AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] Categorie_1La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] Categorie_2_bisLa Mort Sur Le Dancefloor [Libre] Categorie_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

La Mort Sur Le Dancefloor [Libre]

 
Message posté : Jeu 6 Oct 2016 - 23:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] Tumblr_o8sa4peFZp1vo226do4_250

Les soirées étudiantes du jeudi soir, c’était un excellent moyen de profiter d’un week-end étendu à cause de la gueule de bois du lendemain. Est-ce que Susan avait prévu de faire le pont ? Elle n’en était pas encore sûre. Est-ce qu’elle avait ingurgité trop d’alcool ? Elle en était certaine.
Elle se trouvait à cet instant dans un bar réputé pour les groupes qui y passaient et pour son ambiance agréable. Oh, et pour sa bière maison, aussi. Pas mal de monde s’y retrouvait le soir, et les étudiants en cinéma de la SSA n’y manquaient pas.

Elle avait voulu inviter Cass’, mais sa partenaire travaillait ce soir là, hélas. Pas moyen de se défiler : elle avait promis qu’elle viendrait à la soirée pour fêter la fin de l’un de ses grands projets d’étude. En plus, la paie de son stage de l’été avec Amy était tombée. Elle allait continuer l’aventure en alternance, mais sa promotion avait jugé que tout ça méritait bien un toast. Ou deux. Et des shots. Et beaucoup d’autres, à vrai dire Susan avait perdu le compte au moins une heure plus tôt.

Elle avait mis moins de vingt minutes à faire rager Pat, le gars le plus relou du coin, un champion dans le domaine. Le malheureux avait cherché à tirer les vers du nez à Susan concernant sa copine. Alors elle lui avait retourné la faveur, à coups de questions indiscrètes, sans même lui faire le plaisir de répondre. Plus gêné que jamais, et après quelques remarques cinglantes quand à sa façon de draguer, il avait fini par étouffer l’affaire avec des shots et aller bouder dans son coin.

Les discussions allaient bon train. Chacun y allait de son idée de futur projet, un film, une série, un reportage, avant de se faire détruire par le suivant qui trouverait ça grotesque, ou qui voudrait faire valoir son propre projet. Et ça y allait, à renforts de private jokes, d’histoires personnelles, de vouloir refaire le monde avec de la bière et des cacahuètes.
De temps en temps, quelqu’un se levait pour aller reprendre une commande, pour draguer, pour aller pisser, ou bien pour aller danser un peu sur le son du groupe qui jouait dans le bar.

Susie était ronde comme une queue de pelle, mais elle avait sa fierté. Elle savait qu’elle avait arrêté d’articuler, et que le cher accent gallois de son enfance se faisait plus présent que jamais, mais elle faisait toujours mine de maîtriser chacun de ses faits et gestes. Enfin, elle s’y efforçait, mais personne n’était dupe, et elle se faisait déjà charrier par ses camarades de tablée.

Vint un moment où sa vessie était pleine, et où elle décida de faire quelque chose à ce sujet. Comme se lever, se tenant fermement au dossier de sa chaise pour ne pas laisser trop voir ses jambes vacillantes, puis se lancer pour fendre la masse de danseurs pour rejoindre les toilettes. Oh, elle manqua de peu une bousculade, mais parvint à son objectif sans souci.
Enfin si, il y avait un souci : C’était occupé, et elle ne tenait plus !

Sérieux ?!

S’exclama-t-elle. Sa patience était déjà sévèrement érodée, alors elle tambourina maladroitement à la porte après avoir essayé de l’ouvrir une fois sans succès.

Allez bouge ! Tu viens pas au bar pour t’endormir sur les chiottes, putain !

Cette affaire prenait bien trop longtemps à son goût, et elle fut restreinte à sautiller sur place le temps que la cuvette se libère enfin. Sur un malentendu, on pourrait croire qu’elle dansait.


[Premier arrivé premier servi ! Ca peut être n'importe quoi ! De l'héroïque (probablement foireux vu la situation) à une simple rencontre :) ]
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 10 Oct 2016 - 0:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
D'après certaines légendes, le jeudi soir était le soir des étudiants. Celui où ceux qui plus tard soigneront vos gosses sont de sorties avec deux objectifs très simples: picoler comme pas permis et baiser. Oui dit comme ça, c'est bien moins glamour que ce qu'on peut vous vendre sur un prospectus avec la venue de tel groupe, DJ MesCouilles ect. Non le point est là : se déchirer la tronche et baiser. Et celui qui pense que les gosses qui participent à ses soirées ont autres choses en têtes, et bien qu'il m'envoie une carte postale de la Lune ! Il doit y faire frais en cette saison.

Bon Okay, il y à un peu de mauvaise foi pour cette fois. Bien qu'étant jeudi soir le bar où se trouvait Jeza n'était pas fréquenter par les plus gros déchets étudiants et n'avait pas vraiment cette vocation. Après tout il n'avait pas un nom de merde genre "Gin Pamp". Non ici se trouvait les étudiants en cinéma par exemple, et l'endroit était agréable et avait une foutue bière maison qui valait le détour.


Le petit problème c'est que Jez' avait abuser... Comment dire... Après la seconde attaque de L'Eclipse elle avait un peu péter un plomb. Non mais sérieux, c'était quoi cette mode d'attaquer son lieu de travail ?! Tout les trouduc' de Star City avait décider de l'empêcher de jouer ?! Ainsi, quand Jezabel mit les pieds dans le bar, il y à deux heures de ça... Elle était en pleine redescente. Deux jours qu'elle buvait comme un trou et pas que ça. Il y à deux heures elle redescendait de sa dernière perche à l'ectsa, ou MDMA pour les trois chimistes qui liront ce post. Autant dire, elle avait passer les cinq dernières heures à courir tout ce qu'elle savait dans la ville en beuglant. Mais niveau souvenir, black out. Car quand elle à redescendu de sa perche elle était assise à une table dans ce bar. A côté d'elle se trouvait un mec, style BCBG qui parlait surtout de lui. Lui jetant un coup d’œil équivalent à " Putain faut vraiment que j’arrête de parler au premier connard venu quand je suis défoncée." la mutante pris les shots présent sur la table, les vidas et se leva avant d'aller au bar.

Bon là rien de spécial, boit, boit, boit, retour d'acide, va gerber.

Et on se retrouve à la situation suivante : Jezabel est assise sur les toilettes, complétement pétée entrain de comater tout ce qu'elle sait pendant qu'on tambourine à la porte. Une voix que les restes de son cerveau essayaient d'identifier car mine de rien ça lui disait un truc beuglât qu'on allait pas au bar pour s'endormir sur les chiottes. La blonde le va la tête et s’apprêtait une fois de plus à faire le truc qu'elle sait encore mieux faire que chanter ou encore se déchirer la gueule : envoyer chier les gens.

La porte s'ouvrit donc à la volée sur une Jezabel Leeson en sale état. Vêtue de son emblématique veste en cuir sous laquelle apparaissait un t-shirt sans manche en l'honneur de Murderdolls. Le tout accompagner d'un treillis trouer et une paire de Van's pourrie par le temps.Le tout avec le sacro saint khôl noir autour des yeux, qui avait un peu couler car bon quand on vomit on à tendance à laisser échapper une paire de larmes, et le vernis aussi noir. Ses cheveux étant libres et en bordel.

La blonde ouvrit la bouche, sans doute pour insulter son interlocuteur, mais là, ses deux neurones actif eurent un éclair de génie : AAAH MAIS C'EST POUR CELA QUE LA VOIX NOUS DISAIENT UN TRUC, ON LA CONNAIT ! En effet, tentant d'invoquer la pluie , Susan lui faisait fasse , et pas besoin d'être Agatha Christie pour se douter qu'elle à envie de pisser. Jezabel la laissera passer sans rien dire. Durant le temps où notre chère cinéaste en herbe se soulagera, la blonde retrouvera assez de force pour commencer à parler.*


"Y'as un moment qu'on s'était pas croiser Suze. A part ça la forme ?"

*Un jour cet être humain sera capable d'agir socialement de façon correcte. Ou pas. Ou alors dans une autre putain de dimension. Encore que même là, c'est pas encore sûr. Comme d'hab' Jezabel est pas foutue de faire preuve de tact et de politesse. Et vu qu'elle est encore bien déglinguée par tout ce qu'elle à avaler ses deux dernières heures, ça va pas aider, croyez-moi.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 10 Oct 2016 - 10:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Faute de mieux, Susan sautillait sur place et posait son front sur la porte pour faire passer le temps un peu plus vite. Coup de chance, elle était en phase de sautillage lorsqu’elle manqua de se manger la porte des toilettes dans le nez. Pas trop tôt !
Elle bloqua une seconde face à la blonde qu’elle connaissait bien. La bouche en “o”, elle hésita un instant à la saluer, mais en fait son besoin biologique urgent prit complètement le pas sur sa politesse. Et franchement, qu’importe la politesse ? Jéza avait l’air d’être au moins aussi fraîche qu’elle. En fait elle était même dans un état bien plus lamentable. Enfin, pas de quoi donner l’impression à Susan qu’elle-même était un peu plus sobre, mais au moins de se rassurer en se disant qu’elle n’avait pas rajouté de drogues par dessus son taux d’alcoolémie.

Elle la bouscula presque pour se ruer dans les WC et se laisser tomber sur le trône. Heureusement, la blonde avait tiré la chasse, mais il y avait une odeur qui ne trompait pas sur ses activités dans cette petite pièce. Alors qu’elle était en train de vider sa vessie, et avait l’impression que celle-ci avait triplé en capacité, Susan gribouillait sur le mur avec un marqueur. Elle dessina une chope de bière en forme de vessie.
Fière de son oeuvre, elle répondit sans articuler la moindre syllabe à Jéza qui lui parlait à travers la porte.

Putain j’avoue, ça fait longtemps. Au moins d’puis la dernière fois que j’me suis bourrée la gueule, hein ? T’apparais quand je bois, c’est ça ?

Jezabel était-elle une sorte de fée de la bouteille ? En tout cas, elle n’était pas un ange gardien pour veiller sur elle lorsqu’elle abusait sur la boisson, c’était même plutôt l’inverse.
Sa besogne terminée, Susie tira la chasse, se leva tout à fait maladroitement avant de se laver les mains et sortir de l’étroite pièce qui verrait passer encore de nombreuses personnes ce soir.
Elle tendit le poing instantanément à la rockeuse, pour leur check habituel. Elle le connaissait si bien qu’elle pourrait le faire les yeux fermés. Voir même en dormant. Alors un peu d’alcool dans le sang, ça n’était pas grand chose. Elle mit une petite tape sur l’épaule de Jezabel avant de s’y appuyer franchement pour ne pas perdre l’équilibre.

Tu fous quoi ici, alors ? Perso j’étais avec eux, là bas. C’était à moitié ennuyeux, j’regrette pas d’êt’ partie pisser.

Elle désignait d’un geste vague la table d’étudiants de la Star School for the Arts, où Pat foudroyait Susan d’un regard mauvais. Il semblait déjà être en train de dire des trucs dans son dos au reste de la tablée. Boarf.

Vas-y on va au comptoir j’te paie une bière.

Non seulement elle pouvait se le permettre, mais en plus elle allait se le permettre. Elle n’avait pas vu la chanteuse depuis un petit moment, alors elle comptait bien en profiter. Et puis elle avait tout intérêt à lui indiquer l’endroit précis où elles allaient aller pour pouvoir synchroniser leur démarche sans finir le nez par terre. D’ailleurs, Susan ne manqua pas de bousculer une ou deux personnes et quelques chaises en chemin, par pure maladresse, lâchant quelques jurons lorsque son petit orteil heurta le pied d’une table.
Arrivées devant le bar, tapotta sans aucune gêne l’épaule d’un mec posé là, il n’avait même pas une boisson devant lui et avait plutôt l’air d’un relou cherchant une proie à draguer. Ses yeux s’illuminèrent en découvrant qu’une fille s’intéressait à lui. Sauf que…

Eh, casse-toi s’te plait, on voudrait s’asseoir et on consomme, nous.

Boom, headshot. Dépité et surpris, le jeune homme quitta sa place sans oser répondre quoi que ce soit. Une fois installée -ou plutôt avachie sur un tabouret-, elle haussa un sourcil.

Si tu t’étais endormie sur les chiottes, j’me serais foutue de ta gueule jusqu’à la fin de tes jours.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 10 Oct 2016 - 15:27 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
*La blonde se contemplait dans le miroir. Une putain d'épave. Mais ça ne changeais rien au fait qu'elle avait soif. Et la dalle aussi. Elle pourrait bouffer comme un américain moyen. La remarque de Susan la fit rire. Hey, ça serait pas plus stupide que tout les trucs magico-mon-cul qui se passent dans cette putain de ville.

"C'est ça ma belle, je n'existe que dans ta tête, je suis la fée verte qui à découvert le punk."

Non c'est clair Jezabel n'est pas un ange. Ou alors elle à été déchue y'as un bail. En même temps elle serait du genre à envoyer Dieu se faire enculer et à picoler comme un trou sur son nuage pour lancer ses bouteilles vides sur les mortels. La mutante pris une grande inspiration. Tenir debout c'était un putain de défi. Mais c'est bon elle pouvait le faire. Elle s'était mise minable, l'était encore, mais pas assez pour rouler sur la table, quoi que là elle se mettrait bien sous une table pour pioncer.

Ssan sortit des toilettes,se lava les mains et tendit son poing. Sans regarder autre chose que le fond de l'évier Jez' répondit immédiatement, faisant le check le plus classe de l'univers, et c'est normal c'est leur check. Les autres ne font pas le poids c'est tout. Suite à quoi la brune lui tapota l'épaule pour ensuite sy' appuyer pour de bon. Déjà que Jeza tenait pas vraiment debout elle passa un bras dans le dos de Susan pour venir se tenir à la hanche de cette dernière. Bon là elles sont à peu près stable.

Susan était venu avec des camarades de classe dont l'un deux la foudroya du regard. Jezabel lui adressa un bon vieux doigt d'honneur histoire de bien lui faire comprendre où il pouvait se le ranger son regard à la con si il veux pas se faire crever les yeux. La question de ce qu'elle foutait là la fit buger un peu. Non mais c'est vrai qu'elle ce qu'elle foutait ici précisément.


"Bonne question Suze, là je suis pétée, mais je sais pourquoi ça fait deux heures que je picole , et je me suis remise d'un black out ici... J'ai un peu abuser sur l'ecsta je crois. Bah ça n'as aucune importance. "

*Le plus triste dans cette phrase c'était qu'aux yeux de Jezabel ça n'avait vraiment aucune importance. Elle avait trouver Susan, le reste, balek frère. Bon maintenant elles avaient un but: le bar. L'avancée jusqu'à ce dernier se fit sans trop d'encombre, deux trois gens de bousculer et un orteil contre une table, et Suze fit dégager un mec du bar qu'elles puissent avoir de la place, le tout sous le rire de Jeza. *

"Je dormais pas, je comatais, nuance !"

*La chanteuse commanda une pinte de la bière maison et prit son portable.*


"Bon j'ai la dalle. Pizza. Tu prendra quoi ?"

*Jezabel commença donc à composer le numéro d'une pizzeria avant de reprendre la conversation.*

"Bon sinon ça va belle gosse ? Tu viens souvent ici ? Tu vis encore chez tes parents ? T'as de beaux yeux tu sais ? Quoi d'neuf ?"

*Jezabel avait débiter tout ça en se marrant à moitié et articulant quand ça l'enchante. Yep y'as pas à dire elle est déjà pas mal avinée et elle compte pas s’arrêter là, ça faisait un moment qu'elle n'avait pas croiser Suze et elle comptait bien en profiter pour discuter, dire de la merde, et vu leurs karmas commun, faire de la merde.*
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 10 Oct 2016 - 16:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Susan rit de bon coeur à ce que lui avait répondu Jezabel. Enfin, elle riait pour pas grand chose, dans un état pareil. Elle avait repoussé ses cheveux humides en arrière pour pas qu’ils ne viennent se coller à son front de manière fort peu élégante. Comme s’il lui restait la moindre once de classe à cette heure-ci. Sérieusement.
En tout cas, ça faisait du bien de la voir lever un beau doigt à Pat. Le pauvre, il faisait le fier pendant quelques instants, puis prenait de méchants retours de karma. C’était tout ce qu’il gagnait à être si con. Les autres étudiants étaient déjà en train de le charrier.

L’écoute du récit de la blonde était assez folklo. Pas étonnant de sa part, ceci-dit. Si elle même se trouvait négligente et à l’occasion je-m-en-foutiste, voir la blonde pendant plus de cinq secondes lui suffisait à relativiser tout ça. On pouvait difficilement faire plus nihiliste. Parfois, elle se surprenait à s’inquiéter des endroits bizarres ou des situations improbables dans lesquelles la chanteuse avait pu se fourrer.

Tu comatais ? Et moi j’suis pas bourrée, j’suis juste fatiguée, ouais ouais.

Fit-elle avec un sourire insolent. Elle était tout à fait pour l’initiative de commander des pizzas.


Ouais vas-y, une américaine.

Elle-même s’affairait à commander leurs pintes pendant que Jeza était au téléphone. Susie mit un petit coup de coude à la chanteuse lorsqu’elle se mit à déblatérer des répliques de vieux dragueur. Elle rit et rajouta :

Wesh bonnasse, asv ?

Pour age-sexe-ville, vieux discours datant des années msn messenger. Mais elle pouvait aussi vraiment donner des nouvelles. Elle fit une liste, en comptant consciencieusement sur ses doigts à chaque nouvel élément.

Alors, j’ai une pizzeria, mais on livre pas. J’ai la meilleure meuf du monde, c’est con elle a pas pu v’nir ce soir. J’ai combattu des robots géants au parc d’attractions d’Aquatoria. J’ai arrêté un terroriste qui voulait buter une candidate à la mairie. Oh, et j’ai décidé de me faire pousser les cheveux longs et de mettre des jupes.

Elle marqua une pause et haussa un sourcil.

Y’a une affirmation fausse, devine laquelle.

Elle s’attendait à ce que Jeza sorte une belle connerie à cette étape là du discours. Elle porta un toast approximatif en cognant le rebord de sa pinte contre celle de la blonde et en but une belle rasade. Sa tête tournait déjà bien assez, mais eh, boire en bonne compagnie, c'était important ! Et puis elle faisait confiance à la chanteuse s'il fallait l'accompagner aux WC. Ou l'accompagner si elles se faisaient virer à coups de pied au derrière aussi.

T’as pris la pizza avec du fromage dans la croûte, hein ? On va s’foutre où pour bouffer tout ça ?

En voilà une vraie question. Son regard s’était fait on ne peut plus sérieux. Elle n’eut pas le temps d’étouffer un tonitruant rot qui remontait du fin fond de ses entrailles, mais bon, le bar était bruyant, elle n’avait fait que rôter au visage de son interlocutrice. Elle avait surement déjà vu pire. Quelques personnes autour s’étaient retournées pour la dévisager, mais elle ne s’en rendit même pas compte.

J’suis sure tu peux d’viner c’que j’ai bouffé.

Commenta-t-elle, sans prendre la peine de s’excuser.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 10 Oct 2016 - 16:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Rencontre Vilainique' :
La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] 486317supervilain
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 10 Oct 2016 - 18:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
*Jeza riait. Cela lui faisait du bien après toute cette merde à l'éclipse. Elle avait besoin de retrouver des repères simples. Et la Gal Pal ultime qu'est Suze était un repère sûre. Ouais un moment qu'elle ne s'était pas marrer simplement comme ça. A croire que depuis un moment cette ville partait en couille. C'était pas pour lui déplaire, sauf que c'était elle qu'on venait faire chier. Et no one fucks with jezabel. La demoiselle demandait une américaine avec croûte fromage, Jeza passa donc la commande, avec une ranch pour elle, avant de raccrocher.

"Tout à fait l'alcool n'as rien à voir là-dedans !"

*La blonde lui adressa un grand sourire avant d'éclater de rire une nouvelle fois, et dans ses grands geste mettre de façon une tarte involontaire à un gars qui se rapprochait, et donc qui s'en alla aussi sec. Ouais non il allait pêcho ce soir, ou du moins aucune de deux filles qui nous intéresse dans ce récit. Prenant ses grands airs de prédatrice elle répliqua à Susan :*


"Âge : T’inquiète bébé c'est légal,Ville, Chinatown, ça compte ? Et enfin sexe, oui avec plaisir, ça tombe bien y'as une jolie ruelle obscure dérrière le bar !"

*Je vous ai déjà parler de la finesse légendaire de cette femme ? Ouais je crois environ deux trois fois par post ouais. Après si elle fait aucun effort j'y peux rien moi ! Je ne suis qu'un pauvre Narrateur ! Trêve de bouffonnerie. Suzy lui raconta donc tout ce qui s'était passer depuis la dernière fois où elles s'étaient croiser. Alors, des robots tueurs, déglinguage de terroriste,une pizzeria et une meuf ! En voilà un agenda remplit, Jeza lâcha un sifflement admiratif fort peu courtois. *

"Bah putain t'as pas chômée ! Niveau robot j'ai eu le droit à des robots grenouilles de bénitier et aussi des machin-trucs-Monculsurlacommode magique. Les deux ont foutu le boxon dans l'Eclipse ses fils de putes.V'là j'ai de nouveau envie d'arracher des couilles à mains nues, et Jean-Drague si tu continue ton chemin avec ton sourire de crétin, ça sera les tiennes. Suze, faudra que je passe dés qu'elle sera ouverte !"

*Car oui au même moment un mec s'était rapprocher avec un sourire de couillon aux lèvres. La répliques le laissa un peu con sur place avant que le magnifique rot de Suzy le fasse faire demi-tour. Ouais sans menace de mort ça marche aussi faut croire ! Bon elles bougeait pour trouver un coin où bouffer leurs pizzas. Avant de bouger Jeza avala la moitier de sa pinte d'une traite et en chemin elle attrapa le menton de Susan avec ce même regard de prédatrice et ce foutu sourire malfaisant et lui balança en la regardant dans les yeux :*

"Il va falloir que tu me présente la personne qui à eût l'audace de me voler ma cinéaste favorite ~"

*Le tout sur un ton enjôleur à souhait. Puis elle repartie en direction d'une table vide avant de faire volte-face :*

"Une dernière chose ! "

*Et là remontant du fond de ses entrailles sortit un magnifique rot qui fit un petit blanc autour d'elles, sous le regard dégoûté des hypocrites de services. Mec on sait que tu fait des concours de rots avec tes potes, et toi meuf arrête de faire ta Princesse, t'est constituer comme tout le monde.*

"Nous voilà à égalité. "

*Jeza se posa donc sur une chaise, en tendit une à Susan et posa ses pieds sur la table, pour s'étirer dans un long gémissement. Ainsi affaler, ouais elleé tait bien. Elle s'alluma donc une clope pour en tirée une longue taffe qu'elle agrémenta d'un soupire de satisfaction.Et là Karma. Bah oui les enfants on parle des deux nanas les moins chanceuses de Star City ou les plus chanceuses vu que pour le moment elles sont encore entières.

Donc alors que la soirée s'annonçait sympathiquement non productive, la porte du bar éclata, un des éclats de bois venant couper la clope de Jeza avant de se ficher dans le mur. Putain de merde. Et là un type dont la tronche rappelait un truc à la blonde, mais sincèrement elle était trop cuite pour s'en rappeler débarqua. Le machin ressemblait vaguement à un humain. De grande taille, avec une tronche chelou qui tirait sur le vert/jaune, un costard jaune et un putain de chapeau. Que Jezabel trouvait cool. Alors chelou en chef pris la parole tandis que des hommes habiller en couleurs flashy et à la tronche masquer pénétrait dans les lieux armer tenant tout le monde en joue. Ils devaient être six sans compter le mec Chelou. Donc Chelou prit la parole.*

*


"Mesdames, Messieurs, du calme, je signerais des autographe plus tard. Restez calme, je ne suis là que pour une simple prise d'otages, rien d'alarmant ! Ne vous en faîte pas ! Tout devrait bien se passer !"

*Ouais elle le remettait pas, et ça n'as aucun rapport avec le manque d'imagination pour le background de ce vilain du Narrateur, mais avec le taux d'alcoolémie de Jeza et ça manie de ne pas faire gaffe au monde autour d'elle et de se foutre des choses du moment que ça ne la touche très directement elle ou une personne à qui elle tient. Mais un des sourcils de la blonde tiquait, et une veine de sa tempe pulsait très fort. Car oui on vient de lui niquer une clope et on venait encore l'emmerder. Oui ça n'allait pas tarder à partir en steak pour de bon.*
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 10 Oct 2016 - 21:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Réplique par réplique, Jezabel semblait tenter le tout pour le tout pour faire mourir Susan de rire. Pourtant, la chanteuse aussi avait un sacré quota d’aventures bizarres dans son agenda ! A croire qu’en réunissant leurs deux karmas pourris, elles pourraient sans souci rétablir une paix durable dans la ville. A condition qu’elles se prennent toutes les merdes sur le coin du nez. Ca n’était pas forcément souhaitable, et certainement pas dans leur état.

J’t’offrirais une pizza dès qu’on ouvre.

Garantit-elle à son interlocutrice, en hochant vivement la tête. Mieux valait qu’elle évite de promettre des pizzas à tout le monde dès qu’elle aurait un peu bu, sinon elle courait droit à la faillite. Et on finirait par l’appeler “the_pizza_girl” sur internet.
La fuite de Jean-Drague acheva de la faire éclater de rire. Elle essuya même une larme au coin de ses yeux. Soit elle était trop bon public, soit c’était vraiment rigolo, quand même.

Elle haussa un sourcil et se mit à loucher exagérément lorsque la blonde saisit son menton pour prendre ses airs de serial loveuse. Une fois ses yeux revenus droits -elle avait peur qu’ils restent coincés si elle le faisait trop longtemps-, elle tira la langue et montra les dents avec un grognement très cliché.

Grr. Bien sur que j’te la présenterais.

Elles s’étaient mises en mouvement vers leur nouveau QG de la soirée, après un rot fabuleux que la cinéaste applaudit sobrement en inclinant la tête. Il y avait du niveau, elle était face à une pro. Elle craignait juste que ça ne fasse remonter d’autres choses et que Jezabel ne lâche un petit bout de quelque chose sur le plancher. Heureusement, il n’y eut rien d’autre.

Une fois installées, avachies, étalées, avec leurs bières sous la main, Susan s’apprêtait à raconter la blague de la lesbienne au second rendez-vous. Mais elle fut interrompue par une entrée des plus fracassantes par un étrange bonhomme au visage vert et au costume coloré. Elle fronça les sourcils. Elle avait vu sa trogne aux infos et dans les réseaux sociaux. Il était recherché pour plusieurs prises d’otages sanglantes et des braquages brutaux. D’ailleurs, il l’était dans plusieurs états et n’avait cessé de voyager de l’un à l’autre, perpétrant ses crimes sans jamais être pincé par les forces de l’ordre.

Hein ?” Elle lança un regard en biais à Jeza. “Rien d’alarmant, ça veut dire qu’on peut continuer à boire comme des trous ?

Elle s’était exprimée à voix haute, sa voix seule dans le silence de mort qui s’était installé en un instant dans le bar. Les regards étaient passés des intrus à elle en une fraction de seconde. Elle répondit à ses camarades qui lui faisaient signe de la fermer avec un haussement de sourcil.

Elle tourna son regard vers le chef de bande et leva les mains d’un air innocent.

On attend une pizza. Alors tuez pas le pizzaiolo quand il arrive, s’il vous plait.

Sa demande fut accueillie par un ricanement quasi-dément. Les sbires n’avaient pas l’air si enthousiastes, ils étaient cramponnés à leur armes et les pointaient sur tout le monde, particulièrement celles qui osaient l’ouvrir face à eux.

A condition que je récupère 50% de chaque pizza !

Fit-il avec un sourire si large qu’il en paraissait inhumain. Ce type était cinglé, il fallait l’admettre, et il en avait l’allure. Mais pas autant que Susan après autant d’alcool. Jezabel et elle ne payaient pas de mine, et c’était bien pour ça qu’il ne fallait pas les sous-estimer.

Pas de souci. Faudra juste te la prémâcher parce qu’on va te péter les dents.

Avec un peu de chance, il n’aurait plus faim après la raclée que Susan comptait leur coller, et elles pourraient garder leurs parts pour elles seules.

Vas-y, celle qui en désarme le plus se fait offrir la pizza par l’autre.

Elle-même se contenta d’un regard noir vers le criminel qui pointait son fusil vers elles deux. Une puissante onde de choc accompagnée d'un son de claquement dans l'air l’envoya traverser la vitre qui donnait sur la rue, et terminer sa course une dizaine de mètres plus loin.

Et de un.

Citation :
Lancer de dé 1
Réussite : Pas de civils blessés
Echec : Civils blessés

Lancer de dé 2
Réussite : Susan en désarme deux de plus
Echec : Susan n’en désarme qu’un de plus

D'autres sbires s'agitaient en pointant leurs armes vers Susan et Jezabel. Les clients se plaquaient avec prudence au sol, de peur que les tirs ne retentissent. Lorsque quelques balles fusèrent vers la cinéaste, celle-ci avait disparu. Disparu ? Avec un bruit de flatulence retentissant, elle était réapparue en une fraction de seconde derrière l'un des criminels masqués, qu'elle frappa sur la tête avec une planche provenant de la porte brisée un peu plus tôt.

Et de deux.

Le choc sourd avait attiré l'attention vers elle, et elle espérait bien que son amie allait en profiter pour leur coller son pied au derrière. Ou leur arraché les couilles, comme elle en avait si envie depuis un peu plus tôt.
Susan se tourna vers le sbire le plus proche d'elle et à l'aide d'infrasons qu'elle généra directement à ses oreilles, le força à se plier en deux avec un cri de douleur. Il avait lâché son arme et plaqué ses deux mains sur ses oreilles, ce qui ne servait absolument à rien face à ce type d'assaut. L'étudiante lui colla un bon coup de tête dans le nez, pas suffisant pour le mettre K-O, mais suffisant pour le faire reculer pendant qu'elle éloignait son arme à feu.

Et de trois.

Elle ne l'assomma pas immédiatement et fut forcée de relâcher sa concentration sur lui, tout bonnement parce qu'elle était trop occupée à vomir sur le plancher tant sa tête lui tournait, et l'estomac se retournait.
Pas une si bonne idée que ça.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 10 Oct 2016 - 21:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] 576808Russite La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 10 Oct 2016 - 22:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Non mais voilà. Cette soirée aurait pu être sympa dans le sens non productif. Mais comme toujours une bande de trouducs cosmiques se pointent et font chier. Alors déjà que Jeza sobre est pas commode quand on l'emmerde, alors pétée comme elle l'était, elle ne risquait pas de leurs faire des câlins ou la morale.

Suze, qui était elle aussi méga pinté était apparemment pas d'humeur à ce qu'on la fasse chier elle aussi. La première question de la brune était de savoir si ils pouvaient continuer à tranquillement se pinter de la gueule, car bon on à un planning de cuite à tenir. Apparemment les civils présent était pas super chaud pour ce genre d'intervention, puis Suze balança que bon, elles attendaient une pizza, donc fallait pas buter le livreur car bon, elles ont la dalle.

Le vilain lui était complétement frapper, à la demande de Suze, clamant qu'il prendrait la moitié des pizzas. Ouais non il doit pas être éclairer dans toutes les pièces pour essayer de prendre la pizza de Susan. C'est genre une tentative de suicide, que quelqu'un appelle les pompiers.

Jeza sentait que ça allait partir en couille. Alors elle ôta les pieds de la table et acheva sa pinte et commença à se concentrer. Et le petit concours de Suze la fit rire, aller pourquoi pas. La blonde ne répondit pas, c'était pas facile de se concentrer sur son pouvoir d’Accélération avec trois grammes dans chaque jambe.

Susan commença en envoyant un à terre, avant de se téléporter dérrière un autre, ce qui attira l'attention sur elle. Bon elle n'avait réussit qu'à se concentrer deux secondes, ça ferait l'affaire.

Dans un courant d'air la blonde se retrouva entre deux sbires, et alors qu'elle voulait simplement taper sur leurs mains, ce qui à la vitesse où elle allait suffirait à les projeter eux et leurs flingues à terre,e t sans doute leurs briser le poignet, elle perdit l'équilibre à cause de l'alcool et leur colla à chacun une baffe. A cent vingt kilomètre par heure, une baffe, ça fait du dégât.


Jet de dés 1 :
Deux réussites : les deux sbires sont projeter mais aucun ne heurte de civil qui se mettent à l'abri au bon moment.
Une réussite : l'un d'entre eux s'écrase contre un groupe de civil, plus de peur que de mal, mais quand même y'as moyen de se péter un truc.
Deux échecs : Les deux heurtent des civils et en prime Jeza dégueule.

*Les deux abrutis valsèrent donc sans ménagement, s'écrasant sur des civils qui n'avaient pas eu le temps de se mettre à l'abri. Merde. Espérons qu'il y ai pas de blesser grave chez les civils. Les deux trous ducs quand à eux devaient avoir une paire de côte de péter, les mains de Jeza les ayant frapper à cet endroit. La blonde allait balancer un truc, mais l'alcool remonta et elle vomit tout ce qu'elle savait sur le sol. Bon au moins restait qu'un gars et le guignol.*

"Je crois que t'as gagner Suze."

*Y'as plus qu'à espérer que l'effet de surprise leurs fasse gagner du temps, car les deux filles venaient de se vider l'estomac sur le plancher du bar. Qu'elle idée de se battre bourrer aussi. Et puis on s'en fout, elles sont pas du genre à regarder sans rien faire, tant pis si ça leur coûte.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 11 Oct 2016 - 11:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Yurk. Susan avait le goût amer de l’alcool régurgité en bouche, et ne garda pas longtemps les yeux rivés sur la flaque de bière qu’elle venait d’éjecter. Celui qu’elle venait de désarmer revenait à l’attaque et l’avait bousculée d’un coup de pied. Autant dire qu’à ce niveau là, il ne fallait pas grand chose pour faire perdre l’équilibre à Susan : Elle tituba et essaya de se rattrapper à tout ce qui lui passait sous la main, pendant de longues secondes qui auraient pu lui valoir une vidéo youtube à plusieurs centaines de milliers de vues. Oh oui, elle retardait la chute autant que possible, mais ses fesses finirent bien par heurter le sol : le chef de la troupe s’était contenté de lui faire un croche-pied en ricanant d’une façon toujours aussi démente.

Il avait l’air de s’amuser comme un petit fou à voir ses collègues se faire dézinguer.

Quelques civils avaient paniqué en recevant deux sbires hors service dans la trogne. Ca aurait pu être pire ! Ils devaient s’estimer heureux de ne pas avoir pris des tirs en rafale dans le lard. Les autres clients du bar observaient les deux combattantes d'un air effaré, et les camarades de Susan étaient dans une angoisse encore un peu plus profonde.

Cherchant à retrouver ses repères, Susan tâtonna autour d’elle et se hissa difficilement sur ses jambes. Celui qui l’avait poussée se pencha pour ramasser son arme lorsqu’elle le cueillit avec une onde de choc qui l’envoya valdinguer lui aussi par la fenêtre.
Pas d’armes. Les armes, c’était de la triche.


Citation :

Lancer de dé 1
Réussite : Le sbire restant ne peut pas tirer
Echec : Le sbire tire.

Lancer de dé 2 (Si echec au 1)
Triple réussite : Il ne touche personne
Double réussite : Il touche Susan
Une seule Réussite : il touche un civil
Echec : Il touche Susan et un civil


L’un des petits soldats du super-vilain semblait beaucoup apprécier la triche, puisqu’il cherchait désespérément une fenêtre de tir pour dézinguer les deux importunes. Une série de coups de feu retentirent, mais dans sa grande titubance aléatoire, Susan parvint à éviter chaque balle. Le plancher ne fut pas épargné.

STOP !

Rugit-elle à son intention. Non seulement il visait mal, mais il avait plus de chances de blesser quelqu’un à l’extérieur du bar qu’à intérieur, vu comment il s’y prenait. L’un de ses pouvoirs consistait à moduler les ondes qui constituaient le son de sa voix pour instiller certains sentiments ou certaines sensations à son auditoire. Pour le coup, l’ordre fut sans appel, et d’un coup apeuré, le brigand leva les mains en lâchant son arme, d’un air de dire “C’est pas moi !”.
Les civils aussi avaient réagi en se tassant un peu plus sur eux mêmes, intimidés. Probablement que Jezabel avait aussi été touchée par son cri de guerre, mais elle n’y avait pas réfléchi.

L’effet de son pouvoir n’allait durer qu’une poignée de secondes. Elle comptait s’en servir pour mettre définitivement hors d’état de nuire le sbire.
Sauf que.

Une main gantée se posa sur son épaule, lui glaçant le sang. Elle s’arrêta net.
La présence du chef de la bande avait été si anecdotique pendant ce combat qu’elle l’avait complètement oublié.

Je ne me lasserais jamais d’embaucher ces incompétents pour les voir se ridiculiser en public.

Susan fut prise d’un haut le coeur, qu’elle retint à grand mal. Sa tête tournait, elle voulait se dégager et lui mettre sa main dans la figure, mais elle était incapable de bouger le moindre muscles. Plus le contact était prolongé, moins elle se sentait capable de réfléchir.

Lâche moi ou j’te vomis sur les pompes.

C’était une menace originale, mais malheureusement la seule qu’elle était capable de prononcer. Elle sentait son esprit si confus que l’utilisation de ses propres pouvoirs lui semblait hasardeuse et infaisable.
L’homme au visage vert ne répondit à la menace que par un rire amusé et terriblement maniéré avant de saisir Susan par les cheveux pour lui tirer la tête en arrière et la garder comme son otage privilégié.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 11 Oct 2016 - 11:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Susan Suncana' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


#1 'Jugement du Hasard' :
La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] 607338Echec

--------------------------------

#2 'Jugement du Hasard' :
La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] 576808Russite La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] 576808Russite La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] 576808Russite
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 11 Oct 2016 - 18:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
*Putain. Jezabel avait de nouveau des larmes aux yeux. Quand elle vomit, la brûlure de l'acide gastrique, mêlé à la bière pour le coup, lui tire toujours une larme ou deux. Putain qu'elle déteste vomir.Déjà deux fois ce soir. Et en plus là c'était leurs fautes à ses connards.

Ses jambes flageolaient, elle était pencher en avant et haletait. Oui elle déteste vomir, ça la fout toujours dans tout ses états. Elle à mal faim, elle est en colère et surtout elle encore complétement péter. Et toutes ses émotions négatives ne sont que amplifier par l'alcool.

Pendant ce temps là Susan avait appris à voler à un autre mec, et un second se mit à tirer dans le tas, mais ne toucha personne, suite à quoi usant de ses pouvoirs l'ultime gal pal hurla "STOP"*


Jet de dés :
Deux échecs : Jeza subit tout comme le sbire le STOP de plein fouet
Une réussite : Jeza se remet du stop un peu avant ayant une fenêtre d'action pour le sbire désarmer
Deux réussites: Que ce soit l'alcool ou un heureux hasard, Jezabel n'est pas affecter.

*Le STOP retentit dans la tête de Jezabel, la faisant effectivement s'arrêter, ce qui eu d'ailleurs l'avantage de stoper le tremblement de ses jambes. Cependant alors que les civils continuait de se recroqueviller Jezabel avait autant repris ses esprits que l'alcool le lui permettait. Elle s'approcha du dernier sbire qui était encore sous l'emprise de Susan, pris une chope quasi vide, la vida et la lui éclata sur le crâne, le mettant donc KO.

Cependant tronche de vomit détenait Suze. Il la tenait par les cheveux en mode "voilà ça c'est à moi, mon otage". La blonde se mit à voir rouge. Il est sérieux là le guignol. Il touche à SA SUSAN. Oui car comme Mike, Susan c'est à elle. Pas dans le sens que tu imagine petite fangirl, mais voilà son entourage étant assez limiter elle tient particulièrement aux rares personnes capable de la supporter.Elle commençait déjà à rassembler sa vitesse autant que l'alcool le lui permettait.*


"Je te préviens. C'est pas parce que tu te tartine d'uranium pour avoir une telle tronche d'abruti que je ferais preuve de pitié. Tu la lâche tout de suite. "

*Bien que titubante, le regard de Jeza en disait long : Tu va mourir. Tu va tellement mourir. La blonde serra les poings ne quittant PuckFace des yeux. La tension montant de secondes en secondes. Déjà deux d'écouler. Maintenant il fallait qu'elle réagisse au bon moment quand l'ennemi réagirait.*
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 11 Oct 2016 - 18:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

Esprit du Hasard
Maître du Jeu

Personnage
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Joueur
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 4598
ϟ Nombre de Messages RP : 4199
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Jezabel Leeson' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard


'Jugement du Hasard' :
La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] 576808Russite La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] 607338Echec
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 11 Oct 2016 - 20:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Pas touche aux cheveux…

Gronda Susan en foudroyant le visage-vert du regard. Elle détestait qu'on touche ses cheveux si l'on ne faisait pas partie d'un cercle de proches très spécialx et très restreint. Autant dire qu'il était aux antipodes de cette description. Il pouvait peut-être l’empêcher de bouger et de lutter physiquement ou avec ses pouvoirs, mais ça ne la faisait pas taire pour autant. Elle était enragée, tenait à peine debout, tout tournait autour d’elle, mais elle donnerait tout pour démolir la face de ce criminel là.

Il suffisait qu’il la lâche un instant, une fraction de seconde, et elle était prête à déchaîner sa rage en plein dans sa sale tronche verdâtre. Lorsque Jezabel entama ce qui ressemblait à un duel de regard, le super-vilain commença à faire quelques pas vers elle. Et Susan ne pouvait toujours pas s’échapper, elle sentait ses membres réagir uniquement pour le suivre comme un automate. Un automate dans une position particulièrement désagréable.

Les civils étaient tendus. Sans aucun doute, ils avaient appelé en cachette de l’aide, mais l’aide allait-elle arriver ? Personne n’avait semblé vouloir se jeter dans la bataille ou faire de distraction pour le moment.
Pourtant, le vrombissement d’une moto retentit soudainement dans la rue…

Citation :
Lancer de dé 1 :
Réussite : Un civil réagit
Echec : Meh

Lancer de dé 2 :
Réussite x2 : L’attention du vilain est détournée par la moto
Réussite x1 : L’attention du vilain est détournée par le civil (s’il y a civil, sinon Echec)
Echec : Meh

Les civils étaient toujours aussi figés. Ils avaient probablement vu de quoi l’homme aux vêtements flashy était capable et étaient en PLS de peur qu’il ne leur tombe dessus s’ils décidaient de s’interposer. Pour le plus grand déplaisir de Susan. Pourtant, tout espoir n’était pas perdu ! Le chapeauté tourna la tête, comme distrait, lorsque le bruit du moteur de deux roues se rapprocha du bar. Jusqu’à s’arrêter totalement devant celui-ci.

Pas de gyrophares, pas de véhicule blanc et bleu, non. Juste un scooter avec une boîte à pizza et un casque jaune un peu ridicule. Tout à fait détonnant comparé à la désolation qui avait pris place ici en l’espace de quelques dizaines de secondes. Le livreur, quelque peu intimidé par la scène et les deux zozos qui avaient été éjectés du bar, se contenta de rester juché sur son scooter en déclamant :

J’ai deux pizzas, au nom de Leeson !

Il ne fallait pas que Jeza relâche sa concentration. Pas avant le bon moment. Susan s’exclama, alors qu’elle était toujours la tête en arrière en train de fixer tantôt le plafond tantôt son agresseur :

C’est pour moi ! On peut aller les chercher ?

Autant dire que faciès-caca-d’oie n’en revenait pas de l’audace de son otage. Elle semblait aussi frappée que lui, ce qu’il trouvait fort amusant. Il n’avait jamais quitté son grand sourire. Si bien qu’il lâcha les cheveux de Susan, sans pour autant rompre totalement le contact avec elle pour qu’elle reste sous son contrôle. Tous deux avancèrent vers le pizzaiolo.
La cinéaste ne cessait de parler, l’alcool aidant, pour garder l’attention sur elle et elle seule. Elle expliquait tranquillement au criminel qu’elle pouvait l’éclater avec son petit doigt s’il cessait de la contraidre de la sorte.

Vous savez, j’sais pas comment vous arrivez à faire ça, mais si vous m’lâchez, j’suis sure que vous allez finir genre en prison ou une connerie du genre. Alors z’avez intérêt à rester concentré, hein ? Vous allez me laisser porter les boîtes de pizza, quand même ? Faudrait pas les laisser refroidir, m’voyez.” Elle n’articulait pas du tout. Puis elle émit un rot, accompagné d’un haut le coeur.

Oups, j’ai un petit peu vomi dans ma bouche.

L’homme tournait complètement le dos aux civils, et c’était un moment idéal pour que la blonde le vienne à l’assaut.

 
Revenir en haut Aller en bas

 
La Mort Sur Le Dancefloor [Libre]
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] Categorie_6La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] Categorie_8


La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] Categorie_1La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] Categorie_2_bisLa Mort Sur Le Dancefloor [Libre] Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Saloon, alcool et bagarre [LIBRE]
» Operasyon Bagdag 2 di Jean Mari Samedi pot parol baz lavalas
» 18 octobre , commémoration de la mort d'Anténor Firmin
» Professeur Gérard V. Étienne est mort. Paix à son âme.
» Ike Turner est mort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] Categorie_6La Mort Sur Le Dancefloor [Libre] Categorie_8
Sauter vers: