AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Hana Bartow ϟ I think there's a flaw in my code

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 3 Oct - 11:40 Message | (#)

Informations Personnelles
ϟ Nom : Bartow, née Sun.
ϟ Prénoms : Hana, ses parents adoptifs ayant préféré qu'elle garde son prénom de naissance en lettre latines.
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge : 37 ans
ϟ Date de Naissance : 11 octobre 1979
ϟ Lieu de Naissance : Séoul, Corée du Sud.
ϟ Nationalité : Américaine depuis son adoption.
ϟ Orientation : Hétérosexuelle selon toutes vraisemblances
ϟ Métier : Ancienne neuro-chirurgienne, reconvertie en roboticienne des Laboratoires Astro, et qui donne ponctuellement des cours à l'USC et au HIT
Administration
ϟ Avatar : Bae Doona
ϟ Crédits : Pandadesil
ϟ Pseudo : Pandadesil
ϟ Âge réel : 24 ans
ϟ Parlez-nous de vous : Ici la réincarnation de Leila, craignez mon courroux !
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? Dans une autre vie
ϟ Que pensez-vous du forum ? Il est horrible ! Je devrais m'en aller avant de me faire tuer !
ϟ Quelques conseils à donner ? Ne me tuez pas
Historique

Donc pour la présentation, je suis le Dr. Charles Coleman -mais vous le savez déjà- , 57 ans, célibataire -*clin d'oeil* Mesdames-, et roboticien émérite dans le domaine. Mensurations top secrètes. J'aime mon café sans sucre, avec un énorme nuage de lait et un soupçon de cannelle, ainsi que les friandises pour acc... Pardon ? Nous ne sommes pas ici pour parler de moi ? Première nouvelle ! Je peux savoir alors de quoi ont doit parler ? Oh ! Le Dr. Hana Bartow, évidemment ! Nous sommes dans sa fiche de présentation, après tout. Milles excuses. Je pensais que vous auriez eu l'intelligence de vous adresser directement à la personne concernée, mais il est vrai qu'Hana est peu bavarde à son sujet. Avec elle, on a parfois l'impression que tout ce qui concerne sa vie privé est un secret d'état. Pour avoir eu à collaborer avec le gouvernement par le passé, je peux vous assurer qu'il est plus facile de tirer les vers du nez de certains agents de la CIA que de lui faire parler d'elle. Pour vous dire à quel point elle peut être coincée... Ou vous faire perdre foi en notre agence de renseignement.

Si je peux vous parlez d'Hana alors ? Vous voulez rire ? Je connais le moindre de ses petits secrets, chaque parcelle de sa vie, chaque seconde qu'elle a vécue. Je connais tout d'elle, depuis le moment où elle est venu au monde, jusqu'à celui où vous la voyez telle qu'elle est aujourd'hui. Une obsession vous dites ? Je ne vois pas de quoi vous voulez parler... Mais j'avoue avoir eu le béguin pour sa mère : ça doit y jouer pour beaucoup. Ah le Dr. Bartow... Quelle femme ! Si seulement elle ne s''était pas marié à cette statut militaire de Thomas. Sans vouloir manquer de respect au Général Bartow, évidement... Ah ! Je parle encore de la mère, bien sûr. Bon c'est vrai : la mère adoptive... Mais avouez qu'elles ont le même nez... Ou bouche... Enfin elles doivent bien avoir une ressemblance physique quelque part. Comment ? Hana est d'origine coréenne ? Oh mais quel gros raciste que vous faites ! Elle est sud-coréenne. Précision, précision ! Quoi qu'il aurait été peu probable qu'elle soit nord-coréenne. Ceux-ci sont trop occupés à mourir de faim pour que leur chef suprême puisse entretenir son obésité.

Pour en revenir à Hana, elle est donc née à Seoul, en Corée du Sud, mais elle a été très vite abandonné aux portes d'une église. Sa mère biologique était très probablement une jeune fille célibataire, vous voyez le genre. L'histoire habituelle, en somme. Vous voulez un petit secret ? Avant d'être adopté par Linda et Thomas Bartow, notre chère sud-coréenne avait été nommé, par les Soeurs catholiques, par le doux nom de Sun Ha-na. Depuis que j'ai eu cet info, je me fais un plaisir de l'appeler Dr. Sun. Essayez donc : cela a le don de l'énerver au plus haut point. Il faut dire qu'Hana n'a pas gardé de très bons souvenirs des premières années de sa vie qu'elle a passé là-bas. Les Soeurs pensaient qu'elle souffrait d'attardement mental. Les quelques familles qui avaient tenté de l'accueillir, avaient tôt fait de la ramener à l'orphelinat lorsqu'ils découvraient que quelque chose clochait avec elle. Amusant, lorsqu'on sait maintenant qu'elle est doté d'une intelligence hors normes. Si on avait dit à ces Soeurs que leur petite Sun Ha-na était une surdouée, elles vous auraient tout simplement ri au nez. Elle, une surdoué ? Alors qu'elle était incapable de se souvenir proprement des noms et du visage de ces camarades ? Personnellement, je n'ai jamais prit la peine de mémoriser le nom de mon assistant.

Une chance pour nous qu'Hana ait finit par être adopté par les Bartow, pour venir vivre dans notre magnifique pays, à Washington D.C plus précisément. Linda avait toujours eu un grand cœur, et profondément aimé les enfants. L'idée de l'adoption lui trottait dans la tête depuis aussi longtemps que je la connaissais. Adopter une enfant malade ne lui faisait pas peur, surtout qu'elle était pédiatre -je n'ai jamais comprit pourquoi elle gâchait son talent dans cette branche, en passant. Et vous savez quoi ? Voilà un autre des petits secrets que cache notre Hana -c'est qu'elle est une véritable cachotière celle-là ! Un secret qu'elle garde avec le plus grand soin. Ce que les Soeurs prenaient pour des lacunes intellectuelles, Linda avait vite fait de comprendre qu'il s'agissait d'autre choses. Après une séries d'examens et divers tests, les Bartow découvrirent qu'Hana souffrait de prosopagnosie congénitale : elle est incapable de reconnaître les visages. Bien sûr, elle voit une bouche, un nez, deux yeux, mais chaque visage lui semble étranger à chaque fois qu'elle le voit. Pas étonnant qu'elle ait horreur des miroirs et de son propre reflet. Vous vous imaginez, vous ? Vous levez chaque matin en voyant une étrangère dans votre salle de bains ? C'est ce qui m'arrive quotidiennement, mais pour une toute autre raison *clin d'oeil* Et là vous vous demandez, pourquoi garder cet handicap secret ? Bien sûr, cela lui faciliterait sûrement grandement la vie, et ses relations sociales, si elle disait simplement qu'elle ne peut pas reconnaître les visages, plutôt que d'apparaître comme une femme froide et égoïste. Mais par le passé, elle a eu affaire à des personnes qui ont profité de son handicap. De toute manière, ce n'est pas en criant sa condition sur les toits qu'Hana sera plus ouverte aux gens.

À cause de sa maladie, Hana était une enfant très farouche et réservée, qui montrait peu d'affection. Elle avait aussi tendance à piquer des crises de colère, et à se battre avec les autres enfants. Cela étonnerait plus d'un aujourd'hui, mais le Dr. Hana Bartow était une vrai petite bagarreuse, à l'époque. Elle était tout le temps en colère. Contre les Soeurs qui la rabaissaient. Contre les enfants qui la critiquaient. Contre ces familles qui la rejetaient. Linda l'a beaucoup changé. Elle l'a... Apaisée. Pour Hana, le monde était un endroit effrayant, rempli de personnes étranges, au visage changeant. Linda a su la rassurer, lui offrir la patience dont elle avait besoin. Elle lui a apprit à contenir sa colère... Un peu trop même. On ne peut pas dire qu'Hana montre beaucoup ses émotions, mais il vaut mieux ça que de la voir mordre le premier venu. Quoi que, j'ai toujours eu un faible pour les femmes qui mordent... Si vous voyez ce que je veux dire. Pardon ? C'est une fiche tout public ? Ah bon. Quel dommage.

Après l'avoir scolarisé dans un établissement pendant quelques semaines, Linda et Thomas ont bien vite dû se rendre à l'évidence qu'Hana n'avait pas sa place dans une école normale. Elle avait besoin d'un attention particulière. Ils ont donc décidé de la scolariser à domicile, sous l'enseignement de sa tante... Et je peux vous dire qu'ils ont tous été très surpris par la suite -qui ne l'aurait pas été ? Saviez-vous que 70% des enfants surdoués sont en total échec scolaire ? Des génies incompris. Pas étonnant, lorsqu'on voit le système éducatif de notre pays. Hana aurait pu finir ainsi, si ses parents adoptifs n'avait pas été aussi attentifs à ses besoins. Cette enfant farouche cachait une intelligence hors du commun et un énorme potentiel. Potentiel que sa famille prit soin de l'aider à développer. L'avantage des familles de scientifiques. C'est ainsi qu'à à peine 14 ans, Hana fut la plus jeune étudiante à entrer à l'école de médecine de l'Université Johns-Hopkins. Une véritable petite prodige. Bien sûr, déjà à l'époque, j'aurais préféré voir un potentiel comme le sien se consacrer à ingénierie, surtout après ce qui s'est passé cette année-là.

Vous ne voyez pas de quoi je parle ? Mais enfin ! Faites le calcul ! 1993 ? l'invasion d’extraterrestres pas beaux ? Omegalomane-qui-veut-diriger-l'univers ? Ça vous dit quelque chose ? Parce que moi, je m'en rappelle parfaitement. À l'époque, je travaillais encore pour le Dr. Anthony Bartow... Et ce fût aussi la dernière fois que je le vis. Comme beaucoup d'autres héros des années 80, il avait rangé son armure de super-héros après l'adoption du Mandon Act. Il fallait dire qu'il était un peu obligé, étant donné que les Forges n'ont jamais eut la bonne idée de cacher leur identité. Mais comme beaucoup de ces héros aussi, il ne pouvait pas rester les bras croisés alors que des innocents mourraient à cause de l'attaque du Terminus. Forge II avait alors reprit du service, pour la toute dernière fois, avant de périr comme tant de ses compagnons. Sa mort m'avait dévasté... Comprenez que ma relation avec les Bartow n'est pas le fruit du hasard. J'ai toujours été un grand fan des travaux du Dr. Allen Bartow. J'ai donc fait tout mon possible pour devenir l'assistant de son fils, Anthony, qui avait hérité non seulement de son surnom, mais aussi de ses extraordinaires pouvoirs, et continué ses recherches. À sa mort, mon monde semblait s'écrouler de toute pièce. Ma vie avait jusqu'alors toujours tourné autour des Forges. Sans eux, j'étais comme perdu... Une loque inutile. Bien sûr, j'aurais pu reprendre leurs travaux... Mais pour une raison étrange, je ne m'en étais jamais sentit digne. Cela fait de la peine au scientifique que je suis, mais j'ai toujours trouvé qu'il y avait une certaine magie qui englobait un nom. Un nom peut être porteur d'honneur, d'espoir, d'inspiration. Un nom représente tout ce qu'inspiraient les générations passées, et c'est pourquoi on le transmet aux générations suivantes. L'héritage, voilà ce que représente un nom.

Le Dr. Anthony Bartow avait eu l'intelligence de designer son héritier, malgré son absence de progéniture -il n'était pas très intéressé par l'agente féminine, si vous voyez ce que je veux dire. Son neveu, Howard, le frère adoptif d'Hana -ce n'était pas d'elle qu'on était censé parler normalement ? Malgré tout le respect que j'ai pour les Bartow -exit Thomas-, Howard n'était qu'un petit con orgueilleux. Comme son père, en fait. Enfin, il n'y a rien de mal à avoir de l'orgueil, à condition d'avoir le talent qui doit obligatoirement l'accompagner, sinon quoi on est juste un petit con. Howard était un idiot, borné et impulsif, qui se voyait faire de grandes choses, hors de sa porté. Pas étonnant qu'il ait voulu suivre les pas de Thomas. Je n'ai jamais comprit comment le Général Bartow pouvait être le fils d'Allen. Mais il fallait croire qu'Howard était encore plus con que lui -comme si c'était possible- étant donné qu'il n'a pas fallu longtemps pour qu'il soit gentiment remercier par ses supérieurs de l'armée. Il avait toujours eu du mal à suivre les ordres, préférant agir sans réfléchir. Le gamin s'était alors mit en tête de reprendre le flambeau des anciens Forges... La pire idée qu'il aurait pu avoir, si vous voulez mon avis. Bien sûr, à l'époque, cela m'avait fait chaud au cœur de voir que le nom de Forge allait continuer d'exister à travers son descendant, même s'il n'était pas le meilleur candidat. Mais après tout... Le sang d'Allen Bartow coulait dans ses veines, non ? Il portait son nom, et avait hérité des recherches, des prototypes, et des armures qu'avaient élaborés ses prédécesseurs... J'avais espéré le guider. Être le mentor qu'aurait dû être son oncle pour lui s'il n'était pas mort, mais cet idiot a refusé mon aide. Il prétendait pouvoir y parvenir seul. Howard ne m'avait jamais vraiment apprécié... Tout comme son père... Sûrement parce que je reluquais un peu trop sa mère, mais ce n'est pas une raison ! J'ai bien vite abandonné mon envie de l'aider. Je n'ai jamais pu supporter les gamins qui n'en font qu'à leur tête, comme lui. Mais j'aurais sûrement dû insister. Pendant plusieurs années, je me suis ressassé cette idée... J'aurais dû le guider, l'aider, lui enseigner. L'éduquer à réfléchir sur la porté de ses actes, à se tempérer... Si j'avais fait tout ça... Peut-être qu'ils ne seraient pas morts...

À l'époque où je travaillais avec Anthony, il avait ce projet : concevoir un androïde pour accompagner la police et les aider dans l'arrestations de criminels. Une idée noble qui avait donné naissance à Justice, ou police-bot comme j'aimais l'appeler. Malheureusement, Anthony est mort avant de le terminer, et Justice est resté à l'état de prototype, à prendre la poussière, jusqu'à ce qu'Howard le découvre... Cet idiot. Il avait déjà revêtu l'armure de son oncle pour attraper des criminels de Star City, en s'auto-proclamant Forge III. Mais, comme il fallait s'y attendre, il n'était qu'un jeune héros maladroit et inexpérimenté au sein de la Légion des Étoiles. Comme tous les gamins prétentieux, il aspirait à la reconnaissance. Il pensait pouvoir l'obtenir en achevant le projet d'Anthony.

Vous savez... Hana déteste Thanksgiving. On ne peut lui en vouloir pour ça, après ce qui s'est passé. C'était le novembre du nouveau millénaire, le 23 plus exactement. Hana avait déjà commencé le programme de résidence de l'école de médecine de Stanford, en Californie. Elle ne voulait pas rejoindre celui de l'Hôpital Johns-Hopkins, où travaillait sa mère, et risquer de voir ses capacités de médecin remises en question sous prétexte qu'elle était la fille du chef du service de pédiatrie. Déjà qu'elle avait du mal à se faire accepter à cause de son jeune âge. Toute la famille s'était réunis à Star City, au Manoir Bartow, pour Thanksgiving, sur l'invitation d'Howard. Il avait surtout envie de réunir un public. Cet imbécile m'avait même invité. Il voulait faire son spectacle et montrer à tout le monde qu'il était digne de porter le nom de son grand-père et l'armure de son oncle. Il était parvenu à achever Justice en utilisant son pouvoir, et comptait faire une démonstration à sa famille... Mais rien ne s'est déroulé comme il fallait. Son pouvoir avait dû... détraquer l'IA de Justice. Le robot est devenu hors de contrôle dès qu'Howard l'avait activé, et il a commencé à attaquer les invités. Linda est morte ce jour-là... Cet idiot d'Howard aussi, en essayant d'arrêter Justice. Thomas a faillit les suivre en voulant protéger Hana et Holly, mais le robot fou a finalement été arrêté grâce à l'intervention d'un Légionnaire. Ce qui s'est passé au Manoir Bartow... Ça a profondément traumatisé Hana, plus qu'elle ne voudra jamais l'admettre. C'est sûrement à ce moment là qu'elle s'est vraiment rendu compte que les pouvoirs des méta-humains, s'ils étaient mal utilisés, pouvaient être extrêmement dangereux. Un danger qui a commencé à inspirer la peur en elle.

Contre toute attente, cet imbécile d'Howard avait légué le Manoir Bartow, et tout son contenu, à Hana. Sûrement qu'il n'était pas si con, après tout, et s'était préparer à la possibilité de mourir lorsqu'il avait décidé de devenir Forge III. Beaucoup de personnes avait été étonné par cette décision. Voyez-vous, le Manoir Bartow est -ou plutôt était- une fierté, un véritable héritage familiale. Après la guerre, Allen avait accumulé une petite fortune grâce à la vente de brevet de ses inventions. Il avait décidé de s'installer à Star City, où il avait acheté le manoir pour un prix dérisoire. Une histoire de maison hanté, incluant meurtre, suicide, morts mystérieuses et apparitions de fantomatiques. Le Dr. Allen Bartow y a passé le reste de sa vie, avant de le léguer à son fils aîné, Anthony, qui lui-même avait finit par le léguer à Howard. Quand on possède un tel bien avec une telle histoire, on s'attend évidemment à ce qu'on se le transmette dans le cercle familiale. Malgré toute leur bonne volonté et tout ce qu'ils peuvent dire, certains ne considèrent pas réellement Hana comme une Bartow... Ils auraient certainement préféré quelqu'un dont le sang d'Allen coule dans les veines. Howard n'avait pas eu d'enfants : quoi de plus normal qu'il choisisse de léguer le manoir à l'une de ses sœurs. De plus, malgré leurs caractères radicalement différents, il s'était toujours très bien entendu avec Hana. Mais certains trouveront toujours l'énergie pour critiquer cette décision, s'étonnant qu'il n'ait pas plutôt choisit Holly, la petite dernière de la fratrie. De toute manière, le débat sur cette succession était stérile, étant donné que plus personne ne voulait avoir à faire avec le Manoir Bartow, après ce qui s'y était passé. Hana la première. Elle était retourné en Californie aussi vite qu'elle le pu, laissant le manoir à l'abandon, et tendant d'oublier tous les mauvais souvenirs le concernant.

L'atmosphère est bien triste, vous ne trouvez pas ? Et si on changeait pour une note plus joyeuse ? Saviez-vous qu'Hana a été mariée ? Au passé, évidemment, elle est divorcée à présent. Mais c'était une courte période de sa vie plutôt intéressante. À l'âge où la plupart expérimente leur sexualité, Hana expérimentait le mariage. Comme c'est amusant. Parce que oui, ça l'est, lorsqu'on connaît les aptitudes en relations sociales de ce bourreau du travail qui n'avait jamais montré le moindre intérêt pour les activités charnelles. J'ai cherché, je peux vous l'assurer. Pas le moindre petit ami, ou petite amie... Ou sex friend. Une véritable petite nonne entièrement dévouée à la médecine. Pourtant... Elle a bien été mariée. L'envoyé du dieu de la débauche, qui a su déjouer ses voies impénétrables ? Un de ses patients, si ce n'est pas manquer de professionnalisme, ça ! Bon d'accord... Ancien patient... Mais avouez que c'est bizarre de se marier avec un homme dont on a trifouillé le cerveau. Hana l'avait rencontré durant sa dernière année de résidence. Le pauvre était condamné par une tumeur qui se trouvait dans une région délicate de son cerveau, décourageant les médecins qu'il avait rencontré d'opérer. Ils lui conseillaient plutôt la chimiothérapie : un diagnostique qui ne lui plaisait guère. Il s'était fait à l'idée de mourir et refusait tout traitement. Il fût envoyé à l'hôpital où Hana faisait sa résidence, après avoir perdu connaissance. C'est là qu'elle s’intéressa à son cas. Voyez-vous, Hana avait tôt fait de montrer qu'elle pouvait être une chirurgienne talentueuse. Elle en tirait une immense fierté, et était imbue de sa personne. Une tumeur cérébrale qu'on prétendait inopérable avait de quoi titiller son orgueil de chirurgienne. Elle s'était mise en tête d'opérer cette tumeur, réaliser l'irréalisable. Cela lui valu de se faire réprimandé par ses supérieurs, mais... Accrochez-vous... Elle a su les persuader de procéder à l'opération. Cette petite sait se montrer très convaincante par sa détermination et sa confiance en elle. Le plus dur avait été de convaincre le patient d'accepter de se laisser ouvrir le crâne en ayant aussi peu de chance de survivre sur le billard. Je ne vous apprendrais rien en vous disant que l'opération fut un succès, mais, comme il fallait s'y attendre, ce fut le neuro-chirurgien titulaire et responsable qui en reçu tous les mérites. Hana n'eu jamais la reconnaissance qui lui était due en contribuant en grande partie à sa réussite. Le genre de chose qui mettrait hors de lui n'importe quel chirurgien. Bien sûr qu'Hana était en colère contre son titulaire, mais, comme vous devez la connaître, elle su maîtriser cette colère. La dissimuler derrière un masque d'indifférence et de contentement. Linda lui avait bien apprit. Croyez-moi, il fût une époque où Hana aurait pu crever les yeux de cet opportuniste, mais elle avait changé, grâce à sa mère adoptive. Elle s'était donc contenté de garder le silence, et le laisser profiter des louanges. De toute manière, depuis qu'elle a terminé sa résidence, le Dr. Hana Bartow a eu bien des occasions de montrer son talent au maniement du bistouri.

Mais pour en revenir au patient et futur mari puis ex-mari d'Hana, ce petit chanceux est sortit vivant de son opération. Il mit encore quelques mois pour se remettre complètement de sa maladie. Tout juste le temps qu'il fallu à Hana pour finaliser sa résidence et se faire engager à l'hôpital Johns-Hopkins de Baltimore. Savez-vous quelle est la première chose que ce miraculé de la médecine a réclamé à la fin de son hospitalisation ? Hana. Ce petit coquin s'était mit en tête de la retrouver. Le monde est vraiment pavé de tarés avec d'étranges obsessions... Non je ne me sens pas du tout concerné. Il n'a pas mit longtemps pour localiser Hana, et commencer à rôder autour de son nouveau lieu de travail. Il allait dans les mêmes lieux qu'elle fréquentait, débutait une conversation avec les personnes qu'elle côtoyait, et provoquait volontairement des « rencontres fortuites » avec elle. Je crois qu'on appelle ça communément un stalker. À force d'observer notre Hana avec autant d'attention, il remarqua bien rapidement qu'il y avait quelque chose qui clochait avec elle... Qu'elle ne le reconnaisse pas une fois dans la rue est une chose. Mais deux, trois... Dix fois ? Au bout d'un moment, il finit par découvrir le handicap qu'Hana cachait, et elle par se rendre compte de qui il était, et de ce qu'il faisait. Cela ne l'empêcha pas de continuer à s'impliquer dans sa vie, pendant qu'elle s'abstenait de s'en plaindre, de crainte qu'il ne révèle son secret à ses proches. Dit comme ça, cela ressemble à une relation très tordue et malsaine, où Hana était la victime, et lui le bourreau... Sûrement, mais je peux vous assurer qu'il n'avait rien d'un bourreau. À aucun moment il n'a menacé Hana de quoi que ce soit. Au contraire... Il était son prisonnier. Sans s'en rendre compte, Hana l'avait capturé.

Évidemment, les proches d'Hana s'étonnait de voir cet étrange personnage tourner autour d'elle. Ils se questionnaient sur son identité, et surtout sur la nature de leur relation. Il clamait à qui voulait l'entendre, ou non, qu'il était son fiancé, tandis que la concerné se contentait de répondre qu'il était son stalker, sans jamais s'en plaindre plus que ça. Et, contre toute attente, il fût un jour où la réponse d'Hana changea : il était son mari. Il avait finit par se montrer assez convaincant, ou bien elle avait abandonné toute résistance, qui sait ? Les deux cachotiers s'étaient unis légalement sans en informer qui que ce soit, lors d'une cérémonie intime dont personne n'avait connaissance. Leur mariage aurait tout aussi bien pu rester dans le secret total, jusqu'à leur divorce. Vous savez, avec une telle histoire, et un tel écart de personnalité, bien des gens avaient du mal à réellement cerner leur relation, et à savoir s'ils s'entendaient ou s'ils étaient fait l'un pour l'autre. Personnellement, je pense qu'ils étaient deux moitiés qui se cherchaient et qui se sont trouvés, malheureusement. Deux âmes sœurs d'une autre vie qui n'étaient pas destinés à celle-ci. La raison de leur rupture est d'une simplicité dégoûtante, à croire qu'ils n'auraient jamais dû se marier dès le début. Après quelques années à peine de roucoulades, notre Roméo apprit, des dires d'une infirmière trop bavarde, qu'Hana était enceinte. Je vous rassure, il n'a pas prit ses jambes à son cou – personnellement c'est ce que j'aurais fait. C'était tout l'inverse : il était fou de joie, et attendit chaque jour avec impatience qu'Hana lui annonce officiellement cette heureuse nouvelle. Trop de joie, trop d'impatience... Imaginez sa déception lorsqu'Hana, coincée au pied du mur, dû lui révéler qu'elle avait avorté, et ne comptait jamais le lui apprendre. Voyez-vous, pour Hana, rien n'était plus important que son travail, parce que son travail consistait à sauver des vies, et rien ne devait être plus important que sauver des vies. Quelle ironie. Après une longue dispute qui ne servait à rien, ils s'entendirent tous deux pour divorcer. C'est ainsi que leur mariage prit fin : comme le début, soudainement, sans que personne ne s'y attende.

Vous vous doutez bien que notre cœur de glace d'Hana n'a pas gaspillé son temps à se morfondre sur ses quelques années de mariage. Du moins elle ne l'extériorisait pas. Elle était une chirurgienne, qui avait toujours vécu, et qui ne vivait que pour la chirurgie. Le nombre de personnes dont elle a sauvé la vie ne se compte plus. Ses mains réalisaient de véritables miracles dans le bloc opératoire. Pourtant, contrairement à ce que l'ont pouvait penser, malgré son orgueil et sa confiance, elle a aussi déjà refusé d'opérer bien des malades. Un chirurgien qui refuse d'opérer, cela avait le don de frustrer bien des patients, mais surtout leurs proches. Un jour, l'un d'entre eux apprit qu'Hana avait joué un grand rôle dans la réussite, contre toute attente, d'une opération qu'on pensait voué à l'échec. Devinez sa réaction, alors que tous les médecins qu'il rencontrait, Hana comprise, refusaient d'opérer sa femme en phase terminale. Le désespoir... La colère... L'injustice... Ces émotions qui poussent un homme à commettre l’irréparable. Particulièrement dangereux, lorsqu'on sait que la plupart des pouvoirs des méta-humains sont étroitement liés à leurs émotions. Parce que oui, cet homme en était un. Il avait une mutation plutôt intéressante d'un point de vu biologique : il avait la capacité de projeter des pics osseux hors de son corps. Quel dommage qu'il utilisa ce don pour attaquer l'hôpital où était interné sa femme cancéreuse. Il fit beaucoup de morts et de blessés, jusqu'à trouver Hana, en pleine opération. Tous ce qu'il voulait, c'était qu'elle opère sa femme. L'attaque de l'hôpital Johns-Hopkins se termina lorsque la police parvint à maîtriser le mutant, avec l'aide d'un héros local. Malheureusement, Hana s'est retrouvé blessé avant qu'ils n'arrivent. Elle s'était reçu un pic osseux dans l'épaule, qui l'avait paralysé.

Par chance, ce n'était pas permanent, mais Hana dû passer par une rééducation longue et douloureuse pour espérer pouvoir opérer de nouveau. L'attaque de l'hôpital l'avait projeté sur les devants de la scène médiatique. Certains la voyait en martyre et exemple parfait qui prouvait la dangerosité des méta-humains et la nécessité d'une politique de contrôle, tandis que d'autres la tenait responsable de l'attaque par son refus d'opérer la femme du mutant. La direction de l'hôpital finit par la conseiller de profiter de sa rééducation pour quitter temporairement Baltimore, le temps que l'affaire se calme. C'est ainsi qu'Hana revint à Star City, où elle n'avait plus posé les pieds depuis la mort de sa mère et de son frère. Bien que cela ne lui plaisait guère, elle emménagea au Manoir Bartow, et profita de ce séjour imprévu pour le faire rénover partiellement. Pour faire réparer les dégâts causé par Justice. Tenter d'effacer tous les mauvais souvenirs que portait ce manoir, en somme.

À croire que Star City est une ville maudite pour Hana. Elle voyait finalement le bout du tunnel dans la rééducation de son épaule, quand elle fût prise dans l'attaque de Greyzilla en 2009. C'est là qu'elle a perdu l'usage de ses jambes, clouée sur un fauteuil roulant, et condamnée à voir les gens la regarder de haut, au sens propre. Cet événement a dû être la goutte d'eau qui a fait débordé son vase. La blessure de trop. La femme que j'ai trouvé dans cette chambre d'hôpital n'avait rien de la grande et fière neuro-chirurgienne dont j'avais entendu parlé. À la place, j'ai trouvé une jeune femme blessé, aussi bien physiquement que mentalement, qui avait perdu toute motivation et toute confiance en elle. Parce que oui, je suis allé la voir lorsque j'ai apprit qu'elle s'était retrouvé impliqué dans la folie destructrice du Nippon. C'est là que je lui ai proposé de travailler avec moi. Et là vous vous demander : pourquoi ? Pourquoi elle ? Elle était qu'une neuro-chirurgienne : rien à voir avec la robotique. Alors, pourquoi ?

Vous n'êtes pas les seuls à vous être posé cette question. Elle non plus, elle n'a pas comprit le pourquoi de mon caprice. Mais est-ce si important que cela, le pourquoi ? Je vous l'ai dit plutôt : je crois qu'il y a une certaine magie qui entoure un nom. Quoi qu'en dise les mauvaise langues, Hana ne possède peut-être pas les gènes d'Allen, mais elle porte le nom des Bartow. De plus, elle est doté d'une intelligence rare, et d'un esprit affûté qui ne demande qu'à s’épanouir. J'ai vu en elle un potentiel inexploité, et l'occasion de faire revivre l'héritage d'Allen Bartow. Évidemment, je ne m'attends pas à ce qu'elle devienne le prochain Forge -sans vouloir me montrer sexiste. Mais j'ai bon espoir que, peut-être qu'un jour, elle aidera un futur Forge à voir le jour, et qu'elle le guidera, de la manière dont j'aurais dû guider Howard, pour que ses erreurs ne soit pas répétés.

Il a fallut du temps, mais Hana a finit par accepter ma proposition, comme vous devez vous en douter. Mais le saviez-vous ? Elle m'a posé une condition. Vous vous en rendez compte ? Imaginez seulement la file de jeunes étudiants enthousiastes qui se mettraient en quatre rien que pour avoir l’opportunité de me servir le café ! Et elle, elle qui ne connaissait rien de la robotique, elle a osé posé sa condition pour que je devienne son mentor et fasse d'elle la grande roboticienne qu'elle est aujourd'hui ! Hilarant. Bien sûr que j'ai accepté, sinon elle serait encore à se morfondre dans sa chambre d'hôpital. Il faut avouer que sa condition ne me posait pas plus de problème que cela. Évidemment, cela limitait grandement les possibilités, mais j'ai bon espoir qu'elle change un jour d'avis. Je suis un homme patient. Sa condition ? Elle est simple. Aucune de ses créations ne devra servir d'arme. C'est malheureux. Cela élimine d'office de nombreux contrats avec l'armée et la Star Squad, mais sa position est compréhensible, si on y réfléchit. Linda et Howard sont morts à cause de Justice, qui était à la base un prototype d'androïdes destinés à neutraliser les criminels ; et Hana s'est retrouvé paralysée à cause d'un robot géant créé par un scientifique fou. La dernière chose qu'elle souhaite, c'est être responsable d'un accident comme ceux-ci. J'ai accepté sa décision en prenant cela en compte, mais on ne peut pas dire que d'autres le fasse aussi facilement, en particulier son père. Cet idiot de général.

Après qu'Hana se soit remise de ses blessures, du moins autant qu'elle le pouvait vu son état, j'ai immédiatement commencé son apprentissage. Je lui ait conseillé de suivre des cours au HIT, à côté de quoi je lui dispensais aussi mon enseignement en partageant mes connaissances en la prenant dans un premier temps comme assistante pour qu'elle m'aide sur les projets sur lesquels je travaillais. Je savais déjà qu'Hana était une jeune femme particulièrement intelligente, qui apprenait à une vitesse surprenante. Mais le savoir et le voir sont deux choses complètements différentes. Avant même que je ne m'en rende compte, elle comprenait déjà parfaitement le fonctionnement de mes machines, et lisait un code avec autant de facilité qu'on lirait une simple liste de course. Si j'étais jaloux d'elle ? Évidemment que oui. Cela fait presque 30 ans que je travaille dans le milieu, et elle apprenait en quelques mois ce que qu'il m'a fallut des années pour le faire. N'importe quel maître à peur de voir son élève le dépasser. Malgré tout, même si elle est aujourd'hui une scientifique émérite, et non plus mon assistante mais ma collaboratrice, j'aime me convaincre que j'ai encore des choses à lui enseigner grâce à mon expérience. Et puis, je dois l'avouer, c'est aussi une fierté de l'avoir comme élève. Rien que l'année dernière, elle a fait parlé d'elle en gagnant le prix Loebner avec son IA, Alpha 1.0, qui a passé avec succès le test de Turring. Tout ça grâce son invention : le cerveau positronique. Un appareil technologique qui sert de processeur, qui ne fonctionne pas en langage binaire, comme la plupart des ordinateurs, mais qui se base sur le fonctionnement d'un cerveau humain, permettant la création d'IA qui reproduisent la conscience humaine. Comment voulez-vous ne pas être fière d'elle ? Oh je sais ! Il faudrait le demander à notre cher Général Bartow... Oh pardon : je voulais dire ex-Général Bartow, puisque cet idiot est à la retraite. Étonnant : j'aurais cru qu'il aurait choisit de continuer à servir son pays jusqu'à mort s'en suive. Mais sûrement qu'il n'avait pas vraiment le choix, à cause de ses problèmes cardiaques. Preuve qu'il a bel et bien un cœur : j'aurais pas mit ma main à coupé.

Depuis qu'Hana a commencé à travailler sur des robots à usage médical, et à reprendre certains des travaux d'Allen et d'Anthony, elle et son père sont en guerre froide. L'imbécile ! Tout père serait réjouit par la réussite de ses enfants, mais il fallait qu'il trouve de quoi se plaindre. Il est même allé jusqu'à affirmer qu'Hana n'avait aucun droit sur l'héritage d'Allen, parce qu'elle n'est pas une Bartow. Oh, je vous rassure. Bien qu'adoptée, Thomas a toujours aimé et considéré Hana comme sa propre fille, tout comme Holly. C'est juste que ce vieux con est particulièrement frustré par la décision d'Hana de ne jamais créer d'armes. L'ex-général qu'il est rêverait de voir les recherches de son père utilisé à ses fins militaires, mais Hana en a décidé autrement. Du coup, il reporte sa colère sur elle en clamant des choses qu'il ne pense pas réellement. Mais vous savez quoi ? En vérité, c'est cette décision qu'elle a prise qui m'a réellement convaincu de l'aider à reprendre les travaux des anciens Forges. Avant de la rencontrer dans cette chambre d'hôpital, j'avais toujours cette crainte de la voir finir comme Howard. Une crainte qui a bien vite disparue. Elle n'est pas comme lui. Howard n'était qu'un petit con qui avait soif de reconnaissance, et qui agissait sans réfléchir aux conséquences de ses actions. Hana est différente. Elle a peur. Et c'est cette peur qu'il l'empêchera de finir comme lui.

Dossier Médical
ϟ Description Physique : Au cas où vous n'auriez pas les yeux en face des trous, Hana est d'origine sud-coréenne. Cela ne se voit pas étant donné qu'elle ne peut pas se tenir debout, mais elle est légèrement plus grande que la moyenne, surtout pour une asiatique, avec de ses 1m70. Elle a un corps élancé et la peau pâle. Elle n'est pas du genre à beaucoup sortir beaucoup, et encore moins pour faire bronzette. Elle a un visage rond, et des yeux d'un brun sombre, encadré par sa chevelure noire qu'elle garde habituellement coiffé court jusqu'à la nuque. Ses traits sont plutôt simples, et n'ont rien de particulier. Elle n'est pas du genre à se maquiller, bien qui lui arrive de temps en temps d'en porter pour certaines occasion. Cependant c'est son assistante, et non elle qu'il s'en charge habituellement. Mais de manière générale, Hana ne montre pas particulièrement féminine, loin d'être un garçon manqué. Elle s'habille toujours de façon professionnels, bien qu'élégantes, en tailleurs ou robes sobres. C'est à se demander si elle connait la signification de 'décontracté'.

ϟ Particularités : Si vous êtes vraiment aveugle, sachez d'Hana souffre d'une paralysie de ses membres inférieurs, depuis qu'elle s'est retrouvé blessé dans l'attaque de Greyzilla en 2009. Hana se déplace donc dans un fauteuil roulant électrique (WHILL). Aussi, si vous arrivez, par je ne sais quel moyen, à dévêtir Hana, vous pourrez constater qu'elle possède une cicatrice sur le dos, au niveau de l'épaule. Ronde et brune, elle est semblable à celle d'une ancienne blessure par balle. Il s'agit en faite de la blessure causé par le pic osseux qu'elle s'est reçu lors de l'attaque de l'Hôpital John-Hopkins.
ϟ Description Mentale :
Hana Bartow peut paraître comme une femme extrêmement froide au premier abord. Bien qu'elle soit de nature colérique, elle a apprit à ne pas agir impulsivement, et à contrôler ses émotions qu'elle intériorise. De ce fait, elle préfère ne pas les montrer, surtout en présence de personnes dont elle n'est pas très proche. Même s'il lui arrive de sourire à certaines occasions, il ne s'agit généralement que de sourires de politesses. Politesse qui semble lui faire défaut, d'après certaines personnes.

Hana souffrant de prosopagnosie, elle doit se baser sur la tenue vestimentaire, la coiffure, la couleur de peau, la tonalité de la voix, la posture, et autres détails pour reconnaître son interlocuteur. Mais si malgré tout, elle ne parvient toujours pas à le reconnaître, ce qui arrive souvent, Hana se contente généralement de passer son chemin et de faire comme si elle ne l'avait pas vu ou entendu. Bien qu'elle s'efforce de rester courtoise le reste du temps, à force d'ignorer volontairement les gens, cela a contribué à maintenir son image de femme froide, malpolie et prétentieuse. Non pas qu'elle ne l'est pas, prétentieuse.

Ayant toujours été plus intelligente que la normale, et ce depuis son plus jeune âge, Hana est une scientifique particulièrement fière de ses réalisations, et est très imbue de sa personne. Bien qu'elle soit plutôt réservée en société, et plutôt maladroite dans les relations sociales, elle est très confiante sur le plan professionnel, et doute rarement de la réussite de ce qu'elle entreprend. Malheureusement pour elle, son orgueil se retourne en général contre elle lorsqu'elle doit faire face à l'échec. Si Hana aime se lancer des défis pour tester ses limites, elle a la fâcheuse habitude de rapidement perdre cette confiance en elle, à se décourager et abandonner lorsqu'elle échoue, ou rencontre des difficultés. En particulier lorsqu'il s'agit de tâches qui ne requiert pas ses capacités intellectuelles mais physiques. C'est pour cette raison qu'elle a si facilement laissé tombé la rééducation après son accident en 2009, alors qu'elle avait des chances de remarcher un jour, et qu'elle a dû abandonner la chirurgie qui lui tenait pourtant à cœur.

En dehors de cela, Hana est le genre de personne qui met son cœur à l'ouvrage dans son métier. Véritable bourreau du travail, elle est capable de se concentrer sur ses recherches au point d'en oublier ses besoins biologiques les plus basiques. Malgré son intellect et ses incroyables capacités de mémorisation, Hana peut se montrer très tête en l'air, et avoir du mal à se souvenirs de connaissances, de lieux, voir d'évènements futiles. Elle a aussi un très mauvais sens de l'orientation, ce qui pose problème si elle venait à se perdre dans un lieu étranger, étant donné qu'elle a trop d'orgueil pour se résigner à demander de l'aide.

Bien qu'elle ait arrêté d’exercé la chirurgie, Hana se considère toujours et avant tout comme un médecin, et continue de ce fait de respecter son serment d'Hippocrate. La vie humaine est, pour elle, sacrée. Même en ayant cessé d'être chirurgienne, Hana continue de travailler pour le bien d'autrui en utilisant ses nouvelles connaissances en robotique. Grâce à ses créations, elle espère non seulement amélioré la vie des malades, mais aussi sauver des vies. Cependant, malgré l'insistance de proches et de collègues, elle a toujours été très opposé à l'idée de concevoir des armes : cela allant à l'encontre de ses principes. Mais c'est aussi dû au traumatisme qu'Hana a subit à la mort de sa mère et de son frère, après que ce dernier ait perdu le contrôle d'un androïde. Elle est terrorisé à l'idée qu'une de ses créations servent à blessé, voir à tuer. À cause de ce qui s'est passé avec son frère, mais aussi à cause de l'attaque de son hôpital par un mutant, Hana a également peur des méta-humains, mais surtout du danger qu'ils peuvent représenter.
Super Dossier
ϟ Groupe et raisons : Citoyenne. Bien qu'Hana a ses capacités intellectuelles améliorées par une mutation de ses gènes, elle ignore sa nature et se considère tout simplement comme une humaine particulièrement intelligente, comme on peut en trouver parfois. De plus, elle n'utilise pas son intellect pour commettre des crimes. En tant que scientifique des Laboratoires Astro, il arrive qu'elle et son équipe aient à collaborer avec des agents de l'UNISON, voir des héros de la Légion des Étoiles, mais elle n'est pas plus affiliée que cela avec des organisations.

ϟ Pouvoirs et capacités :
Ϟ Intelligence accrue : Hana est doté d'une intelligence supérieure, ce qui lui permet d'apprendre et de comprendre les choses plus rapidement que les autres. C'est grâce à son intelligence hors norme qu'Hana est devenue la plus jeune médecin de son école, et qu'elle a pu se reconvertir aussi facilement dans la robotique après avoir dû abandonner la chirurgie.

Ϟ Mémoire absolue : Bien qu'elle soit parfois tête en l'air, Hana a la capacité de mémoriser parfaitement tous ce qu'elle lit, à la virgule près. Elle peut recopier un livre qu'elle a déjà lu sans le moindre soucis. Cependant, malgré cette mémoire photographique, Hana a tendance à facilement oublier les choses les plus simples, comme ses rendez-vous, les personnes qu'elle rencontre, et même ses besoins les plus basiques comme dormir et se nourrir.

Ϟ Protection mentale (Achat) : Hana est doté d'un cerveau qui fonctionne d'une manière plus complexe que les autres, et son mode de pensée s'en voit altéré. S'il est possible pour un télépathe ou tout autre personne possédant les capacités ou les outils nécessaires de lire dans les pensées d'Hana, la complexité de son cerveau rend ses pensées difficiles à comprendre et la dote donc d'une légère protection mentale.

Ϟ Compréhension intuitive :
  • des systèmes biologiques humain : Hana peut comprendre intuitivement le fonctionnement du corps humain, ce qui l'a beaucoup aidé pendant ses études de médecine. En examinant superficiellement une personne, elle peut facilement et rapidement comprendre comment son corps fonctionne, et s'il a des problèmes de santés, ainsi que des blessures externes ou internes.

  • des systèmes mécaniques : Alors qu'elle commençait tout juste à étudier la robotique, Hana a démontré une facilité étonnante à comprendre les systèmes mécaniques. Il lui suffit de jeter un coup d'oeil à l'intérieur d'une machine pour comprendre intuitivement son fonctionnement, et savoir comment le reproduire.




ϟ Surnom et costume : Le Dr. Bartow n'est pas une super qui se ballade en collant aux couleurs chatoyantes. Elle ne commet pas de crime tout comme elle n'est pas capable de jouer les héroïnes. Un costume n'a donc pas lieu d'être, tout comme un surnom. Cependant, dans la communauté scientifique, elle commence à être appelé la Mère des Robots par ses collègues, de par son travail sur la robotique.
Informations Complémentaires
Ϟ Arbre généalogique des Bartow
Ϟ Hana souffre de prosopagnosie congénitale. Elle est incapable de reconnaître les visages. Elle garde cependant cette condition secrète, et préfère que les gens ne le sache pas.
Ϟ Concernant les anciens Forges :
  • Bien qu'Allen Bartow n'ai jamais combattu les criminels dans les rues de Star City, il a élaboré l'armure technologique qu'Anthony utilisa en tant que Forge II. À la mort de ce dernier, c'est son neveu, Howard Bartow, qui a reprit l'armure pour devenir un nouveau héros, Forge III, jusqu'à ce qu'il perde lui-même la vie.
  • L'actuel Manoir Bartow avait été utilisé par des trafiquants d'alcool durant la Prohibition. Dans le plus grand secret, ils y ont fait construire une cave, qui n'apparait donc sur aucun plan, afin d'y entreposer leur alcool de contrebande. À la fin de la Prohibition, les trafiquants ont simplement abandonné cette planque, et la cave ne fut jamais découverte par les propriétaires du manoir qui était depuis longtemps inhabité à cause de rumeurs de maison hanté qui circulaient alors à l'époque.
  • À la fin de la guerre, Allen Bartow avait décidé de s'installer à Star City. Il a pu acquérir le manoir pour un prix très attractif en raison des rumeurs. Par la suite, il a découvert la cave secrète et décida d'y installer son laboratoire, où il travailla sur de nombreux projets et entreposa un bon nombres de ses inventions et d'autres prototypes.
  • S'il était de notoriété publique qu'Allen, et par la suite son fils Anthony, réalisaient leurs travaux au Manoir Bartow, l'existence du laboratoires sous-terrain fut toujours gardé secrète. Allen avait toujours redouté qu'on lui vole ses travaux pour les utiliser à de mauvaises fins.
  • À la mort d'Anthony, on considéra que ses travaux et ceux de sont père avaient disparus. La rumeur voulait cependant que le Dr. Charles Coleman, l'ancien assistant d'Anthony, les avait récupérés. Rumeur qui sembla se confirmé en 2000, après la mort d'Howard et de Linda Bartow suite la perte de contrôle de l'androïde Justice, puisque Charles affirma avoir confié le robot, ainsi que l'armure technologique à Forge III. Il s'agissait en fait d'un mensonge pour continuer à garder secrète l'existence du laboratoire.
  • Hana a découvert le laboratoire secret par hasard, peu de temps après être revenue à Star City, alors qu'elle évalué les réparations à faire dans le manoir pour le rénover. Elle décida cependant de ne pas révéler sa découverte après avoir son contenu, dont de nombreux prototypes d'armes.
  • Officiellement, Charles à remis les recherches d'Anthony et d'Allen à Hana, afin qu'elle puisse continuer leur travaux.
  • L'ancien laboratoire secret des Forges renfermes les recherches et travaux d'Allen et d'Anthony. De nombreux prototypes inachevés, des robots hors services, ainsi que les anciennes armures technologiques des Forges. Hana commence peu à peu à les sortir de la cave pour les étudier, et peut-être les finaliser ou les réparer.
  • Actuellement, les seules personnes à être au courant pour l'ancien laboratoire secret d'Allen Bartow sont Hana, ainsi que Charles Coleman.



Dernière édition par Hana Bartow le Mer 28 Déc - 23:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 3 Oct - 12:57 Message | (#)

Re-bienvenue à toi avec ce nouveau personnage très prometteur !

Bon courage pour la validation, et à très bientôt sur le forum
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

La Maire

Maître du Jeu
Généralités
Madame la Maire

ϟ Nombre de Messages : 9324
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Mar 4 Oct - 20:01 Message | (#)

Bienvenue à toi sur le forum pour ce nouveau personnage !

Une citoyenne à l'histoire intéressante, un brin tragique et prometteuse, c'est avec plaisir que nous l'accueillerons à Star City en lui souhaitant, comme aux navires qui prennent le large, bon vent ! Si peu de fautes et si peu de choses négatives à dire... c'est tout bon !

Tu commences avec un niveau 1, je te l'ajoute à ton profil. Tu pourras le faire augmenter en gagnant des points de réputation, alors n'hésite pas à te lancer immédiatement dans l'aventure.

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Ensuite tu pourras débuter le jeu, tu peux regarder si une des demandes de ce sujet t'intéresse, sinon tu peux toujours poster la tienne ou demander directement à un membre. Enfin, si tu en as l'utilité, n'hésite pas à aller faire certaines des demandes disponibles ici. En tous les cas si tu as des questions les administrateurs sont à ta disposition ! Je t'encourage aussi à venir flooder et à passer sur la ChatBox ! C'est comme cela que l'on trouve des liens et des sujets le plus facilement, d'autant que ça permet de faire connaissance avec les autres joueurs. Il y a toujours quelqu'un dessus alors n'hésite pas !

Bonne chance à Hana pour honorer sa famille d'adoption !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Hana Bartow ϟ I think there's a flaw in my code

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Fruit de l'éclosion / Hana Hana No Mi
» Ano Hi Mita Hana no Namae o Bokutachi wa Mada Shiranai
» Hana Uchiha - Genin
» Hana la gardevoir...
» Gothicmade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Citoyens-