AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Amanda Valentine (FINISH)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Lun 12 Sep - 22:14 Message | (#)

Informations Personnelles
ϟ Nom : Valentine
ϟ Prénoms : Amanda
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge : 30 ans
ϟ Date de Naissance : 20 Juin 1986
ϟ Lieu de Naissance : Townsville
ϟ Nationalité : Australienne, naturalisée Américaine.
ϟ Orientation : hétérosexuel à tendance bisexuelle (si si !)
ϟ Métier : Professeur d’éducation physique classique & spécialisée à la Star High / Légionnaire
Administration
ϟ Avatar : Kat Dennings
ϟ Crédits : Moi
ϟ Pseudo : Lightbringer
ϟ Âge réel : 25 ans
ϟ Parlez-nous de vous : Je suis le DC de Madison Yan.
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? Root topic
ϟ Que pensez-vous du forum ? Il déchire.
ϟ Quelques conseils à donner ? Non
Historique
On peut pas dire que j’ai eu un passé tourmenté. Contrairement à bien des gens, je n’ai pas eu d’horribles parents faisant passer les Thénardier pour des saints. Aucun parent, ou proche, n’a été tué quand j’étais encore gamine. Inutile de mentionner de quelconques malheurs qui auraient favorisés la délinquance chez moi. Déjà, je suis sortie du ventre de ma mère au même moment que ma sœur jumelle Annabelle. Attention : Jumelles monozygotes pour être exacte ! C’est-à-dire qu’on se ressemblait comme deux gouttes d’eau. Et puis on n’était pas les seules enfants de nos parents, puisqu’il y avait déjà notre grande sœur et grand frère, Claire et Maximillien, qui étaient arrivés avant nous des années plus tôt. Hop ! Ensemble, on était les quatre enfants d’un couple qui a vue leurs pensions grimper un bon coup peu de temps après notre naissance. Et puis même sans ça, nos parents n’avaient pas de soucie économique. Ils ne roulaient peut être pas dans l’or, mais il était bien loin d’être dans le seuil de pauvreté. Mon foyer était une maison plantée dans une petite banlieue paisible à dix kilomètres de Townsville, dans l’état du Queensland en Australie. Pour ce qui est de mes parents, pas grands choses à omettre. Notre mère, Caith Valentine, gagnait bien sa vie avec les revenus mensuels issus de ses bénéfices engrangé par Norwood, son entreprise spécialisé dans la fabrication de…. boulons. Ouais je sais, on se dit "il fabrique des boulons, haha, ça doit être ennuyeux !" mais c'est en réalité une manne financière : tout le monde a besoin de boulons. De la même manière, énormément de compagnies ont besoin de pièces pour créer des réseaux téléphoniques. Maman l’avait bien compris et ce fut une bonne raison pour elle d'exploiter le marché du boulon. Quant à notre père, Jack Valentine, il bossait en tant qu’expert-comptable. A eux deux et aux pensions familiaux, ils n’avaient rencontrés aucune difficulté pour qu’on ne manque de rien. A part moi et ma sœur jumelle, nos grands frères avaient leurs chambres respectives.


Dès ma plus tendre enfance, c’est-à-dire aux alentours de quatre ans, j’éprouvais déjà une grande admiration pour les légionnaires et leurs actions héroïques que les présentateurs rediffusaient à la télé. Admiration qui, depuis, ne m’avait plus quitté l’esprit. Il n’était pas rare que moi et ma sœur jumelle on jouait aux super-héroïnes, combattants des ennemies imaginaires et vivant des aventures fictifs dont je garde de très bons souvenirs au passage. L’une de nous jouer la super héroïne tandis que l’autre faisait la super vilaine, puis on inversait les rôles au jeu suivant. Bref ! Autant vous dire que ma passion pour l’héroïsme commençait très tôt chez moi, pourtant il n’y avait aucun super-héros dans la famille et personne parmi nous ne possédait de super pouvoirs. On était rien de plus qu’une famille lambda dans un quartier lambda et vivant une vie purement lambda. Sauf que voilà, élever quatre enfants pour des parents revenant souvent tard le soir n’était pas évident. Du coup on a du se serrer les coudes dans notre vies quotidienne, comme tous enfants issue de famille nombreuse digne de ce nom. C’est donc Kyle, l’ainée de tous et de loin le plus débrouillard de tous, qui était le leader. Et il s’en sortait plutôt bien dans son rôle. Pour tous vous dire, on se connaissait beaucoup plus que nos propres parents. Il y en avait toujours un pour aider et consoler l’autre. On était pour ainsi dire soudé comme les doigts d’une main. Mais c’est avec ma sœur jumelle où je me sentais le plus à l’aise. Déjà parce qu’on n’était quasi inséparable et qu’on s’amusait bien plus entre nous qu’avec Claire et Kyle. Comme si cela ne suffisait pas, il y a eu la naissance d’un cinquième enfant en 1991 : Rebecca. Suivit d’un sixième l’année suivante, un garçon cette fois-ci : Ben. Bref ! On est vite passé de quatre à six membres. Et là encore, on ne vivait toujours pas dans la pauvreté. Ça relevait du défi pour notre nounou de s’occuper de notre fratrie. Je peux vous assurer qu’elle en avait bavé des verte et pas des mûres !


Un an plus tard, on assista à une invasion extraterrestre en 1993 qui a foutue le boxon un peu partout sur notre belle planète bleu. Ce jour-là on s’était tous réfugié au sous-sol de notre maison pour n’en ressortir une fois l’invasion repoussait. Notre baraque était dans un sale état, mais au moins on ne l’avait pas perdue, contrairement à beaucoup de gens dans les centres villes ainsi que dans certaines zones de banlieue qui se sont retrouvés à la rue. Après quoi on a put reprendre une vie normale aux fils des semaines. Pour ce qui est de ma scolarité, ma foi…… je faisais partie des cancres de mon établissement. En même temps j'étais souvent en retards et je ne foutais rien en classe, à part m’amuser avec mes amies et ma sœur jumelle. Il n’y avait que le sport où j’avais d’excellentes notes, sinon à part ça c’était majoritairement des notes pas terribles que je me ramassais. Parallèlement, Je pratiquais non pas un mais plusieurs sports. Plus précisément des sports en plein air tels que la randonnée, le ski, l’escalade et le triathlon. Non pas par pur esprit de compétition mais uniquement pour le plaisir. Sachant que cela limitait les risques de blessures sur le long terme. Mais j’avais surtout l’habitude de venir en aide aux enfants qui se faisaient agresser injustement, filles comme garçons. Car pour moi c’était inconcevable laisser des gens dans la détresse. Comme ça, par pur altruisme et de charité, avec une soif de justice morale. Evidemment, comme je n’étais pas taillé pour le combat, je recourais toujours à la diplomatie. Des fois ça marchais…. Des fois pas du tout. Alors pour cette dernière j'agissais naturellement par la force, prenant des coups à la place de leurs victimes quand c'était des agresseuses que je ne pouvais combattre car elles s'y mettaient à plusieurs. Ce qui m’a valu une haute admiration des élèves maltraités pour mon courage héroïque, mais également des remarques pas très sympas venant d’autres camarades, comme étant une idiote naïve vivant au pays des bisounours, ainsi que l’incompréhension de mes parents à me mêler aux affaires des autres qui ne me regardais pas.


C’est en 1998, fêtant l’aube de mes douzes ans, que mes pouvoirs de mutantes se sont éveillés. Du moins, au compte-goutte. Cela commença d'abord par mon pouvoir de régénération alors que j’ai pris chère en me blessant en tentant un triple salto arrière. Je m'étais mal réceptionner, faisant quelques tonneaux bien violents avant d’être ronger par une douleur atroces aux niveaux de mes jambes. Je fus hospitalisée à l’hôpital le plus proche par les secouristes. Mais en moins d’une journée, mes jambes venaient de s’être remises d’aplombs, devant l’étonnement de mon médecin ainsi que de Kyle qui était venue me voir à l’hôpital. Puis vint ma résistance surhumaine apparut une semaine plus tard, alors qu’une sale brutasse misogyne s’est bien lâché sur moi dans ses coups quand je me suis interposée entre lui et un pauvre nerd qui était son souffre-douleur. Le tas de muscle n’a rien compris en sentant son poing se broyer lors de l’impact de celui-ci contre ma tempe. Suivit de ma force surhumaine deux mois plus tard alors que jouais au beach volley avec des amies sur la plage de Townsville. En frappant le ballon, celui-ci a littéralement défoncé le filet de jeu, tant la force que j’y avais mise était importante. Pour finir sur ma respiration anaérobique, elle a fait irruption un mois plus tard, alors que nageais profondément sous l’océan, non loin des côtes. Sauf qu’en remontant j’ai vite réalisé que j’étais descendue trop profondément et que j’étais à deux doigts de me noyer. Mais alors que j’avais vidé mes dernières bulles d’airs, le manque d’air avait soudainement disparue et je me sentais comme si j’avais les poumons remplie d’air…. Alors qu’ils étaient vides d’oxygènes. J’ignorais combien de temps j’ai passais sous l’eau pour tester une quelconque limite à cette capacité, mais quand j’étais revenue à la surface, le maître-nageur de la plage et Annabelle pensaient que je m’étais noyée. Ma foi, je n’étais pas terrifiée de mes pouvoirs. Bien au contraire, j’étais toute enthousiaste de découvrir que j’étais une métahumaine. Pour tout vous dire j’en étais même fière ! Je souhaitais garder ça pour moi plutôt que de le révéler à ma famille. Non pas par peur d’être rejeter et être considérer comme un monstre, mais bien pour ce que j’envisageais de faire plus tard : devenir super-héroïne. Ouaip, tout juste ! Puisque je possédais des supers pouvoirs, il m’était donc plus facile de venir en aides aux gens en détresses. Finie les bobos et autres blessures, vue qu’une petite démonstration de ma force surhumaine aux grosses brutes de mon collège suffisait largement à les dissuader d’arrêter leurs rackettes et autres maltraitances sur leurs victimes. Hélas, ce n'était plus possible, puisque le médecin révéla ma mutation à mes parents. Puis ce fut toute ma fratrie. Est-ce qu'ils l'a mal vue ? Pas du tout ! Je dirais même que leurs réactions furent positives. Je savais déjà certaines choses sur les métahumains, notamment le fait que les pouvoirs se transmettait de mère à enfant, de père à enfant ou des deux à la fois. Quoiqu'il en soit, je me suis vite mise à m'entraîner discrètement sur la maîtrise de mes pouvoirs dans la forêt tropicale de la banlieue. Suffisamment loin pour que je sois tranquille pour ce que j’envisageais de faire plus tard : devenir super-héroïne. Ouaip, tout juste ! Puisque je possédais des supers pouvoirs, il m’était donc plus facile de venir en aides aux gens en détresses. Finie les bobos et autres blessures, vue qu’une petite démonstration de ma force surhumaine aux grosses brutes de mon collège suffisait largement à les dissuader d’arrêter leurs rackettes et autres maltraitances sur leurs victimes.


Alors que les années passaient et que je découvrais toutes les joyeusetés de l’adolescence qui est sans conteste la plus belle période de ma vie, mon premier baiser et tout.......
Mais c’est à mes débuts au lycée que je me suis appliquais un peu plus pour avoir des trimestres plus glorieux que les précédents. Afin d’entamer des études qui me permettrait de devenir prof d’éducation physiques. Un métier qui me passionnait depuis mes débuts aux collèges. J’ai donc cessais de jouer les cancres de services en bossant plus que d’habitude. Ah oui, j’oubliais ! Alors qu’on pensait, moi ainsi que mes frères et sœurs, que notre mère en avaient finie de pondre des gosses, voilà que notre madame nous pondent un dernier arrivant en 1999 : Bruce. Je me demandais comment ça se faisait qu’elle n’avait pas le corps tout dilater comme un ballon de baudruche après avoir mis au monde sept enfants. C’est donc en 2004 que j’intègre une université à Sydney, alors âgée de dix-huit ans. C’est également durant cette période qu’on s’est séparées, Annabelle et moi. En effet, nos formations nous obligent à ce que nos chemins se séparent, mais ont restaient toujours en contact via MSN Messenger à l’époque. Je n’ai plus souvenirs du métier qu’elle souhaitait entreprendre, mais je lui aie quand même souhaitait bonne chance de mon côté et vice versa. A côtés de mes études, j’aidais des gens par ci par là que je croise en ville comme ailleurs. En effet, si je jouais les super-héroïnes depuis l’apparition de mes pouvoirs, ma période universitaire marque officiellement le début de mon statut héroïque. Je me fais un costume de super héros à l’arrache pour protéger mon identité du mieux possible et je me fait connaître sous le sobriquet de Prodigy. Je continue également de pratiquer toute une diversité de sports en plein air plutôt que de me cantonner à un seul. C’est au cours de mes études universitaire que j’entame mes premiers voyages dans le monde. Notamment la Thaïlande, la Malaisie et l’Inde. Depuis, j’ai une soif d’aventures et de découvertes insatiable qui demeure toujours aussi tenace de nos jours. Mes études se passaient comme sur des roulettes, si bien que je ressors de l’université avec un joli master en poche, tout beau tout frais en 2009. C’est en quittant le campus, après m’être bien éclatait au bal de promo, qu’un super-héros est venue à moi. Plus précisément un légionnaire très connut en Australie pour être un veilleur nocturne prodigieux : Nightcat qu’il s’appelait. Il m’informait que cela faisait bien des années qu’il observait mes actions héroïques dans l’ombre, la façon dont j’arrêtais les malfrats sans même recourir à la violence alors que mes pouvoirs étaient prédisposait à faire de moi une grosse bourrine et dont j’aidais tous citoyens en détresse de manière altruiste, sans rien demander en retour. Allant jusqu’à Voir en moi un fort potentiel pour devenir une grande Légionnaire et me proposer de rejoindre la Légion des Etoiles. Moi, rejoindre cette organisation que j’admirais depuis mon enfance…… c’est un rêve qui devenait réalité. Autant vous dire tous de suite que j’ai acceptais sans la moindre hésitation ! Parallèlement il m’avait appris que la Star High, cette école prestigieuse à l’autre bout du monde qui me paraissais inaccessible pour moi, avait une place disponible pour un prof d’éducation physique. Place qu’il avait réservé spécialement pour moi. Pour le coup j’en avais les bras tombés. Pourquoi moi et pas quelqu’un autre de plus expérimentés que moi ? Il s’était contenté de passer au-dessus de ma question. Mais d’un côté, j’étais trop submergée par la joie en apprenant cette nouvelle. Pour sûr que j’ai accepté ! Les yeux fermés en plus ! J’ai même eu droit à un cadeau de la part du légionnaire : un superbe costume de super héroïne flambe en neuf et haut en couleur, avec le masque intégré, les bottes et les gants qui vont ensemble. Ça change largement du hoodie, bandana et lunette de soleil qui me servait de costume avant la rencontre de Nightcat qui, au passage, était un recruteur.


La suite c'est très simple, j'ai rédigé un CV pour le donner à Nighcat le lendemain, dans l'un des bureaux de la Star High situer dans la capital du pays. Le jour suivant, je reçoit une convocation d'entretient avec lui à une heure précise, envoyé par SMS. J'ai donc répondues à toutes les questions posés par le légionnaire, puis à la fin du rendez-vous j'étais officiellement admise en tant qu'enseignante en éducation sportive. Certainement l'un de mes plus beaux jours de ma vie. J'ai également accepter, sans obligation, de suivre une formation à l'enseignement d'un super cour : celui de prof d’éducation physique spécialisée. Et je peux vous dire que j'avais la hype ce jour là. Une semaine plus tard, j’ai finalement pris un aller simple pour Star City au Etats-Unis pour suivre le programme de cour, après avoir trouver un logement quelque part en ville où je pouvais crécher. Au final, ça c'est super bien passé !
Sauf que voilà, à peine je démarrais ma nouvelle vie à Star City depuis un an que le QG de la Légion m’avait alertée par communicateur qu’une invasion d’oiseau agressif à échelle planétaire avait eu lieu. Du moins c’est ce que je croyais avant qu’on me précise que les Grues étaient des aliens venus envahir la terre en 2010. Naturellement, j’ai rejoint un groupe de légionnaire où j’ai sauvés pas mal de vies humaines pendant que les autres mangeaient des Grues au petit déjeuner. Est-ce que je suis passé à la télé ce jour-là ? Humm… oui et non. J’étais bien filmée par les cameramans mais on me voyait sur quelques images vite fait. Et je n’ai pas eu droit à des interviews. Deux ans plus tard, je faisais également partie de l’équipe constitué de légionnaire et d’agent de l’Unisson envoyé vers le lieu du crash d’un vaisseau-prison Alien, en pleine mer. Là aussi, je n’ai que participer à l’évacuation des passagers. Puis fin Juillet 2016, j'ai pris chère au cours d’une l’intervention au Palace pour arrêter le massacre commis par une horde de créatures cauchemardesques. Sans ma régénération surhumaine, pas sûr que j’aurais eu la chance d’être encore vivante pour vous raconter cette anecdote. Et enfin, au milieu du mois août, j’étais arrivé vers la fin du combat qui a eu lieu entre un pingoin géant en tenue de cosmonaute et des collègues légionnaires pour évacuer le peu de gens qu’ils restaient. La raison de mon retard est simple : j’ai loupais l’un des hélicoptères qui transportaient les super-héros. Je devais donc les rejoindre en taxi. C’était tellement…. glorieux. Quoiqu’il en soit, j’étais déterminée à devenir un parangon du bien et de la justice. Faisant bien comprendre aux super vilains et autres criminels que si le mal est éternel, le bien l’est tout autant.
Dossier Médical
ϟ Corpulence : Ma foi…. J’estime avoir été plus ou moins gâtée par Mère nature pour avoir hérité d’une beauté féminine appréciable, pour ne pas dire ravissante. Savant mélange entre la beauté naturelle couplé aux fruits d’années entretient physique régulier. Déjà, j’ai une silhouette morphologique en huit, soit ce qui a de mieux en matière de silhouette voluptueuse pour que tous les vêtements séduisant me vont comme un gant. Bon après, je ne suis pas grande non plus. Je fais juste un mètre soixante et un poids avoisinant les cinquante-huit kilos, mais ce n’est pas comme si je complexais non plus ! A vrai dire, ça m’importe peu. En plus d’avoir une délicieuse plastie pour un gabarit svelte et tonique qui fait la force de mon charme physique, fruits de mes années d’entretien physique en gym que je perdure par ma pratique assidue aux exercices sportifs, on peut facilement inclure ma généreuse poitrine arrogante qui m’octroie l’avantage indéniable de porter tous les beaux décolletés du marché et reproduire un superbe remake que la sauveteuse d’alerte à Malibu sans avoir besoin d’user d’artifices à coups de soutiens gorges push-up. Remarque, même si j’avais eu une planche à pain en guise de poitrine, ça n’aurait rien changé de toute façon. Et lorsqu'on laisse descendre son regard, pour peu qu'on y arrive, vous découvrirez alors un ventre plat auquel se dessinent légèrement des muscles abdominaux. Comme si cela ne suffisait pas, j’ai des hanches larges accompagnée d’une paire de fesses aussi rondes que bombées se terminant par des jambes plaines et fuselées qui me fait bien comprendre que j’ai, pour ainsi dire, tout pour plaire. Que ce soit dans la vie de tous les jours ou bien lors de soirées galantes, je porte constamment des vêtements près du corps et moulants, qu’ils soient de style sportif ou pour des sorties occasionnelle. On peut facilement compter des leggings, crop top, robes courtes ou longue, combinaisons, bodys et décolletés constituant ma garde-robe. Fort heureusement, je n'ai pas le caractère de pouf imbuvable qui va généralement.
ϟ Visage : La aussi je ne suis pas non plus désavantager en matière de beauté. Pour preuve, on m’a souvent dit que j’ai un visage aux traits fins et adorable à regarder, avec mon nez en trompette et mes yeux de biches d’un gris penchant vers le noir. Me regardant souvent dans le miroir lorsque je me brosse les dents, je reconnais qu’ils n’ont pas tort là-dessus. Si bien que je limite l’usage de maquillage exclusivement pour les soirées glamour et mondaine. Et encore, il m’arrive d’oublier de le faire, tant je n’ai pas l’habitude. Ainsi, vous n’êtes pas prêts à me voir avec un pot de peinture au visage. Sans oublier une dentition parfaitement aligner qui se cache derrière une bouche humide aux lèvres pulpeuses et sensuelles appelant à la convoitise. Le tout bien encadrer par une chevelure noir cascadant jusqu’en dessous de mes épaules pour aller chatouiller mes omoplates, glissant telles des serpents qui ondulent et qui flottent au grès du vent.
ϟ Particularités : Non, pas a ce que je sache en temps
ϟ Qualités et défauts : Être une good girl, c’est pas juste aider des petits vieux à traverser la rue. Ou bien dire à un humble gentleman qu’il a de la nourriture entre les dents. Être une good girl, c’est avant tout une façon de vivre. C’est se dire que le type que tu vas peut-être devoir tuer pour ta survie car sinon c’est toi qui y passe, et bien il a probablement une famille. Penser aux autres, à soi puis aux autres encore. Enfin, rester quelqu’un de plutôt sympa et calme, ne pas se laisser dépasser par les émotions pour autant. Les émotions ce n’est pas forcément sympa, quand on est détesté par pas mal de monde. Je me dis que quelque part, si le karma existe, il doit bien m’être reconnaissant pour tous les services que je rends aux types que je m’apprête à dessouder. Enfin, quand je suis obligée de les dessouder dans le strict respect de la loi. Car si l’on s’amuse à dézinguer tous les types sous prétexte qu’ils font partie d’une organisation ou un truc comme ça, alors on ne vaut pas forcément mieux que ces malades mentaux du Cartel Rouge. Mais ma foi….. je cherche pas non plus à avoir quelque chose en retour, surtout pas de la part d’une femme qui risque de crever dans la seconde. Juste le sentiment de faire le bien. Quelque part, c’est un peu naïf de ma part, mais je me fous des jugements et ne fait que ce que mon cœur lui dicte de faire. Ça jouera donc en ma faveur comme en ùa défaveur, la seule assurance que je possède c’est ma bonne étoile.
La grande majorité des gens me voit comme étant une fille purement désinvolte et ils ont bien raison de le penser puisque c’est le cas. Il faut dire que je ne suis pas vraiment devenue totalement adulte sur le plan psychologique. Sur certains points de mon attitude je suis même nettement restée une adolescente. La première chose que l'on constate en me croisant pour la première fois, c'est une évidente joie de vivre. Je m'amuse d'un rien, a envie de tout faire. Sans parler du fait que je suis du genre plutôt enthousiaste en règle générale avec une tendance à m'inventer des situations bizarres et rire de n'importe quoi. Même si vous avez une autorité légitime envers moi, je ne manquerais pas de vous dire ce que je pense, même si c'est désobligeant. Autant vous dire que j’ai beaucoup plus tendance à tutoyer qu’à vouvoyer, même envers des inconnues plus âgée que moi. Et plus particulièrement mes collègues Légionnaires, ce qui peut être agacé certains pour mon impolitesse déplacée, mais qui n’a rien de méchant. Je suis comme ça et pis c’est tout. Et puis bon…. Si on met ça de côté je reste avant tout une femme sympathique, souriante et affectueuse avec qui on s’entend tellement bien qu’on ne regrette pas d'avoir passer du temps. J'ai même tendance à donner des petits surnoms à mes proches en fonction de leurs caractère ou de leurs pouvoirs, voir les deux. Autant vous dire que je gère la fougère comme une pro quand il s’agit de travailler d’équipe. Enfin…. Tant que les personnes parviennent à supporter mon côté moulin à parole…..
Parce que oui, je suis une vraie pipelette ! Le genre de personne qui vous pousse à crier un « tagle ! » bien tonitruant sur ma figure, avec la petite veine qui ressort de votre tempe. Ou encore de me crier dessus en balançant des insultes. Le truc c’est qu’il est pas évident de me vexer par des insultes ou menaces en tout genre, laissant croire que j’ai l’air stupide ou bien que je n’ai pas écoutée ce qui a été dit, en raison de ma nonchalance exacerbée. Du coup, il ne faut pas s’étonner de me voir passer trois plombes à aider une personne qui s’obstine à rejeter mon aide en pleine poire. Beaucoup de personnes m'on souvent reprochait d'être qu'une grosse cruche énervante, pour ensuite faire mine d’accepter son aide juste pour que j’arrête de la harceler à coup de sermons, leçons de morale et compagnie. En fait, le seul moment où je sors de mes gongs c’est uniquement lorsqu’on m’oblige à contempler de manière impuissante quelqu’un en train de se faire torturer à mort sous mes yeux. Obstinée, c’est également ce que je suis. Une fois que j’ai une idée derrière la tête, je ne l’ai pas au derche. Néanmoins, je sais m’arrêter lorsqu’il s’agit d’une question de survie à ma propre personne quand j’ai en face de moi un ennemi dangereux capable de m’anéantir en un rien de temps. Téméraire, certes, mais pas suicidaire ! Dans ce cas de figure, je me contenterais d’appeler des renforts et de distraire ce même ennemie du mieux possible en attendant que la cavalerie débarque. Chose certaine, il sera hors de question que je laisse un allié dans la mouise ! Rien que pour ça je serais prête à mettre ma vie en danger s’il le faut, laissant ma capacité régénératrice se charger de me remettre d’aplombs en fin de bataille.
La confiance, c’est quelque chose que j’ai tendance à en donner un peu trop à tout le monde. Il n’est donc pas rare que cela me retombe sur le coin du bec, pourtant je continue malgré tout à réitérer la même erreur. Laissant la porte ouverte aux personnes mal intentionné de me manipuler par les mots, tant qu’ils savent s’y prendre. Car oui, ne croyez pas que je sois bête comme un pot de chambre ! Je reste quand même apte à déceler quelqu’un qui me mène en bateau ou bien se foutant de ma gueule aux premiers abords et je n’hésite pas à faire part de mon ressentie à autrui. Malgré cela, je n’irais pas jusqu’à révéler des informations top secrets concernant la légion que la Star High, même envers des personnes en qui j’ai pleinement confiance. Avec moi, quand j’ai des secrets dans ma tête, ils y sont pour ne jamais ressortir. Et croyez-moi, je suis plus entêter qu’une bourrique dans mon entêtement à ne rien divulguer à quelqu’un insistant constamment de me faire sortir les vers du nez.
Idéaliste dans l’âme, je ne suis pas de ceux qui pensent que l’homme est un être naturellement mauvais. J’ai toujours des utopies en tête, voulant rendre heureux tous les gens autour de moi. Je pense même que si tout le monde pouvait lancer des feux d'artifice comme moi, il y aurait plus d'amour et moins de guerres. Ouaip ! Le genre de chose qui peut vous faire sourire et me catégoriser en tant qu’utopiste niaise et naïve dans toute sa splendeur dès que j’ose partager ce trait de mon caractère. Justement en parlant d'amour, j’ai pas vraiment de problème pour parler et discuter avec les garçons. Cela s'accentue même avec ceux qui m'aiment bien. Et bien que j’aie tous ce qu’il faut pour plaire, je ne suis pas une tombeuse. Pour tous vous dire je ne m'attarde pas à ce genre de recherches, mais cela ne veut pas dire que je n'ai pas de succès, mais simplement que je préfère nettement plaisanter et rire avec mes amis que de draguer en ville.

Venons maintenant à mes défauts qui sont…… et ben……. En fait, je n’en ai pas beaucoup ! A part le fait d’être chiante de temps en temps en jouant les pipelettes de services, rien n’a signalé. Quoique si, il y a bien autre chose mais bon….. C’est plus lié à mes mauvaises manières pas très glamour qui peuvent outrés les gens conservateurs bien coincé du fion, ou encore des personnes pas du tout habituer à voir chez une femme. Déjà, j’ai la fâcheuse manie de faire des gestes aussi déplacés que crade tels que d’éructer et flatuler un peu partout où je vais, en toute tranquillité. Que ce soit en lieu publique, chez moi, avec des amies ou ailleurs. Comme ça sans aucune honte, sans même faire semblant en plus. Un vrai gazoduc du patte ! Les réactions des autres sont diverses mais en général ils sont soient étonnées soit gênés. Dans les deux cas ça me fait bien rire.
ϟ Goûts et dégoûts : Hum….. Voilà une bonne question. A vrai dire, quand je ne travaille pas en tant que prof d’éducation physique spécialisée à la Star High, je suis une hédoniste qui aime bien fumer des mégots et boire de délicieux verres de whiskies quand j’en ai l’occasion en allant trainer dans des boites de nuits, bars et autres lieux fréquentable en civil. Mais c’est également au fait que je sois une bonne vivante qui aime croquer la vie à pleine bouchée. Une cigarette et un bon verre de vin, le beau temps et le chant des oiseaux, quoi de mieux ? J’aime le luxe quand je peux me permettre d’en avoir et s’il y a moyen légale d’amasser une fortune colossal, je ne vais pas m’en priver. Mais faut bien avouer que les petites choses de la vie sont souvent les meilleurs, et je fais mon possible pour en profiter dans tout ce que j’entreprends. Plus qu’un principe, c’est un mode de vie. Par contre, pas touche à la drogue, quel soit dure ou douce ! Quand je vois les ravages qu’elles causent, j’ai trop peur de tenter ma première fois et ne plus m’en passer. Autant la fumette et la buvette, je gère sans problème, autant la drogue conventionnelle semble être une tout autre paire de manche. Je peux aussi mentionner les plats épicés du monde que j’aime manger par-dessus tout, qu’ils soient mexicain, indiens et bien d’autres. D’ailleurs la plupart de mes repas copieux sont généralement constitués de ce type de nourritures.
Bien que je ne sois pas une geek hardcore, il m’arrive de passé du temps sur internet pour mater des vidéos sur youtube, facebook et autres réseaux sociaux pour poster photos et vidéos de souvenirs mémorables à partager. Autant vous dire aussi que je suis une grosse quiche en jeux vidéo. Compter pas sur moi pour vous donner du challenge !

Amoureuse de la nature il m’arrive de passer des heures entières, que dis-je des journées entières, à me balader dans la nature à coup de randonnés, escalade, snowboard, triathlon, beach volley et bien d’autres sports en pleine air pendant mes week-end ou mes vacances de congés. Juste pour le plaisir d’évacuer le stress et l’anxiété accumuler aussi bien dans ma vie quotidienne que celle de Légionnaire. Je vais même jusqu’à me baigner allègrement et sans aucune forme de pudeur dans les rivières naturelles en tenue d’Eve. Et je peux vous assurer que ce plaisir coquin, ça n’a pas de prix, huhuhu. Ne faut pas s’étonner de me voir traîner dans les plages nudistes étant donné que je suis une femme indécente. Couplé d'un amour inconditionnelle envers les animaux tels que les chiens les chats, les dauphins, les oiseaux. Si je vois une pauvre bête mourir de faim sous mes yeux, vous pouvez être sûr que je m'empresserais de lui acheter de quoi manger. Bref, je suis une amie des animaux ! Ça va aussi de pair avec ma soif d’aventure qui me pousse à voyager aux quatre coins du monde à la découverte de contrés peu ou pas connue sur notre belle planète bleue, que ce soit pour découvrir des ruines anciennes aux mystères insondables pour dénicher des artefacts en tout genre, ou bien pour le simple plaisir. Encore mieux, s’il y a possibilité de pouvoir voyager dans d’autres planètes de l’univers pour sauver des vies, ou juste découvrir de nouveaux mondes exotiques, je n’hésiterais pas une seule seconde à saisir cette opportunité ! Sérieusement, ça fait trop rêver ! L’aventure, j’ai ça dans l’sang. Et ça se couple bien avec ma curiosité maladive à vouloir en savoir plus sur des choses louches, obscures ou qui titille mon esprit. Ce qui peut être soûlant pour certains qui n’hésitent pas à me rétorquer de ne pas me mêlée aux affaires des autres.
Je pourrais aussi vous parler de l’adrénaline. Aaaah l’adrénaline…… comment ne pas aimer ça ? Non pas qu’je sois toute moue comme vos partie génitale, mais j’aime les sensations fortes. J’adore ce frisson de plaisir qui vous parcourt l’échine. C’est principalement la recherche de cette excitation qui me pousse à aller de l’avant, sauter dans l’inconnu les yeux bandés. Tête brûlée avec le sang chaud sur les bords, et vous avez là un cocktail véritablement explosif. Mais le pire ? C’est que j’adore ça. Presque une drogue. Cette accumulation me pousse à rechercher les situations et les aventures les plus dangereuses possibles. Pourquoi ? Assouvir un désir de supériorité suicidaire ? Non, vous n’y êtes pas du tout, enfin en théorie. Juste pour le plaisir que ça procure. Le bien, le mal, la mort, la vie, c’est de la merde. Ce qui compte c’est de savoir que tu peux crever d'une seconde à l'autre, alors profite. Vous allez me dire que c'est une belle philosophie de vie n'est-ce pas ? Vous aurais pas tort, sauf que le hic c'est que je pousse le bouchon loin parfois. La peur, la pression, la douleur et tous ce qui fait palpiter votre cœur, c'est ma motivation vous l'aurais compris. Mais des fois j'en deviens limite sadomaso, dans l'genre ou j'en redemande plus, et toujours plus. A mes risques et périls.

Maintenant les choses que je ne supporte pas, il n’y en a pas beaucoup mais ça mérite quand même d’être mentionné. En fait….. Ah si, comme la majorité des filles j’ai une phobie des araignées.
ϟ Rêves et peurs : Tous le monde à des rêves ou ambitions à vouloir accomplir dans leurs vies et je suis loin d’être une exception. Des rêves, j’en ai à la pelle, mais le désir d’être une légende vivante adulé dans le monde entier au point d’avoir une statue gigantesque à mon effigie à la Mickael Jackson en tant qu’exemple pour tout le monde par ma volonté de leurs offrir un avenir meilleurs pour les générations actuelle comme futures, se faire harceler par tous les passants me demandant d’avoir un autographe et se prendre en photo avec moi sous mon Alias. Devenir une femme tellement badass au point d’avoir un fanclub mondial sur moi réunissant des centaines de millions de fans, être l’héroïne de bandes dessinée et être présente sur tous les shows télévisées…. Ouais, ce serait trop le pied ! C’est limite un rêve de gosse que je souhaite voir devenir réalité dans un futur proche ou lointain. Certes, j’aurais la rançon de la gloire que seront les détracteurs et compagnies, mais ma foi….. C’est une gêne dont je saurais vivre avec. Huum…. Ouais, il y a également le rêve de pouvoir un jour voyager dans les mondes extraterrestres qui me fait fantasmer. Qui ne s’est jamais vu vivre des aventures spatial façon Stars trek, hum ? Pouvoir découvrir de nouveaux horizons et tout….. la classe quoi !

Pour ce qui est des peurs, on peut-on compter deux. La première, ce serait de voir le monde sombrer dans une dictature ultra totalitaire à l’échelle mondiale, avec toutes les atrocités, méfaits et les injustices qui vont avec. Quel horreur ce serait ! Je prie de tout mon cœur qu’une tel chose ne puisse jamais arriver. La deuxième et probablement la pire : voir tous mes proches êtres décimés. Je ne pourrais supporter une telle chose.
ϟ Quelle vision votre personnage a-t-il des autres ? Honnêtement j’ai aucun problème avec les gens. Je suis naturellement sympathique avec tout le monde. En revanche, je me montre d’une compassion sans pareil pour les personnes fragiles, parias de la société. D'ailleurs, je me montre tellement sociale et décontractée envers les gens que je peux aisément tenir une conversation sereine avec une personne jugé comme louche. Ouais, je crois que j’ai tous dis là-dessus !

ϟ Où se placerait-il dans l’échelle qui va du Super-Vilain au Super-Héros ? Super-héroïne jusqu’à la moelle. Un citoyen lambda se fait agresser ou est en danger de mort ? Hop, je file à son secours ! Avec ou sans costume. Un incendie ravage un immeuble et emprisonne des personnes ? Tac, je n’hésite pas à risquer ma vie pour les sauver. Allant même rendre service à une personne lambda en difficulté, sans rien demander en retour. Je combats l’injustice sous tous les fronts et lutte contre le crime sur toutes ses formes. Tout en faisant en sorte de respecter les lois en vigueur du mieux possible. Faut croire que depuis gamine, j’ai eu une admiration sans bornes pour les justiciers légionnaires pour ce qu’ils faisaient et l’exemple qu’ils montraient. Et puis faire le bien en venant en aide aux gens a toujours été quelque chose de naturelle chez moi. Jamais il ne me viendra à l’idée de blesser grièvement quelqu’un. Encore moins à lui ôter la vie sous les émotions. Pour cela, faudrait qu’on me contrôle mentalement avec impossibilité de me libérer à l’emprise psychique.

ϟ Est-il prêt à tout pour arriver à ses fins ? Alors non, non et re-non ! Je ne suis pas vraiment fan de cette maxime machiavélique « la fin justifie les moyens » qui me répugne au point d’en avoir des ulcères. Déjà parce que ça bafoue ce qui fonde la stabilité des relations humaines : la vérité. Comparer la vie par leur qualité, leur nombre, leur âge et la santé d’un homme à celles dont on pense pouvoir sauver la vie au dépend de celle-ci c’est entrer sur la dangereuse voie de la sélection humaine et de l’eugénisme.

ϟ Serait-il prêt à blesser ou tuer pour gagner un combat ? A part dans un cas d’extrême impliquant la survie à tout prix sans aucune autre alternative, je n’abuse jamais du strict nécessaire pour neutraliser mes agresseurs. Il est encore plus inadmissible pour moi d’ôter la vie d’autrui, quel que soit la raison, je fais même tout mon possible pour qu’une chose pareil n’arrive jamais. Ô grand jamais. C’est comme si on m’aurait arraché une part de Moi.

ϟ Pourra-t-il user de violence pour se sortir d'une situation de crise ? Dans le cas où c’est amplement justifié, oui ! Rien que le fait d’empêcher quelqu’un de nuire par la force est violent par nature, au même titre que mes pouvoirs. Sauf qu’il n’est pas question d’en abuser pour des choses qui n’en vaut pas la peine. A vrai dire, je privilégie largement et avant tout la diplomatie plutôt que la force, en espérant pouvoir convaincre malfrats et criminels d’arrêter leurs méfaits sans violence ou verser la moindre goutte de sang.

Super Dossier
ϟ Groupe et raisons : J’ai rejoint la Légion des Etoiles après avoir été repérée par un Légionnaire Australien qui m’a observer pendant longtemps en train aider les gens dans la détresse, quand je n’étais encore qu’une simple héroïne indépendante. Faut dire aussi que leurs idéaux sont sur la même longueur d’onde que les miennes et que je suis persuadé que les légionnaires ont un rôle fédérateur : celui de héros et de messagers de la paix, protecteurs des faibles et guides pour le monde. Qu’ils doivent donc se montrer à la hauteur de la tâche, rester incorruptibles et prendre les choses en mains.

ϟ Pouvoirs et capacités :

Respiration anaérobique
Ce qui est bien avec ce pouvoir, c’est que je n’ai plus besoin de respirer pour vivre. Dans les détails, les organites dans mes cellules diffèrent largement d'un corps humain normal. En effet, mes mitochondries ne fournissent pas d'énergie par la consommation de glucose, mais puise leur énergie continuellement dans l’acide lactique produit naturellement par mon organisme. Cette énergie est ensuite en partie transformée en matière par divers organites, ce qui assure le fonctionnement de mon corps. De ce fait, mes cellules n'absorbent aucuns éléments extérieurs. Ce qui veut dire qu’il est donc impossible que je suffoque, me noie ou encore m’asphyxier. Ce qui ne m’empêche pas de respirer quand l’air pour pouvoir faire vibrer mes cordes vocales, afin de papoter. Parce que oui, quand je n’ai plus d’air dans les poumons, même si je ne crains absolument rien, je ne peux pas parler car il n’y a plus d’air qui circule dans ma trachée.

Régénérescence
A force de me blesser dans ma vie, mon corps s’est mis à améliorer mon système régénérative est à même de pouvoir traiter des blessures reçu à une vitesse bien supérieure aux personnes lambdas. Ainsi, pour des blessures mineurs tels que des entailles, brulures aux premier degrés, il faut compter six heures pour guérir de ça. Tandis que pour les blessures majeures dont on peut compter les blessures profondes, brulures aux troisièmes degrés, organes perforés, os brisés, faut compter facilement dans les vingt-quatre heures.

Super Force :
Celui-là est arrivé quand je voulais défendre des amies victimes d’une grosse brute bien plus âgée et costaud que moi, quand j’étais encore adolescente. Mon corps à réagit et s’est adapté pour me conférer une force surhumaine vraiment balèze et qui s’est améliorer avec le temps ! Aujourd’hui, je peux soulever, tracter, presser et donner des coups de dix tonnes.

Super résistance :
Depuis que je me suis grièvement blessé lors d’une chute presque mortel en me baladant en randonnée quand j’étais petite, toute ma structure osseuse, musculaire et épidermique de mon corps s’est densifiée afin d’adapter ce derniers aux menaces extérieurs portant atteinte à ma santé. Je peux alors résister à des chocs, attaques physiques jusqu’à dix tonnes.

ϟ Surnom et costume : Comme tout Légionnaire digne de ce nom, j’ai choisie de prendre comme Alias : Prodigy. Ça colle bien avec mes capacités mutantes et en plus, je trouve ça cool ! En ce qui concerne mon costume en lui-même, je ne me suis pas trop cassée la tête ! J’ai tout simplement optée pour une belle combinaison majoritairement bleu et un peu rouge sur les côtés accompagnées de bottes et de gants rouges qui se fondent parfaitement dans mon costume. Costume disposant d’un masque marquer d’une étoile blanche au niveau du front, inséparable du costume et dissimulant toute la moitié haute de mon visage mais exposant quand même la partie basse de ma figure, mes yeux ainsi que ma chevelure. Le genre de costume pas du tout discrète quoi. Je suis presque une mascotte de la marque Pepsi. Remarque, c’est le but ! Au moins je ne risque pas d’être oubliée des malfrats. Mine de rien il est vachement confortable du fait qu'il semble être fait en spandex. Il sèche rapidement après que j'ai été immergée dans l'eau avec, en plus d'offrir une liberté absolue de mes mouvements. De plus, l’ensemble de cette tenue a été conçu pour être porté par-dessus mes vêtements lorsque je suis en civil. Un chouette cadeau offert par le légionnaire de ma patrie.
Informations Complémentaires

- Je suis née dans une famille pour le moins nombreuse. Pour simplifier le topo, j'ai une soeur jumelle monozygote (ou vrai jumelle dans la langue du profane) que j’aime d'un amour indescriptible, deux petits frères, deux petite soeur, sans oublier un grand frère et une grande sœur. Avec moi, ça fait une total de sept personnes. Ouaip ! Ça en fait du peuple.

- Je sais cuisiner des pizzas épicées à vous faire exploser les papilles gustatives pour les semaines à venir. Mon plat préférée.




Dernière édition par Amanda Valentine le Dim 18 Sep - 19:54, édité 34 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Mer 14 Sep - 21:41 Message | (#)

J'annonce ma fiche officiellement terminée.
Revenir en haut Aller en bas

Cartel Rouge
avatar

Lukaz Le Guen

Cartel Rouge
Généralités
Solar

ϟ Nombre de Messages : 5707
ϟ Nombre de Messages RP : 642
ϟ Crédits : Eden Memories
ϟ Célébrité : Tom Felton
ϟ Âge du Personnage : 28 ans
ϟ Statut : Célibataire libertin
ϟ Métier : Voleur du Cartel Rouge
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 15 Sep - 21:45 Message | (#)

Une fois de plus, bienvenue sur le forum

Je m'occupe de ta fiche dès demain !
En attendant, bah, tu sais déjà où se trouve la CB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lumos !

Légion des Etoiles
avatar

Ryan J. Heckart

Légion des Etoiles
Généralités
Black Arm

ϟ Nombre de Messages : 2416
ϟ Nombre de Messages RP : 153
ϟ Crédits : Myself
ϟ Célébrité : Chris Pratt
ϟ Âge du Personnage : 29 ans
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Chomeur
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 2
ϟ Particularités Physiques:
Jeu 15 Sep - 23:37 Message | (#)

C'est quand même con de pas avoir besoin de respirer quand on a des poumons pareils...

Welcome de nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Le Poing de la Justice

"A monster ? How am I monster ? Yer all just pussies !"

Maître du Jeu
avatar

Le Maire

Maître du Jeu
Généralités
Le Maire

ϟ Nombre de Messages : 9077
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Aaron Eckhart
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Marié
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 16 Sep - 19:14 Message | (#)

Bienvenue à toi parmi nous, une fois de plus !

Je n'ai que deux petites questions à soulever, donc tout ira très vite. C'est un personnage très généreux de lui-même que tu nous as concocté et je ne doute pas une seconde que tu sauras l'intégrer au forum ! Toutefois, comme je l'ai dit, deux petits détails m'empêchent de te valider :

Comment ton personnage a-t-il conservé le secret de sa mutation alors qu'elle a été hospitalisée et que les premiers signes de sa mutation se sont dans ta biographie manifestés à l'hôpital ?

Ensuite, la description de ton enrôlement comme professeur à la Star High me paraît un peu évasive, et quelques précisions me semblent nécessaires. N'hésite pas à entrer dans le détail de ton recrutement ! =) Je te lie ces informations utiles :

Citation :
Pour fonctionner, une école a besoin d'un grand nombre de membres du personnel au même titre qu’une quelconque entreprise ou industrie. Toutefois, s’il est relativement difficile d’intégrer l’école en tant qu’élève, le processus n’en n’est pas moins rigoureux et plus que sélectif en ce qui concerne les membres de son personnel.

     Généralement, l’ensemble des membres du corps professoral, du secrétariat ou encore de la maintenance ne sont autres que des membres de la Légion des Étoiles ayant décidé de partager leurs expériences au profit des élèves ou encore d’anciens élèves ayant fait le souhait de continuer leur vie à Star High mais de l’autre côté de la barrière. Dans ce cas de figure, la place visée est généralement obtenue si tant est que l’on répond aux aptitudes et aux connaissances nécessaires en la matière. 

     Néanmoins, comme toute entreprise, il peut arriver que certaines candidatures spontanées débouchent sur l’intégration de nouvelles personnalités, jusque-là inconnues des lieux et parfois même inconnues de leur propre potentiel héroïque. Dans ce cas de figure, le curriculum vitae envoyé est épluché à la lettre et de longues recherches sont effectuées sur la personne se proposant : étude sur la présence ou non d’un casier judiciaire, recherche de dossiers médicaux ou psychologiques et j’en passe. Cette fonction fait partie du travail des recruteurs chargés d’étudier chacune des candidatures envoyées. Si les résultats s’avèrent concluants, le recruteur chargé de l’investigation convoquera la personne pour un entretien afin de déterminer si elle peut ou non intégrer l’école. La finalisation de cette intégration se fera, comme pour les élèves, durant un entretien avec la directrice Stevens. 

     Afin de préserver les secrets liés à l’établissement de Star High, tous les entretiens menés par les différents recruteurs se font dans des bureaux situés à l'extérieur. En cas d’empêchement du recruteur concerné, le rendez-vous est soit reporté ou, en cas de chance, Sydney Stevens se chargera de conduire l’entretien elle-même.

     Puisque la logique de Star High est avant tout de pouvoir offrir une formation digne de ce nom à tout individu présent dans ses murs, un programme de cours en différé a été mis en place pour les membres du personnel n’ayant pas reçu de formations particulières en dehors des cours généraux et universitaires. Ces cours ne sont toutefois pas obligatoires.

Ce n'est rien que deux détails importants, deux points obscurs que tu peux vite éclaircir pour pouvoir entrer dans le jeu ! =)

Si tu as des questions, n'hésite pas à les poster à la suite où à me les envoyer par MP : Dante Visconti

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité
Généralités
Feuille de RP
Ven 16 Sep - 23:44 Message | (#)

C'est corrigé
Revenir en haut Aller en bas

Maître du Jeu
avatar

Le Maire

Maître du Jeu
Généralités
Le Maire

ϟ Nombre de Messages : 9077
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Aaron Eckhart
ϟ Âge du Personnage : 47 ans
ϟ Statut : Marié
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Ven 16 Sep - 23:59 Message | (#)

Les modifications apportées me conviennent, à l'exception peut-être de ces deux détails : 1) la Star High n'a pas de bureaux en Australie, donc les entretiens auront été passés à Star City après l'arrivée d'Amanda ; 2) il aurait été bien que tu mentionnes Sydney Stevens, mais comme tout est bon, je n'ai rien de plus à dire ! Je tiens enfin à signaler que tu as fait un effort pour l'orthographe, et je t'invite à poursuivre sur cette voie. =)

Tu commences avec un niveau 2, je te l'ajoute à ton profil. Tu pourras le faire augmenter en gagnant des points de réputation, alors n'hésite pas à te lancer immédiatement dans l'aventure.

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Ensuite tu pourras débuter le jeu, tu peux regarder si une des demandes de ce sujet t'intéresse, sinon tu peux toujours poster la tienne ou demander directement à un membre. Enfin, si tu en as l'utilité, n'hésite pas à aller faire certaines des demandes disponibles ici. En tous les cas si tu as des questions les administrateurs sont à ta disposition ! Je t'encourage aussi à venir flooder et à passer sur la ChatBox ! C'est comme cela que l'on trouve des liens et des sujets le plus facilement, d'autant que ça permet de faire connaissance avec les autres joueurs. Il y a toujours quelqu'un dessus alors n'hésite pas !

Bon courage, et de bonnes aventures à ce personnage débordant d'héroïsme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Amanda Valentine (FINISH)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Heartbreaker version girl [Finish]
» [Finish] Because I love you ... Athens [Caly' & Alecto]
» Enfin une star chez les pécores, moi ! [New/Amanda Lear]
» Valentine Day
» happy valentine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Citoyens-