre.

Ouf ! Il est bien vivant. C’est donc valable pour les autres.

- Je ne sais pas toi, mais pour enlever une cinquantaine d’enfants en moins de trois jours, même pour une mutant, c’est trop louche. Non…. Je pense qu’il n’y a pas un, mais plusieurs kidnappeurs. Ce qui veut dire qu’il y en aura d’autres qui viendront ici, probablement. Que je lâche à voix basse, alors que mes mirettes sont focalisées sur les victimes endormie. Pour finalement me tourner vers lui après un bref balayage de la zone du regard. Ça ne vas pas être évident d’évacuer discrètement tous les enfants en faisant mille aller-retour, même avec ma force inhumaine. Va falloir appeler la police pour nous soutenir. Le hic, c’est que j’ignore où l’on se trouve exactement. Et rien ne nous dis si l’endroit est truffés de dispositifs de brouillage des communications, ou un truc dans l’genre……

Soudain, j’entends des bruits de pas se rapprocher vers la porte métallique dont je me suis tournée, pour ensuite orienté mon regard vers le détective en lui disant d’aller se cacher, avant de me rapprocher dans l’un des trois casiers métalliques longeant à droite de la porte. Sitôt ouvert que je m’y faufile tant bien que mal, pour ensuite refermer la porte du casier. Une minute après, la porte s’ouvre et c’est depuis les fentes de ma cachette que j’aperçois le fameux kidnappeur s’apprêtant à prendre un enfant au hasard. Ne crois pas que je vais te laisser faire, mon pote.

    Jet de dé 1
    Réussite : Je parviens à sortir furtivement de ma cachette et lui assener un coup sur la tête qui l’assomme.
    Echec : J’arrive à sortir discrétos, mais le salopard parviens à détecter ma présence.


    Jet de dé 2 (si echec)
    Réussite : Outch ! L’enfoiré parvient à m’entailler profondément le ventre à coup de lacération par ses griffes.
    Echec : Loupé, vieux !


Hop ! A la manière d’un ninja j’ouvre la porte du casier où je me suis planquée, puis je me rapproche de lui au moment où il est dos contre moi. Une fois à ma portée, alors qu’il s’apprête à se recourber pour saisir un enfant endormie…. PAF ! Coup de paume maitrisé à l’arrière du crâne qui le couche par terre, à plat ventre, l’envoyant direct au pays des songes pour un bon moment. Ce dont j’espère.

- Fait d’beaux rêves. Que je balance au ravisseur, même si je sais qu’il n’a rien entendue. Je me tourne alors dans le vide pour m’adresser à mon allié. C’est bon, il est dans les vapes. Tu peux voir s’il n’a pas des clés ou autres trucs intéressant sur lui ?

Sauf qu’au même moment, je remarque tout juste ses mains qui sont….. Comment dire….. Tous sauf humaines. Elles ont un aspect difforme, en plus d’être pourvues de griffes acérées. Un hybride ? Peut-être……


 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 1 Nov 2016 - 2:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Amanda Valentine' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 576808Russite

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 2 Nov 2016 - 0:06 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur



Vous connaissez le mot "silence" ?

« Y'a pas de temps à perdre. »



- Navarro Barden, mais appelez-moi juste Nava c'est plus court.

"Prodigy" hein? J'avais oublié que beaucoup de héros récents trouvaient des noms originaux pour leur identité secrète. Je reste plutôt de la vieille école et préfère le suffixe "man" à la fin du pseudo, je trouve sa plus cool mais bon faut croire que je deviens trop vieux à râler pour ce genre de choses. A peine je lui ai répondu qu'elle se précipite vers l'escalier en silence. Elle a l'air sacrément énergique et plutôt douée et impliqué dans ce qu'elle fait, finalement j'aurai pu mieux mal tomber. Je la suit de près. J'ai l'impression que cette jeune femme aime l'action et être en première ligne, mon rôle ne sera que de soutien en fin de compte.

Peu après, nous déboulons dans une pièce sombre. L'air y est à peine respirable. La Légionnaire sort alors son portable pour éclairer la pièce: tout les enfants sont la! Enfin, vu le nombre ils sont facilement une cinquantaine mais il se pourrait que certains manquent. Ils sont tous endormis, c'est une chance sa évite une possible panique générale mais il va falloir les sortir de la. Ma partenaire est d'avis de prévenir la Police mais on ne sait pas vraiment ou l'on se trouve et il est possible qu'il y ait plusieurs kidnappeurs au vu du nombre d'enfants enlevés en si peu de temps. Il va falloir continuer à fouiner un peu plus. Soudain, des bruits de pas. Prodigy me fait signe de me cacher, ce que je fais sans tarder en me dissimulant dans la pénombre sans bouger un membre. Ma coéquipière a trouvée une cachette bien plus efficace mais je ne pense pas que la personne qui arrive s'attend à être assailli par derrière. Un homme entre, le même que nous poursuivons depuis tout à l'heure, et il s’apprête à emmener un enfant avec lui. Personnellement, je l'aurai laissé faire pour qu'il nous montre enfin ce qu'il veut faire de ces gosses mais Prodigy ne semblait pas vraiment de cet avis. A peine il eu agrippé un enfant que celle-ci sorti de sa cachette et lui asséna un coup a la nuque. Le ravisseur assommé, il ne restait plus qu'à le fouiller. Je prend ma lampe torche et commence la fouille du corps. Mon plus grand étonnement est qu'il n'était pas vraiment humain: il avait des griffes acérées ainsi que une dentition carnassière. Probablement un mutant mais il se peut que les enfants étaient destinés au même sort. Je trouve dans une des poches une carte d'accès magnétique et un peu d'argent, ce passe-partout risque de nous être bien utile. Je la confie à Prodigy et commence à parcourir la salle à la recherche de Ada, la jeune fille qu'on m'a demandé de retrouver mais hélas il y a trop d'enfants, pas assez de lumière et trop peu de temps pour ça.

- Il faut impérativement trouver ou nous sommes. On peut continuer, les enfants ne risques pas de bouger.

J'ouvre la porte par ou est venu le kidnappeur et m'engouffre à nouveau dans un couloir peu éclairé. Faut vraiment qu'ils changent la déco, sa deviens redondant. Après quelques secondes de marches, deux portes avec une petite fenêtre chacune. A travers la vitre de la porte à gauche on peut distinguer une sorte de laboratoire avec un homme d'un age avancé en train de préparer ses instruments en chantonnant. Il porte une blouse blanche avec les cheveux de la même couleur et des grandes lunettes carrées. A l'autre porte, une énorme salle apparaît, une sorte d’entrepôt presque vide si se n'est que quelques caisses et cinq hommes similaires au kidnappeur d'en bas en train d’attendre les bras croisés.

- Bon, je propose que chacun s'occupe d'une pièce. On peut faire ça à pile-ou-face si tu veux ou prend celui qui te plait le plus: un vieux sans-défenses ou 5 mecs génétiquement modifiés? On pourrait se les faire a deux mais je pense que le docteur a coté va se faire la malle. Si l'un de nous en a terminé avec sa besogne, il faut absolument qu'il trouve ou nous sommes pour appeler les secours. Ce plan te conviens?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 2 Nov 2016 - 3:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Je laisse donc Navarro faire les poches du mutant hybride qui finit par trouver une carte électronique qui va nous permettre d’accéder à d’autres pièces de l’endroit, sans oublier un peu de liquidité sur lui. De toute façon il n’en n’aura plus besoin, une fois qu’il croupira dans une taule spécialisé pour mutants quand les autorités seront là. Si on s’en sort vivant, bien évidemment. J’hoche la tête positivement la tête lorsqu’il m’invite à ce qu’on bouge d’ici pour localisé notre emplacement géographique, avant que ce soit à son tour de passer en premier. Je me déplace donc dans les couloirs lugubre et froid d’un bâtiment dont rien nous dit qu’on se trouve dans un bâtiment abandonnée. Ça ne m’étonnerait pas d’apprendre que le repaire du responsable orchestrant cette vague succession de kidnapping se trouve sous terre. Ce dont je ne n’espère pas, car ça risque d’être problématique pour faire rameuter le SCPD en renfort.
Entre deux virages je croise des fenêtres à côtés de portes débouchant sur des salles de bureaux délabrés depuis des lustres. Ce qui veut dire qu’on doit certainement se trouver dans un bâtiment abandonnée. Je trouve bien une fenêtre, malheureusement il y a une couche de saleté tellement crade dessus qu’il en est opaque. De toute façon j’approche de la fin du couloir au dernier virage, bloqué par deux potes séparés par un mètre d’écart, dont les petites fenêtres donnent chacune sur une pièce. L’une plus grande que l’autre. Et pas qu’un peu d’ailleurs ! L’entrée de gauche débouche carrément dans une sorte de vaste hangar, où sont entreposées quelques piles de caisses un peu partout. Sommes-nous dans une zone portuaire ? Un hangar d’avion ? Tout porte à croire que la première hypothèse me semble la plus cohérente. Autrement j’aurais entendue des vrombissements d’avion d’ici, à moins que le bâtiment soit isolé des sons extérieurs. Mouais, c’est possible. Pour ce qui est de l’autre porte, c’est sûr une pièce beaucoup plus petite, aménager en laboratoire pour savant fou. Fin, j’ai un peu de mal à visualiser l’ensemble depuis la petite fenêtre de la porte que je scrute en penchant sur le côté, tout près de Nava. Limite, on croirait que je m’apprête à me blottir sur son épaule. En tout cas il a l’air d’être bien équiper en matière de technologie scientifique l’enfoiré qui commandite les kidnappings d’enfant ! Au passage, il semble prendre son temps à faire quelque chose de louche sur quelqu’un avec ses instruments chirurgicaux. La pièce est bercé par une musique classique qui fait penser à du Bach ou du Mozar. Certainement pour l’aider à se détendre.

Wait….. Dites-moi qu’il n’est pas en train de faire ce que je pense, hein ? Ô seigneur Dieu, si ! Il est en train de transplanter quelque chose dans le corps d’un gamin allongé sur une table d’opération ! Mais alors que mes dents grincent fortement et que mes poings se serrent d’une forte frustration, je tire vite une tête bien surprise lorsque je vois le savant fou de profil lorsqu’il s’approche d’un établie pour saisir un produit chimique enfermer dans une fiole. Bon sang, mais que fait-il ici, à Star City !? Parce que oui, j’ai déjà croisé ce vieil homme par le passé. Plus précisément dans mon pays natal ! Au même moment, l’inspecteur Navarro me déballe son plan d’attaque où il me laisse le choix entre me farcir le savant fou criminel et ses sbires. Cruel dilemme…… mais mon choix s’est reporter sur le plus important.

- Il est nickel ton plan. Je me charge de m’occuper des larbins du docteur maboul. Que je dis en scrutant la fenêtre donnant sur le hangar, avant de me tourner vers Navarro en désignant du doigt la fenêtre de l’autre porte. Par contre, fait gaffe à lui, j’ai déjà croisé ce savant fou auparavant. Cette homme, c’est Dr Manticore. Un super-vilain Australien inventeur d’armes biologiques, virales et tous ce qui touche de près comme de loin au vivant. Il a l’air saint s’esprit mais qui, en réalité, est un fucking timbré. Son but à lui est de créer l’humain idéal à coup d’expérience génétique. Fin….. idéal pour lui. En réalité, ce sont des monstres immondes. Je l’ai déjà affronté plus d’une fois, mais il trouve toujours le moyen de s’enfuir en utilisant un téléporteur. D’ailleurs, j’ignore s’il l’a encore sur lui, puisqu’il pense certainement que je suis encore en Australie. Si tu trouves son téléporteur, n’hésite pas à le détruire ou à le prendre avant lui s’il le faut. Le reconnaître n’est pas compliqué, puisque c’est un gros bracelet futuriste vert et noir. Tu le reconnaîtras sans problèmes. Bref. Sinon, on fait comme tu dis quand l’un de nous aura régler nos problèmes de notre côté. T’es prêt ? Let’s go.

Sur mes derniers mots à voix basse, j’ouvre discrètement la porte de gauche dont je me faufile en douce, tout en étant accroupie.

    Jet de dé 1
    Réussite : Aucun ne me repère
    Echec : Et merde, je me suis fait repérer……


    Jet de dé 2 (si réussite de jet 1)
    4 à 5 Réussites : La caisse que je leurs balance fait un jolie strike sur eux
    2 à 3 réussites : Seules deux sbires mutants ont pu esquiver à temps mon lourd projectile.
    1 à 2 réussites : Mouais, c’est pas térrible. Il n’y a qu’une cible qui n’a pas vu venir la caisse de trois tonnes.
    echec total : EPIC FAIL. Aucun n'a été touché !


    Jet de dé 3 (si echec ou réussite de jet 1)
    2 à 3 Réussites : C’est bon, j’arrive à parer et à esquiver de justesse les attaques de mes ennemies. Mais n’empêche que je reçois quand même des lacérations aux corps. Bien que légères.
    1 à 2 réussites : Uuggh, ils sont rapides !! Je pars et esquives leurs griffes et autres projectiles qu’ils me crachent sur moi, mais c’est vraiment galère. Je me prends des blessures profondes un peu partout sur mon corps, y compris au visage. Je saigne pas mal en plus, mais mon facteur guérisseur parvient à me guérir de certaines blessures et de tenir le coup.
    Echec total : Oh bordel, chuis dans la mouise profonde ! En plus de m’en prendre plein la poire, je perds littéralement un bras et une jambe par un jet d’acide de l’un d’eux.


Buurp !

Bon sang, je ne l’ai pas vu venir celui-là. Rhaaaa ce n’est pas vrai, pourquoi faut que j’ai ça moi !!? Ah bah bravo, je ne suis même pas à mi-chemin d’une caisse où me planquer que j’ai été repéré par tous les sbires comme une débutante. Reste plus qu’a passer au plan B ! A peine je me suis faite grillée que je saisie précipitamment de la grosse caisse censé me servir de cachette que je leurs balance sur eux. Histoire de pouvoir faire un strike, puisqu’ils sont groupés comme des quilles. Des quilles qui, malheureusement, parviennent à esquiver mon projectile avec une agilité surprenante. Ah non, il y en a bien un qui fut moins réactive que les autres et qui se la mange violemment par derrière, l’assommant sur le coup. Bon, c’est déjà mieux que rien, mais ce n’est pas gagné d’avance……
Tous se mettent à rugir d’un son reptilien aigue qui semble s’apparenter à aucune créature reptilienne connue. Mais dès qu’ils révèlent leurs mains pourvues de griffes et d’excroissances tentaculaires qui viennent retirer leurs masques, c’est pour afficher leurs horribles têtes de parasites humanoïdes gris avec un petit air lovecraftien qui me perturbe. Après quoi, ils se jettent tous sur moi, dont deux d’entre eux font un bon de trois mètres tout en projetant chacun un projectile pointue gros comme un stylo vers moi, depuis leurs orifice buccale difficilement reconnaissable avec leurs tentacules cachant leurs gueules. Elles me blessent légèrement, par contre j’ai du mal à esquiver et parer les coups de griffes acérés des deux autres dont l’une me fait trois entailles en diagonale au torse, tandis que l’autre m’en fait trois autre au bras droit.

- Aaarrrgh !!!

C’est le cas de l’dire ! Qu’est-ce qu’elles peuvent faire mal !!! Ce râle s’échappe tout seul comme mon rot de tout à l’heure, alors que mon visage ce crispe d’un rictus de douleur. Je parviens à les dégrouper en balançant une nouvelle caisse vers eux, avant que les deux binômes se mettent à me tourner autour de moi en étant accroupie tels des prédateurs encerclant leurs proie : c’est-à-dire, moi. Ce qu’ils semblent tout juste de remarquer, c’est que mes blessures cicatrisent vite. Très vite même. D’ailleurs ils semblent troubler de voir mes plaies profondes se résorber à vue d’œil. En même pas trente secondes, leurs envergures se sont réduisent de moitié. Parallèlement, bien qu’ils ne le voient pas, mon organisme à vite produit la quantité de sang perdue à cause de l'hémorragie. Au final, c'est une bonne chose que leurs instincts bestiaux l'emportent sur leurs intelligences. Cela va me permettre de tenir plus longtemps face à eux. Ça doit certainement surprendre Manticore de voir que ma régénération n’a plus rien avoir avec celle qu’il a connu jadis, lors de notre dernière rencontre. Mais d’un côté, j’ai bien peur qu’il tente coute que coute à vouloir s’emparer de mon patrimoine génétique pour s’en servir afin de l’octroyer à ses créatures immondes......
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 2 Nov 2016 - 3:11 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Amanda Valentine' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 607338Echec Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 576808Russite Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 576808Russite Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 607338Echec Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 607338Echec

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 607338Echec Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 576808Russite Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 607338Echec Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 576808Russite Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 2 Nov 2016 - 15:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur



Vous connaissez le mot "silence" ?

« Y'a pas de temps à perdre. »



Elle a choisie de se faire les sbires, sa ne m'étonne pas vraiment. Elle semble plus douée que moi au combat. Personnellement, frapper un vieil homme ne m'enchante pas plus même si c'est un espèce de fou dangereux qui aime jouer aux apprentis-sorciers comme me l'a décrit ma charmante coéquipière. J'ai dit charmante? Enfin bref, il faut juste que je repère très vite son bracelet et que je le détruise aussitôt. Après que j’acquiesce de la tête et que Prodigy fut parti, je regarde à nouveau a travers la fenêtre: le vieux est sur le point de mettre un produit pas net avec une seringue dans un gamin que je n'avais pas vu jusque la! Je suis trop jeune pour que ma vue me lâche maintenant. Tant pis va falloir faire plutôt vite, je défonce la porte!

- Chéri, je suis rentrée. Ah, j’oubliais, je ne suis pas mariée.
- Quoi?! Qu'est-ce que...?!

Le vieux réagi comme un chat: il est recroquevillé sur lui-même, les yeux écarquillés et complètement perdu. Si il meurt d'une crise cardiaque maintenant je ne serai pas étonné. Je regarde rapidement de droite à gauche. La, sur une table de l'autre coté de la pièce! Le bracelet! Je tend alors ma main et utilise mon pouvoir d'aerokinésie pour le faire venir vers moi.

Jet de dés 1
Réussite: Le bracelet arrive dans ma main
Échec: Le bracelet tombe par terre

Jet de dés 2 (Si Réussite):
Réussite: Le bracelet ne s'active pas
Échec: Le bracelet s'active

Jet de dés 3 (Si Échec):
Réussite: J'arrive à récupérer le bracelet avant le savant fou mais en mauvais état du à la chute
Échec: Le savant fou récupère le bracelet mais en mauvais état du à la chute

Décidément je commence à rouiller. Faut dire que je n'utilise plus trop mes pouvoirs depuis un moment et ma Forme Aérienne m'a demandé pas mal d'énergie. Finalement le bracelet tombe sur le sol avec fracas et le docteur s'est soudainement trouvé assez de courage pour se jeter sur son gadget avant moi. J'essai tant bien que mal de le rattraper mais il court plutôt vite l'animal, je pari qu'il n'est pas totalement normal lui non plus. Bientôt c'est un manège qui se fait autour de la table d'opération avec un gosse endormi avec moi qui course le Docteur Manticore et ce dernier qui enfile son bracelet au bras droit tant bien que mal. Une fois que c'est fait, il arrête de courir puis se tourne vers moi et commence à ricaner:

- Bien essayé mais c'est trop tard. Adieu, héro de pacotille!

Soudain, un bruit étrange apparaît lorsqu'il appui sur un bouton de son bracelet. des lumières clignotes et il disparaît dans un flash de lumière aveuglant. Quand j'ouvre les yeux, plus rien! Ah si, il a oublié son bras gauche. Son truc était un peu cassé à cause de la chute, sa a dû dérégler quelque-chose et il en a payé le prix. Ce petit spectacle a un peu fait passer ma frustration du fait qu'il se soit échappé mais j'ai encore un peu de mal a faire passer la pilule. J'allume une cigarette et jette un coup d’œil au gamin sur la table d'opération: rien d'anormal mais je pense que celui-la devrait être prit en charge au-cas-où. Je me dirige vers la porte de la grande salle. Je peux déjà entendre des bruits de lutte! Merde, elle a peut-être besoin d'aide! Au moins ma jolie coéquipière va avoir un peu plus de facilité à les zigouiller si j'en occupe quelques-uns. J'ai dit jolie? Bref, c'est l'heure de se défouler!


 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 2 Nov 2016 - 15:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Navarro Barden' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 576808Russite

--------------------------------

#3 'Jugement du Hasard' :
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 2 Nov 2016 - 21:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Hein !? C’est quoi ce flash que je viens de voir à l’instant ? Oh nan…. Ne me dites pas que Manticore est parvenue à s’enfuir grâce à sa foutue poudre d’escampette qu’est son téléporteur !? Nan, dites pas çaaa ! Ughh…. Evidemment qu’il s’est barré, puisque je reconnais le flash énergétique entre mille. Pour la énième fois, il vient de me filer en douce. Est-ce que je regrette d’avoir opté pour les sbires plutôt qu’au Dr Manticore ? Nan, pas vraiment. Je dirais même que j’ai bien fait. En plus de la forte probabilité de s’enfuir, Nava se serait fait réduire en bouillie sanguinolente par les mutants artificiels. Et ce n’est pas sa capacité d’intangibilité foireuse qui l’aurait sauvé d’une mort affreuse.

- Ça va, tu n’as rien Nava !? Que je beugle à mon coéquipier en braquant les yeux vers le laboratoire.

Par contre je crois avoir fait l’erreur de baisser ma garde en regardant la baie vitrée donnant sur le laboratoire provisoire, car voilà que les humains génétiquement modifiés en profitent pour réitérer leurs attaques en fonçant droit sur moi, prêt à me réduire en charpie avec leurs griffes, crocs et excroissances tentaculaires. C’est le moment de riposter !

    Jet de dé 2
    3 à 4 Réussites : Bim ! J'envois tous les monstres mutants K.O à coups de mandales.
    1 à 2 réussites : J'arrive à envoyer aux tapis deux d'entre eux, mais les deux restants me blessent sévèrement.
    Echecs total : Aaargh, j’en prends plein la poire ! Je perds même un bras et une jambe !


Et c’est partie pour le second round ! Cette fois-ci j’ai un flot d’adrénaline qui coule abondamment dans mes veines, alors que mon cœur tambourine à un rythme affolant. Sitôt ma garde montée que je contre-attaque propulsant une baffe matriarcale à la figure de l’humanoïde reptilo-parasite qui se fait catapulter dans les airs, s’écrasant de plein fouet contre la baie vitrée du labo avant de glisser lamentablement par terre. Laissant une magnifique fissure que même Carglasse ne pourra pas réparer avec sa résine. Paf ! Une autre gifle qui vole vers un deuxième assaillant qui, lui, se fait projeter contre la caisse que j’ai balancée au début des hostilités. Quant aux deux restants, j’attrape leurs poignets dans leurs élans avec une main pour cette fois-ci m’amuser à tracer des cercles dans les airs avec leurs corps en chantonnant……


HÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ, MAKARENA !!!!

BLAM !


Ça c’est le bruit que font les deux monstres mutants lorsque j’entrechoque leurs têtes contre eux dans la volé, au-dessus de ma tête. Et hop, je les déposes par terre avant de tapoter des mains comme ferais un homme après avoir finie une tâche pénible, avant de plaquer mes mains contre mes hanches0 Sourire aux lèvres. Voilà qui est fait ! Fort heureusement, contrairement aux apparences, j’y suis allé mollo dans ma force. Ils sont tous en train de faire de beaux rêves. Au passage, j’en profite pour sortir un rouleau de chatterton de ma poche pour lier leurs poignets comme leur cheville, afin de m’assurer qu’ils ne se fassent pas la malle avant l’arrivée des flics, à l’instar de leur patron. Ou leur créateur dans leurs cas à eux. Comme quoi c’est important pour une super-héroïne d’avoir toujours du chatterton sur soi pour être sûr que les malfaiteurs arrêté nous files pas en douce quand on a le dos tourné.
Maintenant que c’est fait, je peux rejoindre le détective au laboratoire au pas de course pour voir s’il n’a été blessé par Manticore. Ce vieux roublard et plus vicieux qu’une vipère et je suis très bien placer pour le dire, moi qui l’ait souvent croisé en Australie. Ah bah tout compte fait ce n’est pas la peine : il est juste à mes côtés. Je ne l’ai pas vu venir.

- Bon, c’est chose faite ! Je n’pensais pas pouvoir les étaler aux sols si rapidement. En tout cas, mon costume à bien morfler. Que je dis en zieutant d’un regard navré les traces de griffes sur ma combinaison au niveau du torse et de mon bras droit. Puis je regarde le bout du hangar donnant sur une double porte coulissante imposante pendant un court instant, pour ensuite regarder Navarro pour l’examiner brièvement. Ouf ! Dieu soit loué, il n’est pas blessé. Je lâche un soupir de soulagement devant lui tout en tirant une tête toute ravie. Ah bah ch’uis contente que tu sois indemne ! Pendant un instant j’ai cru que t’étais en difficulté. Visiblement ce fut inverse. Je lâche un léger gloussement en balayant du regard mes assaillant endormie par anesthésie Amandienne. Après quoi, mon visage se fait plus navré en tirant un énième soupire vers Navarro. De ce que j’ai pu en conclure sur le flash plus tôt, Manticore s’est échapper, c’est ça ? Je respire profondément en haussant les épaules. T’inquiète pas, je ne t’en veux pas. Je sentais qu’il allait te semer de toute façon, mais je ne regrette pas de t’avoir confié la charge de le stopper. Ah oui au faite ! Ça ne te dérange pas que je te vouvoie, hum ? C’est juste que j’aie plus l’habitude de tutoyer que de vouvoyer. Que j’enchaîne en faisant une tête mêlant gène et timidité, tout en ayant le réflexe de me grattant nerveusement l’arrière de la tête.

C'est alors que j'entends un bip inquiétant résonner en provenance du laboratoire.

- C'est quoi ce bruit ?

Ca ne me dit rien qui vaille......
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 2 Nov 2016 - 21:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Amanda Valentine' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 576808Russite Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 576808Russite Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 576808Russite Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden]
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] Categorie_6Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] Categorie_8


Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] Categorie_1Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] Categorie_2_bisVous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Au rendez-vous des petites heures | ft. Navarro Barden
» Vous connaissez SlenderMan?
» Nul ne sert de courir ... Vous connaissez le dicton ! ♦ Arria
» Isiàwen + Ne me jugez pas vous qui ne me connaissez pas
» Georges Saati, vous avez raison mais ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] Categorie_6Vous connaissez le mot "silence" ? [Navarro Barden] Categorie_8
Sauter vers: