AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Les plantes dans l'Ombre ? (Pv Lilian)[Clos] Categorie_1Les plantes dans l'Ombre ? (Pv Lilian)[Clos] Categorie_2_bisLes plantes dans l'Ombre ? (Pv Lilian)[Clos] Categorie_3
 

Les plantes dans l'Ombre ? (Pv Lilian)[Clos]

 
Message posté : Ven 16 Sep 2016 - 21:20 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
16/09/16 :

La petite discussion avec un agent de Shadow était terminée, il fallait maintenant qu'il mette tout ce qu'il avait entendu dans le bon ordre pour mieux y réfléchir, réfléchir... Il allait falloir qu'il fasse un tour dans le simulateur de combat après, au moins pour s'amuser un peu et ne pas perdre la main. C'était idiot à dire, mais oui : Hunter aimait bien être un bourrin de temps en temps. C'était certainement sa facette principale, même s'il avait appris à se comporter autrement dans d'autres situations. Un agent ténébreux ne pouvait pas être qu'un "fonce dans le tas" sans cervelle, après tout il représentait aussi l'Ombre, fallait pas taper l'affiche.

Orion se leva alors tranquillement, la journée n'était pas finie , loin de là et il voulait aller voir une autre personne de l'ombre maléfique, une certaine Harvest. Hunter n'avait demandé aucun dossier, il ne voulait pas avoir à lire ce genre de papier inutile à ses yeux, il préférait entendre parler les gens et surtout voir et entendre par lui-même. En tout cas on lui avait parlé de plantes et de conseil municipal. Inutile de dire que c'est certainement la seconde chose qui l'avait le plus intéressé. Hunter était nouveau en ville, enfin plus vraiment, mais pas encore assez imprégné pour utiliser des contacts. Bousculer des petites frappes et d'autres petits malfrats pour remonter aux sources il pouvait le faire, mais parfois il fallait des connaissances plus hauts placés pour avoir des informations et pour le moment il n'avait pas ça. En réalité après réflexion, il n'aurait certainement jamais cela.

Une fois debout devant son cendrier il écrasa une énième cigarette et passa sa ceinture autour de sa taille, il savait où trouver cette Harvest, mais il ne comptait pas y aller sans ses colts, hors de question même. Il retroussa un peu les manches de sa chemise noire et se décida à y aller. Sur le chemin il se doutait que la femme qu'il allait voir voudrait certainement une contre-partie contre des informations, enfin si ces dernières n'étaient pas utilisées pour Shadow bien entendu et il fallait bien avouer qu'à part une force de frappe puissante Orion ne pouvait pas offrir grand-chose. Bon après tout c'était déjà cela, il excellait dans la manipulation des armes à feux en tout genre et plus encore avec ses colts destructeurs, il savait traquer et chasser, mais il n'avait rien d'autre de plus passif à proposer. D'un autre côté il pouvait simplement prendre contact également et tâter le terrain, on ne savait jamais à quoi s'attendre avec des membres de Shadow.

Il arriva enfin devant la fameuse serre et entra par la porte automatique, il ne savait pas s'il fallait se présenter avant, il n'avait pas vu de système pour cela après tout. Une fois à l'intérieur il fut surpris pas les plantes en premiers, cette impression qu'elles le regardaient, il n'aimait pas beaucoup cela et finalement ce fut les jardiniers qui attirèrent son attention par la suite. S'approchant de l'un deux il claqua des doigts pour le faire réagir, mais rien. C'était... un cadavre ? Animé par la végétation ? Hunter eut un sourire en coin en voyant cela, Shadow avait beaucoup de mains d'oeuvres, mais il n'avait jamais rien vu de la sorte. Pourquoi utiliser ce genre de système alors qu'ils avaient des clones par dizaines ? Peut-être pour éviter qu'ils se fassent bouffer, l'Irlandais n'en savait rien pour le moment, mais c'était une bonne question.

L'endroit n'avait rien de rassurant, pourtant il aimait bien, de la verdure mortelle en plein milieu de Mannheim, c'était étrange, mais tellement raccord d'un autre côté. Mitchell continua d'avancer prudemment dans l'endroit, ne se tenant pas trop près des plantes et préférant rester silencieux pour le moment, il n'avait pas envie de gueuler par ici, étrangement.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 16 Sep 2016 - 22:17 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Peu de membres de l’organisation venaient dans la serre. Tout simplement car au fil des années, Lilian s’était arrangée pour s’accaparer la totalité des projets scientifiques qui touchaient au royaume végétal. Les autres scientifiques n’avaient pas trop opposé de résistance, ils connaissaient tous son affinité avec le royaume végétal, sa capacité de modifier par la pensée les gênes des plantes. Elle pouvait faire des avancées qui étaient hors de portée de bien des gens. Ceux qui voulaient absolument travailler sur les plantes étaient de toute façon très rares. Pour beaucoup, ce n’était pas un organisme très intéressant et qui donnerait satisfaction à l’Ombre. Mieux valait faire des recherches sur les mutants, sur les bactéries et les virus pour créer des armes biologiques. Bien sûr, aux yeux de Lilian, ils n’avaient tout simplement pas l’état d’esprit nécessaire pour voir les choses comme elle les voyait, pour comprendre véritablement le potentiel qui se trouvait dans ses bébés.

La serre rassemblait donc uniquement des spécimens sur lesquels elle travaillait pour SHADOW. Il n’y avait rien de personnel ici. Tout était une arme, ou une arme en devenir. Que cela soit pour produire une nouvelle drogue qui asservirait les esprits des gens, ou bien une plante qui créerait des dégâts monstrueux en guise de diversion. Tant que Lilian offrait des résultats réguliers à Renan, on la laissait tranquille avec ses recherches, surtout quand elles étaient liées à ses méthodes d’infiltration et de séduction plutôt exceptionnelles. Aussi elle se trouvait dans ses serres à la recherche d’une pointe de solitude et de calme dans cette période assez complexe. Un double végétal d’elle-même s’occupait d’assurer une présence dans le bureau de son QG de campagne et Lilian était toujours connectée psychiquement à celui-ci. De la même façon qu’elle était connectée à toutes les plantes qui l’entouraient, ainsi qu’aux carcasses qui s’occupaient de prendre soin de ses enfants verdoyants. Elle fronça les sourcils dès qu’Hunter pénétra dans son sanctuaire. Voilà une visite qu’elle s’attendait à recevoir, certes, mais pas forcément ici. Les gens faisaient bien attention à éviter cet endroit, pour éviter d’être victime d’une mauvaise expérience. Certaines plantes étaient inoffensives pour Lilian uniquement et il arrivait que quelques clones disparaissent ici par inadvertance.

Remettant une mèche de cheveux roux derrière son oreille, Lilian émergea de la jungle souterraine et monstrueuse qu’elle avait réussi à créer. Ici elle portait un tablier de jardinage et si cela n’avait été pour la légère teinte verte de sa peau, on aurait pu avoir affaire à une simple jardinière. Exception faite aussi de ses yeux, qui brillaient d’une lueur verte, comme lorsqu’elle revêtait sa forme végétale pour prendre l’identité de la super-vilaine Harvest.

« Agent Orion, je suis surprise de vous voir ici. Je ne vous aurais pas pris pour un scientifique ou un amateur de botanique. » Elle eut un léger sourire, croisant les bras en le toisant de haut en bas. « Surtout que vous ne risquez pas de trouver ici des spécimens que vous pourriez ramener chez vous sans aucun risque… Enfin, je suppose donc qu’il y a une autre raison à votre visite. »

Les carcasses continuaient leurs travaux, sans prononcer un mot, sans même plus faire attention à la présence d’un étranger dans le sanctuaire végétal de Mannheim. Lilian en tout cas savait apprécier un peu d’attention quand on le lui présentait. Renan ne faisait jamais l’effort de venir jusqu’ici, s’il avait besoin de quelque chose il la faisait chercher. Ce qui n’était probablement pas allé en s’arrangeant après leur dernière mission personnelle. Il l’avait vue faire germer des spores à l’intérieur de quelqu’un, à travers ses chairs et sa peau. Depuis il préférait probablement se tenir éloigné d’elle. Qui sait ce qu’on pouvait respirer dans un tel lieu… Phéromones aphrodisiaques ? Toxines incapacitantes ? Spores mortelles ?

« Vous vous promenez toujours armé à Mannheim ? » Demanda-t-elle en avisant les armes à feu à sa ceinture. « Je peux vous assurer que cela sera bien inutile ici. » Parce qu’elle ne comptait pas l’attaquer ? Ou bien parce que des armes à feu seraient inutiles contre tous ses bébés ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 16 Sep 2016 - 23:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Un endroit très intéressant, Hunter n'avait pas la main verte c'était certain et il n'était pas un fan de jardinage, mais il aimait les armes (à feux surtout) et ces plantes en étaient, assurément, de toute manière personne n'utiliserait les installations de l'Ombre pour ses projets personnels, il ne valait mieux pas en vérité. En fait il ne pensait pas, mais un endroit remplit de plantes certainement mortelles et de cadavres pour l'entretenir l'amusait beaucoup, il aimait bien découvrir des choses et il n'avait jamais vu de spectacle pareil. Il avait vu des endroits incroyables (il venait de Niflheim après tout) et cet endroit en faisait partie assurément.

Bon après, il est vrai qu'il pouvait être exposé à n'importe quoi par ici, mais un agent de l'organisation ne ferait pas subir ce genre de choses à un autre, c'était totalement contre-productif pour la cellule et pour Shadow d'un point de vue général. Surtout que sans être le meilleur, Hunter était un membre parmi les plus efficaces dans ce regroupement terroriste, quel intérêt de le tuer ou pire ? Bien sûr il y avait l'option ''Personne ne vient ici de toute façon'' qui pouvait être vérifié, mais Orion n'était pas connu pour avoir peur d'une menace et encore moins s'il ne la voyait pas, il ne serait jamais arrivé jusque là sinon, il ne serait jamais entré dans Shadow sinon.

Finalement, la dénommée Harvest fit son apparition, habillée comme une jardinière, avec juste un petit quelque chose qui la différenciait des jardiniers classiques, elle était rousse ce teint vert et ses yeux de même couleurs. Devait-il voir cela comme une utilisation offensive de ses pouvoirs, après tout elle donnait une impression de puissance ainsi. Ou alors elle les utilisait simplement et cela activait cette couleur ? Ou peut-être qu'elle était tout le temps comme ça. Pratique pour retrouver ses clés dans le noir, moins pour passer inaperçu. Bon d'après ce qu'il avait entendu il semblerait que ni son teint ni ses yeux soient bloqués ainsi, mais il pouvait être surpris après tout. Il posa son regard sur Harvest pour la jauger physiquement puis répondit :


Amateur de ce qui est mortel et j'imagine que tout ici l'est. Il reporta son regard sur les plantes avant de continuer. Ca dépend, une de ses choses peut servir de plante de garde ?

Il avait toujours un petit sourire en coin, mais celui-ci ne l'ayant pas encore quitté difficile de dire si c'était de l'ironie ou non, mais d'un côté, cela pourrait être plutôt discret comme moyen de protection. Peut-être un poil trop dangereux quand même, inutile de se servir de cela si on ne pouvait plus rentrer chez soi après. Son regard se reposa sur la femme étrange devant lui, toute cette situation était diablement étrange et il n'y avait qu'à Shadow que l'on voyait cela. Elle lui parla donc ensuite de ses armes, lui expliquant qu'il n'en aurait pas besoin ici, sans que son sourire disparaisse il répondit avec une phrase qu'il avait déjà dites maintes fois :

Vous savez, c'est un peu comme les préservatifs, vaut mieux les avoir et ne pas en avoir besoin qu'en avoir besoin sans en avoir.

Surtout qu'il pouvait les dégainer à une vitesse incroyable, tirer extrêmement vite avec tout en faisant de gros dégâts bien précis. C'était la seule chose qui pouvait le différencier de certains autres agent ténébreux, il n'avait subi aucune amélioration génétique ou autre apposée par le Shadow lui. Visiblement l'Ombre avait estimé qu'il n'en avait pas besoin ou pas encore, même si Hunter aimait bien que sa force vienne de lui, pour mieux servir encore.

Blague à part, plus que pour vos plantes je suis venu pour votre travail d'infiltrateur au sein de l'organisation. Je n'ai pas de contact très important à Star City contrairement à vous et je me demandais si vous seriez aptes et d'accord pour partager certaines de vos connaissances pour d'éventuelles missions. Cette phrase le fit tilter intérieurement. Et d'ailleurs si certains de vos besoins entrent dans ma catégorie, je précise que je ne refuse jamais un bon défi.

Il est vrai qu'il avait déjà rencontré Shiva et que ce dernier lui avait déjà donné des cibles à traquer, un travail très stimulant d'ailleurs. Peut-être qu'Harvest avait le même type de cible à lui proposer.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 17 Sep 2016 - 0:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lilian porta un regard affectueux sur toutes les plantes qui se trouvaient là à la remarque d’Orion. Oui, la plupart des plantes qui étaient ici étaient mortelles, d’une façon ou d’une autre. Certaines étaient toxiques, d’autres vénéneuses et il y en avait qu’elle avait grandement modifié, leur donnant la capacité de se mouvoir d’elles-mêmes et de pouvoir dévorer des gens. Bien souvent la mort était loin d’être instantanée, il y avait une longue digestion à l’intérieur du végétal alors que les sucs venaient ronger la peau, puis la chair et finalement les os… Quoique parfois des restes étaient à moitié digérés et recraché, les spécimens n’étaient pas parfait, mais cela faisait toujours du terreau, ou un nouveau jardinier. Tout dépendait de l’humeur de Lilian et de ce dont elle avait besoin.

« En effet. Mais aucune d’entre elle ne tuera quoique ce soit de son existence. Ce sont des prototypes pour la plupart. Les spécimens déjà opérationnels ne se trouvent pas ici. »


Mais en elle pour la plupart. Elle avait acquis la capacité de produire des graines de n’importe quelle plante qu’elle avait déjà rencontrée sous sa forme végétale. De cette manière ses recherches étaient automatiquement mises à profit, sans de longues années de développement pour trouver un moyen de les utiliser le plus efficacement possible. L’innovation se faisait à travers elle.

« Mais oui, certaines peuvent servir de plantes de garde. Je déconseille à quiconque de venir ici en mon absence de toute façon. Un accident est si vite arrivé. »

Elle tendit une main vers une plante et l’une des branches de celle-ci vint s’enrouler affectueusement autour de ses doigts, comme une caresse végétale. Pour tous ces spécimens, Lilian n’était pas de la nourriture, pas un animal, mais bel et bien une plante. C’était peut-être pour cela qu’elle se sentait aussi bien ici, quand on ne venait pas l’importunée. D’ailleurs la rousse haussa un sourcil à la remarque d’Hunter. En voilà un qui ne manquait pas de culot.

« Vous êtes certain que vous n’essayez pas juste de compenser pour quelque chose ? » Demanda-t-elle avec un léger sourire sur les lèvres. « Enfin, je me répète, vous n’aurez pas besoin de vos armes ici, ni de préservatifs non plus je pense d’ailleurs. » Ajouta-t-elle avec un nouveau sourire en coin.

Une carcasse s’était approchée d’elle pour lui tendre un arrosoir et tout en restant à proximité de l’intrus, Lilian continua de s’occuper de ses plantes. Il y en avait beaucoup qu’elle considérait presque comme ses enfants d’une certaine manière. Ces créatures existaient grâce à elle, grâce à sa mutation, son ADN, qui alliait parfaitement l’humain et le végétal. Elles avaient toutes quelque chose d’un peu animal, mais pour Lilian ce n’était finalement qu’une évolution future du règne végétal, elle n’avait fait qu’accélérer le processus.

« Ah, voilà donc la véritable raison de votre venue. J’avais vraiment peur que vous ne soyez venue que pour me montrer vos jouets. Ce qui m’aurait laissé penser que vous avez de sacrés problèmes avec la gente féminine. »
Elle se tourna de nouveau vers Hunter, s’adossant à un arbre qui bougeait légèrement à son contact. « Je possède en effet un vaste réseau d’information à Star City. C’est ma mission en tant qu’infiltratrice vous vous en doutez. Je dois savoir tout ce qu’il se passe pour toujours avoir un coup d’avance. Mais ce réseau fonctionne parce que c’est moi qui est à son centre et qui l’utilise. J’ai des talents particuliers qui facilitent les choses, mais certains individus me font tout simplement confiance. Puis SHADOW profite toujours de ce que j’apprends à partir de ce réseau. Vu qu’il sert ma progression à l’Hôtel de Ville. J’ai bien peur que vous inclure dedans ne ferait que fragiliser mon entreprise et serait contre-productif pour l’organisation. Cela serait regrettable, non ? »

Lilian savait pertinemment de quoi Orion était capable avec ses armes. Il était après tout assez connu. Mais si elle avait besoin de tuer quelqu’un ou de détruire des choses, elle pouvait surtout faire appel à ses propres capacités. Le fait qu’il tire la plupart de ses ordres directement de Niflheim était bien plus intéressant. C’était toutefois s’aventurer en terrain dangereux.

« Puis pourquoi auriez-vous besoin de mon réseau ? Vous ne me faites pas confiance pour relayer des informations d’importance jusqu’à l’officier de la pénombre ? Puis les informations sont chères dans cette ville… Je ne me permettrais pas d’en cacher et même si c’était le cas. Je doute que vous soyez assez doué avec vos engins pour que cela vaille le coup de mettre en danger mon opération. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Sam 17 Sep 2016 - 1:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Harvest était donc également une créatrice d'arme botanique pour Shadow ? Le concept n'était pas mauvais, mais quand on connait les plans futurs de l'organisation pour la destruction, ce genre de procédés peut paraître : infimes. Nul doute que les grosses têtes de l'organisation, ou même d'autres, sauront utiliser cela à l'avantage de l'ombre maléfique, mais pour une étrange raison Hunter se demandait si ce n'était pas aussi un petit plaisir coupable de la rousse. Crée ses armes, parce qu'elle voulait créer des plantes et le faire pour Shadow en même temps. Enfin dans l'esprit limité en botanique du chasseur, une plante ça brûle, ça doit pousser, c'est assez fragile d'une certaine manière, donc pourquoi troquer ça avec de bonne vieils armes apocalyptiques ?

A la suite des paroles de la femme-plante il était clair que Mitchell n'allait certainement pas s'amuser à venir ici pour le plaisir uniquement. S'il venait ce serait pour elle et si elle n'y était pas il ne resterait pas longtemps c'était certain. Ce n'était pas son domaine et encore moins son monde, il aimait les espaces naturels, mais il lui fallait une route et un minimum de civilisation pour se sentir bien, ou alors un endroit ''normal'' sans personne pour être encore mieux. D'un côté il s'attendait à ne plus regarder les arbres bordant sa caravane comme autrefois. Il préféra ne rien répondre, vu qu'il n'y avait pas grand-chose à ajouter la-dessus.

Le manège de la rousse avec ses plantes étaient étrange, sans être dérangeant, mais on avait l'impression de voir deux personnes se toucher, communiquer, c'était intéressant. Puis vint la fameuse corrélation arme/sexe. Un grand classique, mais il mentirait s'il disait ne pas s'attendre à cela. Il haussa simplement les épaules avec un petit sourire en coin, l'air de dire qu'elle avait peut-être raison et lorsqu'elle se répéta il évita de le faire aussi en disant que comme ses plantes, ses deux armes faisaient partie intégrante de lui à présent et pour ce qui était du préservatif... il avait utilisé cela pour l'expression, donc pas la peine de repartir là-dessus.

Un des... phyto-morts ? Vint donner un arrosoir à sa maîtresse pour qu'elle s'occupe de ses plantes comme n'importe quelle employée de jardin, jusqu'à ce que cette dernière, après une nouvelle parole sur les hypothétiques problèmes de Hunter avec les femmes, délaisse ses plantes pour se retourner vers lui, s'adossant à un arbre qui semblait essayer d'épouser au mieux la position d'Harvest. Etait-elle toujours aussi provocante ? Ou avait-elle, elle-même quelques problèmes à compenser ? Bon, la question était inutile et la réponse encore plus, il se contenta d'écouter, un air songeur sur le visage. Il se rendit compte de son très mauvais choix de mots lors de sa dernière élocution par les paroles de la rousse.


Par ''connaissances'' je parlais surtout d'informations, j'aurais dû être plus précis. Je travaille en solo en général et en effet je ne suis pas fait pour être associé à vos jeux de pouvoirs.

Inutile de dire qu'il trouvait cela totalement ennuyeux également, quand il prenait des informations lui-même il aimait bien secouer les gens, donner un coup de pied dans la fourmilière, faire des mondanités était pour lui un véritable cauchemar, il aurait tôt fait de tuer le premier lourd venu lui parler d'un sujet inintéressant. Il pouvait comprendre que certains aiment cela, mais il pensait surtout que c'était par manque de facilité dans d'autres domaine et paradoxalement il aimait ses domaines par manque de facilité dans les mondanités.

Je ne remets rien en doute. Seulement sur certains ordres des hautes sphères je pourrais avoir besoin d'informations précises et je préfère toujours me renseigner à la source plutôt que de passer par un relais, surtout quand ce n'est pas nécessaire. Il releva la tête pour observer un court instant les lampes puissantes au-dessus d'eux. Certaines situations ou certains ennemis peuvent nécessiter des approches plus directes et je me sers aussi bien de mes ''engins'' que vous des vôtres. Je tenais à signaler qu'en cas de besoin et si quelque chose échappe à votre rayon d'action, je suis capable de me régler certaines situations.

Parfois une situation pouvait dégénéré et quand une opération est en danger il faut trancher dans le vif, voilà à quoi il pouvait servir également. Il signifiait juste qu'il pouvait aider, après tout il était également un tueur à gages dans le civil, cela peut toujours être plus discret qu'une femme plante dans des situations plus conventionnelles, surtout qu'il n'était pas limité à ses colts. De plus il pensait à autre chose maintenant.

Comment avez-vous sut que j'étais dans cette serre ? La porte qui c'est ouverte ? Ou avez-vous un lien que vous partagez avec vos... créations ?

Cela pouvait lui paraître logique après tout. Mais une femme possédant un moyen d'espionnage via la flore c'était tout bonnement extrêmement puissant et utile, il fallait juste qu'il sache.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 18 Sep 2016 - 19:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lilian eut un petit rire à la mention de ses jeux de pouvoirs. Est-ce que tout dans SHADOW n’était pas justement un jeu de pouvoir ? Utiliser des individus les plus puissants possible pour récupérer encore plus de ce fameux pouvoir… Les agents allaient récupérer des artefacts, des spécimens possédant des mutations rares. Ils prenaient dans leurs rangs des méta-humains, des guerriers et tentaient même d’en créer. L’objectif était de prendre le contrôle du monde, de faire leur idéologie souveraine sur Terre, comment pouvaient-ils y arriver sans petit jeu de pouvoir ? Et l’information, la connaissance, était clairement l’élément le plus important de leur guerre secrète contre la liberté. Le fait qu’Hunter se refuse à y prendre part la faisait rire. Car il y était déjà impliqué jusqu’au coup à ses yeux. Il était un agent ténébreux, un pion de l’Ombre, qui prenait certains de ses ordres directement de cette dernière… Il y avait probablement une lutte de pouvoir implicite entre lui et Renan, entre lui et de nombreux autres agents qui voulaient progresser dans SHADOW et finir dans les petits papiers de leur leader suprême.

« Croyez-moi, vous faites déjà partie des petits jeux de pouvoir. Que ce soient ceux qui ont lieu à l’intérieur de la base, ou bien ceux à l’extérieur. Après tout, c’est notre objectif principal non ? Accumuler le plus de pouvoir possible pour faire ployer nos ennemis. Vous devriez savoir d’ailleurs que les informations sont une forme de pouvoir, mon réseau d’informateurs est une source de pouvoir. »

Et elle avait réussit à le mettre en place parce qu’elle était supérieure au reste de l’humanité. C’est ce dont elle était convaincue tout du moins. Lilian incarnait le futur de la planète, son génome était la clef pour une race humaine qui ne dépendrait plus que du soleil, qui n’aurait plus besoin de se faire prédatrice. Mais elle ne pourrait créer son propre éden qu’après avoir offert à SHADOW sa victoire. Mais dans tous les cas, il lui avait fallu des années pour mettre en place son réseau d’informateurs. Entre les faveurs qu’elle avait due dispenser en tant que conseillère municipale, que femme, qu’Harvest. Ceux qui étaient devenus accros à ses toxines ou encore ceux qui dépendaient de son pouvoir sur les plantes. Maintenir tout ce petit monde en marche, s’assurer que personne ne tente de lui échapper, de la doubler, c’était extrêmement complexe. Si donner une information à Hunter ne risquait pas de le mettre en danger. Ce que ferait l’agent ténébreux avec cette information pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour Lilian.

« Et qu’est-ce que vous entendez pas source ? Que je vous donne directement le nom de mes informateurs ? Cela ne va pas être possible. Déjà, rien ne signifie qu’en vous voyant ils acceptent de vous divulguer quoique ce soit. De plus, s’ils découvrent que je partage les informations qu’ils me donnent avec d’autres, cela mettrait en danger ma crédibilité et tout mon réseau. Qui plus est, si je vous donne une information qui est ensuite utilisée à mauvais escient, ma réputation pourrait aussi en pâtir. Il n’est pas facile de maintenir ses relations en tant que politique et en tant que super-vilaine vous savez, c’est un équilibre subtil. Et vous ne m’aviez pas l’air porté sur la subtilité. »
Il n’y avait qu’à voir la façon dont il avait comparé ses armes à des préservatifs un peu plus tôt, ou dont il semblait avoir continuellement besoin de revenir à ses jouets et à ce dont il était capable avec. « Mais si les hautes sphères me donnent l’ordre direct de vous informer, je vous le ferais. Je vous dirais tout ce que vous aurez besoin de savoir. Mais vous devez bien comprendre qu’actuellement, j’applique les ordres qui m’ont été donnés. Je dois faire croître mon influence sur la ville, pas fournir tous les renseignements possibles à un autre agent au risque de mettre mon objectif principal en danger. Le seul qui a un accès direct à tout ce que je peux apprendre actuellement est l’officier Tesla. »

Car il était son supérieur hiérarchique. Lilian était assez intelligente pour savoir que SHADOW était une prison, mais ce n’était pas l’une de celles où on pouvait survivre à moins de jouer selon les règles. Elle avait des ordres et y obéissait toujours. L’organisation ne dépendait pas d’elle, mais elle se savait un élément clef de Mannheim. Sinon Tesla l’aurait probablement envoyée dans un couvent suite à certaines de ses provocations. Une branche était passée sous les jambes de Lilian, formant une sorte de siège et commençant à la lever, assise tranquillement au-dessus du sol.

« Les plantes m’obéissent et communiquent avec moi, en effet. Puis vous n’êtes pas particulièrement discret, non ? Je crois qu’il y a un dossier complet sur mes pouvoirs et les développements qu’ils ont connus grâce à SHADOW. Vous n’avez qu’à le demander à l’officier, je n’ai pas tendance à me dévoiler à moins qu’on m’en donne l’ordre. » Elle eut un léger sourire. SHADOW savait presque tout sur elle. Mais pas tout. « Vous savez que les approches directes sont généralement proscrites dans mon domaine ? Et lorsqu’elles sont nécessaires, j’utilise mon identité de super-vilaine. » Qu’est-ce qu’elle détestait ce mot. « Harvest n’existe pas pour rien. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 22 Sep 2016 - 13:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Il eut un sourire en coin quand elle rebondit sur ses dires à propos des jeux de pouvoirs, certes tout n'était que pouvoir et quête de ce dernier, mais Hunter était un véritable pion sur l'échiquier de l'Ombre, il y participait, mais pas activement comme pourrait le faire Harvest, lui il s'agissait d'une participation indirecte à la chose, il obéissait à l'Ombre qui se servait de lui pour ses propres besoin. Il participait, mais par les ordres qu'on lui donnait, il ne décidait pas il agissait. De plus il parlait bien de ses jeux de pouvoirs à elle quand il affirmait ne pas vouloir y être mêlé, il n'avait aucun ordre lui demandant d'aider la rousse, donc oui il préférait se tenir hors de ses affaires.

Je suis un pion, j'agis pour l'Ombre donc oui je participe à cette quête de pouvoir. Mais quand vous faites tout pour en gagner plus grâce à votre réseau, moi je m'arrange pour que les autres perdent le leur. Après tout je ne suis pas un infiltrateur, seulement un agent.


Il avait gardé son petit sourire pendant ses dernières paroles. En effet il n'était pas l'instigateur de ces jeux, seulement un participant zélé c'est tout. Il croisa les bras pour écouter la suite des paroles de la rousse. Donc pas d'information à partager si les hautes instances ne lui donnait pas le feu vert, finalement il pourrait donc se servir de Kazimir, mais pas d'elle. Elle se sentait certainement supérieure d'une certaine manière, peut-être son ancienneté, ou ses pouvoirs, elle avait peur que des informations utilisées à mauvais escients lui retombe dessus, mais en même temps Hunter avait besoin surtout d'information lambda, comme un planning ou des rendez-vous sur des agendas, le genre d'information que même lui pourrait avoir, mais où il pourrait gagner du temps en demandant directement à Harvest.

Elle lui parlait d'équilibre subtil, de discrétion, mais il n'avait pas demandé l'accès à des informations top secrètes sur la sphère politique, seulement s'il était possible de venir se renseigner sur certaine personne. De toute façon pour ce genre de milieu on l'appellera que pour en assassiner un et à ce moment-là certaines informations auraient pu être utile, mais pas du genre capitale que seul deux personnes connaissent dans le monde, de plus un tueur à gage renseigné cela n'avait rien d'étrange et personne ne dirigerait forcément les accusations sur Lilian Holland directement.

Enfin bon, Hunter hocha simplement la tête, il commençait à s'ennuyer, quelque soit ses demandes c'était non, donc au moins il avait les réponses à ses questions et d'un côté c'était tant mieux. Il s'appuierait sur d'autres alliés, il n'avait pas forcément envie de demander à l'Ombre ou au Directora de faire transmettre un ordre à Harvest. Pour elle c'était fait, il n'était qu'un texan décérébré et bourrin comparant sans arrêt ses flingues à ses parties génitales donc bon... pas forcément la peine de forcer des missions ensemble si ce n'était pas nécessaire et de plus la perte de temps de faire une demande à Tesla ou à d'autres pour avoir des informations de Lilian ne l'enchantaient pas. Il la ferait à l'ancienne, en fouillant lui-même.

Hunter retira tout de même du bien de cette rencontre, déjà Shadow avait là une femme très forte dans son domaine et avec des pouvoirs destructeurs, c'était une très bonne chose. Elle était très au fait de la hierarchie directe et c'était tant mieux. Par contre Hunter avait le sentiment que la jeune femme se sentait supérieur d'une certaine manière, sa façon de lui parler, de lancer des punchlines, de se mouvoir et de jouer avec ses plantes, il n'aimait pas trop cela, mais il fallait qu'il relativise, il pouvait se montrer très paranoïaque pour rien du tout parfois.

Il n'écouta qu'a moitié la fin des paroles de la belle, elle ne voulait pas se dévoiler et Hunter se fichait totalement des dossiers aseptisés, donc ils étaient encore en désaccords sur ce point. Elle lui fit la leçon lui disant que les approches directs n'était pas en accords avec son boulot, ce qu'il comprenait et qu'elle agissait en tant qu'Harvest au cas ou. Mais il avait bien entendu ? Super-vilaine ? Hunter se retint de ne pas rire, quel drôle de terme, mais bon. Donc cela voulait dire qu'en cas de besoin d'assassinat public elle porterait l'arme ? C'était une bonne nouvelle du coup, il allait pouvoir se concentrer sur les missions de Shiva et sur ses contrats personnels alors. Finalement, cette affectation commençait à lui plaire, cela avait un avant goût de vacances d'une certaine manière.


Bon, très bien. Si effectivement vous n'avez pas besoin de moi c'est parfait. Du coup je ne vais pas vous embêter plus longtemps agent Harvest.

Sur ce il fit un petit signe d'au revoir à l'aide de deux de ses doigts et de son front, à la Texane, puis se retourna pour sortir de la serre. Une rencontre très utile et riche en information. Au moins il avait la réponse à la question qu'il s'était posé avant d'arriver jusqu'ici.
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 22 Sep 2016 - 15:54 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Seulement un agent ténébreux. Ce qui faisait une sacrée différence aux yeux de Lilian. Tous partageaient plus ou moins la cause de SHADOW, mais elle savait que cet Hunter devait être parmi ceux qui y croyaient le plus, ou tout du moins qui y trouvaient plus leur compte. Lilian croyait en une domination du monde par un seul individu, que cela pourrait permettre à l’humanité d’avancer et surtout d’être contrôlée. Mais elle avait aussi ses propres objectifs, créer une race de plantes humanoïdes à son image, un objectif qui ne pourrait être pleinement réalisé qu’une fois qu’elle aurait réussi à obtenir ce qu’elle voudrait de SHADOW, donc après la victoire de l’Ombre. Pour le moment elle était un atout important à Star City, mais cela n’empêchait pas que certaines personnes trop zélées puissent la voir comme une gêne. Elle ne savait pas encore quoi penser d’Hunter Mitchell et c’était pour cela qu’elle se posait des questions sur l’aide qu’elle pourrait lui apporter.

« Je sais. Nous sommes tous au service de SHADOW et c’est pour cela que je suis prête à vous donner des renseignements, si c’est nécessaire, donc si les hautes instances considèrent que c’est le cas. Si vos missions sont si importantes, je ne doute pas qu’ils n’auront aucun mal à me demander de vous assister. Sinon vous savez que vous pouvez demander à l’officier de la pénombre, il est mon supérieur après tout. »

Ce qu’il n’était pas. Même s’il prenait directement ses ordres de l’Ombre et du directorat parfois, dans la hiérarchie de Mannheim, Orion appartenait à une branche différente. C’était aussi pour cela qu’elle se montrait aussi… Peu volontaire à lui donner ce qu’il demandait, gratuitement en tout cas. Et clairement, elle n’avait aucune utilité de ses armes à feu pour le moment, comme elle le lui avait fait comprendre. Son pouvoir était tout ce dont elle avait besoin et si elle voulait des pions, elle savait comment en obtenir d’elle-même. Il n’était pas certain qu’Orion accepte qu’elle ne l’embrasse ou d’être infecté par ses spores pour jouer les parfaits petits agents dans ses missions en échange de renseignements. Peut-être qu’elle n’aurait pas à en arriver là, mais à quoi bon pouvoir contrôler les hommes si c’était pour s’en priver ?

Mais elle avait déjà perdu son attention. Apparemment il n’avait pas vraiment apprécié qu’elle lui dise non, ce qui fit naître un léger sourire sur les lèvres de Lilian. Ah les hommes, tous les mêmes ! Ils pensaient qu’il suffisait d’offrir leurs bras et de promettre de débarrasser une femme de ses ennemis pour qu’on leur donne le monde. Sauf que Lilian avait toujours mis un point d’honneur à ne dépendre d’aucun homme, jamais. Sinon elle n’aurait jamais cherché à développer autant ses pouvoirs, à expérimenter sur elle-même et à développer un vaste réseau d’agents dormants, d’espions végétaux. Non, les seuls hommes à qui elle faisait confiance, c’étaient ceux qu’elle contrôlait. Pour le reste, elle préférait les plantes.

« Au plaisir agent Orion. » Commença-t-elle sans se départir de son sourire, balançant ses jambes dans le vide depuis son perchoir sylvestre. « Peut-être qu’un jour vous aurez un peu plus à m’offrir et je pourrais me montrer plus conciliante, mais en attendant, je doute de pouvoir vous fournir plus que ce que SHADOW attend de moi. Pour tout ce qui est officiel, je serais heureuse de vous assister si on m’en donne l’ordre. Pour le reste… Certaines choses mettent du temps à germer. Ne perdez pas espoir pour autant. »

Lilian lui avait dit non, mais elle n’était pas stupide. Arriverait peut-être un jour où elle aurait effectivement besoin de cet homme. Peut-être pas demain, peut-être pas avant plusieurs années, mais lorsque ce jour viendrait elle devrait être capable d’avoir une ouverture avec lui. Et c’était typiquement ce qu’elle venait de lui proposer : une ouverture. Un jour il pourrait avoir d’elle ce qu’il espérait. Mais pas avant qu’elle n’y trouve son compte.

HRP:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Les plantes dans l'Ombre ? (Pv Lilian)[Clos]
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Les plantes dans l'Ombre ? (Pv Lilian)[Clos] Categorie_6Les plantes dans l'Ombre ? (Pv Lilian)[Clos] Categorie_8


Les plantes dans l'Ombre ? (Pv Lilian)[Clos] Categorie_1Les plantes dans l'Ombre ? (Pv Lilian)[Clos] Categorie_2_bisLes plantes dans l'Ombre ? (Pv Lilian)[Clos] Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Axiomes et fuseau dans l'ombre totalement différents d'en dehors
» La solitude est la punition amère que certains s'affligent dans l'ombre. » • Alejandro H. Sullivan
» Marcher dans l'ombre
» Dans l'ombre de la Citadelle [pv: Lifilikoualip Boukouyak]
» Ketupa - Ombre qui tape dans le dos.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les plantes dans l'Ombre ? (Pv Lilian)[Clos] Categorie_6Les plantes dans l'Ombre ? (Pv Lilian)[Clos] Categorie_8
Sauter vers: