AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Mackenzie Hall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Sam 8 Oct - 12:58 Message | (#)

Informations Personnelles
ϟ Nom : Hall
ϟ Prénoms : Mackenzie
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge : 33 ans
ϟ Date de Naissance : 01/01/1983
ϟ Lieu de Naissance : Star City
ϟ Nationalité : Américaine
ϟ Orientation : Cela dépend de la mission qui lui est assignée.
ϟ Métier : Officiellement, elle enseigne le piano à de jeunes enfants, officieusement, elle est agent ténébreux au sein de SHADOW.
Administration
ϟ Avatar : Milla Jovovich
ϟ Crédits : Ilyria
ϟ Pseudo : Leyla
ϟ Âge réel : 23 ans
ϟ Parlez-nous de vous : ...
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? ...
ϟ Que pensez-vous du forum ? ...
ϟ Quelques conseils à donner ? ...
Historique
Si elle aurait souhaité un conte de fée ou encore un roman à l’eau de rose, elle eut plutôt droit à un porno amateur alors que, passablement alcoolisée, elle avait mis la main sur l’un des plusieurs mecs présents dans ce petit bar qui n’avait l’air de rien pour le traîner dans les salles de bain de l’endroit et lui retirer son pantalon sans perdre plus de temps.

Le lendemain matin, encore salement amochée de sa soirée de la veille, son soutien-gorge ayant disparu elle ne savait trop où, elle se réveilla sans avoir aucun souvenir de sa soirée de la veille, si ce n’était cette photo qui avait rapidement fait le tour de l’université où elle allait d’elle en plein ébat avec un parfait inconnu dans les toilettes d’un bar alors qu’elle picolait allègrement avec quelques camarades de classe, histoire de se détendre avant les examens qui arrivaient à grand pas. Il était évident qu’elle allait être au centre de toutes les discussions lorsqu’elle mettrait les pieds à l’université, quelques heures plus tard.

Trois semaines plus tard fut toutefois le drame. Cela faisait quelques jours qu’elle était supposée être dans sa semaine et elle ne pouvait nier l’évidence : elle était en retard. Quatre tests de grossesse plus tard (pour être sure et certaine qu’elle disait), tous se sont avérés positifs.

Elle, jeune femme dans la vingtaine, encore à l’université, célibataire de surcroît, était tombée enceinte de ce coup d’un soir dont elle n’avait aucun souvenir, si ce n’était que cette photo qui revenait inlassablement sur le sujet alors qu’au final, elle n’avait toujours fait qu’hausser des épaules en demandant à quiconque n’ayant jamais fait quoique ce soit de stupide sous les effets de l’alcool de lui jeter la première pierre.

S’il aurait été intelligent et même logique de sa part d’interrompre sa grossesse, elle était de ces femmes qui proclamaient protéger la vie et qui s’opposaient ouvertement à l’avortement, une pratique qu’elle considérait comme immorale. Elle termina donc son année pour ensuite mener sa grossesse à bien avec le support de sa famille qui, s’ils n’étaient pas nécessairement fier d’elle, ne pouvaient tout de même pas la laisser seule dans une telle situation.

Elle accoucha finalement d’une jolie fille en parfaite santé répondant au doux nom de Riley Johnson. Elle avait de grands yeux bruns curieux et quelques mèches qui suggéraient qu’elle aurait la chevelure toute aussi foncée que celle de sa mère. La vie reprit donc son cours normal alors que la nouvelle mère reprenait les cours et que l’enfant passait énormément de temps avec ses grands parents. Ils eurent la chance d’avoir une petite-fille qui se voulait bien tranquille et n’osait exprimer son mécontentement que s’il y avait un réel inconfort. Autrement, elle gazouillait et souriait à quiconque passait sous ses yeux.

Ce petit bonheur fut toutefois de courte durée alors qu’à peine six mois suivant la naissance de l’enfant, elle fut portée disparue. Et s’il s’agissait bien d’un enlèvement, plus personne n’entendra parler d’elle et les enquêtes des policiers ne les menèrent à rien, ces derniers n’ayant aucune piste. Désespérée, cette dernière se suicida dans les semaines qui suivirent l’annonce que le dossier était clos et que sa fille devait certainement être morte à l’heure qu’il était.

La réalité en était toute autre alors que petite Riley venait de voyager jusqu’à San Francisco pour être déposée entre les bras d’un couple qu’elle ne connaissait pas en s’époumonant, mécontente de ce brusque changement et peu en confiance auprès de ces gens qu’elle ne connaissait pas.

Son nom fut changer pour Mackenzie Hall alors qu’elle ne garda aucun souvenir de ce moment qui aurait pu et aurait dut être traumatisant pour elle. Nul ne fit jamais le lien entre cette gamine récemment adopter et la disparition qu’il venait d’y avoir de l’autres côtés du pays. Car, après tout, ce n’était pas n’importe qui qui se trouvait derrière l’enlèvement de cet enfant et qui l’avait placé entre les mains de personnes en qui il avait confiance.

L’homme qui avait subtilisé l’enfant à cette mère monoparentale n’était nul autre que le père de cette jeune fille, l’homme qui s’était retrouvé à copuler avec une demoiselle particulièrement alcoolisée dans les toilettes d’un bar de Star City, bien content que son visage ne soit pas visible sur les photos qu’avaient pris quelques inconscients. Autrement, il aurait dut employé les grands moyens, ce qui lui aurait demandé temps et effort.

À savoir Jack Talley, officier de la Pénombre de la base de SHADOW à Star City.

Il ne s’agissait donc pas de n’importe qui.

Elle avait toujours sut qu’il s’agissait de son père. Personne n’avait cherché à le lui cacher. Elle savait seulement qu’elle ne pouvait vivre avec lui par la faute de son boulot et qu’elle ne pouvait partager son nom de famille pour la même raison : elle aurait pu être en danger.

En tant que gentille enfant docile qu’elle était, elle n’avait pas qu’hocher de la tête, acceptant ceux avec qui elle vivait comme étant ses parents, en quelque sorte. Ou, tout du moins, c’était ainsi qu’elle s’adressait à eux lorsqu’ils se retrouvaient en publique, ne cherchant pas à attirer l’attention sur la petite famille qu’ils étaient. Car son père s’était montré très clair sur sa conduite et la façon dont elle devait se comporter.

Peu importe qui pouvait-elle bien côtoyer ou ce qu’elle faisait de ses temps libres, elle ne devait pas attirer l’attention sur elle, sauf si avis contraire. Autrement dit, elle se devait d’être l’enfant la plus banale qui soit, cette élève moyenne qui ne se démarquait ni par ses notes exceptionnelles ni par un talent en sport quelconque.

Mackenzie était une enfant, une étudiante, tout ce qu’il y avait de plus banal. Et si elle avait accepté de se plier aux règles, c’était simplement parce que son père lui avait fait savoir qu’autrement, elle pourrait tous les mettre en danger.

L’histoire qu’il racontait laissait entendre que sa mère, par un malheureux accident, avait attiré l’attention sur sa personne et en était décédée. C’était pour cela qu’il préférait la tenir loin de lui. Parce qu’elle serait plus en sécurité ainsi, s’il n’était pas dans les parages et si elle acceptait de faire tout ce qu’il lui disait de faire.

C’était pour sa sécurité qu’il disait.

Et elle, en sage naïve qu’elle était, elle avait accepté ce qu’il disait comme vérité absolue et s’était, depuis ce jour, consacrée à suivre les règles instaurées par son géniteur.

Comme toute enfant de bonne famille qui se respecte, hors de l’école, la demoiselle s’adonnait à quelques leçons privées dans le confort de son chez soi. Ses tuteurs lui avaient offert un piano et si elle s’était d’abord montrée sceptique alors que ses doigts peinaient à produire une douce mélodie, elle en était venue, avec le temps, à apprécier le son qui s’échappait de l’instrument et tout ce qu’elle était en mesure de créer de ses propres mains. C’est ainsi qu’elle développa un intérêt non feint pour la musique, plus particulièrement le piano, à l’âge de huit ans.

C’est aussi dans ces eaux-là qu’elle commença les cours de karaté. Une façon comme une autre de dépenser de l’énergie alors qu’elle pouvait passer bien trop de temps assise sur une chaise. Et si, au départ, ce n’avait été que pour passer le temps, tout comme le piano, elle s’est prise d’affection pour ce sport qu’elle pratiquera pour les années à venir.

La demoiselle fut donc élevée de façon très stricte par ses tuteurs, ces derniers souhaitant en faire une agent parfaite pour SHADOW. Elle n’était toutefois pas à plaindre. Quand bien même pouvaient-ils se montrer sévères vis-à-vis d’elle, encore plus alors qu’elle entra dans le fâcheux âge de l’adolescence, elle n’avait jamais manqué de rien, si ce n’était peut-être qu’un peu d’affection parentale. Mais si elle oubliait ce détail, les années passèrent sans trop de difficulté, alors qu’elle avait quelques copains à l’école, mais pas trop, et qu’elle partageait ses soirées entre le piano et le karaté.

Il fut découvert qu’elle était en réalité une mutante l’année de ses quatorze ans. Il lui était arrivé, au cours des dernières années, qu’elle ressente des migraines lorsqu’elle s’approchait de certaines personnes sans trop savoir pourquoi.

Le problème fut identifié le jour où Jack Talley se présenta chez elle.

Tout était parfaitement normale, elle s’entraînait comme à son habitude sur son piano. Cependant, alors que son géniteur s’approchait de là où elle se trouvait, elle fut victime d’une violente migraine qui la força à arrêter de jouer précipitamment alors qu’un long gémissement de douleur s’échappa de ses lèvres, attirant du même coup l’attention de ses tuteurs et de l’homme en visite. Ayant l’impression que sa tête allait exploser, elle ne put que regarder fixement son père dans les yeux pour en venir à marmonner quelques mots alors qu’une image s’imposa à son esprit.

Jack pouvait s’adapter, à tout et n’importe quoi.

Alors que ce dernier rentrait chez lui, à Star City, les tuteurs de l’adolescente eurent comme consigne de découvrir ce que cela voulait bien dire. Quelques rencontres furent nécessaires avec différents agents de SHADOW pour qu’ils en viennent à la conclusion que ses vilaines migraines se déclenchaient seulement lorsqu’elle se trouvait en présence de mutants et que les images qui s’imposaient à son esprit définissaient la base des mutations de ces gens.

C’est donc cette année-là que SHADOW découvrit qu’ils auraient bientôt un radar humain parmi leurs rangs.

Elle passa donc les deux années suivantes à essayer de contrôler son pouvoir. Ou, plutôt, de calmer les migraines et de mieux comprendre les images abstraites qui s’imposaient à son esprit. Avec le temps, ils réalisèrent rapidement que ce n’était pas tant les pouvoirs qu’elle pouvait repérer mais bien les mutations, ce qui pouvait porter à confusion alors qu’une anomalie génétique ne relevait pas nécessairement d’un pouvoir surhumain quelconque.

Elle avait dix-sept ans lorsqu’elle eut droit à sa première mission pour le compte de SHADOW, et ce, quand bien même ignorait-elle de qui elle recevait ses ordres.

Ses géniteurs lui avaient fait part qu’ils travaillaient pour quelqu’un, cette même personne pour qui travaillait son père. Elle n’eut pas d’autre information, si ce n’était que son père avait besoin d’elle pour faire ici, en Californie, ce qu’il ne pouvait faire au New-Jersey.

N’ayant jamais connu son père alors qu’elle ne l’avait vu que quelques fois au détour de visites qu’elle considérait comme improvisée, elle avait toujours cherché à avoir son attention. Son approbation. Un regard de sa part sur sa personne. Elle accepta donc de les aider pour une tâche qui fut décrite comme étant du repérage.

Avec des pouvoirs comme les siens, elle pouvait être un atout non-négligeable. Elle n’avait pas grand chose à faire, au final. Repérer des mutants, s’approcher d’eux, faire connaissance et elle n’avait ensuite qu’à leur remettre l’information qu’elle aurait pu dénicher à leur sujet.

Elle commença donc avec des missions faciles comme celle-ci pour, au final, en venir à viser plus haut. Ses années d’entraînement lui avaient valu une ceinture noire en karaté, mais aussi une souplesse et une discrétion qui pouvaient être fort utile. Mackenzie était une combattante légère sur ses pieds qui semblait flotter plus qu’elle ne marchait, sachant toujours où frapper pour que le combat ne s’éternise pas.

S’étant contenter de repérage au départ, c’est à ses dix-neuf ans qu’elle enleva sa première personne pour le compte de l’organisation inconnue pour laquelle son père travaillait. Tout comme elle ignorait que ces mutants qu’elle enlevait serviraient éventuellement comme rat de laboratoire alors qu’ils essaieraient de synthétisé les mutations de ces derniers pour les appliqués à d’autres humains, ces derniers fidèles agents de l’organisation.

Sa première victime fut une enfant d’environ neuf ans. Et alors que l’enfant se retrouva plongé dans un profond sommeille et amener à sa suite, la jeune adulte sentit toute moralité l’abandonner.

Une voix, dans sa tête, avait tenter de l’en empêcher, de lui dire que ce qu’elle faisait, et bien, c’était mal. Or, elle s’était contentée d’ignorer cette voix qui avait fini par s’effacer dans un murmure. Après ce jour, plus jamais elle n’entendrait sa conscience tenter de s’entretenir avec elle. Car le jour où elle accepta de faire plus que du repérage, de réellement s’en prendre à d’autres pour le compte de personnes qu’elle ne connaissait pas, elle venait de faire une croix sur sa moralité, sur ce qui définissait le bien du mal.

Car il n’avait ni bien, ni mal. Il n’y avait que besoin.

Elle eut donc droit d’apprendre tout ce qu’elle souhaitait savoir sur l’organisation en question l’année de ses vingt-et-un ans, alors que Jack Talley la plaçait sous les commandements de l’officier de la Pénombre présent à la base de San Francisco. Mackenzie venait d’avoir l’honneur de se faire offrir une place au sein de SHADOW, une organisation terroriste secrète qui avait comme but ultime de dominer le monde. Et alors qu’elle avait travaillé pour eux, au cours des dernières années, ses tuteurs s’étaient assurés de former et modeler l’esprit de la belle à leur façon, l’amenant à penser comme eux et à reconnaître les ambitions de SHADOW comme respectables.

Elle se retrouva donc former à l’utilisation des armes à feu tout en poursuivant ses entraînements au combat physique, ayant déjà une excellente base dans le domaine. Elle eut toutefois le loisir d’expérimenter d’autres styles de combats, plus violents et plus utiles en véritables situations de danger.

Au cours des trois années qui suivirent son intégration officielle au sein de SHADOW, elle se démarqua rapidement des autres agents. Ce n’était pas tant parce qu’elle était la fille de Jack Talley, une information qui n’était pas connu de tous de toute façon, mais bien parce qu’elle était une agent dévouée à la cause, se donnant corps et âme à ses missions. Calculatrice et surtout, manipulatrice, elle avait sut se montrer utile à plusieurs reprises alors qu’elle approchait des grosses têtes de la Californie avec un son sourire enjôleur et son regard langoureux. Et ça, c’était sans compter son pouvoir qui prenait en puissance alors qu’elle pouvait prendre place sur les gradins d’une partie de football et repérer les mutants dans la foule. S’ajoutait à cela quelques vols d’information, des missions menées intelligemment par cette dernière qui connurent un franc succès et une volonté de toujours faire mieux et voilà que Mackenzie Hall était devenue une agent remarquable dans les rangs de l’organisation.

Elle eut donc droit, l’année de ses vingt-quatre ans, à un honneur que, si elle l’avait espéré, elle n’avait jamais osé formuler à voix haute ses attentes. Elle quitta la base de San Francisco pour rejoindre Niflheim, le quartier général de l’organisation.

Ce fut donc six années d’entraînement intensif qui l’attendait pour ainsi pouvoir prétendre au titre d’agent ténébreux. Elle eut donc droit à de nombreux entraînements, tant physiques que mentaux, repoussant toujours plus ses propres limites alors qu’il était hors de question qu’elle puisse décevoir qui que ce soit. Elle devint aussi discrète et silencieuse que l’ombre, léger sur ses pieds, alors qu’elle acquérit aussi quelques connaissances en piratage informatique et en crochetage. Un savoir qui pouvait s’avérer fort utile alors qu’elle misait tout sur la subtilité de ses interventions.

Non pas qu’elle répugnait à tuer. Si elle avait à le faire, elle le ferait. Cependant, si elle pouvait réussir sans que personne ne soit témoin de son passage, c’était encore mieux.

Mackenzie fut formée pour être polyvalente et ainsi pouvoir s’occuper de missions aussi diverses et variées, se basant exclusivement sur ses capacités physiques alors que ses gênes mutants ne lui offraient rien d’offensif. Certes avait-elle réussi, avec les années, à développer quelques techniques contre d’autres mutants, notamment celle qui consistait à les privés temporairement de leurs pouvoirs, cependant, autre cela, elle ne pouvait compter que sur elle-même, sur sa capacité de réaction et son corps qu’elle entraînait inlassablement tout comme son intuition et son esprit qu’elle gardait aiguisé et son jugement qu’elle voulait vierge de toute influence émotionnelle.

L’agent avait sut détacher d’elle-même tout ce qui se trouvait à être émotions et sentiments. Cela n’avait pas sa place au sein de ses missions. Sans compter qu’ils pouvaient venir affecter son jugement, et par conséquent, ses missions. C’était pour cette exacte raison qu’elle n’haussa même pas un sourcil alors qu’on lui annonçait que son géniteur était décédé... L’année dernière.

Pas de peine ni de rage alors qu’elle devait certainement être la dernière à le savoir. Qu’un puit d’indifférence alors qu’elle avait d’autres choses à se soucier que la mort d’un officier de la pénombre.

Sa formation terminée, elle resta toutefois quelques temps à Niflheim avant de finalement être envoyée en mission secrète pour le compte de l’Ombre au Japon, ces derniers se trouvant particulièrement actif en ce qui pouvait concerner l’espace. Les plus actifs mondialement, même, alors qu’à chaque année de nouveaux satellites étaient lancés et que des rumeurs courraient sur de possibles armements spatiaux. De quoi intéresser l’organisation, cela ne faisait aucun doute.

Mackenzie partie donc deux ans pour le Japon, s’approchant des grosses têtes de l’industrie alors que sa principale mission était de subtiliser des informations concernant l’éventualité d’une arme façonnée par le Japon tout en essayant aussi de se procurer leurs plans quant à leurs diverses installations spatiales.

La mission ne connu toutefois pas le succès escompté et, après ses deux ans passées au pays du soleil levant, elle se vit donc rentrée à Niflheim avec seulement quelques dossiers dérobés, n’ayant pu accéder à plus sans que sa couverture ne s’envole, chose qu’elle ne pouvait se permettre, pour les biens-êtres de l’organisation. Si elle avait sut les systèmes informatiques gouvernementaux bien gardé, son arrogance l’avait pousser à se croire plus forte qu’elle ne l’était réellement. Si la mission n’avait pas été un échec total, elle n’avait pas atteint les objectifs qu’elle s’était elle-même imposée. Ce qui était décevant.

Elle n’eut toutefois pas le temps de se lamenter sur son sort qu’à peine rentrer, on lui donnait une nouvelle mission, cette fois-ci un brin différent que de l’infiltration et du vol de données. Elle était envoyée à Mannheim, la base de SHADOW à Star City pour...

Jouer les babysitters.

Bon, ce n’était pas tout à fait le cas. Elle devait s’y rendre pour garder un oeil sur ce que devenait la base alors que l’officier de la Pénombre en place, ce dernier étant nul autre que son cousin, s’était montré un peu trop flexible avec l’une des scientifiques de l’organisation. Elle devait donc s’assurer qu’une telle situation ne se reproduise pas.

Les ordres étaient simples et la mission... Et bien, elle n’avait pas le choix de la remplir.

Elle passa donc les mois suivants à étudier le profil de celui répondant au nom de Renan Le Guerec, neveu de Jack Talley et élevé par ce dernier. Elle éplucha aussi le dossier de sa demi-soeur, une autre fille de son géniteur, chose qui l’avait surpris, au tout début, alors qu’elle ignorait qu’il avait eut plus qu’une enfant. Si elle se savait à la hauteur de la mission qu’elle ne considérait pas bien difficile, cela ne l’empêcha pas de se préparer longuement, que ce soit en s’entraînant intensivement ou encore en passant tous les rapports des dernières années concernant Mannheim.

Mackenzie se refusait d’être prise par surprise par quiconque se trouvant entre les murs de la base de Star City. Car après tout, elle n’était pas une débutante.

Peu importe le nom qu’elle pouvait porter, elle n’en était pas moins une Talley.

Et si elle n’avait jamais réellement connu son père, s’étant contenté d’information ici et là glissés par d’autres agents de l’organisation, elle savait pertinemment qu’en plus d’avoir une réputation à entretenir, elle devait surtout réussir à passer outre le jugement des autres suites aux erreurs répétées de celle qui, d’après son dossier, ventait son intelligence à qui voulait bien l’entendre.

Il ne lui manquait plus qu’à faire connaissance avec son charmant cousin.
Dossier Médical
ϟ Corpulence : L’agent est plutôt grande pour une femme, perchée sur de longues jambes qu’elle prend la peine de dévoiler lorsqu’elle sait que sa mission implique attirer le regard d’un homme quelconque. D’un animal avide de chaire. Elle possède des formes agréables à l’oeil et a préféré entraîner sa souplesse plutôt que ses muscles. Elle sait qu’elle doit bien souvent miser sur son apparence et préfère garder ce côté délicat très féminin qu’elle entretient avec autant d’ardeur qu’elle entretient son ventre plat.
ϟ Visage : Mackenzie possède un visage mince au menton légèrement pointu et aux pommettes saillantes. D’ordinaire, elle affiche sur ses lèvres pleines un sourire agréable alors qu’elle le sait qu’elle doit se fondre dans la masse. Cela n’empêche toutefois pas ses prunelles verdoyantes de scruter chaque personne qui passent à ses côtés, comme si elle cherchait quelque chose sur leur visage, dans leur regard.
ϟ Particularités : Avec le temps et la pratique, la jeune femme est devenue en mesure de mimer n’importe quelle expression, et ce même si elle se prive de toutes émotions ou sentiments. Tromper les gens est devenue une seconde nature pour elle et il serait bien difficile de voir au travers son petit jeu. Une véritable actrice celle-là !
ϟ Qualités et défauts : Mackenzie est une femme qui prend son travail très à coeur. Sérieuse, dédiée et dévouée, elle fera toujours tout ce qui est en son possible pour satisfaire l’Ombre et remplir les missions qui lui sont données. Froide et calculatrice, elle n’a rien d’une fille émotionnelle. Tout pour elle est réglé par la logique alors que les émotions n’ont aucune place dans sa vie, de même pour les sentiments. Elle n’aime pas, pas plus qu’elle apprécie ou encore déteste quelqu’un. Elle leur est indifférent. Elle n’a toutefois aucun problème à leur mentir ouvertement sans qu’ils ne le sachent pour le bien d’une mission ou simplement pour garder sa couverture en place. Hypocrite et manipulatrice, elle sait étudier les autres et abuser de leurs faiblesses. Elle est intelligente, ce qui l’amène bien souvent à tout analyser et se méfier de tous et chacun. La bâtarde de l’ancien officier de la Pénombre n’a pas d’amis, ne sachant faire confiance aux autres. Elle préfère tous les considérer comme des ennemis dont il faut se méfier plutôt que de se voir baisser la garde.
ϟ Goûts et dégoûts : Il est difficile pour une femme dont l’esprit fut presque programmer pour qu’elle devienne la parfaite agent pour SHADOW. Elle ne possède donc pas d’avis personnels sur bien des questions, notamment en ce qui concerne ce qu’elle peut bien aimer ou, au contraire, ce qui la dégoûte. Car rien ne sera jamais trop dégoûtant ou horrible dans le cadre d’une mission et il n’est pas rare de la voir affirmer à quelqu’un qu’elle aime une certaine chose pour lui faire plaisir et déclarer le contraire à quelqu’un d’autre un peu plus tard. Elle peut toutefois admettre apprécier sincèrement la musique et le piano. Sa seule véritable passion qui n’a aucun lien avec l’organisation pour laquelle elle travaille.
ϟ Rêves et peurs : L’échec lui fait peur et il s’agit-là de la principale raison de sa dévotion pour l’organisation. Elle craint de ne pas être à la hauteur. De ne pas être cette héritière que comptait avoir Jack Talley. Quant à ses rêves... Elle n’en a pas. Elle a cessé d’aspirer à quoique ce soit le jour où elle a décidé d’enlever sa première victime, son premier pas réel et sincère en direction de SHADOW. Depuis, ses rêves et ses ambitions sont devenues celles de l’Ombre.
ϟ Quelle vision votre personnage a-t-il des autres ? Cela dépend qui est cette autre personne. S'il s'agit de l'Ombre, elle lui voue un profond respect alors qu'elle a dédié sa vie à l'organisation. Quant aux autres ? Elle ne pourrait pas plus se soucier d'eux actuellement, alors qu'elle leur est complètement indifférente. Si elle fait souvent semblant pour entretenir sa couverture, elle ne porte aucun intérêt pour les autres personnes, qu'il s'agisse d'agents de SHADOW ou non. Sauf peut-être sa demi-soeur, car à elle, elle lui en veut, pour avoir ainsi aussi impunément souiller l'héritage de leur père.

ϟ Où se placerait-il dans l’échelle qui va du Super-Vilain au Super-Héros ? Super-vilaine, et ce, quand bien même ne fonctionne-t-elle pas avec des notions de bien ou de mal. Il s'agit d'un concept qu'elle trouve complètement dépassé. A-t-elle besoin de quelque chose ? Si oui, elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour l'obtenir.

ϟ Est-il prêt à tout pour arriver à ses fins ? Tout à fait. Mackenzie ne connait aucune limite sauf peut-être celles de son corps, et même encore, elle est connue pour les repousser constamment. Tuer n'a jamais été un problème pour elle, pas plus que torturer pour obtenir de l'information. Tous les moyens sont bons lorsqu'il s'agit d'obtenir quelque chose qu'elle veut.

ϟ Serait-il prêt à blesser ou tuer pour gagner un combat ? Absolument. Elle n'a pas peur de se salir les mains.

ϟ Pourra-t-il user de violence pour se sortir d'une situation de crise ? Encore une fois, tout à fait. Lorsque Mackenzie à un but, un objectif, rien n'est trop horrible ou inhumain pour elle. Elle est prête à commettre les pires atrocités si cela l'amène un pas plus près de son objectif. La fin justifie les moyens et elle ne vit que par cette phrase, sans considération pour quiconque, même pas elle-même. Car, après tout, elle a promis de dédier sa personne, dans la vie comme dans la mort, à SHADOW.

Super Dossier
ϟ Groupe et raisons : Mackenzie est la fille de l’ancien agent de la Pénombre de Mannheim, Jack Talley. Elle est donc élevée depuis son plus jeune âge pour être l’agent parfaite et ainsi rejoindre les rangs de l’organisation. Respectant les attentes posées sur ses épaules, elle est désormais agent ténébreux au sein de l’organisation.

ϟ Pouvoirs et capacités : Radar : Elle peut repérer les mutations génétiques chez les gens, ce qui concerne autant les cas médicaux que les “mutants”, donc les humains dotés de pouvoirs. Elle est en mesure de sentir leur présence dans un rayon de 150 mètres.

Compréhension des mutations : Elle peut donc avoir une vague idée de ce que la mutation comprend (que ce soit un cas médical ou encore une mutation liée au contrôle de l’air, à l’énergie, à la métamorphose, etc., elle sera en mesure de l’identifier.) Pour se faire, elle se doit d'être dans un rayon de 15 mètres du mutant.

Overwriting : Elle pourra donc réécrire le code génétique d’une personne, temporairement, notamment pour effacer les mutations des gens et mettre par-dessus un autre code, les empêchant ainsi d’utiliser leurs pouvoirs pendant environ une dizaine de minutes. Elle ne peut toutefois effacer qu'une seule mutation à la fois. Il lui faut un contact physique d'une trentaine de secondes pour réaliser une telle chose.

Technique de combat, points de pression : Elle peut momentanément paralyser une personne en bloquant les terminaisons nerveuses à un membre en donnant un coup rapide et très, très précis. Cette technique est non-léthale et paralyse pour une durée d'une à deux minutes.

ϟ Surnom et costume : Aucun
Informations Complémentaires
Mackenzie parle l'anglais et a des bases en japonais.

Elle joue du piano à très haut niveau et a fait quelques compétitions dans sa jeunesses.

Elle est ceinture noire en karaté, sport qu'elle pratique depuis toute jeune.

Elle a des bases en piratage informatique et en infiltration, tout comme elle a appris à être particulièrement discrète, ce dut à son entraînement intensif qu'elle a suivit pour devenir agent ténébreux. Elle sait aussi se servir d'une arme à feu, notamment les armes de poings, et les armes blanches courtes comme les couteaux.

Elle est la fille de Jack Talley, l'ancien officier de la Pénombre, et donc la cousine de l'officier de la Pénombre en place actuellement.


Dernière édition par Mackenzie Hall le Sam 8 Oct - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Officier de la Pénombre
avatar

Renan Le Guerec

Officier de la Pénombre
Généralités
Tesla

ϟ Nombre de Messages : 4171
ϟ Nombre de Messages RP : 1350
ϟ Crédits : © Moi (gif et avatar)
ϟ Doublons : Adrian Pennington, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Corin Nemec
ϟ Âge du Personnage : 32 ans
ϟ Statut : Divorcé
ϟ Métier : Laveur de vitres
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 1
ϟ Particularités Physiques:
Sam 8 Oct - 13:40 Message | (#)


Tu sais déjà ce que je pense de la fiche je suis super contente que ce soit toi qui prenne ce scénario, on va pouvoir faire plein de choses super
Pour le staff : la fiche a été validée au préalable par MP, donc pour moi tout est bon ! Je vous laisse vérifier le reste

Hâte de jouer avec toi et de voir de quoi tu es capable sous cette identité bon amusement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ich will dass ihr mir vertraut, ich will dass ihr mir glaubt, ich will eure Blicke spüren, jeden Herzschlag kontrollieren. Ich will eure Stimmen horen, Ich will die Ruhe storen. ♦ © Rammstein



Maître du Jeu
avatar

Le Maire

Maître du Jeu
Généralités
Le Maire

ϟ Nombre de Messages : 9077
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Aaron Eckhart
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Marié
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Sam 8 Oct - 19:58 Message | (#)

Salutation à toi et re-bienvenue sur le forum avec ce nouveau personnage !

Tu nous décris là bien un personnage de SHADOW qui a dédié complètement sa vie à l'organisation. Je n'ai pas grand chose à redire à l'histoire qui est cohérente avec le forum et avec ce qui est demandé pour le scénario. Il y a bien plusieurs fautes d'orthographes et autres coquilles mais elles ne rendent pas la lecture désagréable ou la compréhension impossible, donc il n'y aura pas de problème de ce côté là non plus ! De la même façon, les différentes descriptions sont en accord avec ce personnage calculateur et prêt à tout pour servir sa cause.

Au niveau des pouvoirs il va y avoir quelques petits problèmes. Si le fait de pouvoir détecter les mutants et d'avoir une idée de leurs pouvoirs n'est pas gênant (même si cela reste compliqué du fait de la grande diversité des mutations et que tous les êtres vivants peuvent être considérés comme des mutants) ce sont les deux derniers pouvoirs qui vont être problématiques.

Pour ce qui est de l'Overwriting, il ne va pas être possible de pouvoir annuler tous les pouvoirs mutants d'un personnage d'un simple toucher pour une durée de quinze minutes. Cela serait trop avantageux par rapport à ces personnages et peu logique du fait de la diversité des mutations présentes sur le forum. En effet, tous ne naissent pas mutants et certains le deviennent, plusieurs gènes sont impliqués d'un individu à un autre. Le pouvoir peut toutefois être revu à la baisse. Notamment il peut être possible pour Mackenzie d'annuler un pouvoir mutant aléatoire au contact pour le moment (il existe des méthodes biologiques pour interférer avec l'expression des gènes donc cela me convient). Il faudra toutefois améliorer ce pouvoir pour lui permettre d'annuler d'autres pouvoirs simultanément. Je pense que la durée d'annulation peut aussi être réduite légèrement mais l'essentiel et qu'il ne sera pas possible d'annuler tous les pouvoirs d'un joueur avec un seul pouvoir. Donc Mackenzie ne pourra initialement annuler qu'un seul pouvoir mutant à la fois sur une personne.

Pour ce qui est de ta capacité de maîtrise des points. Il me faudrait des durées pour ce qui est de la paralysie nerveuse, que j'ai une idée de pendant combien de temps le personnage ne sera pas capable d'utiliser ses membres. Il faudrait aussi préciser si cette technique peut-être utilisée pour tuer ou non en neutralisant certains nerfs clefs de l'organisme. Cela peut aussi former une amélioration possible de la capacité soit dit en passant. Je précise aussi que certains individus n'ayant pas des systèmes nerveux fonctionnels ou étant d'une nature particulière, cela ne fonctionnera pas chez eux. Tout comme une résistance élevée pourrait empêcher d'atteindre les nerfs.

Voilà, donc j'aimerais des informations supplémentaires sur ces deux pouvoirs avant de te valider ! Le reste ne posant aucun problème ! Si tu as la moindre question, n'hésite pas à m'envoyer un message privé sous mon compte d'Abigaïl Faust.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Sam 8 Oct - 22:18 Message | (#)

Voilà monsieur le maire
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

Le Maire

Maître du Jeu
Généralités
Le Maire

ϟ Nombre de Messages : 9077
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Aaron Eckhart
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Marié
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Sam 8 Oct - 22:55 Message | (#)

Avec les modifications faites aux pouvoirs, je n'ai plus rien à redire sur ta fiche ! Tu es donc validée une nouvelle fois ! Tu gagnes 15 points de réputation supplémentaire pour avoir fait une fiche 24h chrono et 50 points d'inventaire pour avoir choisi un scénario !

Tu commences avec un niveau 1, je te l'ajoute à ton profil. Tu pourras le faire augmenter en gagnant des points de réputation, alors n'hésite pas à te lancer immédiatement dans l'aventure.

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Ensuite tu pourras débuter le jeu, tu peux regarder si une des demandes de ce sujet t'intéresse, sinon tu peux toujours poster la tienne ou demander directement à un membre. Enfin, si tu en as l'utilité, n'hésite pas à aller faire certaines des demandes disponibles ici. En tous les cas si tu as des questions les administrateurs sont à ta disposition ! Je t'encourage aussi à venir flooder et à passer sur la ChatBox ! C'est comme cela que l'on trouve des liens et des sujets le plus facilement, d'autant que ça permet de faire connaissance avec les autres joueurs. Il y a toujours quelqu'un dessus alors n'hésite pas !

Bon courage pour surveiller ton mesquin petit cousin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Mackenzie Hall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» TNA 4 janvier. Scott Hall, X-Pac, Nasty Boys... et Hogan!
» Football Hall of fame
» Le Hall
» Taylor Hall
» Hall d'entrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Citoyens-