AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

On va s'aimer } Adrian - Page 2 Categorie_1On va s'aimer } Adrian - Page 2 Categorie_2_bisOn va s'aimer } Adrian - Page 2 Categorie_3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

On va s'aimer } Adrian

 
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 23 Sep 2016 - 11:40 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Transformer Gabriel en homme des années dix-neuf cent serait assurément une expérience unique, Adrian le savait bien ! Cependant, l'idée ne l'effrayait pas, même s'il doutait que son ami parle sérieusement : ce n'était plus franchement utile de savoir danser la valse ou même porter des nœuds papillon de leurs jours. Les gens s'intéressaient plutôt à votre capacité à utiliser des téléphones et autres appareils électroniques de ce genre !

Adrian resta donc silencieux au moment où son compagnon de voyage répondait au sujet du criminel qu'il essayait de sauver – car c'était ainsi qu'Adrian voyait les choses. Il était évident que sans désir de s'en sortir, le concerné ne risquait pas d'aller très loin. Les gens avaient beau se dévouer corps et âme à la sauvegarde des autres, si les concernés ne mettaient pas un minimum de motivation en jeu, autant dire qu'il ne s'agissait que d'un coup d'épée dans l'eau. Eldoth hocha donc la tête avant de répondre d'un ton de réflexion :

« Parfois, la famille suffit à se motiver. En tous les cas tu sais qu'il n'est pas dénué d'émotions. »

Ce qui était déjà une bonne chose en soi puisque cela signifiait qu'il y aurait peut-être un sentiment à exploiter pour pousser l'homme dans la bonne direction. Mais Gabriel était mieux placé qu'Adrian pour savoir comment s'y prendre. Après tout, c'était lui qui semblait le suivre depuis un moment ! Mais il était vrai que l'UNISON semblait plutôt mal positionnée pour occuper ce rôle, tout comme Eldoth qui ne correspondait pas du tout au genre de personnes que ce texan pouvait apprécier – Gabriel lui avait parlé du caractère plutôt spécial de l'individu. Mais plusieurs noms lui venaient en tête, ce qui était d’autant plus vrai que certaines de ces personnes avaient autant besoin de se sauver que d'aider les autres.
Il esquissa donc un sourire amusé en l'entendant parler de brebis égarées.

« On peut dire ça, en quelques sortes. Disons plutôt que j'ai aussi côtoyé des personnes en difficulté. »

Ce qui était un euphémisme pour certains d'entre eux !
Mais ils verraient la personne la plus adaptée une fois que le jugement aurait été rendu, comme ça Adrian pourrait dresser une petite liste d'ici-là !

En attendant, ils ne manquaient pas de sujet à aborder et irrémédiablement, Gabriel ne put s'empêcher de faire référence au fameux fouet et au chapeau qu'Adrian avait fini par connaître sans même avoir vu le film d'où était tirée cette référence. Un sourire amusé ourla ses lèvres en entendant le discours toujours aussi... étrange ? Surprenant ? Amusant plutôt, de Gabriel. Le centenaire avait fini par s'y faire et réussissait même à ne plus visualiser toutes les plaisanteries de son ami. Fort heureusement d'ailleurs, il se serait senti mal à l'aise devant Lana s'il en était venu à l'imaginer dans la tenue décrite par le Major.

« Normalement c'est les membres de la Légion qui sont censés sauver les autres, tu sais. Et puis elle est suffisamment occupée pour ne pas jouer les héroïnes avec moi ! » Ce qui était parfaitement véridique. « Mais j'admets que ce serait agréable de refaire une mission sans véritable enjeu en ta compagnie. Ça nous rappellera nos débuts. »

Qui semblaient vraiment remonter à plusieurs décennies ! Adrian avait parfois du mal à se dire qu'il connaissait Gabriel depuis aussi peu de temps. Il n'était pas vraiment du genre à beaucoup d'attacher, or le Major faisait partie des personnes les plus proches qu'il ait pu avoir au cours de sa longue vie. Mais sa pudeur l'empêchait de l'exprimer aussi franchement, aussi le centenaire resta-t-il silencieux alors qu'ils arrivèrent près de leurs affaires sagement posées au sol, attendant patiemment qu'ils reviennent les chercher. Ils récupérèrent le tout avant que Gabriel ne tira la carte de son sac pour se rapprocher d'Adrian et lui indiquer quelques endroits sur la carte. Un bref sourire ourla les lèvres du centenaire avant qu'il ne désigne un autre endroit.

« En fait on est là, mais le trajet est à peu près le même. On y arrivera certainement ce soir. Juste pour le coucher de soleil ! »

Il laissa cette phrase en suspens, laissant l'imagination prolifique de son ami faire le reste du travail !
Après cela, le duo se mit en marche et ils progressèrent plutôt rapidement et efficacement. Les deux hommes eurent l'occasion de parler de choses et d'autres, de bavarder de sujets plus ou moins importants – comme les derniers méfaits de l'un des hommes de ménage du Brett Building – puis ils finirent par arriver à l'endroit désigné par Gabriel quelques heures plus tôt. Le soleil allait effectivement se coucher sous peu, ils avaient juste le temps d’installer le campement avant de se retrouver dans la nuit la plus complète.
Parcourant les environs du regard, Eldoth posa finalement les yeux sur son ami.

« C'est vrai très joli. Je comprends que ça t'ai manqué. »
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 28 Sep 2016 - 20:08 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Adrian continuait à repousser d’un mouvement de main négligent les allusions du major à propos de l’énamourée lieutenante, si bien qu’il pouvait raisonnablement se demander si l’Archimage ne faisait pas exprès d’ignorer l’évidence dans ses propos. S’il ne connaissait pas si bien son ami, il finirait par croire qu’il n’était tout bonnement pas intéressé mais trop poli pour l’annoncer de but en blanc… Or, il croyait plutôt qu’il était timide et inconscient des effets qu’il produisait sur le concentré d’opacité qu’était Lana.

« C’est ta façon de me dire que tu préfères que ce soit toi qui la sauve, vêtu de ta cape et de ton chapeau d’aventurier, un fouet dans le creux de la main ? » Il donnerait cher pour voir ça ! « Mais tu seras exaucé. La prochaine mission « gentillette mais qui renferme en fait un péril mortel » sera pour nous ! » Si le chatouilleux hasard ne leur jouait pas encore des tours, il trouverait sans véritables difficultés de quoi les amuser dans les affaires de l’automne.

Cependant n’était-ce pas déjà une aventure en soi que de se balader ainsi dans les terres mystérieuses et splendides du Connemara ? Indéniablement, et encore, Adrian leur facilitait la tâche en les replaçant avec aisance sur la bonne route – autrement, et avec le sens exécrable de l’orientation de Gabriel, ils partiraient vraiment pour un weekend sauvage dans la pampa.

« Tu trouves pas ça terriblement romantique ? » Il laissa ses yeux clairs se perdre vers l’horizon et désigna d’un geste une direction au hasard. « Tous les deux, perdus au milieu du tout et rien à la fois, marchant à l’unisson vers l’inconnu chatoyant… » Si avec ça, Adrian ne lui tombait pas dans les bras. Gabriel expira un soupir plein et satisfait puis, arborant un sourire faussement timoré, il murmura : « Tu me prendras la main dis ? »

C’est joyeusement qu’ils s’engagèrent sur les chemins serpentant au milieu de paysages à couper le souffle, d’une beauté quasiment intouchée par la main de l’homme. Les discussions en tout genre ne se raréfiaient pas quand ces deux-là étaient ensemble, ainsi échangèrent-ils tout du long. Gabriel ne se lassait pas de parler de la vie du Brett Building, de la politique, des affaires et héros en vogue de la Légion des Etoiles au même titre que du film qu’il avait visionné la veille.

« Mais si, t’en as forcément entendu causer ! Ca a fait tout un tas de polémiques et de rumeurs quand c’est sorti. Mais c’est populaire, ça repassait avant-hier et ça continue la semaine prochaine. Tu sais, l’histoire de deux cowboys – ils sont sur l’affiche avec un chapeau comme le tien – qui en fait tombent amoureux et… » Intarissable, Adrian n’aurait bientôt plus le moindre intérêt à regarder l’œuvre que le commandant s’appliquait à lui raconter en détails. « Enfin, je te dis tout ça innocemment. » Comment songeait une seule seconde au contraire ?

Ils parvinrent finalement à l’endroit idéal pour poser le campement : un terrain relativement plat, au sol souple sous le pied – merci l’humidité irlandaise – et parcouru par quelques arbres suffisamment hauts et denses pour les préserver de giboulées et du soleil du matin.

« J’y venais souvent, il n’y a pas mieux pour se ressourcer. » Sourit Gabriel. « Mais je n’étais pas en si excellente compagnie. » Il était d’ailleurs le plus souvent seul quand il partait en vadrouille comme ça, Rachel appréciant peu les randonnées.

Posant le sac au sol le major en tira – non sans batailler quelques secondes – une sorte de sachet en toile vert bouteille.

« Ouvre grandes tes mirettes ! »

Là-dessus, il tint l’extrémité du sachet d’une main et son contenu de l’autre, et tira d’un coup sec à l’image d’un magicien retirant le fin tissu dissimulant son chapeau magique. Ce fut encore plus efficace que prévu : à peine sortie de son pochon, la tente se déplia d’un coup et tomba au sol toute en légèreté. Elle était assez large pour deux hommes, même si elle exigeait que ces derniers soient plus intimes que de simples connaissances.

« Tadam ! On va pas être bien là-dedans mh ? » Sur les côtés du sac étaient accrochés deux petits matelas en mousse, rien de bien luxueux mais ils ménageraient les vieux dos de nos amis. « Dommage que les photographes à scandale ne nous aient pas suivi jusqu’ici. » Eldoth et le Major, il y aurait de quoi faire un sujet croustillant !

Gabriel entreprit d’ouvrir l’embouchure de la tente, en rabattit un pan et offrit à son partenaire de passer le premier. « Votre Grâce l’Archimage. » Il s’inclina avec une risette taquine. « Après vous. » Une fois glissés à l’intérieur, il fallait avouer que le tout était plutôt cosy et agréable – quand on se plaçait dans l’idée d’un camping au confort spartiate tout du moins.

Gabriel s’allongea dans la couchette de gauche et passa ses bras repliés sous la tête, s’élevant un peu pour continuer à papoter tranquillement. « Tout ça passe si vite… Demain, à la même heure, on sera déjà rentrés. » Le weekend avait toujours le chic pour passer en un clin d’œil. Au réveil ils regagneraient déjà la ville, et après une ballade dans les rues colorées et animées de Galway, une Guiness trinquée plus tard, il serait déjà temps de revenir à Star City. Heureusement que ce retour ne signifiait pas pour autant la fin des réjouissances… Gabriel ferma les yeux avec un petit sourire en coin.

« Tu peux venir t’allonger dans mon duvet, si tu veux. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 29 Sep 2016 - 23:49 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Quand Gabriel parlait d'histoires vues dans des films, Adrian se demandait si son ami se souvenait qu'au manoir, il n'y avait ni télévision, ni ordinateur, ni quoi que ce soit qui permette de visionner des films. Il y avait vécu suffisamment longtemps pour comprendre que le duo vivant sous ce toit ne simulait pas et qu'ils étaient bel et bien habitués à vivre sans toutes les nouvelles – ou moins récentes – technologies ! Cependant, Eldoth préféra éviter de rappeler ce détail à son ami au cas où celui-ci se mettrait en tête de lui faire voir au cours d'une soirée télé. De toute manière, tout effort visant à lui faire imaginer des choses graveleuses était voué à l'échec : même en regardant un film pour adultes il aurait été capable de censurer son esprit pour éviter d'en arriver là !

Il se contenta donc d'esquisser un sourire lorsqu'il entendit Gabriel parler de l'excellente compagnie, puis observa – avec un air de bon écolier – son ami laisser la tente se déplier pour retomber sur le sol. Pour le coup, Adrian se demandait si ce n'était pas le genre d'abri à s'envoler au premier coup de vent, mais il devait admettre que c'était bien plus agréable que de devoir s'échiner à tendre des cordes et à planter des clous de maintien dans le sol ! Restait à savoir s'ils n'allaient pas davantage galérer à replier la tente pour la faire à nouveau rentrer dans ce minuscule sac que s'ils n'avaient été en présence d'une « vraie tente ». Bien sûr, celle-ci n'était pas en carton, mais l'esprit « de vieux » de l'Archimage l'empêchait de voir toutes ces avancées comme des choses évidentes.

Adrian posa finalement un regard amusé sur son comparse lorsque celui-ci releva le fait que les journalistes à scandales n'étaient pas venus jusqu'ici et ne put s'empêcher de relever :

« Vu que tu suis toutes les rumeurs, tu dois être au courant qu'il y en a une qui circule sur toi à propos des promotions mystérieuses que tu accorderais à certains jeunes agents ? Si un photographe traînait dans le coin, on irait encore dire que j'ai obtenu mon poste de conseiller extérieur grâce à toi. »

Pas que ça le dérangerait en vérité. Il avait déjà été « un homme anonyme » dans un article traitant de Chase Neutron-Gray et personne n'avait deviné qu'il s'agissait de lui. Heureusement d'ailleurs, il aurait assez mal vécu d'être pris pour une conquête de l'ancien agent. Son esprit avait beau être très ouvert, lorsque vous connaissiez les parents de la personne concernée pour les avoir vus se balader en couches-culottes, inutile de préciser que c'était assez perturbant !

Toujours est-il qu'il pénétra dans la fameuse tente qui se révéla être plus agréable qu'il ne l'avait songé en la voyant de l'extérieur. L'odeur du tissu plastifiée était un peu surprenante lorsque vous étiez habitué aux bonnes tentes en toile comme l'Archimage, mais il devait admettre que ce genre de camping devait avoir du succès auprès des novices. Adrian tourna finalement la tête vers Gabriel lorsque celui-ci reprit la parole et ne manqua pas une nouvelle remarque qui arracha un sourire au centenaire.

« J'ai fait du camping au Népal, j'ai l'habitude du froid, je devrais survivre je pense. » Il détourna à nouveau le regard pour observer la toile de tente au-dessus d'eux. « Tu crois qu'on arrivera à refaire rentrer cette tente dans le minuscule sachet dont tu l'as tirée ? Je te préviens, ce n'est pas moi l'expert en pliage, tu aurais dû inviter Sallah pour ça. »

C'était lui qui s'occupait de plier tout le linge du manoir et avec la dextérité d'un homme entraîné je vous prie ! Bougeant légèrement sur sa couchette comme pour tester le confort, Adrian marqua une pause de quelques secondes avant de reprendre :

« C'est préférable que ça passe vite. Ça veut dire que tu es en bonne compagnie et que tu ne t'ennuies pas, sinon ça te semblerait interminable ! Ravi de savoir que je ne barbe pas trop malgré mon âge. » Il ne plaisantait qu'à demi. « J'espère que ça t'aura permis de te changer un peu les idées. » Il esquissa un léger sourire et jeta un coup d’œil à Gabriel. « Et qui sait, peut-être que l'année prochaine tu voudras inviter une adorable jeune femme qui te permettra aussi de te changer les idées. Puis tu pourras même prendre une tente plus petite cette fois-ci. » Il était assez appréciable qu'il ne l'ait pas fait ce coup-ci. « Enfin, l'essentiel c'est que tu sois en bonne santé et que le moral suive. Mais tu sais, je ne te laisserai pas passer l'année qui vient à te noyer sous le travail. Et je suis certain que si je demande l'aide de Lana ou de ton secrétaire, ils accepteront de m'aider. »

Adrian avait parlé d'un ton léger pour lui faire comprendre qu'il ne le menaçait pas, bien évidemment, mais il espérait sincèrement qu'après cette perte le quadragénaire accepterait de se tourner vers l'avenir et envisager de reconstruire sa vie. Se lamenter sur un amour perdu n'apportait rien, il parlait en connaissance de cause.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Sam 1 Oct 2016 - 15:29 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Les rumeurs ! Une grande et intarissable source de divertissements !
Il pouvait être aisé de se sentir bousculé et humilié par elles, souvent intrusives et parfois blessantes, mais avec les années Gabriel était devenu pour le moins accoutumé de la chose et s’amusait même souvent des inventions parfois particulièrement imaginatives qui sortaient du crâne fertile des journalistes. En l’occurrence, celle mise en exergue par Adrian avait de quoi faire sourire et n’offusqua pas le moins du monde le commandant qui, au contraire, en rajouta une bonne couche.

« Non, non, mais tu as un petit talent aussi… Ce n’est pas seulement pour ton physique ravageur et tes adorables fossettes, bien évidemment ! Et c’est toujours très professionnel quand tu rentres au Brett à toutes heures, de jour comme de nuit… Quoi d’autre ? » Un sourire rieur orna ses lèvres. « Tu vois ? Ma comédie est parfaite, personne ne soupçonnera jamais rien des vraies raisons. »

Grâce au ciel et heureusement pour la réputation du respectable Eldoth, Gabriel était – relativement – plus mesuré quand il devait se contraindre à l’exercice des déclarations publiques. Une fois à l’intérieur de leur nid d’amour, le major s’y installa confortablement et admira la chute du soleil à travers l’ouverture de la tente : on pouvait contempler le coucher à travers les plaines en premières loges, et c’était un merveilleux panorama. Bras sous la tête et jambes croisées, il dut soupirer quand Adrian refusa sa concupiscente invitation.

« N’hésite pas à me rejoindre, en tout cas. » Regard grivois en coin, il lâcha finalement un rire puis hocha la tête face au défi exposé. « Oui, je pense que rentrer ce grand machin là-dedans, dans un tout petit truc, est une des plus périlleuses missions qui nous a été confié. » Il n’allait pas faire cette blague, quand même, si ? « Cela dit, d’après certaines j’ai une expérience dans le domaine. » Avec un peu de chance, les chastes oreilles de son ami balaieraient facilement le sous-entendu un rien graveleux. « Et j’ai invité Sallah à venir ! Plusieurs fois même. Mais ton précieux garçon a refusé, parce que c’est notre sortie à nous. Il est adorable. »

Il vrilla doucement dans sa couchette et tourna sur le flanc pour faire face à son centenaire, toujours aussi dévoué au bien-être de ceux qui l’entouraient qu’au sien. Adrian aurait bien besoin d’un Adrian pour veiller sur lui, tout compte fait.

« Tu veux que je redise à quel point je t’adore ? Je peux le faire toute la nuit sans problème. » Peu de gens osaient lui poser des questions sur sa vie personnelle, et plus particulièrement sur les femmes qui côtoyaient sa vie. Depuis le décès de Rachel il y en avait eu quelques-unes, des passagères qu’il n’avait pas officiellement intronisées dans sa vie, et qui avait fini par partir d’elles-mêmes. Souvent parce qu’il les délaissait, parfois sans s’en rendre compte, parfois sans être capable de s’en empêcher. Aucune n’avait surpassé celle qu’il avait épousée, mais il avait également conscience qu’il ne leur avait pas laissé la place pour le faire. « Mh, on verra. » Dans les premiers mois suivants le drame, Gabriel avait catégoriquement refusé de parler de son veuvage, et il ne l’évoquait maintenant qu’avec une extrême parcimonie. Adrian était la seule personne sur cette Terre à qui il s’était confié, dans l’immédiat après le décès, et même encore aujourd’hui. « Je pourrais travailler moins, c’est juste plus facile comme ça. » C’était un aveu, quoique timoré.

« Mais je ne suis pas le seul homme sous cette toile de tente à repousser le relationnel au profit du professionnel… Je te propose un défi : quand l’un de nous deux se mettra en relation sérieuse, l’autre devra trouver aussi chaussure à son pied ! Alors ? » Un sourire taquin ourla ses lèvres. « Le plus simple, ce serait encore qu’on se mette ensemble, non ? »

Gabriel pouvait encore, inlassablement et pendant des heures, taquiner son ami sur le sujet. D’ailleurs c’est ce qu’il fit, tout en ponctuant son discours de quelques aveux plus intimes, comme c’était souvent le cas entre eux. Du rire n’était jamais loin la confession, et les larmes se confondaient dans l’obscurité, recouvertes par une plaisanterie séductrice.

Dimanche 11 septembre, au petit matin

Durant la nuit l’humidité était tombée, et une fraicheur mouillée enveloppait la tente de son rideau matinal. Gabriel ouvrit un œil ensommeillé dans un frisson, puis tâtonna à l’aveugle pour trouver un duvet repoussé dans son sommeil. Ses doigts heurtèrent quelque chose de souple et chaud près de lui, qu’il malaxa un peu pour en déterminer la nature. Non pas qu’il soit un expert en la matière, mais ça ressemblait quand même étrangement à des fesses. Lentement les souvenirs de la veille « popèrent » dans son cerveau, et il se souvint. Un ricanement endormi passa ses lèvres et il grommela un gentil « Ouuups, pardon. Bonjour bonjour, très cher. »

Adrian penserait certainement qu’il l’avait fait exprès. Mais c’était juste son inconscient !

Il s’étira dans un long soupir, étendit ses jambes et trouva le courage après un instant de relever son buste. La lumière qui filtrait la toile était légèrement orangée, il devait être encore tôt. C’est une faim de loup qui poussa Gabriel à frotter ses yeux, s’arrachant complètement au sommeil, pour ensuite extirper de son sac quelques mets estampillés petit déjeuner. Il avait demandé à Sallah si ça ne le dérangeait pas de s’en occuper, ne serait-ce que pour coller aux goûts d’Adrian. Il lui restait des souvenirs de matins en commun sur la table du manoir, mais il ne se rappelait pas bien des préférences d’Adrian. Une fois rassasiés, ils pourraient rejoindre Galway où les attendrait finalement l’hélicoptère, et le voyage du retour. Sur cette pensée Gabriel croqua dans un pain au lait garni d’une barre de chocolat – encore un enfant, malgré les quarante ans passés !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 3 Oct 2016 - 14:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Même avec toute sa naïveté et son innocence de très vieux monsieur, Adrian comprenait certains sous-entendus, surtout lorsqu'ils étaient aussi gros qu'une maison ! Aussi, lorsque Gabriel lui lança qu'il avait de l'expérience pour faire rentrer des « grands machins » dans des « petits trucs », le centenaire lui décrocha un regard mi-songeur, mi-découragé.

« Il y a certaines choses que je n'ai pas envie de savoir tu sais. Garder un jardin secret ça me semble primordial dans une relation. »

Et, soyons honnêtes, ce n'était pas parce que l'Archimage croisait les doigts pour que son ami se retrouve une compagne et refasse sa vie qu'il aurait envie de connaître tous les détails croustillants pour autant ! C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il préférait toujours imaginer que Dana, sa petite protégée, ne faisait que jouer aux ballons avec les garçons qu'elle pouvait fréquenter. Au fond, peut-être que Sallah s'était installé dans cette vie d'éternel célibataire parce qu'il savait que son vieillard de père aurait du mal à le voir mener une vie « normale » ? À moins que ce ne soit son contact qui l'ait simplement poussé à devenir aussi chaste ? Les possibilités étaient nombreuses.

Toujours est-il que Gabriel se montra un peu plus franc sur sa vision actuelle des choses et Adrian pouvait le comprendre lorsqu'il parla du fait que c'était plus simple de se noyer dans le travail. Lui-même l'avait fait et parfois, souvent même, il regrettait de ne pas avoir su allier les deux. Cependant, leurs situations respectives étaient très différentes : Gabriel, aux dernières nouvelles, n'était pas doté d'un vieillissement ralenti alors qu'Adrian si. Il pouvait vivre encore une centaine d'années au moins sans avoir à s'inquiéter de fonder une famille avant qu'il ne soit trop tard, mais ce n'était pas le cas de tout le monde. Toutefois, ce n'était pas son genre de presser les gens. Gabriel avait besoin de temps et il serait là pour le soutenir quelle que soit sa décision, ce qui ne l'empêcha pas de relever la dernière suggestion lancée dans la discussion :

« Oh, oui ! Bien sûr, quelle excellente idée, comme ça je vais me faire détester par la moitié des femmes, voire des hommes de cette ville. » Il était évident que le Major avait son fan club ! « Et puis ce serait bien trop facile. Je croyais que les soldats avaient le goût du risque ? Je te verrai plutôt tenter ta chance avec une super-criminelle et à la ramener sur le droit chemin grâce à la force de votre amour ! Ça ferait un beau roman en plus. »

Ou plutôt un film pour se mettre à la page, sauf qu'Adrian oubliait parfois ces évolutions technologiques. Quoi qu'il en soit, il n'avait pas nié ou approuvé la suggestion de Gabriel – la vraie, pas celle de se mettre ensemble – tout simplement parce qu'il savait que cela n'arriverait jamais. Il n'avait plus envie de recommencer une relation, surtout au vu de l'échec retentissant qui avait soldé sa dernière tentative du genre. Alors, il était bien évidemment hors de question d'obliger le Major à se cantonner au célibat par sa faute.
La conversation s'enchaîna encore quelques temps avant qu'ils ne se laissent finalement gagner par le sommeil.

-----------------------

Le matin arriva assez rapidement et, pour la première fois depuis longtemps, le centenaire ne s'éveilla pas avant que la lumière du soleil ne débarque dans sa chambre. Ou plutôt dans la tente qu'il partageait avec le Major, lequel fut responsable de son réveil pour le moins inhabituel et surprenant. Bien sûr, sa positivité et son naturel naïf l'empêchèrent de penser que son comparse avait agi volontairement et il mit cela sur le compte de l'endormissement encore installé. Le temps qu'il émerge pour de bon, Gabriel s'était déjà redressé et Adrian l'imita rapidement avant de jeter un coup d’œil du côté de son comparse. Celui-ci semblait de bonne humeur et ils purent échanger quelques instants avant de se rendre présentable pour finalement quitter le confort relatif de la tente. La replier fut bien plus compliqué que prévu, même si Adrian s'était attendu à ce que ce soit ardu ! Il leur fallut une bonne heure avant de pouvoir fermer le sac et celui-ci menaçait dangereusement d'exploser, mais tant qu'il tenait le long du voyage, c'était l'essentiel !

Bavardant comme à l'accoutumée, le duo se mit en marche après qu'Adrian ait consulté la carte pour vérifier la direction à emprunter et il leur fallut à nouveau quelques heures de randonnée avant d'apercevoir leur but ultime. Laissant un sourire ravi gagner ses lèvres, Adrian tourna la tête vers Gabriel.

« Si tu veux t'échapper pour vivre dans la nature en homme sauvage, c'est ta dernière chance tu sais. »

Mais il semblait que ce ne soit pas au programme, aussi le duo acheva son long périple à travers les landes irlandaises en gagnant l'air d'atterrissage où l'hélicoptère qui les avait menés ici les attendait déjà, prêt à les embarquer pour un retour à la civilisation américaine !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 4 Oct 2016 - 8:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Avec la promesse de raconter à son ami en détails ses avancées en matière de séduction de super-criminelle, surtout dans ses aspects les plus croustillants – non, le côté « jardin secret » n’avait pas du tout imprimé, mais on s’en serait douté, n’est-ce pas ? – le sommeil avait finalement gagné les randonneurs de l’extrême et chacun put faire les rêves de sa convenance… En tout cas, ceux de Gabriel le mirent dans une excellente humeur au réveil, à moins que ce soit l’effet de la présence d’Adrian ? Voire plus spécifiquement de son fessier rebondi sous ses doigts ? Mystère, toujours est-il que le duo infernal put se remettre en route presque dans les temps. Oui, parce qu’il avait bien fallu remettre la tente, si aisément déployée, dans son petit sachet riquiqui… Exercice dans lequel Gabriel se montrait aussi peu doué que patient.

« Je crois que ma vantardise d’hier tombe un peu à l’eau. » Confessa-t-il avec un faux air dépité. Toutefois en conjuguant leurs efforts, ils prouvèrent qu’à deux, c’était nettement plus facile de rentrer un grand machin dans un petit truc… Mais laissons cette considération de côté, alors que le soleil se lève bien haut dans le ciel du Connemara !

L’après-midi était bien entamée lorsqu’ils arrivèrent au point de rendez-vous, et même si Gabriel était très heureux de ces instants passés ensemble, il ne pouvait empêcher un pincement de picoter son cœur. La dernière fois qu’il était revenu ici, c’était pour disperser les cendres de Rachel et Violet. Il savait qu’il n’y retournerait pas de sitôt, mais était déjà soulagé d’y avoir passé d’excellents moments. Il avait craint d’être gagné par la mélancolie, mais la présence d’Adrian avait tout changé.

« Non, tu me manquerais trop. » Sourit le major en remontant la bandoulière du sac sur son épaule. « Et puis, Lana viendrait jusqu’ici me chercher par la peau des fesses. Et je ne l’ai encore jamais vu vraiment énervée, » Malgré d’importants efforts pour la faire sortir de ses gonds. C’était pas faute d’avoir essayé ! « Et ça doit faire mal. » Il ricana doucement. « Je dois aussi penser à Star City, hein, je lui manquerai. » On pouvait bien se moquer de soi-même !

Gabriel grimpa le premier dans l’hélicoptère dont les hélices se mirent en marche et proposa sa main à Adrian pour l’aider à monter. Le voyage serait long jusqu’aux Etats-Unis, mais ils avaient leur lot de souvenirs ! Enfin, le commandant passa surtout une grande partie de la traversée en avion à dormir sur l’épaule de l’Archimage, à qui il avait malicieusement soufflé, « Tu devrais te reposer pour ce soir. » Il avait évidemment refusé d’en dire davantage et dormit comme un plomb jusqu’à l’atterrissage.

Pas un mais deux taxis les attendirent sur le parking de l’aéroport. Le premier récupéra leurs bagages avec pour mission de les déposer au Manoir Pennington – ce qui donnait un prétexte à Gabriel pour y repasser, malin – tandis que le second les embarqua pour une destination inconnue d’Adrian… Il n’avait probablement jamais mis les pieds dans ce petit coin arboré et résidentiel de Star City, majoritairement habité par des familles, sans histoires et mignonnet. Alors qu’ils sortaient de l’habitacle, le chauffeur tendit au mage une bouteille de vin emballée dans un papier élégamment froissé – très français tout ça.

« Tu devineras jamais on va. »

Après un sourire mystérieux et un haussement de sourcils taquin, Gabriel rejoignit le perron d’une maisonnette plus petite que les autres. Une folle quantité de plantes en tout genre verdoyaient et les accueillirent alors que le major toqua à la porte. Ils devaient être attendus, parce qu’il ne fallut que quelques secondes avant que l’hôtesse n’ouvre la porte : enveloppée dans une robe noire en fourreau, ses cheveux bruns et bouclés joliment relevés sur sa nuque, c’est une Lana bien élégante qui les fit entrer. Dans de petites ballerines à strass, elle dut se cambrer et se hisser sur les pointes pour répondre à la bise de Gabriel qui entra le premier, non sans jeter un petit regard amusé en direction de son ami.

« Bonsoir Adrian. Vous avez fait bon vol ? » La jeune femme s’essaya à sourire, même si elle avait l’air un peu gênée. Elle passa l’une de ses mèches sauvages derrière son oreille et approcha, sans savoir comment le saluer : lui serrer la main ? L’enlacer ? L’embrasser ? Du coup, elle resta plantée devant lui à l’embrasure de sa porte. « Je suis contente que vous ayez accepté de venir. »

Elle ignorait bien sûr totalement que Gabriel avait omis de faire passer tout ceci pour une proposition. En revanche il avait fait passer le mot à Sallah, que Lana avait également invité, mais celui-ci avait expliqué que « malheureusement, il était déjà pris ce soir-là », ce qui n’avait pas manqué de décrocher la mâchoire du commandant. Se promettant d’enquêter là-dessus, il avait quand même donné l’adresse au fils prodigue, au cas où celui-ci se libère en début de soirée.

« Entrez, soyez le bienvenu. » Elle se décala pour le laisser passer et ferma derrière eux, enchaînant tout en tripotant le devant de sa robe. « Cela fait longtemps que je voulais lancer une invitation, mais je ne trouvais pas le temps et… Enfin, ce n’est pas à vous que je vais expliquer qu’un emploi du temps peut être chargé. »

Dans le salon ouvert sur une cuisine et un jardin situé à l’arrière de la maison, était déjà installé Johnny et quelques personnes de l’UNISON qu’Adrian avait forcément croisé. Il fut chaleureusement salué par chacun pendant que Lana l’aidait à se débarrasser de son manteau. Elle le suspendit dans un dressing aménagé dans un coin de la pièce. Cette dernière était plus décorée qu’on aurait pu le croire en connaissant la discrète et sérieuse Lana : si tout était au carré et immaculé, se laissaient voir de nombreux souvenirs de voyages en Amérique Latine, continent que la jeune femme devait avoir sillonnée de long en large.

« Dommage que monsieur Sallah n’ait pas pu venir. Gabriel m’a dit qu’il nous rejoindrait peut-être, je l’espère. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 4 Oct 2016 - 14:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian était intimement convaincu que Lana ne pouvait pas s'énerver. Ils ne se connaissaient guère, mais disons qu'il croyait reconnaître le style de caractère qu'elle avait et que sous ses airs sévères, la jeune femme s'inquiétait seulement pour ses amis, ce qui expliquait ses régulières remontrances. Et puis, soyons honnêtes, quiconque vivrait au quotidien avec un Major Colt comme supérieur finirait forcément par éprouver le besoin de le materner un peu ! Toutefois, Adrian ne se plaindrait pas de savoir que son ami préférait encore l'accompagner à Star City plutôt que d'offrir un remake du monstre du Lock Ness version Big Foot.

Ils grimpèrent donc à bord de l'hélicoptère et Eldoth eut toute la durée du vol pour se poser des milliers de questions sur ce que son comparse pouvait bien avoir prévu. Lâcher une telle phrase tout en refusant d'en dire davantage était la meilleure idée pour que l'Archimage se sente obligé de s'imaginer le pire ! Gabriel lui en avait déjà tant fait faire que le pauvre centenaire craignait toujours pire... Toutefois, lorsqu'ils se posèrent à l’aéroport, Eldoth ne put s'empêcher de se demander si cette soirée les concernait tous les deux – du fait de la présence des deux taxis – et ne sut s'il devait se sentir rassuré ou plus inquiet de voir que Gabriel l'embarquait pour une autre destination que le manoir.

Scrutant l'extérieur de la voiture, Adrian essaya de se rassurer en se disant qu'un tel quartier ne pourrait rien abriter de bizarre, même si la capacité que Gabriel avait à transformer une sortie « normale » en course-poursuite animée l'étonnait toujours ! C'est donc un peu paumé que le vieil homme attrapa la bouteille tendue par le chauffeur en lui marmonnant des remerciements légèrement hésitants.
Lorsqu'ils se retrouvèrent à l'extérieur de la voiture, l'américain ne put s'empêcher de froncer les sourcils en entendant les paroles de son ami.

« Tu commences vraiment à me faire peur tu sais ? »

Ce qui était la stricte vérité ! Mais en bonne pâte qu'il était, Adrian emboîta le pas à Gabriel qui se dirigea vers une charmante maisonnette assez petite, mais visiblement accueillante. Il fut sincèrement étonné en voyant Lana leur ouvrir la porte, le soupçonnant pas qu'elle vivait dans un quartier comme celui-ci. Il l'avait plutôt imaginée dans un appartement ultra-moderne du centre-ville – pas qu'il songeait souvent à elle cela dit – et ce fut donc une surprise assez inattendue. Mais agréable. Malgré le professionnalisme distant dont la demoiselle faisait preuve à son égard, Adrian appréciait sa compagnie et son côté plein de retenue. Quoi qu'il en soit, elle était ravissante dans sa tenue qui la changeait beaucoup de celle qu'elle portait au Brett Building et Adrian lui offrit donc un sourire sincère lorsqu'elle le salua.

« Très bon, merci, même si Gabriel a réussi à couvrir le bruit de l'hélicoptère avec ses ronflements. »

Ce n'était pas vrai, mais c'était une bonne manière de se « venger » de ces cachotteries qui, au final, l'avaient fait s'inquiéter pour rien. Même s'il n'avait pas été prévenu de la soirée à venir, ce n'était jamais un problème de rendre visite à des amis, bien qu'Adrian ne se sentirait jamais autant à l'aise que Gabriel ici, forcément. Ce n'était pas « son » équipe, il n'était qu'une pièce rapportée qui les aidait occasionnellement. Quoi qu'il en soit c'était toujours plaisant de voir que l'on ne débarquait pas comme un cheveu sur la soupe et que Gabriel ne l'avait pas amené ici sans prévenir !

Quoi qu'il en soit, puisqu'ils étaient ici, Adrian à la jeune femme la bouteille confiée par le chauffeur de taxi, même s'il se sentait un peu coupable de ne pas l'avoir achetée lui-même. Il n'était plus franchement familier des invitations à l'extérieur puisqu'il les refusait quasiment toujours, ce qui expliquait la pointe d'anxiété qui s'installa dans son esprit. Soucieux de ne pas mettre Lana mal à l'aise, Adrian ne révéla pas le fait qu'il n'était pas au courant de ce qui allait se passer ici et emboîta simplement le pas au duo de l'UNISON qui se dirigea jusqu'au salon où se trouvaient d'autres membres de l'organisme qu'il salua comme il se doit. Forcément, l'impression de s'incruster fut plus présente, mais il se doutait que ce n'était pas le cas. C'était juste sa paranoïa sociale qui parlait.

Lorsque Lana commença à parler de Sallah, Adrian haussa légèrement les épaules comme pour la rassurer. Il savait effectivement que son fils adoptif avait commencé à « avoir une vie » et qu'il sortait de temps en temps. L'égyptien lui avait parlé d'une certaine femme avec qui il s'entendait bien et le vieux mage ne pouvait s'empêcher de se demander s'il avait enfin décidé de fonder sa propre famille. Il n'était jamais trop tard. C'est donc avec un léger sourire qu'il répondit à la demoiselle.

« Je pense qu'il y a peu de chances, il a commencé à voir quelqu'un, alors j'imagine que la soirée s'éternisera un peu de son côté. »

Il ne rentrait souvent que très tard dans la nuit et même si Adrian ne jouait pas les espions ou les inquisiteurs, il l'avait plusieurs fois aperçut avec un grand sourire aux lèvres. Au fond, l'Archimage espérait bien qu'il passerait toute la soirée avec cette personne si cela lui permettait d'être heureux !
Le regard du vieux mage se promena finalement sur les quelques personnes ici présentes avant de relancer la discussion comme il put :

« Et vous faites souvent repas entre amis ? »

Il ne demandait pas ça pour savoir pourquoi c'était la première invitation qu'il recevait bien sûr, mais simplement par curiosité. Les liens entre les agents de l'UNISON semblaient plus fort qu'entre les Légionnaires, mais c'était une bonne chose : Gabriel avait finalement une famille pour veiller sur lui.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mar 4 Oct 2016 - 21:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Lana avait lâché un court et léger rire à la remarque d’Adrian, prise par surprise par cette taquinerie qu’elle ne lui connaissait pas. Elle n’eut toutefois pas le temps de s’en étonner que la voix portante de Gabriel, pleine de protestations, tonna d’une manière faussement offusquée :

« C’est faux et archi-faux ! Par contre toi tu parles en dormant, et tu dis… des choses. » Il haussa plusieurs fois les sourcils avec un air mi-mystérieux, mi-pervers qui fit secouer la tête de Lana.

Elle conduisit elle-même son mage d’invité au travers du salon, après l’avoir timidement remercié pour son présent. Elle n’y connaissait pas grand-chose en vin même si elle en appréciait le goût, et quand elle déposa la bouteille sur le bar de la cuisine ouverte d’autres s’en emparèrent pour la déboucher, non sans quelques commentaires appréciateurs.

« Je ne sais pas choisir le vin. Je suis désolée, je n’ai pas de remarque intelligente à faire sur le producteur ou d’allusion historique en la matière… » Une risette toute discrète ponctua ses paroles. « Mais je le goûterai avec plaisir, merci. »

La jeune femme fut surprise d’entendre que Sallah ne viendrait pas à cause, apparemment, d’un rendez-vous galant. Elle l’avait très peu croisé, mais l’homme lui avait toujours semblé particulièrement réservé. Gabriel s’était contenté de lui rapporter que l’égyptien ne pourrait probablement pas venir, sans lui donner de détails.

« Oh, très bien, j’ignorais. C’est une bonne chose… J’imagine ? Vous devez être content pour lui. » Elle se trouvait gourde, et ferma un instant prolongé les yeux en se maudissant intérieurement. Adrian se comportait naturellement avec elle et pourtant, elle ressentait une pression inexplicable, principalement animée par la crainte qu’il la trouve idiote ou ennuyeuse.

Elle n’était ni l’une ni l’autre, mais était bien persuadée du contraire.

L’Archimage fut assez aimable pour lui tendre une bouée de sauvetage, et la lieutenante s’empressa de la saisir. Aborder des dates, et des moments passés plus factuels, l’aideraient à se détendre.

« Non, pas vraiment. Il y a des groupes d’amis proches qui se voient régulièrement… Mais à plusieurs comme ça, c’est plutôt rare. En fait, sont rassemblés ce soir la plupart des agents qui faisaient partie de l’équipe de Gabriel quand il était sur le terrain… » Elle désigna quelques personnes qu’Adrian connaissait au moins de vue, des hommes et des femmes entre trente et quarante ans. « Johnny et moi, nous étions membres de sa toute première équipe d’intervention, quand il était seulement sergent. Ça fait… » Elle fronça légèrement les sourcils, fit la moue, puis murmura. « Déjà seize ans. Nous nous voyions très souvent autrefois, c’est Rachel qui nous réunissait. » L’évocation lui tira un petit sourire par réflexe.

« Elle travaillait aussi à l’UNISON, je crois que vous la connaissiez ? C’était une femme sociable, elle organisait tout. On allait dans leur grande maison, il y avait presque toujours du monde chez eux. De la famille, des amis, des collègues, des personnes en difficulté, il y avait toujours du passage… Je crois qu’ils faisaient ça pour Violet. » Ne pouvant pas être scolarisée normalement, l’univers de l’enfant se restreignait beaucoup à la maison familiale. « Rachel disait souvent qu’en ramenant le bureau à la maison, elle verrait plus souvent son mari. Elle riait quand elle disait ça… Mais je crois que c’était un peu vrai. »

Gabriel était hors de portée, aussi observa-t-elle quelques instants son échine secouée de rires éparses pendant qu’il échangeait avec de vieux collègues, avant de poursuivre à voix basse.

« Johnny et moi on a voulu maintenir la tradition, après. Mais Gabriel ne pouvait pas, il a tout laissé derrière lui puis il est parti… Chez vous, n’est-ce pas ? Quand il est retourné au travail, c’était comme si de rien n’était, mais en même temps, plus rien n’était pareil. » Elle frotta doucement ses mains entre elles, un signe évident d’anxiété. « Les années ont passé… Cet été, j’ai retenté ma chance, je lui ai proposé de venir, tout le monde serait là, l’équipe, moi, vous… Il a juste souri et dit « oui ». Juste comme ça, d’un coup. J’étais tellement surprise, je lui ai demandé pourquoi il avait changé d’avis… Il a hésité, puis il a ri en disant « si Adrian vient, je viens ». C’était pour plaisanter… Mais je ne pense pas que c’était faux non plus. »

Elle glissa un regard dans sa direction puis, remarquant qu’elle s’était rapprochée pendant son explication, elle eut un petit sursaut et un mouvement de recul. « Désolée. Vous n’êtes pas là pour que je vous insuffle de la mélancolie… Après avoir supporté Gabriel plus de 24h, vous avez sûrement besoin d’une pause et d’un peu de tranquillité. » Plus taquine qu’il n’y paraissait, au final. « Lana ! » Elle tourna à demi son minois dans sa direction. « Ton invité de marque va se dessécher à force de t’entendre bavasser sans rien pour se rincer le bec. » Elle rougit instantanément. « Oh, oui, pardon Adrian, j’ai complètement… Mh. Qu’aimeriez-vous boire ? »

D’un geste elle le conduisit derrière le bar pour lui servir ce qui lui ferait plaisir, puis elle se remplit un ballon du vin qu’il avait apporté. Elle éleva ensuite doucement son verre pour trinquer avec lui.

« Adrian. Me permettrez-vous une question presque philosophique, mais un peu indiscrète ? » Elle attendit qu’il l’autorise à parler avant de chuchoter, sans le regarder, ses yeux noisette fixés sur le col de l’Archimage. « Est-ce que vous vous êtes déjà retrouvé dans une situation où vous vous êtes décidé à faire quelque chose, quelque chose qui vous tient à cœur mais que vous avez repoussé pendant très longtemps, parce que vous aviez peur de ce qu’il pouvait arriver, et une fois le moment venu, vous dire finalement : pas maintenant. » Elle déglutit doucement. « Comment savoir ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 5 Oct 2016 - 11:32 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
« Plutôt oui, même si une vingtaine d'années plus tôt aurait été mieux pour lui. »

Oh, il pouvait encore fonder sa famille à près de soixante ans, mais disons qu'il en profiterait beaucoup moins que lorsqu'il était trentenaire ou quadragénaire, mais Adrian préférait imaginer que Sallah vivrait centenaire, voire encore plus vieux. La mort n'était pas le genre de choses que vous vouliez envisager pour vos enfants et cela même s'ils n'étaient pas de votre sang.

Toujours est-il qu'il ne remarqua pas les « gaffes » de la jeune femme, la trouvant plutôt à l'aise vu qu'elle était naturellement maladroite ou embarrassée, du moins à ses yeux. Toutefois, lorsqu'elle commença à parler du passé et de l'ex-épouse de Gabriel, Adrian oublia tous ces détails pour l'écouter avec une attention non feinte. Il acquiesça seulement lorsque Lana lui demanda s'il connaissait l'irlandaise : même s'ils n'avaient jamais été aussi proches qu'avec Gabriel, il l'avait toujours appréciée. Tout comme la petite, ce qui avait rendu la souffrance de son ami encore plus difficile à supporter.
Adrian esquissa finalement un sourire lorsqu'elle souligna la plaisanterie de Rachel.

« C'est malheureusement souvent vrai à ces postes-là. »

Vous aviez rarement des horaires fixes et immuables, la vie de famille n'avait pas dû être aisée même si la jeune femme appartenait aussi à l'UNISON. Mais ils s'en étaient très bien sortis tous les deux, bien que la fin avait été loin d'une happy end malheureusement. Adrian retomba dans le silence alors que Lana poursuivait ses explications, hochant de temps en temps la tête lorsqu'elle le questionnait. Un sourire sincère ourla ses lèvres au moment où elle abordait la dernière invitation. Ainsi donc, c'était Gabriel qui avait souhaité qu'il soit là ? Il était vrai qu'ils s'étaient beaucoup rapprochés depuis ce grand malheur et l'Archimage était sincèrement touché que sa présence puisse être aussi appréciée. Il doutait en permanence, se demandant parfois si le Major n'avait pas simplement pitié d'un vieux type solitaire et qu'il essayait de se donner bonne conscience en passant du temps avec lui.

Il s'abstint toutefois de répondre, ne sachant pas vraiment comment qualifier leur lien. Forte amitié ? Complicité ? Adrian le voyait comme la personne la plus proche de lui avec Sallah et c'était assez parlant, mais il n'était pas sûr qu'une femme comme Lana puisse le comprendre : elle était encore jeune et débutait à peine dans la vie. Du moins aux yeux du vieux mage. Lequel s'autorisa un léger rire lorsqu'elle parla du fait d'avoir supporté Gabriel durant plus d'une journée :

« Ça ne me dérange jamais de parler de ça, ne vous inquiétez pas. »

S'il ne pouvait plus parler de ses amis sans être lassé, où allait le monde ? Mais avant qu'elle n'ait l'occasion d'enchaîner, Gabriel se mêla de l'affaire pour lui rappeler son devoir d'hôte, provoquant un rougissement amusant sur les joues de la jeune femme. N'étant pas un grand consommateur d'alcool ou de boissons autre que l'eau, Adrian la laissa choisir le plus adapté avant de trinquer avec elle avant de promener son regard sur les environs. C'était assez étrange de se trouver ici, il n'avait pas l'habitude de côtoyer les agents de l'équipe de Gabriel en dehors des heures de travail, mais c'était un changement agréable. Ce fut finalement la jeune femme qui le tira de sa contemplation et il posa un regard un peu étonné sur elle.

« Oui, bien sûr, allez-y. »

Elle avait l'air vraiment inquiète ou... anxieuse ? Peut-être, il ne savait pas trop, mais ce brusque changement de comportement l'interpellait assez pour qu'il en vienne à se demander si quelque chose de grave s'était passé durant leur absence. Oui, Adrian avait une tendance au dramatique dans certains moments. Mais finalement, la question n'avait rien de troublant ou d'effrayant, c'était plutôt... naturel ? Oui. Il esquissa un sourire pour commencer avant de reprendre son sérieux le temps de réfléchir, afin de lui offrir une réponse aussi franche et complète que possible :

« Je crois que ça doit m'arriver une dizaine de fois par jour. Enfin non, j'exagère un peu, mais je connais très bien ce sentiment, je vous rassure. » Il l'avait souvent expérimenté. « J'ai tendance à croire que si cette chose vous tient à cœur, c'est qu'elle est tenace et que vous ne vous en débarrasserez donc pas en claquant des doigts. Si vous ne voulez pas que ça finisse par vous obséder ou vous empêcher de vivre, je pense qu'il est plus facile et logique de vous lancer. Oh, vous aurez forcément des hésitations parce que ça implique justement de bousculer vos habitudes et de changer votre vie, à plus ou moins grande échelle, mais c'est normal d'avoir peur dans ce genre de situation. » C'était même typiquement humain. Il lui sourit d'un air encourageant. « Je ne peux pas décider à votre place, mais je crois que vous devriez faire ce que vous aviez décidé. Après tout, si vous reculez, vous ne ferez que le repousser et si les choses se passent bien plus tard, vous aurez des regrets, non ? »

Il espérait simplement qu'il n'était pas en train de l'encourager à tout planter pour s'envoler pour l'Amérique du Sud afin d'y devenir danseuse, au vu de la décoration de la maison.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Mer 5 Oct 2016 - 19:39 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Ce n’est qu’après avoir servi à Adrian un cidre doux et délicatement sucré que Lana trempa ses lèvres dans sa propre coupe, goûtant le vin soigneusement choisi. Elle avait compris des quelques soirées qu’elle avait vécu en sa compagnie qu’il n’était pas particulièrement amateur de boissons fortes, aussi devrait-il apprécier celle-là sans se forcer ! De son côté, et après un test plutôt timide, elle y revint volontiers et avec une plus longue gorgée. Elle était soulagée d’avoir pu longuement lui parler sans s’embrouiller ou rougir excessivement. Était-ce pour cela qu’elle trouva le courage de se lancer, ou en tout cas de tâtonner le terrain ?

La longue situation qu’elle lui exposa et la question qui l’achevait n’étaient bien sûr pas innocentes, même si elle était loin d’être sûre d’être capable d’aller jusqu’au bout de la démarche. Aussi elle espérait beaucoup de la réponse de l’Archimage, bien qu’elle ne présage de rien : elle ne savait absolument pas quelle pouvait être son opinion sur le sujet, et s’il en avait une, s’il la lui livrerait aussi librement. Toujours aussi anxieuse, elle guigna en direction d’un plateau de petites choses à manger puis le rapprocha d’eux, proposant à Adrian de se servir alors qu’il semblait réfléchir à quoi lui répondre.

Elle-même resta plantée quelques secondes sur le choix, essayant d’analyser la composition des mets proposés… Elle hésita et prit finalement un petit four recouvert d’une crème verte, espérant qu’il serait exempt de viandes. Elle le glissait à peine entre ses lèvres quand Adrian commença à lui répondre, en faisant référence à lui-même. Cette franchise et le fait qu’il parle de sa personne la désarmèrent, et la ravirent en même temps. Leur relation était étrange… Ils se faisaient manifestement confiance, mais tous deux de nature réservée, ils parlaient peu d’eux en général et encore moins dans la compagnie l’un de l’autre. Elle hochait la tête quand il marquait une pause, l’encourageant à poursuivre, alors qu’elle sentait la fébrilité grimper le long de son échine et jeter des frissons sur ses jambes nues.

Lorsqu’il apporta finalement la touche finale à sa réponse, ce fut un peu comme une révélation pour Lana. Le coup de fouet dont elle avait besoin pour oser. Elle se demanda un instant frivole si Adrian allait regretter de l’avoir incité – pas à devenir danseuse au Brésil, mais pire – mais elle chassa la peur : elle devait se lancer. Sinon elle regretterait, quoi qu’il puisse arriver. Elle déglutit doucement et déposa son verre ballon sur le comptoir, juste au cas où. Ce serait bête de le lâcher en pleine émotion, non ?

« Merci pour votre sincérité Adrian. »

Elle frotta ses mains et ses lèvres entre elles, regarda un point flou sur le côté puis éleva lentement ses prunelles sur son visage. Il était mignon et elle l’avait toujours remarqué, mais ce n’était pas du tout pour ça que…

« Je crois que vous avez raison. Je dois me prendre en mains si je veux vraiment quelque chose, n’est-ce pas ? » C’était vraiment comme prendre du recul avant de sauter d’un hélicoptère en parachute. Elle espérait juste maintenant que le sien s’ouvrirait avant qu’elle ne percute le sol. « Il y a une chose que je veux vous dire depuis très longtemps. »

Elle croisa doucement ses mains au-dessus de son ventre, adoptant inconsciemment une position craintive. Malgré tout, elle poursuivit sans le lâcher des yeux – même si elle alternait de son regard à ses fossettes, quand il fallait qu’elle se reconcentre.

« Je ne l’ai pas fait auparavant parce que je ne voulais pas vous embêter, vous ne sembliez pas intéressé, j’avais beaucoup de choses à penser et puis… Ce n’était pas convenable. » Lana avait beau ne pas avoir dépassé la quarantaine, elle était bourrée de principes, d’hésitations et guidée par une morale au final assez ‘vieux jeu’, selon les canons actuels. « Mais je n’ai jamais cessé d’y penser. Si ça me distrait autant de mon devoir, c’est que c’est important, et je dois… Je dois mettre ça au clair. Alors, même si ça vous ennuie et que… Et que vous ne voulez pas me répondre, je comprendrai, mais il faut que je le fasse. »

Résolue, ou essayant de l’être, elle se campa dans ses ballerines et se tint la nuque bien droite, inspirant fort puis, ses prunelles dans ses yeux, elle annonça d’une voix qui ne souffrait plus de doute.

« Vous n’êtes pas pour moi comme un collègue de travail, ni comme l’ami d’un ami. J’aimerais vous voir plus souvent, et apprendre à vous connaître, parce que vous êtes un homme que j’admire pour son œuvre et ses principes. » Une petite pause, alors qu’une bouffée de chaleur menaçait de lui monter aux joues. « Et j’ai commencé à avoir des sentiments pour vous il y a trois ans. Depuis… Cela n’a fait que s’accentuer. »

Elle pinça les lèvres et resta parfaitement immobile, maintenant complètement aveugle et sourde à ce qui pouvait l’entourer d’autre qu’Adrian. Pourtant, elle aurait dû remarquer que Gabriel jetait des coups d’œil dans leur direction… De toute manière, elle ne pouvait plus reculer, maintenant.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 6 Oct 2016 - 0:15 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Adrian esquissa un sourire en l'entendant le remercier. C'était naturel, il était toujours content de pouvoir aider quelqu'un, surtout lorsqu'il s'agissait d'une personne qu'il appréciait. Pourtant, la demoiselle semblait toujours anxieuse, comme soumise à une pression qui n'avait rien de supportable. L'espace d'un instant, il se demanda si sa révélation n'avait rien à voir avec Gabriel, ce qui expliquerait qu'elle soit aussi bavarde à ce sujet. Mais non. Elle semblait vouloir lui dire quelque chose qui LE concernait, ce qui n'était pas pour le rassurer, soyons honnêtes ! Lana avait toujours été silencieuse et assez « distante » avec lui, ce qu'il mettait sur le compte d'une indifférence ou d'un manque d'affection. Après tout, elle le supportait peut-être parce qu'il était ami avec son patron, mais éprouvait de plus en plus de difficultés à le regarder se mêler de leurs affaires sans intervenir pour le remettre à sa place ?

Une boule se forma dans son ventre alors qu'il attendait la suite avec anxiété, oubliant même qu'ils étaient au centre d'une réunion entre amis et que les autres pouvaient débarquer à tout moment pour se mêler de leur discussion. Mais Lana semblait aussi concentrée que lui, même si elle évitait toujours son regard, ce qui n'était pas pour le rassurer une fois de plus. Puis elle enchaîna, parlant de choses « pas convenables » puis qu'il n'était « pas intéressé » et tout s'embrouilla. Une expression pleine d'incompréhension se dessina sur son visage alors qu'elle poursuivait son discours jusqu'à une pause qui fut certainement la plus interminable qu'il puisse connaître. Et elle lâcha le morceau. Non, que dis-je, pas le morceau, plutôt la bombe ! Il lui fallut une bonne dizaine de secondes pour assimiler la révélation et au moins une nouvelle dizaine pour comprendre ce qu'elle voulait dire. Ainsi donc, la jolie Lana qu'Adrian imaginait en ménage avec un autre agent – ou entichée de son patron – l'était en vérité de lui ? Depuis trois ans ? Et il n'avait rien remarqué ?
Très bien.

Toutes ces dernières années défilèrent rapidement dans son esprit alors qu'il réfléchissait à toutes les fois où il avait dû rater les « preuves » fournies par Lana. Et Gabriel ? Était-il au courant depuis tout ce temps ? Sans aucun doute ! Du coup, toutes ses allusions à peine voilées prirent leur sens et il se sentit particulièrement stupide de ne rien avoir compris. Au fond, c'était Lana la plus à plaindre : Adrian avait agi avec elle sans jamais rien comprendre, en lui offrant des fleurs lors de son séjour à l'hôpital ou encore en se renseignant sur sa santé ou ses projets du week-end. En bref, il avait agi comme un idiot.

C'est seulement à ce moment qu'il se rendit compte qu'il était toujours silencieux et que la pauvre Lana devait encore attendre sa réponse, aussi s'empressa-t-il de sortir de ses pensées pour arborer une expression mi-navrée, mi-gênée. Un bon observateur remarquerait même un léger rosissement de ses joues.

« Oh, désolé, ce n'est pas que je n'ai pas envie de vous répondre, mais je ne m'y attendais vraiment pas. » Ce qui était tout à fait véridique. « Je suis vraiment désolé de ne rien avoir remarqué durant tout ce temps Lana... en fait... » Il marqua une pause, semblant réfléchir. « … pour être totalement honnête avec vous, je pensais même que vous ne m'aimiez pas beaucoup. Vous aviez toujours l'air si distante et si réservée que je m'imaginais que vous me tolériez juste parce que je suis ami avec Gabriel. » Il eut un sourire gêné. « Du coup je n'ai jamais vraiment imaginé que ça puisse être autre chose. Je suis vraiment désolé. »

Il était vrai qu'elle ne devait peut-être pas s'attendre à ça, mais Adrian préférait être honnête. Il se sentait réellement ridicule, mais Lana ne pouvait certainement pas comprendre qu'il n'ait pas vu ce qu'il avait sous les yeux. Pourtant, la raison était très simple : il avait si peu d'estime pour sa propre personne qu'il n'imaginait pas que qui que ce soit puisse s'intéresser à lui, du moins pour autre chose que ses talents d'Archimage.
Quelques nouvelles secondes de silence étaient passées et il reprit pour répondre plus franchement à ses questions voilées :

« Mais vous savez, il n'y a aucune raison pour que je n'ai pas envie de vous répondre. La vérité... c'est simplement que je ne sais pas quoi vous dire. Ce n'est pas que je ne semble pas intéressé, c'est plutôt qu'à mon âge, ce genre de choses ne semble plus vraiment d'actualité. Je sais que vous ne me voyez pas comme un vieillard, mais c'est pourtant le cas et j'ai la mentalité qui va avec mon âge. » Gabriel pourrait en témoigner. « Je serais ravi de passer plus de temps avec vous et de mieux vous connaître vous savez, si je ne l'ai jamais fait auparavant c'est à cause de ce que je croyais. » Qu'elle se forçait à le supporter. « Mais je crains que vous ne soyez déçue. Il n'y a pas grand-chose de plus à savoir que ce que vous connaissez déjà. Ma vie se limite à mon rôle d'Archimage depuis bien des décennies, Sallah étant la seule exception. »

Ce qui était la vérité. Oh, il ne lui mettait pas de vent ou de refus, mais lui expliquait simplement qu'elle valait largement mieux que ça et qu'elle gagnerait à s'intéresser à un homme de son âge qui n'avait pas passer les quatre-vingts dernières années à potasser des livres de magie.
Et qui se rendrait compte de son intérêt aussi.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Jeu 6 Oct 2016 - 20:48 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Et un bon observateur, il y en avait un dans la salle !
Le radar à potins de Gabriel était en alerte rouge depuis qu’il avait remarqué l’anxiété et la grande agitation de Lana. Elle ne perdait pas souvent ses moyens, et avec Adrian elle adoptait le plus souvent une posture la plus détachée possible de ses sentiments. Le manifeste changement d’attitude ne pouvait signifier qu’une seule chose… Est-ce qu’elle s’était jetée à l’eau ? Le cœur presque aussi battant que la concernée, il jetait de discrets coups d’œil dans la direction du duo. Il put déterminer avec exactitude le moment précis où le cerveau d’Adrian fit du hors piste, et où le cœur de Lana rata un battement : L’Archimage avait subitement l’air perdu au milieu de la foule et la jeune femme ne respirait plus.

Lana eut l’impression que plusieurs éternités se passaient sans que rien ne se passe, elle fut même à deux doigts de rebrousser chemin et de demander à Adrian de tout oublier quand celui-ci ouvrit la bouche. Pour s’excuser, se dire désolé. Ce n’était jamais bon signe. « Ne le soyez pas… » Ainsi il avait cru qu’elle ne l’aimait pas ? Elle était plus douée qu’elle ne le pensait pour dissimuler ses sentiments… Ce constat ne l’apaisa en rien et c’est difficilement qu’elle lui rendit son sourire : le sien était crispé et elle refoula l’envie de fuir.

La vérité… Il l’annonça, elle arrivait et elle la redoutait. Trop vieux ? Voilà qui n’avait aucune importance aux yeux de Lana… Toutefois elle pensait deviner qu’il n’utilisait ce prétexte que pour lui faire comprendre qu’il n’envisageait pas de relation avec elle. Etait-ce par politesse qu’il acceptait de passer du temps ensemble ? Est-ce qu’il lui proposait une amitié ? Parce qu’il était gentil. Parce qu’il avait pitié… ? Lana déglutit lentement et ravala les larmes sauvages qui lui montaient aux yeux. Elle fut obligée de détourner le regard et la tête pour masquer son état.

« Je comprends. » Les mots lui brûlèrent les lèvres, même s’ils étaient sincères. Elle lui était reconnaissante pour sa délicatesse, parce qu’elle en était maintenant persuadée : il la repoussait le plus en douceur possible. « J’aurais dû me taire. Ou… » Elle haussa les épaules en croisant ses bras, fort serrés autour d’elle. « En parler il y a longtemps. » Il y a trois ans, peut-être qu’il aurait réagi différemment ? Avant Heather Cooper… Lana avait su pour la naissance de cet amour courtois et discret, pourtant sincère et fort. Cependant elle n’avait suivi l’évolution que de loin, souffrant trop pour se réjouir en toute honnêteté pour ce couple idyllique. « J’aurais dû vous dire que j’étais tombée amoureuse de vous. » Sa main balaya ses joues dans un geste qui donnait l’impression qu’elle rabattait une mèche de cheveux derrière son oreille, mais la trace d’humidité qui demeurait sur sa joue ne trompait pas.

Elle ne trompa pas Gabriel en tout cas, qui détourna le regard de la scène dans un soupir, se resservant un verre au passage.

« Merci de m’avoir écouté, Adrian. » Elle leva ses prunelles sur son visage, malgré ses yeux terriblement luisants. « Profitez de la soirée. » Lana lui offrit le sourire le plus convaincant qu’elle avait en stock, et prit congé en préservant sa dignité comme elle le pouvait. Elle passa près de lui et le dépassa pour rejoindre une pièce du fond, où l’attendait la solitude d’une salle de bains.

Le major n’attendit pas pour rejoindre son ami que celui-ci ne souffre d’un long blanc ou le cherche. Un verre de bière dans la main, il s’approcha en conservant un silence étonnant. Rare chez lui ! Moue embarrassée sur les lèvres, il fit doucement tinter son verre contre celui encore plein de cidre d’Adrian. Il ne savait évidemment pas ce qu’il s’était dit, mais pensait en avoir compris la substance. Il ne pouvait pas se dire surpris… Il était malgré tout déçu et peiné.

« Comment… » ça s’est passé ? Il allait le dire, mais se ravisa au dernier moment. Facilement une commère insupportable, Gabriel plaisantait néanmoins quand le sujet s’y prêtait au moins un peu. Hors, là, il ne savait pas du tout où il mettait les pieds. « Est-ce que tu veux en parler ? » Voilà qui était plus diplomate.

Heureusement les conversations allaient bon train autour d’eux et personne ne s’était encore aperçu du départ de Lana, à moins qu’ils ne pensent qu’elle était simplement partie du repoudrer – tellement pas le profil de la lieutenante.

« J’ignorais qu’elle allait te parler, ça fait tellement longtemps maintenant… Je ne pensais même plus sérieusement qu’elle aborderait un jour le sujet. »

Après tout, tant d’amours ressentis n’étaient jamais déclarés… Et celui que Lana éprouvait pour Adrian avait eu tout l’air d’être de ceux-là.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Ven 7 Oct 2016 - 1:05 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Difficile de ne pas remarquer qu'elle était clairement déçue, pourtant Adrian s'attendait à ce qu'elle soupçonne qu'il réagisse de la sorte. Il n'avait clairement rien à offrir mis à part sa mélancolie et vivre au quotidien avec lui devait être un véritable calvaire. Malheureusement la demoiselle ne semblait pas le prendre comme ça, elle avait l'air profondément déçue, mais pas contrariée pour autant. Venant d'elle ce n'était pas surprenant : la demoiselle n'avait jamais vraiment été colérique, du moins de ce qu'il avait cru comprendre, ce qui signifiait qu'elle ne montrerait jamais sa déception de manière très évidente. Pourtant, cela ne l'empêcha pas de se sentir horriblement coupable alors qu'elle fuyait son regard certainement pour dissimuler ce que cette déclaration éveillait chez elle.

De son côté, il fut incapable de réagir, bêtement planté devant elle tandis qu'elle s'excusait presque de ce qu'elle venait de dire alors qu'il l'avait lui-même encouragée à le faire. Pour le coup, il le regrettait presque pour la bonne et simple raison qu'il n'avait aucune envie de lui faire du mal, mais c'était ce qui venait de se produire. Comment réagir ? Lui dire qu'il était vraiment désolé et que c'était de sa faute ? Qu'il aurait dû le remarquer avant ? Tant de questions qui restèrent bloquées dans son esprit alors qu'elle passa à ses côté pour quitter la pièce après une dernière formule de politesse. Passer une bonne soirée après ce qui venait d'arriver, comment serait-ce possible ? Il sentit clairement une boule se former dans sa gorge, se demandant comme il avait pu être aveugle et stupide à ce point-là.

Fort heureusement, Gabriel vola à son secours, ou plutôt vint se renseigner sur la tournure des événements. Pour le coup, il avait bien besoin d'un peu d'aide ! Même s'il était apparemment peu désireux de s'attacher à nouveau sentimentalement parlant, Gabriel avait une expérience beaucoup plus récente que lui en la matière et mieux que tout : il connaissait Lana depuis longtemps. Ses conseils ne seraient donc pas de trop, bien au contraire. Déglutissant avec difficulté, il essaya d'arborer une expression aussi neutre qu'à l'accoutumée même si cela s'avéra particulièrement compliqué compte tenu de la situation. Ses yeux se glissèrent jusqu'au visage de son ami et, pour une fois, il n'eut pas le courage de lui offrir un faux sourire enjoué.

« Je n'ai pas trop compris ce qui vient de se passer en fait. » Il soupira profondément. « Tu es au courant depuis longtemps ? C'était pour ça que tu faisais toutes ces allusions ? Je croyais que tu plaisantais juste comme tu le fais toujours, je n'ai jamais soupçonné qu'elle puisse ressentir ça.... » Mais le ton de sa voix n'était pas contrarié ou lourd de reproches, juste perdu. « C'est de ma faute. Elle m'a demandé si je pensais qu'il fallait dire ou faire quelque chose qui nous travaillait depuis longtemps ou garder ça pour soi. Je lui ai dit de se lancer, mais je n'imaginais pas que ça finirait comme ça. » Il soupira à nouveau. « Elle m'a juste dit qu'elle avait des sentiments et elle a attendu une réponse, mais je crois que j'ai répondu à côté de la plaque vous la manière dont ça s'est terminé. »

Son regard se détourna du visage de Gabriel pour se diriger vers la zone où Lana s'était éclipsée. D'un côté, Adrian avait envie d'aller la voir pour lui demander si tout allait vraiment bien et tirer définitivement cette histoire au clair, mais il n'était pas convaincu que ce serait la meilleure chose à faire. Ni même qu'il soit capable de trouver les mots pour la rassurer. Difficile de trancher.
Son attention se reporta sur son ami.

« Je lui ai dit que j'étais désolé de ne pas avoir compris ça avant, puis je lui ai expliqué que je ne me désintéressais pas de ces histoires, mais que j'étais trop vieux pour les choses de ce genre. » Ce qui était vrai. « Et que je croyais qu'elle ne m'aimait pas beaucoup vu la manière dont elle restait distante ou parlait peu quand on se croisait. Mais, je ne sais pas... quand je lui ai expliqué ça, elle a eu l'air déçue et elle s'est presque excusée d'avoir abordé ce sujet. Ou de ne pas l'avoir fait plus tôt, puis elle est partie. »

Il désigna la porte de la salle d'eau où elle venait de s'éclipser. Décidément, c'était un schéma qui se reproduisait ! June lui avait déjà avoué ses sentiments quelques semaines avant son décès et il s'était aussi demandé comment il avait fait pour ne pas le remarquer. À croire qu'il était voué à être aveugle face à ces choses-là ! Ou peut-être qu'elles pensaient avoir des sentiments, mais que ce n'était pas le cas ? Il ne savait plus quoi penser, tout était embrouillé et sa bonne humeur peinait à revenir. Après un ultime soupir, il reprit une dernière fois, posant son regard sur le quadragénaire :

« Tu crois que je dois faire quoi ? Allez lui reparler ? Je n'ai pas envie qu'elle soit malheureuse à cause de moi, mais je n'ai pas envie de faire empirer les choses non plus. »

Une question véritablement sérieuse pour le coup.
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


Message posté : Sam 8 Oct 2016 - 16:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Gabriel fut peiné de voir son ami aussi égaré. Il avait longtemps espéré que lui et Lana finiraient par se trouver « naturellement », et ce malgré la timidité de la jeune femme, et les réticences de l’Archimage. Avec les années il n’avait pas abandonné l’idée, distillant des perches çà et là pour l’une comme pour l’autre, mais aucun des deux n’avait saisi sa chance et voilà le résultat. Sa fière lieutenante devait sans doute être enfermée dans sa salle de bains à pleurer, et son meilleur ami avait l’air d’avoir pris trois coups de massue sur le sommet du crâne.

« Non, ce n’est pas ta faute. » Assura le major d’un ton posé. Cela pouvait sembler être une phrase banale que l’on sort par habitude, mais Gabriel le pensait. « Mais je savais, oui. Tu te souviens de notre toute première soirée ensemble ? Quand cette fille, Loreleï, t’avait embrassé ? » Ah, nul doute que rappeler ça à Adrian maintenant allait le mettre plus à l’aise… « J’ai vu « l’action », mais j’ai surtout vu la tête qu’elle a fait à ce moment-là. Elle était sous le charme, je pensais que ça passerait peut-être… Mais apparemment, Lana est en amour comme elle est au travail : tenace. » Il secoua la tête dans un soupir. « J’espérais qu’un jour, vous vous rapprochiez. C’est pour ça que je faisais de subtiles… « allusions ». J’aurais dû te le dire plus clairement, je suis désolé. » Il baissa un peu les yeux, gêné.

Il écouta ensuite avec attention ce que le mage avait à lui dire. Evidemment qu’il n’avait pas su interpréter l’attitude de Lana… Cette fille était un bloc de marbre en apparence, et ce trait s’était accentué en compagnie d’Adrian, qu’elle ne voulait pas déranger, persuadée qu’il valait beaucoup mieux qu’elle.

« Je comprends Adrian. Sauf pour la part « je suis trop vieux pour ça », tu vas pas me faire croire que ton petit cœur ne sait pas battre tout fort, ou que la mécanique est à plat. » Cela dit, ce n’est pas parce qu’Adrian pouvait aimer quelqu’un et avoir une vie amoureuse et sexuelle avec cette personne qu’il avait envie que cela se passe avec Lana. Et malheureusement, ceci n’était pas contrôlable. « Elle a essayé de me parler, parfois, de toi. Elle essayait de savoir si tu voyais quelqu’un… » Notamment quand il s’était mis à fréquenter Heather, discrètement au début. « Mais elle a toujours pensé qu’elle n’était pas de ton niveau. Ne me demande pas ce que ça veut dire, je n’en sais rien… »

Et voilà qu’Adrian requérait des conseils de sa part. Les rôles étaient inversés ! Gabriel était toujours celui qui venait enquiquiner son ami pour avoir son avis, autant sur des sujets professionnels que personnels, et peu importe qu’il soit expert ou non en la matière, c’était presque devenu un automatisme. Sauf qu’en l’occurrence, maintenant que c’était finalement à lui d’assurer, Gabriel se retrouvait assez désarmé face à la tâche. Après un court silence, il choisit de partir de l’essentiel, d’une voix calme et douce.

« Tu n’as rien à te reprocher. Elle t’a dit ce qu’elle ressentait, tu ne partages pas et maintenant elle le sait, c’est juste… Ce qui devait arriver. » Il posa une main sur son épaule, dans un geste rassurant. Il tenta également de lui sourire le plus naturellement possible, bien qu’il soit sincèrement peiné. « Bien sûr ce n’est pas drôle, et elle est malheureuse. C’est parce que c’était important pour elle, et même si elle pouvait s’en douter, cela fait mal d’être rejetée. Tu ne peux pas rendre ça moins douloureux, je sais déjà que tu as essayé d’être le plus délicat possible. » Même s’il n’avait rien entendu, il connaissait suffisamment Adrian pour savoir qu’il était profondément gentil et qu’il n’irait pas blesser quelqu’un volontairement, surtout dans un moment de confession intime.

« Avec quelqu’un d’autre, je dirais qu’il faut laisser couler. Revenir dessus alors que la blessure est fraîche pourrait la mettre en colère, mais c’est Lana… Si tu penses qu’elle n’a pas compris ce que tu voulais dire, peut-être qu’il faut lui parler. Mais si vous avez été clairs… Il faut juste lui laisser le temps. »

Il savait bien que ce n’était pas satisfaisant comme réponse, mais Adrian le lui avait dit en personne : parfois, il fallait juste du temps. Il tapota gentiment son épaule.

« Désolé mon ami, ce n’est pas le retour de weekend que j’imaginais. Je suppose que toute tentative de rapprochement nocturne entre toi et moi tombe à l’eau ? »

Oui, avouons-le sans rougir, Gabriel était en manque du petit sourire de l’Archimage.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 8 Oct 2016 - 22:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Légion des Etoiles
Légion des Etoiles

Adrian Pennington
Légion des Etoiles

Personnage
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Joueur
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 30
ϟ Sexe : Masculin ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4922
ϟ Nombre de Messages RP : 1698
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi + Savage Garden
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Lesovsky, Ezio Valentino, Jay Lane
ϟ Âge du Personnage : 119 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours bien coiffés, yeux marrons. S'habille en costume trois pièces.
ϟ Pouvoirs : Maîtrise de la Magie. Liste détaillée ici.
ϟ Liens Rapides :
Entendre Gabriel lui dire que ce n'était pas de sa faute ne le rassura pas autant qu'il l'avait espéré, mais c'était toujours ça de prit. Il se rappela à peine la fameuse Loreleï lors de leur première soirée, ou plutôt se souvenait très bien d'elle, mais avait presque oublié ce baiser donné dans le feu de l'action. Cependant, il comprit où Gabriel voulait en venir et fut étonné que cela puisse remonter à aussi longtemps. Oh, elle avait bien parlé de trois ans, mais tout de même, Adrian avait imaginé que ce n'était rien de trop poussé ou vraiment facile à remarquer... visiblement il s'était trompé ! Mais bon, se connaissant, l'Archimage était persuadé que même si les choses avaient été encore plus visibles, il n'aurait rien remarqué. La preuve avec June qui avait été démasquée en deux temps trois mouvements par Aishlinn alors qu'elle avait travaillé près de dix ans pour lui sans qu'il ne comprenne rien. Pour lui, c'était un signe évident qu'il avait raison en arguant que les histoires d’amour n'étaient plus de son âge, mais c'était malheureusement plus difficile à prouver. Cela dit, il n'avait pas envie d'embarrasser à la fois Lana et Gabriel, c'est pourquoi il le rassura lorsque celui-ci baissa les yeux.

« Tu n'as pas à être désolé, ce n'était pas à toi d'intervenir de toute manière, tu as très bien fait. »

Il le pensait sincèrement ! Malgré tout, cette situation ne semblait pas être sur le point de se résoudre et visiblement, Gabriel n'était pas tout à fait d'accord avec lui. Il ne comprenait pas l'histoire du « je suis trop vieux » et au fond, il ne pouvait pas lui en vouloir. Gabriel n'avait pas été à sa place et n'avait jamais « retenté le coup » après plus de huit décennies à vivre seul. C'était cette pseudo amourette qui lui avait ouvert les yeux en vérité. Cela dit, Adrian n'avait pas trop envie de s'étaler sur ce point et préféra lâcher un léger rire un peu amer lorsque son ami avança le fait que Lana ne se sentait pas assez bien pour lui.

« Elle m'idéalise vraiment si elle croit ça alors, parce qu'elle mérite largement mieux. Inutile de me contredire, tu n'es pas au courant de tout ce qui s'est passé dans ma vie, encore moins sur ce plan. Et c'est aussi pour ça que je peux t'assurer que la mécanique est définitivement hors d'usage comme tu dis. »

Il ne parlait pas des relations plus intimes, ce sujet n'aurait jamais été abordé même avec Gabriel – pudeur oblige – mais il parlait bien de ses éventuelles histoires d'amour. Le flirt avec Heather avait été agréable bien évidemment, mais il ne tenait plus à retenter le coup. Son rôle d'Archimage était bien plus important que tout le reste et il ne pouvait donc pas se permettre de fréquenter quelqu'un, voilà tout. Ce n'était pas Lana qu'il visait en particulier, bien au contraire. Elle aurait certainement été son premier choix si les choses étaient différentes. Mais elles ne l'étaient pas. Toutefois, il comprit un peu plus clairement ce qui pouvait avoir attristé la jeune femme lorsque Gabriel parla des sentiments qui n'étaient pas réciproques. Et si elle pensait qu'il l'avait repoussée simplement parce qu'il ne la trouvait pas assez bien pour lui ? C'était loin d'être le cas et il préférait lui épargner des années de souffrance en la décevant dès maintenant, au moins pourrait-elle passer à autre chose le plus tôt possible.

Restant silencieux le long des explications du Major, Adrian esquissa finalement un sourire amusé lorsqu'il plaisanta pour détendre un peu l'atmosphère.

« Je crains que oui, j'en suis le premier navré je t'assure. » Il soupira. « Plus sérieusement, je ne sais pas ce qu'elle a compris. Je voulais juste lui dire qu'elle devait trouver quelqu'un de mieux que moi et de son âge pour pouvoir faire sa vie, mais vu ce que tu me dis, je commence à me demander si elle n'a pas imaginé que je la repoussais simplement. » Il était totalement perdu. « Tu sais, je ne comprends plus les femmes depuis belle lurette et Lana est certainement la personne la plus difficile à cerner que je connaisse. Mais je n'ai pas envie qu'elle se sente dénigrée par ma faute, ça me semble important qu'elle comprenne que le problème ne vient pas d'elle. »

Il secoua la tête avant de reposer le verre qu'il tenait toujours à la main. Il n'avait plus soif, ni même vraiment envie de passer encore du temps ici, mais il ne comptait pas abandonner pour autant. Pousser Lana à se sentir négligée ou repoussée reviendrait à lui faire volontairement du mal. Il leva donc les yeux vers Gabriel avant de reprendre la parole d'un ton hésitant :

« Je vais aller lui parler, qu'elle comprenne clairement les choses. Si tu entends quelqu'un hurler dans cinq minutes, appelle des renforts ? »

La plaisanterie avait pour but de détendre l'atmosphère, mais il ressentait toujours la même boule de stress dans son ventre lorsqu'il abandonna Gabriel pour chercher Lana. Elle s'était éclipsée dans la salle d'eau et même si la perspective de déranger une femme dans un tel endroit était embarrassante, Adrian décida tout de même de se lancer. Après avoir frappé contre la porte, il prit la parole :

« Lana, je peux entrer ? Je voudrais vous parler. » Il attendit qu'elle accepte ou le rejoigne avant d'entrer – ou l'attendre – puis reprit : « Je crains que vous n'ayez mal compris ce que j'ai voulu vous dire. Je pense que vous vous en doutez, mais Gabriel m'a un peu parlé de ça... il m'a dit que vous croyiez que vous n'étiez pas à la hauteur ou quelque chose comme ça, c'est vrai ? » Il sonda son regard avant d'enchaîner : « Vous vous trompez totalement. Vous ne me connaissez pas vraiment, mais vous savez, j'ai toujours fait plus de mal que de bien aux personnes que j'ai fréquenté. L'amitié c'est différent, les gens sont moins exigeants si je puis dire, mais une histoire d'amour c'est autre chose. » Il hésita avant de lui avouer quelque chose que même Gabriel ignorait. « J'avais une fiancée dans les années trente vous savez, puis je suis devenu Archimage. Je me suis concentré là-dessus, je l'ai oubliée et je ne sais même pas ce qu'elle est devenue. Même Sallah est délaissé, même s'il ne me l'a jamais reproché. Je ne vis que parce que je suis Archimage, c'est une excellente raison pour que je ne me concentre que là-dessus et je vous ferais souffrir si je tentais quelque chose. » Un soupir lui échappa. « Je ne peux pas vous dire que je ne vous aime pas parce que je n'en sais rien. Je ne me suis jamais posé la question parce que je ne veux pas prendre le risque d'avoir une réponse positive. Ce que je voulais dire, c'est que vous devriez m'oublier pour trouver quelqu'un qui sera à la hauteur et pourra vraiment s'occuper de vous et vous donner l'attention que vous méritez, voilà tout. » Il lui offrit un bref sourire encourageant. « Mais ne vous sentez pas responsable surtout, le problème ne vient pas de vous. »

Il ne pourrait pas faire mieux que ça et espérait bien que cette fois-ci, il avait su s’exprimer correctement !
 
Revenir en haut Aller en bas




I hurt myself today, To see if I still feel, I focus on the pain, The only thing that's real, The needle tears a hole, The old familiar sting, Try to kill it all away, But I remember everythingHurt


 
On va s'aimer } Adrian
 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  SuivantRevenir en haut 
On va s'aimer } Adrian - Page 2 Categorie_6On va s'aimer } Adrian - Page 2 Categorie_8


On va s'aimer } Adrian - Page 2 Categorie_1On va s'aimer } Adrian - Page 2 Categorie_2_bisOn va s'aimer } Adrian - Page 2 Categorie_3
 Sujets similaires
-
» Adrian Aucoin
» Loki sait aimer, oui.
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Adrian & Anyes | Hey you have a meeting in four minutes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
On va s'aimer } Adrian - Page 2 Categorie_6On va s'aimer } Adrian - Page 2 Categorie_8
Sauter vers: