AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ▬ Olivia Cadre_cat_1Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ▬ Olivia Cadre_cat_2bisOù il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ▬ Olivia Cadre_cat_3
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ▬ Olivia

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 16 Sep 2016 - 22:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian n'opérait pas souvent pour le compte de la Légion des Étoiles pour la bonne et simple raison qu'il ne se chargeait que des missions concernant la magie. Cependant, lorsqu'il recevait des informations concernant une potentielle manifestation magique, la situation était différente : il s’occupait presque personnellement de toutes les histoires de ce genre. Pour cette mission-là, les choses étaient plus compliquées. Quelqu'un avait signalé une présence de « magie noire » dans un club de la ville et la Légion des Étoiles avait donc pris les choses en main. Il était important, voire primordial, que la situation ne dégénère pas et lorsque le mot « démoniaque » avait été lâché, les responsables s'étaient montrés assez inquiets, ce qui expliquait qu'Adrian ait récolté le dossier en question.

Bien sûr, Eldoth était bien placé pour savoir que le terme démoniaque était utilisé à tort et à travers pour la bonne et simple raison que la majorité des habitants de cette planète ignoraient qu'il existait d'autres types de magie. Il était donc fort probable qu'il s'agisse d'une école moins dangereuse, voire peut-être d'une magie qui n'avait rien de nuisible. Mais par acquit de conscience, le centenaire avait promis d'aller voir en personne.

Enfin, ça c'était avant de savoir où il allait devoir se rendre. Lorsque l'agent de liaison l'informe que le club en question, répondant au nom de « Pandémonium » était en partie un club de strip-tease, Adrian sentit sa motivation prendre du plomb dans l'aile. Il ne pourrait pas s'y rendre en tant qu'Eldoth ou cela risquait d'attirer l'attention, mais il n'avait aucune envie de devoir se faire passer pour un faux client. Il ferait tache dans un décor pareil, sans compter qu'il fallait apparemment avoir une invitation spéciale pour y pénétrer, autant dire qu'il préférait trouver une autre solution ! Cela dit, après plusieurs jours à réfléchir en vain, lorsqu'il fut recontacté pour apprendre qu'une nouvelle « plainte » avait été relevée, Adrian décida qu'il était temps d'agir. Aller là-bas ne lui faisait absolument pas envie, mais il n'avait pas franchement le choix. Au début, il songea à demander l'aide de Gabriel, mais autant parce qu'il craignait que le Major ne soit reconnu – après tout, c'était une figure publique – qu'il redoutait ses plaisanteries déplacées, Eldoth pencha finalement en faveur d'une mission en solo.

Il s'était donc renseigné sur ce club et avait réussi à récupérer le nom d'un habitué : Dave Ashton, homme d'affaires très fortuné qui utilisait une bonne partie de son argent pour décorer les jarretières des strip-teaseuses ! Il était absent le soir où Adrian prévoyait de passer ce qui lui permettrait de jouer le rôle d'une connaissance qui venait simplement faire un tour ici sur sa recommandation. Bien sûr, Eldoth comptait simplement passer le temps de sonder les lieux et repérer d'éventuelles traces de magie démoniaque. L'affaire de quelques minutes, personne ne le remarquerait et le tour serait joué !

C'est avec cet objectif en tête que le centenaire se retrouva devant le bâtiment. Il avait réussi à se procurer une invitation de ce fameux Dave Ashton et l'avait modifiée par magie pour qu'elle corresponde à son nom. Par souci de fiabilité et comme il n'avait aucune madame Pennington à ménager, Adrian emprunta sa véritable identité et c'est donc sans mal qu'il parvint à pénétrer dans le bâtiment. Vêtu comme à l'accoutumée, il est vrai qu'il détonnait un peu dans le décor, mais les gens étaient bien plus intéressés par les femmes qui dansaient que par l'arrivée d'un type fringué comme au siècle dernier. Peu intéressé par le spectacle offert, Eldoth se concentra sur ses sens et commença à promener son regard sur les coins déserts de la pièce. Concentré, l'Archimage se mit à la recherche d'éventuelles traces de magie, bien décidé à ce que cette mission se termine en un temps record. Lui qui était adepte du travail bien fait n'allait pas gâcher cette mission en expédiant tout ça rapidement, mais comme tout humain il avait ses limites et cet endroit les titillait vraiment !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Ven 16 Sep 2016 - 23:16 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Le Pandémonium était probablement l’un de ces rares lieux où les riches et puissants rencontraient la misère et le mal dans son habit le plus élégant. Ce n’était pas un simple club de strip-tease qu’Olivia Crowley avait décidé de bâtir à la place du Bite Night, en fait c’était quelque chose de bien différent. Oh bien sûr il y avait toujours des femmes dénudées, peut-être même plus qu’avant. Qu’il s’agisse de serveuses, de danseuses, d’accompagnatrices ou pourquoi pas même de clientes ? Car ici il n’y avait aucun tabou, il n’y avait aucune limite à la débauche humaine. Si ce n’était la taille du portefeuille de celui qui demandait. Si quelqu’un désirait assouvir des pulsions masochistes, sadiques ou bien pire encore, c’était ici qu’il pouvait se rendre, dans l’antre du Hellfire Club. Bien sûr, il n’était pas marqué partout que les sorciers adorateurs de puissances infernales se retrouvaient tous ici. C’était même un secret plutôt bien gardé, sauf si on appartenait au Cartel Rouge. Mais qui serait assez fou pour tenter quoique ce soit ici ?

Si un officier de police essayait de lancer une attaque contre le Pandémonium, il pourrait s’attendre à recevoir une quantité de procès effroyable. Après tout, on ne portait pas des accusations sur les Crowleys impunément ! Ils étaient une famille fondatrice de la ville, une puissance économique notable ! Bien sûr, pour les rattacher au Pandémonium, il fallait être particulièrement doué. Olivia s’était arrangée pour ne pas en arriver là. Le SCPD n’était pas imperméable à la corruption, surtout quand circulait le Hellfire, cette drogue infernale, ou des succubes aux charmes issus d’un autre monde. Ce qui n’empêchait pas certains gêneurs de venir de temps en temps… Un officier un peu trop zélé, un agent de l’UNISON ou pire encore, un Légionnaire. Ceux qui venaient officiellement ne trouvaient jamais rien, ceux qui venaient incognito étaient automatiquement remarqués… Le Pandémonium n’acceptait les gens que sur invitation et le Hellfire Club savait pertinemment qui en avait une et qui n’en avait pas. Les serveurs étaient tous des fidèles du club qui savaient reconnaître ceux qui devaient être ici et ceux qui ne devaient pas l’être.

« Maîtresse Damnation, il y a un intrus. »

Olivia leva les yeux, repoussant du pied Brimstone. Elles étaient les seuls membres véritables du club présentes, profitant de la soirée dans le salon privé d’Olivia. Un acolyte venait d’entrer, vêtu de son costume cérémoniel, un costume que personne ne voyait dans les parties fréquentées par les clients du club. Fixant toujours ce dernier, la démonologue se saisit d’une cerise qu’elle croqua impunément, comme si la situation ne lui faisait ni chaud ni froid. Sauf que ce n’était pas le cas. Les clients étaient riches, élégants, pas comme dans un club de strip-tease classique. Surtout, ils aimaient leur tranquillité et en tant que propriétaire du Pandémonium, Olivia devait la leur garantir. Les actes les plus infâmes avaient lieu dans des chambres souterraines, protégées des intrusions et surtout des regards inopportuns. Ce qui ne signifiait en aucun cas que personne ne pouvait y accéder avec suffisamment de chance, de pouvoir et de discrétion.

« Montres-le moi. »


L’acolyte se saisit d’une télécommande, montrant un enregistrement des caméras de surveillance. Ces dernières ne surveillaient que le hall d’entrée et le salon principal. Là où les clients attendaient au milieu de filles à demi nues que leurs services particuliers soient près. Olivia ne montrait pas ses succubes à tout le monde après tout !

« Il est mignon. » Commença Brimstone. « Il a l’air un peu gringalet pour un policier. »

« Oh, ce n’est pas un policier, sinon j’aurais été prévenue. C’est quelque chose d’autre… Et il va falloir que je découvre quoi et surtout qui a envoyé notre petit monsieur jusqu’à nous. »

« Il n’a pas l’air dans son assiette en tout cas. Peut-être qu’on devrait envoyer Elvira ? »

« Non… Nous n’allons pas sortir nos plus grosses armes tout de suite. » Olivia eut un léger sourire en se levant. « Surtout que je n’aime pas exposer une succube au premier venu. Qui sait ce dont il est capable. Non, je vais m’en occuper moi-même. Envoyez quelqu’un le chercher et l’amener à l’une des salles privées pour son cadeau de bienvenue. Le temps pour moi de me préparer. Brimstone, vient m’aider. »

La rousse ne se fit pas prier. L’acolyte lui descendit dans les entrailles du Pandémodium pour transmettre les ordres de sa maîtresse. Rapidement, un serveur, habillé comme l’aurait été n’importe quel serveur dans un restaurant de luxe alla à la rencontre d’Adrian.

« Monsieur, on vient de me signaler que vous êtes un nouveau membre du club Pandémonium, je suis très heureux de vous accueillir et j’espère que tout se passe à votre convenance. Nous avons préparé pour vous un cadeau de bienvenue, tradition de la maison, si vous voulez bien me suivre. »

L’homme était avenant et surtout totalement dénué de magie. Il n’y avait pas besoin de pouvoir pour servir d’acolyte au Hellfire Club, seulement d’accepter d’obéir. En tout cas, il aurait été étrange de refuser une telle offre… Le serveur-majordome mena Adrian jusque dans une alcôve, séparée du reste du salon par un épais rideau de velours rouge, puis il ouvrit une porte. C’était une salle confortable, avec quelques fauteuils, un minibar, quelques écrans qui diffusaient des images de ce qu’il se passait sur scène. « Veuillez attendre ici, votre cadeau sera bientôt prêt. Est-ce que je peux vous servir quelque chose à boire monsieur ? » Une fois qu’il eut pris la commande de ce fameux client, l’acolyte partit en refermant la porte derrière lui.

Porte qui ne resta pas longtemps fermée. Car Damnation l’ouvrit, laissant à Adrian tout le loisir de l’admirer. Elle était vêtue d’une lingerie rouge qui mettait en valeur sa peau pâle. Des cornes de diablesse étaient montées sur son front en décoration et elle portait un demi-masque écarlate lui-aussi. Sauf que pour l’occasion, ses cheveux blonds avaient été cachés sous une épaisse perruque de cheveux bruns. « Bienvenue au Pandémonium monsieur. Je suis votre cadeau de bienvenue. » Olivia s’exprimait avec un accent des pays de l’est, parfaitement factice mais qu’elle avait pris lors de son année à la Scholomance et pouvait reproduire à volonté. « On m’appelle Babylone ici, mais vous pouvez m’appeler comme vous le voulez. » Elle s’approcha de lui, levant sa jambe pour venir poser son talon sur le torse du Légionnaire infiltré, le forçant à s’enfoncer profondément dans son fauteuil.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 17 Sep 2016 - 0:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Son attention se promena sur les environs, mais à part des clients et des serveuses – ou ce qu'elle pouvait bien être – il ne vit pas grand-chose. Oh, Adrian sentit bien quelques essences magiques autour de lui, mais ça n'avait rien de bien surprenant étant donné que les mages vivaient parmi les autres citoyens sans comme n'importe que méta-humain. Ce n'était donc pas forcément lié aux rumeurs qui circulaient sur cet endroit et il devrait creuser plus en profondeur pour mettre à jour le secret de cet endroit.
S'il existait bien évidemment.

Malheureusement, son inspection s'acheva plus rapidement qu'il ne le souhaitait... ou du moins pas de la manière qu'il aurait souhaitée ! Au lieu de trouver une explication à toutes ces rumeurs, Adrian se retrouva face à un serveur lambda qui ne dégageait aucune essence magique et qui l'informa qu'il allait avoir droit à un cadeau de bienvenue. Oui, sauf qu'il n'avait aucune envie de ce cadeau ! L'idée de refuser lui effleura l'esprit et il entrouvrit même la bouche pour le dire à son interlocuteur, mais se retint à la dernière seconde. Décliner ce cadeau apparemment « traditionnel » risquait de provoquer des questions. Après tout, pourquoi venir ici si ce n'était pas pour pouvoir se rincer l’œil ? Avec un peu de chance, sur le chemin il repérerait un signe de magie qui lui donnerait une bonne raison pour rebrousser chemin et partir d'ici !

Malheureusement cela ne fut pas le cas. Ils arrivèrent devant une alcôve dissimulée derrière un épais rideau pourpre et confortablement aménagée. Un endroit normalement agréable, mais qui – au vu des circonstances – se révélait plutôt anxiogène. Promenant son attention sur la pièce, Adrian déclina la proposition du serveur qui s'éclipsa et songea à s'en-aller pour continuer sa visite avant d'être éjecté comme un indésirable, sauf qu'il n'en eut pas l'occasion. Quelques instants seulement après le départ de l'homme, une personne le rejoignit et au vu de sa tenue et de l'activité de l'endroit, il ne fallait pas être un génie pour comprendre quel était ce « cadeau ». Cela dit, vu le peu de tissu qu'elle portait sur elle, le moment aurait au moins le mérite d'être rapide !

Même sans détailler la nouvelle arrivante, Eldoth fut contraint d'admettre que c'était le genre de « présent » que la majorité des Légionnaires auraient apprécié, sauf que lui c'était plutôt l'effet inverse : un profond malaise l'étreignit et il peina à faire bonne figure. Installé dans le fauteuil, il leva finalement la main pour saisir la chaussure de la jeune femme qui le maintenait en place.

« Écoutez, je crois qu'il y a un malentendu. » Il marqua une brève pause. « Je ne suis pas venu ici pour ça, mais parce qu'une connaissance m'a parlé de cet endroit, je ne savais pas à quoi m'attendre. »

Bon, c'était une excuse assez merdique, mais il n'avait pas mieux en rayon. Finalement, il aurait vraiment dû demander à Gabriel de venir avec lui ! Le Major aurait su comment s'y prendre pour se débarrasser d'une jeune femme qui se trompait sur son « client ». Le mieux était peut-être de lui faire comprendre qu'elle perdait son temps avec lui et qu'elle risquait d'avoir des ennuis avec son patron ? Ce n'était pas très aimable pour la malheureuse, mais c'était le meilleur moyen, selon lui, pour se débarrasser de ce moment gênant.

Repoussant doucement, mais fermement, la chaussure de la jeune femme, Adrian reprit la parole d'un ton légèrement plus assuré – à peine.

« C'est une idée de bienvenue très originale et adaptée à la situation, mais c'est vraiment inutile pour l'occasion, je vous assure. » Il se redressa légèrement pour lui faire comprendre qu'il ne plaisantait pas. « Mademoiselle, je ne veux pas vous attirer d'ennuis en vous faisant perdre votre temps, je m'en voudrais que votre patron vous pose des problèmes à cause de ça. Vous devriez aller voir quelqu'un d'autre. Vraiment navré du dérangement. »

Et il avait même réussi à se montrer presque sincère sur la fin, comme quoi il suffisait de se lancer pour trouver comment mentir. Bizarrement, pour échapper à une situation pareille, ses scrupules étaient moins présents qu'à l'accoutumée !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Sam 17 Sep 2016 - 11:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Voilà qui était surprenant. L’homme sous son talon ne voulait pas d’elle. Son corps était pourtant parfaitement souligné par les vêtements écarlates qu’elle avait mis, qui épousaient ses formes à la perfection. Une partie était transparente, une autre terriblement opaque et bien des hommes n’auraient attendu qu’une seule et unique chose, qu’elle commence son effeuillage. Mais pas celui-ci, une terrible gêne semblait l’habiter, ce qui ne faisait que s’élargir le sourire d’Olivia. Voilà qui confirmait ses soupçons, cet individu n’avait aucune idée de l’endroit où il avait mis les pieds. Ce qui signifiait bien qu’il n’était pas un véritable client du club. Olivia ne risquait pas l’intégrité du Pandémonium en dispersant des invitations un peu partout, elle choisissait sa clientèle avec soin, personnellement même. Cela rapportait peut-être moins, mais c’était plus fiable, puis il y avait d’autres moyens de se faire de l’argent.

« Vous êtes au Pandémonium, monsieur. Je sais parfaitement pourquoi vous venez ici monsieur, j’ai l’habitude. Vous avez votre invitation, personne ne va vous juger ici, il n’y a que vous et moi. » Glissa-t-elle de sa voix langoureuse, toujours emprunte de ce faux accent.

Dire qu’elle s’amusait était un euphémisme. Voir cet intrus être aussi mal à l’aise face à elle, face à son corps avait quelque chose de saisissant. Oh, elle aimait voir l’admiration et le désir bouillonner dans le regard de ses victimes, mais il était amusant de voir que cet homme était venu ici alors même que la vue d’Olivia l’intimidait. Est-ce qu’il avait vraiment réfléchi avant de venir ici ou bien il avait été un pion envoyé pour distraire Olivia ? Peut-être que d’autres intrus risquaient de tenter de s’infiltrer pendant qu’elle s’occupait de cet homme qui lui donnait l’impression de ne jamais avoir touché une femme. Brimstone était à l’étage, elle s’occuperait d’eux. Elle avait confiance en la jeune sorcière rousse, sinon elle ne l’aurait pas invitée à rejoindre le Hellfire Club.

Elle prit une moue boudeuse et surprise lorsqu’il la repoussa. « Mais monsieur, c’est ainsi que nous accueillons tous les nouveaux membres au Pandémonium. Si vous préférez les garçons, je peux me renseigner… Seulement je risque d’avoir plus d’ennuis avec mon patron si je m’en vais sans vous avoir donné votre danse de bienvenue. Vous n’avez pas à avoir peur vous savez. »

Sans lui laisser le temps de protester d’avantage, elle s’avança sur lui pour se mettre à califourchon sur ses genoux, venant glisser ses doigts dans ses cheveux. La musique commençait à retentir dans la pièce, sensuelle, langoureuse et puissante, mais emplie d’un vice certain. Au rythme des basses, Olivia venait faire glisser son corps contre celui d’Adrian, faisant glisser ses mains sur son torse, puis sur le sien à elle dans une gestuelle sensuelle.

« Personne ne vous juge ici. Le club est parfaitement anonyme, vous n’avez rien à craindre. Vous feriez mieux de simplement profiter monsieur. Après tout il n’y a qu’une danse de bienvenue. » Elle vint plonger son regard dans celui de l’intrus, on pouvait y voir brûler une sorte de flamme de passion et de folie. On ne pouvait pas être parfaitement saine d’esprit quand on était la fille de Lucifer apparemment. Elle se fit glisser une nouvelle fois, avant de se redresser pour poser ses mains sur son haut de cuir rouge. Lentement elle commença à faire glisser la fermeture éclair centrale, laissant entrevoir la naissance de ses seins. « Puis si vous êtes ici c’est que vous aimez les plaisirs de la chair. Personne ne vient ici par hasard. Vous devriez vous laisser aller, monsieur. Beaucoup de gens aimeraient être à votre place. » Elle continua à danser devant lui, faisant glisser ses jambes autour des siennes, lui offrant une vue imprenable sur son décolleté, puis sur sa croupe, le tout avec une sensualité infernale. Olivia avait beaucoup appris des succubes. Bien sûr elle ne possédait pas leur capacité à influencer les esprits et à charmer même les pires introvertis.

« Ce n’est pas votre première fois avec une femme, non ? Puis cela ne doit pas être la première fois dans un club comme celui-ci. Pourtant vous avez l’air si gêné, il faut vous détendre. Je peux vous y aider si vous voulez. » La main d’Olivia glissa un instant sur l’entre-jambe d’Adrian, avant de la quitter pour qu’elle reprenne sa danse au-dessus de lui.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 17 Sep 2016 - 15:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Ce n'était vraiment pas le problème d'être jugé qui ennuyait Adrian, sans quoi il aurait décliné la mission en leur disant d'envoyer quelqu'un d'autre. Non, c'était simplement le fait qu'il était venu ici pour sonder les lieux et essayer de repérer des traces de magie, non pour assister à un strip-tease en bonne et due forme ! Et bien évidemment, comme à chaque fois qu'il repoussait une femme, la remarque habituelle arriva. Il n'avait absolument aucune envie qu'elle appelle un collègue masculin pour la remplacer, ce serait certainement le pire à envisager !

« Non, ce n'est pas ça et je n'ai pas peur, mais... »

Il n'eut pas le temps d'en rajouter pour sa défense puisqu'elle s'imposa d'elle-même en s'installant sur ses genoux. Adrian était un vieillard, il après plus d'un siècle au compteur et des habitudes qui dataient de la même époque. Autant dire qu'une femme entreprenante n'entrait absolument pas dans ses critères et que, pire, il n'était absolument pas friand de ce style de « danse ». Mais c'était un peu compliqué à annoncer sans prendre le risque de se dévoiler et de se faire jeter hors de cet endroit sans avoir rempli sa mission. Sauf que ce n'était pas dans ses habitudes.

Malheureusement, il n'était pas vraiment en mesure de contrôler ce qui se passait puisque ses arguments semblaient sans effet sur la jeune femme et qu'elle continuait inlassablement son travail. Il aurait aussi bien pu se contenter de la laisser faire et poursuivre sa mission ensuite, mais disons que quelque chose l'en empêchait. Son côté coincé diraient certains, son côté vieille école diraient d'autres. Dans tous les cas de figure la situation était la même : cette proximité l'ennuyait au plus grand point – et encore, c'était un euphémisme ! Il n'avait jamais été tactile, aussi qu'une parfaite inconnue vienne se frotter de la sorte contre lui sans qu'il ne puisse la repousser clairement commençait à poser de sérieux problèmes.

Lorsqu'il croisa son regard, Adrian perçut une lueur étrange qui l'inquiéta d'autant plus. Est-ce qu'il avait été remarqué ? Est-ce qu'elle avait été envoyée pour le test ? Si tel était le cas, il gagnerait à jouer le jeu, sauf que c'était plus fort que lui. Adrian n'avait jamais été un bon menteur, mais en matière d'infiltration il était encore plus mauvais. Cristallisant son attention sur le visage de la jeune femme pour éviter de regarder le reste, il réfléchissait à toute vitesse de manière à trouver une explication à ce refus – qui ne laisse place à aucune nouvelle tentative. Ce n'est que lorsqu'elle eut la main baladeuse qu'il décida de mentir effrontément – après tout, c'était pour la bonne cause :

« Ce n'est pas la peine, non. » Le ton de sa voix était un peu froid, ce qui était assez nouveau pour lui. « Écoutez, je crois qu'il y a une grosse incompréhension. C'est juste une mauvaise blague. Un ami m'a donné cette invitation, mais il savait très bien que je n'aime pas ce genre d'endroit. » Ce qui était plutôt ou moins vrai. « J'ignore comment ça marche réellement, mais tout ce que je sais c'est que je ne fréquente pas ce genre de club habituellement, non. Il a voulu me faire une plaisanterie, voilà tout. »

Une excuse assez médiocre, il en avait conscience, mais c'était tout ce qu'il avait en réserve. Qu'il passe pour un puceau effarouché lui importait peu, du moment qu'il échappait à cette « danse » et à cette proximité pour avoir l'occasion de remplir sa mission, c'était tout ce qui comptait ! Il n'allait tout de même pas rentrer à la Tour de la Paix et avouer avoir été vaincu par le strip-tease d'une femme bien trop dénudée, non ? Ce n'était pas tant ce qu'il voyait qui le gênait – il avait passé des décennies dans des tribus où les femmes étaient à peine vêtues – mais bien l'attitude provocatrice de la femme.

Sans perdre davantage de temps, il en avait déjà gâché assez, Adrian attrapa fermement le poignet de la jeune femme. Il ne pressa pas et ne lui fit pas mal non plus, mais put la repousser sur le côté en douceur. Rien de brutal, juste une manière de lui faire comprendre qu'elle perdait vraiment son temps avec lui.

« Écoutez, je ne veux pas vous causer d'ennuis, mais vous pouvez rester ici et dire que vous avez fait votre travail. Ça passera aussi bien, vous avez bien dit que personne ne nous surveille, non ? » Sinon ce serait une excuse supplémentaire pour partir. « J'ai simplement promis à mon ami de faire un tour du propriétaire et de partir, alors restez ici, je vais remplir ma promesse et m'en-aller comme ça tout le monde sera content. Désolé de vous entraîner là-dedans, si j'avais su à quoi m'attendre j'aurais décliné dès le début. »

Ce qui n'était pas si éloigné de la vérité !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Dim 18 Sep 2016 - 22:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Cela faisait une éternité qu’elle n’avait pas rencontré un homme qui résistait ainsi à ses charmes. Non. Elle n’avait jamais rencontré d’homme qui résistait ainsi, qui cherchait à échapper à son contact, à ses caresses, qui ne voulait pas qu’elle le chevauche, les cuisses écartées comme une catin. Même son propre grand-père, malgré l’interdit qui venait frapper l’inceste dans leur société, n’avait su résister à sa propre petite-fille. Peut-être parce qu’elle savait se faire tentation, qu’elle était l’interdit incarné, la pomme suspendue à l’arbre de la connaissance. C’était ainsi quelle se voyait, qu’elle se considérait presque… Sa propre existence n’était-elle pas une aberration ? Elle était issue de la semence du Prince des Ténèbres, celui qui tentait l’humanité depuis des siècles. Elle se devait d’être tentation elle-même.

Mais loin de trouver de la gêne dans le fait qu’il cherche à lui échapper, à la repousser, Olivia y trouvait une excitation surprenante. Les hommes tombaient facilement sous son charme, même certaines femmes. Ce qu’elle voulait, elle l’avait. Mais là il résistait, il cherchait à lui échapper. Ce qui faisait que ce qui devait être un petit interrogatoire très tactile devenait maintenant une partie de chasse. Sauf que l’objectif n’était pas seulement d’attraper sa proie, elle l’avait déjà enserré entre ses cuisses, son corset de cuir ouvert pour lui révéler les bordures de sa poitrine. C’était la corruption. Cet homme n’était pas homosexuel, mais la vue du corps d’une femme le mettait si mal à l’aise. Elle avait envie d’en jouer, de plonger ses ongles dans son esprit et de le torturer avec sa féminité. Olivia avait envie de s’amuser avec lui. Mais de la même façon, elle ne perdait pas de vue qu’il était un intrus, une gêne et qu’elle devait savoir ce qu’il faisait ici…

« Je crois que vous ne comprenez pas monsieur… » Commença-t-elle. « Vous êtes au Pandémonium, nous sommes habitués à recevoir des gens comme vous, qui sont un peu réticents, ne vous inquiétez pas. Vous n’avez pas besoin d’inventer des histoires sur des amis. Je ne suis qu’une hôtesse, mais je sais que l’établissement ne fonctionne pas ainsi. Si vous êtes ici, c’est forcément pour vous détendre, même si vous donnez l’impression de ne pas le vouloir. »

Olivia savait qu’aucun de ses clients régulier n’aurait fait une pareille erreur. On n’invitait pas ses amis au Pandémonium aussi facilement. Il fallait que ces derniers soient approuvés avant tout. Olivia ne voulait pas que des individus un peu trop vantards ne tentent d’impressionner les mauvaises personnes en les amenant ici. La démonologue appréciait grandement l’orgueil comme péché, il était même à ses yeux le plus grand de tous, mais elle prenait garde à ce qu’il ne mette pas en danger son petit commerce.

Seulement, il n’était pas prêt à s’avouer vaincu. Ce qui était parfait, car elle non plus ! Il lui attrapa le poignet pour l’empêcher de continuer sa danse. Olivia l’aurait foudroyé du regard en temps normal, mais elle lui offrit une mimique plus surprise, plus innocente. Avant de prendre un air plus sulfureux aussitôt, comme si elle comprenait ce que voulait vraiment son client finalement. Lorsqu’il eut fini sa nouvelle diatribe, elle se recula de quelques pas, dégageant sa main au passage. Il n’avait pas voulu lui faire mal, c’était presque touchant. Surtout quand on savait qu’elle jouait complètement avec lui.

« Ne me faites pas croire que vous ne saviez pas du tout où vous mettiez les pieds… Vous voulez vous faire désirer, je comprends bien. Je ne tiens pas à avoir d’ennuis avec mes patrons monsieur et je n’ai pas envie de leur mentir, vous comprenez bien. Les secrets ne le restent jamais très longtemps. Vous avez peut-être envie de me voir punie ? Je peux arranger ça si vous voulez… »


Elle recommença à danser, lentement, loin de lui pour le moment, ne collant plus son corps contre le sien. Il ne fallut que quelques gestes adroits pour qu’elle retire son haut, faisant un demi-tour sur elle-même pour lancer le vêtement de cuir non loin du visage d’Adrian. Sa poitrine était maintenant complètement dénudée et elle continuait de danser.

« Vous n’allez pas dire que vous n’appréciez pas cela, monsieur ? Je n’ai jamais eu de clients aussi récalcitrants. Puis si vous voulez faire le tour du propriétaire, c’est bien pour voir les femmes ? Je ne vois pas pourquoi votre « ami » vous aurait envoyé ici sinon. Bien sûr nous avons d’autres spécialités si vous le voulez. Mais vous m’avez vous-même invité à rester. J’en déduis que vous appréciez ma compagnie finalement. » Elle torturait tout ce que disait Adrian, trouvait des sous-entendus là où il n’y en avait pas, tout cela pour servir sa cause. Finalement elle se rapprocha à nouveau de lui, posant la pointe de son pied entre ses jambes, sans venir le toucher pour autant. « Je suis là pour assouvir tous vos désirs vous savez. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 18 Sep 2016 - 23:38 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian commença à se poser de sérieuses questions lorsqu'il l'entendit expliquer que l'établissement ne fonctionnait pas comme il le prétendait. Très bien. Donc logiquement, s'il ne pouvait pas avoir été envoyé ici par un ami plaisantin, c'était certainement qu'il fallait avoir obtenu une autorisation spéciale ou quelque chose dans ce genre. Forcément, sa présence devait donc poser problème. Pourtant, ils l'avaient simplement conviés à cette fameuse danse et non à rencontrer le directeur pour savoir comment il avait obtenu une invitation sans figurer sur leurs listes. Sauf s'il avait mal compris quelque part, mais Adrian ne voyait pas d'autre explication au fait qu'il ne pouvait pas avoir été envoyé ici par un ami à l'humour douteux.

Du coup, forcément, une pointe d'inquiétude commença à naître dans son esprit. Et si elle était chargée de le garder ici pendant que les autres vérifiaient son histoire ? Ce n'était pas bien grave au final, Adrian serait expulsé du bâtiment et devrait trouver un autre moyen pour vérifier cet endroit, mais la mission ne serait pas arrêtée pour autant. Sauf s'il se trompait sur toute la ligne et que cette fille pensait réellement qu'il n'assumait pas le fait de venir reluquer des filles en train de se déshabiller, en quel cas il risquait de se démasquer en posant directement la question de la légitimité de sa présence ici.

Cette réflexion l'avait rendu silencieux durant quelques instants et il ne put s'empêcher de détourner le regard lorsqu'elle se débarrassa de son haut pour l'envoyer plus loin. Heureusement que ces nombreuses années à mener une vie d'ascète avait fait naître une sorte de « censure automatique » qui empêchait son regard de se glisser à des endroits stratégiques. Il se recula au fond du fauteuil lorsqu'elle approcha à nouveau son pied de lui et posa les yeux sur son visage – sans un regard ailleurs.

« Pourtant, je vous dis ce que je veux depuis votre arrivée ici et vous ne le faites pas. » Il restait toujours très calme, mais une tension certaine était palpable dans sa voix. « Sans vouloir vous manquer de respect, non, je n'apprécie pas spécialement votre compagnie. Je n'ai rien contre vous, mais je n'avais pas envie d'approcher d'aussi près en entrant ici. » Ce qui était la pure vérité. « Alors, non, je ne voulais pas voir d'autres femmes. Je suis dans les affaires, ce club marche bien, c'était l'accord, voilà tout. »

Une excuse assez crédible si tant est qu'il se soit trompé à propos de « l'illégalité » de sa présence ici. Elle semblait provisoirement avoir oublié l'hypothèse du type gay qui n'avait pas envie de voir une fille se coller à lui, mais il sentait bien que la situation allait tourner en rond s'il ne prenait pas les choses en main. La situation, pas la fille. La meilleure chose à faire était de lui demander clairement s'il y avait un problème avec sa présence ici. Après tout, il était fort probable que même s'il la laisse terminer son travail – ce qu'il ne souhaitait guère – elle aille parler de lui à ses supérieurs et qu'il soit interpellé avant d'avoir terminé son boulot. Autant tenter le tout pour le tout en l'interrogeant. Peut-être qu'elle le laisserait tranquille après avoir compris qu'il n'était vraiment pas ici pour profiter de la vue.

« Vous me dites que les choses ne se passent pas comme ça ici, alors comment se déroulent-elles ? Si je vous mens, enfin c'est ce que vous insinuez, pourquoi est-ce que vous n'allez pas prévenir vos supérieurs ? » Il scruta son visage. « Si j'ai pu entrer, c'est que je ne mens pas, sinon comment est-ce que j'aurais pu obtenir cette invitation ? » Le ton était sincère et il l'était vraiment. « Je ne suis pas venu ici pour me détendre, je vous assure. C'est pour le travail, sinon je n'aurais jamais mis les pieds ici. »

Ce qui était la pure vérité, si elle était un minimum capable de deviner si ses interlocuteurs lui mentaient, elle le comprendrait ! Comprenant bien qu'il ne gagnerait rien à rester installé dans ce fauteuil, Adrian se redressa tant bien que mal en évitant de toucher le pied de la jeune femme, puis se rapprocha de la porte de sortie.

« Je ne veux pas vous attirer d'ennuis, mais je crois que la situation devient un peu trop compliquée à mon goût. Je voulais simplement avoir la paix. »

Encore une fois, c'était la pure vérité !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 19 Sep 2016 - 11:55 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il faisait preuve d’une maîtrise de soi particulièrement exemplaire. Ce qui fit même naître en Olivia une pointe de doute et finalement de frustration. Est-ce qu’elle s’était fourvoyé sur ce que voulait vraiment cet homme ? Ou plutôt sur ses préférences sexuelles. Peut-être que le corps humain n’avait aucun attrait pour lui, il était de ces rares individus à trouver leur plaisir autre part. Ah, qu’elle détestait les moines et les ascètes qui étaient incapables de se livrer pleinement aux plaisirs de la chair, qui ne pouvaient devenir des bêtes sauvages lorsque c’était nécessaire. Ou plutôt lorsque les démons le leur ordonnait. Le côté primal de l’humanité, celui qui poussait à la luxure, à l’orgueil ou à l’avidité, c’était de cela qu’elle se nourrissait, c’était grâce à cela que le Hellfire Club prospérait. Mais cet individu lui échappait, semblait au-delà de ses pouvoirs. Dès lors, elle n’avait plus que pour seul objectif que de le corrompre, l’offrir aux ténèbres bouillonnantes qui se trouvaient dans chaque âme humaine. Il ne pouvait pas être si pur en entrant dans le Pandémonium, il ne pouvait en ressortir pur, c’était inconcevable…

Mais elle ne devait pas oublier pourquoi elle était là, pourquoi est-ce qu’elle avait pris l’identité de Babylone. Elle devait l’interroger, obtenir des informations. Celles qu’elle avait étaient bien peu nombreuses. Cet homme mentait, elle le savait. Aucun ami ne l’avait envoyé ici avec une invitation, parce que le Pandémonium ne fonctionnait pas ainsi. Elle lui avait tendu une perche pour voir de quelle façon il réagirait. Du silence, avant une énième protestation. Olivia retira son pied, reculant d’un pas pour croiser les bras sous sa poitrine.

« Vous êtes dans les affaires ? Vous venez dans un club où les femmes s’effeuillent et vous n’appréciez pas la chose vous-même ? » Olivia pointait du doigt quelques inconsistances dans son discours. Cet homme était en train de lui mentir, elle en était presque certaine. Mais elle n’avait rien pour le prouver si ce n’était qu’elle savait comment fonctionnait son club. Aucun acheteur ne serait venu ainsi au Pandémonium sans l’avoir contactée au préalable. « Et votre ami qui vous aurait envoyé ici, c’est un homme d’affaire aussi ? » Elle plissa les paupières, comme si elle réfléchissait. Olivia n’allait pas quitter son rôle de danseuse un peu gourde qui ne comprenait pas grand-chose à la situation, croyant bien faire en forçant un peu les choses.

La fausse Babylone aurait probablement eu peur d’avoir fait capoter une affaire entre Olivia Crowley et un potentiel acheteur. Mais il y avait trop de trous dans cette histoire, trop de petites incohérences à ses yeux. Non, cet homme essayait de la mener en bateau, sauf que c’était elle le serpent, c’était elle la sournoise qui aurait le dernier mot.

« Je ne suis qu’une danseuse. On me dit de danser pour vous, je le fais, c’est tout. Si vous mentez c’est votre problème, pas le mien… »
Une note d’incertitude tout à fait factice se glissa dans la voix de la strip-teaseuse, comme si elle craignait quelque chose ou était déçue. « Je sais que les gens qui viennent ici ont tous une invitation personnelle, ils ont tous rencontré l’un des directeurs du club avant de pouvoir venir ici, enfin, c’est que racontent les vigiles parfois quand ils viennent dans nos loges le soir. Je suis désolée de vous avoir traité de menteur, mais vous n’avez pas vraiment la tête des gens pour qui j’ai l’habitude de travailler, mais plus de certains clients. »

Sous-entendu des clients qui ne s’assumaient peut-être pas forcément et qui aimaient que la danseuse les contraigne un peu à cette danse… Ces mêmes clients qui une fois qu’ils payaient un peu plus avaient droit à d’autres services un peu plus brusques et claquants.

« Si vous voulez, je peux aller chercher un responsable, pour que vous parliez affaire. Mais ils ne vont pas être contents qu’un homme d’affaire n’ait pas eu son cadeau de bienvenue. Vous me mettez dans une situation délicate. »
Elle eut un soupir. Comme si finalement elle était déçue qu’il ne soit pas autre chose qu’un homme d’affaire. Olivia tentait de lui tendre un piège, de voir si elle ne pouvait pas jouer sur sa sympathie pour qu’il lui révèle finalement ce qu’il faisait vraiment ici. Avec une certaine frustration, la fausse brune attrapa son corset de cuir rouge qu’elle commença à remettre. « Vous n’êtes pas au bon endroit pour faire affaire, monsieur. Vous avez l’air trop gentil, ils vont vous manger tout cru ici. Vous allez finir coincé ici, comme moi et d’autres filles. Vous devriez partir tout de suite, tant que vous en avez encore l’occasion. Sinon vous serez fini. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 19 Sep 2016 - 13:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Pour une fois, la danseuse sembla se laisser convaincre. Bon, elle n'avait pas l'air ravie de la situation, mais il ne pouvait pas tout avoir non plus ! Se retenant de soupirer de soulagement, le centenaire se contenta de la regarder dans les yeux alors qu'elle soulignait ce qu'elle trouvait étrange dans son discours. Adrian s'y était attendu en servant cette excuse, mais il n'avait pas à réfléchir bien longtemps pour justifier ce choix :

« Il n'y a pas besoin d'aimer quelque chose pour le vendre. Vous seriez étonnée du nombre de propriétaires de clubs de football qui n'ont jamais regardé un match. » Même si l'exemple n'était pas vraiment le même genre que celui du club de strip-tease. « Et je ne prévoyais pas forcément de racheter celui-ci, mon ami voulait simplement me montrer que le système était bien rodé pour qu'on s'en inspire. »

Ce qui n'avait rien de très surprenant au final. Les affaires, c'était souvent le procédé ou le système de fonctionnement qui intéressait pas gens, le reste était secondaire. Il suffisait d'adapter à la situation ! Enfin, c'était ce qu'il avait appris d'un vieil ami à l'époque où il se mêlait encore aux gens et à ce moment, peut-être qu'il aurait apprécié de se retrouver ici. Avant de devenir Archimage, la vie avait une saveur différente, mais il ne regrettait pas ce changement. Cela dit, il n'était pas ici pour profiter du décor et visiblement, la danseuse en était perturbée. Il s'en voulait de la mettre dans cette situation et l'éternelle culpabilité pointa le bout de son nez. Soupirant légèrement, Adrian adopta un air de réflexion alors qu'elle résumait ce qu'elle savait. Le pire ? Elle avait raison. Il n'était pas à l'aise ici et il mentait. Dire que c'était une chose qu'il exécrait...
Haussant légèrement les épaules, le centenaire lui offrit enfin un premier sourire rassurant. Comme quoi, il ne tenait pas longtemps dans le rôle du type contrarié.

« C'est normal que vous ayez dit ça, je comprends. »

Mais il n'étaya pas ses paroles. Adrian avait beau regretter de l'entraîner dans cette situation-là, il n'allait pas s'amuser à lui expliquer qu'il était l'Archimage et qu'il était en mission top secrète pour régler une histoire de magie ! Même si son joli minois avait l'air sincère, Eldoth n'oubliait pas que les pires démons se dissimulaient sous des apparences ingénues.

Cependant, lorsqu'elle commença à parler de rencontrer un responsable et du fait qu'elle risquait quelque chose en agissant ainsi, Adrian ne put pas s'empêcher de se sentir coupable. Elle risquait d'avoir des ennuis par sa faute, mais que faire d'autre ? Tout lui raconter était impensable et il n'envisagea même pas cette solution, mais il ne pouvait pas l'utiliser comme ça et se moquer des répercussions de sa mission ! Ce n'était pas le comportement d'un Légionnaire, ce n'était pas son comportement. D'ailleurs, lorsqu'elle recommença à parler, ce fut pour lui conseiller de partir pour ne pas finir « coincé ici ». Coincé ? Se faire manger tout cru ? Adrian ne put retenir un froncement de sourcils et, pour le coup, ne se sentit même pas soulagé de la voir se rhabiller. Enfin, un peu.
Il lui fallut quelques secondes de réflexion avant de répondre d'un ton mesuré :

« Coincé ici ? Comment ça ? De quoi voulez-vous parler ? »

Elle avait l'air vraiment inquiète et tout ce qu'elle disait le poussait à se demander si les rumeurs n'étaient pas véridiques. Peut-être que les propriétaires de cet endroit s'amusaient avec des démons et leur offraient des jeunes femmes en échange de leurs services ? Ce serait assez en accord avec ce qu'il savait de la démonologie, mais Adrian préféra ne pas extrapoler.

« Est-ce que vous avez des problèmes mademoiselle ? Vos employeurs vous retiennent ici contre votre volonté, ou ils vous obligent à faire des choses que vous ne voulez pas ? »

Sans le savoir – du moins le pensait-il – elle venait d'appuyer sur le point sensible de l'Archimage. Ce dernier ne pouvait pas s'empêcher de voler au secours des personnes en difficulté et vu que ça semblait être le cas de la demoiselle, il ne pouvait vraiment pas se détourner pour aller continuer ses affaires en la laissant seule. Mais rien n'était encore clair pour le moment, il préférait attendre ses explications. Prenant un ton légèrement moins soucieux, le centenaire posa une dernière question :

« Inutile d'aller chercher un responsable, je ne veux pas vous attirer plus d'ennuis que vous n'en avez déjà. » Vu moins s'il se basait sur ce qu'elle lui disait. « Mais expliquez-moi un peu ce que vous entendiez par là ? »

Il espérait juste qu'elle n'allait pas changer d'avis et revenir sur ses paroles en refusant de lui en dire davantage. De toute manière, maintenant qu'elle avait lâché ça, Adrian ne partirait pas avoir d'avoir éclairci cette zone d'ombre. S'il ne réussissait pas à sonder toutes les parties du club, il glanerait au moins des informations exploitables !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 19 Sep 2016 - 15:36 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ainsi donc il venait en réalité voler la réussite du Pandémonium ? Voilà qui pourrait presque être la vérité. Peut-être que des concurrents peu scrupuleux pourraient tenter de s’infiltrer avec une fausse invitation, sortir cette histoire à propos d’un ami et tenter de découvrir ce qui faisait fonctionner le club. Sauf que le Pandémonium n’était pas une réussite financière connue. Oh, ils avaient un chiffre d’affaire assez élevé pour une boîte de nuit et un club privé. Mais la majorité de l’argent que créait ce lieu venait de services qu’Olivia ne déclarait pas vraiment au fisc. Après tout il était difficile d’espérer avoir une réduction d’impôts sur des pratiques sexuelles interdites, du trafic d’humains, de la drogue infernale ou des invocations de démons. Puis qui serait assez fou pour tenter une telle chose avec la réputation sulfureuse du club ? Le milieu des métiers de la nuit n’était pas toujours tendre et ils se trouvaient dans les marais. Faire disparaître quelqu’un était plutôt facile, il suffisait de faire croire que le gang des Fables était responsable. Même si c’était une technique qu’Olivia rechignait à utiliser.

Surtout qu’elle se souvenait encore de sa petite discussion avec Jake Walker. Ce dernier avait été clair et il ne désirait pas vraiment que les marais subissent une forte présence policière à cause du Pandémonium et du Hellfire Club. Olivia aurait peut-être mieux fait de changer de quartier, mais l’ancien Bite Night possédait tout un réseau de caves et de chambres qu’elle convoitait.

« Si vous êtes venu ici pour espionner mes patrons, vous feriez-mieux de partir tout de suite oui. » Lâcha-t-elle sans un sourire, comme si elle était quelque peu inquiète parce qui venait de se dire. Dans l’esprit d’Olivia commençait à se créer un plan, une élégante tromperie dont elle avait le secret. Cet homme voulait en savoir plus sur le Pandémonium. La question restait toujours de savoir pourquoi. Elle doutait que ce soit pour les affaires… Elle connaissait pas mal de gens dans le business et ne l’avait jamais vu. Il n’avait clairement pas l’allure nécessaire, mais elle pouvait faire erreur. Après tout, certaines personnes cachaient bien leur jeu et n’affichaient pas aussi clairement qu’elle leur malignité. Quoique le costume de diablesse cachait probablement pour lui une strip-teaseuse un peu perdue.

D’ailleurs, elle constata avec grand plaisir qu’il avait mordu à l’appât. La façon dont il lui avait sourit quelques instants auparavant… Il y avait quelque chose chez lui, un désir de l’aider peut-être. Ah, un bon samaritain, pourquoi est-ce que cela ne la surprenait pas ? Finalement, Olivia commençait à se demander si elle ne se trouvait pas face à un envoyé de l’église catholique. Elle avait des espions à l’intérieur de cette dernière. Mais l’Opus Dei pouvait avoir trouvé la trace d’un démon quelconque et décidé d’enquêter sur le Pandémonium. Depuis que le Hellfire Club avait repris le territoire de Bloodfeud, le nombre de possessions démoniaques à Star City devait avoir augmenté. A force d’invoquer des succubes pour posséder des jeunes filles innocentes et en faire des esclaves sexuelles pour leur clientèle, il arrivait que les sorciers du club laissent passer d’autres choses… Des démons mineurs qui allaient chercher des hôtes affaiblis. De quoi occuper l’église et l’Archimage. Mais il ne fallait pas que cela remonte jusqu’au Hellfire Club, jamais.

« Vous ne connaissez rien au métier… Avouez-le. » Commença-t-elle simplement lorsqu’il lui demanda si tout allait bien. Elle avait toujours son accent roumain et comptait bien tout mettre à profit pour tenter de piéger son interlocuteur. « Je ne suis pas de ce pays, je suis venue ici parce qu’on m’y a fait venir. Ils ont pris mes papiers d’identités et mon passeport, je ne peux pas repartir sans ou quitter cet endroit. Ils ont tout, sur moi et sur les autres filles. Comme ça ils savent qu’on ne peut pas aller autre part, sinon on finirait en prison quand on se ferait contrôler. » C’était ainsi que fonctionnaient des clubs de strip-tease liés à des mafias. Bien entendu, le Pandémonium ne fonctionnait pas de cette manière. Les strip-teaseuses étaient possédées ou des fidèles du Hellfire Club. Mais cela, son interlocuteur l’ignorait.

« Puis il y a les contrats… Ils ont tout ici, dans un coffre fort. Tant qu’ils ont tout, on ne peut pas partir, on leur appartient. Ils peuvent même nous vendre. Ceux qui font affaire avec eux, parfois ils finissent dans la même situation. Vous m’avez l’air gentil, vous ne devriez pas faire affaire avec ces gens et partir. Quand la police vient, ils ne peuvent pas toucher au coffre, pas de mandat qu’ils disent. Puis ils profitent des filles et de l’alcool. Ils ont pas envie de chercher… » Elle lança un coup d’œil par-dessus son épaule. Comme si elle était inquiète de voir quelqu’un arriver. « S’il vous plaît monsieur, vous ne devez pas répéter ce que vous avez dit là. Vous ne devez pas leur dire… Ne faites pas affaire avec eux. Ou si vous le faites, pitié achetez-moi, ils vous donneront mes papiers. J’accepterais de faire ce que vous voulez, je veux juste quitter cet endroit. Je ferais tout ce que vous voulez pour vous monsieur. » Elle aurait presque mérité un oscar pour sa performance. La strip-teaseuse avait agrippé le bras d’Adrian, comme pour le supplier plus encore, sa voix en tremblait presque.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 19 Sep 2016 - 17:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
La situation devenait vraiment très étrange, Adrian se demandait s'il ne devait pas se contenter de partir et de faire un rapport en signalant qu'il était préférable d'envoyer plus de monde dont des policiers. Mais la suite l'en dissuada. Elle n'avait plus ses papiers, plus d'endroit où aller, plus rien. Forcément, ce genre de milieu ne devait pas être tendre, mais Eldoth se sentait un peu à côté de la plaque. L'immigration ou l'exploitation d'êtres humains, ce n'était pas vraiment dans ses cordes et il ne savait pas franchement quoi faire. Le mieux était certainement de contacter l'UNISON et de demander à Gabriel de mettre son nez dans cette affaire : il savait que son ami n'était pas corrompu et il choisirait les bons agents, ceux qui ne se laisseraient pas avoir par de jolis minois et garderaient leur objectif en tête. De là, il serait facile d'obtenir un mandat puisqu'il existait forcément des juges qui n'étaient pas corrompus – et là aussi Gabriel en connaissait plusieurs. D'ici peu, ils devraient pouvoir mettre la main sur ces fameux contrats et libérer la jeune femme de cet endroit – ainsi que ses compagnes. Cela dit, lorsqu'elle commença à lui demander de l'aider en l'achetant, Adrian fut totalement largué. Il ne le ferait pas, tout simplement parce qu'il entrerait dans ce système et risquerait donc de poser des problèmes lors de l'enquête ! Qui plus est, elle était loin d'être la seule dans ce cas-là et aussi aisé soit-il, Adrian n'envisageait pas de pouvoir toutes les acheter. Puis, pour faire quoi ? Les laisser s'installer au manoir ? Cela ne servirait qu'à attirer des ennuis à tout le monde !
Non, il devait trouver une autre solution.

Son esprit fonctionnait à plein régime et lorsqu'elle posa sa main sur son bras, cette fois-ci Adrian ne chercha pas à se dégager. C'était un geste de crainte, ou du moins l'interprétait-il de cette manière, la repousser reviendrait à lui tourner le dos. Non, il devait essayer de la rassurer jusqu'à ce que quelqu'un puisse enfin faire quelque chose. Il lui offrit un sourire contrit et désolé.

« Je ne peux pas faire ça, ce serait entrer dans le système et si je veux pouvoir vous aider, il faut que je reste neutre. » Mais il semblait clair que cela l'ennuyait de la laisser ici. « Et si je proposais de vous acheter, ils se poseraient forcément des questions sur mon compte, ce qui risquerait de porter préjudice à vos amies. » Et visiblement elle devait aussi s'en soucier. « Vous me dites que la police ne fait rien ? Des officiers corrompus viennent ici, c'est ce que vous voulez expliquer ? » Mais peut-être qu'elle était influencée par la police de son pays – qui n'était pas très respectueuse des règles. « Vous savez, vous êtes en Amérique ici, ils ne pourront pas agir impunément de la sorte. Il suffit d'obtenir un manda et il n'y a pas que des policiers et des juges corrompus. J'en connais quelques-uns qui pourront vous aider. »

Mais il ne se mouilla pas davantage. Adrian n'était pas devenu Légionnaire et centenaire en gobant tout ce que les jolis minois en détresse pouvaient lui raconter. Il était très enclin à la croire, mais n'oubliait pas qu'elle pouvait tout de même le mener en bateau. Même s'il avait tendance à voir le bien partout, Eldoth n'oubliait pas que les criminels étaient souvent de très habiles menteurs.

Il détourna son regard d'elle et se posta devant la porte comme s'il comptait partir, puis s'immobilisa avant de quitter la pièce. Il avait encore besoin de quelques informations, mais tenait à s'assurer que personne n'écoutait à leur porte – les murs étaient-ils insonorisés ?

« Écoutez, il faut que vous me donniez quelques informations supplémentaires. Je ne suis ni policier, ni avocat ou quelque chose de ce genre, alors j'ai besoin de données pour aller les voir. » Il tourna la tête vers elle avant d'enchaîner. « Je sais que vous ne voulez pas que je le répète, mais je ne vais pas rester les bras ballants après ce que vous venez de me dire. Et puis, ce n'est pas parce que je ne peux pas vous aider sur-le-champ que je ne vais pas le faire autrement. Vous pouvez me donner votre nom d'ailleurs ? »

Le véritable, pas son surnom.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 19 Sep 2016 - 19:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Olivia jubilait intérieurement. Babylone venait de trouver son chevalier en armure, son brave petit prince charmant qui allait essayer de la sortir de l’enfer où elle se trouvait. Sauf que Babylone était un mensonge, ce n’était même pas une véritable prostituée et tout ce qu’elle disait était faux. Le voir ainsi croire aux dires de la strip-teaseuse, chercher à l’aider, à comprendre ce qu’il lui arrivait… Oh, c’était si amusant, terriblement amusant. Cela forçait Olivia à se concentrer plus encore pour maintenir son personnage parfaitement à l’identique pour ne pas faire un faux pas. Ah, qu’est-ce qu’elle aurait donnée pour pouvoir retirer sa perruque, lui montrer ses cheveux blonds et révéler au passage son visage… Qu’elle lui avoue être Olivia Crowley et qu’elle était la propriétaire de cet endroit, qu’elle avait vu qu’il s’agissait d’un intrus et c’était joué de lui. Mais s’il devait y avoir une révélation, cela ne serait pas pour tout de suite, elle voulait qu’il commence à apprécier Babylone, qu’il essaye de sauver cette identité fictive.

« Non, non, non. C’est plus courant que vous ne le pensez. Les gens qui viennent ici, ils sont tous riches et ils viennent pour les femmes. Certains ont déjà acheté certaines de mes amies, j’ai peur de savoir ce qu’elles sont devenues. Mais vous, vous êtes quelqu’un de bien… S’il vous plaît, vous devez m’aider. Je ferais tout ce que vous voulez, je travaillerais pour vous, je m’occuperais de votre maison. » Elle relâcha son bras, comme si elle était désespérée par son refus de la sauver, de l’acheter. « Elles sont en danger parce que je vous ai parlé… Mon dieu, qu’est-ce que j’ai fait. » Elle recula de quelques pas, plaçant sa main sur sa bouche, comme si elle venait de se condamner en acceptant de parler à Adrian. « Les policiers qui viennent ici ont des danses gratuites, en échange ils ne posent pas de question et ne cherchent pas trop… Mais c’est trop tard maintenant, si vous refusez de m’acheter, c’est trop tard… »

Elle cherchait du regard un ennemi potentiel, ou une caméra. Oh, il n’y en avait pas. Olivia le savait pertinemment pour avoir elle-même mis en place le système de sécurité. Puis s’il y en avait certains de ses clients ne viendraient plus, de peur que les images ne soient utilisées contre eux plus tard. Mais Babylone la factice, elle, elle était paniquée, elle savait qu’elle venait de se mettre en danger en disant tout à un étranger. Cet homme avait sa vie entre ses mains, mais il refusait de l’aider.

« Je connais vos juges et vos policiers ! Ils ne pourront rien faire ! Pas assez rapidement. Il leur faudra des jours pour simplement avoir le droit d’entrer ici ! Puis ils ne trouveront rien quand ils fouilleront, ils ne pourront rien prouver, aucune fille n’osera témoigner. Le temps qu’ils arrivent, je serais morte, ou pire, ils m’auront vendues à un autre homme, qui m’enchaînera dans sa cave ! Mon dieu, ils pourraient me découper pour vendre mes organes. » Elle se retourna, tournant le dos à Adrian comme si elle se mettait à pleurer devant toute l’horreur de ce qui allait se passer pour elle. « Si vous allez voir la police, ils le sauront et je serais morte. Je vais déjà probablement mourir, ils vont se douter que quelque chose de pas normal a eu lieu ici, ils vont trouver un moyen de me faire parler. Je vais finir dans une situation pire encore. J’aurais dû me taire, je pensais que vous alliez m’aider, mais vous ne servez à rien. Vous n’êtes même pas un policier, vous ne pouvez pas me protéger d’eux ! »

Elle lui fit face, les yeux rougis. Ce qui demandait des talents d’actrice assez développés par ailleurs.

« A quoi bon savoir mon nom ? Vous voulez savoir quoi marquer sur ma tombe ? Il n’y en aura pas. Ils balanceront mes os aux chiens pour effrayer les autres filles. Sauf s’ils trouvent quelqu’un pour baiser mon cadavre contre de l’argent ! Je n’aurais jamais dû vous parler de tout ça. Vous allez rentrer chez vous, oublier la petite danseuse que vous ne vouliez même pas toucher et d’ici deux jours vous aurez tout oublié ! Moi je finirais par craquer, ils finiront par m’avoir. Ma seule chance c’était que vous m’achetiez pendant qu’ils croient encore que vous êtes un client. Quand ils auront compris que ce n’est pas le cas… Ils me tueront, juste pour être sûr de toute façon. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 19 Sep 2016 - 20:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Ainsi donc, les gens qui venaient ici ne cherchaient qu'à acheter des femmes pour leur plaisir ou pour les voir danser ? Très franchement, aussi sensuelles soient-elles, Adrian doutait qu'elles réussissaient à contenter toutes les attentes juste en bougeant un peu et s'il y avait un commerce sexuel sous ces histoires – déjà inadmissibles – ce serait encore pire. Mais là au moins les autorités pourraient intervenir avec une excellente raison, surtout si quelques-unes de ces jeunes femmes étaient mineures. C'était horrible de se « réjouir » d'une telle horreur en voyant le travail des autorités gagner en facilité, mais plus les faits seraient graves, plus ils auraient de raison d'agir rapidement.

Malheureusement, les choses dérapèrent un peu lorsqu'elle commença à paniquer, expliquant qu'elle avait fait une erreur en lui parlant et que la police ne ferait rien. Une boule de culpabilité se forma dans sa gorge tandis qu'il se demandait ce qu'il pourrait bien faire pour la tirer d'ici ce soir. Ce serait contraire à la loi, mais pourrait-il partir en lui tournant le dos alors qu'elle risquait sa vie ?

En la voyant pleurer il ne put que de sentir encore plus mal et se détourna de la porte pour se rapprocher d'elle. Ses paroles étaient dures, mais dictées par la peur. Comment lui en vouloir ? Elle devait croiser des tas d'hommes qui prétendaient vouloir l'aider et l'oubliaient dès qu'ils étaient rentrés chez eux. Il fut toutefois assez étonné qu'elle soit touchée par le fait qu'il avait refusé de la toucher. Elle ne devait certainement pas douter de ses atouts vu la manière dont elle jouait avec ça un peu plus tôt, mais il ne prétendait pas être capable de comprendre les femmes – ça se saurait sinon !

Il soupira, ne sachant plus trop quoi faire et finit par répondre d'un ton un peu largué.

« Je comprends que vous soyez en colère, mais ils n'ont aucune raison de savoir que vous m'avez parlé, non ? Il n'y a pas de caméras ici, puis si tel était le cas, je doute qu'ils me laissent partir alors que je leur propose ou non de vous acheter n'y changera rien. » Ce qui était parfaitement logique à ses yeux. « Et s'ils pensent que vous avez simplement dansé, il n'y a aucune raison pour qu'ils vous fassent du mal avant que la police n'intervienne. » Le ton de sa voix se faisait plus sûr et plus rassurant. « Si vous continuez à faire comme avant il n'y a aucune raison pour que la situation change, du moins jusqu'à ce que les autorités soient prévenues. » Tout dépendrait d'elle au final. « Je veux savoir votre nom pour en parler à l'immigration. Si vous êtes arrivée ici avec votre passeport et vos papiers, ils pourront peut-être situer quelles sont les autres jeunes femmes retenues ici. »

Elle avait eu l'air très à l'aise lorsque la danse avait débuté, ce qui poussait Adrian à songer qu'elle pourrait jouer le jeu encore un petit moment. L'histoire d'une semaine environ, le temps qu'il prévienne Gabriel – ce qu'il ferait en sortant d'ici – puis que lui-même prévienne un juge et qu'ils trient les agents pour ne prendre que des personnes de confiance. D'ici trois ou quatre jours grand maximum, ils auraient tout ce qu'il fallait et pourraient encore régler la situation ici et faire fermer l'établissement.

Il lui offrit un nouveau sourire qui se voulait rassurant, même si c'était bien peu comparé à la terreur qui devait l'habiter.

« Mais je ne peux pas faire ce que vous me demandez. Je peux éventuellement en parler à quelqu'un de confiance qui demandera l'autorisation de revenir ici pour... vous acheter et vous pourrez témoigner contre eux et les aider à monter le dossier, qu'en pensez-vous ? » Il le regarda quelques secondes. « Mais vous n'irez certainement pas servir de femme de ménage ou quoi que ce soit de ce genre, vous retrouverez votre liberté. » Quoi de plus normal ? « Croyez-moi sur parole lorsque je vous dis que ces personnes sont dignes de confiance et performantes. Dans deux ou trois jours, ils auront tous les papiers pour entrer ici et arrêter toute l'activité si ce vous me dites est fondé. » Et il était très sérieux. « Je vous donne ma parole que je ne vais pas vous oublier. Ce n'est vraiment pas mon style, surtout si je vous promets de vous aider. »

Bien qu'il n'oubliait pas l'idée qu'il puisse avoir affaire à une femme qui affabulait, bien que son comportement semblait parfaitement sincère. Certaines femmes étaient passées maîtresses dans l'art du mensonge, mais Adrian comprenait mal ce qu'elle aurait à gagner en agissant ainsi. Après tout, il allait remuer ciel et terre pour attirer toute l'attention des autorités les plus compétentes de Star City sur cet endroit. Si elle voulait juste se débarrasser de lui, ce serait plutôt suicidaire comme technique.
Par souci de bien lui montrer qu'il tenait compte de ses paroles, Adrian termina sur une question :

« Que voudriez-vous que je fasse d'autre sinon ? »

Hormis l'acheter, mais il avait été assez clair sur la question.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Lun 19 Sep 2016 - 23:03 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Oh en effet, il n’y avait aucune raison que les patrons de Babylone ne soient au courant. Sauf qu’ils l’étaient déjà. Ce qui faisait qu’Olivia avait carte blanche pour décider de ce qu’elle ferait de cette identité une fois que cet individu serait parti. Pendant un moment elle avait espéré pouvoir lui extorquer de l’argent en lui faisant acheter la liberté de la strip-teaseuse plein pot. Sauf que cela ne serait pas possible, son code moral semblait décidément l’en empêcher, même alors que cette dernière lui expliquait clairement qu’elle risquait sa vie. Ah, quel beau héros il faisait. C’était peut-être pour cela qu’Olivia méprisait tant ceux de son espèce et appréciait de les corrompre. Il n’y avait rien de pire qu’un chevalier en armure brillante qui refusait de plonger les mains dans la boue et se contentait de piétiner les autres pour ne pas avoir à se salir. Cet homme ne voulait pas enfreindre la loi pour sauver cette pauvre petite danseuse ? Olivia ne serait que trop contente de lui présenter les conséquences les plus terribles.

« Il n’y a pas de caméras. Mais ils font finir par savoir. Ils ont des méthodes. Il va leur falloir quelques heures pour savoir que vous n’êtes pas un vrai client. Puis ils viendront me demander ce qu’il s’est passé pendant que je m’occupais de vous. Je ne sais pas si je vais pouvoir tenir, si je vais pouvoir leur mentir. D’ailleurs, même si j’y arrive, ils sont capables de me tuer par précaution. »

Elle tentait de lui faire comprendre que sa simple présence avait finalement signé sa condamnation à mort. Bien sûr, là encore ce n’était qu’un tissu de mensonge. Comme si Olivia allait gâcher ainsi ses danseuses ! Elle était certaine de leur fidélité et de leur loyauté. Après tout, la magie venait enserrer l’essence démoniaque qui habitait leurs corps pour en faire de parfaites esclaves.

« Ce sont eu qui nous ont fait venir. Je ne sais pas si vous allez pouvoir nous trouver. Mais je m’appelle Natasha, Natasha Giurescu. »
Un nouveau mensonge qui venait s’ajouter à la vaste toile qu’Olivia avait mis en place. Si une femme de ce nom existait dans les bases de données des services d’immigration, cela ne serait pas elle, assurément. Il n’y en aurait probablement aucune. Ce qui révèlerait alors le mensonge d’Olivia, ou bien simplement qu’elle était arrivée aux Etats-Unis illégalement, ce qui n’aurait rien de surprenant, le trafic d’êtres humains pratiquant bien souvent ce genre de contrebande.

Elle fit un nouveau pas en arrière lorsqu’il lui parla de témoigner, l’effroi apparaissant sur son visage masqué. Il n’avait pas demandé pourquoi elle portait toujours son masque et c’était tant mieux. Elle ne comptait pas lui révéler son véritable visage, pas tout de suite. Pas avant qu’elle n’ait décidé elle-même de la direction dans laquelle elle souhaitait mener cette étrange affaire.

« Témoigner ? Non, non, non. Ils me retrouveraient. Votre protection cela ne fonctionne pas. Ils ont des gens partout. Ils engageront des gens pour me tuer, je ne pourrais pas vivre tranquillement. Puis de toute façon, vos policiers me renverraient dans mon pays où ils me tueraient aussi. Non, pas de police. Le mieux serait que vous m’achetiez, mais vous ne voulez pas. Vous dites que vous voulez ouvrir un commerce comme celui-ci, mais vous ne voulez pas m’acheter. Je risque de mourir dès que vous serez parti, il n’y a rien que vous puissiez faire maintenant. Impliquer la police ne servirait à rien, je vous le dis depuis le début, mais vous n’écoutez pas. » Elle soupira, séchant un instant ses larmes de crocodile d’un revers de sa main. Qu’est-ce qu’elle s’amusait. « Vous allez tous nous faire tuer si vous continuez, ou pire. Ils iront au pays pour tuer nos familles, ils se vengeront sur ceux qui sont restés. Vous en sauverez peut-être une ou deux, mais pour les autres ce sera pire. Pour moi c’est fini de toute façon. A moins que vous ne parveniez à voler le coffre fort avec nos papiers dedans, avec mes papiers dedans, je ne pourrais jamais m’en sortir. Vous feriez mieux de partir, refaire votre tour du commerce et de ne pas parler aux policiers. La seule chose que vous allez faire c’est donner du faux espoir aux gens et nous faire tuer. »

Est-ce que la culpabilité allait le pousser à faire quelque chose d’incroyablement stupide ? Olivia voulait le voir se brûler les ailes. Elle voulait le voir se mettre en danger pour elle, pour qu’il se rende ensuite compte qu’il avait été manipulé et trompé. Cela serait le plus beau moment.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 19 Sep 2016 - 23:52 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4863
ϟ Nombre de Messages RP : 1664
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Elle semblait vraiment certaine qu'elle allait mourir et Adrian s'inquiétait de plus en plus. Au début, il avait pris cela pour une simple crainte, mais plus le temps avançait, plus il se demandait si ce n'était pas fondé. Qui lui disait qu'elle ne risquait pas de se faire tuer dès qu'il serait parti d'ici ? Une crainte légitime vu la manière dont elle réagissait. Il fallait être aveugle pour ne pas regarder l'air effrayé qu'elle arbora même sous son masque qu'il ne songea pas à lui demander de retirer. Lui-même gardait toujours le sien lorsqu'il agissait en tant qu'Eldoth et elle n'avait peut-être pas envie de se dévoiler autant ? Il y avait une différence entre montrer sa poitrine ou son identité.

Fronçant légèrement les sourcils lorsqu'elle parla des moyens dont ces individus bénéficiaient, Adrian commença à se demander si ce n'était pas une affaire internationale. Il avait du mal à comprendre comment l'UNISON pouvait être passé à côté d'une telle histoire ! Aussi corrompus soient les hommes qui venaient ici, il ne pouvait pas imaginer que personne n'avait jamais jeté un regard sur ce club. Non, quelque chose l’intriguait vraiment dans cette histoire et il avait besoin d'avoir le cœur net avant de déclencher le dispositif. Même si la jeune femme avait l'air honnête, elle semblait penser que ses employeurs étaient tous puissants, donc soit elle était extrêmement effrayée et naïve, soit elle cherchait à lui mentir. Lui aussi l'avait fait, ce serait donc assez logique, non ?

Il resta parfaitement silencieux jusqu'à ce qu'elle cesse de parler, la dévisageant d'un air totalement neutre. Il s'interrogeait. Elle semblait penser qu'il allait partir d'ici sans répéter ce qu'il savait à la police, mais quel homme pourrait bien agir de la sorte ? Bien sûr, Adrian s'inquiétait pour la sécurité de la demoiselle et il aurait aimé pouvoir l'aider en achetant sa liberté comme elle le demandait, mais ce serait plus nuisible que positif, il en était absolument convaincu. Bien que cela lui coûtait, Eldoth devrait trouver une autre solution.
Soupirant, il répondit finalement :

« Ne dites pas ça. Je n'ai pas voulu vous donner de faux espoirs, c''est vous qui m'avez parlé de tout cela, je n'étais pas au courant de ce qui se passait ici avant que vous n'abordiez le sujet. » Ce qui était vrai. « Enfin... je ne vous accuse pas de ce qui vous arrive, entendons-nous bien, mais je ne peux pas faire ce que vous me demandez. Je ne suis pas venu pour ouvrir un commerce comme celui-ci, je vous l'ai expliqué avant. C'est le système qui semblait intéressant, mais je ne comptais certainement pas ouvrir un club dans ce genre. J'ai trop de respect pour les femmes et c'est pour ça que je vous ai demandé d'arrêter. » Encore une fois, il ne mentait pas. « Mais je ne peux pas continuer à visiter cet endroit et partir sans rien dire à personne. Je suis désolé, mais je n'ai pas l'habitude de faire l'autruche lorsque je vois que quelqu'un a des ennuis. De toute manière, même si je voulais vous aider, je doute que j'aurais les moyens de payer votre liberté. » Bon, là il mentait, mais c'était pour mettre un point final à ce sujet. « Et vous m'avez déconseillé de faire des affaires avec eux.... »

Pas qu'il en ait l'intention en vérité. Adrian détourna les yeux de la jeune femme, observant les murs avec plus d'attention pour essayer de repérer la présence d'une caméra habillement masquée. Mais il n'était pas doué pour ça et sa magie ne lui permettait pas d'agir dans ce sens. Croisant ses bras sur son torse, Eldoth reporta ses prunelles sur la demoiselle avant d'enchaîner :

« Mais je peux m'arranger pour que vous oubliiez ce qui vient de se passer. Si vous ne savez rien, ils ne pourront pas vous forcer à avouer. Je pourrais même modifier un peu vos souvenirs pour faire comme si la danse s'était déroulée normalement et que rien d'inhabituel n'était à relever. Vous n'auriez plus de problèmes comme ça. » Bon, ce n'était pas du tout légal, mais il ne pouvait pas la laisser morte de peur, non ? « Est-ce que vous avez des noms pour les policiers qui viennent ici ? Avec ça, je pourrais m'arranger pour qu'ils soient mis hors d'état de nuire ou pour remonter la piste d'autres clubs comme celui-ci. » Il haussa les épaules. « Je vais m'arranger pour qu'une affaire soit mise en place et que tout s'arrête. Croyez-moi sur parole, cet endroit va devenir le rendez-vous de tous les policiers et agents de l'UNISON de cette ville. Mais je peux vous protéger en ôtant les pensées dangereuses pour votre sécurité, il faut juste que vous m'y autorisiez. »

Même s'il allait désobéir aux lois, c'était le minimum requis ! Cependant, Adrian aurait préféré une méthode plus... légal et sécurisée. Une dernière idée lui vint et il décida de l'aborder, au cas où.

« Je présume que vous ne vous contentez pas de danser ici, n'est-ce pas ? S'il y a une histoire de prostitution, c'est encore plus grave. » Même si la traite d'êtres humains l'était déjà assez comme ça. « Ce coffre, il est où exactement ? Dans un endroit fréquenté et protégé j'imagine ? »

Pas qu'il comptait s'y rendre, mais c'était une bonne chose à savoir.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


 
Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ▬ Olivia
 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantRevenir en haut 
Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ▬ Olivia Cadre_cat_6Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ▬ Olivia Cadre_cat_8


Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ▬ Olivia Cadre_cat_1Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ▬ Olivia Cadre_cat_2bisOù il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ▬ Olivia Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Olivia Kerner (Poufsouffle)
» Praline douce caniche moyen 10 ans SPA DE PLAISIR (78)
» Sujet terminé
» On reconnaît la passion à l'interdit qu'elle jette sur le plaisir
» ULLA FEMELLE YORKSHIRE TOY 2 kg 8 ANS SPA DE GIEN (45)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ▬ Olivia Cadre_cat_6Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ▬ Olivia Cadre_cat_8
Sauter vers: