AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

SMS Fantôme Cadre_cat_1SMS Fantôme Cadre_cat_2bisSMS Fantôme Cadre_cat_3
 

SMS Fantôme

 
Message posté : Lun 10 Oct 2016 - 15:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Que Susan soit une adepte fervente de la procrastination et de la fainéantise lorsqu’il s’agissait d’agir en adulte, de travaille et de régler quelconques taches administratives, c’était un fait reconnu. Mais lorsqu’il s’agissait de curiosité à assouvir et qu’elle avait toutes les cartes en main pour mener sa barque, alors elle ne perdait pas une minute.

Elle avait fait un tour à l’hôpital pour soigner son épaule blessée : un vilain bout de verre l’avait trouvé à son goût, c’était d’ailleurs l’entité emprisonnée dans l’appareil électronique qui lui avait fait ça. Une fois chez elle, elle avait réfléchi à la situation et avait eu quelques idées farfelues.

Qui sait ? Peut-être que si elle mettait trop longtemps à faire examiner son téléphone possédé sans l’allumer, l’esprit qui y était logé disparaîtrait pour de bon. Contre toute logique ou toute prudence, Susan ne voulait pas qu’il disparaisse “pour de bon”. A vrai dire, elle avait hésité sur la marche à suivre.

Si on venait la réveiller sans lui demander son avis, et qu’une fois sortie de son lourd sommeil, les responsables se barraient sans même s’excuser, elle aussi serait énervée ! Peut être pas énervée au point de générer des bains de sang, mais quand même, un peu de respect pour les dormeurs. Elle n’excusait pas ses actes, mais elle était sincèrement convaincue que cet esprit avait une part de sensibilité, qu’il était un être comme les autres et qu’il méritait une chance. Il n’avait pas parlé comme une chose sans états d’âme, il avait même volontairement donné une chance à ses ennemis de le vaincre.

Alors elle voulait lui donner une seconde chance.
Cette pensée seule lui vaudrait probablement toute la désapprobation de Prodigy. Oups. Trop tard.

Dès le lendemain, elle avait contacté Dante. C’était sa meilleure chance d’avoir un bon contact pour gérer une affaire mêlant occulte et téléphonie. Et elle ne s’était pas trompée.
Il l’avait redirigée vers quelqu’un de plutôt calé en magie, semblait-il. Sinon il ne l’aurait pas renvoyée vers lui, logique. Elle ne connaissait pas du tout le concerné, mais il avait un manoir, et ça c’était quand même plutôt stylé, sur Star City. C’était donc qu’il était un peu important. Ou bien qu’il avait eu un héritage, mais c’était plus sympa de s’imaginer qu’il était important.

Ce qu’il y avait de plus étonnant, c’est que le dit manoir se trouvait à Kane Street. Là où elle habitait aussi. Et qu’elle était déjà passée devant un paquet de fois.

L’avantage, c’est qu’elle pouvait procrastiner un peu avant de partir, vu qu’elle avait un peu de temps devant elle. Ses affaires étaient déjà prêtes, le téléphone dans un sachet, lui même dans un sac à dos classique. Elle eut même le temps de se coiffer et de choisir ses vêtements, au lieu de prendre ce qui était en haut de la pile de linge. Pile qui ressemblait plutôt à la tour de pise, en fait, et qui après le choix des vêtements ressemblait à des ruines gallo-romaines.

Puisque Susan était une personne absolument imprévisible vestimentairement, elle avait jeté son dévolu sur… un t-shirt, une chemise à carreaux bleue et verte, et un jean noir, accompagnés d’une paire de docs.
Peut mieux faire pour l’originalité, mais c’était comme ça qu’elle se sentait le mieux.

Il ne lui fallut que quelques minutes pour se retrouver à l’entrée de la grande bâtisse, où elle s’avança d’un pas léger, observant avec curiosité les lieux. Elle n’avait jamais attardé son regard ici, c’était le moment de le faire.
D’ailleurs, elle avait beau chercher, elle ne trouva pas de sonnette. Elle se résolut donc à se servir du heurtoir, ce qui avait quand même un peu de gueule, pour toquer.

On lui ouvrit, mais l'homme d'une cinquantaine d'années au teint basané qui lui ouvrit ne semblait pas prêt à l'accueillir. Elle hasarda un :

"Euh, bonjour, j'aimerais voir monsieur Pennington. C'est Dante Visconti qui m'a donné son adresse. C'est pas pour vendre un aspirateur, promis."

D'un geste, on lui signala d'attendre. Alors elle attendit, sagement plantée devant la porte, laissant courir ses yeux sur tout ce qui accrochait son attention.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 10 Oct 2016 - 20:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Les visiteurs étaient assez rares au manoir Pennington, surtout lorsqu'il s'agissait d'inconnus. Il y avait bien les quelques habitués qui passaient assez fréquemment – le Major, la lieutenant et d'autres individus de cet acabit – mais ils s'annonçaient souvent avant de frapper à la porte d'entrée. C'est pourquoi, alors qu'Adrian était encore coincé dans son bureau à consulter des bouquins sur la magie, que Sallah s'interrogea sur l'arrivée d'un imprévu lorsqu'il entendit le heurtoir annoncer la venue d'un visiteur. Sans se presser, le quinquagénaire se dirigea vers l'imposante porte d'entrée et l'ouvrit pour découvrir une jeune femme dont le visage ne lui disait rien. Une étudiante de Star High ? Une gamine dans le besoin qu'Adrian avait pu ramasser quelque part dans Star City ? Ce genre de choses arrivait si fréquemment que l'égyptien ne se formalisait plus, mais cette fois-ci, ce fut différent. Il observa en silence la jeune femme tandis qu'elle prononçait un nom bien connu et apprécié au manoir et expliquait la raison de sa venue ici, mais resta silencieux. Qu'elle le confonde avec Adrian ne le dérangeait guère, cependant la – quasi – phobie sociale du quinquagénaire l'obligeait à rester aussi silencieux que possible, c'est pourquoi il se contenta de se détourner pour s'éloigner de la porte sans avoir répondu quoi que ce soit à la nouvelle venue.
Normal au manoir Pennington.

Sallah s'éloigna rapidement vers la porte située sur la gauche du hall d'entrée et frappa avant de l'ouvrir pour passer la tête à l'intérieur, ne se souciant pas vraiment du vent qu'il venait de mettre à la jeune femme. Adrian leva la tête pour le regarder d'un air interrogateur au moment où son fils adoptif l'informait de la situation :

« Il y a une jeune femme qui vient de la part de Dante et qui ne veut pas vendre d'aspirateur. »
« Un aspirateur ? Quoi ? »

Mais déjà l'égyptien s'était éloigné, laissant son père adoptif se dépatouiller avec cette histoire aussi étrange que saugrenue. Ôtant ses lunettes qu'il posa sur le bureau, Eldoth s'empressa de quitter la pièce pour se diriger vers la porte d'entrée – toujours ouverte – et trouva effectivement une jeune demoiselle sur son palier. Son minois ne lui disait strictement rien, cependant si elle venait de la part de Dante, c'était qu'elle avait sans aucun doute une excellente raison de se trouver ici !
Esquissant un sourire, le centenaire prit la parole d'un ton accueillant :

« Bonjour, hum, désolée pour l'accueil, je présume que vous n'avez eu aucune explication ? » Sur ce qu'elle devait faire. « Il est un peu timide.... » son sourire se mua en une expression désolée avant qu'il ne recule légèrement. « Entrez donc. Sallah m'a dit que vous étiez envoyée par Dante ? » Il sonda son visage de son regard avant d'enchaîner : « Il m'a parlé d'aspirateur, mais je n'ai pas trop compris ce qu'il racontait.... Est-ce qu'il devient sénile ou c'est de l'humour mal rapporté ? »

Sallah avait un don certain pour annuler tous les effets humoristiques d'une plaisanterie, mais Adrian s'y était habitué depuis le temps !
Toujours est-il qu'il laissa donc la demoiselle entrer dans le hall à la décoration dépassée depuis belle lurette. Il faisait déjà chaud : en bon égyptien, le quinquagénaire était frileux comme pas deux et il surchauffait en permanence la vieille demeure, donnant presque l'impression de vivre en plein Sahara. Le manoir étant équipé de protections magiques, le centenaire s'assurait qu’en réussissant à pénétrer dans le hall la nouvelle arrivante ne pouvait pas lui chercher des noises, mais ce n'était pas pour cette raison qu'il l'avait invitée à entrer : c'était juste la politesse qui parlait.

Refermant la porte derrière elle, il se rendit compte qu'il ne s'était même pas présenté. Décidément, il devenait aussi sénile que son fils !

« Oh, désolé. Je suis Adrian Pennington, mais je pense que vous devez le savoir si vous venez ici. » Logique élémentaire. « Que puis-je pour vous ? »
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 10 Oct 2016 - 22:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Alors Susan patientait devant la porte, se retournant à l’occasion pour voir combien de passants la verraient poireauter ici, comme témoin attendant son heure pour distribuer ses tracts et répandre la bonne parole. Si c’était le cas, elle n’aurait pas été plus bienvenue ici qu’un vendeur d’aspirateur, lui semblait-il.

Et si on n’allait juste pas lui ouvrir ? Si elle restait plantée ici et que personne ne venait lui dire qu’on ne voulait pas la recevoir ? Combien de temps allait-elle attendre, et qu’allait-elle pouvoir faire de son téléphone et du fantôme qui y reposait ? En voilà bien des questions. Elle manquait bien de patience, et se retrouvait un peu stressée par cette situation.
Si elle y réfléchissait deux minutes, elle comprendrait sans souci qu’aller voir le concerné, lui expliquer la situation et le laisser prendre une décision pouvait bien prendre quelques minutes. Eh oui.

Elle se dandinait un peu sur place, réfléchissant à la façon dont elle pourrait présenter les choses, lorsque la porte s’ouvrit de nouveau devant elle. Surprise, elle se figea, droite comme un i, levant un regard plein d’espoir sur celui qui venait de l’accueillir. Avec des mots, cette fois ci.

Elle secoua une première fois la tête négativement : Elle n’avait eu aucune explication. Puis hocha la tête, compréhensive.

J’comprends, pas d’souci.

Elle entra sans hésiter aussitôt qu’on le lui proposa. Déjà, elle passait le même regard curieux qu’elle avait passé à l’extérieur, mais sur tout l’intérieur du hall d’entrée. Mais politesse l’imposait, elle revint très vite sur le visage de son interlocuteur.

Oui, c’est Dante qui m’a parlé de vous. Et euh, c’était une blague, les aspirateurs.

Et il faisait sacrément chaud, par ici. Elle aurait du se présenter comme représentante en installation de climatisations, ça aurait été un petit peu plus à propos. L’endroit semblait sortir d’une autre époque d’ailleurs.
Au moins, elle avait à peu près bien deviné : C’était cette fois bel et bien Adrian Pennington qui se trouvait face à elle ! Celui que Dante lui avait recommandé pour sa petite affaire occulte. Alors elle lui sourit, ravie de ne pas avoir été envoyée paître directement.

J’suis Susan Suncana, enchantée !

C’était un bon départ, les présentations. Jusque là, elle n’avait rien raté.

Ben déjà j’espère que je vous dérange pas. -Elle s’assura un instant que ça n’était pas le cas, sinon elle aurait été trop déçue- Ca va peut être vous sembler un peu bizarre, mais en fait hier soir, à quelques rues d’ici, y a eu un petit souci de fantôme.

Elle essayait de voir ses réactions, mais elle n’en avait dit que très peu pour le moment, alors elle poursuivait son récit, avec la volonté de planter un peu le contexte.

Il avait été réveillé par des étudiants un peu imprudents y a deux semaines, et euh, a un peu tué quelques personnes. Bref, on a fini par lui mettre la main dessus et on l’a enfermé dans un téléphone.

Elle avait joint le geste à la parole et sortit de son sac à dos la pochette en plastique transparent qui contenait le téléphone. Un smartphone d’une marque chinoise, le genre premier prix qu’on trouvait sans souci sur internet.

Je l’ai éteint pour pas qu’il fasse de bêtise. En fait j’me demandais si c’était possible de lui donner une sorte de… seconde chance ? Genre, il reste dans le téléphone et il fait pas de bêtise, mais au moins il pourrit pas d’ennui. J’veux dire, ok, il a fait des trucs pas cool, mais il a été invoqué à l’arrache et lâché dans la nature. Et puis il nous a laissé le choper vachement facilement.

Elle se passa une main dans les cheveux, un peu incertaine de la marche à suivre, ou de l’efficacité de son discours. Elle en tout cas, elle y croyait. Elle avait échangé quelques paroles avec l’esprit, et il ne lui avait pas semblé être un monstre dépourvu de tout sentiment.

Voilà. Vous pensez que c’est possible ?

Susan avait beau s’essayer à faire un regard de chiot abandonné pour convaincre son interlocuteur, il fallait d’abord que celui-ci s’exprime sur la faisabilité de la chose. Si ça se trouve, elle s’expliquait carrément à la mauvaise personne et il n’y pourrait rien du tout… Mais elle faisait trop confiance à l’avis de Dante pour s’attarder sur cette pensée.
Elle espérait aussi ne pas avoir assommé le monsieur avec son histoire. Toujours aussi bavarde.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 11 Oct 2016 - 0:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Rien que le nom de Dante suffisait à faire comprendre à Adrian qu'il pouvait avoir confiance en cette jeune femme. Peut-être qu'il était naïf, mais l'Archimage accordait beaucoup d'importance et de confiance à certaines personnes proches de lui et le dragon millénaire en faisait assurément partie ! Oh, il n'était pas improbable qu'elle puisse mentir, sauf que le centenaire savait que leur relation n'était pas publiquement connue : le commun des mortels ignorait qu'Adrian Pennington était l'Archimage et qu'il allait sauver le monde en compagnie de Dante Visconti, un dragon sous forme humaine. Alors, si cette jeune femme lui disait qu'elle était envoyée par le propriétaire du Jardin du Dragon, il n'avait aucune raison de la soupçonner de mentir.

Les présentations furent faites, il hocha la tête pour la saluer lorsqu'elle prononça son nom, puis écouta ce qui motivait sa venue ici. Contrairement à ce qu'elle pouvait craindre, le vieux mage n'eut pas l'air soupçonneux ou méfiant lorsqu'elle lui parla d'un fantôme, mais la regarda simplement d'un air attentif. Un fantôme, c'était assez vague, il ne restait qu'à voir les détails qu'elle pourrait lui fournir. Le fait qu'il ait tué des gens était extrêmement inquiétant, mais cela ne signifiait pas qu'il était condamné pour autant. Adrian était du genre à penser que tout le monde méritait une seconde chance et il l'écouta donc en silence, attendant d'avoir toutes les informations en main avant de se décider sur la marche à suivre.

Eldoth posa un regard circonspect sur l'appareil qu'elle sortit de son sac à dos, identifiant vaguement un téléphone moderne – bien qu'il n'en savait pas davantage – avant d'en revenir à son visage. Les explications qu'elle fournissait étaient plutôt complètes, mais il ne pouvait pas encore se prononcer tant qu'il n'avait pas vu de quel esprit il s'agissait réellement. Toutefois, avant de libérer une entité dont il ne savait rien, le centenaire préféra faire subir un interrogatoire à son interlocutrice pour essayer de cerner la bête – le fantôme, pas la jeune femme. Mais avant toute chose, Adrian tint à la rassurer sur un point :

« Oui, c'est tout à fait possible. Les... fantômes sont des esprits coincés entre deux mondes si vous voulez. Un mage peut parfaitement les bannir comme ce serait le cas si j'exorcisais votre téléphone. Alors, il y a toujours la possibilité de menacer l'esprit de le bannir s'il ne respectait pas un contrat bien précis. » Et c'était parti pour le cours magistral. « La différence entre un humain et un esprit ou une créature magique, c'est qu'ils ne peuvent pas mentir comme nous. Pas tous du moins. En l'obligeant à accepter ce contrat ou à partir, il sera contraint de le faire. »

Il sonda le regard de son interlocutrice pour vérifier si elle comprenait ce qu'il voulait dire par là. Pour lui, tout était clair, mais l'Archimage n'oubliait pas que son rôle lui offrait une compréhension plus poussée de tout ce qui était magique. Qui plus est, rien ne lui disait que la jeune femme avait déjà eu mailles à partir avec ce milieu. Peut-être qu'elle ne croyait même pas à l'existence des magiciens avant de tomber nez-à-nez avec cet esprit ?
Après quelques secondes de silence, il reprit :

« Mais, il faudrait quelques détails. Un esprit qui tue peut le faire parce qu'il est d'une nature profondément mauvaise, en quel cas je crois qu'il serait préférable de le renvoyer dans son monde... mais il peut aussi avoir été contrôlé par quelqu'un qui l'a obligé à agir de la sorte... un peu comme ce contrat dont je viens de vous parler. » Adrian glissa machinalement sa main jusqu'à ses lèvres dans un geste de réflexion avant de poursuivre. « C'est tout à votre honneur de vouloir lui laisser une deuxième chance et je vous soutiens parfaitement dans cette idée. Tout le monde en mérite une. Mais... vous avez conscience de ce que cela signifie ? Vous le garderez dans cet appareil et vous aurez à le gérer au quotidien, votre vie pourra en être chamboulée vous savez. » Autant la prévenir. « Bien sûr, si je vous aide à le lier à ce contrat, ma porte vous sera toujours ouverte en cas de besoin, mais je ne serais pas là au quotidien, alors cette décision vous revient. »

Il était au moins aussi bavard qu'elle ! Toujours est-il que la décision lui revenait... il ne lui restait qu'à expliquer ce qu'elle savait de cet esprit et à lui faire savoir si elle souhaitait réellement passer les prochaines années avec un téléphone hanté sur les bras.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 11 Oct 2016 - 13:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
De toute évidence, Susan avait toqué à la bonne porte. Déjà, il lui avait ôté un poids des épaules en se montrant positif : Ce qu’elle demandait était possible, sous entendait aussi probablement qu’il en était capable. Enfin, elle le supposait.
Elle était venue dans un but assez précis, mais était ravie de voir que Mr. Pennington était soucieux de lui faire la pédagogie sur ce qu’elle voulait faire. Comme elle ne disait jamais non pour apprendre de nouvelles choses, elle buvait les paroles de son hôte.

Quelques bribes d’information qu’il lui délivrait étaient assez précieuses, elle ignorait à peu près tout dans ce domaine là et pourrait probablement s’en servir à bon escient plus tard. Aussi, elle hochait la tête pour signifier qu’elle comprenait bien tout ce qu’il disait. Sa mémoire auditive lui permettait de retenir sans souci le moindre détail et d’apprendre assez vite en écoutant quelqu’un lui donner des explications orales. Ca, et le bon sens. Elle ne connaissait pas les raisons de ces différences entre les humains et les esprits, mais irait probablement se plonger dans quelques livres pour essayer d’en savoir plus après tout ça.

D’ailleurs, tout ça rendait le processus assez simple à exécuter, dans sa tête. Enfin, peut être pas tant que ça, mais au moins elle en connaissait le fonctionnement théorique. Les choses paraissaient toujours plus faciles quand c’était à quelqu’un d’autre de le faire.
Quand à la gestion d’un fantôme au quotidien… Susan aimait les nouvelles expériences, ça pourrait être intéressant. Elle ne manquait pas de temps à consacrer à ce genre de choses là.

Ca me ferait pas peur. Enfin, sauf s’il faut lui payer un sac de croquettes pour fantôme hors de prix tous les mois. -Elle sourit et reprit son sérieux bien vite.- Enfin, sans rire, j’ai du temps et de la patience pour gérer ça, je pense que c’est une expérience qu’on a pas l’occasion de vivre souvent.

Elle était aussi pleine de débrouillardise et prête à se renseigner autant qu’il faudrait pour faire les choses comme il faut. Tant qu’il ne lui réclamait pas un abonnement 4G illimité.

De fait, après un tel discours, Susan comprenait tout à fait la nécessité d’en savoir plus. Malheureusement, elle-même n’avait pas encore toutes les cartes en main pour savoir si cet esprit avait été manipulé ou s’il avait agi de son propre chef. Elle se remémorait les détails de son enquête et songea à ce que les étudiants responsables de son invocation lui avaient raconté.

J’sais pas s’il était aux ordres de quelqu’un ou pas. Quand tous les étudiants étaient réunis, y’en a un qui s’est isolé sans prévenir. J’pense qu’ils ont du être interrogés par la police hier soir, mais les informations sont pas encore sorties, j’sais pas si quelqu’un a avoué quoi que ce soit.

Elle pourrait essayer d’envoyer un message à ceux qu’elle connaissait le mieux pour grapiller des informations, mais rien ne l’assurait qu’ils avaient été mis au jus.
Elle se frotta le menton, pensive, avant d’ajouter :

L’esprit m’a dit qu’on avait qu’à l’attrapper si on voulait l’arrêter. Et genre, cinq minutes après il s’est mis lui même bêtement dans le cercle pour qu’on l’emprisonne. J’veux dire, soit il était devenu très bête d’un coup, soit il voulait qu’on l’arrête. Il nous a vus tracer le cercle, il était au courant, c’est obligé. Enfin, j’pense.

Malheureusement, toutes ces suppositions n’étaient pas prouvées, ou pas prouvables. Il aurait fallu savoir si l’un des étudiants avouait avoir poussé l’esprit à faire tous ces terribles actes, les interroger et être certain qu’ils ne mentaient pas. Ou bien, ou bien…

On peut pas lui demander directement ? J’peux enlever la carte sim et allumer le téléphone, il pourra pas communiquer à l’extérieur donc c’est sans danger, à priori. C’est dans son intérêt de nous dire si on l’a contrôlé ou pas. Faut juste vérifier s’il peut nous mentir ou pas. Et si c’est le cas, ça ferait un élément de plus pour l’enquête de la police, on pourrait empêcher le coupable de recommencer.

Et si ça n’était pas le cas… Ca serait case exorcisme express.
Tout ça lui semblait être une bonne façon de régler l’affaire. Encore fallait-il que Mr. Pennington soit d’accord avec l’idée d’avoir un téléphone hanté allumé dans sa demeure.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 11 Oct 2016 - 15:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Pour ce qui était des dépenses, normalement elle n'aurait pas à s'en faire ! Adrian hébergeait une Aziza sous son toit depuis près de deux ans et mis à part les quelques objets qu'elle cassait en tripotant tout ce qui lui tombait entre les mains, elle ne revenait vraiment pas cher. C'est donc avec un sourire affable qu'il répondit à sa plaisanterie avant d'acquiescer d'un hochement de la tête lorsqu'elle lui indiqua qu'elle était prête à gérer cette nouvelle responsabilité. Dans le pire des cas, si les choses se compliquaient trop, il pourrait toujours la sauver de cette obligation en prenant en charge l'esprit ou en l'exorcisant tout simplement.

Mais ils n'en étaient pas encore là et il préféra l'écouter expliquer ce qu'elle savait, arborant une expression pensive avant de lui faire une suggestion qu'il ne comprit pas totalement. Une carte sim ? Qu'est-ce que c'était exactement ? Du moment qu'il ne pouvait pas communiquer avec l'extérieur, c'était l'essentiel et Adrian considérait qu'elle savait ce qu'elle faisait, mais comme on n'était jamais trop prudent, il allait mettre la double dose de sécurité. Hochant la tête d'un air affirmatif, Adrian désigna finalement l'ouverture située sur le mur à côté d'eux et qui débouchait sur le salon plein de bouquins – elle aussi surchauffée puisque la cheminée se trouvait ici.

« Allons dans le salon, on va s'occuper de tout ça maintenant pour comprendre face à quoi on se trouve. »

Après l'avoir invitée d'un geste de la main, il lui emboîta donc le pas et le duo déboucha dans la pièce où plusieurs fauteuils – dépassés, mais confortables – les attendaient sagement. Une nouvelle fois, Adrian l'invita à s'installer si elle le souhaitait puis reprit brièvement :

« Vous n'avez qu'à le préparer, je reviens dans deux secondes le temps de chercher quelque chose. »

S'éclipsant en silence, Adrian se dirigea vers le bureau pour récupérer une boîte de craies blanches dans le tiroir situé au centre du bureau, attrapa une petite planche de bois posée entre le meuble et le mure puis retourna dans le salon auprès de la jeune femme. Posant la planche sur la table basse, le centenaire s'assit à proximité de Susan avant de s'emparer d'une craie et dessiner quelques symboles sur la planche.

« On va préparer un cercle pour l'entraver au cas où il parviendrait à sortir de votre téléphone pendant la discussion. Avec ça, il ne pourra pas s'éloigner et il ne pourra pas communiquer avec l'extérieur si jamais le fait d'enlever cette carte n'y changeait rien. » Il termina ses symboles et reposa la craie sur la table avant de désigner le centre des dessins. « Posez l'appareil ici et allumez-le s'il vous plaît. »

Il attendit qu'elle s'exécute avant de concentrer son attention et son énergie sur le téléphone. Le manoir était construit sur un nexus magique, ce qui signifiait que tous les sortilèges, rituels et autres manifestations magiques étaient beaucoup plus puissants ici. Mais Adrian ne s'inquiétait pas : sa maîtrise de la magie leur assurait d'être en sécurité, sans quoi il n'aurait jamais accepté d'aider la jeune femme et de prendre le risque de la mettre en danger.

Après quelques secondes, une sensation familière arriva : l'esprit était parmi eux et ne semblait pas ravi d'être coincé dans ce téléphone ! L'agitation qui l'habitait était clairement palpable, aussi Adrian prit-il la parole en premier.

« Calmez-vous, vous n'êtes pas en danger ici, nous voulons simplement vous interroger. »
« On me dit ça alors que je suis enfermé ! »
« Si nous vous voulions du mal, le téléphone aurait été exorcisé. »
« Encore faut-il savoir le faire ! »
« Mais vous savez que c'est le cas. »

Toutes les créatures magiques pouvaient sentir la puissance des mages, même sans forcément être capable de saboir à qui ils avaient réellement affaire. L'esprit saurait donc qu'Adrian était effectivement en mesure de se débarrasser de lui et il se contenta de rester silencieux, invitant l'Archimage à enchaîner :

« Vous avez tué des gens, mais vous vous êtes laissé emprisonner facilement de ce que j'ai cru comprendre... vous étiez contrôlé ? »
« Facilement ? »
« Vous ne vous êtes pas débattu. Alors soit vous êtes mauvais, soit.... »
« Je ne suis pas mauvais ! J'aime m'amuser, j'y gagne de l'amusement, je lui ai déjà dit ! »
« Ça ne veut rien dire. »
« Je l'ai déjà dit. »

Le ton était étrangement buté. Adrian tourna la tête vers Susan étant donné que l'esprit faisait référence à une conversation précédente, elle devait être mieux placée que lui pour en parler.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 11 Oct 2016 - 17:31 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Contente de voir son idée approuvée par le mage, Susan le suivit sans une hésitation jusqu’au salon où elle put s’installer. Elle en profita pour passer sa chemise sous son coude, puisqu’être trop couverte était un bel inconvénient dans cette demeure. Elle ne voulait pas se mettre à transpirer comme un boeuf.

Cette pièce là ne détonnait pas avec la précédente, tout avait l’air vieux, elle avait l’impression d’être dans un univers de livre. D’ailleurs, des livres, il y en avait beaucoup. Elle ne se gêna pas une fois de plus pour balader son regard un peu partout avec sa curiosité habituelle.

Elle avait donc sorti le téléphone de son sachet, et attendit qu’Adrian ne mette en place une protection, comme s’il faisait ça tous les matins, pour y poser l’appareil. Elle attendit le signal pour l’allumer, et put très vite entendre la voix de l’esprit sortir par les enceintes, comme s’ils discutaient avec quelqu’un en mode haut parleur.
Sa voix était bien moins menaçante, il semblait prendre des intonations exagérées, presque théâtrales, alors qu’il essayait de se faire plaindre et de jouer au plus malin. Il détournait le sujet pour ne pas répondre directement aux questions qu’on lui adressait.

Susan comprit bien qu’elle ferait mieux de prendre le relais pour la discussion, maintenant. Elle lui avait déjà parlé et elle était responsable de sa présence ici.

Quoi, tu boudes ? T’es vexé parce que t’as été enfermé par des magiciens du dimanche ?

D’un ton indigné, la voix chercha à se trouver des excuses, affirmant :

Ils étaient pas tous nuls !

Susan haussa un sourcil, pourtant à peu près sure que tous ceux qui étaient là étaient des amateurs qui aimaient surtout se faire peur en allant dans des maisons abandonnées, et qu’ils avaient réussi à réveiller un fantôme par erreur. Voilà une piste qui était bonne à gratter.

Si tu l’dis. N’empêche que tu t’es mis tout seul dans le cercle avec tout le monde autour. Et avoue que les provocs de la légionnaire étaient pas si énervantes que ça, hein.

La voix laissa échapper ce qui ressemblait à un rire. D’ailleurs, une application de messagerie s’était ouverte et un emoticon “mort de rire” s’y était affiché.

On aurait dit qu’elle essayait d’imiter un rappeur !

La comparaison était assez marrante, et Susan essayait de s’attirer la sympathie de l’entité en lui posant des questions détournées. De toute façon, il semblait trop aimer jouer sur les mots pour leur répondre directement.

Alors ? Qu’est-ce que tu trouves “amusant”, à faire souffrir et tuer des gens ?

L’esprit coupa pratiquement la parole de Susan, d’un ton vexé.

Roh. C’est pas ça qui est marrant ! Faire le ménage, c’est déplaisant et personne n’aime le faire, mais si tu t’habilles comme Freddie Mercury au moment de passer l’aspirateur, ça devient vachement mieux ! Mais ça me fait pas aimer le ménage pour autant. On fait ce qu’on peut pour égayer nos corvées.

Dans un sens, il n’avait pas tort. Bien qu’elle ne faisait jamais le ménage sans y être forcée, et que c’était peut être aussi le cas de leur acolyte téléphonique. Il avait été assez clair et il ne fallait pas être un génie pour voir qu’il n’avait pas fait tout ça de son propre chef. Il n’avait juste pas l’air enclin à tout dévoiler d’un coup.

Tu faisais le ménage pour qui ?

Pas pour un magicien naze, en tout cas.

L’insistance du fantôme à éviter cette question là poussait Susan à croire qu’il n’avait pas le droit de dénoncer lui-même la personne qui aurait pu le contrôler. S’il y allait avec des périphrases, alors elle ferait la même chose.

Allez, accouche, c’est Yann ?

C’était celui qui s’était isolé sans prévenir personne et sans raison apparente dans la maison abandonnée. Il n’avait pas dit un mot et n’avait pas paniqué comme les autres lorsque les choses avaient dégénéré. Susan l’avait aussi trouvé couvert de sang alors qu’il n’était pas blessé. Elle espérait bien ne pas s’être trompée, sinon l’esprit n’hésiterait pas une seule seconde pour la tourner au ridicule.
L’écran du téléphone s’anima, puisque l’esprit ajouta un emoji dans la discussion : celui qui ressemblait au Cri de Munch. Suivi de plusieurs emoticons de feux d’artifice et un chapeau de fête.

T’aurais pu faire durer le plaisir ! T’es forte au Qui-est-ce, toi, non ?

Elle se contenta de rouler des yeux et de se tourner vers Adrian pour avoir son verdict. La menace d'exorcisme avait probablement aidé à lui faire cracher le morceau.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 11 Oct 2016 - 21:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Visiblement la jeune femme avait compris comment s'y prendre pour faire parler l'esprit puisqu'elle y allait à la provocation et que la créature rétorqua d'un ton indigné. Attentif, l'Archimage essayait de grappiller des informations pouvant être utiles à la police – vu que Susan avait laissé entendre que l'enquête n'était pas close – mais aussi qui leur permettent de prendre une décision. L'écran de l'appareil s'alluma à plusieurs reprises pour afficher des symboles assez étranges, mais comme la jeune femme ne s'inquiéta pas, Adrian resta immobile et silencieux. Au final, ils obtinrent les informations voulues : l'esprit n'avait pas tué les gens pas pure malfaisance, mais il y avait bien été obligé. L'amusement qu'il en tirait découlait simplement d'un caractère... spécial dirons-nous. Tous les esprits n'étaient pas totalement noirs ou blancs et dans ce cas-là, avec un accord bien précis ils pourraient le maintenir dans le droit chemin.

Toujours est-il que la jeune femme semblait avoir trouvé le responsable de tout ce cinéma et que l'interrogatoire avait porté ses fruits. Inutile de trop s'attarder sur ce point : Adrian n'ayant pas pris part à la mission dont Susan parlait, il aurait été incapable de glaner des informations nécessaires à l'enquête. Le mieux serait donc de rester à leur disposition en cas de problème ! Cependant, la demoiselle avait cité la Légion des Étoiles ce qui signifiait qu'un Légionnaire avait été mêlé à cette affaire, mais Adrian n'en avait pas eu vent. Il faudrait donc qu'il se renseigne à ce propos pour en savoir davantage. Mais étant donné qu'il n'était pas censé jouer le Légionnaire devant cette jeune femme, Adrian se contenta de rester concentré sur la raison de leur discussion :

« Bien. Il semblerait qu'il ne soit donc pas responsable de ces morts, même s'il n'a pas vraiment cherché à agir avec... neutralité dirons-nous. Mais c'est son caractère, on ne peut pas franchement lui reprocher. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'avec un contrat bien clair, on pourra l'obliger à ne jamais faire de mal à qui que ce soit et là, vous n'aurez plus le moindre risque. » Il lui offrit un bref sourire. « Et ne vous inquiétez pas, ce n'est pas ma première fois, je connais les coups retors qu'ils peuvent faire. »

Remarque qui ne sembla pas spécialement plaire à l'esprit, Mais Adrian l'ignora superbement. Il prit quelques secondes pour ordonner ses pensées, observant l'appareil posé devant eux sans vraiment le voir. Ce n'est qu'après avoir réfléchi ç la question qu'il reporta ses prunelles brunes sur le visage de son invitée surprise.

« Il faudra déjà lui imposer la règle de ne faire de mal à personne. Ou plutôt de ne nuire à personne. Ce qui signifie qu'il ne le fera ni physiquement, ni verbalement. Enfin, autant qu'un esprit peut le faire. » Et avec un téléphone, il pourrait certainement faire beaucoup. « Il n'hésitera pas à se sacrifier plutôt qu'à faire du mal à quelqu'un si une telle situation se présentait. Je préfère vous préciser qu'à ce niveau, je ne mettrai aucune autre règle.... »

Il marqua quelques instants de silence, observant le visage de la jeune femme. C'était une manière de lui faire comprendre qu'il n'allait pas laisser un esprit « survivre » en sacrifiant la vie d'un humain, aussi méchant et horrible soit-il ! Si cette décision lui convenait aussi, elle pourrait rester, sinon mieux valait qu'elle se cherche un autre mage.

« Après, je vous avoue que je ne connais pas trop ces appareils... ni votre vie. J'ignore les risques que vous prenez, alors si vous avez des précisions à apporter, autant par rapport à ces objets qu'à votre vie, faites-là. » Il eut un sourire désolé. « J'aurais bien aimé vous laisser l'intimité nécessaire à ce genre de discours, mais je dois malheureusement connaître les détails du contrat pour le sceller. Mais rassurez-vous, rien ne sortira de cette pièce. » Cela dit, il n'avait que sa parole pour l'en assurer. « D'ailleurs, ça n'a rien à voir, mais ça m'intrigue un peu. Vous avez parlé de la Légion ? Elle était sur place ce jour-là ? C'est assez surprenant que vous ayez été autorisée à partir avec un tel... prisonnier. Mais c'est nue bonne chose de lui laisser une seconde chance, je pense simplement qu'il serait utile de rester à disposition de la police dans le cas où ils auraient besoin de compléments. » Il marqua une pause. « Mais j'imagine que je ne vous apprends rien. »

Si elle côtoyait la Légion et se retrouvait dans des histoires étranges, elle devait avoir une vie légèrement plus animée que le commun des mortels.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 11 Oct 2016 - 23:18 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Rien de ce que lui proposait Adrian ne fit changer d’avis à Susan. L’idée du contrat lui semblait parfaite, et l’idée que le fantôme soit incapable de nuire à qui que ce soit, “mauvaise personne” y compris était tout à fait valide à ses yeux. De toute façon, elle n’était jamais en position de juger qui était une bonne ou une mauvaise personne, qui méritait de s’en prendre plein la tronche ou pas.

Le “roh” vexé qui s’échappa du téléphone lorsqu’Adrian parla de “coups retors” arracha un sourire à Susan. Il valait mieux prévenir que guérir, et le mage avait l’air d’en connaître un sacré rayon là dessus ! Elle était bien rassurée que ça ne soit pas sa première fois et qu’il soit totalement sur de lui. L’inverse l’aurait probablement angoissée plus que nécessaire : elle n’avait pas envie de devoir refaire une sorte de course poursuite bizarre et un piège improbable pour coincer un esprit taquin.

Quand aux précisions à apporter, eh bien elle n’avait pas vraiment le choix, et hocha simplement la tête.

D’accord ! Ne pas nuire aux gens, c’est déjà un bon point de départ. Par précautions, à part si je lui demande, interdit d’aller sur les réseaux mobiles ou sur internet. J’sais pas s’il peut faire ça, mais mieux vaut surveiller. Faudrait rester en mode silencieux, à part si je dis le contraire. S’il trouve le moyen de se transférer sur un autre appareil, pareil, faut mon accord. Interdit de faire exploser son forfait ou d’acheter des trucs, ou d’appeler des lignes payantes.

Oui maman.

Fit la voix de l’esprit, sur un ton boudeur.
Susan reprit son souffle après sa petite tirade. Elle n’avait pas vraiment d’idée sur ce qu’elle devrait ajouter. Le fait de ne pas nuire était déjà assez fédérateur. Ca ne l’empêcherait peut être pas d’être un peu relou ou farceur, car telle était sa personnalité, mais ça l’empêcherait de faire des dégâts. Partant de ce principe là, elle ne voyait pas de raison de l’enfermer plus qu’il ne l’était déjà. Il serait bien conscient qu’en dépassant les bornes, il se ferait bannir, et Susan elle-même pouvait éteindre le téléphone d’un seul geste si nécessaire.

Oh, et faudra éviter qu’il fasse des trucs genre mettre un mot de passe sur le téléphone et changer la langue en russe, ni qu’il cause de ma vie privée à qui que ce soit. C’est un peu évident, mais voilà.

Elle réfléchit un instant, songeuse, et s’adressa cette fois au téléphone posé devant eux :

Au fait, c’est quoi ton nom ?

Parce que l’appeler “il” et “toi”, ça allait vite être usant. Et puis c’était un être doué de conscience, il méritait bien qu’on l’appelle par son petit nom, non ? Ca serait une bonne façon de briser la glace. Enfin, un peu plus qu’elle ne l’avait déjà fait.

Elias. E.L.I.A.S.

Épela-t-il. D’ailleurs, au cas où ils n’auraient toujours pas compris, il l’avait aussi écrit sur l’écran, toujours dans la messagerie.

Bien ! Et bien sur, on va rester à dispo de la police pour l’enquête. C’est normal, et c’est un peu le but. Je connais certains des étudiants concernés, on vient tous de la Star School for the Arts. C’est pour ça que j’ai un peu été mettre mon nez dans l’affaire.

Les quelques informations qu’ils avaient déniché là leur permettraient déjà de dénicher un potentiel coupable pour ces meurtres. Tout serait bien sur à faire vérifier, mais ils avaient au moins une piste. Il faudrait aussi qu’elle en parle à la légionnaire, mais elle n’avait pas pensé à prendre son numéro.

Y’avait la légionnaire Prodigy qui est arrivée à peu près en même temps que moi. C’est elle qui a attiré Elias dans le cercle. Elle m’a fait confiance pour le téléphone, j’lui ai dit que je connaissais des gens calés en magie qui pourraient m’aider à gérer ça. C’est bien pour ça que j’suis là.

Elle sourit, et conclut pour le rassurer.

Du coup je vais la tenir au courant, pour tout ça.

Elle se demandait bien ce qu’allait devoir faire Mr. Pennington pour faire valoir la liste de préventions qu’elle lui avait déclamé. Elle n’avait pas envie d’enfermer complètement l’esprit et de tout lui interdire, sinon ça serait encore moins qu’une demi-vie pour lui, alors elle avait essayé de s’arranger et de s’imaginer les cas de figure face auxquels ils pouvaient se trouver.
S'il avait d'autres idées, bien sur, il pouvait se manifester !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 13 Oct 2016 - 21:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Visiblement, la jeune femme avait déjà bien réfléchi à la question, à moins qu'elle n'ait listé toutes les contrariétés que la créature pourrait lui causer – ce qui témoignait d'une maturité certaine aux yeux du centenaire. Enfin, c'était ce qu'il avait tendance à penser en l'entendant ainsi lister tout ce qu'il aurait l'interdiction de faire et en constatant le déplaisir que ces nouveautés inspiraient au premier concerné ! Bien sûr, Adrian ne comprit pas la moitié de ce qu'elle précisait, mis à part qu'elle tenait à s'assurer qu'il ne sèmerait pas la zizanie partout sur le net ou qu'il ne viderait pas son compte en banque. Sage décision ! Les créatures magiques avaient une forte tendance à oublier que l'argent ne tombait pas du ciel comme Sallah avait pu le remarquer le jour où il avait emmené Nafasi, la fée, avec lui aux courses.

Il la laissa donc lister tout ce qu'elle avait en tête avant de s'interroger sur l'identité de l'esprit qui lui répondit avec la même vanité qu'auparavant. Une chose était sûre : elle n'allait pas s'ennuyer ! Avec un tel caractère, la créature risquait certainement de chercher à la titiller dès que possible et c'était pourquoi l'accord magique était primordial, sans quoi les choses risquaient de devenir vraiment compliquées.

Finalement, la jeune femme termina en lui expliquant quelques précisions sur les étudiants et le – ou plutôt la – Légionnaire qui avait été à ses côtés. Ce nom en particulier ne lui disait strictement rien, mais Adrian était loin de connaître tous les membres du groupe, bien au contraire ! La seule chose qu'il avait à savoir, c'était que si cette personne faisait partie de la Légion des Étoiles, elle devait être suffisamment capable pour savoir ce qu'elle faisait ! C'est donc avec un sourire rassurant qu'il répondit à sa remarque :

« Je ne doute pas une seule seconde du fait que vous soyez honnête si un Légionnaire vous a laissée partir avec cet appareil. Ma question visait simplement à savoir si elle se chargeait du lien entre vous et l'affaire ou si vous étiez... passée au travers des mailles du filet si je puis dire ! Mais c'est une bonne chose, ça vous évitera des tracas si vous avez une personne comme ça en témoin de votre bonne foi. » Sans quoi, elle risquait éventuellement d'être accusée d'avoir volée des preuves ou une idiotie de ce genre ! « Enfin, si vous connaissez les personnes concernées, votre témoignage aura d'autant plus de valeur, c'est une excellente chose. »

Même s'il n'était pas forcément censé en savoir beaucoup à ce sujet : il n'était rien de plus qu'un archéologue qui donnait des cours d'histoire dans un lycée de la ville, pas un policier ! Toujours est-il qu'il leur restait la partie la plus importante du « plan » à mettre en place, à savoir instaurer un contrat qui lierait la jeune femme à cette créature. Adrian marqua une légère pause le temps de réfléchir avant de reprendre :

« Je vais vous lier au contrat. Il y sera soumis avec n'importe qui, mais disons que vous aurez.... plus de droits sur lui. Comme une sorte de relation de tuteur et de personnes surveillée si vous voyez l'idée ? » Il avait évité le terme de « maîtresse » pour ne pas vexer la créature. « Vous pourrez donc lui interdire de se manifester à telle personne ou encore de ne pas faire telle chose à moins que ce soit vous qui lui demandiez... une sorte de second contrat qui ne s'appliquera pas à vous en somme. »

Détournant son regard de la jeune femme, le centenaire attrapa une nouvelle fois sa craie avant d'ajouter des symboles tout autour de ceux déjà présents. Il lui fallut deux bonnes minutes avant de terminer et d'insuffler un peu d'énergie magique dans les glyphes qui se mirent à briller. En deux temps trois mouvements, le rituel pour l'accord était prêt ! Il ne s'agissait que d'un esprit assez « banal » et d'un contrat qui n'imposait pas de difficulté particulière, d'où la facilité qu'il avait à le mettre en place. Adrian répéta alors toutes les obligations inhérentes à ce nouveau contrat, ignorant les protestations de la créature avant de finalement tourner la tête vers la jeune femme lorsqu'il eut terminé de lister les différentes obligations. Tendant sa main vers elle, il précisa un point :

« Il faudrait que vous me donniez votre main deux petites secondes, le temps que je puisse faire le lien entre vous et l'accord pour vous débloquer les accès spéciaux si je puis dire. »

Dès qu'elle s'exécuta – sauf si elle refusait, en quel cas il se contenterait d'un contrat banal – le centenaire se re-concentra sur le rituel pour l'achever. Susan dût simplement sentir une chaleur étrange débuter dans sa main avant de s'étendre à son avant-bras, puis disparaître dès que les glyphes perdirent leur luminosité. Relâchant la main de la jeune femme, il tourna la tête vers elle.

« Voilà, c'est fait. Il vous obéira comme je vous l'ai expliqué et normalement, à moins que vous ne tombiez sur quelqu'un de relativement doué, vous êtes à l'abri. »

Après tout, il n'y avait pas grand monde pour briser l'accord imposé par l'Archimage. Mis à part si elle tombait sur Sarevok ou un autre Archimage noir, Susan était tranquille. Mais si une telle chose devait arriver, la perte d’Élias serait le dernier de ses soucis !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 13 Oct 2016 - 22:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Puisque Susan s’était auto-persuadée qu’elle était en présence de quelqu’un d’important, elle faisait de son mieux pour être irréprochable et ne pas faire de bête erreur, que ça soit dans ses prévisions pour le contrat du fantôme, ou dans son comportement. Elle en faisait peut-être un peu trop d’ailleurs, et avait bien du mal à doser entre la négligence et le “tu en fais tellement que c’est louche”. Enfin, Adrian n’avait pas l’air de la trouver louche, donc tout allait pour le mieux.

Elle se tenait toujours droite, le même air curieux brillant dans son regard alors qu’elle écoutait les petites précisions qui allaient s’appliquer à elle. En quelques sortes, elle avait une sorte d’accès modérateur. La décoration des lieux lui laissaient entendre que le mage ne connaissait peut être pas tous ces détails propres à la technologie et à la sécurité informatique, mais Susan voyait bien des parallèles entre ce qu’il lui disait et la façon dont on pouvait gérer les accès de chaque personne à un serveur, un site ou une application.

Elle sourit en s’imaginant que le mage avait du employer une formule plutôt qu’une autre pour ne pas que d’autres indignations ne sortent du téléphone. En tout cas, elle ne voyait pas le moindre souci à tout ça, bien au contraire. Et puis elle était bien curieuse de participer à un truc magique. Rituel, sort, ou quel que soit le nom de ce qu’ils s’apprêtaient à faire.
Avec beaucoup de fascination, elle observa le mage rajouter des symboles sur la planche. Ca semblait aussi simple que d’écrire son prénom, pour lui.

D’accord !” Affirma-t-elle avec enthousiasme, hochant la tête.

Sans rechigner, elle donna la patte à Adrian. Elle avait hâte de voir ce qu’il allait se passer, et ne fut pas déçue du voyage. Certes, il n’y avait pas eu de courant d’air, d’explosion ou de lumière aveuglante, mais les effets spéciaux étaient légers, tout juste pour lui paraître bien réels. Le plus surprenant, et agréable, c’était sans aucun doute la chaleur qui s’était diffusée dans son bras. Autant dire que c’était une bonne façon de lui dire “Toi, t’es concernée”.

Et voilà, c’était déjà fini. Elle était soufflée.

Waouh. Merci beaucoup, monsieur. Merci pour votre aide. C’était vraiment impressionnant, j’veux dire, vous êtes vraiment doué là dedans.

Le téléphone poussa un soupir consterné.

D’accord, c’était probablement la plus grosse évidence qu’elle ai pu sortir jusque là. Une vraie championne en vérités vraies. Après tout, Dante lui-même était très loin d’être un novice, et il lui avait recommandé de venir ici. Alors c’est que ça devait pas rigoler.

Du coup c’est bon, je peux le reprendre de là ?

Demanda-t-elle en regardant le téléphone. Mieux valait poser une question bête que de faire une bêtise en enlevant l’appareil de sa planche !
Reconnaissante, elle s’exprima ensuite avec beaucoup de bonne volonté :

Hésitez pas si vous avez besoin d’un coup de pouce pour quoi que ce soit ! Enfin, je sais pas vraiment à quoi je pourrais vous aider, mais sinon vous pouvez passer à The Pizza Box, je vous offrirais une pizza ! -Elle marqua une pause, hésitante- Ou autant de pizzas que ça vaut. Je vous en dois une.

Elle avait conclu de façon à ce que sa proposition soit plus évidente : S’il avait besoin de quoi que ce soit, elle estimait devoir un service à Adrian pour celui qu’il lui avait rendu. Après tout, il avait dépensé du temps à l’accueillir ici.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 14 Oct 2016 - 0:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Un sourire ourla les lèvres du mage lorsqu'il l'entendit exprimer sa reconnaissance. C'était toujours agréable de voir que des jeunes n'oubliaient pas la politesse la plus élémentaire ! Cependant, de là à dire qu'il était vraiment doué là-dedans... Adrian n'était pas du genre à se vanter et encore moins à apprécier d'être mis en valeur, il se contenta donc de secouer la tête comme pour lui faire comprendre que ce n'était pas si compliqué que ça. Ce qui était vrai d'ailleurs, si l'on occultait le fait qu'il fallait connaître les glyphes et leur signification – connaissances qui demandaient un minimum d'expérience – leur utilisation restait très basique, à la portée d'un mage un minimum compétent. C'était d'autant plus vrai que le rituel utilisé n'était pas spécialement développé et que l'esprit au centre de la manœuvre n'était qu'un fantôme relativement facile à contrôler. Mais il s'agissait de détails qu'elle ne connaissait pas forcément et qu'il lui épargnerait donc.

Lorsqu'elle demanda si elle pouvait récupérer son appareil, Adrian s'empressa d'acquiescer d'un hochement de la tête :

« Oh, oui, oui, faites donc. C'est terminé, il ne pourra plus en sortir, ni chercher à nuire à qui que ce soit. »

Ce qui avait été le but du rituel après tout !
Ses yeux glissèrent à nouveau sur le téléphone qui traînait sur la table et lorsqu'elle le ramassa, Adrian se contenta d'avancer la main pour la passer sur les glyphes dessinés à la craie. Ils s'effacèrent aussitôt et le rituel ne serait plus utilisable à moins d'être reproduit à l'identique. Oh, bien sûr, la jeune femme aurait pu mentir et prétendre qu'elle ne connaissait rien à la magie pour mieux savoir ce qu'il faisait, sauf qu'il était certain qu'il n'avait pas affaire à une mystique ou il l'aurait senti. Puis, soyons honnêtes, si elle avait des capacités en matière de magie, elle ne s’ennuierait pas à demander un rituel aussi basique, encore une fois.

Lorsqu'elle se mit à parler de pizza et de coup de pouce, il la regarda d'un air un peu surprit. De la pizza ? Sallah n'avait certainement jamais dû goûter ce plat typiquement américain – même s'il ne l'était pas, les clichés ont la vie dure que voulez-vous ! – et préférait amplement se remplir l'estomac avec ses sucreries ultra-sucrées tout droit venue d'Alexandrie. Peut-être qu'un peu de changement ne lui ferait pas de mal un jour ! Mais en attendant, il n'avait pas besoin d'aide, ses remerciements seraient donc amplement suffisants !
Un nouveau sourire ourla ses lèvres.

« C'est aimable à vous, mais vous ne me devez rien du tout. Je suis content d'avoir pu vous aider, surtout que votre demande partait d'une bonne intention, je ne vois pas pourquoi j'aurais refusé. » Pas en étant un Légionnaire surtout. « Et ce n'était vraiment pas compliqué vous savez... il n'y a rien de bien impressionnant là-dedans, tout le monde pourrait le faire. Enfin, tout le monde touchant un minimum à la magie. » Ce qui n'était vraisemblablement pas son cas. « Passez simplement me revoir de temps en temps, histoire de vérifier que tout fonctionne bien. Puis si vous avez le moindre problème, surtout n'hésitez pas. Vous ne me dérangez pas et ce sera préférable pour tout le monde. »

Une manière de lui dire qu'elle n'avait pas à s'inquiéter de ce qui pourrait se passer si jamais elle avait un problème avec son nouvel ami et qu'il suffirait de venir le voir pour régler tout ça. Après un dernier sourire, Adrian s'assura qu'elle n'avait rien de plus à ajouter ou demander avant de la laisser reprendre le cours de sa vie.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


 
SMS Fantôme
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
SMS Fantôme Cadre_cat_6SMS Fantôme Cadre_cat_8


SMS Fantôme Cadre_cat_1SMS Fantôme Cadre_cat_2bisSMS Fantôme Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Gâteau des fantômes
» [UPTOBOX] Les Fantômes du Titanic [DVDRiP]
» Quand les fantômes du passé reviennent vous hanter.
» Petit fantôme le grand... Se présente.
» Rapport de bataille Eldars d'Iyander contre Korsairs Orks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SMS Fantôme Cadre_cat_6SMS Fantôme Cadre_cat_8
Sauter vers: